Vous êtes sur la page 1sur 58

EUROCODE 2 – CALCUL DES STRUCTURES EN

BETON
Application aux structures d’ouvrages d’art

DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES

Benoît SAUNIER
BOUYGUES TP

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 1


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
OBJECTIFS ET PLAN DE L’ETUDE

Examen des dispositions constructives de l’EC2 et


comparaison avec le BAEL et le BPEL :

• Enrobages
• Espacements des armatures
• Ancrages, Recouvrements
• Autres dispositions - Ferraillages minimaux
• Quelques mots sur les dispositions sismiques

ATTENTION : toutes les règles qui suivent sont valables uniquement


pour les aciers HA (ronds lisses non concernés) et pour des nuances
comprises entre 400 et 600MPa (aciers doux non concernés).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 2


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

BAEL – Article A.7.1 :


• c ≥5cm pour les ouvrages à la mer ou exposés aux embruns ou aux brouillards
salins, ou à des atmosphères très agressives.
• c ≥3cm pour les parois soumises à des atmosphères agressives, aux intempéries,
aux condensations, ou au contact d’un liquide.
• c ≥1cm pour les parois situées dans des locaux couverts ou clos, non exposés
aux condensations.

BAEL – Article A.7.2,4 :


c ≥ « a », « a » étant :
 le diamètre de la barre si celle-ci est isolée.
 la largeur du paquet si la barre fait partie d’un paquet.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 3


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

BPEL – Précontrainte par post-tension - Article 10.2,23 :

Avec :
d=5cm pour les atmosphères agressives.
d=4cm dans les cas courants.
d=3cm pour les ouvrages à l’abri des intempéries.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 4


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

BPEL – Précontrainte par pré-tension - Article 10.3,3 :


• c ≥5cm pour les ouvrages exposés aux atmosphères très agressives.
• c ≥3cm pour les parois coffrées soumises aux intempéries, aux condensations, ou
au contact d’un liquide.
• c ≥1cm pour les parois situées dans des locaux couverts ou clos, non exposés
aux condensations.

ET…

L>2,5f

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 5


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

EC2 – Section 4 : « Durabilité et Enrobage des armatures » :


Objectifs :
 Bonne transmission des forces d’adhérence,
 Protection de l’acier contre la corrosion,
 Une résistance au feu convenable.

cnom = cmin + cdev

cdev=10mm (peut être réduit : Assurance qualité, mesures, rejet des non-
conformités).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 6


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES
cnom = cmin + cdev

cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage Enrobage minimal Marge de Réduction Réduction dans le


minimal vis-à- vis-à-vis des sécurité dans le cas cas d’une
vis des conditions d’un acier protection
exigences d’environnement inoxydable supplémentaire
d’adhérence

EC2 et Annexe nationale : cdur,=cdur,st=cdur,add=0

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 7


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage minimal vis-à-vis des


exigences d’adhérence

EN BETON ARME fn=f*√n≤55mm

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 8


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage minimal vis-à-vis des


exigences d’adhérence

EN BETON PRECONTRAINT
En post-tension : cmin,b=min(f ; 80mm) si f>80mm ; sinon cmin,b=f.
En pré-tension : cmin,b=max(2f ; cg).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 9


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES

cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage minimal vis-à-vis des


conditions d’environnement
(durabilité)

En fonction d’une classe d’exposition donnée et d’autres critères (durée de vie


de l’ouvrage, résistance béton, type d’élément, qualité), on en déduit une
classe structurale « Si ».
Il en découle alors une valeur de cmin,dur.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 10


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
CLASSES D’EXPOSITION EN FONCTION DES CONDITIONS D’ENVIRONNEMENT

Enrobages

Dispositions Constructives – 30 Mars 2009 Benoît SAUNIER – Bouygues TP 11


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
EVALUATION DE LA CLASSE STRUCTURALE
La classe structurale de base est la classe S4 (durée de vie de 50 ans).
En fonction de 4 critères, on doit majorer ou on peut minorer la classe.

Tableau issu de
l’EC2-1-1

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 12


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
Tableau issu de l’Annexe
nationale de l’EC2-1-1

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 13


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES
cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage minimal vis-à-vis des conditions


d’environnement (durabilité)

EN BETON ARME

Avec le BAEL : 10mm 30mm 50mm

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 14


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES
cmin = max {cmin,b ; cmin,dur+ cdur, - cdur,st - cdur,add ; 10mm}

Enrobage minimal vis-à-vis des conditions


d’environnement (durabilité)

EN BETON PRECONTRAINT

Avec le BPEL : 30mm 40mm 50mm


(Avec un minimum de f)
Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 15
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !

 Ouvrage d’art en zone de montagne. Zone de salage fréquent.


 Type de béton : C40/50 (CEM I avec cendres volantes).
 Durée de vie de l’ouvrage : 100 ans.
 Assurance qualité  enrobage compact. Et cdev=5mm.
 Ferraillage passif : HA25 maximum.
 Unités de Précontrainte : 19T15 : fgaine=102mm.

Parois extérieures : XC 3
XF2 : surfaces de béton des ouvrages routiers
exposés au gel et à l’air véhiculant des agents de
déverglaçage.
Parois intérieures et sous la chape d’étanchéité :
XC3: humidité modérée corrosion par carbonatation. XF 2

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 16


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !

Tableau issu de
l’Annexe nationale

 On retient pour les parties XF2 la classe d’exposition XD1

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 17


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !

Pour la classe d’exposition XC3 :


 Durée de vie : 100 ans  +2.
 Classe de résistance : C40/50  -1.
 Nature du liant : CEM I avec cendres volantes  +0.
 Enrobage compact  -1.
Comme la classe structurale de base est S4, on obtient au final : S4+2-1-1=S4.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 18


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !

Pour la classe d’exposition XF2/XD1 :


 Durée de vie : 100 ans  +2.
 Classe de résistance : C40/50  -1.
 Nature du liant : CEM I avec cendres volantes  +0.
 Enrobage compact  -1.
Comme la classe structurale de base est S4, on obtient au final : S4+2-1-1=S4.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 19


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !
EN BETON ARME

• Faces XC3 :
Classe S4 : cmin,dur=25mm et cmin,b=fmm=25mm
cnom=cmin+cdev ; on obtient : cnom=max {25 ; 25 ;10} + 5 = 25+5=30mm

• Faces XD1 :
Classe S4 : cmin,dur=35mm et cmin,b=fmm=25mm
cnom=cmin+cdev ; on obtient : cnom=max {35 ; 25 ;10} + 5 = 35+5=40mm

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 20


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Petit exemple !
EN BETON PRECONTRAINT

• Faces XC3 :
Classe S4 : cmin,dur=35mm et cmin,b=min{f ; 80mm}=min {102 ; 80}=80mm
cnom=cmin+cdev ; on obtient : cnom=max {35 ; 80 ;10} + 5 = 80+5=85mm

• Faces XD1 :
Classe S4 : cmin,dur=45mm et cmin,b=min{f ; 80mm}=min {102 ; 80}=80mm
cnom=cmin+cdev ; on obtient : cnom=max {45 ; 80 ;10} + 5 = 80+5=85mm

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 21


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Exécution sur plans d’armatures

Extrait de l’EC2 1-1 §4.4.1.1

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 22


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Pour les fondations…
Ce que dit l’EC2 :

EC2-1-1

AN de l’EC2-1-1

Exemple pour les pieux


forés : EN 1536

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 23


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ENROBAGES – Exécution sur chantier
Extrait de la norme EN13670 (nouveau fasc.65)

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 24


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ESPACEMENT DES ARMATURES B.A.

BAEL – Article A.7.2,5 :


• ev > max{a ; cg}.
• eh > max{a ; 1,5*cg}.

EC2 – Section 8 - §8.2 :


• ev et eh > max{f ; cg+5mm ; 20mm}.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


25
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ESPACEMENT DES ARMATURES B.P.

BPEL – Précontrainte par post-tension – Article 10.2,2 :

EC2 – Section 8 - §8.10.1.3 :

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


26
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ESPACEMENT DES ARMATURES B.P.

BPEL – Précontrainte par pré-tension – Article 10.3,2 :


L’entraxe minimal entre 2 armatures ne doit pas être inférieur à 3*f.

EC2 – Section 8 - §8.10.1.2 :

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


27
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES

BAEL – Article A.6.1 :


• Contrainte limite d’adhérence : su=0,6*ys²*ftj avec ys=1,5 pour HA.
• Longueur d’ancrage : ls=(Ø/4)*(fe/su).

EC2 – Section 8 - §8.4 :


• Contrainte ultime d’adhérence (§8.4.2) : fbd=2,25*h1*h2*fctd
• Longueur d’ancrage de référence (§8.4.3) : lb,rqd=(Ø/4)*(sd/fbd)
• Longueur d’ancrage de calcul (§8.4.4) : lbd=1*2*3*4*5*lb,rqd

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 28


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES

CONTRAINTE ULTIME D’ADHERENCE


fbd= 2,25*h1*h2*fctd

Avec :
• fctd=fctk 0,05/c avec c=1,5  avec par ex. C35/45 (B35) : fctd=1,5MPa.
• h1=1 lorsque les conditions d’adhérence sont « bonnes » (sinon 0,7 pour des
conditions dites « médiocres »).
• h2=1 pour Ø32mm sinon (132- Ø) /100.
• fbd=3,4MPa (pour des conditions d’adhérence bonnes et Ø32mm).

Avec le BAEL :
su=0,6*ys²*ftj=0,6*1,5²*2,7=3,6MPa, soit 6% de plus.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 29


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES
Illustration des conditions d’adhérence pour le choix des valeurs de h1 :

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 30


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES
CONDITIONS D’ADHERENCE

Interprétation de l’EC2 et application au chantier de l’EPR de Flamanville :

 Pour les voiles : conditions d’adhérence bonnes.


 Pour les dalles et poutres :
• Conditions d’adhérence bonnes pour les nappes inférieures.
• Conditions d’adhérence médiocres pour les nappes supérieures.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 31


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES

LONGUEUR D’ANCRAGE DE REFERENCE


lb,rqd=(Ø/4)*(sd/fbd)

Avec :
sd : contrainte de calcul des armatures, soit fyd=500/1,15=435MPa.
 lb,rqd=(Ø/4)*(435/3,4)=32Ø.

Avec le BAEL :
ls=(Ø/4)*(500/3,6)= 34Ø (Art. A.6.1,22), soit 6,3% de plus (différence entre fyk et fyd).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 32


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES
Résistance béton 20 25 30 35 40 45 50 55 60
BAEL 51 44 39 34 31 28 26 24 22
ls/f EC2 - bonnes 47 40 36 32 30 27 25 25 24
EC2 - médiocres 67 58 51 46 42 39 36 35 34

70
65
60
55
Rapport l s/f

50
45
40
35
30
25
20
20 25 30 35 40 45 50 55 60
Résistance béton [MPa]

BAEL EC2 - bonnes EC2 - médiocres

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


33
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES

LONGUEUR D’ANCRAGE DE CALCUL


lbd=1*2*3*4*5*lb,rqd  lb,min

Dans le cas général, et en première approximation, on peut prendre de manière


conservative : 1=2=3=4=5=1.

Par ailleurs, il faut vérifier :


• (2*3*5)≥0,7.
• Barres tendues : lb,min ≥ max{0,3*lb,rqd ; 10Ø ; 100mm}.
• Barres comprimées : lb,min ≥ max{0,6*lb,rqd ; 10 Ø ; 100mm}.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 34


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
Dispositions Constructives – 30 Mars 2009 Benoît SAUNIER – Bouygues TP 35
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES
DIAMETRE MINIMAL DE MANDRIN

EC2 – Section 8 - §8.3 :


• Ø16mm  4Ø.
• Ø16mm  7Ø.

BAEL – Article A.6.1,251 :


5Ø, sauf pour cadres, épingles et étriers transversaux des poutres et poteaux.

Condition de non-écrasement du béton suivant l’EC2 :


L’écrasement du béton n’est pas à vérifier si :
• L’ancrage nécessaire ne dépasse pas 5 Ø au delà de la partie courbe.
• La barre n’est pas disposée proche du parement et s’il existe une barre
transversale de diamètre  Ø à l’intérieur de la partie courbe.
• Le diamètre de mandrin est supérieur aux valeurs ci dessus.

Avec le BAEL (Article A.6.1,252) : dmandrin10Ø

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


36
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES

PAQUETS DE BARRES

EC2 – Section 8 - §8.9.1 :


Le paquet est remplacé par un barre fictive équivalente de diamètre Øn=Ø*√nb 
55mm.

Le nombre de barres dans un paquet est limité à 3.


Toutefois, on admet des paquets de 4 armatures dans les zones de recouvrement.

NB : on peut, au sein d’un paquet, mélanger les diamètres, à condition que le


rapport des diamètres n’excède pas 1,7.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 37


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
ANCRAGE DES ARMATURES
ANCRAGE PAR BARRE SOUDEE

EC2 – Section 8 - §8.6 :


L’EC2 (Chapitre 8.6) permet l’ancrage par barre transversale soudée. Le
principe consiste à réduire l’effort dans l’armature à ancrer d’une valeur notée
Fbtd qui est la résistance à l’entraînement de la barre transversale (de diamètre
compris entre 14 et 32mm).

BAEL : Pas de justification proposée.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 38


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES

EC2 – Section 8 - §8.7.2 :


La longueur de recouvrement de calcul vaut : l0=1*2*3*4*5*6*lb,rqd  l0,min
avec :
• 6=(1/25)0,5 compris dans l’intervalle [1;1,5].
• 1 : proportion de barres recouvertes dans la section considérée.
• l0,min ≥ max {0,3*6*lb,rqd ; 15Ø ; 200mm}.
En outre il convient de limiter à 4Ø ou 50mm la distance libre entre barres
recouvertes ou sinon augmenter l0 de la distance libre.

NB : Pas de précision concernant les recouvrements avec courbures.

BAEL – Article A.6.1,223 :


La longueur de recouvrement est au moins égale à ls augmentée de la distance
entre barres si supérieure à 5Ø.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP


39
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES
Valeurs du coefficient 6 :

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 40


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES

Ci-dessous la comparaison en terme de longueur de recouvrement entre le BAEL et


l’EC2 :
• avec prise en compte des conditions d’adhérence (bonnes ou médiocres).
• avec 50% ou 100% des barres se recouvrement « au même endroit ».

Résistance béton 20 25 30 35 40 45 50 55 60
BAEL 51 44 39 34 31 28 26 24 22
EC2 - Longueur d'ancrage théorique 47 40 36 32 30 27 25 24 23
Longueur de EC2 - 50% - Cond. bonnes 66 57 50 45 41 38 36 33 32
recouvrement EC2 - 50% - Cond. médiocres 94 81 72 65 59 55 51 48 45
EC2 - 100% - Cond. bonnes 70 61 54 48 44 41 38 36 34
EC2 - 100% - Cond. médiocres 100 87 77 69 63 58 55 51 48

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 41


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES
RECOUVREMENTS ALTERNES
Ce que dit l’EC2 :

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 42


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES
RECOUVREMENTS ALTERNES

Interprétation de l’EC2 et application au chantier de l’EPR de Flamanville :

 Si les barres sont disposées en 1 seul lit : on effectue des recouvrements


alternées avec un espacement entre zones de recouvrement valant 0,3l0.
 Si les barres sont disposées en plusieurs lits : il faut limiter le recouvrement
total à 50%. Cela signifie que :
• Les recouvrements au sein d’un même lit peuvent ne pas être alternés.
• Les zones de recouvrements entre les 2 lits sont espacées de 0,3l0.

NB : Toutes les barres comprimées et les barres secondaires peuvent


comporter un recouvrement dans une même section.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 43


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES

RECOUVREMENT DES BARRES COMPRIMEES

EC2 : Sans objet. Le Guide du SETRA tolère les recouvrements par barres crossées
(on rappelle que la crosse n’intervient pas dans le calcul de la longueur de
recouvrement : 1=1).

BAEL (Article A.6.1,24) : 0,6*ls.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 44


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
RECOUVREMENT DES ARMATURES

COUTURES DES RECOUVREMENTS

EC2 – Section 8 - §8.7.4.1 :


• On a toujours Ast>As.
• Si Ø<20mm ou % de barres ancrées <25%, armatures transversales suffisantes
(pas de justification à effectuer).

BAEL – Article A.6.,23 :


Dérogation voisine pour les poutres (<25%) et dalles (<30% à 50%).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 45


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
EXEMPLE DE FLAMANVILLE 1/3
CONDITIONS D’ADHERENCE : U de fermeture HA25
dans un radier béton C40/50
Nappe supérieure : conditions d’adhérence médiocres :
longueur de recouvrement majorée de 1/0,7=1,43.

Radier épaisseur
70cm

Nappe inférieure : conditions d’adhérence bonnes :


longueur de recouvrement non majorée
ET…U de fermeture : recouvrements non alternés  Majoration supplémentaire du
recouvrement de 50%.
Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 46
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
EXEMPLE DE FLAMANVILLE 2/3
LONGUEURS DE RECOUVREMENTS : Exemple pour
un béton C45/55

Tableau des mandrins (inchangé)

Nota pour les aciers doux (règles BAEL)

Longueurs de recouvrements pour des conditions


d’adhérence médiocres ; recouvrements alternés ou
non

Longueurs de recouvrements pour des conditions


d’adhérence bonnes ; recouvrements alternés ou
non

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 47


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
EXEMPLE DE FLAMANVILLE 3/3
DISPOSITIONS DE RECOUVREMENTS : Exemple pour 3
lits de HA32 recouverts par tirettes pour un béton C40/50
dans un voile (bonnes conditions d’adhérence)

1er rec. par tirettes 2ème rec. par tirettes 3ème rec. par tirettes

2 zones sans recouvrement (0,3*l0 mini)


L0=30*32*1,15=1100mm
Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 48
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
AUTRES DISPOSITIONS

POUTRES – Ferraillage mini


EC2 – Section 9 - §9.2 :
As,mini=max(0,26*fctm/fyk*bt*d ; 0,0013bt*d) avec bt largeur moyenne de la
zone tendue. Valable pour les poutres BA et en prétension (Cf guide du SETRA)
As,max=4%Ac.
(Asw/b*s)mini=0,08√fck/fyk et s<0,75d (en supposant =90°).

BAEL – Article A.4.2,1 « Condition de non-fragilité » :


As,mini=0,23*ftj/fe*b*d.
As,max : RAS.
(At/b*st)mini=0,4/fe et st<min(40cm ; 0,9d).

L’EC2 est plus défavorable que le BAEL.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 49


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
AUTRES DISPOSITIONS
POUTRES – Ferraillage de peau : EC2-2 AN

BAEL – Article A.4.5,34 & A.8.3 :


On prévoit un ferraillage de peau de 3cm²/ml.
En fissuration très préjudiciable, on doit prévoir un ferraillage de 5cm²/ml.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 50


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
AUTRES DISPOSITIONS

POTEAUX

EC2 – Section 9 - §9.5 :


As,mini=max(0,2%Ac ; 0,1*NEd/fyd).
As,max=4%Ac.
fl,mini=8mm.
ft,mini=max(6mm ; fl/4).
s<min(20fl ; 40cm ; a), « a » étant la plus petite dimension du poteau.

BAEL – Article A.8.1:


As,mini=max(0,2%Ac ; 4cm²/ml de parement).
As,max=5%Ac.
fl,mini : sans objet.
ft,mini≥ fl/3.
s<min(15fl ; 40cm ; a+10cm), « a » étant la plus petite dimension du poteau.

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 51


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
AUTRES DISPOSITIONS
AUTRES ELEMENTS
EC2 – Section 9 - §9.3 & §9.4 :
Dalles et Planchers-dalles.

EC2 – Section 9 - §9.6 & §9.7 :


Voiles et Poutres-cloisons.

EC2 – Section 9 - §9.8 :


Fondations : semelles en têtes de pieux, semelles sous poteaux ou voiles,
semelles fondées sur rocher, pieux forés.

Exemple pour les


pieux forés

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 52


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
QU’EST-CE QUI A INSPIRE TOUT CELA ??
BEAUCOUP DE POINTS SONT ISSUS DU CODE
CEB-FIP CM90

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 53


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
QU’EST-CE QUI A INSPIRE TOUT CELA ??
BEAUCOUP DE POINTS SONT ISSUS DU CODE
CEB-FIP CM90

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 54


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
DISPOSITIONS ANTI-SISMIQUES
QUI EST CONCERNE ?
Zonage de la France :
• décret n°2010-1255 du 22-10-2010.
• un tiers de communes françaises est concerné (contre 20% auparavant).

Il n’y a pas à appliquer


les règles de l’EC8

A partir du 31/10/2012, fin de la période de transition EC/AFPS  obligation


d’appliquer les règles EC !
Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 55
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
DISPOSITIONS ANTI-SISMIQUES
LA NORME EC 8

Partie 1 : Règles générales, actions sismiques et règles pour les bâtiments.


Partie 2 : Ponts.
Partie 5 : Fondations, ouvrages de soutènement et aspects géotechniques.
Justifications des sections :
Coefficient partiel du béton sous sollicitations accidentelles sismiques c=1,30 au lieu de c=1,20 en situation
accidentelle dans l’EC2, pour prise en compte du caractère cyclique des charges appliquées sous séisme.

Recommandations :
• SETRA – Guide méthodologique – Ponts en zone sismique – Guide de
conception (version provisoire de janvier 2010).
• « Dispositions constructives parasismiques conforme aux Eurocodes » édité par
l’AFPS (400 pages).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 56


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
DISPOSITIONS ANTI-SISMIQUES
EN ZONE SISMIQUE « FAIBLE »

Conception en ductilité limitée (DCL) pour les bâtiments (EC8-1, §5.3) :


• Faible sismicité.
• Aciers de classe B ou C (AN : aciers de classe A possibles pour les dalles et voiles).
• Coefficient de comportement q ≤ 1,5.
• Pas de dispositions constructives particulières (application de l’EC2-1-1 uniquement).

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 57


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
DISPOSITIONS ANTI-SISMIQUES
POUR LES OUVRAGES D’ART
Conception en ductilité limitée (DCL) pour les ouvrages d’art (EC8-2, §2.3.2.3) :
• Coefficient de comportement q ≤ 1,5.
• Aciers de classe B.
• Dimensionnement des sections béton selon l’EC2-1-1 et EC-2 (voir EC8-2, §5.6.2).
• Surdimensionnement de la résistance à l’effort tranchant (VEd multiplié par q et VRd
divisé par Bd1 = 1,25).
• Dispositions constructives particulières pour les piles en béton armé (EC8-2, §6.5) :
 Définition de zones critiques : zones potentielles où les rotules plastiques
peuvent se former, définies par :
 Dans ces zones, application de dispositions constructives pour les conceptions
ductiles (confinement, tenue des armatures longitudinales) → à éviter !
 Dimensionner en surcapacité sur le moment (MRd ≥ 1.30×MEd)

Dispositions Constructives Benoît SAUNIER – Bouygues TP 58


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©

Vous aimerez peut-être aussi