Vous êtes sur la page 1sur 5

MOSQUEE CENTRALE ZONGO COTONOU

Association Islamique d’Information et d’Assistance Sociale (A.I.I.A.S.)


01 BP 621 Tel : 1231 51 78 Fax : 1231 51 79 E-mail : mohamelhabib@yahoo.fr

‫ُخ ْط َبةُ ا ْل ُج ُم َع ِة‬


SERMON DU VENDREDI:
‫سالَ ُم ؟‬
ْ ‫اْل‬ ِ ‫ستَ ِطي ُع إِ ْنقَاذَ ا ْلبَش َِريَ ِة ِم َن ْاْلَ َز َما‬
ِ ْ ‫ت إِ ْن لَ ْم يَك ُِن‬ ْ َ‫َم ْن ي‬
QUI PEUT SAUVER L’HUMANITE DES CRISES SI CE N’EST L’ISLAM ?

Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Certes je n’ai été envoyé que pour
parfaire les nobles comportements » (Hadith authentique rapporté par Mâlik)

DJOUM’A 21 Safar 1442A.H.


Vendredi 09 Octobre 2020 A.D SERMON 1359
2

Louanges à Allah qui a agréé l’Islam comme religion. Nous attestons qu’il n’y a de divinité
digne d’être adorée si ce n’est Allah, l’Unique sans associé, et nous attestons que le prophète
Mouhammad (paix et salut sur lui) est Son serviteur et envoyé. Qu’Allah, dans Sa bonté infinie,
accorde Son salut et couvre de Sa bénédiction celui qu’Il a envoyé comme miséricorde pour
l’humanité toute entière. Il l’a envoyé pour transmettre le Livre explicite et la religion de la
droiture, afin de sortir l’humanité des ténèbres vers la lumière, de l’associationnisme à la
reconnaissance de l’unicité d’Allah, de la mécréance à la foi, de l’égarement à la guidance, de par
Sa grâce, car Il est le plus Miséricordieux des miséricordieux.

Ô adorateurs d’Allah ! L’Islam est une religion du juste milieu. Un « juste milieu » qui
bannit l’excès et le laxisme, qui concilie la guidance divine avec les lumières de la raison, de
la connaissance et du savoir, qui respecte le juste équilibre entre le besoin matériel et le besoin
spirituel de l’Homme et qui conçoit la vie comme un équilibre entre la recherche de l’au-delà
et le bien être d’ici-bas. Allah l’Exalté dit : « C’est ainsi que Nous avons fait de vous une
communauté du juste milieu afin que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager
sera témoin à vous.» (Sourate 2, Aayate 143)

Ô vous qui avez cru! Parmi les valeurs prônées par l’Islam figurent sa considération de la
dimension humaine, sa souplesse législative et son respect de la diversité et des différences
naturelles entre les êtres humains.

Allah l’Exalté a dit :

- « ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de
vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre
vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-
Connaisseur. » (Sourate 49, Aayate 13)

-« ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont
peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-
ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas
mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a
déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. » (Sourate 2, Aayate
11)

L’Islam a honoré donc l’Homme. Un honneur qui englobe aussi bien l’homme que la femme
sans distinction aucune. Cela exige sa protection contre tout ce qui peut porter atteinte à sa
dignité, nuire à ses facultés mentales, attenter à sa santé ou exploiter sa vulnérabilité et sa
faiblesse pour le priver de ses droits ou l’agresser :

« Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et
sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons
nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » (Sourate 17, Aayate 70)

Ô adorateurs d’Allah ! L’Islam accorde une importance particulière à la dimension sociale


et prône compassion, entraide, solidarité et fraternité. Toutes ces valeurs s’appliquent avec
insistance aux droits des parents, des proches et des voisins. Elles s’appliquent également aux

Sermon 1359 du Vendredi 09-10-2020 /21 Safar 1442


3

droits des pauvres, des nécessiteux, des malades et des personnes âgées quelles que soient leurs
croyances et leurs origines.

« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et
mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue
et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le
présomptueux, l'arrogant. Ceux qui sont avares et ordonnent l'avarice aux autres, et
cachent ce qu'Allah leur a donné de par Sa grâce. Nous avons préparé un châtiment
avilissant pour les mécréants. » (Sourate 4, Aayates 36-37)

L’Islam, dans le cadre de la dignité humaine et du respect mutuel, appelle à l’égalité entre
l’homme et la femme. Il considère que la vie équilibrée se construit sur la complémentarité et
l’harmonie entre eux. Il bannit toute idée ou attitude portant atteinte à la femme ou la privant
de ses droits légitimes, quel qu’en soient les justifications se référant à certaines traditions ou
habitudes en cours chez des musulmans. L’Islam s’oppose à toute exploitation de la femme et
à toute approche la réduisant à un simple objet de plaisir.

D’après Al Miqdam (qu’Allah l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : «Certes Allah
vous recommande le bien envers les femmes ! Certes Allah vous recommande le bien envers
les femmes ! Elles sont certes vos mères, vos filles et vos tantes. Certes un homme des gens
du livre se marie avec une femme jeune et aucun d’entre eux ne souhaite quitter l’autre
jusqu’à ce qu’ils meurent de vieillesse » (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh
Albani dans la Silsila Sahiha n°2871)

Chers frères et sœurs en Islam ! Notre religion considère que la famille, unie et bâtie sur
les liens du mariage entre l’homme et la femme, est le berceau naturel dans lequel seront
élevées les générations futures. La famille est la source des valeurs humaines. C’est le nid de
l’enfant et l’environnement naturel nécessaire à son éducation. Elle constitue la première école
où l’enfant est élevé et pétri de valeurs humaines, morales, spirituelles et religieuses. Ce qui
justifie l’attention particulière à laquelle le prophète (paix et salut sur lui) invite les parents vis-
à-vis de leurs enfants. Elle est aussi la condition indispensable au bonheur de l’Homme et à la
stabilité de la société. Aussi, l’Islam insiste-t-il sur la nécessité de prendre toutes les
dispositions et moyens afin de consolider l’édifice familial et le préserver de ce qui pourrait
l’affaiblir ou marginaliser son rôle. D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le
Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chacun d'entre vous est un
berger et chacun d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau. Le dirigeant est un
berger, l'homme est un berger pour les gens de sa maison, la femme est une bergère pour la
maison de son époux et pour ses enfants. Ainsi chacun d'entre vous est un berger et chacun
d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau ». (Rapporté par Al-Boukhari n°5200 et
par Mouslim n°1829)

L’Islam respecte les droits de l’Homme et appelle à l’égalité entre les êtres humains. Il
combat toutes les formes de discrimination raciale, proclame la liberté, condamne la contrainte
en religion et laisse à l’individu le libre choix de ses croyances. Il recommande, cependant,
dans sa vision équilibrée, que cette liberté obéisse aux valeurs morales et respecte le cadre
légal, afin d’éviter les atteintes à l’intégrité personnelle ou d’autrui.

Sermon 1359 du Vendredi 09-10-2020 /21 Safar 1442


4

« Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement…»


(Sourate 2, Aayate 256)

« Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi
de contraindre les gens à devenir croyants ? » (Sourate 10, Aayate 99)

L’Islam appelle les hommes à se connaître et à œuvrer pour le dialogue et la coopération


entre les peuples et les nations, afin d’assurer la meilleure cohabitation et de garantir la paix
dans le monde. Allah l’Exalté dit : « …Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes
oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez
Allah, car Allah est, certes, dur en punition !» (Sourate 5 Aayate 2)

Le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit: « Crains Allah où que tu sois. Fais suivre la
mauvaise action d’une bonne elle l’effacera et comporte toi bien avec les gens ». (Tirmidhi,
riyad as-salihin n°61, authentifié par sheikh al Albani)

L’Islam appelle le musulman à l’honnêteté et au respect de ses engagements. Il lui interdit


la trahison et la tromperie. Il lui ordonne l’Excellence dans ses rapports avec autrui ainsi
qu’avec toutes les autres créatures.

Le prophète (paix et salut sur lui) a dit : "Assurez-moi six [bonnes choses] de vous-mêmes je
vous garantirai le paradis : quand vous parlez, soyez véridiques ; respectez vos engagements
si vous promettez ; acquittez-vous de ce qu’on vous a confié ; gardez votre chasteté ; baissez
vos regards ; et retenez vos mains [pour ne pas faire du mal]." (Rapporté Al Baïhaqi et jugé
sahih li ghoïrihi, Voir Sahih Attarghib wa At-tarhib n° 2925)

Ô adorateurs d’Allah ! Compte tenu des vertus de la concertation (Ach Choura) et


considérant les acquis de l’expérience humaine dans les domaines de l’action politique,
législative et constitutionnelle, l’Islam reconnaît la liberté de choisir les dirigeants, le respect
du pluralisme et l’alternance pacifique du pouvoir.

Allah l’Exalté dit : «qui répondent à l'appel de leur Seigneur, accomplissent la Salat, se
consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que Nous leur attribuons»
(Sourate 42 Aayate 38)

L’Islam appelle l’Homme à l’exploitation responsable du patrimoine naturel qui lui a été
assujetti, dans le respect de l’environnement et le devoir de le protéger de la pollution, de la
disparition et de tout ce qui pourrait rompre l’équilibre naturel. Il recommande aussi de
sauvegarder les ressources naturelles, insiste sur la protection des animaux et interdit le
gaspillage et la dilapidation des richesses.

Le prophète (paix et salut sur lui) a dit : «Comme un chien tournait autour d’un puits, sur le
point de mourir de soif, une prostituée juive le vit, elle ôta son soulier pour l’y faire boire,
et ses fautes lui furent pardonnées pour cela.» (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim)
Il a également dit : "Tout musulman qui plante un arbre fruitier ou sème une graine, et
que les oiseaux, les hommes et les bêtes en mangent, des aumônes passeront à son actif
autant que ce qu’on aura mangé". (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim)

Sermon 1359 du Vendredi 09-10-2020 /21 Safar 1442


5

En résumé l’Islam ordonne le convenable et condamne le blâmable, facteur de troubles :


l’injustice sous toutes ses formes, l’exploitation de l’homme, la cupidité, la ségrégation
raciale…

Ô doué clairvoyance ! Une religion qui prône toutes ses valeurs serait-elle incompatible à
un quelconque système sociopolitique et économique visant le bien-être de l’Homme ?

«…"Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon ? …» (Sourate 2 Aayate 61)


Pour finir, méditons ces témoignages de ces éminents savants non musulman :

George Bernard Shaw a dit : "J'ai toujours eu une grande estime pour la religion prêchée
par Mohamed parce qu'elle déborde d'une vitalité merveilleuse. Elle est la seule religion qui
me paraît contenir le pouvoir d'assimiler la phase changeante de l'existence-pourvoir qui peut
la rendre si alléchante à toute période. J'ai étudié cet homme merveilleux, et, à mon avis, loin
d'être un antéchrist, il doit être appelé le sauveur de l'humanité. Je crois que si un homme
comme lui devait assumer la dictature du monde moderne, il réussirait à trouver des solutions
aux problèmes tout en apportant la paix et le bien-être tant désirés…" (Georges Bernard Shaw,
The genuine Islam, Vol I., No 8, 1936).

Gandhi écrivit ceci à propos du Prophète de l'Islam : "Je deviens plus convaincu que jamais
que ce n'était pas par l'épée que l'Islam s'est fait sa place à l'époque. C'était la profonde
simplicité, l'auto-effacement prononcé du Prophète, la scrupuleuse application des
engagements, son intense dévotion envers ses amis et fidèles, ainsi que son intrépidité, son
courage et sa confiance absolue en Dieu et en sa mission. C'est grâce à tout cela, et non à cause
de l'épée, que tous les obstacles ont pu être surmontés".

Goethe : «Jusqu'à ce jour il n'est pas un homme qui puisse se comparer à


Mohamed.» (Goethe) Il ajouta:« Et c'est une œuvre immense que Mohamed a accomplie; Par
le seul concept de l'Unique. Il a soumis l'univers entier.» (Goethe: Divan Ouest-Oriental.)

Michael H. Hart disait : « Mouhammad était un sur le million. Il était le plus grand homme
de l’histoire, il a connu la plus grande réussite de toutes les personnalités religieuses. Peut-être
n’existera-t-il pas d’autres comme lui pour toute l’éternité ». et il ajouta : « Certains lecteurs
seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé
le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix.
Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans
religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons
in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire), Hart Publishing Co.
Inc. (New-York), 1978, p. 33.

Qu’Allah fasse que nous soyons de ceux qui écoutent la parole et s'évertuent à l'appliquer
de la meilleure façon.
Sollû anlânnabiyyil karim

Sermon 1359 du Vendredi 09-10-2020 /21 Safar 1442