Vous êtes sur la page 1sur 4

Université d’Alger-1 Département de SM

Faculté des sciences Année 2018/2019


Module MQ I LMD-SM-L2 physique

Série 01
Introduction aux phénomènes quantiques
« a- Rayonnement du corps noir »
Exercice01.

Exercice02.
Une cavité imperméable à la chaleur et au rayonnement, portée à la température T est parcourue en
tous sens par une onde électromagnétique.
Expérimentalement, la densité d’énergie U en
fonction de la fréquence pour cette cavité a l’allure
dans la figure.

1) Quelle est l’origine de l’onde


électromagnétique ?

2) Rayleigh et Jeans ont montré que le


champ électromagnétique à l’intérieur de la cavité est équivalent à un ensemble d’oscillateurs
harmoniques indépendants et qu’à l’équilibre thermique la densité d’énergie est donnée par :
𝟖𝝅𝛎𝟐
𝑼= 𝑬 , avec c la vitesse de la lumière dans le vide, ν la fréquence de l’onde
𝒄𝟑
électromagnétique et [E] est l’énergie moyenne d’un oscillateur.
a) Commenter les résultats obtenus dans les cas :
 [E]= KT, d’après la théorie classique,
𝒉𝛎
 𝑬 = 𝒉𝛎 , d’après la théorie quantique.
𝒆𝒙𝒑 −𝟏
𝑲𝑻
b) Dans quel cas les deux théories se rejoignent ?
c) Calculer l’énergie globale dans la cavité dans les deux cas. Commenter.

1
« b-Effet photoélectrique »

Exercice03.

Exercice04.

Exercice05.
Approche classique :

Une cellule photoélectrique en lithium (Li) est placée à une distance L d’une source lumineuse
ponctuelle de puissance P. soit λS la longueur d’onde seuil de la cellule ;

1) Quel est le temps t nécessaire pour qu’un atome de lithium puisse éjecter un électron sous
l’effet de l’onde lumineuse.
2) Dans le cas ou la lumière est monochromatique d’une longueur d’onde λ =2λS, que deviendra le
temps nécessaire d’extraction d’électrons de l’atome de Li.
P=21. 10-3 Watt, L= 1m , λS=539.1 nm , Rayon atom. (Li) = 1.4 A° , c =3.108 m/s.

Approche quantique :

Pour extraire un électron d’un métal, il faut lui fournir une énergie qui puisse le travail des forces qui
le relient au métal ;

2
1) Quelle est la condition pour qu’une onde électromagnétique d’une fréquence ν puisse extraire
des électrons du métal (la condition pour avoir l’effet photoélectrique).
2) Déduire la fréquence de seuil νs.
3) Donner l’expression du potentiel d’accélération V0
AN : la longueur d’onde de la lumière incidente est 300 nm et l’énergie cinétique des électrons émis est
égale à 4.10-19 J.

4) On définit la tension de seuil Vs d’un métal le potentiel capable d’annuler le courant photo-
émis. Déduire la nature du métal utilisé et calculer sa fréquence de seuil.

1. Métal 2. Cs 3. Rb 4. K 5. Na 6. Ca 7. Mg 8. Zn 9. Fe 10. Ni
11. Vs (Volt)12. 2.1 13. 2.2 14. 2.4 15. 2.5 16. 2.3 17. 2.4 18. 3.4 19. 4.8 20. 5

« c-L’effet Compton. »

Exercice06.
Soit la collision élastique de Compton (e     e    ) , fig (1).

fig (1) : la collision de Compton

D’après le principe de la conservation de l’impulsion 𝑷 et l’énergie E dans cette collision élastique.

1-Ecrire la relation de la conservation de l’impulsion 𝒑 .

2- Ecrire la relation de la conservation de l’énergie E .

3-Montrer que la variation dans la longueur d'onde du photon est de la forme :


h
   f  i  (1  cos  ) .
me c

Avec λi et λf, les longueurs d'onde du photon incident et diffusé (sortant), C ; la vitesse de la lumière
me : la masse de l’électron et 𝝓 ; l’angle de diffudion du photon .

Rq : nous donnons la relation d'Einstein –relativiste- (entre l'énergie et l'impulsion d'une particule libre) ;

E 2  p 2c 2  m2c 4 . Est valable pour toutes les particules, pour la lumière m=0, et selon planck ;E=h𝜈.

« d-stabilité des atomes –modèle de Bohr »

Exercice07.
Selon le modèle de Bohr de l’atome d’hydrogène .
1-Calculer : a- le rayon de l'orbite minimale et la vitesse de l’électron dans cette orbite.
b- le temps d'un seul tour. C- l’énergie de l’état fondamental.
d-Comparer la vitesse de l’électron dans cette orbite avec la vitesse de la lumière C.

3
2-soit un électron dans le premier état éxcité (n=2) sa durée de vie moyenne est 10-8 s. combien de
tours fait l'électron dans cette orbite avant de descent à l'état fondamental ?
3- Selon la loi des fréquences de Bohr:
a-calculer la fréquence du photon émis par la transition de l'état (ni) intial à l'état final (nf).
b- Déterminer la longueur d'onde du photon émis. Commenter le resultat.
c- Déterminer et dessiner les cinq premières séries.
« L’hypothèse de de Broglie et la dualité onde-corpuscule »

Exercice08.

Exercice09.
La relation de L. De Broglie décrit la dualité onde-corpuscule de la matière. Elle lie la quantité de
mouvement p de la particule à la longueur d’onde λ associée par la relation λ=h/p avec h est la
constante de Planck. Pour démontrer l’aspect ondulatoire de la matière, on peut utiliser l’expérience de
diffraction. Le phénomène de diffraction est un phénomène ondulatoire.

Il est indispensable donc deposséder un réseau de diffraction dont le pas soit de l’ordre de grandeur
de la longueur d’onde de De Broglie de la particule.Au cours de l’expérience de Davisson et
Germer, ils ont utilisé des électrons incidents d’énergie 54 eV normaux à une surface cristalline de
Nickel dont la distance interatomique est 2.15 A°.

1) Déterminer la longueur d’onde associée au faisceau d’électrons.


2) En déduire la d.d.p d’accélération des électrons.

On propose d’étudier la possibilité de démontrer l’aspect ondulatoire des particules suivantes en utilisant
de l’expérience précédente de Davisson et Germer :

a) Un grain de poussière de masse 10-15 kg et de vitesse 1 mm/s.


b) Un électron accéléré sous une différence de potentiel U = 100 V.
c) Un électron dans l’atome d’hélium ayant une énergie cinétique de 24,6 eV correspondant à l’énergie
d’ionisation de l’hélium.
d) Une particule α (noyau d’hélium) ayant une énergie cinétique de 7,7 MeV.
e) Des neutrons thermique à la température T 300 °K. On donne la masse de neutron mn≈1.67. 10-27 Kg, et
la constante de Boltzmann KB=1.38.10-23 J/°K.

PS: Les exercices 02 et 04 (H W n=°1)

** "Anyone who is not shocked by quantum theory has not understood it." **N.Bohr

***The Quantum Team *** H S