Vous êtes sur la page 1sur 6

Réf.

: G2500 V1

Sites pollués : contamination


Date de publication :
10 janvier 2000
des sols et des nappes
Date de dernière validation :
phréatiques
01 janvier 2018

Cet article est issu de : Environnement - Sécurité | Environnement

par Jean-Philippe HERMINE

Pour toute question :


Service Relation clientèle
Techniques de l’Ingénieur
Immeuble Pleyad 1 Document téléchargé le : 25/11/2020
39, boulevard Ornano
93288 Saint-Denis Cedex Pour le compte : 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

Par mail :
infos.clients@teching.com
Par téléphone :
00 33 (0)1 53 35 20 20 © Techniques de l'Ingénieur | tous droits réservés
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

Sites pollués : contamination


des sols et des nappes phréatiques
Parution : janvier 2000 - Dernière validation : janvier 2018 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

par Jean-Philippe HERMINE


Service Protection de l’environnement et prévention des risques industriels, DPSI-Renault

1. Un héritage qui se transmet....................................................... G 2 500 - 2


2. Un diagnostic difficile ................................................................ — 2
3. Un risque difficilement perceptible ou quantifiable................... — 2
4. Des solutions multiples.............................................................. — 3
5. De nombreux acteurs concernés................................................ — 3

e tous les thèmes de l’environnement, celui de la pollution des sols et des


D nappes phréatiques est singulier à plusieurs titres. Il se distingue par :
— la difficulté d’identifier les sources et par conséquent d’en évaluer les
impacts et les risques ;
— le caractère persistant voire irréversible des pollutions et l’impact qui peut
en résulter sur la valeur patrimoniale d’un site ;
— le caractère récent de la prise en compte et le manque de maturité scienti-
fique ou réglementaire sur le sujet.
Cet article introductif a pour objet de rappeler brièvement les enjeux liés à la
pollution du sous-sol. Ces enjeux sont développés de manière plus exhaustive et
plus scientifique dans la série d’articles qui suivent. L’accent a été mis sur les pol-
lutions d’origine industrielle, avec pour objectif d’apporter au responsable de
site ou responsable environnement, les éléments de compréhension
nécessaires pour pouvoir communiquer avec les nombreux acteurs engagés
dans la gestion de ces problèmes : l’administration, les juristes, les financiers,
les bureaux d’études ou les entreprises de dépollution.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur G 2 500 − 1

tiwekacontentpdf_g2500 v1 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

SITES POLLUÉS : CONTAMINATION DES SOLS ET DES NAPPES PHRÉATIQUES _____________________________________________________________________

1. Un héritage qui se transmet


Les pollutions de sols et de nappes sont persistantes, voire irréversibles pour certaines. Ce
caractère résulte d’une cinétique d’évolution très lente des mécanismes de dispersion ou de
dégradation. L’échelle de temps à considérer dans la recherche des causes ou dans l’évaluation
des conséquences se compte en décennies. Les progrès réalisés en matière de prévention dans
le secteur industriel font que la plupart des pollutions qui seront traitées dans les vingt années
à venir, existent déjà et sont le fait d’activités passées.
Il résulte de cette première observation, que ce type de pollution, contrairement à celles liées
aux rejets aqueux, aux émissions atmosphériques ou aux nuisances sonores, persiste au-delà
Parution : janvier 2000 - Dernière validation : janvier 2018 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

de la cessation d’activité et se transmet avec le site. L’application du principe pollueur-payeur


rencontre là une difficulté importante liée au transfert de la responsabilité entre les exploitants
successifs, d’une part, et les propriétaires, d’autre part. Sans négliger les questions de santé
publique ou de protection de l’environnement, les opérations de cessions ou acquisitions ont
été le véritable moteur de la prise en compte des problèmes de pollution du sous-sol au cours
des dernières années.
Dans la série d’articles consacrée à ce sujet, le thème de la responsabilité est abordé de
manière récurrente, que ce soit sur le plan réglementaire ou dans un cadre juridique.

2. Un diagnostic difficile
L’aspect le plus problématique de la pollution des sols et des nappes est celui du recense-
ment, c’est-à-dire de l’identification des pollutions et de leur caractérisation. Ce préliminaire
indispensable se heurte :
— au caractère quasi invisible des sources et de leurs effets ;
— au coût des techniques de reconnaissances ;
— à l’hétérogénéité du milieu considéré.
Afin d’éviter une recherche systématique et coûteuse des pollutions de sol, par un maillage
régulier des prélèvements, on préfère généralement s’appuyer sur une recherche historique
poussée des activités et des incidents qui ont pu survenir sur le site, avant de définir des pro-
grammes de reconnaissances physiques ciblées. Les défauts de mémoire et d’archivage sont
compensés par une approche prudente, rigoureuse et plutôt sécuritaire dans les phases
d’investigation et d’interprétation.
Cependant, malgré tous les moyens mis en œuvre, un diagnostic de site ne pourra jamais
être considéré comme exhaustif. La gestion des incertitudes constitue par conséquent l’enjeu
principal des problèmes de pollutions des sols et des nappes. La détermination des besoins et
des objectifs de dépollution, ainsi que la maîtrise des coûts dans les opérations de réha-
bilitation en dépendent.
Les conditions de réalisation du diagnostic (aspects stratégiques, techniques et financiers)
sont traitées en détail dans quelques articles consacrés au diagnostic.

3. Un risque difficilement perceptible


ou quantifiable
D’un point de vue environnemental, une même source de pollution peut avoir des consé-
quences variables en fonction de l’évolution dans le temps de l’usage du site ou de son voisi-
nage. Ainsi, une pollution donnée peut être tolérée pendant plusieurs années sur un site
industriel, puis devenir inacceptable si une implantation résidentielle y est envisagée ou si la
nappe sur lequel il se trouve devient stratégique pour l’alimentation en eau potable de la
région.
Pour cette raison, les autorités françaises ont choisi de ne pas définir de normes strictes
définissant à partir de quelle concentration en polluants un sol ou une nappe sont considérés
comme pollués et doivent être traités. À l’instar de la plupart des pays industrialisés, l’approche
française s’appuie sur le principe de la proportionnalité entre l’action et le risque potentiel.
Cette approche est apparue la plus raisonnable aux pouvoirs publics pour concentrer les som-
mes considérables que ces pollutions mettent en jeu sur les besoins les plus urgents.
La contrepartie de ce choix est la nécessité de développer une méthodologie claire et accep-
tée par tous pour l’évaluation et l’appréciation du risque. Cet outil est indispensable à la ges-
tion partagée de ces problèmes entre industriels et administrations. Le dispositif mis en place

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
G 2 500 − 2 ©Techniques de l’Ingénieur

tiwekacontentpdf_g2500 v1 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

_____________________________________________________________________ SITES POLLUÉS : CONTAMINATION DES SOLS ET DES NAPPES PHRÉATIQUES

par le ministère de l’Environnement pour le recensement et l’évaluation des risques constitue


une base solide de travail à laquelle se réfèrent la plupart des intervenants de cette série d’arti-
cles.

4. Des solutions multiples


Les derniers articles de cette rubrique traitent des solutions qu’il est possible d’apporter aux
pollutions du sous-sol.
La caractérisation d’un problème de pollution du sous-sol est complexe et doit faire appel à
Parution : janvier 2000 - Dernière validation : janvier 2018 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100

des techniques précises de plus en plus normalisées. En revanche, la marge de manœuvre pour
gérer le problème, une fois caractérisé, est grande. Il n’est pas rare que des aspects socio-éco-
nomiques sans lien avec l’environnement entre en ligne de compte dans le choix des solutions.
Généralement, pour une situation donnée, plusieurs options sont potentiellement acceptables :
— tolérer les impacts ;
— supprimer les cibles potentielles ;
— mettre en place un suivi pour s’assurer d’une dégradation naturelle ;
— confiner (isoler) temporairement ou définitivement la source ;
— enfin traiter de manière définitive la source de pollution et ses effets.
Les techniques de réhabilitation actuellement disponibles sur le marché français sont en
plein essor. Il en résulte un certain manque de maturité technique et des conditions de marché
non stabilisées.
La plupart des techniques de dépollution ne permettent pas d’obtenir une garantie de résultat
de la part des entreprises spécialisées. Par ailleurs, les aléas de chantier sont fréquents du fait
de l’hétérogénéité du milieu. La gestion et le suivi de ces chantiers requièrent une grande vigi-
lance de la part des maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre. Dans plusieurs articles, nous avons
tenté d’attirer l’attention du lecteur sur ce point.

5. De nombreux acteurs concernés


Du fait des incertitudes inhérentes au diagnostic, à l’évaluation du risque ou au choix de la
technique de traitement, la solution qui sera mise en œuvre dépend fortement de la gestion des
phases d’évaluation et de négociations avec les autres parties prenantes : l’administration, le
voisinage, les associations, l’acquéreur ou les employés du site. Le moyen d’atteindre la
meilleure adéquation problème/solution implique :
— d’en étudier simultanément tous les aspects : risques environnementaux, enjeux finan-
ciers à long terme, usages futurs du site, responsabilité civil et pénal ou risque d’image ;
— de poser le problème au bon moment, si possible, en anticipant afin d’éviter les situations
de crise qui peuvent conduire à une surestimation du problème ;
— de s’entourer de toutes les compétences requises pour traiter conjointement les aspects
techniques, juridiques et administratifs d’un problème ;
— d’être rigoureux dans la démarche et garder la trace des actions engagées afin de préve-
nir d’éventuels contentieux dans le futur ;
— d’être prudent dans l’interprétation des résultats et la prise en compte des incertitudes.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
©Techniques de l’Ingénieur G 2 500 − 3

tiwekacontentpdf_g2500 v1 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200031101 - universite de clermont auvergne // 195.221.120.100
GAGNEZ DU TEMPS ET SÉCURISEZ VOS PROJETS
EN UTILISANT UNE SOURCE ACTUALISÉE ET FIABLE

Techniques de l’Ingénieur propose la plus importante


collection documentaire technique et scientifique
en français !
Grâce à vos droits d’accès, retrouvez l’ensemble
des articles et fiches pratiques de votre offre,
leurs compléments et mises à jour,
et bénéficiez des services inclus.

   
RÉDIGÉE ET VALIDÉE MISE À JOUR 100 % COMPATIBLE SERVICES INCLUS
PAR DES EXPERTS PERMANENTE SUR TOUS SUPPORTS DANS CHAQUE OFFRE
NUMÉRIQUES

 + de 350 000 utilisateurs


 + de 10 000 articles de référence
 + de 80 offres
 15 domaines d’expertise
Automatique - Robotique Innovation
Biomédical - Pharma Matériaux
Construction et travaux publics Mécanique
Électronique - Photonique Mesures - Analyses
Énergies Procédés chimie - Bio - Agro
Environnement - Sécurité Sciences fondamentales
Génie industriel Technologies de l’information
Ingénierie des transports

Pour des offres toujours plus adaptées à votre métier,


découvrez les offres dédiées à votre secteur d’activité

Depuis plus de 70 ans, Techniques de l’Ingénieur est la source


d’informations de référence des bureaux d’études,
de la R&D et de l’innovation.

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com
LES AVANTAGES ET SERVICES
compris dans les offres Techniques de l’Ingénieur

  
ACCÈS

Accès illimité Téléchargement des articles Consultation sur tous


aux articles en HTML au format PDF les supports numériques
Enrichis et mis à jour pendant Pour un usage en toute liberté Des contenus optimisés
toute la durée de la souscription pour ordinateurs, tablettes et mobiles

 
SERVICES ET OUTILS PRATIQUES

Questions aux experts* Articles Découverte Dictionnaire technique multilingue


Les meilleurs experts techniques La possibilité de consulter des articles 45 000 termes en français, anglais,
et scientifiques vous répondent en dehors de votre offre espagnol et allemand

 
Archives Impression à la demande Alertes actualisations
Technologies anciennes et versions Commandez les éditions papier Recevez par email toutes les nouveautés
antérieures des articles de vos ressources documentaires de vos ressources documentaires

*Questions aux experts est un service réservé aux entreprises, non proposé dans les offres écoles, universités ou pour tout autre organisme de formation.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com

Vous aimerez peut-être aussi