Vous êtes sur la page 1sur 1

La mitose (pour les cellules somatiques)

Le cycle cellulaire se divise en 2 étapes : l’interphase et la mitose.


Pour avoir une conservation du matériel génétique lors de la division, il faut répliquer l’A.D.N. Ceci se produit pendant la
phase S de l’interphase.

G1 est le facteur de variation principal car les phases S, G2 et M sont à peu près constantes d’une cellule à une autre.
Toutes les cellules ne se divisent pas. Celles qui ne se divisent pas, sont appelées des cellules quiesentes. Elles sont de 2 types :
- Les cellules en G0 sont des cellules au repos (= G 1 extrêmement long) pouvant s’engager dans le cycle si on leur en donne l’ordre.
Ce sont des cellules dans un état réversible où il existe peu de synthèse protéique et de transport membranaire. C’est le cas des
cellules souches hématopoïétiques ou des cellules en cultures. Ces dernières, en effet, lorsqu’elles tapissent la boite, s'arrêtent. Si
on en met un de celles-ci dans une autre boite, elle redémarre son cycle cellulaire.
- Les cellules différenciées. Elles ont perdues définitivement le potentiel de se diviser (comme les polynucléaires). Elles sont
destinées à mourir, elles ne reviendront jamais dans le cycle cellulaire.

Les phases de la division

 Interphase
1) La phase G1 : ou phase post-mitotique. C’est la préparation à la synthèse d’ADN. Il y a une activité transcriptionnelle
importante et une augmentation du transport d’éléments nutritifs à travers la membrane. La cellule augmente de taille.
2) La phase S
Elle démarre lorsque le rapport entre le cytoplasme et le noyau est particulier. Il y a alors activation de la transcription des
gènes qui impliquent la synthèse des enzymes de synthèse de l’ADN. Il y a réplication de l’euchromatine d’abords puis de
l’hétérochromatine ensuite.
3) La phase G2
Il y a synthèse protéique. La synthèse d’ADN. est arrêtée. A la fin de la phase G 2, les protéines du nucléosquelette (les lamines)
sont hyper-phosphorylées. Ceci entraîne la fragmentation puis la disparition de la membrane cellulaire.

 La mitose (ou la phase M)


1) La prophase
Elle dure la moitié de la mitose soit 60 minutes. Il y a individualisation des chromosomes. Des filaments grêles, longs et doubles
raccourcissent et se positionnent en périphérie de l'enveloppe nucléaire. Puis cette dernière se rompt grâce à l’hyper-
phosphorylation des lamines. Il y a aussi disparition du nucléole. Pour la cellule, il y a dépolymérisation des microtubules et
mise en réserve de tubuline pour le fuseau mitotique. Les centrioles s’écartent et le fuseau mitotique s’établit.
La prémétaphase est la rupture de l'enveloppe nucléaire en petits fragments.
2) La métaphase
Elle a une durée de 10 minutes. Les chromosomes kinétochoriens migrent sur la trame. Les chromosomes condensés, eux, sont
fixés par les microtubules. Ils s’immobilisent en prennant une position moyenne en alignement de la plaque équatoriale.
3) L’anaphase
Elle a une durée de 2 à 10 minutes. Les chromosomes se divisent en 2 par scission du centrosome et se séparent (les fibres sont
enchevêtrées près du centrosome).
4) La télophase
Elle dure 60 minutes. Pour le noyau, il y a rapprochement des chromatides, déspiralisation, les nucléoles réapparaissent et
l’enveloppe nucléaire se reconstitue. Pour la cellule, les fuseaux de division disparaissent, il y a formation d’un sillon dans la
membrane plasmique puis séparation des 2 cellules.

NB : La colchicine bloque la métaphase. La non-adhérence des cellules en mitose est due à la dépolarisation des microtubules.

Vous aimerez peut-être aussi