Vous êtes sur la page 1sur 29

Apport macroéconomique du

Système de Management SST


Apport pour l’économie nationale
P L A N
-Qu’est ce qu’un système de management SST ?
-L’OHSAS 18001 :2007.
-Rôle du référentiel OHSAS 18001
-A quoi sert le système de management SST ?
-La macroéconomie.
-Qu’est que la santé et la sécurité des travailleurs ?
-Quels sont les acteurs de la SST ?
-Quels sont les indicateurs variables ?
-Exemple d’un acteur de la SST ?
-Quelques interventions de l’Etat en matière de SST.
-Les risques psychosociaux
-La nécessité d’un système de management SST
-La culture de SST.

2
Qu’est qu’un système de management SST ?

 Un système de management de la santé et de la sécurité au


travail est un dispositif de gestion combinant personnes,
politiques, moyens et visant à améliorer les performances
d'une entreprise en matière de santé et de sécurité au
travail (SST).

 C'est un outil qui permet de mieux maîtriser l'organisation


de l'entreprise et de progresser en continu en intégrant la
santé et la sécurité au travail à toutes les fonctions. Par
conséquent il participe à l’amélioration de l'image de
l'entreprise.

3
L’OHSAS 18001 : 2007
En 1999, le British Standarts Institute a créé un groupe de
travail international composé d’organismes certificateurs et de
normalisation. La spécification britannique OHSAS 18001 (pour
Occupational Health and Safety Assessment Series) a été élaborée
pour répondre à la demande des clients de disposer d'une norme
sur les systèmes de management de la santé et de la sécurité au
travail selon laquelle leurs systèmes de management peuvent être
évalués et certifiés.
La spécification OHSAS 18001 a été réalisée pour être
compatible avec les normes de systèmes de management ISO
9001(Qualité) et ISO 14001(Environnement), afin de faciliter aux
organismes qui le souhaitent l'intégration des systèmes de
management relatifs à la qualité, à l'environnement, à la santé et à
la sécurité au travail.

4
Le rôle du référentiel OHSAS 18001

 Aider à gérer les activités de l’entreprise pour


maîtriser les risques associés pour la sécurité
du personnel dans le but d’améliorer sans
cesse la performance de l ’entreprise.

5
A quoi sert le système de management
Santé Sécurité au Travail ?
Le SM/SST permet :
• De réduire le nombre des accidents et incidents
jusqu'à tendre vers l'objectif zéro accident,
• De vous mettre en conformité avec la législation
en matière de santé et sécurité au travail,
• D'assurer en permanence et d'une façon durable
la maîtrise des risques dans votre entreprise.

Le SM/SST modifie positivement le comportement des


employés, améliore leur prise de conscience en
matière de sécurité et les responsabilise.

6
La macroéconomie
 La macroéconomie est la partie de
la science économique qui étudie les phénomènes
économiques globaux, à une échelle nationale ou
internationale Elle cherche à expliquer les relations
entre différents indicateurs macroéconomiques.

 Elle s'oppose à la microéconomie qui se


concentre sur des facteurs qui influencent les décisions
des agents économiques au niveau individuel (ménages,
entreprise…)

7
Qu'est-ce que la santé et la sécurité des travailleurs?

L'étude de la santé et la sécurité des travailleurs est une discipline


très large qui recouvre de nombreux domaines spécialisés. Dans son
sens le plus général, elle doitviser à :

 promouvoir et maintenir le plus haut degré possible de bien-être


physique, mental et social des travailleurs dans tous les métiers ;
 prévenir les effets néfastes sur la santé des travailleurs dus à leurs
conditions de travail ;
 protéger les travailleurs contre les dangers qui menacent leur santé ;
 placer et maintenir les travailleurs dans un environnement de travail
adapté à leurs besoins physiques et mentaux ;
 adapter le travail aux hommes.

En d'autres termes, la santé et la sécurité des travailleurs visent


tous les aspects du bien-être social, psychique et physique des
travailleurs.

8
LA PRESERVATION DE LA SANTE
ET DE LA SECURITE DES
TRAVAILLEURS EST UN ELEMENT
CLE POUR LE DEVELOPPEMENT
ECONOMIQUE

Le référentiel OHSAS 18001 couvrant le


management de la SST entend fournir aux organismes les
éléments d'un système efficace de management de la SST
pouvant être intégré à d'autres exigences de management
et aider les organismes à atteindre aussi bien leurs objectifs
de SST que leurs objectifs économiques.

9
- Quels sont les acteurs de la santé et
de la sécurité au travail (SST) ?

- Quels sont les indicateurs variables ?

10
Les acteurs de la santé et de la sécurité au
travail (SST)

11
Les indicateurs variables
- Les indicateurs de performances du suivi (statistiques
accidents du travail et maladies professionnelles, couverture
de la main d’œuvre par les services au travail)

- Les indicateurs AT (accidents de travail)

- La couverture de la main d’œuvre par les services de


santé au travail

12
Evolution des indices des accidents de travail et
maladies professionnels entre 2006-2012
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Nbre total des accidents de travail 45397 45122 45191 44103 45099 45367 48612

Nbre total des accidents sur les lieux 43146 42694 42734 41916 42907 42807 45914
de travail
Nbre total des accidents de trajet 2251 2418 2457 2187 2192 2560 2698

Indice de fréquence 32,83 31,55 29,92 29,13 31 36 30


(pour 1000 ouvriers)
Nbre des jours perdus 1127775 1120028 1104000 1089867 1114111 1294677 1119940

Durée moyenned'incapacité 25,5 25,4 26,3 24,56 21,6 21,98 21,77


temporaire (en jours)
Accidents de travail mortels 209 208 242 234 217 205 191

Accidents de travail mortels sur les 139 131 137 162 155 135 130
lieux de travail
Accidents mortels de trajet 70 77 73 72 62 70 61

Les maladies professionnelles 685 730 642 764 861 918 1044

* L’élaboration des statistiques par la CNAM en matière de prévention des


risques professionnels selon l’article n°88 de la loi 94-28
13
Evolution des indices des accidents de travail et maladies
professionnels entre 2006-2012
60000

50000

Nb des accidents ,,,,,,


40000

30000

20000

10000

0 2006
Nbre total des accidents de travail 45397 45122 45191 44103 45099 45367 48612
Nbre total des accidents sur les lieux de 43146 42694 42734 41916 42907 42807 45914
travail
Nbre total des accidents de trajet 2251 2418 2457 2187 2192 2560 2698

Inde de fréquence IF (pour 1000 ouvriers)


40
Valeurs des indices de

35
30
fréquence

25
20
15
10
5
0
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Inde de fréquence IF 32.83 31.55 29.92 29.13 31 36 30

14
L’un des acteurs gouvernementales
de la santé et de la sécurité au travail (SST) :
la CNAM

La caisse nationale assure la gestion du régime d'assurance des


dommages résultant des accidents du travail et des maladies
professionnelles.
Elle gère les indemnités en nature et en espèces octroyés aux
victimes. Elle a aussi un rôle préventif géré par la direction de
prévention des risques professionnels à travers l'assistance technique
fournie aux entreprises, la mise à disposition d'incitations et
d'encouragements à la prévention.
La CNAM assure aussi une mission de contrôle de l'application
de la loi relative à la réparation des dommages résultant des accidents
du travail et des maladies professionnelles.
Elle est chargée de la tenue des statistiques des accidents du
travail et des maladies professionnelles

15
Un exemple
Taux d’Accidents du Travail supérieurs à 3 jours d’absence* estimés par le BIT
(pour 100 000 travailleurs) en 2006

36 492

x2

x18
18 953

14 567
11881 Région MENA : 14 218

6 803
4 852 4 515
2 282 2 232

Maroc Tunisie Turquie Jordanie Espagne Canada Portugal France Finlande

Source : Global estimates of occupational accidents, Hamalainen, Takala, Saarela

… en proportion, ce taux représente 2x celui de la Tunisie et plus de 18x celui de la Finlande

14
La Tunisie accorde une place privilégiée au secteur
du travail et des relations professionnelles et ce compte
tenu du rôle important qu’il joue dans le domaine du
travail et des relations professionnelle.

Parmi les principaux acquis réalisés dans le domaine


du travail et des relations professionnelles , on cite :

17
Quelques interventions de l’Etat en matière
de santé et de la sécurité au travail

- La ratification de plusieurs conventions internationales (la Tunisie a


adhéré à l’Organisation Internationale au Travail « OIT » depuis
1956).
- L’adaptation de la législation du travail aux évolutions
économiques « code du travail »
- La promotion du dialogue social au niveau de l’entreprisse (des
modifications importantes aux dispositions du code du travail
selon la loi n° 94-29 du 21 février 1994)
- La promotion de la négociation collective
- L’amélioration des conditions de santé et de sécurité au travail
(des mesures viennent renforcer de la prévention des risques
professionnel qui se sont multipliés par la généralisation des
services de médecine du travail pour couvrir tous les travailleurs
quelque soit l’activité et la taille de l’entreprise

18
LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX
Sans oublier les risques psychosociaux de l’environnement de travail désignent
l’ensemble des facteurs organisationnels et les relations interindividuelles qui peuvent avoir un
impact sur la santé
En Tunisie, une étude du stress au travail a été menée par l’Institut de Santé et de
Sécurité au Travail durant 3 ans (2007-2009), auprès de 954 travailleurs et dans 14
entreprises appartenant à 8 secteurs d’activité (Agroalimentaire, Aviculture, Construction
métallique, Secteur bancaire, Production de bois, Fabrication de meubles,Télécommunication ,
Caoutchouc et matières plastiques).

Cette étude montre que les secteurs d’activités les plus touchés sont :
- - l’industrie manufacturière (28.2%),
- - les centres d’appels (18.3%)
- - l’agroalimentaire (18.2%).

Dans une deuxième étude menée en 2010, auprès de 109 téléopérateurs d’un
centre d’appel téléphonique, les auteurs ont relevé que :
-45% avaient un travail tendu avec une latitude de décision faible dans 87% des cas.

De même, dans une autre étude en 2007, un job strain (travail tendu est
surchargé) a été noté chez 23% parmi 322 travailleurs d’une entreprise de confection.

19
 Un projet élaboré par et pour la Tunisie comme pionnier en
Afrique puisque et c'est le premier pays africain à s'intéresser de si prés
aux RPS (risques psychosociaux) et à mettre en œuvre une stratégie
nationale de gestion qui s'étendra sur 4 années de 2013 à 2017 et dont la
Vision initiale est que la maîtrise des RPS dans l'entreprise selon une
démarche globale et multidisciplinaire de prévention des risques
professionnels contribue à l'épanouissement du salarié et à la prospérité de
l'entreprise
20
La nécessité du système de management SST
En Tunisie Les entreprises et organismes de toutes sortes se préoccupent
de plus en plus d’obtenir et de prouver l’existence d’excellents résultats en
termes de santé et sécurité au travail (SST) en contrôlant leurs risques en
matière de SST, conformément à leur politique et objectifs dans ce domaine. Ils
le font dans un contexte de législation de plus en plus rigoureuse, d’évolution
des politiques économiques et d’autres mesures encourageant de bonnes
pratiques de SST, et de préoccupation croissante des parties intéressées pour les
questions de SST.

Ainsi nécessitant la mise en place d’un cadre juridique évolué dans le


domaine de SST qui prenne en compte le développement du tissu économique
du pays tunisien et l’émergence de technologies nouvelles afin d’assurer une
protection plus efficace de nos ressources humaine conte les risques
professionnels .

Notons le taux de couverture de la main d’œuvre par les services de la


médecine du travail est de 43 % (fin 2008), 52.2 % (fin 2010)

Pour qu’un organisme assure sa performance et se rendre satisfait, il doit


réalisé leurs bilans ou leurs audits dans le cadre d’un système de management
structuré et doit l’intégré au sein de l’organisme même.

21
Cependant …

L’OHSAS 18001 porte sur les principaux éléments


suivants :
• Planification pour l'identification des dangers, ainsi que l'évaluation et
la gestion des risques,
• Programme de gestion OHSAS,
• Structure et responsabilité,
• Formation, présentation et compétence,
• Consultation et communication,
• Gestion opérationnelle,
• Préparation aux situations d'urgence et solutions,
• Mesure, suivi et amélioration des performances

Pour le cas des RPS l’exigence (de l’OHSAS 18001) : identification des dangers,
évaluation des risques et moyens de maîtrise (4.31 : prendre en compte l’environnement
de travail – Ergonomie des postes de travail).

22
 Le management de la SST englobe un large éventail de points, ayant
notamment des implications stratégiques et concurrentielles. La preuve
d'une mise en œuvre réussie du présent référentiel OHSAS peut être
utilisée par un organisme pour garantir aux parties intéressées qu'un
système adéquat de management de la SST est en place.

 Le présent référentiel OHSAS contient des exigences qui peuvent


être objectivement vérifiées ; cependant, il n'établit pas d'exigences de
performance SST au-delà des engagements, contenus dans la politique SST,
de respecter les exigences légales applicables et autres exigences
auxquelles l'organisme se conforme, en matière de prévention des
préjudices corporels et atteintes à la santé et d'amélioration continue

23
 Toutes les exigences du présent référentiel OHSAS sont prévues
pour être intégrées dans tout système de management de la SST. Le degré
d'application dépendra de divers facteurs, tels que la politique SST de
l'organisme, la nature de ses activités et les risques et la complexité de ses
opérations.

 4.1 Exigences générales


 4.2 Politique santé et sécurité au travail
 4.3 Planification
 4.4 Mise en œuvre et fonctionnement
 4.5 Vérification
 4.6 Revue de direction

24
25
Selon la direction de la prévention des risques
professionnels à la CNAM :
 Les entreprises, notamment celles qui déclarent un nombre important
d’accidents, bénéficient des mesures de prévention dont des prêts allant
jusqu’à 300.000 dinars, un délai de remboursement de 10 ans avec une
période de grâce de 3ans et un bénéfice de 4-5%. Pour les petites entreprises
et vu le manque de moyens, on leur réserve des prêts de l’ordre de 5000
dinars avec la possibilité d’avoir 2500 de don. On leur permet d’acquérir les
moyens de protection nécessaires relatifs à chaque secteur.

 Ainsi ils ont même mis le point le « Bonus Mallus » ; ainsi en cas
d’application correcte et rigoureuse des mesures préventives des accidents de
travail et amélioration des statistiques, la CNAM leur permet de baisser leurs
cotisations de près de 25%. Une astuce qui s’apprête à donner de bons
résultats puisque, jusqu’à juin 2014 , 45 sociétés avaient bénéficié de ce bonus
et une baisse conséquente variant de 10 à 25%.

26
La culture de santé et sécurité au travail

est un sous-ensemble de la culture organisationnelle ; cadre de référence


composé de croyances, valeurs et comportements, partagés par les membres
d’une même organisation, qui sous-tendent l’inconscient collectif et
conditionnent les perceptions que l’organisation a d’elle-même et de son
environnement.

Le projet d’instaurer un système de management SST visent à


appuyer le développement du système tunisien de SST et de
l’optimiser par rapport aux normes européennes et
internationales. L'adoption et la conformité à ces normes
marquera une durabilité directe.
27
Bibliographie
 http://www.cchst.com/oshanswers/hsprograms/risk_assessment.html
 http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/@ed_protect/@protrav/@safework/documents/publication/wcms_154126.pdf
 https://prezi.com/cdg8zmuczmkl/mise-en-place-dun-systeme-management-sst-selon-la-norme-ohs/
 https://prezi.com/cdg8zmuczmkl/mise-en-place-dun-systeme-management-sst-selon-la-norme-ohs/
 http://pnq.industrie.gov.tn/docs/Presentation_NAFTI.pdf
 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00647008/document
 http://slideplayer.fr/slide/3199843/
 http://fr.slideshare.net/AmineRekik1/financement-et-ingalits-de-sant-en-tunisie
 http://www.cnam.nat.tn/pages/index_fr.html
 http://www.cnss.tn/fr/
 http://tun.sika.com/fr/group/sustainability/environment_and_safety/Safety.html
 http://www.somatra-get.com.tn/index.php?code_menu=180
 http://www.ineris.fr/centredoc/Managmt-des-risques-271109-15h20.pdf
 http://www.cat.colacem.com/contents.aspx?Folder=contents&ID=30&mId=42
 https://www.giz.de/expertise/downloads/giz2012-fr-tunisie-rse.pdf
 http://www.emro.who.int/fr/tun/programmes/
 http://www.sante-tn.com/component/k2/item/2709-les-accidents-de-travail-en-tunisie-qu%E2%80%99en-disent-les-chiffres-?
 http://www.prevention-plus.com/index.php?option=com_content&view=article&id=199%3Astat-cnam-2009&catid=44&Itemid=164

28
29