Vous êtes sur la page 1sur 7

2e Année STPI

Marielle MICHEL – EC Thermochimie 2019/2020

TD Chapitre 3 : Equilibre liquide-vapeur d’un mélange binaire

Exercice n°1 : (extrait devoir 16/17)

Les mélanges binaires diazote-dioxygène sont des mélanges idéaux. A 𝜃 = −183°𝐶, les pressions de vapeur
saturante du diazote (1) et du dioxygène (2) sont 𝑝1𝑠𝑎𝑡 = 3,5 𝑏𝑎𝑟 et 𝑝2𝑠𝑎𝑡 = 1,0 𝑏𝑎𝑟.

1. Rappeler la loi de Raoult. L’exprimer en fonction de 𝑥2 , fraction molaire du dioxygène dans le liquide et
de 𝑝2 , pression partielle du dioxygène.
2. Etablir la relation entre la pression totale 𝑝 de la phase vapeur au-dessus de la phase liquide et 𝑥2 . Tracer
la courbe 𝑝 = 𝑓(𝑥2 ) sur le diagramme donné ci-dessous.

𝑝1𝑠𝑎𝑡 𝑝2𝑠𝑎𝑡
3. Montrez que : 𝑝 = 𝑦 𝑠𝑎𝑡 −𝑝𝑠𝑎𝑡 𝑠𝑎𝑡 .
2 (𝑝1 2 )+𝑝2
La courbe 𝑝 = 𝑓(𝑦2 ) est tracée sur le diagramme donné ci-dessous

4. Nommez les courbes sur le diagramme ci-joint.


5. Placez les domaines d’existence des différentes phases sur le diagramme ci-joint.

Dans une enceinte thermostatée à −183°𝐶, on réalise une détente isotherme de l’air liquide (𝑛𝑡𝑜𝑡 = 10,0 𝑚𝑜𝑙,
20 % de dioxygène) initialement sous 5,0 𝑏𝑎𝑟.
6. Quelle est la pression d’ébullition commençante de l’air liquide à cette température ? On fera une lecture
graphique.
7. Quelle est la composition de la première bulle de vapeur ?
8. Quelles sont les quantités de matière de chaque constituant dans chaque phase à 𝜃 = −183°𝐶 et 𝑝 =
2,75 𝑏𝑎𝑟 ? Détaillez votre raisonnement

4
P(y2)
3,5

3
Pression en bar

2,5

1,5

0,5
0 0,1 0,2 0,3 0,4 x20,5
, y2 0,6 0,7 0,8 0,9 1

1
Exercice n°2 :

Le diagramme binaire isobare des constituants 𝐵1 et 𝐵2 est donné ci-contre. Dans toutes les questions posées, la
pression est égale à 1,00 𝑏𝑎𝑟.

1. Quelle est la température d’ébullition du composé 𝐵1 ?


2. Quel est le composé le plus volatil ? Justifiez votre réponse.
3. Identifiez les deux courbes (1) et (2).
4. A quelle température commence l’ébullition d’un mélange liquide de fraction molaire 𝑥2 = 0,40 ?
5. A quelle température commence à se liquéfier une vapeur de fraction molaire 𝑦2 = 0,60 ?
6. Un mélange de fraction molaire 𝑥2 = 0,30 est porté à 105°𝐶. Sachant que ce mélange contient 20 𝑚𝑜𝑙 de
𝐵1 , quelle quantité de 𝐵1 est transformée en vapeur à cette température ?

2
7. Quelle est la composition de la première bulle de vapeur en équilibre avec le liquide formée à partir d’un
mélange de fraction molaire 𝑥2 = 0,70 ?
8. Quelle est la composition de la dernière bulle de vapeur en équilibre avec le liquide lors de la liquéfaction
d’une vapeur de fraction molaire 𝑦2 = 0,20 ?

Exercice n°3 :

Le tableau suivant donne les compositions exprimées en fractions molaires des phases liquide et vapeur du
système diazote (𝐵1 ) et dioxygène (𝐵2 ) en équilibre à la température 𝑇, sous une pression de 1,013 𝑏𝑎𝑟 supposée
constante dans tout l’exercice :

𝑇(𝐾) 77,3 78,0 79,0 80,0 82,0 84,0 86,0 88,0 90,1
𝑦2 0,000 0,022 0,068 0,120 0,236 0,369 0,522 0,696 1,000
𝑥2 0,000 0,081 0,213 0,334 0,522 0,662 0,778 0,885 1,000

1. Construisez le diagramme binaire isobare liquide – vapeur pour ce mélange.


2. Nommez chaque courbe.
3. L’air peut être considéré, en première approximation, comme un mélange constitué de dioxygène et de
diazote tel que le rapport de la quantité de matière de diazote à celle de dioxygène est 4,00. Déterminez
la température d’ébullition commençante de l’air et la composition de la vapeur en équilibre avec le
liquide à cette température.
4. 10,0 𝑚𝑜𝑙 d’air liquide sont portées à 80,0 𝐾. Quelle est la nature des phases en présence ? Donnez la
composition de ces phases et leurs quantités de matière.

3
Exercice n°4 :

Construire le diagramme de phases liquide-vapeur isobare du mélange acétone/hexane sous une pression de 1
bar à partir des courbes de refroidissementpour les fractions molaires en acétone xa : 0,0 –0,20 –0,50 –0,70 –
0,80 –1,0.

1. En déduire l’allure de la courbe thermique correspondant à la fraction molaire xA = 0,60 et celle pour xB
= 0,70.
2. Pour ces 2 fractions molaires, relever les températures de rosée et d’ébullition.

4
Exercice n°5 :

Le diagramme isobare de l’eau et de l’acide nitrique est donné ci-dessous. La composition est exprimée en
fraction massique en acide nitrique.

1. Identifiez les courbes d’ébullition et de rosée.


2. Quel est le nom donné au point A ? Quelles propriétés présente ce point ? Déterminez ses coordonnées.
Déduisez-en la fraction molaire de l’acide nitrique en A.
3. L’analyse d’un échantillon du mélange obtenu lors de la préparation industrielle de l’acide nitrique
donne :
- Quantité totale d’eau et d’acide nitrique dans le mélange : 𝑛 = 4,00 𝑚𝑜𝑙
- Quantité d’acide nitrique : 𝑛𝐻𝑁𝑂3 = 0,30 𝑚𝑜𝑙
A quelle température faut-il porter l’échantillon pour qu’il commence à bouillir ?
4. On chauffe l’échantillon ci-dessus à la température 𝑇 = 110°𝐶. Déterminez la composition et la masse des
phases en présence.
5. On distille l’échantillon précédent. De quoi est constitué le distillat ? De quoi est constitué le résidu de
distillation ? Déterminez leurs masses.

Données :

- Masse molaire de l’hydogène : 𝑀𝐻 = 1,0 𝑔. 𝑚𝑜𝑙 −1


- Masse molaire de l’oxygène : 𝑀𝑂 = 16,0 𝑔. 𝑚𝑜𝑙 −1
- Masse molaire de l’azote : 𝑀𝑁 = 14,0 𝑔. 𝑚𝑜𝑙 −1

5
Exercice n°6 :

Le diagramme isobare solide – liquide du système cuivre-nickel est donné ci-dessous.

La composition est exprimée par la fraction massique 𝑤(𝑁𝑖) en nickel.

Un diagramme isobare solide – liquide se lit comme un diagramme isobare liquide – vapeur.

1. Déterminez les températures de fusion de ces deux métaux.

La courbe de cristallisation commençante ou courbe de fin de fusion est appelée courbe liquidus. Celle de fin de
cristallisation ou de fusion commençante est appelée courbe solidus.

2. Identifiez les courbes ① et ②.


3. Quelles sont les phases en présence dans le domaine I ? Même question pour les domaines II et III.

Un mélange liquide de cuivre et de nickel commence à se solidifier à 1 200°𝐶.

6
4. Quelle est la fraction massique en nickel de ce mélange ?
5. Quelle est la composition (en fraction massique) du premier cristal qui apparaît ?
6. Quelle est la composition (en fraction massique) de la dernière goutte qui disparaît ?

Un mélange liquide de cuivre et de nickel a une fraction molaire en cuivre 𝑥𝑙𝑖𝑞 (𝐶𝑢) = 0,40.

7. Déterminez la composition du mélange en fraction massique.


8. Déterminez la température de début de solidification du mélange.
9. Déterminez la masse de cuivre et la masse de nickel dans la phase liquide quand 10 𝑘𝑔 de ce mélange
sont refroidis à 1 300°𝐶. Détaillez votre raisonnement.

Données :

- Masse molaire du cuivre : 𝑀𝐶𝑢 = 63,5 𝑔. 𝑚𝑜𝑙 −1


- Masse molaire du nickel : 𝑀𝑁𝑖 = 58,7 𝑔. 𝑚𝑜𝑙 −1