Vous êtes sur la page 1sur 275

Système de périphérie décentralisée ___________________

Avantpropos

___________________
Guide de la documentation 1
___________________
Présentation du système 2
SIMATIC ___________________
Planification de l'utilisation 3
___________________
Montage 4
ET 200SP
Système de périphérie ___________________
Raccordement 5
décentralisée ___________________ 6
Configuration

Manuel système
___________________
Notions de base sur le
traitement du programme 7
___________________
Protection 8
___________________
Contrôle de configuration
(traitement des options) 9
___________________
Mise en service 10
___________________
Carte mémoire SIMATIC 11
___________________
Maintenance 12
___________________
Fonctions de test et
suppression des défauts 13
___________________
Caractéristiques techniques 14
___________________
Schémas cotés A
___________________
Accessoires/pièces de
rechange B
___________________
Calcul de la résistance de
fuite C
___________________
Service & Support D

12/2015
A5E03576850-AF
Mentions légales
Signalétique d'avertissement
Ce manuel donne des consignes que vous devez respecter pour votre propre sécurité et pour éviter des
dommages matériels. Les avertissements servant à votre sécurité personnelle sont accompagnés d'un triangle de
danger, les avertissements concernant uniquement des dommages matériels sont dépourvus de ce triangle. Les
avertissements sont représentés ci-après par ordre décroissant de niveau de risque.

DANGER
signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées entraîne la mort ou des blessures graves.

ATTENTION
signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner la mort ou des blessures
graves.

PRUDENCE
signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner des blessures légères.

IMPORTANT
signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner un dommage matériel.
En présence de plusieurs niveaux de risque, c'est toujours l'avertissement correspondant au niveau le plus élevé
qui est reproduit. Si un avertissement avec triangle de danger prévient des risques de dommages corporels, le
même avertissement peut aussi contenir un avis de mise en garde contre des dommages matériels.
Personnes qualifiées
L’appareil/le système décrit dans cette documentation ne doit être manipulé que par du personnel qualifié pour
chaque tâche spécifique. La documentation relative à cette tâche doit être observée, en particulier les consignes
de sécurité et avertissements. Les personnes qualifiées sont, en raison de leur formation et de leur expérience,
en mesure de reconnaître les risques liés au maniement de ce produit / système et de les éviter.
Utilisation des produits Siemens conforme à leur destination
Tenez compte des points suivants:

ATTENTION
Les produits Siemens ne doivent être utilisés que pour les cas d'application prévus dans le catalogue et dans la
documentation technique correspondante. S'ils sont utilisés en liaison avec des produits et composants d'autres
marques, ceux-ci doivent être recommandés ou agréés par Siemens. Le fonctionnement correct et sûr des
produits suppose un transport, un entreposage, une mise en place, un montage, une mise en service, une
utilisation et une maintenance dans les règles de l'art. Il faut respecter les conditions d'environnement
admissibles ainsi que les indications dans les documentations afférentes.

Marques de fabrique
Toutes les désignations repérées par ® sont des marques déposées de Siemens AG. Les autres désignations
dans ce document peuvent être des marques dont l'utilisation par des tiers à leurs propres fins peut enfreindre les
droits de leurs propriétaires respectifs.
Exclusion de responsabilité
Nous avons vérifié la conformité du contenu du présent document avec le matériel et le logiciel qui y sont décrits.
Ne pouvant toutefois exclure toute divergence, nous ne pouvons pas nous porter garants de la conformité
intégrale. Si l'usage de ce manuel devait révéler des erreurs, nous en tiendrons compte et apporterons les
corrections nécessaires dès la prochaine édition.

Siemens AG A5E03576850-AF Copyright © Siemens AG 2012 - 2015.


Division Digital Factory Ⓟ 12/2015 Sous réserve de modifications Tous droits réservés
Postfach 48 48
90026 NÜRNBERG
ALLEMAGNE
Avantpropos

Objet de cette documentation


Cette documentation vous fournit des informations importantes pour configurer, monter,
câbler et mettre en service le système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Connaissances de base requises


La compréhension de la documentation requiert des connaissances générales dans le
domaine de la technique d'automatisation de processus.

Validité de la documentation
Cette documentation est valable pour le système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Conventions
Tenez compte des remarques repérées de la façon suivante :

Remarque
Une remarque donne des informations importantes sur le produit, sur l'utilisation du produit
ou sur une partie de la documentation qui doit faire l'objet d'une attention particulière.

Système de périphérie décentralisée


4 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Avantpropos

Informations particulières

Remarque
Remarque importante pour le maintien de la sûreté de fonctionnement dans votre installation
Les installations à caractère de sécurité imposent à l'exploitant des exigences particulières
en matière de sûreté du fonctionnement. Le sous-traitant est également tenu de prendre des
mesures particulières pour la surveillance de produit. C'est pourquoi nous publions une
newsletter spéciale. Elle donne des informations sur le développement du produit et sur ses
propriétés qui sont ou peuvent être importantes pour l'aspect sécurité de l'exploitation des
installations. Il est donc nécessaire que vous vous abonniez à la newsletter correspondante
pour être toujours informé et pouvoir procéder à des modifications de votre installation.
Veuillez consulter le site Internet
(https://www.automation.siemens.com/WW/newsletter/guiThemes2Select.aspx?HTTPS=RE
DIR&subjectID=2) et vous enregistrer pour les newsletters suivantes :
• SIMATIC S7-300/S7-300F
• SIMATIC S7-400/S7-400H/S7-400F/FH
• SIMATIC S7-1500/SIMATIC S7-1500F
• Périphérie décentralisée
• SIMATIC Industrie Software
Cochez la case "Actuel" pour chacune de ces newsletters.

Remarque
Si vous utilisez des CPU F en mode de sécurité, tenez compte de la description du système
F SIMATIC Safety Programming and Operating Manual, SIMATIC Safety - Configuring and
Programming (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/54110126).

Recyclage et élimination
Les produits sont peu polluants et recyclables. Pour un recyclage conforme à
l'environnement et la mise au rebut de votre vieil appareil, adressez-vous à une société de
recyclage certifiée pour les déchets électroniques.

Aide supplémentaire
● Vous trouverez des informations complémentaires sur l'assistance technique en annexe
de cette documentation (Page 255).
● L'offre de documentation technique pour les différents produits et systèmes SIMATIC est
disponible sur Internet (http://www.siemens.com/simatic-tech-doku-portal).
● Vous trouverez le catalogue en ligne et le système de commande en ligne sur Internet
(https://mall.industry.siemens.com).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 5
Avantpropos

Notes relatives à la sécurité


Siemens commercialise des produits et solutions comprenant des fonctions de sécurité
industrielle qui contribuent à une exploitation sûre des installations, solutions, machines,
équipements et/ou réseaux. Ces fonctions jouent un rôle important dans un système global
de sécurité industrielle. Dans cette optique, les produits et solutions Siemens font l’objet de
développements continus. Siemens vous recommande donc vivement de vous tenir
régulièrement informé des mises à jour des produits.
Pour garantir une exploitation fiable des produits et solutions Siemens, il est nécessaire de
prendre des mesures de protection adéquates (par ex. concept de protection des cellules) et
d’intégrer chaque composant dans un système de sécurité industrielle global et moderne.
Veuillez également tenir compte des produits que vous utilisez et qui proviennent d'autres
fabricants. Pour plus d’informations sur la sécurité industrielle, rendez-vous sur
(http://www.siemens.com/industrialsecurity).
Veuillez vous abonner à la newsletter d’un produit particulier afin d’être informé des mises à
jour dès qu’elles surviennent. Pour plus d’informations, rendez-vous unter
(http://support.automation.siemens.com).

Système de périphérie décentralisée


6 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Sommaire

Avantpropos............................................................................................................................................ 4
1 Guide de la documentation ................................................................................................................... 12
2 Présentation du système ....................................................................................................................... 14
2.1 Qu'est-ce que le système de périphérie décentralisé SIMATIC ET 200SP ? ........................14
2.2 Comment définir les systèmes d'automatisation de sécurité et les modules de
sécurité ? ................................................................................................................................17
2.3 Comment les systèmes F SIMATIC Safety avec ET 200SP sont-ils montés ? ......................18
2.4 Composants ............................................................................................................................21
3 Planification de l'utilisation..................................................................................................................... 27
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée ......................................................................................27
3.1.1 Modules TOR, de sécurité, de communication, technologiques ou analogiques sans
mesure de température...........................................................................................................30
3.1.2 Modules analogiques avec mesure de température ...............................................................31
3.2 Configuration matérielle ..........................................................................................................32
3.3 Constitution de groupes de potentiel ......................................................................................33
3.3.1 Notions fondamentales ...........................................................................................................33
3.3.2 Formation de groupes de potentiel avec des modules de périphérie CA...............................36
3.3.3 Former des groupes de potentiel avec des modules de sécurité ...........................................38
3.4 Exemples de configuration de groupes de potentiel ...............................................................39
4 Montage ............................................................................................................................................... 41
4.1 Notions fondamentales ...........................................................................................................41
4.2 Montage de la CPU/du module d'interface .............................................................................45
4.3 Montage du module de communication CM DP .....................................................................47
4.4 Montage des BaseUnits ..........................................................................................................49
4.5 Montage du module serveur ...................................................................................................51
5 Raccordement ...................................................................................................................................... 52
5.1 Règles et prescriptions pour l'exploitation ..............................................................................52
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des
modules de sécurité ................................................................................................................54
5.2.1 Très basse tension fonctionnelle de sécurité pour modules de sécurité ................................54
5.2.2 Exigences relatives aux capteurs et aux actionneurs pour les modules de sécurité .............55
5.2.3 Diaphonie des signaux d'entrée et de sortie TOR ..................................................................58
5.3 Utilisation de l'ET 200SP sur une alimentation reliée à la terre ..............................................59
5.4 Montage électrique de l'ET 200SP .........................................................................................62
5.5 Règles de câblage ..................................................................................................................64

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 7
Sommaire

5.6 Câblage des BaseUnits ......................................................................................................... 66


5.7 Raccordement des blindages de câbles ................................................................................ 68
5.8 Raccordement de la tension d'alimentation à la CPU/au module d'interface ........................ 70
5.9 Raccordement des interfaces de communication .................................................................. 72
5.9.1 Raccordement de PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via
BusAdapter BA 2xRJ45 ......................................................................................................... 72
5.9.2 Raccordement de PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via
BusAdapter BA 2xFC ............................................................................................................. 74
5.9.3 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via l'adaptateur de
bus BusAdapter BA 2xSCRJ ................................................................................................. 78
5.9.4 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via l'adaptateur de
bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45 ............................................................................................ 81
5.9.5 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via l'adaptateur de
bus BusAdapter BA SCRJ/FC ............................................................................................... 83
5.9.6 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus
BusAdapter BA 2xLC ............................................................................................................. 85
5.9.7 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus
BusAdapter BA LC/RJ45 ....................................................................................................... 88
5.9.8 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus
BusAdapter BA LC/FC ........................................................................................................... 90
5.9.9 Raccordement de PROFINET IO (port P3) à la CPU ............................................................ 91
5.9.10 Raccordement de l'interface PROFIBUS DP au module d'interface/au module de
communication CM DP .......................................................................................................... 93
5.10 Enfichage des modules de périphérie et des caches BU ...................................................... 94
5.11 Marquage de l'ET 200SP ....................................................................................................... 95
5.11.1 Marquages en usine .............................................................................................................. 95
5.11.2 Marquages optionnels ............................................................................................................ 97
5.11.3 Montage des étiquettes de repérage couleur ........................................................................ 99
5.11.4 Montage des bandes de repérage ....................................................................................... 100
5.11.5 Montage des étiquettes de repérage ................................................................................... 101
6 Configuration .......................................................................................................................................102
6.1 Configuration de l'ET 200SP ................................................................................................ 102
6.2 Configuration de la CPU ...................................................................................................... 104
6.2.1 Lecture de la configuration ................................................................................................... 104
6.2.2 Adressage ............................................................................................................................ 106
6.2.3 Mémoires images et mémoires images partielles ................................................................ 108
6.2.3.1 Mémoire image - vue d'ensemble ........................................................................................ 108
6.2.3.2 Mise à jour automatique des mémoires images partielles ................................................... 108
6.2.3.3 Mise à jour des mémoires images partielles dans le programme utilisateur ....................... 109
6.2.4 Sauvegarde et restauration de la configuration de la CPU ................................................. 110
6.2.4.1 Vue d'ensemble ................................................................................................................... 110
6.2.4.2 Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne ...................................................................... 112
6.2.4.3 Charger de l'appareil (logiciel) ............................................................................................. 115
6.2.4.4 Charger l'appareil comme nouvelle station .......................................................................... 117
6.2.4.5 Instantané des valeurs de visualisation ............................................................................... 119
6.2.4.6 Remplacer les valeurs actuelles d'un bloc par des valeurs instantanées ........................... 121
6.3 Configuration du module d'interface .................................................................................... 122
6.4 Attribution de l'adresse cible F pour les modules de sécurité.............................................. 123

Système de périphérie décentralisée


8 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Sommaire

7 Notions de base sur le traitement du programme ................................................................................ 124


7.1 Evénements et OB ................................................................................................................124
7.2 Comportement de surcharge de la CPU...............................................................................126
7.3 Instructions à exécution asynchrone ....................................................................................128
8 Protection ........................................................................................................................................... 136
8.1 Vue d'ensemble des fonctions de protection de la CPU ......................................................136
8.2 Configurer une protection d'accès pour la CPU ...................................................................137
8.3 Réglage d'une protection d'accès supplémentaire via le programme utilisateur..................140
8.4 Protection contre le piratage (protection Know-How) ...........................................................140
8.5 Protection contre la copie .....................................................................................................144
9 Contrôle de configuration (traitement des options) ............................................................................... 146
9.1 Configuration .........................................................................................................................149
9.2 Création de l'enregistrement de commande .........................................................................151
9.2.1 Introduction ...........................................................................................................................151
9.2.2 Enregistrement de commande pour une CPU ET 200SP ....................................................153
9.2.3 Enregistrement de commande pour un module d'interface ..................................................155
9.2.4 Enregistrement en retour avec les modules d'interface .......................................................159
9.2.5 Enregistrements et fonctions ................................................................................................161
9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de mise en
route de la CPU ....................................................................................................................162
9.4 Comportement durant le fonctionnement .............................................................................166
9.5 Exemples de contrôle de configuration.................................................................................167
10 Mise en service ................................................................................................................................... 172
10.1 Vue d'ensemble ....................................................................................................................172
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO ...............................................................174
10.2.1 CPU ET 200SP comme contrôleur IO ..................................................................................174
10.2.2 CPU ET 200SP comme périphérique I .................................................................................176
10.2.3 ET 200SP comme périphérique IO .......................................................................................178
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP .............................................................180
10.3.1 ET 200S comme maître DP ..................................................................................................180
10.3.2 ET 200SP comme esclave I .................................................................................................182
10.3.3 ET 200S comme esclave DP ................................................................................................184
10.4 Mise en route de l'ET 200SP avec emplacements vides .....................................................186
10.5 Insertion/Retrait de la carte mémoire SIMATIC dans/de la CPU .........................................186
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU......................................................................................187
10.6.1 Etat de fonctionnement MISE EN ROUTE ...........................................................................187
10.6.2 Etat de fonctionnement ARRET ............................................................................................190
10.6.3 Etat de fonctionnement MARCHE ........................................................................................190
10.6.4 Changements d'état de fonctionnement ...............................................................................191

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 9
Sommaire

10.7 Effacement général de la CPU ............................................................................................ 193


10.7.1 Effacement général automatique ......................................................................................... 194
10.7.2 Effacement général manuel ................................................................................................. 194
10.8 Reparamétrage en cours de fonctionnement ...................................................................... 196
10.9 Données d'identification et de maintenance ........................................................................ 197
10.9.1 Lecture et saisie des données I&M ...................................................................................... 197
10.9.2 Structure de l'enregisstrement I&M ...................................................................................... 199
10.10 Mise en service commune de projets .................................................................................. 201
11 Carte mémoire SIMATIC ......................................................................................................................202
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble ......................................................................... 202
11.2 Réglage du type de carte ..................................................................................................... 207
11.3 Transfert de données avec des cartes mémoires SIMATIC ................................................ 208
12 Maintenance ........................................................................................................................................209
12.1 Débrochage et enfichage des modules de périphérie ......................................................... 209
12.2 Exécution du changement de type d'un module de périphérie ............................................ 213
12.3 Remplacer un module de périphérie .................................................................................... 215
12.4 Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit .......................................................... 215
12.5 Mise à jour du firmware ........................................................................................................ 217
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine ............ 222
12.6.1 Réinitialisation de la CPU aux réglages usine ..................................................................... 222
12.6.2 Réinitialisation du module d'interface (PROFINET IO) aux réglages usine ........................ 224
12.6.3 Réinitialisation des réglages d'usine du module d'interface (PROFINET IO) via un
bouton RESET ..................................................................................................................... 225
12.7 Réaction des modules de sécurité aux erreurs ................................................................... 227
13 Fonctions de test et suppression des défauts .......................................................................................229
13.1 Fonctions de test .................................................................................................................. 229
13.2 Lire/enregistrer les données de maintenance ...................................................................... 232
14 Caractéristiques techniques .................................................................................................................234
14.1 Normes et homologations .................................................................................................... 234
14.2 Compatibilité électromagnétique.......................................................................................... 239
14.3 Compatibilité électromagnétique des modules de sécurité ................................................. 241
14.4 Conditions de transport et de stockage ............................................................................... 243
14.5 Conditions ambiantes mécaniques et climatiques ............................................................... 243
14.6 Indications sur l'isolation, la classe de protection, le degré de protection et la
tension nominale .................................................................................................................. 245
14.7 Utilisation de l'ET 200SP dans des environnements à atmosphère explosible
de zone 2 ............................................................................................................................. 246

Système de périphérie décentralisée


10 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Sommaire

A Schémas cotés ................................................................................................................................... 247


A.1 Connexion du blindage .........................................................................................................247
A.2 Bande de repérage ...............................................................................................................247
A.3 Etiquettes de repérage..........................................................................................................248
B Accessoires/pièces de rechange ......................................................................................................... 249
B.1 Protection contre la foudre et protection contre les surtensions des modules de
sécurité .................................................................................................................................252
C Calcul de la résistance de fuite ............................................................................................................ 253
D Service & Support ............................................................................................................................... 255
Glossaire ............................................................................................................................................ 258
Index................................................................................................................................................... 272

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 11
Guide de la documentation 1
La documentation pour le système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP se
compose de trois parties.
Cette répartition vous permet d'accéder de manière ciblée aux contenus souhaités.

Informations de base
Le manuel système décrit en détail la configuration, le montage, le câblage et la mise en
service du système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP. L'aide en ligne de
STEP 7 vous assiste dans la configuration et la programmation.
Informations sur les appareils
Les manuels contiennent une description compacte des informations spécifiques aux
modules, telles que les propriétés, les schémas de raccordement, les caractéristiques, les
caractéristiques techniques.
Informations générales
Vous trouverez dans les descriptions fonctionnelles des descriptions détaillées sur des
thèmes transversaux relatifs au système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP,
p. ex. diagnostic, communication, serveur Web, montage sans perturbation des automates.
Vous pouvez télécharger gratuitement la documentation sur Internet
(http://w3.siemens.com/mcms/industrial-automation-systems-simatic/en/manual-
overview/tech-doc-et200/Pages/Default.aspx).
Les modifications et compléments apportés aux manuels sont documentés dans une
information produit.

Système de périphérie décentralisée


12 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Guide de la documentation

Collection de manuels ET 200SP


La collection de manuels contient dans un fichier la documentation complète relative au
système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP.
Vous trouverez la collection de manuels sur Internet
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/84133942).

My Documentation Manager
My Documentation Manager vous permet de combiner des manuels entiers ou des parties
de manuels et de créer votre propre manuel.
Vous pouvez exporter le manuel sous forme de fichier PDF ou dans un format éditable.
Vous trouverez My Documentation Manager sur Internet
(http://support.industry.siemens.com/My/ww/fr/documentation).

Exemples d'application
Les exemples d'application mettent à votre disposition différents outils et exemples pour la
résolution de vos tâches d'automatisation. Les solutions représentées combinent plusieurs
composants du système - et ne se limitent pas à des produits particuliers.
Vous trouverez les exemples d'application sur Internet
(http://support.industry.siemens.com/cs/ww/fr/ps/ae).

CAx Download Manager


Le CAx Download Manager (gestionnaire de téléchargement CAx) vous permet d'accéder
aux données produit actuelles pour votre système CAx ou CAe.
En quelques clics de souris, vous configurez votre propre panier de téléchargement.
Vous pouvez y choisir parmi :
● des images de produits, des plan cotés 2D, des modèles 3D, des schémas des
connexions, des fichiers macro EPLAN
● des manuels, des caractéristiques, des instructions de service, des certificats et
● des données de base du produit
Vous trouverez le CAx Download Manager sur Internet
(http://support.industry.siemens.com/my/ww/fr/CAxOnline).

TIA Selection Tool


Le TIA Selection Tool vous permet de sélectionner, configurer et commander des appareils
pour Totally Integrated Automation (TIA).
Il s'agit du successeur du SIMATIC Selection Tool et rassemble dans un outil unique, les
configurateurs de technique d'automatisation déjà connus.
Le TIA Selection Tool vous permet de générer une liste de commande complète à partir de
votre sélection ou de votre configuration de produit.
Vous trouverez le TIA Selection Tool sur Internet
(http://w3.siemens.com/mcms/topics/en/simatic/tia-selection-tool).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 13
Présentation du système 2
2.1 Qu'est-ce que le système de périphérie décentralisé
SIMATIC ET 200SP ?
SIMATIC ET 200SP
SIMATIC ET 200SP est un système de périphérie décentralisée modulable et très souple
permettant de coupler les signaux du processus à un automate de niveau supérieur via un
bus de terrain.

Avantages du système pour le client

Figure 2-1 Système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP - avantages pour le client

Système de périphérie décentralisée


14 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.1 Qu'est-ce que le système de périphérie décentralisé SIMATIC ET 200SP ?

Domaine d'utilisation
Par sa multifonctionnalité, le système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP
convient à l'utilisation dans différents domaines d'application. Sa structure modulable vous
permet d'adapter le montage avec précision au besoin réel sur site. Vous disposez de
différents modèles de CPU/module d'interface pour le raccordement à PROFINET IO ou
PROFIBUS DP.
SIMATIC ET 200SP avec CPU permet un prétraitement intelligent qui déleste l'automate de
niveau supérieur. La CPU est utilisable aussi en mode autonome.
Vous pouvez réaliser des applications pour la technique de sécurité grâce à l'utilisation de
CPU de sécurité. Vous procédez à la configuration et à la programmation de votre
programme de sécurité tout comme vous le faites pour vos CPU standard.
Cette offre est complétée par un large éventail de modules de périphérie.
SIMATIC ET 200SP est réalisé avec l'indice de protection IP 20 et prévu pour le montage
encastré dans une armoire électrique.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 15
Présentation du système
2.1 Qu'est-ce que le système de périphérie décentralisé SIMATIC ET 200SP ?

Montage
Vous montez le système de périphérie décentralisée SIMATIC ET 200SP sur un profilé
support. Il se compose de :
● CPU/module d'interface
● jusqu'à 64 modules de périphérie enfichables sur BaseUnits dans la combinaison de
votre choix
● un module serveur qui termine le montage de l'ET 200SP.

Exemple de configuration

① CPU/module d'interface
② BaseUnit BU..D claire avec arrivée de l'alimentation
③ BaseUnits BU..B foncées pour le prolongement du groupe de potentiel
④ Module de périphérie
⑤ Module serveur (fourni avec la CPU/le module d'interface)
⑥ BusAdapter
⑦ Profilé support
⑧ Etiquette de repérage

Figure 2-2 Exemple de configuration de l'ET 200SP

Système de périphérie décentralisée


16 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.2 Comment définir les systèmes d'automatisation de sécurité et les modules de sécurité ?

2.2 Comment définir les systèmes d'automatisation de sécurité et les


modules de sécurité ?

Systèmes d'automatisation de sécurité


Vous utilisez les systèmes d'automatisation de sécurité (systèmes F) dans des installations
aux exigences de sécurité élevées. Les systèmes de sécurité commandent des processus
avec un état de sécurité obtenu immédiatement par coupure. Ceci signifie que les systèmes
de sécurité commandent des processus dans lesquels une coupure immédiate ne cause
aucun danger ni pour les personnes, ni pour l'environnement.

Safety Integrated
Safety Integrated est le concept de sécurité global de Siemens pour l'automatisation et la
technique d'entraînement.
Les technologies et les systèmes éprouvés en automatisation sont mis en œuvre pour la
technique de sécurité. Safety Integrated implique la chaîne de sécurité complète depuis le
capteur et l'actionneur jusqu'à l'automate en passant par les modules de sécurité, y compris
la communication de sécurité via bus de terrain standard. Les entraînements et les
automates assument des tâches de sécurité en plus de leurs tâches fonctionnelles.

Modules de sécurité
Les modules de sécurité (modules F) se distinguent pour l'essentiel des modules non de
sécurité du fait de leur structure interne à deux voies. Cela signifie que les deux processeurs
intégrés se surveillent mutuellement et testent automatiquement le circuit d'entrée ou de
sortie. En cas d'erreur, ils mettent le module de sécurité à l'état de sécurité.
La CPU F communique avec un module de sécurité via le profil de bus de sécurité
PROFIsafe.

Domaine d'application de l'ET 200SP avec modules de périphérie de sécurité


La mise en œuvre du système de périphérie décentralisée ET 200SP avec des modules de
périphérie de sécurité permet de remplacer l'architecture classique dans la technique de
sécurité. Cela concerne entre autres le remplacement des dispositifs d'arrêt d'urgence, des
dispositifs de surveillance de portes de protection et des commandes bimanuelles.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 17
Présentation du système
2.3 Comment les systèmes F SIMATIC Safety avec ET 200SP sont-ils montés ?

2.3 Comment les systèmes F SIMATIC Safety avec ET 200SP sont-ils


montés ?

Système F SIMATIC Safety avec ET 200SP


La figure ci-après montre un exemple de montage pour un système F SIMATIC Safety avec
le système de périphérie décentralisée ET 200SP et PROFINET IO. Vous pouvez monter les
segments PROFINET IO avec du câble en cuivre, de la fibre optique ou WLAN.
Il est possible de mélanger des modules de périphérie de sécurité et non de sécurité dans
un montage ET 200SP.
Le contrôleur IO de sécurité (CPU F) échange des données relatives ou non à la sécurité
avec des modules ET 200SP de sécurité et non de sécurité.

Figure 2-3 Système d'automatisation de sécurité SIMATIC Safety (exemple de montage)

Système de périphérie décentralisée


18 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.3 Comment les systèmes F SIMATIC Safety avec ET 200SP sont-ils montés ?

Modules de périphérie de sécurité ET 200SP


Les modules de périphérie de sécurité suivants sont disponibles pour le système de
périphérie décentralisée ET 200SP :
● Les modules d'alimentation de sécurité servent à l'alimentation du groupe de potentiel en
tension de charge et à la coupure de sécurité de la tension de charge pour les modules
de sortie qui ne sont pas des modules de sécurité.
● Les modules d'entrées TOR de sécurité acquièrent les états logiques des capteurs de
sécurité et envoient des télégrammes de sécurité correspondants à la CPU F.
● Les modules de sorties TOR de sécurité sont utilisés pour les opérations de commutation
de sécurité avec surveillance de court-circuit et de court-circuit transversal jusqu'à
l'actionneur.

Exemple de configuration avec modules de périphérie de sécurité

① Module d'interface
② BaseUnitBU..D claire avec arrivée de l'alimentation
③ BaseUnitsBU..B foncées pour le prolongement du groupe de potentiel
④ Module de périphérie
⑤ Module serveur (fourni avec le module d'interface)
⑥ Modules de périphérie de sécurité
⑦ BusAdapter
⑧ Profilé support
⑨ Etiquette de repérage
Figure 2-4 Exemple de configuration de l'ET 200SP avec modules de périphérie de sécurité

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 19
Présentation du système
2.3 Comment les systèmes F SIMATIC Safety avec ET 200SP sont-ils montés ?

Matériel et logiciel requis


Les modules de sécurité ET 200SP sont pris en charge par les modules d'interface
IM155-6PN ST à partir du firmware V1.1.1, IM155-6PN HF à partir du firmware V2.0 et
IM155-6DP HF à partir du firmware V1.0.
Le logiciel optionnel STEP 7 Safety Advanced à partir de V12 avec HSP 54 est nécessaire à
la configuration et la programmation des modules de sécurité ET 200SP avec le système
F SIMATIC Safety.
Le F-Configuration Pack V5.5 SP10 est nécessaire à la configuration et la programmation
des modules de sécurité ET 200SP avec le système F Distributed Safety.
Le F-Configuration Pack V5.5 SP12 est nécessaire à la configuration et la programmation
des modules de sécurité ET 200SP avec le système F F/FH Systems.

Utilisation exclusivement en mode de sécurité


Le mode de sécurité est le mode de fonctionnement de la périphérie F permettant la
communication relative à la sécurité au moyen de télégrammes de sécurité.
Vous utilisez les modules de périphérie de sécurité ET 200SP exclusivement en mode de
sécurité. Le mode non de sécurité n'est pas possible.

Classes de sécurité pouvent être obtenues


Les modules de sécurité ont été conçus pour fonctionner en mode de sécurité avec des
fonctions de sécurité intégrées.
Ils atteignent les classes de sécurité du tableau ci-après :
● par un paramétrage approprié des fonctions de sécurité dans STEP 7,
● par une combinaison déterminée de modules de périphérie pour sécurité et d'autres
modules de périphérie
● et par une disposition et un câblage déterminés des capteurs et des actionneurs

Tableau 2- 1 Classes de sécurité pouvant être obtenues en mode de sécurité avec l'ET 200SP

Classe de sécurité en mode de sécurité


Selon IEC 61508 Selon ISO 13849-1:2006
SIL2 Catégorie 3 (PL) Performance Level d
SIL3 Catégorie 3 (PL) Performance Level e
SIL3 Catégorie 4 (PL) Performance Level e

Pour plus d'informations...


Vous trouverez les cas d'application et le câblage pour chaque classe de sécurité dans les
manuels des modules de périphérie de sécurité.

Système de périphérie décentralisée


20 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.4 Composants

2.4 Composants

Composants de base du système de périphérie décentralisée ET 200SP

Tableau 2- 2 Composants de base de l'ET 200SP

Composant de base Fonction Illustration


Profilé support selon Le profilé support est le rail de montage de
EN 60715 l'ET 200SP. Vous montez l'ET 200SP sur le
profilé support.

CPU/CPU de sécurité La CPU (F) :


• exécute le programme utilisateur. La CPU F
exécute en outre le programme de sécurité.
• vous sert de contrôleur IO, périphérique I
sur PROFINET IO ou de CPU autonome
• relie l'ET 200SP aux périphériques IO ou au
contrôleur IO
• échange des données avec les modules de
périphérie via le bus interne.
Autres fonctions de la CPU :
• communication via PROFIBUS DP (combi-
née avec le module de communication
CM DP, la CPU peut être utilisée comme
maître DP ou esclave DP)
• serveur Web intégré
• technologie intégrée
• fonction Trace intégrée
• diagnostic système intégré
• sécurité intégrée
• Mode de sécurité (en cas d'utilisation de
CPU de sécurité)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 21
Présentation du système
2.4 Composants

Composant de base Fonction Illustration


Module de communica- Le module de communication CM DP
tion CM DP
• relie la CPU à PROFIBUS DP
• le raccordement au bus est une interface
RS485

Module d'interface pour Le module d'interface :


PROFINET IO
• est mis en œuvre comme périphérique IO
sur PROFINET IO
• relie l'ET 200SP au contrôleur IO
• échange des données avec les modules de
périphérie via le bus interne.

Module d'interface pour Le module d'interface :


PROFIBUS DP
• vous sert d'esclave DP sur PROFIBUS DP
• relie l'ET 200SP au maître DP
• échange des données avec les modules de
périphérie via le bus interne.

Système de périphérie décentralisée


22 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.4 Composants

Composant de base Fonction Illustration


BusAdapter Les BusAdapter vous permettent de choisir
librement la connectique pour PROFINET IO.
Les variantes suivantes sont disponibles pour
les CPU/modules d'interface PROFINET :
• pour connecteur standard RJ45
(BA 2×RJ45) ①
• pour raccordement direct du câble de bus
(BA 2×FC) ②
• pour fibre optique POF/PCF (BA 2xSCRJ)

• comme convertisseur de média pour fibre
optique POF/PCF ⇔ connecteur standard
RJ45 (BA SCRJ/RJ45) ④
• comme convertisseur de média pour fibre
optique POF/PCF ⇔ raccordement direct du
câble de bus (BA SCRJ/FC) ⑤
• pour fibre optique en fibre de verre
(BA 2xLC) ⑥
• comme convertisseur de média pour fibre
optique en fibre de verre ⇔ connecteur
standard RJ45 (BA LC/RJ45) ⑦
• comme convertisseur de média pour fibre
optique en fibre de verre ⇔ raccordement di-
rect du câble de bus (BA LC/FC) ⑧

Pour le montage mixte ET 200SP/ET 200AL,


vous avez besoin de l'adaptateur de bus
BusAdapter BA-Send 1xFC ① (enfiché sur la
BaseUnit BU-Send). Vous raccordez le câble de
bus pour ET-Connection à l'adaptateur de bus
BusAdapter BA-Send 1xFC.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 23
Présentation du système
2.4 Composants

Composant de base Fonction Illustration


BaseUnit Les BaseUnit assurent la liaison électrique et
mécanique des modules de l'ET 200SP. Enfi-
chez les modules de périphérie sur les
BaseUnits.
Des BaseUnit appropriées sont disponibles
pour les différentes exigences (voir Sélection de
la BaseUnit appropriée (Page 27))

Module d'alimentation Le module d'alimentation de sécurité permet de


de sécurité couper en toute sécurité les modules de sorties
TOR/modules de sorties TOR de sécurité.

Module de périphé- Le module de périphérie détermine la fonction


rie/module de périphérie aux bornes. Par l'intermédiaire des capteurs et
de sécurité des actionneurs raccordés, l'automate acquiert
l'état actuel du processus et déclenche les
réactions appropriées. On divise les modules de
périphérie en types suivants :
• entrées TOR (DI, F-DI)
• sorties TOR (DQ, F-DQ)
• entrées analogiques (AI; F-AI)
• sorties analogiques (AQ)
• module technologique (TM)
• module de communication (CM)

Système de périphérie décentralisée


24 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Présentation du système
2.4 Composants

Composant de base Fonction Illustration


Cache BU Vous placez des caches BU sur les
BaseUnits :
• dont les emplacements d'enfichage ne sont
pas équipés de modules de périphérie
• dont les emplacements sont réservés
(comme emplacements vides) pour une ex-
tension future.
Vous pouvez conserver dans le cache BU une
étiquette de repérage pour le module de péri-
phérie prévu.
Il existe deux versions :
• pour BaseUnit de 15 mm de largeur ①
• pour BaseUnit de 20 mm de largeur ②
Module serveur Le module serveur termine le montage de
l'ET 200SP. Le module serveur comporte des
fixations pour 3 fusibles de réserve (5 x 20 mm).
Le module serveur est fourni avec la CPU/le
module d'interface.

Elément de codage L'élément de codage sert à coder le module de


périphérie avec la BaseUnit.
Il existe deux versions :
• élément de codage mécanique ① : garantit
le codage
• élément de codage électronique ② : dis-
pose en plus d'une mémoire électronique ré-
inscriptible pour données de configuration
spécifiques aux modules (par ex. adresse
cible F pour modules de sécurité, données
de paramètres pour maître IO-Link).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 25
Présentation du système
2.4 Composants

Accessoires du système de périphérie décentralisée ET 200SP

Tableau 2- 3 Accessoires de l'ET 200SP

Accessoires Fonction Illustration


Connecteur 24 V CC Application de la tension 24 V CC au connecteur et
raccordement avec l'IM.

Raccordement du Le raccordement du blindage permet la mise en contact


blindage à faible impédance des blindages de câble avec un
temps de montage minimal.

Bande de repérage Fixez les bandes de repérage sur les modules pour
repérer l' ET 200SP de manière spécifique à l'installa-
tion. Les bandes de repérage peuvent être imprimées.
Les bandes de repérage peuvent être commandées
comme accessoires (Page 249) sur rouleau pour les
imprimantes à transfert thermique ou sous forme de
feuilles A4 pour les imprimantes laser.
Etiquettes de repérage Les étiquettes permettent le repérage des composants
de l' ET 200SP.
Les étiquettes peuvent être commandées comme ac-
cessoires (Page 249) sur un rouleau pour imprimante à
transfert thermique et imprimante à jet d'encre.
Etiquettes de repérage Les étiquettes de repérage couleur sont spécifiques aux
couleur modules et peuvent être commandées comme acces-
soires (Page 249) pour les bornes procédé, les bornes
AUX et les bornes supplémentaires.

Système de périphérie décentralisée


26 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation 3
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée

Vue d'ensemble
Les BaseUnits (BU) sont classées en différents types. Chaque type de BaseUnit se
distingue par des propriétés qui conviennent à des modules de périphérie déterminés (voir le
tableau et les figures ci-dessous).
Vous reconnaîtrez le type de BU aux deux derniers caractères du numéro d'article d'un
module de périphérie.

Remarque
Vous trouverez un aperçu complet des possibilités de combinaison de BaseUnit et modules
de périphérie dans l'Information produit pour la documentation du système de périphérie
décentralisée ET 200SP (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/73021864).

Tableau 3- 1 Sélection d'une BaseUnit appropriée

Sélection d'une Module de périphérie Exemples de modules de périphérie adéquats pour


BaseUnit (exemple) les types de BU
Module de périphérie BaseUnit
(exemple)
Type de BU A0 Module TOR, de DI 16×24VDC ST BU15-P16+A0+2D
Voir Modules TOR, sécurité, technolo- (6ES7131-6BF00-0BA0) (6ES7193-6BP00-0DA0)
de sécurité, de com- gique ou de commu-
munication, technolo- nication
giques ou • 6ES7...A0
analogiques sans
• 24 V CC
mesure de tempéra-
ture (Page 30) • Largeur de 15 mm
Module analogique AI 4xU/I 2-wire ST
sans mesure de tem- (6ES7134-6HD00-0BA1)
pérature**
• 6ES7...A1
• 24 V CC
• Largeur de 15 mm

Système de périphérie décentralisée


27 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée

Sélection d'une Module de périphérie Exemples de modules de périphérie adéquats pour


BaseUnit (exemple) les types de BU
Module de périphérie BaseUnit
(exemple)
Type de BU A1 Module analogique AI 4×RTD/TC 2-/3-/4- BU15-P16+A0+2D/T
Voir Modules analo- avec mesure de tem- wire HF (6ES7193-6BP00-0DA1)
giques avec mesure pérature* (6ES7134-6JD00-0CA1)
de température • 6ES7...A1
(Page 31)
• 24 V CC
• Largeur de 15 mm
Type de BU B0 Module de sorties RQ 4×120VDC- BU20-P12+A4+0B
(BU..B, BaseUnit TOR avec relais 230VAC/5A NO ST (6ES7193-6BP20-0BB0)
foncée) • 6ES7...B0 (6ES7132-6HD00-0BB0)
• jusqu'à 230 V CA
• Largeur de 20 mm
Type de BU B1 Modules TOR DI 4×120..230VAC ST BU20-P12+A0+4B
(BU..B, BaseUnit (6ES7131-6FD00-0BB1) (6ES7193-6BP20-0BB1)
• 6ES7...B1
foncée)
• jusqu'à 230 V CA
• Largeur de 20 mm
Type de BU C0 Module d'alimentation CM AS-i Master ST BU20-P6+A2+4D
(BU..D, BaseUnit de sécurité (3RK7137-6SA00-0BC1) (6ES7193-6BP20-0DC0)
claire) • 6ES7...C0
• 24 V CC
• Largeur de 20 mm
CM AS-
i Master ST/F-
CM AS-i Safety ST
• 6ES7...C1
• jusqu'à 30 V CC
• Largeur de 20 mm
Type de BU C1 F-CM AS-i Safety ST F-CM AS-i Safety ST BU20-P6+A2+4B
(BU..B, BaseUnit (3RK7136-6SC00-0BC1) (6ES7193-6BP20-0BC1)
foncée) • 6ES7...C1
• jusqu'à 30 V CC
• Largeur de 20 mm

Système de périphérie décentralisée


28 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée

Sélection d'une Module de périphérie Exemples de modules de périphérie adéquats pour


BaseUnit (exemple) les types de BU
Module de périphérie BaseUnit
(exemple)
Type de BU D0 AI Energy Meter ST AI Energy Meter ST BU20-P12+A0+0B
• 6ES7...D0 (6ES7134-6PA00-0BD0) (6ES7193-6BP00-0BD0)
• jusqu'à 400 V CA
• Largeur de 20 mm
Type de BU F0 F- F- BU20-P8+A4+0B
RQ 1×24VDC/24..230 RQ 1×24VDC/24..230VA (6E7193-6BP20-0BF0)
VAC/5A C/5A
(6ES7136-6RA00-0BF0)
• 6ES7...F0
• jusqu'à 230 V CA
• Largeur de 20 mm

* Pour compenser la température de soudure froide pour les thermocouples. Le type de BU A1 est
nécessaire pour la mesure de température de soudure froide avec un capteur de température in-
terne ou lorsque vous avez besoin des bornes supplémentaires 2×5.
** Les modules analogiques avec mesure de température sont aussi enfichables sur le type de BU
A0.

Pour plus d'informations...


Vous trouverez des informations supplémentaires sur l'affectation fonctionnelle des bornes
et les BaseUnit correspondantes dans le
● Manuel du module de périphérie
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55679691/133300) concerné
● Manuel BaseUnits (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59753521).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 29
Planification de l'utilisation
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée

3.1.1 Modules TOR, de sécurité, de communication, technologiques ou analogiques


sans mesure de température

Sélection d'une BaseUnit appropriée

① BaseUnit claire : ouverture d'un nouveau groupe de potentiel, séparation galvanique avec le
module voisin de gauche. La première BaseUnit de l'ET 200SP est généralement une
BaseUnit claire pour l'arrivée de la tension d'alimentation L+.
Exception : si vous enfichez un module de périphérie CA ou un AI Energy Meter comme pre-
mier module de périphérie, la première BaseUnit dans le montage de l'ET 200SP peut être une
BaseUnit foncée. Vous devez alors utiliser une CPU ou un IM 155-6 (à partir de V3.0).
BaseUnit foncée : prolongement des barres d'alimentation et AUX internes du module voisin
de gauche.
② Borne AUX : 10 bornes pontées en interne pour une utilisation individuelle jusqu'à 24 V
CC/10 A ou comme conducteur de protection.
Exemple : connexion multi-fils pour DI 8×24VDC ST

Figure 3-1 Modules TOR, de sécurité, de communication, technologiques ou analogiques sans


mesure de température

Système de périphérie décentralisée


30 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.1 Sélection de la BaseUnit appropriée

3.1.2 Modules analogiques avec mesure de température

Sélection d'une BaseUnit appropriée

① BaseUnit claire : ouverture d'un nouveau groupe de potentiel, séparation galvanique avec le
module voisin de gauche. La première BaseUnit de l'ET 200SP est généralement une
BaseUnit claire pour l'arrivée de la tension d'alimentation L+.
BaseUnit foncée : prolongement des barres d'alimentation et AUX internes du module voisin
de gauche.
② Bornes supplémentaires : 2x5 bornes pontées en interne pour une utilisation individuelle jus-
qu'à 24 V CC/2 A
Exemple : alimentation du capteur avec AI 4×U/I 2-wire ST

Figure 3-2 Modules analogiques avec mesure de température

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 31
Planification de l'utilisation
3.2 Configuration matérielle

3.2 Configuration matérielle

Extension mécanique maximale


Dès qu'une des règles suivantes s'applique, l'ET 200SP a atteint son extension maximale :

Tableau 3- 2 Extension mécanique maximale

Propriétés Règle
Nombre de modules 12/32/64 modules de périphérie au maximum (selon la CPU/le module
d'interface utilisé(e), voir le manuel de la CPU
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/90466439/133300) et
celui du module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55683316/133300))
Pour 6 modules F F-RQ 1x24VDC/24..230VAC/5A (6ES7136-6RA00-
0BF0), la configuration maximale se réduit d'un module.
Longueur du bus interne Largeur de montage de 1 m maximum (sans CPU/module d'interface,
de l'ET 200SP module serveur inclus)

Extension électrique maximale


Le nombre de modules de périphérie exploitables d'un groupe de potentiel est limité par la
● consommation en courant de ces modules de périphérie
● consommation en courant des composants alimentés via ces modules de périphérie
La charge de courant maximale admissible des bornes sur la BaseUnit L+/M est de 10 A.

Plage d'adresses
La plage d'adresses dépend de la CPU utilisée (voir le manuel de la CPU
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/90466439/133300)) et du module
d'interface utilisé (voir le manuel du module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55683316/133300)) :
● pour PROFINET IO : selon le contrôleur IO/périphérique IO utilisé
● pour PROFIBUS DP : selon le maître DP utilisé

Système de périphérie décentralisée


32 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

3.3 Constitution de groupes de potentiel

3.3.1 Notions fondamentales

Introduction
Dans le système de périphérie décentralisée ET 200SP, vous constituez les groupes de
potentiel par la disposition systématique des BaseUnits.

Conditions
Pour former des groupes de potentiel, l'ET 200SP fait la distinction entre 2 BaseUnits :
● les BaseUnits BU...D (reconnaissables à la boîte à bornes claire et au déverrouillage clair
du profilé support) :
– ouverture d'un nouveau groupe de potentiel (la barre d'alimentation et la barre AUX
sont interrompues vers la gauche)
– arrivée de la tension d'alimentation L+ jusqu'à un courant d'alimentation de 10 A
● les BaseUnits BU...B (reconnaissables à la boîte à bornes foncée et au déverrouillage
foncé du profilé support) :
– prolongement du groupe de potentiel (barre d'alimentation et barre AUX
ininterrompues)
– reprise de l'alimentation L+ pour des composants externes ou pour raccordement en
chaînage avec un courant total maximal de 10 A

Placement et regroupement
Chaque BaseUnit BU...D que vous montez dans la structure de l'ET 200SP ouvre un
nouveau groupe de potentiel et alimente tous les modules de périphérie suivants (sur les
BaseUnit BU...B) avec les tensions d'alimentations requises. Le premier module de
périphérie 24 V CC à droite de la CPU/du module d'interface doit se trouver sur une
BaseUnit BU...D claire. Exception : si vous enfichez un module de périphérie CA ou un
AI Energy Meter comme premier module de périphérie, la première BaseUnit dans le
montage de l'ET 200SP peut être une BaseUnit foncée. Vous devez alors utiliser une CPU
ou un IM 155-6 (à partir de V3.0).
Si vous placez une autre BaseUnit BU...D après une BaseUnit BU...B, vous interrompez les
barres d'alimentation et AUX et ouvrez simultanément un nouveau groupe de potentiel. Vous
pouvez ainsi organiser les tensions d'alimentation par groupes.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 33
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

Barre AUX (barre AUX(iliary))


Les BaseUnit comportant des bornes AUX supplémentaires (par ex. BU15-P16+A10+2D)
permettent le branchement supplémentaire d'un potentiel (jusqu'à la tension d'alimentation
maximale du module) que vous pouvez appliquer via la barre AUX.
Vous pouvez utiliser la barre AUX comme vous le souhaitez :
● comme barre pour conducteur de protection (les exigences de EN 60998-1 s'appliquent).
Pour que cette norme soit respectée, le groupe de potentiel correspondant ne doit pas
comporter plus de 8 modules de périphérie.
● pour une tension supplémentaire nécessaire

IMPORTANT
Barre AUX comme barre pour conducteur de protection
Si vous utilisez la barre AUX comme barre pour conducteur de protection, vous devez
monter les étiquettes de repérage couleur jaune-vert sur les bornes AUX et établir une
liaison vers le raccordement de conducteur de protection central de manière conforme à
cette fonction.
Si vous n'utilisez plus la barre AUX comme barre pour conducteur de protection, vous
devez retirer les étiquettes de repérage couleur jaune-vert et éliminer la liaison avec le
raccordement de conducteur de protection central.

Les caractéristiques de la barre AUX sont les suivantes :


● charge de courant maximale admissible (jusqu'à une température ambiante de 60 °C) :
10 A
● tension admissible : selon le type de BaseUnit (voir manuel de la BaseUnit
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59753521))

Système de périphérie décentralisée


34 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

Barre de potentiel auto-assemblée


Vous devez amener l'alimentation L+ via la BaseUnit BU...D.
Chaque BaseUnit BU...B permet d'accéder à la tension d'alimentation L+ via des bornes
(rouge/bleu).

Fonctionnement

① CPU/module d'interface ⑨ Barres de potentiel auto-assemblées


P1/P2
② BaseUnit BU...D ⑩ Barre AUX
③ BaseUnit BU...B ⑪ Tension d'alimentation L+ (3)
④ Groupe de potentiel 1 ⑫ Tension supplémentaire nécessaire
⑤ Groupe de potentiel 2 ⑬ Tension d'alimentation L+ (2)
⑥ Groupe de potentiel 3 ⑭ Conducteur de protection
⑦ Bus interne ⑮ Tension d'alimentation L+ (1)
⑧ Module serveur ⑯ Tension d'alimentation 1L+

Figure 3-3 Placement de la BaseUnit

Raccordement de potentiels différents sur la barre AUX

Remarque
Si à l'intérieur d'une station ET 200SP, vous appliquez des potentiels différents sur la barre
d'alimentation ou la barre AUX, vous devez séparer les groupes de potentiel par une
BaseUnit BU...D.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 35
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

3.3.2 Formation de groupes de potentiel avec des modules de périphérie CA

Introduction
Pour raccorder des capteurs et actionneurs à une tension alternative de 24 à 230 V CA,
vous avez besoin des modules de périphérie CA de l'ET 200SP.

Conditions
BaseUnit BU20-P12+A0+4B (BU de type B1) et
● Module d'entrée TOR DI 4x120..230VAC ST
● Module de sortie TOR DQ 4x24..230VAC/2A ST

Système de périphérie décentralisée


36 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

Fonctionnement
Vous raccordez la tension alternative requise pour les modules de périphérie CA
directement aux BaseUnits BU20-P12+A0+4B (bornes 1L, 2L/1N, 2N). Vous enfichez les
modules de périphérie CA sur les BaseUnits.

Remarque
Placement des BaseUnits pour modules de périphérie CA
Lorsque le premier module de l'ET 200SP est un module de périphérie CA, vous pouvez
monter une BaseUnit BU20-P12+A0+4B comme première BaseUnit à droite de la CPU/du
module d'inteface.
Vous devez alors utiliser une CPU ou un IM 155-6 (à partir de V3.0).
• Les BaseUnits BU20-P12+A0+4B ne surveillent pas la tension alternative raccordée.
Observez les indications concernant la limitation de la surtension et de la puissance dans
les manuels des modules de périphérie CA.
• Tenez compte du type de la BaseUnit lors de la configuration.

① CPU/module d'interface
② Groupe de potentiel 24 V CC
③ BaseUnits avec modules de périphérie CC
④ BaseUnits BU 20-P12+A0+4B avec modules de périphérie CA
⑤ Tension continue
⑥ Tension alternative

Figure 3-4 Placement des BaseUnits pour les modules de périphérie CA

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 37
Planification de l'utilisation
3.3 Constitution de groupes de potentiel

3.3.3 Former des groupes de potentiel avec des modules de sécurité

Introduction
Vous pouvez configurer des systèmes de périphérie décentralisée ET 200SP avec des
modules de sécurité et des modules non de sécurité. Dans ce chapitre, la configuration
mixte avec des modules de sécurité et non de sécurité est illustrée par un exemple.

Exemple de configuration pour ET 200SP avec modules de sécurité et non de sécurité


En principe, il n'est pas nécessaire d'utiliser des modules de sécurité et non de sécurité dans
des groupes de potentiel séparés. Vous pouvez répartir et monter les modules dans des
groupes de potentiel de sécurité et dans des groupes de potentiel non de sécurité.
La figure suivante montre un exemple de montage avec des modules de sécurité et non de
sécurité dans un système de périphérie décentralisée ET 200SP.

① Module d'interface IM 155-6 PN HF


② Module F
③ Module non de sécurité
④ Module de puissance F-PM-E 24VDC/8A PPM ST
⑤ Groupes de potentiel de sécurité et non de sécurité mélangés avec les BaseUnit BU15..D et
BU15..B.
Vous atteignez SIL3/cat.4/PLe pour les modules de sécurité.
⑥ Groupe de potentiel non de sécurité avec les BaseUnit BU15..D et BU15..B
⑦ Groupe de potentiel de sécurité avec BaseUnit BU20..D et BU15..B.
Il est possible d'atteindre SIL2/cat.3/PLd en désactivant la barre de potentiel auto-assemblée
et donc les modules non de sécurité.
⑧ Module serveur
⑨ Barres de potentiel auto-assemblées P1/P2

Figure 3-5 Exemple de configuration d'un ET 200SP avec modules de sécurité

Système de périphérie décentralisée


38 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Planification de l'utilisation
3.4 Exemples de configuration de groupes de potentiel

3.4 Exemples de configuration de groupes de potentiel

Exemples de configuration avec des BaseUnit

Tableau 3- 3 Exemples de configuration avec des BaseUnit

BaseUnit Configuration
BU15-P16+A0+2D
BU15-P16+A0+2B

BU15-P16+A0+2D
BU15-P16+A0+2B
BU20-P12+A0+0B

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 39
Planification de l'utilisation
3.4 Exemples de configuration de groupes de potentiel

BaseUnit Configuration
BU15-P16+A10+2D
BU15-P16+A10+2B

Système de périphérie décentralisée


40 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage 4
4.1 Notions fondamentales

Introduction
Tous les modules du système de périphérie décentralisée ET 200SP sont des équipements
ouverts. Cela signifie que vous ne pouvez installer le système de périphérie décentralisée
ET 200SP que dans des boîtiers, des armoires ou des locaux électriques et dans un
environnement sec. Ces châssis, armoires ou locaux électriques ne doivent être accessibles
qu'à l'aide d'une clé ou d'un outil. L'accès ne doit être possible que pour le personnel formé
ou autorisé.

Lieu de montage
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP doit être monté dans une
enveloppe/armoire appropriée avec une résistance mécanique et une protection contre le
feu suffisantes et au moins l'indice de protection IP54 selon EN 60529. Les conditions
ambiantes pour l'exploitation des appareils doivent être prises en considération.

Position de montage
Vous pouvez monter le système de périphérie décentralisée ET 200SP dans les positions de
votre choix. Le montage privilégié est le montage à l'horizontale contre un mur vertical. Dans
certaines positions de montage, des restrictions de la température ambiante sont possibles.
Pour plus d'informations, reportez-vous au chapitre Conditions ambiantes mécaniques et
climatiques (Page 243).

Système de périphérie décentralisée


41 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.1 Notions fondamentales

Profilé support
Montez le système de périphérie décentralisée ET 200SP sur un profilé support selon
EN 60715 (35 × 7,5 mm ou 35 × 15 mm).
Vous devez mettre le profilé support à la terre séparément dans l'armoire électrique.
Exception : si le profilé support est monté sur des plaques de montage mises à la terre et
galvanisées, il n'est pas nécessaire d'effectuer une mise à la terre séparée du profilé
support.

Remarque
Si le système de périphérie décentralisée ET 200SP est soumis à des contraintes de chocs
et de vibrations pendant son utilisation, montez une fixation mécanique sur le profilé support
(par ex. borne de mise à la terre 8WA1010-1PH01) aux deux extrémités de l'ET 200SP.
Cette mesure permet d'éviter un glissement latéral du système de périphérie décentralisée
ET 200SP.

Remarque
Si le système de périphérie décentralisée ET 200SP est fortement exposé aux vibrations et
aux chocs, nous recommandons de visser le profilé support à la surface de fixation tous les
200 mm.

Les qualités de surface suivantes conviennent au profilé support :


● acier en bande selon la norme EN 60715, annexe A, ou
● acier en bande galvanisé. Nous vous recommandons à cet effet les profilés support
mentionnés au chapitre Accessoires/pièces de rechange (Page 249).

Remarque
Si vous utilisez des profilés supports d'autres fabricants, veillez à ce qu'ils possèdent les
propriétés requises par vos conditions ambiantes.

Système de périphérie décentralisée


42 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.1 Notions fondamentales

Distances minimales
La figure suivante montre les distances minimales à respecter lors du montage ou du
démontage du système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Figure 4-1 Distances minimales

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 43
Montage
4.1 Notions fondamentales

Règles de montage
Tenez compte des règles suivantes :
● Le montage commence à gauche par la CPU/le module d'interface.
● Après la CPU/le module d'interface ou au début de chaque groupe de potentiel se trouve
une BaseUnit BU..D claire avec arrivée de la tension d'alimentation L+.
Lorsque vous enfichez un module de périphérie CA ou un AI Energy Meter comme
premier module de périphérie, la première BaseUnit du système de périphérie
décentralisée ET 200SP peut être une BaseUnit foncée. Vous devez alors utiliser une
CPU ou un IM 155-6 (à partir de V3.0).
● Les BaseUnits BU..B suivent (avec une boîte à bornes foncée) sont montées ensuite.
● Les modules de périphérie appropriés peuvent s'enficher sur les BaseUnits. Vous
trouverez les combinaisons correctes de BaseUnit et de modules de périphérie au
chapitre Sélection de la BaseUnit appropriée (Page 27)
● Le module serveur termine le système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Remarque
Montez le système de périphérie décentralisée ET 200SP uniquement après avoir coupé la
tension d'alimentation.

Ce qui suit s'applique aux modules de sécurité ET 200SP :

ATTENTION
Protection contre les salissures conductrices
Compte tenu des conditions ambiantes, il faut protéger les appareils contre les salissures
conductrices.
Pour ce faire, vous pouvez entre autres encastrer les appareils dans une armoire électrique
à indice de protection approprié.

Système de périphérie décentralisée


44 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.2 Montage de la CPU/du module d'interface

4.2 Montage de la CPU/du module d'interface

Introduction
La CPU/le module d'interface relie le système de périphérie décentralisée ET 200SP au bus
de terrain et échange les données entre l'automate de niveau supérieur et les modules de
périphérie.

Condition
Le profilé support est monté.

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm (seulement pour monter ou démonter l'adaptateur de bus)

Montage de la CPU/du module d'interface


Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour monter la CPU/le module d'interface :
1. Accrochez la CPU/le module d'interface dans le profilé support.
2. Faites pivoter la CPU/le module d'interface vers l'arrière jusqu'à ce que vous entendiez le
déverrouillage du profilé support s'enclencher.

Figure 4-2 Montage de la CPU/du module d'interface

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 45
Montage
4.2 Montage de la CPU/du module d'interface

Démontage de la CPU/du module d'interface


La CPU/le module d'interface est câblé et des BaseUnits se trouvent à sa droite.
Procédez de la manière suivante pour démonter la CPU/le module d'interface :
1. Coupez la tension d'alimentation sur la CPU/le module d'interface. Débrochez le
connecteur 24 V CC de la CPU / du module d'interface.
2. Actionnez le déverrouillage du profilé support sur la première BaseUnit. Poussez
simultanément la CPU/le module d'interface parallèlement vers la gauche jusqu'à ce qu'il
se détache du reste de l'assemblage de modules.
Remarque : le déverrouillage du profilé support se trouve au-dessus de la CPU/du
module d'interface ou de la BaseUnit.
3. Tout en maintenant le déverrouillage du profilé support enfoncé sur la CPU/le module
d'interface, faites pivoter la CPU/le module d'interface pour la/le dégager du profilé
support.

Remarque
Il n'est pas nécessaire de démonter le BusAdapter de la CPU/du module d'interface.

Système de périphérie décentralisée


46 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.3 Montage du module de communication CM DP

4.3 Montage du module de communication CM DP

Introduction
Pour utiliser la CPU avec maître DP ou esclave DP, vous aurez besoin du module de
communication CM DP.

Conditions
● Le profilé support est monté.
● La CPU est montée.

Montage du module de communication CM DP


Pour monter le module de communication CM DP, procédez comme suit :
1. Accrochez le CM DP à droite de la CPU.
2. Faites pivoter le CM DP vers l'arrière jusqu'à ce que vous entendiez le déverrouillage du
profilé support s'enclencher.
3. Poussez le CM DP vers la gauche jusqu'à ce que vous l'entendiez s'enclencher sur la
CPU.

Figure 4-3 Montage du CM DP

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 47
Montage
4.3 Montage du module de communication CM DP

Démontage du CM DP
La CPU et le CM DP sont câblés et des BaseUnits se trouvent à leur droite.
Procédez de la manière suivante pour démonter le module de communication CM DP :
1. Coupez la tension d'alimentation sur la CPU.
2. Actionnez le déverrouillage du profilé support sur la première BaseUnit et poussez
simultanément la CPU et le CM DP parallèlement vers la gauche jusqu'à ce qu'ils se
détachent du reste de l'assemblage de modules (espace libre env. 16 mm).
3. Actionnez le déverrouillage du profilé support sur le CM DP et poussez-le vers la droite
jusqu'à ce qu'il se détache de la CPU (espace libre env. 8 mm).
4. Tout en maintenant le déverrouillage du profilé support enfoncé sur le CM DP, faites
pivoter le CM DP pour le dégager du profilé support.

Remarque
Il n'est pas nécessaire de démonter le connecteur de bus du CM DP, sauf si vous devez
remplacer le CM DP.

Système de périphérie décentralisée


48 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.4 Montage des BaseUnits

4.4 Montage des BaseUnits

Introduction
Les BaseUnits servent à la connexion électromécanique des différents composants
ET 200SP. Elles fournissent en outre les bornes pour le raccordement de capteurs,
actionneurs et autres appareils externes.

Conditions
Le profilé support est monté.

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm (seulement pour le démontage de la boîte à bornes et de l'élément de
codage)

Montage de la BaseUnit
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour monter une BaseUnit :
1. Accrochez la BaseUnit sur le profilé support.
2. Faites pivoter la BaseUnit vers l'arrière jusqu'à ce que vous l'entendiez s'enclencher sur
le profilé support.
3. Poussez la BaseUnit parallèlement vers la gauche jusqu'à ce que vous l'entendiez
s'enclencher sur la CPU/le module d'interface précédent(e) ou la BaseUnit.

Figure 4-4 Montage de la BaseUnit

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 49
Montage
4.4 Montage des BaseUnits

Démontage de la BaseUnit
Procédez de la manière suivante pour démonter une BaseUnit :
La BaseUnit est câblée, et à droite et à gauche se trouvent d'autres BaseUnits.
Pour démonter une BaseUnit déterminée, poussez les modules voisins. Dès qu'un espace
libre de 8 mm environ la sépare des BaseUnits voisines, vous pouvez démonter la BaseUnit.

Remarque
Vous pouvez remplacer la boîte à bornes sans démonter la BaseUnit. Voir chapitre
Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit (Page 215).

Procédez de la manière suivante pour démonter une BaseUnit :


1. Coupez la tension d'alimentation sur la BaseUnit.
2. Défaites le câblage de la BaseUnit (avec un tournevis 3 à 3,5 mm).
3. Démontage par la droite :
Enfoncez le déverrouillage du profilé support sur la BaseUnit correspondante. Poussez la
BaseUnit parallèlement vers la droite et faites-la pivoter pour la dégager du profilé
support tout en maintenant le déverrouillage du profilé support enfoncé.
Démontage par la gauche :
Enfoncez le déverrouillage du profilé-support sur la BaseUnit correspondante et la
BaseUnit se trouvant à sa droite. Poussez la BaseUnit parallèlement vers la gauche et
faites-la pivoter pour la faire sortir du profilé-support, le déverrouillage du profilé-support
étant enfoncé.
Remarque : le déverrouillage du profilé support se trouve au-dessus de la BaseUnit.

Figure 4-5 Démontage de la BaseUnit (démontage par la droite)

Système de périphérie décentralisée


50 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Montage
4.5 Montage du module serveur

4.5 Montage du module serveur

Introduction
Le module serveur à l'extrémité droite du montage ou de la rangée termine le système de
périphérie décentralisée ET 200SP.

Condition
La dernière BaseUnit est installée.

Montage du module serveur


Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour monter un module serveur :
1. Accrochez le module serveur sur le profilé support à droite de la dernière BaseUnit.
2. Faites pivoter le module serveur vers l'arrière sur le profilé support.
3. Poussez le module serveur parallèlement vers la gauche jusqu'à ce que vous l'entendiez
s'enclencher sur la BaseUnit précédente.

Figure 4-6 Montage du module serveur

Démontage du module serveur


Procédez de la manière suivante pour démonter un module serveur :
1. Enfoncez le déverrouillage du profilé support sur le module serveur.
2. Poussez le module serveur parallèlement vers la droite.
3. Faites pivoter le module serveur pour le dégager du profilé support tout en maintenant le
déverrouillage du profilé support enfoncé.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 51
Raccordement 5
5.1 Règles et prescriptions pour l'exploitation

Introduction
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP faisant partie intégrante d'installations ou
systèmes, il est nécessaire de respecter les règles et instructions particulières au domaine
d'application.
Ce chapitre donne un aperçu des règles les plus importantes que vous devez observer pour
intégrer le système de périphérie décentralisée ET 200SP dans une installation ou un
système.

Cas d'utilisation spécifique


Respectez les conditions de sécurité et de prévention des accidents pour les cas
d'application spécifiques, p.ex. les directives Machines.

Dispositifs d'arrêt d'urgence


Les dispositifs d'arrêt d'urgence conformes à CEI 60204 (correspond à DIN VDE 0113)
doivent rester efficaces dans tous les modes de fonctionnement de l'installation ou du
système.

Exclure des états dangereux de l'installation


Aucun état de fonctionnement dangereux ne doit survenir lorsque
● l'installation se remet en route après un creux ou une coupure de tension.
● la communication sur le bus est reprise après une perturbation.
Le cas échéant, il faut forcer l'arrêt d'urgence !
Après le déverrouillage de l'arrêt d'urgence, aucun démarrage incontrôlé ou indéfini ne doit
se produire.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 52
Raccordement
5.1 Règles et prescriptions pour l'exploitation

Tension réseau
Les points à observer pour la tension réseau sont décrits ci-après (voir chapitre Indications
sur l'isolation, la classe de protection, le degré de protection et la tension nominale
(Page 245)) :
● Pour les installations ou les systèmes fixes sans sectionneur omnipolaire, il faut que
l'installation du bâtiment comporte un dispositif de sectionnement d'alimentation
(omnipolaire).
● Pour les unités d'alimentation externes, la plage de tension nominale réglée doit
correspondre à la tension secteur locale.
● Pour tous les circuits électriques du système de périphérie décentralisée ET 200SP, les
fluctuations/écarts de la tension secteur par rapport à la valeur nominale doivent se
trouver à l'intérieur de la tolérance admissible.

Alimentation 24 V CC
Les points suivants sont à respecter concernant l'alimentation 24 V CC :
● Pour les bâtiments : s'il existe un danger de surtension, vous devez prévoir des mesures
de protection extérieure contre la foudre (par ex. des éléments parafoudre).
● Pour les câbles d'alimentation 24 V CC et les lignes de signaux : s'il existe un danger de
surtension, vous devez prévoir des mesures de protection intérieure contre la foudre (par
ex. des éléments parafoudre, voir chapitre Accessoires/pièces de rechange (Page 249)).
● Pour l'alimentation CC 24 V : Veillez à la présence d'une séparation (électrique) sûre et
d'un câblage distinct ou d'une isolation accrue de la très basse tension (TBTS/TBTP) vers
les circuits électriques avec des potentiels dangereux selon la norme CEI 60364-4-41.

Protection contre les influences électriques externes


Voici les points à respecter pour se protéger des influences électriques ou des défauts :
● Veillez, pour toutes les installations comportant un système de périphérie décentralisée
ET 200SP, à ce que l'installation de dérivation des perturbations électromagnétiques soit
reliée à un conducteur de protection de section suffisante.
● Pour les câbles d'alimentation, de signaux et de bus, vous devez veiller à ce que la pose
des câbles et l'installation soient correctes.
● Pour les câbles de signaux et de bus, vous devez veiller à ce que des ruptures de câbles
ou d'âmes ou un court-circuit transversal ne puissent pas provoquer la mise dans un état
indéfini de l'installation ou du système.

Renvoi
Vous trouverez plus d'informations dans la description fonctionnelle Montage sans
perturbation des automates (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193566).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 53
Raccordement
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des modules de sécurité

5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de


l'ET 200SP avec des modules de sécurité

5.2.1 Très basse tension fonctionnelle de sécurité pour modules de sécurité

ATTENTION

Les modules de sécurité doivent être utilisés avec une très basse tension fonctionnelle de
sécurité (TBTS, TBTP).
Vous trouverez de plus amples informations sur la très basse tension fonctionnelle de
sécurité dans les fiches techniques des alimentations mises en œuvre.
Les modules de sécurité fonctionnent avec la tension nominale 24 V CC. La plage de
tolérance est de 19,2 V CC à 28,8 V CC.
Dans la plage de surtension de 32 V CC à 36 V CC, les modules F réagissent de façon
sécurisée et les entrées et les sorties sont passivées. En cas de surtension supérieure à 36
V CC les modules F sont en permanence hors tension.
Utilisez un bloc secteur qui ne dépasse pas Um = 36 V CC en cas de défaillance. Tenez
compte des informations dans les données techniques relatives à la protection contre les
surtensions dans le cas d'un défaut interne. Ou prenez les mesures nécessaires limitant la
tension, p. ex. l'utilisation d'un appareil de protection contre les surtensions.
Tous les composants du système qui sont en mesure de fournir une énergie électrique
sous une forme quelconque doivent remplir cette condition.
Tout autre circuit utilisé dans le système (24 V CC) doit posséder une très basse tension
fonctionnelle de sécurité (TBTS, TBTP). Veuillez vous reporter aux fiches techniques
correspondantes ou contacter le fabricant.
Tenez également compte du fait que des capteurs et actionneurs à alimentation externe
peuvent être connectés aux modules F. Vérifiez ici aussi que leur alimentation soit en très
basse tension fonctionnelle de sécurité. Même en cas de défaut, le signal de processus
d'un module TOR 24 V CC ne doit pas dépasser une tension de défaut de Um.

ATTENTION

Même en cas de défaut, la différence de potentiel admissible entre l'alimentation du module


d'interface (tension du bus) et la tension de charge ne doit pas être dépassée.
Ceci peut être réalisé en créant une connexion galvanique externe par exemple. De cette
manière, même en cas d'écart de potentiel, on n'observe aucune addition de tension des
différentes sources et la tension de défaut Um n'est pas dépassée.

Système de périphérie décentralisée


54 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des modules de sécurité

Exigences pour les alimentations afin de garantir le respect de la recommandation NAMUR

Remarque
Pour respecter la recommandation NAMUR NE 21, CEI 61131-2 et EN 298 utilisez
exclusivement des blocs secteur/blocs d'alimentation (230 V CA → 24 V CC) équipés d'un
système de maintien du courant d'au moins 20 ms. Des informations sur les alimentations
sont en permanence actualisées sur Internet (https://mall.industry.siemens.com).
Ces exigences s'appliquent bien entendu également aux blocs secteur/blocs d'alimentation
qui ne sont pas fabriqués en technologie modulaire ET 200SP ou S7-300-/400-/1500.

5.2.2 Exigences relatives aux capteurs et aux actionneurs pour les modules de
sécurité

Exigences générales pour les capteurs et actionneurs


Tenir compte de l'avertissement important suivant dans le cadre de l'utilisation sécurisée de
capteurs et d'actionneurs :

ATTENTION

Tenez compte du fait qu'une importante responsabilité de sécurité pèse sur la mise en
œuvre des capteurs et actionneurs. Sachez également qu'en règle générale, les capteurs
et actionneurs ne peuvent pas supporter des intervalles de test de 20 ans conformément à
la norme CEI 61508:2010 sans perdre nettement en sécurité.
La probabilité de défauts dangereux ou le taux de défauts dangereux d'une fonction de
sécurité doit respecter une limite supérieure dépendante du niveau SIL. Les valeurs
atteintes pour les modules F sont données sous "Grandeurs caractéristiques de sécurité"
dans les caractéristiques techniques des modules F.
Pour atteindre la classe de sécurité correcte, vous devez utiliser des capteurs et
actionneurs de la catégorie correspondante.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 55
Raccordement
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des modules de sécurité

Exigences supplémentaires pour les capteurs


Règle générale : Pour atteindre SIL3/cat.3/PLe, un capteur monovoie est suffisant.
Toutefois, pour atteindre SIL3/cat.3/PLe avec un capteur monovoie, il faut que ce capteur
atteigne lui-même SIL3/cat.3/PLe, vu que dans le cas contraire, ce niveau de sécurité ne
peut être atteint que si les capteurs sont raccordés sur deux voies.
Pour atteindre SIL3/cat.4/PLe, vous devez raccorder les capteurs sur deux voies.

ATTENTION

Pour les modules d'entrée de sécurité, la valeur "0" est transmise à la F-CPU après la
détection d'erreurs. Vous devez donc veiller à ce que les capteurs soient réalisés de telle
sorte que la réaction de sécurité du programme de sécurité soit atteinte avec l'état "0" du
capteur.
Exemple : un capteur d'arrêt d'urgence doit produire dans son programme de sécurité
l'arrêt de l'actionneur concerné avec l'état "0" (bouton d'arrêt d'urgence enfoncé).

Exigences relatives à la durée des signaux du capteur

ATTENTION

Veillez à respecter les exigences suivantes relatives aux signaux de capteur :


• Afin de garantir l'acquisition correcte des signaux du capteur par les modules F avec
entrées, vous devez vous assurer que les signaux du capteur possèdent une durée
minimale donnée.
• Afin de détecter de manière certaine les impulsions, le temps entre deux changements
de signaux (durée d'impulsion) doit être supérieur au temps de surveillance PROFIsafe.

Acquisition sûre avec les modules d'entrées F


La durée minimale des signaux de capteur pour les modules d'entrées F dépend du retard à
l'entrée paramétré, des paramètres du test de court-circuit des alimentations du capteur et
du comportement de discordance paramétré en cas d'exploitation 1oo2 (1de2). Le signal doit
être supérieur au temps de réaction maximal du cas d'application paramétré. Les
informations relatives au calcul du temps de réaction maximal sont fournies au chapitre
"Temps de réaction" du module F respectif.
La fréquence de commutation maximale admissible des signaux du capteur résulte des
durées minimales.

Système de périphérie décentralisée


56 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des modules de sécurité

Exigences supplémentaires sur les actionneurs


Les modules de sortie de sécurité testent les sorties à des intervalles réguliers. Le module F
désactive pour cela brièvement les sorties activées et active brièvement les sorties
éventuellement désactivées. Vous pouvez paramétrer la durée maximale des impulsions de
test (période de désactivation et période d'activation).
Des actionneurs à réaction rapide risquent donc d'être brièvement désactivés ou activés
pendant le test. Si votre processus ne le tolère pas, paramétrez alors la durée d'impulsion du
test avec activation ou du test avec désactivation en conséquence ou utilisez des
actionneurs ayant une inertie suffisante.

ATTENTION

Si les actionneurs commutent des tensions supérieures à 24 V CC (p. ex. 230 V CC), il faut
garantir une séparation galvanique sûre entre les sorties d'un module de sortie de sécurité
et les pièces conduisant la tension supérieure (selon la norme CEI 60664-1).
C'est en général le cas avec les relais et les contacteurs. Il faut y veiller particulièrement
avec les dispositifs de commutation à semi-conducteurs.

Caractéristiques techniques des capteurs et actionneurs


Informez-vous également sur les caractéristiques techniques pour la sélection des capteurs
et des actionneurs, dans les manuels des modules de sécurité.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 57
Raccordement
5.2 Règles et prescriptions supplémentaires sur l'exploitation de l'ET 200SP avec des modules de sécurité

5.2.3 Diaphonie des signaux d'entrée et de sortie TOR

Lors du regroupement de signaux de sortie TOR de sécurité et de signaux d'entrées TOR de


sécurité dans un même câble, des erreurs de relecture sont possibles au niveau des
modules F-DQ et F-PM-E.
Cause : diaphonie capacitive
Pendant le test de configuration binaire des sorties ou de l'alimentation de capteur des
entrées, le front de commutation très abrupt du pilote de sortie peut provoquer, en raison de
la capacité de couplage du câble, une diaphonie s'étendant sur d'autres voies de sortie ou
d'entrée non activées. On peut assister sur ces voies à une activation du circuit de relecture.
Un court-circuit est détecté, ce qui entraîne une désactivation de sécurité.
Solution :
● utiliser des câbles séparés pour les modules F-DI, les modules F-DQ et les modules
F-PM-E ou les modules DQ non de sécurité.
● utiliser des câbles séparés pour la voie F-DQ et les voies F-DI pour le module F-PM-E
● placer des bornes-relais ou des diodes dans les sorties
● désactiver le test d'alimentation du capteur si la classe de sécurité requise le permet.
Cause : diaphonie magnétique
Une charge inductive raccordée aux voies F-DQ peut provoquer le couplage d'un champ
magnétique puissant.
Solution :
● séparez localement les charges inductives ou bien blindez le champ magnétique.
● Paramétrer le temps de relecture à 50 ms ou plus.

Système de périphérie décentralisée


58 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.3 Utilisation de l'ET 200SP sur une alimentation reliée à la terre

5.3 Utilisation de l'ET 200SP sur une alimentation reliée à la terre

Introduction
Vous trouverez ci-après des informations sur la structure générale d'un système de
périphérie décentralisée ET 200SP raccordé à une alimentation mise à la terre (réseau TN-S
par ex.). Les sujets abordés ici sont les suivants :
● Organes d'arrêt, protection contre les courts-circuits et les surcharges selon CEI 60364
(correspond à DIN VDE 0100) et CEI 60204 (correspond à DIN VDE 0113).
● Alimentations externes et circuits de charge.

Alimentation mise à la terre


Pour les alimentations reliées à la terre (réseau TN-S), le conducteur neutre (N) et le
conducteur de protection (PE) sont reliés chacun à la terre. Les deux conducteurs
constituent une partie du concept de surtension. Si une installation est en service, le courant
circule à travers le conducteur neutre. Si une erreur survient, par exemple un simple défaut à
la terre entre un conducteur de tension et la terre, le courant circule à travers le conducteur
de protection.

Séparation électrique sûre (TBTS/TBTP selon CEI 60364-4-41)


Pour le fonctionnement du système de périphérie décentralisée ET 200SP, des unités
d'alimentation externes/modules d'alimentation avec séparation électrique sûre sont
nécessaires. Cette protection est dénommée TBTS (très basse tension de sécurité)/TBTP
(très basse tension de protection) selon CEI 60364-4-41.

Montage de l'ET 200SP avec un potentiel de référence non mis à la terre


Pour dériver les courants parasites, le potentiel de référence de la CPU/du module
d'interface et des BaseUnits BU15...D est relié en interne au profilé support (conducteur de
protection) par une combinaison RC (IM/CPU : R = 10 MΩ / C = 100 nF, BU15...D : R = 10
MΩ / C = 4 nF).
● Ce montage dérive les courants parasites à haute fréquence et empêche les charges
statiques.
● Il est toujours possible de monter le système de périphérie décentralisée ET 200SP sans
mise à la terre puisque le système de périphérie décentralisée ET 200SP n'a pas de
liaison à la terre fixe. L'alimentation/le module d'alimentation pour 24 V CC doit être
également sans mise à la terre et disposer d'une séparation galvanique.
Si vous voulez monter le système de périphérie décentralisée ET 200SP avec un potentiel
de référence relié à la terre, établissez une liaison galvanique entre la borne 1M de la
CPU/du module d'interface et le conducteur de protection.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 59
Raccordement
5.3 Utilisation de l'ET 200SP sur une alimentation reliée à la terre

Protection contre les courts-circuits et les surcharges


Différentes mesures pour la protection contre les courts-circuits et les surcharges sont
prescrites pour la construction d'une installation complète. La nature des composants et le
degré d'obligation des mesures de protection dépendent de la norme CEI (DIN VDE)
applicable pour votre montage. Le tableau fait référence à la figure suivante et compare les
prescriptions CEI (DIN VDE).

Tableau 5- 1 Composants et mesures de protection

Référence à la figure CEI 60364 (DIN VDE 0100) CEI 60204 (DIN VDE 0113)
Organe de coupure pour automate, ① Interrupteur général Sectionneur
capteurs et actionneurs
Protection contre les courts-circuits et ② Protection unipolaire des Si circuit de courant secon-
les surcharges : circuits daire mis à la terre : protec-
Par groupes pour capteurs de si- tion unipolaire ;
gnaux et actionneurs sinon : protection omnipo-
laire

Alimentation externe pour circuits de ② Séparation galvanique par Séparation galvanique par
charge CA avec plus de cinq appa- transformateur conseillée transformateur conseillée
reils électromagnétiques

Système de périphérie décentralisée


60 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.3 Utilisation de l'ET 200SP sur une alimentation reliée à la terre

ET 200SP dans la structure d'ensemble


La figure suivante montre le système de périphérie décentralisée ET 200SP dans la
structure d'ensemble (alimentation externe et système de mise à la terre) pour une
alimentation à partir d'un réseau TN-S.

① Interrupteur général
② Protection contre les courts-circuits et les surcharges
③ Alimentation externe (séparation galvanique)
Figure 5-1 ET 200SP dans la structure d'ensemble

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 61
Raccordement
5.4 Montage électrique de l'ET 200SP

5.4 Montage électrique de l'ET 200SP

Séparation galvanique

Relations de potentiel
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP présente une séparation galvanique entre
:
● les circuits de charge / le processus et toutes les autres parties du montage du système
de périphérie décentralisée ET 200SP
● les interfaces de communication de la CPU (PROFINET) ou du module d'interface
(PROFINET/PROFIBUS) et toutes les autres parties du montage
Les figures ci-après montrent les relations de potentiel entre le système de périphérie
décentralisée ET 200SP et la CPU et le module d'interface. Les figures ne représentent que
les composants les plus importants.

Figure 5-2 Relations de potentiel entre ET 200SP et CPU

Système de périphérie décentralisée


62 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.4 Montage électrique de l'ET 200SP

Figure 5-3 Relations de potentiel entre ET 200SP et module d'interface (en prenant l'IM 155-6 PN ST pour exemple)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 63
Raccordement
5.5 Règles de câblage

5.5 Règles de câblage

Règles de câblage

Règles de câblage pour... CPU/module d'interface (tension BaseUnit


d'alimentation) (borne push-in)
Sections de conducteur raccordables pour câbles 0,2 à 2,5 mm2
massifs AWG* : 24 à 13
Sections de conduc- sans embout 0,2 à 2,5 mm2
teur raccordables AWG* : 24 à 13 AWG* : 24 à 14
pour câbles souples
avec embout (avec man- 0,25 à 1,5 mm2** 0,14 à 1,5 mm2
chon en plastique)*** AWG* : 24 à 16 AWG* : 26 à 16
avec embout TWIN*** 0,5 à 1 mm2 0,5 à 0,75 mm2 (voir ci-dessous)
AWG* : 20 à 17 AWG* : 20 à 18
Longueur de dénudage des câbles 8 à 10 mm
Embout selon DIN 46228 avec manchon en plas- 8 et 10 mm de longueur
tique***

* AWG : American Wire Gauge


** Embouts sans manchon en plastique : 0,25 à 2,5 mm2/AWG : 24 à 13
*** Voir la remarque sur les embouts

Remarque
Embouts
Pour obtenir une liaison électrique durable, de qualité élevée et pouvant être soumises à des
forces de traction maximales, utilisez des sertissages à surface lisse, tels que les
sertissages à section rectangulaires ou trapézoïdales.
Etant donné la multitude des formes de sertissage utilisées dans l'industrie, nous pourrons
vous en recommander d'autres sur demande. Les formes de sertissage à nervures
prononcées ne sont pas adaptées.

Système de périphérie décentralisée


64 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.5 Règles de câblage

Embouts TWIN pour les câbles des bornes Push-in


En raison de l'encombrement des embouts TWIN avec une section de 0,75 mm2, veillez à ce
que l'angle de disposition des conducteurs soit correct lors du sertissage de l'embout TWIN
afin que les câbles soient disposés de façon optimale.

① Section de l'espace de serrage


② Sertissage des embouts TWIN selon l'angle correct

Figure 5-4 Embouts TWIN

Température de câble admissible

Remarque
Température de câble admissible
La température de câble minimale admissible doit être supérieure de 30 °C à la température
ambiante de l'ET 200SP (ainsi, pour une température ambiante de 60 °C, un câble de
raccordement doit être dimensionné pour une plage de température d'au moins 90 °C).
Vous devez définir d'autres types de raccordement éventuels ainsi que les exigences
concernant les matériaux sur la base des caractéristiques électriques des circuits que vous
utilisez et de l'environnement de votre installation.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 65
Raccordement
5.6 Câblage des BaseUnits

5.6 Câblage des BaseUnits


Introduction
Les BaseUnits relient le système de périphérie décentralisée ET 200SP au processus. Les
versions de BaseUnits suivantes sont disponibles :
● BaseUnits (avec boîte à bornes claire) pour ouvrir un groupe de potentiel : BU..D
● BaseUnits (avec boîte à bornes foncée) pour prolonger le groupe de potentiel : BU..B
● BaseUnits avec bornes AUX supplémentaires ou bornes supplémentaires : BU..+10..
● BaseUnits avec thermomètre à résistance intégré pour compenser la température de
soudure froide en cas de raccordement de thermocouples : BU..T

① Borne push-in
② Ressort de libération
③ Prise de mesure (pointe d'essai appropriée : diamètre 1 mm, longueur ≥ 10 mm, conforme
à la catégorie de tension autorisée)
④ Support pour le raccordement du blindage
Figure 5-5 Vue de la BaseUnit

Remarque
Le brochage de la BaseUnit dépend du module de périphérie enfiché. Vous trouverez
des informations sur les BaseUnit et les modules de périphérie dans les manuels
correspondants de ces appareils.
Le remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit est décrit au chapitre
Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit (Page 215).

Remarque
Désignations particulières des bornes dans les schémas de connexion et de principe des
modules de périphérie/BaseUnits
• RES : réserve. Ces bornes doivent rester non connectées en prévision d'extensions
futures.
• n.c. : non connectée. Ces bornes n'ont pas de fonction. Elles peuvent toutefois être
raccordées à des potentiels fixés spécifiques au module, par exemple pour
l'application de fils non utilisés.

Système de périphérie décentralisée


66 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.6 Câblage des BaseUnits

Conditions
● Les tensions d'alimentation sont désactivées.
● Respectez les règles de câblage.
● Des étiquettes de repérage couleur (Page 99) (en option) sont montées.

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Raccordement de conducteurs sans outil : unifilaire sans embout, multifils (âme à brins fins) avec
embout ou scellé par ultrasons
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez comme suit pour raccorder un câble sans outil :
1. Dénudez les câbles sur une longueur de 8 à 10 mm.
2. Seulement pour les câbles multifils :
scellez ou sertissez le câble avec des embouts.
3. Introduisez le câble dans la borne Push-in jusqu'à la butée.

Raccordement de conducteurs : multifils (âme à brins fins) sans embout, non confectionnés
Procédez comme suit pour raccorder un câble sans embout :
1. Dénudez les câbles sur une longueur de 8 à 10 mm.
2. Appuyez avec le tournevis dans le ressort de libération.
3. Introduisez le câble dans la borne Push-In jusqu'à la butée.
4. Retirez le tournevis du ressort de libération

Retrait des câbles


Exercez une pression avec le tournevis sur le ressort de libération de la borne jusqu'à la
butée et retirez le câble.

Remarque
Ne tirez pas sur le fil/câble en même temps que vous appuyez sur le ressort de libération.
Vous éviterez ainsi d'endommager la borne.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 67
Raccordement
5.7 Raccordement des blindages de câbles

5.7 Raccordement des blindages de câbles

Introduction
● Le raccordement du blindage sert à poser les blindages de cage (par ex. pour les
modules analogiques). Le raccordement de blindage conduit les courants parasites du
blindage du câble à la terre via le profilé support. Le raccordement des blindages à
l'entrée du câble dans l'armoire électrique n'est pas nécessaire.
● Vous fixez le raccordement du blindage à la BaseUnit.
● Le raccordement du blindage se compose d'un étrier de blindage et d'une borne de
blindage.
● Une fois monté, le raccordement du blindage est relié automatiquement à la terre
fonctionnelle FE du profilé support.

Conditions
● BaseUnit avec une largeur de 15 mm
● La borne de blindage est adaptée aux câbles de ∅ 7 mm max.

Figure 5-6 Borne de blindage

Outil nécessaire
● Outil de dénudage

Système de périphérie décentralisée


68 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.7 Raccordement des blindages de câbles

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez comme suit pour raccorder le blindage de câble :
1. Si c'est nécessaire, raccordez la tension d'alimentation L+ et M de la BaseUnit.
2. Enfoncez l'étrier de blindage par le haut dans le support jusqu'à ce qu'il s'enclenche.
3. Retirez le matériau d'isolation du câble au voisinage de la borne de blindage.
Raccordez le câble à la BaseUnit et placez le câble dans l'étrier de blindage.
4. Insérez la borne de blindage dans l'étrier de blindage.
5. Serrez la borne de blindage à 0,5 Nm environ.

① Support ⑤ Matériau d'isolation enlevé (sur env. 20 mm)


② Tension d'alimentation L+, M ⑥ Câble du capteur
③ Etrier de blindage ⑦ Borne de blindage
④ Languettes pour douilles plates
(6,3 × 0,8 mm)
Figure 5-7 Montage de l'étrier de blindage

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 69
Raccordement
5.8 Raccordement de la tension d'alimentation à la CPU/au module d'interface

5.8 Raccordement de la tension d'alimentation à la CPU/au module


d'interface

Introduction
La tension d'alimentation de la CPU/du module d'interface est appliquée au moyen d'un
connecteur 4 points se trouvant à l'avant de la CPU/du module d'interface.

Alimentation
Vous ne devez utiliser que des alimentations de type TBTS/SELV/PELV à très basse tension
de sécurité (≤ 28,8 V CC).

Raccordement pour la tension d'alimentation (X80)


Les connecteurs ont la signification suivante :

① Masse de la tension d'alimentation


② Masse de la tension d'alimentation pour raccordement en chaînage (valeur autorisée 10 A)
③ + 24 V CC de la tension d'alimentation pour raccordement en chaînage (valeur autorisée 10 A)
④ Ressort de libération
⑤ + 24 V CC de la tension d'alimentation
Pontage interne de 1L+ et 2L+ ainsi que de 1M et 2M.

Figure 5-8 Raccordement de la tension d'alimentation

La section de raccordement maximale est de 2,5 mm2. Il n'y a pas de décharge de traction.
Les connecteurs vous offrent la possibilité de raccorder en chaînage la tension
d'alimentation sans interruption même à l'état débroché.

Conditions
● Ne câblez les connecteurs qu'après avoir coupé la tension d'alimentation.
● Respectez les règles de câblage (Page 64).

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Système de périphérie décentralisée


70 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.8 Raccordement de la tension d'alimentation à la CPU/au module d'interface

Raccordement de conducteurs sans outil : unifilaire sans embout, multifils (âme à brins fins) avec
embout ou scellé par ultrasons
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez comme suit pour raccorder un câble sans outil :
1. Dénudez les câbles sur une longueur de 8 à 10 mm.
2. Seulement pour les câbles multifils :
scellez ou sertissez le câble avec des embouts.
3. Introduisez le câble dans la borne Push-in jusqu'à la butée.
4. Enfoncez le connecteur câblé dans le connecteur femelle du module d'interface.

Raccordement de conducteurs : multifils (âme à brins fins) sans embout, non confectionnés
Procédez comme suit pour raccorder un câble sans embout :
1. Dénudez les câbles sur une longueur de 8 à 10 mm.
2. Appuyez avec le tournevis dans le ressort de libération et introduisez le câble jusqu'à la
butée dans la borne Push-in.
3. Retirez le tournevis du ressort de libération
4. Insérez le connecteur câblé dans le connecteur femelle du module d'interface.

Retrait du câble
Appuyez avec le tournevis sur le ressort de libération jusqu'à la butée et retirez le câble.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 71
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9 Raccordement des interfaces de communication


Vous raccordez les interfaces de communication du système de périphérie décentralisée
ET 200SP soit au moyen de connecteurs standardisés, soit directement. Si vous voulez
confectionner vous-même les câbles de communication, vous trouverez le brochage dans
les manuels des modules correspondants. Veuillez tenir compte des instructions de montage
des connecteurs.

5.9.1 Raccordement de PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via


BusAdapter BA 2xRJ45

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO à la CPU/au module d'interface au moyen de l'adaptateur de
bus BusAdapter BA 2×RJ45. A cet effet, vous vissez l'adaptateur de bus BusAdapter
BA 2×RJ45 sur la CPU/le module d'interface et enfichez le câble de raccordement
PROFINET. Vous pouvez raccorder PROFINET en chaînage au moyen du commutateur à
2 ports intégré.

Figure 5-9 Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Accessoires nécessaires
Respectez les indications dans Guide d'installation PROFINET (http://www.profibus.com).

Montage du connecteur de bus


Montez le connecteur PROFINET selon les indications du Guide d'installation PROFINET
(http://www.profibus.com).

Système de périphérie décentralisée


72 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez comme suit pour raccorder PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via
l'adaptateur de bus BA 2xRJ45 :
1. Enfichez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 sur la CPU/le module d'interface.
2. Vissez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 à la CPU/au module d'interface (1 vis
avec couple de serrage de 0,2 Nm). Utilisez pour cela un tournevis à lame de
3 à 3,5 mm.
3. Enfichez le(s) connecteur(s) de bus RJ45 dans le port PROFINET de l'adaptateur de bus
BusAdapter BA 2×RJ45.

Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 monté

① CPU
② Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45
③ Câble de raccordement PROFINET
④ Module d'interface
Figure 5-10 Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 à la CPU/au module
d'interface

Remarque
Instructions de montage des modules avec interfaces PROFINET IO
Vous ne pouvez utiliser les modules avec interfaces PROFINET IO dans des réseaux LAN
(Local Area Networks) que si tous les abonnés raccordés disposent d'alimentations
TBTS/TBTP (ou sont protégés de manière équivalente).
Pour le couplage au WAN (Wide Area Network), prévoir un poste de transfert des données
garantissant cette sécurité.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 73
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.2 Raccordement de PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via


BusAdapter BA 2xFC

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO à la CPU/au module d'interface au moyen de l'adaptateur de
bus BusAdapter BA 2×FC. A cet effet, vous vissez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2xFC
avec le câble de raccordement PROFINET raccordé sur la CPU/le module d'interface. Vous
pouvez raccorder PROFINET en chaînage au moyen du commutateur à 2 ports intégré.

Figure 5-11 Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Accessoires nécessaires
● Si vous utilisez des câbles Fast Connect, nous vous conseillons l'Industrial Ethernet Fast
Connect Stripping Tool 6GK1901-1GA00) avec la cassette de lames verte (6GK1901-
1B...). Ainsi un dénudage rapide et sûr est garanti.
● Câbles Fast Connect (types recommandés) :
– IE FC TP Standard Cable GP 2x2 (6XV1840-2AH10)
– IE FC TP Trailing Cable 2x2 (6XV1840-3AH10)
– IE FC TP Marine Cable (6XV1840-4AH10)
– IE FC TP Flexible Cable GP 2x2 (6XV1870-2B)
– IE FC TP Trailing Cable 2x2 (6XV1870-2D)
– IE TP Torsion Cable 2x2 (6XV1870-2F)
– FC TP FRNC Cable GP (6XV1871-2F)
– IE FC TP Food Cable GP 2x2 (6XV1871-2L)
– IE FC TP Festoon Cable 2x2 (6XV1871-2S)
● Respectez les indications du Guide d'installation PROFINET (http://www.profibus.com).

Système de périphérie décentralisée


74 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez comme suit pour raccorder PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via
l'adaptateur de bus BA 2xFC :
1. Dénudez la gaine du câble de raccordement PROFINET de la manière suivante :

Figure 5-12 Câble de raccordement PROFINET

2. Repoussez le clip de fixation coulissant et ouvrez le couvercle de l'élément de


raccordement.
3. Rabattez le guide-fils vers le haut jusqu'à la butée.
4. Insérez les fils non dénudés du câble de raccordement PROFINET (conformément
audétrompage par couleur imprimé) dans le guide-fils jusqu'à la butée et enfoncez le
guide-fils fermement vers le bas jusqu'à la butée.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 75
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5. Fermez le couvercle de l'élément de raccordement et poussez le clip de fixation


coulissant vers l'avant jusqu'à la butée.
6. Enfichez et vissez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC à la CPU/au module
d'interface (1 vis avec couple de serrage de 0,2 Nm). Utilisez pour cela un tournevis à
lame de 3 à 3,5 mm.

① Clip de fixation coulissant ③ Etrier de blindage


② Guide-fils ④ Câble de raccordement PROFINET
Figure 5-13 Raccordement de l'adaptateur de bus PROFINET IO BusAdapter BA 2×FC à la CPU/au module d'interface

Système de périphérie décentralisée


76 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC monté

① CPU
② Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC
③ Câble de raccordement PROFINET
④ Elément de raccordement
⑤ Module d'interface

Figure 5-14 Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC à la CPU/au module


d'interface

Remarque
Instructions de montage des modules avec interfaces PROFINET IO
Vous ne pouvez utiliser les modules avec interfaces PROFINET IO dans des réseaux LAN
(Local Area Networks) que si tous les abonnés raccordés disposent d'alimentations
TBTS/TBTP (ou sont protégés de manière équivalente).
Pour le couplage au WAN (Wide Area Network), prévoir un poste de transfert des données
garantissant cette sécurité.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 77
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.3 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via


l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2xSCRJ

Introduction
Via l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ, vous raccordez PROFINET IO par fibres
optiques (FO) à la CPU/au module d'interface au moyen d'un connecteur SC RJ. Pour cela,
vissez le BusAdapter BA 2×SCRJ sur la CPU/le module d'interface et enfichez le connecteur
SC RJ. Vous pouvez raccorder PROFINET optiquement en chaînage au moyen du switch à
2 ports intégré.

Figure 5-15 Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Accessoires nécessaires
● Connecteur pour le raccordement de PROFINET : IE SC RJ POF Plug
● Fibre optique :
– IE POF Standard Cable (6XV1874-2A)
– IE POF Trailing Cable (6XV1874-2B)
– IE PCF Standard Cable (6XV1861-2A)
– IE PCF Trailing Cable (6XV1861-2C)
– IE PCF-GP (6XV1861-2D)

Système de périphérie décentralisée


78 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Conditions
● Prééquipez les câbles IE POF de connecteurs IE SC RJ POF Plug ou IE SC RJ PCF
Plug. Vous trouverez une description détaillée de la procédure dans les instructions de
montage Câbles POF Fibre Optic avec connecteurs IE SC RJ POF Plug (A5E00351141)
ou Câbles PCF Fibre Optic avec connecteurs IE SC RJ PCF Plug (A5E00835119).
● Lorsque vous posez les câbles en FO, veillez à ce que le rayon de courbure autorisé ne
soit pas dépassé :
– IE POF/PCF Standard Cable : 150 mm
– IE POF/PCF Trailing Cable : 60 mm
● Le câble en FO doit avoir les longueurs maximales suivantes :
– IE POF Standard Cable : 50 m
– IE POF Trailing Cable : 50 m
– IE PCF Standard Cable : 100 m
– IE PCF Trailing Cable : 100 m
– IE PCF-GI : 300 m
● Si la CPU/le module d'interface est la dernière station du réseau FO, vous devez
recouvrir l'interface FO non occupée d'un bouchon. A la livraison, les bouchons sont
placés sur les prises femelles PROFINET du BusAdapter.

Marche à suivre
Procédez comme suit pour raccorder PROFINET IO à la CPU/au module d'interface via
l'adaptateur de bus BA 2×SCRJ :
1. Enfichez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ sur la CPU/le module d'interface.
2. Vissez l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ à la CPU/au module d'interface (1 vis
avec couple de serrage de 0,2 Nm). Utilisez pour cela un tournevis à lame de
3 à 3,5 mm.
3. Retirez les bouchons des raccordements PROFINET.
4. Saisissez le connecteur préconfectionné par son boîtier et enfichez-le dans la prise
femelle PROFINET située sur l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ jusqu'à ce
que vous l'entendiez s'enclencher. Les connecteurs sont codés pour garantir un
raccordement sûr.

PRUDENCE
Danger pour les yeux
Ne regardez pas directement dans l'ouverture des diodes d'émission optiques. Le
faisceau lumineux pourrait être dangereux pour vos yeux.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 79
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ monté

① Module d'interface
② Adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ
③ Câble de raccordement de PROFINET (FO)

Figure 5-16 Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ au module d'interface

Réutilisation du câble à fibres optiques

Remarque
Si vous réutilisez des FO déjà utilisées, vous devez raccourcir les deux fils FO de la
longueur courbée puis remonter les connecteurs. Vous évitez ainsi des atténuations
provoquées par une nouvelle courbure des fils en FO et leur forte sollicitation.

Renvoi
Pour plus d'informations sur les directives de montage de FO, reportez-vous au manuel
Réseaux SIMATIC NET-PROFIBUS
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/35222591).

Système de périphérie décentralisée


80 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.4 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via


l'adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus BusAdapter
BA SCRJ/RJ45 :
● optiquement par fibres optiques (FO) avec un connecteur SC RJ (port 1) ou
● électriquement avec un connecteur standard RJ45 (port 2)
A cet effet, vous vissez l'adaptateur de bus BA SCRJ/RJ45 sur le module d'interface et vous
enfichez le connecteur SC RJ ou le connecteur RJ45.
Vous raccordez PROFINET IO en chaînage au moyen du commutateur à 2 ports intégré.
Vous pouvez utiliser chaque port de l'adaptateur de bus pour l'alimentation ou pour le
raccordement en chaînage. Le convertisseur de média intégré convertit automatiquement
les signaux.

① SCRJ fibre optique


② RJ45

Figure 5-17 Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45

Raccordement du connecteur SC RJ
Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
les conditions requises et la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO
au module d'interface via l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ (Page 78).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 81
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Raccordement du connecteur RJ45


Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via
l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 (Page 72).

Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45 monté

① Module d'interface
② Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45
③ Câble de raccordement PROFINET

Figure 5-18 Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/RJ45 au module d'interface

Système de périphérie décentralisée


82 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.5 Raccordement de PROFINET IO à la CPU / au module d'interface via


l'adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/FC

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus BA SCRJ/FC :
● optiquement par fibres optiques (FO) avec un connecteur SC RJ (port 1) ou
● électriquement avec raccordement direct du câble de bus Fast Connect (port 2)
A cet effet, vous vissez l'adaptateur de bus BA SCRJ/FC avec le câble de bus Fast Connect
raccordé sur le module d'interface et vous enfichez le connecteur SC RJ.
Vous raccordez PROFINET IO en chaînage au moyen du commutateur à 2 ports intégré.
Vous pouvez utiliser chaque port de l'adaptateur de bus pour l'alimentation ou pour le
raccordement en chaînage. Le convertisseur de média intégré convertit automatiquement
les signaux.

① SCRJ fibre optique


② FastConnect FC

Figure 5-19 Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/FC

Raccordement du connecteur SC RJ
Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
les conditions requises et la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO
au module d'interface via l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×SCRJ (Page 78).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 83
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Raccordement du câble de bus Fast Connect


Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via
l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC (Page 74).

Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/FC monté

① Module d'interface
② Adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/FC
③ Câble de raccordement PROFINET

Figure 5-20 Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA SCRJ/FC au module d'interface

Système de périphérie décentralisée


84 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.6 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus


BusAdapter BA 2xLC

Introduction
Par le biais du BusAdapter BA 2xLC, vous connectez PROFINET IO optiquement à une fibre
optique en fibre de verre via un connecteur LC au module d'interface. Pour cela, vissez le
BusAdapter BA 2xLC sur le module d'interface et enfichez le connecteur LC. Vous pouvez
raccorder PROFINET optiquement en chaînage au moyen du switch à 2 ports intégré.

Figure 5-21 BusAdapter BA 2xLC

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Accessoires nécessaires
● Si vous connectorisez le câble FC FO avec le connecteur IE FC FO LC Plug, nous vous
recommandons d'utiliser un FC FO Termination Kit (LC) (6GK1900-0RL00-0AA0). Le
FC FO Termination Kit (LC) vous permet de couper précisément la fibre de verre (cliver).

PRUDENCE
Clivage de la fibre de verre
• Portez des lunettes de protection lors de l'opération de clivage.
• Eliminez les restes de fibre dans un récipient à déchets adapté.

● Connecteur pour le raccordement de PROFINET : IE FC FO LC Plug (10 Plugs duplex :


6GK1900-1RB00-2AB0)
● Fibre optique :
– IE FC FO Standard Cable GP (62,5/200/230) (6XV1847-2A)
– IE FC FO Trailing Cable (62,5/200/230) (6XV1847-2C)
– IE FC FO Robust Cable (6XV1873-5Rxx)
– IE FC FO Standard Cable (6XV1873-3Axx)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 85
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Conditions
● Connectorisez les câbles IE FC FO avec les connecteurs IE FC FO LC Plug. Vous
trouverez des instructions détaillées dans les instructions de montage sur la
connectorisation de IE FC FO Cable avec le connecteur IE FC FO LC Plug
(A5E36312721).
● Lorsque vous posez les câbles en FO, veillez à ce que le rayon de courbure autorisé ne
soit pas dépassé :
– IE FC FO Standard Cable GP (62,5/200/230) : 70 mm
– IE FC FO Trailing Cable (62,5/200/230) (6XV1847-2C) : 88 mm
● Le câble en FO doit avoir les longueurs maximales suivantes :
– IE FC FO Standard Cable GP (62,5/200/230) : 2 km
– IE FC FO Trailing Cable (62,5/200/230) : 2 km
● Si le module d'interface est la dernière station du réseau FO, vous devez recouvrir
l'interface FO non occupée d'un bouchon. A la livraison, les bouchons sont placés sur les
prises femelles PROFINET du BusAdapter.

Système de périphérie décentralisée


86 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Marche à suivre
Procédez comme suit pour raccorder PROFINET IO au module d'interface via le BusAdapter
BA 2xLC :
1. Enfichez le BusAdapter BA 2xLC sur le module d'interface.
2. Vissez le BusAdapter BA 2xLC sur le module d'interface (1 vis avec un couple de serrage
de 0,2 Nm). Utilisez pour cela un tournevis à lame de 3 à 3,5 mm.
3. Retirez les bouchons des raccordements PROFINET.
4. Saisissez le connecteur préconfectionné par son boîtier et enfichez-le dans la prise
femelle PROFINET située sur le BusAdapter BA 2xLC jusqu'à ce que vous l'entendiez
s'enclencher. Les connecteurs sont codés pour garantir un raccordement sûr.

PRUDENCE
Danger pour les yeux
Ne regardez pas directement dans l'ouverture des diodes d'émission optiques. Le
faisceau lumineux pourrait être dangereux pour vos yeux.

BusAdapter BA 2xLC monté

① Module d'interface
② BusAdapter BA 2xLC
③ Câble de raccordement PROFINET fibre de verre

Figure 5-22 Raccordement du BusAdapter BA 2xLC au module d'interface

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 87
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Réutilisation du câble à fibres optiques

Remarque
Si vous réutilisez des FO déjà utilisées, vous devez raccourcir les deux fils FO de la
longueur courbée puis remonter les connecteurs. Vous évitez ainsi des atténuations
provoquées par une nouvelle courbure des fils en FO et leur forte sollicitation.

Renvoi
Pour plus d'informations sur les directives de montage pour FO, reportez-vous au manuel
Réseaux SIMATIC NET-PROFIBUS
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/35222591).

5.9.7 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus


BusAdapter BA LC/RJ45

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO au module d'interface via le BusAdapter BA LC/RJ45 :
● optiquement par fibre optique en fibre de verre avec un connecteur LC (port 1) ou
● électriquement avec un connecteur standard RJ45 (port 2)
Pour cela, vous vissez le BusAdapter BA LC/RJ45 sur le module d'interface et vous enfichez
le connecteur LC ou le connecteur RJ45.
Vous raccordez PROFINET IO en chaînage au moyen du commutateur à 2 ports intégré.
Vous pouvez utiliser chaque port de l'adaptateur de bus pour l'alimentation ou pour le
raccordement en chaînage. Le convertisseur de média intégré convertit automatiquement
les signaux.

① Fibre optique en fibre de verre LC


② RJ45

Figure 5-23 BusAdapter BA LC/RJ45

Système de périphérie décentralisée


88 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Raccordement du connecteur LC
Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
les conditions requises et la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO
au module d'interface via l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×LC (Page 85).

Raccordement du connecteur RJ45


Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via
l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×RJ45 (Page 72).

BusAdapter BA LC/RJ45 monté

① Module d'interface
② BusAdapter BA LC/RJ45
③ Câble de raccordement PROFINET

Figure 5-24 Raccordement du BusAdapter BA LC/RJ45 au module d'interface

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 89
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.8 Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via l'adaptateur de bus


BusAdapter BA LC/FC

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO au module d'interface via le BusAdapter BA LC/FC :
● optiquement par fibre optique en fibre de verre avec un connecteur LC (port 1) ou
● électriquement avec raccordement direct du câble de bus Fast Connect (port 2)
Pour cela, vous vissez le BusAdapter BA LC/FC avec le câble de bus Fast Connect raccordé
sur le module d'interface et vous enfichez le connecteur LC.
Vous raccordez PROFINET IO en chaînage au moyen du commutateur à 2 ports intégré.
Vous pouvez utiliser chaque port de l'adaptateur de bus pour l'alimentation ou pour le
raccordement en chaînage. Le convertisseur de média intégré convertit automatiquement
les signaux.

① Fibre optique en fibre de verre LC


② FastConnect FC

Figure 5-25 BusAdapter BA LC/FC

Raccordement du connecteur LC
Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
les conditions requises et la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO
au module d'interface via l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×LC (Page 85).

Raccordement du câble de bus Fast Connect


Vous trouverez plus d'informations sur les outils et les accessoires nécessaires ainsi que sur
la marche à suivre au chapitre Raccordement de PROFINET IO au module d'interface via
l'adaptateur de bus BusAdapter BA 2×FC (Page 74).

Système de périphérie décentralisée


90 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

BusAdapter BA LC/FC monté

① Module d'interface
② BusAdapter BA LC/FC
③ Câble de raccordement PROFINET

Figure 5-26 Raccordement du BusAdapter BA LC/FC au module d'interface

5.9.9 Raccordement de PROFINET IO (port P3) à la CPU

Introduction
Vous raccordez PROFINET IO (port P3) à la CPU directement au moyen du connecteur de
bus RJ45.

Accessoires nécessaires
● Attache-câble de largeur standard 2,5 mm ou 3,6 mm pour la décharge de traction
● Respectez les prescriptions du Guide d'installation PROFINET (http://www.profibus.com).

Montage du connecteur de bus


Montez le connecteur PROFINET selon les indications du Guide d'installation PROFINET
(http://www.profibus.com).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 91
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

Marche à suivre
Enfichez le connecteur de bus RJ45 dans la connexion PROFINET (port P3) de la CPU.

Remarque
Support de câble et décharge de traction
Si vous utilisez un connecteur de bus RJ45 FastConnect avec départ de câble coudé à 90°
(6GK1901-1BB20-2AA0), nous recommandons d'effectuer une décharge de traction pour le
câble de raccordement PROFINET. Vous aurez besoin pour cela d'un attache-câble de
largeur standard 2,5 mm ou 3,6 mm.
Utilisez-le pour fixer le câble de raccordement PROFINET, juste après sa sortie du
connecteur de bus, au support de câble prévu sur la CPU (en face avant, juste sous
l'interface PROFINET X1P3).

① CPU
② Câble de raccordement PROFINET
③ Décharge de traction (attache-câble)
④ Support de câble
⑤ Connecteur de bus RJ45 FastConnect avec départ de câble coudé à 90°
⑥ Connexion PROFINET (port P3)

Figure 5-27 Raccordement de PROFINET IO (port P3) à la CPU

Système de périphérie décentralisée


92 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.9 Raccordement des interfaces de communication

5.9.10 Raccordement de l'interface PROFIBUS DP au module d'interface/au module


de communication CM DP

Introduction
Vous raccordez PROFIBUS DP au module d'interface/au module de communication CM DP
au moyen du connecteur de bus (RS485).

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Marche à suivre
Procédez comme suit pour raccorder l'interface PROFIBUS DP au module d'interface/au
module de communication CM DP :
1. Branchez le câble PROFIBUS sur le connecteur de bus.
2. Enfichez le connecteur de bus dans la connexion PROFIBUS DP.
3. Serrez les vis de fixation du connecteur de bus (0,3 Nm).

① Module d'interface
② Connecteur de bus PROFIBUS FastConnect
③ Câble de raccordement PROFIBUS
④ Module de communication CM DP
Figure 5-28 Raccordement de PROFIBUS DP au module d'interface/au module de
communication CM DP

Renvoi
Pour plus d'informations sur le connecteur de bus PROFIBUS FastConnect, veuillez vous
référer à l'information produit correspondante sur Internet
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/58648998).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 93
Raccordement
5.10 Enfichage des modules de périphérie et des caches BU

5.10 Enfichage des modules de périphérie et des caches BU

Introduction
● Les modules de périphérie s'enfichent dans les BaseUnit. Ils sont à autodétrompage et à
détrompage de type.
● Les caches BU s'enfichent dans les BaseUnit dont les emplacements ne sont pas
occupés par des modules de périphérie.
Les caches BU possèdent un support pour l'étiquette de repérage sur leur face intérieure.
Lors d'une future extension de l'ET 200SP, retirez l'étiquette de repérage du support et
insérez-la sur le module de périphérie définitif.
Il n'est pas possible d'insérer une étiquette de repérage sur le cache BU.
Il existe deux versions :
– Cache BU de 15 mm de largeur
– Cache BU de 20 mm de largeur

Condition
Voir chapitre Sélection de la BaseUnit appropriée (Page 27).

Enfichage des modules de périphérie et des caches BU


Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Enfichez le module de périphérie ou le cache BU parallèlement dans la BaseUnit jusqu'à ce
que vous entendiez les deux verrouillages s'enclencher.

Figure 5-29 Enfichage des modules de périphérie ou des caches BU (module de périphérie pour
exemple)

Système de périphérie décentralisée


94 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

5.11 Marquage de l'ET 200SP

5.11.1 Marquages en usine

Introduction
Pour une meilleure orientation, l'ET 200SP est équipé de différents repérages dès l'usine qui
vous aident à configurer et raccorder les modules.

Marquages en usine
● Marquage de module
● Code couleur des classes de modules
– Modules d'entrées TOR : blanc
– Modules de sorties TOR : noir
– Modules d'entrées analogiques : bleu clair
– Module de sorties analogiques : bleu foncé
– Module technologique : turquoise
– Module de communication : gris clair
– Module spécial : vert menthe

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 95
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

● Code couleur du groupe de potentiel


– Ouverture du groupe de potentiel : boîte de bornes claire et déverrouillage du
profilé-support clair
– Transmission du groupe de potentiel : boîte à bornes foncée et déverrouillage du
profilé-support foncé
● Code couleur de l'ouvreur à ressort
– Bornes procédé : gris, blanc
– Bornes AUX : turquoise
– Bornes supplémentaires : rouge, bleu
– Bornes pour les barres de potentiel auto-assemblées P1, P2 : rouge, bleu

① Marquage de module
② Code couleur des classes de modules
③ Code couleur du groupe de potentiel
④ Code couleur de l'ouvreur à ressort (par groupes)
Figure 5-30 Marquages en usine

Système de périphérie décentralisée


96 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

5.11.2 Marquages optionnels

Introduction
Outre les marquages en usine, il existe également des possibilités optionnelles de marquage
ou de repérage des bornes, des BaseUnit et des modules de périphérie pour le système de
périphérie décentralisée ET 200SP.

Marquages optionnels
● Les étiquettes de repérage couleur sont des étiquettes spécifiques aux modules
destinées au repérage par couleur des potentiels des modules de périphérie. Un code
couleur (par exemple, CC01) est imprimé sur chaque étiquette de repérage couleur et
module de périphérie. En lisant le code couleur directement sur le module de périphérie,
vous savez de quelle étiquette de repérage couleur vous avez besoin pour les bornes de
la BaseUnit correspondante. Les versions d'étiquettes de repérage couleur suivantes
sont disponibles :
– Pour les bornes processus aux combinaisons de couleur spécifiques au module (voir
les manuels sur les appareils Modules de périphérie
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55679691/133300)). Les couleurs
ont la signification suivante : gris = signal d'entrée ou de sortie, rouge = potentiel +,
bleu = masse
– Pour les bornes AUX dans les couleurs jaune-vert, bleu ou rouge
– Pour les bornes supplémentaires dans les couleurs bleu-rouge
● Les étiquettes de repérage (selon EN 81346) peuvent être insérées sur chaque
CPU/module d'interface, chaque BusAdapter, chaque BaseUnit et chaque module de
périphérie. Ainsi, une affectation fixe est possible entre l'étiquette de repérage de la
BaseUnit et le module de périphérie.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 97
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

L'étiquette de repérage est adaptée pour le marquage automatique avec des systèmes
E-CAD grâce au cadre de traçage standard.
● Les bandes de repérage peuvent être insérées dans la CPU/le module d'interface, le
module de périphérie et les caches BU et permettent d'identifier le système de périphérie
décentralisée ET 200SP. Les bandes de repérage peuvent être commandées sur rouleau
pour les imprimantes à transfert thermique ou sur feuilles A4 pour les imprimantes laser.

① Etiquettes de repérage
② Bande de repérage
③ Etiquettes de repérage couleur
Figure 5-31 Marquages optionnels

Système de périphérie décentralisée


98 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

5.11.3 Montage des étiquettes de repérage couleur

Conditions
Pour monter les étiquettes de repérage couleur, il ne faut pas que les BaseUnit soient
câblées.

Outil nécessaire
Tournevis 3 mm (seulement pour le démontage des étiquettes de repérage couleur)

Montage des étiquettes de repérage couleur


Introduisez les étiquettes de repérage couleur dans la boîte à bornes de la BaseUnit.

Remarque
Pour démonter les étiquettes de repérage couleur, vous devez d'abord desserrer le câblage
sur la BaseUnit, puis sortir les étiquettes de repérage couleur prudemment de leur support
en vous aidant d'un tournevis.

① Etiquettes de repérage couleur (15 mm) spécifiques aux modules pour les bornes procédé
(voir le manuel du module de périphérie
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55679691/133300))
② Etiquettes de repérage couleur (15 mm) pour les 10 bornes AUX
③ Etiquettes de repérage couleur (15 mm) pour les 10 bornes supplémentaires
④ Etiquettes de repérage couleur (20 mm) pour les 4 bornes AUX
⑤ Etiquettes de repérage couleur (20 mm) pour les 2 bornes AUX

Figure 5-32 Montage des étiquettes de repérage couleur

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 99
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

IMPORTANT
Barre AUX comme barre pour conducteur de protection
Si vous utilisez la barre AUX comme barre pour conducteur de protection, vous devez
monter les étiquettes de repérage couleur jaune-vert sur les bornes AUX.
Si vous n'utilisez plus les bornes AUX comme barre pour conducteur de protection, vous
devez retirer les étiquettes de repérage couleur jaune-vert et vérifier que la protection de
l'installation est encore assurée.

5.11.4 Montage des bandes de repérage

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour appliquer une bande de repérage :
1. Imprimez ou écrivez la bande.
2. Insérez la bande de repérage dans le module d'interface ou de périphérie.

Système de périphérie décentralisée


100 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Raccordement
5.11 Marquage de l'ET 200SP

5.11.5 Montage des étiquettes de repérage

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour appliquer une étiquette de repérage :
1. Détachez les étiquettes de repérage du rouleau.
2. Insérez les étiquettes de repérage dans la fente sur la CPU/le module d'interface, le
BusAdapter, la BaseUnit ou le module de périphérie. La fente d'insertion se trouve sur le
dessus des BaseUnit ou des modules de périphérie.

Remarque
Etiquette de repérage
Le côté imprimé de l'étiquette de repérage doit être tourné vers l'avant.

① Etiquettes de repérage
② Fente d'insertion
Figure 5-33 Montage des étiquettes de repérage

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 101
Configuration 6
6.1 Configuration de l'ET 200SP

Introduction
Vous configurez et paramétrez le système de périphérie décentralisée ET 200SP
(CPU/module d'interface, modules de périphérie et module serveur) à l'aide de STEP 7 ou
du logiciel de configuration d'un autre fabricant.
Par le terme de "Configuration", on entend la disposition, le réglage et la mise en réseau des
appareils et modules dans la vue des appareils ou la vue de réseau. STEP 7 représente les
modules et les porte-modules sous forme graphique. La vue des appareils permet d'enficher
un nombre fixé de modules, comme avec des porte-modules "réels".
Lors de l'enfichage des modules, STEP 7 attribue automatiquement les adresses et une ID
de matériel unique. Vous pourrez modifier les adresses ultérieurement. Les ID de matériel
ne sont pas modifiables.
Au démarrage du système d'automatisation, la CPU/le module d'interface compare la
configuration prévue paramétrée à la configuration sur site de l'installation. Vous pouvez
paramétrer la réaction de la CPU/du module d'interface aux erreurs dans la configuration
matérielle.
Sous le terme de "Paramétrage", on entend le réglage des propriétés des composants
utilisés. Il s'agit de valoriser les paramètres du matériel et les réglages pour l'échange de
données :
● Propriétés des modules paramétrables
● Réglages pour l'échange de données entre composants
Les paramètres sont chargés dans la CPU/le module d'interface et transférés aux modules
appropriés au démarrage. Il est très facile de remplacer les modules puisque les paramètres
créés sont chargés automatiquement dans le nouveau module au démarrage.

Conditions pour la configuration de la CPU


Tableau 6- 1 Condition pour l'installation de la CPU

Logiciel de configuration Conditions Informations sur l'installation


CPU 151xSP-1 PN : • PROFINET IO Aide en ligne de STEP 7
STEP 7 (TIA Portal) à partir de V13 Update 3 • PROFIBUS DP (optionnel) : avec
CPU 151xSP F-1 PN : le module de communication CM
STEP 7 (TIA-Portal) à partir de V13 SP1 DP
CPU 151xSP-1PN (à partir de la version de
firmware V1.8), CPU 151xSP F-1 PN (à partir
de la version de firmware V1.8) :
STEP 7 (TIA Portal) à partir de V13 SP1 Up-
date 4

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 102
Configuration
6.1 Configuration de l'ET 200SP

Conditions pour la configuration du module d'interface

Tableau 6- 2 Condition pour l'installation du module d'interface

Logiciel de configuration Conditions Informations sur l'installation


STEP 7 (TIA Portal) à partir de V11 SP2* • PROFINET IO : à partir du Support Pack- Aide en ligne de STEP 7
age HSP0024
STEP 7 à partir de V5.5 SP2 • PROFINET IO : fichier GSD GSDML-Vx.y-
Logiciel d'un autre fabricant siemens-et200sp-"date au format Documentation du fabricant
aaaammjj".xml
(http://support.automation.siemens.com/W
W/view/fr/19698639/130000)
• Fichier GSD PROFIBUS DP: SI0xxxxx.gsx
(http://support.automation.siemens.com/W
W/view/fr/10805317/133300)

* TIA Portal prend en charge la spécification GSDML V2.25. Le système de périphérie décentralisée ET 200SP est déjà
livré avec un fichier GSD basé sur la spécification V2.3. Ce fichier GSD peut toutefois être installé et utilisé sans restric-
tion dans TIA Portal.

Configuration de l'ET 200SP


Tenez compte des prescriptions mentionnées dans l'aide en ligne de STEP 7 ainsi que de la
documentation du fabricant du logiciel de configuration.

Remarque
Pour les modules de périphérie que vous enfichez sur une BaseUnit BU..D (BaseUnit claire),
vous devez toujours régler le paramètre "Groupe de potentiel" sur "Permettre un nouveau
groupe de potentiel". Si vous ne réglez pas ce paramètre correctement, la CPU/le module
d'interface passera à l'ARRÊT et générera une erreur de paramétrage.

Remarque
Pour PROFIBUS avec configuration au moyen du fichier GSD
Dans le logiciel de configuration, vous devez indiquer si les caches BU se trouvent sur une
BaseUnit claire ou foncée.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 103
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2 Configuration de la CPU

6.2.1 Lecture de la configuration

Lecture de la configuration d'une station existante


Quand il y a une liaison à une CPU, vous pouvez charger la configuration de cette CPU de
l'appareil dans votre projet, y compris les modules éventuellement existants. Pour cela,
créez un nouveau projet et configurez une "CPU non spécifiée".

Figure 6-1 CPU non spécifiée dans la vue des appareils

Dans la vue des appareils (ou dans la vue de réseau), choisissez dans le menu "En ligne" la
commande "Détection de matériel".

Figure 6-2 Détection de matériel dans le menu En ligne

Système de périphérie décentralisée


104 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Vous pouvez aussi double-cliquer sur la CPU et cliquer sur "déterminer" dans le message.

Figure 6-3 Message de la détection du matériel dans la vue des appareils

Après que vous avez sélectionné la CPU et l'interface PG/PC dans le dialogue "Détection de
matériel pour PLC_x", puis cliqué sur le bouton "Détection", STEP 7 charge la configuration
matérielle, modules compris, de la CPU dans votre projet.

Figure 6-4 Résultat de la détection du matériel dans la vue des appareils

STEP 7 attribue un paramétrage par défaut valable à tous les modules. Vous pourrez
modifier ce paramétrage par la suite.

Propriétés des modules centralisés


Les propriétés des CPU sont particulièrement importantes pour le comportement du
système. Sur une CPU, vous pouvez régler avec STEP 7, par exemple :
● Comportement à la mise en route
● Paramétrage de l'interface ou des interfaces, par ex. adresse IP, masque de sous-réseau
● Serveur web, par ex. activation, gestion des utilisateurs et langues
● Temps de cycle, par ex. le temps de cycle maximum
● Mémentos système et mémentos de cadence
● Niveau de protection pour la protection d'accès avec définition d'un mot de passe
● Réglages de l'heure (heure d'été/heure d'hiver)
STEP 7 définit par défaut les propriétés réglables et les plages de valeur respectives. Les
champs non éditables sont grisés.

Renvoi
Vous trouverez des informations sur les différents réglages dans l'aide en ligne et dans les
manuels des CPU respectives.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 105
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.2 Adressage

Introduction
Pour adresser les composants d'automatisation ou les modules de périphérie, vous avez
besoin d'adresses univoques. Les différentes plages d'adresses sont expliquées ci-après.

Adresse d'E/S
Pour lire des entrées ou mettre à 1 des sorties, le programme utilisateur a besoin d'adresses
d'E/S (adresses d'entrée/sortie).
STEP 7 attribue automatiquement des adresses d'entrée et de sortie lorsque vous enfichez
des modules. Chaque module occupe une plage continue dans les adresses d'entrée et/ou
de sortie, en fonction du volume de ses données d'entrée et de sortie.

Figure 6-5 Exemple avec adresses d'entrée/sortie provenant de STEP 7

Les plages d'adresse des modules sont affectées par défaut à la mémoire image partielle 0
("mise à jour automatique"). Cette mémoire image partielle est mise à jour pendant le cycle
principal de la CPU.

Adresse d'abonné (par ex. adresse Ethernet)


Les adresses d'abonné (ou adresse réseau) sont des adresses de modules programmables
avec des interfaces à un sous-réseau (par ex. adresse IP ou adresse PROFIBUS). Elles
sont nécessaires pour adresser les différents abonnés d'un sous -réseau, par ex. pour
charger un programme utilisateur.

Système de périphérie décentralisée


106 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

ID de matériel
En plus des adresses d'E/S, STEP 7 attribue automatiquement une identification de matériel
(ID de matériel) qui permet d'identifier les modules. Les sous-modules aussi reçoivent une
telle ID de matériel.
L'ID de matériel est un nombre entier. Le système la fournit avec les messages de
diagnostic. L'ID de matériel permet d'identifier le module ou l'unité fonctionnelle en défaut.

Figure 6-6 Exemple d'ID de matériel provenant de STEP 7

Par ailleurs, vous utilisez l'ID de matériel dans une série d'instructions afin d'identifier le
module auquel doit être appliquée l'instruction.
STEP 7 attribue automatiquement l'ID matériel ainsi que le nom de l'ID de matériel.
L'utilisateur ne peut pas la modifier. STEP 7 attribue l'ID de matériel lorsque vous enfichez
des composants dans la vue des appareils ou dans la vue de réseau. L'onglet "Constantes
système" énumère toutes les ID de matériel et leurs noms pour le module sélectionné.

Figure 6-7 Exemple d'extrait d'une table de variables standard dans STEP 7

La table des variables API "Table de variables standard" contient les ID de matériel et les
noms de tous les modules. Les entrées de la table des variables API "Table de variables
standard" ne sont pas modifiables non plus.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 107
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.3 Mémoires images et mémoires images partielles

6.2.3.1 Mémoire image - vue d'ensemble

Mémoire image des entrées et des sorties


La mémoire image est une zone de mémoire de la CPU qui contient une image des états
logiques des modules d'entrées et de sorties. Au début du programme cyclique, la CPU
transfère les états logiques des modules d'entrées à la mémoire image des entrées. A la fin
du programme cyclique, elle transfère la mémoire image des sorties comme état logique aux
modules de sorties. Dans le programme utilisateur, vous accédez à cette zone de mémoire
image en adressant les plages d'opérandes des entrées (I) et des sorties (Q).

Avantages de la mémoire image


Une mémoire image a l'avantage de vous donner accès à une image cohérente des signaux
du processus pendant l'exécution cyclique du programme. Quand un état logique change
sur un module d'entrées au cours de l'exécution du programme, l'état logique dans la
mémoire image reste le même. La mémoire image n'est actualisée qu'au prochain cycle.
Vous ne pouvez affecter les adresses d'un module qu'à une mémoire image partielle.

32 mémoires images partielles


La mémoire image complète se divise en 32 mémoires images partielles (MIP) au plus.
Le programme utilisateur met à jour la MIP 0 dans chaque cycle du programme (mise à jour
automatique). La MIP 0 est affectée à l'OB 1.
Vous pouvez affecter les mémoires images partielles MIP 1 à MIP 31 aux autres OB lors de
la configuration des modules d'entrées/sorties dans STEP 7.

6.2.3.2 Mise à jour automatique des mémoires images partielles


Vous pouvez affecter une mémoire image partielle à chaque bloc d'organisation. Dans ce
cas, le programme utilisateur actualise automatiquement la mémoire image partielle. La
MIP 0 et les OB d'isochronisme font exception.

Système de périphérie décentralisée


108 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Mise à jour de la mémoire image partielle


La mémoire image partielle se divise en deux parties :
● Mémoire image partielle des entrées (MIPE)
● Mémoire image partielle des sorties (MIPS)
La CPU actualise/lit toujours la mémoire image partielle des entrées (MIPE) avant de traiter
l'OB respectif. A la fin de l'OB, la CPU fournit la mémoire image partielle des sorties (MIPS).
La figure ci-après aide à comprendre la mise à jour des mémoires images partielles.

Figure 6-8 Mise à jour des mémoires images partielles

6.2.3.3 Mise à jour des mémoires images partielles dans le programme utilisateur
Au lieu d'une mise à jour automatique des mémoires images partielles, vous pouvez utiliser
l'instruction "UPDAT_PI" ou l'instruction "UPDAT_PO" pour mettre à jour les mémoires
images partielles. Ces instructions sont disponibles dans STEP 7, dans la Task Card
"Instructions" sous "Instructions avancées". Elles peuvent être appelées de n'importe quel
endroit du programme.
Conditions pour la mise à jour de mémoires images partielles avec les instructions
"UPDAT_PI" et "UPDAT_PO" :
● Les mémoires images partielles ne doivent pas être affectées à un OB, c.-à-d. qu'elles ne
doivent pas être mises à jour automatiquement.
● La MIP 0 (mise à jour automatique) ne peut pas non plus être mise à jour avec les
instructions "UPDAT_PI" et "UPDAT_PO".

UPDAT_PI : mise à jour de la mémoire image partielle des entrées


Avec l'instruction, vous importez les états logiques des modules d'entrées dans la mémoire
image partielle des entrées (MIPE).

UPDAT_PO : mise à jour de la mémoire image partielle des sorties


Avec l'instruction, vous transférez la mémoire image partielle des sorties aux modules de
sortie.

Accès direct à la périphérie (entrées ou sorties du module)


Au lieu d'accéder via la mémoire image, vous pouvez aussi accéder directement en écriture
ou en lecture à la périphérie, si cela est nécessaire pour des raisons techniques liées au
programme.

Renvoi
Vous trouverez de plus amples informations sur les mémoires images partielles dans la
description fonctionnelle Temps de cycle et de réaction
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193558).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 109
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4 Sauvegarde et restauration de la configuration de la CPU

6.2.4.1 Vue d'ensemble

Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne


Au cours du temps, vous apporterez de nombreuses modifications à votre installation, par
ex. en ajoutant des appareils, en en remplaçant certains ou en adaptant le programme
utilisateur. Si ces modifications produisent un comportement indésirable, vous pouvez
restaurer un état antérieur de votre installation. A cet effet, créez, avant de charger une
configuration modifiée dans la CPU, une sauvegarde complète de l'état actuel de l'appareil
avec l'option "Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne".

Charger de l'appareil (logiciel)


L'option "Charger de l'appareil (logiciel)" permet de charger les données de projet logicielles
de la CPU dans une CPU existante du projet.

Charger l'appareil comme nouvelle station


Si vous commencez à utiliser votre PG/PC sur une installation, il est possible que le projet
STEP 7 avec lequel l'installation a été configurée ne soit pas disponible. Dans ce cas, vous
pouvez charger les données de l'appareil dans un projet sur votre PG/PC avec l'option
"Charger l'appareil comme nouvelle station".

Instantané des valeurs de visualisation


L'option "Instantané des valeurs de visualisation" permet de sauvegarder les valeurs
actuelles des blocs de données afin de pouvoir les restaurer après d'éventuelles
modifications.

Système de périphérie décentralisée


110 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Vue d'ensemble des types de sauvegarde


Le tableau suivant montre la sauvegarde des données CPU en fonction du type de
sauvegarde sélectionné ainsi que de leurs propriétés spécifiques :

Charger la sauve- Charger de l'appa- Charger l'appareil Instantané des


garde de l'appareil reil (logiciel) comme nouvelle valeurs de visuali-
en ligne station sation
Valeurs actuelles de tous les DB ✓ ✓ ✓ ✓
(blocs de données globaux et d'ins-
tance)*
Blocs de type OB, FC, FB et DB ✓ ✓ ✓ --
Variables API ✓ ✓ ✓ --
(noms de variables et de cons-
tantes)
Objets technologiques ✓ ✓ ✓ --
Configuration matérielle ✓ -- ✓ --
Valeurs actuelles (mémentos, ✓ -- -- --
temporisations, compteurs)*
Contenu de la carte mémoire ✓ -- -- --
SIMATIC
Archives, recettes ✓ -- -- --
Entrées dans le tampon de dia- -- -- -- --
gnostic
Heure actuelle -- -- -- --
Propriétés du type de sauvegarde
Sauvegarde possible pour CPU de ✓ -- -- ✓
sécurité
Sauvegarde pouvant être éditée -- ✓ ✓ ✓
Sauvegarde possible à l'état de ARRET MARCHE, ARRET MARCHE, ARRET MARCHE, ARRET
fonctionnement

* Seules les valeurs des variables définies comme rémanentes sont sauvegardées.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 111
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4.2 Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne

Sauvegarde complète de la CPU


Avec l'option "Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne", vous créez avec STEP 7 une
sauvegarde complète de la CPU dans un projet ouvert. Les données suivantes sont
sauvegardées :
● Valeurs actuelles de tous les DB
● Blocs de type OB, FC, FB et DB
● Variables API
● Objets technologiques
● Configuration matérielle
● Valeurs actuelles (mémentos, temporisations, compteurs)
● Contenu de la carte mémoire SIMATIC
● Archives, recettes

Remarque
Sauvegarde de valeurs actuelles
Le type de sauvegarde "Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne" sauvegarde les
valeurs actuelles des variables définies comme rémanentes. Afin de garantir la cohérence
des données rémanentes, tous les accès en écriture aux données rémanentes doivent être
désactivés durant la sauvegarde.
Les valeurs actuelles des données non rémanentes sont réinitialisées à leur valeur de départ
en cas de passage de l'état de fonctionnement de ARRET à MARCHE. Lors d'une
sauvegarde de la CPU, seules ces valeurs de départ sont alors sauvegardées pour les
données non rémanentes.

Conditions
Les conditions suivantes doivent être remplies avant de commencer la sauvegarde :
● La CPU est créée dans le projet.
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP ne
sont pas prises en charge.
● La CPU est à l'état ARRET.
● La configuration matérielle et le logiciel devant être chargés sont compatibles avec
STEP 7.
● Vous disposez du mot de passe pour l'accès en lecture à la CPU ou CPU F au cas où un
niveau d'accès aurait été configuré pour la CPU ou la CPU F.

Système de périphérie décentralisée


112 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Marche à suivre
Pour créer une sauvegarde de la configuration actuelle d'une CPU, procédez comme suit :
1. Sélectionnez la station API dans le navigateur du projet.
2. Sélectionnez la commande "Charger la sauvegarde de l'appareil en ligne" dans le menu
"En ligne".
Au besoin, vous devrez saisir le mot de passe requis pour l'accès en lecture à la CPU et
confirmer que la CPU soit commutée à l'état de fonctionnement ARRET.

Résultat
STEP 7 crée une sauvegarde de la CPU et la stocke dans le dossier "nom de la CPU" >
"Sauvegardes en ligne" dans le navigateur du projet. La sauvegarde porte le nom de la CPU
avec l'heure et la date de la sauvegarde. Il est possible de renommer la sauvegarde, mais
toutefois impossible d'en modifier les contenus.
Une entrée est créée dans le tampon de diagnostic de la CPU pour chaque opération de
sauvegarde.

Figure 6-9 Dossier "Sauvegardes en ligne" dans le navigateur du projet de STEP 7

Vous pouvez créer autant de sauvegardes que vous le souhaitez et disposez ainsi de
différentes configurations pour une CPU.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 113
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Restaurer une sauvegarde complète


Vous pouvez retransférer dans la CPU une sauvegarde créée antérieurement. La CPU
rétablit les données sauvegardées.

Conditions
Les conditions suivantes doivent être remplies avant de commencer la restauration :
● Vous devez avoir configuré la CPU et enregistré une sauvegarde de l'appareil dans le
projet.
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET.
● La CPU est à l'état ARRET.
● Vous disposez du mot de passe pour l'accès en écriture à la CPU au cas où un niveau
d'accès aurait été configuré pour la CPU.

Marche à suivre
Pour restaurer les données sur la CPU, procédez de la manière suivante :
1. Ouvrez le dossier de l'appareil dans le navigateur du projet pour afficher les objets des
niveaux hiérarchiques inférieurs.
2. Ouvrez le dossier "Sauvegardes en ligne".
3. Sélectionnez la sauvegarde que vous souhaitez restaurer.
4. Choisissez la commande "Charger dans l'appareil" dans le menu "En ligne".
Vous devrez peut-être entrer un mot de passe pour l'accès en lecture à la CPU.
– Si vous avez déjà établi une liaison en ligne, la boîte de dialogue "Aperçu du
chargement" s'ouvre. Cette boîte de dialogue contient des messages et vous propose
des actions nécessaires pour le chargement.
– Si vous n'avez pas encore établi de liaison en ligne, la boîte de dialogue "Chargement
étendu" s'ouvre. Sélectionnez-y les interfaces via lesquelles vous souhaitez établir la
liaison en ligne à l'appareil.
5. Contrôlez les messages dans la boîte de dialogue "Aperçu de chargement" et, le cas
échéant, activez les actions dans la colonne "Action".

ATTENTION
Charger des sauvegardes avec un contenu inconnu
L'activation des actions proposées lors du chargement alors que l'installation est en
service risque de provoquer des dégâts matériels ou des dommages corporels graves
en cas de défaillances fonctionnelles ou d'erreurs de programme.
Assurez-vous que le contenu de la sauvegarde ne comprend pas de configuration
pouvant provoquer un comportement imprévu.

6. Dès que le chargement est possible, le bouton "Charger" devient actif.


7. Cliquez sur le bouton "Charger".
Les contenus de la sauvegarde sont transférés dans la CPU et restaurés. La CPU est
redémarrée.
La boîte de dialogue "Résultats du chargement" s'ouvre. Dans cette boîte de dialogue,
vous pouvez vérifier si la procédure de chargement s'est déroulée correctement et
sélectionner d'éventuelles actions supplémentaires.
8. Cliquez sur le bouton "Terminer".

Système de périphérie décentralisée


114 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4.3 Charger de l'appareil (logiciel)

Charger les données de projet logicielles de la CPU dans un projet


L'option "Charger de l'appareil (logiciel)" permet de sauvegarder les composantes logicielles
de la CPU dans un projet. Cette option recharge les données suivantes de la CPU dans un
projet :
● Valeurs actuelles de tous les DB
● Blocs de type OB, FC, FB et DB
● Variables API
● Objets technologiques

Conditions
Les conditions suivantes doivent être remplies avant de commencer le chargement des
données de la CPU dans un projet :
● La CPU est créée dans le projet.
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP
sont également prises en charge.
● La CPU est connectée en ligne.
● Les composants logiciels à charger sont compatibles avec STEP 7.
● La CPU est à l'état de fonctionnement ARRET ou MARCHE.

Marche à suivre
Procédez de la manière suivante pour charger les données dans un projet :
1. Sélectionnez la station API désirée dans le navigateur du projet.
2. Choisissez la commande "Charger de l'appareil (logiciel)" dans le menu "En ligne".
3. Dans la boîte de dialogue "Aperçu pour le chargement de l'appareil", activez l'option
"Poursuivre".
4. Cliquez sur le bouton "Charger de l'appareil".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 115
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Charger des blocs de la CPU dans un projet


Avec cette option, vous rechargez les blocs de la CPU dans le projet hors ligne.
Les conditions suivantes doivent être remplies avant que de commencer la sauvegarde des
blocs :
● Le projet associé au programme utilisateur est ouvert.
● La CPU est créée dans le projet.
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP
sont également prises en charge.
● La CPU est connectée en ligne.
● Les blocs à charger sont compatibles avec STEP 7.
● La CPU est à l'état de fonctionnement ARRET ou MARCHE.
Pour charger tous les blocs de la CPU dans un projet, sélectionnez le dossier "Blocs de
programme" dans le navigateur du projet. Choisissez ensuite la commande "Charger de
l'appareil (logiciel)" dans le menu "En ligne".
Pour charger un bloc individuel, sélectionnez le bloc désiré dans le dossier "Blocs de
programme". Choisissez ensuite la commande "Charger de l'appareil (logiciel)" dans le
menu "En ligne".
Lors du rechargement d'un bloc, les valeurs de départ dans la mémoire de chargement de la
CPU sont transférées dans la version hors ligne du projet comme valeurs de départ.
Un bloc est rechargé de la CPU dans un projet uniquement si la version en ligne du bloc
dans la CPU diffère de la version hors ligne du bloc dans le projet.
Une fois la sauvegarde des blocs de la CPU achevée, vous pouvez effectuer les
modifications désirées hors ligne puis recharger les blocs dans la CPU. Pour ce faire,
procédez comme décrit dans le paragraphe suivant.

Charger des blocs d'un projet dans la CPU


Pour charger un ou plusieurs blocs dans la CPU, sélectionnez le dossier "Blocs de
programme" dans le navigateur du projet. Dans le menu contextuel, sélectionnez ensuite la
commande "Charger dans l'appareil" > "Logiciel (seulement les modifications)". Vous pouvez
également exécuter la commande "Charger dans l'appareil" du menu "En ligne".
Le ou les blocs sont compilés, la cohérence ayant été respectée. Le chargement s'interrompt
si des erreurs se produisent lors de la compilation. Vous pouvez charger uniquement des
blocs compilés sans erreur.

Remarque
Chargement d'objets externes
Si vous chargez dans la CPU des blocs contenant des références à des objets (autres DB,
FC, FB, constantes système, variables globales) en dehors du projet, ces blocs ne peuvent
pas être compilés sans erreur.

ATTENTION
Rechargement de blocs durant le fonctionnement de l'installation
Recharger des blocs durant le fonctionnement de l'installation peut causer des dégâts
matériels et des dommages corporels graves en cas de dysfonctionnements ou d'erreurs
dans le programme. Avant d'activer l'exécution des actions, assurez-vous qu'aucun état
dangereux ne peut survenir.

Système de périphérie décentralisée


116 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4.4 Charger l'appareil comme nouvelle station

Charger l'appareil comme nouvelle station (matériel et logiciel)


Avec cette option, vous chargez les données de projet existantes d'une CPU dans votre
projet comme nouvelle station. Cette option est intéressante, par exemple, pour enregistrer
les données de projet d'une nouvelle installation comme nouveau projet dans votre PG/PC.
"Charger l'appareil comme nouvelle station (matériel et logiciel)" charge les données
suivantes de la CPU dans votre projet :
● Valeurs actuelles de tous les DB
● Blocs de type OB, FC, FB et DB
● Variables API
● Objets technologiques
● Configuration matérielle

Remarque
Le type de BaseUnit (claire ou foncée) n'est actuellement pas détecté. Vous devez
adapter le paramètre dans les propriétés.

Conditions
Les conditions suivantes doivent être remplies avant d'exécuter cette option :
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP
sont également prises en charge.
● La configuration matérielle et le logiciel dans l'appareil qui doivent être chargés sont
compatibles avec STEP 7.
● Les modules présents dans l'appareil et provenant de GSD (ML), HSP ou Service Packs
doivent être installés sur la PG/le PC dans STEP 7.
● Un projet doit être ouvert. Il peut s'agir d'un nouveau projet (vide) ou d'un projet existant.

Remarque
Chargement d'un appareil comme nouvelle station dans un projet existant
Veillez, en cas de chargement d'un appareil comme nouvelle station dans un projet existant,
qu'il n'y ait pas de conflits entre le nom des composantes existantes et des composants à
charger (par exemple le nom de la CPU est déjà utilisé dans le projet existant).
Procédez comme suit en cas de conflits :
• Modifiez les noms/adresses IP utilisés dans le projet.
• Compilez à nouveau les stations concernées.
• Relancez la fonction "Charger l'appareil comme nouvelle station (matériel et logiciel)".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 117
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Marche à suivre
Procédez de la manière suivante pour charger la CPU dans votre projet :
1. Sélectionnez le nom de projet dans le navigateur du projet.
2. Sélectionnez la commande "Charger l'appareil comme nouvelle station (matériel et
logiciel)" dans le menu "En ligne".
La boîte de dialogue "Charger l'appareil dans PG/PC" s'ouvre.
3. Sélectionnez le type d'interface désiré dans la liste déroulante "Type d'interface PG/PC".
4. Dans la liste déroulante "Interface PG/PC", sélectionnez l'interface qui doit être utilisée.
5. A droite de la liste déroulante "Interface PG/PC", cliquez sur le bouton "Configurer
l'interface" afin d'adapter les paramètres pour l'interface choisie.
6. Affichez tous les abonnés compatibles en activant l'option correspondante et en cliquant
sur la commande "Lancer la recherche". Dans la table des abonnés accessibles,
sélectionnez l'abonné dont vous désirez charger les données de projet.
7. Cliquez sur le bouton "Charger".

Système de périphérie décentralisée


118 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4.5 Instantané des valeurs de visualisation

Sauvegarder les valeurs actuelles de tous les blocs de données


L'option "Instantané des valeurs de visualisation" permet de remplacer les valeurs de départ
de variables dans la version hors ligne d'un bloc de données par les valeurs actuelles de la
CPU. Après modification des valeurs actuelles, vous pourrez ainsi dans le futur restaurer
l'état sauvegardé des blocs de données.
Pour pouvoir appliquer les valeurs actuelles, vous générez d'abord un instantané des
valeurs de variable à partir du programme en ligne. Vous pouvez ensuite l'appliquer dans le
programme hors ligne.

Remarque
Notez que ce sont toujours les valeurs de l'instantané qui sont copiées. STEP 7 ne vérifie
pas si toutes les valeurs proviennent du même cycle.

Il existe les possibilités suivantes pour appliquer les valeurs actuelles de l'instantané comme
valeurs de départ :
● Appliquer les valeurs d'un bloc de données ouvert
Dans un bloc de données ouvert, vous pouvez reprendre comme valeurs de départ
toutes les valeurs ou seulement les valeurs des variables marquées comme "Valeur de
consigne".
● Appliquer les valeurs de plusieurs blocs dans le navigateur du projet
Dans le navigateur du projet, vous pouvez reprendre comme valeurs de départ au choix
toutes les valeurs de consigne ou toutes les valeurs rémanentes.
Les conditions suivantes doivent être remplies pour qu'il soit possible de sauvegarder les
valeurs actuelles de blocs de données :
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP
sont également prises en charge.
● La CPU est connectée en ligne.
● Au moins un bloc de données est chargé dans la CPU.
● Les blocs de données ne sont pas protégés en écriture.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 119
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

Appliquer les valeurs de visualisation


Procédez comme suit pour appliquer comme valeurs de départ dans un bloc de données
toutes les valeurs actuelles ou seulement les valeurs des variables marquées comme
"Valeur de consigne" :
1. Ouvrez le bloc de données.
2. Lancez la visualisation en cliquant sur le bouton "Visualiser tout".
La colonne "Valeur de visualisation" apparaît dans la table. Elle indique les valeurs de
données actuelles.
3. Cliquez sur "Instantané des valeurs de visualisation" dans la barre d'outils.
Les valeurs de visualisation actuelles sont copiées dans la colonne "Instantané". Notez
ce faisant que les valeurs de visualisation peuvent provenir de différents cycles du
programme.
Il existe les possibilités suivantes pour appliquer les valeurs actuelles de l'instantané comme
valeurs de départ dans la version hors ligne du bloc de données :
● Appliquer une valeur de départ individuelle
Pour appliquer une valeur individuelle comme valeur de départ, sélectionnez la valeur
dans la colonne "Instantané". Puis copiez la valeur à l'aide des commandes "Copier" et
"Coller" du menu contextuel et insérez-la dans la colonne "Valeur de départ".
● Appliquer toutes les valeurs
Pour appliquer toutes les valeurs, cliquez sur le bouton "Copier toutes les valeurs de la
colonne "Instantané" dans la colonne "Valeur de départ" dans la barre d'outils.
● Appliquer les valeurs de consigne
Pour appliquer les valeurs de consigne, cliquez sur le bouton "Copier les valeurs de
consigne de la colonne "Instantané" dans la colonne "Valeur de départ" dans la barre
d'outils. Les valeurs actuelles repérées comme valeurs de consigne dans la colonne
"Instantané" sont appliquées comme valeurs de départ.
● Appliquer les valeurs actuelles de variables de données rémanentes
Pour appliquer les valeurs actuelles de variables de données rémanentes comme valeurs
de départ, sélectionnez le bloc de données dans le navigateur du projet. Sélectionnez les
commandes "Instantané des valeurs de visualisation" et "Appliquer les valeurs de
visualisation comme valeurs de départ" > "Uniquement valeurs rémanentes" dans le
menu contextuel.
● Appliquer les valeurs actuelles de plusieurs blocs de données comme valeurs de départ
Pour appliquer les valeurs actuelles de plusieurs blocs de données comme valeurs de
départ, sélectionnez les blocs de données dans le navigateur du projet. Sélectionnez la
commande "Instantané des valeurs de visualisation" dans le menu contextuel. Puis
sélectionnez "Appliquer les valeurs de visualisation comme valeurs de départ" >
"Consignes uniquement" ou "Appliquer les valeurs de visualisation comme valeurs de
départ" > "Uniquement valeurs rémanentes" dans le menu contextuel.

Système de périphérie décentralisée


120 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.2 Configuration de la CPU

6.2.4.6 Remplacer les valeurs actuelles d'un bloc par des valeurs instantanées

Ecraser des valeurs actuelles avec un instantané


L'option "Copier toutes les valeurs de l'instantané dans les valeurs en cours de la CPU"
permet d'écraser les valeurs actuelles d'un bloc de données par des valeurs instantanées.
Pour cela, les valeurs de l'instantané sont écrites dans la mémoire de travail de la CPU. La
CPU utilise ces valeurs comme valeurs actuelles dans le programme en ligne.

ATTENTION
Modification de valeurs de variables
Modifier les valeurs des variables durant le fonctionnement de l'installation peut causer des
dégâts matériels et des dommages corporels graves en cas de dysfonctionnements ou
d'erreurs dans le programme.
• Assurez-vous que l'installation est dans un état de sécurité avant d'écraser les valeurs
actuelles.
• Assurez-vous que le programme ne traite les données concernées ni en lecture, ni en
écriture pendant le transfert.
• Le cas échéant, utilisez plutôt la fonction "Forcer variable" dans la table de visualisation
ou dans l'éditeur de DB.

Condition
Les conditions suivantes doivent être remplies pour qu'il soit possible d'utiliser cette option :
● La CPU est reliée à la PG/au PC via l'interface PROFINET. Les interfaces des CM/CP
sont également prises en charge.
● La CPU est connectée en ligne.
● Au moins un bloc est chargé dans la CPU.

Marche à suivre
Procédez de la manière suivante pour écraser les valeurs actuelles au moyen d'un
instantané :
1. Ouvrez le bloc de données.
2. Lancez la visualisation en cliquant sur le bouton "Visualiser tout".
La colonne "Valeur de visualisation" apparaît dans la table. Elle indique les valeurs de
données actuelles.
3. Cliquez sur "Instantané des valeurs de visualisation" dans la barre d'outils.
Les valeurs de visualisation actuelles sont copiées dans la colonne "Instantané". Notez
ce faisant que les valeurs de visualisation peuvent provenir de différents cycles du
programme.
4. Pour appliquer les valeurs, cliquez sur le bouton "Copier toutes les valeurs de l'instantané
dans les valeurs en cours de la CPU" dans la barre d'outils.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 121
Configuration
6.3 Configuration du module d'interface

Relation avec l'état de fonctionnement de la CPU


Vous pouvez exécuter cette fonction non seulement à l'état MARCHE, mais aussi à l'état
ARRET de la CPU. Le tableau ci-dessous indique le comportement de la CPU dans les
différents états de fonctionnement :

Tableau 6- 3 Comportement de la CPU en fonction de l'état de fonctionnement

Action Réaction du système Conséquences pour le programme en ligne


Ecraser des Les valeurs de toutes les variables du La modification des valeurs actuelles peut entraîner des inco-
valeurs ac- bloc de données en cours de fonction- hérences entre le programme et le processus réel.
tuelles à l'état nement sont écrasées. Aucune distinc- Si le volume de données à transférer est trop important, les
de fonctionne- tion n'est faite entre valeurs valeurs seront éventuellement transférées sur plusieurs cycles.
ment MARCHE rémanentes et valeurs non réma- Si le programme accède à des variables avant que toutes les
nentes. valeurs aient été transférées complètement, il y a un risque
que des combinaisons de valeur incohérentes en résultent et
soient traitées.
La copie des valeurs de types de données simples peut éga-
lement se faire sur plusieurs cycles. Ces valeurs restent poten-
tiellement non valables jusqu'à ce qu'elles soient entièrement
transférées. Si le programme accède à ces valeurs avant leur
transfert intégral, des états dangereux peuvent se présenter.
Ecraser des Seules les valeurs actuelles des va- Etant donné que seules les données rémanentes de l'instanta-
valeurs ac- riables rémanentes sont remplacées né sont transférées, il y a un risque que des combinaisons de
tuelles à l'état par l'instantané. Les variables non valeur incohérentes en résultent et soient traitées par la suite.
de fonctionne- rémanentes reprennent leur valeur de
ment ARRET départ lors du passage de ARRET à
MARCHE. Les valeurs de l'instantané
ne sont, ce faisant, pas prises en con-
sidération.

6.3 Configuration du module d'interface

Configuration
Pour configurer le module d'interface, consultez l'aide en ligne de STEP 7 ou la
documentation du fabricant du logiciel de configuration.

Système de périphérie décentralisée


122 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Configuration
6.4 Attribution de l'adresse cible F pour les modules de sécurité

6.4 Attribution de l'adresse cible F pour les modules de sécurité


L'adresse cible F est enregistrée de manière permanente sur l'élément de codage des
modules de sécurité ET 200SP.

Remarque
La tension d'alimentation L+ doit être appliquée au module F pendant l'attribution de
l'adresse cible F.

Remarque
Tenez compte de ce qui suit si vous utilisez le contrôle de la configuration :
Avant de pouvoir utiliser le contrôle de la configuration avec des modules F, vous devez
affecter l'adresse cible F aux modules F sur les emplacements prévus. Les modules F
doivent pour cela être enfichés sur leur emplacement configuré. Par la suite, le montage
physique peut être différent de celui configuré.

Pour plus d'informations sur l'attribution de l'adresse cible F, reportez-vous au manuel


SIMATIC Safety - Configuring and Programming
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/en/54110126) et à l'aide en ligne sur le S7
Configuration Pack.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 123
Notions de base sur le traitement du programme 7
7.1 Evénements et OB

Réaction aux événements déclencheurs


L'apparition d'un événement déclencheur entraîne cette réaction :
● Si l'événement provient d'une source d'événement à laquelle vous avez affecté un OB, il
déclenchera l'exécution de l'OB affecté. L'événement est rangé dans une file d'attente en
fonction de sa priorité.
● Si l'événement provient d'une source d'événement à laquelle vous n'avez pas affecté
d'OB, la CPU exécutera la réaction système par défaut.

Remarque
Quelques sources d'événement sont également disponibles sans configuration de votre
part, par ex. mise en route, débrochage/enfichage.

Le tableau suivant donne une vue d'ensemble des événements déclencheurs avec les
valeurs possibles pour la priorité d'OB, les numéros d'OB possibles, la réaction système par
défaut et le nombre d'OB. Le tableau est trié par ordre croissant des numéros d'OB.

Types de sources d'événement Priorités possibles Numéros d'OB Réaction système Nombre d'OB
(priorité par défaut) possibles par défaut*
Mise en route** 1 100, ≥ 123 Ignorer 0 à 100
Programme cyclique ** 1 1, ≥ 123 Ignorer 0 à 100
Alarme horaire** 2 à 24 (2) 10 à 17, ≥ 123 non pertinent 0 à 20
Alarme temporisée** 2 à 24 (3) 20 à 23, ≥ 123 non pertinent 0 à 20
Alarme cyclique** 2 à 24 (8 à 17, dépend 30 à 38, ≥ 123 non pertinent 0 à 20
de la fréquence)
Alarme de processus** 2 à 26 (18) 40 à 47, ≥ 123 Ignorer 0 à 50
Alarme d'état 2 à 24 (4) 55 Ignorer 0 ou 1
Alarme de mise à jour 2 à 24 (4) 56 Ignorer 0 ou 1
Alarme du fabricant ou du profil 2 à 24 (4) 57 Ignorer 0 ou 1
Alarme d'isochronisme 16 à 26 (21) 61 à 64, ≥ 123 Ignorer 0à2
Erreur de temps*** 22 80 Ignorer 0 ou 1
Temps de surveillance du cycle dépassé ARRET
une fois
Alarme de diagnostic 2 à 26 (5) 82 Ignorer 0 ou 1
Débrochage/enfichage de modules 2 à 26 (6) 83 Ignorer 0 ou 1
Erreur de châssis 2 à 26 (6) 86 Ignorer 0 ou 1
Alarme servo MC 17 à 26 (25) 91 non pertinent 0 ou 1
Alarme MC-Interpolator 16 à 26 (24) 92 non pertinent 0 ou 1

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 124
Notions de base sur le traitement du programme
7.1 Evénements et OB

Types de sources d'événement Priorités possibles Numéros d'OB Réaction système Nombre d'OB
(priorité par défaut) possibles par défaut*
Erreur de programmation (uniquement 2 à 26 (7) 121 ARRET 0 ou 1
pour un traitement d'erreur global)
Erreur d'accès à la périphérie (uniquement 2 à 26 (7) 122 Ignorer 0 ou 1
pour un traitement d'erreur global)

* Quand l'OB n'a pas été configuré


** Pour ces sources d'événement, vous pouvez affecter en plus des numéros d'OB affectés de manière fixe (voir colonne :
Numéros d'OB possibles) des numéros d'OB dans la plage ≥ 123 dans STEP 7.
*** Quand le temps de surveillance du cycle a été dépassé deux fois dans un cycle, la CPU passe toujours à l'ARRET, que
vous ayez configuré ou pas l'OB80.

Affectation entre source d'événement et OB


L'endroit où vous associez l'OB et la source d'événement dépend du type d'OB :
● Pour les alarmes de processus et d'isochronisme, l'affectation s'effectue lors de la
configuration du matériel ou de la création de l'OB.
● Pour l'alarme MC-Servo et l'alarme MC-Interpolator, STEP 7 affecte automatiquement les
OB 91/92 dès que vous ajoutez un objet technologique.
● Pour tous les autres types d'OB, l'affectation s'effectue lors de la création de l'OB, le cas
échéant après que vous avez configuré la source d'événement.
Vous pouvez modifier une affectation pour les alarmes de processus durant l'exécution à
l'aide des instructions ATTACH et DETACH. Ce n'est pas l'affectation configurée, mais
seulement l'affectation réellement opérante qui est modifiée. L'affectation configurée
redevient opérante après le chargement et à chaque mise en route.
La CPU ne tient pas compte des alarmes de processus auxquelles vous n'avez pas affecté
d'OB dans votre configuration ou qui apparaissent à la suite de l'instruction DETACH. Le
système contrôle si un OB est affecté à un événement non pas lorsque cet événement
apparaît, mais seulement quand il s'agit de traiter réellement l'alarme de processus.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 125
Notions de base sur le traitement du programme
7.2 Comportement de surcharge de la CPU

Priorité d'OB et comportement d'exécution


Quand vous avez affecté un OB à l'événement, l'OB possède la priorité de l'événement. La
CPU prend en charge les priorités 1 (priorité la plus basse) à 26 (priorité la plus élevée). Le
traitement d'un événement comprend en particulier
● l'appel de l'OB affecté
● la mise à jour de la mémoire image partielle de l'OB affecté
● le traitement de l'OB affecté.
Le programme utilisateur ne traite les OB qu'en fonction de leur priorité. En présence de
plusieurs requêtes d'OB simultanées, le programme traitera en premier l'OB avec la priorité
la plus élevée. Quand un événement apparaît avec une priorité plus élevée que l'OB
momentanément actif, ce dernier est interrompu. Le programme utilisateur traite les
événements de même priorité dans l'ordre de leur apparition.

Remarque
Communication
La communication a toujours la priorité 15. Pour que des OB ne soient pas interrompus par
la communication, attribuez-leur une priorité supérieure à 15.

Renvoi
Pour plus d'informations sur les blocs d'organisation, voir l'aide en ligne de STEP 7.

7.2 Comportement de surcharge de la CPU


Condition
Les scénarios d'événements considérés ci-dessous supposent que vous avez affecté un OB
à chaque source d'événement et que ces OB ont la même priorité. La seconde condition
surtout sert seulement à simplifier la représentation.

Principe du comportement de surcharge de la CPU


Un événement apparaissant déclenche l'exécution de l'OB correspondant. Suivant la priorité
de l'OB et la charge actuelle du processeur, l'exécution de l'OB peut être retardée en cas de
surcharge. Le même événement peut donc se reproduire une ou plusieurs fois avant que le
programme utilisateur traite l'OB correspondant au premier événement. La CPU traite une
telle situation comme suit : le système d'exploitation range les événements dans l'ordre de
leur apparition dans la file d'attente correspondant à leur priorité.
Vous pouvez limiter le nombre d'événements en attente provenant d'une même source afin
de maîtriser les situations de surcharge temporaires. Dès qu'est atteint le nombre maximal
d'événements déclencheurs en attente (pour un OB d'alarme cyclique déterminé, par ex.),
l'événement suivant est rejeté.
Une surcharge se produit quand des événements provenant de la même source
apparaissent plus rapidement que la CPU peut les traiter.
Les détails seront expliqués plus précisément dans les paragraphes suivants.

Système de périphérie décentralisée


126 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Notions de base sur le traitement du programme
7.2 Comportement de surcharge de la CPU

Traitement retardé et rejet d'événements de même nature


Dans ce qui suit, le terme "événements de même nature" désigne des événements
provenant d'une même source, par exemple les événements déclencheurs d'un OB d'alarme
cyclique déterminé.
Avec le paramètre d'OB "Nombre d'événements pouvant être mis en attente", vous limitez le
nombre d'événements de même nature que le système d'exploitation range dans la file
d'attente correspondante et traite donc ultérieurement. Quand ce paramètre a la valeur 1,
par exemple, un événement et un seul est enregistré temporairement.

Remarque
Le traitement retardé d'événements cycliques n'est pas toujours souhaitable, car il peut
causer une surcharge pour les OB de priorité identique ou inférieure. Il est donc
généralement recommandé de rejeter les événements correspondants et de réagir à la
situation de surcharge lors du prochain traitement régulier de l'OB. Une valeur basse du
paramètre "Nombre d'événements pouvant être mis en attente" garantit qu'une situation de
surcharge ne sera pas aggravée, mais atténuée.

Quand, par exemple, le nombre maximal d'événements déclencheurs pour un OB d'alarme


cyclique (Cyclic interrupt) est atteint dans la file d'attente, chaque événement déclencheur
supplémentaire est seulement compté, puis rejeté. Au prochain traitement régulier de l'OB,
la CPU met le nombre d'événements déclencheurs rejetés à votre disposition dans le
paramètre d'entrée "Event_Count" (dans les informations de déclenchement). Vous pouvez
alors réagir de manière adéquate à la situation de surcharge. Après cela, la CPU remet à
zéro le compteur d'événements perdus.
Quand la CPU rejette pour la première fois un événement déclencheur d'un OB d'alarme
cyclique, son comportement ultérieur dépend du paramètre d'OB "Entrée dans le tampon de
diagnostic en cas de débordement d'événements" : quand la case est cochée, la CPU écrit
une fois l'événement DW#16#0002:3507 dans le tampon de diagnostic pour la situation de
surcharge due à cette source d'événement. La CPU réprime toutes les autres entrées de
l'événement DW#16#0002:3507 dans le tampon de diagnostic pour cette source
d'événement jusqu'à ce que tous les événements de cette source soient traités.

Mécanisme de seuil pour appeler l'OB d'erreur de temps


Avec le paramètre d'OB d'alarme cyclique "Valider l'erreur de temps", vous décidez si l'OB
d'erreur de temps sera appelé pour une surcharge déterminée due à des événements de
même nature. Vous trouverez le paramètre d'OB "Valider l'erreur de temps" dans la
catégorie "Attributs" des propriétés de l'OB.
Quand la case est cochée (appel de l'OB de temps), vous déterminez avec le paramètre
d'OB "Comptage file d'attente" pour quel nombre d'événements de même nature dans la file
d'attente le programme utilisateur devra appeler l'OB d'erreur de temps. Si ce paramètre a la
valeur 1, par exemple, la CPU écrira une fois l'événement DW#16#0002:3502 dans le
tampon de diagnostic à l'apparition du second événement et elle demandera l'OB d'erreur de
temps. La CPU réprimera toutes les autres entrées de l'événement DW#16#0002:3502 dans
le tampon de diagnostic jusqu'à ce que tous les événements de cette source soient traités.
Ceci vous donne la possibilité de programmer une réaction à la surcharge bien avant que la
limite pour événements de même nature soit atteinte et donc avant que les événements
soient rejetés.
La plage de valeurs est la suivante pour le paramètre "Comptage file d'attente" :
1 ≤ "Comptage file d'attente" ≤ "Nombre d'événements pouvant être mis en attente".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 127
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

7.3 Instructions à exécution asynchrone


Différence entre les instructions à exécution synchrone/asynchrone
Lors du traitement du programme, on distingue les instructions à exécution synchrone et
asynchrone.
Les propriétés "synchrone" ou "asynchrone" font référence au rapport temporel entre l'appel
et l'exécution de l'instruction.
Instructions synchrones : lorsque l'appel d'une instruction à exécution synchrone est terminé,
l'exécution est également terminée.
Différence pour les instructions asynchrones : lorsque l'appel d'une instruction à exécution
asynchrone est terminé, l'exécution de l'instruction asynchrone n'est pas forcément
terminée. L'exécution d'une instruction asynchrone peut donc s'étendre sur plusieurs appels.
La CPU traite les instructions asynchrones parallèlement au programme utilisateur cyclique.
Lors de leur traitement, les instructions à exécution asynchrone occupent des ressources
dans la CPU.
Les instructions à exécution asynchrone sont en général des instructions pour le transfert de
données (enregistrements pour des modules, données de communication, données de
diagnostic, etc.).

Traitement d'instructions à exécution asynchrone


La figure suivante illustre la différence entre le traitement d'une instruction à exécution
asynchrone et celui d'une instruction à exécution synchrone. Sur cette figure, l'instruction à
exécution asynchrone est appelée cinq fois avant que l'exécution soit terminée, p. ex. pour la
transmission complète d'un enregistrement.

① Premier appel de l'instruction à exécution asynchrone, début de l'exécution


② Appel intermédiaire de l'instruction à exécution asynchrone, l'exécution se poursuit.
③ Dernier appel de l'instruction à exécution asynchrone, fin de l'exécution
④ A chaque appel, l'instruction synchrone est entièrement exécutée.
Durée de l'exécution complète

Figure 7-1 Différence entre les instructions à exécution asynchrone et synchrone

Système de périphérie décentralisée


128 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Traitement parallèle de tâches d'une instruction asynchrone


Une CPU peut traiter parallèlement plusieurs tâches d'une instruction asynchrone. La CPU
traite les tâches parallèlement aux conditions suivantes :
● Plusieurs tâches d'une instruction asynchrone sont appelées au même moment.
● Il y a suffisamment de ressources dans la CPU.
La figure suivante montre le traitement parallèle de deux tâches de l'instruction WRREC. Les
deux instructions sont exécutées en même temps pendant une certaine durée.

Figure 7-2 Traitement parallèle de l'instruction à exécution asynchrone WRREC

Affectation de l'appel à la tâche de l'instruction


Pour exécuter une instruction sur plusieurs appels, la CPU doit pouvoir affecter de manière
univoque un appel consécutif à une tâche déjà active de l'instruction.
Pour affecter l'appel à la tâche, la CPU se sert d'un des deux mécanismes suivants, en
fonction du type de l'instruction :
● Avec l'instance de l'instruction (pour le type "SFB")
● Avec les paramètres d'entrée de l'instruction identifiant la tâche. Ces paramètres d'entrée
doivent être identiques à chaque appel pendant le traitement de l'instruction asynchrone.
Exemple : une tâche de l'instruction "Create_DB" est identifiée par les paramètres
d'entrée LOW_LIMIT, UP_LIMIT, COUNT, ATTRIB et SRCBLK.
Le tableau suivant montre les paramètres d'entrée identifiant les différentes instructions.

Instruction Tâche identifiée par


DPSYC_FR LADDR, GROUP, MODE
D_ACT_DP LADDR
DPNRM_DG LADDR
WR_DPARM LADDR, RECNUM
WR_REC LADDR, RECNUM
RD_REC LADDR, RECNUM
CREATE_DB LOW_LIMIT, UP_LIMIT, COUNT, ATTRIB,
SRCBLK
READ_DBL SRCBLK, DSTBLK
WRIT_DBL SRCBLK, DSTBLK
RD_DPARA LADDR, RECNUM
DP_TOPOL DP_ID

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 129
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Etat d'une instruction à exécution asynchrone


Une instruction à exécution asynchrone indique son état avec les paramètres de bloc
STATUS/RET_VAL et BUSY. De nombreuses instructions à exécution asynchrone utilisent
en outre les paramètres de bloc DONE et ERROR.
La figure suivante montre les deux instructions asynchrones WRREC et CREATE_DB.

① Le paramètre d'entrée REQ démarre la tâche pour l'exécution de l'instruction asynchrone.


② Le paramètre de sortie DONE indique que la tâche a été terminée sans erreur.
③ Le paramètre de sortie BUSY indique que la tâche est en cours d'exécution. Si BUSY=1, une
ressource est occupée pour l'instruction asynchrone. Si BUSY=0, la ressource est libre.
④ Le paramètre de sortie ERROR indique qu'il y a une erreur.
⑤ Le paramètre de sortie STATUS/RET_VAL donne des informations sur l'état de l'exécution de
la tâche. Après l'apparition d'une erreur, le paramètre de sortie STATUS/RET_VAL contient
l'information d'erreur.

Figure 7-3 Paramètres de bloc d'instructions asynchrones avec comme exemple les instructions
WRREC et CREATE_DB

Système de périphérie décentralisée


130 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Récapitulatif
Le tableau suivant contient un récapitulatif des faits décrits ci-avant. Il indique en particulier
les valeurs possibles des paramètres de sortie quand l'exécution n'est pas terminée après
un appel.

Remarque
Dans votre programme, vous devez analyser les paramètres de sortie pertinents après
chaque appel.

Relation entre REQ, STATUS/RET_VAL, BUSY et DONE lorsqu'une tâche est "active"

N° d'ordre Type d'appel REQ STATUS/RET_VAL BUSY DONE ERROR


de
l'appel
1 Premier 1 W#16#7001 1 0 0
appel Code d'erreur (p. ex. 0 0 1
W#16#80C3 pour un
manque de ressources)
2 à (n - 1) Appel inter- Non signi- W#16#7002 1 0 0
médiaire ficatif
n Dernier ap- Non signi- W#16#0000, si aucune 0 1 0
pel ficatif erreur ne s'est produite
Code d'erreur en présence 0 0 1
d'erreurs

Utilisation de ressources
Les instructions à exécution asynchrone occupent des ressources dans une CPU pendant
leur exécution. Les ressources sont limitées en fonction du type de la CPU et de
l'instruction ; la CPU ne peut traiter simultanément qu'un certain nombre maximal de tâches
d'une instruction asynchrone. Après le traitement avec succès ou avec erreurs de la tâche,
la ressource est à nouveau disponible.
Exemple : vous pouvez appeler les instructions RDREC et WRREC respectivement 10 fois
avec des instances différentes. Ainsi, le nombre de tâches exécutées parallèlement par
instruction est limité à 10.
Si le nombre maximal de tâches simultanées pour une instruction est dépassé, l'instruction
fournit le code d'erreur 80C3 (manque de ressources) au paramètre de bloc STATUS. La
tâche reste inexécutée jusqu'à ce qu'une ressource soit à nouveau disponible.

Remarque
Instructions asynchrones sous-jacentes
Certaines instructions asynchrones se servent d'une ou plusieurs instructions asynchrones
sous-jacentes pour leur traitement. Ce rapport est décrit dans les tableaux qui suivent.
Veuillez noter que, typiquement, seule une ressource sous-jacente est occupée en cas de
présence de plusieurs instructions sous-jacentes.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 131
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Instructions étendues : nombre maximal d'instructions à exécution asynchrone


Le tableau ci-après donne le nombre maximal d'instances simultanées pour les instructions
étendues à exécution asynchrone.

Instructions étendues CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


CPU 1510SP F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
Périphérie décentralisée
RDREC 10
RD_REC
WRREC 10
WR_REC
D_ACT_DP 8
ReconfigIOSystem utilise RDREC, WRREC, D_ACT_DP
DPSYC_FR 2
DPNRM_DG 8
DP_TOPOL 1
ASI_CTRL utilise RDREC, WRREC
PROFIenergy
PE_START_END utilise RDREC, WRREC
PE_CMD utilise RDREC, WRREC
PE_DS3_Write_ET200S utilise RDREC, WRREC
PE_WOL utilise RDREC, WRREC, TUSEND, TURCV, TCON, TDISCON
Paramétrage des modules
RD_DPAR 10
RD_DPARA 10
RD_DPARM 10
WR_DPARM 10
Diagnostic
Get_IM_Data 10
GetStationInfo 10
Recettes et Data Logging
RecipeExport 10
RecipeImport 10
DataLogCreate 10
DataLogOpen 10
DataLogWrite 10
DataLogClear 10
DataLogClose 10
DataLogDelete 10
DataLogNewFile 10
Fonctions sur bloc de données
CREATE_DB 10
READ_DBL 10
WRIT_DBL 10
DELETE_DB 10

Système de périphérie décentralisée


132 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Instructions de base : nombre maximal d'instructions à exécution asynchrone


Le tableau ci-après donne le nombre maximal d'instances simultanées pour les instructions
de base à exécution asynchrone.

Instructions de base CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


CPU 1510SP F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
DB Array
ReadFromArrayDBL utilise READ_DBL (voir instructions étendues)
WriteToArrayDBL utilise READ_DBL, WRIT_DBL (voir instructions étendues)

Communication : nombre maximal d'instructions à exécution asynchrone


Le tableau ci-après donne le nombre maximal de tâches simultanées pour les instructions à
exécution asynchrone (Open User Communication) des différentes CPU.

Open User Communication CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


CPU 1510SP F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
TSEND 64 88
TUSEND
TRCV 64 88
TURCV
TCON 64 88
TDISCON 64 88
T_RESET 64 88
T_DIAG 64 88
T_CONFIG 1
TSEND_C utilise TSEND, TUSEND, TRCV, TCON, TDISCON
TRCV_C utilise TSEND, TUSEND, TRCV, TURCV, TCON, TDISCON
TMAIL_C utilise TSEND, TUSEND, TRCV, TURCV, TCON, TDISCON

Le tableau ci-après donne le nombre maximal de tâches simultanées pour les instructions à
exécution asynchrone (MODBUS TCP) des différentes CPU.

MODBUS TCP CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


CPU 1510P F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
MB_CLIENT utilise TSEND, TUSEND, TRCV, TURCV, TCON, TDISCON
MB_SERVER utilise TSEND, TUSEND, TRCV, TURCV, TCON, TDISCON

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 133
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Le tableau ci-après donne le nombre maximal de tâches simultanées pour les instructions à
exécution asynchrone (communication S7) des différentes CPU. Les instructions de la
communication S7 utilisent un groupe de ressources commun.

Communication S7 CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


CPU 1510SP F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
PUT 192 264
GET
USEND
URCV
BSEND
BRCV

Le tableau ci-après donne le nombre maximal de tâches simultanées pour les instructions à
exécution asynchrone (processeurs de communication) des différentes CPU.

Processeurs de communica- CPU 1510SP-1 PN CPU 1512SP-1 PN


tion CPU 1510SP F-1 PN CPU 1512SP F-1 PN
PtP Communication
Port_Config utilise RDDEC, WRREC
Send_Config utilise RDDEC, WRREC
Receive_Config utilise RDDEC, WRREC
Send_P2P utilise RDDEC, WRREC
Receive_P2P utilise RDDEC, WRREC
Receive_Reset utilise RDDEC, WRREC
Signal_Get utilise RDDEC, WRREC
Signal_Set utilise RDDEC, WRREC
Get_Features utilise RDDEC, WRREC
Get_Features utilise RDDEC, WRREC
USS Communication
USS_Port_Scan utilise RDDEC, WRREC
MODBUS (RTU)
Modbus_Comm_Load utilise RDDEC, WRREC
Interface série ET 200S
S_USSI utilise CREATE_DB
SIMATIC NET CP
FTP_CMD utilise TSEND, TRCV, TCON, TDISCON

Système de périphérie décentralisée


134 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Notions de base sur le traitement du programme
7.3 Instructions à exécution asynchrone

Technologie : nombre maximal d'instructions à exécution asynchrone


Le tableau ci-après donne le nombre maximal de tâches simultanées pour les instructions à
exécution asynchrone (technologie).

Technologie CPU 1510SP-1 PN


CPU 1510SP F-1 PN
CPU 1512SP-1 PN
CPU 1512SP F-1 PN
Motion Control
MC_Power 300
MC_Reset
MC_Home
MC_Halt
MC_MoveAbsolute
MC_MoveRelative
MC_MoveVelocity
MC_MoveJog
MC_GearIn
MC_MoveSuperimposed

Informations complémentaires
Pour plus d'informations sur le paramétrage de bloc, référez-vous à l'aide en ligne de
STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 135
Protection 8
8.1 Vue d'ensemble des fonctions de protection de la CPU

Introduction
Ce chapitre décrit les fonctions suivantes pour protéger l'ET 200SP contre l'accès non
autorisé :
● Protection d'accès
● Protection contre le piratage (protection Know-How)
● Protection contre la copie

Mesures complémentaires pour protéger la CPU


Les mesures suivantes améliorent encore la protection contre les accès non autorisés de
l'extérieur et via le réseau aux fonctions et données de la CPU :
● Désactivation du serveur Web
● Désactivation de la synchronisation de l'heure par le serveur NTP
● Désactivation de la communication PUT/GET
Lorsque vous utilisez le serveur Web, protégez votre système de périphérie décentralisé
ET 200SP contre l'accès non autorisé en définissant des droits d'accès protégés par mot de
passe pour certains utilisateurs, dans la gestion des utilisateurs.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 136
Protection
8.2 Configurer une protection d'accès pour la CPU

8.2 Configurer une protection d'accès pour la CPU

Introduction
La CPU offre quatre niveaux d'accès permettant de limiter l'accès à des fonctions
déterminées.
En définissant le niveau d'accès et les mots de passe pour une CPU, vous restreignez les
fonctions et les zones de mémoire qui sont accessibles sans saisie de mot de passe. Vous
déterminez les différents niveaux d'accès et les mots de passe correspondants dans les
propriétés de la CPU.

Niveaux d'accès de la CPU

Tableau 8- 1 Niveaux d'accès de la CPU

Niveaux d'accès Restrictions de l'accès


Accès complet Chaque utilisateur peut lire et modifier la configuration matérielle et les blocs.
(pas de protec-
tion)
Accès en lecture Ce niveau d'accès n'autorise, sans saisie de mot de passe, que l'accès en lecture
à la configuration matérielle et aux blocs, c'est-à-dire que vous pouvez charger la
configuration matérielle et des blocs dans la console de programmation. L'accès
IHM et l'accès aux données de diagnostic est également possible.
Sans saisie du mot de passe, vous ne pouvez pas charger de blocs ni de configu-
ration matérielle dans la CPU. En outre, les opérations suivantes ne sont pas
possibles sans saisie du mot de passe :
• fonctions de test avec écriture
• mise à jour du firmware (en ligne)
Accès IHM Ce niveau d'accès n'autorise, sans saisie de mot de passe, que l'accès IHM et
l'accès aux données de diagnostic.
Sans saisie du mot de passe, vous ne pouvez charger dans la CPU ni blocs, ni
configuration matérielle ; vous ne pouvez pas non plus charger de blocs ni de
configuration matérielle de la CPU sur la console de programmation. En outre, les
opérations suivantes ne sont pas possibles sans saisie du mot de passe :
• fonctions de test avec écriture
• changement d'état de fonctionnement (MARCHE/ARRÊT)
• mise à jour du firmware (en ligne)
Aucun accès Quand la CPU est complètement protégée, l'accès n'est possible ni en écriture ni
(protection com- en lecture à la configuration matérielle et aux blocs. L'accès IHM n'est pas pos-
plète) sible non plus. La fonction de serveur pour la communication PUT/GET est désac-
tivée dans ce niveau d'accès (non modifiable).
En vous légitimant avec le mot de passe, vous obtenez de nouveau l'accès com-
plet à la CPU.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 137
Protection
8.2 Configurer une protection d'accès pour la CPU

Chaque niveau d'accès autorise, même sans saisie d'un mot de passe, l'accès sans
restriction à certaines fonctions, par ex. l'identification au moyen de la fonction "Abonnés
accessibles".
Par défaut, la CPU est "sans restriction" et "sans protection par mot de passe". Pour
protéger l'accès à une CPU, vous devez éditer les propriétés de cette CPU et créer un mot
de passe. Le niveau d'accès par défaut "Accès complet (pas de protection)" permet à
chaque utilisateur de lire et de modifier la configuration matérielle et les blocs. Il n'y a pas de
mot de passe paramétré et l'accès en ligne n'en nécessite pas.
Le niveau d'accès de la CPU ne restreint pas la communication entre CPU (via les fonctions
de communication dans les blocs), à moins que la communication PUT/GET ne soit
désactivée.
La saisie du mot de passe correct permet l'accès à toutes les fonctions autorisées dans le
niveau en question.

Remarque
La configuration d'un niveau d'accès ne remplace pas la protection Know-How
Le paramétrage de niveaux d'accès offre une protection de qualité supérieure contre les
modifications illégitimes de la CPU puisque vous restreignez les droits de charger la
configuration matérielle et logicielle dans la CPU. Mais les blocs se trouvant sur la carte
mémoire SIMATIC ne sont protégés ni en lecture ni en écriture. Pour protéger le code des
blocs sur la carte mémoire SIMATIC, utilisez la protection Know-How.

Comportement de fonctions avec des niveaux d'accès différents


Vous trouverez dans l'aide en ligne de STEP 7 un tableau énumérant les fonctions en ligne
possibles dans les différents niveaux d'accès.

Système de périphérie décentralisée


138 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Protection
8.2 Configurer une protection d'accès pour la CPU

Marche à suivre pour paramétrer les niveaux d'accès


Procédez comme suit pour paramétrer les niveaux d'accès pour une CPU :
1. Ouvrez les propriétés de la CPU dans la fenêtre d'inspection.
2. Ouvrez l'entrée "Protection" dans la navigation locale.
La fenêtre d'inspection offre un tableau des niveaux d'accès possibles.

Figure 8-1 Niveaux d'accès possibles

3. Activez le niveau d'accès souhaité dans la première colonne du tableau. Les coches
vertes dans les colonnes à droite du niveau d'accès respectif indiquent quelles opérations
sont encore possibles sans saisir le mot de passe.
4. Dans la colonne "Saisir le mot de passe", attribuez dans la première ligne un mot de
passe pour le niveau d'accès "Accès complet". Pour éviter les erreurs de saisie, répétez
le mot de passe choisi dans la colonne "Confirmer le mot de passe".
Veillez à ce que le mot de passe soit suffisamment sûr, c'est-à-dire qu'il ne contienne pas
de chaîne pouvant être reconnue par une machine !
5. Attribuez au besoin d'autres mots de passe à d'autres niveaux d'accès si le niveau
d'accès choisi le permet.
6. Chargez la configuration matérielle afin que le niveau d'accès devienne opérant.
La CPU consigne la saisie du bon ou du mauvais mot de passe ainsi que les modifications
apportées à la configuration des niveaux d'accès, par une entrée correspondante dans le
tampon de diagnostic.

Comportement d'une CPU protégée par mot de passe en fonctionnement


La protection de la CPU est opérante après que vous avez chargé les paramètres dans la
CPU.
Avant d'exécuter une fonction en ligne, la CPU contrôle son admissibilité et demande la
saisie du mot de passe en cas de protection par mot de passe. Vous ne pouvez exécuter les
fonctions protégées par mot de passe que depuis un seul PG/PC à la fois. Un autre PG/PC
ne peut pas se connecter.
L'autorisation d'accès aux données protégées est valable pour la durée de la liaison en ligne
ou jusqu'à ce que vous l'annuliez manuellement au moyen de "En ligne > Supprimer les
droits d'accès".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 139
Protection
8.3 Réglage d'une protection d'accès supplémentaire via le programme utilisateur

Niveaux d'accès pour les CPU F


Outre les quatre niveaux d'accès décrits, il existe un autre niveau d'accès pour les CPU de
sécurité. Pour plus d'informations sur ce niveau d'accès, référez-vous au manuel
SIMATIC Safety Programming and Operating Manual, SIMATIC Safety - Configuring and
Programming (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/54110126).

8.3 Réglage d'une protection d'accès supplémentaire via le programme


utilisateur

Protection d'accès via le programme utilisateur


Vous pouvez aussi limiter dans STEP 7 l'accès à une CPU protégée par mot de passe, via le
bloc SFC 110. Vous trouverez une description de ce bloc dans l'aide en ligne sous l'entrée
"ENDIS_PW : Limiter et valider la légitimation par mot de passe".

8.4 Protection contre le piratage (protection Know-How)

Application
Avec la protection Know-how, vous protégez contre l'accès non autorisé un ou plusieurs
blocs de type OB, FB, FC et des blocs de données globaux dans votre programme. Pour
limiter l'accès à un bloc, saisissez un mot de passe. Le mot de passe offre une protection
élevée contre la lecture ou la modification non autorisée du bloc.

Données lisibles
Dans un bloc à protection Know-How, seules les données suivantes sont lisibles sans le mot
de passe correct :
● Titre du bloc, commentaire et propriétés du bloc
● Paramètres du bloc (INPUT, OUTPUT, IN, OUT, RETURN)
● Structure d'appel du programme
● Variables globales sans indication de leur lieu d'utilisation

Autres actions
Autres actions exécutables avec un bloc à protection Know-How :
● Copie et suppression
● Appel dans un programme
● Comparaison en ligne/hors ligne
● Chargement

Système de périphérie décentralisée


140 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Protection
8.4 Protection contre le piratage (protection Know-How)

Blocs de données globaux et blocs de données Array


Vous pouvez munir des blocs de données globaux (DB globaux) d'une protection Know-
How. Les utilisateurs qui ne possèdent pas le mot de passe correct pourront lire le bloc de
données global, mais ne pourront pas le modifier.
Vous ne pouvez pas munir des blocs de données Array (DB Array) d'une protection
Know-How.

Création d'une protection Know-How pour des blocs


Procédez comme suit pour créer une protection Know-How des blocs :
1. Ouvrez les propriétés du bloc respectif.
2. Sous "Général", sélectionnez l'option "Protection".

Figure 8-2 Création d'une protection Know-how pour des blocs (1)

3. Cliquez sur le bouton "Protection" pour afficher la boîte de dialogue "Protection


Know-How".

Figure 8-3 Création d'une protection Know-how pour des blocs (2)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 141
Protection
8.4 Protection contre le piratage (protection Know-How)

4. Cliquez sur le bouton "Définir" pour afficher la boîte de dialogue "Définir le mot de
passe".

Figure 8-4 Création d'une protection Know-how pour des blocs (3)

5. Saisissez le mot de passe dans le champ "Nouveau mot de passe". Répétez le mot de
passe dans "Confirmer".
6. Confirmez la saisie par "OK".
7. Fermez le boîte de dialogue "Protection Know-How" avec "OK".
Résultat : les blocs sélectionnés sont munis d'une protection Know-How. Les blocs avec
protection Know-How sont repérés par un cadenas dans la navigation du projet. Le mot de
passe saisi est valable pour tous les blocs sélectionnés.

Ouverture de blocs avec protection Know-How


Procédez comme suit pour ouvrir un bloc avec protection Know-How :
1. Double-cliquez sur le bloc pour ouvrir la boîte de dialogue "Protection d'accès".
2. Entrez le mot de passe pour le bloc à protection Know-How.
3. Confirmez votre saisie par "OK".
Résultat : le bloc à protection Know-How s'ouvre.
Une fois le bloc ouvert, vous pouvez éditer le code de programme et l'interface du bloc
jusqu'à ce que vous fermiez le bloc ou bien STEP 7. La prochaine fois que vous ouvrirez le
bloc, il faudra saisir de nouveau le mot de passe. Si vous fermez la boîte de dialogue
"Protection d'accès" avec "Annuler", vous pourrez certes ouvrir le bloc, mais vous ne pourrez
pas afficher son code ni éditer le bloc.
Lorsque vous copiez le bloc, par exemple, ou l'insérez dans une bibliothèque, vous ne
supprimez pas sa protection Know-How. Les copies ont également la protection Know-How.

Système de périphérie décentralisée


142 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Protection
8.4 Protection contre le piratage (protection Know-How)

Suppression de la protection Know-How de blocs


Procédez comme suit pour supprimer la protection Know-How de blocs :
1. Sélectionnez le bloc dont vous souhaitez supprimer la protection Know-How. Le bloc
protégé ne doit pas être ouvert dans l'éditeur de programme.
2. Dans le menu "Edition", choisissez la commande "Protection Know-How" pour ouvrir la
boîte de dialogue "Protection Know-How".
3. Retirez la coche de la case "Masquer le code (Protection Know-how)".

Figure 8-5 Suppression de la protection Know-how de blocs (1)

4. Entrez le mot de passe.

Figure 8-6 Suppression de la protection Know-how de blocs (2)

5. Confirmez la saisie par "OK".


Résultat : la protection Know-How est supprimée pour le bloc sélectionné.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 143
Protection
8.5 Protection contre la copie

8.5 Protection contre la copie

Application
La protection contre la copie permet d'associer le programme ou les blocs à une carte
mémoire SIMATIC ou une CPU donnée. L'association à un numéro de série d'une carte
mémoire SIMATIC ou d'une CPU ne permet l'utilisation du programme ou du bloc qu'avec
une carte mémoire SIMATIC ou une CPU donnée. Avec cette fonction, vous pouvez
expédier un programme ou un bloc électroniquement (par ex. par e-mail) ou par l'envoi d'un
module de mémoire.

Protection contre la copie et protection Know-How


Lorsque vous créez une telle protection contre la copie pour un bloc, munissez-le aussi
d'une protection Know-How. Sans cette protection Know-How, n'importe qui peut annuler la
protection contre la copie. Mais il faut créer d'abord la protection contre la copie, car les
paramètres de la protection contre la copie sont protégés en écriture quand le bloc dispose
d'une protection Know-How.

Création d'une protection contre la copie


Procédez comme suit pour configurer la protection contre la copie :
1. Ouvrez les propriétés du bloc respectif.
2. Sous "Général", sélectionnez l'option "Protection".

Figure 8-7 Création d'une protection contre la copie (1)

3. Dans la zone "Protection contre la copie", sélectionnez dans la liste déroulante soit
l'entrée "Lier au numéro de série de la CPU", soit l'entrée "Lier au numéro de série de la
carte mémoire".

Figure 8-8 Création d'une protection contre la copie (2)

Système de périphérie décentralisée


144 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Protection
8.5 Protection contre la copie

4. Activez l'option "Numéro de série inséré lors du chargement dans un appareil ou une
carte mémoire" si le numéro de série doit être inséré automatiquement lors de la
procédure de chargement (association dynamique). Attribuez un mot de passe via le
bouton "Définir mot de passe" afin de lier l'utilisation d'un bloc en plus à la saisie d'un mot
de passe.
Activez l'option "Entrer le numéro de série" si vous voulez lier le numéro de série de la
CPU ou de la carte mémoire SIMATIC manuellement à un bloc (association statique).
5. Dans la zone "Protection Know-How", vous pouvez maintenant configurer la protection
Know-How pour le bloc.

Remarque
Lorsque vous chargez un bloc avec protection contre la copie dans un appareil ne
coïncidant pas avec le numéro de série défini, l'ensemble de la procédure de chargement
est refusé. Cela signifie que les blocs sans protection contre la copie ne sont pas chargés
non plus.

Suppression de la protection contre la copie


Procédez comme suit pour supprimer la protection contre la copie :
1. Supprimez une éventuelle protection Know-How.
2. Ouvrez les propriétés du bloc respectif.
3. Sous "Général", sélectionnez l'option "Protection".
4. Dans la zone "Protection contre la copie", sélectionnez dans la liste déroulante l'entrée
"Pas de lien".

Figure 8-9 Suppression de la protection contre la copie

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 145
Contrôle de configuration (traitement des options) 9
Introduction
Le contrôle de configuration (traitement des options) vous permet de piloter différentes
variantes d'une machine de série dans un projet unique sans modifier la configuration et le
programme utilisateur.

Principe de fonctionnement du contrôle de la configuration


Avec le contrôle de configuration, vous pouvez utiliser différentes variantes d'une machine
de série avec une seule configuration du système de périphérie décentralisée ET 200SP .
● Une station maître (configuration maximale) est configurée dans un projet. La station
maître comprend tous les modules requis pour toutes les unités possibles d'une machine
de série modulaire.
● Le programme utilisateur du projet prévoit différentes options de station pour différentes
variantes de la machine de série, ainsi que la sélection d'une station d'option. Une station
d'option n'utilise qu'une partie des modules de la station maître, par exemple, et ces
modules sont enfichés dans un ordre différent.
● Le fabricant de machines de série choisit une station d'option pour une variante de la
machine de série. Il n'a pas besoin pour cela de modifier le projet ni de charger une
configuration modifiée.
Avec un enregistrement de commande que vous programmez, vous indiquez à la CPU / au
module d'interface quels modules manquent par rapport à la station maître dans une station
d'option ou à quels autres emplacements ils se trouvent. Le contrôle de configuration n'a pas
d'effet sur le paramétrage des modules.
Le contrôle de configuration vous permet de faire varier le montage centralisé/décentralisé
en toute souplesse, à condition bien sûr que la station d'option puisse être dérivée de la
station maître.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 146
Contrôle de configuration (traitement des options)

La figure suivante présente 3 variantes d'une machine de série avec les stations d'option
correspondantes du système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Figure 9-1 Différentes variantes d'une machine de série avec les stations d'option correspondantes
du système de périphérie décentralisée ET 200SP

Avantages
● Mise en service et déroulement de projet simples grâce à l'utilisation d'un projet STEP 7
unique pour toutes les options de station.
● Simplicité pour la maintenance, le versionnage et les mises à niveau :
● Economies au niveau du matériel : seuls les modules périphériques nécessaires pour la
station d'option actuelle de la machine sont montés.
● Potentiels d'économie pour la création, la mise en service et la documentation pour les
machines de série
● Extension facile de station grâce à l'utilisation d'emplacements vides précâblés. Lors de
l'extension, il suffit de remplacer le cache BU par le nouveau module.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 147
Contrôle de configuration (traitement des options)

Marche à suivre
Pour mettre en place le contrôle de configuration, procédez dans l'ordre suivant :

Etape Marche à suivre Voir...


1 Activer le contrôle de configuration dans STEP 7 Chapitre Configuration (Page 149)
2 Créer l'enregistrement de commande Chapitre Création de l'enregistrement de commande
(Page 151)
3 Transférer l'enregistrement de commande Chapitre Transfert de l'enregistrement de commande dans le
programme de mise en route de la CPU (Page 162)

Bibliothèque de blocs "OH_S71x00_Library"


Vous trouverez la bibliothèque de blocs OH_S71x00_Library
(https://support.industry.siemens.com/cs/#document/29430270?lc=fr-WW) en
téléchargement sur Internet. La bibliothèque de blocs contient des types de données avec la
structure des enregistrements de commande pour le système de périphérie décentralisée
ET 200SP. A l'aide de ces types de données, vous pouvez réaliser, avec peu d'efforts, le
contrôle de configuration pour votre solution d'automatisation flexible.

Système de périphérie décentralisée


148 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.1 Configuration

9.1 Configuration

Conditions requises
Avec le système de périphérie décentralisée ET 200SP, le contrôle de configuration est
possible aussi bien avec une CPU ET 200SP qu'avec les modules d'interface via
PROFINET IO et PROFIBUS DP.
De manière centralisée pour CPU ET 200SP :
● STEP 7 Professional à partir de la version V13 Update 3
● CPU 1510SP-1 PN/CPU 1512SP-1 PN
● A partir de la version V1.6 du firmware
● Tous les modules de la CPU doivent pouvoir démarrer également en cas de divergences
par rapport à la configuration :
– Le paramètre de démarrage "Comparaison entre configuration théorique et
configuration réelle" de la CPU est réglé sur "Autoriser un démarrage de la CPU
également en cas de divergences" (paramétrage par défaut) et le paramètre de
module "Comparaison entre module théorique et module réel" est réglé sur "De la
CPU" (paramétrage par défaut)
ou bien
– Le paramètre de module "Comparaison entre module théorique et module réel" pour
le module.a la valeur "Autoriser un démarrage de la CPU également en cas de
divergences"
De manière décentralisée via PROFINET IO :
● Outil d'ingénierie (p. ex. STEP 7)
● IM 155-6 PN BA/ST/HF
● Vous avez affecté le module d'interface à un contrôleur IO
De manière décentralisée via PROFIBUS DP :
● Outil d'ingénierie (p. ex. STEP 7)
● IM 155-6 DP HF
● Vous avez affecté le module d'interface à un maître DP.
● Le paramètre de démarrage est réglé sur "Fonctionnement si configuration prévue diffère
de configuration sur site"

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 149
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.1 Configuration

Etapes nécessaires
Lors de la configuration de la CPU / du module d'interface dans STEP 7 (TIA Portal), activez
le paramètre "Autoriser la reconfiguration de l'appareil via le programme utilisateur".
● Pour une CPU ET 200SP, vous trouverez le paramètre "Autoriser la reconfiguration de
l'appareil via le programme utilisateur" dans la zone "Contrôle de la configuration".
● Pour un module d'interface IM 155-5 PN, vous trouverez le paramètre "Autoriser la
reconfiguration de l'appareil via le programme utilisateur" dans la zone "Paramètres des
modules" sous "Général".

Figure 9-2 Activation du contrôle de configuration avec un IM 155-6 PN HF comme exemple

Système de périphérie décentralisée


150 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

9.2 Création de l'enregistrement de commande

9.2.1 Introduction

Etapes nécessaires
Pour créer un enregistrement de commande pour le contrôle de configuration, procédez de
la manière suivante :
1. Créez un type de données API contenant la structure de l'enregistrement de commande.
La figure suivante montre un type de données API "CTR_REC" contenant la structure de
l'enregistrement de commande pour un module d'interface ET 200SP.

Figure 9-3 Création de l'enregistrement de commande 196 avec un IM 155-6 PN HF comme


exemple

2. Créez un bloc de données global.


3. Dans le bloc de données, créez un tableau Array basé sur le type de données API créé.
4. Indiquez les affectations d'emplacement dans la colonne "Valeur initiale" dans les
enregistrements de commande.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 151
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

La figure suivante montre le bloc de données global "ConfDB". Le bloc de données


"ConfDB" contient un array [0..5] du type de données API "CTR_REC".

Figure 9-4 Bloc de données pour le contrôle de configuration

Règles
Tenez compte des règles suivantes :
● La CPU / le module d'interface ne tient pas compte des entrées d'emplacement dans
l'enregistrement de commande en dehors de la station maître.
● L'enregistrement de commande doit contenir les entrées jusqu'au dernier emplacement
de la station d'option.
● Plusieurs emplacements configurés ne doivent pas être affectés au même emplacement
réel, c'est-à-dire que chaque emplacement d'une station d'option ne doit être présent
qu'une seule fois dans l'enregistrement de commande.

Système de périphérie décentralisée


152 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

9.2.2 Enregistrement de commande pour une CPU ET 200SP

Affectation des emplacements


Le tableau suivant indique les emplacements possibles pour les différents modules dans une
CPU ET 200SP :

Tableau 9- 1 Affectation des emplacements

Modules Emplacements possibles Remarque


CPU 1 L'emplacement 1 est toujours la CPU
Modules de périphérie 2 - 65 Après la CPU
Module serveur 2 - 66 Le module serveur termine la configuration de la station ET 200SP
après la CPU / le dernier module de périphérie.

Enregistrement de commande
Vous définissez, pour le contrôle de configuration d'une CPU ET 200SP, un enregistrement
de commande 196 V2.0 contenant une affectation des emplacements. Pour cela,
l'emplacement maximal correspond à celui du module serveur.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 153
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Le tableau suivant montre la structure de l'enregistrement de commande avec des


explications pour les différents éléments.

Tableau 9- 2 Contrôle de la configuration : structure de l'enregistrement de commande 196

Octet Elément Codage Explication


0 Longueur de bloc 4 + (nombre d'emplace- En-tête
ments × 2)
1 ID de bloc 196
2 Version 2
3 Version 0
4 Emplacement 1 de la sta- Affectation de l'emplace- Elément de commande
tion maître ment 1 dans la station Indique quel module est enfiché à quel
d'option emplacement.
(toujours 1, car la CPU est La valeur que vous devez écrire dans
toujours enfichée à l'em- l'octet correspondant résulte de la règle
placement 1) suivante :
5 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 1 • Si le module figure dans la station
6 Emplacement 2 de la sta- Affectation de l'emplace- d'option, vous écrivez le numéro
tion maître ment dans la station d'op- d'emplacement du module.
tion
• Si le module figure comme emplace-
7 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 2 ment vide (avec cache BU), vous
8 Emplacement 3 de la sta- Affectation de l'emplace- écrivez le numéro d'emplacement du
tion maître ment dans la station d'op- module + 128 (exemple : module
tion comme emplacement vide sur l'em-
9 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 3 placement 3 : indiquez 131 dans
: : : l'élément de commande).
4 + ((emplacement Emplacement du module Affectation de l'emplace- • Si le module est absent dans la sta-
max. - 1) × 2) serveur ment du module serveur tion d'option, écrivez 0.
dans la station d'option* Fonction supplémentaire
4 + ((emplacement Fonction supplémentaire pour l'emplacement du module Indique si un nouveau groupe de poten-
max. - 1) × 2) + 1 serveur tiel est ouvert dans la station d'option par
le remplacement d'une BaseUnit foncée
par une BaseUnit claire.
• Si vous remplacez une BaseUnit
foncée par une BaseUnit claire, indi-
quez 1 comme fonction supplémen-
taire.
• Si vous reprenez la BaseUnit de la
station maître, indiquez 0 comme
fonction supplémentaire.

* Le module serveur doit figurer dans la station d'option et ne doit pas être identifié comme emplacement vide (cache BU).

Système de périphérie décentralisée


154 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

9.2.3 Enregistrement de commande pour un module d'interface

Affectation des emplacements


Le tableau suivant indique les emplacements possibles pour les différents modules dans un
module d'interface ET 200SP :

Tableau 9- 3 Affectation des emplacements

Modules Emplacements possibles Remarque


Module d'interface 0 Le module d'interface (emplacement 0) n'est pas un élément
du contrôle de la configuration, mais commande celui-ci.
Extension de station 1 En cas de configuration mixte avec des modules ET 200AL,
BA-Send BA-Send est toujours à l'emplacement 1.
Modules de périphérie 1 - 12 pour IM 155-6 PN BA Après le module d'interface
ET 200SP 1 - 32 pour IM 155-6 PN ST,
IM 155-6 DP HF
1 - 64 pour IM 155-5 PN HF
Module serveur 1 - 13 pour IM 155-6 PN BA Le module serveur termine la configuration de la station
1 - 33 pour IM 155-6 PN ST, ET 200SP après le dernier module de périphérie.
IM 155-6 DP HF
1 - 65 pour IM 155-5 PN HF
Modules de périphérie 34 - 49 pour IM 155-6 DP HF En cas de configuration mixte avec des modules ET 200AL
ET 200AL 66 - 81 pour IM 155-6 PN ST,
IM 155-6 PN HF

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 155
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Enregistrement de commande simplifié (V1)


Vous définissez, pour le contrôle de configuration des modules d'interface du système de
périphérie décentralisée ET 200SP, un enregistrement de commande 196 V1.0 contenant
une affectation des emplacements. Pour cela, l'emplacement maximal correspond à celui du
module serveur ou du dernier emplacement d'un module de périphérie ET 200AL (en cas de
montage mixte ET 200SP/ET 200AL).
Le tableau suivant montre la structure de l'enregistrement de commande avec des
explications pour les différents éléments.

Tableau 9- 4 Structure de l'enregistrement de commande simplifié V1.0

Octet Elément Codage Description


0 Longueur de bloc 4 + emplacement maximal En-tête
1 ID de bloc 196
2 Version 1
3 Version 0
4 Emplacement 1 de la Affectation de l'emplacement Elément de commande ET 200SP
station maître dans la station d'option Indique quel module ET 200SP est enfiché
5 Emplacement 2 de la Affectation de l'emplacement à quel emplacement.
station maître dans la station d'option La valeur que vous devez écrire dans l'octet
: : : correspondant résulte de la règle suivante :
4 + (emplacement du Emplacement du Affectation de l'emplacement • Si le module figure dans la station d'op-
module serveur - 1) module serveur du module serveur dans la tion, vous écrivez le numéro d'emplace-
station d'option* ment du module.
• Si le module figure comme emplace-
ment vide (avec cache BU), vous écri-
vez le numéro d'emplacement du
module + 128 (exemple : module
comme emplacement vide sur l'empla-
cement 3 : indiquez 131 dans l'élément
de commande).
• Si le module est absent dans la station
d'option, écrivez 0.
: : : :
4 + (premier empla- Premier emplace- Affectation de l'emplacement Elément de commande ET 200AL
cement ET 200AL - ment ET 200AL dans la station d'option Indique quel module ET 200AL est enfiché à
1) quel emplacement.
: : : La valeur que vous devez écrire dans l'octet
4 + (dernier empla- Dernier emplace- Affectation de l'emplacement correspondant résulte de la règle suivante :
cement ET 200AL - ment ET 200AL dans la station d'option • Si le module figure dans la station d'op-
1)
tion, vous écrivez le numéro d'emplace-
ment du module.
• Si le module est absent dans la station
d'option, écrivez 0.

* Le module serveur doit figurer dans la station d'option et ne doit pas être identifié comme emplacement vide (cache BU).

Système de périphérie décentralisée


156 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Enregistrement de commande (V2)


Si vous modifiez les groupes de potentiel dans la station d'option par rapport à la station
maître, vous définissez, pour les modules d'interface ET 200SP, un enregistrement de
commande 196 V2.0 contenant une affectation des emplacements. Pour cela,
l'emplacement maximal correspond à celui du module serveur ou du dernier emplacement
d'un module de périphérie ET 200AL (en cas de montage mixte ET 200SP/ET 200AL).
Le tableau suivant montre la structure de l'enregistrement de commande avec des
explications pour les différents éléments.
Tableau 9- 5 Structure de l'enregistrement de commande 196 V2.0

Octet Elément Codage Explication


0 Longueur de bloc 4 + (emplacement maximal En-tête
x 2)
1 ID de bloc 196
2 Version 2
3 Version 0
4 Emplacement 1 de la Affectation de l'emplace- Elément de commande ET 200SP
station maître ment dans la station d'op- Indique quel module ET 200SP est enfiché à
tion quel emplacement.
5 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 1 La valeur que vous devez écrire dans l'octet
6 Emplacement 2 de la Affectation de l'emplace- correspondant résulte de la règle suivante :
station maître ment dans la station d'op- • Si le module figure dans la station d'op-
tion
tion, vous écrivez le numéro d'emplace-
7 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 2 ment du module.
8 Emplacement 3 de la Affectation de l'emplace- • Si le module figure comme emplacement
station maître ment dans la station d'op- vide (avec cache BU), vous écrivez le
tion
numéro d'emplacement du module + 128
9 Fonction supplémentaire pour l'emplacement 3 (exemple : module comme emplacement
: : : vide sur l'emplacement 3 : indiquez 131
4 + ((emplacement Emplacement du Affectation de l'emplace- dans l'élément de commande).
du module ser- module serveur ment du module serveur • Si le module est absent dans la station
veur - 1) × 2) dans la station d'option* d'option, écrivez 0.
4 + ((emplacement Fonction supplémentaire pour l'emplacement du Fonction supplémentaire
du module ser- module serveur Indique si un nouveau groupe de potentiel est
veur - 1) × 2) + 1 ouvert dans la station d'option par le rempla-
cement d'une BaseUnit foncée par une Ba-
seUnit claire.
• Si vous remplacez une BaseUnit foncée
par une BaseUnit claire, indiquez 1
comme fonction supplémentaire.
• Si vous reprenez la BaseUnit de la station
maître, indiquez 0 comme fonction sup-
plémentaire.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 157
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Octet Elément Codage Explication


: : : :
4 + ((premier em- Premier emplacement Affectation de l'emplace- Elément de commande ET 200AL
placement ET 200AL ment dans la station d'op- Indique quel module ET 200AL est enfiché à
ET 200AL - 1) x 2) tion quel emplacement.
4 + ((premier em- Réservé La valeur que vous devez écrire dans chaque
placement octet résulte de la règle suivante :
ET 200AL - 1) x 2)
+1 • Quand le module figure dans la station
d'option, vous écrivez le numéro d'empla-
: : :
cement du module.
4 + ((dernier em- Dernier emplacement Affectation de l'emplace-
• Si le module est absent dans la station
placement ET 200AL ment dans la station d'op-
ET 200AL - 1) x 2) tion d'option, écrivez 0.

4 + ((dernier em- Réservé


placement
ET 200AL - 1) x 2)
+1

* Le module serveur doit figurer dans la station d'option et ne doit pas être identifié comme emplacement vide (cache BU).

Remarque
S'il y a un cache BU ou s'il n'y pas de module de périphérie sur une BaseUnit claire, il
convient d'indiquer 1 dans la fonction supplémentaire pour cet emplacement.
La fonction "Diagnostic groupé pour absence de tension d'alimentation L+" nécessite une
affectation correcte des emplacements à une tension d'alimentation L+ commune (groupe de
potentiel). Le module d'interface doit connaître toutes les BaseUnits claires. En indiquant 1
dans la fonction supplémentaire, vous signalez une BaseUnit claire au module d'interface,
même si aucun module de périphérie n'est enfiché.

Combinaison du contrôle de configuration et de Shared Device (avec PROFINET)


Dans le cas d'un Shared Device, la fonction de contrôle de configuration se rapporte
uniquement aux modules de périphérie du contrôleur IO abonné au module d'interface. Les
modules de périphérie qui sont affectés à un autre contrôleur ou qui ne sont affectés à
aucun contrôleur se comportent comme dans une station dans laquelle le contrôle de la
configuration n'est pas activé.
Vous ne pouvez pas effectuer de modification de l'affectation d'emplacement pour les
modules qui sont affectés à un autre ou à aucun contrôleur IO (Shared Device au niveau du
module). Pour les modules, la CPU part du principe d'une affectation à l'identique.
Si d'autres contrôleurs IO sont abonnés à un module prévu pour le contrôle de la
configuration (Shared Device au niveau du sous-module), seule une affectation à l'identique
est admissible pour ce module. La désélection d'un tel module par l'enregistrement de
commande n'est pas possible (codage 0 pour cet emplacement dans l'enregistrement de
commande). Ainsi, la combinaison du "contrôle de configuration" et du "Shared Device au
niveau du sous-module" présente des restrictions.
Veuillez noter qu'en cas de modification de l'affectation de modules, tous les modules
concernés par le contrôle de configuration, y compris les sous-modules affectés, seront
réinitialisés. Les sous-modules qui sont affectés à un deuxième contrôleur IO sont
également concernés.

Système de périphérie décentralisée


158 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

9.2.4 Enregistrement en retour avec les modules d'interface

Principe de fonctionnement
L'enregistrement de retour vous indique si l'affectation de module est correcte, vous offrant
ainsi la possibilité de détecter des erreurs d'affectation dans l'enregistrement de commande.
L'enregistrement en retour est représenté dans un enregistrement 197 V2.0 distinct. Il existe
seulement si le contrôle de la configuration a été configuré.

Affectation des emplacements


L'enregistrement en retour se réfère à la structure configurée des stations et comprend
toujours la capacité fonctionnelle maximale. La capacité fonctionnelle maximale est de
13/49/81 emplacements selon le module d'interface utilisé. Une lecture partielle de
l'enregistrement en retour est possible.
Le tableau suivant montre l'affectation des modules aux numéros d'emplacement :

Tableau 9- 6 Affectation des emplacements

Modules Emplacements possibles Remarque


Extension de station BA-Send 1 En cas de configuration mixte avec des modules
ET 200AL, BA-Send est toujours à l'emplacement 1.
Modules de périphérie 1 - 12 pour IM 155-6 PN BA Après le module d'interface.
ET 200SP 1 - 32 pour IM 155-6 PN ST,
IM 155-6 DP HF
1 - 64 pour IM 155-5 PN HF
Module serveur 1 - 13 pour IM 155-6 PN BA Le module serveur termine la configuration de la sta-
1 - 33 pour IM 155-6 PN ST, tion ET 200SP après le dernier module de périphérie.
IM 155-6 DP HF
1 - 65 pour IM 155-5 PN HF
Modules de périphérie 34 - 49 pour IM 155-6 DP HF En cas de configuration mixte avec des modules
ET 200AL 66 - 81 pour IM 155-6 PN ST, ET 200AL
IM 155-6 PN HF

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 159
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Enregistrement de retour

Tableau 9- 7 Enregistrement de retour

Octet Elément Codage Description


0 Longueur de bloc 4 + (nombre d'emplace- En-tête
ments x 2)
1 ID de bloc 197
2 Version 2
3 0
4 Etat à l'emplacement 1 0/1 Etat = 1 :
5 réservés 0 • Module de la station maître
6 Etat emplacement 2 0/1 enfiché dans la station d'op-
7 réservé 0 tion

: : : • L'emplacement est marqué


comme inexistant dans
4 + ((emplacement max. - Etat à l'emplacement max. 0/1
l'enregistrement de com-
1) × 2)
mande.
4 + ((emplacement max. - réservé 0
Etat = 0 :
1) × 2) + 1
• Module débroché
• Mauvais module enfiché dans
la station d'option*

* Impossible quand l'emplacement est marqué comme inexistant.

Remarque
Les données présentes dans l'enregistrement de retour sont toujours représentées pour tous
les modules. Dans une configuration Shared Device, peu importe à quel contrôleur IO les
modules respectifs sont affectés.
Tant qu'aucun enregistrement de commande n'est envoyé, c'est une affectation de module
1 à 1 (station maître → station d'option) qui est supposée lors de la création de
l'enregistrement 197.

Système de périphérie décentralisée


160 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.2 Création de l'enregistrement de commande

Messages d'erreur
Lors de la lecture de l'enregistrement en retour, l'instruction RDREC fournit les messages
d'erreur suivants via le paramètre de bloc STATUS en cas d'erreur :

Tableau 9- 8 Messages d'erreur

Code d'erreur Signification


80B1H Longueur non autorisée. La longueur indiquée dans l'enregistrement 197 est incor-
recte.
80B5H Contrôle de la configuration non configuré
80B8H Erreur de paramètre
Les événements suivants provoquent une erreur de paramètre :
• ID de bloc incorrect dans l'en-tête (différente de 197)
• indication de version invalide dans l'en-tête
• un bit réservé a été mis à 1
• le même emplacement dans la station d'option est affecté à plusieurs empla-
cements dans la station maître

9.2.5 Enregistrements et fonctions

Enregistrements et fonctions pris en charge


Le tableau suivant indique les enregistrements et les fonctions pris en charge selon la
CPU/le module d'interface utilisé(e).

CPU... Module d'interface (IM...)


Enregistrements et 1510SP-1 PN 1512SP-1 PN 155-6 PN HF 155-6 PN ST 155-6 PN BA 155-6 DP HF
fonctions pris en 1510SP F-1 PN 1512SP F-1 PN
charge
Enregistrement de ✓ ✓ ✓ ✓ ✓ ✓
commande (V2)
Enregistrement de -- -- ✓ ✓ ✓ --
commande simplifié
(V1)
Relecture de l'enregis- ✓ ✓ ✓ ✓ ✓ ✓
trement de commande
*
Lecture de l'enregis- -- -- ✓ ✓ ✓ ✓
trement en retour

* L'instruction RDREC permet la relecture de l'enregistrement de commande.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 161
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de mise en route de la CPU

9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de


mise en route de la CPU

Etapes nécessaires
Transférez l'enregistrement de commande 196 créé vers la CPU / le module d'interface avec
l'instruction WRREC (écriture d'enregistrement).

Paramètres de l'instruction WRREC


Vous trouverez ci-après des explications sur les différents paramètres de l'instruction
WRREC auxquels vous devez affecter des valeurs déterminées dans le contexte du contrôle
de la configuration. Pour plus d'informations sur l'instruction WRREC, référez-vous à l'aide
en ligne de STEP 7.

ID ID matériel
• Utilisez l'ID matériel de la CPU pour le contrôle de configuration de modules
structurés de manière centralisée.
Si vous avez sélectionné la CPU dans la vue du réseau ou des appareils, vous
trouverez l'ID matériel dans l'onglet Constantes système de la fenêtre d'inspec-
tion.
Utilisez la valeur de la constante système "Local~Configuration".
• Utilisez l'ID matériel du module d'interface pour le contrôle de configuration de la
périphérie décentralisée.
Si vous avez sélectionné le module d'interface dans la vue du réseau ou des ap-
pareils, vous trouverez l'ID matériel dans l'onglet Constantes système de la fe-
nêtre d'inspection. Utilisez la valeur de la constante système "<Nom du module
d'interface>~Head".
INDEX Numéro d'enregistrement : 196 (décimal)
RECORD Enregistrement de commande à transférer.
Pour la structure de l'enregistrement de commande, voir la rubrique Création de
l'enregistrement de commande (Page 151).

Système de périphérie décentralisée


162 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de mise en route de la CPU

Messages d'erreur
En cas d'erreur, l'instruction WRREC fournit les messages d'erreur suivants via le paramètre
de bloc STATUS :

Tableau 9- 9 Messages d'erreur

Code d'erreur Signification


80B1H Longueur non autorisée. La longueur indiquée dans l'enregistrement 196 est incor-
recte.
80B5H Contrôle de la configuration non paramétré.
80E2H L'enregistrement a été transféré dans le mauvais contexte d'OB. L'enregistrement
doit être transféré dans le programme de mise en route.
80B8H Erreur de paramètre
Une erreur de paramètre peut avoir les raisons suivantes :
• ID de bloc incorrect dans l'en-tête (différente de 196)
• indication de version invalide dans l'en-tête
• un bit réservé a été mis à 1
• un emplacement invalide dans la station d'option a été affecté à un emplacement
de la station maître
• le même emplacement dans la station d'option est affecté à plusieurs emplace-
ments dans la station maître
• pour Shared Device au niveau du sous-module : non-respect des restrictions
définies

Sélection de la station d'option dans le programme utilisateur


Afin que la CPU sache quelle station d'option vous souhaitez utiliser, vous devez mettre en
place une possibilité de sélection parmi les différents enregistrements de commande dans le
programme utilisateur. Vous pouvez par exemple réaliser la sélection par l'intermédiaire
d'une variable Int avec référencement d'un élément Array.
Notez que la variable pour la sélection de l'enregistrement de commande doit se trouver
dans la zone de mémoire rémanente. Si la variable n'est pas rémanente, elle est initialisée
lors de la mise en route de la CPU et est donc inutilisable pour la sélection de la station
d'option.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 163
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de mise en route de la CPU

Particularités lors du transfert de l'enregistrement de commande vers la CPU


● Si vous avez activé le contrôle de configuration, la CPU n'est pas opérationnelle sans
enregistrement de commande. Si aucun enregistrement de commande valide n'est
transféré dans l'OB de démarrage, la CPU repasse de la mise en route à l'état ARRET.
Dans ce cas, la périphérie centralisée n'est pas initialisée. La cause de l'état de
fonctionnement ARRET est inscrite dans le tampon de diagnostic.

Remarque
Si vous transférez un mauvais enregistrement de commande à la CPU dans l'OB de
démarrage, il se peut que la mise en route de la CPU soit alors entravée.
Dans ce cas, effectuez une réinitialisation aux réglages d'usine pour la CPU et transférez
ensuite un enregistrement de commande valide.

● La CPU traite de manière asynchrone l'instruction WRREC pour le transfert de


l'enregistrement de commande. Vous devez donc répéter l'appel de WRREC dans une
boucle dans l'OB de démarrage jusqu'à ce que les paramètres de sortie "BUSY" ou
"DONE" indiquent que l'enregistrement est transféré.
– Conseil : pour programmer la boucle, utilisez le langage de programmation SCL avec
l'instruction REPEAT ... UNTIL.
REPEAT

"WRREC_DB"(REQ := "start_config_control",

ID := "Local~Configuration",

INDEX := 196,

LEN := "conf_LEN",

DONE => "conf_DONE",

BUSY => "conf_BUSY",

RECORD := "ConfDB".ConfigControl["ConfDB".Option],

//Sélection d'enregistrement de commande

ERROR => "conf_ERROR",

STATUS => "conf_STATUS");

UNTIL NOT "conf_BUSY"

END_REPEAT;

– Dans les langages de programmation graphiques, réalisez la boucle à l'aide


d'instructions de gestion du programme.

Système de périphérie décentralisée


164 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.3 Transfert de l'enregistrement de commande dans le programme de mise en route de la CPU

Exemple en LOG : vous programmez la boucle avec l'instruction LABEL (repère de


saut) et avec l'instruction JMP (saut si RLO=1).

Figure 9-5 WRREC

● L'enregistrement de commande est enregistré de façon rémanente dans la CPU. Notez


bien ceci :
– La rémanence de l'enregistrement de commande est indépendante des paramétrages
de rémanence dans la zone de mémoire STEP 7 (c'est-à-dire qu'il n'est pas
nécessaire que la zone de mémoire dans laquelle l'enregistrement de commande est
configuré soit paramétrée comme rémanente).
– Si vous écrivez un enregistrement de commande avec une configuration modifiée,
l'enregistrement 196 initial est supprimé et le nouvel enregistrement 196 enregistré de
manière rémanente. Ensuite, la CPU démarre avec la configuration modifiée.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 165
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.4 Comportement durant le fonctionnement

Particularités lors du transfert de l'enregistrement de commande vers le module d'interface


● Si vous avez activé le contrôle de la configuration, la station ET 200SP n'est pas
opérationnelle sans enregistrement de commande. Les modules de périphérie sont
défaillants du point de vue de la CPU et ont le comportement de valeurs de
remplacement tant qu'aucun enregistrement de commande valide n'est transféré. Le
module d'interface reste en échange de données.
● L'enregistrement de commande est enregistré de manière rémanente dans le module
d'interface. Notez bien ceci :
– En l'absence de modification de la configuration, il n'est pas nécessaire de récrire
l'enregistrement de commande 196 lors du redémarrage.
– L'écriture d'un enregistrement de commande avec configuration modifiée dans le
module d'interface provoque une défaillance de station pour le système de périphérie
décentralisée. L'enregistrement 196 initial est supprimé et le nouvel enregistrement
196 est sauvegardé de manière rémanente. Ensuite, la station redémarre avec la
configuration modifiée.

9.4 Comportement durant le fonctionnement

Effet de la divergence entre la station maître et la station d'option


C'est toujours la station maître, et non la station d'option divergente, qui est utilisée pour
l'affichage en ligne et l'affichage dans le tampon de diagnostic (module o.k. ou module
incorrect).
Exemple : Un module fournit un diagnostic. Dans la station maître, ce module est configuré à
l'emplacement 4 mais est enfiché à l'emplacement 3 dans la station d'option (module
manquant ; voir l'exemple au paragraphe suivant). La vue en ligne (station maître) indique
un module incorrect sur l'emplacement 4. Dans la configuration réelle, le module situé à
l'emplacement 3 signale une erreur via une LED.

Comportement en cas de modules absents


Si des modules sont entrés comme absents dans l'enregistrement de commande, le
système d'automatisation se comporte comme suit :
● Les modules identifiés comme absents dans l'enregistrement de commande ne
fournissent aucun diagnostic, leur état est toujours o.k. L'état de la valeur est o.k.
● Accès direct en écriture aux sorties non présentes ou accès en écriture à la mémoire
image des sorties non présentes : reste sans effet ; aucune erreur d'accès n'est signalée.
● Accès direct en lecture aux entrées non présentes ou accès en lecture à la mémoire
image des entrées non présentes : la valeur "0" est fournie ; aucune erreur d'accès n'est
signalée.
● Ecrire un enregistrement dans un module absent : reste sans effet ; aucune erreur n'est
signalée.
● Lire un enregistrement d'un module absent : une erreur est signalée puisque aucun
enregistrement valide ne peut être renvoyé.

Système de périphérie décentralisée


166 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.5 Exemples de contrôle de configuration

9.5 Exemples de contrôle de configuration


Une station maître constituée d'un module d'interface, de 3 modules de périphérie et d'un
module serveur est configurée ci-dessous dans STEP 7.
Avec le contrôle de configuration, 4 stations d'option sont dérivées de la station maître :
● Station d'option 1 avec module absent
● Station d'option 2 avec modules dans un ordre modifié
● Station d'option 3 avec emplacement vide
● Station d'option 4 : ouverture d'un nouveau groupe de potentiel

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 167
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.5 Exemples de contrôle de configuration

Station d'option 1 avec module absent


Le module se trouvant à l'emplacement 3 dans la station maître est absent dans la station
d'option 1. Identifiez l'emplacement 3 en conséquence dans l'enregistrement de commande
avec 0 (= absent). Le module serveur se trouve à l'emplacement 3 dans la station d'option.

Figure 9-6 Exemple : configuration matérielle de la station d'option 1 avec l'enregistrement de


commande correspondant dans STEP 7

Système de périphérie décentralisée


168 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.5 Exemples de contrôle de configuration

Station d'option 2 avec modules dans un ordre modifié


L'ordre des modules aux emplacements 2 et 3 est inversé.

Figure 9-7 Exemple : configuration matérielle de la station d'option 2 avec l'enregistrement de


commande correspondant dans STEP 7

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 169
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.5 Exemples de contrôle de configuration

Station d'option 3 avec emplacement vide


Le module se trouvant à l'emplacement 3 dans la station maître occupe un emplacement
vide avec cache BU dans la station d'option. Entrez la valeur 130 dans l'enregistrement de
commande à l'emplacement 3.

Figure 9-8 Exemple : configuration matérielle de la station d'option 3 avec l'enregistrement de


commande correspondant dans STEP 7

Système de périphérie décentralisée


170 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Contrôle de configuration (traitement des options)
9.5 Exemples de contrôle de configuration

Station d'option 4 : ouverture d'un nouveau groupe de potentiel


Un nouveau groupe de potentiel est ouvert à l'emplacement 3 de la station d'option 4. Un
BaseUnit foncée est remplacée par une BaseUnit claire par rapport à la station maître.
Inscrivez la valeur 1 comme fonction supplémentaire.

Figure 9-9 Exemple : configuration matérielle de la station d'option 4 avec l'enregistrement de


commande correspondant dans STEP 7

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 171
Mise en service 10
10.1 Vue d'ensemble

Introduction
Ce chapitre vous donne des informations sur les sujets suivants :
● Mise en service du système de périphérie décentralisée ET 200SP sur PROFINET IO
● Mise en service du système de périphérie décentralisée ET 200SP sur PROFIBUS DP
● Mise en route du système de périphérie décentralisée ET 200SP avec emplacements
vides
● Retrait/insertion de la carte mémoire SIMATIC
● Etats de fonctionnement de la CPU
● Effacement général de la CPU
● Reparamétrage en cours de fonctionnement
● Données d'identification et de maintenance

Conditions pour la mise en service

Remarque
Effectuer des tests
Vous devez veiller à la sécurité de votre installation. Pour cela, effectuez un test fonctionnel
complet et les tests de sécurité nécessaires avant la mise en service définitive d'une
installation.
Prévoyez aussi dans ces tests des erreurs possibles prévisibles. Vous éviterez que des
personnes ou du matériel soient mis en danger pendant le fonctionnement.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 172
Mise en service
10.1 Vue d'ensemble

PRONETA
SIEMENS PRONETA est un outil logiciel gratuit basé sur PC qui facilite la mise en service
d'installations PROFINET en assurant les tâches suivantes :
● Vue d'ensemble de la topologie qui scanne automatiquement PROFINET et affiche tous
les composants raccordés. Cette vue d'ensemble peut être exportée sous forme de liste
d'appareils. Il est possible de "baptiser" les composants et d'effectuer d'autres tâches de
configuration simples ainsi que de comparer la configuration réelle à une installation de
référence.
● Vérification des E/S (IO Check) pour le test rapide du câblage de l'installation et de la
configuration des modules des composants. PRONETA vérifie, par une lecture et une
écriture des entrées et sorties, que la périphérie décentralisée est correctement câblée
avec ses capteurs et actionneurs. PRONETA peut créer des modèles de profil de test et
enregistrer des journaux de test afin de documenter les résultats des tests.
● Toutes les tâches peuvent être exécutées avant qu'une CPU ne soit intégrée dans le
réseau. Comme aucun autre outil d'ingénierie ni matériel n'est nécessaire, PRONETA
permet un contrôle rapide et aisé de la configuration d'une installation tôt dans le
processus.
Pour plus d'informations sur PRONETA, cliquez ici
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/67460624).

SIMATIC Automation Tool


SIMATIC Automation Tool est un outil logiciel supplémentaire mis à disposition gratuitement,
basé sur PC, et vous assistant dans la mise en service du système d'automatisation
S7-1500 / système de périphérie décentralisée ET 200MP et ET 200SP.
Avec cet outil, vous effectuez les opérations de mise en service et de maintenance
indépendamment de TIA Portal.
Il vous offre les fonctions suivantes :
● Scan d'un réseau d'installation PROFINET/Ethernet et identification de tous les appareils
reliés
● Affectation d'adresses (IP, sous-réseau, passerelle) et nom de station (appareil
PROFINET)
● Transfert de la date et de l'heure de PG/PC convertie en heure UTC vers les modules
● Téléchargement de programme vers la CPU (pas les programmes F)
● Commutation des modes de fonctionnement MARCHE/ARRET
● Sauvegarde et restauration de projets (pas les projets F)
● Localisation de la CPU par clignotement de LED
● Lecture des données de service
● Réinitialisation aux réglages d'usine
● Mise à jour du firmware de la CPU et des modules raccordés
● Documentation/sauvegarde de la configuration en texte standard .csv ou dans un fichier
.sat crypté et protégé par mot de passe
Vous trouverez plus d'informations sur SIMATIC Automation Tool ici
(https://support.industry.siemens.com/cs/ww/de/view/98161300).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 173
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

Conditions
● La CPU/le module d'interface est à l'état "Paramètres d'usine" ou est réinitialisé aux
paramètres d'usine (voir chapitre Module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55683316/133300)).
● Pour la CPU : la carte mémoire SIMATIC est à l'état de livraison ou formatée

10.2.1 CPU ET 200SP comme contrôleur IO

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme contrôleur IO, vous
aurez besoin de la CPU 151xSP-1 PN.

Figure 10-1 CPU ET 200SP comme contrôleur IO

Système de périphérie décentralisée


174 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP avec CPU comme contrôleur IO sur PROFINET IO :

Tableau 10- 1 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP avec CPU comme contrôleur IO
sur PROFINET IO

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP Chapitre Montage (Page 41)
2 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 52)
• Tensions d'alimentation
• PROFINET IO
• Capteurs et actionneurs
3 Insertion de la carte mémoire Chapitre Insertion/Retrait de la carte mémoire
SIMATIC dans le contrôleur IO SIMATIC dans/de la CPU (Page 186)
4 Configuration du contrôleur IO1 Chapitre Configuration (Page 102)
5 Activation des tensions d'alimenta- Manuel CPU 15xxSP-1 PN
tion pour le contrôleur IO (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
90466439/133300)
6 Activation des tensions d'alimenta- Documentation du périphérique IO
tion pour les périphériques IO
7 Chargement de la configuration dans Aide en ligne de STEP 7
le contrôleur IO
8 Mise du contrôleur IO à l'état de Manuel CPU 15xxSP-1 PN
fonctionnement MARCHE (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
90466439/133300)
9 Contrôle des LED Manuel CPU 15xxSP-1 PN
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
90466439/133300)
10 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation et
forçage de variables, test avec l'état du programme,
forçage permanent, forçage des sorties. Voir chapitre
Fonctions de test et suppression des défauts
(Page 229)
1 Les périphériques IO sont configurés via le contrôleur IO.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 175
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

10.2.2 CPU ET 200SP comme périphérique I

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme périphérique I, vous
aurez besoin de la CPU 151xSP-1 PN.

Figure 10-2 ET 200SP avec CPU comme périphérique I

Système de périphérie décentralisée


176 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP comme périphérique I sur PROFINET IO :

Tableau 10- 2 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP comme périphérique I sur
PROFINET IO

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP Chapitre Montage (Page 41)
2 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 52)
• Tensions d'alimentation
• PROFINET IO
• Capteurs et actionneurs
3 Insertion de la carte mémoire Chapitre Insertion/Retrait de la carte mémoire
SIMATIC dans le périphérique I SIMATIC dans/de la CPU (Page 186)
4 Configuration du périphérique I Chapitre Configuration (Page 102)
5 Activation des tensions d'alimenta- Documentation du contrôleur IO
tion pour le contrôleur IO
6 Activation des tensions d'alimenta- Manuel CPU 15xxSP-1 PN
tion pour le périphérique I et les (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
périphériques IO 90466439/133300) et documentation des périphé-
riques IO
7 Chargement de la configuration dans Aide en ligne de STEP 7
le périphérique I
8 Mise du contrôleur IO et du périphé- Documentation du contrôleur IO et manuel
rique I à l'état de fonctionnement CPU 15xxSP-1 PN
MARCHE (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
90466439/133300)
9 Contrôle des LED Manuel CPU 15xxSP-1 PN
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/
90466439/133300)
10 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation et
forçage de variables, test avec l'état du programme,
forçage permanent, forçage des sorties. Voir chapitre
Fonctions de test et suppression des défauts
(Page 229)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 177
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

10.2.3 ET 200SP comme périphérique IO

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme périphérique IO, vous
aurez besoin des modules d'interface IM 155-6 PNxx.

Figure 10-3 ET 200SP comme périphérique IO

Système de périphérie décentralisée


178 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.2 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFINET IO

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP comme périphérique IO sur PROFINET IO :

Tableau 10- 3 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP comme périphérique IO sur
PROFINET IO

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP Chapitre Montage (Page 41)
2 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 52)
• Tensions d'alimentation
• PROFINET IO
• Capteurs et actionneurs
4 Configuration du contrôleur IO Documentation du contrôleur IO
5 Activation des tensions d'alimenta- Documentation du contrôleur IO
tion pour le contrôleur IO
6 Activation des tensions d'alimenta- Manuel Module d'interface
tion pour les périphériques IO (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55
683316/133300)
7 Chargement de la configuration Aide en ligne de STEP 7
dans le contrôleur IO
8 Mise du contrôleur IO à l'état de Documentation du contrôleur IO
fonctionnement MARCHE
9 Contrôle des LED Manuel Module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55
683316/133300)
10 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation et
forçage de variables, test avec l'état du programme,
forçage permanent, forçage des sorties. Voir chapitre
Fonctions de test et suppression des défauts
(Page 229)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 179
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

Conditions
● La CPU/le module d'interface est à l'état "Paramètres d'usine" ou est réinitialisé aux
paramètres d'usine (voir chapitre Module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55683316/133300)).
● Pour la CPU : la carte mémoire SIMATIC est à l'état de livraison ou formatée.

10.3.1 ET 200S comme maître DP

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme maître DP, vous
aurez besoin de la CPU 151xSP-1 PN et du module de communication CM DP.

Figure 10-4 ET 200SP comme maître DP

Système de périphérie décentralisée


180 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP comme maître DP sur PROFIBUS DP :

Tableau 10- 4 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP comme maître DP sur
PROFIBUS DP

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP (avec CPU et Chapitre Montage (Page 41)
CM DP)
2 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 52)
• Tensions d'alimentation
• PROFIBUS DP
• Capteurs et actionneurs
3 Insertion de la carte mémoire SIMATIC Chapitre Insertion/Retrait de la carte mémoire
dans le maître DP (CPU) SIMATIC dans/de la CPU (Page 186)
4 Configuration du maître DP (avec son Manuel CPU 15xxSP-1 PN
adresse PROFIBUS) (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300) et CM DP
5 Activation des tensions d'alimentation Manuel CPU 15xxSP-1 PN
pour le maître DP (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
6 Activation des tensions d'alimentation Documentation de l'esclave DP
pour les esclaves DP
7 Chargement de la configuration dans le Aide en ligne de STEP 7
maître DP
8 Mise du maître DP à l'état de fonction- Manuel CPU 15xxSP-1 PN
nement MARCHE (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
9 Contrôle des LED Manuel CPU 15xxSP-1 PN
(http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
10 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation
et forçage de variables, test avec l'état du pro-
gramme, forçage permanent, forçage des sorties.
Voir chapitre Fonctions de test et suppression
des défauts (Page 229)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 181
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

10.3.2 ET 200SP comme esclave I

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme esclave I, vous aurez
besoin de la CPU 151xSP-1 PN et du module de communication CM DP.

Figure 10-5 ET 200SP comme esclave I

Système de périphérie décentralisée


182 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP comme esclave I sur PROFIBUS DP :

Tableau 10- 5 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP comme esclave I sur
PROFIBUS DP

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP (avec CPU et Chapitre Montage (Page 41)
CM DP)
2 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 41)
• Tensions d'alimentation
• PROFIBUS DP
• Capteurs et actionneurs
3 Configuration du maître DP (avec Documentation du maître DP
adresse PROFIBUS)
4 Insertion de la carte mémoire SIMATIC Chapitre Insertion/retrait de la carte mémoire
dans l'esclave I (CPU) SIMATIC dans/de la CPU (Page 186)
5 Configuration de l'esclave I (avec Manuel CPU 15xxSP-1 PN
adresse PROFIBUS) (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300) et CM DP
6 Activation des tensions d'alimentation Documentation du maître DP
pour le maître DP
7 Activation des tensions d'alimentation Manuel CPU 15xxSP-1 PN
pour les esclaves I (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
8 Chargement de configuration dans le Aide en ligne de STEP 7
maître DP et les esclaves I
9 Mise du maître DP et des esclaves I à Documentation du maître DP et manuel
l'état de fonctionnement MARCHE CPU 15xxSP-1 PN
(http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
10 Contrôle des LED Manuel CPU 15xxSP-1 PN
(http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)
11 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation
et forçage de variables, test avec l'état du pro-
gramme, forçage permanent, forçage des sorties.
Voir chapitre Fonctions de test et suppression
des défauts
(http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/90466439/133300)

Voir aussi
Raccordement (Page 52)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 183
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

10.3.3 ET 200S comme esclave DP

Exemple de configuration
Pour utiliser le système de périphérie décentralisée ET 200SP comme esclave DP, vous
aurez besoin de l'IM 155-6 DP HF.

Figure 10-6 ET 200SP comme esclave DP

Système de périphérie décentralisée


184 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.3 Mise en service de l'ET 200SP sur PROFIBUS DP

Marche à suivre pour la mise en service


Nous recommandons de procéder comme suit pour la mise en service du système de
périphérie décentralisée ET 200SP comme esclave DP sur PROFIBUS DP :

Tableau 10- 6 Marche à suivre pour la mise en service de l'ET 200SP comme esclave DP sur
PROFIBUS DP

Etape Marche à suivre Voir ...


1 Montage de l'ET 200SP (avec Chapitre Montage (Page 41)
l'IM 155-6 DP HF)
2 Réglage de l'adresse PROFIBUS sur le Chapitre Module d'interface
module d'interface (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/55683316/133300)
3 Raccordement de l'ET 200SP Chapitre Raccordement (Page 52)
• Tensions d'alimentation
• PROFIBUS DP
• Capteurs et actionneurs
4 Configuration du maître DP (avec son Documentation du maître DP
adresse PROFIBUS)
5 Activation des tensions d'alimentation Documentation du maître DP
pour le maître DP
6 Activation des tensions d'alimentation Manuel Module d'interface
pour les esclaves DP (http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/55683316/133300)
7 Chargement de la configuration dans le Aide en ligne de STEP 7
maître DP
8 Mise du maître DP à l'état de fonction- Documentation du maître DP
nement MARCHE
9 Contrôle des LED Manuel Module d'interface
(http://support.automation.siemens.com/WW/view
/fr/55683316/133300)
10 Test des entrées et sorties Les fonctions suivantes sont utiles : visualisation
et forçage de variables, test avec l'état du pro-
gramme, forçage permanent, forçage des sorties.
Voir chapitre Fonctions de test et suppression
des défauts (Page 229)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 185
Mise en service
10.4 Mise en route de l'ET 200SP avec emplacements vides

10.4 Mise en route de l'ET 200SP avec emplacements vides

Marche à suivre
Vous pouvez monter le système de périphérie décentralisée ET 200SP avec autant
d'emplacements vides que vous le souhaitez :
Procédez comme suit pour monter le système de périphérie décentralisée ET 200SP avec
des emplacements vides :
1. Couvrez tous les emplacements vides avec des caches BU.
2. Terminez le montage avec un module serveur.
Particularité : pour les emplacements vides sur lesquels vous avez configuré un module de
périphérie, la CPU/le module d'interface fournit le diagnostic "Module manquant à
l'emplacement x".

10.5 Insertion/Retrait de la carte mémoire SIMATIC dans/de la CPU

Condition
La CPU ne prend en charge que les cartes SIMATIC préformatées. Avant de l'utiliser,
effacez le cas échéant toutes les données enregistrées sur la carte mémoire SIMATIC. Vous
trouverez de plus amples informations sur la suppression de contenus de la carte mémoire
SIMATIC au chapitre Carte mémoire SIMATIC - Vue d'ensemble (Page 202).
Afin de travailler avec la carte mémoire SIMATIC, assurez-vous qu'elle n'est pas protégée
en écriture. Déplacez pour cela le verrou en position écriture.

Insertion de la carte mémoire SIMATIC


Procédez comme suit pour insérer une carte mémoire SIMATIC :
1. Assurez-vous que la CPU est soit désactivée, soit à l'état de fonctionnement ARRÊT.
2. Insérez la carte mémoire SIMATIC dans la fente prévue pour la carte mémoire SIMATIC
conformément au marquage sur la CPU.

Figure 10-7 Logement pour carte mémoire SIMATIC

3. Introduisez la carte mémoire SIMATIC avec une légère pression dans la CPU jusqu'à ce
qu'un clic se fasse entendre.

Système de périphérie décentralisée


186 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

Retrait de la carte mémoire SIMATIC


Procédez comme suit pour retirer une carte mémoire SIMATIC :
1. Mettez la CPU sur STOP.
2. Enfoncez légèrement la carte mémoire SIMATIC dans la CPU. Après un clic perceptible,
retirez la carte mémoire SIMATIC.

Réactions après le retrait/l'insertion de la carte mémoire SIMATIC


L'insertion et le retrait de la carte mémoire SIMATIC à l'état de fonctionnement ARRET,
MISE EN ROUTE ou MARCHE déclenche une nouvelle analyse de la carte mémoire
SIMATIC. La CPU compare le contenu de la configuration sur la carte mémoire SIMATIC
avec les données rémanentes sauvegardées. Si les données rémanentes sauvegardées
concordent avec les données de la configuration sur la carte mémoire SIMATIC, elles sont
conservées. Si elles diffèrent, la CPU effectue automatiquement un effacement général
(c'est-à-dire qu'elle supprime les données rémanentes), puis elle passe à l'ARRÊT.
La CPU évalue la carte mémoire SIMATIC et le signale par un clignotement de la LED
RUN/STOP.

Renvoi
Pour plus d'informations sur la carte mémoire SIMATIC, voir le chapitre Carte mémoire
SIMATIC (Page 202).

10.6 Etats de fonctionnement de la CPU


Introduction
Les états de fonctionnement décrivent l'état de la CPU. Les états de fonctionnement
suivants sont possibles à l'aide du sélecteur de mode :
● MISE EN ROUTE
● MARCHE
● ARRET
Dans ces états de fonctionnement, la CPU peut communiquer, par ex. via l'interface
PROFINET.
Les LED d'état situées sur la face avant de la CPU indiquent l'état de fonctionnement actuel.

10.6.1 Etat de fonctionnement MISE EN ROUTE

Fonction
Avant que la CPU ne commence le traitement du programme utilisateur cyclique, un
programme de mise en route est traité.
Dans le programme de mise en route, vous pouvez définir des variables d'initialisation pour
votre programme cyclique en programmant en conséquence les OB de mise en route. Vous
pouvez programmer au choix un, plusieurs ou aucun OB de mise en route.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 187
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

Particularités à la mise en route


Tenez compte des points suivants relatifs à l'état de fonctionnement MISE EN ROUTE :
● Toutes les sorties sont désactivées ou réagissent comme vous l'avez paramétré pour le
module de périphérie respectif : elles fournissent une valeur de remplacement
paramétrée ou conservent la dernière valeur transmise et basculent ainsi le processus
piloté dans un état sécurisé.
● La mémoire image est initialisée.
La mémoire image n'est pas mise à jour.
Pour lire l'état actuel des entrées pendant la MISE EN ROUTE, vous pouvez accéder aux
entrées par accès direct à la périphérie.
Pour initialiser des sorties pendant la MISE EN ROUTE, il est possible d'écrire des
valeurs via la mémoire image ou par accès direct à la périphérie. Les valeurs sont
transmises aux sorties lors du passage à l'état de fonctionnement MARCHE.
● La CPU se met toujours en marche en démarrage à chaud.
– Les mémentos, temporisations et compteurs non rémanents sont initialisés.
– Les variables non rémanentes dans les bloc de données sont initialisées.
● Au cours de la mise en route, le temps de cycle n'est pas encore surveillé.
● Les OB de mise en route sont traités dans l'ordre de leurs numéros. Indépendamment du
type de mise en route sélectionné, tous les OB de mise en route programmés sont
traités.
● Les OB suivants peuvent être lancés pendant la mise en route si un événement
correspondant se produit :
– OB 82 : Alarme de diagnostic
– OB 83 : Débrochage/enfichage de modules
– OB 86 : Erreur de châssis
– OB 121 : Erreur de programmation (uniquement pour un traitement d'erreur global)
– OB 122 : Erreur d'accès à la périphérie (uniquement pour un traitement d'erreur
global)
L'utilisation du traitement d'erreur global et local est décrite dans l'aide en ligne de
STEP 7.
Tous les autres OB ne peuvent être démarrés que lors du passage à l'état de
fonctionnement MARCHE.

Réaction si la configuration prévue diffère de la configuration sur site


La configuration que vous avez projetée et chargée dans la CPU représente la configuration
prévue. La configuration sur site est la configuration réelle du système de périphérie
décentralisée ET 200SP. Quand la configuration prévue et la configuration sur site diffèrent,
c'est la valeur du paramètre "Comparaison entre configuration théorique et configuration
réelle" qui détermine le comportement de la CPU (voir chapitre Changements d'état de
fonctionnement (Page 191)).

Système de périphérie décentralisée


188 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

Abandon d'une mise en route


Si des erreurs apparaissent au cours de la mise en route, la CPU abandonne la mise en
route et repasse à l'ARRÊT.
Dans les conditions suivantes, la CPU n'exécute pas de mise en route ou abandonne la
mise en route.
● Si aucune carte mémoire SIMATIC n'est enfichée ou si une carte mémoire SIMATIC
invalide l'est.
● si aucune configuration matérielle n'a été chargée.

Paramétrage du comportement à la mise en route


Procédez comme suit pour paramétrer le comportement au démarrage :
1. Sélectionnez la CPU dans la vue des appareils de l'éditeur de réseau matériel de
STEP 7.
2. Dans les propriétés, sous "Général" sélectionnez la zone "Mise en route".

Figure 10-8 Paramétrage du comportement à la mise en route

① Sélection du type de mise en route après MISE SOUS TENSION


② Détermine le comportement à la mise en route pour le cas où un module d'un emplace-
ment ne correspond pas au module configuré. Vous pouvez régler ce paramètre de ma-
nière centrale, pour la CPU ou pour chaque module. Si vous modifiez le réglage pour un
module, le réglage effectué de manière centrale ne sera plus valable pour ce module.
• Démarrage de la CPU uniquement en cas de compatibilité : avec ce paramètre, un
module se trouvant sur un emplacement configuré doit être compatible avec le
module configuré. Compatible signifie que le module doit concorder en ce qui
concerne le nombre d'entrées/sorties et les propriétés électriques et fonctionnelles.
• Démarrage de la CPU également en cas de divergences : avec ce paramètre, la CPU
démarre indépendamment du type du module enfiché.
③ Détermine un laps de temps maximal (par défaut : 60000 ms) au cours duquel la péri-
phérie doit être prête à fonctionner. La CPU passe en MARCHE.
Quand la périphérie centralisée et décentralisée ne sont pas prêtes à fonctionner dans le
temps de paramétrage, le comportement de mise en route de la CPU dépend du réglage
du paramètre "Comparaison entre configuration théorique et configuration réelle".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 189
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

Exemple pour le paramètre "Comparaison entre configuration théorique et configuration réelle"


"Démarrage de la CPU uniquement en cas de compatibilité :
Le module d'entrées DI 16x24VDC ST avec 16 entrées TOR est un module compatible
pouvant remplacer le module d'entrées DI 8x24VDC ST avec 8 entrées TOR, car le
brochage et toutes les propriétés électriques et fonctionnelles concordent.
"Démarrage de la CPU également en cas de divergences":
Vous enfichez un module de sorties analogiques au lieu d'un module d'entrées TOR
configuré ou bien il n'y a pas de module sur cet emplacement et, par suite, sur tous les
emplacements suivants. La CPU se met en route bien que les entrées configurées ne soient
pas accessibles.
Notez bien que le programme utilisateur ne peut pas fonctionner correctement dans ce cas
et prenez les mesures nécessaires !

10.6.2 Etat de fonctionnement ARRET

Fonction
A l'état de fonctionnement ARRET, la CPU ne traite pas le programme utilisateur.
Toutes les sorties sont désactivées ou réagissent comme vous l'avez paramétré pour le
module de périphérie respectif : elles fournissent une valeur de remplacement paramétrée
ou conservent la dernière valeur transmise et maintiennent ainsi le processus piloté dans un
état de fonctionnement sécurisé.

10.6.3 Etat de fonctionnement MARCHE


Fonction
Dans l'état de fonctionnement MARCHE, le traitement de programme cyclique, temporisé et
commandé par alarme est exécuté. Les adresses se trouvant dans la mémoire image
"Actualisation automatique", sont automatiquement actualisées dans chaque cycle de
programme. Voir également le chapitre Mémoires images et mémoires images partielles
(Page 108).

Traitement du programme utilisateur


Une fois que la CPU a lu les entrées, elle traite le programme cyclique en commençant par
la première instruction et jusqu'à la dernière.
Si vous avez paramétré un temps de cycle minimum, la CPU ne termine le cycle qu'après
que le temps de cycle minimum est écoulé, même si le programme utilisateur a été traité
plus rapidement.
Un temps de surveillance du cycle est réglé pour garantir que le programme cyclique sera
exécuté en un temps déterminé. Vous pouvez adapter le temps de surveillance du cycle à
vos besoins. Si le programme cyclique n'est pas exécuté dans ce laps de temps, le système
réagit par une erreur de temps.
D'autres événements comme p. ex. des alarmes de processus, des alarmes de diagnostic et
des communications peuvent interrompre le déroulement du programme cyclique et allonger
le temps de cycle.
Renvoi
Vous trouverez de plus amples informations sur le temps de cycle et de réaction dans la
description fonctionnelle Temps de cycle et de réaction
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193558).

Système de périphérie décentralisée


190 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

10.6.4 Changements d'état de fonctionnement

Etats de fonctionnement et changements d'état de fonctionnement


La figure suivante montre les états de fonctionnement et les changements d'état de
fonctionnement :

Figure 10-9 Etats de fonctionnement et changements d'état de fonctionnement

Le tableau suivant montre les effets des changements d'état de fonctionnement :

Tableau 10- 7 Changements d'état de fonctionnement

Nº Changements d'état de fonctionnement Effet


① MISE SOUS Après la mise sous tension, la CPU passe à l'état de La mémoire non rémanente est
TENSION → MISE fonctionnement "MISE EN ROUTE" lorsque : effacée et le contenu des DB non
EN ROUTE rémanents est réinitialisé aux
• la configuration matérielle et les blocs de pro-
valeurs initiales de la mémoire de
gramme sont cohérents.
chargement. La mémoire réma-
• le type de mise en route "Démarrage à chaud- nente et le contenu des DB ré-
MARCHE" est réglé manents sont conservés.
ou
• le type de mise en route "Démarrage à chaud-mode
de fonctionnement avant la MISE HORS TENSION"
est réglé et était sur MARCHE avant la MISE
HORS TENSION.

② MISE SOUS Après la mise sous tension, la CPU passe à l'état de La mémoire non rémanente est
TENSION → fonctionnement "ARRET" si : effacée et le contenu des DB non
ARRET rémanents est réinitialisé aux
• la configuration matérielle et les blocs de pro-
valeurs initiales de la mémoire de
gramme ne sont pas cohérents
chargement. La mémoire réma-
ou nente et le contenu des DB ré-
manents sont conservés.
• le type de mise en route "Pas de mise en route" est
réglé.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 191
Mise en service
10.6 Etats de fonctionnement de la CPU

Nº Changements d'état de fonctionnement Effet


③ ARRET → MISE EN La CPU passe à l'état de fonctionnement "MISE EN La mémoire non rémanente est
ROUTE ROUTE" lorsque : effacée et le contenu des DB non
rémanents est réinitialisé aux
• la configuration matérielle et les blocs de pro-
valeurs initiales de la mémoire de
gramme sont cohérents.
chargement. La mémoire réma-
• la console de programmation met la CPU en nente et le contenu des DB ré-
"MARCHE" et le selecteur de mode se trouve en manents sont conservés.
position RUN

ou
• le sélecteur de mode, qui se trouve sur STOP, est
mis sur RUN.

④ MISE EN ROUTE → La CPU repasse de "MISE EN ROUTE" à l'état de


ARRET fonctionnement "ARRET" quand :
• la CPU détecte une erreur pendant la mise en route
• la console de programmation ou le sélecteur de
mode met la CPU sur "STOP"
• une commande ARRET est traitée dans l'OB de
mise en route

⑤ MISE EN ROUTE → La CPU passe de "MISE EN ROUTE" à l'état de fonc-


MARCHE tionnement "MARCHE" quand :
• la CPU a initialisé les variables API
• la CPU a traité avec succès les blocs de mise en
route

⑥ MARCHE → ARRET La CPU repasse de "MARCHE" à l'état de fonctionne-


ment "ARRET" quand :
• une erreur détectée empêche de poursuivre
• une commande ARRET est traitée dans le pro-
gramme utilisateur
• la console de programmation ou le sélecteur de
mode met la CPU sur "STOP"

Système de périphérie décentralisée


192 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.7 Effacement général de la CPU

10.7 Effacement général de la CPU


Notions de base sur l'effacement général
L'effacement général de la CPU est possible uniquement à l'état de fonctionnement ARRET.
En cas d'effacement général, la CPU est ramenée à un "état initial".
En d'autres termes :
● S'il existe une liaison en ligne entre la CPU et votre PG/PC, elle est suspendue.
● Le contenu de la mémoire de travail ainsi que les données rémanentes et non
rémanentes (s'applique uniquement pour un effacement général manuel par l'utilisateur)
sont supprimés.
● Le tampon de diagnostic, l'horloge et l'adresse IP sont conservés.
● La CPU est ensuite initialisée avec les données de projet chargées (configuration
matérielle, blocs de codes et de données, tâches de forçage permanent). La CPU copie
ces données de la mémoire de chargement dans la mémoire de travail.
Résultat :
– Si vous avez réglé une adresse IP dans la configuration matérielle (option "Définir une
adresse IP dans le projet") et qu'une carte mémoire SIMATIC avec le projet se trouve
dans la CPU, c'est cette adresse IP qui sera valable après l'effacement général.
– Les blocs de données n'ont plus de valeurs actuelles, mais leurs valeurs initiales
configurées.
– Les tâches de forçage permanent restent actives.

Comment sait-on que la CPU effectue un effacement général ?


La LED jaune RUN/STOP clignote à une fréquence de 2 Hz. A la fin, la CPU passe en mode
STOP, la LED RUN/STOP est allumée (jaune continu).

Résultat après un effacement général


Le tableau suivant donne un aperçu des contenus des objets mémoire après un effacement
général.

Objet mémoire Contenu


Valeurs effectives des blocs de données, blocs de données d'instance Initialisé
Mémentos, temporisations et compteurs Initialisé
Variables rémanentes d'objets technologiques Conservé
(par ex. valeurs de référencement de codeurs absolus)*
Entrées du tampon de diagnostic (plage rémanente) Conservé
Entrées du tampon de diagnostic (plage non rémanente) Initialisé
Adresse IP Conservé
Valeurs des compteurs d'heures de fonctionnement Conservé
Heure Conservé

* Les variables rémanentes d'objets technologiques sont conservées, mais le contenu de certaines
variables est réinitialisé en partie.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 193
Mise en service
10.7 Effacement général de la CPU

10.7.1 Effacement général automatique

Cause possible d'un effacement général automatique


La CPU effectue un effacement général automatique lorsqu'une erreur empêchant un
traitement ultérieur correct se produit.
Les causes possibles de tels défauts sont :
● Le programme utilisateur est trop volumineux et ne peut pas être chargé en totalité dans
la mémoire de travail.
● Les données du projet sur la carte mémoire SIMATIC sont corrompues, par ex. en raison
de la suppression d'un fichier.
● Vous retirez ou insérez la carte mémoire SIMATIC et les données rémanentes
sauvegardées diffèrent dans leur structure des données de la configuration sur la carte
mémoire SIMATIC.

10.7.2 Effacement général manuel

Motif pour un effacement général manuel


L'effacement général est nécessaire pour remettre la CPU à l'état initial.

Effacement général de la CPU


Il y a deux façons d'effectuer un effacement général de la CPU :
● avec le sélecteur de mode
● avec STEP 7

Système de périphérie décentralisée


194 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.7 Effacement général de la CPU

Procédé avec le sélecteur de mode

Remarque
Effacement général ↔ Réinitialiser aux paramètres d'usine
La manipulation décrite ci-dessous correspond à celle utilisée pour réinitialiser la CPU aux
réglages usine :
• Actionnement du sélecteur avec carte mémoire SIMATIC insérée : la CPU effectue un
effacement général.
• Actionnement du sélecteur sans carte mémoire SIMATIC insérée : la CPU effectue une
réinitialisation aux paramètres d'usine.

Pour exécuter l'effacement général de la CPU à l'aide du sélecteur de mode, procédez


comme suit :
1. Mettez le sélecteur de mode sur STOP.
Résultat : la LED RUN/STOP s'allume en jaune.
2. Mettez le sélecteur de mode sur MRES. Maintenez le sélecteur dans cette position
jusqu'à ce que la LED RUN/STOP s'allume pour la deuxième fois et reste allumée (ceci
se produit au bout de trois secondes). Relâchez alors le sélecteur.
3. Au cours des trois secondes suivantes, replacez le sélecteur de mode en position MRES
et de nouveau sur STOP.
Résultat : la CPU effectue un effacement général.

Procédé avec STEP 7


Pour exécuter l'effacement général de la CPU à l'aide de STEP 7, procédez comme suit :
1. Activez la task card "Outils en ligne" de la CPU.
2. Dans la palette "Panneau de commande CPU", cliquez sur le bouton "MRES".
3. Répondez à la demande de confirmation par "OK".
Résultat : la CPU passe à l'état de fonctionnement ARRET et exécute l'effacement général.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 195
Mise en service
10.8 Reparamétrage en cours de fonctionnement

10.8 Reparamétrage en cours de fonctionnement


Introduction
Vous avez la possibilité de reparamétrer les modules de périphérie de l'ET 200SP pendant
le fonctionnement.

Modification de paramètres pendant le fonctionnement


Vous paramétrez les modules de périphérie au moyen d'enregistrements. Chaque module
de périphérie possède un enregistrement propre. L'instruction "WRREC" permet de
transmettre les paramètres modifiés au module de périphérie.
Quand vous utilisez la CPU comme périphérique I, vous devez reparamétrer les paramètres
des modules de périphérie avec le périphérique I.

Remarque
Si vous écrivez des enregistrements du programme utilisateur sur les modules de la
périphérie décentralisée, veillez à ce que ces modules soient aussi présents et disponibles.
A cet effet, vous pouvez exploiter l'OB83. Après qu'un module a été enfiché, la CPU appelle
l'OB83 seulement après qu'il a été mis en route et paramétré. Vous garantissez ainsi
l'exécution sans erreur des opérations sur enregistrement.

Remarque
Après une MISE HORS TENSION/MISE SOUS TENSION de l'ET 200SP, vous devez
transférer les nouveaux paramètres avec l'instruction "WRREC".

Instruction de paramétrage
Pour paramétrer le module de périphérie dans le programme utilisateur, vous disposez de
l'instruction suivante :

Instruction Application
"WRREC" Transmission des paramètres modifiables au module adressé de l'ET 200SP

Message d'erreur
En cas d'erreur, les valeurs suivantes sont retournées :

Tableau 10- 8 Message d'erreur

Code d'erreur Signification


80E0H Erreur dans les informations d'en-tête
80E1H Erreur de paramètre

Renvoi
Vous trouverez la structure de l'enregistrement de paramètres dans les manuels des
Modules de périphérie
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55679691/133300).

Système de périphérie décentralisée


196 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.9 Données d'identification et de maintenance

10.9 Données d'identification et de maintenance

10.9.1 Lecture et saisie des données I&M

Données I&M
Les données d'identification I&M sont des informations qui sont enregistrées sur le module,
soit en lecture seule (données I), soit en lecture/écriture (données M).
Données d'identification (I&M0) : informations du fabricant sur le module, en lecture seule et
imprimées aussi en partie sur le boîtier du module, par ex. numéro d'article et numéro de
série.
Données de maintenance (I&M1, 2, 3) : informations en lien avec l'installation, par ex. lieu de
montage. Les données de maintenance sont créées pendant la configuration et écrites dans
le module.
Tous les modules du système de périphérie décentralisée ET 200SP prennent en charge les
données d'identification (I&M0 à I&M3).
Les données d'identification I&M vous aident pour les opérations suivantes :
● la vérification de la configuration de l'installation,
● la recherche de modifications matérielles d'une installation,
● la correction d'erreurs dans une installation.
Les données d'identification I&M permettent d'identifier de manière univoque des modules
en ligne.
STEP 7 permet de lire les données d'identification I&M (voir l'aide en ligne de STEP 7).

Remarque
Les BusAdapter et le module d'interface IM 155-6 PN HF prennent en charge les données
d'identification I&M0 à I&M4 (signature).

Possibilités de lecture des données I&M


● Via le programme utilisateur
● Via STEP 7 ou des appareils IHM
● Via le serveur Web de la CPU

Pour lire les données I&M au moyen du programme utilisateur


Pour lire les données I&M des modules dans le programme utilisateur, utilisez l'instruction
RDREC.
La structure de l'enregistrement pour des modules accessibles de manière décentralisée via
PROFINET IO/PROFIBUS DP est décrite au chapitre Structure de l'enregistrement pour
données I&M (Page 199).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 197
Mise en service
10.9 Données d'identification et de maintenance

Procédure de lecture des données I&M via STEP 7


Condition : il faut qu'une liaison en ligne soit établie à la CPU/au module d'interface.
Procédez comme suit pour lire les données I&M via STEP 7 :
1. Dans le navigateur de projet, sélectionnez sous "Périphérie décentralisée" le périphérique
IO IM 155-6 PN ST, par exemple.
2. Choisissez > Périphérique IO > En ligne & Diagnostic > Identification & Maintenance.

Procédure de saisie des données de maintenance via STEP 7


STEP 7 attribue un nom de module par défaut. Vous pouvez saisir les données suivantes :
● Repère d'installation (I&M1)
● Repère d'emplacement (I&M1)
● Date de montage (I&M2)
● Informations supplémentaires (I&M3)
Procédez comme suit pour entrer des données de maintenance via STEP 7 :
1. Sélectionnez le module d'interface dans la vue des appareils de l'éditeur de réseau
matériel de STEP 7.
2. Dans les propriétés, sélectionnez sous "Général" la zone "Identification & Maintenance"
et entrez les données.
Lors du chargement de la configuration matérielle, les données I&M sont également
chargées.

Pour lire les données I&M via serveur Web


La marche à suivre est expliquée en détail dans la description fonctionnelle Serveur Web
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193560).

Système de périphérie décentralisée


198 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.9 Données d'identification et de maintenance

10.9.2 Structure de l'enregisstrement I&M

Lire les enregistrements I&M (de manière décentralisée via PROFINET IO)
Avec Lire enregistrement (instruction RDREC), vous accédez de manière ciblée à certaines
données d'identification. Vous trouverez la partie souhaitée des données d'identification
sous l'indice correspondant de l'enregistrement.
Les enregistrements sont structurés selon le principe suivant :

Tableau 10- 9 Structure de principe des enregistrements avec données d'identification I&M

Contenu Longueur (octets) Codage (hexa)


Information d'en-tête
BlockType 2 I&M0: 0020H
I&M1: 0021H
I&M2: 0022H
I&M3: 0023H
BlockLength 2 I&M0: 0038H
I&M1: 0038H
I&M2: 0012H
I&M3: 0038H
BlockVersionHigh 1 01
BlockVersionLow 1 00
Données d'identification
Données d'identification I&M0/indice AFF0H: 54
(voir le tableau suivant) I&M1/indice AFF1H: 54
I&M2/indice AFF2H: 16
I&M3/indice AFF3H: 54

Tableau 10- 10 Structure des enregistrements pour données d'identification I&M

Données d'identification Accès Valeur par défaut Explication


Données d'identification 0 : (indice d'enregistrement AFF0 hexa)
VendorIDHigh Lecture (1 octet) 00H Le nom du fabricant est enregistré ici
VendorIDLow Lecture (1 octet) 2AH (42D = SIEMENS AG).
Order_ID Lecture 6ES7155-6AU00-0BN0 Numéro d'article du module (p. ex. du
(20 octets) module d'interface)
IM_SERIAL_NUMBER Lecture - Numéro de série (spécifique à l'appareil)
(16 octets)
IM_HARDWARE_REVISION Lecture 1 Conformément à la version du matériel
(2 octets)
IM_SOFTWARE_REVISION Lecture Version de firmware Renseigne sur la version de firmware du
(1 octet) V module
• SWRevisionPrefix

• IM_SWRevision_Functional_ (1 octet) 00 - FFH


Enhancement

• IM_SWRevision_Bug_Fix (1 octet) 00 - FFH

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 199
Mise en service
10.9 Données d'identification et de maintenance

Données d'identification Accès Valeur par défaut Explication


• IM_SWRevision_Internal_ (1 octet) 00 - FFH
Change
IM_REVISION_COUNTER Lecture 0000H Renseigne sur les modifications paramé-
(2 octets) trées sur le module
(non utilisé)
IM_PROFILE_ID Lecture 0000H Generic Device
(2 octets)
IM_PROFILE_SPECIFIC_TYPE Lecture 0005H Modules d'interface/ BusAdapter
(2 octets) 0003H Modules de périphérie
0001H CPU
IM_VERSION Lecture 0101H Renseigne sur la version des données
(1 octet) d'identification
• IM_Version_Major
(0101H = version 1.1)
• IM_Version_Minor (1 octet)

IM_SUPPORTED Lecture 000EH Renseigne sur les données d'identifica-


(2 octets) tion disponibles (I&M1 à I&M3)
Données de maintenance 1 : (indice d'enregistrement AFF1 hexa)
IM_TAG_FUNCTION Lecture/écriture - Saisissez ici un repère pour le module
(32 octets) qui soit sans équivoque dans toute l'ins-
tallation.
IM_TAG_LOCATION Lecture/écriture - Saisissez ici le lieu de montage du mo-
(22 octets) dule.
Données de maintenance 2 : (indice d'enregistrement AFF2 hexa)
IM_DATE Lecture/écriture AAAA-MM-JJ HH:MM Saisissez ici la date de montage du mo-
(16 octets) dule.
Données de maintenance 3 : (indice d'enregistrement AFF3 hexa)
IM_DESCRIPTOR Lecture/écriture - Saisissez ici un commentaire sur le mo-
(54 octets) dule.

Lire les enregistrements I&M avec l'enregistrement 255 (de manière décentralisée via PROFIBUS
DP)
Les modules supportent l'accès normalisé aux données d'identification via l'enregistrement
255 (indices 65000 à 65003). Pour plus d'informations sur la structure des données de
l'enregistrement 255, référez-vous aux directives des Profile Guidelines, partie 1 :
Identification & Maintenance Functions - Order No.: 3.502, version 1.2 d'octobre 2009.

Système de périphérie décentralisée


200 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Mise en service
10.10 Mise en service commune de projets

10.10 Mise en service commune de projets

Ingénierie collaborative
Dans le cadre de l'ingénierie collaborative, plusieurs utilisateurs de différents systèmes
d'ingénierie travaillent parallèlement à un projet et accèdent à une CPU ET 200SP .
Ces utilisateurs peuvent traiter différentes parties d'un projet maître en parallèle et
indépendamment les uns des autres. Lors du chargement de la configuration dans la CPU,
les modifications des autres utilisateurs impliqués sont affichées dans un dialogue de
synchronisation et, dans la mesure du possible, synchronisées automatiquement.
Certaines fonctions en ligne peuvent également être exécutées en parallèle par plusieurs
systèmes d'ingénierie sur une CPU utilisée en commun, par exemple :
● Visualisation de blocs sur la CPU
● Commande de blocs sur la CPU
● Fonctions Trace
Des informations détaillées sur le thème Ingénierie collaborative sont à votre disposition
dans l'aide en ligne de STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 201
Carte mémoire SIMATIC 11
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble

Introduction
La CPU utilise une carte mémoire SIMATIC comme mémoire de programme. La carte
mémoire SIMATIC est une carte mémoire préformatée, compatible avec le système de
fichiers Windows. Elle est disponible avec différentes capacités de stockage et utilisable aux
fins suivantes :
● support de données portatif
● carte programme
● carte de mise à jour du firmware
● carte de données de maintenance
Un lecteur de carte SD, en vente dans le commerce, est nécessaire pour pouvoir accéder en
lecture/écriture à la carte mémoire SIMATIC avec la PG/le PC. Il vous permettra, par
exemple, de copier des fichiers directement sur la carte mémoire SIMATIC avec l'explorateur
Windows.
La carte mémoire SIMATIC est impérative pour pouvoir utiliser la CPU.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 202
Carte mémoire SIMATIC
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble

Inscriptions sur la carte mémoire SIMATIC

① Numéro d'article
② Numéro de série
③ Version
④ Taille de la mémoire
⑤ Verrou pour régler la protection en écriture :
• verrou en haut : pas de protection en écriture
• verrou en bas : protection en écriture

Figure 11-1 Inscriptions sur la carte mémoire SIMATIC

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 203
Carte mémoire SIMATIC
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble

Dossiers et fichiers sur la carte mémoire SIMATIC


La carte mémoire SIMATIC peut comporter les dossiers et fichiers suivants :

Tableau 11- 1 Structure de dossiers

Dossier Description
FWUPDATE.S7S Fichiers de mise à jour du firmware pour la CPU et les modules de périphérie.
SIMATIC.S7S Programme utilisateur, c'est-à-dire tous les blocs (OB, FC, FB, DB) et blocs
système, données de projet de la CPU
SIMATIC.HMI Données importantes pour l'IHM
DataLogs Fichiers DataLog
Recettes Fichiers de recette

Tableau 11- 2 Structure de fichiers

Type de fichier Description


S7_JOB.S7S Fichier de tâche
SIMATIC.HMI\Backup\*.psb Fichiers de sauvegarde de panel
SIMATICHMI_Backups_DMS. Fichier protégé (requis pour l'utilisation de fichiers de sauvegarde de
bin Panel dans STEP 7)
__LOG__ Fichier système protégé (requis pour l'utilisation de la carte)
crdinfo.bin Fichier système protégé (requis pour l'utilisation de la carte)
DUMP.S7S Fichier de données de maintenance
*.pdf, *.txt, *.csv, ... Autre fichier avec différents formats qu'il est également possible
d'enregistrer sur la carte mémoire SIMATIC

Utilisation du numéro de série comme protection contre la copie


Vous pouvez créer pour les CPU une protection contre la copie qui lie l'exécution du bloc à
une carte mémoire SIMATIC déterminée. Ce réglage s'effectue dans STEP 7, dans les
propriétés du bloc, "Lier au numéro de série de la carte mémoire SIMATIC".
L'utilisateur ne pourra exécuter le bloc que s'il se trouve sur la carte mémoire SIMATIC avec
le numéro de série défini.

Système de périphérie décentralisée


204 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Carte mémoire SIMATIC
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble

Retrait de la carte mémoire SIMATIC


Retirez la carte mémoire SIMATIC seulement en mode MISE HORS TENSION ou à l'état
ARRÊT de la CPU. Assurez-vous qu'aucune fonction d'écriture (par ex. charger/supprimer
un bloc) n'est active à l'état ARRÊT ou n'était active à l'état MISE HORS TENSION. Pour
cela, coupez d'abord les liaisons de communication.
Les problèmes suivants peuvent se présenter si vous retirez la carte mémoire SIMATIC
pendant une opération d'écriture :
● Le contenu d'un fichier est incomplet.
● Le fichier n'est plus lisible ou n'est plus disponible.
● Le contenu entier des données est corrompu.
Le retrait de la carte mémoire SIMATIC à l'état de fonctionnement ARRET, MISE EN
ROUTE ou MARCHE déclenche une nouvelle analyse de la carte mémoire SIMATIC. La
CPU compare le contenu de la configuration sur la carte mémoire SIMATIC avec les
données rémanentes sauvegardées. Si les données rémanentes sauvegardées concordent
avec les données de la configuration sur la carte mémoire SIMATIC, elles sont conservées.
Quand elles en diffèrent, la CPU effectue automatiquement un effacement général (c'est-à-
dire qu'elle supprime les données rémanentes), puis elle passe à l'ARRÊT.

Retrait de la carte mémoire SIMATIC d'un ordinateur sous Windows


Si vous utilisez la carte sous Windows dans un lecteur courant dans le commerce, utilisez la
fonction "Ejecter" avant de retirer la carte du lecteur. En retirant la carte sans utiliser
"Ejecter", vous risquez de perdre des données.

Suppression des contenus de la carte mémoire SIMATIC


Pour supprimer le contenu de la carte mémoire SIMATIC, vous avez les possibilités
suivantes :
● supprimer les fichiers avec l'explorateur Windows
● formater avec STEP 7

Remarque
En formatant la carte sous Windows, vous rendrez la carte mémoire SIMATIC inutilisable
comme support de mémoire pour une CPU.
Ce qui est autorisé, c'est la suppression de fichiers et de dossiers, à l'exception des fichiers
système "__LOG__" et "crdinfo.bin". La CPU a besoin de ces fichiers système. Si vous
supprimez ces fichiers, vous ne pourrez plus utiliser la carte mémoire SIMATIC avec la CPU.
Si les fichiers système "__LOG__" et "crdinfo.bin" ont été supprimés, formatez la carte
mémoire SIMATIC comme il est décrit ci-dessous.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 205
Carte mémoire SIMATIC
11.1 Carte mémoire SIMATIC - vue d'ensemble

Formatage d'une carte mémoire SIMATIC

Remarque
Le formatage d'une carte mémoire SIMATIC doit s'effectuer exclusivement dans une CPU
car, sinon, la carte mémoire SIMATIC devient inutilisable dans la CPU.

Si vous souhaitez formater la carte mémoire SIMATIC à l'aide de STEP 7, une liaison en
ligne à la CPU concernée doit avoir été établie. La CPU est à l'état de fonctionnement
ARRET
Procédez comme suit pour formater une carte mémoire SIMATIC :
1. Ouvrez la vue En ligne & Diagnostic de la CPU (soit à partir du contexte du projet, soit à
partir de la liste "Abonnés accessibles").
2. Dans le dossier "Fonctions", sélectionnez le groupe "Formater la carte mémoire".
3. Cliquez sur le bouton "Formater".
4. Répondez par "Oui" à la demande de confirmation.
Résultats :
● La carte mémoire SIMATIC est formatée pour l'utilisation dans la CPU.
● Les données sur la CPU sont effacées, à l'exception de l'adresse IP.

Durée de vie d'une carte mémoire SIMATIC


La durée de vie d'une carte mémoire SIMATIC dépend des facteurs suivants :
● nombre d'opérations de suppression et d'écriture
● influences extérieures, température ambiante, par exemple
A une température ambiante de 60 °C maximum, la carte mémoire SIMATIC permet au
moins 50 000 opérations de suppression/écriture (voir les caractéristiques techniques des
différentes cartes mémoire SIMATIC).

Système de périphérie décentralisée


206 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Carte mémoire SIMATIC
11.2 Réglage du type de carte

11.2 Réglage du type de carte

Réglage du type de carte


Vous pouvez utiliser la carte SIMATIC comme carte programme ou comme carte de mise à
jour du firmware.

Marche à suivre
Procédez comme suit pour paramétrer le type de carte :
1. Pour régler le type de carte, insérez la carte mémoire SIMATIC dans le lecteur de carte
de la console de programmation.
2. Sélectionnez le dossier "SIMATIC Card Reader" dans le navigateur du projet.
3. Vous déterminez le type de carte dans les propriétés de la carte mémoire SIMATIC
sélectionnée :
● Carte programme
Vous utilisez une carte programme comme mémoire de chargement externe pour la
CPU. Elle contient le programme utilisateur complet pour la CPU. Le programme
utilisateur est transféré de la mémoire de chargement dans la mémoire de travail où il est
exécuté. Quand vous retirez la carte mémoire SIMATIC avec le programme utilisateur, la
CPU passe à l'état ARRÊT.
Le dossier suivant est créé sur la carte mémoire SIMATIC : SIMATIC.S7
● Carte de mise à jour du firmware
Vous pouvez enregistrer un firmware pour CPU et pour modules de périphérie sur une
carte mémoire SIMATIC. Cela permet d'effectuer une mise à jour du firmware au moyen
d'une carte mémoire SIMATIC spécialement préparée.
Le dossier suivant est créé sur la carte mémoire SIMATIC : FWUPDATE.S7S

Renvoi
Pour plus d'informations, voir l'aide en ligne de STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 207
Carte mémoire SIMATIC
11.3 Transfert de données avec des cartes mémoires SIMATIC

11.3 Transfert de données avec des cartes mémoires SIMATIC

Transfet d'objets du projet sur la carte mémoire SIMATIC


Quand la carte mémoire SIMATIC est insérée dans la PG ou dans le lecteur de carte
externe, vous pouvez transférer des objets à partir du navigateur de projet (STEP 7) sur la
carte mémoire SIMATIC :
● Blocs individuels (sélection multiple possible)
Dans ce cas, le transfert est cohérent, c'est-à-dire que la fonction tient compte des
dépendances des blocs entre eux par appels de bloc.
● Dossier CPU
Dans ce cas, tous les objets ayant une importance pour l'exécution, entre autres les blocs
et la configuration matérielle, sont transférés sur la carte mémoire SIMATIC, comme pour
le chargement.
Pour effectuer le transfert, vous pouvez utiliser le glisser-déposer ou la commande "Card
Reader/Mémoire USB > Ecrire sur la carte mémoire" du menu "Projet".

Mise à jour du firmware par carte mémoire SIMATIC


Pour savoir comment effectuer la mise à jour du firmware avec une carte mémoire SIMATIC,
référez-vous au chapitre Mise à jour du firmware (Page 217).

Renvoi
Pour plus d'informations sur la carte mémoire SIMATIC, référez-vous à l'aide en ligne de
STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


208 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance 12
12.1 Débrochage et enfichage des modules de périphérie

Introduction
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP permet le débrochage et l'enfichage de
modules de périphérie pendant le fonctionnement (état MARCHE).

Conditions
Le tableau suivant décrit quels modules vous pouvez débrocher et enficher sous quelles
conditions :

Tableau 12- 1 Débrochage et enfichage de modules

Modules Débrochage Conditions


et enfichage
CPU non ---
BusAdapter non ---
Module CM DP non ---
Module d'interface non ---
Modules de périphérie oui • Modules de sorties TOR : uniquement quand la charge est coupée
• Modules TOR : si la tension de charge est supérieure à la très basse tension
de sécurité : uniquement quand la tension d'alimentation de charge est cou-
pée
• Modules technologiques : uniquement quand la tension d'alimentation L+ est
coupée
• AI Energy Meter ST :
– uniquement si la tension de mesure du côté primaire est coupée ou
– sans la borne spéciale de transformateur de courant, la tension de mesure
et le courant de charge doivent passer par les convertisseurs et il faut
donc que la machine ou la charge soient mises à l'arrêt au processus.
Avec la borne spéciale, le processus peut se poursuivre, car le transfor-
mateur de courant est séparé de manière sûre. En revanche, la tension de
mesure au module, aux raccordements UL1-UL3 doit tout de même être
coupée.
Module serveur non ---

Système de périphérie décentralisée


209 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.1 Débrochage et enfichage des modules de périphérie

IMPORTANT
Etats dangereux de l'installation possibles
Si vous débrochez et enfichez des modules de sortie TOR reliés à une charge active ou
des modules technologiques sous tension d'alimentation, des situations dangereuses
peuvent se produire sur votre installation.
Un dommage matériel du système de périphérie décentralisée ET 200SP ou des capteurs
raccordés peut en être la conséquence.
Pour cette raison, ne débrochez et n'enfichez un module de sortie TOR qu'après avoir
désactivé sa charge ou un module technologique qu'après avoir coupé sa tension
d'alimentation.

IMPORTANT
Etats dangereux de l'installation possibles
Si vous débrochez et enfichez l'AI Energy Meter ST lorsque le primaire du transformateur
de courant est sous tension, cela peut mettre votre installation dans des états dangereux.
Cela peut causer des dommages matériels sur le système de périphérie décentralisée
ET 200SP.
• Ainsi, vous ne devez débrocher ou enficher le module AI Energy Meter ST que si la
tension de mesure du côté primaire est coupée
ou
• uniquement en utilisant une borne de transformateur de courant spéciale qui court-
circuite le côté secondaire du transformateur lors du débrochage. Vous n'êtes autorisé à
débrocher ou enficher le module AI Energy Meter ST qu'après avoir débroché cette
borne de transformateur de courant. Avec la borne spéciale, le processus peut se
poursuivre, car le transformateur de courant est séparé de manière sûre. En revanche,
la tension de mesure au module, aux raccordements UL1-UL3 doit tout de même être
coupée.

Système de périphérie décentralisée


210 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.1 Débrochage et enfichage des modules de périphérie

Fonctionnement avec CPU/module d'interface HF


Pendant le fonctionnement, vous pouvez débrocher et enficher autant de modules de
périphérie que vous le souhaitez. La CPU/le module d'interface et les modules de périphérie
enfichés continuent de fonctionner.

IMPORTANT
Comportement de la CPU lors du débrochage et de l'enfichage du module serveur
ET 200SP
Veuillez noter que, lors du débrochage du module serveur, le bus interne est désactivé
indépendamment de l'état de fonctionnement de la CPU. Notez également que les sorties
n'adoptent pas, lors du débrochage du module serveur, la stratégie de valeur de
remplacement paramétrée.
Vous devez donc éviter de débrocher le module serveur lorsque la CPU est à l'état de
fonctionnement MISE EN ROUTE, MARCHE ou ARRÊT. Si vous avez malgré tout
débroché le module serveur, procédez à une mise hors tension/sous tension après avoir
réenfiché le module serveur.

Fonctionnement avec BusAdapter/module CM DP


Il n'est pas permis de débrocher ou d'enficher le BusAdapter/le module CM DP tant que la
tension d'alimentation est appliquée. Si vous avez débroché le BusAdapter/le module
CM DP par mégarde après le démarrage de la CPU, la tension d'alimentation du
BusAdapter/du module CM DP sera coupée automatiquement. Pour réactiver la tension,
vous devrez effectuer une mise hors tension/sous tension après avoir enfiché l'adaptateur de
bus/le module CM DP.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 211
Maintenance
12.1 Débrochage et enfichage des modules de périphérie

Fonctionnement avec module d'interface ST, BA


1. Vous pouvez débrocher un module de périphérie pendant le fonctionnement. Si vous
débrochez un autre module de périphérie, cela entraîne un arrêt de station du système
de périphérie décentralisée ET 200SP :
– Tous les modules de périphérie du système de périphérie décentralisée ET 200SP
deviennent défaillants → stratégie de valeur de remplacement
– Le module d'interface continue d'échanger des données avec le contrôleur IO et
continue á émettre des diagnostics.

Remarque
Si vous remplacez plusieurs modules de périphérie en cours de fonctionnement, vous
devez le faire les uns après les autres.

2. Si vous enfichez tous les modules de périphérie débrochés pendant le fonctionnement à


l'exception d'un module de périphérie, tous les modules de périphérie redémarrent.

Remarque
Les modules de périphérie que vous avez enfichés sur des emplacements vides, puis
débrochés sont également considérés comme débrochés pendant le fonctionnement.

3. Après une mise hors tension/sous tension de la tension d'alimentation 1L+ du module
d'interface, tous les modules de périphérie présents redémarrent conformément à la
configuration. L'analyse des modules de périphérie débrochés pendant le fonctionnement
redémarre (voir 1.).

Système de périphérie décentralisée


212 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.2 Exécution du changement de type d'un module de périphérie

Débrochage de modules de périphérie


Procédez de la manière suivante pour débrocher un module de périphérie :
1. Appuyez simultanément sur les deux touches de déverrouillage du module de périphérie
situées au-dessus et en-dessous.
2. Débrochez le module de périphérie parallèlement vers l'avant pour le sortir de la
BaseUnit.

Figure 12-1 Débrochage de modules de périphérie

Voir aussi
Modules d'interface (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/55683316/133300)

12.2 Exécution du changement de type d'un module de périphérie

Introduction
L'élément de codage se compose de deux parties. En usine, les deux parties se trouvent
dans le module de périphérie. Lors du premier enfichage d'un module de périphérie, une
partie de l'élément de codage s'enclenche sur la BaseUnit. Ce dispositif mécanique
empêche l'enfichage d'un autre type de module.
Il existe deux versions pour le système de périphérie décentralisée ET 200SP :
● Elément de codage mécanique : garantit le codage mécanique décrit ci-dessus.
● Elément de codage électronique : outre le codage mécanique expliqué ci-dessus, cet
élément dispose également d'une mémoire électronique réinscriptible pour des données
de configuration spécifiques aux modules (par ex. adresse cible F pour modules de
sécurité, données de paramètres pour maître IO-Link).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 213
Maintenance
12.2 Exécution du changement de type d'un module de périphérie

Condition
Voir chapitre Planification de l'utilisation (Page 27).

IMPORTANT
Ne pas manipuler l'élément de codage
Si vous modifiez l'élément de codage, cela peut générer des situations dangereuses dans
votre installation ou entraîner des dommages aux sorties du système de périphérie
décentralisée ET 200SP.
Ne manipulez pas l'élément de codage pour éviter tout dommage.

Changement de type d'un module de périphérie


Vous avez déjà débroché le module de périphérie.
Procédez de la manière suivante pour changer le type d'un module de périphérie :
1. Avec un tournevis, enlevez l'élément de codage de la BaseUnit.
2. Remettez l'élément de codage sur le module de périphérie débroché.
3. Enfichez le nouveau module de périphérie (autre type de module) dans la BaseUnit
jusqu'à ce que vous l'entendiez s'enclencher.
4. Marquez le nouveau module de périphérie.

① Elément de codage
Figure 12-2 Changement de type d'un module de périphérie

Système de périphérie décentralisée


214 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.3 Remplacer un module de périphérie

12.3 Remplacer un module de périphérie

Introduction
Lors du premier enfichage d'un module de périphérie, une partie de l'élément de codage
s'enclenche sur la BaseUnit. Si vous remplacez un module de périphérie par un module de
même type, le bon élément de codage se trouve déjà dans la BaseUnit.

Condition
Voir chapitre Planification de l'utilisation (Page 27).

Remplacer un module de périphérie


Vous avez déjà débroché le module de périphérie.
Procédez de la manière suivante pour remplacer un module de périphérie :
1. Enlevez l'élément de codage (partiel) du nouveau module de périphérie sur sa face
inférieure.
2. Enfichez le nouveau module de périphérie (autre type de module) dans la BaseUnit
jusqu'à ce que vous l'entendiez s'enclencher.
3. Marquez le nouveau module de périphérie (bandes de repérage, étiquette de repérage
de référence).

12.4 Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit

Introduction
La boîte à bornes fait partie intégrante de la BaseUnit. Si besoin, vous pouvez changer la
boîte à bornes. Il n'est pas nécessaire de démonter la BaseUnit.
Lors du remplacement de la boîte à bornes, les barres d'alimentation et AUX du groupe de
potentiel ne sont pas interrompues.

Conditions
● La BaseUnit est montée, câblée et un module de périphérie y est enfiché.
● Ne remplacez la boîte à bornes qu'après avoir coupé la tension d'alimentation.

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 215
Maintenance
12.4 Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit

Marche à suivre
Regarder la séquence vidéo (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/95886218)
Procédez de la manière suivante pour remplacer une boîte à bornes sur une BaseUnit :
1. Coupez la tension d'alimentation sur la BaseUnit.
2. Appuyez en même temps sur les touches de déverrouillage du module de périphérie
situées au-dessus et en-dessous et sortez celui-ci de la BaseUnit.
3. Déconnectez le câblage de la BaseUnit.
4. Le déverrouillage de la boîte à bornes se trouve en dessous de la BaseUnit. Enfoncez le
tournevis en biais dans le petit orifice.
5. Faites pivoter le tournevis légèrement vers le haut pour libérer le verrouillage de la boîte
à bornes et faites pivoter en même temps la boîte à bornes vers le haut pour la sortir de
la BaseUnit.
6. Retirez l'élément de codage (partie) de la boîte à bornes et enfoncez-le sur l'élément de
codage (l'autre partie) du module de périphérie que vous avez retiré dans la 2e étape.
7. Insérez la nouvelle boîte à bornes dans la BaseUnit par le haut et faites-la pivoter vers le
bas jusqu'à ce qu'elle s'enclenche dans la BaseUnit.
8. Câblez la BaseUnit.
9. Enfichez le module de périphérie dans la BaseUnit.
10.Activez la tension d'alimentation sur la BaseUnit.

Figure 12-3 Remplacement de la boîte à bornes sur la BaseUnit

Système de périphérie décentralisée


216 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.5 Mise à jour du firmware

12.5 Mise à jour du firmware

Introduction
Il peut s'avérer nécessaire de mettre à jour le firmware (par ex. pour des extensions de
fonction) pendant le temps de fonctionnement.
Vous actualisez le firmware de la CPU/du module d'interface et des modules de périphérie à
l'aide de fichiers de firmware. Les données rémanentes sont conservées après l'exécution
de la mise à jour du firmware.

Condition
● Vous avez téléchargé le ou les fichiers de mise à jour du firmware sur le site Internet du
Product Support (https://support.industry.siemens.com/cs/ww/fr/ps).
Sélectionnez sur cette page internet :
– Automation Technology > Systèmes d'automatisation > Systèmes d'automatisation
industrie SIMATIC > Systèmes E/S SIMATIC ET 200 > Systèmes ET 200 pour
armoire >ET 200SP.

Figure 12-4 ET 200SP dans l'arborescence de produits

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 217
Maintenance
12.5 Mise à jour du firmware

Vous pouvez à partir de là naviguer vers le type de module spécial que vous souhaitez
actualiser. Pour continuer, cliquez sur le lien "Téléchargement logiciels (Download)" sous
"Support". Enregistrez les fichiers souhaités pour la mise à jour du firmware.

Figure 12-5 Sélection des téléchargements de logiciel

● Avant d'installer la mise à jour du firmware, assurez-vous que les modules ne sont pas en
cours d'utilisation.

Remarque
Mise à jour du firmware de modules de périphérie
Au démarrage et au cours de la mise à jour du firmware, la tension d'alimentation L+ doit
être appliquée au module.

Condition supplémentaire pour les modules de sécurité

ATTENTION
Contrôle d'admissibilité F de la version du firmware
Lorsque vous utilisez une nouvelle version du firmware, vous devez vérifier si cette version
du firmware est autorisée dans le module concerné.
La version de firmware autorisée est indiquée dans les annexes relatives au certificat
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/en/49368678/134200) pour
SIMATIC Safety.

Système de périphérie décentralisée


218 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.5 Mise à jour du firmware

Possibilité de mise à jour du firmware


Pour effectuer une mise à jour du firmware, vous avez les possibilités suivantes :
● en ligne via PROFINET IO/PROFIBUS DP (avec STEP 7)
● au moyen de la carte mémoire SIMATIC (possible pour la CPU et les modules de
périphérie centralisés)
● au moyen du serveur web intégré (possible pour la CPU ainsi que les modules de
périphérie centralisés et décentralisés)

Remarque
Fichiers de firmware de la CPU
Si vous voulez mettre la CPU à jour avec STEP 7, cela n'est possible qu'avec STEP 7
(TIA Portal à partir de V13 Update 3).

Le tableau ci-après vous indique avec quels supports vous pouvez faire une mise à jour de
quel module.

Tableau 12- 2 Possibilités pour une mise à jour du firmware

Mise à jour du firmware CPU Module d'interface Module de péri-


phérie
STEP 7 (TIA Portal à partir de V13 Update 3) ✓ ✓ ✓
STEP 7 (TIA Portal) -- ✓ ✓
STEP 7 (à partir de V5.5 SP2)* -- ✓ ✓
Carte mémoire SIMATIC ✓ -- ✓
Serveur Web de la CPU ✓ -- ✓

* Si les fichiers du firmware n'existent que dans ce format, vous pouvez les lire également au moyen
de STEP 7 (TIA Portal), mais pas au moyen de la carte mémoire SIMATIC ni du serveur Web.

Installation de la mise à jour du firmware

ATTENTION
Possibilité d'états non admissibles de l'installation
Lorsque vous installez la mise à jour du firmware, la CPU passe à l'état de fonctionnement
ARRÊT ou le module d'interface à l'état Défaillance de station. L'ARRÊT ou la défaillance
de station peuvent avoir des conséquences sur le fonctionnement d'un processus en ligne
ou d'une machine.
Le fonctionnement imprévu d'un processus ou d'une machine peut causer des blessures
graves ou mortelles et/ou des dommages matériels.
Avant d'installer la mise à jour du firmware, assurez-vous que la CPU/le module d'interface
n'exécute pas de processus actif.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 219
Maintenance
12.5 Mise à jour du firmware

Marche à suivre via STEP 7


Procédez comme suit pour effectuer une mise à jour du firmware en ligne à l'aide de
STEP 7 :
1. Sélectionnez le module dans la vue d'appareil.
2. Dans le menu contextuel, choisissez la commande "En ligne & Diagnostic".
3. Dans le dossier "Fonctions", sélectionnez le groupe "Mise à jour du firmware".
4. Dans la zone "Mise à jour du firmware", cliquez sur le bouton "Parcourir" pour
sélectionner le chemin des fichiers de mise à jour du firmware.
5. Sélectionnez le fichier firmware correspondant. Dans la zone Mise à jour du firmware du
tableau tous les modules pour lesquels une mise à jour est possible avec le fichier
firmware sélectionné sont listés.
6. Cliquez sur le bouton "Démarrer la mise à jour". Quand le module peut interpréter le
fichier sélectionné, ce dernier est chargé dans le module.
Mise à jour du firmware
La case "Activer le firmware après la mise à jour" est toujours cochée.
Une fois le chargement effectué, le module accepte le firmware, puis poursuit son
fonctionnement avec le nouveau firmware.

Remarque
Quand une mise à jour du firmware est interrompue, vous devez débrocher et enficher à
nouveau le module en question avant de recommencer la mise à jour.

Marche à suivre avec la carte mémoire SIMATIC


Procédez comme suit pour effectuer une mise à jour du firmware à l'aide de la carte
mémoire SIMATIC :
1. Insérez une carte mémoire SIMATIC dans le lecteur de carte SD de votre console de
programmation/ordinateur.
2. Pour enregistrer le fichier de mise à jour sur la carte mémoire SIMATIC, sélectionnez la
carte mémoire SIMATIC sous "Card Reader/Mémoire USB" dans le navigateur de projet.
3. Dans le menu "Projet", choisissez la commande "Card Reader/Mémoire USB > Créer une
carte mémoire de mise à jour du firmware".
4. Une boîte de dialogue de sélection de fichier vous permet de naviguer jusqu'au fichier de
mise à jour du firmware. Dans l'étape suivante, vous pouvez décider si vous voulez
effacer le contenu de la carte mémoire SIMATIC ou bien ajouter les fichiers de mise à
jour du firmware à la carte mémoire SIMATIC.
5. Insérez la carte mémoire SIMATIC avec les fichiers de mise à jour du firmware dans la
CPU.

Système de périphérie décentralisée


220 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.5 Mise à jour du firmware

Particularité de la mise à jour du firmware de modules analogiques et du module de


communication IO-Link Master CM 4xIO-Link
Lorsque vous voulez mettre à jour le firmware de modules analogiques ou du module de
communication IO-Link Master CM 4xIO-Link, vous devez alimenter ces modules en courant
de charge 24 V CC via l'élément d'alimentation.

Marche à suivre
1. Retirez une éventuelle carte mémoire SIMATIC insérée.
2. Insérez la carte mémoire SIMATIC avec les fichiers de mise à jour du firmware dans la
CPU.
3. La mise à jour du firmware démarre peu de temps après l'insertion de la carte mémoire
SIMATIC.
4. Une fois la mise à jour du firmware terminée, retirez la carte mémoire SIMATIC.
La LED RUN de la CPU est allumée en jaune, la LED MAINT clignote en jaune.
Si vous utilisez ensuite la carte mémoire SIMATIC comme carte programme, supprimez
manuellement les fichiers de mise à jour du firmware.

Remarque
Si votre configuration matérielle contient plusieurs modules, la CPU actualise tous les
modules concernés dans l'ordre de leur emplacement, c'est-à-dire dans l'ordre croissant de
la position du module dans la configuration des appareils de STEP 7.

Marche à suivre avec le serveur Web


La marche à suivre est décrite dans la description fonctionnelle du Serveur Web
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193560).

Comportement pendant la mise à jour du firmware


Sachez que le module de périphérie concerné présentera le comportement suivant pendant
la mise à jour du firmware :
● La LED DIAG clignote en rouge.
● Le module de périphérie conserve son état de diagnostic actuel.
● Message de diagnostic : voie temporairement indisponible (code d'erreur 31D)
● Toutes les sorties sont sans courant ni tension.

Comportement après la mise à jour du firmware


Après la mise à jour du firmware, vérifiez la version du firmware du module pour lequel vous
avez effectué la mise à jour.

Renvoi
Pour plus d'informations sur la marche à suivre, voir l'aide en ligne de STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 221
Maintenance
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine

12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux


réglages usine

12.6.1 Réinitialisation de la CPU aux réglages usine

Fonction
La "Réinitialisation aux réglages d'usine" permet de remettre la CPU à l'état de livraison.
Cette fonction efface toutes les informations qui étaient enregistrées sur la CPU en interne.
Recommandation :
Quand vous démontez une CPU PROFINET et que vous souhaitez l'utiliser à un autre
endroit avec un autre programme ou bien l'entreposer, nous vous recommandons de la
remettre à son état de livraison. Lors de la réinitialisation aux réglages d'usine, veillez à ce
que les paramètres d'adresse IP soient également effacés.

Possibilités pour réinitialiser une CPU aux réglages d'usine


Vous avez les moyens suivants pour remettre la CPU à l'état à la livraison :
● avec le sélecteur de mode
● Via STEP 7

Marche à suivre avec le sélecteur de mode


Assurez-vous qu'il n'y a pas de carte mémoire SIMATIC enfichée dans la CPU et que la
CPU est à l'état de fonctionnement ARRET (la LED RUN/STOP est allumée en jaune).
Effectuez une réinitialisation aux réglages d'usine sans carte mémoire SIMATIC insérée de
la manière suivante :
1. Mettez le sélecteur de mode sur STOP.
Résultat : la LED RUN/STOP s'allume en jaune.
2. Mettez le sélecteur de mode sur MRES. Maintenez le sélecteur de mode dans cette
position jusqu'à ce que la LED RUN/STOP s'allume pour la seconde fois et reste allumée
(au bout de trois secondes). Relâchez alors le sélecteur.
3. Au cours des trois secondes suivantes, remettez le sélecteur de mode sur MRES, puis
ramenez-le sur STOP.
Résultat : la CPU exécute ensuite la "Réinitialisation aux réglages usine" pendant que la
LED RUN/STOP clignote en jaune. Quand la LED RUN/STOP passe en feu fixe jaune, c'est
que la CPU est réinitialisée aux réglages usine et se trouve à l'état de fonctionnement
ARRÊT. L'événement "Réinitialisation aux réglages usine" est enregistré dans le tampon de
diagnostic.

Système de périphérie décentralisée


222 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine

Marche à suivre via STEP 7


Assurez vous qu'il y a une liaison en ligne à la CPU.
Procédez de la manière suivante pour réinitialiser une CPU aux réglages usine via STEP 7 :
1. Ouvrez la vue En ligne & Diagnostic de la CPU.
2. Dans le dossier "Fonctions", sélectionnez le groupe "Réinitialiser aux réglages usine".
3. Si vous voulez conserver l'adresse IP, activez le bouton d'option "Conserver l'adresse
IP". Si vous voulez effacer l'adresse IP, activez le bouton d'option "Réinitialiser l'adresse
IP".
4. Cliquez sur le bouton "Réinitialiser".
5. Répondez à la demande de confirmation par "OK".
Résultat : la CPU exécute ensuite la "Réinitialisation aux réglages usine" pendant que la
LED RUN/STOP clignote en jaune. Quand la LED RUN/STOP passe en feu fixe jaune, c'est
que la CPU est réinitialisée aux réglages usine et se trouve à l'état de fonctionnement
ARRÊT. L'événement "Réinitialisation aux réglages usine" est enregistré dans le tampon de
diagnostic.

Résultat de la réinitialisation aux réglages usine


Le tableau suivant indique les contenus des objets mémoire après la réinitialisation aux
réglages usine.

Tableau 12- 3 Résultat de la réinitialisation aux réglages usine

Objet mémoire Contenu


Valeurs effectives des blocs de données, blocs de données d'instance Initialisé
Mémentos, temporisations et compteurs Initialisé
Variables rémanentes déterminées d'objets technologiques Initialisé
(par ex. valeurs de référencement de codeurs absolus)
Entrées du tampon de diagnostic (plage rémanente) Initialisé
Entrées du tampon de diagnostic (plage non rémanente) Initialisé
Valeurs des compteurs d'heures de fonctionnement Initialisé
Heure Initialisé

Si une carte mémoire SIMATIC était insérée avant la réinitialisation aux réglages usine, la
CPU charge la configuration (matériel et logiciel) contenue sur la carte mémoire SIMATIC.
Une adresse IP configurée redevient alors valable.

Renvoi
Pour plus d'informations sur le thème "Réinitialisation aux paramètres d'usine", voir la
description fonctionnelle Structure et utilisation de la mémoire CPU
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193101), chapitre Zones de mémoire
et rémanence, et l'aide en ligne de STEP 7.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 223
Maintenance
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine

12.6.2 Réinitialisation du module d'interface (PROFINET IO) aux réglages usine

Fonction
La fonction "Réinitialisation aux réglages usine" rétablit l'état à la livraison du module
d'interface (PROFINET).

Possibilités de réinitialisation
● Via STEP 7 (en ligne via PROFINET IO)
● Au moyen d'un bouton Reset sur le module d'interface (à l'arrière) Exception : ce bouton
Reset n'existe pas sur l'IM 155-6 PN BA. Voir le chapitre Réinitialisation des réglages
d'usine du module d'interface (PROFINET IO) via un bouton RESET (Page 225).

Marche à suivre via STEP 7


Procédez de la manière suivante pour réinitialiser un module d'interface aux réglages usine
via STEP 7 :
Assurez-vous qu'une liaison en ligne au module d'interface est établie.
1. Ouvrez la vue En ligne & diagnostic du module d'interface.
2. Dans le dossier "Fonctions", sélectionnez le groupe "Réinitialiser aux réglages usine".
3. Cliquez sur le bouton "Réinitialiser".
4. Répondez par OK à la demande de confirmation.
Résultat : Le module d'interface effectue une "réinitialisation aux réglages usine".

Système de périphérie décentralisée


224 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine

Résultat de la réinitialisation aux réglages usine


Le tableau suivant montre les valeurs des propriétés du module d'interface après la
réinitialisation aux réglages usine.

Tableau 12- 4 Propriétés du module d'interface à l'état de livraison

Propriétés Valeur
Paramètres valeur par défaut
Adresse IP inexistant
(paramétrable lors de la réinitialisation : "Conserver l'adresse
IP"/"Réinitialiser l'adresse IP")
Nom d'appareil inexistant
Adresse MAC existant
Données I&M données d'identification (I&M0) existantes
données de maintenance (I&M1, 2, 3, 4) inexistantes
Version de firmware existant

Remarque
Défaillance possible des stations en aval
En cas de réinitialisation aux réglages usine d'un module d'interface, les stations suivantes
d'une ligne peuvent également être défaillantes.

Remarque
Stratégie de valeur de remplacement des modules de périphérie enfichés en cas de
réinitialisation aux réglages usine
Les modules de périphérie du système de périphérie décentralisée ET 200SP prennent l'état
non paramétré en cas de réinitialisation aux réglages d'usine.

Renvoi
Pour plus d'informations sur la marche à suivre, voir l'aide en ligne de STEP 7.

12.6.3 Réinitialisation des réglages d'usine du module d'interface (PROFINET IO) via
un bouton RESET

Condition
Le module d'interface est sous tension.

Outil nécessaire
Tournevis 3 à 3,5 mm (pour la réinitialisation via le bouton RESET)

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 225
Maintenance
12.6 Réinitialisation de la CPU/du module d'interface (PROFINET) aux réglages usine

Marche à suivre
Procédez de la manière suivante pour réinitialiser un module d'interface aux réglages usine
via le bouton RESET :
1. Démontez le module d'interface du profilé support (voir Montage de la CPU/du module
d'interface (Page 45)) et faites-le pivoter vers le bas.
2. Le bouton RESET se trouve sur la face arrière du module d'interface, dans un petit
orifice : Appuyez au moins 3 secondes avec le tournevis dans le petit orifice et actionnez
ainsi le bouton RESET.
3. Remontez le module d'interface sur le profilé support (voir Montage de la CPU/du module
d'interface (Page 45)).
4. Observez les LED de signalisation du module d'interface pour savoir si la réinitialisation a
été effectuée : la LED RUN clignote 3 secondes, les LED ERROR et MAINT sont
éteintes.
5. Reparamétrez le module d'interface.

① Face arrière du module d'interface


② Bouton RESET
Figure 12-6 Bouton RESET

Système de périphérie décentralisée


226 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Maintenance
12.7 Réaction des modules de sécurité aux erreurs

12.7 Réaction des modules de sécurité aux erreurs

Etat de sécurité (concept de sécurité)


Le principe du concept de sécurité est l'existence d'un état de sécurité pour toutes les
grandeurs du processus.

Remarque
Pour les modules de sécurité TOR, il s'agit de la valeur "0". Ceci s'applique aussi bien aux
capteurs qu'aux actionneurs.

Réactions aux erreurs et démarrage du système de sécurité


La fonction de sécurité détermine que les modules de sécurité utilisent dans les cas suivants
des valeurs de remplacement (état de sécurité) à la place des valeurs de processus
(passivation du module de sécurité) :
● lors du démarrage du système de sécurité
● en cas d'erreurs dans la communication sécurisée entre la CPU F et le module F par le
protocole de sécurité selon PROFIsafe (erreur de communication)
● en cas d'erreurs de la périphérie F/d'erreurs de voie (par exemple rupture de fil, erreur de
discordance)
Les erreurs détectées sont inscrites dans la mémoire de diagnostic de la CPU F et
transmises au programme de sécurité dans la CPU F.
Une sauvegarde rémanente des erreurs par les modules F n'est pas possible. Lors de la
mise en route après une mise hors tension/sous tension, une erreur non résolue est à
nouveau détectée. Vous pouvez cependant effectuer l'enregistrement de l'erreur dans votre
programme standard.

ATTENTION

Pour les voies que vous avez paramétrées dans STEP 7 comme étant "désactivées", on
n'observe aucune réaction de diagnostic ni de traitement des erreurs de voie, même si
l'une de ces voies est touchée indirectement par une erreur groupée de voie (paramètre
"Voie activée/désactivée").

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 227
Maintenance
12.7 Réaction des modules de sécurité aux erreurs

Elimination d'erreurs dans le système F


Pour l'élimination des erreurs dans votre système de sécurité, procéder comme décrit dans
CEI 61508-1:2010 section 7.15.2.4 et CEI 61508-2:2010 section 7.6.2.1 e.
Les étapes suivantes sont requises à cet effet :
1. Diagnostic et réparation de l'erreur
2. Revalidation de la fonction de sécurité
3. Consignation dans le rapport de maintenance

Sortie de valeurs de remplacement pour les modules de sécurité


Lors d'une passivation dans le cas de modules F avec entrées, le système F met à
disposition du programme de sécurité des valeurs de remplacement (0) au lieu des valeurs
de processus disponibles aux entrées de sécurité.
En cas de modules F avec sorties, le système de sécurité transmet, lors d'une passivation,
des valeurs de remplacement (0) aux sorties de sécurité à la place des valeurs de sortie
mises à disposition par le programme de sécurité. Les voies de sortie sont mises hors
courant et hors tension. Cela est également valable en cas de STOP de la CPU F. Le
paramétrage de valeurs de remplacement n'est pas possible.
Selon le système F utilisé et le type d'erreur (erreur de périphérie F, de voie, de
communication) les valeurs de remplacement sont employées soit uniquement sur la voie
concernée, soit sur toutes les voies du module de sécurité concerné.

Réintégration d'un module de sécurité


La commutation des valeurs de remplacement aux valeurs processus (réintégration d'un
module F) s'effectue soit automatiquement, soit après un acquittement de l'utilisateur dans le
programme de sécurité. En cas d'erreur de voie, il peut être nécessaire de débrocher et
d'enficher à nouveau le module F. Vous trouverez une liste précise des erreurs pour
lesquelles le débrochage et l'embrochage du module F sont nécessaires au chapitre
messages de diagnostic du module F en question.
Après une réintégration :
● dans le cas d'un module F avec des entrées, les valeurs de processus disponibles aux
entrées de sécurité sont à nouveau à disposition du programme de sécurité
● dans le cas d'un module F avec des sorties, les valeurs de sortie mises à disposition
dans le programme de sécurité sont retransmises aux sorties de sécurité

Informations complémentaires sur la passivation et la réintégration


Vous trouverez des informations complémentaires sur la passivation et la réintégration de la
périphérie F dans le manuel SIMATIC Safety, Configuring and Programming
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/en/54110126).

Comportement du module F avec des entrées en cas de communication perturbée


En cas de communication perturbée, les modules F avec des entrées se comportent
autrement que pour les autres erreurs.
En cas de défaut de communication, les valeurs actuelles du processus sont conservées
aux entrées du module F. Les voies ne sont pas passivées. Les valeurs de process actuelles
sont passivées dans la CPU F.

Système de périphérie décentralisée


228 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Fonctions de test et suppression des défauts 13
13.1 Fonctions de test

Introduction
Vous avez la possibilité de tester l'exécution de votre programme utilisateur sur la CPU.
Vous pouvez visualiser les états logiques et les valeurs des variables et donner des valeurs
aux variables afin de simuler des situations précises pour le déroulement du programme.

Remarque
Utilisation de fonctions de test
L'utilisation de fonctions de test peut influer très légèrement (quelques millisecondes) sur le
temps de traitement du programme et, par suite, sur les temps de cycle et de réaction de
l'automate.

Conditions
● Il y a une liaison en ligne à la CPU correspondante.
● Il y a un programme exécutable dans la CPU.

Possibilités de test
● Test avec l'état du programme
● Test avec la table de visualisation
● Test avec la table de forçage permanent
● Test avec le test de clignotement de LED
● Test avec la fonction Trace et analyseur logique

Test avec l'état du programme


L'état du programme vous permet de visualiser son déroulement. Vous pouvez afficher les
valeurs des opérandes et les résultats logiques (RLO) afin de trouver les erreurs logiques
dans votre programme et de les éliminer.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 229
Fonctions de test et suppression des défauts
13.1 Fonctions de test

Test avec des tables de visualisation


Vous disposez des fonctions suivantes dans la table de visualisation :
● Visualisation de variables
Les tables de visualisation permettent de visualiser sur la PG/le PC les valeurs actuelles
de chaque variable d'un programme utilisateur ou d'une CPU.
Vous pouvez visualiser les plages d'opérande suivantes :
– entrées et sorties (mémoire image) et mémentos
– contenus de blocs de données
– entrées de périphérie et sorties de périphérie
– temporisations et compteurs
● Forçage de variables
Permet d'affecter des valeurs fixes à chaque variable d'un programme utilisateur ou d'une
CPU. Le forçage est également possible lors du test avec l'état du programme.
Vous pouvez forcer les plages d'opérande suivantes :
– entrées et sorties (mémoire image) et mémentos
– contenus de blocs de données
– entrées et sorties de périphérie (par ex. %I0.0:P, %Q0.0:P)
– temporisations et compteurs
● "Débloquer sorties de périphérie" et "Forçage immédiat"
Ces deux fonctions vous permettent d'affecter des valeurs fixes à chaque sortie de
périphérie d'une CPU à l'état de fonctionnement ARRET. Vous pouvez aussi les utiliser
pour vérifier votre câblage.

Système de périphérie décentralisée


230 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Fonctions de test et suppression des défauts
13.1 Fonctions de test

Test avec la table de forçage permanent


Vous disposez des fonctions suivantes dans la table de forçage permanent :
● Visualisation de variables
Les tables de forçage permanent permettent de visualiser sur la PG/le PC les valeurs
actuelles de chaque variable d'un programme utilisateur ou d'une CPU. Vous pouvez
visualiser la table avec ou sans condition de déclenchement.
Vous pouvez visualiser les variables suivantes :
– mémentos
– contenus de blocs de données
– entrées de périphérie (par ex. %I0.0:P)
● Forçage permanent d'entrées et de sorties de périphérie
Pour le forçage permanent de chaque entrée ou sortie de périphérie.
– Entrées de périphérie : le forçage permanent d'entrées de périphérie (par ex. %I0.0:P)
est un "pontage" de capteurs/entrées par l'attribution de valeurs fixes au programme.
Le programme reçoit la valeur de forçage permanent au lieu de la valeur d'entrée
réelle (par mémoire image ou accès direct).
– Sorties de périphérie : le forçage permanent de sorties de périphérie (par ex.
%Q0.0:P) est un "pontage" du programme complet par l'attribution de valeurs fixes
aux actionneurs.

Différence entre forçage et forçage permanent


La différence fondamentale entre les fonctions de forçage et de forçage permanent réside
dans la mémorisation :
● Forçage : le forçage de variables est une fonction en ligne et n'est pas mémorisé dans la
CPU. Vous pouvez mettre fin au forçage de variables dans la table de visualisation ou
par coupure de la liaison en ligne.
● Forçage permanent : une tâche de forçage permanent est écrite sur la carte mémoire
SIMATIC et conservée après une MISE HORS TENSION. Seule la table de forçage
permanent permet de mettre fin au forçage permanent d'entrées et de sorties de
périphérie.

Test avec le test de clignotement de LED


Vous pouvez effectuer un test de clignotement des LED dans de nombreuses boîtes de
dialogue en ligne. Cette fonction est utile, par exemple, lorsque vous ne savez pas quel
appareil de la configuration matérielle correspond à l'abonné justement sélectionné dans le
logiciel.
Cliquez sur le bouton "Clignotement DEL" pour faire clignoter une LED sur l'abonné
sélectionné. Sur la CPU, ce sont les LED RUN/STOP, ERROR et MAINT qui clignotent.
Elles clignotent jusqu'à ce que vous annuliez le test de clignotement.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 231
Fonctions de test et suppression des défauts
13.2 Lire/enregistrer les données de maintenance

Test avec la fonction Trace et analyseur logique


Avec la fonction Trace, vous enregistrez des variables de la CPU selon des conditions de
déclenchement paramétrables. Les variables sont des paramètres d'entraînement, par
exemple, ou des variables système et utilisateur d'une CPU. La CPU mémorise les
enregistrements. Au besoin, vous pouvez représenter les enregistrements et les exploiter
avec STEP 7.
Vous appelez la fonction Trace dans le navigateur de projet dans le dossier de la CPU sous
le nom "Traces".

Simulation
Avec STEP 7 vous pouvez exécuter et tester le matériel et le logiciel du projet dans un
environnement simulé. Démarrez la simulation avec la commande de menu "En ligne" >
"Simulation" > "Démarrer".

Renvoi
Pour plus d'informations sur les fonctions de test, voir l'aide en ligne de STEP 7.
Pour plus d'informations sur le test à l'aide des fonctions Trace et analyseur logique, voir la
description fonctionnelle Utilisation de la fonction Trace et analyseur logique
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/64897128).

13.2 Lire/enregistrer les données de maintenance

Introduction
En plus du contenu du tampon de diagnostic, les données de maintenance contiennent de
nombreuses autres informations sur l'état interne de la CPU. Quand un problème impossible
à résoudre apparaît au niveau de la CPU, envoyez les données de maintenance au Service
& Support. Grâce aux données de maintenance, le Service & Support pourra analyser
rapidement les problèmes survenus.

Condition
Pour lire les données de maintenance, vous pouvez utiliser :
● le serveur Web
● STEP 7
● la carte mémoire SIMATIC

Système de périphérie décentralisée


232 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Fonctions de test et suppression des défauts
13.2 Lire/enregistrer les données de maintenance

Marche à suivre avec le serveur Web


Procédez de la manière suivante pour lire les données de maintenance via le serveur Web :
1. Ouvrez un navigateur Internet approprié pour la communication avec la CPU.
2. Entrez l'adresse suivante dans la barre d'adresses du navigateur Internet :
https://<CPU IP address>/save_service_data.html, par ex.
https://172.23.15.3/save_service_data.html
3. La page des données de maintenance s'affiche sur votre écran, avec un bouton pour
enregistrer les données de maintenance.

Figure 13-1 Lire les données de maintenance via serveur Web

4. Enregistrez les données de maintenance localement sur votre PC/PG en cliquant sur
"Save ServiceData".
Résultat : la CPU enregistre les données dans un fichier .dmp avec la convention de nom
suivante : "<numéro d'article> <numéro de série> <horodatage>.dmp". Le nom de fichier
n'est pas modifiable.

Marche à suivre via STEP 7


Vous trouverez une description de l'enregistrement des données de maintenance dans l'aide
en ligne de STEP 7, sous le mot-clé "Enregistrer les données de maintenance".

Marche à suivre avec la carte mémoire SIMATIC


Utilisez la carte mémoire SIMATIC pour lire les données de maintenance uniquement si
vous ne pouvez plus communiquer avec la CPU via Ethernet. Dans tous les autres cas, vous
devez privilégier la lecture des données de maintenance via le serveur Web ou STEP 7.
Procédez de la manière suivante pour lire les données de maintenance via la carte mémoire
SIMATIC :
1. Insérez la carte mémoire SIMATIC dans le lecteur de carte de votre PG/PC.
2. Ouvrez le fichier de tâche S7_JOB.S7S dans un éditeur.
3. Dans l'éditeur, écrasez l'entrée PROGRAM avec la chaîne DUMP.
N'utilisez pas d'espaces/sauts à la ligne/guillemets afin que la taille du fichier soit
d'exactement 4 octets.
4. Enregistrez le fichier sous le nom de fichier existant.
5. Assurez-vous que la carte mémoire SIMATIC n'est pas protégée en écriture et insérez-la
dans le logement approprié de la CPU.
Résultat : La CPU écrit le fichier de données de maintenance DUMP.S7S sur la carte
mémoire SIMATIC et reste à l'état de fonctionnement ARRET.
Le transfert des données de maintenance est terminé dès que la LED STOP arrête de
clignoter et passe en feu fixe. Quand le transfert a réussi, seule la LED STOP reste allumée.
En cas d'échec du transfert, la LED STOP est allumée et la LED ERROR clignote. En cas
d'erreur, la CPU crée un fichier texte dans le dossier DUMP.S7S avec une indication sur
l'erreur survenue.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 233
Caractéristiques techniques 14
Introduction
Ce chapitre présente les caractéristiques techniques du système :
● Les normes et valeurs d'essai auxquelles satisfait le système de périphérie décentralisée
ET 200SP.
● Les critères d'essai selon lesquels le système de périphérie décentralisée ET 200SP a
été testé.

Caractéristiques techniques relatives aux modules


Les caractéristiques techniques de chaque module se trouvent dans les manuels des
modules correspondants. En cas d'écarts entre les données de ce document et celles des
manuels des appareils, les données des manuels des appareils sont prioritaires.

14.1 Normes et homologations

Marquages et homologations actuellement valables

Remarque
Indications sur les composants de l'ET 200SP
Les marquages et homologations actuels en vigueur sont imprimés sur les composants du
système de périphérie décentralisée ET 200SP.

Système de périphérie décentralisée


234 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.1 Normes et homologations

Consignes de sécurité

ATTENTION
Des dommages corporels et matériels peuvent survenir
Dans les zones à risque d'explosion, le débranchement de connecteurs alors que le
système de périphérie décentralisée ET 200SP est sous tension peut provoquer des
blessures et des dommages matériels.
Lorsque vous envisagez de débrancher des connecteurs dans des zones à risque
d'explosion, mettez toujours le système de périphérie décentralisée ET 200SP hors
tension.

ATTENTION
Risque d'explosion
Lorsque vous remplacez des composants, la conformité à Class I, DIV. 2 risque de devenir
invalide.

ATTENTION
Domaine d'application
Cet appareil ne convient que pour l'utilisation en Class I, Div. 2, groupe A, B, C, D ou dans
des zones non dangereuses.

Marquage CE
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP satisfait aux exigences et aux objectifs en
matière de protection des directives européennes ci-après, ainsi qu'aux normes
européennes harmonisées (EN) applicables aux automates programmables et publiées dans
les journaux officiels de la Communauté Européenne :
● 2006/95/CE "Matériel électrique destiné à être employé dans certaines limites de tension"
(directive basse tension)
● 2004/108/CE "Compatibilité électromagnétique" (directive CEM)
● 94/9/CE "Appareils et systèmes de protection pour une utilisation conforme aux
dispositions dans les zones à risque d'explosion" (directive de protection contre les
explosions)
● Pour les modules F ET 200SP s'applique en outre : la directive 2006/42/CE "Directive
relative aux machines" (directive "Machines")
Les déclarations de conformité à présenter aux autorités compétentes sont disponibles à
l'adresse suivante :
Siemens AG
Digital Factory
Factory Automation
DF FA AS DH AMB
Postfach 1963
D-92209 Amberg
Vous les trouverez aussi à télécharger sur le site Internet du Support Client, à la rubrique
"Déclaration de conformité".

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 235
Caractéristiques techniques
14.1 Normes et homologations

Homologation cULus
Underwriters Laboratories Inc. selon
● UL 508 (Industrial Control Equipment)
● CSA C22.2 No. 142 (Process Control Equipment)
OU

Homologation cULus HAZ. LOC.


Underwriters Laboratories Inc. selon
● UL 508 (Industrial Control Equipment)
● CSA C22.2 No. 142 (Process Control Equipment)
● ANSI/ISA 12.12.01
● CSA C22.2 No. 213 (Hazardous Location)
APPROVED for use in
Class I, Division 2, Group A, B, C, D Tx;
Class I, Zone 2, Group IIC Tx
Installation Instructions for cULus haz.loc.
● WARNING - Explosion Hazard - Do not disconnect while circuit is live unless area is
known to be non-hazardous.
● WARNING - Explosion Hazard - Substitution of components may impair suitability for
Class I, Division 2 or Zone 2.
● This equipment is suitable for use in Class I, Division 2, Groups A, B, C, D; Class I,
Zone 2, Group IIC; or non-hazardous locations.
WARNING: EXPOSURE TO SOME CHEMICALS MAY DEGRADE THE SEALING
PROPERTIES OF MATERIALS USED IN THE RELAYS.

Homologation FM
Factory Mutual Research (FM) selon
Approval Standard Class Number 3611, 3600, 3810 (ANSI/ISA 82.02.01)
CSA C22.2 No. 213
CSA C22.2 No. 1010-1
APPROVED for use in Class I, Division 2, Group A, B, C, D Tx;
Class I, Zone 2, Group IIC Tx

Homologation ATEX
Selon EN 60079-15 (Electrical apparatus for potentially explosive atmospheres; Type of
protection "n") et EN 60079-0 (Electrical apparatus for potentially explosive gas atmospheres
- Part 0: General Requirements)

Système de périphérie décentralisée


236 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.1 Normes et homologations

Homologation IECEx
selon CEI 60079-15 (Explosive atmospheres - Part 15: Equipment protection by type of
protection "n") et CEI 60079-0 (Explosive atmospheres - Part 0: Equipment - General
requirements)

Marquage pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande

Le système de périphérie décentralisée ET 200SP satisfait aux exigences de la norme


AS/NZS CISPR 16.

Certificat coréen KCC-REM-S49-ET200SP


Vous devez garantir la classe de valeurs limites A en ce qui concerne l'émission de signaux
parasites pour cet appareil. Cet appareil peut être utilisé dans toutes les secteurs sauf dans
le secteur résidentiel.
이 기기는 업무용(A급) 전자파 적합기기로서 판매자 또는 사용자는 이 점을 주의하시기
바라며 가정 외의 지역에서 사용하는 것을 목적으로 합니다.

Marquage pour l'union douanière eurasienne


EAC (Eurasian Conformity)
Union douanière de la Russie, de la Biélorussie et du Kazakhstan
Déclaration de conformité conformément aux directives techniques de l'union douanière
(TR CU).

IEC 61131
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP satisfait aux exigences et aux critères de
la norme IEC 61131-2 (automates programmables, partie 2 : spécifications et essais des
équipements).

Norme PROFINET
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP est basé sur la norme
IEC 61158 type 10..

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 237
Caractéristiques techniques
14.1 Normes et homologations

Norme PROFIBUS
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP est basé sur la norme IEC 61158 type 3.

Norme IO-Link
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP est basé sur la norme IEC 61131-9.

Homologation construction navale


Sociétés de classification :
● ABS (American Bureau of Shipping)
● BV (Bureau Veritas)
● DNV (Det Norske Veritas)
● GL (Germanischer Lloyd)
● LRS (Lloyds Register of Shipping)
● Class NK (Nippon Kaiji Kyokai)

Utilisation dans l'industrie


Les produits SIMATIC sont conçus pour l'utilisation dans l'industrie.

Tableau 14- 1 Utilisation dans l'industrie

Domaine d'ap- Exigence relative aux émissions de Exigence relative à l'immunité aux pertur-
plication perturbations bations
Industrie EN 61000-6-4:2011 EN 61000-6-2:2005

Utilisation dans les zones d'habitation

Remarque
L'ET 200SP est conçu pour une utilisation dans des zones industrielles ; une utilisation en
environnement résidentiel peut entraîner un parasitage de la réception des ondes radio et
hertziennes.

Si le système de périphérie décentralisée ET 200SP est mis en œuvre en environnement


résidentiel, vous devez veiller à respecter la classe limite B selon EN 55011 concernant les
émissions de perturbations radioélectriques.
Les mesures assurant le degré d'antiparasitage de la classe limite B sont par exemple :
● Montage du système de périphérie décentralisée ET 200SP en armoires ou coffrets mis à
la terre
● Utilisation de filtres sur les câbles d'alimentation

Renvoi
Vous trouverez les certificats des marquages et homologations sur Internet sous
Service&Support (http://www.siemens.com/automation/service&support).

Système de périphérie décentralisée


238 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.2 Compatibilité électromagnétique

14.2 Compatibilité électromagnétique

Définition
La compatibilité électromagnétique (CEM) est la faculté, pour une installation électrique, de
fonctionner de manière satisfaisante dans son environnement électromagnétique sans
influencer cet environnement.
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP satisfait entre autres aux exigences de la
loi sur la CME du marché intérieur européen. Pour ce faire, il faut que le système de
périphérie décentralisée ET 200SP soit conforme aux spécifications et directives en vigueur
en matière d'installation électrique.

CME selon NE21


Le système de périphérie décentralisée ET 200SP satisfait aux exigences CEM, en
conformité avec la directive NAMUR NE21.

Grandeurs perturbatrices pulsées


Le tableau suivant montre la compatibilité électromagnétique du système de périphérie
décentralisée ET 200SP par rapport aux perturbations pulsées.

Tableau 14- 2 Grandeurs perturbatrices pulsées

Grandeur perturbatrice pulsée Tension d'essai Equivaut à


classe de sé-
vérité
Décharges électrostatiques selon Décharge à l'air : ± 8 kV 3
IEC 61000-4-2 Décharge au contact : ± 6 kV 3
Impulsions en salves (grandeurs ± 2 kV (câble d'alimentation) 3
perturbatrices transitoires rapides) ± 2 kV (ligne de signaux >30 m) 3
selon IEC 61000-4-4
± 1 kV (ligne de signaux <30 m)
Impulsion à haute énergie (pointe d'énergie) selon IEC 61000-4-5
Circuit de protection externe requis (voir la description fonctionnelle Montage sans
perturbation des automates
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193566))
• Couplage asymétrique ±2 kV (câble d'alimentation)
3
tension continue avec éléments de protection
±2 kV (ligne de signaux/de données unique-
ment > 30 m) le cas échéant avec éléments de
protection
• Couplage symétrique ±1 kV (câble d'alimentation) tension continue
avec éléments de protection
±1 kV (ligne de signaux/de données unique-
ment > 30 m) le cas échéant avec éléments de
protection

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 239
Caractéristiques techniques
14.2 Compatibilité électromagnétique

Grandeurs perturbatrices sinusoïdales


Les tableaux ci-après indiquent la compatibilité électromagnétique du système de périphérie
décentralisée ET 200SP par rapport aux grandeurs perturbatrices sinusoïdales.
● Rayonnement HF

Tableau 14- 3 Grandeurs perturbatrices sinusoïdales rayonnement HF

Rayonnement HF selon IEC 61000-4-3/NAMUR 21 Equivaut à classe de


Champ HF électromagnétique à modulation d'amplitude sévérité
80 à 1000 MHz ; 1,0 à 2,0 GHz 2,0 GHz à 2,7 GHz 3
10 V/m 3 V/m
80 % AM (1 kHz)

● Couplage HF

Tableau 14- 4 Grandeurs perturbatrices sinusoïdales couplage HF

Couplage HF selon IEC 61000-4-6 Equivaut à classe de


sévérité
(10 kHz) 150 kHz à 80 MHz 3
10 Veff sans modulation
80 % AM (1 kHz)
Impédance des sources de 150 Ω

Emission de perturbations radioélectriques


Emission de perturbations par rayonnement électromagnétique selon EN 55016 : classe de
valeur limite A, groupe 1 (mesure faite à une distance de 10 m).

Tableau 14- 5 Emission de perturbations par rayonnement électromagnétique selon EN 55016

Fréquence Emission de perturbations


de 30 à 230 MHz <40 dB (µV/m) QP
de 230 à 1000 MHz <47 dB (µV/m) QP

Emission de perturbations par l'alimentation réseau en courant alternatif selon EN 55016 :


Classe de valeurs limites A, groupe 1.

Tableau 14- 6 Emission de perturbations par les lignes d'alimentation en courant alternatif selon
EN 55016

Fréquence Emission de perturbations


de 0,15 à 0,5 MHz <79 dB (µV) Q
<66 dB (µV) M
de 0,5 à 30 MHz <73 dB (µV) Q
<60 dB (µV) M

Système de périphérie décentralisée


240 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.3 Compatibilité électromagnétique des modules de sécurité

14.3 Compatibilité électromagnétique des modules de sécurité

Protection de l'ET 200SP avec modules de sécurité contre la surtension


Si l'installation a besoin d'une protection contre les surtensions, nous vous recommandons
de placer un circuit de protection externe (filtre Surge) entre l'alimentation en tension de
charge et la prise d'entrée des BaseUnit, afin de garantir la résistance aux chocs de tension
de l'ET 200SP avec modules de sécurité.

Remarque
Les mesures de protection contre la foudre nécessitent toujours un examen particulier de
l'ensemble de l'installation. Une protection pratiquement complète contre les surtensions ne
peut toutefois être atteinte que si le bâtiment environnant a été globalement conçu pour la
protection contre les surtensions. Cela concerne surtout des mesures de construction du
bâtiment dès sa phase de planification.
Si vous voulez vous informer de manière approfondie sur la protection contre les
surtensions, nous vous recommandons par conséquent de vous adresser à votre agence
Siemens ou à une société spécialisée dans la protection contre la foudre.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 241
Caractéristiques techniques
14.3 Compatibilité électromagnétique des modules de sécurité

La figure suivante présente un exemple de structure avec des modules de sécurité.


L'alimentation en tension est réalisée par 1 bloc d'alimentation. Assurez-vous cependant que
le courant total des modules alimentés par un bloc d'alimentation ne dépasse pas les limites
autorisées. Vous pouvez aussi utiliser plusieurs blocs d'alimentation.

Figure 14-1 Circuit de protection externe (filtre Surge) pour ET 200SP avec modules de sécurité

Nom Numéros d'article de la société Dehn


A = BVT AD 24 918 402
B = DCO RK D 5 24 919 986
C = DEHNconnect DCO RK E 60 919 990

Système de périphérie décentralisée


242 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.4 Conditions de transport et de stockage

14.4 Conditions de transport et de stockage

Introduction
Le système de périphérie décentralisé ET 200SP surpasse les exigences de IEC 61131-2 en
matière de conditions de transport et de stockage. Les indications suivantes sont valables
pour les modules transportés et conservés dans l'emballage d'origine.

Tableau 14- 7 Conditions de transport et de stockage des modules

Type de condition plage admissible


Chute libre (dans l'emballage d'expédition) ≤1m
Température de -40 °C à +70 °C
Pression barométrique de 1080 à 660 hPa (correspond à une altitude
comprise entre -1000 et 3500 m)
Humidité relative de l'air de 5 à 95 %, sans condensation
Oscillations sinusoïdales selon 5 - 8,4 Hz : 3,5 mm
IEC 60068-2-6 8,4 - 500 Hz : 9,8 m/s2
Choc selon IEC 60068-2-27 250 m/s2, 6 ms, 1000 chocs

14.5 Conditions ambiantes mécaniques et climatiques

Conditions d'exploitation
Le système de périphérie décentralisée ET 200SP est prévu pour la mise en œuvre en poste
fixe à l'abri des intempéries. Les conditions d'utilisation surpassent les exigences de
DIN IEC 60721-3-3 :
● classe 3M3 (exigences mécaniques)
● classe 3K3 (exigences climatiques)

Conditions ambiantes mécaniques


Les conditions ambiantes mécaniques sont indiquées dans le tableau suivant, sous forme
d'oscillations sinusoïdales.

Tableau 14- 8 Conditions ambiantes mécaniques

Plage de fré- ET 200SP avec BusAdapter ET 200SP avec BusAdap- ET 200SP avec ET 200SP avec module
quence BA 2×FC, BA 2xSCRJ, ter BA 2×RJ45, IM 155-6 PN BA de sorties TOR F-RQ
BA SCRJ/FC, BA SCRJ/RJ45 et BA 1x24VDC/24..230VAC/5
BA 2xLC et BA LC/FC LC/RJ45 A
5 ≤ f ≤ 8,4 Hz Amplitude 3,5 mm
8,4 ≤ f ≤ 150 Hz Accélération constante 1 g
10 ≤ f ≤ 60 Hz Amplitude 0,35 mm --- --- ---
60 ≤ f ≤ 1000 Hz Accélération constante 5 g

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 243
Caractéristiques techniques
14.5 Conditions ambiantes mécaniques et climatiques

Essais de tenue aux sollicitations mécaniques


Le tableau suivant renseigne sur le type et la sévérité des essais relatifs aux conditions
mécaniques ambiantes.

Tableau 14- 9 Essais de tenue aux sollicitations mécaniques

Essai Norme Remarque


Vibrations Essai de vibration selon Type de vibration : balayages à la cadence de 1 octave/minute.
IEC 60068-2-6 (sinus) BA 2×RJ45, BA SCRJ/RJ45, BA LC/RJ45, IM 155-6 PN BA, module de
sorties TOR F-RQ 1x24VDC/24..230VAC/5A
• 5 Hz ≤ f ≤ 8,4 Hz, amplitude constante 3,5 mm
• 8,4 Hz ≤ f ≤ 150 Hz, accélération constante 1 g
BA 2×FC, BA 2xSCRJ, BA SCRJ/FC, BA 2xLC, BA LC/FC
• 10 Hz ≤ f ≤ 60 Hz, amplitude constante 0,35 mm
• 60 Hz ≤ f ≤ 1000 Hz, accélération constante 5 g
Durée de vibration : 10 cycles par axe pour chacun des 3 axes orthogo-
naux
Choc Choc, essai selon Type de choc : semi-sinus
IEC 60068-2-27 Intensité du choc : valeur de crête 150 m/s2, durée 11 ms
Direction du choc : 3 chocs dans chaque sens +/- pour chacun des 3
axes orthogonaux
Choc permanent 1 Choc, essai selon Type de choc : semi-sinus
IEC 60068-2-27 Intensité du choc : valeur de crête 25 g, durée 6 ms
Direction du choc : 1000 chocs dans chaque sens +/- pour chacun des 3
axes orthogonaux
1 n'est pas exact pour le module de sorties TOR F-RQ 1x24VDC/24..230VAC/5A

Système de périphérie décentralisée


244 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Caractéristiques techniques
14.6 Indications sur l'isolation, la classe de protection, le degré de protection et la tension nominale

Conditions ambiantes climatiques


Le tableau suivant montre les conditions ambiantes climatiques autorisées pour le système
de périphérie décentralisée ET 200SP :

Tableau 14- 10 Conditions ambiantes climatiques

Conditions ambiantes Plage admissible Remarques


Température : -
Montage horizontal : de 0 à 60 °C
Montage vertical : de 0 à 50 °C
Changement de température 10 K/h -
admissible
Humidité relative de l'air de 10 à 95 % Sans condensation, l'humidité relative (HR)
correspond au degré de sollicitation 2 selon
IEC 61131 partie 2
Pression barométrique 1080 à 795 hPa Correspond à une altitude de -1000 à 2000 m
Concentration des polluants SO2 : <0,5 ppm ; -
HR <60 %, pas de condensation
H2S : <0,1 ppm ;
HR <60 %, pas de condensation
ISA-S71.04 severity level G1; G2; G3 -

14.6 Indications sur l'isolation, la classe de protection, le degré de


protection et la tension nominale

Isolation
L'isolation est conçue conformément aux exigences de la norme EN 61131-2:2007.

Degré d'encrassement/catégorie de surtensions selon IEC 61131


● Degré d'encrassement 2
● Catégorie de surtension : II

Classe de protection selon IEC 61131-2:2007


Le système de périphérie décentralisée ET 200SP remplit les exigences de la classe de
protection I et contient des pièces des classes de protection II et III.
La mise à la terre du profilé-support doit respecter les exigences d'une terre fonctionnelle
(FE).
Recommandation : Pour un montage sans perturbation, le câble pour la mise à la terre doit
avoir une section supérieure à 6 mm2.
Pour être conforme à la classe de protection I, le lieu de montage (enveloppe, armoire
électrique par ex.) doit présenter une liaison au conducteur de protection selon la norme.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 245
Caractéristiques techniques
14.7 Utilisation de l'ET 200SP dans des environnements à atmosphère explosible de zone 2

Degré de protection IP20


Degré de protection IP20 selon IEC 60529 pour tous les modules du système de périphérie
décentralisée ET 200SP, à savoir :
● Protection contre les contacts avec les doigts de test standard
● Protection contre les corps étrangers de diamètre supérieur à 12,5 mm
● Aucune protection contre l'eau

Tension nominale pour le fonctionnement


Le système de périphérie décentralisée ET 200SP fonctionne avec la tension nominale
figurant dans le tableau suivant et avec les tolérances correspondantes.
Tenez compte de la tension d'alimentation du module correspondant lors de la sélection de
la tension nominale.

Tableau 14- 11 Tension nominale pour le fonctionnement

Tension nominale Plage de tolérance


24 V CC 19,2 à 28,8 V CC 1
18,5 à 30,2 V CC 2
120 V CA 93 à 132 V CA
230 V CA 187 à 264 V CA
1 Valeur statique : génération d'une très basse tension de sécurité selon IEC 60364-4-41
2 Valeur dynamique : inclut des ondulations par ex. en présence d'un pont redresseur triphasé

14.7 Utilisation de l'ET 200SP dans des environnements à atmosphère


explosible de zone 2
Cf. information produit "Utilisation des modules / coupleurs dans la zone à risque
d'explosion 2" (http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/19692172).

Système de périphérie décentralisée


246 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Schémas cotés A
A.1 Connexion du blindage

Schéma coté Connexion du blindage

Figure A-1 Schéma coté Connexion du blindage

A.2 Bande de repérage

Schéma coté Bandes de repérage et rouleau

Figure A-2 Schéma coté Bande de repérage et rouleau

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 247
Schémas cotés
A.3 Etiquettes de repérage

A.3 Etiquettes de repérage

Schéma coté Etiquette de repérage et rouleau

Figure A-3 Schéma coté Etiquette de repérage et rouleau

Système de périphérie décentralisée


248 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Accessoires/pièces de rechange B
Accessoires pour le système de périphérie décentralisée ET 200SP

Tableau B- 1 Accessoires généraux

Accessoires généraux Unité d'emballage Numéro d'article


BusAdapter
• BA 2×RJ45 (BusAdapter PROFINET avec connecteur femelle Ether- 1 pièce 6ES7193-6AR00-0AA0
net standard)

• BA 2×FC (BusAdapter PROFINET avec connecteur 1 pièce 6ES7193-6AF00-0AA0


Ethernet Fast connect)

• BA 2×SCRJ (BusAdapter PROFINET avec connecteur fibre optique 1 pièce 6ES7193-6AP00-0AA0


POF/PCF)

• BA SCRJ/RJ45 (convertisseur de média, adaptateur de bus 1 pièce 6ES7193-6AP20-0AA0


PROFINET avec fibre optique POF/PCF ⇔ connecteur RJ45 stan-
dard)

• BA SCRJ/FC (convertisseur de média, adaptateur de bus 1 pièce 6ES7193-6AP40-0AA0


PROFINET avec fibre optique POF/PCF ⇔ raccordement direct du
câble de bus)

• BA 2xLC (BusAdapter PROFINET avec raccordement fibre optique 1 pièce 6ES7193-6AG00-0AA0


en fibre de verre)

• BA LC/RJ45 (convertisseur de média, adaptateur de bus PROFINET 1 pièce 6ES7193-6AG20-0AA0


avec fibre optique en fibre de verre ⇔ connecteur RJ45 standard)

• BA LC/FC (convertisseur de média, adaptateur de bus PROFINET 1 pièce 6ES7193-6AG40-0AA0


avec fibre optique en fibre de verre ⇔ raccordement direct du câble
de bus)

• BA-Send 1xFC (pour l'extension de station via ET-Connection, mon- 1 pièce 6ES7193-6AS00-0AA0
tage mixte ET 200SP/ET 200AL)
Cache pour l'interface BusAdapter 5 pièces 6ES7591-3AA00-0AA0
Connecteur de bus PROFIBUS FastConnect 1 pièce 6ES7972-0BB70-0XA0
Module serveur (pièce de rechange) 1 pièce 6ES7193-6PA00-0AA0
Cache BU
• Largeur de 15 mm 5 pièces 6ES7133-6CV15-1AM0

• Largeur de 20 mm 5 pièces 6ES7133-6CV20-1AM0

Connecteur 24 V CC 10 pièces 6ES7193-4JB00-0AA0


Raccordement du blindage pour BaseUnit (étriers de blindage et bornes 5 pièces 6ES7193-6SC00-1AM0
de blindage)
Etiquette de repérage, rouleau de 16 étiquettes 10 pièces 6ES7193-6LF30-0AW0

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 249
Accessoires/pièces de rechange

Accessoires généraux Unité d'emballage Numéro d'article


Bandes de repérage (pour le libellé des modules de périphérie)
• Rouleau, gris clair (avec en tout 500 bandes de repérage) 1 pièce 6ES7193-6LR10-0AA0

• Rouleau, jaune (avec en tout 500 bandes de repérage) 1 pièce 6ES7193-6LR10-0AG0

• Feuilles A4, gris clair (avec en tout 1000 bandes de repérage) 10 pièces 6ES7193-6LA10-0AA0

• Feuilles A4, jaune (avec en tout 1000 bandes de repérage) 10 pièces 6ES7193-6LA10-0AG0

Elément de codage électronique (type H) 5 pièces 6ES7193-6EH00-1AA0


Profilé-support, acier feuillard galvanisé
• Longueur : 483 mm 1 pièce 6ES5710-8MA11

• Longueur : 530 mm 1 pièce 6ES5710-8MA21

• Longueur : 830 mm 1 pièce 6ES5710-8MA31

• Longueur : 2 000 mm 1 pièce 6ES5710-8MA41

Tableau B- 2 Accessoires étiquettes de repérage couleur (bornes push-in) de 15 mm de largeur

Accessoires étiquettes de repérage couleur (bornes push-in) de 15 mm Unité d'emballage Numéro d'article
de largeur
16 bornes processus (voir le manuel du module de périphérie)
• gris (bornes 1 à 16) ; code couleur CC00 10 pièces 6ES7193-6CP00-2MA0

• gris (bornes 1 à 8), rouge (bornes 9 à 16) ; code couleur CC01 10 pièces 6ES7193-6CP01-2MA0

• gris (bornes 1 à 8), bleu (bornes 9 à 16) ; code couleur CC02 10 pièces 6ES7193-6CP02-2MA0

• gris (bornes 1 à 8), rouge (bornes 9 à 12), gris (bornes 13 à 16) ; 10 pièces 6ES7193-6CP03-2MA0
code couleur CC03

• gris (bornes 1 à 8), rouge (bornes 9 à 12), bleu (bornes 13 à 16) ; 10 pièces 6ES7193-6CP04-2MA0
code couleur CC04

• gris (bornes 1 à 12), rouge (bornes 13 et 14), bleu (bornes 15 et 16) 10 pièces 6ES7193-6CP05-2MA0

10 bornes AUX (pour BU15-P16+A10+2D, BU15-P16+A10+2B)


• jaune-vert (bornes 1A à 10A) ; code couleur CC71 10 pièces 6ES7193-6CP71-2AA0

• rouge (bornes 1A à 10A) ; code couleur CC72 10 pièces 6ES7193-6CP72-2AA0

• bleu (bornes 1A à 10A) ; code couleur CC73 10 pièces 6ES7193-6CP73-2AA0

10 bornes supplémentaires (pour BU15-P16+A0+12D/T, BU15-P16+A0+12B/T)


• rouge (bornes 1B à 5B), bleu (bornes 1C à 5C) ; code couleur CC74 10 pièces 6ES7193-6CP74-2AA0

Système de périphérie décentralisée


250 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Accessoires/pièces de rechange

Tableau B- 3 Accessoires étiquettes de repérage couleur (bornes push-in) de 20 mm de largeur

Accessoires étiquettes de repérage couleur (bornes push-in) de Unité d'emballage Numéro d'article
20 mm de largeur
12 bornes processus (voir le manuel du module de périphérie)
• gris (bornes 1 à 4), rouge (bornes 5 à 8), bleu (bornes 9 à 12) ; 10 pièces 6ES7193-6CP41-2MB0
code couleur CC41

• gris (bornes 1 à 8), rouge (bornes 9 et 10), bleu (bornes 11 et 12) 10 pièces 6ES7193-6CP42-2MB0
; code couleur CC42
6 bornes processus (voir le manuel du module de périphérie)
• gris (bornes 1 à 4), rouge (borne 5), bleu (borne 6) ; code couleur 10 pièces 6ES7193-6CP51-2MC0
CC51

• gris (bornes 1, 2 et 5), rouge (bornes 3 et 4), bleu (borne 6) ; 10 pièces 6ES7193-6CP52-2MC0
code couleur CC52
4 bornes AUX (pour BU20-P12+A4+0B)
• jaune-vert (bornes 1A à 4A) ; code couleur CC81 10 pièces 6ES7193-6CP81-2AB0

• rouge (bornes 1A à 4A) ; code couleur CC82 10 pièces 6ES7193-6CP82-2AB0

• bleu (bornes 1A à 4A) ; code couleur CC83 10 pièces 6ES7193-6CP83-2AB0

2 bornes AUX (pour BU20-P6+A2+4D, BU20-P6+A2+4B)


• jaune-vert (bornes 1A et 2A) ; code couleur CC84 10 pièces 6ES7193-6CP84-2AC0

• rouge (bornes 1A et 2A) ; code couleur CC85 10 pièces 6ES7193-6CP85-2AC0

• bleu (bornes 1A et 2A) ; code couleur CC86 10 pièces 6ES7193-6CP86-2AC0

Tableau B- 4 Accessoires cartes mémoire SIMATIC

Capacité Unité d'emballage Numéro d'article


4 Mo 1 pièce 6ES7954-8LCxx-0AA0
12 Mo 1 pièce 6ES7954-8LExx-0AA0
24 Mo 1 pièce 6ES7954-8LFxx-0AA0
256 Mo 1 pièce 6ES7954-8LL02-0AA0
2 Go 1 pièce 6ES7954-8LPxx-0AA0
32 Go 1 pièce 6ES7954-8LT02-0AA0

Constituants pour la protection contre la foudre (pour le passage de la zone 0B à la zone 1, de la zone
1 à la zone 2 et de la zone 2 à la zone 3)
Vous devez utiliser des parasurtenseurs pour assurer la protection contre la foudre du
système de périphérie décentralisée ET 200SP. Vous trouverez plus d'informations dans la
description fonctionnelle Montage sans perturbation des automates
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193566).

Catalogue en ligne
Vous trouverez d'autres numéros d'articles de l'ET 200SP sur Internet
(http://mall.industry.siemens.com) dans le catalogue et le système de commande en ligne.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 251
Accessoires/pièces de rechange
B.1 Protection contre la foudre et protection contre les surtensions des modules de sécurité

B.1 Protection contre la foudre et protection contre les surtensions des


modules de sécurité

Parafoudres pour les modules de sécurité

Remarque
Ce chapitre énumère seulement les parafoudres que vous êtes autorisé à utiliser pour
protéger les modules de sécurité.
Consultez absolument les informations détaillées sur la protection du système de périphérie
décentralisé ET 200SP contre la foudre et les surtensions sous Compatibilité
électromagnétique des modules de sécurité (Page 241).

Constituants pour la protection contre les surtensions de modules de sécurité (pour le passage de la
zone 0B à la zone 1)
Les parafoudres ne sont nécessaires qu'avec des lignes non blindées. La description
fonctionnelle Montage sans perturbation des automates
(http://support.automation.siemens.com/WW/view/fr/59193566) énumère les parafoudres
que vous êtes autorisé à utiliser pour les modules de sécurité.

Système de périphérie décentralisée


252 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Calcul de la résistance de fuite C
Introduction
Si vous souhaitez protéger l'ET 200SP par un système de protection contre les défauts
d'isolement à la terre ou un disjoncteur différentiel, vous devez connaître la résistance de
fuite afin de sélectionner les constituants de sécurité appropriés.

Résistance ohmique
Lorsque vous déterminez la résistance de fuite de l'ET 200SP, vous devez tenir compte de
la résistance ohmique du circuit RC du module correspondant :

Tableau C- 1 Résistance ohmique

Module Résistance ohmique du circuit RC


CPU/module d'interface 10 MΩ (±5 %)
BaseUnit BU15...D 10 MΩ (±5 %)

Formule
Si vous protégez tous les modules indiqués ci-dessus au moyen d'une surveillance des
défauts à la terre, vous pourrez calculer la résistance de fuite de l'ET 200SP avec la formule
suivante :

RET200SP = Rmodule / N
RET200SP = résistance de fuite de l'ET 200SP
Rmodule = résistance de fuite d'un module
N = nombre de BaseUnits BU15...D et du module d'interface dans
l'ET 200SP

RCPU/IM = RBU15...D = Rmodule = 9,5 MΩ


RCPU/IM = résistance de fuite de la CPU/du module d'interface
RBU15...D = résistance de fuite de la BaseUnit BU15...D

Si vous protégez les modules d'un ET 200SP indiqués ci-dessus par plusieurs systèmes de
protection contre les défauts d'isolement à la terre, vous devez déterminer la résistance de
fuite pour chaque système de protection.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 253
Calcul de la résistance de fuite

Exemple
La configuration d'un ET 200SP comprend un IM 155-6 PN ST et deux BaseUnits BU15...D
ainsi que divers modules d'entrées/sorties. Toute la station ET 200SP est protégée par un
système de protection contre les défauts d'isolement à la terre :

Figure C-1 Exemple de calcul de la résistance de fuite

Système de périphérie décentralisée


254 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Service & Support D

Offre complète unique, sur l'intégralité du cycle de vie


Pour tous les constructeurs de machines, fournisseurs de solutions ou exploitants
d'installations : l'offre de services de Siemens Industry Automation and Drive Technologies
comprend des services complets à l'intention des utilisateurs les plus divers de toutes les
branches de l'industrie manufacturière et des processus.
Nous offrons, pour tous nos produits et systèmes, des prestations de service cohérentes et
structurées qui apportent une assistance précieuse dans toutes les phases du cycle de vie
de votre machine ou de votre installation, de l'étude de projet à la maintenance et à la
modernisation, en passant par la réalisation et la mise en service.
Notre service d'assistance Service & Support vous accompagne dans le monde entier pour
toutes les questions relatives aux techniques d'automatisation et d'entraînement de
Siemens. Directement sur place dans plus de 100 pays et pendant toutes les phases du
cycle de vie de vos machines et installations.
Une équipe de spécialistes expérimentés est à votre disposition pour vous assister
efficacement grâce à une concentration de savoir-faire unique. Des formations régulières et
un contact intensif de nos collaborateurs entre eux – à travers tous les continents –
garantissent un service fiable dans une multitude de domaines.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 255
Service & Support

Assistance en ligne (Online Support)


La plate-forme d'information en ligne exhaustive de notre Service & Support vous assiste à
tout moment et en tout lieu dans le monde entier.
Vous trouverez l'assistance en ligne sur Internet
(http://www.siemens.com/automation/service&support) à l'adresse suivante.

Conseil technique (Technical Consulting)


Assistance en phase d'étude et de conception de votre projet : de l'analyse détaillée de la
situation réelle aboutissant à la définition des objectifs, en passant par la consultation sur
toutes les questions concernant les produits et systèmes jusqu'à l'élaboration de votre
solution d'automatisme.

Assistance technique (Technical Support)


Des conseils compétents sur toutes les questions techniques avec un large éventail de
prestations sur mesure associées à nos produits et systèmes.
Vous trouverez l'assistance technique sur Internet
(http://www.siemens.com/automation/support-request) à l'adresse suivante.

Formation
Renforcez votre avantage concurrentiel – grâce à un savoir-faire pratique directement du
constructeur.
Vous trouverez notre offre de formation sur Internet (http://www.siemens.com/sitrain) à
l'adresse suivante.

Assistance ingénierie (Engineering Support)


Assistance au niveau étude du projet et développement grâce à des services adaptés allant
de la configuration à la mise en œuvre d'un projet d'automatisation.

Service sur site (Field Service)


Avec notre service sur site, nous offrons des prestations exhaustives de mise en service et
de maintenance, afin de garantir la disponibilité de vos machines et de vos installations dans
toutes les situations.

Pièces de rechange
Dans toutes les branches, partout dans le monde, les exigences de disponibilité des
installations et des systèmes croissent. Nous vous aidons à éviter tout arrêt des installations
: au moyen d'un réseau mondial et de chaînes logistiques optimales.

Réparations
Les périodes d'arrêt sont synonymes d'entrave au fonctionnement et de coûts inutiles. Nous
vous aidons à les limiter autant que possible et vous offrons des possibilités de réparation
partout dans le monde.

Système de périphérie décentralisée


256 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Service & Support

Optimisation
Durant la phase d'exploitation des machines ou des installations, il existe souvent un
potentiel important d'augmentation de la productivité ou de réduction des coûts.
Pour le détecter et vous en faire profiter, nous vous offrons une gamme de services relatifs à
l'optimisation.

Modernisation
Notre assistance couvre également la modernisation, avec des prestations complètes allant
de la planification à la mise en service.

Programmes de service
Nos programmes de service sont des paquets de prestations ciblés destinés à un groupe
précis de systèmes ou de produits des techniques d'automatisation et d'entraînement. Les
différents services sont harmonisés sur tout le cycle de vie et vous assistent pour une
utilisation optimale de vos produits et systèmes.
Il est possible d'adapter à volonté les prestations d'un programme de services et de les
utiliser indépendamment les unes des autres.
Exemples de programmes de services :
● Contrats de services
● Plant IT Security Services (services de sécurité informatique des installations)
● Life Cycle Services (services cycle de vie) pour entraînements
● SIMATIC PCS 7 Life Cycle Services (services cycle de vie pour SIMATIC PCS 7)
● SINUMERIK Manufacturing Excellence
● SIMATIC Remote Support Services (services de téléassistance SIMATIC)

Les avantages en bref :


● Des temps d'arrêt réduits pour une productivité accrue
● Des coûts de maintenance optimaux grâce à des prestations sur mesure
● Coûts calculables et par conséquent planifiables
● Fiabilité du service grâce à des temps de réaction et à des délais de livraison des pièces
de rechange garantis
● Complément et décharge du personnel de maintenance de l'exploitant
● Service complet centralisé et non dispersé et savoir-faire maximal

Interlocuteur
A votre disposition sur place, dans le monde entier : des partenaires en matière de conseils,
vente, formation, maintenance, assistance, pièces de rechange... pour l'ensemble de l'offre
Industry Automation and Drive Technologies.
Vous trouverez votre interlocuteur personnel dans notre base de données d'interlocuteurs
sur Internet (http://www.siemens.com/automation/partner).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 257
Glossaire

Abonné
Appareil capable d'émettre, recevoir ou amplifier des données via le bus, p. ex. un
périphérique IO via PROFINET IO.

Actionneur
Un actionneur est par exemple un relais de puissance ou un contacteur permettant
l'activation de consommateurs, soit directement un consommateur (par exemple une
électrovanne commandée directement).

Adresse MAC
Identification d'appareil, unique au niveau mondial, attribuée en usine à chaque appareil
PROFINET. Vos 6 octets se répartissent en 3 octets pour l'identification du fabricant et
3 octets pour l'identification de l'appareil (numéro d'ordre). L'adresse MAC est généralement
visible sur l'appareil.

Adresse PROFIsafe
Chaque → module de sécurité possède une adresse PROFIsafe. Vous devez configurer
l'adresse PROFIsafe.

Alimentation externe
Alimentation de modules tels que le module d'interface, le module d’alimentation, le module
de périphérie et, le cas échéant, les capteurs et les actionneurs.

Analyse de discordance
L'analyse de discordance sur l'équivalence / antivalence est utilisée pour les entrées de
sécurité afin de détecter des erreurs du déroulement temporel de deux signaux ayant la
même fonction. L'analyse de discordance est démarrée lorsque des niveaux différents sont
constatés pour deux signaux d'entrée correspondants (dans le cas de la vérification
d'antivalence : niveaux identiques). Ce contrôle vérifie si la différence (dans le cas du
contrôle d'antivalence : la concordance) a disparu après l'écoulement d'un temps
paramétrable, appelé → temps de discordance.. Si cela n'est pas le cas, il y a une erreur de
discordance.
L'analyse de discordance est réalisée entre les deux signaux d'entrée de l'exploitation
1oo2 (1de2) du capteur dans le module d'entrées de sécurité.

Système de périphérie décentralisée


258 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Barre AUX
Barre auto-assemblée, utilisable individuellement, par ex. comme barre pour conducteur de
protection ou pour une tension supplémentaire nécessaire.

Barres de potentiel auto-assemblées


Deux barres internes, auto-assemblées (P1 et P2) qui alimentent les modules de périphérie
en tension.

BaseUnit
Les BaseUnit réalisent les connexions électrique et mécanique des modules de périphérie
avec le module d'interface et le module serveur.
Le module de périphérie enfiché définit les signaux aux bornes de la BaseUnit. Selon la
BaseUnit choisie, seules certaines bornes sont disponibles.

BaseUnit, claire
Première BaseUnit enfichée, qui ouvre un nouveau groupe de potentiel avec séparation
galvanique. Les barres d'alimentation et AUX sont séparées du module voisin de gauche. La
BaseUnit achemine la tension d'alimentation.

BaseUnit, foncée
Extension des barres d'alimentation et AUX du module voisin de gauche aux modules
suivants vers la droite.

Borne Push-in
Borne de raccordement de câbles sans outils.

Bus
Voie de transmission commune reliant toutes les stations d'un système de bus de terrain ;
possède deux extrémités définies.

BusAdapter
Permet de choisir librement la connectique du bus de terrain PROFINET.

Cache BU
Cache recouvrant les emplacements non occupés sur la BaseUnit, ou élément de
réservation pour modules de périphérie prévus. L'étiquette de repérage du module de
périphérie prévu peut y être conservée pour une future extension.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 259
Glossaire

Capteur
Les capteurs servent à l'acquisition précise de signaux TOR et analogiques ainsi que de
courses, positions, vitesses, vitesses de rotation, masses etc.

Classe de sécurité
Niveau de sécurité (Safety Integrity Level) SIL selon CEI 61508:2010. Les mesures prises
pour empêcher des erreurs systématiques ainsi que pour maîtriser ces erreurs
systématiques et les défaillances matérielles sont d'autant plus rigoureuses que le niveau de
sécurité Safety Integrity Level est élevé.
En mode de sécurité, les modules de sécurité permettent une mise en œuvre allant jusqu'à
la classe de sécurité SIL3.

Communication sécurisée
Communication servant à l'échange de données de sécurité.

Commutateur M
Dans les modules de sécurité ET 200SP, chaque sortie TOR de sécurité est composée d'un
commutateur P DO-Px et d'un commutateur M DO-Mx. La charge est appliquée entre le
commutateur P et le commutateur M. Pour appliquer la tension à la charge, les deux
commutateurs sont toujours activés.

Commutateur P
→ Commutateur M

Configuration
Disposition systématique de chacun des modules (montage).

Connecteur
Elément physique de raccordement d'une station à un câble.

Contrôle de la configuration
Fonction qui permet une adaptation flexible de la configuration réelle via le programme
utilisateur sur la base d'une configuration maximale paramétrée. Les adresses d'entrée, de
sortie et de diagnostic restent alors inchangées.

Contrôleur PROFINET IO
Appareil via lequel les périphériques IO connectés (tels que les systèmes de périphérie
décentralisés) sont adressés. En d'autres termes : le contrôleur IO échange des signaux
d'entrée et sortie avec des périphériques IO affectés. Le contrôleur IO est souvent la CPU
dans laquelle s'exécute le programme utilisateur.

Système de périphérie décentralisée


260 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Courant totalisé
Courant totalisé de toutes les voies de sortie d'un module de sorties TOR.

CPU
La CPU alimente l'électronique des modules installés avec l'alimentation système intégrée
via le bus interne. La CPU contient le système d'exploitation et exécute le programme
utilisateur. Le programme utilisateur se trouve sur la carte mémoire SIMATIC et il est traité
dans la mémoire de travail de la CPU. Les interfaces PROFINET de la CPU établissent une
liaison à l'Ethernet industriel. Les CPU de l'ET 200SP prennent en charge le mode
contrôleur IO, périphérique I et CPU autonome.

CPU F
Une CPU F est une unité centrale de sécurité homologuée pour l'utilisation dans
SIMATIC Safety. Il est également possible d'exécuter un → programme utilisateur standard
dans la CPU F.

CRC
Contrôle de redondance cyclique CRC → valeur de contrôle CRC

Déclassement
Voir Valeurs caractéristiques de température

Désignation de référence
Selon EN 81346, un objet spécifique possède une référence unique en rapport avec le
système aux parties duquel l'objet appartient. Il permet de désigner le module sans
équivoque dans l'ensemble du système.

Détecteur antivalent
Un détecteur ou → capteur antivalent est un commutateur inverseur qui, dans les →
systèmes F (à 2 voies), est branché sur deux entrées d'une → périphérie F (en cas
d'exploitation 1oo2 (1de2) des signaux du capteur).

Diagnostic
Fonctions de surveillance servant à la détection, la localisation, la classification, l'affichage et
autre évaluation des erreurs, défauts et alarmes. Elles s'exécutent automatiquement
pendant l'utilisation de l'installation. Ainsi, la disponibilité des installations est accrue car les
temps de mise en service et d'arrêt sont réduits.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 261
Glossaire

Disponibilité
Il s'agit de la probabilité qu'un système soit capable de fonctionner à un instant donné. Elle
peut être accrue par redondance, p.ex. par l'utilisation de -> capteurs multiples sur un même
point de mesure.

Données d'identification
Informations enregistrées dans des modules et qui aident l'utilisateur lors du contrôle de la
configuration de l'installation et la détection de modifications matérielles.

DP
→ Système de périphérie décentralisée

Embout TWIN
Embout pour deux conducteurs

Erreur de module
Erreur globale du module - Il peut s'agir d'erreurs externes (p. ex. absence de tension de
charge) ou d'erreurs internes (p. ex. défaillance du processeur). Une erreur interne nécessite
toujours le remplacement du module.

Erreur de voie
Erreur survenant sur une voie, par exemple rupture de fil ou court-circuit.
Une fois l'erreur corrigée, la voie est réintégrée automatiquement en cas de passivation par
voie, sinon il faut retirer et enficher le module F.

Etat de la valeur
L'état de la valeur est une information binaire supplémentaire d'un signal TOR. L'état de la
valeur est enregistré dans la mémoire image des entrées et renseigne sur la validité du
signal.

Etat de sécurité
Le principe du concept de sécurité dans des systèmes F repose sur l'existence d'un état de
sécurité pour toutes les grandeurs du processus. Pour les périphéries F TOR, il s'agit
p.ex. de la valeur "0".

Exploitation 1oo1 (1de1)


Type de → l'exploitation du capteur – Dans l'exploitation 1oo1 (1de1), le → capteur est
présent une fois et il est raccordé sur 1 voie au module F.

Système de périphérie décentralisée


262 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Exploitation 1oo2 (1de2)


Type d' → exploitation du capteur - Dans l'exploitation 1oo2 (1de2), deux voies d'entrée sont
occupées, par un capteur à deux voies ou par deux capteurs à une voie. Le système vérifie
si les signaux d'entrée sont identiques (équivalence) ou différents (antivalence).

Exploitation du capteur
L'on distingue deux types d'exploitation d'un capteur :
→ Exploitation 1oo1 (1de1) – Le signal du capteur est lu une fois
→ Exploitation 1oo2 (1de2) – le signal du capteur est lu deux fois par le même module F et
comparé de manière interne au module

Fichier GSD
En tant que Generic Station Description, ce fichier au format XML contient toutes les
propriétés d'un appareil PROFINET requises pour la configuration de ce dernier.

Fonction de sécurité
Mécanisme de sécurité intégré à la → CPU F et à la → périphérie F, permettant leur mise en
œuvre dans le → système de sécurité SIMATIC Safety.
selon CEI 61508:2010 : fonction mise en œuvre par un dispositif de sécurité afin de
maintenir ou d'amener le système dans un état de sécurité en présence d'une erreur
donnée.

Groupe de potentiel
Groupe de modules de périphérie alimentés par une tension commune.

Groupe de voies
Regroupement des voies d'un module. Parfois, les paramètres de STEP 7 ne peuvent pas
être affectés à des voies, mais seulement à des groupes de voies.

Groupement
Constitution d'un nouveau groupe de potentiel pour lequel la tension d'alimentation est
appliquée.

Intervalle de test
Intervalle de temps après lequel un composant doit être mis à l'état de sécurité, c'est-à-dire
est remplacé par un composant inutilisé ou est vérifié afin de garantir qu'il ne présente aucun
défaut.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 263
Glossaire

IO-Link
IO-Link est une liaison point à point vers des capteurs/actionneurs conventionnels et
intelligents, via des câbles standard non blindés en technique 3 fils éprouvée. IO-Link est
rétro-compatible avec tous les capteurs/actionneurs DI/DO. Les voies d'état de commutation
et de données sont réalisées en technique 24 V CC.

Liaison équipotentielle
Liaison électrique (conducteur d'équipotentialité) qui met au même potentiel ou à un
potentiel proche les éléments d'un équipement électrique et les éléments étrangers
conducteurs afin d'empêcher les tensions dangereuses entre ces éléments.

Masse
Ensemble de tous les éléments reliés entre eux par équipotentialité et ne présentant aucune
tension de contact dangereuse, même en cas de défaut.

Mémoire image (E/S)


C'est dans cette zone de mémoire que la CPU transfère les valeurs des modules d'entrées
et de sorties. Au début du programme cyclique, les états logiques des modules d'entrées
sont transférés dans la mémoire image des entrées. A la fin du programme cyclique, la
mémoire image des sorties est transférée comme état logique aux modules de sorties.

Mise à jour du firmware


Mise à jour des firmware de modules (modules d'interface, module de périphérie,...)
par ex. après des extensions fonctionnelles pour passer à la dernière version du firmware
(mise à jour).

Mise à la terre
Mettre à la terre signifie relier un élément conducteur au dispositif de mise à la terre, via un
circuit de terre.

Mode de sécurité
Mode de fonctionnement de la → périphérie F dans lequel la → communication sécurisée via
→ des télégrammes de sécurité est possible.
Les → modules de sécurité ET 200SP sont uniquement conçus pour le mode de sécurité.

Mode standard
Mode de fonctionnement de la périphérie F dans lequel aucune → communication sécurisée
via des → télégrammes de sécurité n'est possible mais uniquement une communication
standard.
Les modules de sécurité ET 200SP sont uniquement conçus pour le mode de sécurité.

Système de périphérie décentralisée


264 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Module d'interface
Module du système de périphérie décentralisée Le module d'interface relie le système de
périphérie décentralisée à la CPU (contrôleur IO) via un bus de terrain et prépare les
données pour les/des modules de périphérie.

Module serveur
Le module serveur termine la configuration de l'ET 200SP.

Modules de périphérie
Ensemble des modules qui peuvent fonctionner avec une CPU ou un module d'interface.

Modules de sécurité
Modules ET 200SP avec fonctions de sécurité intégrées pouvant être mis en œuvre pour le
fonctionnement sécurisé (mode de sécurité).

Noms d'appareil
Pour qu'un contrôleur IO puisse accéder à un périphérique IO, celui-ci doit posséder un nom
d'appareil.
A la livraison, le périphérique IO ne possède pas de nom d'appareil. Ce n'est que lorsqu'un
nom d'appareil est affecté avec la PG/le PC ou via la topologie qu'un périphérique IO est
accessible à un contrôleur IO, par ex. pour la transmission des données de configuration
(notamment l'adresse IP) au démarrage ou pour l'échange des données utiles en mode
cyclique.

Numéro de voie
Le numéro de voie désigne de manière univoque les entrées et les sorties d'un module et
sert à l'affectation des messages de diagnostic de voie.

Objet technologique
Un objet technologique vous assiste lors de la configuration et de la mise en service d'une
fonction technologique.
Les propriétés d'objets réels sont représentées dans l'automate par des objets
technologiques. Des objets réels peuvent, par exemple, être des systèmes réglés ou des
entraînements.
L'objet technologique contient toutes les données de l'objet réel nécessaires pour sa
commande ou sa régulation et il renvoie des informations d'état.

Paramétrage
Paramétrer consiste à transmettre des paramètres du contrôleur IO/maître DP au
périphérique IO/esclave DP.

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 265
Glossaire

Passivation
Lorsqu'une → périphérie F détecte une erreur, elle commute la voie concernée ou toutes les
voies à l' → état de sécurité ; ceci signifie que les voies de cette périphérie F sont passivées.
La périphérie F signale l'erreur détectée sur la → CPU F.
Pour une périphérie F avec des entrées, le → système de sécurité met à disposition du →
programme de sécurité des valeurs de remplacement au lieu des valeurs de processus
disponibles aux entrées de sécurité lors d'une passivation.
Lors d'une passivation dans le cas d'une périphérie F avec des sorties, le système F
transmet des valeurs de remplacement (0) aux sorties de sécurité au lieu des valeurs de
sortie mises à disposition par le programme de sécurité.

Passivation par voie


A l'apparition d'une → erreur de voie, seule la voie concernée est passivée pour ce type de
passivation. En cas d' → erreur de module, toutes les voies du → module de sécurité sont
passivées.

Performance Level
Performance Level (PL) selon ISO 13849-1:2006 ou EN ISO 13849-1:2008

Période de désactivation
Des périodes de désactivation ont lieu durant les tests de désactivation et les tests complets
de configuration binaire. Le module de sorties de sécurité applique des signaux 0 à la sortie
lorsqu'elle est active, en fonction du test. La sortie est alors brièvement désactivée (= "
période de désactivation" ). Un → actionneur possédant une inertie suffisante ne réagit pas
et reste activé.

Périphérie F
Désignation regroupant les entrées et les sorties de sécurité disponibles dans SIMATIC S7
pour l'intégration dans le système F SIMATIC Safety. Sont disponibles :
● Module de périphérie F pour ET 200eco
● Modules de signaux de sécurité S7-300 (SM F)
● Modules de sécurité pour ET 200S
● Modules de sécurité pour ET 200SP
● Esclaves DP norme de sécurité
● Appareils de terrain PA de sécurité
● IO-Device de sécurité

Système de périphérie décentralisée


266 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Périphérique PROFINET IO
Appareil de terrain décentralisé qui peut être affecté à un ou plusieurs contrôleurs IO
(p. ex. système de périphérie décentralisée, îlot de vannes, inverseurs de fréquence,
switches).

Potentiel de référence
Potentiel à partir duquel les tensions des circuits électriques participants sont considérées
et/ou mesurées.

Précâblage
Câblage des éléments électriques sur un profilé support avant que les modules de
périphérie ne soient enfichés.

Principe Provider/Consumer
Principe lors de l'échange de données sur le PROFINET IO : à la différence du PROFIBUS,
les deux partenaires sont des providers autonomes lors de l'envoi de données.

PROFIBUS
PROcess FIeld BUS, norme de bus de terrain et de processus, définie dans la norme
CEI 61158 type 3. Elle définit des propriétés fonctionnelles, électriques et mécaniques pour
un système de bus de terrain série par bit. Il existe des
PROFIBUS avec les protocoles PD (= périphérie décentralisée), FMS (= Fieldbus Message
Specification), AP (= automatisation de processus) ou FT (= fonctions technologiques).

PROFINET
PROcess FIeld NETwork, standard Industrial Ethernet ouvert qui a relayé PROFIBUS et
Industrial Ethernet. Modèle de communication, d'automatisation et d'ingénierie non
propriétaire défini par PROFIBUS International e.V. comme standard d'automatisation.

PROFINET IO
Concept de communication pour la réalisation d'applications modulaires, décentralisées
dans le cadre de PROFINET.

PROFIsafe
Profil de bus de sécurité de PROFINET IO pour la communication entre le → Programme de
sécurité et la → Périphérie F dans un → Système F.

Programme de sécurité
Programme utilisateur de sécurité

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 267
Glossaire

Rangée
Ensemble de tous les modules enfichés sur un profilé support.

Redondance, disponibilité renforcée


Présence multiple de composants ayant pour objectif de préserver la fonctionnalité des
composants, même en cas d'erreurs matérielles.

Redondance, sécurité renforcée


Présence multiple de composants dans le but de détecter des erreurs matérielles par
comparaison ; par ex. → l'exploitation 1oo2 (1de2) dans → des modules de sécurité.

Réintégration
Une fois une erreur corrigée, la → périphérie F doit être réintégrée (dépassivée). La
réintégration (commutation des valeurs de remplacement aux valeurs de processus)
s'effectue soit automatiquement, soit après un acquittement de l'utilisateur dans le
programme de sécurité.
Après une réintégration, le système de sécurité met, dans le cas d'une périphérie de sécurité
avec des entrées, à nouveau à disposition du → programme de sécurité les valeurs
processus disponibles aux entrées de sécurité. Pour une périphérie F avec des sorties → le
système de sécurité transmet de nouveau les valeurs de sortie mises à disposition dans le
programme de sécurité aux sorties de sécurité.

Sertissage
Procédé selon lequel deux composants assemblés tels qu'un embout et un conducteur sont
reliés l'un à l'autre par déformation plastique.

SIL
Safety Integrated Level → classe de sécurité

SNMP
SNMP (Simple Network Management Protocol) est le protocole standardisé permettant de
diagnostiquer et de paramétrer l'infrastructure réseau Ethernet.
En bureautique et en technique d'automatisation, SNMP est pris en charge sur Ethernet par
les appareils des fabricants les plus divers.
Les applications basées sur le SNMP peuvent être utilisées parallèlement à des applications
avec PROFINET sur le même réseau.

Station esclave
Un esclave n'est autorisé à échanger des données avec un maître que sur requête du
maître.

Système de périphérie décentralisée


268 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Switch
PROFIBUS est un réseau linéaire. Les abonnés à la communication sont reliés entre eux
par une ligne passive, le bus.
L'Ethernet industriel se compose au contraire de liaisons point à point : Chaque abonné à la
communication est relié directement à un abonné et un seul.
Pour relier un abonné à plusieurs abonnés, il faut le raccorder au port d'un composant de
réseau actif, le switch. Il est alors possible de raccorder d'autres abonnés (également des
switches) aux autres ports du switch. La liaison entre un abonné et le switch reste une
liaison point-à-point.
Un switch a donc pour tâche de regénérer et de distribuer les signaux reçus. Le switch
"apprend" les adresses Ethernet d'un appareil PROFINET raccordé ou d'autres switches et
ne transmet que les signaux destinés à l'appareil PROFINET ou au switch raccordé.
Un switch dispose d'un nombre déterminé de connexions (ports). Ne raccordez à chaque
port qu'un appareil PROFINET ou un autre switch au maximum.

Système d'automatisation
Automate programmable pour la régulation et la commande de chaînes de processus dans
l'industrie des procédés et le secteur de la production. Selon la tâche d'automatisation, le
système d'automatisation se compose de différents composants et de fonctions système
intégrées.

Système de périphérie décentralisée


Système comportant des modules d'entrées et sorties qui sont montés de façon
décentralisée à une grande distance de la CPU de commande.

Systèmes de sécurité
La particularité des systèmes de sécurité (systèmes F) est qu'ils restent à l'état de sécurité
ou passent immédiatement dans un autre état de sécurité lorsque certaines défaillances se
produisent.

Systèmes F
→ Systèmes de sécurité

TBTP
Protective Extra Low Voltage = très basse tension de protection

TBTS
Safety Extra Low Voltage = très basse tension de sécurité

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 269
Glossaire

Télégramme de sécurité
En mode de sécurité, les données sont transmises entre la → CPU F et la → périphérie F
dans un télégramme de sécurité.

Temps d'acquittement
Pendant le temps d'acquittement, la → périphérie F acquitte le signe de vie prédéfini par la →
CPU F. Le temps d'acquittement est utilisé dans le calcul des → temps de surveillance et des
→ temps de réaction de l'ensemble du système F.

Temps de discordance
Temps paramétrable pour I' → analyse de discordance. Si le temps de discordance
paramétré est trop élevé, le temps de détection des erreurs et le → temps de réaction aux
erreurs s'allongent inutilement. Si le temps de discordance paramétré est trop court, la
disponibilité est diminuée de façon inutile, car une erreur de discordance serait détectée en
l'absence d'une erreur réelle.

Temps de réaction aux erreurs


Le temps de réaction maximum aux erreurs sur un système F correspond à la durée entre
l'apparition d'une erreur quelconque et la réaction de sécurité à toutes les sorties de sécurité
concernées.
Pour le → système F global :Le temps de réaction maximum aux erreurs correspond à la
durée entre l'apparition d'une erreur quelconque d'une → périphérie F quelconque et la
réaction de sécurité à la sortie de sécurité correspondante.
Pour les entrées TOR : le temps de réaction maximum aux erreurs correspond à la durée
entre l'apparition de l'erreur et la réaction de sécurité sur le bus interne.
Pour les sorties TOR :le temps de réaction maximum aux erreurs correspond à la durée
entre l'apparition de l'erreur et la réaction de sécurité sur la sortie TOR de sécurité.

Temps de surveillance
→ Temps de surveillance PROFIsafe

Temps de surveillance F
→ Temps de surveillance PROFIsafe

Temps de surveillance PROFIsafe


Temps de surveillance de la communication sécurisée entre la CPU F et la périphérie F

Système de périphérie décentralisée


270 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Glossaire

Temps de tolérance aux erreurs


Le temps de tolérance aux erreurs d'un processus correspond à l'intervalle de temps durant
lequel le processus peut continuer à s'exécuter, sans qu'il n'en résulte de risque de
blessures corporelles ou de danger pour la vie du personnel ou l'environnement.
Durant le temps de tolérance aux erreurs, le → système F qui commande le processus peut
continuer à piloter le processus de quelque manière que ce soit ou pas du tout. Le temps de
tolérance aux erreurs d'un processus dépend du type de processus et doit être déterminé de
manière individuelle.

Terre
Terre conductrice dont le potentiel électrique en chaque point peut être considéré comme
null.

Terre fonctionnelle
La terre fonctionnelle est un circuit de courant de basse impédance entre des circuits
électriques et la terre, qui n'est pas prévu pour constituer une mesure de protection, mais qui
est destiné par exemple à améliorer la résistance aux perturbations.

TIA Portal
Totally Integrated Automation Portal
TIA Portal est la clé permettant d'atteindre le niveau maximum de performances de
Totally Integrated Automation. Le logiciel optimise l'ensemble des processus d'exploitation,
des séquences machine et de l'exécution des processus.

Valeur de contrôle CRC


La validité des valeurs du processus contenues dans le télégramme de sécurité, l'exactitude
des adresses affectées et les paramètres de sécurité sont vérifiées par une valeur de
contrôle CRC contenue dans le télégramme de sécurité.

Version produit (ES) = version fonctionnelle (FS)


La version produit ou version fonctionnelle donne des informations sur la version matérielle
du module.

Vitesse de transmission
Vitesse de la transmission des données ; indique le nombre de bits transmis par seconde
(vitesse de transmission = débit binaire).

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 271
Index

Notions de base, 202


Possibilités d'utilisation, 208
A CEM (compatibilité électromagnétique), 239
Changement de type
Accessoires, 249
Elément de codage, 213
Adressage, 106
Module de périphérie, 214
Notions de base, 106
Classe de protection, 245, 245
Alimentation 24 V CC, 53
Compatibilité électromagnétique (CEM), 239
Alimentation, mise à la terre, 59
Comportement de surcharge, 126
Composants
Selon la prescription DIN VDE, 60
B
Vue d'ensemble de l'ET 200SP, 21
Bande de repérage, 26 Conditions ambiantes
Montage, 100 climatiques, 245
Schéma coté, 247 mécaniques, 243
Barre AUX (barre AUX(iliary)), 34 Conditions ambiantes climatiques, 245
BaseUnit, 24, 27 Conditions ambiantes mécaniques, 243
Câblage, 66 Conditions de stockage, 243
Groupe de potentiel, 33, 36 Conditions de transport, 243
Modules avec mesure de température, 31 Configuration, 102
Modules sans mesure de température, 30 Notions de base, 104
Montage, démontage, 49 Propriétés des CPU, 105
Règles de câblage, 64 Connexion du blindage
Remplacement de la boîte à bornes, 215 Schéma coté, 247
Types, 27 Contrôle de configuration, 146
Blindage de câble, 68 CPU
BusAdapter, 23 Lire les données de maintenance, 232
BusAdapter 2xSCRJ, 78 Réinitialiser aux réglages usine, 222
BusAdapter BA 2xLC, 85 Sauvegarder/restaurer des contenus, 111

C D
Câblage Débrochage, 209
BaseUnits, 66 Degré de protection, 246
Règles, 64 Dispositifs d'arrêt d'urgence, 52
Cache BU Distances minimales, 43
Description, 25 Données d'identification, 197
Enficher, 94
Caractéristiques techniques
Compatibilité électromagnétique (CEM), 239 E
Conditions ambiantes climatiques, 245
Effacement général
Conditions ambiantes mécaniques, 243
automatique, 194
Conditions de transport et de stockage, 243
manuel, 195
Normes et homologations, 234
Notions de base, 193
Carte mémoire SIMATIC, 202, 207, 208
Enfichage
Actualiser le firmware, 208
Cache BU, 94
Carte firmware, 207
Module de périphérie, 94, 209
Carte programme, 207

Système de périphérie décentralisée


272 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Index

Enregistrement de commande, 156 I


S7-1500, 153
Isolation, 245
Environnements à atmosphère explosible de zone
2, 246
ET 200SP
L
Composants, 21
Configuration, 102 Lire les données de maintenance, 232
Domaine d'utilisation, 15 Logiciel de configuration, 102
Exemple de configuration, 16, 19
Mise en service, 172
Protection contre les courts-circuits et les M
surcharges, 60
Maintenance, 209
Règles et instructions d'utilisation, 52
Changement de type, 214
Sélection d'une BaseUnit, 27
Débrochage et enfichage, 209
Structure d'ensemble, 61
Fonctions de test, 229
Etats de fonctionnement
Lire les données de maintenance, 232
ARRET, 190
Mise à jour du firmware, 217
Changements d'état de fonctionnement, 191
Réinitialiser aux réglages usine, 222
MARCHE, 190
Remplacement de la boîte à bornes, 215
MISE EN ROUTE, 188
Remplacement d'un module de périphérie, 215
Notions de base, 187
Marquage, 95
Paramétrage du comportement à la mise en
Code couleur, en usine, 95
route, 189
optionnel, 97
Etiquette de repérage, 26, 97
Mémoire image
Montage, 101
Entrées et sorties, 108
Schéma coté, 248
Mémoire image partielle
Etiquette de repérage couleur, 97
Mise à jour dans le programme utilisateur, 109
Description, 26
Mise à jour, automatique, 109
Montage, 99
Mise à jour du firmware, 217
Exemple
Mise à la terre
Configuration ET 200SP, 16, 19
Montage sur potentiel de référence mis à la
Groupe de potentiel, configuration, 39
terre, 59
Résistance de fuite, 254
Vue d'ensemble graphique de l'ET 200SP, 61
Exemple de
Mise en route de l'ET 200SP, 186
configuration, 174, 176, 178, 180, 182, 184
Mise en service, 172, 174, 180
Extension maximale, 32
Insertion/Retrait de la carte mémoire SIMATIC, 186
Mise en route, 186
Réinitialiser aux réglages usine, 225
F
Module de périphérie, 24
Fonctions de test, 229 Changement de type, 214
Débrochage ou enfichage, 209
Enficher, 94
G remplacer, 215
Module d'interface, 22
Groupe de potentiel
Montage, démontage, 45
Exemple de configuration, 39
Raccordement de la tension d'alimentation, 70
Fonctionnement, vue d'ensemble graphique, 35, 37
Règles de câblage, 64
Formation, 33, 36
Réinitialisation aux réglages usine, 225
RESET, 225
Module serveur, 25
H
Montage, démontage, 51
Homologations, 234

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 273
Index

Montage, 16 R
BaseUnit, 49
Raccordement
Distances minimales, 43
Adaptateur de bus BusAdapter BA 2xRJ45 au
électrique, 62
module d'interface, 72
Module d'interface, 45
Blindage de câble, 68
Module serveur, 51
BusAdapter BA 2xSCRJ/FC sur module
Position de montage, 41
d'interface, 83
potentiel de référence mis à la terre, 59
BusAdapter BA LC/FC sur module d'interface, 90
Profilé support, 42
BusAdapter BA LC/RJ45 sur module d'interface, 88
Règles, 44
BusAdapter BA SCRJ/RJ45 sur module
d'interface, 81
Règles générales pour l'ET 200SP, 52
N
Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter BA
Normes, 234 2xRJ45, 72
Raccordement du blindage
Description, 26
O Raccordement du BusAdapter BA 2xSCRJ/FC, 83
Raccordement du BusAdapter BA LC/FC, 90
OB, 124
Raccordement du BusAdapter BA LC/RJ45, 88
Comportement de surcharge, 126
Raccordement du BusAdapter BA SCRJ/RJ45, 81
Evénements de même nature, 127
Raccorder l'interface PROFIBUS DP au module
Evénements déclencheurs, 124
d'interface, 93
File d'attente, 124
Réglages d'usine, 222
Mécanisme de seuil, 127
Réinitialisation aux réglages usine, 225
OB d'erreur de temps, 127
avec bouton RESET, 225
Priorités, 124
Relations de potentiel, 62
Priorités et comportement d'exécution, 126
Remplacement
Source d'événement, 125
Boîte à bornes sur la BaseUnit, 215
Elément de codage, 215
Module de périphérie, 215
P
Remplacement de la boîte à bornes, 215
Pièces de rechange, 249 Reparamétrage, 196
Position de montage, 41 RESET, 225
Profilé support, 21, 42 Résistance de fuite, 253
PROFINET IO, 172
Raccordement de l'adaptateur de bus BusAdapter
BA 2xRJ45, 72 S
Raccordement du BusAdapter BA LC/FC, 90
Schéma coté
Raccordement du BusAdapter BA LC/RJ45, 88
Bande de repérage, 247
Raccordement du BusAdapter BA SCRJ/FC, 83
Connexion du blindage, 247
Raccordement du BusAdapter BA SCRJ/RJ45, 81
Etiquette de repérage, 248
Protection, 137, 141, 144
Séparation électrique sûre, 59
Comportement d'une CPU protégée par mot de
Séparation galvanique, 62
passe, 139
Service & Support, 255
Niveaux d'accès, 137
SIMATIC ET 200SP, 14
Protection contre la copie, 144
Structure d'ensemble, 61
Protection contre le piratage (protection Know-
How), 141
Protection contre la foudre, 53
T
Protection contre les courts-circuits et les surcharges
selon la prescription DIN VDE, 60 TBTP, 59

Système de périphérie décentralisée


274 Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF
Index

Tension d'alimentation, 70
Groupe de potentiel, 33, 36
Raccordement, 70
Tension d'essai, 245
Tension nominale, 246
Tension réseau, 53
Traitement des options, (Voir Contrôle de
configuration)

V
Vue d'ensemble, graphique
Mise à la terre de l'ET 200SP, 61

Système de périphérie décentralisée


Manuel système, 12/2015, A5E03576850-AF 275

Vous aimerez peut-être aussi