Vous êtes sur la page 1sur 20

République du Bénin

********

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche


Scientifique(MESRS)
********

Université d’Abomey-Calavi (UAC)


********

Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC)


********

Troisième année Génie mécanique et Energétique(GME3)


********

Bureau des Etudes(BE)


******

Thème :

SYSTEME VIS-ECROU

Membres du groupe
Sous la supervision de :
1-AGBANRIN Younouss Adéniyi
2-GBEOU Sèlomè Keren Dr CHITOU

Année académique : 2020-2021


Plan
INTRODUCTION
I. Généralité sur le système vis-écrou
1. Notion de vis
a) Définition d’une vis
b) Schéma des principales vis utilisées en mécanique
2. Notion d’écrou
a) Définition d’un écrou
b) Différents types d’écrou
II. Etude du système vis-écrou
1. Définition du système vis-écrou
2. Principe de conceptions du système vis-écrou
III. Filetage
1. Définition
2. Utilisations du filetage
3. Réalisation d’un filetage
4. Caractéristiques du filetage et du taraudage
IV. Classes de système vis-écrou
V. Etude de cas pratique
❖ Etude de la poupée mobile
CONCLUSION
I- Généralités sur la vis et l’écrou

1) Notion de vis
a) Définition d’une vis
Une vis, encore appelée vis de fixation, est un organe mécanique, comportant
une tige filetée et d’une tête ; Elle peut être aussi désignée comme une pièce
mécanique formée d’un corps qui comporte un filet de forme hélicoïdale et une
tête ou une empreinte qui permet d’appliquer un couple. Elle est destinée à
réaliser la fixation d’une ou plusieurs pièces par pression, qui crée une liaison
complète, rigide et démontable.

Illustration d’une vis

• Il existe différents types de vis pour des fins différentes. Par exemples les
vis de fixation servent à réunir plusieurs pièces par pression les unes sur
les autres. Deux modes d’action (fonctions) sont utilisés :
b) Schéma des principales vis utilisées en mécanique

• Vis d’assemblage
• Vis de pression et d’arrêt

2) Notion d’écrou

a) Définition d’un écrou


Un écrou est une pièce d’assemblage mécanique d’acier, ou de toute autre
matière solide, percée d’un taraudage, et dans lequel entre une vis ou une tige
filetée en rotation. C’est aussi un composant élémentaire d’un système vis-écrou
destiné à l’assemblage de pièces ou à la transformation de mouvement.

Illustration d’un écrou


b) Différents types d’écrou

• Ecrous standards manœuvrés à la clé

Exemple de désignation : Ecrou Hm M 10 (écrou hexagonal bas à filetage ISO de


diamètre 10).

• Ecrous autofreinés : Ce sont des écrous possédant une partie élastique se


déformant sur le filetage de la vis. Cette partie élastique peut être
rapportée (c’est le cas des écrous à bague frein de type nyltop)
• Ecrous manœuvrables à la main
II- Etude du système vis-écrou
1. Définition du système vis-écrou
Le système vis-noix, parfois appelé système vis-écrou, est un mécanisme
d'entraînement en translation. Il se compose d'une tige filetée, la vis, et d'une
pièce comportant un filetage intérieur, la noix (ou écrou).

2. Principes de conception du système


Trois conceptions sont possibles :
Premier cas : on fait tourner la vis pour entraîner la noix en translation : la tige
filetée est entraînée en rotation autour d'un axe fixe par rapport au bâti de la
machine et la noix (écrou) est guidée en translation par rapport au bâti ;
Deuxième cas : on fait tourner l'écrou pour entraîner la vis en translation ;
Troisième cas : l'écrou est fixe par rapport au bâti et la vis avance ou recule
lorsqu'on la fait tourner.

Cric à vis.

Le premier cas est couramment utilisé pour mettre des pièces en mouvement,
par exemple la table d'une fraiseuse, un vérin électrique, un chariot…Les
deuxièmes et troisièmes cas sont plus souvent utilisés pour effectuer des
réglages.
C'est donc un mécanisme de transformation de mouvement utilisant le principe
de la vis et de l'ecrou, c'est-à-dire la liaison helicoidale. En général il permet la
transformation d'un mouvement de rotation en un mouvement de translation.
III- Filetage

1. Définition
Un filetage est obtenu à partir d’un arbre ou d’un alésage sur lequel ont été
réalisées une ou plusieurs rainures hélicoïdales. La forme de cette rainure peut
être triangulaire, trapézoïdale, carrée ou ronde. La partie pleine restante est
appelée filet. (Figure 1)

Figure 1 : Filet et rainure triangulaire

On dit qu’une tige est « filetée extérieurement » ou « filetée » et qu’un trou est
« filetée intérieurement » ou « taraudé ». (Figure2). Une tige filetée est appelée
vis et un trou taraudé est appelé écrou.

Figure 2 : Filetage et taraudage

2. Utilisations du filetage
Les pièces filetées sont d’une utilisation fréquente en mécanique. Un filetage
peut avoir différentes applications :
- Assurer un effort de pression entre des pièces pour les immobiliser les
unes par rapport aux autres. Exemple : vis d’assemblage ou de pression,
écrous, boulons, goujons.
- Transformer un mouvement de rotation en un mouvement de
translation : système vis-écrou. Exemple : mors mobile d’un étau.

3. Réalisation d’un filetage


Un filetage peut être obtenu de plusieurs manières. On pourra retenir que ce
dernier se fait :
- Avec un outil à utilisation manuelle : taraud pour le taraudage ou filière
pour le filetage

- Avec un outil de coupe sur une machine-outil : outil à fileter

4. Caractéristiques du filetage et du taraudage


Pour qu’un écrou puisse être assemblé à une vis, les deux éléments doivent avoir
les mêmes caractéristiques : diamètre nominal, pas, nombre de filets, sens de
l’hélice et le profil du filet.
• Diamètre nominal (𝒅, 𝑫)
Ils correspondent aux diamètres 𝒅 et 𝑫 mesurés sur le sommet du filet dans le
cas de la vis et le fond de filet dans le cas de l'écrou. On peut dire aussi le
diamètre nominal correspond au plus grand diamètre du filetage d (figure 3-b)
ou du taraudage D (figure 3-a).
Par définition, la vis et l’écrou ont le même diamètre nominal : d = D

Figure 3-a : Taraudage Figure 3-b : Filetage

• Pas
Le pas est la distance entre 2 sommets consécutifs d’un même filet.
1 tour de la vis par rapport à l’écrou donne un déplacement de la valeur du pas
de la vis par rapport à l’écrou.
Déplacement (mm) = Pas (mm) x Nombre de tour(s)
Aussi, le pas est la dimension axiale entre deux filets issus d’une même hélicoïde.
A diamètre nominal égal, plus un pas est fin, plus les tolérances sont réduites.
On parle dans ce cas de fabrication plus onéreuse.

• Nombre de filets
Sur un même cylindre, on peut exécuter un ou plusieurs filets. Généralement
une vis ne comprend qu’un seul filet. La vis à plusieurs filets permet d’obtenir
pour un tour de vis un grand déplacement de l’écrou.
NB : Dans un assemblage le système vis + écrou est appelé boulon il permet de
lier deux figures. Dans la suite de nous ne parlerons par de ce rôle de fixation
mais plutôt de la transmission de mouvement.

Pour reconnaitre le nombre de filets d’une vis, on peut :


- Repérer sur une génératrice du cylindre de diamètre d la distance qui
sépare deux sommets consécutifs d’une même hélice (pas P) et compter
le nombre de ceux compris entre ces deux sommets ;
- Ou plus simplement compter le nombre d’entrées de filets en bout de la
pièce.

• Sens d’hélice
Le sens de l’hélice est dit "à droite" si en mettant l’axe de la vis verticale, le filet
monte vers la droite. Il est dit "à gauche" si le filet monte vers la gauche. Une vis
à droite pénètre dans son écrou immobilisé en tournant dans le sens horaire
(sens antihoraire pour une vis à gauche).
Si on observe une vis avec filetage à droite, le filet monte en allant de la gauche
vers la droite et inversement pour un filetage à gauche. Le serrage d'une vis à
droite est réalisé en tournant la tête dans le sens des aiguilles d'une montre (sens
inverse trigo) et inversement pour une vis à gauche.

• Profil de filet
Le profit d’un filetage est obtenu en coupant la vis ou l’écrou par un plan passant
par l’axe. Il existe différents types de profils :
- Profil triangulaire ISO Métrique et Unified Screw Thread (UST)
Le profil triangulaire isométrique (angle au filet égal à 60°) est le plus utilisé dans
l’industrie mécanique (figure 4). On trouve le profil métrique et le profil UST.

Figure 4

- Profil Trapézoïdal (ISO et ACME)


Il est utilisé dans la transformation de mouvement avec efforts importants
(étau, vis mère de tour parallèle), voir figure 5. II permet de réaliser des vis
de manœuvre ou de transmission d'efforts et accepte mieux les traitements
thermiques que le filet triangulaire. Les plus utilisés sont le profil ISO (β=30°)
et ACME (β=29°).

Figure 5
- Profil carré
Le filet carré (figure 6) n’est pas normalisé mais très employé pour remplacer
le filet trapézoïdal, car moins onéreux à réaliser. Il est couramment utilisé
dans les vis de commande de machines-outils ou outillage simples comme les
étaux, pressoirs, etc.

Figure 6

- Profil gaz
Le filetage gaz (figure 7) est un filetage de tuyauterie très utilisé en plomberie,
en hydraulique et en pneumatique.

Figure 7

IV. Classes de système vis-écrou


Ici, nous distinguons deux classes de systèmes vis-écrou à savoir : le système vis-
écrou simple ou système vis à filets trapézoïdaux, carrés, triangulaires et le
système vis-écrou à billes.
- Vis à filets trapézoïdaux, carrés, triangulaires
- Vis-écrou à billes
Dans ce système, la liaison entre la vis et l’écrou est réalisée par l’intermédiaire
de billes (éléments roulants) : liaison par contact indirect. Les billes, interposées
entre les filets de la vis et de l’écrou, suppriment le frottement.
Pour assurer une circulation continue, les billes sont ramenées à leur point
d’origine par un canal de transfert à l’intérieur de l’écrou.

Avantages
- Rendement élevé : 98% contre 50% pour un filet trapézoïdal classique
- Vitesses de déplacement élevées
- Grande précision de guidage (position axiale, répétabilité …)
- Pas de jeux à rattraper
- Echauffement réduit

Inconvénients
- Davantage réversible (la réversibilité a lieu plus tôt)
- Prix élevé
- Montage complexe
- Moins rigide : Guidage moins long et flexions plus grandes
- Lubrification généralement indispensable.
V. Etude de cas pratique (la poupée mobile)

La poupée mobile, encore appelée contre-pointe, sert à fixer l’extrémité avant


des pièces très longues. Parfois, elle supporte un porte-outil, notamment un
mandrin pour fixation de forêts de perçage. On peut ainsi utiliser cette poupée
mobile pour percer des trous dans l’axe de la pièce. La contre-pointe est toujours
placée sur le banc à l’opposé de la poupée fixe.
Les pièces longues, montées entre pointes, sont fixées dans le mandrin à l’une
de leurs extrémités et par la contre-pointe à l’autre extrémité. De ce fait, la
contre-pointe doit être de construction robuste pour pouvoir se fixer rigidement
sur le banc à l’aide d’un système de bridage efficace, généralement du type vis-
écrou. À la partie avant, elle comporte une pointe amovible taillée à 60°,
supportée le plus souvent dans un fourreau, quelquefois par l’intermédiaire
d’une douille avec roulements et butées à billes, ce qui autorise de grandes
vitesses de rotation (de l’ordre de 4 000 tr/mn). Cet ensemble est appelé pointe
tournante. Le fourreau peut lui-même se déplacer longitudinalement, par
l’intermédiaire d’un système vis-écrou, pour faciliter la mise en place de la pièce
à usiner et dont la vis est entraînée par un volant placé à l’extrémité arrière de
la contre-pointe.
Cette vis comporte un système de blocage. En plus de sa grande rigidité, cette
contre-pointe est conçue de telle manière que l’axe de la pointe amovible soit
rigoureusement dans le prolongement de l’axe de rotation de la broche.
Fonctionnement de la zone d’étude (système vis-écrou)
Le volant 17 est lié en rotation et en translation avec la vis 10 par l’intermédiaire
de la goupille 21 (liaison complète) il forme donc une classe d’équivalence (a),
de même l’écrou 11 et le fourneau 7 forment une classe d’équivalence (b) par
l’intermédiaire des vis 12, la vis 10 étant en liaison hélicoïdale avec l’écrou 11,
les classes (a) et (b) par conséquent. Le volant 17 est lié en translation avec le
palier 15 qui est en liaison complète avec le bâtir le volant est donc lié en
translation avec le bâtir 4 et par conséquent la classe (a) est lié en translation
avec le bâtir 4. En revanche (b) peut coulisser dans le bâtir 4.
INTRODUCTION
Dans le domaine de la construction mécanique, les systèmes de
transmission de mouvement occupent une place très importante. Parmi ces
systèmes se trouve ce puissant moyen de transmission : Le système VIS-ECROU.
Les transmissions par système vis-écrou utilisent principalement la combinaison
de deux organes indispensables que sont la vis et l’écrou. Le système vis-écrou
étant donc notre cible nous allons nous intéresser parallèlement à la vis puis à
l’écrou.
CONCLUSION
Le système vis écrou est l’un des systèmes de guidage les plus utilisé. Présent
dans de nombreux mécanisme, il est souvent utilisé pour transformer un
mouvement de rotation en un mouvement de translation. Toute fois le contraire
savais compliquer à réaliser. Afin de régler ce problème de réversibilité, nous
avons recourt à d’autres systèmes : Système pignon-crémaillère.

Vous aimerez peut-être aussi