Vous êtes sur la page 1sur 25

MADAGASCAR Rapport Annuel 2013

unissons-nous
unite for children
pour les enfants
Table des matières

3 Chers Amis
4 Madagascar
6 Enfants et femmes
8 Faire reculer la mortalité infantile
14 Réduire le poids de la malnutrition
20 Répondre aux besoins fondamentaux
26 Développer les jeunes esprits
32 Protéger les enfants de la maltraitance,
de la violence et de l’exploitation
38 Fil conducteur
41 Visites de célébrités en 2013
42 Remerciements
44 Finances

1
Chers amis
L’année 2013 a été un tournant majeur pour Madagascar. Le financement de l’Union Européenne nous a permis de
La crise politique présente des signes évidents d’une payer les subventions de plus de 20 000 enseignants des
résolution en cours, avec la tenue avec succès d’élections écoles primaires, de fournir quatre millions de kits scolaires
parlementaires et présidentielles en décembre. La et de rouvrir les centres de santé de base dans près de la
communauté internationale a salué cette importante moitié des districts du pays. Des partenariats avec le secteur
avancée et l’on peut espérer qu’à partir de 2014 les bailleurs privé ont été renforcés, avec une plus grande implication
de fonds se réengageront complètement auprès du pays. des mines et des établissements touristiques dans la
lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins
Pour autant, les effets de cinq années de crise sont loin commerciales.
d’être résorbés. La pauvreté est largement répandue et la
crise a inversé des décennies de progrès dans d’importants Pour assurer des investissements à long terme qui
secteurs sociaux comme la santé, la nutrition et l’éducation. bénéficieraient aux enfants et aux femmes, l’UNICEF a joué
un rôle clé dans l’obtention d’un don par Madagascar du
Madagascar se trouve désormais dans une période décisive. Partenariat Mondial pour l’Education. L’UNICEF a également
La reprise est fragile mais se poursuivra si le pays reçoit aidé à étendre le Programme de d’Appui aux Secteurs
suffisamment de soutien et d’investissements. L’UNICEF Sociaux de Base dans le secteur de la sante, PASSOBA - Sante
saisit cette opportunité pour mobiliser les ressources de cinq à neuf régions.
nécessaires de toute urgence pour revitaliser les secteurs
sociaux, tout en continuant à soutenir le gouvernement Tels ont été quelques-uns des temps forts de l’année et
et les autres partenaires et fournir ainsi aux enfants et aux beaucoup d’autres seront décrits dans ce rapport annuel
familles les services de base. 2013.

En 2013, nous étions fiers d’avoir avancé dans un certain Tandis que nous poursuivons notre travail, nous restons
nombre de domaines. déterminés à accroitre notre soutien à Madagascar et
continuons à aspirer à un avenir meilleur pour les enfants et
L’UNICEF a renforcé l’offre de services en ciblant les régions les femmes.
les plus défavorisées du pays et en intégrant plus de 40
assistants techniques dans les directions régionales des
ministères d’éducation, de santé, d’eau, et de protection
et affaires sociales. Cela a été rendu possible grâce à des
engagements importants des bailleurs de fonds. STEVEN LAUWERIER
Représentant de l’UNICEF à Madagascar

2 3 Table des matières


TOUR D’HORIZON

Madagascar
Economie
Population La crise a eu un coût économique Soutien de la
La moitié des 21,3 millions d’habitants
conséquent et la politique fiscale a résulté en
des réductions dramatiques du budget national communauté
de Madagascar a moins de 18 ans. Les
enfants de moins de 5 ans constituent
dans les secteurs sociaux et le domaine des internationale
infrastructures publiques. Dans l’ensemble, la La perspective d’une résolution de la crise a
16% de la population. La population est croissance a stagnée entre 2009 et 2012. Le revenu encouragé certains partenaires du développement
majoritairement rurale, avec seulement par habitant, qui atteignait à peine 400 $US en 2011, à se réengager auprès de Madagascar en 2012
17% de citadins. est retombé à son niveau de 2003. Les effets sociaux et 2013. Cependant, le soutien financier n’atteint
et économiques de la crise ont été intensifiés par la qu’à peine la moitié des niveaux d’avant la crise
Pauvreté suspension de nombreux programmes des bailleurs
de fonds entre 2009 et 2012.
(Plateforme de Gestion de l’Aide 2013).

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du


monde. En 2012, la majeure partie de sa population
(91% des ménages) vivait avec moins de 2 $US par Secteurs sociaux Géographie et
jour. Le pays est classé 151ème sur 187 par l’indice
du développement humain du PNUD.
Les cinq années de crise politique ont
sévèrement affaibli les services sociaux. La santé,
climat
Madagascar est la quatrième plus grande île du
l’eau et l’assainissement et la protection sociale
monde après le Groenland, la Nouvelle Guinée et
ont souffert des coupes budgétaires, les plus
Politique importantes depuis 2009, et on observe des
tendances similaires dans l’éducation.
Bornéo. Du fait de son isolation, la plupart de ses
mammifères, un grand nombre de ses oiseaux
La crise politique que traverse le pays et la majorité de ses plantes n’existent nulle part
depuis 2009 arrive peut-être enfin à sa fin. ailleurs. L’île tropicale est très exposée aux cyclones
Les deux tours des élections présidentielles et
législatives ont eu lieu en décembre 2013. Hery
Objectifs du tropicaux, qui amènent des pluies torrentielles et

Rajaonarimampianina a accédé à la présidence millénaire pour des inondations destructrices. Seize des 22 régions
du pays font face à des risques de cyclones. Les
du pays en janvier 2013. le développement sécheresses et les invasions de sauterelles sont
également des phénomènes récurrents.
Les deux seuls Objectifs du Millénaire pour
le Développement que Madagascar pourrait
atteindre en 2015 sont ceux liés au VIH SIDA et à la
parité dans l’éducation.

4 5 Table des matières


LES PLUS VULNERABLES À MADAGASCAR

Enfants et femmes
9% 51.1%
Enfants âgés de 1 à 2 ans ayant
48 %
Accès à l’eau potable dans les zones
Cinq années de troubles politiques ont rendu la vie très difficile pour les enfants et les femmes les plus Enfants atteints de reçu tous les vaccins. Un taux qui a rurales. Madagascar est classé au 5e
vulnérables de Madagascar. L’accès aux soins, à l’eau potable et à l’assainissement est très limité, plus malnutrition aiguë. baissé significativement par rapport rang des pays d’Afrique ayant le pire
d’un quart des enfants sont exclus du système scolaire, les retards de croissance sont nombreux, et les
aux 61,8% en 2008. niveau d’accès à l’eau.
violations des droits des enfants sont répandues.

62 pour
1000
Mortalité des enfants de moins de
26 pour
1000
Taux de mortalité néonatale.
Un
sur 209 14 % 1,5 millions
cinq ans en 2013. Elle s’est légèrement Accès à l’assainissement amélioré. Enfants non scolarisés à l’école
Nombre de décès maternels à Madagascar est classé 8e des pays primaire.
améliorée d’un taux de 72/1 000 en
Madagascar. enregistrant les pires résultats au
2008 à 62/1 000 naissances vivantes en
2012. monde.

Deux tiers
44 %
Le pourcentage d’accouchements Pneumonie, 47% 69 % Proportion des enseignants non
qualifiés. 30 %
assistés par du personnel de santé
qualifié tel une sage-femme ou un
paludisme, diarrhée
et malnutrition
Enfants de moins de 5 ans qui ont
un retard de croissance.
Enfants qui terminent l’éducation
primaire. Un quart Femmes ayant survécu à la violence
basée sur le genre.
médecin. Proportion des enfants qui travaillent.
Les quatre premières causes de décès
d’enfants.

Sources des données et des informations : La situation des enfants dans le monde 2013 ; Sondage national OMD 2012/2013 ; Rapport du Rapporteur spécial sur la
vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants, 2013 ; Rapport du Programme Commun de suivi OMS et UNICEF 2013.
6 7 Table des matières
NOTRE PROGRAMME DE SURVIE ET DE DÉVELOPPEMENT DES ENFANTS

Faire reculer la mortalité infantile

COMMENT L’UNICEF RÉPOND


Développe des cadres institutionnels et
un climat favorable de politiques pour
rétablir le fonctionnement du système de
santé défectueux.

Apporte un soutien ciblé aux six régions


Anosy, Atsimo Andrefana, Menabe,
Analanjirofo, Sava et Analamanga.

Aide à fournir des services de soins


LE DÉFI intégrés et de première nécessité aux
enfants des communautés.
Le système de santé de Madagascar, qui
était déjà pauvre, est en déclin depuis le début
de la crise politique. Le gouvernement a réduit Soutient les services d’urgences
de 54 pour cent le budget de la santé entre obstétriques de base et les soins
2009 et 2013, rendant difficile le financement néonataux, ainsi que la PTME, avec
des services de santé de base. Des
établissements de santé ont fermé, les stocks
pour objectif de réduire la mortalité
de médicaments et de fournitures médicales maternelle et néonatale.
ont été épuisés et le personnel de santé a
migré vers les villes à la recherche d’emplois Fournit des services de santé d’urgence
mieux payés. Les taux de vaccination ont aux enfants et aux femmes touchés par
drastiquement baissé, la mortalité néonatale
les cyclones, les inondations ou les autres
est en hausse et l’on observe des taux élevés
de malnutrition chronique chez les enfants.
désastres.

8 9 Table des matières


NOS RÉALISATIONS / Résultats clé en 2013 prise en charge des cas de maladies de l’enfant dans
la communauté (PEC-C). Près de 400 agents de santé
Réactiver les services de
communautaires font fonctionner les sites PEC-C, mettant
vaccination
en place des interventions rapides et peu coûteuses contre Le programme élargi de vaccination de Madagascar
5 60% à 78% 3,2 millions 24 heures la pneumonie, le paludisme et la diarrhée. Pour s’assurer que est sévèrement contraint par des infrastructures
des services de qualité étaient rendus, l’UNICEF a également inadéquates, une mauvaise gestion, de faibles services
Régions qui bénéficient Augmentation Enfants vaccinés contre Délai pour que les
accompagné l’évaluation des performances de 5 386 agents mobiles et des ruptures de stock fréquentes de vaccins.
du Programme d’Appui de la distribution la rougeole. fournitures et les services
de santé communautaires dans quatre des cinq régions En conséquence, la couverture pour la troisième dose
aux Services Sociaux de de moustiquaires médicaux atteignent
cibles. du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche
Base – Santé (PASSOBA). imprégnées d’insecticide les victimes du cyclone
à effet durable entre Haruna. (DTP3) a chuté de 72 pour cent en 2008 (DHS 2008) à 61
PEC-C fait partie d’un programme plus global de prise pour cent en 2012 (Enquête OMD 2013).
2011 et 2012.
en charge intégrée des maladies de l’enfant au niveau
communautaire (PCIME-C), qui a permis à 70 agents de Afin de contrer l’évolution à la baisse de la vaccination,
Reconstruire le système de santé nouveaux employés. De plus, 44 centres de santé ont été santé d’être formés pour mettre en place la PCIME-C l’UNICEF continue à soutenir le déploiement de
rouverts. dans les centres de santé de cinq districts de la région nouveaux vaccins, à mener des campagnes de
Une des priorités majeures du nouveau gouvernement est Analanjirofo. L’UNICEF et ses partenaires, y compris l’OMS, vaccination, à améliorer la chaîne du froid et les
de renforcer le système de santé en ruines. Cela est réalisé Des efforts ont été faits pour améliorer l’approvisionnement plaident en faveur de la PCIME-C et apportent un soutien capacités mobiles et à soutenir les efforts nationaux
par le biais du programme de renforcement du système de en médicaments et en fournitures médicales des technique aux pays qui l’appliquent. Cela comprend d’élimination des maladies qui peuvent être évitées par
santé (PASSOBA) qui a été mis en place dans cinq régions établissements de santé. L’UNICEF a réalisé des évaluations l’amélioration des compétences des agents de santé pour la la vaccination. En 2013, le soutien de l’UNICEF a permis
avec le soutien de l’UNICEF et qui va être étendu à neuf de la chaine d’acquisition et d’approvisionnement et a gestion des cas par le biais de formations théoriques et de d’obtenir les résultats suivants :
régions au total en 2014 (Anosy, Atsimo Andrefana, Menabe, aidé à finaliser un guide opérationnel pour la gestion des mise en pratique clinique concrète.
Analanjirofo, Sava, Atsinanana, Vakinankaratra, Betsiboka médicaments de première nécessité. Le guide a également • Déploiement national du vaccin contre le
porté sur la gestion des fonds générés par le système de pneumocoque et introduction du vaccin contre le
et Boeny). PASSOBA – Sante est financé par l’Union
Européenne. Les résultats positifs obtenus par l’UNICEF dans recouvrement des dépenses utilisé dans le pays, ainsi que Prévenir le paludisme PVH dans deux districts tests.
les cinq régions initiales ont joué un rôle dans la décision de sur les crédits de répartition constitués par une partie des • 91 pour cent des 3,2 millions d’enfants de 9 mois à
fonds collectés afin de délivrer des soins aux plus démunis. L’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide,
l’Union Européenne de financer l’extension du programme 5 ans ont été vaccinés contre la rougeole lors de la
surtout de moustiquaires imprégnées d’insecticide de
et d’apporter un soutien à 460 centres de santé dans les deuxième édition de la Semaine de la Santé de la
longue durée (MIILD), est l’une des interventions les moins
neuf régions ciblées. Une approche intégrée des coûteuses et les plus efficaces contre le paludisme. A
Mère et de l’Enfant.
maladies infantiles Madagascar, l’UNICEF soutient la campagne de couverture
• Enquête de pré validation de l’action d’élimination du
En 2013, l’assistance technique de l’UNICEF dans le cadre tétanos maternel et néonatal conduite en partenariat
universelle de MIILD dans 61 districts cibles. En 2013, 59
du PASSOBA - Sante a permis de développer des plans Les enfants à Madagascar sont souvent atteints de multiples avec le Ministère de la Santé et l’OMS.
000 enfants et 14 700 femmes enceintes d’un district ont • 50 000 registres communautaires de vaccinations
de travail annuels intégrés dans 27 districts. Des réunions maladies, ce qui a poussé le Ministère de la Santé, avec le bénéficié de la distribution de 150 000 MIILD directement
régulières de suivi des activités au niveau des centres soutien de l’UNICEF et de l’OMS, à adopter une approche introduits pour identifier et suivre les personnes non
par l’UNICEF. La couverture en MIILD des ménages dans les
de santé, des districts et des régions ont également été intégrée pour le traitement et la prévention des maladies vaccinées.
districts cibles est en hausse, de 60 pour cent en 2011 à 78 • 59 réfrigérateurs solaires, 13 chambres froides, 3 500
encouragées. Afin de renforcer la capacité des services de infantiles. pour cent en 2012.
santé et de rétablir leur fonctionnement, du personnel de thermomètres Fridge-Tag 2, 3 650 glacières isotherme
santé national a été recruté pour les cinq régions et plus En 2013, l’UNICEF a apporté un soutien ciblé à 198 sites et 315 bicyclettes fournis dans les régions ciblées afin
d’un tiers des centres de santé ont bénéficié de ces 163 du district de Tolagnaro qui mettent en œuvre une de renforcer la chaîne du froid et les capacités mobiles.

10 11 Table des matières


La santé de la mère et du Réponse d’urgence et surveillance
nouveau-né En coordination avec le groupe santé, l’UNICEF participe
activement à l’approvisionnement de soins de santé
Du fait d’un taux élevé de mortalité maternelle et d’une
d’urgence aux communautés touchées par les catastrophes.
récente hausse de la mortalité néonatale, Madagascar a
En 2013, la majorité des personnes touchées par le cyclone
besoin d’aide pour améliorer de manière significative les soins
Haruna dans les districts de Morombe, de Toliara 1 et de
de santé maternelle et néonatale. Le soutien de l’UNICEF
Toliara 2 ont reçu des fournitures et des services médicaux
à la santé du nouveau-né et de la mère dans le pays est
en l’espace de 24 heures.
malheureusement contraint par le manque de financements.
Par conséquent, les interventions sont limitées aux districts Dans les régions Atsimo Atsinanana et Vatovavy Fitovinany,
d’Amboasary Sud, de Betioky et de Tulear II dans les deux l’UNICEF continue à soutenir les sinistrés du cyclone
régions cibles Anosy et Atsimo Andrefana. Néanmoins, grâce Giovanna de 2012 et ce, grâce aux financements du Fonds
aux ressources qui étaient disponibles, un certain nombre de central d’intervention d’urgence (CERF - Central Emergency
résultats ont pu être atteints en 2013 : Response Fund) et en partenariat avec le ministère de la
• La capacité de 92 centres de santé de base à délivrer Santé, l’OMS et l’UNFPA. Treize centres de santé ont rouvert
des soins d’urgences obstétriques de base et de soins et 30 205 enfants de moins de 5 ans (soit 44 pour cent
néonataux a été renforcée. Cela a été réalisé grâce à de la population cible) ont été traités pour des infections
la formation des agents de santé et l’équipement des respiratoires aiguës, le paludisme ou la diarrhée.
centres.
• 943 agents de santé communautaires, dans les trois De plus, 1 142 établissements de santé communautaires
districts cibles, ont été formés aux soins à apporter dans ces mêmes régions ont été équipés afin de pouvoir
aux femmes enceintes et aux nouveau-nés, ainsi apporter des soins palliatifs communautaires de base et
qu’à l’amélioration dans les communautés des ont reçu des kits médicaux contenant des antibiotiques,
comportements en matière de santé. Grâce à cela, les des traitements anti paludisme et des sels de réhydratation.
indicateurs clé pour ces trois districts se sont améliorés Près de 40 000 enfants de moins de 5 ans ont été traités par
entre 2012 et novembre 2013 : la couverture par les soins des agents de santé communautaires pour des infections
anténataux (quatre visites) a augmenté de 25 à 35 pour respiratoires aiguës, le paludisme ou la diarrhée dans cinq
cent, les accouchements en institution de 27 à 33,5 pour districts répartis sur deux régions cibles. Cela représente plus
cent et les consultations postnatales de 16 à 55 pour cent. de la moitié des enfants cibles pour 2013.
• L’UNICEF a aidé à améliorer les formations du personnel
de santé, en matière de syphilis, dépistage du VIH pour Le groupe santé a réalisé des exercices de simulation aux
les femmes enceintes, PTME et soins pédiatriques urgences dans deux régions à risques pour les cyclones
pour les nouveau-nés de mères séropositives et les (Atsimo Atsinanana et Atsimo Andrefana) et la planification
bébés séropositifs, dans chacune des cinq régions du et la préparation aux désastres cycliques et périodiques
programme PASSOBA - Sante. Plus de la moitié des continuent. Afin de permettre une réponse rapide en cas
femmes enceintes ont ainsi été dépistées dans ces de nouveau désastre, l’UNICEF et ses partenaires ont pré
régions pour la syphilis et le VIH. positionné des kits médicaux permettant de traiter 30 000
personnes pendant trois mois.

12 13 Table des matières


NOTRE PROGRAMME DE NUTRITION

Réduire le poids de la malnutrition

COMMENT L’UNICEF RÉPOND


Soutient la coordination régionale et
centrale du bureau national de nutrition.

Aide à fournir des soins aux enfants


souffrant de malnutrition aigüe sévère.

Soutient les interventions de prévention


ou de réduction de la malnutrition
chronique, y compris la supplémentation
en micronutriments, le déparasitage, et
LE DÉFI la promotion de l’allaitement exclusif, de
Madagascar a enregistré une légère baisse
la diversification de l’alimentation des
du taux de malnutrition chronique depuis
2008/2009, mais les retards de croissance et la
enfants et de la nutrition maternelle.
mortalité infantile demeurent inquiétants. La
fin de la crise politique est une opportunité
pour Madagascar de faire de la nutrition une
de ses priorités majeures. Cependant, il faudra Surveille et répond aux urgences
davantage de soutien financier et technique nutritionnelles.
en provenance de sources nationales et
internationales pour aider le pays à mettre en
œuvre sa vision de la nutrition.

14 15 Table des matières


NOS RÉALISATIONS / Résultats clé en 2013
professionnels de santé et de 1 744 agents de santé
communautaires en matière de conseil en nutrition
6 millions
1 744 90% 63% 45 000 des nourrissons et des jeunes enfants, y compris
d’enfants ont reçu une
Agents de santé Proportion des enfants de Des 6 387 enfants Personnes déplacées l’allaitement précoce et exclusif, l’alimentation supplémentation en vitamine
complémentaire adéquate et la nutrition des
communautaires formés
en matière de conseil en
moins de 5 ans ayant reçu,
à l’occasion des semaines
de moins de 5 ans
ayant été traités pour
pouvant être nourries
pendant sept jours avec femmes enceintes. Dans une des régions, un projet A (94% lors de la première
nutrition des nourrissons de la santé de l’enfant, une la malnutrition aiguë des aliments à haute pilote a été mis en œuvre avec l’ONG partenaire campagne)
et des jeunes enfants. supplémentation de deux sévère, l’ont été avec teneur énergétique Population Services International pour fournir des
doses de vitamine A. succès. pendant une crise. suppléments multi vitamines et en minéraux à plus
de 5 000 enfants âgés de 6 mois à 2 ans.

Améliorer la nutrition (SUN) comprennent la réécriture du protocole national pour la 74 000


gestion de la malnutrition aiguë, le soutien technique pour femmes enceintes ont reçu une
Madagascar a rejoint en 2012 le mouvement international la composante nutrition d’un sondage national mesurant
d’amélioration de la nutrition (SUN), afin de mobiliser des les progrès vers les OMD, et la médiation d’un consensus supplémentation en fer et acide
ressources techniques et financières mieux adaptées dans le entre les programmes d’iodation du sel et ceux visant à
réduire la consommation de sel.
folique (60% des grossesses
cadre des initiatives nationales de nutrition. La mobilisation
des financements de la communauté internationale a été la
attendues)
principale difficulté pour la mise en pratique des principes Améliorer la nutrition des
SUN. nourrissons et des jeunes enfants
En 2013, en accord avec les principes SUN, l’UNICEF a Les deux premières années de la vie d’un enfant sont
5 millions
continué son travail avec l’office national de nutrition afin particulièrement importantes, puisque la bonne nutrition d’enfants ont été déparasités
d’améliorer la coordination des programmes nutritionnels durant cette période réduit le risque de maladie et de
dans le pays. A ce jour, la coordination s’est concentrée sur mortalité et assure la bonne croissance des enfants. (97% lors de la première
les politiques et le développement stratégique. Le projet
Semaines de la santé campagne)
pour 2014 est de porter l’attention sur la coordination A Madagascar, l’UNICEF soutient l’alimentation des
opérationnelle des activités de terrain, en plus de la gestion
nationale.
nourrissons et des jeunes enfants (IYCF) en tant que maternelle et de l’enfant
1 million
stratégie clé pour l’amélioration de la survie et du
développement des enfants. En 2013, l’action a porté sur en 2013
Un certain nombre de progrès ont été réalisés dans la l’amélioration de l’alimentation des nourrissons et des
politique et la planification nutritionnelle. L’UNICEF a jeunes enfants dans six districts des régions Analamanga, d’enfants ont été dépistés pour
soutenu l’étude de coût du plan national nutritionnel et a
préconisé une place privilégiée pour la nutrition dans le
Anosy et Analanjirofo où habitent 162 000 femmes
enceintes et allaitantes et 130 000 enfants âgés de moins
la malnutrition aiguë (25% des
plan national de santé dans les écoles. Les autres activités de deux ans. L’UNICEF a soutenu la formation de 439 enfants de moins de 5 ans)

16 17 Table des matières


Traitement de la malnutrition aigüe Recettes et enfants robustes
La malnutrition aiguë sévère (MAS) est une maladie Dans une petite pièce derrière le bureau du maire à
potentiellement mortelle qui requiert des soins médicaux Antananarivo, l’agent communautaire Louis Olga
d’urgence. L’UNICEF a soutenu le ministère de la santé afin forme les femmes et les filles en matière de nutrition.
de soigner les enfants souffrant de MAS en fournissant C’est une pièce modeste mais richement décorée
une alimentation thérapeutique très nourrissante, et d’affiches donnant de bons conseils aux jeunes mères.
d’autres produits liés, dans les 641 centres de réhabilitation « L’allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois !
nutritionnelle du pays. En 2013, 63 pour cent des 6 387 Ne donnez rien d’autre ! », « Préparez des repas bien
enfants souffrant de MAS 1 ont été traités avec succès ; le équilibrés ! ». Le mur est couvert d’idées et d’une
taux de guérison est en dessous de l’objectif de 75 pour multitude de recettes pour une cuisine saine.
cent.
« Par le biais des cours de cuisine, je leur montre qu’il
est possible de manger sainement avec les ingrédients
Réagir aux urgences nutritionnelles qu’elles peuvent se permettre d’acheter et qui sont
Les régions du sud de Madagascar sont souvent dans une disponibles au marché du village, » rapporte Olga qui
situation de vulnérabilité face à l’insécurité alimentaire travaille dans ce centre depuis 2002.
saisonnière, mais il n’y a eu aucune urgence nutritionnelle
Le centre propose le suivi de la croissance, la pesée
signalée en 2013. Néanmoins, des réserves d’urgence
mensuelle des enfants, des cours sur la nutrition
ont été pré positionnées dans les entrepôts de l’UNICEF,
et la santé, ainsi que des cours de cuisine. Olga a
y compris des biscuits hautement énergétiques, qui
acquis son expérience en matière d’alimentation
permettent de répondre aux besoins de 45 000 personnes
des nouveau-nés et des nourrissons et de nutrition
déplacées pendant sept jours, et du lait thérapeutique ainsi
maternelle, ainsi que ses connaissances des méthodes
que des aliments thérapeutiques prêts à la consommation
de communication avec les mères et les enfants, au
pouvant traiter 1 000 enfants souffrant de MAS.
cours de formations dispensées par le bureau régional
de nutrition, soutenu par l’UNICEF.

Fabienne Ratovomalala, vingt ans, vient au centre


depuis l’âge de 12 ans. Elle est la preuve de l’efficacité
de la méthode. « Au début, j’aimais les formations
de couture et de crochet qui étaient proposées. Plus
tard, après ma grossesse, j’ai amené mon enfant. Je
n’ai pas eu de problèmes durant ma grossesse et mon
enfant a bien grandi. A chaque pesée il avait pris plus
de poids. » Aujourd’hui, le calendrier vaccinal de son
enfant de six semaines est bien à jour. Fabienne allaite
exclusivement et trouve de l’aide sur les techniques
d’allaitement pendant les sessions de formation.
1 Selon les rapports reçus jusque fin septembre 2013.

18 19 Table des matières


NOTRE PROGRAMME EAU, ASSAINISSEMENT ET HYGIÈNE

Répondre aux besoins fondamentaux

COMMENT L’UNICEF RÉPOND


Aide en créant un environnement
de politique nationale pour WASH et
améliore la capacité de planification, de
prestation de services, de surveillance
et d’évaluation des services à l’échelle
nationale.

Soutient la construction de points


d’eau, la promotion de l’utilisation des
installations d’assainissement, la bonne
hygiène dans les communautés, écoles
et centres nutritionnels dans les cinq
LE DÉFI régions cibles Atsimo Atsinanana, Anosy,
L’accès à l’eau potable et à l’assainissement est Androy, Atsimo Andrefana
très limité à Madagascar et le pays est classé et Analanjirofo.
au 5e rang des pays d’Afrique ayant le pire
niveau d’accès à l’eau (JMP 2013). La dépense
Fournit un accès à l’eau et à
nationale en eau et assainissement pour 2013
représentait 35 pour cent du budget de la l’assainissement aux communautés
santé, et cette proportion sera réduite en 2014 touchées par des urgences, et promeut
à 10 pour cent. A l’exception de la Banque des bonnes pratiques d’hygiène pour
Africaine de Développement, il n’y a que très prévenir les épidémies.
peu d’investissement dans ce secteur de la
part des bailleurs de fonds extérieurs depuis le
début de la crise politique en 2009.

20 21 Table des matières


NOS RÉALISATIONS / Résultats clé en 2013

Analyse globale de l’assainissement et de l’eau ainsi que dans les zones urbainesAntsirabe et Antananarivo.
14 000 100 000 38 000 111 000 potable (menée par l’OMS): Le secteur de l’eau et de
l’assainissement à Madagascar manque de financements, ce
Cependant, ce chiffre est en dessous de l’objectif fixé pour
2013, étant donné que le gouvernement, l’UNICEF et les
Personnes qui ont pu Enfants ayant reçu des Villageois qui ont Personnes touchées qui compromet la mise en œuvre des récentes politiques autres partenaires subissent des contraintes financières
accéder à une source informations sur l’hygiène abandonné la défécation par des urgences et WASH, ainsi que les stratégies et les plans d’actions. qui ne permettent pas de porter le programme WASH à
d’eau améliorée dans des pendant la Journée en plein air et ont ayant reçu le soutien du l’échelle communautaire. En 2014, le soutien financier du
régions rurales éloignées. mondiale du lavage des construit leurs propres groupe sectoriel WASH. Département britannique du Développement International
mains et s’étant lavé les latrines. WASH dans les écoles (DFID) sera une aide majeure pour renforcer la prestation de
mains avec du savon services décentralisée dans les cinq régions.
WASH dans les écoles est un premier pas pour assurer un
fourni lors de cette
environnement scolaire sain. Les écoles avec des programmes
journée.
WASH de bonne qualité peuvent réduire les épidémies Améliorer l’assainissement
et encourager les enfants, surtout les filles, à s’inscrire et à
Avec seulement 14 pour cent de la population ayant
Renforcer le secteur WASH Ce que les études ont révélé continuer à fréquenter l’école. A Madagascar, l’UNICEF et ses
recours aux latrines améliorées, la défécation en plein
partenaires ont fait des progrès notables dans l’installation de
Analyse des freins: L’analyse a relevé la nécessité d’une points d’eau potable, de toilettes et de stations lave-mains air (l’utilisation des champs, des forêts, des cours d’eau
Une priorité pour l’UNICEF à Madagascar est d’aider à meilleure coordination du secteur, d’une stratégie plus large etc. pour la défécation) est une pratique courante à
reconstruire un des secteurs les plus délaissés du pays. dans 60 pour cent des écoles ciblées dans cinq provinces. Ces
de prestation de services durables, et le besoin fondamental installations ont profité à presque 16 500 écoliers. Madagascar. Cependant, c’est une pratique qui contamine
En 2013, quatre études ont été faites dans le secteur de financements supplémentaires pour le secteur. les sources d’eau et les aliments, et qui pose un problème
pour déterminer la capacité de planification et de mise Evaluation de la durabilité: L’étude a révélé que les services majeur de santé dans des communautés déjà démunies.
La promotion des pratiques d’hygiène a été réalisée dans
en œuvre du gouvernement dans le secteur de l’eau, de de WASH ne sont pas durables compte tenu du fait que L’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) est
111 écoles pendant la distribution de dispositifs de lavage de
l’assainissement et de l’hygiène (WASH). Les conclusions les communautés ont des attentes irréalistes en termes de
main et de filtres à eau ainsi que du matériel pédagogique. une méthode innovante pour mobiliser les communautés
seront utilisées pour orienter les activités de soutien qui ont gestion de leurs propres systèmes sans aide extérieure. Les
Plus de 27 000 écoliers boivent maintenant de l’eau potable afin de mettre fin à la défécation en plein air en créant et
pour objectif de renforcer la politique actuelle nationale chaînes d’approvisionnement sont également fragiles ; il y
a un manque de capacité institutionnelle dans la gestion et comprennent l’importance d’utiliser des latrines et de se en mettant en œuvre leurs propres actions d’hygiène et
WASH, la stratégie et la performance globale du secteur. d’assainissement durables.
des services aux échelons décentralisés et les modèles laver les mains aux moments critiques. Du savon a également
de prestation de services font défaut. Le fonctionnement été distribué dans 500 écoles, touchant près de 100 000
L’UNICEF s’est également concentré sur le renforcement L’UNICEF a joué un rôle moteur en établissant le réseau ATPC
et l’entretien des services sont restreints par l’absence de écoliers, pendant la journée mondiale du lavage des mains le
de la capacité des fonctionnaires à améliorer la gestion et Plus à Madagascar, une collaboration stratégique entre le
financement. 15 octobre.
la mise en œuvre des programmes WASH. Les directeurs L’évaluation du programme d’assainissement total gouvernement, les ministères concernés, l’UNICEF, WaterAid,
centraux et régionaux des ministères de l’eau, de la santé le Fonds mondial pour l’assainissement, USAID et l’Agence
et de l’éducation ont été formés à la gestion financière,
piloté par la communauté (ATPC): Celle-ci a montré
que les acteurs concernés par le secteur ne soutiennent
Acheminer l’eau potable aux japonaise de coopération internationale. Pendant l’année,
aux marchés publics, au système harmonisé de transferts pas suffisamment les changements sociaux et communautés le réseau a édité des documents de planification, des
de l’ONU, à l’intervention d’urgence et aux approches comportementaux dans le domaine de l’assainissement nouvelles stratégies sectorielles, des outils de surveillance
d’autonomisation et de participation des communautés. et ne surveillent pas efficacement le changement au Le travail s’est poursuivi afin d’acheminer l’eau potable
et des protocoles pour porter le programme ATPC à
niveau communautaire. Il est nécessaire de poursuivre aux communautés. Quatorze mille personnes vulnérables
l’échelle requise par le pays afin de répondre aux besoins
l’harmonisation du secteur et d’améliorer la performance et ont ainsi été reliées à l’eau dans les régions rurales Sofia et
considérables en assainissement.
la durabilité du secteur. Analanjiforo situées dans le nord et le nord-est du pays,

22 23 Table des matières


ATPC en action WASH pendant les urgences

600 agents de santé En tant que chef du groupe sectoriel WASH, l’UNICEF a
coordonné l’action du secteur lors de l’urgence de 2013
causée par le cyclone Haruna. L’UNICEF a directement
communautaires ont été soutenu les besoins de 34 300 personnes et, dans son
formés à la méthode ATPC. rôle de chef de groupe, il a assuré la livraison rapide de
matériel à plus de 111 000 personnes touchées suite au
passage du cyclone Haruna. Des kits WASH ainsi que des
Des agents de santé stations de base de traitement de l’eau, des filtres à eau et
des latrines temporaires ont été distribués dans 62 écoles
communautaires ont mobilisé touchées et dans 40 centres sanitaires. L’eau stagnante en

plus de 137 600 surface a été asséchée, et lorsque cela était nécessaire, les
institutions et les habitations ont été désinfectées. Des
messages clé de promotion de l’hygiène ont atteint toutes
villageois dans les cinq régions les familles touchées. Afin de renforcer la préparation et
cibles afin de mettre fin à la l‘intervention lors des urgences, l’UNICEF a aidé à former 22
directeurs régionaux de l’eau, qui sont désormais à même de
défécation en plein air et tiliser des coordonner des interventions d’urgence dans leurs régions
latrines construites localement. respectives.

Plus de 1 100 latrines ont


été construites, servant à
38 000 habitants.
Les communautés seront mises
en relation avec des maçons,
des menuisiers et d’autres
artisans pouvant entretenir et
améliorer les latrines.

24 25 Table des matières


NOTRE PROGRAMME D’ÉDUCATION

Développer les jeunes esprits

COMMENT L’UNICEF RÉPOND


Œuvre au niveau national et régional afin
de renforcer l’investissement et la gestion
du système scolaire.

Aide à améliorer la formation des


enseignants et la qualité de l’éducation.

Soutient l’augmentation des inscriptions


LE DÉFI scolaires et l’assiduité des enfants du
Malgré des progrès réalisés dans les cycle primaire dans les huit principales
inscriptions à l’école primaire à Madagascar, régions suivantes : Androy, Anosy,
le système scolaire souffre toujours d’un Atsimo Atsinanana, Diana, Melkay, Sofia,
manque de financement, d’un enseignement
de faible qualité et de salles de classes
Analanjirofo et Atsimo Andrefana.
surchargées et vétustes. Le taux d’abandon
scolaire est de 17 pour cent et sur 10
enfants entrant au primaire, seulement trois
S’assure que les enfants touchés par
parviennent à terminer un cycle primaire
complet. Les communautés sont très pauvres, les urgences humanitaires peuvent
ce qui augmente le risque d’abandon ou poursuivre leur scolarité.
de déscolarisation. Moins de 10 pour cent
des jeunes enfants sont inscrits en classe
prescolaire.

26 27 Table des matières


NOS RÉALISATIONS / Résultats clé en 2013 Moins d’enfants exclus de l’éducation

+de 4 millions 32 500 22 000 9 500


158 000
Kits scolaires distribués Baisse du nombre d’enfants Enseignants recrutés Enseignants des
dans toutes les écoles déscolarisés, de 158 000 dans les communautés écoles primaires qui
125 700

Enfants non scolarisés


primaires de Madagascar. enfants début 2013 à 125 et qui ont commencé à ont bénéficié d’une
700 à la fin de la même recevoir une subvention. formation continue par
année. leurs pairs.

79 000
Investir dans l’éducation Renforcer le contrôle et l’évaluation
L’UNICEF plaide en faveur d’investissements plus importants L’UNICEF a également soutenu les systèmes de collecte
dans l’éducation de base. Au cours de l’année, d’importants de données en formant tout le personnel régional du
financements ont été obtenus pour l’éducation. L’UNICEF ministère de l’éducation au contrôle par SMS. Les capacités
a accompagné avec succès la soumission d’une nouvelle des centres de formation des enseignants ont également
demande de subvention auprès du Partenariat Mondial été renforcées grâce à de nouveaux équipements et la
pour l’Education (GPE) pour un montant de 85 millions $ formulation de plans d’actions régionaux pour la formation Début Fin Objectif à
US, qui seront supervisés par la Banque mondiale. L’Union des enseignants. Des audits des autorités régionales 2013 2013 la fin 2014
européenne a également accordé 15 millions d’euros pour d’éducation ont également révélé le besoin d’améliorer la
compléter l’écart de financement entre les fonds GPE et les gouvernance pour 2014 et ultérieurement. Un travail ciblant l’amélioration de l’accès à la scolarité s’est L’UNICEF a également lancé le processus de paiement de
dépenses liées aux subventions des enseignants recrutés poursuivi dans les huit régions prioritaires. En partenariat avec subventions à plus de 20 000 enseignants recrutés par les
dans les communautés, ainsi qu’à la distribution des kits Renforcer le système d’éducation l’Organisation internationale du travail, l’UNICEF a soutenu communautés dans 12 régions grâce aux financements de
scolaires et à l’approvisionnement des cantines scolaires. afin d’augmenter les inscriptions et la construction de quatre écoles préscolaires, 112 écoles l’Union européenne. L’UNICEF teste un système de paiement
primaires et 12 salles de classe de collège. Avec le soutien par téléphone portable, qui pourrait être utilisé à l’avenir dans
Travailler de concert avec les le maintien des effectifs financier de l’UNICEF, le Programme Alimentaire Mondial a d’autres domaines s’il s’avère être un moyen efficace pour
autorités régionales d’éducation Le nombre d’enfants déscolarisés des écoles primaires a nourri plus de 216 000 enfants dans les trois régions les plus verser ces allocations.
baissé en 2013 dans six des huit principales régions. Ces touchées par l’insécurité alimentaire – un facteur majeur
Afin de renforcer le système scolaire décentralisé à Madagascar, régions sont Androy, Anosy, Atsimo Atsinanana, Diana, de l’augmentation des inscriptions et de l’assiduité scolaire.
l’UNICEF a envoyé des Assistants Techniques Régionaux au sein Melaky et Sofia. L’UNICEF et le gouvernement ont contribué L’UNICEF a également aidé à réduire l’écart entre les sexes
des 22 Directions régionales de l’Education Nationale (DREN). à ce résultat en distribuant plus de 4 millions de kits en accordant des bourses à plus de 4 000 filles pour leur
De ce fait, les DREN mettent progressivement leur travail en scolaires à tous les élèves des écoles primaires publiques éducation post-primaire ; en diffusant des messages sur
conformité avec le nouveau Plan Intérimaire pour l’Education du pays. Le Royaume de la Norvège et l’Union européenne la valeur de l’éducation des filles par le biais de dialogues
pour 2013-2015, renforçant leurs capacités d’analyse et de ont financé cette action. Un soutien important a également communautaires, de programmes radio et de publications
planification et créant des conseils régionaux d’éducation afin été apporté à la campagne de scolarisation conduite par le diverses ; en renforçant les aptitudes à la vie quotidienne des
d’élargir les partenariats et d’améliorer la coordination. ministère de l’éducation. élèves, des enseignants et des membres de la communauté.

28 29 Table des matières


Formation des enseignants dans plus de 250 collèges, touchant ainsi plus de 23 000 filles
et près de 27 000 garçons. L’UNICEF a continué à soutenir des
Il est évident que la qualité des enseignants est un des facteurs cours sur la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles
les plus importants dans la réussite des enfants à l’école et dans dans les classes de collège et le renforcement des capacités des
d’autres domaines. Comme c’est le cas dans de nombreux autorités locales d’éducation.
pays en voie de développement, Madagascar s’est appuyé sur
des enseignants contractuels – recrutés principalement dans Education en situation d’urgence
les communautés – afin de pallier le manque d’enseignants
gouvernementaux. Les enseignants contractuels ont Le cyclone Haruna a frappé la côte sud-ouest de Madagascar
généralement moins de formation et d’éducation que les en février 2013, causant des dégâts importants, suite à des vents
enseignants titulaires, et sont souvent payés à des salaires violents puis des inondations, lorsqu’un barrage important a
beaucoup plus faibles. Malgré un contexte très difficile pour cédé à Tuléar, la capitale régionale. Les écoles ont fermé mais la
la formation et le soutien des enseignants, plusieurs initiatives majorité d’entre elles ont pu rouvrir dans la semaine suivant le
en 2013 ont aidé à soutenir et, dans certains cas, à améliorer la sinistre. Cependant, certains enfants n’ont pu retourner à l’école
qualité de l’enseignement et des apprentissages. que quatre semaines plus tard, puisque leurs salles de classe
avaient servi d’hébergement d’urgence pour les personnes dont
Au niveau préscolaire, des normes d’apprentissage et de les maisons avaient été détruites par la tempête.
développement précoces ont été validées et l’élaboration
d’un programme national a commencé. L’UNICEF a aidé à faire Une évaluation a révélé que plus de 230 salles de classe ne
bénéficier 1 000 enseignants préscolaires d’une formation pouvaient plus servir suite à la destruction de leur toiture.
pédagogique. Des formateurs régionaux ont été aidés afin L’UNICEF a mobilisé des crédits de la Banque africaine de
d’assurer des formations similaires dans tout le pays. développement afin de réparer et reconstruire 20 salles de classe
endommagées par le cyclone. Sur les 28 000 enfants touchés
Plus de 9 500 enseignants primaires ont bénéficié d’une par le cyclone, 22 000 ont reçu des kits scolaires et de loisirs
formation continue par leurs pairs sur l’enseignement, pendant qui contenaient également des radios permettant d’améliorer
les premières années d’étude, auprès d’enfants issus de milieux la capacité des communautés à lancer des messages d’alerte
différents (enseignement inclusif) et présentant des capacités précoces lors de futures situations d’urgence.
différentes en lecture et en calcul. Ils ont également reçu
des programmes et des manuels scolaires pour enseigner le
malgache. En amont, l’UNICEF a soutenu la rédaction d’un
cadre national de compétences des enseignants – une série
de normes spécifiant les compétences que les enseignants
devraient avoir afin de pouvoir exercer. Un travail a également
été initié pour développer un programme de formation
accélérée des enseignants recrutés dans les communautés.

Au niveau post-primaire, les enseignants des collèges ont été


formés et des programmes d’amélioration ont été mis en place

30 31 Table des matières


NOTRE PROGRAMME DE PROTECTION DE L’ENFANT

Protéger les enfants de la maltraitance,


de la violence et de l’exploitation

COMMENT L’UNICEF RÉPOND


Aide en créant un système exhaustif de
protection de l’enfant au niveau national
et décentralisé.

Renforce le système de justice pour les


mineurs.

Travaille de concert avec les


LE DÉFI communautés pour prévenir la
Le système de protection de l’enfant à maltraitance, la violence et l’exploitation,
Madagascar se heurte à des croyances
y compris l’exploitation sexuelle des
traditionnelles qui minimisent le statut des
enfants dans la société. Il est également
enfants.
confronté à un système judiciaire
dysfonctionnel avec une surveillance Fournit des soins et du soutien aux
gouvernementale faible qui ne garantit pas victimes de violence, de maltraitance
suffisamment les droits des enfants. L’abus
et d’exploitation.
sexuel des enfants est devenu atrocement
répandu à Madagascar. L’exploitation sexuelle
commerciale et le tourisme sexuel impliquant Protège les enfants touchés par les
les enfants sont également en hausse depuis
désastres humanitaires.
le début de la crise, selon les signalements.
Cependant, la dénonciation et la poursuite
des auteurs ainsi que les soins et le traitement
des victimes sont totalement insuffisants.

32 33 Table des matières


NOS RÉALISATIONS / Résultats clé en 2013
cinq dialogues communautaires, incluant la participation
des enfants, des femmes et d’autres membres des
communautés, ont également eu lieu dans deux districts du
Menabe dans l’ouest du pays.
4 417 120 80 30 000
Une campagne nationale de 12 mois pour mettre fin à la
Enfants ayant survécu Mineurs délinquants Gérants de l’industrie Enfants qui ont violence contre les enfants a été lancée pour mobiliser les
à des actes de dans l’attente de leur hôtelière formés à obtenu un état civil communautés contre la violence faite aux enfants. L’UNICEF
maltraitance et de procès hors détention. la prévention de rétroactivement. a soutenu le développement d’annonces audio et vidéo
violence qui ont reçu un l’exploitation sexuelle qui ont été diffusées quotidiennement sur la télévision et la
soutien. des enfants. radio nationale. De plus, l’UNICEF a produit 58 000 tracts et
affiches et 22 panneaux d’affichage sur la violence contre
les enfants, qui ont été diffusés dans les 22 régions du pays.
Renforcer le système de justice pour formé 80 gérants de l’industrie hôtelière dans deux régions
touristiques sur les droits de l’enfant. Ceci a mené à l’adoption
les mineurs d’un code de conduite sur la protection des enfants contre
Soigner et soutenir les survivants
l’exploitation sexuelle à des fins commerciales. Près de 190
Des avancées majeures ont été réalisées en matière de Cette année a vu une hausse de 45% des signalements des cas
éducateurs dans deux des entreprises minières principales du
justice des mineurs en 2013. Le ministère de la justice a de maltraitance, de violence et d’exploitation des enfants. Avec
pays ont également été formés pour appliquer une politique
adopté une série de mesures alternatives à la détention le soutien de l’UNICEF, des soins et du soutien ont été fournis
de tolérance zéro vis-à-vis de l’abus sexuel commercial et
des mineurs dans l’attente de leur procès pour des petites aux 4 417 enfants dont les cas ont été signalés aux réseaux
l’exploitation des enfants. Des kits de communication ont été
infractions et le ministre a demandé à tous les tribunaux de de protection de l’enfant. A Antananarivo, les services ont
créés afin de présenter la formation au personnel et aux sous-
les appliquer. 120 petits délinquants, sur un objectif de 150, été fournis aux enfants sous la forme d’un ensemble intégré
traitants de ces entreprises minières.
ont directement bénéficié de cette action et attendent leur de services psychosociaux et médicaux dans un local urbain
procès hors détention. centralisé à Befeletatana. Là, les enfants reçoivent des soins
Prévenir la maltraitance et médicaux et un soutien psychosocial de la part d’une équipe
La protection des enfants contre l’exploitation de l’enfant d’assistants sociaux professionnels au sein de l’hôpital, ainsi
qu’un soutien légal extrahospitalier.
l’exploitation sexuelle Des croyances et des pratiques traditionnelles
profondément ancrées mais néfastes sont souvent à Les interventions communautaires de protection mises en
La Rapporteuse spéciale sur la vente d’enfants, la prostitution
l’origine de la maltraitance et de l’exploitation de l’enfant. œuvre dans les 25 quartiers les plus démunis d’Antananarivo
des enfants et la pornographie impliquant des enfants,
En 2013, 210 mobilisateurs communautaires ont été formés ont également été efficaces. L’ensemble intégré de services à
Najat Maalla M’jid, s’est rendue à Madagascar en 2013. Elle
sur la communication interpersonnelle et sur la facilitation haut impact soutient les familles dans deux centres de services
a fortement encouragé le gouvernement à multiplier ses
du dialogue communautaire en matière de protection grâce à une formation à la création d’activités rémunératrices.
efforts dans son combat contre l’exploitation sexuelle des
de l’enfant contre la maltraitance et l’exploitation. Suite
enfants et à s’assurer que les auteurs soient sanctionnés.
à ces formations, les mobilisateurs communautaires ont
développé 25 plans d’actions afin de prévenir les pratiques
Plusieurs initiatives ont été lancées durant l’année pour
néfastes pour les enfants, plans qui seront mis en œuvre
protéger les enfants vulnérables contre ce risque. L’UNICEF a
en 2014 dans 17 districts répartis dans sept régions. Vingt-

34 35 Table des matières


L’enregistrement des naissances Recettes et enfants robustes
Madagascar a un taux relativement élevé d’enregistrement Andry*, dix-sept ans, a perdu sa mère il y a quelques
des naissances comparé à d’autres pays africains, mais un années. L’ainée de sa famille, avec deux petites sœurs,
cinquième des enfants ne sont pas inscrits ou n’ont pas d’acte elle vit avec son père chômeur et sa grand-mère.
de naissance. Pour toucher les enfants qui n’auraient pas été Comme beaucoup de jeunes victimes de l’exploitation
enregistrés, l’Institut National de la Statistique, avec le soutien sexuelle des enfants à des fins commerciales, Andry a
de l’UNICEF, a conduit une étude sur les poches d’exclusion décidé d’aider sa famille en vendant ses services sexuels.
en matière d’état civil. La base de données nationale et le A l’âge de 13 ans, elle a commencé à sortir le soir pour
rapport seront rendus début 2014. Quelque 30 00 enfants gagner de l’argent sans vraiment connaître les risques
qui n’avaient jamais été enregistrés ont obtenu leur état civil des rapports non protégés avec de nombreux hommes.
durant l’année. L’UNICEF a également fourni des machines à
écrire à 71 communes dans les trois régions avec la plus forte En 2009, elle a rejoint une organisation de travailleuses
proportion d’enfants exclus de l’état civil. sexuelles. C’est là qu’elle a entendu parler de SISAL,
une organisation soutenue par l’UNICEF à Tuléar qui
La protection des enfants pendant dispense des soins médicaux et forme les travailleuses
sexuelles. L’organisation vient en aide aux enfants
les urgences humanitaires qui sont victimes d’exploitation sexuelle. Andry et
En tant que membre actif du groupe sectoriel sur la neuf autres enfants ont été formés par SISAL en
protection, l’UNICEF est venu en aide aux enfants touchés tant qu’éducateurs et passent leur temps à parler et
par le cyclone Haruna. Près de 1 800 enfants, sur un objectif conseiller d’autres enfants sur les dangers du travail
du groupe de 3 000, ont bénéficié de soins et de soutien sexuel et la prévention des maladies sexuellement
dans trois espaces « amis des enfants » créés dans les zones transmissibles et le VIH. Ils distribuent également des
dévastées par la tempête. L’UNICEF a également aidé à préservatifs.
diffuser des messages aux familles sur la protection des
« Le travail n’est pas facile » dit Andry, « mais si tout le
enfants pendant les situations d’urgence humanitaire. Vingt
monde joue son rôle, nous pouvons réduire le nombre
bénévoles communautaires ont été mobilisés pour identifier
de jeunes filles qui vendent leurs services sexuels, ou
les mineurs séparés et non accompagnés et pour dispenser
tout au moins réduire certains des dangers qui y sont
des conseils psychosociaux aux familles en détresse.
associés. »
En anticipation de la saison des cyclones, l’UNICEF a pré
Depuis qu’elle est devenue éducatrice, Andry ne sort que
positionné cinq kits pour enfants permettant de venir en aide
très rarement en boîte de nuit. Avec l’aide de SISAL, un
à 1 000 enfants. Ces kits, qui contiennent un assortiment de
projet de subsistance est en cours de développement
jeux d’enfants, seront entreposés dans les régions côtières à
pour aider Andry et sa famille à dégager un revenu et
risque de cyclones. Une base de données, concernant tous
devenir autonome.
les membres formés du réseau de protection de l’enfant dans
les zones à risque, est mise à jour et peut être activée lors *Son prénom et certains détails de ce récit ont été
d’urgences humanitaires. modifiés pour protéger l’identité de l’enfant.

36 37 Table des matières


NOS PRIORITÉS INTERSECTORIELLES

Fil conducteur
LA COMMUNICATION POUR LE l’année, 40 éducateurs ont été mobilisés pour atteindre 2 La présence de l’UNICEF Madagascar dans les réseaux sociaux
200 jeunes et plusieurs forums de jeunes ont été organisés a continué à s’agrandir avec plus de 2 000 nouveaux amis
DEVELOPPEMENT dans la capitale dans le cadre du Projet de Sécurité Facebook et 1 600 abonnés sur Twitter.
Humaine. Au travers d’un partenariat avec l’ONG Search for
La communication pour le développement utilise des
Common Ground, 34 programmes radio ont été produits En coopération avec l’Université d’Antananarivo, un nouveau
approches différentes pour aider les communautés,
et diffusés, renforçant ainsi les messages des jeunes module sur le journalisme respectueux des droits des enfants
les familles et les enfants à identifier des solutions aux
éducateurs. L’UNICEF a également soutenu le ministère a été ajouté au programme. Le centre de documentation de
problèmes qui affectent les enfants et les femmes dans leur
de la jeunesse pour faire la promotion des compétences l’UNICEF a été déménagé du bureau national vers le campus
milieu.
personnelles en utilisant une approche ludo-éducative, par universitaire, où le nombre de visites mensuelles s’est envolé
le biais de la poursuite de la production de la série télévisée de 70 à une moyenne de 700.
La promotion des pratiques familiales essentielles, telles
Dzaomalaza qui sera diffusée en 2014.
qu’inscrire et maintenir les enfants à l’école, les vacciner
L’UNICEF a renouvelé son partenariat avec les médias de
et laver les mains au savon pour prévenir les infections,
est un exemple d’une telle approche. En 2013, l’UNICEF a SENSIBILISATION ET MÉDIA l’Etat, donnant lieu à du temps d’antenne gratuit qui sert
à la campagne de protection de l’enfant. Pour la troisième
aidé à définir 12 pratiques familiales essentielles minimales
L’UNICEF a assuré un travail de plaidoyer et de année consécutive, un atelier d’une minute a été organisé
à Madagascar, en concertation avec des représentants
communication pour les droits des enfants dans tous où les enfants ont pu raconter leur histoire devant une
communautaires et les ministères de l’éducation, de la santé,
les programmes d’intervention et a facilité la visite des caméra pendant une minute. Les films ont été projetés en
de l’eau et des affaires sociales. Elles seront validées en 2014
médias pendant les élections présidentielles qui ont partenariat avec le festival annuel des courts métrages. Un
et promues par le biais de campagnes communautaires.
représenté une période d’intérêt accru. Plus de 600 articles certain nombre d’évènements culturels ont été organisés
au sujet des enfants et des femmes sont parus. L’UNICEF a avec l’Alliance Française et le Centre Malgache pour le
Un autre exemple d’approche est de créer des
particulièrement bien réussi à attirer l’attention des médias Développement de la Lecture Publique et l’Animation
changements comportementaux par le biais de campagnes
internationaux, focalisés sur l’élection présidentielle, et à faire Culturelle (CEMDELAC) afin de promouvoir des sujets tels que
et de communication interpersonnelle. En 2013, l’UNICEF a
placer des messages sur les enfants et les femmes dans Al l’allaitement exclusif et la participation de l’enfant.
aidé à diffuser quatre campagnes nationales, y compris la
campagne « Allons à l’école », deux éditions de la Semaine Jazeera, Los Angeles Times, The Guardian, Associated Press
de santé de la mère et de l’enfant et une campagne pour ainsi que d’autres publications internationales. L’équipe a LES PARTENARIATS AVEC LE
inciter le signalement des cas de violence contre les enfants. également accueilli la visite de la chanteuse de renommée SECTEUR PRIVÉ
Près de 5 000 mobilisateurs sociaux ont été formés à la internationale Katy Perry, ce qui a joué un rôle majeur dans sa
communication individuelle et en groupe. décision de devenir une ambassadrice de bonne volonté de L’UNICEF a entretenu et renouvelé neuf partenariats
l’UNICEF. avec le secteur privé qui soutiennent le programme de
Les jeunes sont un groupe cible vital pour la l’UNICEF Madagascar avec des dons financiers ou en nature.
communication pour le développement. Au cours de Les partenaires comprennent les entreprises minières

38 39 Table des matières


Ambatovy et QMM, ainsi que des sociétés telles que DHL, suffisamment préparés pour répondre aux besoins des NOS AMBASSADEURS

Visites de célébrités en 2013


les opérateurs téléphoniques Orange, Telma et Airtel, et enfants et des femmes lorsque les situations d’urgences se
l’entreprise de ciment Holcim. présentent.

L’UNICEF a promu les Droits de l’Enfant et Principes d’Affaires L ‘UNICEF a renforcé sa propre stratégie d’intervention
en fournissant une assistance technique aux sociétés et de préparation aux urgences en incorporant, dans les
Les célébrités jouent un rôle vital et unique dans l’histoire de l’UNICEF depuis 1953, date à laquelle le célèbre acteur
pour développer et appliquer au personnel des codes de programmes de travail annuels de toutes ses sections
Danny Kaye est devenu le premier ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF. Les ambassadeurs de l’UNICEF sont des
conduite respectueux des droits de l’enfant. Pour les deux programmatiques,
personnalités influentes dans le cinéma, la télévision, la musique, le sport et d’autres domaines encore. Ils montrent
plus grandes sociétés minières, Ambatovy et QMM, l’UNICEF des activités spécifiques à la réduction des risques de
leur leadership dans leurs professions et servent d’exemples positifs au travers de leur travail. Au fil des ans, les
a soutenu la révision des codes de conduite, développé catastrophe naturelle. De plus, les 50 salariés de terrain ont
ambassadeurs de l’UNICEF ont joué un rôle important dans la sensibilisation aux besoins des enfants et ont continué à
des outils de sensibilisation à usage interne à propos de la reçu une orientation sur la surveillance des catastrophes
utiliser leur talent et leur renommée pour lever des fonds, plaider et sensibiliser les gens en faveur de l’UNICEF.
prévention de l’exploitation sexuelle des enfants, et formé nationales et des mécanismes d’intervention.
60 formateurs en interne.
Les partenaires nationaux ont bénéficié des compétences Katy Perry
POLITIQUE SOCIALE de l’UNICEF dans la préparation et l’intervention en cas Katy Perry est la plus récente ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF.
de situations d’urgence. L’UNICEF a soutenu le Bureau Elle a été nommée en décembre 2013 et porte un intérêt particulier pour la
L’UNICEF est un leader dans la production de données, national de gestion des risques et de catastrophes afin jeunesse. Katy s’est rendue à Madagascar en avril 2013, permettant par sa visite
d’information et de preuves concrètes sur la situation d’améliorer ses capacités dans ce domaine, tandis que les d’attirer une attention indispensable sur les enfants et les femmes du pays.
des enfants et des femmes, autant au niveau global que enseignants et les administrateurs ont été formés à l’aide Au cours de sa visite de quatre jours, Katy a vu toute l’étendue des activités
national. A Madagascar, plusieurs enquêtes ont été faites aux communautés pour réduire leur vulnérabilité pendant de l’UNICEF en termes d’éducation, de nutrition, de santé, de protection de
en 2013, y compris l’enquête OMD menée par l’UNFPA, les urgences. l’enfant, d’accès à l’eau, d’assainissement et d’hygiène.
et l’enquête en grappe à indicateur multiple 4 portant
sur quatre régions de la partie sud de Madagascar, qui Les travaux préparatoires ont porté leurs fruits lorsque Barbara Schöneberger
le cyclone Haruna a frappé la côte sud-ouest du pays, Barbara Schöneberger est une actrice, chanteuse et présentatrice de télévision
complèteront l’enquête OMD. L’UNICEF a finalisé l’analyse
touchant ainsi plus de 41 000 personnes. L’UNICEF est allemande bien connue. En tant qu’ambassadrice, Barbara Schöneberger a
de situations des enfants et des femmes et diffusera son
intervenu en fournissant de l’eau potable, en aidant les rejoint la campagne de l’UNICEF et de Pampers « 1 paquet = 1 vaccin », lancée
rapport en 2014. Un certain nombre d’évaluations de
enfants à retourner à l’école, en vaccinant d’urgence pour en 2013, pour éliminer le tétanos néonatal. En juillet 2013, elle s’est rendue à
programmes ont également été lancées durant l’année
la rougeole et en fournissant un soutien psychosocial Madagascar afin de suivre le trajet effectué par les vaccins, de l’aéroport jusqu’à
pour soutenir la planification décentralisée des programmes
quotidien aux enfants. l’enfant dans les zones rurales éloignées du sud de Madagascar.
de l’UNICEF Madagascar.

PRÉPARATION AUX URGENCES ET Jean Van de Velde


INTERVENTIONS Jean Van de Velde est un joueur de golf professionnel français. A l’occasion
de l’Open de France en 2012, Jean Van de Velde a été nommé ambassadeur
Des milliers d’enfants et leurs familles à Madagascar sont de l’UNICEF pour le comité national français. En juin 2013, il s’est rendu à
sous la menace constante de catastrophes naturelles et la Madagascar afin de se rendre compte par lui-même du travail de l’UNICEF pour
majorité sont mal équipés pour faire face aux crises. Il est la survie de l’enfant, l’éducation, l’accès à l’eau, l’assainissement et la protection
donc impératif que tous les travailleurs humanitaires soient de l’enfant.

40 41 Table des matières


DONNEURS

Remerciements
Donateurs Comité norvègien pour l’UNICEF

Banque africaine de développement PACT

AIM – Association Intercoopération Comité espagnol pour l’UNICEF

Fondation Bill et Melinda Gates Fonds GAVI

Comité national canadien pour l’UNICEF Gouvernement du Royaume-Uni

Agence canadienne de développement UNICEF-Madagascar


international Comité du Royaume-Uni pour l’UNICEF
Fonds consolidés des comités nationaux Fondation pour les Nations Unies
pour l’UNICEF
Fonds des Etats-Unis pour l’UNICEF
Comité danois pour l’UNICEF
Bureau de la coordination des affaires
Fonds commun des donneurs humanitaires des Nations Unies
(donneurs mixtes)
Fonds d’affectation spéciale de l’ONU
Commission européenne
Agence des Etats-Unis pour le
Comité finnois pour l’UNICEF développement international (USAID)
Comité français pour l’UNICEF Organisation mondiale de la santé
Comité allemand pour l’UNICEF Banque mondiale
Comité islandais pour l’UNICEF
LES FONDS THEMATIQUES
Comité national italien pour l’UNICEF
Fonds pour l’éducation de base et l’égalité
Comité japonais pour l’UNICEF des sexes
Comité luxembourgeois pour l’UNICEF Fonds mondial pour l’éducation
Initiative Micronutriments Fonds mondial pour l’intervention
Comité néerlandais pour l’UNICEF humanitaire

Gouvernement de la Norvège Fonds pour le développement et la survie du


jeune enfant

42 43 Table des matières


Finances

Budget des programmes et dépenses, 2013 ($ US)


1,7
12,5 3,76 3,4 39 105 2,3 4 millions
100% millions millions millions millions millions millions millions

50%
10,8 millions

29,6 millions

70,7 millions

3,65 millions
2,3 millions

1,8 millions

1,9 millions

1,9 millions
0%

Santé Nutrition WASH Education Jeunesse et Protection Programme Coûts multi-


VIH /SIDA de l’enfant intersectoriel sectoriels
Budget Dépenses estimées

Crédits Photo:
© UNICEF Madagascar/2014/Rindra Ramasomanana

Page 41:
Photo Katy Perry: © UNICEFNYHQ/2013-0166/Holt
Photo Babara Schöneberger: © UNICEF Madagascar/2013
Photo Jean Van de Velde: © UNICEF France

Table des matières 44


UNICEF Madagascar
Fonds des Nations Unies pour l’Enfance
Maison Commune des Nations Unies, Zone Galaxy Andraharo
B.P. 732 Antanarivo
Tel: (261-20) 23 300 92
Email: antananarivo@unicef.org
Web: www.unicef.org/madagascar

Facebook: www.facebook.com/UNICEF.Madagascar
Youtube: UNICEF Madagascar
Twitter: www.twitter.com/unicefmada

Daniel Timme
Chef de section - Médias et Relations Externes (MRE)
Mobile: +261 (0)32 03 411 31
dtimme@unicef.org

Vous aimerez peut-être aussi