Vous êtes sur la page 1sur 5

1 Dimensionnement de la semelle filante SF-3

3 La semelle filante SF-3 :


4 Nous avons considéré la semelle filante comme une poutre en
5 béton armé et nous avons la modélisé en flexion simple sur le
6 logiciel RDM6, cette poutre d’une longueur de 8.9652m et
7 d’une section rectangulaire pleine (200×60) reposant sur 2
8 appuis simple (nœud 1) et (nœud 5).
9 Cette poutre est soumise :
10 - sur son extrémité (nœud 1) à une charge concentrée F1=
11 10698.115 KN
12 - Sur nœud 2 à une charge concentrée F2 = 9192.005 KN
13 - Son poids propre sur (nœud 3) Pp = 380.79 KN
14 - Sur (nœud 4) à une charge concentrée F3 = 301.82 KN
15 - une charge linéairement répartie (q) appliquée du Nœuds
16 (1 → 5) F5 = 380 KN/m
17 - sur l’autre extrémité (nœud 5) à une charge concentrée F6
18 = 4264.545 KN

19

20 Figure V .1: modélisation de la poutre sur RDM6


21

22 Après la modélisation nous avons obtenus les résultats


23 suivants :

24

25 Tableau V.2 : les résultats de Ty et MFz dans chaque nœud


26 Donc nous avons les diagrammes suivants :

27

28 Figure V .2: diagramme de l’effort tranchant sur RDM6


29
30

31 Figure V .3: diagramme de moment fléchissant sur RDM6


32

33 Donc :
34  Moment fléchissant maximal = 16543.92 kN.m
35  Effort tranchant maximal = 5642.97 KN

36Calcul des aciers longitudinaux :

37 On a: M f =16543.92 KN.m =16.544 MN.m


38 d =0.9h = 0.54m
Mf
39 µ= b ×d 2 × f = 4.004 donc : µ> µl =0.371
bu

40 M 1=µl × f bu ×b 2 × d = 1.533 MN.m


M
41 As’= (d −d ')1× σ s ' = 719.277 cm2/1m
M1 σ s'
42 A S= + As’× σ s =
(1−0.4 α L)× d × σ s '

43

bh bdft 28
44 As > As min = { 1000 , 0,23 fe }=

45→

46Calcul des aciers transversaux :


Q Lmax
47On a: Qt = = 4mm → Qt =¿6mm
3

b h
48 Qt ≤ Max {Q Lmin; 10 ; 35 }

49 Qt ≤ Max {12; 25 ; 7.14cm}

50Q t ≤25cm →donc la condition est vérifiée

Q 2Tmin
51 At =n×π× =56.54 mm2 =0.56 cm2 avec : n (le nombre des brins)
4

52Vérification de la contrainte de cisaillement 

|V max ⎢
53τ u = bd
=0.466 MN/m2

0.2× f c28
54τ u limite =min ( ; 5Mpa)
1.5

55τ u limite =min (3.33 ; 5Mpa)

56Donc : τ u limite =3.33 Mpa

57→ τ u ≤ τ u limite → donc la condition est vérifiée.

58Les espacements 

59On va utiliser la méthode de Caquot.


longueur 3.2986
60Nombre de fois = = 2 =2 fois
2

61

62 VI.4 Logiciel RDM6 :


63RDM est un logiciel destiné à l’enseignement du calcul des structures
64par la méthode des éléments finis. Il comprend les modules suivants :
65 - RDM – Flexion : calcul et optimisation des poutres droites
66 sollicitées en flexion simple.
67 - RDM – Ossatures : analyse statique et dynamique des
68 ossatures planes ou tridimensionnelles
69RDM – Éléments finis :
70Modélisation et maillage d’une surface plane :
71

72 o Création de la géométrie.
73 o Interface IGES.
74 o Maillage automatique de la structure en triangles à 3 ou 6 nœuds
75 (méthode de Delaunay).
76 o Maillage par blocs de la structure en triangles à 3 ou 6 nœuds
77 et/ou quadrilatères à 4, 8 ou 9 nœuds. Élasticité plane ou de
78 révolution (analyse statique et dynamique) dans l’une des
79 hypothèses suivantes :
80

81 - Contraintes planes.
82 - Déformations planes.
83 - Problème de révolution.
84 - Flexion des plaques (analyse statique et dynamique).
85 - Analyse thermique en régime permanent (problème plan ou de
86 révolution).
87 - Section droite d’une poutre : ce module permet, après maillage
88 automatique de la section, le calcul des caractéristiques et
89 l’évaluation des contraintes.
90