Vous êtes sur la page 1sur 1

5 Phénomènes physiques et outils de dimensionnement

Encadré 5.44 Déformation volumétrique plastique induite par la houle dans le sable au pied d’une digue

La pénétration de la pression de la houle dans un sol de sable fin et lâche au pied d’une digue (voir la Figure
5.159) constitue un exemple dans lequel l'accumulation de pression interstitielle due à une déformation plas-
tique est importante. Les échelles de temps et de longueur Tpl et Lpl, peuvent être estimées en supposant que
la contrainte de cisaillement pénètre sur une profondeur d = L/(2π) dans le fond de la mer. Pour les autres
données, on suppose que : T = 10 s, d = 10 m, N = 10 et cv* = 0.01 m2/s (voir l’Équation 5.308), les échelles
caractéristiques étant alors : Tpl = 1 000 s et Lpl = 1 m.
Il découle clairement de ces résultats que Tpl /T >> 1 et par conséquent que le phénomène de déformation
plastique est important.

Figure 5.159 Surpressions interstitielles au pied d’une digue, causées par une déformation volumétri-
que plastique induite par la houle

L'enrochement moyen soumis à l’action d’une mer de vent est assez peu sensible à une déforma-
tion volumétrique plastique. Si l’on considère que, pour un matériau grossier, le coefficient de
consolidation du squelette seul cv* > 10 m2/s s’applique, on peut en conclure qu’il en résulte, de
manière générale, que Tpl /T << 1, c’est-à-dire qu’aucun stockage plastique significatif ne peut se
produire pour un matériau granulaire grossier soumis à l’action de la houle.

Lors des séismes, toutefois, dont l'échelle de temps caractéristique est de l’ordre de T = 0.1 s, ce
phénomène peut devenir important même pour les matériaux grossiers.

Dans de nombreuses régions du monde, les séismes sont des phénomènes cycliques récurrents et
le niveau des secousses peut être très élevé. La probabilité d’une liquéfaction d’origine sismique
est généralement plus élevée que la probabilité d’une liquéfaction induite par l'action de la houle,
du fait des éléments suivants :

• la haute fréquence de l'action sismique T (s), qui minore l'importance de la consolidation, en


particulier pour les sables fins à moyens ;

• la profondeur d'influence peut être très importante (pas d’amortissement géométrique en rai-
son du fait que les séismes proviennent des couches les plus profondes).

Ceci fait donc l’objet d’une analyse séparée à la Section 5.4.3.5.

774 CETMEF

Vous aimerez peut-être aussi