Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction générale:

Depuis la fin des années 1980, Internet a évolué de manière spectaculaire.


La dernière étape est l’utilisation de ce réseau mondial pour la communication
avec des objets
ou entre objets, évolution nommée Internet des Objets (IoT pour Internet of
Things).
L’évolution de l’IoT est rapide : depuis 2014, le nombre d’objets connectés est
supérieur
au nombre d’humains connectés et il est prévu que 50 milliards d’objets seront
connectés en 2020.

définition de IOT:
L’IoT est l’acronyme de Internet Of Things (Internet des Objets en français).
Le terme IoT est apparu la première fois en 1999 dans un discours de Kevin ASHTON,
un ingénieur
britannique. Il servait à désigner un système où les objets physiques sont
connectés à Internet.
Il s’agit également de systèmes capables de créer et transmettre des données afin
de créer
de la valeur pour ses utilisateurs à travers divers services (agrégation,
analytique…)

La motivation:
-L’IoT est un élément important d’une stratégie numérique globale, permettant des
améliorations
à la fois en termes d’efficacité et de productivité. Le rôle principal d’une
stratégie numérique
est d’ouvrir la voie au changement au sein d’une organisation.
-Il est parfois suggéré que l'objet deviendra un acteur autonome de l'Internet,
capable
de percevoir, d'analyser et d'agir de lui-même selon les contextes ou les processus

dans lesquels il sera engagé.


- Aujourd’hui, il nous apprend à développer le fonctionnement en colonie,
l’apprentissage
pour gagner en autonomie.
-Vous pouvez imaginer tout simplement de débuter sur une maintenance prédictive et
une réduction
des temps d’arrêt.
-Développer et augmenter le chiffre d’affaires,
-Rationnaliser les processus afin d’améliorer la rentabilité.

les technique de l'internet des objet:


Une solution d’IoT s’articule autour de 5 composants essentiels que sont :

photo

Les réseaux sont le maillon prépondérant d’un projet d’IoT, ils doivent répondre à
un critère d’usage
de La couverture de la zone d’usage des objets.
Et ils doivent répondre à une contrainte : l’objet disposera-t-il d’une source
d’énergie en permanence ?
Cela conditionne :
L’architecture de la solution, La conception de l’objet et Le cycle de vie de la
solution.
Les Objets Connectés de l’IoT (Internet of Things) sont de petits systèmes
électroniques qui
agissent automatiquement dans l’intérêt de l’utilisateur.
Pour atteindre leur objectif, ils s’appuient sur des composants distincts, pour
des tâches
spécifiques : de la collecte de données brutes à leur interprétation afin de
déclencher
l’action appropriée.
Le processus d’automatisation d’une action commence par des capteurs, les
fantassins
de l’écosystème IoT, chargés de lire le monde physique qui les entoure.
Leur impulsion déclenche une réaction en chaîne qui implique souvent plusieurs
objets. Les capteurs
sont également ceux qui arrêtent l’action qui influence l’environnement.
Les capteurs de détection de mouvement permettent à un système de surveillance de
lancer
l’enregistrement et d’envoyer des alertes, les thermostats utilisent des capteurs
pour
mesurer la température et décider de l’augmenter ou de la diminuer, les ampoules
réagissent
à l’intensité de la lumière en se basant sur les mesures de photodétecteurs.
Pour agir intelligemment dans votre intérêt, les données des capteurs doivent être
traitées.
vous devez généralement utiliser une application pour vérifier l’état actuel de
l’objet, accéder
au menu de configuration ou effectuer des ajustements temporaires.

les solution de l'internet des objets:

Il y'a les usages plutôt grand public : badges télépéage, montres connectées,
appareils électroménagers… Mais , l’IoT contribue à l’optimisation ou à la
création
de nouveaux usages pour les entreprises. Certains secteurs d’activité présentent
un fort
potentiel de développement :
-L’Industrie avec la maintenance prédictive, la gestion automatisée d’alerte,
l’optimisation
de processus, l’amélioration des rendements et des approvisionnements…
-Les villes avec la gestion des stationnements, optimisation des flux de
circulation, la gestion
de l’éclairage public, la gestion des consommations énergétiques…
-Le Transport avec l’optimisation de flux de passager, l’optimisation des tournées
de livraison…
-Le Retail avec la réduction de la fraude, l’optimisation d’inventaire, la gestion
de stock automatisée…

Exemples:

-Les secteur de la santé permettent un suivi des patients, du personnel et des


équipements
en temps réel. Ceci permet aux établissements de maximiser leurs ressources et de
réaliser
des économies. De même, des pilules connectées offrent désormais l’opportunité de
collecter
des données sur l’efficacité des médicaments. Ainsi, de meilleures décisions
peuvent être prises
pour chaque patient.
-Il y'a nouvelles applications d’assistants vocaux émergeront pour les
consommateurs et les
entreprises. La demande atteindra son pic grâce à plusieurs facteurs.
Tout d’abord, l’amélioration de la technologie rend les logiciels de reconnaissance
vocale
plus précis et capables de distinguer les voix. De plus, la reconnaissance vocale
est désormais une technologie peu onéreuse à intégrer à un appareil.
Il suffit d’y ajouter un microphone, et cette technologie peut donc être
implémentée à la plupart
des gadgets à domicile ou au bureau. En outre, les consommateurs sont de plus en
plus
à l’aise avec ces assistants virtuels. D’ici 2023, Juniper Research prédit que
plus de 8 milliards
d’assistants vocaux seront utilisés.

Vous aimerez peut-être aussi