Vous êtes sur la page 1sur 32

Master NTE

Module : Free/Libre Open


Source Software & Éducation

Introduction
aux concepts Logiciel Libre

Dr. Mohamed Saïd OUERGHI


1
Objectifs

 Introduire le concept du Logiciel Libre

 Répondre à diverses questions concernant


le logiciel libre

2
Logiciel : un rappel
Un programme informatique = ensemble d’instructions pour
 traiter de l’information,
 contrôler le matériel,
 réaliser des calculs,
 communiquer avec d’autres logiciels,
 interagir avec l’être humain.

Un logiciel (application) = ensemble de programmes


informatiques pour une tâche.

Lors de l’élaboration d’un logiciel, on distingue :


 l’exécutable,
 le source,
 les bibliothèques.

3
Typologie des logiciels

4
Choisir un logiciel

 A priori : pas de « dogme » : libre, propriétaire,


gratuit, payant, …

 Il n'existe pas de « bon » logiciel dans l'absolu,


il n'y a que des solutions adaptées
 aux besoins,
 aux contraintes
 aux objectifs stratégiques
 aux contextes

5
Opter pour le Libre :
est-ce tendance???
Constat au-delà du mouvement logiciel libre,
puis logiciel à code source ouvert (Free Open
Source Software) :
 Protocoles de communication ouverts
 Formats de données ouverts
 Architecture matérielle Libre
 Contenu artistique et littéraire libre
 Libre accès à …
 Etc….

6
Historique du logiciel libre
1969 Création du système d'exploitation UNIX
1973 Diffusion d'Unix dans les universités américaines
1982 Commercialisation d'UNIX par AT&T
1983 Richard Stallman lance le projet GNU
1985 Création de la Free Software Foundation
1991 Linus Torvald lance le projet Linux
1997 Création de l'Open Source Initiative
1998 Le code source de Netscape est libéré
1999 Entrée en bourse de Redhat
2000 Le code source de StarOffice est libéré
2006 Mozilla revendique 11,51% de part de marché
2007 SUN MicroSystems Libère Java et achète MySQL
7
Naissance de GNU/Linux

Nom du Informations
Inventeur Date
projet complémentaires

Richard Premier homme à penser


Stallman 1985 GNU à mettre au point un OS
(américain) libre.

Il reprend les travaux de


Linus
Stallman et conçoit le
Torvalds 1991 Linux
noyau du système
(finlandais)
d’exploitation.

8
… et de diverses distributions Linux

9
Et depuis … que de projets FOSS
Claroline
2000
Greenstone PMB
Applicatif/métier Koha 2000 2002
1999 Moccam Alfresco
2002 2005
The GIMP
1996/98

Mozilla OpenOffice.org
Applicatif/ 1998 2000
généraliste WikiWiki Typo3 SPIP
1995 1997 2001

Lucene
Mysql PostgreSQL 2000
Infrastructure 1995 1995/96
NCSA httpd Apache
1993 1995

GNU GNU/Linux
Noyau 1985 1994
1991
1980 2008
10
… sans arrêt des rivalités

11
Pourquoi une telle attraction pour
le Libre ?

 Espoir de ne pas être exclu de la société de


l’information,

 Meilleure solution pour réduire la fracture numérique,

 Moyen pour la création de la valeur et d’un eco-système,

 Facteur précurseur pour un développement socio-


économique durable

12
Premières interrogations
concernant le logiciel libre

 Que veut dire logiciel libre ?

 Est-ce que c'est gratuit ? sérieux ? mieux ? fiable ?


difficile ? dangereux ? anti-économique ?…

 A quoi cela peut me servir ? Vais-je m'isoler des


autres ? Comment faire mon choix ? Qui peut m’aider
à les implanter dans mes systèmes d’information ? …

13
Mais d’abord : qu'est ce qu'un
logiciel libre ?

 Liberté de copier
 Liberté de distribuer
 Liberté de modifier
 Liberté d'adapter
 Liberté d'améliorer
 Liberté d'exécuter pour tout usage

Condition :
code source ouvert
14
Pourquoi ça existe?

 À la base, l'individu qui crée quelque chose veut


le partager

 Les distributeurs (éditeurs) diffusent en vendant


des copies

 La personne qui utilise veut récompenser le


créateur, mais rétribue le distributeur

 Pourtant: "economy of zero marginal cost" (Eben


Moglen, Columbia Law School & FSF)

15
Quels sont les acteurs ?

 Beaucoup d’actifs parmi les étudiants : les


«meilleurs» et les « certifiés produits »

 D’autres développeurs, mais également des


testeurs, des rédacteurs, des traducteurs, … en
bref une communauté

 Mais pas seulement …. car on note de plus en


plus la présence de Grandes entreprises
comme SUN, Novell, IBM, BULL, Oracle, HP …
et (???) Microsoft

16
Comment fonctionne une
communauté Logiciel Libre ?

17
Où les utiliser ?

• Infrastructure Web 69 %
• Outils de développement 57 %
• Systèmes d’exploitations 49 %
• Sécurité 23 %
• Bases de données 14 %
• Logiciels d’intégration 11 %
• Applications métiers 09 %
Taux d’utilisation de composants Open Source
par les entreprises (Europe) en 2007, Source : Forrester

18
Pourquoi les adopter ?

 Des considérations
 Ethiques, Stratégiques, Techniques, Pratiques, …

 L'accès à l'information pour Tous ...


 Quelque soit son budget, quelque soit son système, …

 La garantie à l'accès dans le temps ...


 Pérenité des systèmes, pérenité des informations, …

 La maîtrise de nos choix ...


 Choix d'évolution, choix d'organisation, ...

 La garantie d'indépendance ...


 Vis à vis d'un système, vis à vis d'un fournisseur, ...

19
Forces du Logiciel Libre ?

 Systèmes d’exploitation « haut de gamme » pour matériel


« bas de gamme »

 Coûts d’acquisition réduits des logiciels (licences associées


à prix nul)

 Prolongation de la durée de vie des équipements matériels

 Solutions à base de « clients légers » plus économiques que


solutions propriétaires

 Existence de nombreux logiciels d’applications

 Supportés par une communauté engagée

20
Opportunités pour un tel choix ?

 Normalisation des protocoles de transferts de données vs.


Standardisation des logiciels

 Evolution technologique rapide (serveurs en grappe,


communication IP, informatique mobile, …)

 Accessibilité au code source et possibilité d’apprentissage,


de ré-utilisation, de personnalisation, d’adaptation, de
localisation,…

 Développement d’une industrie locale de services


informatiques (conseil, formation, intégration,
développement, …)

21
Faiblesses connues ?

 Imperfections d’affichage due à l’ouverture de


fichiers en provenance de logiciels propriétaires

 Logiciels dépendant d’une communauté (et donc


peuvent s’améliorer ou stagner au gré de la
communauté)

 Besoins et coûts cachés (liés à la formation par


exemple)

22
Menaces à contrer ?

 Résistances liées au changement


(utilisateurs, personnel de soutien, …)

 Craintes de problèmes liées à la propriété


intellectuelle et respect des licences du Libre

 Autres inquiétudes liées à la disponibilité du


code source

23
Et que dire de leur gratuité ?

 Libre ne veut pas forcément dire gratuit


 On peut payer pour un service sur du logiciel libre.
 On peut payer pour une intégration, une documentation
 On peut payer pour faire développer ou améliorer des logiciels
libres
 On peut vendre des logiciels libres
 On peut télécharger et utiliser gratuitement si on veut.

 Il existe des logiciels propriétaires gratuits : Freeware


 Pas de sources disponibles
 Pas d'information sur ce que fait réellement le logiciel (ex kazaa,
microsoft update, real audio,...)
 Pas de liberté de modifier, d'améliorer ou de redistribuer

24
Le Logiciel libre : est-ce sérieux ?
 L‘Internet s'est développé UNIQUEMENT à l'aide de
Logiciels Libres,

 RedHat, Novell, Ubuntu … dépensent des milliards de $


sur Linux,

 SAP, Oracle, SUN, IBM, BULL … offrent un support


technique « Open Source »,

 Les migrations faites avec succès par la NASA, la


gendarmerie française, …

 Apache (serveur Web) > 60% des serveurs dans le


monde.

25
Comment les sélectionner ?

 Tester bien entendu le produit

 Etudier la crédibilité et les références

 S’assurer de l’existence de services autour du


produit

 Investiguer s’il existe une communauté de


développeurs crédible autour du logiciel

26
Quels types de logiciels libres ?

 134 964 projets (oct 2008 sur SourceForge)

 Systèmes d’exploitation : Linux reste le plus connu

 Outils de programmation : Perl, Java, PhP, …

 Bureautique (OpenOffice) et Internet (Firefox, Apache,


SPIP, …)

 Utilitaires anti-virus, anti-spam, compresseur, lecteur


mulitmédia, …

 Dans tous les autres domaines : éducation, science,


architecture, gestion, finance, …

27
Où trouver des logiciels libres ?

 Dans la presse spécialisée : dossiers comparatifs


ou thématiques

 Dans les annuaires de certaines organisations :


FSF, OSI, Framasoft, WinLibre,…

 Dans les forums et les sites de rencontres sur


Internet : Freshmeat, SourceForge, OSDN, …

28
Autres interrogations légitimes (1/2)

 Fiabilité ?
 Développeurs haut niveau, revue par les pairs,
 Utilisateurs : directement concernés => signalent et fixent
les bogues et L'ensemble de la communauté corrige les
problèmes.

 Pas sécurisé ?
 Libre : Lecture et audit des sources par tous
 Propriétaire : que fait réellement le logiciel ? (ex kazaa,
microsoft update, real audio,...)

29
Autres interrogations légitimes (2/2)

 Difficile ?
 Pas plus, pas moins qu'un autre logiciel.

 Anti-économique ?
 Développement d'une économie de services.

 Une mode qui va passer dans un an ?


 Investissements IBM, Oracle, HP, SUN, ...
 Futur cadre commun d‘interopérabilité du gouvernement

30
Master NTE
Module : Free/Libre Open
Source Software & Éducation

Introduction
aux concepts Logiciel Libre

Dr. Mohamed Saïd OUERGHI


31
Activités à réaliser
 Etude des avantages/inconvénients de l’adoption
des FOSS par le secteur public

 Etude des parts de marché détenus par


GNU/Linux sur les serveurs et sur le desktop

 Etude des aspects liées au recours aux FOSS


pour les questions relatives à la sécurité des
systèmes d’information

32