Vous êtes sur la page 1sur 2

16 lâBwefaxicm

I F:S DOSSIERS m L'ACTUALITÉ


DÉCEMBRE 2011

Des voyages desquels les participants consacrent, C O M M E N T ? Double Sens du pays d'accueil », explique Aurélien Seux.
à « double sens » chaque jour, quelques heures à des
microprojets de développement local.
s'occupe de la mise en relation L'agence, qui emploie dans les deux pays
avec les équipes sur place, des repas, africains 15 salariés, fait son possible
Q U I ? Auréllen Seux et Antoine Ateliers pédagogiques pour enfants, cours du transport et des excursions. Le prix pour assurer la continuité des projets.
Richard, deux jeunes entrepreneurs, d'informatique pour adultes, opérations de - de 1 290 € à 1 690 € par personne - Les voyageurs, une fois rentrés en France,
ont créé en 2006 l'agence de tourisme sensibilisation à l'hygiène et à la prévention comprend l'hébergement avec une personne sont invités à maintenir le contact.
éthique Double Sens. des maladies... les candidats sont d'abord qui assure les repas, le ménage et la Les plus convaincus ont même créé
Q U O I ? Double Sens propose sélectionnés puis invités à faire leur choix, lessive. « Cela permet d'arriver dans un leur propre ONG.
des séjours de deux à quatre semaines, avant le départ, lors d'une réunion cadre agréable et sécurisé. Et 70 % des frais O U ? www.doublesens.fr
au Bénin et au Burkina Faso, au cours de préparation à Paris. bénéficient directement à l'économie locale Tél. : 01.48.03.92.38.

Les diplômés étrangers


empêchés de travailler en France
Une circulaire datant de mai a durci la
délivrance d'autorisations de travail aux
étrangers qui viennent de finir leurs
études en France, provoquant de vives
PlktQtiSMiOte
protestations. Pour clore la polémique, DÊTWMWt
le ministère de l'enseignement supé-
rieur joue l'apaisement.
Vamues
(fanierirs
Que dit la circulaire ?
Le document, élaboré par les ministères de '6(m (£K
l'intérieur et du travail le 31 mai, porte sur
la « maîtrise de l'immigration professionnelle ».
« Compte tenu de l'impact sur l'emploi de l'une des
crises économiques les plus sévères de l'histoire »,
le gouvernement exige une application plus
stricte d'une précédente circulaire de 2 0 0 7
prévoyant les autorisations de travail pour
les personnes étrangères. « La procédure de
changement de statut (étudiants demandant un
titre de séjour professionnel) devra faire l'objet
d'un contrôle approfondi. L'exception prévue pour
les étudiants qui sollicitent une autorisation
Le document, élaboré par les mmisiero» uo
l'intérieur et du travail le 31 mai, porte sur
la « maîtrise de l'immigration professionnelle ».
« Compte tenu de l'impact sur l'emploi de l'une des
crises économiques les plus sévères de l'histoire »,
le gouvernement exige une application plus
stricte d'une précédente circulaire de 2 0 0 7
prévoyant les autorisations de travail pour
les personnes étrangères. « La procédure de
changement de statut (étudiants demandant un
titre de séjour professionnel) devra faire l'objet
d'un contrôle approfondi. L'exception prévue poul-
ies étudiants qui sollicitent une autorisation
provisoire de séjour dans le cadre d'une recherche
d'emploi doit rester rigoureusement limitée »,
peut-on lire.
Concrètement, l'administration est invitée
à examiner « avec une particulière attention » cas. Diplômée d'HEC, elle-même attend depuis souligne-t-il. Celui qui est aussi directeur géné-
l'adéquation du diplôme avec l'emploi pro- août un feu vert de la préfecture pour pouvoir ral de l'Essec estime par ailleurs que « l'image
posé, la surqualification pouvant constituer travailler dans un célèbre cabinet d'audit. Le de la France véhiculée par cette directive risque de
un motif de refus. Parmi les autres critères ministre de l'enseignement supérieur, Laurent réduire l'attractivité de notre pays aux yeux des
à prendre en compte : le poste visé doit rele- Wauquiez, reconnaît « des problèmes d'applica- étudiants du monde entier ».
ver d'un secteur confronté à un manque de tion » de la circulaire « dans certains départe-
main-d'œuvre. ments ». Mais il refuse de parler de « fermeture ». Comment le gouvernement va-t-il débloquer
En 2 0 1 0 , à cette période de l'année, la France la situation ?
Quels sont les effets de l'application avait délivré à des étudiants étrangers 4 2 0 0 Le ministre s'est voulu rassurant en indi-
de ce texte ? autorisations de travail. Depuis janvier, leur FOCUS quant que des « clarifications » seraient ap-
« Jusqu'ici, lorsqu'un diplômé étranger (hors nombre atteint les 5 6 0 0 , affirme-t-il. portées quant à l'interprétation faite de la
Union européenne) obtenait une promesse d'em- 10 000 circulaire dans certains départements. Il a
bauche, l'attribution d'une autorisation de tra- Pourquoi la mobilisation est-elle si forte demandes aussi indiqué que la France, par le biais de
vail constituait une formalité », affirme Fatma dans l'enseignement supérieur ? Sur 35 000 étrangers ses ambassades, s'emploierait à rassurer les
Chouaieb, porte-parole du Collectif du 31 mai, Plusieurs syndicats étudiants se sont émus (hors Union partenaires. « La France souhaite continuer à
créé pour fédérer les étudiants étrangers qui de cette situation, de même que la Conférence attirer les talents », a-t-il martelé.
s'estiment lésés. « Cet étudiant remplissait un des présidents d'université (CPU) ou encore la diplômés Une r é u n i o n est prévue a v a n t la fin de
dossier avec son futur employeur. Le tout était Conférence des grandes écoles (CGE). Pour son chaque année, l'année avec les représentants des universités
réglé au bout de trois à six semaines. Désormais, président, Pierre Tapie, les diplômés étrangers 10 000 souhaitent et des grandes écoles pour s'assurer que les
les refus sont nombreux. Il faut souvent attendre qui débutent leur carrière en France représen- rester travailler dossiers litigieux ont pu être traités Une so-
trois ou quatre mois pour obtenir une réponse. tent « de formidables ponts entre leurs entreprises en France, lution insatisfaisante pour l'Unef, le principal
Ce qui, dans les faits, dissuade les employeurs de et leurs pays d'origine ». Ensuite, à leur retour, ils selon le Collectif syndicat étudiant, qui exige un retrait pur et
choisir des candidats étrangers », déplore cette restent « des ambassadeurs de la francophilie, des du 31 -Mai. simple de la circulaire controversée.
étudiante tunisienne, qui a recensé plus de 2 0 0 points d'entrée pour nos produits et nos sociétés », DENIS PEIRON