Vous êtes sur la page 1sur 30

12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

JESSE ERIC KOFFI SESSOU

12 SUCCESS STORY DE LA
RESTAURATION RAPIDE

JEKSEDITIONS

JEKSEDITIONS Page 1
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

1- BURGER KING

Burger King, parfois abrégé en son acronyme BK, est une grande chaîne de
restauration rapide américaine qui compte plus de 13 000 lieux de vente dans 88
pays, dont les deux tiers aux États-Unis, et beaucoup au Canada. En Australie, les
300 restaurants Burger King portent le nom de Hungry Jack's. Le siège social de
Burger King est situé à 5505 Blue Lagoon Drive, Miami-Dade Co, en Floride, près
de Miami, le lieu d'origine du restaurant. Burger King est une filiale de la société
canadienne Restaurant Brands International basée à Oakville en Ontario.

Le premier restaurant de la chaîne est ouvert à Miami le 4 décembre 1954 sous le


nom d'Insta Burger King par James McLamore et David Edgerton, deux
étudiants de la School of Hotel Administration de l'Université Cornell. McLamore
avait visité le restaurant appartenant aux frères Mc Donald à San Bernardino en
Californie et, comprenant le potentiel d'un tel service de restauration, décidé d'en
créer sa propre version. L'expansion internationale commence en 1963 par San
Juan, Puerto Rico.

En 1967, Burger King est achetée par la Pillsbury Company, elle-même rachetée
par le britannique Grand Metropolitan en 1988. En 1969, il ouvre son premier
restaurant canadien à Windsor, Ontario. En 1989, la franchise acquiert de
nombreux points de vente de son rival britannique Wimpy quand sa société mère
achète la marque à United Biscuits et l'intègre à Burger King, accentuant encore
plus sa présence dans le pays. Alors que des restaurants Wimpy existent encore en
2010 (indépendamment de Burger King), ils n'ont plus la même présence que par
le passé (le marché étant maintenant dominé par Burger King et surtout
McDonald's). En 1997, Grand Metropolitan fusionne avec Guinness pour former la
compagnie Diageo.

JEKSEDITIONS Page 2
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

En 2002, Burger King est racheté par les fonds de placements Texas Pacific, Bain
Capital LLC et Goldman Sachs Capital qui ont acheté les trois quarts des actions
pour 1,5 milliard de dollars américains.

En 2010, Burger King est no 3 de la restauration rapide aux États-Unis, derrière


McDonald's et Wendy's. En septembre de la même année, la chaîne est achetée par
le fonds américano-brésilien 3G Capital pour la somme de 4 milliards USD.

En décembre 2011, Burger King a ouvert son premier restaurant au Maghreb, dans
le centre commercial Morocco Mall de Casablanca au Maroc, il ouvrira ensuite à
Fès au Borj Fez-Mall, dans la capitale Rabat au quartier Agdal et au quartier Hay
Riyad. Le 6e et dernier restaurant a ouvert ses portes en mai 2014 à la corniche de
Casablanca.

En août 2014, Burger King annonce l'acquisition de Tim Hortons, une chaîne de
restauration rapide canadienne, pour 11,5 milliards de dollars, créant une société
ayant une capitalisation de 18 milliards de dollars et un chiffre d'affaires de 23
milliards de dollars. Dans le cadre de cette acquisition, Burger King déplace son
siège social à Oakville au Canada, au travers d'un procédé appelé inversion.

Le premier Burger King d'Afrique subsaharienne a ouvert le 9 mai 2013 au Cap, en


Afrique du Sud. En 2015, Burger King annonce l'ouverture de deux restaurants à
Abidjan au Playce de Marcory et un autre à l'Aéroport Félix Houphouët-Boigny
d'Abidjan. Il s'agit de la première implantation de Burger King en Afrique tropicale
et du tout premier restaurant de type fast-food appartenant à une grande marque
dans ce pays (McDonald's et KFC en étant absents).

En 2017, un restaurant Burger King ouvre à Ducos (Nouméa), en Nouvelle-


Calédonie, remplaçant ainsi, un Quick qui se trouvait à cet endroit. Il s'agit là du
premier Burger King de Nouvelle-Calédonie.

JEKSEDITIONS Page 3
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

2- KFC (KENTUCKY FRIED CHICKEN)

KFC (Kentucky Fried Chicken), PFK (Poulet Frit Kentucky) au Québec


(Canada), ou simplement Kentucky, est une chaîne de restauration rapide
américaine. Basée à Louisville dans le Kentucky, l'entreprise fait partie du groupe
Yum! La marque, fondée au milieu du XXe siècle par le colonel Harland Sanders,
est connue pour ses recettes à base de poulet frit.

Dans les années 2010, la chaîne sert chaque jour près de 8 millions de clients dans
le monde dans ses 20 000 restaurants, dont 98 % sont gérés en franchise et répartis
à travers 135 pays et possède un logo visible depuis l'espace. La présence de KFC
dans le monde fait de l'enseigne un des leaders international dans l'industrie du
fast-food. Sa spécificité est de proposer uniquement des préparations à base de
poulet.

Harland Sanders naît à Henryville, dans l'Indiana. Il est depuis son plus jeune âge
passionné par la cuisine. Après avoir exercé de nombreux métiers pendant sa
jeunesse afin de subvenir aux besoins de sa famille, il décide en 1940 de servir ses
propres recettes aux clients de la station-service qu'il possède à Corbin dans le
Kentucky. Fort de son succès, il ouvre un motel-restaurant de l'autre côté de la rue,
une affaire florissante qui lui permet de commencer la création d'un réseau de
franchises à travers le pays. La construction d'une nouvelle autoroute inter-état à
l'emplacement de son affaire quelques années plus tard le contraint à fermer. Ruiné,
il part alors sillonner les États-Unis à la recherche d'un restaurant qui accepterait de
lui acheter ses poulets.

Harland Sanders constitue sa nouvelle société, qu'il nomme « Kentucky Fried


Chicken » sous les conseils de Pete Harman, le propriétaire de la toute première
franchise vendue par le Colonel. En 1952, le premier restaurant KFC est ouvert
près de Salt Lake City, dans l'Utah. La jeune société va dès lors commencer à

JEKSEDITIONS Page 4
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

croître, jusqu'à compter 600 points de vente à travers les États-Unis. Il s’en sépare
en 1964 pour 2 millions de dollars à un groupe d'investisseurs dirigé par le futur
gouverneur du Kentucky, John Y. Brown Jr. Ce dernier, diplômé de l'université de
droit du Kentucky, engage Pete Harman ainsi qu'un financier de Nashville, John
Jack Massey.

Les deux hommes se battent donc dès lors pour obtenir les droits des franchises
internationales. Le « Colonel » Sanders (titre honorifique décerné par le
gouverneur du Kentucky) est donc relégué principalement au rang d'icône
publicitaire, chargé de tourner des spots télévisés et d'inaugurer de nouveaux
établissements. Brown et Massey s'attèlent à étendre l'enseigne sur tout le territoire
américain, implantant des restaurants dans chacun des 50 États. La modification la
plus notable sera sans doute le passage d'une formule de restaurant dine-in, où l'on
est servi à table, à une formule plus ancrée dans la restauration rapide : passer la
commande et se faire servir à la caisse. Ces transformations sont un véritable
succès, tant pour les consommateurs que pour les franchisés.

En 1991, Kentucky Fried Chicken est abrégé en « KFC ». Bien qu'aucune


explication officielle n'ait jamais été fournie, on retient trois hypothèses concernant
ce changement. La première serait que la chaîne ne voulait pas être identifiée
uniquement à son poulet puisqu'elle proposait également d'autres plats et
condiments qu'elle désirait faire connaître. La seconde accuserait la connotation
péjorative du mot fried (frit), souvent gage de mauvaise qualité. Enfin, la dernière
mettrait en cause le simple fait qu'une version raccourcie du nom de la chaîne
sonnerait plus jeune. Plus récemment la compagnie a commencé à réintroduire le
nom de Kentucky Fried Chicken en le citant dans ses publicités, et l'apposant sur
certains de ses produits.

JEKSEDITIONS Page 5
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

LA RECETTE SECRETE

L'entrée du service au volant d'un restaurant PFK à Laval, au Québec.


La recette secrète aux 11 herbes et aromates aurait été inventée et développée
pendant 9 années par le colonel Sanders dans son restaurant à Corbin. Cette
légende est largement utilisée par la marque comme moyen de promotion tout
comme pour le mythe de la composition du Coca-Cola. Elle assure en effet qu'il
s'agit d'un des secrets les mieux gardés dans le milieu des entreprises et qu'elle est
encore utilisée de nos jours dans les restaurants KFC. La feuille sur laquelle est
inscrite la recette serait gardée dans un coffre à Louisville et même le président-
directeur général du groupe n'en connaîtrait pas l'exact contenu.

Le poulet frit KFC serait cuisiné dans un autocuiseur et non pas dans une friteuse
classique, ce qui confèrerait, d'après la chaîne, une saveur unique à la viande.
Pourtant, l'animateur américain Alton Brown démontra dans son émission intitulée
Good Eats que le fait d'utiliser une Cocotte Minute ne faisait que réduire le temps
de cuisson du poulet, sans lui apporter aucun goût particulier. Le colonel Sanders
aurait donc d'après lui utilisé un autocuiseur seulement afin de servir ses clients
plus vite, leur épargnant ainsi les 45 minutes d'attente nécessaires pour faire frire
un poulet dans de l'huile bouillante.

En 1985, le journaliste William Poundstone écrivit un livre nommé Big Secrets


(Grands Secrets), dans lequel il analyse et révèle la composition de la recette
secrète. Poundstone explique qu'il a dû étudier les différents brevets déposés par le
Colonel et déposer des annonces dans des journaux étudiants afin d'appeler les
employés de KFC à partager leurs connaissances. Il en est arrivé à la conclusion
que le poulet de Sanders serait différent car il aurait utilisé une quantité d'huile
supérieure à la quantité normale et commencerait à cuire le poulet à 200 °C la
première minute pour après baisser la température à 120 °C jusqu'à la fin de la
cuisson. Un laboratoire d'analyse lui révéla également que les « 11 herbes et
aromates » ne seraient en fait que du sucre, de la farine, du sel, du poivre noir, et
du glutamate monosodique. D'après le journaliste, il est fort probable que la
véritable recette du Colonel ait été modifiée durant les années qui ont suivi la vente
de sa société, afin de produire le poulet à moindre frais, Sanders lui-même s'étant
indigné de la baisse de qualité de son affaire.

JEKSEDITIONS Page 6
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

3- RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL

Restaurant Brands International est une entreprise multinationale spécialisée


dans la restauration rapide et représentée par deux grandes chaînes nord-
américaines : Burger King et Tim Hortons. L'entreprise-mère est née de la fusion
des deux filiales en décembre 2014. Les deux compagnies anciennement
indépendantes conservent toutefois leur marque respective. Restaurant Brands
International est basé à Oakville en Ontario (Canada).

Lors du lancement de l'entreprise, celle-ci était détenue à 51 % par la holding


américano-brésilienne 3G Capital. 4,18% des parts de l'entreprise sont à ce
moment alloués à la holding Berkshire Hathaway. Au moment de la fusion,
Restaurant Brands International représentait 18 490 restaurants dans 100 pays, dont
14 000 sous la bannière Burger King. La bannière Tim Horton's était quant à elle
surtout représentée au Canada avec 3665 succursales canadiennes sur ses 4590
succursales. Ses autres succursales étaient réparties aux États-Unis (869 points de
service) et dans les 6 pays du Conseil de coopération du Golfe (56 points de
service). En juillet 2016, l'entreprise Restaurant Brands International représente
dans le monde 450 000 employés, plus de 19 000 succursales et 23 milliards de
ventes dans le monde. En 2017, la société annonce le rachat de Popeyes Chicken
& Biscuits pour 1,8 milliard de dollars.

Tim Hortons Inc. (TSX : THI; NYSE : THI) est une chaîne canadienne de
restaurants fondée en 1964 et détenue à 51 % par le fonds brésilien 3G Capital.
Cette chaîne de restaurants a été fondée à Hamilton en Ontario, Canada, par
l'homme d'affaires Ron Joyce et le joueur de hockey sur glace professionnel Tim
Horton. Elle est spécialisée dans la vente de café et de beignets. En date du 29 juin
2014, Tim Hortons exploitait 4 546 établissements soit 3 630 situés dans toutes les
provinces et territoires du Canada et plus de 866 autres dans quelques États
américains, ainsi que 50 dans son plus récent développement dans le Golfe
Persique. Elle est la chaîne la plus populaire de son genre au Canada.

JEKSEDITIONS Page 7
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

Tim Hortons est une filiale de la société canadienne Restaurant Brands


International basée à Oakville en Ontario.

Tim Hortons est renommée pour son café et ses beignes, mais sert également des
soupes et des sandwichs. C'est une société concurrente des entreprises américaines
Dunkin' Donuts et de Starbucks Coffee.

La plupart des restaurants ont un service au volant. Cette chaîne offre un service
24/7, sauf à Noël où certains propriétaires ferment leurs portes.

En 2011, on dénombre plus de 3 200 restaurants au Canada et 468 aux États-Unis.


Tim Hortons est la chaîne de restaurants comptant le plus d'établissements et le
chiffre d'affaires le plus élevé au Canada. Au Canada, elle dépasse les chaînes de
restauration McDonald's et Subway au premier rang des chaînes de restaurant
présentes au pays.

En 1964, Tim Horton et Jim Charade fondent le Tim Horton Donuts. Le premier
restaurant est ouvert à Hamilton, Ontario. Jim quitte le partenariat en 1966 ; il
reviendra plus tard. Le restaurant est d'abord renommé Tim Horton's pour
finalement s'appeler Tim Hortons (sans l'apostrophe).

En 1967, Tim s'associe avec Ron Joyce, policier à la retraite. Au décès accidentel
de Tim Horton en 1974, la chaîne compte 35 restaurants. Ron Joyce achète la part
de la succession et accélère l'expansion de l'entreprise en vendant des franchises.
Tim Hortons devient rapidement la plus importante chaîne de restauration rapide
du Canada, surpassant McDonald's par le nombre de restaurants.

Dans les années 1990, l'entreprise ajoute de nouveaux produits à son menu, tels des
soupes et des sandwichs.

JEKSEDITIONS Page 8
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

Tim Hortons fusionne avec la chaîne de restaurants Wendy's en 1995 mais


continue de fonctionner séparément. Tim Hortons est inscrit à la bourse de
Toronto.

En 2005, les ventes atteignent 1,48 milliard de dollars canadiens.

En 2006, Wendy's se sépare de Tim Hortons, qui redevient indépendant.

En 2009, Tim Hortons devient une compagnie canadienne publique.

En 2011, Tim Hortons compte 3 225 restaurants au Canada et 645 restaurants aux
États-Unis.

La chaîne de restaurants Tim Hortons présente un calculateur en ligne. Le


calculateur permet de connaître les valeurs nutritives de tous ses produits.

En 2012, le 500e Tim Hortons au Québec ouvre à Sainte-Adèle, Québec.

En août 2014, Burger King annonce l'acquisition de Tim Hortons pour 11,5
milliards de dollars, créant une société ayant une capitalisation de 18 milliards de
dollars et un chiffre d'affaires de 23 milliards de dollars. L'opération doit créer « la
troisième entreprise mondiale de restauration rapide ». Dans le cadre de cette
acquisition, Burger King déplace son siège social à Oakville au Canada, au travers
d'un procédé appelé inversion.

JEKSEDITIONS Page 9
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

4- DUNKIN' DONUTS

Dunkin' Donuts (NASDAQ : DNKN), littéralement Les beignets pour faire


trempette [dans son café], est une chaîne américaine de restauration fondée en
1950 à Quincy, Massachusetts par William Rosenberg.

Elle est spécialisée dans la vente de café et beignets. Aujourd'hui, la chaîne a des
établissements dans plus de 40 pays dans le monde, avec plus de 10 000 (16
décembre 2011) points de vente.

Avec les chaînes de restauration Togo's (sandwichs) et Baskin-Robbins (crème


glacées), la société appartient à Dunkin Brands Inc, anciennement connue sous le
nom de Allied Domecq Quick Service Restaurants, une branche d'Allied Domecq.
À la suite du rachat de ce dernier par le français Pernod Ricard, ces activités de
restauration ont été cédées en décembre 2005 à un consortium de fonds
d'investissement détenu par Bain Capital Partners, the Carlyle Group et Thomas
H. Lee Partners.

Au Canada, Dunkin' Donuts et sa part de marché ont pratiquement disparu. Dans


les années 1990 jusqu'à la fin des années 2000, la chaîne a commencé à disparaître
de toutes les régions du Canada, avec son dernier pied dans la province de Québec.
Cependant, son déclin est le plus évident au Québec, où la chaîne a déjà eu jusqu'à
210 restaurants, mais en 2018 n'en comptait que trois, les derniers franchisés au
pays.

Un seul restaurant au Canada, à Verdun, ayant pignon sur rue, a des installations
pour faire des beignes frais sur place; les deux autres, à la Place Versailles à
Montréal, et au Mail Montenac à Beloeil, sont simplement des stands alimentaires

JEKSEDITIONS Page 10
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

en centre commercial, dépendant de la livraison des produits de boulangerie du


restaurant à Verdun.

L'une des principales raisons du déclin de Dunkin' Donuts au Canada est la


concurrence avec Tim Hortons, semblable au déclin de Tim Hortons dans le Nord-
Est des États-Unis en raison de la forte concurrence de Dunkin' Donuts. En 2012,
un groupe d'anciens franchisés Dunkin' Donuts a remporté une décision en justice
de 16,4 millions $C contre la société mère pour ne pas avoir fait adéquatement la
promotion de la marque au Canada. Sa filiale, Baskin-Robbins, a des restaurants
partout au Canada.

JEKSEDITIONS Page 11
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

5- TOGO'S EATERIES

Togo's Eateries (se prononce Togo, comme le pays), est une chaîne de restauration
rapide américaine qui appartient à Mainsail Partners. Son siège est situé à San
José, Californie.

On retrouve ces restaurants sur tout le territoire américain, et dans l'est du pays, ils
sont souvent combinés avec Dunkin Donuts' et Baskin-Robbins. La chaîne est
devenue une société privée non cotée en 2007. La plupart des restaurants sont des
franchises.

Le premier Togo's a ouvert à San José, Californie en 1967. À cette époque,


l'établissement était si petit que l'enseigne « Sandwich to go » (sandwich à
emporter) ne tenait que sur deux lignes. Seules quatre personnes pouvaient entrer à
la fois.

En 1971, le restaurant est acheté par un étudiant. En 1997, Togo’s est acheté par
Dunkin' Donuts. En 2001, on compte 350 restaurants Togo’s, qui servent plus de
25 sandwichs différents.

En novembre 2007, Togo's est racheté par Mainsail Partners, une société de San
Francisco, en partenariat avec Tony Gioia, ancien président de Baskin-Robbins.

JEKSEDITIONS Page 12
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

6- BASKIN-ROBBINS

Baskin-Robbins est une chaine de crème glacée fondée par Burt Baskin et Irv
Robbins en 1945 à Glendale, Californie. Elle affirme être la plus grande chaine de
franchise de crème glacée, avec plus de 5 800 sites, dont 2 800 aux États-Unis.

Baskin-Robbins vend de la crème glacée dans plus de 30 pays, y compris Canada,


Japon, Mexique, Arabie saoudite, Bahreïn, Royaume-Uni, Émirats Arabes Unis,
Égypte, Arabie Saoudite, Yémen, Qatar, Russie, Australie, Thaïlande, Viêt Nam,
Indonésie, Malaisie, Bangladesh, Pakistan, Corée du Sud, France, Inde, Sri Lanka
et Taïwan.

Baskin-Robbins est connu pour son slogan « 31 parfums» (« saveurs » au Québec),


soit autant de parfums que de jours dans le mois. À l'ouverture du premier magasin,
Baskin-Robbins offrait 21 parfums différents, un concept novateur à l'époque.
L'idée d'en proposer 31 émane de l'agence de publicité Carson-Roberts (devenue
plus tard Ogilvy & Mather), en 1953, avec le slogan Count the Flavors. Where
flavor counts. (Comptez les parfums. Où le parfum compte.) D'autre part, les 31
parfums dépassaient en quantité les 28 disponibles dans les restaurants Howard
Johnson's. Au cours d'une promotion devenue célèbre, Amy Boggioni a conduit
un groupe de trois personnes qui ont ingurgité 31 boules de l'ensemble des 31
parfums en moins de 31 minutes.

La chaîne de crème glacée a créé, en 1990, un nouveau parfum de glace, la Gorba


Chocolate, pour honorer Mikhaïl Gorbatchev après une de ses visites en Californie.

JEKSEDITIONS Page 13
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

7- STARBUCKS CORPORATION

Starbucks Corporation est une chaîne de cafés américaine fondée en 1971. En


partie en franchise, il s'agit de la plus grande chaîne de ce genre dans le monde,
avec 28 720 établissements implantés dans 78 pays, dont 12 000 aux États-Unis.

Les établissements Starbucks vendent exclusivement leur propre marque de café


(moulu ou en grains), du thé, des boissons, des pâtisseries, des ustensiles et des
machines à café, mais l'entreprise vise principalement à « offrir une expérience-
consommateur » (deliver consumer experience en anglais), c’est-à-dire de proposer
à sa clientèle un service unique qu’elle ne retrouvera pas dans les cafés d’une autre
enseigne.

Starbucks Coffee Company est à l'origine un commerce spécialisé dans le café en


grains. L'entreprise est officiellement devenue Starbucks Corporation en 1987
après son acquisition par Howard Schultz, tout en continuant à communiquer sous
le nom de Starbucks Coffee Company.

Starbucks dit néanmoins avoir été encouragé par les premiers résultats de sa «
Starbucks Reserve Roastery and Tasting Room » ouverte en 2014 à Seattle. Dans
ce showroom installé dans une ancienne concession Volvo de 1 400 mètres carrés,
le café est torréfié puis préparé de différentes façons par des « baristas ». Une tasse
de 350 millilitres de café y coûte jusqu'à 12 dollars. Le concept issu d'Howard
Schultz : il comptait bâtir un grand temple au café.

Quatre ans après l'ouverture de la « Roastery », Starbucks envisage d'ouvrir 20 ou


30 autres espaces similaires, dont un à Shanghaï qui a ouvert en décembre 2017.
Le groupe envisage aussi d'ouvrir un millier de cafés inspirés de la « Roastery »,
mais sous la marque « Starbucks Reserve brand », avec un logo différent de celui

JEKSEDITIONS Page 14
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

des cafés traditionnels. Les premières ouvertures sont prévues à Chicago, New
York, Tokyo ; Milan ouvrira le 6 septembre 2018.

L'entreprise fait l'objet de critiques concernant la politique de ressources humaines,


les tensions internes, les produits, la politique écologique ainsi que d'autres
problèmes.

Le premier magasin Starbucks est ouvert à Seattle en 1971 par trois partenaires :
Jerry Baldwin, un professeur d'anglais, Zev Siegel, un professeur d'histoire, et
l'écrivain Gordon Bowker. Les trois entrepreneurs ont été inspirés par le
torréfacteur Alfred Peet, qu'ils connaissaient personnellement, et ouvrent leur
premier commerce pour vendre du café Juliette en grains de haute qualité et des
machines à café. Les trois amis s'inscrivent dans la période hippie et la société de
consommation standardisée et industrialisée, la fondation de leur entreprise
représentant ainsi selon le professeur d'histoire Bryant Simon un exemple de
capitalisme contre-culturel.

L'entreprise tient son nom de « Starbo », un camp minier du XIXe siècle du mont
Rainier, qui rappelle aux fondateurs « Starbuck », un personnage de Moby Dick.
Le logo de couleur brune dessiné par le designer Terry Heckler est une sirène
couronnée dotée de deux queues de poisson, basée sur une gravure scandinave du
XVIe siècle. Le magasin originel est situé au 2000 Western Avenue de 1971 à
1976, puis déménage au 1912 Pike Place, on y vend du café, du thé et des épices.
Pendant la première année, Starbucks achète ses grains non torréfiés directement à
Peet's, le commerce fondé par Alfred Peet. Par la suite, les fondateurs achètent
directement aux producteurs. Ils torréfient leurs grains à des niveaux proches de
ceux de Peet's, noirs et mi-noirs.

L'entrepreneur Howard Schultz, qui était auparavant cadre chez Xerox et


Hammarplast, rejoint la société en 1982 comme directeur marketing. Après un

JEKSEDITIONS Page 15
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

voyage à Milan au printemps 1983 pour visiter le salon international de


l'électroménager, Schultz, inspiré par les bars à espresso italiens, suggère que les
magasins Starbucks servent des boissons au café en plus de café en grains. Les
propriétaires rejettent initialement l'idée, mais en avril 1984 laissent Schultz tenter
l'expérience sous la forme d'un bar à espresso dans la sixième enseigne ouverte par
la société à Seattle. Malgré le succès relatif de l'expérience, Baldwin refuse
d'ouvrir d'autres bars, préférant se concentrer sur le commerce de café en grains.
Entretemps, l'entreprise s'est lourdement endettée pour faire l'acquisition de Peet's
en 1984 (Alfret Peet avait vendu sa société en 1979), dont les six magasins sont
situés dans la région de San Francisco.

Schultz décide alors de fonder sa propre entreprise, Il Giornale, dont Starbucks


devient l'un des actionnaires principaux. Le premier bar de la nouvelle enseigne
ouvre dans le centre-ville de Seattle en 1985, reproduisant l'atmosphère et l'offre
d'un café à l'italienne (le concept est par la suite rapidement modifié pour s'adapter
au marché local — des tables sont introduites, le menu est en partie traduit et
simplifié, et les baristas adoptent une tenue plus décontractée). Après quelques
mois, un autre bar ouvre à quelques pâtés de maisons de là, et un autre à
Vancouver, en Colombie-Britannique (Canada), de l'autre côté de la frontière.

En 1986, les fondateurs de Starbucks veulent concentrer leurs efforts sur les
magasins Peet's, et décident de vendre les actifs de Starbucks. Schultz réussit à
trouver les 3,8 millions de dollars nécessaires à l'acquisition notamment grâce au
soutien financier de William Henri Gates II, le père de Bill Gates, fondateur de
Microsoft. Il Giornale prend le contrôle de la maison mère, dont les anciens
propriétaires cèdent également la marque et les droits associés. Starbucks
Corporation naît officiellement en 1987 de la fusion des deux entreprises. Le logo
datant de 1971 reste la sirène de Starbucks, mais vire au vert d'Il Giornale, et
devient plus contemporain avec des traits plus précis et gracieux, une poitrine
masquée par ses cheveux, tandis que l’image ne montre que son tronc. Howard
Schultz devient chairman et chief executive officer (CEO) du nouveau Starbucks.
Les bars Il Giornale sont renommés, et l'ensemble des magasins sont réaménagés

JEKSEDITIONS Page 16
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

pour héberger à la fois les bars à espresso et la vente de café en grains. Deux
nouveaux cafés ouvrent fin 1987 à Vancouver et Chicago.

Les années qui suivent sont plus difficiles. Trois autres enseignes Starbucks sont
ouvertes à Chicago, mais le succès reste très limité, et l'entreprise doit refaire un
tour de table auprès d'investisseurs fin 1989. Le fondateur de Costco, Jeff Brotman
rejoint le comité de direction en 1989. 15 cafés sont ouverts en 1988, 20 en 1989,
30 en 1990, 21 en 1991 et 53 en 1992, tous détenus par Starbucks, essentiellement
dans les régions de Chicago, Portland, Seattle et Vancouver. En octobre 1990,
Starbucks clôture sa première année fiscale profitable depuis son rachat. Deux des
investisseurs initiaux, Craig Foley et Jamie Shennan, dirigeants respectivement de
Chancellor Capital Management et de Trinity Ventures, ont entretemps rejoint le
comité de direction. En 1991, Starbucks s'implante en Californie et obtient un
succès critique et commercial ; en parallèle se produit l'introduction d'un système
de stock options (surnommé Bean Stock), une première pour une société non cotée
en bourse.

En 1992, Starbucks vise la Californie du Nord, un marché que Schultz Killian


visait dès le début mais que son entreprise ne pouvait attaquer jusqu'ici sans violer
l'accord de non-concurrence de 4 ans signé par Peet's et Starbucks en 1987, et un
premier café est ouvert à San Francisco. Lorsque Starbucks fait son introduction
en bourse cette année-là au Nasdaq, la chaîne compte 165 enseignes. Starbucks
débute alors un partenariat avec la chaîne Barnes & Noble, ouvrant des bars à
l'intérieur de plusieurs librairies du groupe.

En 1996, Barbara Bass, anciennement CEO des grands distributeurs Magnin et


Weinstock Emporium, rejoint le comité de direction. Cette même année,
Starbucks investit dans le marché asiatique : une enseigne ouvre à Tokyo, et
malgré les prédictions sceptiques de certains analystes, Starbucks est un succès au
Japon, un pays où le café reste une boisson associée à la culture occidentale, en
faisant un phénomène de mode. Les cafés nippons de la chaîne sont non-fumeurs,

JEKSEDITIONS Page 17
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

allant à l'encontre de la culture locale. Le Japon représente le second plus gros


marché pour l'entreprise en dehors des États-Unis.

Dans les années qui suivent, Starbucks adopte une expansion agressive en Asie et
Océanie, ouvrant des magasins en Corée du Sud, à Singapour, en Thaïlande, en
Nouvelle-Zélande, à Taïwan, en Malaisie et en Chine populaire. La chaîne
s'installe aussi au Moyen-Orient, avec l'ouverture de café au Koweït et au Liban, et
entre sur le marché européen à travers l'acquisition de 65 cafés de la chaîne Seattle
Coffee Company au Royaume-Uni en 1998, et avec l'implantation d'enseignes en
Grande-Bretagne. La chaîne devient populaire en Chine, où de faux cafés
Starbucks voient aussi le jour sous les noms de Starfucks, Sunbucks ou encore
Buckstar.

Howard Schultz abandonne en 2000 son poste de CEO (mais garde son titre de
président) pour devenir chief global strategist et se concentrer sur l'expansion
internationale de la chaîne. Le premier café Starbucks en Europe continentale
ouvre en mars 2001 à Zurich, en Suisse, où la chaîne s'est implantée à travers
Starbucks Coffee Switzerland AG, une entreprise commune avec la holding
grecque de grande distribution Marinopoulos Brothers SA, un groupe avec lequel
Starbucks établit une autre coentreprise pour son lancement en Autriche, la même
année. En 2002, Starbucks ouvre son premier magasin au Mexique, dans la
capitale. Starbucks poursuit son expansion en Europe et la filiale Starbucks Coffee
Deutschland GmbH ouvre ses premiers cafés en Allemagne, et en Espagne à
travers Starbucks Coffee España, S.L., une entreprise commune avec le groupe
espagnol de restauration Grupo Vips — en France, les premiers cafés sont ouverts
en 2004, et gérés par Starbucks Coffee France SAS, une autre coentreprise avec
Grupo Vips. Au Québec, la majorité des cafés Starbucks appartenaient à Café
Vision Inc (2001 à 2008), mais celle-ci a vendu tous ses actifs à Starbucks Coffee
Company en août 2008. Aujourd'hui la majorité des magasins Starbucks du
Québec sont corporatifs à l'exception de quelques localités comme l'aéroport
international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, certains hôtels et certaines
librairies Chapters.

JEKSEDITIONS Page 18
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

En août 2008, Starbucks a ouvert son premier magasin en Belgique à l'aéroport de


Bruxelles. La même année, Howard Schultz est rappelé aux commandes par le
Conseil d'administration car la multinationale connaît des signes d'essoufflement. Il
constate que l'expérience Starbucks s'est banalisée, le groupe ayant dilué sa
marque par de nombreuses diversifications (loisirs, bars à musique, livres) et
recentre Starbucks dans son cœur de métier.

En décembre 2011, Starbucks a ouvert ses deux premiers magasins au Maroc, et ce,
au centre commercial Morocco Mall de Casablanca. Un troisième puis quatrième
Starbucks ont ouvert, toujours à Casablanca, le premier sur le Bd Anfa (centre
ville) et le second à l'AnfaPlace (corniche).

En mai 2013, Starbucks ouvre son tout premier café en Wallonie (Belgique), dans
la Gare de Namur, tablant sur 50 000 visiteurs potentiels par jour.

À Bruxelles, c'est à la gare centrale que Starbucks s'installe ensuite.

Le 14 novembre 2013 Starbucks a lancé, avec les Chemins de fer fédéraux suisses
le premier Starbucks sur les rails au monde. La prestation s'appelle Coffee House.

En 2013, Howard Schultz défend l'ouverture du mariage aux homosexuels.

En février 2016, la révélation de l'existence d'un café Starbucks interdit aux


femmes à Riyad en Arabie Saoudite suscite l'indignation sur les réseaux sociaux et
plusieurs appels au boycott. Le Comité pour le commandement de la vertu et la
répression du vice avait ordonné au café d’interdire l’accès aux femmes après avoir
constaté, lors d’une inspection, l’absence de « mur de ségrégation », obligatoire
dans les restaurants, cafés et magasins saoudiens.

JEKSEDITIONS Page 19
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

En mars 2017, Starbucks compte environ 25 000 salons, pour un chiffre d'affaires
de 23 milliards de dollars. En juillet 2017, Starbucks annonce l'acquisition de la
participation de 50 % qu'il ne possède pas dans sa co-entreprise de l'Est de la Chine,
pour 1,3 milliard de dollars. En parallèle, Starbucks vend sa participation de 50 %
dans sa co-entreprise taïwanaise pour 175 millions de dollars.

Aux États-Unis, Starbucks annonce conserver son site Internet mais n’y vendra
plus de produits à partir d'octobre 2017, privilégiant les partenariats avec des
distributeurs dont Amazon. Le groupe choisit de mettre la priorité sur ses
applications mobiles et ses points de vente physiques.

En mai 2018, Nestlé annonce obtenir la licence Starbucks pour vendre du café en
grande distribution, pour 7,15 milliards de dollars.

DIVERSIFICATION ET ADAPTATION

Jerry Baldwin avait refusé de se lancer dans la restauration, et après la vente des
actifs de Starbucks, il concentre ses efforts sur ce type d'activité à travers la chaîne
Peet's — ironiquement, les magasins Peet's se sont également lancés à partir des
années 1990 dans la restauration en plus de la torréfaction et la distribution de café
et de thés.

Afin de remédier à la perte de fraîcheur liée à la livraison de café à partir du lieu de


torréfaction vers les enseignes situées à plusieurs milliers de kilomètres, Starbucks
utilise à partir des années 1980 des paquets de cinq livres à valve unidirectionnelle,
permettant l'évacuation de dioxyde de carbone mais interdisant l'introduction d'air
ou d'humidité.

JEKSEDITIONS Page 20
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

Dans les années 1990, Howard Schultz, sous la pression de Howard Behar, doit
s'adapter aux exigences du marché : les enseignes Starbucks commencent ainsi à
proposer pour leurs boissons, en plus du lait entier, du lait écrémé et demi-écrémé.
Ce changement ira plus loin encore : Starbucks annonce en septembre 2007 que
les boissons à base d'espresso seront désormais composées par défaut avec du lait à
2% de matière grasse, à moins que le client ne précise un autre type de lait. Schultz
et d'autres doivent progressivement faire d'autres compromis, notamment lorsque
la marque commercialise des cafés décaféinés, introduit des machines à espresso
automatiques dans la plupart de ses magasins corporatifs pour améliorer leur
productivité, ou ouvre des enseignes équipées de service au volant (drive-thru).

La marque Starbucks est apposée en 1995 à une version embouteillée de l'une de


ses boissons fraiches au café, le Frappuccino, dont la fabrication et la distribution
sont confiées à PepsiCo. Starbucks appose également sa marque à des crèmes
glacées de la marque américaine Dreyer's. En 2005 est lancée Starbucks Cream
Liqueur, une liqueur de café fabriquée et distribuée par Jim Beam Brands Co.

Schultz rejette d'abord le principe des franchises malgré l'insistance de Jack


Rodgers, le vice-président chargé des nouveaux développements du groupe, et qui
fut l'un des premiers franchisés de McDonald's. Schultz refuse l'idée, insistant sur
l'importance de contrôler la qualité des produits et du service à travers une
intégration verticale rigoureuse. Cette stratégie sera revisitée à la fin des années
1990, notamment pour l'expansion internationale de la marque.

Le 14 février 2007, Howard Schultz met en garde dans un mémorandum, l'équipe


dirigeante de Starbucks contre la « banalisation » de la marque, remettant en
question certaines stratégies de la dernière décennie. Le président déplore
notamment l'adoption massive de machines à expresso automatiques dans plusieurs
milliers de ses enseignes, ne permettant plus aux clients d'observer la production de
la boisson, l'aménagement de magasins tendant à se ressembler, décrits par certains

JEKSEDITIONS Page 21
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

comme « stériles » et manquant d'« âme », et le fait que certaines enseignes ne


moulent plus leur café.

Les magasins Starbucks américains vendent désormais, en plus de machines à


cafés et d'ustensiles divers, une sélection de CD musicaux produits ou coproduits
par Starbucks.

Depuis novembre 2013, les cafés Starbucks du Québec changent progressivement


de nom, passant de « Café Starbucks Coffee » à « Café Starbucks », pour
s'adapter au contexte de langue française.

JEKSEDITIONS Page 22
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

8- SUBWAY

Subway est une chaîne de restauration rapide américaine sous franchise, vendant
principalement des sandwichs et des salades. « Subway » est un jeu de mot en
référence à submarine sandwich (« sandwich sous-marin »), le pain ressemblant à
un sous-marin et signifiant aussi métro en anglais nord-américain. Au cours de
l'année 2010, Subway devient la plus grande chaîne de restauration rapide,
dépassant McDonald's quant au nombre de restaurants, avec près de 45 000
restaurants dans 110 pays en 2017.

Durant l'été 1965, Fred De Luca, âgé de 17 ans, est conseillé par le docteur Peter
Buck qui lui remet un chèque de 1 000 USD qui représentent son apport dans leur
nouvelle activité commerciale. Le 28 août 1965, ce duo ouvre sa première
sandwicherie à Bridgeport dans le Connecticut. En 1970, le réseau est lancé et
quatre ans plus tard la marque est mise en franchise comme moyen de
développement. En 2009, il existe plusieurs dizaines de milliers de restaurants à
travers le monde (43 405 en mars 2015). L'entreprise fonctionne toujours sous un
format familial et depuis la mort de son fondateur Fred de Luca en 2015, elle est
dirigée par sa sœur Suzanne Greco.

Le premier restaurant Subway français a été ouvert en 2001 place de la Bastille à


Paris. Son siège social se trouve actuellement à Cachan, dans le Val de Marne.
Dans le pays, la marque s'est développée assez rapidement et possède en 2014 plus
de 500 établissements, sous franchise, dans les principales villes. Dans la
restauration rapide, Subway a réussi à trouver une place entre le style très français
comme les boulangeries et le style pur américain basé sur les burgers. Son slogan
publicitaire est « Mangez frais! » (« Eat fresh! » en anglais). Le slogan officiel en
France est « Préparés sous vos yeux ».

En 2014, au Royaume-Uni, en réponse à la « forte demande » de consommateurs


musulmans, 185 de ses 1 500 points de vente proposent uniquement de la
nourriture halal et retirent jambon et bacon de leur offre.

JEKSEDITIONS Page 23
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

9- WENDY'S

Wendy's (NYSE : WEN) est une chaîne américaine de restauration rapide fondée
le 15 septembre 1969, à Columbus (Ohio), par l'homme d'affaires Dave Thomas.

Wendy's est la troisième plus importante chaine de fast-food au monde derrière


Subway et McDonald's, mais devant Burger King. Son siège se situe à Dublin
dans l'Ohio et fait partie de la société américaine Wendy's International,
anciennement Wendy’s Arby’s Group.

Le menu est essentiellement composé de hamburgers, de sandwichs au poulet, de


frites et de boissons. Elle est célèbre pour ses hamburgers et sandwiches de forme
carrée.

JEKSEDITIONS Page 24
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

10-POPEYES CHICKEN & BISCUITS

Popeyes Chicken & Biscuits (souvent appelé simplement Popeyes) est une chaîne
de restauration rapide servant du poulet frit. Elle est la propriété de AFC
Enterprises depuis 1993.

Selon un communiqué de presse datant du 29 juin 2007, Popeyes est le second plus
grand groupe de restaurants servant du poulet en restauration rapide. Il détient plus
de 1.800 restaurants dans plus de 40 États, en plus du district de Columbia, de
Porto Rico et de 20 autres pays étrangers dont les Émirats arabes unis, le Japon, la
Corée du Sud, les Philippines, le Canada, le Mexique et Panama.

Environ 30 de ces localisations sont possédées par l'entreprise, les autres sont sous
contrat de franchise.

En 2017, la société se fait racheter par Restaurant Brands International pour 1,8
milliard de dollars.

L'entreprise s'appelait d'abord Popeyes Mighty Good Fried Chicken, mais a ouvert
son premier établissement en 1972 sous le nom de Popeye Family Fried Chicken à
Arabi, une banlieue de La Nouvelle-Orléans. Al Copeland en était alors le
propriétaire.

Copeland a dit qu'il avait nommé son restaurant d'après Jimmy "Popeye" Doyle
(joué par Gene Hackman), détective de fiction qui est le personnage principal du
film French Connection (Doyle était d'ailleurs inspiré d'Eddie Egan).
Contrairement à ce que le grand public pourrait penser, ce surnom n'était donc pas
inspiré de Popeye.

JEKSEDITIONS Page 25
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

L'histoire officielle de l'entreprise dit que Copeland vendait à l'origine du poulet


frit traditionnel mais, les affaires n'allant pas très bien, Copeland se rendit compte
qu'il devait vendre une recette plus épicée pour impressionner ses clients néo-
orléanais.

La chaîne emploiera plus tard le personnage de Popeye le marin dans ses publicités,
ce qui sèmera plus de confusion envers la source du nom de l'entreprise. Durant les
années 1980, la franchise créa une émission télévisée locale dans laquelle des
enfants se font interviewer et mangent du poulet de Popeyes. L'émission passait
avec des vieux dessins animés mettant en scène Popeye le marin.

Copeland commença un contrat de franchise sur son restaurant en 1976. Il débuta


dans Bâton-Rouge, créant 500 établissements les 10 prochaines années, suivis par
200 durant une période d'expansion plus lente. Copeland devint une icône de La
Nouvelle-Orléans à cause de son style de vie exubérant, ses organisations de
mariages extravagants et de course en bateau à moteur ainsi que son festival de
lumières annuel de Noël à son manoir situé dans le quartier riche à Metairie.

En 1989, Popeyes, qui était alors la troisième plus grande chaîne de restaurants
servant du poulet, fusionna avec Church's Chicken, la deuxième plus grande, bien
que AFC Enterprises dirigeait les deux chaînes séparément. Le 29 décembre 2004,
AFC vendit Church's à Arcapita (qui appartenait d'abord à Crescent Capital
Investments), gardant Popeyes.

Le 30 octobre 2006, AFC annonça que Popeyes se mettra à vendre des biscuits
sans acide gras trans, ainsi que des frites ne contenant qu'un gramme d'acide gras
trans.

JEKSEDITIONS Page 26
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

11-BOJANGLES’

Bojangles’ est une chaîne de restauration rapide en franchise basée à Charlotte en


Caroline du Nord (États-Unis), spécialisée dans le poulet grillé et dans la cuisine
cadienne. L'enseigne, nommée ainsi en référence à une chanson écrite par Jerry
Jeff Walker, est également célèbre pour ses scones (petits pains sucrés) au babeurre,
ses haricots pinto et ses frites taillées grossièrement et assaisonnées à la mode
cadienne. Bojangles' sert également différents hamburgers ainsi qu'une recette de
poulet typique du sud des États-Unis, mais concentre davantage ses efforts
promotionnels sur ses plats exotiques.

Bojangles' naît en 1977 à Charlotte en Caroline du Nord de la collaboration de


deux amis restaurateurs, Jack Fulk (1932-2011) et Richard Thomas. Rapidement,
l'affaire gagne en notoriété et Fulk vend ses quelque 50 points de vente en 1981 à
la défunte société new-yorkaise Horn & Hardart. Cette dernière, pionnière dans le
domaine des fast-foods à distributeurs automatiques (automat en américain),
débloque de nombreux fonds pour l'expansion de la chaîne, ayant même recourt à
des junk bonds à hauts risques. Michael Milken, le pionnier de ce type de paiement,
devient franchisé de Bojangles' au Texas. Mais la compagnie à beau enchaîner les
succès (introduction des fast-foods Arby's et Burger King à New York et dans le
sud de la Floride, acquisition de la chaîne International Kings Table...), une grande
partie de la direction, et notamment le CEO de l'époque Barry Florescue, est
discréditée à la suite d'importantes pertes financières.

C'est cependant durant cette période que Bojangles' prendra son véritable essor,
s'implantant un peu partout sur le territoire avec plus de 335 restaurants dont 157
en franchise. Cela en fait la quatrième plus grande chaîne de restauration rapide de
poulet après KFC, Church's Chicken et Popeyes. Bojangles' profite alors de son
important développement pour acquérir la chaîne de restaurants Biskits, mais la
reconversion de quelque 35 Biskits en Bojangles fut un échec cuisant et ceci ne fit
qu'augmenter les dettes de la société, ainsi que celles du groupe Horn & Hardart.

JEKSEDITIONS Page 27
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

Les conséquences ne tardent pas à s'en faire ressentir et la chaîne est contrainte de
vendre ses 100 unités en Floride. Le litige apparaissant entre les franchisés et le
reste de la compagnie ne fait qu'aggraver la situation, si bien qu'entre 1985 et 1990,
Bojangles' voit réduire son parc à seulement 152 points-de-vente. Un vaste
programme de diversification de la carte permet à la chaîne une hausse sensible de
son chiffre d'affaires, passant de 42,7 millions de dollars de pertes en 1986 à un
bénéfice de 6,5 millions l'année suivante. Le nouveau président-directeur général
John Bifone parvient à un arrangement entre les associations de franchisés et la
direction, et finit par trouver un certain équilibre dans les finances du groupe. En
1988, la chaîne Carabo, Inc., l'un des principales franchisés de Bojangles'
(environ 25 restaurants), propose le rachat de la totalité des restaurants, mais la
maison mère refuse catégoriquement.

En septembre 1990, Horn & Hardart finit par vendre ses 152 unités (129 en
franchises et 23 appartenant à la société) au jeune groupe d'investisseurs Sienna
Holdings basé dans la Silicon Valley, pour la somme de 20 millions de dollars,
préférant concentrer ses investissements sur sa société de livraison du courrier
Hanover Cos. Le nouveau CEO, Richard Campbell, ancien directeur régional des
ventes chez KFC, investit modestement dans de nouveaux équipements,
restaurants ainsi que dans de nouvelles formations pour les employés. Il conduit
l'enseigne vers un léger redressement, lent et stable, et ce durant toute la moitié des
années 1990. Mais en 1994, Campbell lance un programme d'« assouplissement »
des performances, afin de tout miser sur l'acquisition de nouvelles unités. Le projet
ne sera jamais porté à terme, tant l'échec fut cuisant. Campbell est remplacé par un
nouvel investisseur, Jim Peterson, qui réussit lui aussi à améliorer les résultats
durant plusieurs années. Il se sépare finalement de l'enseigne et la cède à l'actuel
PDG et ancien cadre de chez Wendy's, Joe Drury, en 1998. Une politique intensive
de marketing vit les recettes augmenter. Jack Fulk est mort le 30 mars 2011.

Aujourd'hui, Bojangles' possède plus de 380 unités aux États-Unis (principalement


dans les États de Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Virginie, Géorgie,
Maryland, Arkansas, Alabama, New York et Pennsylvanie) ainsi que plusieurs au
Mexique, en Chine, au Honduras et en Jamaïque.

JEKSEDITIONS Page 28
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

12-TACO BELL

Taco Bell est une chaîne de restauration rapide américaine, division du groupe
Yum! Brands, Inc. et leader mondial sur le secteur des restaurants à thème Tex-
Mex.

L'enseigne sert chaque semaine près de 35 millions de consommateurs dans le


monde. Le siège est situé à Irvine en Californie.

Taco Bell sert des articles basés sur la cuisine Tex-Mex, adaptés aux besoins de
l'industrie de la restauration rapide, avec un grand choix de tacos et
d'assaisonnements plus ou moins épicés.

Selon le site web de Taco Bell, il y a actuellement plus de 6 500 restaurants Taco
Bell fonctionnant aux États-Unis. Plus de 280 sont situées au Canada, à Guam, à
Aruba, en République Dominicaine, au Chili, au Costa Rica, au Guatemala, à Porto
Rico, en Équateur, à Hawaï, en Asie et en Europe.

En 1978, PepsiCo rachète Taco Bell de Glen Bell.

En 2008, Taco Bell ouvre un restaurant à Dubai Mall.

JEKSEDITIONS Page 29
12 SUCCESS STORY DE LA RESTAURATION RAPIDE

Réalisé par JESSE ERIC KOFFI SESSOU, Motivational Speaker, Ecrivain,


Entrepreneur, Coach en Bien-être Intégral, Accomplissement personnel et
spirituel.

Compte Facebook : Jessé Eric SESSOU

Page Facebook : Une vie Formidable

Instagram : @jeksmotivation

Twitter : @jeksmotivation

Contacts : OO225 65269668/ 00229 66329937

JEKSEDITIONS Page 30

Vous aimerez peut-être aussi