Vous êtes sur la page 1sur 7

Page 1

École doctorale sciences de l’environnement : Eau et Construction


Sujet 2
Option : VPU
ECOLE DOCTORALE : SCIENCES DE L’ENVIRONNEMENT : EAU ET CONSTRUCTION
Pôle de Tlemcen
Option : La ville, patrimoine et urbanisme.
Concours d’entrée en 1ère année
Jeudi 05 Novembre 2009
Partie A : QCM
(Cocher la case de la réponse juste)
(QCM sur 20 points : 0,5 point par question)
1./ Dans la casbah d’Alger, le minzah est :
 Le jardin,
 Le patio,
 La pièce, séjour sur la terrasse
 La galerie.
2./ La ville de Mahdia en Tunisie remonte à l’époque des :
 Mammelouks,
 Fatimides,
 Almoravides,
 Almohades.
3./ La hauteur constante des murs d’acrotère des terrasses accessibles de la maison traditionnelle du Mzab
dans la palmeraie est d’environ :
 2.20 m
 1.50 m
 1.10 m
 1.10 m
4./ Le malkaf est :
 une ouverture de la façade principale
 une loggia orientée nord-ouest
 un capteur d’air en hauteur
 une coupole du séjour
5./ La mosquée de la pêcherie d’Alger est une réalisation de l’architecture :
 zianide,
 mérinide,
 almoravide,
 ottomane.
6./ La nouvelle culture urbaine, Bologne face à son patrimoine, est un ouvrage de l’architecte :
 Aldo Rossi,
 Robert Krier,
 P .l. Cervellati et collectif,
 Camillo Sitte.

Page 2
7./ Le concept de haute qualité environnementale (HQE) est pourvu d’une grille de cibles au nombre de :
 21
 14
 18
 04
8./ La notion de développement durable a été développée au premier sommet de la terre par les nations
unies à Rio De Janeiro en :
 1970
 1992
 1995
 1997
9./ Le centre national d’art et de culture George Pompidou est une œuvre de :
 Renzo Piano et Richard Rogers,
 Jean prouvé,
 Philip Johnson et Peter Cook,
 Henri-pierre Maillard.
10./ La première cité jardin concrétisée est le modèle de :
 Soria y mata,
 Howard Ebenezer,
 Robert Krier,
 Camillo Sitte.
11./ Ildefonso Cerda a été célèbre pour son projet de plan de :
 la cité médiévale,
 l’extension de la ville de Barcelone,
 le vieux centre de Vienne,
 la reconstruction de Paris.
12./ La charte d’Athènes est élaborée à partir d’un congrès CIAM en :
 1928
 1957
 1933
 1930
13./ L’institut du monde arabe (l’IMA) est une œuvre de :
 Renzo Piano,
 Christian de Portzamparc,
 Ricardo Bofill,
 Jean Nouvel.
14./ Le nombre d’or est égal à :
 1,518
 0,618
 1,618
 2,618
15./ "J’aime que l’architecture soit complexe et contradictoire " affirme :
 Mies van der Rohe,
 Louis Kahn,
 Robert venturi,
 Charles Jencks.
16./ Le "plan voisin" de Paris est un projet appartenant à :
 Haussmann,
 Le Corbusier,
 Françoise Choay,
 Henri Coing,
17./ La maison shroder est un exemple manifeste d’un courant d’art et d’architecture du :
 De Stijl, Néoplasticisme,
 Postmodernisme,
 Modernisme,
 Néoclassicisme,
18./ L’urbe selon Cerda dans "la théorie générale de l’urbanisation" est définie comme :
 Un ensemble d’habitations ou demeurent diverses familles,
 Un espace urbain,
 Un établissement humain,
 Une ville,
19./ La yourte est :
 Un hameau de maisons,
 Une tente chez les Mongols,
 Une maison typique au Pérou,
 Une maison grecque.
20./ L’approche typo- morphologique dans l’analyse urbaine est développée au sein de :
 L’école Américaine,
 L’école Italienne,
 L’école Française,
 L’école Anglaise.

Page 3
21./ Les éléments de conception architecturale est un livre de :
 Philippe Panerai,
 Said Mazouz,
 Jean Charles Depaule,
 Jean Cousin.
22./ Amos Rapoport, est l’auteur d’un ouvrage de référence, intitulé:
 La dimension cachée,
 Pour une anthropologie de la maison,
 L’architecture de la ville,
 L’espace urbain.
23./ Selon Jean Cousin notre ellipse de vision serait déterminée par des angles horizontalement et
verticalement respectivement de :
 60° et 70°
 130° et 75°
 54° et 37°
 48° et 67°
24./ Une ville ne fait pas partie des villes analysées dans l’image de la cité de Kevin
 Lynch laquelle ?
 Los Angeles,
 Boston,
 New York,
 Jersey – city.
25./ L’œuvre de Le Corbusier « l’unité d’habitation" » de Marseille est appelée aussi :
 cité contemporaine,
 cité radieuse,
 cité moderne,
 cité fonctionnelle.
26./ L’ouvrage célèbre de Hassan Fathy s’intitule :
 construire en brique de terre,
 construire avec le peuple,
 construire à Gourna,
 construire en pisé.
27./ Le musée Guggenheim de Bilbao est l’œuvre de :
 Frank O Gehry,
 Frank L Wrigt,
 Louis Kahn,
 Kenzo Tange.
28./ Parmi les pionniers de l’école du Bauhaus
 Joseph Paxton
 Walter Gropius
 Louis Sullivan
Robert Maillart
29./ Zaha Hadid est une figure du courant : modernisme déconstructivisme
 classicisme
 contextualisme
30./ Le faitage est :
 une panne d’une charpente située à l’arête supérieure horizontale
 une panne d’une charpente désignant lapartie basse
 une pièce inclinée portant sur les pannes
 des pièces jumelées et parallèles
31./ Le centre national d’art et de culture George Pompidou caractérise le courant :
 High Tech,
 modernisme,
 fonctionnalisme,
 réalisme.
32./ « La Robie House » est une œuvre de l’architecte :
 Charles Moore,
 Victor Horta,
 Frank Lloyd Wright,
 Aldo Van Eyck.
33./ La symbolique de la colonne ionique a une signification relative aux proportions de :
 l’homme,
 la femme,
 la jeune fille,
 l’animal.
34./ La détermination des dimensions d’une fondation dépend de :
 la descente de charge et le type de structure,
 les caractéristiques du sol et le type de structure,
 la descente de charge et les caractéristiques du sol,
 les caractéristiques du sol et la profondeur d’ancrage de la fondation.

Page 4
35./ Letchworth Garden City représente :
 la cité linéaire,
 la cité utopique,
 la cité concentrique,
 la cité humaine.
36./ L’inertie thermique est la caractéristique qu’ont certains matériaux de :
 emmagasiner faiblement la chaleur,
 de restituer rapidement la chaleur,
 de restituer lentement la chaleur,
 de restituer totalement la chaleur.
37./ Dans une pièce donnée, l’écho est plutôt favorisé par l’existence de parois :
 réfléchissantes parallèles,
 réfléchissantes non parallèles,
 réfléchissantes de petites dimensions,
 réfléchissantes de grandes dimensions.
38./ Une poutre travaille essentiellement en :
 torsion,
 compression,
 flexion simple,
 flambement.
39./ L’échelle d’établissement du P.D.A.U. (plan directeur d’aménagement et d’urbanisme) est
généralement :
 Le 1/500 e
 Le 1/1000 e
 Le 1/20000 e
 Le 1/2000 e
40./ Le POS (plan d’occupation du sol) est un instrument à :
 long terme
 moyen terme
 court terme

Page 5
Partie B :
Question 1 : (07 Points)
Durant la période coloniale en Algérie, une architecture s’est caractérisée par une recherche et
l’emploi d’un style s’inspirant du milieu historique existant.
a- De quel style s’agit-il ?
b- Définissez la période.
c- Donnez les caractéristiques de cette architecture.
d- Donnez quelques exemples de réalisations de ce style (au moins quatre).
(Limitez-vous à l’espace prévu)
a) Le style Néo-mauresque
b) Période d’édification: 1910 à 1930/1939
c) Les éléments caractérisant ce style :
 Arcades
 Chapiteaux
 Voute
 Coupole
 Mosaïque arabo-mauresque
 Stuc
 Colonnes
d) Des exemples de réalisations de ce style (trois exemples suffisaient):
 Grande poste d’Alger
 Wilaya d’Alger
 Gare d’Oran
 Medersa de Tlemcen (Musée, Ecole Franco-musulmane).
 L’hôtel Cirta (Constantine)
 Medersa de Constantine
 Dar El Hadith (Tlemcen)
 Institut des beaux-arts (Mostaganem)
 Lycée Polyvalent, Dortoir (Actuellement Lycée Ahmed Benzekri, Tlemcen)

Page 6
Question 2 : (06 Points)
Le déconstructivisme est un courant du post-modernisme.
Quels sont les traits caractéristiques de ce courant ?
Quels sont les principaux représentants de ce courant ? Donnez au moins trois architectes.
(Limitez vous à l’espace prévu)
a) Les traits caractéristiques du courant :
 L’oblique
 L’instabilité
 La disharmonie (dans la combinaison des formes et des matériaux)
 L’irrégularité
b) Les principaux représentants de ce courant sont (trois exemples suffisaient):
 Franck Gehri
 Daniel Liberkind
 Rem Koolhaas
 Peter Eisenman
 Zaha Hadid
 Le groupe COOP-Himmlblau

Page 7
Question 3 : (07 Points)
Quels sont les éléments marquant le paysage urbain analysé par Kevin Lynch à partir d’exemple
de villes,
Définir ces différents éléments ainsi que l’approche urbaine développée.
(Limitez vous à l’espace prévu)
L’approche urbaine développée est :
L’approche paysagiste caractérisée par l’interaction de l’homme observateur et l’espace.
A partir de l’analyse des qualités visuelles (imaginabilité, structure, signification,
identité) de la ville américaine, K. Lynch définit les éléments physiques de composition
de la ville tels que :
o Voies,
o Nœuds,
o Limites,
o Quartiers,
o Points de repère.

Page 8
Question de synthèse : (20 Points)
L’espace architectural
« L’espace architectural, espace même de la ville se présente à tous comme totalité chaussée,
trottoirs, façades : il faut le reprendre dans tous ses éléments à la fois. (…) le construit est
circulé, le circulé est construit, source d’un grand nombre d’usages, mais aussi de leur équilibre
instable. Combinaison à la fois de permanence (…) et de changement (…) conjugaison de deux
espace, privé et public un dedans et un dehors. (…) enfin articulation de deux logiques
économiques, du patrimoine et du capital, du temps long et du temps immédiat dans un espace
travaillé par la société, l’histoire, l’innovation d’usages (…).
Grace à ses avantages supposés, la spécialisation fonctionnelle qui prévaut, faute de mieux, dans
l’espace des périphéries nouvelles inspire malheureusement une revendication correspondante et
symétrique toujours plus forte d’espaces affectés, spécifiés. Cette revendication contamine aussi
progressivement l’espace de la ville elle-même : piste cyclables, cheminement piétonniers,
« sites propres » pour transport en commun, « zones calmes », etc. séparés matériellement au
prix d’aménagements sophistiqués et couteux. Grands consommateurs d’espaces publics de
circulation et destructeurs de civilité… autant que d’urbanité. (…) les mesures mises en œuvre
récemment à Paris ont hélas toutes les apparences d’un avatar inattendu du fonctionnalisme. »
Extraits d’un article de Jean Loup Gourdon, urbanologue « la rue on partage, il dépend
comment » paru dans la revue URBANISME n°329 mars- avril 2003.
Question :
En vous fondant sur une analyse architecturale, fonctionnelle et patrimoniale de
l’espace urbain, développez votre appréciation sur le rôle du bâti de la rue et les
enjeux actuels de l’architecture urbaine.
Page 9
Bibliographie :
1. Kevin lynch- L’image de la cité
2. Le Corbusier-Vers une architecture
3. Philippe Panerai, Jean Castex, Jean-Charles Depaule-
Formes urbaines de l'îlot à la barre.
Mots clés :
L’échelle humaine
L’architecture du vécu
La lisibilité
La visibilité
L’ilot
Le gabarit
La barre
Le rapport dimensionnel
L’esthétique architecturale
Définition de la paroi urbaine
Définition de la façade urbaine
La relation entre : espace / structure / fonction
La perception visuelle
Les repères urbains
Les nœuds
Les éléments signifiants
Les éléments structurants
Les réseaux urbains
Planification urbaine
Projection urbaine

Vous aimerez peut-être aussi