Vous êtes sur la page 1sur 5

Cours de français médical, Faculté de Médecine, Ière année

Cœur et vaisseaux/Unité 8

1. Lisez le texte.
Le cœur est une pompe qui permet d’assurer la circulation du sang dans l’organisme.
Le cœur est un muscle strié et creux, situé dans la cage thoracique et qui assure le rôle vital de
faire circuler le sang dans l’organisme.
La paroi du cœur est composée de trois parties :
Le péricarde qui est la plus externe : c’est l’enveloppe du cœur. Le myocarde qui est le muscle
cardiaque proprement dit. L’endocarde qui est la paroi interne. Le cœur comprend deux parties
– le cœur droit et le cœur gauche – et sa pointe est désignée sous le terme d'apex. À la base du
cœur émergent les gros vaisseaux (aorte et artères pulmonaires).
Le cœur droit est constitué d’une oreillette et d’un ventricule séparés par l’orifice
tricuspidien, siège de la valve tricuspide. L’oreillette droite reçoit le sang appauvri en
oxygène qui a circulé dans le corps : celui de la partie inférieure du corps par le biais de la veine
cave inférieure, et de la partie supérieure du corps par la veine cave supérieure. Le ventricule
droit envoie le sang vers les poumons par l’intermédiaire de l’artère pulmonaire ou tronc
pulmonaire. Le cœur gauche est lui aussi constitué d’une oreillette et d’un ventricule séparés par
l’orifice mitral, siège de la valve mitrale. L’oreillette gauche reçoit le sang qui a été oxygéné
dans les poumons véhiculé par les veines pulmonaires. Le ventricule gauche envoie le sang
dans tout l’organisme par l’intermédiaire de l’aorte, la plus grosse artère de l’organisme. Les
cœurs droit et gauche sont séparés par un septum ou cloison inter-auriculaire au niveau des
oreillettes et inter-ventriculaire au niveau des ventricules. Comme tout organe, le cœur possède
une vascularisation qui lui est propre avec un réseau circulatoire artériel et veineux et une
innervation spécifique. Le réseau artériel qui apporte le sang oxygéné au muscle cardiaque est
constitué de deux artères coronaires qui irriguent chacune un territoire précis du muscle
cardiaque.
À l’intérieur du cœur, les cavités sont séparées par des orifices munis de valves qui
permettent au sang de circuler toujours dans le même sens d’une cavité à l’autre, un peu comme
des « portes d’écluses » qui s’ouvrent et se referment lorsque les cavités sont vidées ou remplies.
Ces valves sont constituées d’un système en deux ou trois parties (valvules) qui s’écartent pour
laisser circuler le sang des oreillettes vers les ventricules et se referment afin d’empêcher
tout reflux des ventricules vers les oreillettes. La valve mitrale est située entre l’oreillette et
le ventricule gauche, la valve tricuspide se trouvant entre l’oreillette et le ventricule droit.
Deux phénomènes agissent de manière concomitante pour assurer la fonction
cardiaque. La fonction de pompage du cœur dépend de deux facteurs : le cycle de contraction
musculaire cardiaque et la fonctionnalité des valves cardiaques. La contraction musculaire se
déroule en trois phases : Une phase de relaxation musculaire (ou diastole) qui permet le
remplissage des cavités cardiaques par du sang. Une phase de contraction qui permet aux parois
du cœur d’emmagasiner l’énergie nécessaire à la troisième phase : L’éjection du sang dans le
réseau circulatoire. La phase de contraction (ou systole) est d’abord auriculaire : le sang passe de
façon active des oreillettes aux ventricules. Puis les ventricules se contractent et les orifices
aortique et pulmonaire s’ouvrent, ce qui permet de propulser le sang dans la circulation. Le
cycle cardiaque est sous la dépendance du rythme cardiaque.

https://sante.lefigaro.fr/sante/organe/coeur/quest-ce-que-ces
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Ière année

2. Après avoir fait la lecture du texte, repérez la description des parties du cœur:
Le péricarde
…………..………………………………………………………………………….
Le myocarde
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
L’endocarde
……………………………………………………………………………………………………
L’oreillette droite
………………………………………………………………………………………………………
Le ventricule droit
………………………………………………………………………………………………………
L’oreillette gauche
……………………………………………………………………………………………………..
Le ventricule gauche
……………………………………………………………………………………………………….
3.Répondez aux questions. Résumez le contenu de l’article

1. Qu’est-ce que c’est le cœur ?


2. Comment fonctionne le cœur ?
3. A quoi servent les valves cardiaques ?
4. Quelles sont les fonctions du cœur ?

4.Annotez le schéma du cœur :

http://musibiol.net/biologie/exercice/circul/coeur.htm

1.
D ocument vidéo Au cœur des organes : Cœur et vaisseaux

https://www.youtube.com/watch?v=rBZyKYoh2BU
Regardez la vidéo. Définissez:
 Les fonctions de l’appareil cardio-vasculaire
 Les types des vaisseaux sanguins
 Les fonctions des veines et des artères
 La structure et le fonctionnement du cœur
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Ière année

C
ompréhension des écrits

1. Lisez l’article :

Maladies du muscle cardiaque: près d’un cas sur deux est d’origine génétique
Une étude européenne met en évidence le caractère familial de ces maladies, principales
causes de mort subite avant 40 ans.
Causes majeures de mort subite chez les jeunes adultes, les cardiomyopathies, maladies
du muscle cardiaque, sont d’origine génétique dans 40% des cas. Ce pourcentage, publié le
24 janvier dans le magazine spécialisé European Heart Journal, a été obtenu grâce au registre
sur les cardiomyopathies mis en place par la Société française de cardiologie. L’étude, menée par
le professeur Philippe Charron, cardiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a inclus dans 18
pays européens plus de 3000 patients atteints de cardiomyopathies afin d’obtenir une vision très
précise de leurs caractéristiques et de leur prise en charge.
«Le dépistage n’est pas suffisamment réalisé, même en cas de mort subite chez une
personne jeune» Le professeur Philippe Charron
Le terme cardiomyopathie regroupe en fait plusieurs maladies différentes dont le point
commun est d’atteindre et d’affaiblir la paroi musculaire du cœur. Le dysfonctionnement de ce
muscle entrave alors la fonction de pompe qui fait circuler le sang. Ces maladies touchent une
personne sur 300 en Europe. Ce qui peut paraître comme une quantité négligeable, lorsqu’on les
compare aux maladies des artères coronaires. Mais elles n’en demeurent pas moins un enjeu de
santé publique puisqu’elles représentent les principales causes d’insuffisances cardiaques et de
morts subites chez les adultes avant 40 ans.
Nous avons tous en tête ces sportifs de haut niveau, en bonne santé, qui s’écroulent sur le
terrain. Ces images dramatiques illustrent les risques bien réels des cardiomyopathies ignorées.
«De plus, ces maladies représentent les premières indications pour la transplantation cardiaque,
devant l’infarctus du myocarde», précise au Figaro le professeur Philippe Charron. C’est
pourquoi, insiste le principal auteur de l’étude, vu le pourcentage élevé des formes génétiques, il
est important de détecter la maladie chez tous les membres de la famille d’un malade
nouvellement diagnostiqué, même lorsqu’ils sont apparemment en bonne santé. «Or, le dépistage
n’est pas suffisamment réalisé, même en cas de mort subite chez une personne jeune», souligne
le professeur Philippe Charron. «Gérer et prévenir». «Plus tôt nous identifions les parents avec
la mutation, mieux nous pouvons les gérer et prévenir les complications, y compris la mort
subite cardiaque» Le professeur Philippe Charron
Pour bien faire, lorsqu’une cardiomyopathie est diagnostiquée chez une personne, une
recherche génétique devrait lui être systématiquement proposée. Si la cause génétique est
confirmée, la mutation devrait être recherchée chez tous les membres de sa famille. Par ailleurs,
l’étude suggère que le dépistage familial s’adresse aux membres de la famille avant même l’âge
de dix ans et se prolonge de 50 à 60 ans, seuils actuellement préconisés. Car la maladie peut se
déclarer à des âges très variables dans une même famille. «Plus tôt nous identifions les parents
avec la mutation, mieux nous pouvons les gérer et prévenir les complications, y compris la mort
subite cardiaque», précise le professeur Charron.
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Ière année

Autre enseignement de l’étude: la prise en charge des patients demeure inégale. Ainsi,
chez un patient sur trois, le dépistage d’une arythmie n’a pas été effectué. Or, les troubles du
rythme cardiaque provoqués par une cardiomyopathie peuvent être traités efficacement.

https://sante.lefigaro.fr/article/40-des-maladies-du-muscle-cardiaque-d-origine-genetique/

2. Relisez l’article et repérez :


- Les données en chiffres
- Les définitions des termes médicaux
- Le nom du chercheur qui a mené cette étude.
3. Identifiez les résultats de la recherche. En quoi consiste l’importance pour le domaine de
la santé ?
4. Comment trouvez-vous les résultats de ces recherches ? Argumentez votre réponse.

C
ompréhension orale/ production écrite et orale.

Activité 1. Écoutez la vidéo « Quels sont les symptômes de l’infarctus du myocarde?»


https://www.youtube.com/watch?v=IA8Fsozbl_w
Répondez aux questions :
1. Quel est l’objectif du reportage ?
................................................................................................................................................
2. Quel est le vieux schéma que même les médecins avaient dans la tête concernant
l’infarctus du myocarde ?
…………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………..
3. Décrivez la douleur en cas d’infarctus du myocarde.
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
4. En quoi consiste le piège diagnostic concernant l’infarctus du myocarde évoqué
par le médecin ?
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
5. Comment se développe l’infarctus du myocarde chez la femme ?
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
2. Activité 2. Écoutez la vidéo écrivez quelques recommandations pour la prévention
de l’infarctus du myocarde
…………………………….. ………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Ière année

P roduction orale

Les « bourreaux du cœur » sont les « malfaiteurs » capables de détruire la santé de


notre cœur. Le tabac, surpoids, sédentarité, hypertension et cholestérol sont des facteurs
de risques modifiables. Après avoir fait une petite recherche sur l’influence de ces
facteurs de risque sur la santé de notre cœur, imaginez les discours : du cœur d’un
alcoolique, fumeur, personne obèse etc. Vous pouvez commencez d’une manière
métaphorique :
Bonjour,
Je suis le cœur …