Vous êtes sur la page 1sur 33

Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Dedicaces:

A ma douce mère et mon adorable père qui m'ont


beaucoup donné ;
Aucun mot, aucune expression ne pourra témoigner
de ma reconnaissance et
Ma gratitude à votre égard, vos sacrifices abondants
et votre soutien
Innombrable resteront à jamais gravés dans mon
cœur et mon esprit.
A petite sœur
Nous souhaité pour toi de rêve à n’en plus finir
et l’envie furieuse d’en réaliser, tu as toujours
été pour nous d’une aide très précieuse. Nous
vous dédions ce travail en témoignages de notre
grande affection.
A cher camarade ;
Je ne sais comment vous remercier pour tout ce
que vous avez fait pour moi.
A mes amies

1
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

« Plusieurs personnes entrent et sortent de nos vies,


seuls les vrais amis laissent une empreinte dans nos
cœurs. » Antoine Chuquet

A la direction de issat Kasserine (le directeur,


let le groupe professoral et administratif) ;
Vous avez de près ou de loin contribué à ma
formation.
Sincère gratitude

2
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Glossaire :
SNCPA:

ADEPA-CETIM :

FMDS :

3
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Résumée :
Ce projet est issu de stage de fin d'étude que nous avons réalisé dans le cadre
d'obtention de diplôme de mastère professionnel en ingénierie des systèmes
industriels de l'institue supérieur de Kasserine qui est nommé par « mise en
place de maintenance niveau 1 et niveau 2 ».

Ce projet est un apport très bénéfique avant qu’au perfectionnement des


connaissances de l'étudiant dans le domaine gestion de maintenance et pour
avoir l'opportunité d'appliques ces connaissances théoriques.

Mots clés:
SNCPA, TPM,

Abstract:
This project is the result of an end-of-study internship that we carried
out as part of obtaining a professional master's degree in industrial
systems engineering from the higher institute of Kasserine which is
named by "implementation of level 1 maintenance and level 2”.
This project is a very beneficial contribution to the improvement of
the student's knowledge in the field of maintenance management and
to have the opportunity to apply this theoretical knowledge.
Key Words:
SNCPA, TPM,

4
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Remerciement :
Ce projet de fin d’étude a été réalisé au sein
de l’entreprise « SNCPA «
Alors nous tenons d’abord à exprimer notre
profonde gratitude et nos plus vifs respect a :
Monsieur ZORGUI Aymen notre
encadreur de société.
Ainsi qu’a tout le personnel de l’entreprise qui
nous fourni un cadre un cadre de travail
agréable
Et surtout j’adresse nos sincères salutations a
notre encadreur de l’institue monsieur
MRABET Ilyes pour son directifs et ses
conseils durant la réalisation du projet

Introduction Générale

5
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

6
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Chapitre I : Contexte générale du


projet

« Dans ce chapitre, nous établissons une vue d’ensemble sur le projet.


Nous commençons par une présentation sommaire de la société
nationale de cellulose de papier et d’alfa. Puis, nous décrivons un bref
aperçu sur la maintenance en générale ainsi que la démarche et la
méthodologie adoptées en vue de répondre au cahier des charges.»

Introduction :

7
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
Dans ce chapitre, nous présentons 3 parties ; elles sont :

 Une présentation abrège sur la société, et le département de stage ainsi l’explication sur le
processus de production, afin de mieux développer le sujet et la problématique traités lors
de ce travail ;
 Un aperçu sur le service maintenance, sa définition, ses types et ses niveaux ;
 Une présentation de la problématique du projet, le cahier de charge, le démarche suivie
pour répondre au besoin de l’ensemble des parties prenantes du projet et le plan d’action.
I. Présentation de la société d’accueil :

1. Généralité :

La société nationale de cellulose de papier et d’alfa est une société étatique à de


caractéristiques économiques et industrielles chargée d’assurer la production. Crée en 1980.

- Fiche signalétique de la société  :

Dénomination sociale Standard profil de SNCPA


Nom d’entreprise  Société nationale de cellulose de papier et
d’alfa.
Forme Juridique  société anonyme.

Année de création  1980


Effectif 897
Siège social Kasserine-Tunisie
capital 21,1 Million de Dinars Tunisiens.
Téléphone (00216) 77474824.
Site web www.sncpa.tn.

2. Localisation de société de Kasserine :

La Société Nationale de Cellulose de Papier d’Alfa est une compagnie industrielle publique
installée en plein centre ville de Kasserine exacte à Avenue Habib Bourguiba 1200 Kasserine.

8
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

3. Organigramme de SNCPA :

L’organigramme général de la société SNCPA se présente comme suit :

4. Historique de société :

Un historique est un fichier ou une base de données qui enregistrent tous les différentes
actions ou operateurs successives qui sont déroulées au cours du temps, et qui évolue le
succès et le bon fonctionnement d’une entreprise dans ce cadre nous présentons quelques
historiques de société SNCPA.

Date Evénements
1980 La création de SNCPA est issue de la fusion
de 2 sociétés qui constitution complexe
industriel de Kasserine.

1ere janvier 2013 L’usine est placée sous contrôle de l’armée,


évacuée et sécurisée.

9
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

5. Les produits de fabrication :

On distinguer plusieurs activités dont on peut citer :

6. Département de stage :

Généralité :

Comme son nom indique, la maintenance a comme rôle de permettent de conserver le


potentiel du matériel pour assurer la continuité et la qualité de production.

II. Généralités de la maintenance :


1. Présentation :

D’après l’AFNOR (Association Française de Normalisation) ; la maintenance est l’ensemble


des activités destinées à maintenir, à rétablir un bien dans un état ou dans des conditions
données de sureté de fonctionnement, pour accomplir une fonction requise.

2. Types de maintenance :

On distinguer deux formes de maintenance classées en fonction d’événement prévu et de


l’état matériel :

- Maintenance corrective (NFX60-010) :

C’est la maintenance après la détection d’une défaillance et destinée à remettre un bien dans
un état lui permet d’accomplir une fonction requise.

- Maintenance préventive (NFX60-010) :

C’est une maintenance effectuée avant la détection d’une défaillance d’un bien, aux
intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits (suite à l’analyse de l’évolution

10
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
surveillée de paramètres significatifs). Et pour objet de réduire la probabilité de défaillance ou
de dégradation d’un bien service rendu.

Cependant, trois formes supplémentaires de la maintenance doivent être prises en


considération:

- La maintenance améliorative :

Elle consiste à modifier un ou plusieurs éléments d’un équipement, une ou plusieurs


caractéristiques de celui-ci, ou encore des procédures afin de réaliser, selon ce qui est
recherché : meilleure fiabilité, meilleure capacité, meilleure disponibilité, productivité accrue,

- La maintenance conceptuelle :

C’est une maintenance qui consiste à prendre en compte, dès le stade de la conception, les
objectifs de la maintenance que sont la fiabilité, la maintenabilité, la sécurité, la qualité, la
capacité, la durabilité, le coût, la sécurité et le respect de l’Environnement.

- La maintenance d’acquisition :

Elle consiste à tenir compte des exigences de la maintenance lors des phases d’achat,
d’installation des équipements et aussi de fin de vie. C’est, d’ailleurs, ce qui motive beaucoup
d’entreprises à faire dépendre le service des travaux neufs du département de maintenance.

Le diagramme suivant résume l’ensemble des formes de la maintenance :

11
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

3. Les niveaux de maintenance :

Le dégrée du développement de la maintenance est classifiée en cinq niveaux sont :

- Niveau 1 : réglage simple prévus par les constructeurs au moyen d’élément accessibles
sans aucun démontage ou ouverture de l’équipement, ou échanges d’éléments
accessibles en toute sécurité.
- Niveau2 : Dépannage par échange standard d’éléments prévus à cet effet ou
d’opérations mineures de maintenance préventive.
- Niveau3 : Identification et diagnostic de pannes par échanges de composants
fonctionnels, réparation mécanique mineures.
- Niveau4 : Tous les travaux importants de maintenance corrective ou préventive à
l’exception de la rénovation et de la reconstruction. Ce niveau comprend aussi le
réglage des appareils de mesure utilisés pour la maintenance, et éventuellement la
vérification des étalons de travail par les organismes spécialisés.
- Niveau5 : Travaux de rénovation, reconstruction ou exécution des réparations
importantes confiées à un atelier central ou à une unité extérieure.

12
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
La figure ci dessous représente les différents niveaux de maintenance :

Niveau(AFNOR) Type de travaux Personnel concerné exemples


1 Réglage simple Operateur système Vérification des
d’équipement sur place. niveaux, changement
accessible ans de filtres,
démontage. graissage…
2 Réparation ou Technicien habilité réglage après
dépannage par sur place. changement fab,
échange standard. échange de modules.
3 Identification des Technicien spécialise Intervention sur
origines de pannes et habilité sur place circuit électronique.
en atelier.
4 Travaux importantes Equipe encadré par Reprogrammation ou
de maintenance un technicien réparation complète
préventive ou spécialise en atelier d’un système.
corrective. central.
5 Travaux de Equipe complète en Reconstruction
rénovation de atelier (constructeur). rénovation complète
reconstruction et de d’une machine.
repartions
importantes.

III. Cahier de charge :

Sujet : Mise en place de maintenance niveau1 et maintenance niveau 2 au sein de


l’entreprise « SNCPA ».

1. Cadrage du problème :

Oui : Son service de maintenance ;

Quoi : Amélioration par la méthodologie TPM ;

Quand : du 01/07 2020 au 31/11/2020 ;

Comment : Analyser l’état actuel et mettre en place les trois piliers de TPM ;

Pourquoi : Améliorer la maintenance niveau1 et niveau 2.

2. Problématique :

Comment s’attaquer aux problèmes dus aux pertes de performance, manque de fiabilité des
équipements, les carences de l’organisation, les méthodes et procédés utilisées ? Comment
former les personnels de l’atelier sur le maintien des équipements et de rendre ses
périphériques nettoyés ?
13
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
Le choix de la TPM est judicieuse car cette démarche répond aux exigences de l’entreprise et
permet de pallier aux problèmes indiqués par l’analyse de la problématique dans la
maintenance niveau 1 et niveau 2.

3. Résultats obtenus :

A la fin de ce projet nous devons :

 Amélioration la gamme de maintenance niveau 1 ;


 Amélioration la gamme de maintenance niveau2 ;

4. Les outils de développement à utiliser :

Pour remédier aux problèmes de la situation actuelle, nous proposons des méthodes de
résolution et d’amélioration. Ces outils sont les suivants :

 QQOCP : Qui ? Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? ;


 AMDEC : Analyse des Modes de Défaillance, leurs Effets et leurs Criticités.

5. Les axes de déroulement de projet :

6. Plan d’action :

En se basant sur le cahier des charges précité, nous avons élaboré un plan d’action en tenant
compte du temps alloué pour ce projet (comme ce tableau au dessus) :

Tâche Duré(J) Date début Date de fin


Phase 1
Phase 2
Phase 3
Phase4
Phase 5
Phase 6

Diagramme de Gant : Est outil permet de gérer et ordonner les tâches d’un projet dans le
temps.

Nous avons élaborée un diagramme de gant pour notre projet afin de suivre l’avancement de
notre projet.

Conclusion :

14
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
Le contexte général de ce projet de fin d’étude est éclairci sous la lumière de ce chapitre, le
chapitre suivant se présentera un diagnostic de l’état de maintenance au sein de la société.

15
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Chapitre II : Analyse et diagnostic du


service de maintenance

« Avoir une image claire et détaillée de l’existant est une étape


fondamentale de toute étude d’amélioration. En effet, nous
commençons par un diagnostic permet d'évaluer la situation actuelle
de SNCPA et améliorer les points faibles.»

16
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
Introduction :

Dans ce chapitre, nous avons évaluée l’état actuel de la fonction maintenance par la méthode
ADEPA-CETIM, nous présentons aussi

I. Diagnostic à l’état actuel :

Le diagnostic de la maintenance est un examen méthodique d’une situation relative à une


organisation ou des prestations en maintenance et ce en vue de vérifier la conformité des
règles établies en maintenance. En effet, le diagnostic est effectué en collaboration avec les
intéressés. Chaque fois qu’on décide un changement d’organisation ou par apporter des
améliorations dans la pratique de la maintenance.

1. Présentation de la méthode :

ADEPA-CETIM : est un outil de diagnostic d’utilisation simple permettent une meilleure


gestion de la maintenabilité et de disponibilité des équipements. Elle permet aussi de guider
différentes entreprises qui désirent faire évoluer et informatiser leur fonction maintenance.

L’outil de diagnostic comprend :

 Fiche d’enquête ;
 Guide d’utilisation ;
 Dossier explicatif ;
 Correction le fiche ;
 Graphe en radar, pour synthétiser votre position.
2. Les différents axes de la méthode ADEPA-CETIM et leurs interprétations :

La démarche de diagnostic ADEPA-CETIM comprend fiches d'enquête, et qui représentent


les différentes activités de la maintenance, ces axes sont:

a. gestion d’équipements :

La notion d'équipement n'est pas stricte. Il peut s'agir d'une machine, d'un sous-ensemble,
d'une ligne...

b. maintenance niveau1 et 2 :

Par maintenance de 1° niveau et 2eme niveau, on entend les opérations "de base" c'est à dire
le graissage, la lubrification et le nettoyage des équipements. Ce sont des opérations
fréquentes (voire quotidiennes) qui peuvent être faites par le personnel de maintenance, de
fabrication ou un autre utilisateur.

17
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
c. Gestion des stocks et pièces de rechanges :

Dans ce module, on ne parle que des pièces de rechange et consommables de la maintenance.

d. Gestions des travaux :

Ce module concerne l'ensemble des travaux de maintenance, de leur gestion et de leur mise en
œuvre.
e. Analyse FMDS :

Ce module concerne la gestion des données relatives à la fiabilité, à la maintenabilité, à la


disponibilité et à la sécurité des équipements.

f. Analyse des coûts:

Ce module concerne la gestion des coûts de MAINTENANCE uniquement.


g. Base de données :

Par Base de Données, on entend gestion, stockage et archivage des informations et des données
relatives à la fonction maintenance. Il ne faut pas vouloir nécessairement associer d'informatique à
cette notion. Ce module concerne l'archivage et la consultation de l'ensemble de données relatives aux
équipements et aux interventions.

h. Planification- Prévention :

Ce module concerne toute la planification des travaux ainsi que la gestion du préventif, quand
celui-ci existe.

3. Principe de diagnostic :

L’application de la méthode ADEPA-CETIM s’appuie sur l’évaluation des huit marches de la


fonction maintenance déjà décrites, et ceci en répondant à un questionnaire constitué de 8
fiches d'enquête et rempli en collaboration avec les responsables du service technique et
maintenance. Les réponses possibles sont :

Vraie Lorsque l’affirmation est rigoureusement


exacte. Elle est toujours vérifiée dans
l’entreprise.
Plutôt vraie Lorsque l’affirmation est exacte mais pas
toujours vérifiée dans l’entreprise.
Plutôt fausse L’affirmation est fausse mais elle peut être
vérifiée dans l’entreprise.
Fausse L’affirmation est totalement fausse, elle n’est
jamais vérifiée dans l’entreprise.

18
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
Le fiche d’enquête ci au dessous concernant la maintenance du premier et deuxième niveau :

Affirmation concernant la maintenance de 1 et vraie Plutôt Plutôt Fausse


2 Niveau vraie fausse
201 On utilise des fiches formalisant les opérations de X
premier pour chaque équipement important.

202 Il existe un moyen connu de déclenchement des X


opérations.
203 On utilise des fiches de suivi des interventions du X
premier niveau.
204 On a un moyen de saisie ou d'enregistrement des X
anomalies détectées lors d'une intervention.
205 Les interventions de premier niveau sont X
planifiées.
206 Le suivi des opérations de premier niveau est X
régulièrement mis à jour
207 Il existe un historique tenant compte de l’activité X
des machines et des appoints en lubrifiants.
208 Il existe une nomenclature et un suivi de produits X
de maintenance de 1ere niveau.

A chaque fiche d’enquête correspond une grille de correction. Il suffit de regarder où se situe
la case cochée puis d’établir le score de chaque marche.

La grille suivante correspond à la grille de correction de la marche de la maintenance du


premier et deuxième niveau

1 0.7 0.3 0

Affirmation concernant la maintenance de 1 et vraie Plutôt Plutôt Fausse


2 Niveau vraie fausse
201 On utilise des fiches formalisant les opérations de premier pour X
chaque équipement important.

202 Il existe un moyen connu de déclenchement des opérations. X


203 On utilise des fiches de suivi des interventions du premier niveau. X
204 On a un moyen de saisie ou d'enregistrement des anomalies X
détectées lors d'une intervention.
205 Les interventions de premier niveau sont planifiées. X
206 Le suivi des opérations de premier niveau est régulièrement mis à X
jour

19
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
207 Il existe un historique tenant compte de l’activité des machines et X
des appoints en lubrifiants.
208 Il existe une nomenclature et un suivi de produits de maintenance X
de 1ere niveau.

D’où le niveau de performance (P)= (2*1) + (2*0.7) + (1*0.3) + (3*0)=3.7donc le niveau de


maîtrise de cette marche est de 3.7/8=46%

Ce résultat correspond à une de quatre catégories déterminées par un intervalle :

Catégorie1 : Ce module est très bien maîtrisé lorsque p>13 ;

Catégorie2 : ce module est suffisamment maîtrisé pour accomplir son rôle dans la fonction
maintenance, mais nous pouvons l’améliorer lorsque 11.3<P<=13 ;

Catégorie3 : Ce module est moyennement maîtrisé. Il faut revoir les points défectueux
lorsque 6<P<11.3 ;

Catégorie4 : Ce module n'est pas assez maîtrisé pour "nourrir" la fonction maintenance. Il
doit être revu point par point. Lorsque P<=6.

4. Résultat du diagnostic :

Nous avons obtenu les résultats représentée après la correction des fiche de toutes les
activités ; dans le tableau suivante de fiche d’enquête du service maintenance au sein de
SNCPA :

Note Niveau catégorie Note max


réalisée maitrisée
Gestion d’équipements 11.1 74% 2 15
Maintenance de 1 et 2eme niveau 3.7 46% 4 8
Gestion de stocks et pièces de rechange 9.1 65% 3 14
Gestion de travaux 6.3 52% 3 12
Analyse FMDS 5.5 42% 4 13
Analyse de coûts 6.9 69% 3 10
Base de données 5.8 64% 4 9
Planification-Prévention 8.8 67% 3 13

5. Graphe radar :

La figure suivante permet de visualiser le niveau de l’activité par rapport au niveau réalisée et
note maximale :

20
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Gestion d'equipement
Planification 20 Maintenance de 1 et 2eme niveau

10
Note realisée
Base de donnée 0 Gestion de stocks
Note maximale

Analyse de couts Gestion des travaux


Analyse FMDS

4. Analyse et suggestions d’amélioration :


A. Analyse :

Les résultats de l’analyse nous ont permis d’identifier trois marches présentant des faiblesses,
ce sont les marches de quatrièmes catégories qu’iles sont :

 Maintenance de premier et deuxième niveau ;


 Analyse FMDS ;
 Base de données ;

B. Suggestions d’amélioration :

Avant d’entamer l’autre phase, nos recommandations pour d’améliorer les trois axes qui
présentant des faiblesses (c. tableau)

Les axes Amélioration


La maintenance 1ere et 2eme niveau La mise en place d’un moyen d’information
de saisie ou d’enregistrement des anomalies
détectés lors d’une intervention.
Analyse FMDS - Utiliser les rapports d’intervention
pour faire des analyses en termes de
coût et de temps ;
- Assurer les bonnes pratiques de la
sureté de fonctionnement.
Base de données La mise en place d’un système GMAO
(gestion de maintenance assisté par
ordinateur)

21
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Nous avons résumée les taches de notre travail comme suit :

 Améliorer la gamme de maintenance niveau1 ;


 Amélioration la gamme de maintenance niveau2 ;

Conclusion :

Grâce au diagnostic de maintenance, nous avons réussi à délimiter le sujet de notre travail et
fixer nos objectifs.

Le chapitre suivante sera concernée par définir la démarche de la TPM, son historique, ses
aspects, ses objectifs ainsi que la méthodologie du travail adoptée.

22
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Chapitre III : Généralité sur la TPM


et méthodologie de travail

«la méthode de TPM permettent d'avoir une image claire de la


situation au niveau de l’efficacité maximale des équipements de
production d'une usine et aussi maintenir les installations dans les
conditions optimales de fonctionnement.»

23
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Introduction :

Nous exposons dans ce chapitre, la solution conceptuelle que nous avons proposés et la
méthodologie de travail de TPM.

I. Généralité sur TPM :


1. Généralité :

Depuis son introduction au Japon, dans les années 50 la maintenance industrielle a évolué
tous les 10 ans environ. La maintenance préventive a donc été introduite dans le milieu
industriel japonais dans les années 50, la maintenance productive dans les années 60 et la
TPM a débuté dans les années 70. La période antérieure à 1950 peut être appelée celle de la
maintenance « réparatrice » (maintenance corrective).

La Total Productive Maintenance (TPM), est au Japon, le résultat d’une évolution


progressive de l’industrie depuis les années qui ont suivi immédiatement la fin de la seconde
guerre mondiale. Le passage au cours des années 50 de la maintenance corrective à la
maintenance préventive a permis de réduire le nombre de défaillances et par conséquent les
coûts qui y sont liés. L’introduction des paramètres de disponibilité à savoir la fiabilité et la
maintenabilité a permis d’élargir le concept de la maintenance à la TPM vers la fin des années
70. Cette nouvelle façon de faire implique une approche de système qui fait appel à la
participation, la motivation et l’adhésion de tout le personnel de l’entreprise. [1]

2. Définition et caractéristique de la TPM :


A. Définition :

La TPM est un système globale de maintenance productive permet d’améliorer les


performances dont le but et de réaliser le rendement maximum. Elle optimise la notion de
durée de vie total/cout des installations en incluant l’ensemble des services de l’entreprise et
plus particulièrement les études, la maintenance et la productive.

La TPM aussi est un système basée sur les faites, destinée à supprimer les pertes et obtenir ou
s’approcher du « zéro accident », « zéro panne » et « zéro défaut ».

24
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020
B. Choix de TPM :

Dans le cadre d’un projet de service maintenance le recours à la modélisation « TPM » est


nécessaire pour plusieurs avantages :

 Permet d’obtenir l’efficacité maximale des équipements et aussi de diminuer les coûts
de revient des produits, elle optimise les coûts d’exploitation des équipements ;
 Développer l’efficacité maximale de tous les secteurs de l’entreprise ;
 Rechercher les causes racines des problèmes ;
 Amélioration des compétences des hommes et de la santé des équipements permet
d’améliorer la structure de l’entreprise Elle pourra ainsi s’adapter aux changements
nécessaires. [Énoncée en 1971 par le JIPM].
C. Enjeux de TPM :

La TPM permet de renforcer d’entreprise par la double amélioration des performances des
ressources humaines et des équipements :

- Amélioration Ressources humaines :

25
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Annexe 1 : Diagnostic du service maintenance

Affirmation concernant la gestion d’équipements vrai Plutôt Plutôt Fausse


vrai fausse
101 On a un inventaire par emplacement, ligne,… des équipements. X

102 Cet inventaire est tenu à jour (modification, suppressions, ajouts…). X

103 Il existe une codification qui découpe les équipements jusqu’à la pièce X
de rechange.
104 Pour chaque équipement on connait les conditions et bon X
fonctionnement.
105 Pour chaque équipement on connait les conditions d’intervention. X
106 Pour chaque équipement on connait les pièces de rechange nécessaires. X
107 Pour chaque équipement on connait les outillages nécessaires. X
108 Pour chaque équipement on connait ‘historique des travaux. X
109 Les codes (équipement/ sous ensemble/ pièce) sont facilement visibles X
110 Pour chaque équipement on possède les plan et schémas à jour. X
111 Il est possible de retrouver rapidement les interventions réalisées sur un X
équipement
112 Pour chaque équipement on connait le degré d’urgence de réparation. X
113 Les historiques sont analysés au moins une fois par an X
114 Chaque équipement possède un numéro d’identification unique. X
115 Chaque équipement possède un dossier technique. X

26
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant maintenance niveau1 et 2eme niveau vrai Plutôt Plutôt Fausse
vrai fausse
20 On utilise des fiches formalisant les opérations de premier pour chaque X
1
équipement important.
20 Il existe un moyen connu de déclenchement des opérations. X
2
20 On utilise des fiches de suivi des interventions du premier niveau. X
3

20 On a un moyen de saisie ou d'enregistrement des anomalies détectées X


4
lors d'une intervention.
20 Les interventions de premier niveau sont planifiées. X
5
20 Le suivi des opérations de premier niveau est régulièrement mis à jour. X
6
20 Il existe un historique tenant compte de l’activité des machines et des X
7
appoints en lubrifiants.
20 Il existe une nomenclature et un suivi de produits de maintenance de X
8
1ere niveau.

27
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant gestion de stocks vrai Plutôt Plutôt fausse


vrai Fausse

301 On utilise une procédure formalisée pour les demandes x


d’achat.
302 Les articles stocks sont codifiés. x
303 Il existe des fiches techniques pour chaque pièce et rechange X
spécifique
304 X
Les pièces obsolètes sont éliminées si besoin

305 Le niveau du stock et sa valeur sont connus par le service x


maintenance.
306 Les pièces sont correctement rangées, identifiées et localisées x
dans un magasin
307 Pour chaque pièce stockée, on connaît le(s) fournisseur(s) x

308 Pour chaque pièce, on connaît le délai d'approvisionnement x


309 Les pièces interchangeables (standards) sont connues et x
identifiées.

310 Les pièces rapidement livrables sont disponibles chez nos x


fournisseurs.
311 Il existe une gestion formalisée des entrées / sorties magasin x

31 Le seuil de sécurité, ou de réapprovisionnement du stock est X


2 défini (pour pièces critiques)
31 Les consommations sont analysées x
3
31 La maintenance possède son magasin. X
4

28
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant gestion de travaux vrai Plutôt Plutôt fausse


vrai fausse
40 On sait hiérarchiser les appels à la maintenance en fonction de X
1
l'importance de l'équipement.
40 Il existe un moyen connu de déclenchement des interventions de type DI / X
2 OT / BT
40 Les DI sont suivies (enregistrement, choix, ventilation, planification) X
3
40 Un compte-rendu est établi après chaque intervention (RI) X
4

40 Une structure travaux neufs est en place


5
x
40 Il existe une gestion des différents travaux correctifs, préventifs... X
6

40 Il existe une structure d'appel et de suivi des travaux sous-traités ou Co- X


7 traités
40 Les contraintes de la production sont prises en compte dans la gestion des X
8 travaux

40 Il existe des gammes opératoires pour les travaux complexes X


9
41 Les consignes de sécurité à respecter sont données sur les BT ou X
0 documents spécifiques
41 Il existe un moyen connu de gestion des priorités pour le déclenchement X
1 des DI

41 Les OT / BT / RI sont classés et archivés suivant chaque équipement X


2

29
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant Analyse de FMDS vrai Plutôt Plutôt fausse


vrai fausse
501 Il existe une structure et un formalisme pour enregistrer les X
informations.
502 Chaque intervention est classée et archivée X

503 Chaque intervention est analysée (coûts, temps, ...) X


504 Les analyses sont compilées afin de réaliser des indicateurs X
et/ou un tableau de bord
505 Pour les équipements principaux, on connait un indicateur X
de bon fonctionnement
506 Pour les équipements principaux, on connait un indicateur X
de temps d'intervention
507 Pour les équipements principaux, on connait un indicateur X
de disponibilité
508 Pour les équipements principaux, on connait les conditions X
d'intervention
509 X
On dispose de matériel pour faire de la maintenance
conditionnelle (ou prévisionnelle)
510 Les performances sont suivies (par équipement, par X
machine)
511 On possède l'historique des travaux pour chaque X
équipement
512 Les historiques sont analysés au moins une fois par an X
513 L'efficacité de la fonction maintenance est contrôlée X

30
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant Analyse des coûts vrai Plutôt Plutôt fausse


vrai fausse
601 La maintenance gère son budget X
602 On peut connaître rapidement la situation budgétaire de la x
maintenance
603 Le budget est ventilé par type de maintenance. X
604 La comptabilité du service suit l'évolution des coûts budgétisés, x
engagés, réalisés
605 La ventilation des coûts se fait par nature (biens, lignes...), par x
type d'intervention, par destination
606 Le service maintenance est autonome pour les achats en-dessous x
d'un coût plafond
607 Il existe une gestion des interventions externes (sous-traitance, Co- x
traitance ...)
608 La valeur du stock des pièces de rechange est parfaitement connue X
609 Pour les équipements principaux, on connaît les coûts de X
maintenance
610 Les résultats de l'activité maintenance, en terme de coûts, sont X
affichés et visibles par tous

31
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant de base de données vrai Plutôt Plutôt Fausse


vrai Fausse
701 On enregistre l'avancement des travaux pour les x
interventions longues et importantes
702 X
Il existe une base de données fournisseurs (coûts,
qualité, délais...)
703 Il existe une méthode d'archivage adaptée et X
suffisante
704 Un tableau de bord est édité régulièrement X
705 X
On dispose d'outils informatiques pour gérer
l'activité
706 X
On peut consulter l'historique des travaux pour
chaque équipement
707 Un dossier technique est archivé et tenu à jour X
pour les équipements principaux
708 X
Pour chaque équipement, on possède les plans et
schémas à jour
709 Les catalogues fournisseurs et les X
documentations techniques sont facilement
accessibles

32
Mise en place de maintenance niveau 1 et 2 2020

Affirmation concernant de Planification-Prévention vrai Plutô Plutôt Fausse


t vrai fausse
801 La planification est réalisée suivant la disponibilité X
des équipements, du Plan de Production
802 La planification est réalisée suivant la disponibilité X
des ressources humaines
803 La planification est réalisée suivant la disponibilité X
des outillages et pièces
804 X
On sait affecter les ressources en fonction des besoins
(temps, procédures, outillages...)
805 Les interventions préventives sont planifiées X

806 La charge de travail à effectuer est maîtrisée X

807 On émet régulièrement un rapport d'activité de la


charge (planifié, en-cours, réalisé)
808 Le suivi et l'adaptation des actions préventives est X
assuré par une personne du service
809 Il existe un planning hebdomadaire de lancement des X
travaux (neufs, correctifs, d'amélioration,...)
810 Les interventions externes (co-traitance) sont gérées, X
préparées...
811 On visualise facilement l'état d'avancement des X
travaux
812 Il existe un moyen de choisir le(s) intervenant(s) le(s) X
plus adapté(s) à l'intervention

33

Vous aimerez peut-être aussi