Vous êtes sur la page 1sur 13

LGV Rhin Rhone

Lot C1

Tunnel de Chavanne

Nicolas Dupriez
Présentation du Projet

• Le Tunnel de Chavanne se situe sur la ligne LGV Rhin Rhône


branche Est. (tronçon reliant Dijon à Belfort)
•Tunnel ferroviaire monotube de 1730 ml

•Section excavée de 120 à 160 m²


•Section utile après revêtement de 80 m²
•Excavation de Juin 2007 à Janvier 2009
Colloque ASQUAPRO
11 Octobre 2012 -2-
Mode d’excavation

Excavation en méthode traditionnelle

1230 ml:
Abattage à l’explosif
Pompable type MORSE

500 ml:
Abattage mécanique
Pelle 45t + Fraise ou BRH

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -3-


Profils de soutènements provisoires

Profil 1: Terrains rocheux sains à peu fracturés ;


- volée d’excavation de 4 à 5 ml, (explosif)
- 10 cm de BP fibré + 5 à 10 boulons Swellex / ml

Profil 2: Terrains marneux ou rocheux altérés / fracturés ;


- volée d’excavation 2 à 3 ml, (explosif)
- 15 à 25 cm de BP fibré, + 6 à 15 boulons Swellex / ml
- 20 cm de béton coulé en radier provisoire contre voûté

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -4-


Profils de soutènements provisoires
Profil 3 : Terrains rocheux ou marneux altérés ou très fracturés ou présence de
faille ;
- Pas d’avancement de 1.5 ml, (Mécanique)
- Cintres HEB 200 espacés de 1.5 m + 25 cm de BP fibré
- Contre cintre et 20 cm de béton coulé en radier contre voûté

Profil 4 : Terrains marneux ou argileux altérés à très altérés ou présence de faille ;


- Pas d’avancement de 1.5 ml ( Mécanique),
- Cintres HEB 220 espacés de 1.5 m + 25 cm de BP fibré
- Voûte parapluie composée de 30 tubes pétroliers de 15 ml / 9 ml.
- Boulonnage de front par 35 boulons en fibre de verre de 18 ml / 9ml.
- Contre cintre et 20 cm de béton coulé en radier contre voûté.

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -5-


Soutènements provisoires

Pour l’ensemble des profils:


- Confinement systématique du front de taille par 3 à 6 cm d’épaisseur de
BP fibré
- 5 cm de BP non fibré en voûte pour protéger l’étanchéité

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -6-


Bétons – Exigences du marché

• Formulation:
- Résistance: C30/37
- CEM I 42,5 ou 52,5 PMES dosé à 400 Kg/m3
- Fibres métalliques dosées à 35 Kg/m3 minimum

• Résistance à obtenir:

• Absorption d’énergie (poinçonnement flexion) à 28 j:


- 600 J pour une déformation maximale de 25 mm

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -7-


Bétons – Formulation mise en œuvre
• Formulations du béton projeté mis en œuvre au démarrage
des travaux:
• CEM I 52,5 N dosé à 400Kg/m3
• Fibres métalliques 65/35 dosées à 35 Kg/m3

• Après 800 ml d’excavation le type de fibre est modifié pour:


Améliorer la pompabilité du béton
s’affranchir de la couche de BP non fibré en protection
d’étanchéité
• Macro fibres synthétiques dosées à 7 Kg/m3

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -8-


Bétons – Résultats des contrôles

• Poinçonnement flexion pour les 2 types de fibres :


- Résultats satisfaisants en convenance
- 1 résultat ‘limite’ en contrôle (560J pour 600 demandés)
sur les fibres polypro

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -9-


Bétons – Résultats des contrôles

• Poinçonnement flexion:
Essais spécifiques pour le passage aux fibres polypropylènes à
la demande du comité technique (crainte d’une rupture brutale
du béton):
- Essais poussés jusqu’à 60 mm de flèche

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -10-


Bétons – Résultats des contrôles

• Résistance à la compression
- Résultats au jeune âge (4 heures) très variables de 2 à
4,5 Mpa

- Résultats des contrôles ‘courants’:


Rc moy à 2 jours Rc moy à 7 jours Rc moy à 28 jours
Type de fibre Nb d'essais Dates des essais
(Mpa) (Mpa) (Mpa)
Polypropylène 27,0 16,8 22,1 30,9 Juin à Novembre 2008
Métallique 60,0 18,4 25,5 33,3 Juillet 2007 à Mars 2008
Tt type de fibre 87,0 17,9 24,4 32,6 Juillet 2007 à Novembre 2008

Résistance en moyenne 10% plus faible fibres synthétiques


Mais échantillonnage plus faible de 50%

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -11-


Conclusions

• Le passage aux fibres polypropylènes a permis de réduire


sensiblement les durées de bétonnage

•Les essais de contrôle réalisés ont mis en évidence des


performances légèrement moins bonnes en termes de résistance à la
compression.
• Les zones revêtues en fibres polypropylènes ont montré une
tendance à la fissuration globalement plus importante

•Cependant les conditions du chantier ne permettent pas de faire un


comparatif dans des conditions de mise en œuvre rigoureusement
constantes

11 Octobre 2012 Colloque Asquapro -12-


LGV Rhin Rhone
Lot C1

Tunnel de Chavanne

Nicolas Dupriez

Vous aimerez peut-être aussi