Vous êtes sur la page 1sur 40

e s

B I o d
A
F uro 11 c
E 2 0
MACONNERIE SOUMISE A LA FLEXION

l e -
ET AU CISAILLEMENT

0
yc 01
C 2
FABI - 16 juin 2010
Maçonnerie soumise à la flexion

1. Problèmatique :
e s
B I o d
A
F uro 11 c
Parois soumises à la flexion et aux efforts normaux
 Charges à excentricité réduite

E 2 0
l e 0 -
yc 01 Donc si ee> 0.5 t FI < 0 !!

C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

2.1. Principe de la méthode de calcul


e s
B I o d
A
F uro 11 c
La maçonnerie est un matériau anisotrope

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

e s
2.2 Résistance caracteristique à la flexion

B I o d
A
F uro 11 c
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

2.3. Le coëfficiënt µ
e s
B I o d
A
F uro 11 c
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

2.4. Tableaux de l’ EN 1996-1-1 – annexe E


e s
B I o d
A
F uro 11 c
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

2.4. Tableaux de l’ EN 1996-1-1 – annexe E


e s
B I o d
A
F uro 11 c
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise à la flexion

2.5 Influence de la charge verticale


e s
B I o d
A
F uro 11 c résistance caractristique apparante à
la flexion perpendiculaire aux
joints de pose

E 2 0
-
fxk1 est la résistance caractéristique à la flexion

l e
perpendiculaire aux joints de pose

gM
c 1 0
y
est le facteur de sécurité sur les materiaux

C 2 0
sdp est la charge verticale présente (charge favorable)
(uniquement charges permanentes - facteur gF = 0.9)
Maçonnerie soumise à la flexion

3. Exemple de calcul
e s
B I o d
A
F uro 11 c Eléments en terre cuite 14 kN/m³

0
Coeff. de sécurité - maçonnerie gM = 2,50

E
Charge du vent

2
(0,8 + 0,3) x 0,633 = 0,7 kN/m²

l e 0 - fxk1 = 0,2 N/mm²

c 1
fxk2 = 0,5 N/mm²

y
C 2 0
Nsd = 0,9 x 3.75 x 0,14 x 14 / 2 = 3.30 kN/m à mi-hauteur
sdp = 3.30 / 140 = 0,023 N/mm²
fxk1,app = 0,2 + 2,5 x 0,023= 0,257 N/mm²
Maçonnerie soumise à la flexion

3. exemple de calcul - suite

e s
B I o d
A
F uro 11
µ = 0,257/0,50 = 0,51
c (tableau)  = 0,066

0
H/L = 1,25

e E - 2
c l 1 0
y
C 2 0
Maçonnerie soumise à la flexion

3. exemple de calcul - suite

e s
B I o d
A
F uro 11
MEd,x =  * gF * p * L²
c
0
= 0,066 x 1,50 x 0,70 x 3,00² = 0,62 kNm

e E
MEd,y = µ * MEd,x

- 2
l 0
= 0,51 x 0.62 = 0,32 kNm

yc 0
MRd,x = Wx * fxk2
1
C 2
= 0,14² x 1000 x 0,5 / (2,5 x 6) = 0,65 kNm > MEd,x OK

MRd,y = Wy * fxk1,app
= 0,14² x 1000 x 0,257 / (2,5 x 6) = 0,33 kNm > MEd,y OK
Maçonnerie soumise à la flexion

4. Maçonnerie armée
e s
B I o d
A c
6 As fyd z
fxk2,app = gM
F uro 11
0
b t²

e E - 2
est l’unité de la longueur du mur

c l 1 0
est le bras de levier de la section armée soumis à la flexion

y
C 2 0z = 1 - 0.5
As fyd

b d fhd
d  0.95 d

fhd est la valeur de calcul de la résistance à la compression de


la maçonnerie dans le sens horizontal
Maçonnerie soumise à la flexion

4. Maçonnerie armée
e s
B I o d
µ = A
F uro 11
fxk1,app
c
E 0
fxk2,app

- 2
Sur base des tableaux de l’annexe E il est possible de déterminer MEd,x

l e 0
en MEd,y. Ces valeurs sont alors comparées aux moments de

c 1
flexion admissibles MRd,x en MRd,y

MRD,Y = y
C 2 0
b t²

6
.
fxk1

gM
Maçonnerie soumise à la flexion

4. Maçonnerie armée
e s
B I o d
A c
Pour MRd,X il y a lieu de vérifier d’un part l’expression qui est fonction de la résistance à la

F uro 11
compression dûe à la flexion parallèle aux joints de pose, et d’autre part l’expression qui
est fonction de la résistance à la traction des armatures horizontales.

E 2 0 fkh z z

e -
MRD,X  c . b . d² . . met c = 2 1 -

l 0
gM d d

yc 01 As fyd

C 2
MRD,X  z . As . fyd met z = 1 - 0.5 d  0.95 d
b d fhd
Maçonnerie soumise à la flexion

5. exemple de calcul
e s
B I o d
A
F uro 11 c Elements en terre cuite14 kN/m³
Coeff. De sécurite – maçonnerie gM = 2,50
Charge du vent

0
(0,8 + 0,3) x 0,633 = 0,7 kN/m²

e E - 2
fxk1 = 0,2 N/mm²

l
fxk2 = 0,5 N/mm²

0
Armature f4 tous les 400 mm

c 1
= 31.4 mm²/m

y 0
fk = 5.0 N/mm² -
fd = 2.0 N/mm² fhd = 0.6 N/mm²

C 2
Nsd = 0,9 x 5.25 x 0,14 x 14 / 2 = 4.6 kN/m à mi-hauteur
sdp = 4.60 / 140 = 0,032 N/mm²
fxk1,app = 0,2 + 2,5 x 0,032 = 0,28 N/mm²
Maçonnerie soumise à la flexion

5. exemple de calcul - suite

e s
B I o d
d = 120 mm

A
F uro 11 c
(donnée géometrique)

As fyd

0
z = 1 - 0.5 d  0.95 d z = 107,8 mm

E 2
b d fhd

l e 0
z
-
c 1
c= 2 1 - = 0.18

y 0
d d

C 2
6 As fyd z
fxk2,app = gM
b t²

fxk2,app = 2.5 x 6 x 31.4 x (500/1.15) x 107.8 / (1000 x 140²) = 1,13 N/mm²


Maçonnerie soumise à la flexion

5. exemple de calcul - suite

e s
B I o d
A
F uro 11
µ = 0,28/1,13 = 0,25
c (tableau)  = 0,071

0
H/L = 1,25

e E - 2
c l 1 0
y
C 2 0
Maçonnerie soumise à la flexion

5. exemple de calcul - suite

e s
B I o d
A
F uro 11 c
MEd,x = 0,071 x 1,50 x 0,70 x 4,20² = 1,31 kNm
MEd,y = 0,25 x 1,31 = 0,33 kNm

0
MRd,x  c . b . d² . fdh

E 2
= 0.18 x 1000 x 120² x 0.6 x 10-6 = 1,55 kNm > MEd,x ok

l e 0
MRd,x  z . As . fyd
-
c 1
= 107.8 x 31.4 x (500 / 1.15) x 10-6 = 1,47 kNm > MEd,x ok

y
=
0
MRd,y = Wy x fxd1,app

C 2 140² x 1000
x
0,28
x 10-6 = 0,36 kNm > MEd,y OK
6 2.50
Maçonnerie soumise au cisaillement

1. Formules générales
e s
B I o d
A c
Tout comme pour les charges verticales ou pour les moments de

F uro 11
flexion, le calcul consiste à vérifier que les efforts tranchants de calcul
exercés sur le mur ne dépassent pas la résistence au cisaillement de

0
calcul du mur.

e E - 2
l 0
VRd = fvd . t . Lc > VEd

yc 01

C 2
t = l’épaisseur du mur
Lc = la partie du mur qui est soumise à des contraintes
de compression
fvd = fvk / gM
Maçonnerie soumise au cisaillement

1. Formules générales
e s
B I o d
A
F uro 11 c
Lc = la partie du mur qui est soumis à des contraintes de compression

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

2. Résistance caractéristique au cisaillement de la maçonnerie

e s
B I o d
A c
2.1 Résistance initiale caractéristique au cisaillement fvko

F uro 11
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

2. Résistance caractéristique au cisaillement de la maçonnerie

e s
B I o d
A c
2.2 Résistance caractéristique au cisaillement – Murs aux joints verticaux remplis

F uro 11
0
fvk = fvko + 0,4 sd

e E - 2
c l 1 0
sd = contrainte de compression verticale agissant sur le mur (dans la section considerée)

y
C 2 0
fvk doit être limité à 0.065 fb

Au cas où les joints de mortier ne sont répartis que sur une partie du mur, la première partie
de l’expression est multipliée par un facteur égal à la proportion entre la largeur de la
couche de mortier et l’épaisseur du mur.
Maçonnerie soumise au cisaillement

2. Résistance caractéristique au cisaillement de la maçonnerie

e s
B I o d
A c
2.2 Résistance caractéristique au cisaillement – Murs aux joints verticaux remplis

F uro 11
0
fvk = 0,5 fvko + 0,4 sd

e E - 2
c l 1 0
sd = contrainte de compression verticale agissant sur le mur (dans la section

y 0
considerée)

C 2
Il est conseillé de limiter fvk à 0.045 fb

Au cas où les joints de mortier ne sont répartis que sur une partie du mur, la
première partie de l’expression est multipliée par un facteur égal à la proportion
entre la largeur de la couche de mortier et l’épaisseur du mur.
Maçonnerie soumise au cisaillement

3. exemple de calcul

e s
B I o d
A
F uro 11 c Maçonnerie terre cuite
fvko = 0.20 N/mm²

0
Mortier courant

E 2
fm = 8 N/mm2

l e 0 -
yc 01
sd = C 2
Vsd = 1.50 x 30 = 45 kN

40000 / (140 x 1000) = 0.28 N/mm2

fvk = fvko + 0,4 sd = 0.20 + 0.4 x 0.28 = 0.31 N/mm

fvd = fvk / gM = 0.31 / 2.5 = 0.124 N/mm²


Maçonnerie soumise au cisaillement

3. exemple de calcul (suite)

e s
B I o d
A
F uro 11 c MEd = 1.50 x 30 x 3.00 = 115 kNm

0
NEd = 1.00 x 40 x 4.00 = 160 kN

e E - 2
e = 115/160 = 0.72 m

c l 1 0
y
C 2 0
Lc = 3 x (L/2 - e) = 3 x (4.00 / 2 - 0.72) = 3.84 m

VRd = fvd . t . Lc = 0.124 x 140 x 3.84 = 66.6 kN > VEd OK


Maçonnerie soumise au cisaillement

4. Méthode simplifiée

e s
B I o d
A
F uro 11 c ∑ t . Lsx ≥ cs . Lby . Htot²

E 2 0
-
∑ t . Lsy ≥ cs . Lbx . Htot²

c l e 0
y 01
C 2
cs = ct . ci . wek

wek = la charge moyenne dûe au vent en kN/m²


Maçonnerie soumise au cisaillement

4. Méthode simplifiée

e s
B I o d
A
F uro 11
cs = ct . ci . wek

c
wek = la charge moyenne dûe au vent en kN/m²
∑ t . Lsx ≥ cs . Lby . Htot²

E 0
∑ t . Lsy ≥ cs . Lbx . Htot²

2
ci = 1.0 pour les murs à section rectangulaire

-
ci = 0,67 pour les murs à section en forme de I

l e 0
ct = une constante dépendante de fk et de α = NEd / A . fd

c
α

y 01 fk (N/mm²)

C 2
2 4 6 8

0,2 0,0192 0,0095 0,0064 0,0048


0,3 0,0128 0,0064 0,0042 0,0032
0,4 0,0095 0,0048 0,0032 0,0024
0,5 0,0075 0,0038 0,0025 0,0019
0,6 0,0095 0,0048 0,0032 0,0024
0,7 0,0128 0,0064 0,0042 0.0032
Maçonnerie soumise au cisaillement

5. Nouvelles théories

e s
B I o d
A
F uro 11 c
Professor Wolfram Jäger – Université de Dresden

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
L’étude décrit 3 phénomènes qui ont une influece sur la résistane au cisaillement
Maçonnerie soumise au cisaillement

5. Nouvelles théories

e s
B I o d
A
F uro 11 c
5.1 Fissuration et ouverture des joints de mortier

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

5. Nouvelles théories

e s
B I o d
A
F uro 11 c
5.2 Résistance à la friction 5.3 Résistrance à la traction

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

e s
B I o d
A
F uro 11 c
EN 1998-1-1 – Norme sismique

Fb = masse x accélération (wet van Newton)

0
masse = la masse du bâtiment

E 2
accélération = spectre de réponse élastique horizontal Sd(T)

l e 0 -
Dans la zone maximale constante (TB – TC) celle-ci est égale à

c
Sd(T) = ag . S . 2,5 / q

y 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

e s
B I o d
où A
F uro 11 c
Sd(T) = ag . S . 2,5 / q

ag = gi . agR

E 0
gi = coëfficient d’importance :

2
0,8 : constructions agricoles

e -
1,0 : habitations, appartements

l 0
1,2 : écoles, centres culturels

c 1
1,4 : hopitaux, casernes

y
C 2 0
S = Paramètre de Sol
Classe de Sol A
Classe de Sol B
Classe de Sol C
Classe de Sol D
S =1,0 : sols du type rocheux
S =1,35 : dépots raides de sable ou d’argile consolidé
S =1,50 : dépots de sable ou d’argile de densité moyenne
S =1,80 : dépots de sable ou d’argile de densité faible

q = coëfficient de comportement (1,75 x 1,1 = 1,925 pour la maçonnerie non armée)

agR = accélération horizontale maximale de référence


Maçonnerie soumise au cisaillement

6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

e s
B I o d
A c
Sd(T) = ag . S . 2,5 / q

F uro 11
où ag = gi . agR
Carte de zonation

E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A
F uro 11
Fb = λ . m . Sd(T)
c Sd(T) = ag . S . 2,5 / q
Exemple : bâtiment de 15 x 15 m à 3 étages et avec les caractéristiques suivantes :

0
•poids des planchers 700 kg/m²

E
•poids des murs 300 kg/m²

2
•hauteur par étage 3,0 m

e -
•classe de sol C

l 0
•zone d’accélération horizontale agR =0,6 – 0,8 m/s²

yc 1
masse totale : 3 x 15 x 15 x (700 + 300) = 675000 kg

0
Sd = λ . ag . S . 2,5 . (Tc / T1) / q

C 2
= 0.85 x 1,0 x 0,8 x 1,5 x 2,5 x 0,96 / 1,925 = 1,27 m/s²
Fb = 675000 kg x 1,27 m/s² = 857250 kgm/s² = 857 kN

A titre de comparaison, le même bâtiment serait soumis dans la zone de classe de vent III à
une charge horizontale égale à
Fv = (0,8 + 0,5) x 0,633 kN/m² x 15,00 m x 9,00 m = 110 kN

Ceci est donc un tout autre ordre de grandeur ! (facteur 8)


Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A
F uro 11 c
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A c
Extrait de NBN EN 1998-1-1 ANB

F uro 11
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A
F uro 11
Dans notre exemple :
c
E 0
5.5 % de la surface de l’étage

- 2
= 0.055 x 15 x 15 = 12.37 m²

c l e 0
1
soit 16 murs de 4.00 m de long

y 0
en 19 cm sz large

C 2
Et ceci dans les 2 sens !
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A
F uro 11 c
Au cas de maçonnerie chainée

E 0
3.5 % de la surface de l’étage

- 2
= 0.035 x 15 x 15 = 7.87 m²

c l e 0
1
soit 11 murs de 4.00 m de long

y 0
et 14 cm de large

C 2
en ceci dans les 2 directions

Invendable !
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A c
Compromis prévu dans NBN EN 1998-1-1 - ANB

F uro 11
E 2 0
l e 0 -
yc 01
C 2
Maçonnerie soumise au cisaillement

e s
I
6. Efforts tranchants suite aux actions sismiques

B o d
A c
Remarques de conclusion :

F uro 11
• Débat technique/scientifique concernant la carte de zonement
•Calculée sur base d’une probabilité de moins de 10 % que les

E 0
valeurs calculées ne soient excédées dans une periode de

2
référence de 475 années

l e 0 -
• Etude approfondie du facteur de comportement

c 1
• Etude approfondie de la résistance au cisaillement

y
C 2 0
• Analyse de l’impact économique de la norme
• Débat de société : est-ce la tâche du législateur d’imposer
d’importants surcoûts aux concitoyens pour parer à une éventualité
peu probable.Ne vaut-il pas mieux que la norme conserve un
caractère informatif pour les bâtiments résidentiels et privés.
(cfr. Pays-Bas)