Vous êtes sur la page 1sur 5

Les frontières de la France et du Maroc sont-elles

toujours fermées ?
De manière générale, chaque pays décide souverainement de qui
peut entrer et sortir de son territoire.
Ainsi, une personne se trouvant au Maroc et désirant se rendre en
France doit être autorisée par les autorités marocaines à quitter le
Maroc et par les autorités françaises à entrer en France. A l’inverse,
une personne se trouvant en France et souhaitant se rendre au Maroc
doit être autorisée par la France à quitter son territoire et par le Maroc
à pénétrer sur le sien.
Compte-tenu de l’évolution de la situation épidémique dans le
Royaume, le Maroc est sorti, le 7 août 2020, de la liste européenne
des pays dont les ressortissants sont autorisés à rentrer dans l’Union
européenne sans restrictions.
Suite à cette recommandation et en application de l’arrêté du 14 août
2020, modifiant celui du 10 juillet 2020, le Maroc rentre désormais
dans la liste des pays de circulation active de l’infection du virus.
Cependant, les personnes suivantes restent autorisées à entrer
sur le territoire français :
• ressortissant de nationalité française, ainsi que conjoint et enfants ;
• ressortissant de l’Union européenne ou ressortissant andorran,
britannique, islandais, liechtensteinois, monégasque, norvégien,
suisse, de Saint-Marin et du Vatican, ayant sa résidence principale en
France ou qui rejoint, en transit par la France, le pays dont il est le
national ou le résident, ainsi que conjoint et enfants ;
• ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa
de long séjour français ou européen en cours de validité ayant sa
résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France,
son domicile dans un pays de l’Union européenne ou assimilé ;
• ressortissant de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone
internationale ;
• titulaire de passeport officiel
• membre de délégation en mission officielle ou personnel de mission
diplomatique ou consulaire, ou d’une organisation internationale ayant
son siège ou un bureau en France, ainsi que son conjoint et ses
enfants ;
• professionnel de santé étranger concourant à la lutte contre la Covid-
19 ;
• équipage ou personnel étranger exploitant des vols passagers et
cargo, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base
de départ ;
• ressortissant étranger qui assure le transport international de
marchandises ;
• conducteur ou équipier d’autocar ou de trains de passagers ;
• membre d’équipage ou personne exploitant un navire de commerce
ou de pêche ;
• étudiant titulaire d’un visa long séjour, d’un visa court séjour (VCS)
pour études ou pour stages (hors VCS Concours), ou venant pour
moins de 90 jours en provenance d’un pays dispensé de VCS,
justifiant d’un lieu d’hébergement en France ;
• professeur ou chercheur employé ou invité par un établissement
d’enseignement ou un laboratoire de recherche français qui se
déplace à des fins d’études et d’enseignement ;
• ressortissant de pays tiers disposant d’un visa de long séjour
« passeport Talent » ;
• personnes bénéficiant d’un laissez-passer délivré par le centre
interministériel de crise pour faciliter l’exercice d’une activité
économique, permettre le rapprochement de conjoint ou pour raison
médicale.
• ressortissant étranger se rendant en France pour recevoir des soins
dans un établissement hospitalier public ou privé.
Ces personnes devront être munies :
Ces personnes devront être munies :
• d’une attestation de déplacement international dérogatoire
• d’une déclaration sur l’honneur selon laquelle la personne ne
présente pas de symptômes d’infection à la covid-19 et qu’elle n’a pas
eu connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de
covid-19 dans les quatorze jours précédant son départ ;
• d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures (à compter de la
date du prélèvement). Ces obligations s’appliqueront aux transports
aériens et maritimes. Les enfants âgés de moins de 11 ans restent
dispensés du test.
De son côté, le Maroc a prolongé le maintien de la fermeture de
ses frontières aériennes, terrestres et maritimes jusqu’au 10
décembre inclus, mais permet à certaines catégories de
personnes d’entrer sur son territoire et d’en ressortir, à condition
de présenter un test PCR négatif daté d’au moins 72 heures de la
date du prélèvement (et non des résultats).
Il s’agit :
• des citoyens marocains, quelle que soit leur situation,
• des citoyens étrangers ayant le statut de résidents au Maroc. Les
membres de la famille immédiate (conjoint-e-s et enfants) de citoyens
marocains et de Français résidents au Maroc, quelle que soit leur
nationalité, sont également autorisés à entrer sur le territoire, sur
présentation d’une attestation qui leur sera délivrée par le Consulat du
Maroc en France proche de leur lieu de résidence (justificatifs à
présenter au consulat : copie de la carte de résident du membre de la
famille et document justifiant le lien de parenté).
• des citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission
officielle ou auprès d’une entreprise privée, à condition de présenter
une copie de la pièce justificative fournie par l’établissement qui les a
invités. Cette pièce justificative devra être cachetée par l’entreprise et
signée par un responsable avec toutes les informations concernant le
voyageur (numéro de passeport, RC, objet de la visite, lieu
d’hébergement, etc.)
• des citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui
disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier
ou touristique (maison d’hôtes, riad ou location saisonnière de type
AirBnb compris)..
Une fiche sanitaire doit également être remplie à la sortie de
l’avion.
Les billets s’achètent directement auprès des compagnies.
Combien de temps va durer l’état d’urgence
sanitaire au Maroc ?
Les autorités marocaines ont prolongé l’état d’urgence sanitaire
jusqu’au 10 décembre inclus. Il est possible que l’état d’urgence
sanitaire soit prolongé au-delà du 10 décembre.
Le port du masque est obligatoire dans tout le Royaume. Toute
personne est tenue de se conformer aux mesures obligatoires
prévues dans le cadre de l’état d’urgence sous peine de sanctions
prévues dans le code pénal. Nous vous appelons à respecter les
consignes des autorités marocaines.
Est-ce que je peux entrer sur le territoire
marocain ?
Les citoyens marocains, quelle que soit leur situation, ainsi que les
citoyens français ayant le statut de résidents au Maroc sont autorisés
à entrer sur le territoire marocain. Les membres de la famille
immédiate (conjoint-e-s et enfants) de citoyens marocains et de
Français résidents au Maroc, quelle que soit leur nationalité, sont
également autorisés à entrer sur le territoire, sur présentation d’une
attestation qui leur sera délivrée par le Consulat du Maroc en France
proche de leur lieu de résidence (justificatifs à présenter au consulat :
copie de la carte de résident du membre de la famille et document
justifiant le lien de parenté).
Depuis le 6 septembre, les citoyens étrangers se rendant au Maroc
pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée, ont
accès au territoire, à condition de présenter une copie de la pièce
justificative fournie par l’établissement qui les a invités. Cette
pièce justificative devra être cachetée par l’entreprise et signée par un
responsable avec toutes les informations concernant le voyageur
(numéro de passeport, RC, objet de la visite, lieu d’hébergement, etc.)
Les citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui
disposent d’une réservation confirmée dans un établissement
hôtelier, sont désormais également autorisés à se déplacer au
Maroc.
Est-ce que je peux quitter le territoire marocain ?
Les conditions d’accès au territoire français ont changé. A partir du 11
novembre, tout voyageur en provenance du Maroc aura l’obligation de
présenter un test PCR datant de moins de 72 heures (à compter de la
date du prélèvement). Ces obligations s’appliqueront aux transports
aériens et maritimes. Les enfants âgés de moins de 11 ans restent
dispensés du test.
Les ressortissants français ou résidant en France, venus au Maroc
pour des raisons officielles, professionnelles ou touristiques
(évoquées ci-dessus), sont autorisés à quitter le territoire marocain
pour regagner la France à l’issue de leur séjour.
L’Ambassade et les Consulats de France au Maroc continuent de
déconseiller les voyages hors du Maroc, en raison du risque d’une
recrudescence de la pandémie dans le monde qui pourrait avoir pour
conséquence une nouvelle situation de fermeture complète des
frontières.
Puis-je me rendre d’une ville à l’autre ?
Les mesures restrictives sont prises localement par les autorités
marocaines. Elle diffèrent en fonction de l’évolution, région par région,
de la situation épidémiologique. Pour vous assurer que vos
déplacements soient conformes aux décisions des autorités
marocaines, il convient de suivre attentivement l’évolution de ces
mesures et de vous renseigner auprès de la Préfecture de votre
région.
Ai-je besoin de faire un test Covid pour me rendre
en France ?
Les conditions d’accès au territoire français ont changé. A partir du 11
novembre, tout voyageur en provenance du Maroc aura l’obligation de
présenter un test PCR datant de moins de 72 heures (à compter de la
date du prélèvement). Ces obligations s’appliqueront aux transports
aériens et maritimes. Les enfants âgés de moins de 11 ans restent
dispensés du test.
Ai-je besoin d’effectuer un test Covid pour me
rendre au Maroc ?
Pour entrer sur le territoire marocain, quelles que soient votre
nationalité et votre provenance, il vous faut actuellement présenter un
test PCR négatif, datant de moins de 72h (à compter de la date du
prélèvement). Les enfants de moins de 11 ans en sont dispensés.
Si vous comptez venir au Maroc à bord d’un ferry et que la validité du
test est inférieure à la durée du trajet, un test PCR supplémentaire
pourra être effectué à bord du navire.