Vous êtes sur la page 1sur 66

SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Enquête publique sur les changements climatiques - 2009


A la demande du :
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement

Significant GfK
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Table des matières


1. Approche de l'enquête

2. Résultats

3. Conclusions et recommandations
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Les objectifs
3

Le Service Changements climatiques souhaite se faire une meilleure idée des aspects
suivants par le biais d'une enquête publique :

Les connaissances de la population belge sur la problématique du climat


Monsieur et Madame Tout-le-monde connaissent-ils les grands défis actuels ? Quelles sont les
causes de l'effet de serre ? En quoi consiste “le Protocole de Kyoto” ? Quels engagements la
Belgique a-t-elle contractés ? Quel est l'impact de notre style de vie ? Quelle est la politique en la
matière ? Quelles sont les sources d'informations ? Connaissent-ils les canaux pour les
primes/déductions fiscales ?

L'interprétation subjective
Comment le grand public ressent-il la problématique ? Existe-t-il un sentiment d'urgence ?
Comment les efforts politiques sont-ils perçus ? A-t-on l'impression que chacun peut apporter sa
pierre à l'édifice ?

L'attitude personnelle/la volonté de changer les choses


Monsieur et Madame Tout-le-monde souhaitent-ils s'engager en la matière (par ex. au niveau de
leurs choix personnels en matière de mobilité, de ménage) ? Sont-ils prêts à faire des efforts ?
Lesquels ?
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Les objectifs
4

A l'issue de l'étude, les connaissances recueillies doivent pouvoir être exploitées


par le Service Changements climatiques :

Comme moyen d'optimiser les Comme instrument d'évaluation


campagnes futures

Comment le Service peut-il répondre de façon Si l'enquête est reproduite avec une certaine
optimale aux sensibilités qui existent ? régularité (par ex. tous les deux à trois ans),
Quel type de message est le plus efficace ? elle peut aussi donner une idée de l'évolution
Comment ce message doit-il être commu- en la matière. Autrement dit, elle permet de
niqué ? Comment peut-on personnaliser ces mesurer si des progrès ont été réalisés.
messages ? Comment encourager à agir ?
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Méthodologie
5

Méthode Enquête postale (PAPI – Paper and Pencil interviewing) - option permettant de
compléter le questionnaire en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing)

Groupe cible Belges de 16 à 75 ans (appelés “la population belge”)

Echantillon 1485 entretiens - représentatif en termes de sexe, de région, d'âge, de taux


d'urbanisation et de formation

Période 21 avril - 17 juin 2009

Qualité Suivi de la qualité par un sociologue

Lettre d'accompagnement du ministre, entête commune SPF + Significant GfK,


Documents
enveloppes de réponse port payé par le destinataire, helpdesk téléphonique,
envoyés
correspondance dans la langue de la personne interrogée (NL, FR, DE), 3 rappels
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Quota
6
Prévu Atteint
TOTAL 1500 1485

Homme 746 729


Femme 754 756

16 - 25 ans 245 226


26 - 35 ans 264 257
36 - 45 ans 304 271
46 - 55 ans 285 316
56 - 65 ans 224 224
66 - 75 ans 178 191

Région flamande 875 861


Région de Bruxelles-Capitale 144 162
Région wallonne 481 462

5 grandes villes 385 429


Villes 220 232
Petites localités 430 353
Zone rurale 462 471
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Pondération
Prévu Atteint Pondération 7
Homme 746 729 50%
Afin d'optimiser la représentativité
Femme 754 756 50%
de l'échantillon, les données ont
été pondérées en fonction de la 16 - 25 ans 245 226 16%
ventilation réelle des 26 - 35 ans 264 257 18%
différents groupes cibles dans 36 - 45 ans 304 271 20%
la population totale. 46 - 55 ans 285 316 19%
56 - 65 ans 224 224 15%
66 - 75 ans 178 191 12%

Région flamande 875 861 58%

Région de Bruxelles-Capitale 144 162 10%

Région wallonne 481 462 32%

5 grandes villes 385 429 26%


Villes 220 232 15%
Petites localités 430 353 29%
Zone rurale 462 471 31%

Enseignement primaire 172 75 12%


Secondaire inférieur 338 226 23%
Secondaire supérieur
141 117 9%
professionnel

Secondaire supérieur général 426 352 28%

Enseignement supérieur 300 448 20%


Enseignement universitaire 123 243 8%
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Résultats atteints
8

6013 envois

1er envoi postal


1er carton de rappel
2e envoi postal
2e carton de rappel
1529 personnes interrogées
Réponse de 25 %

1485 questionnaires
dûment complétés
quota

PAPI (papier) CAWI (en ligne)


1052 personnes interrogées 433 personnes interrogées
71 % de questionnaires 29 % de questionnaires
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Description sociodémographique
9

Sexe Age Etat civil Enfants

1: 19%
2: 32%
3: 14%
≥ 4: 8%

Région Diplôme Profession

Nielsen I : Fl. occ.+ Fl. or., Nielsen II : Anvers + Limbourg + Br. fl., Nielsen III : Bruxelles, Nielsen IV : Hainaut + Br. wal., Nielsen V : Lux., Namur, Liège
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Style de vie
10

Propriétaire de son Propriétaire d'une Membre d'une association de


logement voiture défense de la nature ou de
protection de l'environnement

Voiture
personnelle : 75,5 %
de société : 6,5 %

Kilométrage moyen par jour

En transports en
A pied A vélo En voiture
commun
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Table des matières


1. Approche de l'enquête

2. Résultats

3. Conclusions et recommandations
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Modèle théorique
12
Un modèle théorique est construit au début de l'étude. Notre présentation est structurée en fonction
des 5 piliers de ce modèle, qui identifient tous les éléments importants pour analyser le
comportement des personnes interrogées en ce qui concerne le changement climatique. Nous avons
mis l'accent sur les aspects suivants :

communication et informations disponibles pour le Belge


les acquis cognitifs du Belge
l'attitude émotionnelle du Belge
le comportement final concernant le changement climatique
la satisfaction ou l'expérience de son comportement actuel

Ce schéma d'analyse a été élaboré au début du questionnaire dans les buts suivants :

optimiser davantage le modèle de 2005


sélectionner les questions pertinentes pour le questionnaire 2009
éliminer les questions redondantes et les remplacer par des questions plus appropriées
garantir la comparabilité avec 2005

Toutes les explications concernant le modèle seront incorporées au dernier chapitre de cette
présentation après la discussion des différentes questions.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Information et communication
13

CONNAISSANCE
Protocole de Kyoto

CONNAISSANCE
Changements climatiques

CONNAISSANCE
Réglementation

INFORMATION ET
COMMUNICATION COMPORTEMENT

ATTITUDE
Implication
EXPERIENCE
ATTITUDE Satisfaction
Intention/enjeu (avenir)
EXPERIENCE
ATTITUDE
Sensibilisation aux enjeux Impact du comportement
énergétiques
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

INFORMATION ET
Canaux d'information actifs et passifs sur le CC COMMUNICATION

Q12A : Indiquez par quels canaux vous avez reçu des informations à propos du changement 14
climatique, sans en rechercher activement ?
Q12B : Indiquez par quels canaux vous avez consulté/recherché activement des informations à propos
du changement climatique. Il ne s'agit donc pas des informations que vous avez vues en passant.
Canaux passifs Canaux actifs Canaux consultés
passivement ou activement

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

INFORMATION ET
Consultation de canaux d'information spécifiques COMMUNICATION

Q13 : Pouvez-vous indiquer quelle(s) communication(s) sur le thème de l’environnement et du 15


changement climatique vous avez déjà vue(s) ?

Vu la campagne sur Consulté le guide CO2 Vu le film


l'isolation du toit ? de la voiture ? d'Al Gore ?

Significativement plus de 'oui' : Significativement plus de 'oui' : Significativement plus de 'oui' :


 Flandre (73 %)  Wallonie (29 %)  16 - 35 ans (52 %)
 56 - 75 ans (81 %)  56 - 75 ans (33 %)
Significativement pus de 'non' : Significativement plus de 'non' :
 Wallonie (40 %)  16 - 35 ans (85 %)
 16 - 35 ans (43 %)

Site Internet Site Internet


www.energivores.be www.climat.be
consulté ? consulté ?

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

INFORMATION ET
Informations actives sur les aides financières COMMUNICATION

Q24 : Si vous êtes au courant de ces aides financières accordées par les pouvoirs publics (réduction 16
d’impôt ou prime), par quels canaux avez-vous recherché l’information ?

Les 56 - 75 ans se sont significativement plus informés sur Les 16 - 35 ans se sont significativement plus
les aides financières accordées par les pouvoirs publics par le informés sur les aides financières accordées par
biais des journaux (57 %), des magazines (31 %), des les pouvoirs publics par le biais de sites Internet
campagnes publicitaires télévisées (60 %) et de la radio (37 (45 %) et de conversations avec les amis, la
%). Ils se sont significativement moins informés par le biais famille ou les collègues (51 %) et beaucoup
de sites Internet (23 %). moins par le biais des magazines (18 %).

Base : personnes au courant des aides financières accordées par les pouvoirs publics, à l'exception de « sans réponse » = 92,5 % de
toutes les personnes interrogées (au moins une mesure d'aide).
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Information et communication
17

Les Belges sont informés à propos du changement climatique par le biais des médias de masse
traditionnels (journaux, TV et radio). Si l'on recherche activement des informations sur le changement
climatique, ce sont avant tout des sites Internet qui sont consultés, suivis par des documentaires TV et les
journaux.

La communication spécifique sur les aides financières accordées par les pouvoirs publics pour plusieurs
techniques d'économie d'énergie parvient à la population belge par d'autres canaux : en 1er lieu, par le biais
de campagnes publicitaires (52 %), suivies par les journaux (46 %) et déjà à la 3e place, les conversations
avec les amis, la famille et les collègues (45 %). Les sites Internet obtiennent aussi un bon résultat avec une
4e place (37 %). (Chez les jeunes, Internet et le bouche à oreille sont encore mieux implantés. Les plus âgés
privilégient les canaux traditionnels tels que les journaux, les magazines et la radio). Cette communication a
fait augmenter considérablement les connaissances sur les aides financières, mais son utilisation ne
suit pas cette tendance.

L'information et la communication est un élément important de notre modèle comportemental, malgré le lien
direct limité avec le comportement. La mesure dans laquelle les personnes interrogées reçoivent et
recherchent des informations influence fortement les connaissances sur le Protocole de Kyoto et la
réglementation, d'une part, et l'expérience (impact du comportement) de la personne interrogée, d'autre
part. Ces aspects rationnels et émotionnels orientent fortement le comportement. Les pouvoirs publics
peuvent, à leur tour, influencer positivement les connaissances et l'attitude en renforçant
l'information et la communication.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Connaissance
18

CONNAISSANCE
Protocole de Kyoto

CONNAISSANCE
Changements climatiques

CONNAISSANCE
Réglementation

INFORMATION ET
COMMUNICATION COMPORTEMENT

ATTITUDE
Implication
EXPERIENCE
ATTITUDE Satisfaction
Intention/enjeu (avenir)
EXPERIENCE
ATTITUDE
Sensibilisation aux enjeux Impact du comportement
énergétiques
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Niveau de préoccupation de la société changements climatiques

Q1 : Vous trouverez ci-dessous une liste de sujets dont certaines personnes disent se préoccuper. 19
Pouvez-vous indiquer dans quelle mesure vous vous en souciez personnellement ?

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Niveau de préoccupation envers l'environnement changements climatiques

Q2 : En ce qui concerne plus particulièrement la problématique de l’environnement, pouvez-vous 20


indiquer dans quelle mesure chacun des points suivants vous préoccupe ?
Top 2 Bottom 2
2005 2009 2009 2005
86% 82% 2% 3%
81% 4% 3%
78% 6% 6%
69% 10% 9%
73% 8% 8%
77% 7% 4%
70% 8% 5%
72% 11% 8%
70% 9% 8%
66% 10% 7%
73% 9% 7%
75% 12% 7%
65% 10% 11%
50% 19% 20%
56% 17% 12%
50% 24% 21%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance du Protocole de Kyoto Protocole de Kyoto

Q3 : Quels sont à votre avis les sujets concernés par le Protocole de Kyoto ? 21

Réponse correcte

Réponses correctes

26%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance du Protocole de Kyoto Protocole de Kyoto

Q3 : Quels sont à votre avis les sujets concernés par le Protocole de Kyoto ? 22

Réponses correctes

66%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Niveau de familiarité avec le Protocole de Kyoto Protocole de Kyoto

Q4 : Dans quelle mesure êtes-vous familiarisé(e) avec le Protocole de Kyoto ? 23

Top 2 Bottom 2

2009
Les habitants de Bruxelles (T2 : 14 % contre 7 %) indiquent être significativement plus
familiarisés avec le Protocole de Kyoto. Les 56 - 75 ans se retrouvent beaucoup moins souvent
dans le bottom 2 (B2 : 43 % contre 52 %). Les femmes par contre affirment n’être pas voire pas
du tout familiarisées avec le Protocole de Kyoto (B2 : 57 % contre 52 %).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance des causes du changement climatique changements climatiques

Q5 : Dans quelle mesure pensez-vous que les éléments suivants contribuent au changement 24
climatique ?

Top 2 Bottom 2
Réponses correctes 2005 2009 2009 2005
94% 1% 2%

91% 1% 3%

92% 2% 3%

80% 4% 7%

s.o. 4% s.o.

85% 7% 7%

75% 9% 9%

65% 7% 11%

39% 13% 28%

s.o. 45% s.o.

Réponse erronée
52% 23% 21%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse » s.o. : sans objet


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance générale du changement climatique changements climatiques

Q6 : Nous aimerions connaître votre avis à propos des phrases suivantes. 25

Réponses correctes Top 2 Bottom 2


2005 2009 2009 2005
75% 84% 5% 9%

71% 73% 6% 9%

54% 59% 12% 17%

65% 59% 12% 10%

59% 53% 16% 17%

Réponses erronées

58% 49% 21% 18%

12% 16% 67% 72%

6% 6% 85% 85%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse » Cc = Changement climatique


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Le Cc : Occident vs. pays en développement changements climatiques

Q7 : Selon vous, laquelle des quatre affirmations suivantes est exacte ? 26

Les habitants de Bruxelles sont significativement moins


d'accord avec cette affirmation (7 %).

Les habitants de Bruxelles


sont significativement plus
d'accord avec cette
affirmation (51 %).

Les 56 - 75 ans sont significativement


plus d'accord avec cette affirmation
(6 %).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Note en matière de connaissance du CC changements climatiques

Q11 : Si vous deviez vous attribuer une note sur 10, combien donneriez-vous à votre degré 27
d’information concernant le changement climatique ?

Moyenne 5,9/10 5,7/10

Note de 8 à 10 Note de 8 à 10
13% 9%

Note de 1 à 5 Note de 1 à 5
38% 39%

2009
Les habitants de Bruxelles s’attribuent une note moyenne plus élevée, à savoir 6,2/10.

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance des conséquences du CC changements climatiques

Q10 : Le changement climatique peut avoir différentes conséquences. Veuillez indiquer si vous pensez 28
que les conséquences citées dans la liste suivante sont dues ou non au changement climatique.

Conséquences correctes Top 2 Bottom 2


2005 2009 2009
96% 2%
87% 3%
90% 4%
89% 3%
72% 5%
75% 7%
60% 20%
20% 38%
Conséquences erronées
SO 23%
66% 23%
SO 31%
SO 41%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Urgence du phénomène du changement climatique changements climatiques

Q9 : Selon vous, le changement climatique est un… 29

Les habitants de la Wallonie sont


significativement plus d'accord avec
cette affirmation (76 %) que les
habitants de la Flandre, qui sont
moins d'accord (63 %).

Un problème dans Sans objet


plus de 5 ans
2009: 19%
2005: 18%
Sans objet

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance des aides financières La réglementation

Q23A : Des aides financières (réduction d’impôt ou prime) sont accordées pour les investissements
économiseurs d’énergie. Êtes-vous au courant de ces aides financières ? 30

Significativement plus : Wallonie (86 %)


Significativement moins : Flandre (75 )

Sans objet en 2005

Significativement plus : 56 - 75 ans (69 %)


Significativement plus : hommes (65 %)
Significativement moins : 16 - 35 ans (56 %)
Significativement moins : femmes (54 %)

Significativement moins : 16 - 35 ans (48 %)

Significativement plus : Wallonie (60 %)


Significativement moins : Bruxelles (44
%)

Significativement plus : 56 - 75 ans (46 %)


Significativement moins : 16 - 35 ans (33 %)

Significativement plus : 56 - 75 ans (44 %)

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Connaissance des aides financières La réglementation

Q23A : Des aides financières (réduction d’impôt ou prime) sont accordées pour les investissements
économiseurs d’énergie. Êtes-vous au courant de ces aides financières ? 31

Sans objet en 2005

Significativement plus élevé par


rapport à la population belge
(62%)

Significativement plus élevé par


rapport à la population belge (55 %)

Base : propriétaires de logement - Base* : propriétaires de voiture


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Utilisation des aides financières La réglementation

Q23B : Des aides financières (réduction d’impôt ou prime) sont accordées pour les investissements 32
économiseurs d’énergie. Avez-vous déjà bénéficié de ces aides financières ?

Sans objet

Pas de différences significatives


Base : tout le monde
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

CONNAISSANCES
Utilisation des aides financières La réglementation

Q23B : Des aides financières (réduction d’impôt ou prime) sont accordées pour les investissements 33
économiseurs d’énergie. Avez-vous déjà bénéficié de ces aides financières ?

Significativement plus élevé par rapport


à la population belge (13 %)

Sans objet

Base : propriétaires de logement - Base* : propriétaires de voiture


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Connaissance
34
Nous constatons que la préoccupation en général et plus particulièrement envers l'environnement a diminué
par rapport à 2005. Le Belge se préoccupe moins, qu'il s'agisse d'économie, d'environnement, de
changement climatique ou de déchets. De même, la baisse de participation au questionnaire indique une
diminution de la préoccupation envers l'environnement et les changements climatiques.

La connaissance et la familiarité du Protocole de Kyoto ont augmenté positivement en 2009. Par


conséquent, malgré la diminution de la préoccupation, les Belges sont mieux informés sur le Protocole de
Kyoto. Le changement climatique s'inscrit de plus en plus dans les actes quotidiens de notre société.

La majorité des Belges considère le changement climatique comme un phénomène mondial qui se
manifeste déjà en Belgique et constitue une menace pour la vie quotidienne. 3 Belges sur 4 sont convaincus
que le changement climatique peut être freiné en changeant leur manière de vivre.

Les émissions industrielles, les émissions de gaz à effet de serre et les émissions des voitures restent les
principales causes selon les personnes interrogées. Les conséquences du changement climatique restent
principalement la fonte de la calotte glaciaire, l'élévation du niveau de la mer et l'augmentation du nombre
d'ouragans et de tempêtes. Une comparaison avec 2005 est difficile en raison du changement d’échelle de
valeurs.

La connaissance des différentes possibilités d'aides financières a fortement augmenté depuis 2005,
tandis que leur utilisation effective a diminué pour l'isolation de toit et le thermostat. Puisque l'on ne
construit et ne transforme pas tous les 5 ans, il est normal que les possibilités d'application soient limitées.

Au même titre que la sensibilisation aux enjeux énergétiques, la connaissance a un impact élevé sur
l'attitude du Belge. Il convient dès lors de la renforcer à l'avenir en augmentant l'information et la
communication.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Attitude
35

CONNAISSANCE
Protocole de Kyoto

CONNAISSANCE
Changements climatiques

CONNAISSANCE
Réglementation

INFORMATION ET
COMMUNICATION COMPORTEMENT

ATTITUDE
Implication
EXPERIENCE
ATTITUDE Satisfaction
Intention/enjeu (avenir)
EXPERIENCE
ATTITUDE Impact du comportement
Sensibilisation aux enjeux
énergétiques
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Rôle des secteurs dans le changement climatique Implication

Q8 : Quels secteurs contribuent le plus au changement climatique ? 36


Q15 : Quels secteurs doivent fournir les plus importants efforts en vue de lutter contre le changement
climatique ?

Les secteurs qui contribuent au Les secteurs qui doivent fournir des
changement climatique efforts pour lutter contre le changement
climatique

Agriculture 28 % Agriculture 26 %

Ménage 30 % Ménage 40 %

Transport de personnes 65 % Transport de personnes 59 %

Transport de marchandises 78 % Transport de marchandises 76 %

Industrie 95 % Industrie 95 %

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Les secteurs à l'origine du changement climatique Implication

Q8 : Quels sont les 3 secteurs qui contribuent le plus au changement climatique ? 37

1er choix

En ce qui concerne le premier choix, nous constatons que


les habitants de Bruxelles attribuent significativement
beaucoup plus souvent la première place aux ménages
comme "secteur" contribuant au changement climatique.

2e choix

Les hommes (12 %) affirment que les ménages et leur


domicile contribuent plus au changement climatique,
tandis que les femmes (5 %) l'affirment moins.
Les habitants de la Flandre citent significativement moins
comme 2e choix le transport de personnes (14 %).
L'inverse vaut pour le transport de marchandises (55%).
Les habitants de Bruxelles citent significativement plus
comme 2e choix le transport de personnes (31 %).
L'inverse vaut pour le transport de marchandises (36 %).
Les 56 - 75 ans citent moins souvent comme 2e choix les
ménages et leur domicile (5 %).

3e choix

Pour le troisième choix, les habitants de la Wallonie


affirment que le transport de personnes contribue moins
(34 %) et le transport de marchandises (28 %) plus au
changement climatique.

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Les secteurs devant remédier au changement ATTITUDE


Implication
climatique
Q15 : Quels sont les trois secteurs qui doivent fournir les plus importants efforts en vue de lutter contre le 38
changement climatique ?

1er choix

En ce qui concerne le premier choix, nous


n’enregistrons pas de différences notables entre les
différents sous-groupes.

2e choix

Les habitants de la Flandre citent significativement


moins comme 2e choix le transport de personnes
(14 %) par contre ils citent plus le transport de
marchandises (54 %).
Les habitants de Bruxelles citent significativement
plus comme 2e choix le transport de personnes (29
%). L'inverse vaut pour le transport de marchan-
dises (32 %).

3e choix

Pour le troisième choix, les habitants de la Wallonie


affirment que le secteur du transport de personnes
doit fournir d’importants efforts (29 %). L'inverse
vaut pour les habitants de la Flandre (41 %).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Intérêt pour l'environnement/la problématique environnementale


Q27 : Dans quelle mesure vous intéressez-vous à l’environnement et à la problématique 39
environnementale ?

Top 2 Bottom 2

4%

4%

Les habitants de Bruxelles et de la Wallonie (T2 respectivement : 77 % et 75 %) indiquent significativement plus être intéressés
par l’environnement et par la problématique environnementale que les habitants de Flandre (T2 : 62 %).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Actions futures en matière de transport Intention/enjeu (avenir)

Q18B : Indiquez quelles phrases s’appliqueront à vous à l’avenir (dans les 2 ans à venir), qu’elles 40
soient déjà d’actualité ou non.

Intention

+27%

+13%

+10%

+10%

+9%

+8%

+5%

Actuellement
Actuellement + futur proche
Base : tout le monde - Base* : propriétaires de voiture
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Actions futures en matière de ménage Intention/enjeu (avenir)

Q18B : Indiquez quelles phrases s’appliqueront à vous à l’avenir (dans les 2 ans à venir), qu’elles 41
soient déjà d’actualité ou non.

Intention
+23%

+20%

+19%

+18%

+11%

+11%

+11%

+11%

+6%

+2%

Actuellement
Actuellement + futur proche
Base : tout le monde
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Actions futures en matière de logement Intention/enjeu (avenir)

Q18B : Indiquez quelles phrases s’appliqueront à vous à l’avenir (dans les 2 ans à venir), qu’elles 42
soient déjà d’actualité ou non.

Intention
+22%

+21%

+19%

+13%

+13%

+12%

+12%

+9%

+8%

+6%

+5%

Actuellement
Actuellement + futur proche
Base : tout le monde - Base* : propriétaires de logement
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009
ATTITUDE
Critères de sélection en cas d'achat Sensibilisation aux enjeux
énergétiques

Q19 : Quels sont vos critères de sélection lors de l’achat des produits suivants ?
43
Lave-linge
Réfrigérateur
Voiture Séchoir Chaudière
Congélateur
Lave-vaisselle

 Les 16 - 35 ans utilisent plus  Les 16 - 35 ans se concentrent  Les personnes de 16 - 35 ans font plus  Les habitants de Bruxelles utili-
souvent l’image (39 %), le prix plus sur le prix actuel (70 %), la attention à l’image (7 %), au prix actuel sent moins l’image lors de l’achat
actuel (73 %), la qualité (76 %) consommation d’énergie (83 %), la (69 %), à la consommation d’énergie (82 d’une chaudière (0 %).
et l’investissement/les économies qualité (78 %), les aspects écologi- %), à la qualité (76 %), au design (18 %),  Les 16 - 35 ans se concentrent
à long terme (52 %). ques (50 %) et l’investissement/les aux aspects écologiques (48 %) et à l’inves- plus sur le prix actuel (61%), la
économies à long terme (45 %). tissement/aux économies à long terme (45 consommation d’énergie (79 %),
 Les personnes de 56-75 ans
 Les 56 - 75 ans se concentrent %). la qualité (70 %), les aspects éco-
font moins attention à l’image
(14 %), au prix actuel (48 %), à moins sur le prix actuel (41 %), la  Les 56 - 75 ans se concentrent moins sur logiques (57 %) et l’investisse-
la consommation d’énergie consommation d’énergie (65 %), la le prix actuel (37 %), la consommation ment /les économies à long terme
(46 %), à la qualité (52 %), au qualité (58 %), les aspects écologi- d’éner-gie (65 %), la qualité (54 %), le (65 %).
design (17 %), aux aspects ques (33 %) et l’investissement/les design (4 %), les aspects écologiques (30  Les 56 - 75 ans se concentrent
écologiques (32 %) et à l’inves- économies à long terme (31 %). %) et l’investissement/les économies à long moins sur le prix actuel (28 %), la
tissement/aux économies à long  Les habitants de Bruxelles tien- terme (29 %). consommation d’énergie (56 %),
terme (28 %). nent plus compte du prix actuel  Les habitants de Bruxelles se basent plus la qualité (41 %), les aspects
 Les 36 - 55 ans se basent (66 %) et des aspects écologiques sur les aspects écologiques (51 %). écologiques (34 %) et l’investisse-
moins sur l'image (20 %). (56 %).  Les habitants de la Wallonie appliquent ment/les économies à long terme
moins le design (7 %), au même titre que (38 %).
les 36 - 55 ans (7 % aussi).
Base : tout le monde
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009
ATTITUDE
Sensibilisation aux enjeux
Critères de sélection en cas d'achat énergétiques
Q19 : Quels sont vos critères de sélection lors de l’achat d'une voiture ?
44

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Attention à la consommation/aux économies ATTITUDE


Sensibilisation aux enjeux
d'énergie lors d'un achat énergétiques
Q20 : Si vous achetiez un produit de la liste suivante, dans quelle mesure seriez-vous attentif à la 45
consommation énergétique de ce produit ou aux économies d’énergie qu’il permettrait de réaliser ?

Top 2 Bottom 2

2%

2%

3%

3%

3%

4%

7%

21%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

ATTITUDE
Achat de produits économes en énergie Sensibilisation aux enjeux
énergétiques

Q21A : Quel produit avez-vous acheté en raison de sa faible consommation énergétique ? 46

 Significativement plus : 36 - 55 ans (56 %)


 Significativement moins : 16 - 35 ans (43 %)

Significativement moins :
16 - 35 ans (36 %)

• Significativement plus :
56 - 75 ans (49 %)
• Significativement moins :
16 - 35 ans (33 %)

• Significativement plus :
36 - 55 ans (39 %)
• Significativement moins :
Bruxelles (23 %)

Significativement moins :
16 - 35 ans (15 %)

Base : Tout le monde Base : Propriétaires d’habitation


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Attitude
47

Malgré la connaissance approfondie du changement climatique, il est plus difficile de modifier le


comportement ou l'attitude du Belge. Les acquis cognitifs ne sont pas toujours transposés en valeurs
émotionnelles ou en attitudes.

Chaque Belge sait qu'il peut contribuer à la lutte contre le changement climatique, mais l'on attend malgré
tout les plus grands efforts de la part de l'industrie, suivie par le transport de marchandises. Les efforts
des ménages à proprement parler n'arrivent qu'en 3e et 4e place en ce qui concerne le transport de personne
et les enjeux personnels. Une tendance positive se dessine toutefois en 2009 : avec le temps, l'impact des
ménages et du transport de personnes est jugé plus important, tandis que l'impact de l'industrie et du
transport de marchandises est jugé moins important.

Très progressivement, les gens prennent conscience que beaucoup d'actes mineurs peuvent aussi faire une
grande différence. L'intention et les enjeux pour l'avenir augmentent positivement. En ce qui
concerne le transport, seul 1 Belge sur 3 a acheté une voiture à faible consommation énergétique, mais par
contre, 1 Belge sur 4 a l'intention de modifier ce comportement actuel avant 2011 dans un sens positif.

Nous constatons également que la sensibilisation aux enjeux énergétiques a fortement augmenté chez
le Belge. Le Belge choisit, achète et utilise de plus en plus des produits en tenant compte des aspects
énergétiques. Au même titre que le prix et la qualité du produit, la consommation énergétique est considérée
comme un critère d'achat très important. Plus l'investissement financier allant de pair avec l'achat est
important, plus la consommation énergétique est considérée comme un critère de sélection important. Cette
attitude consciente des défis énergétiques présente l'impact positif le plus fort sur le comportement des
Belges et doit donc faire l'objet d'un suivi étroit.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Expérience
48

CONNAISSANCE
Protocole de Kyoto

CONNAISSANCE
Changements climatiques

CONNAISSANCE
Réglementation

INFORMATION ET
COMMUNICATION COMPORTEMENT

ATTITUDE
Implication
EXPERIENCE
ATTITUDE Satisfaction
Intention/enjeu (avenir)
EXPERIENCE
ATTITUDE Impact du comportement
Sensibilisation aux enjeux
énergétiques
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Satisfaction par rapport à ses propres efforts EXPERIENCE


Satisfaction

Q25 : Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de vos actes et actions pour lutter contre le 49
changement climatique ?

12% 24%

Les personnes de 16 - 35 ans sont beaucoup moins satisfaits de leurs propres comportements et actions pour lutter contre le changement climatique
(T2 : 8 % contre 12 %).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Satisfaction par rapport aux efforts des EXPERIENCE


pouvoirs publics Satisfaction

Q26 : Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) des actions des pouvoirs publics pour lutter contre le 50
changement climatique ?

Les habitants de Bruxelles et de la Wallonie sont moins satisfaits des actions entreprises par les autorités pour contrer le changement climatique, et ce,
de manière significative (Bruxelles – B2: 71% contre 52% et Wallonie – 60% contre 52%). Le contraire s’applique pour les habitants de la Flandre (B2:
44% contre 52%).

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

EXPERIENCE
Les actions en matière de transport ont un impact Impact du
comportement
Q18C : Indiquez quelles phrases font vraiment une différence, selon vous, pour lutter contre le 51
changement climatique (que vous les appliquiez déjà ou non).

Base : tout le monde - Base* : propriétaires de voiture


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

EXPERIENCE
Les actions en matière de ménage ont un impact Impact du
comportement
Q18C : Indiquez quelles phrases font vraiment une différence, selon vous, pour lutter contre le 52
changement climatique (que vous les appliquiez déjà ou non).

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

EXPERIENCE
Les actions en matière de logement ont un impact Impact du
comportement

Q18C : Indiquez quelles phrases font vraiment une différence, selon vous, pour lutter contre le 53
changement climatique (que vous les appliquiez déjà ou non).

Base : tout le monde - Base* : propriétaires de logement


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Expérience
54

Indépendamment du fait que les personnes interrogées prennent déjà des mesures aujourd'hui, ils ont une
certaine vision ou expérience du changement climatique. Sous ce pilier de l'expérience, nous retrouvons la
satisfaction et la croyance dans l'impact de leur comportement. Ces deux éléments n'ont pas ou peu
d'influence sur le comportement et sont donc moins pertinents dans notre modèle.

Le Belge est davantage satisfait de ses propres actions que des actions entreprises par les pouvoirs publics,
mais il est naturellement toujours facile de rejeter la faute sur les autres. A un niveau personnel aussi, le
Belge laisse beaucoup de marge pour l'amélioration de sa propre satisfaction.

En ce qui concerne le transport, les actions générant le plus d'impact pour lutter contre le changement
climatique en Belgique sont les suivantes : le covoiturage (52 %), l'utilisation des transports en commun
(49 %), le vélo et la marche pour se déplacer (44 %).

Dans le ménage, le top 3 des actions qui font une différence est composé de l'utilisation d'emballages
écologiques (40 %), l'utilisation de l'eau de pluie (40 %) et le tri des déchets ménagers (37 %), qui ne sont
pas les actions présentant le plus grand effet de préservation du climat.

Toutes les actions dans le logement qui font une différence pour lutter contre le changement climatique
sont l'utilisation de l'énergie solaire (55 %), l'amélioration de l'isolation du logement (44 %), l'utilisation de
l'électricité verte (43 %) et l'augmentation de l'efficacité du système de chauffage (38 %). Le passage au
gaz naturel est considéré uniquement par 1 Belge sur 3 comme une action capable de faire une différence.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Comportement
55

CONNAISSANCE
Protocole de Kyoto

CONNAISSANCE
Changements climatiques

CONNAISSANCE
Réglementation

INFORMATION ET
COMMUNICATION COMPORTEMENT

ATTITUDE
Implication
EXPERIENCE
ATTITUDE Satisfaction
Intention/enjeu (avenir)

ATTITUDE EXPERIENCE
Sensibilisation aux Impact du comportement
questions énergétiques
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Actions déjà prises en matière de transport COMPORTEMENT

Q18A : Indiquez quelles phrases s’appliquent déjà à vous actuellement. 56

Base : tout le monde - Base* : propriétaires de voiture


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Actions déjà prises en matière de ménage COMPORTEMENT

Q18A : Indiquez quelles phrases s’appliquent déjà à vous actuellement. 57

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Actions déjà prises en matière de logement COMPORTEMENT

Q18A : Indiquez quelles phrases s’appliquent déjà à vous actuellement. 58

Base : tout le monde - Base* : propriétaires de logement


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Facteurs externes : profil personne interrogée/pouvoirs publics


59

Les questions relatives aux pouvoirs publics, à la personne interrogée (âge, sexe, etc.) et à l'intérêt de la
personne interrogée n'ont pas été reprises dans notre analyse factorielle. Ces questions ne sont pas non plus
reprises comme des variables indépendantes dans notre modèle de régression. Chaque question peut
toutefois être transposée sur le modèle comme variable descriptive.

Nous présenterons ci-après un récapitulatif des résultats aux questions portant sur les missions des pouvoirs
publics. Le profil de la personne interrogée a d'ores et déjà été abordé dans la partie relative à l'échantillon.
Ensuite, nous examinerons, pour chaque facteur, l'impact des différentes variables descriptives.
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

POUVOIRS
Sources souhaitées d'informations sur le CC PUBLICS

Q14 : Dans quelle mesure souhaitez-vous recevoir des informations à propos du changement 60
climatique par le biais des sources suivantes ?

Top 2 Bottom 2

11%

18%

16%

19%
22%

21%

24%

25%
30%
31%

37%

48%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

POUVOIRS
Attentes par rapport aux pouvoirs publics PUBLICS

Q16 : Les pouvoirs publics peuvent essayer de modifier le comportement des citoyens en ce 61
qui concerne le changement climatique à travers les mesures qu’ils prennent. Lesquelles préférez-
vous ?

Base : tout le monde


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

POUVOIRS
Influence des pouvoirs publics PUBLICS

Q17 : Dans quelle mesure les pouvoirs publics peuvent-ils influencer le comportement des citoyens en 62
ce qui concerne le changement climatique ? Veuillez répondre en attribuant une note entre 1 et 10.

Note de 8 à 10
34%

Note de 1 à 5
26%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse »


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

POUVOIRS
Priorités des aides financières PUBLICS
Q22 : Vous trouverez ci-dessous différents postes pour lesquels les pouvoirs publics pourraient éventuel-
lement accorder une aide financière (réduction d’impôt ou prime) afin de lutter contre le changement 63
climatique. Pouvez-vous, pour chacun d’eux, indiquer dans quelle mesure vous trouvez qu’ils devraient
être prioritaires pour l’obtention de subsides des pouvoirs publics ?
Top 2 Bottom 2
2005 2009 2009 2005
72% 2% 8%
72% 3% 7%
74% 5% 5%
s.o. 6% s.o.
s.o. 7% s.o.
s.o. 7% s.o.
68% 8% 10%
62% 12% 11%
66% 10% 8%
s.o. 10% s.o.
55% 12% 11%
49% 13% 16%
61% 12% 11%
62% 11% 10%

Base : tout le monde, sauf « sans réponse » s.o. : sans objet


SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Comportement
64

Les actions bien ancrées dans les mœurs en matière de transport sont les suivantes : je ne laisse pas
tourner mon moteur à l'arrêt (76 %), j'adapte régulièrement mon style de conduite (65 %) et je choisis une
voiture adaptée à la taille de la famille (57 %).

Pour le ménage, le top 3 des actions déjà appliquées à l'heure actuelle se compose comme suit : tri des
déchets ménagers (95 %), douche au lieu du bain (75 %) et utilisation de la chasse économique des
toilettes (74 %).

Dans le logement, toute une série d'actions sont d'ores et déjà bien ancrées dans les mœurs, comme le
tamisage des éclairages (74 %), l'éclairage/les appareils ménagers à faible consommation énergétique
(69 % et 63 %), la diminution du chauffage (68 %), l'utilisation du programme adaptée pour le lave-
vaisselle/lave-linge/... (66 %) et l'arrêt de l'utilisation de la position de veille (66 %).
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Table des matières


1. Approche de l'enquête

2. Résultats

3. Conclusions et recommandations
SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement Enquête publique sur les changements climatiques 2009

Conclusions finales
66

Si nous analysons le comportement actuel dans son ensemble, nous voyons que le comportement est
principalement dicté par les connaissances et l'attitude soucieuse de l'énergie des Belges. Ces deux
piliers sont à leur tour fortement influencés par la communication et l'information reçues et recherchées par
la personne interrogée.

-C'est pourquoi une forte information et communication sur le changement climatique est très
importante. A cet égard, les canaux traditionnels constituent les principaux médias, même si une attention
particulière doit être accordée à la création d'un plus grand buzz autour de sites Internet spécifiques.

-Pour déplacer la perception de "les autres sont responsables" vers "sa propre manière de vivre", nous
conseillons de lier le changement climatique à des comportements simples spécifiques. Il est
crucial que les consommateurs voient qu'ils "peuvent faire la différence" : de cette manière, nous
pouvons également accroître la satisfaction par rapport au comportement du consommateur. Enfin, cela
aidera à stimuler les entreprises à développer des produits écologiques.

-Outre des campagnes de sensibilisation aux questions environnementales, les pouvoirs publics pourraient
davantage communiquer sur les efforts fournis et les actions menées. Cela ne pourra que renforcer
la pression sur les personnes qui restent encore en marge.

Vous aimerez peut-être aussi