Vous êtes sur la page 1sur 2

Chap IV: La politique de place 10/02/11 15:02

Le prix est la seule variable du marketing-mix qui n'engendre pas de coût


et qui procure en fait des recettes.

A - La fonction de distribution.
Les fonctions spatiales: transport, manutentions
Les fonctions d'assortiment : fractionnement des lots, triage, calibrage.
Les fonctions temporelles : permettre un ajustement des rythmes de
production et de consommation, financement des marchandises
Les fonctions commerciales : la communication et l'information,
l'organisation de la vente, services rendus.

L'entreposage concerne le choix du nombre, de l'emplacement, de la


surface et de l'organisation des entrepôts. Le problème de l'entrepôt se
pose pour le producteur et pour le distributeur puisque chacun d'eux peut
décider d'en créer.

B - Les caractéristiques de la distribution


Le commerce intégré (concentré) (prise en charge de toutes les
fonctions. gros et détail, intervenant entre producteurs et
consommateurs)
Les Grands Magasins : très large assortiment, niveau de service très
élevé, localisation urbaine et frais de personnel élevés.
Les Magasins Populaires (depuis 1927) : Version simplifiée des grands
magasins auxquels ils appartiennent souvent, frais généraux plus
modestes, de proximité, peuvent soit accroître la part du «food», soit
développer le libre service comme un supermarché ou finalement se
transformer en magasin populaire spécialisé.
Les Maisons à Succursales Multiples : représentent des petits points de
ventes (souvent > 400 m2), généralement alimentaires et de proximité.
Les discounters et les grandes surfaces : objectifs de volume, de qualité
et de rentabilité. Les discounters ont des présentations parfois plus
rudimentaires et se concentrent surtout sur les produits à forte rotation.
Les magasins d'usine : Prix très bas (parfois -50 % par rapport au produit
équivalent chez un concurrent !), hors séries, second choix, invendus
dégriffés. Pas de reprise ou d'échange, paiement cash.
Le magasin d'usine, la vente à domicile, la vente par correspondance, la
vente par les artisans de leur propre production
Les circuits courts Le fabricant vend à un seul intermédiaire qui lui-
même vend au consommateur final.

Les visites de magasins ou store checks Ils consistent en visites


systématiques de magasins représentatifs d'une ville, d'une région, afin
de déterminer par un contact direct avec les points de vente et les
commerçants, la situation du marché, d'une marque, des concurrents,
etc... telle que perçue par le consommateur, l'acheteur, l'utilisateur, ou le
décideur. Il faut savoir que:
Une marque absente dans un rayon favorise l'infidélité du consommateur
à l'égard de cette marque dans plus de 80% des cas.
Une marque bien placée et à temps est un article pré-vendu.

Les clients Les clients des distributeurs sont regroupés dans une aire
géographique qui est la zone de chalandise du magasin. Ils ont des
caractéristiques telles que le concept DU magasin les intéresse.