Vous êtes sur la page 1sur 272

5e édition

Marcel Poirier

G
G
LA GRAMMAIRE
EXPLIQUÉE

INDEX EXERCICES INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE GRAMMAIRE


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives
nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Titre: La grammaire expliquée / Marcel Poirier.


Noms: Poirier, Marcel, 1926- auteur.
Description: 5e édition. | Édition originale : Montréal : Isabelle
Quentin, 2019.
Identifiants: Canadiana 20190018208 | ISBN 9782897058463
Vedettes-matière: RVM: Français (Langue)—Grammaire. |
RVM: Français (Langue)—Grammaire—Problèmes et exercices.
Classification: LCC PC2112 P63 2019b | CDD 445—dc23

Président : Jean-François Bouchard


Directeur de l’édition : Pierre Cayouette
Directrice administrative : Nancy Lauzon
Responsable, gestion de la production : Emmanuelle Martino
Attachée de presse : Marie Thore

Édition : Elaine Gusella


Révision : Pierre Corbeil
Mise en pages : Évelyne Deshaies
Pictogrammes : Nicolas Noël Jodoin
Photographie de couverture : Pierre Tison, POC Communications

L’éditeur bénéficie du soutien de la Société de développement des


entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour son programme
d’édition et pour ses activités de promotion.
L’éditeur remercie le gouvernement du Québec de l’aide financière
accordée à l’édition de cet ouvrage par l’entremise du Programme
de crédit d’impôt pour l’édition de livres, administré par la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada
par l’entre­mise du Fonds du livre du Canada (FLC).

© Les Éditions La Presse


TOUS DROITS RÉSERVÉS Les Éditions La Presse
Dépôt légal — 2e trimestre 2019 750, boul. Saint-Laurent
ISBN 978-2-89705-846-3 Montréal (Québec)
Imprimé et relié au Canada H2Y 2Z4

ELP-M-corrections.indd 2 19-04-04 09:56


LA GRAMMAIRE
EXPLIQUÉE
5e édition, revue
Marcel Poirier

ELP-M-corrections.indd 3 19-04-04 09:56


TABLE DES MATIÈRES
Avant-propos 12 Le nom 35
Introduction 14 Le nom commun 35
Liste des abréviations 16 Gens 36
Le nom propre 37
LA GRAMMAIRE 17 Le nom concret 38
Notions fondamentales 18 Le nom abstrait 38
La nature du mot 19 Le nom collectif 38
Définition des neuf principales Le nom composé 39
espèces de mots 20
Le nom composé soudé
Le déterminant 20 en un seul mot 40
Le nom 20 Garde 40
L’adjectif qualificatif 20 Grand 40
Le pronom 20 L’adjectif qualificatif 41
Le verbe 21 La formation du féminin des
L’adverbe 21 adjectifs qualificatifs 42
La préposition 21 La formation du pluriel des
La conjonction 21 adjectifs qualificatifs 44
L’interjection 21 Degrés de signification 45
Tableau des notions L’adjectif qualificatif composé 46
fondamentales de la L’adjectif qualificatif com-
grammaire française 22 posé désignant la couleur 46
Les neuf parties du discours 24 Mi, semi, demi 47
Le déterminant 25 Nu 48
Le déterminant article 25 Le pronom 49
L’article défini 25 Le pronom personnel 49
L’article indéfini 26 Le pronom démonstratif 51
L’article partitif 27 Le pronom possessif 52
Le déterminant adjectif 28 Le pronom indéfini 53
L’adjectif démonstratif 28 Le pronom interrogatif 54
L’adjectif possessif 29 Le pronom relatif 54
L’adjectif numéral 30 L’accord du verbe avec le
Vingt 31 sujet dans l’expression
c’est... qui 56
Cent 31
L’accord du verbe en
Mille 32
présence de qui sujet et
L’adjectif indéfini 33 de que complément
L’adjectif interrogatif 34 d’objet direct 57
L’adjectif exclamatif 34 Le pronom quoi 59

20140829-LGE-IN.indd 4 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Le pronom dont 59 Tableau du subjonctif


Le pronom où 59 présent 78
Les pronoms lequel, Le passé simple et le
laquelle, lesquels et subjonctif imparfait 78
lesquelles 60 Tableau des terminaisons
Le verbe 62 du passé simple 79
Notions importantes 62 La formation du subjonctif
Le verbe qui exprime une imparfait 79
action 63 Tableau du subjonctif
Le mode du verbe 64 imparfait 79
Les modes conjugués 64 Le mode participe 80
Les modes non conjugués 65 L’accord du participe passé 81
Le temps du verbe 65 Participe passé utilisé
Qu’est-ce au juste qu’un sans auxiliaire 82
auxiliaire ? 66 Participe passé précédé
La formation des temps de l’auxiliaire être 82
simples 66 Le pronom indéfini on 83
L’indicatif présent et les Participe passé précédé
terminaisons des trois de l’auxiliaire avoir 83
personnes du singulier 68
Lorsque le complément
Tableau des terminaisons
d’objet direct est placé
de l’indicatif présent 70
devant le participe passé 83
L’impératif présent 71
Lorsque le complément
Tableau comparatif de d’objet direct est placé
l’indicatif présent et de après le participe passé 84
l’impératif présent 72
Lorsqu’il n’y a pas de
Tableau des terminaisons
complément d’objet direct 84
de l’impératif présent 72
L’infinitif présent sert à Les formes du verbe 86
former le futur simple et le La forme active 86
conditionnel présent 73 La forme passive 87
Le participe présent et La forme impersonnelle 87
l’indicatif présent 75
La forme pronominale 87
Le participe présent et
l’indicatif imparfait 75 Le participe passé d’un verbe
à la forme pronominale 88
Le participe présent et
le subjonctif présent 76 Les verbes essentielle-
Comparaison de l’indicatif ment pronominaux 89
présent avec le subjonctif Les verbes accidentelle-
présent 76 ment pronominaux 90

20140829-LGE-IN.indd 5 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Le participe passé suivi d’un La préposition 108


infinitif 92 La conjonction 109
Les participes passés dû, La conjonction de
cru, pu, su, voulu, etc. 94 coordination 110
Les participes passés coûté, La conjonction de
valu, pesé, dormi, régné, subordination 110
vécu, etc. 94 L’interjection 112
Le participe passé précédé La fonction du mot 113
de en 95 Le sujet 114
Le participe passé précédé Le sujet d’un verbe à la
du pronom personnel l’ 96 forme active 115
Le sujet d’un verbe à la
Le participe passé précédé
forme passive 116
de le peu 96
L’attribut 117
Les participes passés
Le complément 118
ci-inclus, ci-joint et ci-annexé 97
Le complément du verbe 118
Les participes passés
Le complément d’objet
attendu, compris, excepté,
direct 119
passé, supposé, vu, etc. 98
Le complément d’objet
Le participe présent 98 indirect 119
L’adjectif verbal 99 Le complément
Le mode infinitif 100 circonstanciel 120
Le complément
Verbe transitif et intransitif 102 d’attribution 120
Verbe transitif direct et Le complément d’agent 121
indirect 102 Le complément du nom 121
Verbe intransitif 102 Le complément de l’adjectif 122
L’adverbe 103 L’épithète 124
Différentes catégories L’apposition 124
d’adverbes 104 L’apostrophe 125
La formation de l’adverbe 105 Quelques difficultés 126
Particularités dans l’emploi Même 127
de l’adverbe 106 Même adjectif indéfini 127
Les adverbes de manière 107 Même adverbe 128
Les adverbes en AMMENT Quel que / quelque 128
et EMMENT 107 Quel que 128
Degrés de signification de Quelque 129
l’adverbe 107 Quelque adjectif indéfini 129
La place de l’adverbe 108 Quelque adverbe 130

20140829-LGE-IN.indd 6 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Tout 131 LA GRAMMAIRE


Tout adjectif qualificatif 131 NOUVELLE 153
Tout adjectif indéfini 131 Équivalences
Tout adverbe 131 terminologiques 154
Tout pronom indéfini 132 La phrase et ses constituants 155
Tout non commun 132 Les classes de mots 156
Leur 133 Le groupe 156
Le groupe nominal (GN) 157
Leur adjectif possessif 133
Le groupe pronominal
Leur pronom possessif 133
(GPron) 157
Leur pronom personnel 134
Le groupe verbal (GV) 157
Le, la et les 134
Le groupe adjectival
Le, la, les déterminants 134 (GAdj) 158
Le, la, les pronoms Le groupe adverbial
personnels 134 (GAdv) 158
Inversion du sujet 135 Le groupe prépositionnel
Priorité des personnes (GPrep) 159
grammaticales 136 Le groupe infinitif (GInf) 159
Cas particuliers de verbes 136 Le groupe participial
Verbes en CER et en GER 136 (GPart) 160
Verbes en YER 136 Les manipulations
Verbes en ELER et en ETER 137 syntaxiques 160
Le déplacement 160
La ponctuation 138
L’effacement 161
Le point 139
Le remplacement 162
La virgule 139
L’addition 164
Le point-virgule 140
L’encadrement 164
Le deux-points 141
Reconnaître les classes de
Le point d’interrogation 141
mots 165
Le point d’exclamation 141 Les mots facultatifs 165
Les points de suspension 142 Les mots non facultatifs 166
Les parenthèses 142 Le déterminant 166
Les guillemets 142 Le nom 166
Le tiret 142 Le pronom 167
AIDE-MÉMOIRE Le verbe 167
ORTHOGRAPHIQUE ET La préposition 167
GRAMMATICAL 143 La conjonction 168

20140829-LGE-IN.indd 7 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Les fonctions 168 L’indicatif présent 199


Complément direct, L’impératif présent 200
complément indirect et Le futur simple et le
complément de phrase 168 conditionnel présent 201
Les grands changements 170 Les formes du verbe 203
Le conditionnel : mode Le participe passé 204
ou temps 170 Le participe passé des
Le trait d’union et la soudure verbes pronominaux 210
des mots composés 170 Le participe passé suivi
Le pluriel des mots d’un infinitif 212
composés 171 Les participes passés
Tréma sur le u des adjectifs dû, cru, pu, su, voulu, etc. 213
féminins 171 Les participes passés
Le participe passé du verbe coûté, valu, pesé, dormi,
laisser suivi d’un infinitif 172 régné, vécu, etc. 214
Le participe passé
LES EXERCICES 173 précédé de en 215
Le déterminant article 174 Le participe passé précédé
Le déterminant adjectif 175 du pronom personnel l’ 215
Exercices sur l’emploi Le participe passé précédé
des adjectifs numéraux de le peu 216
vingt, cent et mille 176 Les participes passés ci-
Vingt 176 joint, ci-inclus et ci-annexé 217
Cent 177 Les participes passés
Mille 177 attendu, compris, excepté,
passé, supposé, vu, etc. 218
Le nom commun 179
Le mode infinitif 219
Gens 179
Le participe présent 220
Le nom propre 180
Verbe transitif ou intransitif 221
Le nom collectif 180
L’adverbe 222
Le nom composé 181
Diverses formations de
Garde 183 l’adverbe 222
Grand 183 La préposition 223
L’adjectif qualificatif 184 La conjonction 223
L’adjectif composé 186 Le sujet d’un verbe à la
Les adjectifs mi, demi, semi forme active 225
et nu 187 Le sujet d’un verbe à la
Le pronom 188 forme passive 226
Le verbe 197 L’attribut 227

20140829-LGE-IN.indd 8 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Le complément 227 Révision 7 246


Le complément d’objet Révision 8 247
direct 227 Révision 9 248
Le complément d’objet Révision 10 249
indirect 228
Le complément Corrigé 250
circonstanciel 228 Le déterminant article 250
Le complément d’agent 229 Le déterminant adjectif 250
Le complément du nom Vingt 250
ou du pronom 229 Cent 250
Le complément de Mille 250
l’adjectif 230
Le nom commun 250
L’épithète 230
Gens 250
L’apposition 230
Le nom propre 251
L’apostrophe 231
Même 231 Le nom collectif 251
Quel que / Quelque 232 Le nom composé 251
Tout 233 Garde 251
Leur 234 Grand 251
Le, la, l’ et les 234 L’adjectif qualificatif 251
Inversion du sujet 235 L’adjectif composé 252
Priorité des personnes Les adjectifs mi, demi,
grammaticales 236 semi et nu 252
Cas particuliers de verbes 236 Le pronom 252
Verbes en CER 236 Le verbe 253
Verbes en GER 237 L’indicatif présent 253
Verbes en YER 237 L’impératif présent 253
Verbes en ELER et Le futur simple et le
en ETER 238 conditionnel présent 254
La ponctuation 238 Les formes du verbe 254
Révisions 240 Le participe passé 254
Révision 1 240 Le participe passé des
Révision 2 241 verbes pronominaux 255
Révision 3 242 Le participe passé suivi
Révision 4 243 d’un infinitif 255
Révision 5 244 Les participes passés dû,
Révision 6 245 cru, pu, su, voulu, etc. 255

20140829-LGE-IN.indd 9 19-02-05 15:10


TABLE DES MATIÈRES

Les participes passés L’épithète 258


coûté, valu, pesé, dormi, L’apposition 258
régné, vécu, etc. 255
L’apostrophe 259
Le participe passé précédé
Même 259
de en 255
Quel que / Quelque 259
Le participe passé précédé
du pronom personnel l’ 256 Tout 259
Le participe passé précédé Leur 259
de le peu 256 Le, la, l’ et les 259
Les participes passés ci- Inversion du sujet 259
joint, ci-inclus et ci-annexé 256 Priorité des personnes
Les participes passés grammaticales 259
attendu, compris, excepté, Cas particuliers de
passé, supposé, vu, etc. 256 verbes 259
Le mode infinitif 256 Verbes en CER 259
Le participe présent 256 Verbes en GER 259
Verbe transitif ou intransitif 256 Verbes en YER 260
L’adverbe 257 Verbes en ELER et
Diverses formations de en ETER 260
l’adverbe 257 La ponctuation 260
La préposition 257 Révision 1 260
La conjonction 257 Révision 2 261
Le sujet d’un verbe à la Révision 3 261
forme active 257
Révision 4 261
Le sujet d’un verbe à la
Révision 5 261
forme passive 257
Révision 6 262
L’attribut 257
Révision 7 262
Le complément 258
Révision 8 262
Le complément d’objet
direct 258 Révision 9 262
Le complément d’objet Révision 10 262
indirect 258
Le complément d’objet INDEX 263
circonstanciel 258
Le complément d’agent 258
Le complément du nom
ou du pronom 258
Le complément de
l’adjectif 258

10

20140829-LGE-IN.indd 10 19-02-05 15:10


« Cette grammaire n’est pas ordinaire. Elle
n’est vraiment pas comme les autres. Ce
n’est pas un bouquin, c’est une parole.
L’auteur ne l’a pas d’abord écrite, il l’a dite
premièrement, il l’a « professée », au sens

«
propre de ce mot, s’adressant à quelqu’un qui
l’écoutait, captivé. Cela fait toute la différence.

André Bellefeuille, 1991

20140829-LGE-IN.indd 11 19-02-05 15:10


AVANT-PROPOS
Vous tenez entre vos mains la 5e édition de la célèbre
Grammaire expliquée, du professeur Marcel Poirier. J’ai eu
la chance, comme éditrice, d’en publier la première mouture
en 1991, et j’ai aujourd’hui l’honneur de contribuer à sa
renaissance.
Cette grammaire s’adresse à tous les adultes, quel que soit
leur niveau de maîtrise du français.
À l’heure où les communications se multiplient ; où la langue joue
un rôle déterminant pour se faire entendre et comprendre ;
où l’influence de l’anglais est omniprésente ; où de plus en
plus d’arrivants choisissent de vivre dans ce pays ; où les
parents ont appris la grammaire différemment de leurs
enfants ; où les enseignants de plusieurs générations se
côtoient ; où, enfin, la plupart d’entre nous cherchons d’abord
à comprendre l’essentiel avant de pousser plus avant notre
connaissance d’une matière… nous ne pouvions espérer
rajeunir un meilleur outil.
En effet, après avoir été vendue à des centaines de milliers
d’exemplaires au Québec et en France — y compris en
braille —, La grammaire expliquée, améliorée et enrichie, est
plus efficace que jamais. Vous trouvez désormais sous un
même couvert :
}} la grammaire simplifiée, c’est-à-dire sans les exceptions
capricieuses, qu’on pourra toujours approfondir, si le cœur
nous en dit, quand on aura refait ses classes. Simplifiée…
et expliquée, pas à pas, pour comprendre la logique des
choses plutôt que d’apprendre des règles par cœur ;
}} un supplément intergénérationnel pour permettre aux
parents d’aider leurs enfants dans leurs études en leur
transmettant leur savoir selon les notions et les termes
en usage aujourd’hui ;

12

ELP-M-corrections.indd 12 19-04-04 09:56


}} un cahier d’exercices et son corrigé intégrés à même
l’ouvrage, sachant qu’en vingt ans, les adultes qui se sont
procuré La grammaire expliquée ont acheté autant de
cahiers d’exercices que de livres — un phénomène sans
précédent ! Signe indéniable qu’on acquiert La grammaire
expliquée par souci d’améliorer concrètement son français
écrit.
De plus, un index et plusieurs renvois visuels facilitent la
navigation dans l’ouvrage. Et tout cela en couleur !
Oui, elle est enfin de retour. La grammaire la plus
démocratique qui soit. Celle par laquelle tout adulte peut
retrouver ou acquérir la capacité de bien lire et écrire sa
langue ! Régalez-vous !

ISABELLE QUENTIN

13

20140829-LGE-IN.indd 13 19-02-05 15:10


INTRODUCTION
Songer à poursuivre une carrière qui a débuté à 19 ans en
1945 et qui s’éternise… à 93 ans, ça demande un amour « pas
pour rire » d’une vie professionnelle bien remplie.

Pour faire un rapide retour sur ma vie d’enseignant, alors que


je n’avais que 24 ans, l’inspecteur de la région du Lac-Saint-
Jean m’avait décerné la Prime du gouvernement provincial
pour succès dans l’enseignement, un honneur d’ailleurs
renouvelé dès l’année suivante : mes élèves avaient réussi à
100 % ! Aucun échec.

En 1961, après 16 ans d’enseignement au primaire, on me


nommait directeur adjoint de la polyvalente de Repentigny.
Plus ou moins heureux dans ces fonctions, j’ai choisi de
retourner à l’enseignement, cette fois dans le secteur profes-
sionnel. Puis, en 1980, alors que j’envisageais de prendre ma
retraite, le Collège St-Jean-Vianney de Rivière-des-Prairies
me pressa de mettre mon amour du français au service des
jeunes de 1re et 2e secondaire. Huit années gratifiantes de plus
s’ajoutèrent alors à mon parcours.

De fil en aiguille, je me suis finalement retrouvé à la télévision


avec la complicité de Vidéotron et Cogeco, et j’y ai enseigné
pendant dix belles années la grammaire simplifiée en direct à
un auditoire sans cesse grandissant. Une expérience exaltante
que j’ai adorée de bout en bout !

Plus récemment, après d’innombrables demandes de parents


désireux de me voir reprendre ces cours télévisés, pour eux
et pour leurs enfants d’âge scolaire, j’ai entrepris d’offrir un
cours gratuit par internet, à l’adresse www.profmarcel.com.
Plus d’un millier de personnes visite mon site chaque mois,
et son utilisation ne cesse de grandir. Je fonde naturellement

14

ELP-M-corrections.indd 14 19-04-04 09:56


mes leçons sur La grammaire expliquée, et je fais ainsi le
pont entre la grammaire traditionnelle et la nouvelle qu’on
enseigne maintenant dans les écoles du Québec.

Après tout, les règles de grammaire ne changent pas. Et c’est


précisément la façon de les simplifier et de les rendre faciles à
assimiler qui fait le succès de notre grammaire.

MARCEL POIRIER

15

20140829-LGE-IN.indd 15 19-02-05 15:10


LISTE DES ABRÉVIATIONS

adj. adjectif indic. indicatif


adv. adverbe inf. infinitif
art. article masc. masculin
attr. attribut n.c. nom commun
aux. auxiliaire num. numéral
circ. circonstanciel p.p. participe passé
c.o.d. complément p.prés. participe présent
d’objet direct
pers. personnel et personne
c.o.i. complément
d’objet indirect plur. pluriel
compl. complément poss. possessif
conj. conjonction prép. préposition
déf. défini prés. présent
dém. démonstratif princ. principale
dét. déterminant pron. pronom
ép. épithète qual. qualificatif
fém. féminin sing. singulier
indéf. indéfini sub. subordonnée
indép. indépendante subj. subjonctif

Exercices

Grammaire

Corrigé

16

20140829-LGE-IN.indd 16 19-02-05 15:10


LA GRAMMAIRE
DU GÉNÉRAL AU PARTICULIER

20140829-LGE-IN.indd 17 19-02-05 15:10


NOTIONS FONDAMENTALES
LA NATURE DU MOT

DÉFINITION DES NEUF PRINCIPALES


ESPÈCES DE MOTS

LES MOTS VARIABLES


Le déterminant
Le nom
L’adjectif qualificatif
Le pronom
Le verbe

LES MOTS INVARIABLES


L’adverbe
La préposition
La conjonction
L’interjection

18

20140829-LGE-IN.indd 18 19-02-05 15:10


Notions fondamentales

LA NATURE DU MOT

GRAMMAIRE
Pour exprimer une idée, je dois utiliser des mots. Un mot peut
avoir divers sens. Ainsi, le mot livre peut désigner un volume
(nom masculin), une unité de masse (nom féminin), ou encore
l’action de livrer (verbe).
Tous les mots que nous utilisons sont des signes qui expriment
de façon concrète une idée abstraite que nous entretenons

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
dans notre esprit. Chaque mot a une nature et une fonction.
La nature du mot, c’est ce qu’il est.
Est-il nom ? Adjectif ? Verbe ? Pronom ? …
La fonction du mot, c’est ce qu’il fait.
Est-il sujet ? Complément ? Attribut ? ...
Il existe neuf principales catégories de mots.
Quelles sont les cinq espèces de mots variables ?
Le déterminant, le nom, l’adjectif qualificatif,
le pronom et le verbe.
Quelles sont les quatre espèces de mots invariables ?
L’adverbe, la préposition, la conjonction et l’interjection.
Dans les pages qui suivent, nous étudierons chacune des
catégories ou espèces de mots variables et invariables.
EXERCICES
Il est très important de connaître la nature d’un mot pour
pouvoir ensuite le reconnaître dans une phrase. À chaque
mot qui m’inquiète, je pose la question : « Qui es-tu ? » ou, de
façon plus détendue : « T’es un p’tit qui, toi ? » Le sens d’une
phrase me permettra de découvrir la nature des mots qui la
composent.
Rappelons-nous que les mots sont des signes et qu’ils
s’écrivent, en règle générale, selon des lois précises. Page
INDEX

après page, nous comprendrons davantage la langue française


parce que nous reconnaîtrons tous les mots dont nous nous
servons pour exprimer notre pensée.
Alors, allons-y avec confiance et tournons la page.

19

20140829-LGE-IN.indd 19 19-02-05 15:10


Notions fondamentales

DÉFINITION DES NEUF


PRINCIPALES ESPÈCES DE MOTS
}} LE DÉTERMINANT
Le déterminant est un mot qui détermine le nom en le précisant.
Il se retrouve habituellement devant un nom commun.
}} EXEMPLES : le livre, des secrétaires, ton professeur,
quelle rue.

}} LE NOM
Le nom est un mot qui désigne une personne, un animal, une
chose, un lieu, un moment, un sentiment, une époque, une saison,
etc.
}} EXEMPLES : le lion, ce tableau, une matinée, la tristesse,
l’hiver.

}} L’ADJECTIF QUALIFICATIF
L’adjectif qualificatif est un mot qui donne une qualité ou une
distinction au nom ou au pronom.
}} EXEMPLE : le cahier est neuf (qualité) ; il est vert
(distinction).
Le déterminant et l’adjectif qualificatif s’accordent toujours
avec le nom en genre (masculin ou féminin) et en nombre
(singulier ou pluriel).

}} LE PRONOM
En règle générale, le pronom est un mot qui remplace un nom. Il
prend le genre et le nombre du nom qu’il remplace.
}} EXEMPLE : Andrée prépare un repas ; elle nous y invite.
Le pronom peut aussi remplacer une phrase complète.
}} EXEMPLE : J’ai été opéré hier. Mon frère me répond : « Je
le savais. » Le, pronom personnel, remplace
la phrase J’ai été opéré hier.

20

20140829-LGE-IN.indd 20 19-02-05 15:10


Notions fondamentales

}} LE VERBE

GRAMMAIRE
Le verbe est un mot qui exprime une action faite par le sujet
(forme active), ou un état subi par le sujet (forme passive). Il
exprime que l’on fait ou que l’on est quelque chose.
}} EXEMPLES : Le professeur explique le texte.
L’éléphant est intelligent.

}} L’ADVERBE

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
L’adverbe est un mot qui modifie le sens d’un verbe, d’un adjectif
ou d’un autre adverbe. Il est invariable.
}} EXEMPLE : Paul chante souvent, mais il parle rarement.
Son attitude lui confère une allure très
sérieuse.

}} LA PRÉPOSITION
La préposition est un mot qui amène un complément. Elle est
invariable.
}} EXEMPLE : Paul est fier de ses succès ; il travaille pour
réussir.

}} LA CONJONCTION
La conjonction est un mot qui unit deux mots, deux groupes de
mots ou deux propositions de même nature ou de même fonction.
EXERCICES
Elle est invariable.
}} EXEMPLES : Paul et Louise travaillent.
Les employés de la ville ou ceux de la région
participeront à l’assemblée.
Le chasseur a visé le lièvre, mais il ne l’a
pas tué.

}} L’INTERJECTION
INDEX

L’interjection est une réaction vive exprimée par un ou plusieurs


mots. Elle est invariable.
}} EXEMPLES : Oh ! Ah ! Aie ! Halte ! Silence ! Diable ! Ouf !
Voilà ! Tu parles !

21

20140829-LGE-IN.indd 21 19-02-05 15:10


Notions fondamentales

TABLEAU DES NOTIONS FONDAMENTALES


DE LA GRAMMAIRE FRANÇAISE

Il y a cinq espèces de mots variables :


le déterminant, le nom, l’adjectif qualificatif,
le pronom et le verbe.

Le déterminant
L’article
défini simple précis
défini élidé précis avec l’apostrophe
défini contracté contraction de deux mots
indéfini plus ou moins précis
partitif une partie de...
L’adjectif
démonstratif montre
possessif indique le possesseur
numéral indique le nombre
indéfini précise plus ou moins
interrogatif pose une question
exclamatif exprime l’étonnement
Le nom
commun même espèce
propre propre à quelqu’un
propre à un objet unique
concret perceptible par les sens
abstrait non perceptible par les sens
collectif désigne une collection
composé équivalant à un seul nom
L’adjectif qualificatif
qualifie un nom accord en genre et en nombre
Le pronom
personnel 1re, 2e, 3e personne

22

20140829-LGE-IN.indd 22 19-02-05 15:10


Notions fondamentales

démonstratif montre
possessif indique le possesseur

GRAMMAIRE
indéfini précise plus ou moins
interrogatif pose une question
relatif exprime une relation avec l’antécédent
Le verbe
groupe 1er, 2e, 3e
mode conjugué ou non conjugué

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
temps simple ou composé
radical invariable
terminaison 1re, 2e, 3e personne (singulier ou pluriel)

Il y a quatre espèces de mots invariables :


l’adverbe, la préposition, la conjonction et l’interjection.

L’adverbe
précise ou modifie un verbe, un adjectif ou un autre adverbe
La préposition
introduit un
complément
La conjonction
coordination jonction entre mots ou propositions
de même nature EXERCICES
subordination jonction entre deux propositions
où l’une dépend de l’autre
L’interjection
sentiment
sensation
exclamation
INDEX

NOTE
1. Reconnaissons les cinq catégories de mots variables.
2. Distinguons le déterminant adjectif du pronom.
3. Accordons le verbe avec son sujet.

23

20140829-LGE-IN.indd 23 19-02-05 15:10


LES NEUF PARTIES
DU DISCOURS

LES MOTS VARIABLES

Le déterminant

Le nom

L’adjectif qualificatif

Le pronom

Le verbe

LES MOTS INVARIABLES

L’adverbe

La préposition

La conjonction

L’interjection

24

20140829-LGE-IN.indd 24 19-02-05 15:10


Le déterminant

LE DÉTERMINANT

GRAMMAIRE
Le déterminant est un mot qui détermine le nom. Qu’il soit article
ou adjectif, il précise le nom. On le trouve habituellement devant
le nom commun.

}} LE DÉTERMINANT ARTICLE P. 174


L’article est un mot variable qui se rapporte au nom, le précisant

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
de façon claire ou vague. Il reçoit le genre et le nombre du nom
qui suit. Il ne s’emploie jamais seul.
Il existe trois sortes d’articles :
l’article défini, l’article indéfini et l’article partitif.
Nous apprendrons à reconnaître chacun de ces articles en les
utilisant dans des exemples.

L’ARTICLE DÉFINI
L’article défini se place devant un nom dont le sens est bien
déterminé. C’est clair et précis.
L’article défini se présente sous trois formes différentes :
1. l’article défini simple ;
2. l’article défini élidé ;
3. l’article défini contracté. EXERCICES
Les articles définis simples sont : le, la et les.
}} EXEMPLES : Les livres sont usagés.
Les chaises du bureau sont occupées.
Quand je dis : « les chaises », je précise que toutes les chaises
sont occupées. Le déterminant « les » est un article défini
simple.
}} EXEMPLE : La femme que j’ai rencontrée m’a souri.
INDEX

En disant : « la femme », je parle d’une femme en particulier.


Le déterminant « la » est un article défini simple. C’est précis.

25

20140829-LGE-IN.indd 25 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’article défini élidé : I’


Quand le nom commence par une voyelle ou un h muet, le
« e » ou le « a » de l’article défini singulier est élidé, c’est-à-
dire enlevé, supprimé.

}} EXEMPLE : Je suis allé à l’école.


La lettre « a » de « la » école est supprimée pour éviter la
rencontre de deux voyelles.
Voici d’autres exemples :
L’habit de l’élève est taché.
(Le habit de le élève est taché.)
L’élève, l’âme, l’escalier, l’ange, l’habitude.
(Le élève, la âme, le escalier, le ange, la habitude.)

L’article défini contracté


Enfin, il y a l’article défini contracté, où deux mots ont été
fusionnés pour donner un seul mot.

Les articles définis contractés sont : au (à le), aux (à les), du


(de le) et des (de les).
}} EXEMPLES : Ma sœur est allée au centre commercial.

(à le)
Nous sommes allés aux olympiades de Montréal.

(à les)
Ma sœur arrivait du cinéma.

(de le)
Nous reviendrons fatigués des courses.

(de les)

26

20140829-LGE-IN.indd 26 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’ARTICLE INDÉFINI

GRAMMAIRE
L’article indéfini se place devant un nom qui désigne une ou plusieurs
choses vagues, imprécises ou indéterminées.

Les articles indéfinis sont : un, une et des.


}} EXEMPLE : J’entre dans une classe et je constate que des
chaises sont occupées.
En disant « des » chaises, j’exprime que ce ne sont pas toutes

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
les chaises qui sont occupées. Je ne précise pas le nombre de
chaises qui sont prises ; il se peut qu’il y en ait cinq, dix, vingt,
plus ou moins. Le mot « des » ne précise pas ce nombre. C’est
justement pour cela qu’on l’appelle « article indéfini ».
}} EXEMPLE : Je demande à Catherine d’ouvrir des fenêtres.
Combien en ouvrira-t-elle ? Je l’ignore. Le mot « des » est
appelé article indéfini parce qu’il détermine de manière plus
ou moins précise le nombre de fenêtres qu’elle ouvrira.
Distinguons bien l’article défini de l’article indéfini.
Les fenêtres de la classe sont fermées.
(Toutes les fenêtres le sont.)
Des fenêtres de la classe sont fermées.
(Certaines fenêtres le sont.)
C’est lorsque nous comprenons le sens de chaque mot que nous EXERCICES
pouvons vraiment apprécier la richesse de notre langue française.

L’ARTICLE PARTITIF
L’article partitif se place devant le nom d’objets qui ne peuvent
pas se compter. Il ne précise qu’une quantité indéterminée d’une
ou plusieurs choses.

Les articles partitifs sont : du, de la et des.


INDEX

Quand je dis : « J’ai mangé du gâteau », je veux dire que j’ai


mangé une partie du gâteau.
Quand je dis : « Prenez des confitures », je vous invite à en
prendre une certaine quantité.

27

20140829-LGE-IN.indd 27 19-02-05 15:11


Le déterminant

EN BREF
Pour conclure sur l’article, prenons un exemple qui nous aidera
à distinguer l’article indéfini de l’article défini contracté et de
l’article partitif.
}} EXEMPLE : Ce matin, j’ai cueilli des pommes des pommiers
de mon père, et au dîner, j’ai mangé des épinards.
Le premier des détermine des objets (les pommes) dont je ne
précise pas le nombre. Il est donc un article indéfini. Le deu-
xième des remplace de les (pommiers). Il est donc un article
défini contracté. Enfin, le mot « épinard » désignant un objet
qui ne se compte pas, le des placé devant est un article partitif.

}} LE DÉTERMINANT ADJECTIF P. 175


Le déterminant adjectif est un mot variable qui se place devant le
nom pour le déterminer, pour le préciser.
Il y a six sortes de déterminants adjectifs :
l’adjectif démonstratif, l’adjectif possessif,
l’adjectif numéral, l’adjectif indéfini, l’adjectif interrogatif
et l’adjectif exclamatif.
On peut aussi les appeler : déterminant démonstratif, déter-
minant possessif, déterminant numéral, déterminant indéfini,
déterminant interrogatif et déterminant exclamatif. Ils déter-
minent le nom chacun à leur façon.

L’ADJECTIF DÉMONSTRATIF P. 190, 191, 192


L’adjectif démonstratif détermine le nom en montrant l’être ou la
chose dont il s’agit. Il ajoute une idée d’indication.
Les adjectifs démonstratifs sont : ce, ces, cet et cette.
}} EXEMPLES : J’ai vu ce tableau hier. (Celui que je montre.)
J’ai vu ces tableaux hier. (Ces est le pluriel
de ce.)
Cet individu est très gentil. (Cet précède un
nom masculin commençant par une voyelle
ou un h muet.)
Cette ambiance me plaît. (Cette précède un
nom féminin.)

28

20140829-LGE-IN.indd 28 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’ADJECTIF POSSESSIF P. 190, 191, 192

GRAMMAIRE
L’adjectif possessif détermine le nom qui suit en indiquant à qui
appartient l’être ou la chose qu’il désigne. Il ajoute une idée de
possession.
Les adjectifs possessifs sont :
mon ton son notre votre leur (masc. sing.)
ma ta sa notre votre leur (fém. sing.)
mes tes ses nos vos leurs (masc. et fém. plur.)

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Ce déterminant se place toujours devant le nom en indiquant
qui est le possesseur de l’être ou de la chose dont on parle.
}} EXEMPLES : Mon ami (à moi) est venu ici. Mes amis (à moi)
sont venus ici.
Son ami (à lui) est venu ici. Ses amis (à lui)
sont venus ici.
Les élèves sont venus avec leur mère (à eux
ou à elles).
Mais je dirai : Chaque élève est venu avec sa mère.
Ils apporteront leurs livres de classe. (Ils
en ont plusieurs.)
Ils apporteront leur dîner à la cafétéria.
(Chacun a son dîner.)
En examinant bien le sens de la phrase, nous différencions
l’adjectif démonstratif ces de l’adjectif possessif ses.
}} EXEMPLE : J’admire ces tableaux.
EXERCICES
Ces, pluriel de ce, cet ou cette, détermine le nom « tableaux »
en les montrant.
}} EXEMPLE : Pierre apporte ses livres.
Ses, pluriel de son ou sa, détermine le nom « livres » en indi-
quant leur possesseur.
Il vaut toujours mieux se référer au bon sens et à la logique
qu’aux trucs. Posez toujours la question : « Qui es-tu ? » ou de
INDEX

façon plus simple : « T’es un p’tit qui, toi ? »

NOTE
Distinguons bien ces de ses, qui se prononcent de la même façon.

29

20140829-LGE-IN.indd 29 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’ADJECTIF NUMÉRAL P. 176


L’adjectif numéral cardinal précise le nombre. Il est invariable.
L’adjectif numéral ordinal indique le rang, l’ordre ou la fraction. Il
s’accorde en genre et en nombre comme l’adjectif qualificatif.
Dans le 1er cas, l’adjectif numéral indique la quantité :
Lisez les quatre lettres.
Dans le 2e cas, l’adjectif numéral indique l’ordre :
Lisez la quatrième lettre.

}} EXEMPLES : J’ai choisi six étudiantes qui ont bien travaillé.


(nombre)
J’ai parlé au sixième élève de la rangée.
(ordre, rang)
Dans le premier exemple, le nombre six est un déterminant
numéral cardinal, car il détermine le nom « étudiantes » en
en indiquant le nombre.
Dans le deuxième exemple, l’adjectif numéral ordinal pourrait
se mettre soit au singulier, soit au pluriel.
Comparons les phrases suivantes :

}} EXEMPLES : Le sixième élève de chaque rangée viendra


devant la classe.
Les sixièmes élèves des rangées viendront
devant la classe.

Vous voyez la différence entre ces deux phrases ? Laissez-vous


guider par le sens. Dans chacune de ces phrases, il y a deux
déterminants devant le nom :

le déterminant article défini le ou les


et
le déterminant adjectif numéral sixième ou sixièmes.

30

20140829-LGE-IN.indd 30 19-02-05 15:11


Le déterminant

CAS PARTICULIERS
Les adjectifs numéraux vingt, cent et mille.

GRAMMAIRE
Vingt P. 176

L’adjectif numéral vingt prend la marque du pluriel s’il est multi-


plié par le nombre quatre et s’il n’est pas suivi d’un autre nombre.
}} EXEMPLE : Dans la salle, il y avait quatre-vingts personnes.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
(4 x 20 = 80)
Si vingt est suivi d’un autre nombre, il restera invariable.
}} EXEMPLES : Il y avait quatre-vingt-sept étudiants.
(80 + 7 = 87)
J’en avais compté quatre-vingt-cinq.
(80 + 5 = 85)
Toutefois, si l’expression quatre-vingt signifie quatre-vingtième,
le nombre vingt reste invariable.
}} EXEMPLES : J’ai choisi la page quatre-vingt comme
modèle d’écriture.
Je n’ai choisi qu’une seule page et c’est la
quatre-vingtième page.
Dans les adjectifs numéraux composés, on joint les nombres
inférieurs à cent par un trait d’union, sauf s’ils sont reliés par et.
}} EXEMPLES : Quatre-vingt-douze. Quatre-vingt-dix-sept. EXERCICES
Trente-trois. Soixante-huit.
Vingt et un. Trente et un. Quarante et un.

Cent P. 177
L’adjectif numéral cent prend la marque du pluriel s’il est pré-
cédé d’un adjectif numéral qui le multiplie et s’il n’est pas suivi
d’un autre nombre.
}} EXEMPLE : Ce livre contient près de six cents pages.
INDEX

Si cent est suivi d’un autre nombre, il reste invariable.


}} EXEMPLE : Ce livre contient six cent quarante pages.
Si cent signifie centième, il reste invariable.

31

20140829-LGE-IN.indd 31 19-02-05 15:11


Le déterminant

}} EXEMPLES : J’ai choisi la page deux cent comme modèle


d’écriture.
Je n’ai choisi qu’une seule page et c’est la
deux centième page.
Le trait d’union sera supprimé avant et après les adjectifs
numéraux cent et mille.
}} EXEMPLE : Deux cent vingt-six mille trois cent
quatre-vingt-dix-huit.

Mille P. 177
L’adjectif numéral mille est toujours invariable.
}} EXEMPLE : Nous avons rencontré trois mille deux cent
quatre-vingts partisans.
Dans cette phrase, mille est un nombre invariable ; cent
aussi est invariable parce qu’il est suivi d’un autre nombre ;
par ailleurs, vingt prend la marque du pluriel parce qu’il est
multiplié par un nombre et n’est pas suivi d’un autre nombre.
Dans le cas d’une année, l’usage de mille au lieu de mil
devient de plus en plus fréquent. Les deux formes sont
toutefois acceptées.
}} EXEMPLE : En mil neuf cent quatre-vingt, nous avons
visité l’Europe et une partie de l’Afrique.
Pourquoi vingt s’écrit-il ici au singulier ? Parce qu’on
ne désigne qu’une seule année : c’est la mil neuf cent
quatre-vingtième année.
Cependant, on écrit mille au complet quand il n’est pas suivi
d’un autre nombre.
}} EXEMPLE : L’an mille et l’an deux mille.

NOTE
Attention ! Les noms millier, million, milliard, billion, etc. varient
au pluriel.

32

20140829-LGE-IN.indd 32 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’ADJECTIF INDÉFINI P. 191

GRAMMAIRE
L’adjectif indéfini détermine le nom d’une manière plutôt vague.
Il précise peu le nom.
Les principaux adjectifs indéfinis sont :
aucun, autre, certain, chaque, maint, même, nul,
plusieurs, quel, quelconque, quelque, tel et tout.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLES : Il a ouvert plusieurs fenêtres au sous-sol.
J’ai rencontré quelques conseillers
municipaux.
Dans ces phrases, plusieurs et quelques ne précisent pas
le nombre de fenêtres ou de conseillers dont on parle. Voilà
pourquoi on les appelle « adjectifs indéfinis ». Ils se placent
toujours devant le nom qu’ils déterminent et ils prennent le
genre et le nombre du nom auquel ils se rapportent.
Certain est adjectif indéfini quand il signifie « un » ou
« quelque ».
}} EXEMPLE : Certains travaux requièrent un effort soutenu.
Tel est adjectif indéfini quand il a le sens de « pareil »,
« semblable ».
EXERCICES
}} EXEMPLE : La réponse est telle que vous la souhaitiez.
Tel que amène soit une comparaison, soit une énumération.
Tel s’accorde avec le nom qu’il détermine.

}} EXEMPLE : Plusieurs langues, telles que le latin et le


grec, sont moins employées aujourd’hui.
Ici, telles s’accorde avec le nom langues.
INDEX

L’adjectif indéfini chaque s’écrit toujours au singulier. Quand


je parle à chaque élève, je parle à un élève à la fois. Voilà
pourquoi chaque est toujours invariable.
Ainsi, nous dirons : Chaque étudiant doit écrire correctement.

33

20140829-LGE-IN.indd 33 19-02-05 15:11


Le déterminant

L’adjectif indéfini aucun signifie « pas un », « nul ». Aucun


s’emploie en général au singulier.
}} EXEMPLE : Aucun succès n’a pu récompenser ses efforts.
Il a réussi sans aucune difficulté.
L’adjectif indéfini aucun devant un nom qui est toujours pluriel
(frais, honoraires, funérailles, archives, etc.) s’emploie égale-
ment au pluriel, comme le nom qu’il détermine.
}} EXEMPLE : Aucuns frais ne seront perçus à l’inscription.
Il n’a assité à aucunes funérailles.

L’ADJECTIF INTERROGATIF P. 192


L’adjectif interrogatif détermine le nom en posant une question.
}} EXEMPLES : Sur quelle rue votre entreprise est-elle
située ?
Quel âge a ton père ?
Quel professeur t’a enseigné l’an dernier ?
Dans la réponse à la première question, l’adjectif interrogatif
quelle est supprimé :
Notre entreprise est située sur la rue Sauriol.
Le déterminant adjectif interrogatif quelle est remplacé par le
déterminant article défini la.

L’ADJECTIF EXCLAMATIF P. 192


L’adjectif exclamatif détermine le nom en exprimant
l’étonnement.
}} EXEMPLES : Quel paysage splendide !
Quelle beauté de la nature !
Quel spectacle vous nous avez donné !
NOTE
Tout ce que nous avons vu jusqu’à présent nous a montré à quel
point il est important de connaître la nature des mots. En saisissant
le sens de la phrase que je lis ou que j’écris, je peux reconnaître le
ou les déterminants qui y sont employés. Voilà pourquoi j’ai insisté
au début de cette grammaire sur l’importance de retenir les notions
fondamentales. Jusqu’à maintenant, qu’avons-nous dû mémoriser ?

34

20140829-LGE-IN.indd 34 19-02-05 15:11


Le nom

Les trois sortes de déterminants articles et les six sortes de déter-


minants adjectifs.

GRAMMAIRE
Lorsque vous voyez un mot, posez-lui la fameuse question : « Qui
es-tu ? » ou « T’es un p’tit qui, toi ? »

Vous avez sans doute remarqué que la présente grammaire


française vous invite beaucoup plus à la compréhension qu’à
la mémorisation. Il en sera ainsi tout au long de cette lecture
et de cette étude. Ne cherchez pas à apprendre par cœur.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Comprenez. Là est le succès.

LE NOM
Le nom est un mot variable qui désigne un être ou une chose. Les
choses comprennent non seulement les objets, mais aussi les
sentiments, les saisons, les lieux, les moments, etc.

}} LE NOM COMMUN P. 179, 220


Le nom commun est un mot qui désigne plusieurs êtres ou plu-
sieurs choses de la même espèce.
}} EXEMPLES : table, livre, plafond, compagnie, noirceur,
siècle, soir, douceur, lumière, printemps.
Si le nom désigne une personne, un animal ou une chose, vous EXERCICES
le verrez probablement précédé d’un déterminant. Ces deux
espèces de mots (déterminant et nom) sont alors du même
genre (masculin ou féminin) et du même nombre (singulier ou
pluriel).
}} EXEMPLE : Les fleurs du jardin sont magnifiques.

On omet le déterminant dans certaines expressions.


INDEX

}} EXEMPLES : avoir honte, se rendre compte, perdre pied,


les us et coutumes, les allées et venues, dur
comme fer, blanc comme neige, en public, à
volonté, en dernier lieu.

35

20140829-LGE-IN.indd 35 19-02-05 15:11


Le nom

On omet le déterminant dans certains proverbes.


}} EXEMPLES : Pierre qui roule n’amasse pas mousse.
Qui prend mari prend pays.
À bon entendeur, salut !
On omet le déterminant dans les énumérations suivies d’un
pronom récapitulatif.
}} EXEMPLE : Hommes, femmes, enfants, tous étaient
invités à la fête.
Gens P. 179
Le mot gens est masculin.
}} EXEMPLE : Tous les gens sont heureux.
Cependant, si l’adjectif placé immédiatement devant gens
s’écrit différemment au masculin et au féminin, cet adjectif
et tous les autres qui le précèdent seront au féminin. Les
adjectifs placés après gens seront toujours au masculin.
}} EXEMPLE : Toutes les bonnes et gentilles gens sont fiers.

(fém.) (fém.) (fém.) (masc.)


Si l’adjectif placé immédiatement devant gens s’écrit de la
même façon au masculin et au féminin, cet adjectif et tous les
autres qui le précèdent seront au masculin.

}} EXEMPLE : Tous les gentils, vieux et aimables gens

(masc.) (masc.) (masc.) (masc.)


sont heureux.

(masc.)
INVERSION
Un adjectif placé devant le mot gens par inversion s’écrit au masculin.
}} EXEMPLE : Partis très tôt, les gentilles gens sont très fiers.

(inversion masc.) (fém.) (masc.)

36

20140829-LGE-IN.indd 36 19-02-05 15:11


Le nom

NOTE
Cette règle de gens n’a rien de logique. Il faut une exception à

GRAMMAIRE
la règle !

}} LE NOM PROPRE P. 180


Le nom propre désigne une personne, un animal ou une chose en
particulier. Il prend toujours une majuscule.
}} EXEMPLES : Mon ami m’a dit : « Paul, viens me voir à la

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
(n.c.) (n. propre)
maison. »

(n.c.)
Mon chien Kiki n’est pas malin même s’il jappe
fort.
(n.c.) (n.  propre)
Le nom propre s’accorde-t-il ou ne s’accorde-t-il pas ?
Il reste au singulier quand il désigne :
des personnes précises ;
}} EXEMPLE : Les Hugo, Lamartine et Corneille ont com-
posé de magnifiques œuvres.
des familles entières non illustres ;
EXERCICES
}} EXEMPLE : Les Dupont et les Baril sont en voyage chez
les Tremblay au Saguenay.
Il prend la marque du pluriel s’il désigne :
des familles illustres ;
}} EXEMPLE : Les Bourbons et les Césars ont marqué leur
époque.
des personnages pris comme modèles.
INDEX

}} EXEMPLE : Les Pasteurs et les Einsteins sont rares


aujourd’hui.
Toutefois, quand le nom propre désigne une œuvre, il s’écrit
indifféremment au singulier ou au pluriel.

37

20140829-LGE-IN.indd 37 19-02-05 15:11


Le nom

}} EXEMPLES : J’ai acheté deux Larousse (ou deux


Larousses).
Il s’est procuré deux Picasso (ou deux
Picassos).

}} LE NOM CONCRET
Le nom concret désigne un objet perçu par les sens.
}} EXEMPLES : chaise, lampe, fleur.

}} LE NOM ABSTRAIT
Le nom abstrait désigne une qualité ou une propriété.
}} EXEMPLES : blancheur, clarté, faiblesse, résistance, bonté,
force, soirée.

}} LE NOM COLLECTIF P. 180


Le nom collectif désigne un ensemble ou une collection d’êtres
ou de choses de même espèce.
}} EXEMPLES : foule, bande, meute, nuée, tas, brassée,
caravane.
Le verbe s’accorde-t-il avec le nom collectif ou avec son
complément ?
En règle générale, le verbe reste au singulier quand le nom
collectif est précédé d’un article défini, d’un adjectif démons-
tratif ou d’un adjectif possessif.
}} EXEMPLES : La nuée d’insectes a envahi le ciel.
Cette bande de voyous échappe à la vigilance
de la police.
Si le nom collectif est précédé d’un article indéfini (un ou une),
le verbe s’accorde soit avec le nom collectif, soit avec son
complément, selon que l’un ou l’autre frappe le plus l’esprit.
}} EXEMPLES : Un grand nombre d’étudiants ont réussi le
test de français.
Une multitude de soldats périrent au combat.
Une liste de joueurs blessés s’allongeait de
jour en jour.

38

20140829-LGE-IN.indd 38 19-02-05 15:11


Le nom

}} LE NOM COMPOSÉ P. 181

GRAMMAIRE
Le nom composé est formé de plusieurs mots qui désignent un
être ou une chose unique dans la pensée.
}} EXEMPLES : un garde-chasse, un rouge-gorge, un
chef-d’œuvre.
Que devient le nom composé quand il est au pluriel ? En règle
générale, seuls le nom et l’adjectif prennent la marque du

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
pluriel.
}} EXEMPLES : des choux-fleurs, des coffres-forts, des
blancs-becs, les beaux-arts.
Si le nom composé est formé de deux noms liés par une
préposition, seul le premier se met au pluriel.
}} EXEMPLES : des chefs-d’œuvre ; des arcs-en-ciel.
Dans les noms composés, le verbe, l’adverbe et la préposition
restent toujours invariables.
}} EXEMPLES : des passe-partout, des ouvre-boîtes, des
cure-dents, des on-dit.
En dehors de ces grandes règles, il nous faut saisir le sens du
nom composé pour savoir si nous devons employer le singulier
ou le pluriel.
Ainsi, dans les exemples qui suivent, nous nous posons la
question : « À quoi sert cet objet ? » EXERCICES

Un ou des essuie-mains Il sert à essuyer les mains.


Un ou des réveille-matin Il sert à nous réveiller le matin.
Un ou des cure-dents Il sert à curer les dents.
Un ou des compte-gouttes Il sert à compter les gouttes.
Un ou des timbres-poste Il sert à un envoi par la poste.
INDEX

Un ou des abat-jour Il sert à rabattre la lumière du


jour.
Un ou des porte-drapeaux Il sert à porter un drapeau ou des
drapeaux.

39

20140829-LGE-IN.indd 39 19-02-05 15:11


Le nom

Voici une autre liste de noms composés. Essayez de comprendre


le pourquoi de leur orthographe.
Un casse-noisettes, un pèse-lettre, un va-nu-pieds,
un pare-chocs, des tête-à-tête, des porte-bonheur,
un porte-allumettes, un tue-mouches, des porte-monnaie,
des coq-à-l’âne, des va-et-vient.
Avez-vous constaté que c’est le bon sens qui dicte l’orthographe
de ces noms composés ? Il en est souvent ainsi dans la langue
française.

Le nom composé soudé en un seul mot


Ajoutons que certains noms composés sont soudés en un seul mot.
}} EXEMPLES : des bonjours, des passeports,
des gentilshommes, des pourboires.

Garde P. 183
Le mot garde peut être un nom ou un verbe. Dans un nom com-
posé, le mot garde se met au pluriel si le nom composé désigne
une personne. Garde a alors le sens de « gardien ».
}} EXEMPLE : des gardes-malades.
Quand le mot garde désigne un objet, il est un verbe et demeure
invariable.
}} EXEMPLES : des garde-manger (ils servent à garder le manger) ;
des garde-boue (ils servent à protéger de la boue) ;
des garde-robes (ils servent à garder des vêtements).

Grand P. 183
Quand le mot grand apparaît dans un nom composé, on recom-
mande de lui mettre un s au pluriel, que ce nom soit masculin
ou féminin.
}} EXEMPLES : Mes grands-mères et mes grands-pères sont
tous décédés.
Les grands-tantes et les grands-oncles nous
ont visités.

40

20140829-LGE-IN.indd 40 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

Les grammairiens ne s’entendent pas tous sur l’accord du


mot grand au féminin. Nous nous rallions à la position de

GRAMMAIRE
l’Académie française.
En faisant des exercices, vous verrez que ces règles devien-
dront claires et faciles à appliquer. En cas de doute persistant,
référez-vous au dictionnaire. Mais avant tout, utilisez votre bon
sens et votre logique.

L’ADJECTIF QUALIFICATIF

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
P. 184
L’adjectif qualificatif est un mot qui donne une qualité à l’être ou
à la chose auquel il se rapporte.
Il s’accorde toujours avec le nom ou avec le pronom, quel que soit
l’endroit où il est situé dans la phrase.
Si l’adjectif qualificatif ne qualifie qu’un seul nom ou un seul
pronom, il s’accorde en genre et en nombre avec ce nom ou
avec ce pronom.
}} EXEMPLE : J’ai refusé les livres très usés qu’on m’a
offerts.
Si l’adjectif qualificatif qualifie plusieurs noms ou pronoms et
que l’un d’eux est masculin, l’adjectif sera masculin pluriel.
}} EXEMPLE : Le marchand étalait des pommes,

EXERCICES
(fém.)
des tomates et des poivrons verts.

(fém.) (masc.) (masc. plur.)

L’adjectif qualificatif est souvent employé avec le verbe être. Il


qualifie le nom ou le pronom sujet du verbe et s’accorde avec lui.

}} EXEMPLE : Les employées de la ville sont ambitieuses


INDEX

et consciencieuses.
Le sens d’un adjectif qualificatif peut changer selon qu’il est
placé avant ou après le nom.

41

20140829-LGE-IN.indd 41 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

}} EXEMPLES : Ce pauvre enfant n’est pas un enfant pauvre.


L’année dernière, j’ai entrepris ma dernière
année d’études.
Napoléon n’était pas un homme grand, mais
il fut un grand homme.
Quand plusieurs adjectifs se rapportent à un nom, ils s’accordent
en genre et en nombre avec ce nom.
}} EXEMPLE : Bien que nos randonnées soient courtes,
elles nous semblent stimulantes.
Cet exemple est simple. Dans d’autres cas, il nous faudra utili-
ser notre bon sens pour accorder l’adjectif.
}} EXEMPLE : Il a mis ses chaussures de cuir cirées avec
soin. (Cirées se rapporte à « chaussures » et
non à « cuir ».)
LA FORMATION AU FÉMININ
DES ADJECTIFS QUALIFICATIFS
En règle générale, pour former le féminin des adjectifs, on ajoute
un e à l’adjectif masculin.
}} EXEMPLES : Un joli paysage, une jolie peinture ;
un mauvais choix, une mauvaise décision ;
un vrai partage, une vraie répartition.
Relevons ici quelques cas problématiques.
CAS PARTICULIERS
1.  Les adjectifs en eil, el, ol, ul, en, on, ot, et, les adjectifs
gentil et paysan, ainsi que les adjectifs qui se terminent par
un s redoublent au féminin leur consonne finale l, n, t ou s
avant de prendre le e du féminin.
}} EXEMPLES :

vermeil vermeille pareil pareille cruel cruelle


mortel mortelle gentil gentille nul nulle
mol molle païen païenne bon bonne
sot sotte muet muette paysan paysanne
gras grasse gros grosse épais épaisse
las lasse

42

20140829-LGE-IN.indd 42 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

Toutefois, les adjectifs suivants prennent l’accent grave sur


le e sans redoubler leur consonne finale :

GRAMMAIRE
complet complète incomplet incomplète
concret concrète discret discrète
indiscret indiscrète inquiet inquiète
replet replète secret secrète
désuet désuète

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
2.  Les adjectifs en er et en ier prennent au féminin un accent
grave sur le e qui précède le r :
}} EXEMPLES : étranger étrangère ;
fier fière.
3.  Les adjectifs qui se terminent par un c sonore changent
leur c en que :
}} EXEMPLES : public publique ;
turc turque.
}} EXCEPTIONS : grec grecque ;
sec sèche.
4.  Les adjectifs qui se terminent par un c muet changent leur
c en che :
}} EXEMPLES : blanc blanche ;
franc franche.
EXERCICES
5.  Les adjectifs qui se terminent par un g changent leur g en gue :
}} EXEMPLE : long longue.
6.  Les adjectifs qui se terminent par un f changent leur f en ve :
}} EXEMPLES : veuf veuve ;
vif vive ;
constructif constructive.
INDEX

7.  Les adjectifs qui se terminent par un x changent leur x en se :


}} EXEMPLES : heureux heureuse ;
chanceux chanceuse ;
jaloux jalouse.

43

20140829-LGE-IN.indd 43 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

}} EXCEPTIONS : doux douce ;


faux fausse ;
roux rousse ;
vieux vieille.
8.  Les adjectifs qui se terminent par eur changent leur eur
en euse :
}} EXEMPLE : trompeur trompeuse.
}} EXCEPTIONS : 1) Une dizaine d’adjectifs ont leur féminin en
eure : meilleure, antérieure, ultérieure,
extérieure, inférieure, supérieure,
postérieure, mineure et majeure.
2) Certains adjectifs en teur, souvent
employés comme noms, changent leur teur
en trice : protecteur, protectrice.
9.  Les adjectifs qui se terminent en eau et en ou forment leur
féminin en elle et en olle :
}} EXEMPLE : beau belle ;
fou folle.
10.  Les adjectifs qui se terminent par gu prennent au féminin
un tréma sur le e pour indiquer le e muet final :
}} EXEMPLES : un mal aigu, une douleur aiguë ;
un résultat ambigu, une réponse ambiguë.
[On prononce « gu » et non « gue » comme
dans « langue ».]
11.  Les adjectifs bénin et malin font au féminin : bénigne
et maligne.
LA FORMATION AU PLURIEL
DES ADJECTIFS QUALIFICATIFS
Pour le pluriel des adjectifs, comme pour celui des noms, nous
ajoutons un s.
Signalons deux principaux cas d’exception :
Les adjectifs en eau : beau, beaux ; nouveau, nouveaux.
La plupart des adjectifs qui se terminent en al : égal, égaux ;
tropical, tropicaux.

44

20140829-LGE-IN.indd 44 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

DEGRÉS DE SIGNIFICATION

GRAMMAIRE
L’adjectif qualificatif peut avoir trois degrés de signification
différents. Ce sont le positif, le comparatif et le superlatif.

Le positif indique simplement une qualité attribuée à un nom


ou à un pronom.
}} EXEMPLE : Sabrina est sage, mais Philippe est agité. Il
deviendra calme.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Le comparatif indique une qualité marquant une comparai-
son entre deux êtres ou deux choses.
Si les deux éléments possèdent la qualité au même degré, on
parle de comparatif d’égalité.
}} EXEMPLE : Marie-Claude est aussi intelligente qu’Hélène.
Si un des éléments possède la qualité à un plus haut degré
que l’autre, on parle de comparatif de supériorité.
}} EXEMPLE : Marie-Claude est plus intelligente qu’Hélène.
Si un des éléments possède la qualité à un moins haut degré
que l’autre, on parle de comparatif d’infériorité.
}} EXEMPLE : Marie-Claude est moins intelligente qu’Hélène.
Il peut aussi y avoir comparaison par rapport à une même
qualité ou par rapport à une autre qualité.
}} EXEMPLES : Julie est plus sage cette année que l’année EXERCICES
dernière.
Julie est aussi sage que studieuse.

Le superlatif indique une qualité portée au plus haut degré


ou à un très haut degré.
Au plus haut degré, on parle de superlatif relatif.
}} EXEMPLES : Pedro est certainement le plus brillant du groupe.
INDEX

André est sûrement le moins sportif du groupe.


À un très haut degré, on parle de superlatif absolu.
}} EXEMPLES : très gentil, fort délicat, bien attentif,
extrêmement sage.

45

20140829-LGE-IN.indd 45 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

Voici quelques positifs, comparatifs et superlatifs irréguliers :


Positif Comparatif Superlatif
bon meilleur le meilleur
petit moindre le moindre
petit plus petit le plus petit
mauvais pire le pire
mauvais plus mauvais le plus mauvais

}} L’ADJECTIF QUALIFICATIF P. 186


COMPOSÉ
Un adjectif composé est formé de deux qualificatifs qui s’ac-
cordent avec le nom.
}} EXEMPLES : des pommes aigres-douces, des enfants
sourds-muets, des premiers-nés.
L’adjectif nouveau-né fait exception à cette règle.
}} EXEMPLE : des enfants nouveau-nés (nouvellement nés)
Il faut bien reconnaître que certaines exceptions nous com-
pliquent parfois la vie. C’est le cas des adjectifs composés
nouveaux mariés, nouveaux convertis et nouveaux venus, qui
s’écrivent sans trait d’union.
L’ADJECTIF QUALIFICATIF P. 186
COMPOSÉ DÉSIGNANT LA COULEUR
Quand deux adjectifs qualificatifs sont réunis pour exprimer la
couleur, ils sont tous deux invariables.
}} EXEMPLES : des cheveux châtain clair (d’un châtain qui
est clair) ;
des yeux bleu foncé (d’un bleu qui est foncé).
Quant aux adjectifs qui précisent la couleur rouge (cramoisi,
écarlate, mauve, pourpre, rose), ils s’accordent en genre et en
nombre avec le nom.
}} EXEMPLES : un foulard aux teintes cramoisies ;
des roses (nom) roses (adjectif) ;
des blouses écarlates.

46

20140829-LGE-IN.indd 46 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

Il existe des noms (tels que cerise, jonquille, paille, orange et olive)
qui expriment la couleur par image. Ils sont alors invariables.

GRAMMAIRE
}} EXEMPLES : des rubans paille (de la couleur de la paille) ;
des fruits marron (de la couleur du marron) ;
des murs orange (de la couleur de l’orange).

}} MI, DEMI, SEMI P. 187


Les mots mi, demi et semi placés devant le nom ou l’adjectif
restent invariables.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLES : Il a fêté la mi-carême.
Il avait les yeux mi-clos.
Ces demi-heures ont paru longues.
Pendant une demi-heure, deux blessées
gisaient sur le sol ; l’une demi-consciente,
l’autre, demi-morte.
Nous les avons reconnues ; elles avaient la
figure demi-voilée.
J’ai assisté à d’excitantes demi-finales.
Quand demi est placé après le nom, il s’accorde en genre
seulement avec ce nom.
}} EXEMPLE : J’ai travaillé pendant deux heures et demie.


(fém.) (fém.)
(Ce qui signifie que j’ai travaillé pendant deux heures et une demie.)
EXERCICES
}} Le paquet pesait trente-cinq kilos et demi.

(masc.) (masc.)
En parlant des heures, demie employé comme nom est féminin.
}} EXEMPLE : Cette horloge sonne les heures et les demies.
L’expression à demi placée devant un adjectif ne s’y joint pas
par un trait d’union et reste invariable.
}} EXEMPLE : Cette dame voyageait toujours la figure à
INDEX

demi voilée.
NOTE
Distinguons bien l’expression précédente à demi voilée de l’exemple
cité plus haut : la figure demi-voilée.

47

20140829-LGE-IN.indd 47 19-02-05 15:11


L'adjectif qualificatif

}} NU P. 187
Nu placé devant le nom s’y joint par un trait d’union et est
invariable.
}} EXEMPLE : Nous avons marché nu-pieds sur la plage.
Quand il est placé après le nom, nu s’accorde en genre et en
nombre avec ce nom.
}} EXEMPLE : Il se promenait toujours bras nus et jambes nues.
CAS PARTICULIERS
La nue-propriété ; les nus-propriétaires.

NOTE
Le déterminant et l’adjectif qualificatif s’accordent en genre et en
nombre avec le nom.
}} EXEMPLE :
Leurs paroles encourageantes sont très appréciées.

(adj. poss.) (n. c.) (adj. qual.) (adj. qual.)


(fém. plur.) (fém. plur.) (fém. plur.) (fém. plur.)
Voyez comment les adjectifs s’accordent avec le nom.

}} EXEMPLES :
Toute la belle petite famille est heureuse et fière.

(fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.)
(n. c.)

Blanches et brillantes, ces lumières nous éblouissent.

(fém. plur.) (fém.plur.) (fém. plur.)


(n. c.)

Épanouie et ardente, cette jeune fille est intelligente et sensée.

(fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.) (fém. sing.)
(n.  c.)

48

20140829-LGE-IN.indd 48 19-02-05 15:11


Le pronom

NOTE
Le déterminant, l’adjectif et le nom regroupés ensemble forment

GRAMMAIRE
ce qu’on appelle le groupe nominal. Le nom est le mot clé du
groupe nominal.

LE PRONOM P. 188

En règle générale, le pronom est un mot qui remplace un nom.


Il prend le genre et le nombre du nom remplacé.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLES : Mes parents sont très bons ; je les respecte.
Le printemps arrive ; il est le bienvenu.
Lors d’une réunion d’un conseil municipal, s’il arrive que le
maire s’absente pour une raison quelconque, on le remplace
par le pro-maire. Celui-ci remplit les fonctions du maire. Il en
est ainsi du pro-nom. Si nous avons déjà employé le nom, nous
pouvons ensuite le remplacer par un pronom.
}} EXEMPLE : Ma mère est venue. Elle est en pleine forme.

NOTE
Certains pronoms peuvent représenter autre chose qu’un nom ou
exprimer une idée vague. Lorsque c’est le cas, ils n’ont pas de genre
masculin ou féminin ; on dit qu’ils sont « neutres ».
EXERCICES
}} EXEMPLES : Ce sera mieux. Je le pense. Il fera beau.

On distingue six sortes de pronoms. Ce sont :


le pronom personnel, le pronom démonstratif,
le pronom possessif, le pronom indéfini,
le pronom interrogatif et le pronom relatif.

}} LE PRONOM PERSONNEL P. 189, 191, 192


INDEX

Le pronom personnel s’appelle ainsi parce qu’il désigne une


personne grammaticale. Il remplace le nom en indiquant qu’il
est à la 1re, à la 2e ou à la 3e personne.

49

20140829-LGE-IN.indd 49 19-02-05 15:11


Le pronom

Que sont ces trois personnes grammaticales ?


La 1re personne grammaticale, c’est la personne qui parle.
La 2e personne grammaticale, c’est la personne à qui l’on
parle.
La 3e personne grammaticale, c’est la personne ou la chose
dont on parle.
Les pronoms personnels sont :
SINGULIER PLURIEL
1 pers.
re
je me moi nous
(celle qui parle)
2e pers. tu te toi vous
(celle à qui l’on parle)
3e pers. il, elle se soi ils, elles
(celle dont on parle) le, la lui les, leur
en, y eux
Ainsi, je dirai :
}} EXEMPLES : Marc a été très gentil. Ce cadeau, je le lui
donne.
Ils ont été très gentils. Ces cadeaux, je les
leur donne.
Attardons-nous à ces deux exemples. Ils nous aideront en effet
à mieux comprendre les raisons de certains accords qui nous
surprennent à première vue.
Dans le premier exemple :
je est bien la personne qui parle (1re personne) ;
le est bien la chose dont on parle (3e personne) ;
lui est bien la personne dont on parle (3e personne).
NOTE
Dans le deuxième exemple, avez-vous remarqué le mot leur,
pronom personnel, placé devant le verbe ? Leur est le pluriel de lui ;
voilà pourquoi il ne prend pas de s.
Quand leur est un déterminant adjectif possessif, il prend un s au
pluriel.

50

20140829-LGE-IN.indd 50 19-02-05 15:11


Le pronom

}} EXEMPLE : Ces enfants sont merveilleux. Leurs parents


en sont fiers.

GRAMMAIRE
Nous voyons encore une fois à quel point il est important de
bien reconnaître la nature des mots. Voici deux espèces de
mots qu’il faut bien distinguer :
le, la, les, pronoms personnels devant le verbe
et
le, la, les, déterminants articles devant le nom.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} LE PRONOM DÉMONSTRATIF P. 190, 191
Le pronom démonstratif est un mot qui remplace le nom en
montrant l’être ou la chose qu’il désigne
}} EXEMPLE : Mon canif est beau, mais celui que je te donne
l’est encore plus.
(le canif)
Les pronoms démonstratifs sont :
celui celui-ci celui-là ceux ceux-ci ceux-là
ce ceci cela ça
celle celle-ci celle-là celles celles-ci celles-là
On peut employer un pronom démonstratif pour désigner une
personne ou une chose sans nécessairement la montrer par
un signe de la main. Ainsi :
Je t’apporte cela tout de suite. EXERCICES

(la chose dont on vient de parler)


Je t’explique ce que tu n’avais pas compris.

(la chose dont il est question)


Faisons ici la constatation suivante : les particules -ci et -là
dans les pronoms démonstratifs
INDEX

ceux-ci et ceux-là
celles-ci et celles-là
s’emploient pour désigner les êtres ou les choses les plus
rapprochés (-ci) ou les plus éloignés (-là).

51

20140829-LGE-IN.indd 51 19-02-05 15:11


Le pronom

}} EXEMPLE : Les pays du tiers-monde connaissent d’énormes


difficultés par rapport aux pays d’Europe.
Ceux-ci doivent venir en aide à ceux-là.
Autre constatation : Ce, pronom démonstratif neutre, n’a pas de
genre déterminé. Il peut remplacer un nom masculin ou fémi-
nin. L’adjectif qui s’y rapporte sera toutefois masculin singulier.
}} EXEMPLE : Ce qui m’arrive actuellement est très inquiétant.

(masc. sing.)
}} EXEMPLE : La rencontre eut lieu hier. Ce fut une véritable
surprise.
(Ce remplace le nom « rencontre ».)
Ce, pronom démonstratif neutre, se retrouve souvent devant le
verbe être. Il s’écrit « c’ » quand le verbe commence par une
voyelle : c’est, c’était.
Ceci et cela sont deux pronoms neutres. L’attribut, dans ce
cas, se met au masculin singulier.
}} EXEMPLE : Ceci me semble enthousiasmant.

(neutre) (masc. sing.)


Ça s’emploie surtout en langue familière.
}} EXEMPLES : Regardez-moi ça. (cela)
Le tennis, ça vous tente ? (cela)
Distinguons ici le pronom démonstratif neutre ça de l’adverbe
de lieu çà dans l’expression « çà et là ».

}} LE PRONOM POSSESSIF P. 190, 191


Le pronom possessif est un mot qui remplace le nom en
indiquant le possesseur.
Les pronoms possessifs sont :
le mien le tien le sien le nôtre le vôtre le leur
la mienne la tienne la sienne la nôtre la vôtre la leur
les miens les tiens les siens les nôtres les vôtres les leurs
les miennes les tiennes les siennes les nôtres les vôtres les leurs

52

20140829-LGE-IN.indd 52 19-02-05 15:11


Le pronom

}} EXEMPLE : Ma voiture est bleue. La sienne est rouge.

GRAMMAIRE
(ma voiture) (sa voiture)
Distinguons bien l’adjectif possessif du pronom possessif.
L’adjectif possessif est un déterminant qui se place devant le
nom pour le déterminer en indiquant le possesseur.
Le pronom possessif, lui, est un mot qui remplace un nom que
nous avons déjà cité en indiquant le possesseur.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLE : Louise a apporté ses lunettes dans son sac.

(adj. poss.) (adj. poss.)


Ce sont les siennes.

(pron. poss.)

}} LE PRONOM INDÉFINI P. 191


Le pronom indéfini est un mot qui sert à désigner d’une façon
plutôt vague un être ou une chose.
Voici quelques pronoms indéfinis :
aucun, autrui, certains, chacun, l’autre, l’un, nul, on,
personne, plusieurs, quelqu’un, quiconque, tel et tout.

}} EXEMPLES : Les enfants jouent, chacun à leur façon. EXERCICES


J’en connais quelques-uns qui seront déçus.
Tel réussit tandis que l’autre est acculé à l’échec.
Il faut faire la distinction entre l’adjectif indéfini et le pronom
indéfini.
L’adjectif indéfini détermine le nom en le précisant plus ou
moins, alors que le pronom indéfini remplace le nom d’une
manière indéterminée.
INDEX

Voici des exemples qui feront ressortir clairement la différence.


}} EXEMPLE : Les joueurs se sont présentés. Chacun a
essayé.
Plusieurs ont réussi. Tout semblait facile.

53

20140829-LGE-IN.indd 53 19-02-05 15:11


Le pronom

Chacun signifie ici « chaque joueur ». Plusieurs signifie « beau-


coup » de joueurs. Et le mot tout remplace un nom imprécis.
Le mot chaque est un adjectif indéfini qui se place devant le
nom ; le mot chacun remplace le nom.
}} EXEMPLES : Chaque employé devra se présenter chez le
contremaître.
(adj. indéf.)
Chacun présentera la raison de son absence.
(pron. indéf.)

}} LE PRONOM INTERROGATIF P. 192


Le pronom interrogatif est un mot qui remplace le nom en posant
une question.
Voici des pronoms interrogatifs :
Qui ? Que ? Quoi ? Quel ? Lequel ?
}} EXEMPLES : Qui te l’a dit ? Jean.
Que veux-tu ? Une pomme.
Lequel est le plus grand ? Celui-ci.
L’adjectif interrogatif est généralement placé devant le nom
qu’il détermine.
}} EXEMPLES : Quel choix de costume as-tu fait ?
(adj. interrogatif)
Quels sont les amis qui participent ?
(pron. interrogatif)
Dans le 1er exemple, quel est un adjectif interrogatif masculin ;
il détermine un nom masculin.
Dans le 2e exemple, quel est un pronom interrogatif masculin ;
il remplace un nom masculin.

}} LE PRONOM RELATIF P. 193, 194


Le pronom relatif est un mot qui remplace le nom ou le pronom
en y joignant une proposition qui le détermine ou l’explique.

54

20140829-LGE-IN.indd 54 19-02-05 15:11


Le pronom

Les pronoms relatifs sont :


qui que quoi dont où

GRAMMAIRE
lequel laquelle lesquels lesquelles
auquel à laquelle auxquels auxquelles
duquel de laquelle desquels desquelles

Le pronom relatif est habituellement précédé d’un antécédent.


(Antécédent signifie : qui vient avant.) Cet antécédent sera soit
un nom, soit un pronom.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLE : Les amis qui jouent avec moi demeurent près d’ici.
Nous trouvons dans cet exemple deux verbes conjugués à la
3e personne du pluriel. Posons-nous la question : « Qui fait
l’action de demeurer près d’ici ? » Ce sont les amis. Le mot
amis est le sujet du verbe demeurent.
Qui fait l’action de jouer avec moi ? C’est le pronom relatif qui,
lequel remplace le nom amis placé devant lui. Ce nom placé
devant le pronom relatif est appelé « antécédent ». Le pronom
relatif qui est le sujet du verbe jouent et est à la 3e personne
du pluriel parce qu’il remplace le mot amis. Pourquoi est-il
à la 3e personne ? Parce qu’il désigne les personnes dont on
parle. Je pourrais le remplacer par le pronom personnel ils.

}} EXEMPLE : Je pense à toi qui m’as initié à ta culture.


EXERCICES
Que constatons-nous ?
Qui est un pronom relatif dont l’antécédent est toi, placé
devant lui. Comme nous l’avons vu, l’antécédent peut être soit
un nom, soit un pronom.
Qui remplace donc ici le pronom personnel toi, qui est à la
2e personne du singulier.
Le pronom qui sera donc lui aussi à la 2e personne du singulier.
INDEX

Observons attentivement les deux exemples suivants :

}} EXEMPLE : L’étranger qui me guide en son pays m’initie à


sa culture.

55

20140829-LGE-IN.indd 55 19-02-05 15:11


Le pronom

Dans cet exemple, on parle de l’étranger à la 3e personne du


singulier.
Étranger est sujet du verbe initie (3e personne de l’indicatif
présent).
Le pronom relatif qui est sujet du verbe guide (3e personne de
l’indicatif présent).
}} EXEMPLE : Étranger, qui me guides en ton pays,
initie-moi à ta culture.
Dans cet exemple, on parle à l’étranger : celui-ci est à la
2e personne du singulier.
Qui fait l’action de guider ? C’est qui, pronom relatif à la
2e personne du singulier. Nous écrirons donc guides
(2e personne du singulier).
Nous verrons les terminaisons de l’indicatif présent et de
l’impératif présent quand nous étudierons le verbe.

L’ACCORD DU VERBE AVEC LE P. 194


SUJET DANS L’EXPRESSION
C’est... qui
Le pronom relatif qui est sujet du verbe. Il a un antécédent à la
1re, à la 2e ou à la 3e personne du singulier ou du pluriel. Le verbe
se met donc à l’une ou l’autre de ces personnes.
Voici plusieurs exemples qui nous aideront à bien comprendre
cette notion.
C’est moi qui ai réalisé ce dessin.
(1re pers. sing.)
C’est toi qui as réalisé ce dessin.
(2e pers. sing.)
C’est elle qui a réalisé ce dessin.
(3e pers. sing.)
C’est nous qui avons réalisé ce dessin.
(1re pers. plur.)
C’est vous qui avez réalisé ce dessin.
(2e pers. plur.)
Ce sont eux qui ont réalisé ce dessin.
(3e pers. plur.)

56

20140829-LGE-IN.indd 56 19-02-05 15:11


Le pronom

Il en est ainsi des exemples commençant par moi qui, toi qui,
lui ou elle qui, eux ou elles qui.

GRAMMAIRE
Moi qui ai bien observé, j’ai beaucoup appris.
(1re) (1re)
Toi qui as bien observé, tu as beaucoup appris.
(2e) (2e)
Lui qui a bien observé, il a beaucoup appris.
(3e) (3e)

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
NOTE
Qui, pronom relatif, est sujet du verbe qui suit. Il prend la personne
de son antécédent.

L’accord du verbe en présence de P. 194


qui sujet et de que complément d’objet direct
Le pronom relatif qui placé devant le verbe est sujet de ce verbe.
Il est à la même personne que son antécédent. Si celui-ci est à la
1re personne, qui sera à la 1re personne, et ainsi de suite. Le verbe
se mettra à cette même personne et s’accordera avec le sujet qui.
Analysons attentivement l’exemple qui suit pour reconnaître
les sujets, les verbes et les compléments. La connaissance
de la nature et de la fonction des mots dans la phrase nous
permet de comprendre la façon dont ils s’accordent.
}} EXEMPLE (avec qui, sujet du verbe) :
Nous avons répondu aux avocats qui nous EXERCICES
rencontreront ce soir.
Dans cet exemple, nous trouvons deux verbes conjugués :
avons répondu et rencontreront. S’ils sont conjugués, c’est
qu’ils ont un sujet qui fait l’action qu’ils expriment.
Posons la question qui nous permettra de trouver le sujet du
premier verbe : « Qui a fait l’action de répondre ? » C’est nous,
pronom personnel à la 1re personne du pluriel. Le verbe avons
répondu est donc à la 1re personne du pluriel.
INDEX

Posons la question qui nous permettra de trouver le sujet du


deuxième verbe : « Qui fera l’action de rencontrer ? » C’est qui,
pronom relatif mis pour l’antécédent avocats, 3e personne du
pluriel (on parle de quelqu’un).

57

20140829-LGE-IN.indd 57 19-02-05 15:11


Le pronom

Posons maintenant d’autres questions pour trouver les


compléments d’objet : « Nous avons répondu à qui ? » Aux
avocats, nom qui est ici complément d’objet indirect. Et « Les
avocats rencontreront qui ? » Nous, pronom personnel,
complément d’objet direct. Donc, le mot nous placé devant
le verbe rencontreront n’est pas sujet. C’est pourquoi
rencontreront est bien à la 3e personne du pluriel, comme
son sujet qui, ayant pour antécédent avocats.
}} EXEMPLE (avec que, complément d’objet direct) :
Nous avons parlé à tous les avocats que nous
avons rencontrés.
Le verbe rencontrer est conjugué avec l’auxiliaire avoir. Le
participe passé s’accorde donc en genre et en nombre avec
le complément d’objet direct que, pronom relatif ayant pour
antécédent avocats, nom masculin pluriel. Le participe passé
se met donc au masculin pluriel.
Comment avons-nous fait pour trouver le complément d’objet
direct ? Nous avons posé la question : « Nous avons rencontré
qui ? » La réponse est que, complément d’objet direct mis
pour avocats, nom masculin pluriel. C’est pourquoi le
participe passé se met au masculin pluriel.
Pour mieux comprendre ces règles, comparons les exemples
suivants :
}} EXEMPLES : Mon ami et moi avons répondu aux avocats
qui nous rencontreront ce soir.
Mon ami et moi avons répondu aux avocats
que nous rencontrerons ce soir.
Voyons la différence entre qui et que en distinguant attentive-
ment le sens de ces deux phrases.
Dans la première phrase, ce sont les avocats qui rencontreront.
Ils rencontreront qui ? Nous, pronom personnel complément
d’objet direct mis pour (mon) ami et moi. Le sujet de rencontre-
ront est qui, pronom relatif à la 3e personne du pluriel.
Dans la deuxième phrase, c’est nous (mon ami et moi) qui
rencontrerons. Nous rencontrerons qui ? La réponse est
que, pronom relatif qui remplace le nom avocats. Le sujet

58

20140829-LGE-IN.indd 58 19-02-05 15:11


Le pronom

de rencontrerons est donc nous, pronom personnel de la


1re personne du pluriel.

GRAMMAIRE
Nous voyons bien ici l’importance d’identifier la nature de
chaque mot et le rôle qu’il joue dans la phrase pour savoir
comment l’écrire.
Nous, placé devant le verbe, peut être sujet ou complément de
ce verbe. Méfiez-vous-en !
Le pronom quoi P. 195

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Outre les deux principaux pronoms relatifs qui et que, signalons
le pronom relatif quoi. Il a un antécédent inanimé et s’emploie
avec les prépositions à, de, en, sans, pour et après.
}} EXEMPLE : Il faut toujours fournir un effort constant, sans
quoi le succès devient incertain.
Le pronom dont
Un autre pronom relatif à surveiller est le pronom dont.
Dont peut être complément du nom.
}} EXEMPLE : L’individu dont j’oublie le nom m’a offert ses
services.
J’oublie le nom de qui ? De dont, mis pour individu.
Dont peut être complément de l’adjectif.
}} EXEMPLE : L’employé dont je suis si fier a mérité une
promotion. EXERCICES
Je suis fier de qui ? De dont, mis pour employé.
Dont peut être complément d’objet indirect du verbe.
}} EXEMPLE : La personne dont on parle se produira en
spectacle à la Place des Arts.
On parle de qui ? De dont, mis pour le nom personne.
Le pronom où P. 195
INDEX

Le mot où est un pronom relatif (nature) ayant un antécédent ina-


nimé. Il est complément circonstanciel de lieu (fonction).
}} EXEMPLE : La maison où j’habite date de cent ans.
Le pronom relatif où peut être remplacé ici par « dans laquelle ».

59

20140829-LGE-IN.indd 59 19-02-05 15:11


Le pronom

Les pronoms lequel, laquelle, lesquels et P. 195


lesquelles
Ces pronoms peuvent s’employer :
sans préposition ;
}} EXEMPLE : Il jeta un long regard vers le juge, lequel ne
sembla nullement intimidé.
avec les prépositions vers, pour, par, sans, dans, entre
et parmi ;
}} EXEMPLES : La maison dans laquelle il entra avait
un air vieillot.
Le drapeau vers lequel je me suis tourné
flottait au haut du mât.
avec les prépositions à et de .
Souvenons-nous que le déterminant article défini contracté
est le résultat de la fusion de deux mots :
à le = au ; à les = aux ;
de le = du ; de les = des.
auquel (à lequel) duquel (de lequel)
auxquels (à lesquels) desquels (de lesquels)
à laquelle de laquelle
auxquelles (à lesquelles) desquelles (de lesquelles)

}} EXEMPLE : Les pays auxquels je me réfère sont prospères.


Je me réfère à quoi ? Auxquels, mis pour pays.
}} EXEMPLE : C’est sans doute l’événement duquel je garde
le meilleur souvenir.
Je garde quoi ? Le meilleur souvenir. Je garde le souvenir de
quoi ? Duquel, mis pour l’événement.
Voilà en résumé les principaux pronoms relatifs.
EN BREF P. 196
Maintenant que nous avons survolé les six sortes de pronoms,
nous serons plus en mesure de saisir le sens des phrases que nous
lisons. Nous pourrons facilement reconnaître les pronoms, ces
petits mots qui remplacent le nom comme le pro-maire remplace
le maire.

60

20140829-LGE-IN.indd 60 19-02-05 15:11


Le pronom

En guise de résumé, tentons maintenant de bien reconnaître


les différents pronoms étudiés dans la présente section.

GRAMMAIRE
Attardons-nous tout d’abord au pronom personnel, celui qui
remplace la personne qui parle, la personne à qui l’on parle, la
personne de qui l’on parle ou la chose dont on parle.
}} EXEMPLES : Je m’efforce d’expliquer simplement
la langue française.
Qui est je ? C’est moi, la personne qui explique (1re personne).

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Tu me regardes.
Qui est tu ? C’est toi, la personne à qui je parle (2e personne).
Dans ce même exemple, qui est me ? C’est moi, la personne
qui parle (1re personne).
Il cherche le succès.
Qui est il ? C’est lui, la personne dont on parle (3e personne).
Voici un exemple plus élaboré :
}} EXEMPLE : J’ai présenté aux élèves les notions fonda-
mentales de la grammaire et je les leur ai
expliquées de façon très précise.
Le pronom je, c’est la personne qui a fait l’action de présenter
les notions. Comme c’est cette personne qui parle, il s’agit de
la 1re personne. Le mot les n’est pas un déterminant ici : il ne
détermine pas de nom puisqu’il n’est pas placé devant un nom.
Qu’est-il donc ? Un pronom personnel de la 3e personne, parce EXERCICES
qu’il désigne la chose dont on parle. Il remplace le nom notions.
Le mot leur est placé devant un verbe. C’est le pluriel de lui.
Il n’y a pas de nom placé après ; donc, il ne détermine pas de
nom. Il remplace le nom élèves, qui est au pluriel. S’il n’y avait
eu qu’un élève, j’aurais dit : Je les lui ai données.
Parmi les autres sortes de pronoms, nous devons distinguer :
les pronoms démonstratifs, les pronoms possessifs,
INDEX

les pronoms indéfinis, les pronoms interrogatifs


et les pronoms relatifs.
Dans l’exemple qui suit, j’indiquerai les pronoms pour mieux
les reconnaître.

61

20140829-LGE-IN.indd 61 19-02-05 15:11


Le verbe

}} EXEMPLE : Pierre s’est blessé en jouant avec mon frère.


Celui-ci l’a amené chez le médecin. On l’a
soigné et il m’a appelé en revenant chez
lui. Certains ont critiqué mon frère, mais ce
n’était pas sa faute. Cette blessure que Pierre
a subie est tout à fait involontaire.

Reprenons maintenant les pronoms de cet exemple :


s’ : pronom personnel ; m’ : pronom personnel ;
celui-ci : pronom démonstratif ; lui : pronom personnel ;
l’ : pronom personnel ;
certains : pronom indéfini ;
on : pronom indéfini ;
l’ : pronom personnel ; ce : pronom démonstratif ;
il : pronom personnel ; que : pronom relatif.

LE VERBE
NOTIONS IMPORTANTES
Le nom sert à nommer les êtres et les choses, le déterminant
article ou adjectif les détermine, l’adjectif qualificatif les qualifie
et le pronom remplace le nom qui les désigne.
Le verbe sert à parler des êtres ou des choses pour affirmer
qu’ils existent, qu’ils sont de telle ou telle manière, qu’ils font
telle ou telle action.
Si nous disons : « le ciel... bleu ; le soleil... la terre » ; nous ne
faisons que nommer des choses sans rien affirmer. Mais si
nous disons : « le ciel est bleu, le soleil éclaire la terre », nous
énonçons des affirmations.
Le mot indispensable pour affirmer quelque chose et pour
exprimer une action ou un état s’appelle verbe. Sans lui, les
mots ne représentent que des idées détachées, sans liens,
sans rapports entre elles.
Le verbe est un mot qui exprime que l’on est (état) ou que l’on
fait (action) quelque chose.

62

20140829-LGE-IN.indd 62 19-02-05 15:11


Le verbe

}} EXEMPLES : L’éléphant est malade.

GRAMMAIRE
(état)
Le bœuf tirait la charrue.

(action)
Dans le premier exemple, l’éléphant n’agit pas ; est exprime
un état. Dans le deuxième exemple, le bœuf agit ; tirait

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
exprime une action.
Un verbe est conjugué quand on peut mettre devant lui : je, tu,
il, elle, nous, vous, ils, elles.
On dit alors d’un tel verbe qu’il est conjugué à la 1re, à la 2e ou
à la 3e personne du singulier ou du pluriel.

}} LE VERBE QUI EXPRIME UNE ACTION


La majorité des verbes expriment une action. Dans une phrase,
quelqu’un ou quelque chose fait ou subit l’action que le verbe
exprime. Celui qui fait ou subit cette action, c’est le sujet. Quand
le sujet fait l’action, le verbe est à la forme active . Quand le sujet
subit l’action exprimée par le verbe, nous disons que le verbe est
à la forme passive. Il se conjugue alors avec l’auxiliaire être.
}} EXEMPLE : Je tombe.
(Le sujet est je, la personne qui fait l’action.)
EXERCICES
}} EXEMPLE : La chaise tombe.
(Le sujet est la chaise, la chose qui fait l’action.)
Dans le 1er exemple, le sujet je est à la 1re personne du singulier.
Dans le 2e exemple, le sujet chaise est à la 3e personne du singulier.
Voyons d’autres exemples :
Ces chansons, je les chante.
Qui fait l’action de chanter les chansons ? Le sujet je. Le sujet
INDEX

et le verbe sont donc à la 1re personne du singulier.


Ce film, tu le regardes.
Qui fait l’action de regarder le film ? Le sujet tu. Le sujet et le
verbe sont donc à la 2e personne du singulier.

63

20140829-LGE-IN.indd 63 19-02-05 15:11


Le verbe

Ces courtes explications vous permettent de saisir la façon de


raisonner l’accord d’un verbe conjugué. En voyant un verbe,
posons-nous la question : « Qui fait l’action que ce verbe
exprime ? » Dans le premier exemple ci-dessus, qui fait l’action
de chanter ? C’est je, pronom à la 1re personne du singulier ; le
verbe chante se met donc lui aussi à la 1re personne du singulier.
La terminaison d’un verbe varie d’une fois à l’autre. Il y a
plusieurs choses à savoir pour bien comprendre les formes
que prend le verbe. Il existe des modes (conjugués et non
conjugués), des temps (simples et composés), un radical et
une terminaison. De plus, il nous faut préciser la personne
grammaticale (1re, 2e, 3e) ainsi que le groupe du verbe employé.
Nous devons bien maîtriser ces notions (mode, temps, radical,
terminaison, personne et groupe) pour bien les appliquer.

}} LE MODE DU VERBE P. 197


Nous savons tous que l’expression « à la mode de chez nous »
signifie « selon notre façon de faire ».
Quand nous parlons du mode d’un verbe, nous signalons de
quelle manière nous présentons l’action que ce verbe exprime.
Il y a plusieurs manières de présenter une action, et elles
correspondent aux différents modes du verbe.
Les six modes du verbe :
l’indicatif, le conditionnel, l’impératif,
le subjonctif, l’infinitif et le participe.

LES MODES CONJUGUÉS


On appelle conjugaison l’ensemble des formes que prend un
verbe pour exprimer les différences de mode, de groupe, de
temps, de personne et de nombre.
Quatre des modes du verbe sont conjugués ; ce sont des modes
personnels :
L’indicatif indique qu’une action se fait, s’est faite ou se fera.
Le conditionnel indique que l’action se fera à une condition.

64

20140829-LGE-IN.indd 64 19-02-05 15:11


Le verbe

L’impératif présente l’action sous la forme d’un ordre ou


d’une demande.

GRAMMAIRE
Le subjonctif exprime une obligation, un sentiment, une
incertitude, un souhait, un désir, etc.
On retrouve ces quatre modes à la 1re, à la 2e et à la
3e personne du singulier et du pluriel.

LES MODES NON CONJUGUÉS

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Deux des modes du verbe ne sont pas conjugués ; ce sont des
modes impersonnels :
L’infinitif est aussi appelé la forme nominale du verbe parce
qu’il s’apparente au nom ; il ne fait qu’exprimer l’idée de
l’action désignée par le verbe.
}} EXEMPLE : Boire de l’eau est excellent pour la santé.
Boire est au mode infinitif. C’est le nom du verbe ; il ne fait
qu’exprimer l’action d’avaler un certain liquide. Il est ici sujet
du verbe est.
Le participe est la forme adjective du verbe ; il exprime l’ac-
tion à la manière d’un adjectif.
}} EXEMPLES : Un enfant jouant sans arrêt.
(participe présent)
Un repas mangé avec appétit.
(participe passé) EXERCICES

}} LE TEMPS DU VERBE
Le temps du verbe, c’est la forme qu’il prend pour dire quand se
passe l’action qu’il exprime. Il existe des temps simples et des
temps composés.
Les temps simples s’expriment en un seul mot.
}} EXEMPLES : je chante, tu rendras, qu’il finisse, nous
INDEX

choisissons.
Les temps composés sont formés de deux mots ou plus.
}} EXEMPLES : j’ai chanté, tu seras rendu, qu’il ait fini, nous
avons été choisis.

65

20140829-LGE-IN.indd 65 19-02-05 15:11


Le verbe

Remarquons tout de suite qu’un temps composé est formé :


de l’auxiliaire avoir et du participe passé, ou
de l’auxiliaire être et du participe passé.
Il est très important de reconnaître l’auxiliaire (avoir ou être)
placé devant le participe passé pour accorder correctement ce
participe. (Nous verrons l’accord du participe passé à la page 81.)

Qu’est-ce au juste qu’un auxiliaire ?


On définit habituellement un auxiliaire comme une personne qui
apporte son aide. Dans un hôpital, par exemple, l’infirmière auxi-
liaire aide l’infirmière auprès des malades. De la même façon,
dans une phrase, l’auxiliaire avoir ou l’auxiliaire être aide le
verbe à former des temps composés.
Joignons l’auxiliaire avoir ou l’auxiliaire être aux participes
passés suivants : chanté, fini, vu et pris. Nous obtenons les
temps composés suivants :
j’ai chanté ; il avait fini ; nous serons vus ; il aura pris.

(aux. + p.p.) (aux. + p.p.) (aux. + p.p.) (aux. + p.p.)


Précisons ici que les temps composés de certains verbes
intransitifs (ceux qui n’ont pas de complément d’objet direct
ou de complément d’objet indirect) sont conjugués avec l’auxi-
liaire être. Quels sont ces verbes ?
aller échoir naître repartir sortir
arriver éclore partir rester survenir
décéder entrer parvenir retourner tomber
devenir mourir rentrer revenir venir
}} EXEMPLE : Hier, mes amies sont revenues de France.
Elles sont arrivées à l’aéroport à quatre
heures et demie. Nous sommes allées à la
cafétéria. Nous y sommes restées une demi-
heure et nous sommes reparties ensuite vers
la ville.
Notons aussi que les temps composés des verbes à la forme
passive et à la forme pronominale sont toujours formés avec
l’auxiliaire être.

66

20140829-LGE-IN.indd 66 19-02-05 15:11


Le verbe

}} EXEMPLES : Ils ont été reçus par leur patron.


(forme passive)

GRAMMAIRE
Les malfaiteurs se sont enfuis rapidement.
(forme pronominale)
Nous conviendrons toutefois qu’en règle générale, c’est
l’auxiliaire avoir qui sert à former les temps composés. Il en
est ainsi pour tous les verbes transitifs (directs ou indirects),
pour les verbes intransitifs non conjugués avec l’auxiliaire
être et pour les verbes qui sont toujours impersonnels.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLES : Ils ont reçu leur patron. (verbe transitif direct)
Les enfants reconnaissants ont pensé à leurs
bienfaiteurs. (verbe transitif indirect)
La terre a tremblé fort hier. (verbe intransitif)
Pendant toute la semaine, il a plu. (verbe
impersonnel)

La formation des temps simples P. 198


Rappelons que les temps simples sont constitués d’un seul mot alors
que les temps composés sont constitués de deux mots ou plus.
Nous allons maintenant voir comment se forment les temps
simples.
Précisons tout d’abord qu’il y a des temps primitifs (qui
servent à former d’autres temps) et des temps dérivés
(formés à partir des temps primitifs). EXERCICES

Les cinq temps primitifs sont :


L’indicatif présent (qui sert à former l’impératif présent).
L’infinitif présent (qui sert à former le futur simple et le condi-
tionnel présent).
Le participe présent (qui sert à former l’indicatif présent aux
trois personnes du pluriel, l’indicatif imparfait et le subjonctif
présent).
INDEX

Le passé simple, 2e personne du singulier (qui sert à former le


subjonctif imparfait).
Le participe passé (qui sert à former les huit temps composés).

67

20140829-LGE-IN.indd 67 19-02-05 15:11


Le verbe

Les grammairiens ne s’entendent pas tous sur la formation


des temps dérivés. Comme plusieurs d’entre eux, nous avons
choisi de simplifier les choses et de nous concentrer sur les
temps primitifs et les temps dérivés des verbes réguliers,
en laissant de côté les verbes qu’on appelle irréguliers ou
défectifs (c’est-à-dire ceux dont la conjugaison n’est pas
conforme à celle du verbe qui sert de modèle).
Grâce aux grandes lignes que nous vous présenterons, vous
pourrez maîtriser la très grande majorité des verbes fréquem-
ment utilisés. Nous nous intéresserons ainsi à l’ensemble des
verbes de la langue française plutôt qu’aux exceptions.

L’INDICATIF PRÉSENT ET LES P. 199


TERMINAISONS DES TROIS PERSONNES
DU SINGULIER
Certains grammairiens séparent les verbes en quatre catégories
ou groupes, d’autres en trois. Nous optons plutôt pour cette
dernière classification qui nous semble plus proche de
l’usage actuel.
Pour mieux comprendre les explications qui suivent,
référez-vous au tableau de l’indicatif présent à la page 70.

Prenons d’abord le premier groupe de verbes, ceux qui se


terminent par ER. C’est de loin le groupe le plus important.
Pour conjuguer un verbe de ce groupe, je supprime la
terminaison ER de l’infinitif présent et je la remplace par
e, es et e au singulier.
}} EXEMPLES : j’aime ; tu remercies ; il crie.

Le deuxième groupe est celui des verbes en IR qui font


issons au pluriel.
Pour conjuguer un verbe de ce groupe, je supprime le r
de la terminaison IR de l’infinitif présent et j’ajoute les
terminaisons s, s et t au singulier.
}} EXEMPLES : je finis ; tu grandis ; il vernit.

68

20140829-LGE-IN.indd 68 19-02-05 15:11


Le verbe

Le troisième groupe englobe tous les autres verbes en IR de


même que ceux qui se terminent par :

GRAMMAIRE
OIR, TIR, TRE, RE, INDRE, SOUDRE et DRE.

Pour les verbes du troisième groupe en IR et en OIR, la


formation de l’indicatif présent est tellement particu-
lière qu’il faut pratiquement savoir conjuguer ces verbes.
Heureusement, ils sont très peu nombreux.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Les terminaisons du singulier sont toujours : s, s et t.
}} EXEMPLES : je cours ; tu vois ; il vient.

Pour les verbes du troisième groupe en TIR, TRE et RE, je


supprime la dernière syllabe de l’infinitif présent et j’ajoute
les terminaisons s, s et t au singulier. (Dans le cas des
verbes en TTRE, comme « mettre », il n’est pas nécessaire
d’ajouter un t à la 3e personne puisque la syllabe précédente
se termine déjà par un t ; nous écrivons donc « il met ».)
}} EXEMPLES : je pars ; tu mets ; il réduit.

Pour les verbes en INDRE et en SOUDRE, je supprime la


dernière syllabe de l’infinitif présent (DRE) et j’ajoute les
terminaisons s, s et t au singulier.
}} EXEMPLES : je résous ; tu crains ; il éteint. EXERCICES
À remarquer que le d du radical est supprimé devant s, s et t.

Pour les autres verbes en DRE (comme coudre, vendre,


répondre, étendre, etc.), je supprime la dernière syllabe de
l’infinitif présent et j’ajoute les terminaisons ds, ds et d au
singulier.
}} EXEMPLES : je couds ; tu réponds ; il répand.
INDEX

Voici un tableau des terminaisons de l’indicatif présent qui


résume toutes ces explications. Facile à visualiser, il permet
d’éliminer quantité d’erreurs dans l’accord du verbe.

69

20140829-LGE-IN.indd 69 19-02-05 15:11


Le verbe

TABLEAU DES TERMINAISONS DE


L’INDICATIF PRÉSENT

1ER 2E 3E
GROUPE GROUPE GROUPE
ER IR (iss) IR OIR TIR TRE RE INDRE DRE
SOUDRE

E S S S S S S S DS

ES S S S S S S S DS

E T T T T (T) T T D

ONS ISSONS ONS ONS ONS ONS ONS ONS ONS

EZ ISSEZ EZ EZ EZ EZ EZ EZ EZ

ENT ISSENT ENT ENT ENT ENT ENT ENT ENT

Dans plus de la moitié des cas, nous employons le présent de


l’indicatif. Il importe donc de bien maîtriser les terminaisons
des divers groupes de verbes dans ce temps et ce mode.
Et comme il y a plus de 4000 verbes du 1er groupe, ayons-les
à l’œil !
Le tableau de l’indicatif présent est si simple qu’il vaut la
peine de le visualiser une fois pour toutes.
Avant d’écrire un verbe au présent de l’indicatif, il faut se
poser les questions suivantes :
« Quel est le groupe du verbe ? »
(à partir de sa forme à l’infinitif)
« À quelle personne est le verbe ? »
(1re, 2e ou 3e personne)
« Quelle est la terminaison de ce verbe ? »
(voir le tableau ci-dessus.)

70

20140829-LGE-IN.indd 70 19-02-05 15:11


Le verbe

AIMER FINIR COURIR PARTIR

GRAMMAIRE
Je aime finis cours pars
Tu aimes finis cours pars
Il aime finit court part

BATTRE VOIR LIRE CRAINDRE VENDRE

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Je bats vois lis crains vends
Tu bats vois lis crains vends
Il bat voit lit craint vend

C’est ainsi que se conjugue la majorité des verbes du 1er,


du 2e et du 3e groupe.

L’IMPÉRATIF PRÉSENT P. 200, 225


L’impératif exprime l’action ou l’état comme un commandement,
une exhortation ou une supplication.
}} EXEMPLES : aime ton travail ; réfléchis ; pars demain ;
lis lentement ; résous ton cas ; crains le
danger ; prends ton temps.
L’impératif présent se forme à partir de l’indicatif présent. EXERCICES
Ses terminaisons sont donc les mêmes que pour l’indicatif
présent.
Mais attention ! Pour un verbe du 1er groupe (ER) à l’impératif
présent, les terminaisons sont : e, ons et ez :
aime
(perd son « s ») ;
INDEX

aimons
(terminaison de l’indicatif présent) ;
aimez
(terminaison de l’indicatif présent).

71

20140829-LGE-IN.indd 71 19-02-05 15:11


Le verbe

TABLEAU COMPARATIF DE L’INDICATIF PRÉSENT


ET DE L’IMPÉRATIF PRÉSENT
Distinguons bien l’indicatif présent de l’impératif présent.

Aimer Indicatif présent Impératif présent


j’ aime
tu aimes aime
il aime
nous aimons aimons
vous aimez aimez
ils aiment

Dans le tableau ci-dessous, la colonne Autres désigne les


verbes du 2e et du 3e groupe ; leurs terminaisons à l’impératif
présent et à l’indicatif présent sont les mêmes.

TABLEAU DES TERMINAISONS


DE L’IMPÉRATIF PRÉSENT

Avoir ER Autres Être


aie e s sois
ayons ons ons soyons
ayez ez ez soyez

CAS PARTICULIERS
Nous devons ajouter un s à un verbe du 1er groupe à l’impératif
présent lorsqu’il est suivi du complément en ou y pour éviter
un hiatus désagréable à l’oreille.
}} EXEMPLES : vas-y ; parles-en ; trouves-en ;
penses-y ; cherches-en.

72

20140829-LGE-IN.indd 72 19-02-05 15:11


Le verbe

Quelques verbes en IR ou en OIR se terminent par un e à l’impératif


présent, comme les verbes du premier groupe. Ce sont :

GRAMMAIRE
cueillir, ouvrir, couvrir, offrir, souffrir, assaillir, tressaillir,
savoir, vouloir et leurs composés :
accueillir, recueillir, recouvrir, découvrir, etc.
À l’impératif présent, à la 2e personne du singulier, ces
verbes font :
cueille, ouvre, couvre, offre, souffre, assaille,

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
tressaille, sache, veuille, accueille,
recueille, recouvre, découvre.

}} L’INFINITIF PRÉSENT SERT P. 201, 202


À FORMER LE FUTUR SIMPLE ET
LE CONDITIONNEL PRÉSENT
Former le futur simple et le conditionnel présent est très facile.
Nous avons parlé à la page 68 des trois groupes de verbes,
et le tableau de l’indicatif présent de la page 70 renferme les
diverses terminaisons de l’infinitif.
Prenons maintenant l’infinitif des verbes en ER (UER, ÉER et
IER), en IR (issons) et en TIR.
Pour former le futur simple, il suffit d’ajouter à ces verbes
à l’infinitif présent les terminaisons de l’indicatif présent du
verbe avoir. EXERCICES
j’ai tu as il a nous avons vous avez ils ont
ai as a ons ez ont
Le futur simple des verbes suivants devient alors :

j’aimerai je crierai je finirai je partirai


as as as as
a a a a
INDEX

ons ons ons ons


ez ez ez ez
ont ont ont ont

73

20140829-LGE-IN.indd 73 19-02-05 15:11


Le verbe

Pour former le conditionnel présent, il suffit d’ajouter à


ces verbes à l’infinitif présent les terminaisons de l’indicatif
imparfait du verbe avoir :
j’av ais nous av ions
tu av ais vous av iez
il av ait ils av aient
Le conditionnel présent des verbes suivants devient alors :
j’aimerai je crierai je finirai je partirai
ais ais ais ais
ait ait ait ait
ions ions ions ions
iez iez iez iez
aient aient aient aient

CAS PARTICULIERS
Les verbes en UER, en IER et en ÉER conservent le e muet au
futur simple et au conditionnel présent parce que la formation
de ces temps pour l’ensemble des verbes en ER provient de
l’infinitif présent.
Voyons les formes que prennent ces verbes à la 1re personne
(singulier et pluriel) du futur simple et du conditionnel présent.

Futur simple Conditionnel présent


Verbes en UER
contribuer je contribuer ai je contribuer ais
nous contribuer ons nous contribuer ions
Verbes en IER
apprécier j’apprécier ai j’apprécier ais
nous apprécier ons nous apprécier ions
Verbes en ÉER
agréer j’agréer ai j’agréer ais
nous agréer ons nous agréer ions

74

20140829-LGE-IN.indd 74 19-02-05 15:11


Le verbe

Pour les verbes en RE, on enlève le e de l’infinitif présent et


on ajoute les terminaisons du futur simple et du conditionnel

GRAMMAIRE
présent, comme dans les cas précédents.
Voici la conjugaison des verbes de cette catégorie au futur
simple et au conditionnel présent :

Futur simple Conditionnel présent


je suivr ai j’abattr ai je vendr ais je produir ais

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
as as ais ais
a a ait ait
ons ons ions ions
ez ez iez iez
ont ont aient aient

LE PARTICIPE PRÉSENT ET P. 202, 220


L’INDICATIF PRÉSENT
Le participe présent sert à former l’indicatif présent (trois per-
sonnes du pluriel), l’indicatif imparfait et le subjonctif présent.
Le participe présent est un mode non conjugué qui se termine
par ant.
}} EXEMPLES : crier finir voir lire
criant finissant voyant lisant EXERCICES
Les terminaisons de l’indicatif présent aux trois personnes
du pluriel sont : ons, ez et ent. Elles remplacent le ant du
participe présent.
nous crions nous finissons nous voyons nous lisons
vous criez vous finissez vous voyez vous lisez
ils crient ils finissent ils voient ils lisent

}} LE PARTICIPE PRÉSENT ET P. 202


INDEX

L’INDICATIF IMPARFAIT
Les terminaisons de l’indicatif imparfait sont : ais, ais, ait,
ions, iez, aient. Elles remplacent le ant du participe présent.

75

20140829-LGE-IN.indd 75 19-02-05 15:11


Le verbe

je criais je finissais je voyais je lisais


tu criais tu finissais tu voyais tu lisais
il criait il finissait il voyait il lisait
nous criions nous finissions nous voyions nous lisions
vous criiez vous finissiez vous voyiez vous lisiez
ils criaient ils finissaient ils voyaient ils lisaient

}} LE PARTICIPE PRÉSENT ET P. 202


LE SUBJONCTIF PRÉSENT
Les terminaisons du subjonctif présent aux trois personnes
du singulier et à la 3e personne du pluriel correspondent aux
quatre terminaisons de l’indicatif présent : e, es, e et ent.
Aux deux premières personnes du pluriel, elles correspondent
aux terminaisons de l’indicatif imparfait : ions, iez. Ces six
terminaisons remplacent le ant du participe présent.
que je crie que je finisse que je voie que je lise
que tu cries que tu finisses que tu voies que tu lises
qu’il crie qu’il finisse qu’il voie qu’il lise
que nous criions que nous finissions que nous voyions que nous lisions
que vous criiez que vous finissiez que vous voyiez que vous lisiez
qu’ils crient qu’ils finissent qu’ils voient qu’ils lisent

NOTE
Le y se change en i devant une syllabe muette : voye = voie.
Comparaison de l’indicatif présent avec
le subjonctif présent
Il est important de bien faire la distinction entre les terminaisons
de l’indicatif présent et celles du subjonctif présent. (Voir les
tableaux des pages 70 et 78.)
Les terminaisons de l’indicatif présent sont :
Verbes en ER Autres
e s
es s
e t ou d
ons ons
ez ez
ent ent

76

20140829-LGE-IN.indd 76 19-02-05 15:11


Le verbe

Les terminaisons du subjonctif présent sont :


Avoir ER Autres Être

GRAMMAIRE
que j’ aie e e que je sois
que tu aies es es que tu sois
qu’il ait e e qu’il soit
que nous ayons ions ions que nous soyons
que vous ayez iez iez que vous soyez
qu’ils aient ent ent qu’ils soient
Il est important de se rappeler que ayons, ayez, soyons et

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
soyez ne prennent pas de i dans la terminaison.
Voyons quelques exemples pour bien saisir la différence.
}} EXEMPLE : Je sais que tu entrevois une solution.


(indic. prés.) (indic. prés.)
Dans cet exemple, le verbe entrevois est à l’indicatif présent
parce que la personne qui parle ne fait que t’indiquer qu’elle
sait que tu entrevois une solution.
}} EXEMPLE : Je souhaite que tu entrevoies bientôt une solution.


(indic. prés.) (subj. prés.)
Dans cet exemple, le verbe entrevoies est au subjonctif
présent parce que le verbe souhaite exprime le désir que tu
entrevoies une solution. C’est comme si l’on disait : « Il faut
que tu entrevoies une solution. » EXERCICES
Retenons bien que le subjonctif est exigé lorsque le verbe
exprime un but, un sentiment, un souhait, une obligation, etc.
}} EXEMPLE : Jacques voit son père maintenant, mais
demain, il faudra qu’il voie aussi sa sœur.
Le premier verbe, voit, est à l’indicatif présent.
(Il exprime une indication.)
Le deuxième verbe, voie, est au subjonctif présent.
(Il exprime une obligation.)
INDEX

Le subjonctif est aussi exigé lorsque le verbe de la proposition


principale est à la forme négative.
}} EXEMPLE : Je pense que tu peux réussir.
Je ne pense pas que tu puisses réussir.

77

20140829-LGE-IN.indd 77 19-02-05 15:11


Le verbe

Résumons-nous :
Les terminaisons des verbes du 1er groupe à l’indicatif présent
sont :
e, es, e, ons, ez et ent.
Les terminaisons des verbes au subjonctif présent sont :
e, es, e, ions, iez et ent.

TABLEAU DU SUBJONCTIF PRÉSENT


Rappelons-nous que le subjonctif présent découle du participe
présent.

cri ant finiss ant voy ant lis ant


que je cri e finiss e voi e lis e
que tu cri es finiss es voi es lis es
qu’il cri e finiss e voi e lis e
que nous cri ions finiss ions voy ions lis ions
que vous cri iez finiss iez voy iez lis iez
qu’ils cri ent finiss ent voi ent lis ent

NOTE
Comme mentionné à la page 76, le y se change en i devant une
syllabe muette : voye = voie.

}} LE PASSÉ SIMPLE ET P. 178


LE SUBJONCTIF IMPARFAIT
Tandis que l’indicatif imparfait exprime une action qui avait
lieu en même temps qu’une autre, le passé simple indique que
l’action a eu lieu dans un temps bien déterminé et complètement
écoulé. Disons que l’indicatif imparfait décrit alors que le passé
simple raconte.
}} EXEMPLES : Pendant le trajet, il lisait le journal.
(L’action de lire avait lieu en même temps
qu’une autre.)
Pendant le trajet, il lut le journal.
(L’action de lire est passée et achevée.)

78

20140829-LGE-IN.indd 78 19-02-05 15:11


Le verbe

TABLEAU DES TERMINAISONS DU PASSÉ SIMPLE

GRAMMAIRE
er ir (iss) ir (ant) oir re
ai is is us us
as is is us us
a it it ut ut
âmes îmes îmes ûmes ûmes
âtes îtes îtes ûtes ûtes

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
èrent irent irent urent urent

La formation du subjonctif imparfait


Pour former le subjonctif imparfait, nous utilisons la 2e per-
sonne du singulier du passé simple à laquelle nous ajoutons
un s et les terminaisons du subjonctif présent, sauf à la
3e personne du singulier où l’on ajoute un accent circonflexe
sur la voyelle de la terminaison, ce qui donne ât, ît ou ût.
Crier Finir Voir Lire
Passé simple tu crias tu finis tu vis tu lus
(2e pers. sing.)
+s+
Terminaisons du e, es, ions, iez, ent
subjonctif présent
(3e pers. sing.)
EXERCICES
^t

TABLEAU DU SUBJONCTIF IMPARFAIT


Crier Finir Voir Lire
que je crias s e finis s e vis s e lus s e
que tu crias s es finis s es vis s es lus s es
qu’il criât finît vît lût
INDEX

que nous crias s ions finis s ions vis s ions lus s ions
que vous crias s iez finis s iez vis s iez lus s iez
qu’ils crias s ent finis s ent vis s ent lus s ent

79

20140829-LGE-IN.indd 79 19-02-05 15:11


Le verbe

NOTE
Les terminaisons du subjonctif imparfait e, es, ions, iez et ent sont
les mêmes que celles du subjonctif présent.
Pourquoi avoir ajouté un s entre la 2e personne du singulier du passé
simple et la terminaison ? C’est pour éviter le son z entre deux voyelles.

}} LE MODE PARTICIPE
Le participe s’appelle ainsi parce qu’il indique que l’on participe à
l’action dans le présent (participe présent) ou que l’on a participé
à l’action dans le passé (participe passé).

}} EXEMPLE : L’enfant obéissant à ses parents manifeste sa


disponibilité.
Dans cet exemple, le participe présent obéissant indique que
l’enfant fait l’action d’obéir, qu’il participe à cette action dans
le temps présent.
}} EXEMPLE : La jeune fille appliquée réussit dans ses études.
Le participe passé appliquée indique dans cet exemple que la
jeune fille a participé à l’action de s’appliquer dans un temps passé.
Nous remarquons ici que le participe passé ressemble à un
adjectif qualificatif. Comparez ces phrases :
La jeune fille appliquée réussit dans ses études.
(La jeune fille qui est appliquée réussit dans ses études.)
La jeune fille sérieuse réussit dans ses études.
(La jeune fille qui est sérieuse réussit dans ses études.)
Comme l’adjectif qualificatif, le participe passé peut donner
une qualité au nom auquel il se rapporte.
Par ailleurs, le participe, présent ou passé, contribue à former
d’autres temps. Comme nous l’avons déjà vu, le participe pré-
sent sert à former :
l’indicatif présent (trois personnes du pluriel)
l’indicatif imparfait et le subjonctif présent.
De son côté, le participe passé sert à former les temps
composés ; il s’ajoute alors à l’auxiliaire avoir ou être.

80

20140829-LGE-IN.indd 80 19-02-05 15:11


Le verbe

}} EXEMPLES : J’avais mangé. J’étais rendu.


auxiliaire participe passé

GRAMMAIRE
+
avoir ou être du verbe conjugué
L’auxiliaire se conjugue aux trois personnes.
Le participe passé peut se terminer en é, u, ert, i, is et it, et
il s’accorde selon des règles que nous expliquerons dans les
pages qui suivent.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} L’ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ P. 204
NOTE
Pour distinguer le participe passé de l’infinitif présent, vérifiez
toujours le sens de la phrase. Demandez-vous si l’action a été
accomplie dans un temps passé (participe passé) ou si elle va
s’accomplir dans un temps futur (infinitif présent).
}} EXEMPLE : Louise s’est améliorée.
Pouvons-nous dire ici que Louise a déjà connu une amélio­
ration ? Bien sûr. Et puisque l’amélioration a eu lieu dans le
passé, j’emploie le participe passé avec é comme terminaison.
(Pour ce qui est de l’accord du participe, nous verrons très
bientôt ce qu’il en est.)
}} EXEMPLE : Louise veut s’améliorer.
Dans cet exemple, pouvons-nous dire que Louise a déjà
connu une amélioration ? Pas du tout. L’amélioration n’ayant EXERCICES
pas eu lieu, je ne peux pas employer le participe passé.
L’amélioration ne peut se produire que dans le futur ;
j’emploierai donc l’infinitif présent, qui se termine en ER.
Maintenant que nous pouvons reconnaître nos participes
passés, voyons en détail comment ils s’accordent. Ils peuvent
être utilisés :
seuls ;
avec l’auxiliaire être ;
INDEX

avec l’auxiliaire avoir.


Si le participe passé est utilisé seul ou avec l’auxiliaire être, il
s’accorde comme un adjectif, c’est-à-dire avec le nom auquel
il se rapporte.

81

20140829-LGE-IN.indd 81 19-02-05 15:11


Le verbe

LE PARTICIPE PASSÉ UTILISÉ P. 204, 206


SANS AUXILIAIRE 207, 208
}} EXEMPLE : La lumière allumée nous éclaire. (qui a été allumée)
Dans ce premier exemple, l’action d’allumer la lumière a déjà eu
lieu. Nous avons donc affaire à un participe passé, ici employé
seul ; il s’accorde en genre et en nombre avec le nom lumière.
}} EXEMPLE : Partis de bon matin, nos amis marcheront
jusqu’au soir.
L’action a eu lieu dans un temps passé. Partis est donc un
participe passé employé seul qui s’accorde en genre et en
nombre avec le nom auquel il se rapporte.
}} EXEMPLE : Rafraîchie par la rosée, la plante se redresse
rapidement.
Le mot rafraîchie vient du verbe rafraîchir. Le mot redresse
vient du verbe redresser.
Qui fait l’action ? Où est le sujet ? Qu’est-ce qui se redresse ?
C’est la plante. Qu’est-ce qui a été rafraîchi ? C’est encore la
plante. Et comme l’action de rafraîchir a eu lieu dans le passé,
le mot rafraîchie est un participe passé qui s’accorde comme
un adjectif qualificatif en genre et en nombre avec le sujet
plante (nom féminin singulier).

LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ P. 205, 206


DE L’AUXILIAIRE ÊTRE 207, 208
}} EXEMPLE : La lumière est allumée.
Le participe passé allumée est ici accompagné de l’auxiliaire
être. Il s’accorde comme un adjectif qualificatif. Dans cet
exemple, le nom lumière est féminin singulier ; le participe
passé se met donc au féminin singulier.
}} EXEMPLE : Nos invités sont partis en fin de soirée.
Le participe passé partis est utilisé avec l’auxiliaire être.
Il s’accorde comme un adjectif qualificatif, en genre et en
nombre avec le nom auquel il se rapporte. Puisque ce sont
les invités (nom masculin pluriel) qui sont partis, le participe
passé se met lui aussi au masculin pluriel.

82

20140829-LGE-IN.indd 82 19-02-05 15:11


Le verbe

Le pronom indéfini on
Quand le participe passé précédé de l’auxiliaire être se

GRAMMAIRE
rapporte au pronom indéfini on, ce participe passé se met
habituellement au masculin singulier.
}} EXEMPLE : On vit heureux quand on est satisfait de ce qu’on a.
Dans cet exemple, le pronom on ne désigne personne en
particulier ; il peut aussi bien remplacer une ou plusieurs
personnes. Le participe passé satisfait se met alors au

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
masculin singulier.
Toutefois, quand il est évident que le pronom on remplace
un nom féminin ou un nom désignant plusieurs personnes
déjà mentionnées, le participe passé s’accorde en genre et en
nombre avec ce nom.
}} EXEMPLE : Comme personnes âgées, on était enchantées
de notre soirée.
Dans cet exemple, le pronom on remplace personnes âgées,
féminin pluriel. Le participe passé enchantées accompagné de
l’auxiliaire être s’accorde avec le nom personnes, féminin pluriel.

LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ P. 206, 207


DE L’AUXILIAIRE AVOIR 208
Lorsque le complément d’objet direct est placé
devant le participe passé EXERCICES
Le seul cas où le participe passé s’accorde quand il est accom-
pagné de l’auxiliaire avoir, c’est lorsqu’il se rapporte à un
complément d’objet direct placé devant lui. Le participe passé
s’accorde alors en genre et en nombre avec ce complément
d’objet direct.
Quelques exemples vont nous aider à comprendre l’accord du
participe passé en pareil cas.
INDEX

}} EXEMPLE : Les pommes que nous avons mangées


étaient succulentes.
Nous reconnaissons ici l’auxiliaire avoir et le verbe manger au
participe passé.

83

20140829-LGE-IN.indd 83 19-02-05 15:11


Le verbe

Posons-nous la question suivante : « Nous avons mangé


quoi ? » La réponse à cette question est que, pronom relatif
complément d’objet direct mis pour l’antécédent pommes, qui
est féminin pluriel. Le complément d’objet direct que étant
placé devant le participe passé, celui-ci s’accorde et se met lui
aussi au féminin pluriel.
}} EXEMPLE : La table que vous avez garnie vous mérite des
félicitations.
Vous avez garni quoi ? Que, complément d’objet direct mis pour
table. Le complément d’objet direct étant placé devant le par-
ticipe passé, celui-ci s’accorde ; nous avons donc garnie, qui est
féminin singulier comme le nom table auquel il se rapporte.

Lorsque le complément d’objet direct est placé


après le participe passé
Quand le participe passé se rapporte à un complément d’objet
direct placé après lui, il ne s’accorde pas.
}} EXEMPLE : Les filles ont mangé des pêches.
Les filles ont mangé quoi ? Des pêches. Le complément d’objet
direct pêches est placé après le participe passé ; celui-ci ne
s’accorde donc pas.

Lorsqu’il n’y a pas de complément d’objet direct


Quand il n’y a pas de complément d’objet direct, le participe
passé ne s’accorde pas.
}} EXEMPLE : Tous les enfants ont bien mangé.
Les enfants ont mangé quoi ? La phrase ne le dit pas ; il n’y
a pas de complément d’objet direct. Le participe passé ne
s’accordera donc pas.
Nous pourrions résumer ainsi les trois cas du participe passé :
Si le participe passé n’a pas d’auxiliaire, il s’accorde en genre
et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Il a une fonc-
tion d’adjectif qualificatif.
}} EXEMPLE : Épuisées de fatigue, ces couturières ont
besoin d’un bon repos.

84

20140829-LGE-IN.indd 84 19-02-05 15:11


Le verbe

Si le participe passé est accompagné de l’auxiliaire être, il


s’accorde comme un attribut, en genre et en nombre avec le

GRAMMAIRE
sujet du verbe. (Le sujet est un nom ou un pronom.)
}} EXEMPLE : Au printemps, les champs sont ensemencés
dans l’espoir d’une récolte abondante.
Si le participe passé est accompagné de l’auxiliaire avoir,
il s’accorde seulement s’il y a un complément d’objet direct
(c.o.d.) placé devant ce participe passé. Il prend alors le genre
et le nombre du nom ou du pronom auquel il se rapporte.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLE : Toutes les friandises que nous avons
achetées, nous les avons mangées.
NOTE P. 204
Il importe de distinguer le participe passé de l’indicatif présent. Pour
écrire correctement un participe passé – comme n’importe quel
autre mot –, il est très important de savoir à quoi nous avons affaire.
Voici trois exemples qui vont nous en convaincre.

}} EXEMPLE : L’enfant réfléchi travaille sérieusement.

(nom) (verbe) (verbe) (adverbe)


(adj. qual.)
Chaque phrase renferme un verbe conjugué à la 1re, à la 2e
ou à la 3e personne du singulier ou du pluriel (à moins qu’il
ne soit sous-entendu). Je sais aussi qu’un verbe conjugué EXERCICES
exprime habituellement une action, ce qui veut dire que
quelqu’un doit faire cette action.
Dans notre exemple, le sens de la phrase nous dit très claire-
ment que l’enfant fait l’action de travailler. Le verbe travaille
est donc conjugué et s’accorde avec le sujet enfant, qui fait
cette action. Comme on parle de cet enfant, le verbe travaille
est à la 3e personne du singulier, avec la terminaison e. (Voir le
INDEX

tableau de l’indicatif présent des verbes en ER à la page 70.)


Mais qu’en est-il de réfléchi ? S’agit-il aussi d’un verbe
conjugué ? Si oui, un sujet doit faire l’action qu’il exprime, ce
qui n’est pas le cas. Ici, réfléchi exprime plutôt une qualité

85

20140829-LGE-IN.indd 85 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

qu’on attribue à l’enfant. Il agit comme une sorte d’adjectif


qualificatif et s’accorde donc en genre et en nombre avec le
nom qu’il qualifie.
}} EXEMPLE : L’enfant réfléchit avant de répondre.
Revoici le verbe réfléchir. Est-il conjugué, cette fois ?
Posons-nous la question : « Qui fait l’action de réfléchir ? »
C’est l’enfant, sujet du verbe à la 3e personne du singulier.
Nous avons ici un verbe en IR (issons) du 2e groupe à
l’indicatif présent qui demande une terminaison en t (voir le
tableau de la page 70).
}} EXEMPLE : L’enfant a réfléchi avant de répondre.
Toujours le verbe réfléchir. En disant : « L’enfant a réfléchi »,
j’affirme que l’enfant a fait l’action de réfléchir dans le
passé. Le verbe est ici à un temps composé ; il est formé de
l’auxiliaire avoir et d’un participe passé (réfléchi).
En présence de l’auxiliaire avoir, je cherche si le verbe a
un complément d’objet direct placé devant lui ; je pose la
question : « L’enfant a réfléchi quoi ? » Je n’ai pas de réponse ;
le participe passé ne s’accorde donc pas.

LES FORMES P. 203


DU VERBE
Disons simplement que la forme du verbe, c’est la façon dont le
verbe est employé. Un verbe peut être utilisé à la forme active,
passive, impersonnelle ou pronominale.

La forme active P. 225


Le sujet fait l’action que le verbe exprime.
}} EXEMPLE : Un chauffeur conduit des enfants.
Pour accorder le verbe conduire, qui est conjugué, posons-
nous la question habituelle : « Qui fait l’action de conduire les
enfants ? » C’est le chauffeur. Le verbe est ici à la forme active
parce que le sujet fait l’action exprimée par le verbe. C’est bien
le chauffeur qui fait l’action de conduire les enfants.

86

20140829-LGE-IN.indd 86 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

NOTE
Les grammairiens (Bescherelle, Grevisse ou Galichet) utilisent tantôt

GRAMMAIRE
l’expression « voix », tantôt l’expression « forme ». Nous avons choisi
cette dernière.

La forme passive
Le sujet subit l’action que le verbe exprime.
}} EXEMPLE : Les enfants sont conduits par un chauffeur.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Dans cet exemple, nous remarquons que ce ne sont pas les
enfants qui font l’action de conduire. Posons-nous la question :
« Qui est-ce qui sont conduits ? » Ce sont les enfants. Le
sujet de sont conduits est donc enfants. Comme les enfants
subissent l’action exprimée par le verbe, nous avons un
verbe à la forme passive. C’est le chauffeur qui fait l’action de
conduire les enfants ; chauffeur est ici le complément d’agent,
c’est-à-dire celui qui agit.
La forme impersonnelle
Le pronom il ne représente personne. (C’est pourquoi on l’appelle
sujet apparent)
}} EXEMPLE : Il arrive qu’il pleuve plusieurs jours d’affilée.
Nous voyons ici que il ne représente ni une personne ni une
chose et qu’il ne fait pas vraiment l’action exprimée par le
verbe. Il s’agit donc d’un verbe à la forme impersonnelle. EXERCICES

La forme pronominale P. 210


Un verbe est à la forme pronominale quand le pronom complé-
ment désigne le même être ou la même chose que le sujet.
}} EXEMPLE : Les mannequins se regardent dans le miroir.
Dans cet exemple, mannequins et se représentent les mêmes
personnes.
INDEX

Nous reconnaissons qu’un verbe est à la forme pronominale


quand nous avons :
je me ; tu te ; il se ; elle se ;
nous nous ; vous vous ; ils se ; elles se.

87

20140829-LGE-IN.indd 87 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

Singulier Pluriel
sujet complément sujet complément
je me nous nous
tu te vous vous
il se ils se
elle se elles se

}} EXEMPLE : Je me promène.
[Verbe à la forme pronominale, temps simple.]
Je me suis promené.
[Verbe à la forme pronominale, temps composé.]
Le pronom complément me et le sujet je désignent le même
être. Nous avons donc un verbe à la forme pronominale.

}} LE PARTICIPE PASSÉ D’UN P. 210


VERBE À LA FORME PRONOMINALE
Quand un verbe est employé à la forme pronominale, il faut
d’abord et avant tout se poser la question : « Est-il toujours à
la forme pronominale ? » pour savoir comment accorder son
participe passé.

}} EXEMPLE : Ils se sont absentés de la course.


Avant de répondre à notre question, rappelons qu’un verbe
peut être employé à la forme active ou à la forme passive.

À la forme active, le sujet fait l’action.


}} EXEMPLE : La femme signe la lettre.
[Le sujet femme fait l’action de signer.]

À la forme passive, le sujet subit l’action.


}} EXEMPLE : La lettre est signée par la femme.
[Le sujet lettre ne fait pas l’action de signer.]

88

20140829-LGE-IN.indd 88 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

LES VERBES ESSENTIELLEMENT


PRONOMINAUX

GRAMMAIRE
Revenons maintenant à l’exemple de départ :

}} EXEMPLE : Ils se sont absentés de la course.

Posons-nous la question : « Le verbe s’absenter est-il

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
toujours pronominal ? » Peut-on employer ce verbe à la
forme active comme dans « J’absente mon frère » ? Non.

Le verbe s’absenter est donc un verbe essentiellement


pronominal. Cela signifie que le verbe s’absenter s’emploie
toujours à la forme pronominale.

Le participe passé d’un verbe essentiellement pronominal


s’accorde comme un adjectif attribut, en genre et en nombre
avec le sujet du verbe.

Reprenons notre exemple :

}} EXEMPLE : Ils se sont absentés de la course.


EXERCICES
Absentés est attribut de ils. Le participe passé se met donc
au masculin pluriel.

}} EXEMPLE : Ces dames se sont méfiées de leurs voisins.

Question : « Le verbe se méfier est-il toujours pronominal ? »

Réponse : Oui. Le verbe se méfier est toujours employé à la


INDEX

forme pronominale.

Le participe passé méfiées s’accorde donc comme un adjectif


attribut avec le sujet dames, au féminin pluriel.

89

20140829-LGE-IN.indd 89 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

Certains verbes ne se conjugent qu’à la forme pronominale. Voici


une liste non exhaustive de verbes essentiellement pronominaux :
s’absenter s’abstenir s’accouder s’accroupir
s’acoquiner s’affairer s’agenouiller s’amouracher
se blottir se chamailler se déhancher se démener
se désister s’ébattre s’écrier s’écrouler
s’efforcer s’égosiller s’emparer s’empiffrer
s’empresser s’enfuir s’enquérir s’envoler
s’époumoner s’éprendre s’évader s’évanouir
s’ingénier s’insurger se lamenter se méfier
se raviser se rebeller se réfugier se repentir
se soucier se souvenir se suicider s’immiscer
Ils sont toujours accompagnés de l’auxiliaire être et leur
participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le
sujet du verbe.

LES VERBES ACCIDENTELLEMENT


PRONOMINAUX
Si, à la question « Ce verbe est-il toujours à la forme pronomi-
nale ? » la réponse est non, c’est parce que ce verbe peut aussi
s’employer à la forme active. Nous dirons alors que ce verbe
est accidentellement pronominal.
}} EXEMPLE : Ces jeunes filles se sont promenées à
bicyclette.
Le verbe promener peut s’employer à la forme active, car son
sujet peut faire l’action de promener, comme dans « Le guide
promène les touristes. » Le verbe promener n’est donc pas
toujours à la forme pronominale.
Quand le verbe est accidentellement pronominal, nous pouvons
remplacer l’auxiliaire être par l’auxiliaire avoir et chercher le
complément d’objet direct. Posons donc la question : « Ces
jeunes filles ont promené qui ? » La réponse est se, c.o.d.
placé devant le participe passé. Par conséquent, le participe
passé s’accorde en genre et en nombre avec se, mis pour
filles, féminin pluriel, ce qui donne « promenées ».

90

20140829-LGE-IN.indd 90 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

}} EXEMPLE : Les boxeurs se sont cassé le nez en livrant


leur combat.

GRAMMAIRE
[c.o.i.] [c.o.d.]
Posons notre question : « Le verbe casser est-il toujours à la
forme pronominale ? » La réponse est non. En effet, le verbe
casser peut aussi s’employer à la forme active, comme dans
« Jules a cassé le miroir. »
Remplaçons l’auxiliaire être par l’auxiliaire avoir et cherchons

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
le complément d’objet direct : « Les boxeurs ont cassé quoi ? »
Le nez. Le c.o.d. est placé après le participe passé ; celui-ci ne
s’accorde donc pas.
Par ailleurs, en posant la question : « Les boxeurs ont cassé le
nez de qui ? » on se rend compte que dans ce cas, se n’est pas
c.o.d., mais c.o.i. Ils ont cassé le nez de se, mis pour boxeurs.
}} EXEMPLE : Ils se sont blessés à la jambe en tombant.
Le verbe blesser est-il toujours pronominal ? Non, car on peut
dire, à la forme active : « J’ai blessé mon ami. »
Nous remplaçons donc l’auxiliaire être (sont) par l’auxiliaire
avoir (ont) et nous posons la question : « Ils ont blessé qui ? »
Se, c.o.d. placé avant le participe passé ; celui-ci s’accorde
donc en genre et en nombre avec se, mis pour Ils.

IMPORTANT EXERCICES
Certains verbes, qu’ils soient à la forme active ou pronomi-
nale, n’ont jamais de complément d’objet direct. Il en est ainsi
des verbes nuire, plaire, succéder, ressembler, mentir et
rire : on nuit, on plaît, on succède, on ressemble et on ment à
quelqu’un ; on rit de quelqu’un ou de quelque chose.
}} EXEMPLES : Sa négligence et son mauvais caractère ont
nui à son image [c.o.i.].
La fille aînée a succédé à son père [c.o.i.].
INDEX

Je ressemblais à mon frère [c.o.i.].


Nous avons ri de ses farces [c.o.i.].
Les filles avaient vraiment menti. [Le verbe
menti n’a pas de c.o.d.]

91

20140829-LGE-IN.indd 91 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

De plus, ces verbes sont tous accidentellement pronominaux


puisqu’ils se conjuguent aussi à la forme active. Voici des
exemples où ils sont employés à la forme pronominale.

}} EXEMPLES : Les danseurs se sont plu dans leur activité.


Pendant des siècles, les rois se sont succédé
sur le trône.
IMPORTANT
En remplaçant l’auxiliaire être par l’auxiliaire avoir, c’est en
vain que nous chercherons le complément d’objet direct de
ces verbes puisqu’ils n’en ont jamais. Et le participe passé des
verbes qui n’ont jamais de complément d’objet direct est tou-
jours invariable, que ce soit à la forme active ou pronominale.
}} EXEMPLES : Nous pensions qu’ils nous aideraient ; ils nous
ont plutôt nui. [forme active]
À la fin de la partie, les joueurs se sont nui.
[forme pronominale]

Le participe passé nui n’a jamais de c.o.d. : il ne s’accordera


jamais. (Voir l’explication sur les verbes transitifs et intransi-
tifs, page 102.)

LE PARTICIPE PASSÉ P. 212


SUIVI D’UN INFINITIF
Pour savoir comment accorder un participe passé suivi d’un
infinitif, il faut se poser la question suivante : « Le pronom placé
devant le verbe conjugué est-il complément d’objet direct de ce
verbe ou plutôt de l’infinitif qui suit ce verbe conjugué ? »
Appliquons ce raisonnement à quelques exemples pour y voir
plus clair.
}} EXEMPLE : Les arbres que j’ai vus grandir ont été coupés
hier.
Posons-nous d’abord la question : « Est-ce que les arbres
grandissaient ? » Oui.

92

20140829-LGE-IN.indd 92 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

J’ai vu quoi ? J’ai vu que, mis pour arbres. Le participe passé


vus s’accorde alors en genre et en nombre avec le pronom

GRAMMAIRE
relatif que ; nous devons donc le mettre au masculin pluriel.
}} EXEMPLE : Les arbres que j’ai vu couper étaient tous
pourris.
Posons-nous encore la question : « Est-ce que les arbres
coupaient ? » Non.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
J’ai vu quoi ? J’ai vu couper. Le verbe couper est complément
d’objet direct et placé après le participe passé vu ; celui-ci ne
s’accorde donc pas. De plus, à la question : « J’ai vu couper
quoi ? » La réponse est que, mis pour arbres ; que est donc
complément d’objet direct du verbe couper, et non du verbe
conjugué voir (vu).
}} EXEMPLE : Les personnes que j’ai vues applaudir sont
reparties très fières de leur soirée.
Pourquoi le participe passé vues s’accorde-t-il dans cet
exemple ? Reprenons notre démarche. J’ai vu qui ? Que, mis
pour personnes. Les personnes font-elles l’action d’applaudir ?
Oui. Le participe passé vues s’accorde donc avec le pronom
que mis pour personnes ; il se met au féminin pluriel.
EXERCICES
}} EXEMPLE : Les personnes que j’ai fait engager
semblaient compétentes.
J’ai fait quoi ? Engager. Le verbe engager est complément
d’objet direct du verbe ai fait. Il est placé après le participe
passé fait ; celui-ci ne s’accorde donc pas. J’ai fait engager
qui ? Que mis pour personnes. Que est donc complément
d’objet direct de l’infinitif engager, et non du verbe faire
INDEX

(ai fait).
Encore une fois, nous constatons que pour bien écrire le
français, il faut en comprendre le sens et le fonctionnement.

93

20140829-LGE-IN.indd 93 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

LES PARTICIPES PASSÉS P. 213


DÛ, CRU, PU, SU, VOULU, ETC.
Ces participes passés restent invariables quand le complément
d’objet direct est sous-entendu (après le participe passé).
Voyons trois exemples.
}} EXEMPLE : Il n’a pas payé toutes les sommes qu’il aurait dû.
Il aurait dû quoi ? Payer, complément d’objet direct sous-
entendu placé après le participe passé. Dû est donc invariable.
Poursuivons le raisonnement. Il aurait dû payer quoi ? Qu’
mis pour sommes. Qu’ est donc complément d’objet direct du
verbe payer (sous-entendu).
}} EXEMPLE : Je lui ai rendu tous les services que j’ai pu.
J’ai pu quoi ? Rendre, complément d’objet direct sous-entendu
placé après le participe passé. Pu est donc invariable.
Et j’ai pu rendre quoi ? Que mis pour services. Que est
complé­ment d’objet direct du verbe rendre (sous-entendu).
}} EXEMPLE : Je lui ai chanté toutes les chansons qu’il a
voulu.
Il a voulu quoi ? Que je lui chante, complément d’objet direct
sous-entendu placé après le participe passé. Voulu ne varie
donc pas.

LES PARTICIPES PASSÉS COÛTÉ, P. 214


VALU, PESÉ, DORMI, RÉGNÉ, VÉCU, ETC.
Les participes passés de cette catégorie de verbes sont générale-
ment invariables, car les compléments auxquels ils sont reliés ne
sont pas des compléments d’objet direct, mais bien des complé-
ments circonstanciels (de prix, de durée, de distance, etc.).
Les six cents dollars que ce meuble m’a coûté.
(combien d’argent ?)
J’ai profité des treize heures que j’ai dormi.
(combien de temps ?)
Les vingt kilogrammes que ce colis a pesé.
(quel poids ?)

94

20140829-LGE-IN.indd 94 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

Certains de ces verbes peuvent cependant avoir un complé-


ment d’objet direct.

GRAMMAIRE
}} EXEMPLE : Les paquets que j’ai pesés étaient lourds.
J’ai pesé quoi ? Que, mis pour paquets. Le complément d’objet
direct est placé devant le verbe conjugué ; le participe passé
s’accorde donc.
}} EXEMPLE : Les avantages que ce travail lui a valus furent
appréciables.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Ce travail lui a valu quoi ? Que, mis pour avantages. Le
complément d’objet direct est placé devant le participe passé ;
celui-ci s’accorde donc.

LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ DE EN P. 215


En règle générale, les grammairiens s’accordent à dire que le
participe passé précédé de en est invariable parce que en est un
pronom neutre et partitif qui signifie « de cela ».
}} EXEMPLE : Chacun m’a offert ses services, mais per-
sonne ne m’en a rendu. (Personne ne m’a
rendu de cela, pronom neutre.)
S’il y a un adverbe de quantité devant en, le participe passé
reste également invariable.
EXERCICES
}} EXEMPLES : Des pommiers expédiés, combien en avez-
vous planté ?
Des conseils, plus ils en ont eu, moins ils en
ont profité. (On profite de quoi ? c.o.i.)

CAS PARTICULIER
Si un autre pronom que en agit comme complément d’objet
direct, le participe passé s’accorde avec ce complément d’objet
INDEX

direct.
}} EXEMPLE : Cette maison est plus jolie que la description
qu’on m’en avait donnée. (On m’avait donné
quoi ? Qu’ mis pour description.)

95

20140829-LGE-IN.indd 95 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

}} LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ P. 215


DU PRONOM PERSONNEL L’
Le participe passé précédé du pronom personnel l’ est invariable
si ce pronom signifie cela (neutre).
}} EXEMPLE : La maladie est plus grave que nous l’avions
imaginé.
Nous avions imaginé non pas la maladie, mais l’ (cela), c’est-
à-dire le fait qu’elle était grave.
Il importe cependant de faire la distinction entre ce cas et celui
qui suit.
}} EXEMPLE : La jeune fille a souri quand je l’ai regardée.
J’ai regardé qui ? L’, mis pour jeune fille. Le participe passé
s’accorde avec le complément d’objet direct placé devant lui ; il
est donc au féminin singulier.

}} LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ P. 216


DE LE PEU
Deux cas peuvent se présenter.
Le participe passé précédé de le peu s’accorde avec le
complément de le peu si cette expression exprime une petite
quantité ou une quantité suffisante. Il faut donc bien examiner
le sens de la phrase.
}} EXEMPLE : Le peu d’efforts qu’il a fournis lui ont suffi
pour réussir.
Dans ce cas, si l’individu a réussi, c’est qu’il a fourni suffi-
samment d’efforts. Il a fourni quoi ? Qu’, mis pour efforts. Le
participe passé fournis s’accorde avec le complément d’objet
direct qu’ placé devant lui.
Le participe passé précédé de le peu ne varie pas si cette expres-
sion exprime le manque ou l’ insuffisance.
}} EXEMPLE : Le peu d’efforts qu’ils ont fourni ne leur a pas
suffi pour réussir.

96

20140829-LGE-IN.indd 96 19-02-05 15:11


Les formes du verbe

Dans ce deuxième cas, les individus ont échoué non pas


parce qu’ils ont fait des efforts, mais parce qu’ils en ont fait

GRAMMAIRE
trop peu. L’accent est mis ici sur l’insuffisance. Voilà pourquoi
le participe passé fourni et l’auxiliaire a (suffi) restent au
singulier ; ils s’accordent avec le peu, et non avec efforts.

}} LES PARTICIPES PASSÉS P. 217


CI-INCLUS, CI-JOINT ET CI-ANNEXÉ

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Ces participes passés sont souvent employés dans la correspon-
dance. La règle qui préside à leur accord est très simple.
Ils sont invariables dans les deux cas suivants :
Quand ils commencent une phrase sans inversion.
}} EXEMPLES : Ci-joint le rapport financier du mois.
Ci-inclus les pièces que vous m’avez
demandées.
Quand ils sont placés devant un nom sans déterminant.
}} EXEMPLES : Vous trouverez ci-joint copie d’une lettre
demandée dernièrement.
Je ne vous ai pas oublié ; voilà pourquoi vous
trouverez ci-annexé copie des jugements
déjà rendus.
Dans ces cas, ci-inclus, ci-joint et ci-annexé sont invariables. EXERCICES
Dans tous les autres cas, ils sont variables.
}} EXEMPLES : Vous trouverez ci-jointes toutes les pièces
justificatives demandées.
Les lettres ci-incluses vous fourniront de
précieux renseignements.

NOTE
INDEX

Quand il y a inversion, le participe passé s’accorde même s’il commence


une phrase.
}} EXEMPLE : Ci-annexées, ces recommandations devraient
vous satisfaire.

97

20140829-LGE-IN.indd 97 19-02-05 15:11


Le participe présent

}} LES PARTICIPES PASSÉS P. 218


ATTENDU, COMPRIS, EXCEPTÉ,
PASSÉ, SUPPOSÉ, VU, ETC.
Ces participes passés placés devant le nom ou le pronom
s’emploient comme préposition et sont invariables.
}} EXEMPLES : Vu les événements, nous procéderons très
rapidement.
Attendu cet accident, il ne pourra pas
participer au tournoi.
Tout a été démoli, excepté cette grange.
Si ces participes passés sont placés après le nom, ils sont
variables. Comparons la prochaine phrase à l’exemple
précédent, qui lui ressemble.
}} EXEMPLE : Tout a été démoli, cette grange exceptée.

LE PARTICIPE PRÉSENT
Le participe présent exprime une action ou un état simultané à
un autre dans un temps déterminé par le verbe principal de la
phrase. Il est toujours invariable.
Dans les exemples qui suivent, le participe présent
descendant marque l’action accomplie pendant l’action
principale (tomber) : « je suis tombé », « je tombe » ou « je
tomberai » en faisant l’action de descendre.
}} EXEMPLES : Je suis tombé hier en descendant l’escalier.
Voilà que je tombe aujourd’hui en descendant
l’escalier.
Je tomberai peut-être demain en descendant
l’escalier.
Notons ici que, malgré son nom, le participe présent ne fournit
pas d’indication temporelle en soi. Il exprime une action ou
un état dont le temps est simultané à celui du verbe principal.
Dans nos trois exemples, le verbe tomber est tour à tour au
passé, au présent et au futur.

98

20140829-LGE-IN.indd 98 19-02-05 15:11


Le participe présent

Le participe présent est toujours invariable parce qu’il appartient


à un mode impersonnel. On ne le retrouvera jamais à la 1re, ni

GRAMMAIRE
à la 2e ni à la 3e personne.
}} EXEMPLE : Les gens parlant trois langues se débrouillent
parfaitement bien.

}} L’ADJECTIF VERBAL P. 220


L’adjectif verbal tient à la fois de l’adjectif et du verbe. Il s’agit d’un
participe présent employé comme un adjectif qualifiant un nom.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
L’adjectif verbal peut avoir la fonction d’épithète ou d’attribut, et il
s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.
}} EXEMPLE : On aime les enfants obéissants.
L’adjectif verbal obéissants est ici épithète de enfants.
}} EXEMPLE : Tous les enfants ne sont pas obéissants.
Avec le verbe être, l’adjectif obéissants devient attribut de
enfants. Il prend le genre et le nombre du sujet enfants,
masculin pluriel.
Distinguons le participe présent de l’adjectif verbal.
Un mot en ant est un participe présent invariable :
s’il est précédé de la préposition en ;
}} EXEMPLE : Les deux filles se sont étouffées en mangeant.
s’il est accompagné de la négation ;
EXERCICES
}} EXEMPLE : Les invités n’arrivant pas, nous avons dû
reporter la réunion à une date ultérieure.
s’il est suivi d’un adverbe ;
}} EXEMPLE : Ces employés parlant trop ont dévoilé
certains secrets.
s’il est suivi d’un complément d’objet ou de circonstance.
}} EXEMPLE : Ces jeunes jouant au hockey se sont blessées
INDEX

involontairement.
Dans tous les autres cas, il s’agit d’un adjectif verbal.
Voici deux exemples pour nous aider à bien saisir la différence
entre le participe présent et l’adjectif verbal :

99

20140829-LGE-IN.indd 99 19-02-05 15:11


Le mode infinitif

}} EXEMPLE : Reconnaissant leur autocar, les voyageurs


s’en approchèrent.
On pourrait ici remplacer reconnaissant par une autre forme
du verbe reconnaître, par exemple, « après avoir reconnu » ou
« lorsqu’ils reconnurent ». On pourrait aussi ajouter en devant
reconnaissant. Il s’agit donc d’un participe présent.
}} EXEMPLE : Reconnaissants envers l’organisatrice, les
voyageurs la félicitèrent.
On ne pourrait pas ici remplacer reconnaissants par une
forme conjuguée du verbe reconnaître. Il s’agit donc d’un
adjectif verbal. De plus, lorsque le mot en ant peut se mettre
au féminin ou au pluriel, il s’agit toujours d’un adjectif verbal.

NOTE
Le participe présent et l’adjectif verbal ont parfois une orthographe
différente, comme excellant (p.prés.) et excellent (adj.verbal), ou
convainquant (p.prés.) et convaincant (adj.verbal).

LE MODE INFINITIF P. 219


Comme nous l’avons déjà vu, l’infinitif est la forme nominale du
verbe. (Voir la page 65.) Il exprime simplement l’action désignée
par le verbe.
L’infinitif peut être employé comme nom. Il peut donc remplir
les fonctions de sujet, d’attribut ou de complément.
}} EXEMPLE : Mentir [le mensonge] est déshonorant.
L’infinitif mentir est le sujet du verbe est.
}} EXEMPLE : Essayer [l’essai] n’est pas réussir [la
réussite].
Essayer est le sujet du verbe est et réussir est attribut
d’essayer.
}} EXEMPLE : Il ne faut pas exagérer dans le boire et le
manger.
Boire et manger sont compléments circonstanciels du verbe
exagérer.

100

20140829-LGE-IN.indd 100 19-02-05 15:11


Le mode infinitif

Comme on peut le constater dans ce dernier exemple,


lorsqu’un déterminant est placé devant un verbe à l’infinitif,

GRAMMAIRE
ce verbe devient un nom et il peut prendre la marque du
pluriel. D’ailleurs, nous disons fréquemment : les dîners,
les rires, des couchers de soleil, etc.
Employé comme mode ou comme verbe, l’infinitif a deux
temps : le présent et le passé.
}} EXEMPLES : Vous me demandez de parler [infinitif
présent].

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Je croyais avoir assez parlé [infinitif passé].
L’infinitif présent s’emploie pour le présent, l’imparfait et le
futur.
}} EXEMPLES : Il pense avoir raison. [Il pense qu’il a raison.]
Il pensait avoir raison. [Il pensait qu’il avait
raison.]
Il se taira quand il pensera ne pas avoir
raison. [Il se taira quand il pensera qu’il
n’aura pas raison.]
NOTE
Il importe de distinguer l’infinitif (nous allons chanter) du temps
composé (nous avons chanté). Le participe passé suit l’auxiliaire
avoir ou être tandis que l’infinitif présent suit le verbe conjugué.
}} EXEMPLES : Hélène a terminé ses études.
EXERCICES
Elle désire travailler cet été.
NOTE
Les prépositions à, de, par, en, pour, sans, etc. précèdent souvent
l’infinitif présent.
}} EXEMPLES : J’ai réussi à manger ; je viens de manger ; j’ai
fini par manger ; je veux en manger ; j’arrive
pour manger ; je pars sans manger.
INDEX

NOTE
L’infinitif des verbes en RE ne prend jamais la terminaison ent ni s.
}} EXEMPLE : Ces maisons, notre agent voudrait les vendre
cette semaine.

101

20140829-LGE-IN.indd 101 19-02-05 15:11


Le mode infinitif

Le verbe vendre à l’infinitif ne peut pas s’écrire vendrent ; il


n’est pas conjugué à la 3e personne du pluriel (qui s’écrit
d’ailleurs vendent). Le verbe vendre à l’infinitif ne peut pas
non plus s’écrire vendres ; le mot les devant le verbe vendre
n’est pas un déterminant, c’est un pronom personnel.

VERBE TRANSITIF  P. 221


ET INTRANSITIF
Verbe transitif direct et indirect
Qu’est-ce qu’un verbe transitif ? Un verbe est transitif quand il
amène un complément d’objet. Il établit une relation entre le sujet
et un complément d’objet direct ou indirect.
}} EXEMPLE : La jeune fille ambitieuse maîtrise la langue
française.
(sujet) (verbe) (c.o.d.)
Maîtrise est un verbe transitif direct parce qu’il introduit un
complément d’objet direct.
}} EXEMPLE : La jeune fille ambitieuse pensait à sa leçon de
français.
(sujet) (verbe) (c.o.i.)
Pensait est un verbe transitif indirect parce qu’il introduit un
complément d’objet indirect.

Verbe intransitif
Le verbe intransitif n’introduit pas de complément d’objet direct
ou indirect. Intransitif veut dire « qui n’est pas transitif ».

}} EXEMPLES : Les élèves étudient sérieusement.


Les tulipes fleurissent tôt en mai.
Nous voyons que dans chacune de ces phrases, le verbe intro-
duit un complément circonstanciel, et non un complément
d’objet direct ou indirect.

102

20140829-LGE-IN.indd 102 19-02-05 15:11


L'adverbe

NOTE
Distinguons ces trois sortes de verbes.

GRAMMAIRE
Les verbes transitifs directs introduisent un complément
d’objet direct.
Les verbes transitifs indirects introduisent un complément
d’objet indirect.
Les verbes intransitifs n’ont pas de complément d’objet direct
ou indirect, mais ils peuvent avoir ou non un complément
circonstanciel.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
L’ADVERBE  P. 222

L’adverbe est un mot qui modifie le sens d’un verbe, d’un adjectif
ou d’un autre adverbe.
L’adverbe peut préciser ou modifier le sens d’un verbe.
}} EXEMPLES : Nous chantons juste.
Nous chantons vite.
La manière de chanter n’est pas la même dans ces deux
exemples.
Voici d’autres exemples :
}} EXEMPLES : crier fort, voler bas, parler haut, apprendre
bien, vendre cher.
Dans ces exemples, fort, bas, haut, bien et cher modifient la EXERCICES
façon dont l’action exprimée par le verbe s’effectue. Ce sont
des adverbes et ils sont invariables.
Observons la différence entre les deux exemples suivants.
}} EXEMPLES : Nous chantons juste. (C’est la manière de
chanter qui est juste.)
Nous sommes justes. (C’est nous qui
sommes justes.)
INDEX

Dans le premier exemple, juste modifie le verbe chanter :


c’est un adverbe.
Dans le deuxième exemple, justes qualifie le pronom nous :
c’est un adjectif qualificatif.

103

20140829-LGE-IN.indd 103 19-02-05 15:11


L'adverbe

L’adverbe peut préciser ou modifier le sens d’un adjectif.


}} EXEMPLES : Je suis sérieux.
Je suis moins sérieux.
Je suis très sérieux.
L’adjectif sérieux est modifié par les adverbes moins et très.
L’adverbe peut préciser ou modifier le sens d’un autre
adverbe.
}} EXEMPLES : Nous chantons très juste.
Nous chantons très vite.
Au lieu de chanter juste, ce qui est bien, nous chantons très
juste, ce qui est mieux.
Observons la différence entre les deux exemples suivants :
}} EXEMPLES : Nous marchons droit. (Droit modifie la
manière de marcher ; il est adverbe et donc
invariable.)
Nous sommes droits. (Droits qualifie le
pronom nous ; il est adjectif qualificatif attri-
but et s’accorde donc en genre et en nombre.)

Différentes catégories d’adverbes


D’après le sens de la phrase, nous distinguons huit catégories
d’adverbes. Voici quelques adverbes de chaque catégorie.

Lieu ailleurs, alentour, ici, dedans, dehors, dessus,


devant, derrière, loin, proche, à côté, au-dessus,
au-dessous, au-devant, çà et là, au-delà, par-ci,
par-là, avant, après, auprès, autour, partout, où.

Temps aujourd’hui, demain, hier, jamais, toujours,


parfois, avant, après, bientôt, quelquefois,
sous peu, au plus tôt, alors, tout de suite,
auparavant, désormais, aussitôt, ensuite,
enfin, puis, souvent, encore, déjà, jadis,
longtemps, quand.

104
L'adverbe

Quantité assez, beaucoup, davantage, encore, peu à

GRAMMAIRE
peu, tout à fait, autant, tant, peu, combien,
moins, que [pour combien], tellement, presque,
plus, très.

Affirmation certes, oui, si, vraiment, d’accord, sans doute,


bien sûr, assurément, certainement, en vérité,
parfaitement.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Négation non, nullement, ne pas, non pas, ne point,
ne guère, point.

Comparaison autant, si, aussi, mieux, moins, plus, le mieux,


le moins, le meilleur.

Doute apparemment, probablement, possiblement,


peut-être.

Manière bien, mal, comment, ensemble.

}} LA FORMATION DE L’ADVERBE P. 222


Un très grand nombre d’adverbes proviennent d’adjectifs mis au
féminin singulier et suivis du suffixe MENT.
}} EXEMPLES : fier fière fièrement
nouveau nouvelle nouvellement EXERCICES
joyeux joyeuse joyeusement
franc franche franchement
Les adjectifs qui se terminent par une voyelle (é, i, u) au
masculin perdent le e muet du féminin dans la formation de
l’adverbe :
}} EXEMPLES : aisé aisément
joli joliment
INDEX

vrai vraiment
effronté effrontément
hardi hardiment
éperdu éperdument

105

20140829-LGE-IN.indd 105 19-02-05 15:11


L'adverbe

Certains adjectifs qui ne se terminent pas par é perdent aussi


le e muet du féminin, qui est alors remplacé par un é avant le
suffixe MENT. En voici quelques exemples :

}} EXEMPLES : profond profonde profondément


commun commune communément
aveugle aveuglément
énorme énormément
intense intensément
Les adverbes suivants prennent un accent circonflexe :
assidu assidûment
indu indûment
cru crûment

PARTICULARITÉS DANS L’EMPLOI


DE L’ADVERBE
En général, les adverbes n’ont pas de complément.

}} EXEMPLES : Elle voyage alentour.


Autrefois, nous chantions beaucoup.
Jacques travaille ici et Louise, là-bas.
Je l’avais mis dessus, mais je l’ai retrouvé
dessous.
Les adverbes devant et après n’ont pas de complément.
}} EXEMPLES : Je vous invite à passer devant.
Je vous le dirai après.
Si devant et après ont un complément, ils deviennent des
prépositions.
}} EXEMPLES : Veuillez passer devant moi.
Je vous le dirai après le cours.
Nous verrons bientôt qu’une préposition amène un
complément.
Certaines prépositions jointes à un nom forment par ailleurs
une locution adverbiale, un groupe de mots employé comme
un adverbe.

106

20140829-LGE-IN.indd 106 19-02-05 15:11


L'adverbe

}} EXEMPLES : à la fois, avec soin, avec force, par hasard, par


mégarde

GRAMMAIRE
Les adverbes de manière
Il existe beaucoup d’adverbes de manière. Certains adjectifs
sont pris adverbialement : parler fort, parler haut, parler bas,
parler vite, voir clair, chanter juste, chanter faux.
La majorité des adverbes de manière proviennent de l’adjectif

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
féminin.

}} EXEMPLES : généreux généreuse


généreusement
fier fière fièrement
faux fausse faussement

Les adverbes en AMMENT et EMMENT


Si l’adjectif se termine par ant ou ent, l’adverbe se formera en
ajoutant AMMENT ou EMMENT au radical.

}} EXEMPLES :
abondant constant violent prudent
abondamment constamment violemment prudemment

NOTE
Les adjectifs lent et présent se transforment en suivant la règle
EXERCICES
générale pour donner les adverbes lentement et présentement.

DEGRÉS DE SIGNIFICATION DE L’ADVERBE


Les adverbes de manière qui correspondent à des adjectifs
peuvent avoir, comme ces derniers, trois degrés de signification :
INDEX

Positif franc franchement

Comparatif plus franc plus franchement

Superlatif le plus franc le plus franchement

107

20140829-LGE-IN.indd 107 19-02-05 15:11


La préposition

Les trois adverbes de manière bien, mal et peu ont une forme
spéciale au comparatif et au superlatif :

Positif bien mal peu


Comparatif mieux pis [plus mal] moins
Superlatif le mieux [très le pis [le plus le moins
bien] mal, très mal]

LA PLACE DE L’ADVERBE
L’adverbe se place ordinairement après un verbe (à un temps
simple) ou après l’auxiliaire (à un temps composé), mais il se
place toujours devant l’adjectif ou un autre adverbe.
}} EXEMPLES : Maman souffre beaucoup, mais elle a plus
souffert cette nuit.
À son chevet, nous avons fort apprécié sa
force de caractère.
Elle a été bien patiente. Elle a supporté très
courageusement son mal.

LA PRÉPOSITION  P. 223
La préposition est un mot invariable qui introduit un complément
en établissant un rapport entre ce complément et le mot qu’il
complète. Un complément est un mot ou un groupe de mots qui
sert à compléter ma pensée.

}} EXEMPLE : Je travaille à la gare.


La préposition à établit un rapport entre le complément (gare)
et le mot complété (travaille).
Nous voyons dans cette phrase que la préposition relie le com-
plément au mot complété. Elle se place devant le complément.
Voici d’autres exemples :
Je reviens de l’école.

(mot complété) (prép.) (compl.)

108

20140829-LGE-IN.indd 108 19-02-05 15:11


La conjonction

Je retourne dans ma classe.

GRAMMAIRE
(mot complété) (prép.) (compl.)
Je marche avec mon frère.

(mot complété) (prép.) (compl.)


Je me repose pendant la nuit.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
(mot complété) (prép.) (compl.)
Remarquons que le mot complété n’est pas toujours un verbe.
Observons les exemples suivants :
Le patron de Didier se promène dans les pays chauds.

(mot complété) (prép.) (compl.) (mot complété) (prép.) (compl.)


Louise est débrouillarde par besoin.

(mot complété) (prép.) (compl.)


Comme nous le constatons, le nom peut avoir un complément,
de même que l’adjectif. La préposition établit le rapport entre
le complément et le mot complété, quelle que soit la nature de
celui-ci.
EXERCICES
LA CONJONCTION  P. 223

La conjonction est un mot invariable qui fait la jonction entre deux


mots ou groupes de mots semblables (noms, adjectifs, etc.), ou
entre deux propositions de même nature ou de nature différente.
}} EXEMPLES :
Le patineur et sa partenaire attendaient à l’urgence.
INDEX

(nom) (conj.) (nom) (mot complété) (prép.) (compl.)

109

20140829-LGE-IN.indd 109 19-02-05 15:11


La conjonction

J’ai rencontré le collègue de Marc et le directeur de la recherche.

(groupe de mots) (conj.) (groupe de mots)


Le chasseur vise le lièvre et il l’attrape.

(indép.) (conj.) (indép.)


Je sais que tu comprendras mieux ton français.

(princ.) (conj.) (sub. conjonctive c.o.d.)


Il existe deux sortes de conjonctions : la conjonction de
coordination et la conjonction de subordination.

}} LA CONJONCTION DE P. 224
COORDINATION
La conjonction de coordination sert à joindre des mots ou des
propositions de même nature.
Les conjonctions de coordination les plus usitées sont :
mais, ou, et, donc, car, ni, or et cependant.
}} EXEMPLES : J’ai un frère et une sœur.
Travailler lentement mais sûrement.
Je fais de gros efforts ; donc, j’espère réussir.

(indép.) (conj.) (indép.)

}} LA CONJONCTION DE P. 224
SUBORDINATION
La conjonction de subordination sert à joindre une proposition
subordonnée à la proposition dont elle dépend.

}} EXEMPLE :
On ne se décourage pas quand on rencontre des difficultés.

(princ.) (conj.) (sub. conjonctive compl. circ. de temps)

110

20140829-LGE-IN.indd 110 19-02-05 15:11


La conjonction

Analysons l’exemple suivant pour bien comprendre le rôle de


la conjonction de subordination.

GRAMMAIRE
}} EXEMPLE : Je sais que tu maîtriseras ton français.
Je sais est la proposition principale.
Que tu maîtriseras ton français est la proposition subordon-
née conjonctive complément d’objet direct de Je sais.
Posons la question : « Je sais quoi ? » Réponse : « Que tu
maîtriseras ton français. »

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Cette dernière proposition est subordonnée à la principale, ce
qui veut dire qu’elle dépend de la principale.
Elle est conjonctive parce qu’elle est introduite par la
conjonction que.
Elle est complément d’objet direct parce qu’elle répond à la
question : « Je sais quoi ? »
Pour qu’une proposition soit principale, il faut qu’une autre
proposition dépende d’elle.
Quelle est la conjonction de subordination la plus usitée ?
C’est que.

}} EXEMPLE :
Je veux que le succès te sourie. (N’oubliez pas le subjonctif !)
EXERCICES
(princ.) (conj.) (sub.)
Quelles sont les autres conjonctions et locutions conjonctives
(conjonctions formées de plusieurs mots) de subordination les
plus fréquemment employées ?

Temps quand, lorsque, depuis que, etc.


But afin que, pour que, etc.
INDEX

Cause parce que, puisque, etc.


Condition si, pourvu que, à condition que, etc.
Conséquence de sorte que, de manière que, etc.

111

20140829-LGE-IN.indd 111 19-02-05 15:11


L'interjection

L’INTERJECTION
Le mot interjection signifie « que l’on jette à l’intérieur de ».
L’interjection est un mot ou un ensemble de mots invariables
qu’on jette dans une conversation pour exprimer un sentiment,
attirer l’attention ou évoquer une sensation.

Voici quelques exemples d’interjections marquant :

la joie Ah ! Oh ! Bon !


la douleur Ah ! Hélas ! Aie !
la surprise Ah ! Oh ! Eh ! Bah ! Eh bien ! Eh quoi !
Comment ! Grand Dieu !
l’indignation Ha ! Ho ! He ! Oh ! Ouais ! Pouah !
la concession Soit ! Bien ! Bon !
l’appel Hé ! Ohé ! Holà !
un bruit Pouf ! Paf !
le silence Chut ! Silence !

Il existe bien d’autres interjections. Dans le langage parlé,


elles sont marquées par un changement d’intonation, tandis
que dans la langue écrite, leur signification se dégage du
contexte.
Bien qu’une interjection employée en début de phrase soit
suivie d’un point d’exclamation, le mot qui suit n’a pas à
commencer par une majuscule.

}} EXEMPLE : Ouf ! c’est fini.

112

20140829-LGE-IN.indd 112 19-02-05 15:11


LA FONCTION DU MOT

GRAMMAIRE
Le sujet
L’attribut
Le complément

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
L’épithète
L’apposition
L’apostrophe

EXERCICES
INDEX

113

20140829-LGE-IN.indd 113 19-02-05 15:11


Le sujet

Jusqu’à présent, nous avons tenté de mieux comprendre


la langue française en nous arrêtant à observer la nature
des mots qui composent la phrase. Nous avons étudié neuf
espèces de mots : le déterminant, le nom, l’adjectif qualificatif,
le pronom, le verbe, l’adverbe, la préposition, la conjonction et
l’interjection. Nous allons maintenant essayer de mieux saisir
la fonction des mots, c’est-à-dire le rôle que chaque mot joue à
l’intérieur de la phrase.

Les fonctions du mot sont :

sujet Le soleil éclaire la terre.


attribut L’électricité est l’invention du siècle.
complément La secrétaire rédige son rapport.
épithète J’ai mangé une pomme juteuse.
apposition Roger, le président de la compagnie, est en
vacances.
apostrophe Louise, viens ici immédiatement.

Voyons en détail chacune de ces fonctions. Ainsi, nous


comprendrons davantage le sens de la phrase et l’accord
grammatical des mots qui la composent. Nous saisirons
mieux la relation des mots entre eux.

LE SUJET
Qu’est-ce que le sujet ? À quoi sert-il ? Comment le trouver dans
la phrase ?
Le sujet désigne l’être ou la chose qui fait ou subit l’action
exprimée par le verbe. En règle générale, le sujet accompagne
un verbe conjugué à la 1re, à la 2e ou à la 3e personne. Pour le
trouver, nous posons la question « Qui est-ce qui ? » pour les
personnes et « Qu’est-ce qui ? » pour les choses.
Quelques exemples nous permettront de mieux saisir l’accord
du verbe avec son sujet.

114

20140829-LGE-IN.indd 114 19-02-05 15:11


Le sujet

}} LE SUJET D’UN VERBE P. 225


À LA FORME ACTIVE

GRAMMAIRE
}} EXEMPLE : Les marins aiment le vent.
Dans cette phrase, le verbe aiment exprime une action. Si je
pose la question : « Qui fait l’action d’aimer ? » la réponse est
claire : ce sont les marins. Le verbe est à la 3e personne du
pluriel parce que le sujet désigne les personnes dont on parle.
Il s’écrit donc avec la terminaison de l’indicatif présent à la

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
3e personne du pluriel d’un verbe en ER. (Voir le tableau des
terminaisons de l’indicatif présent, page 70.)
}} EXEMPLE : Dans les champs coule une rivière.
Dans cette phrase, le verbe coule exprime une action. Si je
pose la question : « Qu’est-ce qui fait l’action de couler ? » la
réponse est claire : c’est la rivière. Le verbe prend donc la
terminaison e de l’indicatif présent à la 3e personne du singulier
d’un verbe en ER.
NOTE
Que le sujet soit avant ou après le verbe, celui-ci s’accorde toujours
avec son sujet.
En règle générale, le sujet est un nom ou un pronom.
}} EXEMPLE : Mon voisin, qui travaille fort, gagne bien sa vie.
Analysons ensemble cet exemple. EXERCICES
D’abord, identifions les verbes conjugués. Combien y en a-t-il ?
Deux. Quels sont-ils ? Travaille et gagne. Et comme il y a deux
verbes conjugués, nous aurons deux sujets. Posons-nous la
question habituelle : « Qui fait l’action de gagner ? » Mon voisin.
Nous constatons que, même s’il n’est pas placé immédiatement
devant le verbe, le mot voisin est bel et bien le sujet du verbe
gagne, à la 3e personne du singulier, parce que c’est lui qui fait
l’action de gagner sa vie.
INDEX

Et qui fait l’action de travailler ? C’est qui, pronom relatif mis


pour voisin (son antécédent). Le sujet qui est à la 3e personne
et fera accorder le verbe à la 3e personne du singulier.
C’est ainsi que se raisonne l’accord du verbe avec son sujet.

115

20140829-LGE-IN.indd 115 19-02-05 15:11


Le sujet

Dans les phrases qui n’ont qu’un seul verbe conjugué, l’accord
se fait plus facilement à condition de toujours se poser la
bonne question : « Qui ou qu’est-ce qui fait l’action de... ? »

}} LE SUJET D’UN VERBE P. 226


À LA FORME PASSIVE
En présence d’un verbe conjugué à la forme passive, je pro-
cède de la même façon, mais en posant la question : « Qui ou
qu’est-ce qui subit l’action de... ? »
}} EXEMPLE : La souris a été mangée par le chat.
Comme nous avons ici une forme passive, le sujet ne fait pas
l’action ; il la subit. Analysons cet exemple.
A été mangée est à la forme passive parce que ce n’est pas le sujet
qui a fait l’action de manger, mais plutôt le complément chat.
Voyons un autre exemple pour bien saisir la différence entre
une phrase à la forme active et une phrase à la forme passive.
}} EXEMPLE : Quelques amies ont été invitées par ma cousine.

(sujet) (forme passive) (compl. d’agent)


Ce ne sont pas les amies qui ont fait l’action d’inviter. Mais ce
sont elles qui ont été invitées. Avec le verbe être, on exprime
non pas une action, mais un état.
En inversant le sujet et le complément d’agent, nous obtenons :
}} EXEMPLE : Ma cousine a invité quelques amies.
Ici, le verbe conjugué a invité exprime une action.
Le verbe avoir exprime une action tandis que le verbe être
exprime un état.
Qui a fait l’action d’inviter ? C’est ma cousine, sujet du verbe.
Ma cousine a invité qui ? Quelques amies, complément d’objet
direct du verbe.
Il importe de bien comprendre ces deux formes : active et pas-
sive. Elles nous servent à mieux saisir le sens des textes que
nous lisons.

116

20140829-LGE-IN.indd 116 19-02-05 15:11


L'attribut

L’ATTRIBUT P. 227

GRAMMAIRE
L’attribut est un mot ou un groupe de mots qui exprime, par
l’intermédiaire d’un verbe (habituellement le verbe être), une
qualité, un état ou une manière d’être attribuée à un nom ou à
un pronom.
Il se peut que nous trouvions un attribut amené par un verbe
autre que le verbe être. La qualité sera alors attribuée au sujet

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
ou au complément d’objet direct.
Prenons des exemples pour approfondir ces notions qui
peuvent nous sembler complexes.
}} EXEMPLE : Les finalistes étaient heureuses et fières d’elles.
Les qualités heureuses et fières s’adressent aux finalistes au
moyen du verbe être.
Ces adjectifs sont attributs du sujet finalistes.
}} EXEMPLE : En parcourant la grammaire, je deviens plus
confiant.
La qualité exprimée par confiant s’adresse ici à je, qui est
sujet. Confiant est donc un attribut du sujet.
}} EXEMPLE : Mon ancien associé a été désigné entrepre-
neur de l’année.
Entrepreneur de l’année est ici attribut du sujet associé. EXERCICES
}} EXEMPLE : On a désigné mon ancien associé entrepre-
neur de l’année.
Mon ancien associé est complément d’objet direct de a dési-
gné. À qui est attribuée la qualité d’entrepreneur de l’année ?
À mon ancien associé. Nous voyons donc que entrepreneur de
l’année est ici attribut du complément d’objet direct associé.
}} EXEMPLE : France est dynamique ; on l’a élue présidente
INDEX

de la chambre de commerce.
Dynamique est attribut du sujet France.
Présidente de la chambre de commerce est attribut de I’
(complément d’objet direct) mis pour France.

117

20140829-LGE-IN.indd 117 19-02-05 15:11


Le complément

LE COMPLÉMENT
Le complément est un mot ou un groupe de mots qui se joint à un
verbe, à un nom, à un adjectif, à un pronom ou à un adverbe pour
en compléter le sens.
Grâce à des exemples, nous saisirons rapidement le vrai sens du
mot complément. Trop souvent, nous employons des mots sans
connaître leur véritable signification. Avant de nous servir des
outils du français, sachons, au départ, l’usage qu’on peut en faire.
Il sera plus facile, par la suite, de les utiliser à bon escient.
Sortes de compléments :
complément du verbe, complément du nom, complément de
l’adjectif, complément du pronom, complément de l’adverbe.
Passons maintenant en revue les principales sortes de
compléments auxquelles nous porterons une attention spéciale.

}} LE COMPLÉMENT DU VERBE
Le complément du verbe est un mot ou un groupe de mots qui
complète et précise le sens de ce verbe.
Si je pose une question après un verbe, j’obtiens un complé-
ment du verbe.
}} EXEMPLE : Le caissier demande à son client son livret
de banque.

(compl. du verbe) (compl. du verbe)


Quelle question pouvons-nous ici poser après le verbe ?
D’après le sens de la phrase, deux questions sont possibles :
Le caissier demande à qui ? À son client (complément d’objet
indirect). Le caissier demande quoi ? Le livret de banque
(complément d’objet direct).
Les compléments du verbe sont :
le complément d’objet (direct ou indirect) ;
le complément circonstanciel ;
le complément d’attribution ;
le complément d’agent du verbe passif.

118

20140829-LGE-IN.indd 118 19-02-05 15:11


Le complément

LE COMPLÉMENT D’OBJET DIRECT P. 227

GRAMMAIRE
Le complément d’objet direct répond à la question Qui ? ou Quoi ?
posée après le verbe. La réponse complète le sens du verbe.
L’objet peut être une personne ou une chose.
}} EXEMPLE : L’amoureux regarde sa compagne.

(sujet) (verbe) (c.o.d.)


Qui fait l’action de regarder ? C’est l’amoureux, sujet de regarde.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Et cet amoureux regarde qui ? Il regarde sa compagne (com-
plément d’objet direct).
Comme le complément d’objet répond ici à la question Qui ?
posée après le verbe, il est un complément d’objet direct.

LE COMPLÉMENT D’OBJET INDIRECT P. 228


Le complément d’objet indirect répond à la question À qui ? À
quoi ? De qui ? ou De quoi ? posée après le verbe. Il est indirect
parce qu’il est joint au verbe par une préposition.
}} EXEMPLE : L’exilé songe souvent à sa patrie.

(sujet) (verbe) (c.o.i.)


L’exilé songe à quoi ? À sa patrie.
}} EXEMPLE : Je pense aux personnes qui manquent d’affection.

(c.o.i.) (c.o.i.) EXERCICES


Je pense à qui ? Aux personnes. Celles-ci manquent de quoi ?
D’affection.
Faisons un rapprochement entre les compléments et les verbes
transitifs directs et indirects. Certains verbes amènent en effet
plusieurs sortes de compléments. Ainsi, le verbe parler peut être :
transitif direct ;
}} EXEMPLE : Je parle le français.
INDEX

(Quoi ? complément d’objet direct)


transitif indirect.
}} EXEMPLE : Je parle au postier.
(À qui ? complément d’objet indirect)

119

20140829-LGE-IN.indd 119 19-02-05 15:11


Le complément

D’autres verbes n’ont qu’une sorte de complément.


}} EXEMPLE : Nous ressemblons à nos parents.
(À qui ? complément d’objet indirect)
Ressembler est un verbe transitif indirect.

LE COMPLÉMENT CIRCONSTANCIEL P. 228


Le complément circonstanciel est un mot ou un groupe de mots
qui précise les circonstances de l’action. Les compléments de
circonstance répondent à des questions aussi variées que : Où ?
Quand ? Comment ? et Pourquoi ? posées après le verbe.

Lieu  Où l’on est : Je demeure à Repentigny.


Où l’on va : Je me rends au théâtre.
D’où l’on vient : J’arrive de notre chalet.
Par où l’on passe : En passant par la Lorraine.
Temps Le moment où une chose se passe : L’été commence
le 21 juin.
La durée d’un événement : Il voyagea dix-sept jours.
Condition Il viendra si je l’invite.
Manière Elle conduit nerveusement.
Cause Il lit parce qu’il s’ennuie.
But Il faut manger pour vivre.
Moyen Je m’explique par des signes.

LE COMPLÉMENT D’ATTRIBUTION
Le complément d’attribution est un mot ou un groupe de mots qui
désigne le destinataire ou le bénéficiaire d’une action.
Nous trouvons le complément d’attribution en posant l’une des
questions suivantes : À qui ? Pour qui ? À qui a été attribué... ?
Le complément d’attribution est introduit par le verbe donner ou
un synonyme.
}} EXEMPLE : Je donne un conseil à François.

(c.o.d.) (compl. d’attribution)


François est complément d’attribution de donne.
}} EXEMPLE : Ils ont transmis au jubilaire leurs meilleurs vœux.

(compl. d’attribution) (c.o.d.)

120

20140829-LGE-IN.indd 120 19-02-05 15:11


Le complément

NOTE
Il faut distinguer l’attribut du complément d’attribution. L’attribut

GRAMMAIRE
exprime une manière d’être attribuée au sujet.
}} EXEMPLE : Julien est mon collègue.

(sujet) (attribut)
Julien et collègue sont le même être.

LE COMPLÉMENT D’AGENT P. 229

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Le complément d’agent est un mot ou un groupe de mots qui,
après un verbe passif et seulement après un verbe passif, indique
l’agent (être ou chose) qui fait l’action exprimée par le verbe. Le
complément d’agent est introduit par les prépositions par et de.
On emploie ordinairement par si l’on exprime une action
accomplie par l’agent.
On emploie de si l’on exprime un état ou le résultat d’une action.
}} EXEMPLES : Les visiteurs sont conduits par le chauffeur
d’autobus.
La cigogne fut invitée à dîner par le renard.
Cet événement est connu de toute la
population.
Chauffeur, renard et population sont compléments d’agent du verbe.
EN BREF
EXERCICES
Si je pose une question après un verbe, j’obtiens un complément
du verbe.

}} LE COMPLÉMENT DU NOM P. 229


Le complément du nom est un mot ou un groupe de mots qui
complète et précise le sens de ce nom.
Si je pose une question à un nom, la réponse est un complé-
ment du nom.
INDEX

}} EXEMPLE : La fille du propriétaire de I’immeuble est


partie en voyage.

(compl. du nom) (compl. du nom)

121

20140829-LGE-IN.indd 121 19-02-05 15:11


Le complément

Quelle fille ? La fille du propriétaire ; propriétaire est ici


complément du nom fille. Si j’avais dit : « La fille est partie en
voyage », je n’aurais apporté aucune précision au sujet de la
fille. Pour compléter ma pensée, j’ai ajouté « du propriétaire ».
De même, en demandant : « Quel propriétaire ? » je comprends
qu’immeuble est le complément du nom propriétaire.
Quelles espèces de mots peuvent compléter un nom, c’est-à-
dire être compléments du nom ?
Un nom peut compléter un nom.
}} EXEMPLE : Les fables de La Fontaine. (Quelles fables ?)
Un pronom peut compléter un nom.
}} EXEMPLE : La maison de celui-ci. (Quelle maison ?)
Un infinitif peut compléter un nom.
}} EXEMPLE : Une machine à laver. (Quelle machine ?)
Un adverbe peut compléter un nom.
}} EXEMPLE : La mentalité d’autrefois. (Quelle mentalité ?)
Le complément du nom peut aussi être une proposition subor-
donnée relative quand le pronom relatif a un antécédent.
}} EXEMPLE : La maison que vous voyez là-bas est à vendre.
En posant la question : « Quelle maison ? » j’obtiens comme
réponse : « (Celle) que vous voyez là-bas. » Dans cette
réponse, nous trouvons un verbe conjugué. Nous avons donc
une subordonnée qui dépend de la proposition principale.
Cette subordonnée est relative parce qu’elle est introduite par
un pronom relatif. Toute cette proposition subordonnée rela-
tive complète le nom maison.

}} LE COMPLÉMENT P. 230
DE L’ADJECTIF
Le complément de l’adjectif est un mot ou un groupe de mots qui
complète et précise le sens de cet adjectif.
Si je pose une question à un adjectif, la réponse que j’obtiens
est le complément de l’adjectif.

122

20140829-LGE-IN.indd 122 19-02-05 15:11


Le complément

}} EXEMPLE : Un panier plein de fleurs.

GRAMMAIRE
(compl. de l’adj.)
Dans cette phrase, le mot fleurs est complément de l’adjectif
plein. (Plein de quoi ?)
Prenons un autre exemple. Si je dis : « Ils sont incapables », j’ai
une phrase dont le sens est très général. Mais si je dis : « Ils
sont incapables de parler », je complète l’adjectif incapables.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Parler est complément de l’adjectif incapables.
Il se peut que le complément de l’adjectif soit une proposition
contenant un verbe conjugué.
}} EXEMPLE : Êtes-vous heureux que votre porte-monnaie
ait été retrouvé ?
Posons une question à l’adjectif : « Heureux de quoi ? » La
réponse, que votre porte-monnaie ait été retrouvé, est le
complément de l’adjectif heureux.
Notons la différence entre les deux compléments qui suivent :
Les personnes se moquèrent (de qui ?) d’elle
(complément d’objet indirect).
Les personnes sont jalouses (de qui ?) d’elle
(complément de l’adjectif).
La même question a été posée : « De qui ? » Dans un premier EXERCICES
cas, la question est posée à un verbe. On obtient alors un
complément du verbe. Dans le deuxième cas, la question est
posée à un adjectif. On obtient alors un complément de l’adjectif.

EN BREF
Résumons ici les grandes lignes de ce que nous venons
de voir sur les compléments :
Si je pose une question après un verbe, j’obtiens un complément
INDEX

du verbe.
Si je pose une question à un nom, j’obtiens un complément du nom.
Si je pose une question à un adjectif, j’obtiens un complément
de l’adjectif.

123

20140829-LGE-IN.indd 123 19-02-05 15:11


L’ÉPITHÈTE / L’APPOSITION

L’ÉPITHÈTE P. 230
L’épithète est un mot ajouté à un nom ou à un pronom pour le
qualifier sans l’aide d’un verbe. Ce mot est le plus souvent placé
près du nom qu’il qualifie.

}} EXEMPLE : Ma petite ville natale me rappelle de bons


souvenirs.

(ép.) (ép.) (ép.)


Les mots petite et natale donnent une qualité au nom ville et
bons qualifie le nom souvenirs sans se servir d’un verbe. Ce
sont des épithètes.

}} EXEMPLE : Le drapeau rouge flotte au haut du mât.


Le mot rouge donne une qualité au nom drapeau sans l’inter-
médiaire d’un verbe. Il est épithète de drapeau. Si j’avais dit :
« Le drapeau est rouge », la qualité aurait été attribuée au
nom drapeau avec l’aide du verbe être. Rouge aurait alors été
attribut de drapeau.

L’APPOSITION P. 230
L’apposition est un nom, un pronom, un infinitif ou une proposition
placé à côté d’un autre nom pour le préciser. Elle désigne toujours
le même être ou la même chose que le nom qu’elle complète.

}} EXEMPLES : Paris, Ville lumière, est fascinante.

(apposition)
Le mois de juillet.

(apposition)
Attention ! C’est différent si je dis :
Ma déclaration de revenus.
Revenus est ici complément du nom déclaration, car il répond
à la question : « Quelle déclaration ? » De plus, revenus ne

124

20140829-LGE-IN.indd 124 19-02-05 15:11


L'apostrophe

désigne pas la même chose que déclaration ; il ne s’agit donc


pas d’une apposition.

GRAMMAIRE
Pour bien comprendre l’apposition, analysons les exemples
suivants.

}} EXEMPLE : Jacques Cartier, découvreur du Canada,


planta une croix à Gaspé en 1534.
Le découvreur du Canada et Jacques Cartier sont le même individu.
Découvreur du Canada est une apposition de Jacques Cartier.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLE : Félix Leclerc, auteur d’Adagio, s’est distingué
dans la chanson québécoise.
Quand je parle de l’auteur d’Adagio, je parle de Félix Leclerc ;
auteur d’Adagio désigne la même personne et est donc une
apposition de Félix Leclerc.

L’APOSTROPHE P. 231
Le mot en apostrophe est un mot qui sert à interpeller directe-
ment un être ou une chose personnifiée.

}} EXEMPLE : Irène, écoute.

(apostrophe)
Irène est un nom mis en apostrophe.
EXERCICES
Observons la distinction entre ces deux exemples :
Irène sourit.
et
Irène, souris.
Dans le premier exemple, on indique qu’Irène fait l’action
de sourire ; le verbe est à l’indicatif présent, à la 3e personne
du singulier.
INDEX

Dans le deuxième exemple, l’interlocuteur donne un ordre.


C’est pourquoi le verbe est au mode impératif. Dans cet
exemple, Irène est un nom mis en apostrophe ; l’interlocu-
teur s’adresse directement à elle.

125

20140829-LGE-IN.indd 125 19-02-05 15:11


QUELQUES DIFFICULTÉS

Même
Quel que / Quelque
Tout
Leur
Le, la, les
Inversion du sujet
Priorité des personnes grammaticales
Cas particuliers de verbes

126

20140829-LGE-IN.indd 126 19-02-05 15:11


Même

Dans les pages qui suivent, nous nous attarderons aux difficultés
qui se présentent le plus fréquemment dans nos écrits. Plus

GRAMMAIRE
nous maîtriserons les règles applicables dans chacun de ces cas,
mieux nous écrirons notre français. Après la lecture attentive de
ces points majeurs, nous nous sentirons en confiance et notre
français écrit ne s’en portera que mieux.

MÊME P. 231

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} MÊME ADJECTIF INDÉFINI
Même peut être un adjectif indéfini. Il s’accorde alors en genre
et en nombre avec le nom qu’il détermine.

}} EXEMPLE : Ce sont toujours les mêmes individus qui


apportent des suggestions positives.
Voici maintenant une phrase qui intègre les principaux cas où
le mot même est un adjectif indéfini variable.
}} EXEMPLE : Ce sont ces histoires mêmes, dont vous-
mêmes êtes les héros, qui vous procurent
toujours les mêmes satisfactions.
Ces histoires mêmes : même est un adjectif indéfini variable
quand il précise de manière expresse la personne ou la
chose dont il est question. On n’utilise pas de trait d’union EXERCICES
dans ce cas.
Vous-mêmes : même est un adjectif indéfini variable quand
il suit un pronom personnel. Il s’accorde en nombre avec
celui-ci et s’y joint par un trait d’union.
Toutefois, si nous employons le pronom personnel vous
dans le cas du pluriel de politesse, le mot même restera au
singulier puisqu’il ne désigne qu’une personne. (Exemple :
INDEX

« C’est vous-même, cher papa, qui me l’avez dit. »)


Les mêmes satisfactions : même est un adjectif indéfini
variable quand il précise le nom en indiquant une
ressemblance.

127

20140829-LGE-IN.indd 127 19-02-05 15:11


QUEL QUE / QUELQUE

}} MÊME ADVERBE
Même peut aussi être un adverbe. Dans ce cas, il est invariable.
On peut alors souvent le remplacer par aussi ou également.
}} EXEMPLES : Même le public participera aux diverses
compétitions.
Les hommes, les femmes, les enfants même
seront invités.
Aujourd’hui, même la campagne est touchée
par ce triste phénomène.

QUEL QUE / QUELQUE P. 232


Que de fois nous employons le mot quelque sans trop savoir
comment l’écrire. S’écrit-il en un seul mot ou en deux mots ?
S’accorde-t-il ou non ? Autant de questions auxquelles nous allons
répondre immédiatement.
Arrêtons-nous d’abord à quel que écrit en deux mots. Nous
étudierons ensuite quelque en un seul mot.

Quel que
Généralement, quel que s’écrit en deux mots quand il est immé-
diatement suivi du verbe être au subjonctif. (Il faut toutefois
noter que les verbes pouvoir et devoir sont parfois employés
entre quel que et le verbe être.)
}} EXEMPLE : Quels que soient l’effort et le courage du
mourant, la mort fait toujours son œuvre.
Cette phrase signifie : « De quelque nature que soient l’effort
et le courage du mourant, la mort fait toujours son œuvre. » Le
mot quels est ici un adjectif indéfini qui se rapporte aux deux
sujets effort et courage, dont il devient l’attribut.
Remarquons que soient est au subjonctif et qu’il est à la 3e per-
sonne du pluriel en raison de ses deux sujets : effort et courage.
}} EXEMPLE : Quelles qu’aient été les épreuves et la
méfiance que la recrue a dû surmonter, elle
ne s’est pas découragée.

128

20140829-LGE-IN.indd 128 19-02-05 15:11


QUEL QUE / QUELQUE

}} Pourquoi quelles est-il au féminin pluriel ? Il est ici un


adjectif indéfini attribut des deux sujets

GRAMMAIRE
épreuves et méfiance, tous deux féminins.
Aient été est au subjonctif, et il est à la
3e personne du pluriel en raison de ses
sujets placés après lui.
}} EXEMPLE : Quels que doivent être les effets ou les consé-
quences de mes gestes, je devrai manifester
beaucoup de dignité.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Remarquons d’abord que quels que est séparé du verbe être
par doivent. Quels est aussi masculin pluriel parce qu’il est
attribut de effets et de conséquences. Dès qu’il y a un sujet du
genre masculin, l’attribut se met au masculin.
Quelque
Quelque écrit en un seul mot peut être un adjectif indéfini ou
un adverbe.

}} QUELQUE ADJECTIF INDÉFINI P. 232


Quelque adjectif indéfini détermine le nom qui suit et s’accorde
avec lui.
}} EXEMPLE : J’ai réussi quelques problèmes de mathématiques.

(adj. indéf.) EXERCICES


Quelques a ici le sens de plusieurs. Il indique qu’il y a un cer-
tain nombre de problèmes, sans en préciser la quantité exacte.
Dans l’expression quelque... que suivie du verbe avoir ou d’un
verbe d’action, quelque est aussi adjectif indéfini, et
donc variable.
}} EXEMPLE : Quelques belles qualités que vous possédiez,
INDEX

(adj. indéf.) (nom) (verbe d’action)


vous devez toujours vous améliorer.
Cette phrase signifie : « Même si vous possédez de belles qua-
lités, vous devez toujours vous améliorer. »

129

20140829-LGE-IN.indd 129 19-02-05 15:11


QUEL QUE / QUELQUE

Autres exemples de quelque, adjectif indéfini variable :


Quelque grand plaisir que vous y trouviez,...
Quelques sincères amis que nous ayons,...
Quelques beaux tableaux que vous achetiez,...

}} QUELQUE ADVERBE P. 232


Quelque écrit en un mot peut aussi être un adverbe. Il est alors
invariable.
Quelque est alors suivi d’un adjectif numéral.
Dans ce cas, quelque veut dire environ.
}} EXEMPLES : Il a parlé à quelque vingt personnes.

(adv.) (adj. num.)


Quelque deux mille personnes assistaient à la
soirée.

(adv.) (adj. num.)


Ici encore, quelque signifie environ.
Quelque peut être suivi d’un adjectif, d’un participe passé
ou d’un adverbe et d’un verbe d’état comme être, paraître,
sembler, demeurer, rester et devenir.
}} EXEMPLES : Quelque belles que soient ces roses, elles ne
valent pas l’amour que j’ai pour toi.
Quelque ambitieux que vous paraissiez, vous
ne parviendrez pas à me convaincre.
Nous voyons dans ces deux exemples que quelque peut être
remplacé par si ou tellement.
EN BREF
Revoyons encore une fois la différence entre quelque adjectif indéfini
et quelque adverbe.
}} EXEMPLE : Quelques bons résultats que vous ayez obte-
nus, vous devrez poursuivre votre ascension
vers de plus hauts sommets.
Quelques est ici adjectif indéfini. Il se situe dans l’expression
quelque... que suivie d’un verbe d’action. Il s’accorde avec le
nom qu’il détermine.

130

20140829-LGE-IN.indd 130 19-02-05 15:11


tout

}} EXEMPLE : Quelque bonnes secrétaires que vous soyez,


vous pouvez améliorer votre rendement.

GRAMMAIRE
Ici, l’expression quelque... que est suivie d’un verbe d’état.
Quelque est un adverbe et peut être remplacé par si.

TOUT P. 233
Tout peut être employé comme adjectif (qualificatif ou indéfini),
comme adverbe, comme pronom ou comme nom.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} TOUT ADJECTIF QUALIFICATIF
Tout est un adjectif qualificatif quand il peut être remplacé par
entier ou unique. Il s’accorde alors en genre et en nombre avec
le nom qu’il qualifie.
}} EXEMPLES : Toute la foule se leva d’un seul mouvement.
Pour tout bagage, il apporte sa débrouillardise.

}} TOUT ADJECTIF INDÉFINI


Tout est un adjectif indéfini quand il accompagne le nom en
y ajoutant une idée plutôt vague ou indéfinie de quantité. Il
s’accorde alors en genre et en nombre avec le nom.
}} EXEMPLE : Toute activité mérite considération.
Dans cette phrase, on peut remplacer toute par chaque.
EXERCICES
}} EXEMPLE : Tous les êtres humains devraient se respecter.
Ici, tous accompagne êtres humains pour désigner l’ensemble
de l’humanité.

}} TOUT ADVERBE
En règle générale, tout est un adverbe quand il modifie un adjec-
tif, un verbe ou un adverbe. Il a alors le sens de entièrement.
INDEX

Tout employé comme adverbe est invariable quand il est placé


devant :
un adjectif masculin ;
}} EXEMPLE : Il porte des vêtements tout neufs.

131

20140829-LGE-IN.indd 131 19-02-05 15:11


tout

un adjectif féminin commençant par une voyelle ou un h muet.


}} EXEMPLE : Ces employées, tout aimables et tout heu-
reuses qu’elles soient, sont très réservées.
Tout adverbe est variable quand il est placé devant un adjectif
féminin commençant par une consonne ou un h aspiré.
}} EXEMPLES : Les roses toutes fleuries sentent très bon.
Toutes honteuses, elles se retirèrent sans
mot dire.
Tout est ici variable même s’il est adverbe pour des raisons
d’euphonie, c’est-à-dire pour l’harmonie des sons. Il vaut
mieux dire : des roses toutes fleuries plutôt que des roses
tout fleuries. Il en est ainsi de toutes honteuses que le
français préfère à tout honteuses.

}} TOUT PRONOM INDÉFINI


Tout est pronom indéfini quand il remplace un nom. Il prend alors
le genre et le nombre de ce nom.
}} EXEMPLES : À l’entrée du chef d’orchestre, tous se levèrent.
Cinq pièces musicales ont été exécutées et
elles ont toutes été réussies.

}} TOUT NOM COMMUN


Tout peut être un nom et signifie alors la totalité ou l’ensemble.
}} EXEMPLES : Dans ce cas, j’achète le tout.
Ces ensembles forment des touts.
EN BREF
Récapitulons ce que nous avons vu sur tout à l’aide des exemples
suivants :
Tout le monde : adjectif indéfini, masculin singulier.
Toute la famille : adjectif qualificatif, féminin singulier.
Toutes les voitures : adjectif qualificatif, féminin pluriel.
Tous les hommes : adjectif indéfini, masculin pluriel.
Des arbres tout verts : adverbe.
Toutes sérieuses que... : adverbe (s’accordant devant un adjectif
débutant par une consonne).
Toutes honteuses que... : adverbe (s’accordant devant un adjectif
débutant par un h aspiré).
Tous sont heureux de la tournure des événements : pronom indéfini.
J’ai risqué le tout pour le tout : nom commun.

132

20140829-LGE-IN.indd 132 19-02-05 15:11


Leur

LEUR P. 234

GRAMMAIRE
Pour savoir comment écrire leur, il faut connaître sa nature. Voici
différents emplois de ce mot.

}} LEUR ADJECTIF POSSESSIF


Comme nous l’avons vu, un déterminant sert à déterminer le
nom ; il prend le genre et le nombre du nom qu’il détermine.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
}} EXEMPLE : Les enfants sont venus avec leurs parents.
Leurs détermine le nom parents en indiquant le possesseur.

}} EXEMPLE : Les enfants sont venus avec leur mère.


Leur détermine mère ; c’est pourquoi il se met au singulier.
S’il n’y avait eu qu’un seul enfant, nous aurions dit : « L’enfant
est venu avec sa mère. » Comme ils sont plusieurs, nous
disons... leur mère. Mais il n’y a qu’une mère par enfant ; c’est
pourquoi leur mère est au singulier.

}} LEUR PRONOM POSSESSIF


Le pronom possessif remplace le nom en indiquant le possesseur
de l’être ou de la chose. Il prend le genre et le nombre du nom
qu’il remplace.
EXERCICES
Souvenons-nous des pronoms possessifs : le mien, le tien, le
sien, le nôtre, le vôtre, le leur, la leur, les leurs, etc.

}} EXEMPLE : Tes explications sont claires, mais les leurs le


sont davantage.
Les leurs est ici un pronom possessif qui remplace explications.

}} EXEMPLE : Voici des crayons. Ceux qui n’ont pas le leur


INDEX

peuvent venir s’en procurer un.


Nous comprenons ici que chacun devait avoir son crayon.
Comme certains ont oublié Ieur crayon, ils peuvent en
obtenir un.

133

20140829-LGE-IN.indd 133 19-02-05 15:11


Le, la, les

}} LEUR PRONOM PERSONNEL


Le pronom personnel leur est le pluriel de lui ; il remplace une
personne ou une chose. C’est pourquoi il ne prend pas de s quand
il se trouve devant un verbe.
Comparons les deux exemples qui suivent :
}} EXEMPLES : Ils m’ont parlé et je leur ai répondu.
(Ils étaient plusieurs.)
Il m’a parlé et je lui ai répondu.
(Il était seul.)

LE, LA ET LES P. 234


Pourquoi insister sur l’emploi de mots aussi simples que le, la ou
les ? Vous le comprendrez en observant les exemples qui suivent.
Les mots le, la et les peuvent être des déterminants ou des
pronoms personnels.

}} LE, LA, LES DÉTERMINANTS


Devant un nom, ces mots sont déterminants de ce nom et
s’accordent avec lui.

}} EXEMPLES : Le grand bateau (masculin singulier).


La cuisinière experte (féminin singulier).
Les grands bateaux (masculin pluriel).
Les cuisinières expertes (féminin pluriel).

}} LE, LA, LES PRONOMS PERSONNELS


Devant un verbe, ces mots sont pronoms personnels. Ils n’influ-
encent pas l’accord du verbe, mais quand ils sont compléments
d’objets directs, les participes passés s’accordent avec eux.

}} EXEMPLE : Les vitamines, je les digère facilement.

(dét.) (pron. personnel)


Dans cet exemple, le les placé devant le nom vitamines déter-
mine celui-ci.

134

20140829-LGE-IN.indd 134 19-02-05 15:11


Inversion du sujet

Mais le mot les placé devant le verbe, que fait-il ? Posons notre
question après le verbe et nous trouverons un complément du

GRAMMAIRE
verbe. Je digère quoi ? Je digère les, mis pour vitamines. Le
pronom les est complément d’objet direct du verbe digère.
Si nous avions employé un temps composé (auxiliaire et
participe passé), nous aurions eu un exemple comme celui-ci :

}} EXEMPLE : Les vitamines, je les ai digérées facilement.

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
La fonction de les placé devant le verbe ai digérées est celle
d’un complément d’objet direct. J’ai digéré quoi ? Les, mis
pour vitamines. Le participe passé a son complément d’objet
direct placé devant lui ; il s’accorde avec ce complément
d’objet direct qui est du féminin pluriel.

INVERSION P. 235
DU SUJET
Quand un verbe d’action est conjugué, il s’accorde toujours avec
son sujet, peu importe l’endroit où est placé ce sujet. Pour trouver
le sujet d’un verbe, il faut tout simplement poser la question :
« Qui fait l’action de... ? »

}} EXEMPLES : Les travaux qu’exécute la couturière sont très EXERCICES


recherchés.
Dans la forêt coulent de superbes petits
ruisseaux.
Dans ces deux exemples, les deux verbes conjugués ont leur
sujet placé après eux. Mais posons la question qui nous les
fera trouver :
INDEX

Qui fait l’action d’exécuter les travaux ? C’est la couturière


(3e personne du singulier).
Qui fait l’action de couler dans la forêt ? Ce sont les ruisseaux
(3e personne du pluriel).

135

20140829-LGE-IN.indd 135 19-02-05 15:11


Priorité des personnes grammaticales / cas particulier de verbes

PRIORITÉ DES P. 236


PERSONNES GRAMMATICALES
Si un verbe a plusieurs sujets, il prend la marque du pluriel et
s’accorde avec la personne qui a la priorité. Cela veut dire qu’une
personne a l’avantage sur une autre personne et que c’est elle qui
commande l’accord du verbe.
La 1re personne a la priorité sur les 2e et 3e personnes ; la
2e personne a la priorité sur la 3e personne.
Deux exemples nous aideront à mieux comprendre cette
notion.
}} EXEMPLE : Paul (3e), toi (2e) et moi (1re) chanterons en
chœur, ce soir.
Moi est à la 1re personne, qui a la priorité sur la 2e et sur la
3e personne. C’est pourquoi le verbe se met à la 1re personne.
Pourquoi se met-il au pluriel ? Parce qu’il a trois sujets.
}} EXEMPLE : Mes amis (3e), lui (3e) et toi (2e) viendrez jouer
avec moi.
Toi (2e personne) a la priorité sur la 3e personne (amis et lui).
C’est pourquoi le verbe se met à la 2e personne. Pourquoi le
verbe est-il au pluriel ? Parce qu’il a trois sujets.

CAS PARTICULIERS DE VERBES


}} VERBES EN CER ET EN GER P. 236
Les verbes en CER prennent une cédille sous le c devant a, o et u.
}} EXEMPLES : Je lance ; je lançais ; nous lançons ; il reçut.
Les verbes en GER prennent un e muet devant a et o.
}} EXEMPLES : Je gage ; je gageais ; nous gageons ; nous
gagions.

}} VERBES EN YER P. 236


Les verbes en OYER et en UYER changent leur y en i devant
un e muet.

136

20140829-LGE-IN.indd 136 19-02-05 15:11


Cas particulier des verbes

}} EXEMPLES : envoyer essuyer


j’envoie j’essuie

GRAMMAIRE
tu envoies tu essuies
il envoie il essuie
nous envoyons nous essuyons
vous envoyez vous essuyez
ils envoient ils essuient
NOTE

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
Les verbes en AYER peuvent garder leur y ou le changer en i devant
un e muet. Les deux formes sont acceptées.
}} EXEMPLES : Je balaye ou je balaie.
Je paye ou je paie.
J’essaye ou j’essaie.

}} VERBES EN ELER ET EN ETER P. 238


La plupart des verbes en ELER et en ETER doublent le l ou le t
devant une syllabe muette.
}} EXEMPLES : J’appelle ; je jetterai ; elle étiquette ;
il becquettera.
Mais nous devons écrire : nous appelons, tu jetais, vous
étiquetiez, nous becquetons, sans doubler le I ou le t.
Depuis quelques années, certaines exceptions ont été modi-
fiées. Pour connaître les verbes qui font exception à cette règle EXERCICES
générale, il importe de feuilleter un dictionnaire récent ou de
consulter la liste de verbes qui suit :
Verbes qui ne doublent pas le l ou le t devant un e muet :
acheter, racheter, déceler, celer, receler, ciseler
corseter, surgeler, dégeler, geler, regeler, congeler,
décongeler, écarteler, modeler, peler, haleter, marteler,
démanteler, crocheter, fureter.
INDEX

}} EXEMPLES : Il achète ; elle cèle le paquet ; je dégèlerai


le poisson.
Au lieu de doubler la lettre t ou la lettre l devant le e muet, on
met un accent grave sur le e qui la précède.

137

20140829-LGE-IN.indd 137 19-02-05 15:11


LA PONCTUATION
Le point
La virgule
Le point-virgule
Le deux-points
Le point d’interrogation
Le point d’exclamation
Les points de suspension
Les parenthèses
Les guillemets
Le tiret

138

20140829-LGE-IN.indd 138 19-02-05 15:11


La ponctuation

Dans la langue écrite, ce sont les signes de ponctuation qui, la


plupart du temps, indiquent les intonations et les arrêts exigés

GRAMMAIRE
par le sens. La ponctuation clarifie le discours écrit en signalant
les rapports qui existent entre les parties constitutives du dis-
cours en général et de chaque phrase en particulier. De plus, la
ponctuation marque les pauses que nous devons faire en lisant.
Les six principaux signes de ponctuation sont :
le point (.), la virgule (,), le point-virgule (;), le deux-points (:),

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
le point d’interrogation (?) et le point d’exclamation (!).
Quatre autres signes s’emploient dans des circonstances
particulières. Ce sont :
les points de suspension (...), les parenthèses [( )],
les guillemets (« ») et le tiret (—).
Regardons de plus près chacun de ces signes de ponctuation.

}} LE POINT P. 238, 239


Le point indique une pause prolongée et s’emploie après une
phrase entièrement terminée. On utilise aussi le point après tout
mot écrit en abrégé.
}} EXEMPLES : L’amour du travail adoucit sa tâche.
L’abréviation de Monsieur est M.

}} LA VIRGULE P. 238, 239 EXERCICES


La virgule marque une petite pause dans la lecture. Elle sert à
séparer, dans une même phrase, des éléments semblables, c’est-
à-dire des noms, des adjectifs, des verbes, etc. qui ne sont pas
unis par une conjonction de coordination (et, ou, ni).
La virgule sépare :
les sujets d’un même verbe ;
}} EXEMPLE : Les hommes, les femmes et les enfants voya-
INDEX

geaient. (La conjonction et remplace la virgule


à la fin de l’énumération.)
les attributs du sujet ;
}} EXEMPLE : Tout semblait simple, facile, aisé.

139

20140829-LGE-IN.indd 139 19-02-05 15:11


La ponctuation

les propositions de même nature ;


}} EXEMPLE : Le chasseur vise le lièvre, l’attrape, le tue.
les mots en apostrophe ;
}} EXEMPLE : Pierre, je te parle.
les mots en apposition ;
}} EXEMPLE : Louise, la servante, veillait au grain.
les propositions incises ou intercalées ;
}} EXEMPLE : Donnez-moi, dit ce peuple, un roi qui se
remue. (La Fontaine)
les compléments d’un même verbe employés en inversion.
}} EXEMPLE : Là-bas, sous les arbres, repose un vieillard
fatigué.
De plus, lorsqu’il y a une succession d’éléments semblables,
les conjonctions de coordination sont souvent utilisées. On
sépare alors ces éléments par une virgule.
}} EXEMPLE : Sur notre chemin, on n’aperçoit ni arbres, ni
poteaux, ni clochers, ni tours, ni tombeaux.
(Chateaubriand)
La virgule peut aussi remplacer un verbe sous-entendu.
}} EXEMPLE : Mon père est ingénieur ; ma mère, architecte.
NOTE
Ne séparons pas le verbe et le sujet quand ils se suivent
immédiatement.

}} LE POINT-VIRGULE P. 238, 239


Le point-virgule marque un arrêt moins important que le point.
Il sépare deux propositions dont le sens est complet, mais qui
expriment des idées voisines ou complémentaires.
}} EXEMPLE : Un écureuil a écorché les branches du
bouleau ; une odeur de miel vient de
descendre.
}} EXEMPLE : Ce manuscrit est ancien ; celui-ci est
beaucoup plus récent.

140

20140829-LGE-IN.indd 140 19-02-05 15:11


La ponctuation

}} LE DEUX-POINTS P. 238, 239

GRAMMAIRE
Le deux-points annonce :
une citation ou les paroles de quelqu’un ;
}} EXEMPLES : Personne ne peut dire : « Je suis parfaitement
heureux. »
Le loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ? »
(La Fontaine)

INTERGÉNÉRATION ORTHOGRAPHE
une énumération ;
}} EXEMPLE : Naître, souffrir, mourir : voilà notre histoire en
trois mots.
une explication ou une justification. Souvent, le deuxième
membre de la phrase développe celui qui précède.
}} EXEMPLES : Laissez dire les sots : le savoir a son prix.
Excusez ma lenteur : tout est si nouveau
pour moi.

}} LE POINT D’INTERROGATION P. 238, 239


Le point d’interrogation termine une question directe et s’emploie
à la fin de toute phrase qui exprime une demande.

}} EXEMPLES : Quelle heure est-il ? Que dites-vous ?


Où allons-nous ?
L’interrogation indirecte ne nécessite pas le point d’interrogation. EXERCICES
}} EXEMPLE : Je lui ai demandé à qui il voulait parler.
L’interrogation directe aurait donné : À qui voulez-vous parler ?

}} LE POINT D’EXCLAMATION P. 238, 239


Le point d’exclamation suit une phrase exclamative exprimant la
joie, la douleur, la colère, la surprise, l’admiration, etc.
}} EXEMPLES : Hé 
! bonjour, monsieur du Corbeau. Que vous
INDEX

êtes joli ! Que vous me semblez beau !


(La Fontaine)
Bravo ! c’est très bien !
Oh ! que cela est beau !

141

20140829-LGE-IN.indd 141 19-02-05 15:11


La ponctuation

}} LES POINTS DE SUSPENSION P. 238, 239


Les points de suspension s’emploient quand une émotion ou une
pensée soudaine vient occuper l’esprit et l’empêcher d’achever la
phrase commencée.
}} EXEMPLES : Quant à vous... mais je vous le dirai demain.
Mais... il me semble que... Tenez, monsieur,
nous allons faire une chose... (Maupassant)

}} LES PARENTHÈSES P. 238, 239


Les parenthèses servent à isoler, au milieu d’une phrase, des
mots qui ne sont pas nécessaires pour le sens général et qu’on
y a insérés pour rappeler incidemment une pensée tout à fait
secondaire.
}} EXEMPLE : La peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
faisait aux animaux la guerre. (La Fontaine)

}} LES GUILLEMETS P. 238, 239


Les guillemets encadrent les paroles de quelqu’un ou une citation.
}} EXEMPLE : À Yvry, Henri IV dit à ses soldats : « Ne perdez
point de vue mon panache blanc ; vous le
trouverez toujours au chemin de l’honneur. »
NOTE
À la fin d’une citation, les guillemets se placent après le point, et
non avant.

}} LE TIRET
Le tiret indique le changement d’interlocuteur dans le dialogue et
remplace les mots « répondit-il ».
}} EXEMPLE : Qu’est-ce là ? lui dit-il.
— Rien.
— Quoi rien ?
— Peu de chose.
— Mais encore ?
— Le collier dont je suis attaché de ce que
vous voyez est peut-être la cause...
(La Fontaine)

142

20140829-LGE-IN.indd 142 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

GRAMMAIRE
ORTHOGRAPHE
AIDE-MÉMOIRE

INTERGÉNÉRATION
ORTHOGRAPHIQUE
ET GRAMMATICAL
EXERCICES
INDEX

143

20140829-LGE-IN.indd 143 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

à/a ait : 3e pers. sing. du verbe avoir au


à : préposition qui amène un subj. prés.
complément. Il faut qu’elle ait le temps de réfléchir.
Je vais à l’école. apostrophe
a : 3e pers. sing. du verbe avoir à L’apostrophe marque la
l’indic. prés. suppression de la voyelle a, e ou i
Il a du succès. dans les mots le, la, je, me, te, se,
de, que, ce et si, ou devant un mot
accent
commençant par une voyelle ou un
En règle générale, les accents h muet : l’homme, l’amitié.
indiquent la prononciation des
On l’emploie aussi dans certains
voyelles.
mots comme jusqu’à, jusqu’en,
accent aigu
presqu’île, quelqu’un, qu’il, qu’elle.
L’accent aigu se met sur la plupart
On l’emploie également avec les
des e fermés qui ne sont pas suivis
mots lorsque, puisque et quoique,
des lettres z (chantez), r (marcher),
mais seulement devant il, ils,
f (clef) ou d (pied) : la sévérité, la
elle, elles, on, un et une : lorsqu’il,
bonté, des paniers percés.
puisqu’elle, lorsqu’on.
accent grave
L’accent grave se met sur les e à travers/au travers
ouverts à la fin d’une syllabe (une à travers suppose un passage, une
mère fière), ou devant un s final : ouverture.
succès, accès, dès. L’accent grave J’ai passé mon bras à travers les
se met aussi sur a et sur u : déjà, là, barreaux de la fenêtre.
çà, où. J’ai couru à travers champs.
accent circonflexe au travers suppose un obstacle.
L’accent circonflexe se met sur La balle est passée au travers
l’ensemble des voyelles longues de la vitre.
qui, anciennement, étaient suivies J’ai survécu au travers des périls.
d’un s : fête pour feste, hôpital pour
aucun
hospital, dîner, brûler, crû, naître,
Aucun s’écrit au singulier, sauf
etc.
quand il accompagne un nom qui
aie/ait n’a pas de singulier. Nous écrirons
aie : 2e pers. sing. du verbe avoir à donc aucun homme, aucune
l’impératif. chance, mais aucuns frais, aucunes
Aie tous les bagages prêts dès ce funérailles.
soir. campagne
C’est aussi la 1 pers. sing. du subj.
re
à la campagne : expression
prés. indiquant le lieu.
Il faut que j’aie le temps de réfléchir. Je m’en vais à la campagne.

144

20140829-LGE-IN.indd 144 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

en campagne : expression signifiant se : pronom personnel, 3e pers.


« en action ». sing. ou plur. qui signifie « soi » ou

GRAMMAIRE
Nous sommes en campagne « eux ».
électorale. L’employé se félicite de ses succès.
Les soldats partent en campagne. Les employés se félicitent de leurs
succès.
ça/ç’a/çà/sa
Le mot ça prend la cédille pour cédille
que le c se prononce comme un s ; ça La cédille s’inscrit sous le c
signifie cela : devant a, o et u lorsque le c doit

ORTHOGRAPHE
Ça débute maintenant. se prononcer comme un s :
Ç’a débuté hier [langue populaire]. remplaçable, leçon, reçu.
Errer çà et là. [adv. de lieu signifiant Mais on écrit : implacable, flocon,
reculer.
« ici et là »]
C’est sa photo. [adj. poss.] c’est/s’est/ces/ses/sais, sait
c’est : pronom démonstratif neutre ;
-cant/-quant
c’ est mis pour cela.
communicant : adjectif.

INTERGÉNÉRATION
C’est arrivé cette semaine.
communiquant : participe présent
du verbe communiquer. s’est : 3e pers. sing. du verbe
Deux vases communicants pronominal se blesser au passé
échangent leur contenu. composé.
C’est en communiquant qu’on se Il s’est blessé en jouant.
comprend. ces : adjectif démonstratif.
convaincant : adjectif. Ces bottes que je te montre
convainquant : participe présent du appartiennent à Louise.
verbe convaincre. ses : adjectif possessif.
Vos arguments sont convaincants.
EXERCICES
Mélanie a retrouvé ses amis à la
Peut-être qu’en le convainquant de discothèque.
ma bonne volonté, il m’écoutera.
sais, sait : 2e et 3e pers. sing. du
fabricant : nom commun.
verbe savoir à l’indic. prés.
fabriquant : participe présent du
Tu sais ce que tu veux, et l’apprenti
verbe fabriquer.
sait ce qu’il doit faire.
C’est en fabriquant des meubles
de qualité que ce fabricant a bâti sa chacun/chaque
réputation. chacun : pronom indéfini qui
ce/se remplace un nom.
INDEX

Chacun doit faire un effort.


ce : adjectif ou pronom
démonstratif, détermine ou chaque : adjectif indéfini qui
remplace le nom. accompagne un nom. Il est toujours
Ce travail est intéressant. singulier.
Je fais ce qui me plaît. Chaque individu doit faire un effort.

145

20140829-LGE-IN.indd 145 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

content/comptant avantages : nom commun,


antonyme de « inconvénients ».
content : adjectif.
Cette solution comporte plus
Les enfants sont contents quand il
d’avantages : c’est pourquoi nous la
neige.
favoriserons davantage.
comptant : participe présent du
verbe compter. devant, derrière
C’est en comptant les places que
devant et derrière : adverbes de lieu.
vous saurez s’il y en a assez.
Passez devant.
croit/croît [Passez où ? Devant.]
Le jardin se trouve derrière. [Se
croit : 3e pers. sing. du verbe croire
trouve où ? Derrière.]
à l’indic. prés.
Elle croit en son étoile. devant et derrière : prépositions
croît : 3e pers. sing. du verbe amenant un complément.
croître à l’indic. prés. Passez devant moi.
Elle croît en sagesse et en âge. [Devant qui ? Devant moi.]
Le jardin se trouve derrière la
dans/dedans, sur/dessus, maison. [Derrière quoi ? Derrière la
sous/dessous, hors/dehors maison.]
Les prépositions dans, sur, sous et
hors amènent un complément.
différent/différend
Elle range le linge dans l’armoire. différent : adjectif qui fait, au
Il met le vase sur la table. féminin, « différente ».
Elle regarde sous le divan. Ces deux arbres sont différents l’un
Il est hors de lui. de l’autre.
Les adverbes dedans, dessus, différend : nom commun signifiant
dessous et dehors n’ont pas de « désaccord ».
complément. Régler un différend.
Il entre dedans.
Elle sort dehors. dont/d’où
Il le met dessus. d’où : complément d’origine où
Elle le place dessous. l’origine est un lieu.
La ville d’où vous venez.
davantage/d’avantages La maison d’où vous sortez.
davantage : adverbe qui ne doit dont : complément d’origine autre
pas être suivi d’un complément que de lieu.
avec que. Il signifie « plus » et ne La famille dont vous venez.
s’emploie pas pour « le plus ». La publicité dont on parle tant.
J’ai de l’argent, mais il en a Pour annoncer la conclusion d’un
davantage [plus]. texte ou d’une discussion, on
On n’écrit pas : Il a davantage de emploie d’où, et non pas dont.
renseignements que moi, J’ai compris son raisonnement, d’où
mais plutôt : Il a plus de je conclus que la discussion est
renseignements que moi. terminée.

146

20140829-LGE-IN.indd 146 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

du/dû/due fond/fonds
du : article défini contracté ou fond : 3e pers. sing. du verbe fondre.

GRAMMAIRE
partitif, mis pour « de le ». La neige fond.
C’est le fils du réalisateur. fond : nom masculin indiquant la
dû : participe passé du verbe devoir profondeur.
au masculin. Sur le tremplin, il voyait bien le fond
Tu n’aurais pas dû faire ça. de la piscine.
Au fond, elle avait raison.
due : participe passé du verbe
devoir au féminin. fonds : 1re et 2e pers. sing. du verbe
fondre à l’indic. prés.

ORTHOGRAPHE
Une somme due.
Je fonds en larmes.
duquel, desquels, desquelles, Tu fonds sur le premier venu.
auquel, auxquels, auxquelles fonds : nom masculin désignant
un capital.
duquel, desquels et desquelles
Il a besoin de fonds pour démarrer
(ou dont) : remplacent de lequel,
son entreprise.
de lesquels et de lesquelles,
J’ai placé mon argent dans un fonds
respectivement. de commerce.

INTERGÉNÉRATION
L’arbre duquel je suis tombée a été
abattu. la/l’a
auquel, auxquels et auxquelles : la : déterminant article devant un nom.
remplacent « à lequel », « à La note était parfaite.
lesquels » et « à lesquelles », la : pronom personnel devant un
respectivement. verbe au temps simple :
Les études auxquelles je Cette adresse, il la note
m’intéresse sont surprenantes. immédiatement. [Il note quoi ? la
mis pour adresse.]
es/est/aie, aies, ait, aient/ai l’ : pronom personnel devant un
es : 2e pers. sing. du verbe être à verbe au temps composé : EXERCICES
l’indic. prés. Cette adresse, il l’a notée hier. [Il a
Tu es à la recherche d’un emploi noté quoi ? l’ mis pour adresse.]
d’été.
les/l’es, l’est
est : 3e pers. sing. du verbe être à
les : déterminant article placé
l’indic. prés.
devant le nom ; il indique le nombre
Il est attentif aux explications du
du nom qu’il précède.
professeur.
Les astres.
aie, aies, ait, aient : verbe avoir au les : pronom placé devant le verbe ;
subj. prés. (se prononce è). il n’influence pas le verbe. Le verbe
INDEX

Il faut que j’aie, que tu aies, qu’il ait, s’accorde toujours avec son sujet.
qu’ils aient le temps. Ces sports, je les pratique
ai : 1re pers. sing. du verbe avoir à quotidiennement. [Le verbe pratique
l’indic. prés. (se prononce é). a comme sujet je, 1re pers. sing. : je
J’ai faim. pratique.]

147

20140829-LGE-IN.indd 147 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

Ces vieux meubles, je veux les ma/m’a, mon/m’ont/mont,


vendre. [Le verbe vendre est à mes/mais
l’infinitif ; il n’est pas conjugué ma, mon, mes : adjectifs
et il n’a pas de sujet ; il est donc possessifs.
invariable.] m’a, m’ont : le pronom m’ est mis
l’es, l’est : l’ agit ici comme pronom. pour « me » ou « moi ».
En fait, pour être capable de réussir, mont : nom commun.
tu l’es. D’ailleurs, Pauline l’est
mais : conjonction de coordination
autant que toi. [Dans les deux cas,
(qui unit).
le verbe être est à l’indic. prés., et
Ma sœur m’a dit que mon ami était
l’ remplace capable de réussir.]
arrivé. [Ma sœur « me a dit »,
leur/leurs autrement dit « a dit à moi »…]
Mes amis m’ont salué, mais ils ont
leur : déterminant singulier.
aussitôt repris l’ascension du mont
Les hommes ont enlevé leur
Albert. [Mes amis ont salué qui ? m’
chapeau. [Chaque homme porte un
mis pour moi.]
seul chapeau.]
leurs : déterminant pluriel. naît, connaît, plaît…
Les commerçants vendent leurs Le i prend un accent circonflexe
chapeaux à bon prix. [Les commer­çants devant le t du radical des verbes
ont plusieurs chapeaux à vendre.] naître, connaître et plaire : il naît,
Mais on écrira : Les commerçants il naîtra, il connaît, il connaîtra, il
vendent leur chapeau à bon prix si plaît. Par extension : il renaît, il
l’on veut plutôt indiquer que chaque reconnaîtra, il se complaît, cela me
commerçant vend son propre déplaît, etc.
chapeau à bon prix.
ne/ne... pas/ne... point
lorsque/lorsqu’ On peut marquer la négation au
Le e est remplacé par une moyen de l’adverbe ne accompagné
apostrophe si lorsque précède un de pas ou de point.
mot commençant par une voyelle Il ne répond pas. Il ne répond point.
ou un h muet : Lorsqu’il viendra. Pas nie moins fortement que point.
Pour quelque chose de passager,
l’un et l’autre/l’un ou l’autre on utilise pas ; point a plutôt
Après l’un et l’autre, le verbe se quelque chose d’habituel.
met généralement au pluriel. Elle ne sort pas ce soir.
Je pars ou je reste ? L’un et l’autre Elle ne sort point. [Ce n’est pas son
sont possibles. habitude.]
Après l’un ou l’autre, le verbe se Dans certaines expressions néga­tives,
met toujours au singulier. ne peut aussi s’employer seul, sans
Les deux élèves connaissent la être accompagné de pas ou de point.
réponse ; l’un ou l’autre répondra à Il ne dort ni ne mange.
ma question. Nul n’est censé ignorer la loi. [n’ mis
pour ne]

148

20140829-LGE-IN.indd 148 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

ni/n’y on a/on n’a


ni : conjonction ayant le sens de « pas ». on a : positif.

GRAMMAIRE
Je n’ai ni le temps ni l’argent. [Je n’ai On a le temps de jouer.
pas le temps et je n’ai pas l’argent On avait besoin de lui.
non plus.] on n’a : négatif.
n’y : mis pour « ne… là ». On n’a pas le temps de jouer.
Je n’ai pas envie d’aller au cinéma ; On n’avait pas besoin de lui.
donc, je n’y vais pas. [Je ne vais pas
là (le pronom y remplace cinéma).] ou/où
ou : conjonction qui marque un choix.

ORTHOGRAPHE
non/n’ont Maison à vendre ou à louer. [Soit à
non : négation. vendre, soit à louer.]
Quand on leur a dit non, ils se sont où : adverbe de lieu.
fâchés. Où demeurez-vous ? [À quel
n’ont : 3e pers. sing. du verbe avoir endroit ?]
à l’indic. prés. où : pronom relatif.
Ils n’ont pas su maîtriser leurs La maison où je demeure est
sentiments. [n’ mis pour ne] centenaire. [La maison dans

INTERGÉNÉRATION
laquelle je demeure…]
notre/nôtre, votre/vôtre
notre, votre : adjectif possessif. parce que/par ce que
nôtre, vôtre : pronom possessif. parce que : locution conjonctive
Votre effort est évident ; il se qui amène une subordonnée
compare au nôtre. complément circonstanciel de
Notre maison est plus petite que la cause. Autrement dit, parce que
vôtre. introduit une raison.
J’ai travaillé durant l’été parce que
on/ont je voulais me procurer une bicyclette.
on : pronom indéfini mis pour
EXERCICES
par ce que : signifie « par la chose
« quelqu’un », « les gens » ou que ».
« certaines personnes ». Par ce que tu me dis, je comprends
On dit que la vie est courte. [Les que tu ne seras pas avec nous
gens (ou certaines personnes) demain. [Par la chose que tu me
disent que la vie est courte.] dis, par la réponse que tu me
On m’a raconté ce que tu as fait. fais, par l’information que tu me
[Quelqu’un m’a raconté…] donnes...]
ont : 3e pers. plur. du verbe avoir à
l’indic. prés. peu/peux, peut
Les voitures ont normalement quatre peu : adverbe signifiant « pas
INDEX

roues. beaucoup ».
ont : 3e pers. plur. de l’auxiliaire peux, peut : deux formes du verbe
avoir au passé composé. pouvoir.
On m’apprend à l’instant que les Il a peu d’argent, mais je peux l’aider
Canadiens ont gagné. lorsqu’il ne peut pas payer son loyer.

149

20140829-LGE-IN.indd 149 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

peut-être/peut être possible/possibles


peut-être : adverbe indiquant une En règle générale, possible est
possibilité. adjectif et s’accorde avec un nom.
peut être : 3e pers. sing. du verbe Prenez tous les moyens possibles
pouvoir à l’indic. prés. suivi du pour mieux réussir.
verbe être à l’infinitif. Lorsqu’il est précédé d’un
Elle rencontrera peut-être des superlatif (le plus, le moins, le
obstacles, mais je doute fort qu’elle mieux), possible est une locution
abandonne : je sais à quel point elle adverbiale invariable.
peut être tenace. Faites le plus d’efforts possible [le
plus d’efforts qu’il est possible de
plupart (la) faire].
Sans complément : le verbe se met
au pluriel.
près de/prêt à
La plupart respectent l’opinion près de : locution prépositive
publique. signifiant « proche de » ou « sur le
point de ».
Avec un complément pluriel : le La ville de Dieppe se trouve près de
verbe se met au pluriel. Moncton, au Nouveau-Brunswick.
La plupart des gens respectent Nous ne sommes pas près de
l’opinion publique. renoncer à nos droits.
Avec un complément singulier : le prêt à : adjectif prêt suivi de la
verbe se met au singulier. préposition à ; prêt a alors le sens
La plupart du monde respecte de « préparé à » ou « disposé à ».
l’opinion publique. En politique, il faut être prêt à tout.
plus d’un, moins de deux quand/quant/qu’en
plus d’un (sujet) : le verbe se met quand : conjonction qui signifie
au singulier. « lorsque ».
Plus d’un enfant recherche la J’irai lui rendre visite quand je serai
sécurité. moins occupée.
moins de deux (sujet) : le verbe se quand : adverbe qui signifie « à
met au pluriel. quel moment ».
Moins de deux années se sont Quand viendras-tu nous rendre visite ?
écoulées depuis ce sinistre quant à : locution prépositive qui
signifie « pour ce qui est de ».
plutôt/plus tôt Tu peux y aller ; quant à moi, je
plutôt : adverbe marquant la préfère rester à la maison. [En ce qui
préférence. me concerne, pour ma part...]
Choisissez ce veston plutôt que Je peux le rencontrer ; quant aux
celui-là. autres, j’attendrai quelque temps
plus tôt est l’opposé de « plus tard ». encore.
C’est fête : mieux vaut arriver plus qu’en : veut dire « que en » ou
tôt que plus tard. « seulement en ».

150

20140829-LGE-IN.indd 150 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

Ils croyaient qu’en Amérique ils ta/t’a, ton/t’ont


feraient fortune. ta, ton : adjectif possessif.

GRAMMAIRE
Je ne le verrai qu’en septembre t’a, t’ont : verbe avoir précédé de t’
prochain [seulement en mis pour toi.
septembre].
Ta robe est superbe ; elle t’a
quoique/quoi que sûrement coûté cher.
[Elle a sûrement coûté cher à toi.]
quoique : signifie « bien que ».
J’admire ton enthousiasme ; tous
Quoique je fasse mon possible, je ne
ceux que tu as déjà aidés t’ont laissé
peux mieux réussir.
tomber depuis.

ORTHOGRAPHE
quoi que : signifie « quelle que soit [Ont laissé tomber toi.]
la chose que ».
Quoi que vous disiez, vous aurez tort. trait d’union
Le trait d’union sert à lier deux ou
sans/s’en/cent/sang plusieurs mots qui forment un tout
sans : préposition marquant et dont le sens diffère de celui des
l’exclusion ou la privation. mêmes mots pris séparément.
s’en : pronom réfléchi suivi d’un Voici quelques exemples :

INTERGÉNÉRATION
pronom personnel. chez-moi : nom commun signifiant
cent : adjectif numéral. « ma demeure » (alors que chez
sang : nom commun. moi signifie « là où j’habite »).
Mon chez-moi est douillet ; j’aime
Il est impossible de donner cent fois
bien rentrer chez moi.
de son sang sans s’en apercevoir.
arc-en-ciel : nom commun
soit désignant un phénomène
Soit est une conjonction, donc météorologique (alors que arc en
invariable, lorsqu’il a le sens de ciel peut désigner n’importe quelle
« supposons », de « ou » ou de sorte d’arc dans le ciel.)
« c’est-à-dire ». Il lance bien haut son arme, et voilà EXERCICES
Soit deux résultats contradictoires. qu’on peut voir un arc en ciel, mais il
[supposons] ne s’agit pas d’un arc-en-ciel .
J’y allais soit le matin, soit le soir. On emploie aussi le trait d’union
[ou] dans certaines formes de phrases.
Il nous faut de quoi acheter Par exemple :
deux billets, soit cent dollars. Forme interrogative :
[c’est-à-dire] Peut-on... ? Est-ce... ? Puis-je... ?
Forme impérative :
son/sont Allez-y. Montrez-nous.
INDEX

son : adjectif possessif. Donnez-nous-en.


sont : 3e pers. plur. du verbe être à Toutefois, dans le cas de la
l’indic. prés. forme impérative, lorsque le ou
Son talent et ses efforts sont des les pronoms personnels sont
facteurs de succès. compléments d’un autre verbe

151

20140829-LGE-IN.indd 151 19-02-05 15:11


Aide-mémoire orthographique et grammatical

qui suit plutôt que du verbe à Voici le rapport que je vous avais
l’impératif, on ne les joint pas par promis.
un trait d’union. Voici maintenant les informations.
Voici son billet : veuillez le lui donner. Voilà désigne ce qui se trouve au
[le et lui sont compléments du
loin ou conclut ce dont il a été
verbe donner ; c’est comme si on
question.
disait « veuillez donner le à lui » ; le
Voilà l’autobus qui arrive enfin.
trait d’union n’est donc pas requis.]
Voilà où nous en sommes.
tréma y
Le tréma se met sur la voyelle e, i
y : pronom personnel qui signifie
ou u pour indiquer que la voyelle
« à cela », « à lui », « à elle », « à
qui précède doit se prononcer
eux » ou « à elles ».
séparément. Ainsi la prononciation
Travaillez-y. [à cela]
des mots ciguë, Saül, moïse et haïr,
Ne vous y fiez pas. [à lui ou elle]
par exemple, diffère-t-elle de celle
de mots semblables comme ligue, y : adverbe de lieu signifiant « là ».
Paul, moisi et pair. J’y vais. [Je vais là.]
Certains mots hébreux en -ael et
-oel prennent le tréma sur le e
bien qu’il ne soit pas nécessaire à
la prononciation : Israël, Raphaël,
Noël, Joël…

un de ceux
L’expression un de ceux exige que
le verbe qui suit soit au pluriel.
Vous êtes un de ceux qui ont le
mieux saisi l’explication.

un des
Après la locution un des, le verbe
peut se mettre au singulier ou au
pluriel.
Tu es un des jeunes qui songe à ton
avenir.
Tu es un des jeunes qui songent à
leur avenir.

voici/voilà
Les prépositions voici et voilà sont
des contractions du verbe voir :
« vois ici » et « vois là ».
Voici désigne ce qui se trouve à
proximité ou introduit ce dont il
sera question.

152

20140829-LGE-IN.indd 152 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

GRAMMAIRE
ORTHOGRAPHE
LA GRAMMAIRE

INTERGÉNÉRATION
NOUVELLE
POUR UN DIALOGUE
INTERGÉNÉRATIONNEL EXERCICES
INDEX

153

20140829-LGE-IN.indd 153 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

LA GRAMMAIRE NOUVELLE
La grammaire nouvelle propose une autre façon d’analyser
la phrase, selon des critères basés sur des caractéristiques
morphologiques (la formation des mots et leur variation en genre
et en nombre) et syntaxiques (la construction des phrases et de
groupes de mots), là où la grammaire traditionnelle avance des
définitions appuyées sur la sémantique (le sens des mots).
La grammaire nouvelle abandonne donc les définitions à base
sémantique et les procédures par questionnement au profit de
manipulations syntaxiques que nous verrons plus loin.

ÉQUIVALENCES TERMINOLOGIQUES

Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle


nature du mot classe du mot
adjectif qualificatif adjectif
article défini, indéfini, partitif… déterminant
adjectif possessif, démonstratif, déterminant
numéral, indéfini…
phrase phrase graphique (P)
proposition phrase syntaxique
proposition indépendante phrase de base
proposition principale phrase de niveau supérieur
(enchâssante)
proposition subordonnée phrase de niveau inférieur
(enchâssée)
complément d’objet direct complément direct (CD)
(c.o.d.)

154

20140829-LGE-IN.indd 154 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

complément d’objet indirect complément indirect (CI)

GRAMMAIRE
(c.o.i.)
complément circonstanciel complément de phrase (CP)
(parfois complément indirect)*
adjectif épithète complément du nom
mot en apposition complément du nom

ORTHOGRAPHE
complément d’agent complément du passif
déterminant du pronom complément du pronom
adverbe modificateur
verbe d’état verbe attributif
1e, 2e, 3e groupe de conjugaison verbes en ER, IR, OIR, RE

INTERGÉNÉRATION
* Attention, ce changement n’est pas que terminologique. Nous
verrons bientôt plus en détail le complément de phrase.

}} LA PHRASE ET SES CONSTITUANTS


En nouvelle grammaire, la phrase n’est plus définie comme
un enchaînement de mots débutant par une majuscule et
finissant par un point. Elle est plutôt reconnue si elle comporte EXERCICES
deux constituants obligatoires : le sujet et le prédicat (verbe
accompagné de sa complémentation). On pourra y ajouter
certains constituants facultatifs dont la fonction est celle de
complément de phrase. La grammaire nouvelle ne s’appuie
donc plus sur des critères graphiques pour identifier la
phrase, mais plutôt sur des critères syntaxiques.
}} EXEMPLE : La grammaire nouvelle propose une autre
INDEX

façon d’analyser la phrase.


Groupe sujet : La grammaire nouvelle
Prédicat : propose une autre façon d’analyser la phrase.

155

20140829-LGE-IN.indd 155 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

}} LES CLASSES DE MOTS  P. 19


En grammaire nouvelle, nous avons toujours neuf espèces
de mots ; nous ne parlons simplement plus de nature, mais
plutôt de classes. Les classes se subdivisent en deux grandes
catégories : les classes variables et les classes invariables.
Classes variables : nom, verbe, adjectif, déterminant et
pronom.
Classes invariables : adverbe, préposition, conjonction et
interjection.

LE GROUPE
Une importante nouveauté est la notion de groupe. Cette
notion est au cœur de la grammaire nouvelle.
Un groupe est une unité syntaxique non autonome formée
autour d’un noyau et intermédiaire entre le mot et la phrase.
Notons qu’un groupe peut contenir un seul mot, qui est alors
nécessairement son noyau.
}} EXEMPLE : Nous allons au marché toutes les semaines.
Cette phrase est constituée de trois groupes :
Nous allons / au marché / toutes les semaines.
Remarquons qu’un groupe est formé de mots ou d’autres
groupes, et qu’une phrase est formée de groupes.
Tout comme les mots, les groupes sont catégorisés en classes
grammaticales. La classe du groupe est celle de son noyau,
mot obligatoire au cœur du groupe.

Le groupe nominal (GN)


Le nom, noyau du groupe nominal, peut être accompagné
d’une ou plusieurs expansions :
un autre groupe nominal, un groupe adjectival, un groupe
prépositionnel ou une phrase enchâssée et dont la fonction
est celle de complément du nom.

156

20140829-LGE-IN.indd 156 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

}} EXEMPLE : Les nombreuses étoiles du ciel brillent la nuit.


Groupe nominal : Les nombreuses étoiles du ciel

GRAMMAIRE
Noyau : étoiles
Le groupe nominal peut remplir plusieurs fonctions dans la
phrase :
sujet, complément direct, complément du nom,
complément de phrase, attribut du sujet
ou attribut du complément.

ORTHOGRAPHE
Le groupe pronominal (GPron)
Le pronom, noyau du groupe pronominal, peut être accompa-
gné d’une ou plusieurs expansions :
un groupe adjectival, un groupe prépositionnel
ou une phrase enchâssée et dont la fonction

INTERGÉNÉRATION
est celle de complément du pronom.
}} EXEMPLE : J’ai pris mes vêtements et ceux de ma fille.
Groupe pronominal : ceux de ma fille
Noyau : ceux
Le groupe pronominal peut remplir les mêmes fonctions que
le groupe nominal qu’il remplace.

Le groupe verbal (GV)


EXERCICES
Le verbe, noyau du groupe verbal, peut être accompagné d’une
ou plusieurs expansions :
un groupe nominal, un groupe prépositionnel,
un groupe adjectival, un groupe adverbial,
un groupe pronominal ou une phrase enchâssée dont la
fonction peut être celle de complément direct ou indirect,
de modificateur ou d’attribut du sujet ou du complément.
INDEX

}} EXEMPLE : Il joue passionnément de la guitare.


Groupe verbal : Il joue passionnément
Noyau : joue
Le groupe verbal remplit toujours la fonction de prédicat.

157

20140829-LGE-IN.indd 157 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Le groupe adjectival (GAdj)


L’adjectif, noyau du groupe adjectival, peut être accompagné
d’une ou plusieurs expansions :
un groupe prépositionnel, un groupe adverbial, un groupe
pronominal ou une phrase enchâssée dont la fonction peut
être celle de modificateur ou de complément de l’adjectif.
NOTE
Le participe passé employé sans auxiliaire est considéré comme un
adjectif puisque l’un et l’autre ont les mêmes fonctions et accords.
On l’appelle alors adjectif-participe ou participe-adjectif.

}} EXEMPLE : Cette fillette est très jolie.


Groupe adjectival : très jolie
Noyau : jolie
Le groupe adjectival peut remplir les fonctions de complément
du nom ou d’attribut.

Le groupe adverbial (GAdv)


L’adverbe, noyau du groupe adverbial, peut être accompagné
d’une ou plusieurs expansions :
un autre groupe adverbial dont la fonction est celle de
modificateur et qui se trouve à gauche du noyau ;
un groupe prépositionnel ;
une phrase enchâssée dont la fonction est celle de
complément de l’adverbe et qui se trouve à droite du noyau.

}} EXEMPLE : Ils travaillent très bien.


Groupe adverbial : très bien
Noyau : bien
Le groupe adverbial peut remplir les fonctions de complément
de phrase, de complément indirect ou de modificateur. Il peut
également agir comme coordonnant, organisateur textuel ou
modalisateur.

158

20140829-LGE-IN.indd 158 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Le groupe prépositionnel (GPrep)

GRAMMAIRE
La préposition, noyau du groupe prépositionnel, est accompa-
gnée d’une ou plusieurs expansions qu’elle introduit :
un groupe nominal, un groupe infinitif, un groupe adverbial,
un groupe pronominal ou une phrase enchâssée.
NOTE
Contrairement aux autres groupes, le groupe prépositionnel ne

ORTHOGRAPHE
peut jamais être composé d’un seul mot : son noyau doit être
accompagné d’une expansion.

}} EXEMPLE : Je voyagerai en Europe cet été.


Groupe prépositionnel : en Europe
Noyau : en
Le groupe prépositionnel peut remplir plusieurs fonctions

INTERGÉNÉRATION
dans la phrase :
complément du nom, complément de l’adjectif,
complément de phrase, complément indirect ou attribut
du sujet ou du complément.

Le groupe infinitif (GInf)


Le verbe à l’infinitif, noyau du groupe infinitif, peut être
accompagné d’une ou plusieurs expansions :
un groupe nominal, un groupe pronominal, EXERCICES
un groupe adjectival, un groupe prépositionnel,
un groupe adverbial ou une phrase enchâssée.
NOTE
L’expansion du noyau infinitif est généralement à droite de celui-ci.

}} EXEMPLE : Elle souhaite venir nous voir.


Groupe infinitif : venir nous voir
INDEX

Noyau : venir
Le groupe infinitif peut remplir plusieurs fonctions dans la phrase :
sujet, attribut du sujet ou du complément,
complément direct ou complément du nom.

159

20140829-LGE-IN.indd 159 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Le groupe participial (GPart)


Le participe présent, noyau du groupe participial, peut être
accompagné d’une ou plusieurs expansions :
un groupe nominal, un groupe pronominal,
un groupe adjectival, un groupe prépositionnel,
un groupe infinitif, un groupe adverbial ou
une phrase enchâssée dont la fonction est celle de
complément direct ou indirect.
}} EXEMPLE : Les enfants, parlant de leurs familles, se sont
bien entendus.
Groupe participial : parlant de leurs familles
Noyau : parlant
Le groupe participial peut remplir les fonctions de complé-
ment du nom ou d’attribut du complément direct.

LES MANIPULATIONS SYNTAXIQUES


Le déplacement
La manipulation de déplacement consiste à changer la place d’un
mot ou d’un groupe de mots dans la phrase.
Le déplacement sert à délimiter les frontières d’un groupe
de mots.
En déplaçant des mots, nous pouvons déterminer à quel
groupe chacun des mots appartient.
}} EXEMPLE : Nous avons fait tous les exercices pour mieux
comprendre.
Comprendre, nous avons fait tous les exercices pour mieux.
La phrase est-elle bien construite ? Non. Nous n’avons
déplacé qu’une partie du groupe prépositionnel « pour mieux
comprendre ».
Nous avons tous les exercices pour mieux comprendre fait.
La phrase est-elle bien construite ? Non. Nous n’avons
déplacé qu’une partie du groupe verbal « avons fait tous les
exercices ».

160

20140829-LGE-IN.indd 160 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Pour mieux comprendre, nous avons fait tous les exercices.


La phrase est-elle bien construite ? Oui. Nous avons déter-

GRAMMAIRE
miné les frontières du groupe prépositionnel « pour mieux
comprendre ».
Le déplacement sert à établir la fonction d’un mot ou d’un
groupe de mots
La place des groupes de mots dans la phrase dépend de leur
fonction. Le déplacement nous donne des pistes sur la fonc-

ORTHOGRAPHE
tion d’un groupe de mots, sachant que :
nous ne pouvons en aucun cas déplacer : le complément du
passif, le complément d’un verbe impersonnel ou l’attribut de
complément direct ;
nous ne pouvons normalement pas déplacer : le sujet, le
complément direct, le complément indirect ou l’attribut du sujet ;
nous pouvons normalement déplacer : le complément de phrase.

INTERGÉNÉRATION
}} EXEMPLE : J’apprends la grammaire nouvelle aujourd’hui.
La grammaire nouvelle j’apprends aujourd’hui. La phrase est-
elle bien construite ? Non. Nous ne pouvons donc pas déplacer
le groupe nominal « la grammaire nouvelle ».
Aujourd’hui, j’apprends la grammaire nouvelle. La phrase est-
elle bien construite ? Oui. Le groupe adverbial « aujourd’hui »
peut être déplacé. Il s’agit ici d’un complément de phrase.
EXERCICES
L’effacement
La manipulation d’effacement consiste à supprimer un mot ou un
groupe de mots de la phrase.
L’effacement sert à identifier les groupes obligatoires ou
facultatifs.
}} EXEMPLE : Quand le chat est parti, les souris dansent.
Quand le chat est parti, les souris dansent. La phrase est-elle
bien construite ? Oui. Bien que nous ayons retiré de l’informa-
INDEX

tion en effaçant le groupe adverbial « Quand le chat est parti »,


la phrase est grammaticalement correcte. Le groupe adverbial
« Quand le chat est parti » est facultatif. Il s’agit ici d’un
complément de phrase.

161

20140829-LGE-IN.indd 161 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

L’effacement sert à déterminer la fonction d’un mot ou d’un


groupe de mots dans la phrase ou à l’intérieur d’un groupe
de mots.
}} EXEMPLE : L’homme derrière la colonne porte un grand
manteau.
L’homme derrière la colonne porte un grand manteau. La phrase
est-elle bien construite ? Non. Le groupe verbal « porte un
grand manteau » est obligatoire. Il s’agit ici du prédicat.
L’homme derrière la colonne porte un grand manteau. La phrase
est-elle bien construite ? Non. Le groupe nominal « L’homme »
est obligatoire. Il s’agit ici du sujet.
L’homme derrière la colonne porte un grand manteau. La phrase
est-elle bien construite ? Oui. Le groupe prépositionnel « der-
rière la colonne » est facultatif. Il s’agit ici d’un complément du
nom homme.
L’effacement sert à identifier le noyau d’un groupe nominal sujet.
}} EXEMPLE : Les travailleurs de l’entreprise sont partis
avant 18 heures.
Les travailleurs de l’entreprise sont partis avant 18 heures. La
phrase est-elle bien construite ? Oui. L’effacement du groupe
prépositionnel « de l’entreprise » permet d’isoler le noyau du
groupe nominal sujet (Les travailleurs) et facilite ainsi l’accord
du verbe.

Le remplacement
La manipulation de remplacement consiste à remplacer un
mot ou un groupe de mots dans une phrase. Le plus sou-
vent, le remplacement se fait au moyen d’un pronom ou de la
pronominalisation.
Le remplacement sert à délimiter les frontières d’un groupe
de mots.
}} EXEMPLE : Le président parle aux employés présents.
Le président leur parle. Est-ce correct ? Oui. Nous avons
remplacé le groupe prépositionnel « aux employés présents »
par le pronom leur.

162

20140829-LGE-IN.indd 162 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Le président leur parle présents. Est-ce correct ? Non. Nous


avons remplacé seule une partie du groupe prépositionnel

GRAMMAIRE
« aux employés présents » alors qu’il est nécessaire de le
remplacer en entier.
Le remplacement sert à établir la fonction d’un groupe de mots.
Le sujet d’une phrase peut être remplacé par les pronoms : il,
elle, ils, elles, cela, ça ou ce (c’).
}} EXEMPLE : Toutes les chansons interprétées lors de ce

ORTHOGRAPHE
concert sont nouvelles.
On peut dire : « Elles sont nouvelles. » Elles remplace le
groupe nominal « Toutes les chansons interprétées lors de ce
concert ».
Le complément direct du verbe peut être remplacé par les
pronoms : le (l’), la (l’), les, en, en... un, en... plusieurs, etc.,
cela ou ça.

INTERGÉNÉRATION
}} EXEMPLE : Je connais toutes les répliques de cette pièce
de théâtre.
On peut dire : « Je les connais. » Les remplace le groupe
nominal « toutes les répliques de cette pièce de théâtre ».
Le complément indirect du verbe peut être remplacé par les
pronoms : lui, leur, en ou y.
}} EXEMPLE : Le patron a présenté le calendrier à tous les
employés.
EXERCICES
On peut dire : « Le patron leur a présenté le calendrier. » Leur
remplace le groupe nominal « à tous les employés ».
Le remplacement sert à identifier les mots ou les groupes de
mots de la classe déterminant.
}} EXEMPLE : Certains dossiers sont incomplets.
Pouvons-nous remplacer le mot Certains par des détermi-
nants ? Oui.
Les dossiers sont incomplets.
INDEX

Beaucoup de dossiers sont incomplets.


Tous les dossiers sont incomplets.
Cinq dossiers sont incomplets.
Quelques dossiers sont incomplets.

163

20140829-LGE-IN.indd 163 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

C’est donc que certains est aussi un déterminant. Tous ces


déterminants sont interchangeables parce qu’ils ont le même
rôle syntaxique.

L’addition
La manipulation d’addition consiste à ajouter un ou plusieurs
mots à un groupe de mots ou à une phrase.
Cette manipulation permet, par exemple, de modifier une
phrase en la rendant négative ou interrogative.

}} EXEMPLE : Nous irons en voyage en décembre. (phrase


affirmative)
On pourrait dire : « Est-ce que nous irons en voyage en
décembre ? » (phrase interrogative)
On pourrait dire : « Nous n’irons pas en voyage en décembre. »
(phrase négative)

L’encadrement
La manipulation d’encadrement consiste à entourer un mot ou
un groupe de mots par c’est… qui pour repérer le sujet ou par
c’est… que pour repérer un groupe complément.

}} EXEMPLE : Le capitaine de l’équipe a ouvert la marche


des joueurs.
C’est le capitaine de l’équipe qui a amorcé la marche des joueurs.
L’encadrement par c’est... qui nous permet d’identifier le
groupe nominal sujet « le capitaine de l’équipe ».

}} EXEMPLE : Il est connu partout dans le monde pour son


premier roman.
C’est pour son premier roman qu’il est connu partout dans le
monde. L’encadrement par c’est... que nous permet d’identi-
fier le groupe prépositionnel complément indirect « pour son
premier roman ».

164

20140829-LGE-IN.indd 164 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

RECONNAÎTRE LES CLASSES DE MOTS

GRAMMAIRE
Les mots facultatifs  P. 41
Un mot est-il facultatif ?  P. 103
Si oui, il s’agit soit d’un adjectif, soit d’un adverbe.
Est-il placé à droite ou à gauche d’un nom ?
Si oui, c’est sans doute un adjectif. Nous pouvons confirmer

ORTHOGRAPHE
cette hypothèse en tentant de le remplacer par un autre adjec-
tif. Sinon, tentons plutôt de le remplacer par un adverbe.

}} EXEMPLE : Ce sont des danseurs expérimentés.


Expérimentés est facultatif. On pourrait simplement dire :
« Ce sont des danseurs. »

INTERGÉNÉRATION
Nous pouvons le remplacer par un adjectif : « Ce sont des
danseurs talentueux. »
Il est placé après un nom : « danseurs ».
Nous ne pouvons pas le remplacer par un adverbe : « Ce sont
des danseurs expérimentalement. »
Le mot expérimentés est donc un adjectif, et l’adjectif
s’accorde en genre et en nombre ; il reçoit son accord du nom
qu’il accompagne. EXERCICES
}} EXEMPLE : Nous marchons rapidement.
Rapidement est facultatif. On pourrait simplement dire :
« Nous marchons. »
Nous ne pouvons pas le remplacer par un adjectif : « Nous
marchons beau. »
Il n’est pas placé après ou avant un nom, mais après un verbe.
INDEX

Nous pouvons le remplacer par un adverbe : « Nous marchons


joyeusement. »
Le mot rapidement est donc un adverbe, et l’adverbe est
généralement invariable.

165

20140829-LGE-IN.indd 165 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Les mots non facultatifs


Si un mot n’est pas facultatif, il faut le situer dans la phrase à
l’aide des cinq manipulations syntaxiques. C’est à l’aide de son
rapport aux autres mots de la phrase qu’on peut déterminer la
classe d’un mot.

Le déterminant  P. 25
Il est placé à gauche d’un nom et peut être remplacé par un
autre déterminant.
}} EXEMPLE : Les personnes présentes étaient très
contentes.
Les n’est pas facultatif.
Le mot à sa droite est un nom : « personne ».
Nous pouvons le remplacer par un déterminant : « Plusieurs
personnes présentes étaient très contentes. »
Le mot les est donc un déterminant, et le déterminant varie
en genre et en nombre. Il reçoit son accord du nom qu’il
accompagne.

Le nom  P. 35
Il est placé à droite d’un déterminant et il peut être remplacé
par un autre nom.
}} EXEMPLE : Certains travailleurs sont malades cette
semaine.
Travailleurs n’est pas facultatif.
Le mot à sa gauche est un déterminant : « certains ».
Nous pouvons le remplacer par un nom : « Certains voyageurs
sont malades cette semaine. »
Le mot travailleurs est donc un nom, et le nom varie en genre
et en nombre. Il donne son accord au déterminant et à l’adjec-
tif qui l’accompagne, au verbe dont il est le sujet et au pronom
qui le remplace.

166

20140829-LGE-IN.indd 166 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Le pronom  P. 49

GRAMMAIRE
Il est généralement placé à gauche d’un verbe et remplace un
nom, un pronom ou une phrase enchâssée.
}} EXEMPLE : Les filles de la voisine viendront jouer ici
demain. Elles apporteront des jeux.
Elles n’est pas facultatif.
Le mot à sa droite est un verbe : « apporteront ».

ORTHOGRAPHE
Elles remplace le groupe nominal « les filles de la voisine ».
Elles est donc un pronom, et le pronom s’accorde en genre
et en nombre. Le pronom personnel s’accorde aussi en
personne. Il reçoit son accord du nom qu’il remplace et il
donne son accord au verbe dont il est sujet.

INTERGÉNÉRATION
Le verbe  P. 62
Le verbe peut être encadré par ne... pas et il se conjugue.
}} EXEMPLE : Les clowns jonglent habilement.
Jonglent n’est pas facultatif.
Nous pouvons encadrer le mot par ne... pas : « Les clowns ne
jonglent pas habilement. »
Jonglent se conjugue, il a une terminaison : « jonglent ».
EXERCICES
Le mot jonglent est donc un verbe, et le verbe se conjugue
en mode, en temps et en personne. Il reçoit son accord de
son sujet.

La préposition  P. 108

La préposition introduit obligatoirement un complément.


INDEX

}} EXEMPLE : Nous voyageons en avion.


En n’est pas facultatif.
En introduit le complément de phrase « avion ».
En est donc une préposition, et la préposition est invariable.

167

20140829-LGE-IN.indd 167 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

La conjonction  P. 109
La conjonction relie deux mots, deux groupes de mots ou deux
phrases.
}} EXEMPLE : Nous mangeons des fruits et des légumes
tous les jours.
Et n’est pas facultatif.
Et relie les deux groupes nominaux « des fruits » et « des
légumes ».
Et est donc une conjonction et la conjonction est invariable.

LES FONCTIONS  P. 113


Complément direct, complément indirect  P. 118
et complément de phrase
Tous les compléments qui dépendent du verbe et sans les-
quels la phrase n’aurait pas de sens sont regroupés sous les
catégories complément direct ou complément indirect.
On appelle compléments directs les mots de la phrase liés au
verbe sans l’intermédiaire d’une préposition, comme en
grammaire traditionnelle.
}} EXEMPLE : J’apprends la grammaire nouvelle.
La grammaire nouvelle est complément direct parce que ce
groupe de mots est lié au verbe sans l’intermédiaire d’une
préposition. De plus, sans l’ajout du groupe de mots « la
grammaire nouvelle », la phrase serait incomplète.
On appelle compléments indirects les mots de la phrase liés
au verbe par l’intermédiaire d’une préposition.
}} EXEMPLE : J’écris à mes collègues.
À mes collègues est complément indirect parce que ce groupe
de mots est lié au verbe par l’intermédiaire de la préposition à.
De plus, sans l’ajout du groupe de mots « à mes collègues »,
la phrase serait incomplète.

168

20140829-LGE-IN.indd 168 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

On appelle compléments de phrase les mots qui complètent la


phrase dans son ensemble. Contrairement aux compléments

GRAMMAIRE
directs et indirects, le complément de phrase est facultatif et
mobile ; c’est ainsi qu’on le reconnaît.
}} EXEMPLES : J’apprends la grammaire nouvelle
aujourd’hui.
ou
Aujourd’hui, j’apprends la grammaire
nouvelle.

ORTHOGRAPHE
Aujourd’hui est complément de phrase parce que ce mot
complète la phrase dans son ensemble. De plus, la phrase
reste complète même si nous retirons ou déplaçons ce mot.
Remarque : nous encadrons le complément de phrase par des
virgules lorsque nous le déplaçons.
NOTE

INTERGÉNÉRATION
Attention ! Il n’y a pas d’équivalence directe entre le complément
circonstanciel de la grammaire traditionnelle et le complément de
phrase de la grammaire nouvelle. En effet, alors qu’en grammaire
traditionnelle on nomme « complément circonstanciel » tout groupe
de mots qui se rattache au verbe en précisant les circonstances
(lieu, temps, but, manière, etc.), en grammaire nouvelle, on identifie
le complément de phrase par son caractère mobile et facultatif.
}} EXEMPLE :
Grammaire traditionnelle
Nous allons en France. EXERCICES
Où allons-nous ? En France = complément
circonstanciel de lieu.
Grammaire nouvelle
Nous allons en France.
Pouvons-nous effacer ou déplacer le groupe de
mots « en France » ?
Essayons :
INDEX

« Nous allons. » = phrase incomplète.


« En France, nous allons. » = phrase mal construite.
« En France » est donc un complément indirect du verbe
« allons » introduit par la préposition « en ».

169

20140829-LGE-IN.indd 169 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

}} LES GRANDS CHANGEMENTS

LE CONDITIONNEL : MODE OU TEMPS  P. 64

Les deux temps du mode conditionnel sont, en grammaire


nouvelle, inclus dans le mode indicatif en raison de sa
morphologie analogue à celle de l’imparfait et du futur simple
de l’indicatif.
Il n’y a donc plus que cinq modes (indicatif, subjonctif,
impératif, infinitif et participe), et le mode indicatif compte
dix temps (présent, passé composé, imparfait, plus-que-
parfait, passé simple, passé antérieur, futur simple, futur
antérieur, conditionnel présent et conditionnel passé).

LE TRAIT D’UNION ET LA SOUDURE  P. 40


DES MOTS COMPOSÉS
En grammaire nouvelle, on remplace le trait d’union par la
soudure des éléments de la plupart des mots composés.

Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle


chauve-souris chauvesouris
entre-temps entretemps
haut-parleur hautparleur
passe-partout passepartout
pêle-mêle pêlemêle
porte-monnaie portemonnaie
rond-point rondpoint
tam-tam tamtam
… …

170

20140829-LGE-IN.indd 170 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Tous les éléments des nombres composés sont systématique-


ment liés par un trait d’union.

GRAMMAIRE
Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle
vingt et un vingt-et-un
quatre cents quatre-cents
trente et un mille cent quarante trente-et-un-mille-cent-

ORTHOGRAPHE
quarante
huit millième huit-millième
… …

LE PLURIEL DES MOTS COMPOSÉS  P. 39


Les mots composés suivent la règle générale du singulier et

INTERGÉNÉRATION
du pluriel des mots simples, c’est-à-dire qu’on ajoute un s à la
fin du mot, soit le dernier élément du mot composé.

Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle


un essuie-mains un essuie-main
un cure-dents un cure-dent
des abat-jour des abat-jours EXERCICES
des aide-mémoire des aide-mémoires
des gratte-ciel des gratte-ciels
… …

TRÉMA SUR LE U DES  P. 44


ADJECTIFS FÉMININS
INDEX

Les adjectifs qui se terminent en gu forment leur féminin en gue


et prennent un tréma sur le u, et non sur le e comme en gram-
maire traditionnelle pour marquer la prononciation du u.

171

20140829-LGE-IN.indd 171 19-02-05 15:11


La grammaire nouvelle

Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle


aiguë aigüe
ambiguë ambigüe
… …

LE PARTICIPE PASSÉ DU VERBE  P. 92


LAISSER SUIVI D’UN INFINITIF
Le participe passé du verbe laisser suivi d’un infinitif est
toujours invariable.

Grammaire traditionnelle Grammaire nouvelle


Je les ai laissés partir. Je les ai laissé partir.
Elle s’est laissée tomber par Elle s’est laissé tomber par
terre. terre.
… …

172

20140829-LGE-IN.indd 172 19-02-05 15:11


GRAMMAIRE
ORTHOGRAPHE
LES EXERCICES

INTERGÉNÉRATION
ET LEUR

CORRIGÉ
EXERCICES
INDEX

173

20140829-LGE-IN.indd 173 19-02-05 15:11


Exercices

EXERCICES
LE DÉTERMINANT ARTICLE  P. 25

1. Identifiez l’article souligné et inscrivez votre choix.

1 article défini simple 4 article indéfini


2 article défini élidé 5 article partitif
3 article défini contracté

a) Ils passent des soirées à se raconter des .......... histoires.

b) Nous avons publié le programme des .......... spectacles.

c) L’été est la saison idéale pour construire des .......... maisons.

d) Si tu le désires, tu peux prendre du .......... vin.

e) Ils ont déposé des .......... draps sur les .......... étagères

des .......... armoires.


 P. 250
2. Choisissez l’article qui convient d’après le sens de
la phrase.

a) Qui veut .......... brioches fraîches  ?

b) .......... hirondelle ne fait pas .......... printemps.

c) .......... êtres humains sont d’ .......... curiosité qui va parfois

jusqu’à .......... ’extravagance.

d) Quand je sortais, tout .......... monde se tenait .......... fenêtres.

e) Chaque jour, .......... bout de .......... rue .......... village, il rencontre

.......... chien .......... charcutier, paisiblement assis sur .......... seuil

de .......... boutique. P. 250

174

20140829-LGE-IN.indd 174 19-02-05 15:11


Exercices

LE DÉTERMINANT ADJECTIF  P. 28

GRAMMAIRE
1 démonstratif 4 indéfini
2 possessif 5 interrogatif
3 numéral 6 exclamatif

1. Dans les phrases qui suivent, employez l’adjectif


déterminatif qui convient selon le chiffre donné entre
parenthèses.

ORTHOGRAPHE
a) J’ai vu (1) .......... tableau hier. Il m’a vivement impressionné.

b) Françoise a donné rendez-vous à (2) .......... ami pour planifier leur

activité.

c) J’ai déjà reçu (4) .......... appels téléphoniques encourageants.

INTERGÉNÉRATION
d) (5) .......... âge as-tu et à (5) .......... endroit demeures-tu  ?

e) J’ai vite retenu les (3) .......... sortes d’adjectifs déterminatifs.

f) Tu as terminé la course en (3) .......... place.

g) Dans (2) .......... voyage, (6) .......... beaux paysages nous avons admirés  !

 P. 250

2. Choisissez le chiffre qui correspond à l’adjectif EXERCICES


déterminatif utilisé.

a) Dans notre .......... région, nous cultivons certaines .......... sortes de

blé d’Inde. Ma .......... préférence va au blé d’Inde sucré. J’en mange

deux .......... petits ; un troisième .......... serait de trop. Quelle ..........

belle occasion de savourer un mets aussi délicieux  ! En pareille


INDEX

circonstance, quel .......... choix aurais-tu fait  ?

b) Au gymnase, chaque .......... individu est responsable des articles

qu’il a perdus.

175

20140829-LGE-IN.indd 175 19-02-05 15:11


Exercices

c) Il lui faudra prendre son .......... temps pour inscrire quelques ..........
notes dans ce .......... nouvel agenda.
d) Quelle .......... bonne habitude que de toujours avoir de l’ordre dans
ses .......... affaires  !
e) Ces .......... livres ne m’appartiennent pas ; ce sont ses .......... livres
qu’il m’a prêtés pour plusieurs .......... semaines.
f) Maintenant que vous en êtes rendu à votre .......... deuxième ..........
série d’exercices, vous maîtrisez davantage cette .......... théorie
développée dans La grammaire expliquée. Identifiez la nature de
vos .......... mots et écrivez bien votre .......... français.
g) Certaines .......... couleurs, telles .......... que le bleu, le rouge et le
jaune, sont dites primaires.
h) Ces .......... lieux sont tels .......... qu’ils me semblent familiers.

 P. 250

Exercices sur l’emploi des adjectifs  P. 30


numéraux vingt, cent et mille
Vingt
3. Accordez, s’il y a lieu, l’adjectif numéral vingt.

a) J’ai lu quatre-vingt .......... -six pages de ce magnifique volume.


b) Je vous donne quatre-vingt .......... dollars pour votre voyage.
c) Je vous remets les vingt .......... billets que j’ai vendus.
d) Les quatre-vingt .......... -douze points accumulés ne suffisent pas.
e) Allez à la page quatre-vingt .......... . Vous y trouverez la réponse.
f) Ils étaient vingt .......... hommes à la réunion.

 P. 250

176

20140829-LGE-IN.indd 176 19-02-05 15:11


Exercices

Cent  P. 31

GRAMMAIRE
4. Accordez, s’il y a lieu, les adjectifs numéraux suivants.

a) Cette semaine, j’ai dépensé deux cent .......... dollars en nourriture.


b) Les trois cent .......... vingt .......... élèves de l’école ont participé au
jeu.
c) Il a gagné neuf cent .......... dix dollars en deux semaines de travail.

ORTHOGRAPHE
d) J’additionne deux cent .......... + trois cent .......... quatre-vingt ..........
+ trois cent .......... vingt .......... ; j’obtiens un total de neuf cent ......... .
e) Dans ce livre de cinq cent .......... pages, il y a deux erreurs : une à
la page quatre-vingt .......... et l’autre, à la page deux cent .......... .

INTERGÉNÉRATION
 P. 250

Mille  P. 32

5. Accordez, s’il y a lieu, les adjectifs numéraux suivants.

a) Il a payé deux mille .......... six cent .......... vingt .......... -quatre
dollars pour se procurer une nouvelle chaîne stéréophonique.
b) En mil .......... neuf cent .......... quatre-vingt .......... , nous sommes
EXERCICES
allés en Europe. Nous avons dépensé quatre mille .......... six
cent .......... dix dollars.
c) Les croisades retardèrent de trois cent .......... ans l’invasion des
Turcs en Europe.
d) Louis-Joseph Papineau mourut à l’âge de quatre-vingt ..........
-cinq ans.
INDEX

e) Trois cent .......... milles de longueur équivalent à cent .......... lieues.


f) Champlain fonda Québec en l’an mil .......... six cent .......... huit.
g) La ville brillait de mille .......... feux.

177

20140829-LGE-IN.indd 177 19-02-05 15:11


Exercices

h) Avez-vous déjà lu Les mille .......... et une nuits ?

i) Avec sept cent .......... hommes, dix-huit chevaux et vingt ..........

canons, Fernand Cortez conquit le Mexique, de l’an mil .......... cinq

cent .......... neuf à l’an mil .......... cinq cent .......... trente.

j) Une partie du peuple crut aux prédictions qui annonçaient la fin

du monde pour l’an mille .......... ou l’an deux mille .......... .

k) Les résultats financiers excèdent les prévisions de huit mille ..........

quatre cent .......... quatre-vingt .......... -douze dollars.

l) Les plus hauts pics de l’Himalaya atteignent neuf mille ..........

mètres.

m) On compte dans la Manche environ cent .......... quatre-vingt ..........

espèces de poissons.

n) Le massacre de Lachine eut lieu en mil .......... six cent ..........

quatre-vingt .......... -neuf.

o) Deux cent .......... personnes périrent dans ce massacre.

 P. 250

6. Accordez, s’il y a lieu, les adjectifs numéraux suivis des


noms million et milliard.

a) Au Canada, il y a plus de trente .......... million .......... d’habitants.

b) Des milliard .......... d’étoiles nous sont encore inconnues.

c) Vingt .......... mille .......... fois quatre .......... million .......... font

quatre .......... -vingt .......... milliard .......... .

 P. 250

178

20140829-LGE-IN.indd 178 19-02-05 15:11


Exercices

LE NOM COMMUN  P. 35

GRAMMAIRE
1. Mettez au pluriel les noms suivants.

a) la plume les plume ..........


b) le jeu les jeu ..........
c) l’armoire les armoire..........
d) le jour les jour ..........

ORTHOGRAPHE
e) l’avion les avion ..........
f) l’équipe les équipe ..........
g) le journal les journ ..........
h) le chameau les chameau ..........
 P. 250

INTERGÉNÉRATION
Gens  P. 36
2. Accordez tous les mots se rapportant au nom gens.

a) Les gens très gai .......... sont rarement ennuyeu .......... .


b) L’ambitieux a autant de maîtres qu’il a de gens intéressé .......... .
c) Quel .......... vilain .......... gens .......... que les calomniateurs !
EXERCICES
d) Peu de gens sont vraiment méchant .......... .
e) Tou .......... les gentil .......... gens sont sociables.
f) Certain .......... gens étudient toute leur vie.
g) Ceux qui veulent toujours avoir raison sont des gens peu
équilibré .......... .
h) Ce sont les meilleur .......... gens qui sont les plus aimé .......... .
INDEX

i) Les gens heureu .......... sont souvent de simple .......... gens.


j) Arrivé .......... à la vieillesse, beaucoup de bon .......... gens ne
peuvent plus gagner leur vie.

179

20140829-LGE-IN.indd 179 19-02-05 15:11


Exercices

k) Les (vieux, vieilles) .......... gens méritent d’être écouté .......... .


l) Quel .......... pauvre .......... gens !
m) Quel .......... sot .......... gens que les prétentieux !
n) Tou ......... les gens qui raisonnent ne sont pas des gens sensé .......... .

 P. 250

LE NOM PROPRE  P. 37


1. Accordez les noms propres selon les règles précisées
dans La grammaire expliquée.

a) Dans la région du Saguenay, nous retrouvons beaucoup de


Tremblay .......... , de Gagnon .......... et de Simard .......... .
b) On dit que Louis XIV fut très célèbre chez les Bourbon .......... .
c) Existe-t-il de nos jours encore des Daudet ......... ou des Racine ......... .
d) Lors de la dernière exposition d’œuvres d’art, nous avons pu
admirer beaucoup de Rembrandt .......... , de Murillo .......... et de
Picasso .......... .
e) J’ai appelé ma sœur et elle m’a dit que les Dufour .......... et les
Thiffault .......... sont partis en voyage avec les Carette .......... .

 P. 251

LE NOM COLLECTIF  P. 38

1. Accordez le verbe avec le nom collectif ou son


complément.

a) La pile de cahiers (tomber, futur simple) .......... si vous bougez.


b) Une foule de mauvais souvenirs (passer, indicatif présent) ..........
dans mon esprit en ce moment.

180

20140829-LGE-IN.indd 180 19-02-05 15:11


Exercices

c) Une multitude d’araignées (envahir, indicatif présent) .......... les


sous-sols au printemps.

GRAMMAIRE
d) Un beau triangle de canards se (diriger, indicatif présent) ..........
vers le Sud aujourd’hui.
e) Une quantité d’auditeurs se (procurer, indicatif présent) .......... La
grammaire expliquée.
 P. 251

ORTHOGRAPHE
LE NOM COMPOSÉ  P. 39

1. Accordez correctement le nom et l’adjectif dans les noms


composés qui suivent.

a. Les coffre .......... -fort .......... sont habituellement très lourds.

INTERGÉNÉRATION
b. Les oiseau .......... -mouche .......... ont des nids.
c. Les porc .......... -épic .......... sont-ils dangereux ?
d. Les chauve .......... -souris .......... volent surtout la nuit.
e. Les voiture .......... -restaurant .......... offrent des mets succulents.
 P. 251
2. Accordez, s’il y a lieu, les noms composés formés avec
une préposition. EXERCICES

a) Les chef .......... -d’œuvre .......... se vendent très cher.


b) Les croc .......... -en-jambe .......... deviennent fréquents au hockey.
c) Les arc .......... -en-ciel .......... apparaissent après l’orage.
d) Les belle .......... -de-jour .......... et les bouton .......... -d’or ..........
m’ont charmé.
INDEX

e) Les gueule .......... -de-lion .......... et les pied .......... -d’alouette ..........
fleurissent autour de la maison.
 P. 251

181

20140829-LGE-IN.indd 181 19-02-05 15:11


Exercices

3. Vérifiez l’accord des noms composés qui suivent.

a) Les porte .......... -drapeau .......... étaient alignés devant l’assistance.

b) Les perce .......... -oreille .......... sont tout à fait inoffensifs.

c) Nos pensées ne sont pas toujours des arrière .......... -pensée .......... .

d) On exige toujours des avant .......... -projet .......... .

e) Les on .......... -dit .......... sont fréquents dans les conversations.

f) Vos beau .......... -frère .......... sont très bien nantis.

g) Les gratte .......... -ciel .......... se multiplient dans toute la province.

h) Ma mère a brodé plusieurs couvre .......... -lit .......... . Superbes !

i) Les essuie .......... -main .......... sont renouvelés quotidiennement.

j) Les plate .......... -bande .......... de dahlias m’ont valu des louanges.

 P. 251

4. En réfléchissant à leur signification, accordez les noms


composés suivants.

a) Les timbre .......... -poste .......... se placent à droite au haut de

l’enveloppe.

b) Les tête .......... -à-tête .......... sont parfois très utiles.

c) J’ai acheté deux abat .......... -jour .......... pour la chambre à coucher.

d) J’ai utilisé un casse .......... -noisette .......... plutôt que mes dents.

e) Nous avons deux réveille .......... -matin .......... dans la maison.

f) Ne soyez pas des casse .......... -cou .......... sur la route.

g) Les gens font souvent des coq .......... -à-l’âne .......... en conversant.

182

20140829-LGE-IN.indd 182 19-02-05 15:11


Exercices

h) La construction et la rénovation sont les gagne .......... -pain ..........

GRAMMAIRE
des menuisiers et des maçons.

i) J’ai appris deux jeux de patience : ce sont de vrais casse ........

-tête ........ .

j) Les reine ........ -marguerite ........ appartiennent à la famille

ORTHOGRAPHE
des radiées.

 P. 251
Garde  P. 40

5. Accordez le nom composé avec garde selon la


théorie exposée.

INTERGÉNÉRATION
a) J’ai posé des garde .......... -boue .......... à ma nouvelle bicyclette.

b) Ces garde .......... -forestier .......... sont très actifs en été.

c) Les garde .......... -fou .......... du grand escalier sont très solides.

d) Ces garde .......... -malade .......... sont très compétentes.

e) Les garde .......... -manger .......... sont très utiles dans une cuisine.
EXERCICES
 P. 251

Grand  P. 40

6. Accordez les noms composés avec grand.


a) Mes grand .......... -mère .......... et mes grand .......... -père ..........
INDEX

sont tous morts.

b) En voyageant sur les grand .......... -route .......... en motocyclette,

j’ai souvent eu grand .......... -peur.

183

20140829-LGE-IN.indd 183 19-02-05 15:11


Exercices

c) J’ai rencontré ce matin mes deux grand .......... -oncle .......... et

mes deux grand .......... -tante .......... que je n’avais pas vus depuis

l’année dernière.
 P. 251

L’ADJECTIF QUALIFICATIF  P. 41

1. Accordez l’adjectif qualificatif qui qualifie un seul nom.


a) des efforts raisonnable ..........
b) de sérieu .......... réflexions
c) des frères jumeau ..........
d) de magnifique .......... voyages
e) des mots amica ..........
f) des négociateurs adroit ..........
g) des citoyens loya ..........
h) des chevaux fougueu ..........
i) des acheteurs exigeant ..........
j) de fau .......... amitiés
 P. 251
2. Accordez les adjectifs qualificatifs accompagnés du verbe être.

a) Les ifs sont toujours vert .......... .


b) Soyons juste .......... envers tous.
c) Ces causeuses sont très dispendieu .......... ; elles étaient moins
cher .......... l’an dernier.
d) Son attitude est justifié .......... et compréhensible .......... .
e) Ces joueurs sont épuisé .......... . Leurs entraîneurs sont très
inquiet .......... .
 P. 251

184

20140829-LGE-IN.indd 184 19-02-05 15:11


Exercices

3. Accordez l’adjectif qualificatif avec les deux noms qualifiés.

GRAMMAIRE
a) Les bas et les pantalons reprisé .......... , Marcel s’en allait en chantant.

b) Après sa chute, il se releva, la jambe et le bras égratigné .......... .

c) La caricature et le dessin journalistique .......... sont un art en soi.

d) L’atmosphère et la mer sont bleu .......... .

ORTHOGRAPHE
e) Louise portait une rose et un œillet blanc .......... .
 P. 251
4. Servez-vous de la logique pour accorder les adjectifs
qui suivent.

a) Il portait des bas de coton troué .......... .

INTERGÉNÉRATION
b) Elle se présenta avec des chaussures de veau ciré .......... .

c) Il acheta à ses enfants des livres d’images relié .......... .

d) Tu as ramassé plusieurs tas de feuilles mort .......... .

e) Ils leur ont présenté une magnifique corbeille de fruits mûr .......... .
 P. 251
EXERCICES
5. Observez bien et distinguez le sens des mots en gras
selon que l’adjectif est placé avant ou après le nom.
Étonnant, n’est-ce pas ?

a) Les pauvres enfants abandonnés ne sont pas tous des enfants

pauvres.
INDEX

b) L’année dernière, j’ai entrepris ma dernière année d’études.

c) Le brave homme se manifeste dans toutes les circonstances de la

vie ; l’homme brave se manifeste dans une occasion très spéciale.

185

20140829-LGE-IN.indd 185 19-02-05 15:11


Exercices

L’ADJECTIF COMPOSÉ  P. 46

1. Accordez les adjectifs composés d’après la règle que


vous avez maîtrisée.

a) Des pommes aigre .......... -dou .......... .

b) Des enfants sourd .......... -muet .......... .

c) J’ai lu l’avant .......... -dernier .......... page.

d) Vos mains tout .......... -puissant .......... .

e) Les roses frai .......... éclos .......... .

f) La fierté des nouveau .......... venu .......... .

g) Nous avons applaudi les nouveau .......... marié .......... .

h) Expliquez-moi les sous-entendu .......... de cette loi.

i) Ce sont des gens haut .......... placé .......... .

j) Il existe des volcans sous-marin .......... .


 P. 252

2. Accordez les adjectifs qui désignent la couleur.  P. 46

a) Ils ont les joues rose .......... et les cheveux châtain .......... .

b) Les rubans violet .......... et les robes cramoisi .......... surprennent.

c) Les pétales de la tulipe sont pourpre .......... .

d) Rares sont ceux qui ont les yeux brun .......... .

e) Les lueurs sont bleu .......... pâle .......... et bleu ..........

turquoise .......... .

f) Les maisons sont vert .......... pomme .......... et les rochers

brun .......... foncé .......... .

186

20140829-LGE-IN.indd 186 19-02-05 15:11


Exercices

g) Guy a la moustache châtain .......... clair .......... .

GRAMMAIRE
h) Gabrielle a les lèvres rose .......... lilas.

i) Cette teinte violet .......... clair .......... me plaît beaucoup.

j) Ses robes bleu .......... ciel .......... ont surpris l’entourage.

 P. 252

ORTHOGRAPHE
3. Les noms employés comme adjectifs de couleur
s’accordent-ils  ?

a) Il a choisi des rubans orange .......... .

b) Pierre a cueilli des fruits marron .......... .

INTERGÉNÉRATION
c) Il portait des pantalons rouille .......... .

d) On distinguait des reflets cerise .......... .

e) Catherine m’a apporté des tulipes lie-de-vin .......... .

 P. 252
EXERCICES
LES ADJECTIFS MI, DEMI,  P. 47, 48
SEMI ET NU

1. Accordez ces adjectifs, s’il y a lieu.

a) Les demi .......... -heures s’en vont l’une après l’autre.


INDEX

b) La pièce de théâtre a duré exactement deux heures et demi .......... .

c) La figure à demi .......... voilée comme les paroles

demi .......... - voilées intriguent.

187

20140829-LGE-IN.indd 187 19-02-05 15:11


Exercices

d) Ma grand-mère acheta une demi .......... -verge de drap, quatre

verges et demi .......... de toile et une horloge qui sonnait les

heures et les demi .......... .

e) Les demi .......... -finales ont lieu à la fin de la saison régulière.

f) Certains pratiquants fêtent encore la mi .......... -carême.

g) J’ai remarqué que votre phrase était semi .......... -boiteuse.

h) Ne faites pas vos devoirs à demi .......... , répète le professeur.

i) Ils marchent souvent nu .......... -pieds.

j) Doit-on dire nu .......... -bras ou bras nu .......... ? Les deux se disent.

k) Ce couple a obtenu la nu .......... -propriété de ses biens.

l) L’hiver, il n’est pas conseillé de sortir tête nu .......... .

m) J’ai travaillé une demi .......... -journée ; ma sœur, deux jours

et demi .......... .

n) Dans notre travail, il n’y a pas de demi .......... -mesures.

 P. 252
LE PRONOM  P. 49
1. Énumérez les six sortes de pronoms que vous avez
reconnues en lisant votre théorie.

......................... ......................... ........................

......................... ......................... ........................


 P. 252

188

20140829-LGE-IN.indd 188 19-02-05 15:11


Exercices

2. Dans les phrases suivantes, soulignez les sujets que


vous avez relevés.

GRAMMAIRE
a) Le jeune garçon regardait sa mère avec admiration.

b) La jeune fille qui regarde son ami semble heureuse.

ORTHOGRAPHE
c) Les participants t’ont écouté avec beaucoup d’intérêt.

d) Toi qui écoutes bien les consignes, tu comprendras.

e) Dans notre forêt verdoyante vivent beaucoup d’orignaux.

f) Que de fantaisie nous offre le théâtre !

INTERGÉNÉRATION
 P. 252

3. Inscrivez à quelle personne grammaticale correspond le


pronom personnel souligné.

a) Je vous .......... invite à une réunion importante demain soir.

b) Tous ces cadeaux, je te .......... les .......... offre avec beaucoup de joie. EXERCICES

c) Je pense à tes succès et je .......... te .......... trouve très habile.

d) Je leur .......... ai demandé leurs opinions. Ils me les .......... ont données.

e) Quand on se .......... parle au téléphone, on se .......... plaît à rire.


INDEX

f) Ce nageur s’ .......... élance du haut du tremplin.

g) Toi .......... qui as du talent, exploite-le .......... .


 P. 252

189

20140829-LGE-IN.indd 189 19-02-05 15:11


Exercices

4. Indiquez la nature des mots en caractères  P. 28, 51


gras en utilisant le chiffre approprié.

1 adjectif démonstratif 2 pronom démonstratif

a) Cette ....... robe est coûteuse ; celle-là ....... l’est moins.

b) Ces ....... aviateurs sont expérimentés ; ceux-là ....... sont débutants.

c) Cet ....... individu est impoli alors que celui-là ....... s’est montré

plus gentil.

d) J’ai vu ce ....... vendeur insulter un client ; celui-ci ....... lui a répondu.

e) J’achète ces ....... deux stylos ; celui-ci ....... est plus attrayant que

celui-là ....... .

f) Ce ....... que je veux te raconter, ce ....... sont mes souvenirs.

 P. 252

5. Indiquez la nature des mots en caractères  P. 28, 29,


gras en utilisant le chiffre approprié. 49, 51, 52
1 adjectif démonstratif 4 pronom possessif
2 pronom démonstratif 5 pronom personnel
3 adjectif possessif

a) Mon ....... chandail est très grand ; le tien ....... semble plus petit.

b) Ceux ....... qui consacrent leurs ....... efforts au soulagement

de leurs ....... semblables méritent l’admiration que nous

leur ....... portons.

c) Mes ....... devoirs sont faits ; les tiens ....... le ....... sont-ils ?

190

20140829-LGE-IN.indd 190 19-02-05 15:11


Exercices

d) « Prenez ces ....... deux livres : ceux-ci ....... vous instruiront

GRAMMAIRE
sûrement, car les miens ....... m’ont vraiment aidée », disait

ma ....... sœur.

e) Reconnais tes ....... qualités et tes ....... défauts ; recherche ceux-

ci ....... pour les ....... corriger et celles-là ....... pour les .......

ORTHOGRAPHE
perfectionner.

f) Elles ....... se ....... sont rencontrées dans ce ....... musée.

 P. 252

INTERGÉNÉRATION
6. Indiquez la nature des mots en caractères  P. 28, 29, 33
gras en utilisant l’un des chiffres suivants. 49, 51, 52, 53

1 pronom personnel 5 adjectif possessif


2 pronom démonstratif 6 pronom indéfini
3 adjectif démonstratif 7 adjectif indéfini
4 pronom possessif

EXERCICES
a) Plus on ....... fait son ....... possible, plus on ....... a de chances de

réussir.

b) Aucun ....... individu n’est content de son ....... sort. Tous .......

souhaitent davantage. Nul ....... ne sait se ....... contenter. Et

pourtant, chacun ....... devrait être heureux de ce ....... qu’il .......


INDEX

possède.

c) Quiconque ....... n’aime que soi ....... n’est aimé de personne ....... .

191

20140829-LGE-IN.indd 191 19-02-05 15:11


Exercices

d) Plusieurs ....... individus se ....... rencontraient pour la première

fois ; j’ ....... en avais remarqué plusieurs ....... qui me .......

regardaient attentivement.

e) La terre est pour tous ....... ; la nature appartient à chacun ....... .

Chaque ....... personne doit en prendre conscience.

f) Cette ....... automobile est la sienne ....... .

 P. 252

7. Dans cet exercice, distinguez l’adjectif du  P. 28, 29, 34


pronom en utilisant le chiffre approprié. 49, 54

1 adjectif interrogatif 4 adjectif possessif


2 pronom interrogatif 5 adjectif démonstratif
3 adjectif exclamatif 6 pronom personnel

a) Quel ....... est ton ....... point de vue sur ce ....... sujet ?

b) En quelle ....... année sommes-nous .......  ? Quelle ....... question !

c) Qui ....... m’a parlé de tes ....... succès  ? Quelle ....... performance !

d) Que ....... penses-tu ....... de ma ....... nouvelle robe ?

e) De ces ....... deux montres, laquelle ....... préfères-tu ....... ?

 P. 252

192

20140829-LGE-IN.indd 192 19-02-05 15:11


Exercices

8. Posez la bonne question pour vérifier  P. 54


l’emploi du pronom relatif et indiquez votre réponse.

GRAMMAIRE
}} Exemple : a) J’ai enfin découvert la grammaire qui m’a
permis de comprendre le français.

Question : Qu’est-ce qui m’a permis ?

ORTHOGRAPHE
Réponse : Qui, mis pour grammaire. Le pronom relatif qui est
sujet de a permis.

b) La sarclette que j’ai achetée m’a permis d’entretenir mon jardin.

Q. : ......................................................................................................

INTERGÉNÉRATION
R. : ......................................................................................................

c) C’est une personne dont on ne peut se passer.

Q. : ......................................................................................................

R. : ......................................................................................................
EXERCICES
d) La maison où je demeure date d’un demi-siècle.

Q. : ......................................................................................................

R. : ......................................................................................................

e) Le quartier dans lequel nous habitions était magnifique.


INDEX

Q. : ......................................................................................................

R. : ......................................................................................................

 P. 252

193

20140829-LGE-IN.indd 193 19-02-05 15:11


Exercices

9. Accordez le verbe au présent de l’indicatif.  P. 54


Qui, sujet de ce verbe, prend le nombre et la personne de
son antécédent.
Au besoin, consultez le tableau de l’indicatif présent, p. 70.

a) C’est notre compagnie qui (imposer) .................... ses propres lois.

b) Nous voulons rencontrer tous les vendeurs qui (désirer) ................

participer au concours.

c) Plus il y a de gens qui (s’entraîner) .............................. en vue de la

compétition, plus on sent de l’enthousiasme.

d) Au travail, c’est vous qui (décider) ........................ de l’orientation à

donner pour obtenir de meilleurs résultats.

e) Le Canada participe aux jeux ; ce sont nos athlètes qui le

(représenter) .............................. .
 P. 252
10. Appliquez la théorie du pronom relatif qui  P. 54, 56
(sujet du verbe) et celle du pronom relatif que
(c.o.d. du verbe).

a) C’est toi qui regarde .......... le film que nous avons loué.

b) Celui qui atten .......... que les choses se fassent seules peu ..........

attendre longtemps.

c) L’observateur qui épi .......... sans bruit la nature que rien ne

trouble .......... sera saisi par sa beauté.

d) Les livres que regarde .......... cette jeune fille sont pleins

d’humour.

194

20140829-LGE-IN.indd 194 19-02-05 15:11


Exercices

e) La compagnie qui engage ................. ces spécialistes que

GRAMMAIRE
convoite ................. tous ses concurrents possède .....................

une grande expérience dans le domaine du forage.

 P. 252

11. Complétez les phrases en utilisant les  P. 58, 59, 60

ORTHOGRAPHE
pronoms relatifs quoi, dont, où, lequel, auquel,
duquel et leurs différentes formes.

a) Les voyages ................ on a fait référence m’ont fasciné.

b) Les films ................ on parle ont été choisis par le jury.

INTERGÉNÉRATION
c) L’immeuble ................ je travaille a été classé « monument

historique ».

d) Toutes les victoires ................ je garde un bon souvenir

m’ont valorisé.

e) Les hôtesses ................ je me suis adressé ont été EXERCICES

très sympathiques.

f) C’est exactement ce à ................ je tiens le plus.

g) Nous avons recueilli tous les documents ................ nous

avions besoin.
INDEX

h) Je choisis la crème à la vanille, ................ est ma préférée.

 P. 253

195

20140829-LGE-IN.indd 195 19-02-05 15:11


Exercices

12. En guise de révision des pronoms,  P. 60


comblez les vides d’après le sens du texte.
Le milan et la corneille (Claude Augé)

Un paresseux ................ ’en allait à l’aventure dans la

campagne. Son attention fut soudainement attirée par les

cris d’une jeune corneille. Cet oiseau, ................ les parents

étaient morts sans doute, ................ plaignait de la faim. Tout

à coup, à la grande surprise du promeneur, un milan vint

apporter à manger à la pauvre abandonnée.

« Ah ! ................ ’écria notre homme, voici qui est

merveilleux. Puisque le hasard ................ fait assister à un

tel prodige en faveur d’une simple corneille, ................ n’ai

plus à ................ ’inquiéter pour ................ . » Là-dessus, il

................ couche sur le gazon et ................ ’endort. Le soir

venu, personne ne ................ avait rien donné. Il ................

passa de souper, et le lendemain matin, n’eut pas non plus

à déjeuner. Comme il ................ ’en étonnait, il vit le milan

porter encore quelque pâture à la corneille, puis l’entendit

................ dire : « Tant que ................ n’avez pu pourvoir à vos

besoins, ................ ’ai pris soin de ................ ; mais à présent

que ................ voici grande, ................ ne reviendrai plus. »

196

20140829-LGE-IN.indd 196 19-02-05 15:11


Exercices

................ dit, ................ disparut dans les airs. Le paresseux

GRAMMAIRE
comprit la leçon et rentra tout de suite dans la ville pour

demander du travail.

................ faut avoir pitié des faibles, des infirmes ; mais

tout homme valide ................ doit de suffire à ses besoins.

ORTHOGRAPHE
................ ne travaille pas commet une lâcheté.

 P. 253

LE VERBE  P. 64

INTERGÉNÉRATION
1. En utilisant le chiffre approprié, indiquez à quel
mode est employé le verbe souligné.

Conjugués :
1 indicatif 2 conditionnel 3 impératif 4 subjonctif
Non conjugués :
5 infinitif 6 participe
EXERCICES

a) Quand Marc partait ....... , il nous saluait ....... toujours.

b) Si tu le voulais ....... , je résoudrais ....... ton problème.

c) Dans la vie, pense ....... à rendre ....... service aux autres.

d) Pour se dépasser ....... , il faut ....... vraiment le vouloir.


INDEX

e) Parce que j’ai voyagé ....... , j’ai apprécié ....... la différence

entre les gens.

197

20140829-LGE-IN.indd 197 19-02-05 15:11


Exercices

f) Je souhaite ....... qu’ils viennent ....... encore plus souvent.

g) Prends ....... le temps de respirer quand tu exécutes .......

tes exercices.

h) Il m’a dit ....... qu’il veut apprendre ....... une autre langue.

i) Il est revenu en disant ....... qu’il n’y retournerait ....... plus jamais.

j) En quittant ....... ton travail, oublie ....... -le !

k) J’aime ....... que tu sois ....... dynamique pendant les réunions.

l) « Si j’avais su ....... , j’y serais allée ....... », disait Élodie.

m) Revenu ....... à la maison, on m’a appelé ....... .

 P. 253

2. Nommez les cinq temps primitifs qui servent  P. 67


à former les temps dérivés.

......................... ......................... ........................

......................... .........................

 P. 253

198

20140829-LGE-IN.indd 198 19-02-05 15:11


Exercices

L’INDICATIF PRÉSENT  P. 68

GRAMMAIRE
1. Conjuguez les verbes qui suivent à l’indicatif présent.
À quel groupe appartiennent-ils ? À quelle personne ?

ORTHOGRAPHE
a) Il (coudre) ........................... . k) Il (éteindre) ........................ .

b) Tu (interrompre) ................ . l) Il (étudier) ........................... .

c) Je (rectifier) ....................... . m) Il (secouer) ....................... .

INTERGÉNÉRATION
d) Il (attendre) ........................ . n) Tu (remuer) ........................ .

e) Tu (suer) ............................. . o) Il (secourir) ........................ .

f) Tu (confier) ......................... . p) Je m’(enfuir) ...................... .


EXERCICES

g) Tu (servir) .......................... . q) Elle (résoudre) ................... .

h) Tu (vernir) .......................... . r) Elle (labourer) .................... .

i) Elle (serrer) ........................ . s) Tu (distribuer) .................... .


INDEX

j) Il (choisir) ............................ . t) Tu (créer) ............................ .

 P. 253

199

20140829-LGE-IN.indd 199 19-02-05 15:11


Exercices

L’IMPÉRATIF PRÉSENT  P. 71

1. Dans l’exercice qui suit, conjuguez les verbes à


l’impératif présent.

a) Boire (2e personne du pluriel)

........................ , car vous avez couru longtemps.

b) Résoudre (2e personne du singulier)

........................ ce problème le mieux possible.

c) Cueillir (2e personne du singulier)

........................ ces fleurs toi-même.

d) Avoir (2e personne du singulier)

........................ le courage de tes opinions.

e) Aller (2e personne du singulier)

........................ passer ton examen au bureau.

f) Prendre (2e personne du singulier)

........................ ton temps avant de répondre.

g) Craindre (2e personne du singulier)

........................ la route lorsque tu es fatigué.

 P. 253

200

20140829-LGE-IN.indd 200 19-02-05 15:11


Exercices

LE FUTUR SIMPLE ET LE  P. 73

GRAMMAIRE
CONDITIONNEL PRÉSENT
1. Conjuguez les verbes entre parenthèses
au futur simple.

a) Les moissonneurs (lier) ............................. les gerbes.

ORTHOGRAPHE
b) L’an prochain, vous (bâtir) ............................. votre propre maison.

c) Nous (remercier) .............................. nos bienfaiteurs.

d) Plus nous (produire) ............................. efficacement, plus

nous (abaisser) ............................. les coûts de production.

INTERGÉNÉRATION
e) Il (résoudre) ............................. cette question plus tard.

f) Les hirondelles s’en (aller) ............................. en automne.

g) Il (falloir) ............................. en discuter avant la réunion.

 P. 254

2. Conjuguez les verbes entre parenthèses  P. 73


EXERCICES
au conditionnel présent.

a) Vous (avouer) ..................................... vos sentiments si vous étiez


moins timide.
b) La plupart des gens (être) .................................. plus heureux s’ils
savaient profiter de l’instant présent.
c) Plusieurs (sentir) ..................................... le besoin d’agir s’ils se
INDEX

retrouvaient face au problème.


d) Archimède disait : « Si j’avais un point d’appui,
je (soulever) ............................... la Terre. »

201

20140829-LGE-IN.indd 201 19-02-05 15:11


Exercices

e) Si j’étais à votre place, je me (prendre) .......................... en main et


j’ (aller) ............................ m’expliquer.
f) Les voyageurs savaient qu’ils (arriver) ........................ à temps.
g) Je (jouer) ............................. dans les ligues majeures si j’étais
plus habile.
h) Nous (avoir) ............................... plus d’amis si nous entretenions
mieux nos relations.
 P. 254

3. Conjuguez les verbes suivants.  P. 73, 75, 76


Infinitif P. prés. Indic. prés. Indic. imparfait Subj. prés.
contribuer contribuant ils contribuent je contribuais que je contribue

a) Saluer salu.............. nous salu........... vous salu............. qu’ils salu.......

b) Finir finiss ............ vous finiss......... ils finiss .............. qu’ils finiss......

c) Craindre craign........... ils craign........... nous craign ........ que je craign...

d) Résoudre résolv............ nous résolv ....... je résolv .............. que tu résolv...

e) Prendre pren.............. vous pren........... vous pren ............ que tu pren.....

 P. 254

4. Conjuguez les verbes entre parenthèses  P. 76


au subjonctif présent en partant du participe
présent et en remplaçant ant par la terminaison requise.
a) Vous seriez satisfaits pour peu que vous (essayer) .................... .

b) Il est bon que chacun (se récréer) .................... après le travail.

c) L’équité veut que parfois nous ne (parier) .................... pas.

d) Il est important que vous ne (confier) .................... ces secrets

à personne.

202

20140829-LGE-IN.indd 202 19-02-05 15:11


Exercices

e) Il faut que tu (voir) .................... le médecin et que

GRAMMAIRE
tu (avoir) .................... le temps de te reposer suffisamment.
 P. 254
5. Conjuguez les verbes entre parenthèses  P. 78
au passé simple.
a) Alexandre (conquérir) .................... l’Asie et (mourir) ....................

ORTHOGRAPHE
à la fleur de l’âge.

b) Frontenac (tenir) .................... tête aux Anglais.

c) L’armée de Lévis se (couvrir) .................... de gloire et

(acquérir) .................... une forte renommée.

INTERGÉNÉRATION
d) Il (neiger) .................... pendant dix heures.

e) Marc (boire) .................... un verre de vin et se

(nourrir) .................... de fruits de mer.


 P. 254

LES FORMES DU VERBE  P. 86, 87


1. Rappel des quatre formes de verbes.

a) Si je vous dis que le sujet fait l’action que le verbe exprime, vous EXERCICES

me direz que le verbe est à la forme .................... .


b) Si je vous dis que le sujet subit l’action que le verbe exprime, vous
me direz que le verbe est à la forme .................... .
c) Si je vous dis que le sujet il (sujet apparent) ne représente
personne, le verbe est à la forme .................... .
INDEX

d) Si je vous dis que le pronom complément désigne la même


personne que le sujet, le verbe est à la forme .................... .

 P. 254

203

20140829-LGE-IN.indd 203 19-02-05 15:11


Exercices

LE PARTICIPE PASSÉ  P. 81, 85


1. Accordez les participes passés se terminant
en é, u ou ert.
Masculin pluriel Féminin pluriel
a) engagé .......... ; engagé .......... .
b) appelé .......... ; appelé .......... .
c) perdu .......... ; perdu .......... .
d) charnu .......... ; charnu .......... .
e) ouvert .......... ; ouvert .......... .
 P. 254

2. Appliquez la règle pour écrire  P. 80, 81, 85


correctement les participes passés suivants.
Masculin Masculin Féminin Féminin
singulier pluriel singulier pluriel
a) omi ................... omi ..................... omi...................... omi ..................
b) noirci ................ noirci .................. noirci................... noirci ...............
c) franchi .............. franchi................ franchi ................ franchi ............
d) construi ............ construi .............. construi ............. construi ..........
e) rafraîchi ........... rafraîchi ............. rafraîchi ............ rafraîchi ..........

 P. 254

3. Dans les exercices suivants, appliquez la  P. 82, 85


règle du participe passé employé sans auxiliaire.

a) Repoussé .......... par la peur, ils craignaient l’explosion.


b) Démuni .......... , ils recherchent une solution à leur problème.
c) Des fortunes trop vite gagné .......... tombent souvent très rapidement.
d) La joie partagé .......... augmente le plaisir.

204

20140829-LGE-IN.indd 204 19-02-05 15:11


Exercices

e) La nature nous présente successivement des soirées semé ..........

GRAMMAIRE
d’étoiles et des nuits couvert .......... de nuages, des prairies

émaillé .......... de fleurs, des forêts dépouillé .......... par le frimas

et beaucoup de plaines doré .......... par les moissons.


 P. 254
4. Appliquez la règle du participe passé  P. 82
accompagné de l’auxiliaire être.

ORTHOGRAPHE
a) Les fleurs ont été créé .......... pour servir de parure à la nature.

b) Les marées sont du .......... à la double action de la lune et

du soleil.

c) Il ne suffit pas que les lois soient établi .......... ; il faut qu’elles

INTERGÉNÉRATION
soient juste .......... .

d) Toutes les sciences et tous les arts sont né .......... grâce à des

esprits éveillés.

e) Ceux qui sont arrivé .......... oublient aisément le point d’où ils sont

parti .......... .

f) La chimie moderne a été créé .......... par Lavoisier. EXERCICES

g) Paul et Andrée, quand vous serez parti .......... , nous surveillerons

votre logis.

h) Considérez avec quel art sont composé .......... les ailes du

papillon.

i) Le tigre et la panthère sont craint .......... partout où ils habitent.


INDEX

j) Rome et l’Italie entière ont été plusieurs fois saccagé .......... par

les Barbares.
 P. 254

205

20140829-LGE-IN.indd 205 19-02-05 15:11


Exercices

5. Appliquez les deux règles étudiées :  P. 82


le participe passé seul ou accompagné de l’auxiliaire être.
a) Arrosé .......... par de nombreux cours d’eau, l’Allemagne est

fertilisé .......... par eux.

b) Exporté .......... dans le monde entier, les vins de France sont

renommé .......... .

c) Les métaux placé .......... sur le passage de la foudre sont

fondu .......... et volatilisé .......... .

d) Les bonnes nouvelles sont toujours bien accueilli .......... .

e) Les régions de la baie d’Hudson furent parcouru .......... par

d’Iberville.
f) Souvent, de grands efforts sont produit .......... pour de petites causes.
g) Les mines d’or qui furent découvert .......... en Californie ont été
activement exploité .......... .
h) Les forêts du Nouveau Monde étaient habité .......... par d’énormes
reptiles.
 P. 254
6. Appliquez maintenant la règle du  P. 83
participe passé accompagné de l’auxiliaire avoir.

a) Jolliet a découvert .......... le plus grand fleuve des États-Unis.


b) La Vérendrye est un des plus grands explorateurs que le Canada
ait produit .......... .
c) L’occasion et le bonheur se présentent de nouveau quand on les a
perdu .......... .
d) J’ai réfléchi .......... et j’ai élaboré .......... un prototype qui a déjà
réussi .......... à en convaincre plusieurs.

206

20140829-LGE-IN.indd 206 19-02-05 15:11


Exercices

e) Les Anglais ont longtemps régné .......... en maîtres sur les mers.
f) Le Nil a plusieurs fois déplacé .......... son cours.

GRAMMAIRE
g) Les richesses que Carthage avait amassé .......... par son
commerce passèrent aux Romains.
h) Ont-ils participé .......... aux préparatifs ou avons-nous tout
organisé .......... seuls ?

ORTHOGRAPHE
i) Le hérisson se défend au moyen de l’armure épineuse que lui a
procuré .......... la nature.
j) Les beaux vers que nous ont légué .......... nos poètes et la prose
harmonieuse que nous ont laissé .......... nos écrivains ont
orné .......... notre esprit et enrichi .......... notre mémoire.

INTERGÉNÉRATION
 P. 254
7. Dans cet exercice, vous retrouverez les  P. 82, 83
trois emplois du participe passé.
Les maîtrisez-vous bien ? Mettez-vous-y !
L’intendant Talon (Adélard Desrosiers)
Talon a admirablement servi .......... la politique coloniale
EXERCICES
inauguré .......... en France par Richelieu et continué ..........

par Louis XIV et Colbert. En quelques années passé .......... en

Nouvelle-France, il a imprimé .......... un essor vigoureux à la

colonisation languissante de la fertile vallée du Saint-Laurent,

multiplié .......... les concessions de seigneuries, secondé ..........


INDEX

le travail des colons et encouragé .......... l’établissement

d’émigrants nombreux et choisi .......... . Des villages furent

fondé .......... et les valeureux soldats licencié .......... du régiment

207

20140829-LGE-IN.indd 207 19-02-05 15:11


Exercices

de Carignan, devenu .......... Canadiens, donnèrent à la société

d’alors une allure militaire qui s’est longtemps conservé .......... .

Talon, qu’aucun progrès n’a laissé .......... indifférent, a mis ..........

en honneur l’agriculture et l’horticulture ; il a introduit ..........

de nouvelles cultures, fait .......... transporter dans le pays

les premiers chevaux qu’on y a vu .......... . Quant à l’industrie

nationale, il l’a protégé .......... de tout son pouvoir : des fabriques

nouvelles furent établi .......... ou projeté .......... . Son activité s’est

porté .......... vers les découvertes et l’exploitation des mines de

cuivre et de charbon. À l’extérieur, Talon a favorisé .......... les

grands explorateurs Jolliet et La Salle qui ont reculé .......... les

bornes de la Nouvelle-France et découvert .......... le Mississippi.

Aussi, Thomas Chapais, un des érudits qui ont le mieux

connu .......... Talon, a pu .......... dire : « Talon, c’est un Colbert

national. »
 P. 255
8. Accordez les participes passés dans  P. 82, 83
les phrases suivantes.
a) Le sac et le panier rempli .......... de nourriture pesaient vingt kilos.
b) Après s’être rencontré .......... au restaurant, elles ont
décidé .......... de se revoir plus souvent.
c) Bêtes et gens passent cinq ou six mois là-haut, logé .......... à la
belle étoile. (A. Daudet)
d) Merci de nous avoir donné .......... rapidement votre rapport.
e) Des hommes et des femmes accroupi .......... dans les vignes
coupaient des grappes de raisin. (E. Zola)

208

20140829-LGE-IN.indd 208 19-02-05 15:11


Exercices

f) En plus d’être encouragé .......... par leurs bons résultats, Martin


et Évelyne ont poursuivi .......... leurs efforts quotidiens.

GRAMMAIRE
g) Il avait la tête et le côté de la figure bandé .......... de linge blanc.
(A. Fournier)
 P. 255

9. Pour bien écrire les trois types de participes  P. 82, 83


passés, il faut savoir distinguer le verbe conjugué

ORTHOGRAPHE
à l’indicatif présent de celui qui est au passé simple ;
ou encore du participe passé employé seul ou avec un
auxiliaire.
Cet exercice récapitulatif vous permettra d’approfondir la
théorie étudiée.

a) L’appareil émi .......... quelques sons et s’arrêta.

INTERGÉNÉRATION
b) Le son émi .......... par le cristal est pur.

c) Je vous apporte le livre promi .......... .

d) Elle promi .......... de nous emmener au théâtre.

e) Le candidat admi .......... à l’examen est fier.

f) Jean admi .......... son erreur et se corrigea.


EXERCICES
g) La chanson appri .......... pour la fête est entraînant .......... .

h) Il est surpri .......... d’apprendre cette nouvelle.

i) Le sémaphore transmi .......... un message.

j) Nous écoutons un discours retransmi .......... par radio.

k) Quand la voiture franchi .......... les remparts de la ville,


INDEX

j’aperçus l’océan.

l) La rivière ainsi franchi .......... , nous laissons tout de suite la

grand-route.

209

20140829-LGE-IN.indd 209 19-02-05 15:11


Exercices

m) Le cultivateur avait à défricher un coin rempli .......... de

souches séculaires.

n) Un timbre électrique empli .......... la gare de son frissonnement

sonore.

o) La voyageuse remerci .......... le garçon qui l’a condui .......... .

p) Quand on donne un conseil, on introdui .......... nos convictions.

q) Un brillant réseau de rosée réfléchi .......... à l’œil la lumière

et les couleurs.

r) Je regarderai les galets poli .......... par les vagues.

s) La lumière qui monte dans l’arbre au-dessus de la terre

arrondi .......... le jour sous sa main dorée.

t) La chouette s’accroupi .......... et soulève ses ailes arrondi .......... .

u) Elle fut surpri .......... par la tempête.

v) Il a remi .......... son colis et il est reparti .......... aussitôt.

w) Il remi .......... son colis et reparti .......... aussitôt.


 P. 255
LE PARTICIPE PASSÉ DES VERBES
PRONOMINAUX
1. Dans l’exercice suivant, appliquez la règle  P. 87, 88
du participe passé qui convient.

a) Les oiseaux se sont enfui .......... vers des régions plus chaudes.

b) Le champ si longtemps grillé .......... s’est rafraîchi .......... d’une

herbe neuve.

210

20140829-LGE-IN.indd 210 19-02-05 15:11


Exercices

c) La lune s’est levé .......... ronde et brillante derrière les champs.

GRAMMAIRE
d) La baguette ne s’est pas cassé .......... ; elle était souple, elle avait

été trempé .......... dans l’eau.

e) J’entends le chant confus des hirondelles qui se sont

emparé .......... de notre jardin.

ORTHOGRAPHE
f) Les vacanciers se sont successivement envolé .......... , ceux-ci

pour un lieu, ceux-là pour un autre.

g) Elle s’était préparé .......... une collation équilibré .......... et

appétissant .......... .

h) Tous les autres bruits habituels du marché se sont éteint .......... .

INTERGÉNÉRATION
i) Les merles s’étaient tu .......... , ayant élevé .......... leur couvée.

j) Toute sa peau s’était collé .......... à ses os, plissé .......... comme

une bourse dont on a resserré .......... les cordons.

k) À l’heure de pointe, les accrochages se sont succédé .......... à un

rythme fou.
EXERCICES
l) Elles se sont ri .......... des potins entendu .......... .

m) Nous nous sommes plu .......... à visiter les musées de la région.

n) Ils ont tant voulu .......... bien faire qu’à la fin, ils se sont nui .......... .

o) Depuis que nous nous sommes menti .......... nous n’avons plus

cherché .......... à nous revoir.


INDEX

p) Durant un bref moment, adoptant la même mimique, ils se sont

ressemblé .......... .
 P. 255

211

20140829-LGE-IN.indd 211 19-02-05 15:11


Exercices

2. Appliquez la règle du participe passé qui convient.  P. 86

La source de la Garonne

Elle s’est échappé .......... hors de la pierre et de la glace du

terrible massif des Monts Maudits. Elle s’est précipité ..........

comme une affolée qui craint d’être poursuivi .......... . Elle a

glissé .......... sur les pentes, s’est rejeté .......... dans les ravins.

Même sur sa route, elle a rencontré .......... l’effroyable trou de

Toro dont on ne sait pas le fond et elle s’est engouffré ..........

dedans, épouvanté .......... , pouvant se croire absorbé .......... par

quelque bouche géante de la sombre montagne. Soudain, elle a

reparu .......... , car elle ne s’était pas enfui .......... pour se laisser

ainsi reprendre. Elle s’est frayé .......... un chemin. Son eau active

a perforé .......... le bloc, creusé .......... des cavernes, tracé ..........

une route et, tout à coup, on l’a revu .......... .


 P. 255
LE PARTICIPE PASSÉ SUIVI  P. 92
D’UN INFINITIF
1. Abordez l’accord des participes passés suivis d’un
infinitif en vous posant toujours la même question :
« Est-ce que... ? »
a) Les fermiers que j’ai vu .......... semer peinaient dans les sillons.
b) Les airs que j’ai entendu .......... jouer m’ont ragaillardie.
c) Ces malades, je les ai entendu .......... gémir pendant toute la nuit.
d) Alors qu’ils étaient à peine arrivés, tu les as fait .......... fuir.

212

20140829-LGE-IN.indd 212 19-02-05 15:11


Exercices

e) La jeune fille que j’ai vu .......... peindre a vendu tous ses tableaux.

GRAMMAIRE
f) La jeune fille que j’ai voulu .......... peindre n’a pas accepté.

g) Les travaux que j’ai fait .......... exécuter ont été réalisés à

la perfection.

h) Les nouveaux athlètes que j’ai vu .......... courir, je les ai

entendu .......... acclamer et je les ai vu .......... récompenser.

ORTHOGRAPHE
i) Les pommes que nous avons pu .......... manger ont été

achetées ce matin.

j) Les jeunes auteurs qu’elle a toujours su .......... apprécier sont

maintenant reconnus par le grand public.

INTERGÉNÉRATION
 P. 255
LES PARTICIPES PASSÉS DÛ,  P. 94
CRU, PU, SU, VOULU, ETC.
1. Accordez le participe passé en vérifiant s’il y a un
complément d’objet direct sous-entendu.

a) Je lui ai rendu tous les services qu’elle a voulu .......... .


EXERCICES
b) Les volontaires ont combattu le feu aussi longtemps qu’ils

ont pu .......... .

c) J’ai fait, pour l’aider, toutes les démarches que j’ai pu .......... .

d) J’ai conservé pour mes ennemies toute la tendresse que j’ai

pu .......... , mais une si grande affection ne leur est pas du .......... .


INDEX

e) Par leur application constante, ces employés ont obtenu au travail

plus de succès qu’ils avaient cru .......... et même espéré .......... .


 P. 255

213

20140829-LGE-IN.indd 213 19-02-05 15:11


Exercices

LES PARTICIPES PASSÉS COÛTÉ,  P. 94


VALU, PESÉ, DORMI, RÉGNÉ, VÉCU, ETC.
1. Ces participes ont-ils un complément d’objet direct ou
circonstanciel ? Vérifiez-en le sens.

a) Les mille dollars que ce cheval a coûté .......... , il ne les a jamais


valu .......... .
b) Les cent kilos que cette caisse a pesé .......... n’ont jamais été
vérifié .......... .
c) Les joies que m’a valu .......... ce voyage m’ont bien récompensé
des trois cent cinquante dollars que j’ai déboursé .......... ; du
moins, je ne les ai jamais regretté .......... .
d) Ces découvertes ont-elles valu .......... les vies qu’elles ont
coûté .......... ?
e) Les raisons que le comptable lui a donné .......... , elle les a
pesé .......... ; elle reste convaincu .......... qu’il s’est trompé.
f) Les années que cette reine a vécu .......... et surtout celles qu’elle
a régné .......... ont été témoins de luttes fratricides.
g) « Les trois jours que j’ai vécu .......... chez ma sœur ont été bien
employé .......... ; je me suis beaucoup amusé .......... », m’écrivait
Lucienne.
h) Les pilules que j’ai pris .......... et les quelques heures que j’ai
dormi .......... m’ont guéri des terribles maux de tête dont j’ai
souffert .......... .
i) L’année pendant laquelle nous avons vécu .......... à l’étranger nous
a beaucoup plu .......... .
 P. 255

214

20140829-LGE-IN.indd 214 19-02-05 15:11


Exercices

LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ DE EN  P. 95

GRAMMAIRE
1. Accordez le participe passé précédé de en.
a) Voyez ces magnifiques paysages ; en avez-vous photographié .......... ?
b) Des cerises, combien en avez-vous mangé .......... ?
c) J’ai trouvé cette maison plus jolie que la description que l’on m’en
avait donné .......... .

ORTHOGRAPHE
d) On nous a envoyé de très belles plantes ; nous en avons
installé .......... au bureau, nous en avons donné .......... , mais nous
n’en avons pas gaspillé .......... .
e) Parmi les pommiers que nous vous avons envoyés, combien en
avez-vous planté .......... ?

INTERGÉNÉRATION
f) La marée a rejeté plusieurs coquillages sur la plage et nous en
avons ramassé .......... .
g) J’ai vu, dans ce pays, des arbres géants comme je n’en ai jamais
vu .......... ici.
h) Des fleurs, nous en avons cueilli .......... et nous en avons
mis .......... dans les vases.
i) J’ai apporté de la bière et nous en avons bu .......... .
EXERCICES
j) Vous êtes allés sur la Côte d’Azur ; la description que vous nous en
avez fait .......... nous a ravis, Luc et moi.
 P. 255
LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ  P. 96
DU PRONOM PERSONNEL L’
1. Accordez le participe précédé du pronom personnel I’.
INDEX

a) Ils sont arrivés plus tôt que nous ne l’avions prévu .......... .
b) L’entreprise a-t-elle réussi comme vous l’aviez espéré .......... ?
c) J’ai cueilli une pomme et je l’ai mangé .......... avec appétit.

215

20140829-LGE-IN.indd 215 19-02-05 15:11


Exercices

d) La manœuvre est-elle aussi épuisante que vous l’aviez cru ..........


au départ ?
e) Le voyage ne fut pas aussi agréable que je l’avais imaginé .......... .
f) J’ai acheté une sculpture et je l’ai rangé .......... immédiatement.
g) Ta sœur n’est pas aussi gravement blessée qu’on nous l’avait
annoncé .......... .
h) Cette voiture, je l’ai acheté .......... , mais elle n’est pas aussi belle
que mon mari l’aurait souhaité .......... .
i) Les compositions ont été plus difficiles qu’on me l’avait
laissé .......... entendre.
 P. 256
LE PARTICIPE PASSÉ PRÉCÉDÉ  P. 96
DE LE PEU
1. Accordez le participe passé précédé de le peu.

a) Le peu d’initiative que ce dessinateur a manifesté .......... nous


porte à croire qu’il n’est pas intéressé .......... .
b) Le peu de fruits que ma sœur a mangé
l’ (avoir, indicatif présent) .......... rassasié .......... .
c) Le peu d’eau que mes cousines ont bu .......... ne les (avoir, indicatif
présent) .......... pas désaltéré .......... .
d) Le peu d’explications que vous avez donné .......... dans votre
exposé ne nous (avoir, indicatif présent) .......... pas permis ..........
de mieux comprendre le problème.
e) Nous jouissions du peu de moments libres que nous (avoir,
indicatif imparfait) .......... laissé .......... notre journée de travail.
f) Ne pas écrire correctement, c’est dévoiler le peu d’intérêt qu’on a
porté .......... jusqu’ici à la langue.

216

20140829-LGE-IN.indd 216 19-02-05 15:11


Exercices

g) Le peu d’efforts qu’il a produit .......... l’(avoir, indicatif présent)


.......... fait .......... échouer.

GRAMMAIRE
h) Le peu d’attention que vous avez apporté .......... à cette leçon vous
a suffi pour la comprendre.
i) Le peu de précautions qu’a pris .......... cet automobiliste nous
montre qu’il est très imprudent.
j) Le peu de gentillesse manifesté .......... envers votre professeur ne

ORTHOGRAPHE
vous a pas attiré sa sympathie.
k) Le peu de personnes qui (participer, passé composé) .......... à
l’assemblée (être, passé composé) .......... la cause du report de
la réunion.
 P. 256

INTERGÉNÉRATION
LES PARTICIPES PASSÉS CI-JOINT,  P. 97
CI-INCLUS ET CI-ANNEXÉ
1. Et les participes passés ci-joint, ci-inclus et ci-annexé,
comment s’accordent-ils ? Appliquez les règles que vous
avez déjà maîtrisées.

a) Les chèques ci-joint .......... que j’ai vu .......... et approuvé ..........


doivent être expédié .......... . EXERCICES

b) Vous me retournerez les formules ci-inclus .......... le plus tôt possible.


c) Je vous envoie ci-joint .......... copie de la lettre demandé .......... .
d) Je vous envoie ci-joint .......... les lettres demandé .......... .
e) Ci-joint .......... la copie du dossier que vous attendiez.
f) Ci-joint .......... , ces pièces justificatives vous apporteront, je
INDEX

l’espère, des éclaircissements.


g) Les documents ci-joint .......... vous satisferont certainement.
h) Ci-inclus .......... , ces informations vous seront très utiles.

217

20140829-LGE-IN.indd 217 19-02-05 15:11


Exercices

i) Acceptez de me retourner ci-annexé .......... les directives de

la présidente.

j) Tous les rapports ci-joint .......... vous procureront la solution.

k) Vous trouverez ci-inclus .......... la pièce que vous avez

demandé .......... .

l) Vous trouverez ci-inclus .......... note exacte et détaillé ..........

des dépenses.
 P. 256

LES PARTICIPES PASSÉS ATTENDU,  P. 98


COMPRIS, EXCEPTÉ, PASSÉ, SUPPOSÉ,
VU, ETC.
1. Vous vous rappelez l’accord des participes passés
attendu, compris, excepté, passé, supposé, vu, etc. ?
Accordez les participes suivants.

a) Attendu .......... votre bonne volonté, nous vous accorderons le pardon.

b) Supposé .......... une aggravation de votre cas, appelez-moi

immédiatement.

c) On se fatigue de presque tout, les compliments excepté .......... .

d) Ces heures pénibles passé .......... , vous reprendrez vite courage.

e) Certaines gens ont apparemment tout prévu, excepté .......... la mort.

f) Les pruniers excepté .......... , tous les autres arbres seront coupés.

g) Tout a été brûlé dans cette maison, quelques meubles excepté .......... .

h) Vu .......... la tempête qui s’élève, vous seriez imprudents de partir.

i) Je vous fais un prix, toutes taxes compris .......... .


 P. 256

218

20140829-LGE-IN.indd 218 19-02-05 15:11


Exercices

LE MODE INFINITIF  P. 100

GRAMMAIRE
1. Reconnaissez l’infinitif, distinguez-le du participe passé
et de l’indicatif présent.

a) Je veux aime .......... passionnément.

b) Je viens ici pour magasine .......... , mais je retournerai sans avoir

rien achete .......... .

ORTHOGRAPHE
c) Non, merci, je viens tout juste de mange .......... .

d) Il importe de bien respire .......... pour demeure .......... en

bonne santé.

e) Vous alle .......... visite .......... des pays que nous avons déjà fort

INTERGÉNÉRATION
apprécie .......... .

f) L’oiseau effraye .......... va se perche .......... sur un arbre

entièrement dénude .......... .

g) Annie désire se procure .......... une blouse neuve ; la sienne est

très use .......... .


EXERCICES
h) Traverse .......... la grand-route est souvent très dangereux.

i) Pose .......... une question, c’est déjà un pas vers la solution.

j) Renverse .......... et ruisselant, le chasseur rentre chez lui

épuise .......... .

k) Les règles grammaticales, c’est à les applique .......... qu’on les retient.
INDEX

l) Tous mes amis ont décide .......... de renouvele .......... l’expérience.

m) À toujours vous excuse .......... , vous me gêne .......... .


 P. 256

219

20140829-LGE-IN.indd 219 19-02-05 15:11


Exercices

LE PARTICIPE PRÉSENT  P. 35, 75, 99


1. Sans omettre les notions précédentes, distinguez le
participe présent de l’adjectif verbal et du nom.
Écrivez-les correctement.
a) Les enfants trépidant .......... ont été rencontré .......... hier
jouant .......... gaiement sur les deux versant .......... de la rivière.
b) Ces trois marchand .......... , détaillant .......... leur marchandise
à des prix exorbitant .......... , ne sont plus encouragé .......... ; ils
seront bientôt obligé .......... de ferme .......... leur magasin.
c) Ces gens désobéissant .......... , je les ai vu .......... se
chamaillant .......... et s’insultant .......... .
d) Il se rétracta, lui demandant .......... de vouloir bien lui
pardonne .......... d’avoir ainsi manque .......... de tact.
e) Ces pompiers, nous les avons vu .......... , quoique épuisé .......... ,
courant .......... vers la forêt et remportant .......... une brillant ..........
victoire après une lutte acharné .......... contre le brasier.
f) Il est vrai qu’on rencontre certaines personnes changeant ..........
sans cesse d’opinion.
g) Dans cette figure géométrique, je retrouve trois angles
rentrant .......... et cinq angles saillant .......... .
h) J’ai vu des tigres aux yeux étincelant .......... ; ils ont grandement
terrifié .......... les enfant .......... qui m’avaient accompagné .......... .
J’ai aperçu les deux enfant .......... traversant .......... la rue,
criant .......... éperdument.
i) Rares sont les situations où les étudiant .......... ont été accusées
d’avoir été trop obéissant .......... .
 P. 256

220

20140829-LGE-IN.indd 220 19-02-05 15:11


Exercices

VERBE TRANSITIF OU INTRANSITIF  P. 102


1. Identifiez les verbes transitifs directs, transitifs indirects

GRAMMAIRE
et intransitifs en utilisant le chiffre approprié.
1 verbe transitif direct 3 verbe intransitif
2 verbe transitif indirect
a) La marmotte dort ........ tout l’hiver et se réveille ........ au printemps.
b) Demain, à l’heure où blanchit ........ la campagne, je partirai. (V. Hugo)

ORTHOGRAPHE
c) Quand Louis eut aperçu ......... le feu follet, il se mit à trembler.
d) Il resta ........ là, la tête appuyée et nous dit ........ : « Allez-vous-
en. » (A. Daudet)
e) L’artisan apprécie ......... l’effort de l’apprenti ; quand celui-ci pense
......... à son maître, comment l’apprécie-t-il ?

INTERGÉNÉRATION
f) Je lui ai confié ......... un secret et il l’a révélé ......... à Marianne.

2. L’exercice suivant vous permettra de faire une synthèse


de la théorie étudiée et de tester votre compréhension
des règles présentées.
a) Sur la place publi .......... , j’ai rencontré .......... trois personnes
souriant .......... .
b) Ne soyez pas crainti .......... , madame ; je ne cherche qu’à vous
être utile .......... . EXERCICES
c) Les gentil .......... et long .......... lettres reçu .......... hier ont été
lu .......... avec plaisir, car elles nous furent envoyé .......... par des
amies éloigné .......... .
d) Les poules noir .......... ont été tué .......... et cuit .......... . Elles
seront servi .......... quand la visite sera arrivé .......... .
e) J’ai parlé .......... à des étudiants et à des étudiantes éveillé .......... ;
INDEX

celles-ci m’ont entretenu .......... de la journée de congé qu’elles avaient


eu .......... . Elles se sont beaucoup amusé .......... et diverti .......... .
 P. 256

221

20140829-LGE-IN.indd 221 19-02-05 15:11


Exercices

L’ADVERBE  P. 103


1. Faites bien la distinction entre l’adverbe et l’adjectif
qualificatif. Accordez s’il y a lieu.
a) Nous devons faire vite .......... : nos concurrents sont vite .......... sur
leurs patins !
b) En toutes circonstances, marchez droit .......... . Vous ne le
regretterez pas.
c) Ces chapeaux sont cher .......... cette année. On les payait moins
cher .......... l’été dernier.
d) Cher .......... amis, nos souhaits les plus cher .......... sont de vous
revoir bientôt et de vous savoir heureux.
e) Cette vitre si cher .......... se cassa net .......... quand l’enfant lança
la pierre.
f) Ces jeunes chantèrent fort .......... et juste .......... , mais leur voix
clair .......... et aigu .......... me déplut.
g) Nous avons été attaqués par trois bandits armés, mais nous
avons tenu ferme .......... devant eux ; nous les avons chassés
après une lutte mouvementée.  P. 257
DIVERSES FORMATIONS DE L’ADVERBE
1. Comblez les vides s’il y a lieu.  P. 105
a) vaillant vaill .......... ment h) fréquent fréqu .......... ment
b) étonnant étonn .......... ment i) immense immens .......... ment
c) assuré assur .......... ment j) bruyant bruy .......... ment
d) évident évid .......... ment k) courant cour .......... ment
e) prudent prud .......... ment l) constant const .......... ment
f) poli poli .......... ment m) intelligent intellig .......... ment
g) brillant brill .......... ment n) tardif tardi .......... ment

 P. 257

222

20140829-LGE-IN.indd 222 19-02-05 15:11


Exercices

LA PRÉPOSITION  P. 108

GRAMMAIRE
1. Choisissez la préposition ou la locution prépositive
qui convient.
a) Soyons aimables ............ tout le monde.
b) L’or est enfermé ........... le sein ........... la terre.
c) Cette terre est fécondée ............. le soleil.
d) Les jeunes Romains allaient étudier les belles-lettres .......... Marseille.

ORTHOGRAPHE
e) L’orgueilleux se place ............. tout le monde.
f) La terre n’est qu’un point ............. l’univers.
g) La ville ............. Montréal est bâtie ............. une île du Saint-
Laurent, ............. mille kilomètres ............. l’embouchure
................. ce fleuve.

INTERGÉNÉRATION
h) L’alouette chante ............. la première lueur matinale.
i) Il y a une différence ............. promettre et tenir.
j) Il n’est jamais trop tard ............. bien faire.
k) Il n’est pas venu ............. moi ............. que j’ai déménagé.
 P. 257

LA CONJONCTION  P. 109 EXERCICES


1. Inscrivez la conjonction ou la locution conjonctive qui
convient.
a) Les Anciens ne savaient pas ................. la terre tourne.
b) Il ne faut être ................. trop avare ................. trop prodigue.
c) Que pensez-vous de ce raisonnement ? L’homme insatiable est
misérable ; ................. , l’ambitieux est insatiable. ................. ,
INDEX

l’ambitieux est misérable.


d) Profitez de votre jeunesse ............... vous puissiez vous reposer
............... vous serez vieux, la tête pleine de souvenirs heureux.

223

20140829-LGE-IN.indd 223 19-02-05 15:11


Exercices

e) Les alouettes font leur nid dans les herbes ............... elles sont hautes.
f) ................. le roi Dagobert fut mort, les maires du palais devinrent
tout-puissants.
g) La suffisance n’exclut pas le talent, ................. elle le compromet.
h) Que l’on surcharge le chameau ................. le dromadaire,
................. l’un ................. l’autre ne veulent plus se relever.
i) Ne croyez ................. aux sorciers ................. aux devins, .................
ce sont des fripons.
j) ................. le cheval n’existait pas, l’âne serait alors plus utile.
 P. 257
2. Dans le texte qui suit, distinguez la conjonction  P. 110
de coordination et la conjonction de subordination
en utilisant le chiffre approprié.
1 conjonction de coordination 2 conjonction de subordination
a) L’agriculture et ........ le commerce enrichissent un pays.
b) Elle ne remporta pas la soumission parce qu’........ elle n’avait pas
fourni tous les documents. Cependant, ........ l’expérience lui a servi.
c) Nous sommes plongés dans l’air comme ........ des poissons
dans l’eau.
d) On ne s’ennuie pas quand ........ on sait se créer une occupation.
e) L’or est plus rare que ........ le fer, mais ........ le fer est moins
précieux que ........ l’or. Or........ , lequel est le plus utile ?
f) Tandis qu’ ........ ils repoussaient les Anglais de la vallée du
Richelieu, les Français éprouvaient ailleurs de sérieuses pertes.
g) Il faut que ........ je lui donne son cadeau dès que ........ je le verrai.
h) Le chameau reste plusieurs jours sans boire ni ........ manger.
i) La tolérance est nécessaire, car ........ elle conduit au bonheur.
 P. 257

224

20140829-LGE-IN.indd 224 19-02-05 15:11


Exercices

LE SUJET D’UN VERBE  P. 86, 115


À LA FORME ACTIVE

GRAMMAIRE
1. Appliquons la théorie dans les exemples suivants.

a) À l’horizon (trembler, indicatif imparfait) ................. des îles vertes.


(A. Daudet)
b) Sur nos têtes (planer, indicatif imparfait) ......................... un nuage

ORTHOGRAPHE
de fumée.
c) J’admirais le spectacle du ciel que (peupler, indicatif imparfait)
......................... les hirondelles.
d) Petit poisson (devenir, futur simple) ......................... grand pourvu

INTERGÉNÉRATION
que Dieu lui (prêter, indicatif présent) ......................... vie.
e) Voilà mes amis qui se (mettre, indicatif présent) ...................... à rire.
 P. 257

2. Conjuguez les verbes à l’indicatif présent.  P. 71

a) C’est moi qui (travailler) ......................... près de ton bureau.


b) C’est toi qui (jouer) ......................... sur le terrain de balle.
EXERCICES
c) C’est lui qui (danser) ......................... devant les invités.
d) C’est pour vous que nous (chanter) ......................... ces airs anciens.
e) C’est pour nous que vous (écrire) ......................... ces textes.
f) C’est Jules et Francine qui (avoir) ......................... bon cœur.
g) Ces herbes, je les (arracher) ......................... avec leurs racines.
h) Mes amis, je vous (remercier) ......................... pour votre participation.
INDEX

i) C’est nous qui vous (parler) ......................... au micro.


j) C’est un de mes amis qui (être) ......................... malade à l’hôpital.
k) C’est un de mes procès qui me (ruiner) ......................... .

225

20140829-LGE-IN.indd 225 19-02-05 15:11


Exercices

l) C’est un des procès qui me (ruiner) ......................... .

m) C’est vous qui nous (instruire) ......................... cette année.

n) C’est nous que vous (instruire) ......................... avec beaucoup d’humour.

o) C’est vous que nous (instruire) ......................... à la télévision.

 P. 257
LE SUJET D’UN VERBE À LA  P. 116
FORME PASSIVE
1. Rédigez à la forme active les phrases employées
à la forme passive.
a) J’ai été averti sévèrement par le contrôleur des finances.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
b) Tu as été emballé par le spectacle.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
c) Les malfaiteurs avaient été poursuivis par les policiers.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
d) Il faut que vous soyez rappelés à l’ordre par vos partenaires.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
e) Ma thèse a été fort appréciée par l’assemblée.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
f) L’Océanie a été découverte par les Hollandais.
.............................................................................................................
.............................................................................................................
 P. 257

226

20140829-LGE-IN.indd 226 19-02-05 15:11


Exercices

L’ATTRIBUT  P. 117

GRAMMAIRE
1. Soulignez le sujet et encerclez son ou ses attributs.
a) Avec le temps, ce chat est devenu agressif.
b) Le bon sportif est brave, discipliné, vigoureux et agile.
c) Le baron de Longueuil fut le père d’une famille de héros.
d) Nous sommes tous mortels.

ORTHOGRAPHE
e) Qu’il soit blanc ou noir, le pain est indispensable à l’homme.
 P. 257
2. Soulignez le complément d’objet direct et encerclez
son attribut.
a) Je vous ai pris pour un contrebandier ; je me suis bel et bien trompé.

INTERGÉNÉRATION
b) Je savais Valentin un homme énergique ; on le jugeait faible.
c) Je suis précis ; voilà pourquoi j’appelle un chat un chat.
d) La précaution est peut-être puérile ; je la crois indispensable.
e) Il s’ingéniait à lui rendre la vie facile ; il le comblait d’attentions.
 P. 258

LE COMPLÉMENT D’OBJET DIRECT  P. 119


1. Soulignez les compléments d’objet direct dans les EXERCICES
phrases qui suivent.
a) Elle ouvrit la porte ; un grand souffle balaya la maison tout entière.
b) Elle traversa la forêt, dépassa la vallée et atteignit la montagne.
c) S’attendant à une décharge, le policier fit quelques pas pour se
placer derrière un des arbres.
d) Je connais tous les sentiments qui les habitaient.
INDEX

e) Trois camelots profitent de cette halte pour vendre leur marchandise.


f) Les lettres qu’ils ont écrites porteront leur signature.
 P. 258

227

20140829-LGE-IN.indd 227 19-02-05 15:11


Exercices

LE COMPLÉMENT D’OBJET INDIRECT  P. 119


2. Soulignez les compléments d’objet indirect dans les
phrases qui suivent.
a) C’est ma sœur qui a succédé à mon père dans l’entreprise.
b) Plus ils pensaient à leurs enfants, plus ils voulaient leur parler.
c) Les personnes auxquelles je me suis adressé m’ont vivement
encouragé.
d) Les livres offrent à leurs lecteurs des réflexions insoupçonnées.
e) Le menuisier dont j’ai besoin viendra m’aider tout prochainement.
 P. 258
LE COMPLÉMENT CIRCONSTANCIEL  P. 120
3. Soulignez les compléments circonstanciels et précisez-
en la nature.
Matin de fête (Gustave Flaubert)
Dès le matin de la solennité, tous les habitants, sur leurs portes,
...................................................................................................................
s’entretenaient des préparatifs ; on avait enguirlandé de fleurs le
...................................................................................................................
fronton de la mairie ; une tente, dans un pré, était dressée pour le festin et,
...................................................................................................................
au milieu de la place, devant l’église, une espèce de
...................................................................................................................
bombarde devait signaler l’arrivée de M. le Préfet et le nom des
...................................................................................................................
cultivateurs lauréats. Plusieurs bourgeois, dès la veille,
...................................................................................................................
avaient lavé leur maison ;
...................................................................................................................

228

20140829-LGE-IN.indd 228 19-02-05 15:11


Exercices

des drapeaux tricolores pendaient aux fenêtres entrouvertes ;


...................................................................................................................

GRAMMAIRE
tous les cabarets étaient pleins ; et par le beau temps
...................................................................................................................
qu’il faisait, les bonnets empesés, les croix d’or et les fichus de
...................................................................................................................
couleurs miroitaient au soleil clair.

ORTHOGRAPHE
...................................................................................................................
 P. 258
LE COMPLÉMENT D’AGENT  P. 121
4. Relisez les explications données dans la grammaire et
soulignez les compléments d’agent dans les phrases qui

INTERGÉNÉRATION
suivent.

a) La cigogne fut invitée à dîner par le renard.


b) Cette femme est estimée de tous ses voisins.
c) Les élèves sont conduits par les chauffeurs d’autobus.
d) Les plus jeunes joueurs sont dirigés par des professionnels.
e) Toutes ces fraises ont été ramassées par des cueilleuses
mécaniques. EXERCICES
 P. 258
LE COMPLÉMENT DU NOM  P. 121
OU DU PRONOM
5. Soulignez les compléments du nom ou du pronom dans
les énoncés suivants.
a) Une mort par accident
INDEX

b) Un vase d’argile
c) Une étoffe de soie
d) La réponse de celui-ci
e) C’est une manière de faire.

229

20140829-LGE-IN.indd 229 19-02-05 15:11


Exercices

f) Une réflexion d’enfant


g) Celui que tu regardes est jeune.
h) Ce que je te dis est vrai.
i) Ceux qui chantent sont émouvants.
j) Celle qui m’invite est mon amie.
 P. 258

LE COMPLÉMENT DE L’ADJECTIF  P. 122


6. Soulignez les compléments de l’adjectif dans les phrases
qui suivent.
a) Ma mère est très habile au tir à l’arc.
b) Ce patron est respectueux envers ses employés.
c) Ce couple semble heureux que nous ayons gagné la course.
d) Cette étoffe me semble très douce au toucher.
e) Nous sommes toujours fiers de ceux qui recherchent le succès.
 P. 258
L’ÉPITHÈTE  P. 124
1. Soulignez les épithètes dans les phrases suivantes.
a) Ma petite ville natale dort au fond de cette verte vallée.
b) Les murs épais et solides protègent contre les gros froids.
c) Le toit élevé, recouvert de bonnes tuiles, abrite un vaste grenier.
d) Son rire clair et aigu entraînait la foule enthousiaste.
e) Notre propre solution semble bien celle de la majorité.
f) La maison paternelle est le lieu où se passèrent, paisibles et
joyeuses, les premières années de mon heureuse enfance.
 P. 258
L’APPOSITION  P. 124
1. Après avoir revu la théorie, soulignez les mots en apposition.
a) Montréal, métropole du Québec, est très accueillante pour les
touristes.
b) Son aide, un jeune homme de seize ans, vint à sa rescousse.

230

20140829-LGE-IN.indd 230 19-02-05 15:11


Exercices

c) Ce musée, fierté du passé, est plein de souvenirs.


d) En mai, mois du muguet, la nature s’éveille.

GRAMMAIRE
e) Le chien, fidèle ami de l’homme, égaie la maisonnée et la protège.
f) Mon père avait un but : rendre ses enfants responsables.
g) Émilie, vedette de sa classe, n’en faisait qu’à sa tête.
 P. 258
L’APOSTROPHE  P. 125

ORTHOGRAPHE
1. Dans les phrases qui suivent, soulignez les mots en
apostrophe.

a) « Courbe la tête, fier Sicambre, adore ce que tu as brûlé et brûle


ce que tu as adoré. » (Saint Rémi à Clovis)
b) Simone, je te revois plus forte que jamais.

INTERGÉNÉRATION
c) Sire, je vous dois tout sauf l’honneur.
d) Mesdames et Messieurs les députés, il ne vous reste qu’à voter.
e) Chers amis, je vous salue et je vous remercie.
 P. 259
MÊME  P. 127
1. Accordez s’il y a lieu et indiquez la nature du mot même
en utilisant le chiffre approprié.
1 adjectif indéfini (variable) 2 adverbe (invariable)
a) Ceux-là même .......... ........ qui vous louangeaient sont ceux-là EXERCICES
même .......... ........ qui vous méprisent aujourd’hui.
b) Vous-même .......... ........ chère maman, vous nous avez montré
le chemin. Vos principes même .......... ........ nous ont servi.
c) Les hommes, les femmes, les enfants même .......... ........
participèrent à la fête.
d) Même .......... ........ crus, ces mollusques sont excellents.
INDEX

e) Dans la vie, comptez sur vous-même .......... ........ , mais


soyez aussi capables de faire confiance. C’est le bon sens
même .......... ........ .

231

20140829-LGE-IN.indd 231 19-02-05 15:11


Exercices

f) Quand on attend des nouvelles, on compte les minutes


même .......... ........ .
g) Pour les même .......... ........ efforts, donnez les même .......... ........
récompenses.
 P. 259

QUEL QUE / QUELQUE  P. 128, 129 130


1. Quelque s’écrit en un mot ou en deux mots. Une théorie
bien comprise vous permettra d’effectuer cet exercice.
Allez-y gaiement !

a) .......... moutons paissaient dans le pré.


b) Nous demeurons à .......... centaines de mètres de chez toi.
c) La mer mugissait à .......... pas du village.
d) Mon père et ma sœur se sont rencontrés après .......... vingt ans
d’éloignement.
e) .......... soi .......... le temps qu’il nous reste, nous tenterons l’aventure.
f) Revenez dans .......... jours.
g) .......... soi .......... vos peines, vous pouvez me les confier.
h) Achetez cette maison .......... ’en soi .......... le prix.
i) .......... merveilleux que soi .......... ses conseils, je m’en méfie.
j) J’ai été malade parce que j’ai mangé .......... aliments avariés.
k) .......... soi .......... les pressions que vous recevez, vivez selon
vos principes.
l) .......... grands hommages que nous recevions, nous ne devons
pas nous enorgueillir.
m) .......... soi .......... le succès que vous avez remporté et le mérite
qui vous revient, ne jugez pas vos adversaires.

232

20140829-LGE-IN.indd 232 19-02-05 15:11


Exercices

n) Sans les .......... cinq mille dollars reçus de deux commanditaires,

GRAMMAIRE
je n’aurais pas pu participer à la compétition.

o) .......... ambitieux que soi .......... les concurrents, vous aurez

toujours l’avantage d’une plus grande maîtrise de vous-même.


 P. 259
TOUT  P. 131

ORTHOGRAPHE
1. Accordez le mot tout s’il y a lieu.

a) Les bruyères paraissaient tou .......... enveloppées de laine.


b) L’existence tou .......... entière s’écoule dans le petit bureau.
c) Il faisait sa promenade tou .......... les matins.

INTERGÉNÉRATION
d) Le cycliste filait à tou .......... allure.
e) Tou .......... , jusqu’aux enfants et aux chiens, entraient dans la fête.
f) Tou .......... le jour, il sommeillait. Tou .......... le laissaient dormir.
g) Tou .......... habiles, tou .......... courageuses que soient tes sœurs,
elles ne suffiront pas à la tâche.
h) Prise à mentir, elle demeura tou .......... interdite, tou ..........
confuse et tou .......... humiliée. EXERCICES

i) Tou .......... surprenantes et tou .......... incroyables que soient ces


nouvelles, elles n’en sont pas moins vraies.
j) Tou .......... autre opinion aurait pu être acceptée, mais dans les
circonstances, c’était une tou .......... autre affaire.
k) Pour son maître, le chien est tou .......... zèle, tou .......... ardeur et
INDEX

tou .......... obéissance.


l) J’aime à voir, le matin, les roses tou .......... fraîches, tou ..........
humides de rosée.

233

20140829-LGE-IN.indd 233 19-02-05 15:11


Exercices

m) Des cahiers tou .......... barbouillés, des pages tou .......... tachées
dénotent une grande négligence.
n) Tou .......... Montréal vibrait à l’occasion de son 350e anniversaire
de fondation.
o) Mes amis sont tou .......... allés au même spectacle.
 P. 259

LEUR  P. 133


1. Accordez le mot leur s’il y a lieu.

a) Je leur .......... ai dit et je leur .......... ai répété que leur, pluriel de


lui, ne s’accorde pas. Il est déjà au pluriel.
b) Leur .......... mère ne leur .......... cachait rien ; elle leur ..........
expliquait tout.
c) Les flatteurs aiment les orgueilleux ; ils leur .......... débitent des
tas de louanges et ils vivent à leur .......... dépens.
d) Devant leur .......... maison, nous leur .......... avions monté de
grandes arches.
e) Dès qu’il leur .......... a parlé, il leur .......... a demandé d’accepter son offre.
f) À la guerre, les soldats risquent leur .......... vie pour leur .......... patrie.

 P. 259
LE, LA, L’ ET LES  P. 134
1. Indiquez la nature des mots le, la, l’ et les en utilisant le
chiffre approprié.
1 pronom personnel 2 déterminant article

a) Le ........ soleil l’ ........ empêche de suivre la ........ course.


b) Je le ........ fais grimper jusqu’au quatrième étage.

234

20140829-LGE-IN.indd 234 19-02-05 15:11


Exercices

c) Tous mes amis, je les ........ invite régulièrement chez moi.

GRAMMAIRE
d) Les ........ sports, je les ........ pratique surtout en équipe.

e) Plus les ........ livres sont captivants, moins je les ........ livre au feu.

f) La ....... règle est facile à appliquer quand on l’ ....... a bien comprise.

g) La ........ route vers le ........ succès est plus complexe qu’on ne

l’ ........ avait pensé.

ORTHOGRAPHE
 P. 259

INVERSION DU SUJET  P. 135


1. Accordez, à l’indicatif présent, le verbe avec son sujet.

a) Autour du front uni et bas, comme l’(exiger) .......... les lois de la

INTERGÉNÉRATION
beauté antique, se (masser) .......... des cheveux d’un noir de jais.

(Th. Gautier)

b) La scène avait plus de solennité que n’en (mériter) .......... les

funérailles d’un chat. (Th. Gautier)

c) Dans l’air transparent où (passer) .......... de grandes lueurs, une

légère teinte d’émeraude (souligner) .......... les contours des EXERCICES

crêtes. (G. Gignoux)

d) Dans nos forêts (pousser) .......... une petite fleur blanche à l’odeur

saisissante.

e) Les pierres du chemin que (casser) .......... les roues des chariots,

les maigres buissons que (tourmenter) .......... le vent et que


INDEX

(tondre) .......... la dent avide des moutons, étaient plus heureux

que lui. (E. Moselly)


 P. 259

235

20140829-LGE-IN.indd 235 19-02-05 15:11


Exercices

PRIORITÉ DES PERSONNES  P. 136


GRAMMATICALES
1. Conjuguez le verbe à la personne qui a la priorité.
a) Jean, toi et moi (partir, indicatif présent) ....................... pour la
randonnée.
b) Lui, ton père et toi (venir, indicatif imparfait) .........................
fréquemment me voir.
c) Mes amis et vous (revenir, futur simple) ........................ demain
matin.
d) Annie et moi nous (marier, futur simple) ........................ en juin prochain.
e) Le professeur et eux (discuter, indicatif présent) ........................ de
leur cas.  P. 259

CAS PARTICULIERS DE VERBES


VERBES EN CER  P. 136
1. Dans l’exercice qui suit, utilisez la cédille s’il y a lieu.
a) Tu (lancer, indicatif présent) ......................... fort.
b) Il (recevoir, indicatif imparfait) ......................... ses amis.
c) Nous (percer, indicatif présent) ......................... le ballon.
d) Ils (tracer, conditionnel présent) ......................... l’esquisse.
e) Elle (concevoir, indicatif présent) ......................... son plan.
f) Vous (forcer, indicatif imparfait) ......................... constamment.
g) Elle (recevoir, passé simple) ......................... son cadeau.
h) Je (décevoir, indicatif présent) ......................... mon auditoire.
i) Tu (acquiescer, indicatif imparfait) ......................... à ma demande.
j) Nous nous (efforcer, indicatif présent) ......................... de réussir.
 P. 259

236

20140829-LGE-IN.indd 236 19-02-05 15:11


Exercices

VERBES EN GER  P. 136

GRAMMAIRE
2. Conjuguez les verbes suivants. N’oubliez pas l’emploi du
« e » muet devant a et o.

a) Je (gager, indicatif imparfait) ......................... avec mes amis.

b) Nous (protéger, indicatif présent) ......................... notre santé.

ORTHOGRAPHE
c) Elle (loger, passé simple) ......................... chez ses parents.

d) Vous (interroger, indicatif imparfait) ......................... le jury.

e) Il (engranger, indicatif imparfait) ......................... son foin.

f) Nous (obliger, indicatif présent) ......................... tout le monde.

g) Ils (négliger, indicatif imparfait) ......................... leurs plantes.

INTERGÉNÉRATION
h) Je (ménager, passé simple) ......................... mes forces.

i) Elle (nager, indicatif imparfait) ......................... quotidiennement.

j) Nous (alléger, indicatif présent) ......................... son fardeau.

 P. 259

VERBES EN YER  P. 136


3. Conjuguez à l’indicatif présent les verbes suivants. EXERCICES

a) J’(envoyer) .........................

b) Tu (essuyer) .........................

c) Il (appuyer) .........................

d) Ils (envoyer) .........................


INDEX

e) Je (balayer) ......................... ou .........................

f) Je (payer) ......................... ou .........................

 P. 260

237

20140829-LGE-IN.indd 237 19-02-05 15:11


Exercices

VERBES EN ELER ET EN ETER  P. 137


4. Doublerez-vous le I ou le t des verbes qui suivent, ou
utiliserez-vous l’accent grave devant une syllabe muette ?
Indicatif présent
a) Je (niveler) ......................... mon terrain.
b) Je (cacheter) ......................... cette lettre.
c) Je (geler) ......................... sans chandail.
d) Je (morceler) ......................... le gâteau.
e) Je (marteler) ......................... mon œuvre.
f) Je (celer) ......................... le paquet.

Futur simple
g) Je (épousseter) ......................... les meubles.
h) Je (acheter) ......................... le nécessaire.
i) Je (breveter) ......................... ton invention.
j) Je (étiqueter) ......................... la marchandise.
k) Je (appeler) ......................... mes amies.
l) Je (démanteler) ......................... la grange.
 P. 260
LA PONCTUATION  P. 138, 139, 140, 141, 142
1. Ponctuez ces deux textes et mettez les majuscules où il
en faut.
a) Les larmes de Boadbil (Chateaubriand)

Lorsque Boadbil dernier roi de Grenade fut obligé d’abandonner


le royaume de ses pères il s’arrêta au sommet du Mont Padul de
ce lieu élevé on découvrait la mer où l’infortuné monarque allait
s’embarquer pour l’Afrique on apercevait aussi Grenade la Véga
et le Xénil au bord duquel s’élevaient les tentes de Ferdinand et

238

20140829-LGE-IN.indd 238 19-02-05 15:11


Exercices

d’Isabelle à la vue de ce beau pays et des cyprès qui marquaient

GRAMMAIRE
çà et là les tombeaux des musulmans Boadbil se prit à verser
des larmes la sultane Aixa sa mère qui l’accompagnait dans son
exil avec les grands qui composaient jadis sa cour lui dit pleure
maintenant comme une femme un royaume que tu n’as pas su
défendre comme un homme ils descendirent de la montagne et

ORTHOGRAPHE
Grenade disparut à leurs yeux pour toujours

 P. 260
b) Le valet du lieutenant

Ledoux lieutenant d’artillerie avait un bras et une jambe de

INTERGÉNÉRATION
bois un jour il s’avisa d’aller voir son frère curé d’un village de
la province de Picardie le soir pour le coucher on lui donna un
gros valet du même pays d’un esprit épais comme son corps
le lieutenant se mit dans le fauteuil pour se déshabiller défit
sa courroie qui tenait son bras et dit au valet ôte-moi mon
EXERCICES
bras et mets-le sur la table surpris le valet obéit ôte-moi ma
jambe et mets-la à côté de mon bras effrayé de voir un corps se
démembrer pièce par pièce le pauvre valet obéit encore muet
d’étonnement et tremblant de crainte maintenant ôte-moi ma
tête je veux dormir dit le lieutenant d’une voix de tonnerre le
INDEX

valet épouvanté crut qu’il avait affaire au diable et il sauta par la


fenêtre qui par bonheur n’était pas haute

 P. 260

239

20140829-LGE-IN.indd 239 19-02-05 15:11


Révisions

RÉVISIONS
}} RÉVISION 1
a) En été, les nuits sont plus court ......... que les jours, mais en hiver
ceux-ci sont moins long ......... que celle ......... -là.
b) Marc s’est procuré (ces, ses) ......... espadrilles au centre commercial.
c) Mes dicté ......... ne sont pas exempt ......... de fautes grossier ......... .
d) Dans ses portefeuille ......... , il a mis des porte ......... -bonheur ......... .
e) Les chasse ......... -neige ont endommagé mes plate ......... -bande ......... .
f) Nous avons préparé des hors-d’œuvre ......... pendant deux
après-midi ......... .
g) Ma cousine, bien qu’elle ait beaucoup étudié, a fait des fautes
aux mots suivants : des arc ......... -en-ciel ......... , des
serre ......... -frein ......... , des garde ......... -manger ......... , des
garde ......... -fou ......... , des garde ......... -forestier ......... , un
gobe ......... -mouche ......... , des casse ......... - tête ......... , un
porte ......... -clé ......... .
h) Mes grand ......... -pères sont morts avant mes grand ......... -mères.
i) Dans ma dictée, j’ai fait des fautes aux sept noms suivants :
l’amitié ......... , une platé ......... , des bouché ......... , la gaieté ......... ,
les difficulté ......... , la pelleté ......... et la poussé ......... .
j) La plupart des gens emploi ......... des heures entières à écrire
plutôt qu’une demi ......... -heure à pense ......... avant de
rédige ......... un texte.
k) Ton frère prit quatre heures pour se rendre à Québec, mais moi,
je n’ai pris que trois heures et demi ......... .
l) Nous sommes allé ......... au magasin, Guy et moi ; nous avons
acheté ......... deux mètres et demi ......... de drap, deux
demi ......... -litres de peinture et une magnifique horloge qui
sonne les heures, les demi ......... et les quarts.

 P. 260

240

20140829-LGE-IN.indd 240 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 2

GRAMMAIRE
a) Les bon ......... et gentil ......... gens sont fier ......... de se sentir
valorisé ......... devant leurs propres enfants.
b) Ce sont les meilleur ......... gens qui sont les plus aimé ......... .
c) Arrivé ......... à la vieillesse, beaucoup de bon ......... gens ne
peuvent plus gagner leur vie.
d) Tou ......... les gens qui raisonnent ne sont pas des gens sensé ......... .

ORTHOGRAPHE
e) Aux pages quatre-vingt ......... et deux cent ......... de ce livre, vous
lirez que vingt ......... hommes, quatre-vingt ......... femmes et
deux cent ......... trois enfants furent tué ......... au dernier grand
tremblement de terre.
f) En l’an mil ......... neuf cent ......... quatre-vingt ......... , elle a gagné .........

INTERGÉNÉRATION
vingt ......... mil ......... deux cent ......... quatre-vingt ......... dollars.
g) Quatre-vingt ......... million ......... de dollars en subventions, c’est
un montant très important.
h) Il y a sur la terre une foule d’hommes désœuvré ......... .
i) Une multitude d’étoiles peuple ......... la voûte céleste.
j) La moitié des humains ri ......... aux dépens de l’autre.
k) Des paroles aigre ......... -dou ......... ne sont douces qu’en apparence.
EXERCICES
l) L’abbé de l’Épée se donna à l’éducation des sourd ......... -muet ......... .
m) On dit que les aveugles par accident sont plus à plaindre que les
aveugle ......... -né ......... .
n) Dans nos bazars, on trouve rubans blanc ......... et rubans
paille ......... , gazes jonquille ......... et ceintures orange ......... ,
écharpes aurore ......... et fichus tantôt rouge ......... , tantôt
INDEX

marron ......... , manteaux olive ......... et habits bleu ......... ,


noisette ......... ou cramoisi ......... ainsi que des chapeaux
rose ......... et rouge ......... .
 P. 261

241

20140829-LGE-IN.indd 241 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 3
a) Il semble que la francisation d’une entreprise s’accroît grâce à la
volonté que manifeste ......... les personnes qui la dirige ......... .
b) Les danseurs qui exécute ......... ce pas de deux sont très
performant ......... .
c) Que sais-tu de l’univers ? Di ......... -moi le nombre des étoiles,
compte ......... -les si tu le peu ......... ; nomme ......... -moi tous les
animaux de la terre, appren ......... -moi leur instinct ;
raconte ......... -moi les merveilles de la mer.
d) Ils souhaite ......... que leurs vacances soi ......... excitant ......... afin
d’échappe ......... à la routine du quotidien.
e) Lui qui cour ......... vers le succès, il ne le trouvera pas tant qu’il ne
(créer, futur simple) ......... pas d’occasions.
f) Tous les êtres devrai ......... se respecte ......... .
g) Ne remet ......... pas au lendemain (ce, se) ......... qui peu .........
(ce, se) ......... faire le jour même.
h) Ta cousine te salu ......... . Pourquoi ne la salu ......... -tu pas ?
i) Mon entraîneur me disait : « Ce sont les athlètes qui nous
acclameron ......... , mais c’est nous qui les récompenseron ......... . »
j) Les forts que construisai ......... cette nation s’élevai ......... non loin
de la frontière de notre pays.
k) Les ours sont vaillant ......... et plutôt indifférent ......... au danger ;
ils ne se détourne ......... jamais de la route où ils se sont engagés
et ne fui ......... pas devant le chasseur ; si celui-ci les blesse .........
et ne les tu ......... pas, ils se lance ......... avec colère vers lui,
l’embrasse ......... avec leurs pattes de devant, le terrasse .........
l’étouffe ......... et parfois le dévore ......... .

 P. 261

242

20140829-LGE-IN.indd 242 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 4

GRAMMAIRE
a) Toi qui condamne ......... les autres, aimerais-tu que les autres te
condamne ......... ? Alors, abandonne ......... cet ......... mauvais .........
habitude de juge ......... . Réfléchi ......... à cela et prend ......... -en
note.
b) Nos amis nous écriron ......... et nous leur ......... répondron .........

ORTHOGRAPHE
dès que nous aurons (recevoir) ......... la lettre qu’ils nous
auron ......... expédié ......... .
c) Vous m’(appeler) ......... demain et je vous écouter ......... , mais je
ne vous promet ......... pas que je vous accorder ......... tou ......... ce
que vous me demander ......... .
d) Ils nous photographi ......... la semaine prochaine et nous ne

INTERGÉNÉRATION
leur ......... (payer) ......... que les photos qui seron ......... réussi ......... .
e) J’ai lu ......... les livres reçu ......... ; je vous téléphoner .........
lorsque je vous les enverr ......... .
f) Les habits qu’envoi ......... ce marchand ne seron ......... reçu .........
que demain après-midi.
g) Les chansons que compose ......... mon frère nous seron .........
présenté ......... dès qu’elles seron ......... écri ......... . EXERCICES
h) Les revues que garde ......... Léon appartien ......... à Léonie qui les
lui a prêté ......... .
i) « Je te remercie pour les cartes que tu m’as envoyé ......... ; ce
sont bien celles que je t’avais demandé ......... », dit Louise.
j) J’ai rencontré ......... tes voisins hier, je leur ......... ai parlé ......... et
je leur ......... ai demandé ......... si les beaux pommiers
INDEX

planté ......... dans leur ......... joli ......... jardin ......... avai .........
beaucoup fleuri ......... .

 P. 261

243

20140829-LGE-IN.indd 243 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 5
a) Je t’ai invité ......... chez moi ; pourquoi, Maude, n’as-tu pas
accept ......... l’invitation que je t’ai fait ......... ?
b) Les poires cueilli ......... ce matin nous seron .........
apporté ......... ce soir.
c) Tes cousins ont été grièvement blessé ......... ; j’ai appri ......... qu’ils
ont même été hospitalisé ......... .
d) Seul ......... les jeunes filles seront admi ......... à la course ; les
garçons, eux, seront refusé ......... .
e) Écri ......... à ton oncle, averti ......... -le que ses deux frères sont
arrivé ......... des États-Unis et qu’il ......... désire ......... le voir.
f) Il est nécessaire que tu cour ......... comme je cour ......... si tu
veux gagner un des prix offert ......... pour la course qui sera
disputé ......... demain.
g) Il faudra que tu conclu ......... la semaine prochaine le même
marché que je conclu ......... actuellement.
h) Aline t’a vu ......... , chère cousine ; pourquoi ne lui as-tu pas parlé ......... ?
i) Les arbres planté ......... devant ma propriété ont poussé .........
rapidement.
j) Les peines que tu as éprouvé ......... , les chagrins que tu as
ressenti ......... , les persécutions qui te sont survenu ......... , la
maladie dont tu fus si durement frappé ......... et les ennuis que tu
as enduré ......... , seul ......... , isolé ......... , n’ont pas laissé .........
tes amis indifférents, chère sœur.
k) De toutes les cantatrices que j’ai rencontré ......... , celle ......... que
j’ai le plus admiré ......... furent les moins connu ......... .
l) Mes parents, mes voisins et moi (partager) ......... les joies de cette fête.
m) Toi qui (avoir) ......... le temps de flâner, peu ......... -tu te réserver
quelques instants pour m’aider ?

 P. 261

244

20140829-LGE-IN.indd 244 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 6

GRAMMAIRE
a) Je t’ai appelé ......... , mon mari ; pourquoi ne m’as-tu pas
répondu ......... ? Tu m’as grandement inquiété ......... .
b) La dictée qu’écri ......... ces candidats porte ......... sur les
différentes règles difficiles de la syntaxe, lesquel ......... ont
très souvent été expliqué ......... .

ORTHOGRAPHE
c) Élève studieux qui consacre ......... tes heures et emploi .........
tes énergies à accomplir ce que demande ......... tes maîtres ; toi
qui, dès le matin, repasse ......... tes leçons, écri ......... tes devoirs
et ne semble ......... heureux que lorsque tu te dépasse ......... ,
regarde ......... les gens appliqué ......... , prend ......... -les comme

INTERGÉNÉRATION
modèles, imite ......... -les, concour ......... avec les meilleurs ; ainsi,
tu accompliras ce que demande ......... de toi ton bon sens et ta
grande ambition.
d) Ces jeunes filles chantent clair ......... et fort ......... , mais leurs
chansons ne sont pas juste ......... .
e) Vous ne devez vous moque ......... de personne (quel que, quelque)
..................... soi ......... vos succès, (quel que, quelque) ....................
EXERCICES
soi ......... même votre naissance et votre richesse.
f) Ces habits coûtent très cher ......... cette année ; l’automne
dernier, ils étaient beaucoup moins cher ......... .
g) Les quelque ......... chasseurs que j’ai rencontré ......... m’ont dit
qu’ils avaient tué ......... quelque ......... deux cent ......... canards.
h) Faites dans vos dictées le moins de fautes possible ......... .
INDEX

i) Le peu de bons marqueurs que compte notre équipe (causer,


futur simple) ......... notre défaite.

 P. 262

245

20140829-LGE-IN.indd 245 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 7
a) Vous êtes un de ceux qui travaille ......... le mieux présentement.
b) Plus d’un orateur prendr ......... la parole à l’assemblée ce soir.
c) Ni Jean ni Gaston ne partage ......... ton opinion.
d) Mes amies se sont vu ......... , se sont longuement parlé ......... , se
sont ri ......... un peu des modes de l’année, se sont moqué .........
même des personnes affublé ......... de certaines robes, puis se
sont séparé ......... en souriant.
e) Des ennemis déclaré ......... se sont plu ......... à expédier à leurs
adversaires des lettres rempli ......... d’injures.
f) Regarde ces deux inséparables ; ils se sont disputé ......... et
chamaillé ......... pendant l’année scolaire qui vient de s’écouler, mais
ils ne se sont jamais disputé ......... les premiers rangs de leur classe.
g) Les universitaires qui se sont distingué ......... l’an dernier se sont
réjoui ......... et elles se sont proposé ......... de faire encore mieux
cette année.
h) Que de rois se sont succédé ......... sur le trône de France !
Combien peu ont été admiré ......... et acclamé ......... .
i) Les avions que j’ai vu ......... tomber, je les ai vu ......... brûler.
j) Les arbres que j’ai vu ......... planter, je les ai vu ......... grandir.
k) Les musiciens que j’ai entendu ......... jouer, je les ai vu .........
louer par la foule émerveillé ......... de l’habileté qu’ils avaient
démontré ......... .
l) Les paysages que j’ai vu ......... peindre étaient magnifiques.
m) Les personnes que j’ai entendu ......... applaudir semblaient
heureuses de la pièce qu’on leur ......... avai ......... présenté ......... .
n) Si j’(avoir) ......... le temps, je (produire, cond. prés.) .........
mon document.

 P. 262

246

20140829-LGE-IN.indd 246 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 8

GRAMMAIRE
a) De toutes les histoires entendu ......... , combien en avez-vous
retenu ......... ?
b) Les quatre-vingt ......... mille ......... dollars que cette maison nous
a coûté ......... , elle ne les a jamais valu ......... .
c) Quand on a présenté des oranges à ma fille, elle n’en a pas
mangé ......... .

ORTHOGRAPHE
d) Ta sœur que j’ai vu ......... est plus jeune que je ne l’avais cru ......... .
e) Tous les bâtiments ont été démoli ......... , la grange excepté ......... .
f) Ci-annexé ......... , ces documents vous seront très précieux.
g) Ci-inclus ......... la lettre demandé ......... que vous me retournerez
dès que vous l’aurez lu ......... .
h) Quand vous aurez déballé ......... les colis ci-joint ......... ,

INTERGÉNÉRATION
confirmez-moi qu’ils étaient en bon état.
i) Avez-vous recommencé ......... les travaux que je vous avais
dit ......... de refaire ?
j) Les cinq heures que j’ai dormi ......... ne m’ont pas suffisamment reposé.
k) Le peu d’eau que mes tantes ont bu ......... les (avoir) .........
vraiment désaltéré ......... .
l) Le peu de clarté que vous avez mis ......... dans vos réponses vous
EXERCICES
a donné une note suffisante.
m) Le peu d’efforts qu’il a fait ......... ne lui (avoir, indicatif présent)
......... pas permis d’obtenir la promotion.
n) Les pièces que j’ai vu ......... représenter étaient belles, mais les
acteurs que j’ai vu ......... jouer n’ont pas bien rendu leur rôle.
o) Je recour ......... à mon partenaire aujourd’hui, mais il faudra que
je recour ......... à toi demain.
INDEX

p) Il inclu ......... un chant dans le programme de ce soir ; il serait


agréable qu’il y inclu ......... aussi un morceau de violon.

 P. 262

247

20140829-LGE-IN.indd 247 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 9
a) Quan ......... à moi, je comprends que c’est quan ......... on est jeune
que notre avenir se prépare.
b) (Quoique, Quoi que) ......... vous soyez jeune, vous ne devez pas
présumer de vos propres forces.
c) (Par ce que, Parce que) ......... vous avez dit, je comprends que
vous avez réussi vos examens de fin d’année.
d) (Plus tôt, Plutôt) .................... que de risquer d’arriver en retard, je
vous suggère de partir (plus tôt, plutôt) ..................... .
e) En se fiant (davantage, d’avantages) ..................... à l’opinion
publique, on peut subir plus d’inconvénients que (davantage,
d’avantages) .................... .
f) Les jeunes gens se sont blessés (prêt, près) ......... de la voiture
quand ils furent (prêt, près) ......... à partir.
g) Nous devons penser à nous-même ......... , même ......... s’il faut se
montrer charitable envers les autres.
h) « Nous-même ......... , disait le maire, nous prendrons part à la fête. »
i) Quelque ......... pauvres que soi ......... ces dames, elles ne portent
pas moins de magnifiques toilettes.
j) Quelque ......... biens que vous possédiez, vous pouvez les perdre
rapidement.
k) Tout ......... fières et tou ......... enthousiastes que furent tes amies,
elles étaient tou ......... yeux et tou ......... oreilles pendant la pièce à
laquelle elles ont assisté ......... .
l) Pour notre groupe de deux cent ......... personnes, nous avons
acheté quatre-vingt ......... pains lors de notre fête champêtre.
m) Ce sera toi qui lui (expédier, futur simple) ......... les paquets et ce
sera lui qui te (remercier, futur simple) ......... .

 P. 262

248

20140829-LGE-IN.indd 248 19-02-05 15:11


Révisions

}} RÉVISION 10

GRAMMAIRE
a) Les principales notions seron ......... appliqué ......... dans ce
dernier exercice.
b) Les difficultés se sont succédé ......... constamment, mais grâce à la
bonne compréhension, les inquiétudes se sont enfui ......... rapidement.
c) Certains me diron ......... que le peu d’efforts qu’ils ont
fourni ......... leur ......... (avoir, futur simple) ......... tout de même

ORTHOGRAPHE
permi ......... de maîtris ......... les bases de la grammaire.
d) Tou ......... ambitieuses et tout ......... décidé ......... que furent ces
secrétaires, elles auron ......... développé ......... la confiance en
elles-même ......... .
e) (Quelque, Quel que) .................... soi ......... le courage qu’elles ont
manifesté ......... et la détermination qu’elles ont entretenu ......... ,

INTERGÉNÉRATION
elles pourron ......... vraiment être fier ......... de leurs succès.
f) La volonté ne se lou ......... pas à la semaine et ne se vend .........
pas en magasin ; il faut la développe ......... quotidiennement.
Seul ......... ceux qui travaille ............ fort .............
(réussir, indicatif présent) ............................. .
g) Tu voi ......... le progrès chez les autres, mais il faut aussi que tu
voi ......... l’espoir dans ce que tu fais.
EXERCICES
h) (Quelque, Quel que) ........................... grandes pressions que tu aies
subi ......... aux examens, pense ......... à ce qui t’atten ......... ,
réfléchi ......... avant d’agir et voi ......... la vie du bon côté. Tout .........
ces personnes que j’ai vu ......... féliciter ne se sont jamais pris .........
pour d’autres. Elles avaient travaille ......... , elles ont réussi ......... .
i) Vous retrouvez ci-inclus ......... ma conception de la
compréhension du français. Tout ......... autre opinion pourrait être
INDEX

émi ......... dans les circonstances, mais il faudra que ce soit dans
une tout ......... autre situation.

 P. 262

249

20140829-LGE-IN.indd 249 19-02-05 15:11


Corrigé

CORRIGÉ
Le déterminant article  P. 174
1. a) 4 b) 3 c) 4 d) 5 e) 4, 1, 3
2. a) des b) L’ (ou une), le c) Les, une, l’
d) le, aux e) au, la, du, le, du, le, la

Le déterminant adjectif  P. 175


1. a) ce b) son c) quelques (ou certains ou plusieurs)
d) Quel, quel e) six f) sixième (ou autre) g) notre, quels
2. a) 2, 4, 2, 3, 3, 6, 5 b) 4 c) 2, 4, 1 d) 6, 2
e) 1, 2, 4 f) 2, 3, 1, 2, 2 g) 4, 4 h) 1, 4

Vingt  P. 176


3. a) quatre-vingt-six b) quatre-vingts c) vingt
d) quatre-vingt-douze e) quatre-vingt f) vingt

Cent  P. 177


4. a) deux cents b) trois cent vingt c) neuf cent dix
d) deux cents, trois cent quatre-vingts, trois cent vingt, neuf cents
e) cinq cents, quatre-vingt, deux cent
Mille  P. 177
5. a) deux mille six cent vingt-quatre
b) mil (ou mille) neuf cent quatre-vingt, quatre mille six cent dix
c) trois cents d) quatre-vingt-cinq e) trois cents, cent
f) mil (ou mille) six cent huit g) mille h) Mille
i) sept cents, vingt, mil (ou mille) cinq cent neuf, mil (ou mille) cinq cent trente
j) mille, deux mille k) huit mille quatre cent quatre-vingt-douze
I) neuf mille m) cent quatre-vingts
n) mil (ou mille) six cent quatre-vingt-neuf o) Deux cents
6. a) vingt millions b) milliards
c) Vingt mille, quatre millions, quatre-vingts milliards

Le nom commun  P. 179


1. a) plumes b) jeux c) armoires d) jours
e) avions f) équipes g) journaux h) chameaux

Gens  P. 179


2. a) gais, ennuyeux b) intéressés c) Quelles, vilaines
d) méchants e) Toutes, gentilles f) Certaines
g) équilibrés h) meilleures, aimés i) heureux, simples
j) Arrivés, bonnes k) vieilles, écoutés I) Quels, pauvres
m) Quelles, sottes n) Tous, sensés

250

20140829-LGE-IN.indd 250 19-02-05 15:11


Corrigé

Le nom propre  P. 180

GRAMMAIRE
1. a) Tremblay, Gagnon, Simard b) Bourbons c) Daudets, Racines
d) Rembrandt ou Rembrandts, Murillo ou Murillos, Picasso ou Picassos
e) Dufour, Thiffault, Carette

Le nom collectif  P. 180


1. a) tombera b) passent c) envahissent
d) dirige ou dirigent e) procurent

ORTHOGRAPHE
Le nom composé  P. 181
1. a) coffres-forts b) oiseaux-mouches c) porcs-épics
d) chauves-souris e) voitures-restaurants
2. a) chefs-d’œuvre b) crocs-en-jambe c) arcs-en-ciel
d) belles-de-jour, boutons-d’or e) gueules-de-lion, pieds-d’alouette
3. a) porte-drapeau ou porte-drapeaux b) perce-oreilles
c) arrière-pensées d) avant-projets e) on-dit
f) beaux-frères g) gratte-ciel h) couvre-lits

INTERGÉNÉRATION
i) essuie-mains j) plates-bandes
4. a) timbres-poste b) tête-à-tête c) abat-jour
d) casse-noisettes e) réveille-matin f) casse-cou
g) coq-à-l’âne h) gagne-pain i) casse-tête
j) reines-marguerites

Garde  P. 183


5. a) garde-boue b) gardes-forestiers c) garde-fous
d) gardes-malades e) garde-manger

Grand  P. 183 EXERCICES


6. a) grand(s)-mères, grands-pères b) grand(s)-routes, grand-peur
c) grands-oncles, grand(s)-tantes

L’adjectif qualificatif  P. 184


1. a) raisonnables b) sérieuses c) jumeaux d) magnifiques
e) amicaux f) adroits g) loyaux h) fougueux
i) exigeants j) fausses
2. a) verts b) justes c) dispendieuses, chères
INDEX

d) justifiée, compréhensible e) épuisés, inquiets


3. a) reprisés b) égratignés c) journalistiques
d) bleues e) blancs
4. a) troués b) cirées c) reliés
d) mortes e) mûrs

251

20140829-LGE-IN.indd 251 19-02-05 15:11


Corrigé

L’adjectif composé  P. 186


1. a) aigres-douces b) sourds-muets c) avant-dernière
d) toutes-puissantes e) fraîches écloses f) nouveaux venus
g) nouveaux mariés h) sous-entendus i) haut placés
j) sous-marins
2. a) roses, châtains b) violets, cramoisies c) pourpres
d) bruns e) bleu pâle, bleu turquoise
f) vert pomme, brun foncé g) châtain clair h) rose lilas
i) violet clair j) bleu ciel
3. a) orange b) marron c) rouille
d) cerise e) lie-de-vin
Les adjectifs mi, demi, semi et nu  P. 187
1. a) demi-heures b) demie c) à demi, demi-voilées
d) demi-verge, demie, demies e) demi-finales
f) mi-carême g) semi-boiteuse h) à demi
i) nu-pieds j) nu-bras, nus k) nue-propriété I) nue
m) demi-journée, demi n) demi-mesures

Le pronom  P. 188


1. pronoms personnels, pronoms démonstratifs, pronoms possessifs,
pronoms indéfinis, pronoms interrogatifs, pronoms relatifs
2. a) garçon b) fille, qui c) participants
d) qui, tu e) orignaux f) théâtre
3. a) 2e b) 2e, 3e c) 1re, 2e d) 3e, 3e e) 3e, 3e f) 3e g) 2e, 3e

 P. 190
4. a) 1, 2 b) 1, 2 c) 1, 2 d) 1, 2 e) 1, 2, 2 f) 2, 2
5. a) 3, 4 b) 2, 3, 3, 5 c) 3, 4, 5 d) 1, 2, 4, 3 e) 3, 3, 2, 5, 2, 5 f) 5, 5, 1
6. a) 6, 5, 6 b) 7, 5, 6, 6, 1, 6, 2, 1 c) 6, 1, 6 d) 7, 1, 1 6, 1 e) 6, 6, 7 f) 3, 4

 P. 192
7. a) 2, 4, 5 b) 1, 6, 3 c) 2, 4, 3 d) 2, 6, 4 e) 5,2,6
8. b) J’ai acheté quoi ? Que, mis pour sarclette.
c) On ne peut se passer de qui ? De dont, mis pour personne
d) Je demeure à quel endroit ? À où, mis pour maison.
e) Nous habitons dans quel endroit ? Dans lequel, mis pour quartier.

 P. 194
9. a) impose b) désirent c) s’entraînent
d) décidez e) représentent
10. a) regardes b) attend, peut c) épie, trouble
d) regarde e) engage, convoitent, possède

252

20140829-LGE-IN.indd 252 19-02-05 15:11


Corrigé

11. a) auxquels b) dont c) où d) desquelles


e) auxquelles f) quoi g) dont h) laquelle ou qui

GRAMMAIRE
 P. 196
12. Un paresseux s’en allait à l’aventure dans la campagne. Son attention
fut soudainement attirée par les cris d’une jeune corneille. Cet oiseau, dont
les parents étaient morts sans doute, se plaignait de la faim. Tout à coup,
à la grande surprise du promeneur, un milan vint apporter à manger à la
pauvre abandonnée.

ORTHOGRAPHE
« Ah ! s’écria notre homme, voici qui est merveilleux. Puisque le hasard me
fait assister à un tel prodige en faveur d’une simple corneille, je n’ai plus à
m’inquiéter pour cela. » Là-dessus, il se couche sur le gazon et s’endort.
Le soir venu, personne ne lui avait rien donné. Il se passa de souper, et le
lendemain matin, n’eut pas non plus à déjeuner. Comme il s’en étonnait,
il vit le milan porter encore quelque pâture à la corneille, puis l’entendit
lui dire : « Tant que vous n’avez pu pourvoir à vos besoins, j’ai pris soin de

INTERGÉNÉRATION
vous ; mais à présent que vous voici grande, je ne reviendrai plus. » Cela
dit, elle disparut dans les airs. Le paresseux comprit la leçon et rentra tout
de suite dans la ville pour demander du travail.
Il faut avoir pitié des faibles, des infirmes ; mais tout homme valide se doit
de suffire à ses besoins. Qui ne travaille pas commet une lâcheté.

Le verbe  P. 197


1. a) 1, 1 b) 1, 2 c) 3, 5 d) 5, 1 e) 1, 1 f) 1, 4
g) 3, 1 h) 1, 5 i) 6, 2 j) 6, 3 k) 1, 4 I) 1, 2 m) 6, 1
EXERCICES
2. l’indicatif présent, l’infinitif présent, le participe présent,  P. 198
le passé simple (2 personne du singulier), le participe passé.
e

L’indicatif présent  P. 199


1. a) coud b) interromps c) rectifie d) attend
e) sues f) confies g) sers h) vernis
i) serre j) choisit k) éteint I) étudie
m) secoue n) remues o) secourt p) enfuis
INDEX

q) résout r) laboure s) distribues t) crées

L’impératif présent  P. 200


1. a) Buvez b) Résous c) Cueille d) Aie
e) Va f) Prends g) Crains

253

20140829-LGE-IN.indd 253 19-02-05 15:11


Corrigé

Le futur simple et le conditionnel présent  P. 201


1. a) lieront b) bâtirez c) remercierons
d) produirons, abaisserons e) résoudra
f) iront g) faudra
2. a) avoueriez b) seraient c) sentiraient d) soulèverais
e) prendrais, irais f) arriveraient g) jouerais
h) aurions
 P. 202
3. a) saluant, saluons, saluiez, saluent
b) finissant, finissez, finissaient, finissent
c) craignant, craignent, craignions, craigne
d) résolvant, résolvons, résolvais, résolves
e) prenant, prenez, preniez, prennes
4. a) essayiez b) se récrée c) pariions
d) confiiez e) voies, aies
5. a) conquit, mourut b) tint c) couvrit, acquit
d) neigea e) but, nourrit
Les formes du verbe  P. 203
1. a) active b) passive c) impersonnelle d) pronominale

Le participe passé  P. 204


1. a) engagés, engagées b) appelés, appelées c) perdus, perdues
d) charnus, charnues e) ouverts, ouvertes
2. a) omis, omis, omise, omises b) noirci, noircis, noircie, noircies
c) franchi, franchis, franchie, franchies
d) construit, construits, construite, construites
e) rafraîchi, rafraîchis, rafraîchie, rafraîchies
3. a) Repoussés b) Démunis c) gagnées d) partagée
e) semées, couvertes, émaillées, dépouillées, dorées
4. a) créées b) dues c) établies, justes d) nés
e) arrivés, partis f) créée g) partis h) composées
i) craints j) saccagées
 P. 206
5. a) Arrosée, fertilisée b) Exportés, renommés
c) placés, fondus, volatilisés d) accueillies e) parcourues
f) produits g) découvertes, exploitées h) habitées
6. a) découvert b) produits c) perdus
d) réfléchi, élaboré, réussi e) régné
f) déplacé g) amassées h) participé, organisé
i) procurée j) légués, laissée, orné, enrichi

254

20140829-LGE-IN.indd 254 19-02-05 15:11


Corrigé

7. servi inaugurée continuée passées


imprimé multiplié secondé encouragé

GRAMMAIRE
choisis fondés licenciés devenus
conservée laissé mis introduit
fait vus protégée établies
projetées portée favorisé reculé
découvert connu pu
 P. 208
8. a) remplis b) rencontrées, décidé c) logés d) donné
e) accroupis f) encouragés, poursuivi g) bandés

ORTHOGRAPHE
9. a) émit b) émis c) promis d) promit
e) admis f) admit g) apprise, entraînante h) surpris
i) transmit j) retransmis k) franchit I) franchie
m) rempli n) emplit o) remercie, conduite p) introduit
q) réfléchit r) polis s) arrondit t) accroupit, arrondies
u) surprise v) remis, reparti w) remit, repartit
Le participe passé des verbes pronominaux  P. 210
1. a) enfuis b) grillé, rafraîchi c) levée d) cassée, trempée

INTERGÉNÉRATION
e) emparées f) envolés g) préparé, équilibrée, appétissante
h) éteints i) tus, élevé j) collée, plissée, resserré
k) succédé I) ri, entendus m) plu n) voulu, nui
o) menti, cherché p) ressemblé
 P. 212
2. échappée précipitée poursuivie glissé rejetée
rencontré engouffrée épouvantée absorbée reparu enfuie
frayé perforé creusé tracé revue

Le participe passé suivi d’un infinitif  P. 212


1. a) vus b) entendu c) entendus d) fait e) vue f) voulu EXERCICES
g) fait h) vus, entendu, vu i) pu j) su
Les participes passés dû, cru, pu, su, voulu, etc.  P. 213
1. a) voulu b) pu c) pu d) pu, due e) cru, espéré
Les participes passés coûté, valu, pesé, dormi,
régné, vécu, etc.  P. 214
1. a) coûté, valu b) pesé, vérifiés c) values, déboursés, regrettés
d) valu, coûtées e) données, pesées, convaincue f) vécu, régné
g) vécu, employés, amusée h) prises, dormi, souffert i) vécu, plu
INDEX

Le participe passé précédé de en  P. 215


1. a) photographié b) mangé c) donnée
d) installé, donné, gaspillé e) planté f) ramassé
g) vu h) cueilli, mis i) bu j) faite

255

20140829-LGE-IN.indd 255 19-02-05 15:11


Corrigé

Le participe passé précédé du pronom personnel l’  P. 216


1. a) prévu b) espéré c) mangée d) cru e) imaginé
f) rangée g) annoncé h) achetée, souhaité i) laissé

Le participe passé précédé de le peu


1. a) manifesté, intéressé b) mangés, ont, rassasiée
c) bu, a, désaltérées d) donné, a, permis e) avait, laissés
f) porté g) produit, a, fait h) apportée
i) pris j) manifesté k) a participé, a été

Les participes passés ci-joint, ci-inclus et ci-annexé  P. 217


1. a) ci-joints, vus, approuvés, expédiés b) ci-incluses
c) ci-joint, demandée d) ci-jointes, demandées
e) Ci-joint f) Ci-jointes g) ci-joints
h) Ci-incluses i) ci-annexées j) ci-joints
k) ci-incluse, demandée I) ci-inclus, détaillée

Les participes passés attendu, compris, excepté,  P. 218


passé, supposé, vu, etc.
1. a) Attendu b) Supposé c) exceptés d) passées
e) excepté f) exceptés g) exceptés h) Vu i) comprises

Le mode infinitif  P. 219


1. a) aimer b) magasiner, acheté c) manger
d) respirer, demeurer e) allez, visiter, appréciés
f) effrayé, percher, dénudé g) procurer, usée h) Traverser
i) Poser j) Renversé, épuisé k) appliquer
I) décidé, renouveler m) excuser, gênez.

Le participe présent  P. 220


1. a) trépidants, rencontrés, jouant, versants
b) marchands, détaillant, exorbitants, encouragés, obligés, fermer
c) désobéissants, vus, chamaillant, s’insultant
d) demandant, pardonner, manqué
e) vus, épuisés, courant, remportant, brillante, acharnée
f) changeant g) rentrants, saillants
h) étincelants, terrifié, enfants, accompagné, enfants, traversant, criant
i) étudiantes, obéissantes

Verbe transitif ou intransitif  P. 221


1. a) 3, 1 b) 3 c) 1 d) 3, 1 e) 1, 2 f) 1 et 2, 1 et 2
2. a) publique, rencontré, souriantes b) craintive, utile
c) gentilles, longues, reçues, lues, envoyées, éloignées
d) noires, tuées, cuites, servies, arrivée
e) parlé, éveillés, entretenu, eue, amusées, diverties

256

20140829-LGE-IN.indd 256 19-02-05 15:11


Corrigé

L’adverbe  P. 222


1. a) vite, vites b) droit c) chers, cher d) Chers, chers

GRAMMAIRE
e) chère, net f) fort, juste, claire, aiguë g) ferme

Diverses formations de l’adverbe


1. a) vaillamment b) étonnamment c) assurément d) évidemment
e) prudemment f) poliment g) brillamment h) fréquemment
i) immensément j) bruyamment k) couramment
I) constamment m) intelligemment n) tardivement

La préposition  P. 223

ORTHOGRAPHE
1. a) envers (ou à l’égard de, avec) b) dans, de c) par d) à
e) devant (ou au-dessus de) f) de (ou dans) g) de, sur, à, de, de
h) dès i) entre j) pour k) chez, depuis

La conjonction
1. a) que b) ni, ni c) or, Donc
d) pour que, (ou afin que), quand (ou lorsque) e) quand (ou lorsqu’)
f) Dès que (ou Quand, Aussitôt que) g) mais (ou cependant)

INTERGÉNÉRATION
h) ou, ni, ni i) ni, ni, car (ou puisque) j) Si

2. a) 1 b) 2, 1 c) 2 d) 2 e) 2, 1, 2, 1 f) 2 g) 2, 2 h) 1 i) 1

Le sujet d’un verbe à la forme active  P. 225


1. a) tremblaient b) planait c) peuplaient
d) deviendra, prête e) mettent

2. a) travaille b) joues c) danse d) chantons


e) écrivez f) ont g) arrache h) remercie
i) parlons j) est k) ruine I) ruinent
m) instruisez n) instruisez o) instruisons
EXERCICES
Le sujet d’un verbe à la forme passive  P. 226
1. a) Le contrôleur des finances m’a averti sévèrement.
b) Le spectacle t’a emballé.
c) Les policiers avaient poursuivi les malfaiteurs.
d) Il faut que vos partenaires vous rappellent à l’ordre.
e) L’assemblée a fort apprécié ma thèse.
f) Les Hollandais ont découvert l’Océanie.

L’attribut  P. 227


INDEX

1. Sujet Attribut(s)
a) chat agressif
b) sportif brave, discipliné, vigoureux, agile
c) baron père
d) Nous tous, mortels
e) il; pain blanc, noir; indispensable

257

20140829-LGE-IN.indd 257 19-02-05 15:11


Corrigé

2. Complément Attribut
a) vous, me contrebandier
b) Valentin, le homme, faible
c) chat chat
d) la indispensable
e) s’, vie, le facile
Le complément d’objet direct  P. 227
1. a) porte, maison b) forêt, vallée, montagne c) pas, se
d) sentiments, les e) marchandise f) qu’, signature

Le complément d’objet indirect  P. 228


2. a) père b) enfants, leur c) auxquelles d) lecteurs e) dont

Le complément d’objet circonstanciel


3. Complément circonstanciel Nature
Dès le matin Temps
sur leurs portes Lieu
de fleurs Moyen
dans un pré Lieu
pour le festin But
au milieu de la place Lieu
devant l’église Lieu
dès la veille Temps
aux fenêtres entrouvertes Lieu
par le beau temps Cause
au soleil clair Lieu
Le complément d’agent  P. 229
4. a) renard b) voisins c) chauffeurs d) professionnels e) cueilleuses

Le complément du nom ou du pronom


5. a) accident b) argile c) soie d) celui-ci e) faire
f) enfant g) que tu regardes h) que je te dis
i) qui chantent j) qui m’invite
Le complément de l’adjectif  P. 230
6. a) au tir à l’arc b) envers ses employés
c) que nous ayons gagné la course d) au toucher e) de ceux

L’épithète
1. a) petite, natale, verte b) épais, solides, gros
c) élevé, recouvert, bonnes, vaste d) clair, aigu, enthousiaste
e) propre f) paternelle, paisibles, joyeuses, premières, heureuse

L’apposition
1. a) métropole du Québec b) un jeune homme de seize ans
c) fierté du passé d) mois du muguet e) fidèle ami de l’homme
f) rendre ses enfants responsables g) vedette de sa classe

258

20140829-LGE-IN.indd 258 19-02-05 15:11


Corrigé

L’apostrophe  P. 231


1. a) fier Sicambre b) Simone c) Sire

GRAMMAIRE
d) Mesdames et Messieurs les députés e) Chers amis
Même
1. a) mêmes 1, mêmes 1 b) même 1, même 2 c) même 2
d) Même 2 e) mêmes 1, même 1 f) même 2
g) mêmes 1, mêmes 1
Quel que / Quelque  P. 232
1. a) Quelques b) quelques c) quelques

ORTHOGRAPHE
d) quelque e) Quel que, soit f) quelques
g) Quelles que, soient h) quel qu’, soit i) Quelque, soient
j) quelques k) Quelles que, soient I) Quelques
m) Quels que, soient n) quelque o) Quelque, soient

Tout  P. 233


1. a) tout b) tout c) tous d) toute
e) Tous f) Tout, Tous g) Tout, toutes h) tout, toute, tout
i) Toutes, tout j) Toute, tout k) tout, tout, tout I) toutes, tout
m) tout, toutes, n) Tout o) tous

INTERGÉNÉRATION
Leur  P. 234
1. a) leur, leur b) Leur, leur, leur c) leur, leurs
d) leur, leur e) leur, leur f) leur, leur

Le, la, I’, les


1. a) 2, 1, 2 b) 1 c) 1 d) 2, 1
e) 2, 1 f) 2, 1 g) 2, 2, 1
Inversion du sujet  P. 235
1. a) exigent, massent b) méritent c) passent, souligne
d) pousse e) cassent, tourmente, tond EXERCICES
Priorité des personnes grammaticales  P. 236
1. a) partons b) veniez c) reviendrez
d) marierons e) discutent

Cas particuliers de verbes


Verbes en CER  P. 236
1. a) lances b) recevait c) perçons d) traceraient
e) conçoit f) forciez g) reçut h) déçois
i) acquiesçais j) efforçons
INDEX

Verbes en GER  P. 237


2. a) gageais b) protégeons c) logea d) interrogiez
e) engrangeait f) obligeons g) négligeaient h) ménageai
i) nageait j) allégeons

259

20140829-LGE-IN.indd 259 19-02-05 15:11


Corrigé

Verbes en YER  P. 237


3. a) envoie b) essuies c) appuie d) envoient
e) balaie ou balaye f) paie ou paye
Verbes en ELER et en ETER  P. 238
4. a) nivelle b) cachette c) gèle d) morcelle
e) martèle f) cèle g) époussetterai h) achèterai
i) brevetterai j) étiquetterai k) appellerai I) démantèlerai

La ponctuation  P. 238


1. a) Les larmes de Boadbil (Chateaubriand)
Lorsque Boadbil, dernier roi de Grenade, fut obligé d’abandonner le
royaume de ses pères, il s’arrêta au sommet du Mont Padul. De ce lieu
élevé, on découvrait la mer où l’infortuné monarque allait s’embarquer
pour l’Afrique. On apercevait aussi Grenade, la Véga et le Xénil au bord
duquel s’élevaient les tentes de Ferdinand et d’Isabelle. À la vue de ce beau
pays et des cyprès qui marquaient, çà et là, les tombeaux des musulmans,
Boadbil se prit à verser des larmes. La sultane Aixa, sa mère, qui
l’accompagnait dans son exil avec les grands qui composaient jadis sa cour,
lui dit : « Pleure maintenant, comme une femme, un royaume que tu n’as
pas su défendre comme un homme. » Ils descendirent de la montagne et
Grenade disparut à leurs yeux pour toujours.
b) Le valet du lieutenant
Ledoux, lieutenant d’artillerie, avait un bras et une jambe de bois. Un
jour, il s’avisa d’aller voir son frère, curé d’un village de la province de
Picardie. Le soir, pour le coucher, on lui donna un gros valet du même
pays, d’un esprit épais comme son corps. Le lieutenant se mit dans le
fauteuil pour se déshabiller, défit sa courroie qui tenait son bras et dit
au valet : « Ôte-moi mon bras et mets-le sur la table. » Surpris, le valet
obéit. « Ôte-moi ma jambe et mets-la à côté de mon bras. » Effrayé de
voir un corps se démembrer pièce par pièce, le pauvre valet obéit encore,
muet d’étonnement et tremblant de crainte. « Maintenant, ôte-moi ma
tête : je veux dormir », dit le lieutenant, d’une voix de tonnerre. Le valet,
épouvanté, crut qu’il avait affaire au diable et il sauta par la fenêtre qui,
par bonheur, n’était pas haute.

RÉVISION 1  P. 240


a) courtes, longs, celles b) ses
c) dictées, exemptes, grossières d) portefeuilles, porte-bonheur
e) chasse-neige, plates-bandes f) hors-d’œuvre, après-midi
g) arcs-en-ciel, serre-freins, garde-manger, garde-fous,
gardes-forestiers, gobe-mouches, casse-tête, porte-clés
h) grands-pères, grands-mères (grand-mères)
i) amitié, platée, bouchées, gaieté, difficultés, pelletée, poussée
j) emploient, demi-heure, penser, rédiger k) demie
I) allés, acheté, demi, demi, demies

260

20140829-LGE-IN.indd 260 19-02-05 15:11


Corrigé

RÉVISION 2  P. 241


a) bonnes, gentilles, fiers, valorisés b) meilleures, aimés

GRAMMAIRE
c) Arrivés, bonnes d) Tous, sensés
e) quatre-vingt, deux cent, vingt, quatre-vingts, deux cent trois, tués
f) mil (ou mille) neuf cent quatre-vingt, gagné,
vingt mille deux cent quatre-vingts
g) Quatre-vingts millions h) désœuvrés
i) peuplent j) rit k) aigres-douces
I) sourds-muets m) aveugles-nés
n) blancs, paille, jonquille, orange, aurore, rouges, marron, olive,

ORTHOGRAPHE
bleus, noisette, cramoisis, roses, rouges

RÉVISION 3  P. 242


a) manifestent, dirigent b) exécutent, performants
c) Dis, compte, peux, nomme, apprends, raconte
d) souhaitent, soient, excitantes, échapper
e) court, créera f) devraient, respecter
g) remets, ce, peut, se h) salue, salues

INTERGÉNÉRATION
i) acclameront, récompenserons j) construisait, élevaient
k) vaillants, indifférents, détournent, fuient, blesse, tue, lancent,
embrassent, terrassent, étouffent, dévorent

RÉVISION 4  P. 243


a) condamnes, condamnent, abandonne, cette,
mauvaise, juger, Réfléchis, prends
b) écriront, leur, répondrons, reçu, auront, expédiée
c) appellerez, écouterai, promets, accorderai, tout, demanderez
d) photographieront, leur, payerons (paierons), seront, réussies
e) lu, reçus, téléphonerai, enverrai f) envoie, seront, reçus
g) compose, seront, présentées, seront, écrites
EXERCICES
h) garde, appartiennent, prêtées i) envoyées, demandées
j) rencontré, leur, parlé, leur, demandé, plantés, leur, joli,
jardin, avaient, fleuri

RÉVISION 5  P. 244


a) invitée, accepté, faite b) cueillies, seront, apportées
c) blessés, appris, hospitalisés
d) Seules, admises, refusés e) Écris, avertis, arrivés, ils désirent
f) coures, cours, offerts, disputée g) conclues, conclus
INDEX

h) vue, parlé i) plantés, poussé


j) éprouvées, ressentis, survenues, frappée,
endurés, seule, isolée, laissé
k) rencontrées, celles, admirées, connues
I) partageons m) as, peux

261

20140829-LGE-IN.indd 261 19-02-05 15:11


Corrigé

RÉVISION 6  P. 245


a) appelé, répondu, inquiétée b) écrivent, porte, lesquelles, expliquées
c) consacres, emploies, demandent, repasses, écris, sembles,
dépasses, regarde, appliqués, prends, imite, concours, demandent
d) clair, fort, justes e) moquer, quels que, soient, quelles que, soient
f) cher, chers g) quelques, rencontrés, tué, quelque, deux cents
h) possible i ) causera

RÉVISION 7  P. 246


a) travaillent b) prendra c) partagent
d) vues, parlé, ri, moquées, affublées, séparées
e) déclarés, plu, remplies f) disputés, chamaillés, disputé
g) distinguées, réjouies, proposé
h) succédé, admirés, acclamés i) vus, vus
j) vu, vus k) entendus, vu, émerveillée, démontrée
I) vu m) entendues, leur, avait, présentée
n) avais, produirais

RÉVISION 8  P. 247


a) entendues, retenu b) quatre-vingt mille, coûté, valu
c) mangé d) vue, cru e) démolis, exceptée
f) Ci-annexés g) Ci-inclus, demandée, lue
h) déballé, ci-joints i) recommencé, dit
j) dormi k) bue, a, désaltérées I) mise
m) fait, a n) vu, vus o) recours, recoure
p) inclut, inclue

RÉVISION 9  P. 248


a) Quant, quand b) Quoique c) Par ce que
d) Plutôt, plus tôt e) davantage, d’avantages
f) près, prêts g) nous-mêmes, même
h) Nous-même i) Quelque, soient j) Quelques
k) Toutes, tout, tout, tout, assisté
I) deux cents, quatre-vingts m) expédieras, remerciera

RÉVISION 10  P. 249


a) seront, appliquées b) succédé, enfuies
c) diront, fournis, leur, auront, permis, maîtriser
d) Tout, toutes, décidées, auront, développé, elles-mêmes
e) Quels que soient, manifesté, entretenue, pourront, fières
f) loue, vend, développer, Seuls, travaillent, fort, réussissent
g) vois, voies
h) Quelques, subies, pense, attend, réfléchis, vois, Toutes, vu, prises,
travaillé, réussi
i) ci-incluse, Toute, émise, tout

262

20140829-LGE-IN.indd 262 19-02-05 15:11


Index

GRAMMAIRE
ORTHOGRAPHE
INTERGÉNÉRATION
INDEX

EXERCICES
INDEX

263

20140829-LGE-IN.indd 263 19-02-05 15:11


Index

A de manière 107
en amment 107
Aucun
singulier ou pluriel 34,
À/a 144 en emment 107 144
Abréviations 16 formation 105
Auxiliaire
particularités 106
Abstrait place de 108 verbe 66
nom 22, 38 222
Accent
exercices
corrigé 257 C
aigu, grave, Adverbe 165 Ça/ç’a/çà/sa 145
circonflexe 144 Aie/ait 144 -cant/-quant 145
Active À la campagne/en Campagne 144
forme 63, 86 campagne 144
203 Cardinal
exercices AMMENT
corrigé 254 adjectif numéral 30
adverbes en 107
Adjectif 22 Ce/se 145
Apostrophe 125
démonstratif 22, 28 fonction 113 Cédille 145
exclamatif 22, 28, 34 exercices 231 Cent
indéfini 22, 28, 33 corrigé 259
adjectif numéral 31
interrogatif 22, 28, 34 Apostrophe 144 exercices 177
numéral 22, 28, 30 250
Apposition 124 corrigé
possessif 22, 28, 29
fonction 113 CER
qualificatif 18, 20, 22,
exercices 230-231 verbes en 136
24, 41 corrigé 258
exercices 175-178
exercices 236
corrigé 250 Article 22 corrigé 259
défini 25 Certain
Adjectif 154, 165
défini contracté 22, 26 adjectif défini 33
Adjectif qualificatif 18, défini élidé 22, 26
20, 22, 24, 41 défini simple 22, 25
Ces
composé 46 indéfini 22, 27 différent de ses 29
désignant la couleur 46 partitif 22, 27, 30 C’est... qui
formation du féminin exercices 174 accord du verbe 56
42 corrigé 250
C’est/s’est/ces/ses/
formation du pluriel 44 À travers/au travers 144 sais, sait 145
degrés de signification Attendu
45 Chacun/chaque 145
participe passé 98
exercices 184-188 Ci-annexé
exercices 218
corrigé 251-252
corrigé 256 participe passé 97
Adjectif verbal 99 Attribut 117 exercices 217-218
Adverbe 18, 21, 23, 24, fonction 113 corrigé 256
103 exercices 227 Ci-inclus
corrigé 257 participe passé 97
catégories 104
degrés de signification Aucun exercices 217-218
107 adjectif indéfini 34 corrigé 256

264

20140829-LGE-IN.indd 264 19-02-05 15:11


Index

Ci-joint Complément du nom 155 exercices 223-224


participe passé 97 corrigé 257
Complément du passif

GRAMMAIRE
217-218
exercices 155 Conjonction 168
256
corrigé
Complément du pronom Content/comptant 146
Classe 154, 156, 165 155 Coûté
Collectif Complément du verbe 118 participe passé 94
nom 22, 38 complément exercices 214
exercices 180-181 circonstanciel 120 corrigé 255
corrigé 251 complément d’agent 121 Croit/croît 146
Commun complément

ORTHOGRAPHE
Cru
nom 22, 35 d’attribution 120
participe passé 94
exercices 179-180 complément d’objet
exercices 213
corrigé 250 direct 119
corrigé 255
Complément 118 complément d’objet
Complément
indirect 119
exercices 227-229
D
circonstanciel 120 corrigé 257-258 Dans/dedans, sur/
exercices 228-229
Complément indirect (CI) dessus, sous/dessous,
corrigé 258

INTERGÉNÉRATION
155, 168 hors/dehors 146
Complément d’agent 121
Composé Davantage/d’avantages
exercices 229
nom 22, 39 146
corrigé 258
exercices 181-184
Complément Défini
corrigé 251
d’attribution 120 article 25
Compris
Complément de participe passé 98 Défini contracté
l’adjectif 122 exercices 218 article 22, 25, 26
exercices 230 corrigé 256 Défini élidé
corrigé 258
Concret article 22, 26
Complément de nom 22, 38 Défini simple EXERCICES
phrase (CP) 155, 168 Conditionnel article 22, 25
Complément direct (CD) mode 64 Degrés de signification
154, 168 exercices 197-198
corrigé 253
adjectif qualificatif 45
Complément d’objet adverbe 107
direct (c.o.d.) 119 Conditionnel 170
Démonstratif
exercices 227 Conditionnel présent
adjectif 22, 28
corrigé 258 formation 74
pronom 23, 51, 61
Complément d’objet exercices 201-202
corrigé 254 Des
indirect (c.o.i.) 119
INDEX

Conjonction 18, 21, 23, article défini contracté


exercices 228
corrigé 258 24, 109 26
article indéfini 27
Complément du nom 121 de coordination 23, 110
de subordination 23, article partitif 27
exercices 229-230
corrigé 258 110

265

20140829-LGE-IN.indd 265 19-02-05 15:11


Index

Déterminant 18, 20, 22,


24, 25
ER G
verbes en 68
adjectif 22, 28 Garde
Es/est/aie, aies, ait,
article 22, 25 nom composé avec 40
exercices 174-178
aient/ai 147 exercices 183
corrigé 250 ETER corrigé 251
Déterminant 154, 166 verbes en 137 Gens
exercices 238 accord de l’adjectif qui
Deux-points 138, 141 corrigé 260
accompagne 36
Devant, derrière 146 Exclamatif exercices 179-180
Différent/différend 146 adjectif 22, 28, 34 corrigé 250
Dont Excepté GER
pronom relatif 59 participe passé 98 verbes en 136
exercices 218 exercices 237
Dont/d’où 146 259
corrigé 256 corrigé
Dormi Grand
participe passé 94 F nom composé avec 40
exercices 214 exercices 183-184
255 Fonction 19, 113, 114
corrigé corrigé 251
apostrophe 113, 125
DRE Groupe 156
apposition 113, 124
verbes en 69 attribut 113, 117 adjectival (GAdj) 158
Dû complément 113, 118 adverbial (GAdv) 158
participe passé 94 épithète 113, 124 infinitif (GInf) 159
exercices213 sujet 113, 114 nominal (GN) 156
corrigé255 participial (GPart) 160
Fonction 168
Du/dû/due 147 prépositionnel
Fond/fonds 147 (GPrep) 159
Duquel/desquels/ pronominal (GPron) 157
Forme
desquelles/auquel/ verbal (GV) 157
active 63, 86
auxquels/auxquelles
impersonnelle 86, 87 Guillemets 138, 142
147
passive 63, 86, 87
E pronominale 86, 87 I
exercices203
Impératif
ELER corrigé254
mode 64
verbes en 137 Forme pronominale 87 197-198
exercices
exercices 238 verbes 253
corrigé
corrigé 260 accidentellement
Impératif présent
EMMENT pronominaux 90
formation 71
adverbes en 107 verbes essentiellement
terminaisons 72
Épithète 124 pronominaux 89
exercices 200
fonction 113 Futur simple corrigé 253
exercices 230 formation 73 Impersonnelle
corrigé 258 forme 86, 87

266

20140829-LGE-IN.indd 266 19-02-05 15:11


Index

exercices 203
254
L Même 126
corrigé adjectif indéfini 127
L’

GRAMMAIRE
Indéfini adverbe 128
article défini élidé 26 difficulté 126, 127
adjectif 22, 28, 33
article 22, 27 La/l’a 147 exercices 231-232
pronom 23, 53, 61 La leur, le leur et les corrigé 259
Indicatif leurs Mi, demi, semi 47
pronom possessif 52, exercices 187-188
mode 64
133 corrigé 252
exercices 197-198
corrigé 253 Le, la, l’ et les Mille

ORTHOGRAPHE
Indicatif futur simple articles définis simples 25 adjectif numéral 32
déterminants 134 exercices 177-178
formation 73
difficulté 126, 134 corrigé 250
exercices 201
corrigé 254 pronoms personnels Milliard 32
134 exercices 178
Indicatif imparfait
exercices234-235 corrigé 250
formation 75 corrigé259
Millier 32
Indicatif passé simple Lequel, laquelle,
formation 78 lesquels, lesquelles Million 32

INTERGÉNÉRATION
pronoms relatifs 60 exercices 178
Indicatif présent 67, 68
corrigé 250
formation 70, 75 Les/l’es, l’est 147
Mode
terminaisons 72 Leur
exercices 199 sortes de 64
corrigé 253
adjectif possessif 29, 133
Mode conditionnel 64
difficulté 126, 133
INDRE
pronom personnel 134 Mode indicatif 64
verbes en 69 234
exercices Mode infinitif 64, 65, 100
Infinitif corrigé 259
Mode participe 64, 65, 80
mode 64, 100 Leur/leurs 148
exercices 197-198 Modes conjugués 64
corrigé 253 Lorsque/lorsqu’ 148 exercices 197-198
EXERCICES
L’un et l’autre/l’un ou corrigé 253
Infinitif présent 67
l’autre 148 Modes non conjugués 65
Interjection 18, 21, 23,
exercices 197-198
24, 112 M corrigé 253
Interrogatif Ma/m’a, mon/m’ont/ Mode subjonctif 65
adjectif 22, 28, 34 mont, mes/mais 148
Modificateur 155
pronom 23, 54, 61 Manipulations
Intransitif Mots composés 170
syntaxiques 160
pluriel 171
INDEX

verbe 102 addition 164


exercices 221
déplacement 160
Mots facultatifs 165
corrigé 256
effacement 161 Mots invariables 18, 19,
IR encadrement 164 23, 24
verbes en 68 Mots non facultatifs 166
remplacement 162

267

20140829-LGE-IN.indd 267 19-02-05 15:11


Index

Mots variables 18, 19, Ordinal Participe passé 172


22, 24 adjectif numéral 30 Participe présent 67, 98

N pronom relatif 59
adjectif verbal 99
exercices 220

Naît, connaît, plaît… corrigé 256


Ou/où 149
148 Partitif
Nature 18, 19 P article 22, 27

Ne/ne… pas/ne… point Passé


Parce que/par ce que
148 participe passé 98
149
exercices 218
Ni/n’y 149 Parenthèses 138, 142 corrigé 256
Nom 18, 20, 22, 24, 35 Participe Passé simple 67, 78
abstrait 22, 38 mode 64, 80 terminaisons 79
collectif 22, 38 exercices 197-198
Passive
commun 22, 35 corrigé 253
forme 63, 86, 87
composé 22, 39 Participe passé 67, 81 exercices 203
concret 22, 38 exercices 204-218 corrigé 254
propre 22, 37 corrigé 254-256 Personnel
exercices 179-184 forme pronominale 88 pronom 22, 49, 62
corrigé 250-251 exercices 210-211
Personnes
Nom 166 corrigé 255
grammaticales
précédé de en 95
Non/n’ont 149 exercices 215
difficulté 126, 136
corrigé 255
priorité des 136
Notions fondamentales
exercices 236
18, 22 précédé de l’auxiliaire
corrigé 259
avoir 83
Notre/nôtre, votre/ Pesé
exercices 206-210
vôtre 149 corrigé 254-255 participe passé 94
Nu 48 précédé de l’auxiliaire exercices 214

exercices 187-188 être 82 corrigé 255

corrigé 252 205-210


exercices Peu/peux, peut 149
Numéral 254-255
corrigé
Peut-être/peut être 150
précédé de le peu 96
adjectif 22, 28, 30 Phrase de base 154
exercices 216-217
corrigé 256
O précédé du pronom
Phrase de niveau
inférieur 154
OIR personnel l’ 96
Phrase de niveau
verbes en 69
exercices 215-216
supérieur 154
corrigé 256
On suivi d’un infinitif 92 Phrase enchâssante
avec auxiliaire être 83 exercices 212-213 154
corrigé 255 Phrase enchâssée 154
utilisé sans auxiliaire 82
On/ont 149 Phrase graphique 154
exercices 204-210
On a/on n’a 149 corrigé 254-255 Phrase syntaxique 154

268

20140829-LGE-IN.indd 268 19-02-05 15:11


Index

Plupart (la) 150 Pronom 18, 20, 22, 24, Quelques


Plus d’un/moins de 49 adjectif indéfini 33

GRAMMAIRE
deux 150 démonstratif 23, 51, Qui
61, 62
Plusieurs c’est… qui 56
indéfini 23, 53, 61, 62
adjectif indéfini 33 pronom relatif (sujet)
interrogatif 23, 54, 61
Plutôt/plus tôt 150 57
personnel 22, 49, 62
Point 138, 139 possessif 23, 52, 61, Quoi
133 pronom relatif 59
Point d’exclamation
138, 141 relatif 23, 54, 61 Quoique/quoi que 151
exercices 188-197

ORTHOGRAPHE
Point d’interrogation
138, 141
corrigé 252-253 R
Pronom 167
RE
Points de suspension Pronominale verbes en 69
138, 142
forme 86, 87 Régné
Point-virgule 138, 140 exercices 203
participe passé 94
corrigé 254
Ponctuation 138 exercices 214
deux-points 138, 141 Propre corrigé 255

INTERGÉNÉRATION
guillemets 138, 142 nom 22, 37 Relatif
exercices 180 pronom 23, 54, 61
parenthèses 138, 142
corrigé 251
point 138, 139
point d’exclamation Pu S
138, 141 participe passé 94
Sans/s’en/cent/sang 151
point d’interrogation exercices 213
corrigé 255 Ses
138, 141
différent de ces 29
points de suspension
138, 142
Q Soit 151
point-virgule 138, 140 Quand/quant/qu’en 150 Son/sont 151
tiret 138, 142 Que SOUDRE EXERCICES
virgule 138, 139
pronom relatif (c.o.d.) verbes en 69
exercices 238-239
57 Su
corrigé 260
Quel participe passé 94
Possessif
adjectif exclamatif 34 exercices 213
adjectif 22, 28, 29
adjectif interrogatif 34 corrigé 255
pronom 23, 52, 61
Quel que 128 Subjonctif
Possible/possibles 150
Quelque mode 64
Préposition 18, 21, 23, exercices 197-198
adjectif indéfini 129
24, 108 253
INDEX

corrigé
adverbe 130
exercices 223 Subjonctif imparfait
corrigé 257
Quel que / Quelque
formation 79
difficulté 126, 128
Préposition 167 Subjonctif présent
exercices 232-233
Près de/prêt à 150 corrigé 259 formation 76, 78

269

20140829-LGE-IN.indd 269 19-02-05 15:11


Sujet 114 exercices 221 corrigé 260
fonction 113 corrigé 256 en ER (1 groupe) 137
er

forme active 115 Transitif direct en ETER 137


225, 226
exercices verbe 102 exercices 238
257
corrigé corrigé 260
Transitif indirect
forme passive 116 en GER 136
exercices 226
verbe 102
exercices 237
corrigé 257 TRE corrigé 259
inversion 126, 135 verbes en 69 en INDRE (3e groupe)
exercices 235 Tréma 152 69
corrigé 259
Tréma 171 en IR (2e groupe) 68
Supposé en IR (3e groupe) 69
participe passé 98
218
U en OIR (3e groupe) 69
exercices en RE (3e groupe) 69
corrigé 256 Un de ceux 152 en SOUDRE (3e groupe)
69
T Un des 152
en TIR (3e groupe) 69
Ta/t’a, ton/t’ont 151 V en TRE (3e groupe) 69
Tel en YER 136
Valu
exercices 237
adjectif défini 33 participe passé 94 corrigé 260
Temps 23 exercices 214
formation des temps
verbe 65 corrigé 255
simples 67
Temps composés 65 Vécu forme active 63, 86
Temps primitifs 67 participe passé 94 forme impersonnelle
exercices 214
Temps simples 65 86, 87
corrigé 255
forme passive 63, 86,
TIR Verbe 18, 21, 23, 24, 62 87
verbes en 69 1er groupe 23, 68 forme pronominale 86,
Tiret 138, 142 2e groupe 23, 68 87, 88, 89, 90
Tout 3e groupe 23, 69
formes
auxiliaire 66 203
adjectif indéfini 131 exercices
cas particuliers 126, 254
adjectif qualificatif 131 corrigé
136 impératif présent 71
adverbe 131
exercices 236-238
difficulté 126 exercices 200
corrigé 259-260
nom commun 132 corrigé 253
conditionnel présent 73
pronom indéfini 132 indicatif futur simple 73
exercices 201-202
exercices 233-234 corrigé 254
exercices 201
corrigé 259 en CER 136
corrigé 254
Trait d’union 151 exercices 236 indicatif imparfait 75
corrigé 259 indicatif passé simple 78
Trait d’union 170
en DRE (3e groupe) 69 indicatif présent 68
Transitif en ELER 137 exercices 199
verbe 102 exercices 238 corrigé 253

270

20140829-LGE-IN.indd 270 19-02-05 15:11


intransitif 102 transitif direct 102
221
exercices transitif indirect 102

GRAMMAIRE
corrigé 256
Verbe 167
mode 23, 64
mode conditionnel 64 Verbe attributif 155
exercices 197-198 Verbes en ER, IR, OIR,
corrigé 253
RE 155
mode impératif 64
exercices 197-198 Vingt
corrigé 253 adjectif numéral 31
mode indicatif 64 176
exercices

ORTHOGRAPHE
exercices 197-198 250
corrigé
corrigé 253 Virgule 138, 139
mode infinitif 64, 100
exercices 197-198
Voici/voilà 152
corrigé 253 Voulu
mode participe 64, 80 participe passé 94
exercices 197-198 exercices 213
corrigé 253 corrigé 255
modes conjugués 64
Vu

INTERGÉNÉRATION
exercices 197-198
corrigé 253 participe passé 98
modes non conjugués 65 exercices 218
exercices 197-198
corrigé 256
corrigé 253
mode subjonctif 64
Y
exercices 197-198 Y 152
corrigé 253
participe passé 67 YER
exercices 204-218 verbes en 136
corrigé 254-256 exercices 237
participe présent 67 corrigé 260 EXERCICES
exercices 220
corrigé 256
radical 23
subjonctif imparfait 79
subjonctif présent 76,
78
temps 23, 65
temps composés 65
temps primitifs 67
temps simples 65
INDEX

terminaison 23
transitif 102
exercices 221
corrigé 256

271

20140829-LGE-IN.indd 271 19-02-05 15:11


Après avoir été vendue à des centaines de milliers
d’exemplaires au Québec et en France — y compris
en braille —, La grammaire expliquée est enfin de retour,
rajeunie, améliorée et plus efficace que jamais.

Retrouvez désormais sous un même couvert :


## La GRAMMAIRE SIMPLIFIÉE, c’est-à-dire sans les exceptions
capricieuses, qu’on pourra toujours approfondir, si le cœur nous en
dit, quand on aura refait ses classes. Simplifiée… et EXPLIQUÉE, pas
à pas, pour comprendre la logique des choses plutôt que d’apprendre
des règles par cœur.
## Un AIDE-MÉMOIRE ORTHOGRAPHIQUE ET GRAMMATICAL pour
mieux déceler les pièges les plus courants.
## Un SUPPLÉMENT INTERGÉNÉRATIONNEL pour permettre aux
parents d’aider leurs enfants dans leurs études en leur transmettant
leur savoir selon les notions et les termes en usage aujourd’hui.
## Un CAHIER D’EXERCICES et son CORRIGÉ intégrés à même
l’ouvrage, sachant qu’en vingt ans, les adultes qui se sont procuré
La grammaire expliquée ont acheté autant de cahiers d’exercices que
de livres — un phénomène sans précédent ! Signe indéniable qu’on
acquiert La grammaire expliquée par souci d’améliorer concrètement
son français écrit.
## De plus, un INDEX et plusieurs renvois visuels facilitent la
navigation dans l’ouvrage. Et tout cela en couleur ! 

« Les règles de grammaire ne


changent pas. C’est la façon de
les simplifier et de les rendre

»
faciles à assimiler qui fait le
succès de notre grammaire. 

—Marcel Poirier

editionslapresse.ca

Vous aimerez peut-être aussi