Vous êtes sur la page 1sur 5

ESSAI FONCTIONNEL EN PROTHESE TOTALE ADJOINTE:

I-INTRODUCTION:
Dans le traitement des édentés par une thérapeutique prothétique adjointe
complète, des contrôles sont d'autant plus important qu'il s'agit d'une restauration
difficile de la cavité buccale.
Ces différents contrôles ont pour objectif principal de corriger le maximum
d'imperfections permettant une adaptation rapide du patient; ainsi qu'une
préservation anatomique et physiologique;
L'autre objectif de ces contrôles est également d'impliquer le patient dans son
traitement sollicitant son avis afin de neutraliser ses appréhensions ou ses doutes.

II- LES DIFFERENTS TEMPS DE L'ESSAI FONCTIONEL:


Avant tout essai fonctionnel, il convient d'examiner les deux maquettes en cire :
- L'intrados devra être exempte de toutes rugosité de part celle du plâtre afin
d'éviter toute irritation de la surface d'appui.
- Les bords devront obéir aux mêmes impératifs; et devront reproduire
fidèlement les bords de l'empreinte anatomo-fonctionnelle.
- Les surfaces polies doivent être orientées de tels que les muscles en action
tendent à appliquer la prothèse contre la surface d'appui

A)- EXAMEN MECANIQUE:


1)- Examen en mécanique de la maquette inférieure:
a)-Examen en statique:
- Vérifier l'orientation du plan prothétique en relation avec la langue et la
sangle orbiculo-buccinatrice
La surface occlusale des dents doit se situer au niveau de la convexité du
buccinateur et des bords marginaux de la langue
- La stabilité de la maquette au repos est ensuite contrôlée:
Si la maquette s'élève lentement en restant parallèle à elle-même il faut
réduire la longueur des bords vestibulaires dans la région allant du
triangle des lèvres au masséter
Si elle s'élève uniquement dans la région postérieure la longue du bord
lingual sous mylo-hyoidien sera réduite, mais dans tous les cas le
bord lingual devra recouvrir la ligne oblique interne.
Si elle est chassée d'arrière en avant, c'est que l'extension linguale rétro-
molaire est trop importante et il faudrait donc diminuer à ce niveau

1
Si elle est chassée d'avant en arrière; l'une des deux possibilités suivante
peut exister:
-Soit le bord dans la région antérieure est trop long
-Soit le montage des incisives inférieures est incorrect; elle doivent avoir
leur implantation linguale, ménageant ainsi un espace concave libérant le
jeu des muscles orbiculaires ce qui favorise la stabilité
La maquette peut se déplacer si sa forme ou son volume ne sont pas en relation
harmonieuse avec l'espace neutre d'équilibre (espace existant entre la langue et les
joues);

b)- Examen en dynamique:


La maquette étant stable au repos il importe d'éprouver la conception de sa base
au cours des mouvements mandibulaires et les contractions musculaires
accompagnant les différentes fonctions
Donc lors de cet examen il convient de pratiquer les différents mouvements
réclamés lors de l'empreinte secondaire:
- Ouverture moyenne et grande de la bouche
- Passer la langue sur la lèvre supérieure de commissure droite et gauche, si la
maquette se déplace la réduction d'une extension éventuelle s'impose au niveau
ou elle entrave le jeu de l'organe musculaire.

c)- Examen en digital:


Pression digitale sur le bord libre des incisives inférieures:
Si la maquette bascule, il s'agit soit:
- Une situation trop vestibulée des groupes des prémolo-molaire
- Le bord trop mince du coté opposé
- Une orientation erronée de la surface polie, n'offrant aucune possibilité au
buccinateur d'assoir la future prothèse centre la surface polie.
La prothèse inférieure est retirée pour procéder à l'étape suivante

2)- Essai mécanique de la maquette supérieure:


a) Examen en statique:
En général la maquette est stable et rétentive: le joint périphérique étant facile à
obtenir cependant si au repos la prothèse tend à descendre lentement ça veut dire
que le bord antérieur de la prothèse est trop long ou l'un des freins de la lèvre
supérieure est limité dans ses déplacement physiologiques.
b)- Examen dynamique:
Les mouvements suivants doivent pouvoir intervenir sans que la stabilité ne soit
compromise:
2
- Ouverture moyenne puis grande
- Protraction de la lèvre supérieure

C)- Examen en digital:


Pression digitale sur le bord libre des incisives supérieures:
- Si la maquette bascule c'est que le joint postérieur est insuffisant ou mal situé
- Soit le bord est trop court et il est incapable d'assurer l'herméticité du joint
postérieur:
Le joint postérieur doit s'étendre à 2 ou 3 mm au delà des fossettes palatines.
Pression digitale sur les prémolaires:
Cette pression ne doit en aucun cas provoquer le déplacement de la base du coté
opposé s'il ya déplacement:
- Soit le montage du coté de la pression est trop vestibulé
- Soit le bord du coté opposé n'est pas assez épais; prévoir un épaississement plus
important au niveau des poches paratubérositaires

B)- VERIFICATION DE LA RELATION ARCADE:


La prothèse inférieure est insérer en premier ensuite la prothèse supérieure
Le patient est prié de rester dans cette position d'ouverture maximale afin de
provoquer une fatigue des muscles élévateurs.
Une propulsion simultanée peut être réclamée dans certains cas afin d'obtenir la
même fatigue des muscles ptérygoïdiens externes
Le patient est ensuite inviter à laisser aller doucement et lentement sa mandibule
jusqu'à la position de repos puis en occlusion en relation centrée.
Les commissures sont délicatement écartées afin de surveiller comment le premier
contact dento-dentaire va s'effectuer
Il est indispensable que d'emblée ce contact soit général et sans hésitation sur toute
l'étendue de l'arcade c'est-à-dire intercuspidation maximale.
- Contrôler la coïncidence des points inter incisif supérieur et inférieur
- Vérifier que l'engrènement existant en bouche correspond à celui existant sur
articulation
- Contrôler s'il n'ya pas de contact prématuré entre les bases en cire dans les
régions postérieures
- La dimension verticale sera ensuite contrôlée pour cela on renouvellera les tests
pratiqués au stade de son évaluation
- S'il ya imperfection dans la relation inter arcade il faut reprendre un nouveau
enregistrement inter maxillaire

3
C) CONTROLE DE LA VALEUR ESTHETIQUE DE LA RESTAURATION:

Le contrôle esthétique est celui au quel nous devons prêter le plus d'attention:
Un patient fera beaucoup d'effort pour intégrer une prothèse esthétique qui le flatte
mais rejettera une autre d'aspect moins plaisant

- Les contours les plus naturels des lèvres doivent être restaurés
- Tout excès de cire au dessus des incisives supérieures sera contrôlé par rapport au
rebord muqueux de la lèvre supérieure en position de repos
- Les bords incisifs devront effleurer lors du sourire le bord de la lèvre inférieure
- On contrôlera la ligne du sourire qui devra correspondre au collet des dents.

D) CONTROLE DE LA VALEUR PHONETIQUE DE LA RESTAURATION:


- La position des bords libres des incisives supérieures sera mise à l'épreuve
phonétique lors des émissions des labio dentales FE Et VE celles-ci doivent
s'effectuer sans étouffement du son alors que le bord muqueux de la lèvre inférieure
entre en contact avec le bord libre des incisives supérieures.
- La position relative des dents antérieures supérieures et inférieures (over jet et over
bit) est ensuite vérifiée au cours de l'émission des dento-dentales: CHEU, JEU
Les dents antérieures doivent s'affronter sans se heurter sans claquement ni
sifflement:
→ Un sifflement se fait entendre si le surplomb est insuffisant ou si l'espace libre est
trop faible
Si la relation inter dentaire est correcte: RC, DV correctes mais un sifflement existe
dans la région rétro incisive supérieure un vide anormal existe qu'il faudra combler
Par contre un excès de matériaux dans cette région se traduit par un zézaiement et
donc il faudra affiner à ce niveau
Le S est chuinté si trop de vide existe entre les bords marginaux de la langue et les
prémolaires supérieures.
Une sur épaisseur de la base, le long de la ligne médiane de l'extrados de la
prothèse, dans la région palatine entraine un zézaiement
L'émission des bilabiales BE et PEU permet de vérifier la DV: s'il ya claquement
DV augmentée
Si le bord postérieur de la prothèse supérieur est trop long ou pas assez en contact
avec le palais mou l'émission du K sera perturbé

4
Au terme de l'essai fonctionnel lorsque celui-ci s'avère satisfaisant aussi bien du
point de vue mécanique, esthétique et phonétique un miroir peut être tendu au
patient afin de recueillir son approbation ou ses remarques.

CONCLUSION:
L'essai fonctionnel va représenter le moment au cours du quel la précision
mécanique peut être éprouvée et la restauration de l'esthétique appréciée c'est
pourquoi son importance est déterminante afin de prévenir les erreurs