Vous êtes sur la page 1sur 68

Chapitre 7

Fondations profondes

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 1


Sommaire
1. INTRODUCTION 3. DIMENSIONNEMENT DES PIEUX SOUS
CHARGES VERTICALES
1.1 Les différents types de pieux 3.1 Justification d’un pieu isolé

1.2 Modèle de comportement 3.2 Dimensionnement à partir des


caractéristiques intrinsèques c et φ
d’un pieu
3.3. Dimensionnement à partir des
résultats d’essais pressiométriques
2. PRINCIPES DE
COMPORTEMENT D’UNE 3.4. Dimensionnement à partir des
résultats d’essais au pénétromètre
FONDATION SUR PIEUX
statique
2.1 Effort en pointe et frottement 3.5 A partir d’essais de chargement
latéral statique
2.2 Mobilisation progressive des 4. AUTRES ASPECTS DE
efforts DIMENSIONNEMENT

2.3 Charge limite QL et charge de 4.1.Efforts horizontaux et moments en tête


fluage QC 4.2 Frottement négatif
4.3 Évaluation des tassements
4.4 Effets de groupe
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 2
1. Principe et définitions
Diamètre B
•Report des efforts
dans une couche
résistante
Couche D : longueur,
•Tassements très
Peu
porteuse
profondeur,
encastrement
faibles
«géométrique»

Ancrage ou Fondation profonde


encastrement
Couche
dans la couche
si De/B > 5
résistante
résistante (fascicule 62)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 3
Techniques de réalisation (1)

Pieux forés à la boue


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 4
Techniques de réalisation (2)

Pieux forés tubés


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 5
Techniques de réalisation (3)

Pieux battus moulés


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 6
Techniques de réalisation (4)

Pieux à la tarière creuse (Starsol)


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 7
Les techniques de réalisation (5)
Micropieux
Φ 150-250 mm)
• Forage (Φ
• Équipement en barres et/ou
tube
• Scellement au terrain par
coulis

Différentes types selon :


• pression d’injection
(gravitaire ou sous pression)
• mode d’injection (globale
ou sélective)

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 8


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 9
1. Les différents types de pieux
Pieux refoulant le sol Pieux ne refoulant
à la mise en place pas le sol à la mise
• Pieu battu préfabriqué en place
• Pieu en métal battu • Pieu foré simple
• Pieu en béton foncé • Pieu foré à la boue et
barrette
• Pieu en métal foncé • Pieu foré tubé
• Pieu battu pilonné • Puits
• Pieu battu moulé • Pieu foré à la tarière
• Pieu battu enrobé creuse
• Pieu tubulaire • Micropieux
précontraint • Pieu injecté, sous haute
pression, de gros
• Pieu vissé moulé diamètre
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 10
Modes de rupture d’un pieu
Deux modes de rupture :
• rupture du matériau constitutif du pieu :
charges très élevées, et ancrage dans une
roche très résistante : on peut avoir rupture du
pieu lui-même sans que le terrain n'atteigne la
rupture.
Par exemple : contrainte admissible dans un
pieu en béton, limitée à 5 ou 6 MPa.
• rupture du sol autour et sous le pieu : objet
essentiel de ce chapitre ; basée sur les lois de la
mécanique des sols

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 11


Comportement d’un pieu
Comportement Effort de pointe + frottement latéral
global : effort total en πΒ2/4
qp.πΒ + πBD
qs.π
tête Q repris :
• pour partie par effort en
pointe Qp
• pour partie par frottement
latéral Qs

Chargement d’un pieu : le


tassement en tête
augmente avec la charge :
• d’abord presque
linéairement Qc
• puis jusqu’à la rupture Ql

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 12


Comportement d’un pieu
Contrainte sous la pointe
Comportement local : qp

La contrainte en pointe et la contrainte


de cisaillement sol-pieu le long des
faces latérales sont mobilisés
progressivement en fonction des s
déformations (loi « élasto-plastique ») ≈ 50 mm tassement
de la pointe
Grande différence entre : Contrainte de cisaillement sol-pieu
• comportement sous charges
de service (< Qc) qs
• comportement à la rupture (Ql) s*
≈ 5 mm tassement
relatif sol-pieu

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 13


Comportement d’un pieu
Mobilisation progressive du frottement puis de la pointe

Effort Q (kN)

0 200 400 600 800 1000


0
Frottement latéral « saturé »
20% Ql
5 40% Ql
60% Ql
10 80% Ql
qsl
100% Ql
Profondeur z (m)

15

20

25

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 14


Comportement d’un pieu
Mobilisation de l’effort en pointe « maximal » à partir d’un
certain encastrement D > Dc
Sol homogène : D = B
longueur totale du pieu > qp

Dc = Max (6.B ; 3 m) B est


le diamètre du pieu
Dc
Sol hétérogène (sol
« mou » surmontant un
D
substratum rigide) : D* =
longueur du pieu dans le
substratum > Dc = Max
(3.B ; 1,5 m)

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 15


log t

Calculs ELS - ELU 0


1 10 100 Q1
Q2
0.5 Q3

Essai de chargement 1 Q4

tassement s (mm)
Q5
1.5

statique d’un pieu 2


Q6
Q7
2.5 Q8

• Charge de fluage Qc = ELS 3 α Q9


3.5 Q10
• Charge limite Ql = ELU 4

Charge limite Ql = Qpl + Qsl 0.8

Pente alpha
Charges de fluage : 0.7

en compression : 0.6

pieux ne refoulant pas le sol : 0.5

Qc = 0,5.Qpl + 0,7.Qsl 0.4

pour les pieux refoulant le sol : 0.3

Qc = 0,7.Qpl + 0,7.Qsl = 0,7.Ql 0.2


en traction :
0.1
pour les pieux avec ou sans
0
refoulement : Q1 Q2 Q3 Q4 Q5 Q6 Q7 Q8 Q9 Q10
Q
Qtc = 0,7.Qsl (car Qpl = 0) c
Charge Q

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 16


3. Dimensionnement sous charges
verticales : règles de justification
Pieu isolé
États limites de mobilisation de la capacité portante sur :
- le sol
- les matériaux constitutifs des pieux de la fondation
- éventuellement des déplacements admissibles

États limites de mobilisation du sol : justifications uniquement sur la


charge axiale Q (ELS et ELU) et l’ELU de stabilité d’ensemble.
Qmin (en traction) < Q < Qmax (en compression)
Q dépend de la combinaison d’actions
Qmax et Qmin calculés :
- à l’ELU en fonction de Ql (charge limite en compression) ou de
Qs (charge limite correspondant au seul frottement latéral)
- à l’ELS en fonction Qc (charge de fluage) ou de QcT (charge
limite correspondant au seul frottement latéral)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 17
Tableau selon le Fascicule 62
Pieux Micropieux

Etats limites ultimes ELU Qmin Qmax Qmin Qmax


Combinaisons Qs Ql Qs Ql
− −
fondamentales 1,40 1,40 1,40 1,40
Q Ql Q Ql
Combinaisons accidentelles − s − s
1,30 1,20 1,20 1,20
Etats limites de services ELS Qmin Qmax Qmin Qmax
QcT Qc QcT Qc
Combinaisons rares − −
1,40 1,10 1,10 1,10
Combinaisons quasi Qc Q Qc
0 − cT
permanentes 1,40 1,40 1,40

Tableau selon le DTU


Qmin Qmax
Etats Limites Ultimes ELU -0.75*Qs 0.50*Qp+0.75*Qs
Etats Limites de Service ELS -0.50*Qs 0.33*Qp+0.5*Qs

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 18


3.2. à partir des caractéristiques intrinsèques c et φ

Peu utilisé en France : essais in-situ


Effort en pointe Qp
≈ fondations superficielles :
Contrainte limite en pointe
à partir de la formule de Terzaghi
(en négligeant le terme γ.B.Nγ/2 :
qp = c.Nc + qo.Nq
- qo = γ.D contrainte verticale
à la base du pieu
- Nc et Nq facteurs de portance = f(φ)

Sol cohérent à court terme (φu = 0) : Nc = 9 et Nq = 1

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 19


Frottement latéral Qs : contrainte de cisaillement
sol-pieu qs reliée à la contrainte horizontale σ'h = K.σ'v
qs = σ'h.tan δ + c = K.σ
σ'v.tan δ + c
−σ'v = contrainte verticale à la profondeur z
- K = coefficient de pression des terres (en général Ko = σ'h/σ
σ'v)
- δ angle de frottement sol-pieu (en général 2.φ/3)
- c « adhérence sol-pieu" fonction de la cohésion c

σ'v.tan(2.φ
Sol granulaire : qs = Ko.σ φ/3)
Sol cohérent à court terme : qs = α.cu (α < 1 fonction de la
nature du sol, du type de pieu et de sa mise en œuvre)

En pratique méthode pratiquement plus utilisée en France :


K, δ et α dépendent très largement des modes d'exécution
des pieux et délicats à évaluer
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 20
3.3. à partir des résultats d’essais
pressiométriques
Analogie pressiomètre – comportement
sous la pointe d’un pieu
Q

Qp
pl

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 21


3.3. à partir des résultats d’essais
pressiométriques
1. Classification des terrains
Classe de sol Pressiomètre Pénétromètr
pl (MPa) e
qc (MPa)
A - Argiles et limons mous < 0,7 < 3,0
B - Argiles et limons fermes 1,2 à 2,0 3,0 à 6,0
C - Argiles très fermes à dures > 2,5 > 6,0
A - Sables et graves lâches < 0,5 <5
B - Sables et graves moyennement compacts 1,0 à 2,0 8,0 à 15,0
C - Sables et graves compacts >2,5 > 20,0
A - Craies molles < 0,7 < 5,0
B - Craies altérées 1,0 à 2,5 > 5,0
C - Craies compactes > 3,0
A - Marnes, marno-calcaires tendres 1,5 à 4,0 -
B - Marnes, marno-calcaires compacts > 4,5 -
A - Roches altérées 2,5 à 4,0 -
B – Roches fragmentées > 4,5 -

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 22


2. Charge limite en pointe
Qp = kp.A.p*le
• A : section de la pointe du pieu
• kp : facteur de portance
• p*le: pression limite nette équivalente
Eléments mis en
Nature des Eléments mis en œuvre
œuvre sans
Pour fondations terrains
refoulement du sol
avec refoulement du sol
A 1,1 1,4
profondes et semi- Argiles B 1,2 1,5
Limons C 1,3 1,6
profondes A 1,0 4,2
Sables B 1,1 3,7
(encastrement > Graves C
A
1,2
1,1
3,2
1,6
encastrement Craies
B
C
1,4
1,8
2,2
2,6
Marnes
critique) Marno-calcaires
1,8 2,6
Roches altérées
(1) 1,1 à 1,8 1,8 à 3,2
(1) La valeur de kp pour ces formations est prise égale à celle de la formation meuble du tableau à
laquelle le matériau concerné s’apparente le plus. Le calcul proposé ici n’affranchit, en aucun cas,
d’avoir recours aux méthodes spécifiques de la mécanique des roches.

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 23


Pression limite nette équivalente ple*
Pour les fondations profondes : valeur moyenne
de la pression limite nette p*l autour de la pointe :
1 D + 3a
p =
*
.∫ p l* ( z ).dz
3.a + b D −b
le

- a = max {B/2 ; 0,5 m}


- b = min {a ; h}
(h : hauteur du pieu
dans la couche porteuse)
- B diamètre du pieu
- D longueur du pieu

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 24


2. Charge limite en frottement
h
Q s = P.∫ q s ( z ).dz
0
• P : périmètre du pieu
• qs(z) : frottement latéral limite (contrainte de cisaillement)

qs fonction du terrain et du type de pieu


Type de pieu Argiles, Limons Sables, Graves Craies Marnes Roches
A B C A B C A B C A B
Foré simple Q1 Q1,Q2(1) Q2,Q3(1) - Q1 Q3 Q4,Q5(1) Q3 Q4,Q5(1) Q6
Foré à boue Q1 Q1,Q2(1) Q1 Q2,Q1(2) Q3,Q2(2) Q1 Q3 Q4,Q5(1) Q3 Q4,Q5(1) Q6
Foré tubé (tube
Q1 Q1,Q2(1) Q1 Q2,Q1(2) Q3,Q2(2) Q1 Q2 Q3,Q4(3) Q3 Q4
récupéré)
Foré tubé (tube perdu) Q1 Q1 Q2 (4) Q2 Q3
Puits (5) Q1 Q2 Q3 - Q1 Q2 Q3 Q4 Q5 Q6
Métal battu fermé Q1 Q2 Q2 Q3 (4) Q3 Q4 Q4
Battu préfabriqué
Q1 Q2 Q3 (4) Q3 Q4 Q4
béton
Battu moulé Q1 Q2 Q2 Q3 Q1 Q2 Q3 Q3 Q4
Battu enrobé Q1 Q2 Q3 Q4 (4) Q3 Q4
Injecté basse pression Q1 Q2 Q3 Q2 Q3 Q4 Q5
Injecté haute pression Q4 Q5 Q5 Q6 Q5 Q6 Q6 Q7(7)
(1) Réalésage et rainurage en fin de forage

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 25


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 26
Cas particulier : tubes métalliques battus
ouverts et profilés métalliques non obturés à la
base (pieux H et palplanches)
Choix de l'aire de la pointe et du périmètre pas évident.
Fascicule 62 propose : h
Qp = ρp.A.kp et Qs = ρ s .P.∫ qs ( z ).dz
0
Aires Périmètres

Type de pieu Argiles Sables


ρp ρs ρp ρs
Tubulaire ouvert 0,50 1,00 0,50 1,00
Pieu H 0,50 1,00 0,75 1,00
Palplanches 0,50 1,00 0,30 0,50

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 27


3.3. à partir des résultats d’essais
pénétrométriques
Très comparable à l’approche pressiométrique
• Classification des terrains : idem pressio
• Charge limite en pointe : Qp = kc.A.qce
– A : section de la pointe du pieu
– kc : facteur de portance
– qce: résistance en pointe équivalente
Pieu sans Pieu avec
Nature des terrains
refoulement du sol refoulement du sol
A
B 0.40 0.55
Argiles, Limons
C
A
B 0.15 0.50
Sables, Graves
C
A 0.20 0.30
Craies B 0.30 0.45

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 28


Résistance en pointe équivalente qce
Valeur moyenne de la résistance en pointe qc
autour de la pointe du pieu :
1 D + 3a
qce = .∫ qcc ( z ).dz
3.a + b D − b
D + 3a
1
qcc = qc écrêtée à 1,3*qcm qcm = .∫ qc ( z ).dz
3.a + b D − b

- a = max {B/2 ; 0,5 m}


- b = min {a ; h}
(h : hauteur du pieu
dans la couche porteuse)
- B diamètre du pieu
- D longueur du pieu

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 29


2. Charge limite en frottement
h
Q s = P.∫ q s ( z ).dz • P : périmètre du pieu
• qs(z) : frottement latéral limite
0
(contrainte de cisaillement)
 q ( z) 
qs fonction du terrain et du type de pieu qs ( z ) = min  c ; qs max 
 β 
Sables,
Argiles, Limons Craies
Type de pieu Graves
A B C A B C A B
β 75(1) 200 200 200 125 80
Foré 15 40 80(1) 40 80 120 40 120
qs max (kPa)

Foré tubé
β 100 100(2) 100(2) 250 250 300 125 100
(tube (2)
qs max (kPa) 15 40 60 40 80(2) 40 120 40 80
récupéré)
β 120 150 300 300 300
Métal battu (3)
qs max (kPa) 15 40 80 120

Battu
β 75 150 150 150
préfabriqué 15 80 80 120
(3)
qs max (kPa)
béton
(1) Réalésage et rainurage en fin de forage
(2) Forage à sec, tube non louvoyé
(3) Dans le cas des craies, le frottement latéral peut être très faible pour certains types de pieux.
Faire une étude spécifique

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 30


3.4 à partir d’un essai de
chargement statique
Chargement par paliers
progressifs, maintenus
pendant 30 à 60 min
Trois courbes :
• Q – s : charge en tête –
déplacement en tête (cumulé
et à la fin de chaque palier)
• s – log t :enfoncement en
tête – logarithme du temps
pour chaque palier
• α – Q : vitesse
d'enfoncement pour chaque
palier (pente des courbes) –
charge en têteCHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 31
• Q – s : charge en tête –
déplacement en tête (cumulé
et à la fin de chaque palier)

Ql = asymptote ou Q
correspondant à un tassement
s = B/10

• s – log t :enfoncement en
tête – logarithme du temps
pour chaque palier

• α – Q : vitesse
d'enfoncement pour chaque
palier (pente des courbes) –
Qc charge en tête
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 32
Cas particulier des pieux battus
Mouton WM
• Formules de battage
(formule des H hauteur de chute
Hollandais)
WM .h WM Enfoncement s Pieu WP
Ql = * sous un coup
s WM + WP

• Méthodologies de
calcul à partir des
équations d’ondes …
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 33
4. Autres aspects de dimensionnement
4.1. Comportement sous charges horizontales
et moments
Pieu soumis en tête à
y(z)
To et Mo : stabilité assurée
par mobilisation d'une
réaction latérale
du sol contre le pieu

On considère la réaction
P(z) proportionnelle
au déplacement y(z)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 34
Loi de comportement
On assimile à un
comportement linéaire
(« élastique ») :
P = Es.y
P
Es =
y « module de
réaction » en kPa

+ éventuellement plasticité
P < Pu
Nota : P(y) force répartie sur le pieu, en kN/ml. On parle aussi de la
pression de réaction p = P/B (en kPa) B étant le diamètre du pieu, et donc
du coefficient de réaction k = p/y = Es/B (en kN/m3)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 35
Équation d’équilibre et solutions
Principe de calcul de « poutre
Mo sur appuis élasto-
To plastiques »
y>0
• M(z) moment fléchissant
• T(z) effort tranchant
B
• P(z) réaction du sol,
• y(z) déplacement horizontal
dz P.dz • Ep et Ip module d'Young et
y
moment d'inertie du pieu
d2y
M = E p .I p . 2
dz
dM d3y
T= = E p .I p . 3
dz dz
dT d 2M d4y
P=− =− = − E p .I p . 4
dz dz 2 dz
z
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 36
Calcul du module de réaction Es
Analogie avec le tassement d'une semelle filante :
18
Es = EM α
= 0,2 à 1,7 * EM
 B B
- diamètre B > 0,60 m : 4. 2,65.  . + 3.α
 Bo  Bo

18
- diamètre B < 0,60 m : Es = EM
4.(2,65) + 3.α
α
= 0,8 à 2,2 * EM

Bo = 0,60 m - α coefficient rhéologique du sol


Sable et
Nature du Tourbe Argile Limon Sable Roche
gravier Type
sol
α E/pl α E/pl α E/pl α E/pl α α
Surconsolidé Très peu
> 16 1 > 14 2/3 > 12 1/2 > 10 1/3 2/3
ou très serré facturé
Normalement
consolidé ou 8à 6à
1 9 à 16 2/3 1/2 7 à 12 1/3 1/4 Normal 1/2
normalement 14 10
serré
Sous Très
1/3
consolidé facturé

altéré et 7à9 1/2 1/2 5à7 1/3
8
remanié ou Très
2/3
lâche altéré

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 37


Courbe de réaction complète

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 38


• Équation différentielle
d4y
E p .I p . 4 + E s ( z ). y ( z ) = 0
dz

• Solution générale
z z
 z   z  − lo  z  z 
y ( z ) = e .a1 . cos
lo
 + a 2 . sin  + e .a 3 . cos  + a 4 . sin 
  lo   l o    lo   lo 

– a1 a2 a3 et a4 constantes d’intégration (4
conditions aux limites)
4.E p .I p
– lo longueur de transfert l o = 4
E s

caractérise la rigidité relative sol/pieu


CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 39
Les efforts en tête ne sollicitent le pieu que sur des
profondeurs de 2 à 3 lo

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 40


Conditions aux limites
En tête (z = 0) : 2 des 4 paramètres y(0), y'(0), T(0) et M(0)
fixées à des valeurs connues ou relations entre elles, en
fonction des liaisons entre le pieu et la structure :
– Pieu libre : déplacement y(0) et rotation y'(0) libres : deux
conditions T(0) = To et M(0) = Mo connus
– Pieu encastré dans chevêtre rigide : soit y(0) = yo et y'(0) = y'o
(rotation et déplacements connus), soit T(0) = To et y'(0) = y'o
(rotation et effort tranchant connus)
– Pieu simplement appuyé : M(0) = Mo et y(0) = yo (moment et
déplacements connus)
– Liaisons élastiques : de type T(0) = a + b.y(0) ou M(0) = a + b.y'(0)

En pointe (z = D) : conditions possibles :


– Pieu libre : T(D) = 0 et M(D) = 0
– Pieu parfaitement encastré : y(D) = 0 et y'(D) = 0
– Pieu simplement appuyé : M(D) = 0 et y(D) = 0
– Liaisons élasto-plastiques : de type T(D) = a + b.y(0) < Tmax ou
M(0) = a + b.y'(0) < Mmax en fonction des paramètres géotechniques
en pointe

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 41


Pieu soumis à moment Mo en tête Mo
2.Mo

0 7 mm 14 mm 0 23 mm 46 mm

y(z) y(z)

3lo

4.E p .I p
lo = 4
Es

5 50

z (m) Pieu court (rigide) z (m) Pieu long (souple)


L < lo L > 3*lo
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 42
Longueur de transfert lo
« Longueur de transfert" lo très importante : deux
cas extrêmes :
• pieux "longs" ou "souples" : longueur D > 3.lo ;
déformations sur longueur ≈ 3.lo ; effet des efforts
en tête ne se propage pas jusqu'à la pointe
• pieux "courts" ou "rigides" : longueur D < lo ; le
pieu ne subit qu'une rotation sans se déformer
Dans ces deux cas : solutions analytiques
• cas intermédiaires pour lo < D < 3.lo : logiciels
adéquats (cf. ci-après)..
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 43
Valeurs de lo

Pieu Φ 500 mm Φ 800 mm Φ 1500 mm


Sol
Mou 1,9 m 3,0 m 5,6 m
EM = 5 MPa
Moyt raide 1,3 m 2,1 m 4,0 m
EM = 20 MPa
Très raide 0,9 m 1,4 m 2,7 m
EM = 100 MPa

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 44


Cas des pieux souples (D > 3.lo)
Variations des fonctions : M, T, P et y ≈ 0 pour z > 3.lo : conditions en pointe
n'interviennent pas : a3 et a4 à partir des conditions aux limites en tête

Pieu libre en tête :


T(0) = To et M(0) = Mo
2.M o 2.To
y (0) = 2
+
Es .lo Es .lo
z To .l o
M(z) est maximal pour = arc tan
lo 2.M o + To .l o

Cas Mo = 0 : M maximal à z = π/4.lo : MMax = 0,456.To.lo

Pieu sur appuis simples en tête :


y(0) = 0 et M(0) = Mo
M maximal en tête = Mo

Pieu encastré en tête dans chevêtre rigide et transmettant To :


y'(0) = 0 et T(0) = To
T .l
To M (0) = − o o est le moment maximal
y (0) = 2
E s .l o
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 45
Pieu de 50 m
lo = 4,8 m
Mo = 30 puis
60 kN.m

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 46


Influence de la rigidité
Pieux Φ 800 ou 2000 mm
soumis au même effort To en tête

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 47


Cas des pieux rigides (D < lo)
On peut négliger les
y
déformations propres du
pieu : loi de réaction s'écrit
directement : P(z) = ES.y(z)
P = Es.[y(0) + y'(0).z]
D
Équations de la statique
donnent directement les Centre de
relations y(z), y'(z), M(z) et rotation
T(z) en fonction de 4
constantes, déterminées par
les conditions aux limites en
tête et en pointe

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes z 48


Pieux rigides (D < lo) : exemple 1
To
Pieu :
• soumis à To en tête (Mo = 0) O yo
y
• libre en pointe
Pieu rigide : yo*zR = yp*(D-zR)
D
Equilibre des moments/O zR
Es.yo.zR/2*zR/3 = Es.yp.(D-zR)/2*(zR+2(D-zR)/3)
Equilibre des efforts horizontaux
I Centre de
Es.yo.zR/2 = To + Es.yp.(D-zR)/2 rotation

zR = 2D/3
yp = yo/2
yo = 4To/ES.D yp
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes z 49
Pieux rigides (D < lo) : exemple 2
Pieu : Mo
• soumis à Mo en tête (To = 0) O yo
• libre en pointe y

Pieu rigide : yo*zR = yp*(D-zR)


Equilibre des moments/I D
zR
Es.yo.zR/2*2zR/3 = Es.yp.(D-zR)/2*2(D-zR)/3+Mo.zR
Equilibre des efforts horizontaux
I Centre de
Es.yo.zR/2 = Es.yp.(D-zR)/2 rotation

zR = D/2
yp = yo
yo = 6Mo/ES.D2
yp
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes z 50
Cas d'un déplacement latéral du sol g(z)
Construction d'ouvrages
d'art sur sols mous : les
pieux d'appui traversent
les remblais d'accès, qui
génèrent des tassements
et des déplacements
horizontaux des sols
mous g(z)
Pieu

Principes du calcul au
module de réaction d4y
toujours applicables, mais E p .I p . 4 + Es ( z ).[ y( z ) − g ( z )] = 0
dz
en considérant le
déplacement relatif sol / Il faut se donner g(z) – formulations
pieu [y(z) – g(z)] au lieu empiriques
du déplacement du pieu g(z) = αo + α1.z + α2.z2 + α3.z3
y(z).
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 51
Frottement négatif
Pieu placé dans un sol qui tasse : mouvements relatifs sol-
pieu inversés par rapport au cas d'un pieu chargé en tête
Le sol tasse plus que le pieu → efforts de cisaillement
viennent charger le pieu : phénomène de frottement
négatif

Les efforts de frottement négatifs interviennent comme


une charge verticale supplémentaire permanente
appliquée au pieu

Principes de calcul
• soit on détermine un « qs négatif » qui s’applique sur toute
la hauteur compressible
• soit méthode de Combarieu

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 52


Principes de calcul
Tassements s Charge en tête Qo
p
so Charge dans
le pieu Q

Hauteur
fn critique hc
ssol
Qo + Gsf = Qmax
Point neutre N

Sol "mou"
fp

spieu Sol "compact"

QP = Qmax - Qf
sP

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 53


Formulation générale du frottement
négatif
Méthode de calcul "à la rupture", considérant que le déplacement
relatif sol-pieu est suffisant pour mobiliser le frottement négatif
unitaire maximal τf(z), qui est donné par la formule :
τf (z) = σ'h(z).tan δ = K.σ
σ'v(z).tan δ
σ'h(z) : contrainte horizontale effective dans le sol au contact du pieu
σ'v(z) : contrainte verticale effective dans le sol au contact du pieu
K rapport entre contraintes effectives horizontale et verticale
tan δ : coefficient de frottement sol-pieu

hC = hauteur du pieu sur laquelle se développe le frottement négatif


unitaire τf(z) : effort de frottement négatif total Gsf :

Gsf = 2.π .R.∫ K . tan δ .σ 'v ( z ) ⋅ dz


hC

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 54


Calcul de K.tan δ

δ est traité comme


En pratique le coefficient K.tanδ
paramètre unique caractérisant le sol et le type de pieu
Sols Argiles molles Sables et graves
Argiles
Pieux Sols Peu Moyent
raides Très denses
organiques denses denses
Forés 0,15 0,20
Forés
0,10 0,15
tubés
0,35 0,45 1,00
Battus 0,20 0,30
Battus
0,15 0,20
ouvert

δ = 0,05
Cas particulier : un pieu enduit de bitume dans un sol fin : K.tanδ

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 55


Calcul de σ'v(z)
Effet En l'absence de pieu : σ'1 (z) = γ'.z + p
d’accrochage :
σ'v (z,r)
loi empirique de
variation des Au contact du pieu : σ'v (z)

contraintes effectives
verticales en fonction r
de la distance r au R

pieu
λ .(r - R)
σ v′ (z,r) = σ v′ (z, R) + [σ '1 ( z ) − σ 'v ( z, R)]. 1 - e R 
 -
 
•σ
σ1' contrainte verticale dans le sol régnant en l'absence du pieu,
• λ coefficient d'accrochage (donné par abaques)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 56
σ'Z

γC
zW

Variations des Cc
1 + e0
γ 'C
ETAT INITIAL

contraintes 
σ 0 ' (z ) = 
γ C ⋅ z pour 0 < z < zW
γ C ⋅ zW + γ C ' (z − zW ) pour z > zW
aux différentes z

phases
H γR
σ'1(z) σ'Z

Équation différentielle γC MISE EN PLACE DU REMBLAI

traduisant l'équilibre des σ 1 ' ( z ) = σ 0 ' ( z ) + q( z )


γ 'C
q(z ) = q0 = γ R H
efforts verticaux sur une pour un remblai de grande emprise
maille élémentaire (de q (z ) = f (q 0 , z )
rayon b) autour du pieu z pour un remblai à emprise limitée

d σ 'v (z) d σ '1 (z)


m ( λ , b). σ 'v (z) + =
dz dz
γR
σ'V(0) σ'Z

Solution (m selon position γC

du pieu si groupe γ 'C


hC

1 dσ '1  - mz 1 d σ '1
MISE EN PLACE DU PIEU

σ ' v (z) =  σ ' v (0) - . . e + . 
σ V ' ( z ) = σ V ' (0 ) −
1 dσ 1 '  − mz 1 dσ 1
e +
 m dz  m dz z  m dz  m dz

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 57


Calcul de la profondeur critique hc
Frottement négatif si le sol tasse plus que le
pieu → déterminer la "profondeur critique
hc" où le tassement du sol dépasse celui du
pieu : le frottement négatif n’est pris en
compte que sur hc

hc hauteur d'action du frottement négatif = profondeur


à laquelle il n'y a plus de tassement relatif sol-pieu :
1. soit profondeur pour laquelle σv'(hc) = σo'(hc) (plus tassement
si la contrainte en présence du pieu ne dépasse pas la
contrainte initiale : le sol n'est plus "surchargé« )
2. autre valeur h2 plus « forfaitaire » pour le cas de sols peu
compressibles : hc = profondeur où le tassement est égal à
B/100 (B diamètre du pieu)

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 58


Tassements des pieux
Méthodes empiriques
En général tassements des pieux négligeables (surtout si
travail essentiellement en pointe sur un substratum rigide :
raccourcissement élastique + ε enfoncement de la pointe

Expérience (essais de chargement en vrai grandeur - pieux


de 6 à 45 m do longueur et de 0,30 à 1,50 m de diamètre)
tassement sous charge de service < 1 cm

Règle empirique : tassement sref en tête d'un pieu de


diamètre B pour charge de référence = 0,7.Qc :
• pieux forés : sref = 0,006.B (0,003 à 0,010)
• pieux battus : sref = 0,009.B (0,008 à 0,012)

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 59


Tassements des pieux
Méthodes « rigoureuses »
Principe : calculer le QT Tassement

déplacement du pieu en τ(yM) yT


QM
tout point en considérant : ∆H

– le raccourcissement Qb yM
∆H/2
élastique
yb
– les déplacements
nécessaires pour mobiliser D
les efforts en pointe et en
frottement latéral

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 60


Tassements des pieux
Pieu de diamètre D – tronçon ∆H :
- QM effort de compression
QT Tassement
- yM déplacement vertical
τ(yM) yT
(respectivement Qb et yb à la base) QM
∆H

Par frottement latéral une partie de Qb yM


QM transmise au sol : la variation ∆H/2

d'effort QM - Qb = mobilisation du yb
frottement latéral τ(yM)
QM - Qb = π.D. τ(yM).∆
∆H/2 D

Loi de Hooke : raccourcissement


élastique ∆y sur hauteur ∆H/2 sous effort
moyen (Qb + QM)/2 = Qb + π.D. τ(yM).∆
∆H/2
∆y Q + QM
ε= = b 2 ⋅ Qb ⋅ ∆H ∆H 2
∆H π .D 2 soit ∆y = + ⋅τ ( y M )
2.EB . π ⋅ D ⋅ EB 2 ⋅ DP ⋅ EB
2
2 4
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 61
Lois de mobilisation du frottement latéral
et de la contrainte en pointe
Mobilisation de l'effort en pointe du pieu Qp en fonction du
déplacement en pointe sp et du frottement latéral τ(y) à partir du
déplacement relatif sol-pieu s déterminés à partir du module
pressiométrique EM (Méthode de FRANK et ZHAO) :
2.EM 11.EMD
• pieux dans des sols fins Kt = et Ks =
D D
0,8.EM 4,8.EMD
• pieux dans des sols granulaires Kt = et Ks =
D D

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 62


Calcul pratique
En pratique calcul par logiciel : pieu
découpé en n tronçons de longueur ∆H.
• yp1 1ère valeur du tassement en pointe Courbe charge - tassement

• on en déduit l'effort en pointe Qp à partir Charge Q (kN)

des lois Qp = f(yp) 0


0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 5000

• puis on résout l'équation d’équilibre des 5

tronçons depuis la pointe jusqu'à la tête 10

• On arrive au déplacement yT et à l'effort 15

QT en tête

Tassement s (mm)
20

• On recommence le calcul pour 25

différentes valeurs du déplacement en 30

pointe yPi 35

• On construire ainsi point par point la 40

courbe "effort-déplacement" en tête de 45


pieu
50

Essai Calcul FOXTA qs(all) = 60 kPa Calcul FOXTA qs(all) = 0

Raideur verticale équivalente = QT/yT

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 63


Effets de groupe
Pieu au sein d’un groupe n’a pas le même
comportement qu’un pieu isolé : capacité portante,
tassements, efforts horizontaux …

Réduction de la capacité portante


Coefficient d'efficacité Ce :
Ce = charge limite du groupe de pieu
N * charge limite du pieu isolé
(N nombre total de pieux dans le groupe)
• Pieux travaillant essentiellement en pointe, peu d'effet
de groupe : Ce ≈ 1
• Pieux "flottants" (travaillant essentiellement au
frottement latéral), effet plus significatif :
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 64
Pieux dans sol cohérent
• entraxe S > 3.D (D diamètre du pieu), Ce = 1
• entraxe S < 3.D : C = 1 .1 + S 
e  
4 D

+ méthode de Terzaghi pour entraxe S < 3.D :


comportement de la fondation massive
équivalente de périmètre P égal à celui du
groupe et de longueur D égale à celle des pieux
• charge en pointe Qp calculée sur surface a * b
• frottement latéral Qs calculée sur surface
latérale P * D

Capacité portante du groupe = min (capacité


portante de la fondation fictive équivalente ; N
fois celle du pieu isolé)

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 65


Pieux dans un sol pulvérulent
• pieux mis en place sans 1.0

refoulement du sol (forés 0.9


…) : minimum de

Coefficient d'efficacité
– méthode de Terzaghi 0.8

(fondation équivalente) : cf. ci


avant 0.7

3 * 3 pieux
– formule de Converse-Labarre 0.6 10 * 10 pieux
D 100 * 100 pieux
2. arctan
Ce = 1 − S .(2 − 1 − 1 ) 0.5
π m n 0 0.05 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3 0.35

D/S
B/S

(m et n nombres de lignes et de
colonnes du groupe)

• pieux mis en place avec refoulement du sol


– sables denses : idem pieux sans refoulement
– sables lâches à moyennement denses : Ce = 1 (la mise en
œuvre améliore la densité relative, donc la capacité portante)
CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 66
Tassements d'un groupe de pieux
Pieux travaillant en pointe dans un substratum
rigide tassent très peu : effet de groupe négligeable
Mais risque d'amplification des tassements pour les
pieux « flottants » (travaillant essentiellement au
frottement latéral)
Règle empirique pour groupe de pieux reliés par
semelle rigide :
tassement du groupe : tassement de chaque pieu si
calculé à partir du tassement siso du pieu isolé :
si = siso * (1 + α)
α dépendant de paramètres géométriques et
mécaniques des pieux et du sol
α varie entre 0.1 et plus de 0.5 si entraxe S < à 4 ou 5 D

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 67


Tassements d'un groupe de pieux
+ méthode empirique de
Terzaghi : semelle fictive située à
la profondeur égale aux 2/3 de la
longueur des pieux supportant la
charge totale Q appliquée sur la
semelle de liaison (+ frottement
négatif Gsf)

Tassement de la semelle fictive


calculée en considérant une
diffusion à 2V/1H des charges :
• argiles « molles » : par la
méthode oedométrique
• sols granulaires et argiles raides :
méthode pressiométrique

CHEBAP - Mécanique des sols Ch. 7 Fondations profondes 68

Vous aimerez peut-être aussi