Vous êtes sur la page 1sur 9

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou


Facult des Sciences Economiques, Commerciales et Sciences de Gestion
Département Finance/Comptabilité
Campus Tamda

module  : Evaluation de projets


Enseignant  : Chargé de Cours Mr. AILEM Ahmed.

RAPPEL
LES ETATS FINANCIERS

- Bilan
- Compte de résultat
- Tableau de flux de trésorerie.
Le bilan : une photographie de la richesse d’une entreprise à un instant donné.
Amortissement : Constatation comptable de la perte irréversible de la valeur
d’un actif du fait de son utilisation ou de son détention par l’entreprise. Il
couvre deux phénomènes distincts :
- l’usure.
- l’obsolescence.
Attention à ne pas confondre :
- Amortissement comptable : qui décrit la perte de valeur d’un actif
immobilisé d’une entreprise au fil du temps.
- L’amortissement financier : qui décrit le remboursement d’un emprunt.

1
L’amortissement a un impact important, puisque les bénéfices de l’entreprise
sont imposés après déduction de l’amortissement.
Les caractéristiques d’un investissement :
- Un engagement de fonds initial important.
- Il engage l’entité à L.T.
- L’entité attend de cet investissement des FNT permettant de rentabiliser
l’investissement.
Qu’est ce que un investissement :
A) Vision comptable : c’est un flux de capital qui modifie le niveau des actifs
immobilisés de l’entreprise.
* Immobilisations corporelles : Bâtiment, terrains,…etc
* Immobilisations incorporelles : Fonds de commerce.
* Immobilisations financière : Titre de participation.
B) Du point de vue économique : c’est une dépense destinée à augmenter la
richesse, c’est une dépense immédiate dont l’objectif est d’obtenir un effet
positif quantifiable à LT.

Méthode d’évaluation d’un projet d’investissement dans un avenir certain.


Investissement  Utilisation de fonds de l’entreprise (pour des recettes
anticipées dans le futur).
Dans cet avenir certain : Le montant du taux d’intérêt et valeurs des flux sont
connus d’avance.

Cash-flow d’un projet d’investissement :


* Dépense initiale (acquisition, création d’actifs corporels et d’actifs incorporels
et d’actifs financiers.
* Dépense complémentaire.

2
* Financement de cycle d’exploitation : constitution de stock, financement de
créances clients, ainsi le projet impose l’investissement d’un montant : le BFR
lié au supplément d’activité généré et récupéré à la fin de vie du projet c'est-à-
dire :
BFR = Stocks + Créances – Dettes

Cash-flow généré durant la vie d’un projet :


A) Cash-flow d’exploitation hors frais financier.
B) variation du BFR.

Critère classique de choix d’investissement en avenir certain :


Valeur acquise  capitalisation.
Valeur actuelle  actualisation.
Pour calculer la valeur actuelle d’une somme à percevoir dans le futur, on
effectue une opération d’actualisation des flux financiers.
La formule d’actualisation est la suivante :
V(0) = V(n) / (1 + i)n
V(0) = V(n) x (1 + i)-n
V(0) = Valeur actuelle des flux.
V(n) = Valeur des flux à l’année n.
i = Le taux d’intérêt annuel de placement sans risque.
n = Le nombre d’année entre aujourd’hui et le versement du flux.

Valeur capitalisée :
Pour calculer la valeur future d’une somme actuelle, on effectue une opération
de comptabilisation des flux financiers, selon la méthode des intérêts composés.
La formule de capitalisation d’un flux est la suivante :
V(t) = V(n) x (1 + i)(t-n)
V(n) = Valeur du flux à l’année n.
V(t) = Valeur du flux en dernière année.

3
(i) = Taux d’intérêt annuel de placement sans risque.
(t-n) = Le nombre d’année entre le versement des flux (année n) et la dernière
année.
Ou C(n) = Co (1+i)n
Valeur acquise  capitalisation  C(n) = Co (1+i)n

Co Cn

Dateo Daten
Valeur actuelle  actualisation  Co = Cn

(1+i)n
Co = Cn (1+i)-n
Exemple  (1) : Soit un taux d’actualisation à 6%, une somme de 10000 DA
disponible dans 5 ans pour valeur actuelle Co = 10000 (1,06)-5
Co = 10000 (1,06)-5 = 10000 (0,7473)

Co = 7473 DA

Exemple  (2) : Valeur actuelle d’une suite de flux monétaire nous considérons
un taux d’actualisation i = 10% et la suite de flux monétaire suivant :
Année 1 2 3 4 5
Flux 1000 800 1200 1400 100

La valeur actuelle de la somme de ces flux est donc :


Valeur actuelle = 1000 (1,1)-1 + 800 (1,1)-2 + 1200 (1,1)-3 + 1400 (1,1)-4
+ 1000 (1,1)-5
= 1000 (0,9091) + 800(0,8264) + 1200 (0,7533) +1400(0,6830=

+ 1000 (0,6209)
VA = 4048,98 DA

4
Important : Avant la prise de décision d’investir on doit faire appel à une série
d’indicateurs qui vont nous permettre de comparer l’intérêt de différents projets
(mesurer l’impact de tel investissement).
Il existe 4 critères principaux d’évaluation.
1) Valeur actuelle nette (VAN) : destinée à mesurer la création de valeur qui en
résultera.
La VAN est calculée à la date de réalisation de l’investissement.
La formule de calcul contient de nombreux éléments déterminés à partir de la
comptabilité de l’entreprise.
VAN = - C + R année1 (1 + i)-1+…+ R annéen (1+i)-n
C : Capital investi ou Io
i : Taux d’actualisation
R : Recette nette d’exploitation prévue (FNT)

VAN = - C + Σ R ( 1 + i )-n

Important : Des fois on rajoute la valeur résiduelle de l’investissement (VRI)


elle est représentée par (V).
V : Correspond à la recette additionnelle qui s’ajoute à la recette d’exploitation
de la dernière année du projet : elle est égale à la somme des éléments suivants :
- La valeur vénale de l’investissement en fin de projet.
- Le BFR d’exploitation récupérée en fin de projet.
Valeur vénale : est le montant qui pourrait être obtenu à la date de clôture de la
vente d’un actif lors d’une transaction conclue à des conditions normales du
marché net des coûts de sorties.

Appréciation :
Van > 0 investissement rentable
Van< 0 n’est pas suffisamment rentable

5
Van est liés à la fonction TRI
Le TRI représente le taux pour le quel VAN =0
Exemple :
Soit un investissement dont le Mt initial est de 800 000 DA, la durée de vie est
de 5 ans.
Les recettes nettes d’exploitation évaluées à la fin chaque année dégage par cet
investissement sont les suivants :
La valeur résiduelle égale = 0 taux = 8%
Année 1 2 3 4 5
Flux 110 000 190 000 360 000 320 000 230 000

FNTS actualisés = 110 000 (1,08)-1 + 190 000 (1,08)-2 + 360 000(1,08)-3 +


320 000 (1,08)-4 + 230 000 (1,08)-5.
FNTS + 942 269 ,52.
Van = 800 000 + 942 269,52
= 142 269,52  investissement rentable.

Exemple 02 :
Considérations le projet d’investissement suivant
Io= 100 000 DA.
CF annuel pendant 4 ans : 50 000 000 DA.
TX s’actualisations 10 %.

VAN = -100 000 + .

VAN= -100 +158,49.


VAN= 58,49 M DA > 0 
Investissement rentable, il doit être réalisé.

6
Indice de profitabilité (IP) :
Alors que la VAN mesure l’avantage absolu retiré du projet, L’IP, mesure
l’avantage relatif du projet c'est-à-dire l’avantage induit par 01 DA de capital
investi.
Il est égal à la somme des revenus futures actualisés divisé par le capital investi

IP= flux nets de trésorerie actualisés / investissement : IP= k1 CFk 1  i  / Io


n k

Critères d’appréciation:
1/ IP>0 investissement rentable.
2/ IP= 1 équilibre : Taux rentabilité = Taux actualisation.
3/ IP< 1 investissement non rentable pour le même exemple précédent au
taux d’actualisation de 8%.

IP= =1,1778

IP> 1 l’investissement rentable


Le taux de rentabilité interne (TIR):
Correspond au taux d’actualisation pour lequel il y a équivalence entre le I 0 et
les flux actualisés c'est-à-dire pour lequel la VAN est nulle.

(1+i)-n = I0 ou VAN=0.

Exemple : Achat d’un site qui coûte 100M DA et devrait rapporter à cet
entrepreneur 115M DA, au bout d’un an quelle est la rentabilité de cet
investissement ?
 115 
VAN : - 100 M DA +  1  TRI    0
 

 115 
↔ 100 =  1  TRI   ↔ 100 (1 + TRI) = 115
 

7
↔ 1 + TRI = 115
100
TRI = 115 - 1 ↔ TRI = 15%
100
Imaginons que ce site coûte toujours 100 M DA à l’acquisition, mais qui
rapporte 70 M DA en 1ère année, puis 70 M DA en 2ème année. Le calcul du TRI
de fait par la résolution de l’équation suivante :
 70   70 
Valeur actuelle nette = - 100 M DA +  1  TRI     1  TRI    0
   

On obtient par itération, un TRI égal à 25,69 % si l’exigence de rentabilité de


notre acheteur était < 0 25,69, alors cet investissement serait attractif dans le cas
contraire, il devrait rejeté cette acquisition.
70 70
100 = 
1  TRI 1  TRI
140
100 = 1  TRI

140 = 100 (1 + TRI )


140
1 + TRI = 100
= 1,4

TRI = 1,4 – 1
Interpolation :
Méthode qui consiste à déterminer le TRI (y) qui ramène la VAN à zéro (x) en
fonction des taux de rendement (y1 et y2) associés à des VAN inférieure et
supérieure (x1 et x2) à la VAN réelle d’un projet d’investissement
 y 2  y1 
y = y1 +  x  x  x  x 0  x1 
 2 1

Le TRI se calcul en prenant en compte les flux entrants, les flux sortants, le tout
ramené sur une année.
L’objectif est d’aboutir à un taux annuel sachant que t correspond aux nombres
d’années, le calcul est donc :
 1  
TRI    flux entrants / flux sortants   x    1
 t  

8
Délai de récupération du capital investi (DRCI)
A suivre.