Vous êtes sur la page 1sur 13

LES RESTAURATIONS PAR STRATIFICATION

Présenté par Dr Behar . k

Introduction

La dernière étape de prise en charge d’une dent présentant une perte de substance
(après le traitement de l’état pathologique) consiste à lui redonner son aspect
anatomo-fonctionnel par son remplissage à l’aide d’un matériau idéal.

De par leurs nombreux avantages, et les progrès dans le domaine de l’adhésion, les
résines composites sont de nos jours les matériaux de choix pour les restaurations
directes sur dents antérieures et postérieures.

Cependant, ces matériaux présentent des inconvénients, parmi lesquels :

- L’usure,

- Un coefficient d’expansion thermique élevée,

- Une rétraction importante lors de la polymérisation.

Cette dernière est d’autant plus faible que l’épaisseur du matériau à polymériser est
réduite, d’où l’intérêt de procéder au remplissage de la cavité par couche successives,
n’excédant pas 2mm : c’est la stratification.

Stratification

Consiste à superposer des masses de résines composites aux propriétés optiques


différentes afin que le résultat se rapproche au mieux de l’organe dentaire naturel.

Objectifs de la stratification

Biomimétisme

Imiter les effets optiques et les propriétés des dents naturelles .


Obtenir une correction de la forme.

Rappels sur les composites :

Matériaux formés par la combinaison d’une charge organique (résine


caoutchouteuse) et d’une phase minérale (les charges variées de différentes calibres)
relies entre elles par un agent de couplage (silane).

Classification des composites :

-Les composites conventionnels macro-chargés :

ce sont les premiers composites (pate-pate) avec des macro-charges agressives pour
les dents antagonistes, peu résistants à l’usure, avec un état de surface rugueux, et
qui sont de plus en plus abandonnés.

-Les composites micro-fins :

la taille des particules est inférieure aux longueurs d’onde visibles (état de surface poli
et lustré) par contre les propriétés mécaniques sont faibles, réservés aux
restaurations de site 2 antérieur sans atteinte de l’angle et au site 3.
- les composites hybrides (macro-chargé + micro-chargé) :

les propriétés sont améliorées (mécaniques et esthétiques) utilisés pour les dents
antérieures et postérieurs, site 1 et site 2.

- les composites hybrides compactables ou condensables :

pour satisfaire à la demandes esthétique et au forces mécaniques (secteur post).

- les composites hybrides fluides :

la charge inorganique est réduite, réservés aux zones sans ontraintes


importantes, substitut dentinaire, site 3, scellement de fissures, de facettes.

- les composites nano-chargés.

Le choix de la teinte :

Le choix de la teinte se fait à la lumière du jour, sur différentes zones de la dent.  

La dentine dicte en premier lieu la couleur, et secondairement l’émail module la


luminosité.

Les règles générales :

La couche d’émail ne doit pas excéder 0.3 à 0.5 mm pour ménager l’espace nécessaire
aux couches suivantes.
Le montage de la restauration doit se faire par remplissage progressive de la partie
palatine à la face vestibulaire et de la partie apicale vers la partie incisale.

Les préalables :

1/ l’analyse de la dent :

Observer les dents adjacentes intactes ,relever leurs:

- Reliefs,

- Dépressions

- État de surface

2/ le détartrage – polissage :

3/Clé en silicone:

Pertes de substances de grande étendue


Clé en silicone

Réalisation

Guide palatin direct

Mok up : Une reconstitution de la dent en bouche par une résine composite
monochrome non collée pour faciliter son élimination par la suite.

Intérêt: Essayer en bouche la restauration afin de la valider sur le plan esthétique et


fonctionnel.
Etapes :

- Une étude attentive de l’occlusion avant la prise de la clé

- Réalisation de la clé à l’aide d’un silicone haute viscosité (elle englobe les
dents adjacentes par rapport à la dent à reconstituer et s’arrête au niveau du
bord libre)

- L’empreinte est découpée à l’aide d’une lame de bistouri afin de laisser


apparaitre la face vestibulaire de la dent à reconstituer . C’est la partie palatine
de la clé qui est conservée et qui servira de guide à la stratification,
- Vérifier la stabilité du guide et son adaptation

Guide palatin indirect

Wax up : Simulation à l’aide de cire de laboratoire, sur modèle en plâtre, du projet
esthétique issu d’une empreinte prise en bouche .

Etapes :

- On reconstitue la dent par une cire de laboratoire sur articulateur semi-


adaptable; en suivant l’anatomie et l’occlusion du patient (cire de diagnostic).

- Prise de la clé en silicone sur le modèle et ajustage


4/ préparation des limites :

un biseau doit être réalisé sur la face vestibulaire de la dent. Il doit être long de 1.5 à 2
mm.

Avantages :

-Réduire les infiltrations qui surviendront au niveau du joint entre la dent restauré et
le matériau composite.

-L’adhésion du composite sera également amélioré par la plus grande surface


amélaire disponible pour le mordançage.

-Le rendu esthétique final sera meilleur, d’une part grâce à la transition douce que le
biseau apporte entre l’émail et le matériau de reconstitution, et d’autre part en
permettant une diffusion plus naturelle de la lumière au sein de la restauration.

5/ mordançage et acide :

il varie en fonction du système adhésif utilisé. Il s’effectuera donc en une, deux ou 3


étapes.

6/ le champ opératoire :

la digue représente le meilleur champ opératoire, ça mise en place est indispensable à


l’herméticité parfaite dans toute procédure de collage. De plus, la digue permettra
une légère rétraction gingivale, facilitant l’accès aux limites de la préparation.

7/ la préparation du matériel :

avant d’entamer la restauration, il est indispensable de préparer le matériel


nécessaire : matrice ou strips transparents servants au coffrage, coin inter-dentaire,
lampe à photo-polymériser.

Stratification proprement dite


Réalisation de la face palatine

La clé en silicone est repositionnée en palatin et une couche émail translucide est
mise en place , elle aura la forme d’une coque qui recevra par la suite les lobes
dentinaires, en teinte plus foncée.

Réalisation des faces proximales

Réalisation du corps de la dent

Bord incisif

Réalisation de la face vestibulaire


Cette couche est réalisée grâce à une masse composite émail translucide, identique à
celle utilisée pour les parois palatine et proximales. (Epaisseur plus fine en cervicale
qu’au niveau du bord libre).

Le bord incisal

Des matériaux opalescents peuvent être utilisées dans le but d’imiter les
caractérisations des dents naturelles adjacentes.

Ils seront placés à distance du bord incisal, à environ 1mm.

Finitions

Recréer la morphologie et l’état de la surface de la reconstitution

Création de microreliefs géographiques, élévations et dépressions,

Pour obtenir un état de surface similaire à celui de l'émail, il faut utiliser des fraises
diamantées de granulométrie décroissante dans un premier temps. 
Polissage mécanique alternant zones brillantes (jeux de lumière) et zones plus mates
(jeux d’ombre) ;

Passage horizontal de disques abrasifs pour les zones convexes suivis de brossettes .


Le lustrage final est obtenu par l’utilisation de feutres et de pâtes à polir.

Contrôle de l’occlusion :

A ce stade, la digue est déposée, la vérification de l’occlusion statique et dynamique


est alors effectuée, on questionne le patient sur sa nouvelle occlusion. Les retouches
occlusales sont réalisées préférentiellement au moyen de fraises diamantées olive à
grains fins (bague rouge).

Situation initiale préopératoire :

Wax up  :

Photos prises au service d’OCE de CHU Beni Messous - Alger


Traitement endodontique de la 11 nécrosée

Clé en silicone

Essayage de la clé en silicone


Insertion du mur palatin (Masse émail)

Vue finale

CONCLUSION

La clé en silicone permet une restauration antérieure esthétique, fonctionnelle,


respectant l’occlusion du patient, facilitant la stratification et évitant les retouches.

Les objectifs fondamentaux, de fonctions et d’esthétique de la dentisterie


restauratrice n’ont pas changé, ils ont simplement été optimisés pour répondre aux
demandes esthétiques de plus en plus élevées.