Vous êtes sur la page 1sur 21

Droit international privé

B. Audit, L. d’Avout, Droit International Privé, LGDJ, 8 e éd., 2018.

D. Bureau, H. Muir Watt, Droit International Privé, PUF, 4 e éd., 2017.

P. Mayer (…) Droit International Privé, LGDJ, 12 e éd., 2019.

Introduction

Qu’est-ce qu’on entend par le Droit International Privé ? Quels sont les problèmes qui se
posent au Droit International Privé ?

Deux questions préliminaires : le DIP est international et privé.

- International : en quoi le DIP est- il international ? Quel est le rapport entre le Droit
International Privé et le Droit International Public ? La différence c’est que le Droit
International Privé va s’occuper des questions de droit privé qui se decordent dans la
sphère internationale.

Le Droit International Privé, au moins dans une dimension universitaire, émerge à


partir du Droit International Public.

Les sources du DI Privé traditionnellement sont les sources nationales. Aujourd’hui on


étudie le DIP dans le cadre de l’UE donc les sources son très fortement européennes.
Mais néanmoins, traditionnellement, les sources étaient nationales.

Aujourd’hui la distinction entre dips est de plus en plus remise en cause. Le question
de l’unité c’est une question quón va peuez voire a la fin.

- Privé : c’est vrai, on va s’intéresser à les situations de droit privé. Les situations qu elles
étaient internes, qui se posent à l etat. On s’interesse pour complications strictement
nationales même s’il faut pas complètement oublier que

La question que nos occupe c’est Quelle jure de compétence et quelle droit on va
appliquer

On va faire un emoprunt assez freuent aux règles de droit interne. Droit internaional +
droit interne.

Si on a un espagnol qui epouse une italienne en France on se pose la question du


validite de marriage. Question savoir sur la quelle loi apprécier la validite du marriage.
Le jure francais a des règles por choisir la loi applicable et a la fin la loi qui va dire si le
marriage est valide va être la loi espagnol ou italienne.
Le DI Privé est la branche privé qui sóccupe des relaions prives internationales.

Concepte de relationns privés international : pas tout le terme privé mais surtout les
termes internationales. Df : est la relation qu’ implique un élement d’extradité = c’est
un point de contact avec un autre, exempl : marriage entre italienne et francais, il y a
un point de contact entre la France et Italie, si en France il y a un accident entre un
francais et un alemand.

Bertole …
Epicier Italien etabi dans le soud de la France qui achete des vélos a quelquen francais
qui est dans le sud de la France. Le contrat est international, il y a un pint le contact
entre Italie et France.

D’accord a la definition il y a un contrat international parce que l epicier a nationalite


italienne.

La nationalite

Deux manières de définir un relation privé internationale : débat.

INTRODUCTION GÉNÉRALE

I. Première approche de la discipline

Trilogie :

- Les conflits de loi : quelle est la loi applicable ? exemple de contrat entre Espagne,
Portugal et France.

- Les conflits de juridiction : intervention des tribunaux (…)


 Compétence internationale.
 Efficacité (reconnaissance et exécution) des jugements
étrangers.
- Articulation

La question de la loi applicable n est pas un problem qui se trouve dans l abstract. Chaque etat
a sa vision de la loi que va (…). La question de la competence dans le dip es première. En
France de conflit de loi peut avoir une solution different de la solution qui trouvent des autres
états.
Comp internationale : question reglée par chaque etat pour son propre … . c est pas possible
que le droit francaise dicte la competence d un autre etat.

Dans la ue on a des règlements qui continnent des règles de competence internationale.

ii. Problématique générale du cours

L’affaire Mennesson : la GPA a l’international. La madre de alquiler se echa atrás


después de que le niño naciese. Los padres adoptivos se vuelven los padres. Este
procedimiento está prohibido en Francia.
La gestation subrogée est interdite en France donc les personnes vont à l’étranger
ou la gestation est légale. Le jure californiene dice que los niños son de los padres
pero cuando quieren volver a Francia tienen que apuntarles en el registro civil y no
pueden. Intentan inscribirlos en el consulado francés en california.

Contrairete a l ordre publique interncs : France, Californie, jure californien,

Les avocats ont invoqué les droits fundamentals

Matiere fiscal- oportunité. De plus en p les operaterus utilisent la diversité du droit comme un
oportunite. Optimisatoin juridique.

iii. Plan du cours

Partie I : LA COMPÉTENCE INTERNATIONALE

Introduction

I. Délimitation
II. Fondements
III. Plan de la partie

Chapitre I. Le droit commun français Section


I. Les règles de compétence

I. Approche historique II. Exposé des règles

Section II. Le régime de la compétence I. L’exception d’incompétence II. Les


dérogations conventionnelles
Chapitre II. Les règles européennes (Bruxelles I bis) Section I. Le champ d’application
du règlement Bruxelles I bis I. Champ d’application temporel II. Champ d’application
matériel III. Champ d’application spatial

Articles 14 et 15 reconnait la competence international des tribunaux françaises dont les


demandeurs et defendeurs sont aussi françaises. Le législateur n avait pas en tete la situation
internationale. Surtout parce que le code civil marque l unité de la nation. E droit francais
traditionnel reemble un peu a le droit du responsabilite civil extracontractuelle. Queand on
parle de dip de sources francais cest un dip jurisprudentiel. Le dip francais il est dans les grands
arrêts. Au milieu de 20 eme siecle cette situation a commence a sembler un peu.. et souvent se
dire il y atrop de decalage entre la letre des codes el le droit positive. Il faut codifier le dip.
Trois codifications (tentatives) il n y a pas de code de dip, l n y a pas une section du dip au code
civil. A partir de les nnes 70 s’ le législateur a prevu des règles du competence pour … anne 62-
filiation les legislat agit quelques règles au filiation.

La reforme sur la prescription en 2008- une règle … en matière de prescription. Reforme de


droit interne de la prescription. Sources internes du dip. Un droit majoritement
jurisprudentiel.

Le debat sur la codification du dip vient de ré- émerger.

egime de la competence : l exception de la competence: le fait que le jure se declare competente, le


derrogation conventionnelle, le probleme des procedures concurrentes.

Le rgles de competence sont de application residuelle.

Les immunites des états : les états peut invoquer des inmunites pour se opposer a la jurisdiction d’un
autre etat.
Classe 1/10/2020

Règles qui permettent de répondre à la question de quel jure est compétent. Dans le cadre de
DIP européen les règles sont un petit différentes parce que les règles communes ont été
adoptées par les etaments. Ici, la seule question que le DIP français peut répondre est la
question de si les tribunaux français sont-ils internationalement compétents.

L’approche historique : historiquement (Code Civil de 1904). Dans le code civil il n’y avait pas
grande chose, tous les faits à la matière se développent en jurisprudence mais il y avait quand
même deux dispositions qui correspondait aux dispositions de règles de compétence
internationale (arts. 14 et 15 du code civil).

Termes archaïques aujourd’hui dans les articles et très spécifiques pour les obligations mais si
on simplifie un petit peu, les articles 14 et 15 prévoient la compétence des tribunaux françaises
dans les litiges qu’impliquent un français demandeur (art. 14) ou défendeur (art. 15).

Ça s’explique parce que le code de 1904 était un code de Napoleon qui proclamait la unite du
droit sur la nation, on supprime le coutume, on s’intéresse pas vraiment a ce quil se passe a l
étranger. En ce qui concerne la compétence directe la disposition qu’est vraiment derrogatoire
et très favorable aux français c’est l’article 14 (tout français peut être n’importe l etranger ou
le litige devant le tribunaux français- privilège de nationalité) - ces règles de compétence
internationale sont fondées sur la nationalité. Vision un petit publiciste de la compétence
internationale- la théorie du jus naturel des françaises : tous qu’intéresse un français, quelle
que soit sa position (demandeur ou défendeur) doit devenir naturellement aux tribunaux
français.

Le problème était que le corolaire de cette conception était une compétence de juridiction
française pour connaitre de litiges entre étrangers. Ça ne marche pas. Il y a des étrangers qui
vivaient ou possédaient des biens/contrats sur le territoire français et refusaient d’aller dans
les tribunaux français quand une contestation se levaient. Donc ç’était pas une bonne solution
pour les étrangers. Aussi hors de là pour la société française, si tu n’as pas l’opportunité
d’accéder au jure pour trancher les différences, les parties vont aller au l’étranger ou sinon
chercher des voies extrajudiciaires pour tenir satisfaction. Ça n’est pas bon pour l’ordre de la
tranquillité sur le territoire.

Evolution ultérieure, abordaux progressive de cette théorie- une compétence des tribunaux
françaises pour connaitre des litiges entre étrangers. La Jurisprudence a très progressivement
crée des règles de compétences, d’abandonner la regle de competence du tribunal français, en
présence de certains éléments de rattachement avec la France.

En matiere comerciale la Cour de Cassation a commencé à abandonner ce principe


d’incompétence- arret Harris. 1874- abandonnement de la incompetence francaise en matiere
de succession (à l’époque il y a avez une différence entre le domicile de droit et de fait- 19eme
siecle). On a une succession en France, on peut avoir un litige ou les biens sont en France et les
possedeurs sont etrangeres. La résistance a été plus forte en matière de statut personnel. Ce le
question de état individuelle et familiar des personnes (mariage, filiation, etc.) : patiño (ver
fecha)- implicitement la cour a accepté de connaitre de ces litiges étrangers avec un lien avec
la France- pragmatisme de la cour de cassation- on arrive assez vite a un problème : la
declaration princile est arrive par le arrêt Scheffel. dans l’arrêt Scheffel la cour affirme que
l’extradite de parti n’est pas un pose de incompetence d un juridiction française. Evolution
positive mais evidement il y a un problème- si le litige n’implique de parties étrangers, les
juridictions françaises ne sont plus incompétentes, mais comment asseoir la compétence  ?
dans le code civil on a les arts. 14 et 15, qui sont très pratiques quand il y a un parti françaises
mais si ningu a parti est francaise, les articles sont pas applicables. Par une directive (1949) la
jurisprudence a posé l’extension à la sphère internationale des règles de compétence
territorial interne. Par exemple, à partir des règles internes qui vous dis que pour une
succession avec des immeubles à Strasbourg- Paris-Marseille, de convancaire et de quelqu’un
quést decedé à Paris ça sera a paris, on se sert de ces dispositions internes pour construire des
règles internationales. Pourquai il y a un raport entre les règles internes de competence
territorial et la competence international. On se sert des dispositions du d interne pour
construire des disps applicable a l’international.

Exposé des règles, il y a un certain nombre d’origines différents pour règles de compétence.

On a principalement deux types de règles :

-ordinaires : règles obtenues selon la méthode chez elles- par extension a la sphère
international des règles de compétence territorial interne. La jurisprudence plus recent parle d
extension mais on va voir que cette extension est un petit deformant. Parfois, les règles de la
procédure civil interne n’apparaissent complètement adaptes aux problèmes de compétence
international. Doctrinalement, même si la jurisprudence parle d’extension, on préfère parler
de transposition des règles à la sphère internationale, pas d’extension parce qu’elle est
déformante. Principalement ces règles dans le CPC sont les articles 42 et suivants.

Privilège de juridiction- les arts 14 et 15 qui sont là depuis 1904. Se pose la question de leur
articulation, dans un premier temps, on avait les arts. 14 et 15 pour les litiges impliquant les
francais et pour les litiges entre étrangers les règles de compétence ordinaire, dérivant des
règles de droit interne au CPC. Depuis 1985, les articles 14 et 15 sont subsidiaires (arrêt Cognac
and Brandies) la cour de Cassation a affirmé que l’article 14 ne s’applique pas sauf qu’aucun
critère de compétence ordinaire ... lorsque la question est : le jus français est-il compétent ?
si’ en resorterant du droit commun français, la premier question est de voir quelles sont les
règles de compétence ordinaire. Seulement, si aucun critère ordinaire le donne compétence
au jure francais, subsidiairement on va regarder les privilèges de juridiction (nationalité du
demandeur et défendeur). Si vous êtes pragmatique comme la Cour de Cassation, pourquoi tu
minimises les recourses aux arts. 14 et 15 ? Le résultat est le même, que ce soit par les articles
14 et 15 ou par les règles de compétence jurisprudentielles, dans un cas ou l’autre on va
aboutir sur le tribunal français. Pourquoi es que forcement on doit garder les règles de
compétence jurisprudentielle avant de voir les arts. 14 et 15 ? forme de réciprocité, on essaie
d’encourager un système du DI Privé où chacun applique ses règles ordinaires plutôt que des
règles exorbitants (en France c’est la nationalité, dans le système du Common Law c’est la
présence du territoire, etc.). Il y a problème plus concret c’est par rapport à l’efficacité des
jugements du jure Français à l’étranger, a ça que la cour a pensé à- surtout si le demandeur ou
le défendeur est étranger il y a beaucoup de fois ou le jugement français va doit être exécute à
l’étranger. Le jure étranger va voir un jugement Français va réviser le titre de compétence
indirecte française et si il voit un échec de compétence exorbitant fondé sur la nationalité et
très inhabituelle en droit comparé (pour le reste de pays normalement le domicile est plus
important que la nationalité comme critère) il va avoir envie de carter du jugement. Donc si on
veut établir la compétence d’un jure français dans tous les cas où c’est possible il vaut mieux le
faire sur le fondement d’un fait de compétence qui n’est pas clivant (e.g. le lieu d’exécution de
contrat, le lieu où le dommage s’est produit, etc.). Parce qu’en faisant ça on ne manquera la
chance que le jugement Français soit efficace à l’étranger. Ce ça qui explique la hiérarchie
entre règles et que les règles ordinaires soient les règles jurisprudentielles et pas les privilèges
de juridiction.

Mais tout ce n’exclut pas que le jure français se déclare compétent sur le fondement des
privilèges de juridiction. Ces règles sont de droit positif français mais seulement s’appliquent si
c’est la dernière chance de rendre le jure français compétent. Ces règles sont la solution de
dernière chance.

Deux types de règles principaux : les règles de compétence jurisprudentielles et les règles des
arts. 14 et 15.

Mais il y a quelques autres règles de compétence qui ne peuvent pas se rattacher ni à l’un ni à
l’autre catégories. Règles de comp liees au specificite de conventions internationales. Par
exemple, il y a Comp de jus francaise pour connaitre de la exécution de un jugement etrangere
en France. Règles sans sense au procedure civil, parce qu il y a pas de jus français reconnu en
France- règle développée par la jurisprudence.

Chef de Compétences fondes sur le débit justice, il y a un risque de caractère unilatéral de


chaque compétence, chaque état décide pour son propre compte, il y a un risque de que
certaines hypothèses placent les gens dans l’impossibilité (soit juridique ou réel) d’avoir accès
à un jure. Dans certains cas les juridictions françaises peuvent saisir de l’affaire. Dans un arrêt
de 2006 – quelqu’un qui était l’esclave domestique d’un couple et qui formellement était
l’employé de de couple. En vacances en France l’employé s’était réfugié. Toutes les parties
étaient étrangers et le contrat travail s’exécutait à l’étranger- de point de vue de la France en
appliquant les règles habituelles à la matière, la juridiction française était incompétente. La
règle de compétence applicable à la matière selon la France était la règle du lieu d’exécution
du contrat de travail, donc la France n’était pas compétente. Concrètement aucun se pourrait
espérer de la juridiction étrangère et dans un cas comme ça, pour éviter l’injustice à
l’internationalité, la juridiction françaises peut se déclarer compétente.

Articles 42 et suivants du CPC :

Disposition que nous intéressent- règles ordinaires de compétence territorial interne:

Art 42- moins agressive que l’article. Règle qui régis les litiges entre les personnes qui demeure
à Paris et d’une autre qui demeure à Strasbourg. La regle adapte à la sphère international c’est
quelle ? le juridictions françaises sont compétents si le domicile du défendeur est situé en
France- règle de compétence international unilatérale que ne concerne que les juridictions
françaises.
Art 44- deviendra en matière internac : les jurisdic françaises sont compétentes pour connaitre
des actions réelles et immobilieres concernant les inmmeubles situes en France.

Art 45- matière de succession- en procédure interne la compétence est des tribunaux du place
d’ouverture de la succession. Aujourd’hui on a un règlement européen à la matière mais
jusqu’à l’entrée en vigueur de la règle européenne, il s’appliquait la règle jurisprudentielle
dérivé du article 45. L article pertinent en compt territorial c est l article 45 (simplifie a la
diapositif). Ca veut dire que si on applique cette règle dans une litige pour lequel elle a été
congue pour un litige de la manière interne. L article 45 dit que pour un litige interne, le
tribunal de marseille est competent pour connaitre de l ensemble de la succession quelque
soit le lieu de situation des immeubles . en matiere interne on a choisi le seule element
vraiment unique- le lieu d ouverture de la succession.

En matière international la solution va être que la juridiction francaise est competent pour
connaitre des actions relatifs au successions ouvertes en France. Si on a des inmmeuble en ou
marroc mais la succession est ouverte en France, le tribunaux francais sera competent pour
connaitre de la entierete de la succession- ça n’est pas ce que la jurisprudence a décidé.

Pourquoi est qu’on n’a pas pu extendre l article directement a la dimension internationale  ?
particularisme des immeubles- on a une réticence a envisayer que ce qui concerne un
immeuble et sa succession que tous que concerne les immeubles puis être sumi a la juridiction
de un juge étranger. On avait la même chose en matière de loi applicable : ce qui concerne les
immeubles est la loi de leu situation. On considère que c’est pas possible que les juge francaise
s initeresse de tout attiré aux immeubles étrangers. Symétriquement on n’est pas très
contents en France quand un juge étranger se prononce à propos d’un droit succession en
France.

On a développé des règles différentes que sont lorsque de règles de compétences différents
selon le type de succession. Pour toutes les successions mobilières, les juges françaises sont
compétents si le dernier domicile était en France. Les juridictions françaises ne sont
compétents pour une succession immobilière que si l’immeuble est situé en France. On abouti
en matiere de compétence à un harcèlement de succession. c’est impensable que un jure
etranger s interesse quelque chose qui est dans le territoire francaise et vicerversa. E.g. si
quelquen vive en France mais posee immeubles en uk et marroc.- suivant le art 45 sans
déformation, le juge francais pourrait être competent pour connaitre de la succession
complète. Mais d accord a la jurisprudence, ça n’est pas comme ça et la juridiction française
n’est pas compétente que pour connaitre de la succession mobilière. E.g.2.Dernier domicilie en
alemagne mais immeubles en France et uk- d accord a la vision stricte du article 45, le jus
francaise n’est pas competent, mais d’accord a la jurispruudence, le jure francais est
competent pour connaitre de la succession immobilière des immeuble situés en France. Même
si le lien dans beaucoup de cas fonctionne par extension naturel des dispositions du CPC,
parfois il y a une déformation nécessaire pour tenir compte des particularismes des
contentions internationales.

La disposition vraiment importante c’est l’article 46 (además del art. 41)- pose des options
compétence qui ressemblent au droit européen. Si vous êtes en matière contractuelle et vous
êtes domicilié à Lille, le contractant est domicilié à Paris et une prestation service est à Nantes,
litige interne, soit le domicile de défendeur, soit Nantes. Ça s’utilise pareil pour créer des
règles internationales- si le contrat est en France ou si le dommage est en France, le juge
français est compétent.

Example récent sur comme le DIP s’élabore- arrêt à la matière, très doctrinal et belle-
quelqu’un qui a été condamne au terme d’un procédure arbitrale à payer d’argent à une autre
partie. Donc on doit faire exécuter la sentence. Le sujet et l’épouse sont résidents en Algérie
mais ils ont un immeuble avec une indivision, situé en France. Les épouses sont séparés et il y a
une indivision du immeuble. On parle de complications internationales. On a une creentiel que
veut obtenir d l argent de quelquen qui a une immeuble en France, qu’est-ce qu’il peut faire ?
il peut exercer une action publique pour que la personne exerce son droit a recevre l’argent.
Ce drot est celui de provoquer le partage. Un indiviseur peut toujours provoquer partage
judiciaire- c’est une application de l article 1070 de CP C. Internement, le juge competent est le
juge des affaires familiales territorialement compètent le juge du lieu ou se trouve la résidence
de la famille.

Extension de ces règles à l’sphère internationale. Extension du article 1070 CC. À l’international
le critère est la résidence de la famille, les épouses sont residentes en Algérie et donc les
juridictions françaises sont incompétentes. DIP solid qui repose de manière directe et sans
déformation de la règle de compétence territoriale à la matière. La Cour de Cassation case et
elle dis que le principe que la compétence internationale est l’article 1070 CC sous réserve
d’adaptation justifiée des nécessités particulières des relations internationales. La Cour
introduit une de ces exceptions. Elle va dire qu’on ne peut pas dans cette hypothèse dans un
partage judiciaire, immobilière en rester à cette incompetence de juridiction française, il faut
pour les considérations pratiques de proximité et pour le principe d effectivite (principe qui
veut que le jure incroyablement concerné par la situation puisse se prononcer sur l’affaire). Les
juges françaises sont pas compétents et l’action partage doit être forme ailleurs, même si le
chef de compétence est la résidence de la famille, . Les jurisdics françaises sont compétents et
le jure doit décider d’un partage judiciaire d’un immeuble situé en France et ça a eu mal à être
accepté. Le idée c’est que le jugement algerien acepte de cnonaitre de l affaire pour le partage
des immeuble en France, on refuserait de le reconnaitre. Principe d’effectivité- seulement le
juge du lieu de situation des immeubles sse prononoce sur ce qui affecte la propiete ou le
partage des immeubles et les jugements fait pour des autres juges ne seront pas reconnus.
Cour de Cassation- raison de proximité. En France on trouve que le principe d’effectivité est
très hostile, Exception a directive general d extension a la sphere international des règles
internes et il faut rédiger quels critères de compétence territorial pour le partage judiciaire des
biens indivus et bien le lieu de situation des biens. L’extension ne marche pas s’il y a des
particularismes du DIP. On peut pas se désintéresser du partage judiciaire d’un immeuble situé
en France parce que la règle interne nous dit que la matière familier se centralise devant les
tribunaux de résidence de la famille. En droit interne il fait sens qu’il y a un tribunal competent
en principe pour les affaires familiers (ce de la residencee familier) mais il ne fait pas sense en
DIP.

Si le chef de compétences ordinaires ne suffit pas à donner compétence aux juridictions


françaises, on va voir les privilèges des nationalités comme critère subsidiaire. Ce sont les arts
14 et 15 du code civil. Ils sont des règles qui reposent sur le critère de la nationalité des parties
(nationalité française du demandeur ou défendeur). L’article 14 est le vraiment problématique.
L’article 15 est inhabituel en droit comparé- au moins c’est un tribunal qui se rattache au
défendeur. C’est la nationalité parce que c’est une règle de 1904, ce n’est pas le domicile, mais
le domicile du défendeur c’est très bien accepté. Pas toujours mais souvent les personnes
morales, par exemple les personnes françaises avec domicile en France, l’article 15 est
inhabituel mais pas vraiment choquant. Néanmoins, l’article 14 est choquant.

En tout cas, les deux textes sont rédigés en termes liées aux obligations. L’article 15 de façon
assez synthétique et l’article 14 de façon un peu plus compliqué- la rédaction est un peu
bizarre, pourquoi est-ce qu’on distingue les obligations contractés en France ou à l’étranger
alors que l’article 15 économise cette distinction ?

La jurisprudence ultérieure a considère qui par principe il n’y avait pas de limitation matériel (à
l’objet du litige) d’après les articles 14 et 15. Par principe les articles 14 et 15 sont redigés dans
les termes liés aux obligations et la Cour de Cassation dis que par principe ça vaut pour tous les
contentieux sauf :

Arret … 1970- il n’y avait pas de limitation par principe matériel mais qu’il y avait des
exceptions aux matières qui touchent très près à la souveraineté d’états étrangers.

On ne peut pas faire jouer les articles 14 et 15 lorsqu’il s’agit de :

- Une action réelle immobilier sur un immeuble situé à l’étranger. Principe d’effectivité.
Exemple : s’il s’agit de la succession/ de la vente de la propriété d’un immeuble ça ne
sert à rien de permettre le juge français d’être compétent à la matière puisque le juge
étranger de situation d’immeuble refusera de reconnaitre l’exécution du jugement. On
conseil les parties de porter leur action directement devant le juge étranger.
- Le privilège de juridiction du juge- en matière d’actions relatives à les vois d’exécution
pratiqués hors de France. Les vois d’exécution c’est traiter le concours de la force
publique pour faire exécute une décision justice. Si ça doit avoir lieu à l’étranger, ça
dépend du juge étranger. Idée de réciprocité- seul le juge français est compétent pour
les vois d’exécution en France.

Donc ça c’est le domaine d’application quant aux actions et donc malgré la lettre restrictive du
texte limité aux obligations, ce domaine a été extendu par la jurisprudence à tous les domaines
sauf les exceptions.

Domaine d’application quant aux personnes- pour ces qui ont rédigé le texte, le seul critère est
la nationalité. La nationalité française du demandeur (14) ou défendeur (15) est condition
nécessaire et suffisant. Si vous avez la nationalité française (on va parler des personnes
morales) il y a un intérêt pour la nationalité sociétaire encore aujourd’hui même si la
nationalité des personnes morales sert de moins en moins. Il y a le fait de pouvoir avoir accès
éventuellement à un tribunal bilatéral d’investissement et en France on a les privilèges de
juridiction. Donc le fait qu’une société soit français et pas d’autre pays ça permet à cette
société d’utiliser les articles 14 et 15 du Code Civil.

Question qui est intéressant- transmission des droits- qu’est-ce qu’on fait quand un droit est
transmis (ex. assurance subrogation ou transmission des actions garanties, etc.) - est-ce que
pour bénéficier des arts 14 ou 15, ce qui compte ce que la créance à l’origine soit fait par un
partie français ou est-ce qu’au moment on agit le demandeur soit français ? e.g. est-ce que il
faut que l’assureur soit français ou est-ce qu’il faut que la créance soit né dans le chef d’une
partie française ? Est-ce que le privilège de juridiction est-il transmis avec le droit ? Est-ce que
si vous êtes la partie française et vous avez le droit de devenir au juge français et votre
assureur est subrogé dans le droit (il prendre votre place) pourrait-il invoquer le privilège de
juridiction pour invoquer la compétence des tribunaux français ? Dans l’arrêt de 1966, la Cour
de Cassation a répondu par la négatif- la compétence prévu par l’article 14 est fondé non sur le
droit des effets litigieux mais sur la nationalité des parties. Dans l’exemple d’assurance ça veut
dire qu’il est absolument indifférent que la créance soit devenue titulaire une partie française,
espagnole, etc., ce qui compte est la nationalité du demandeur, de la compagnie d’assurance.
Quelque soit la nationalité de l’assureur si un assureur français est subrogé dans ce droit, il
peut utiliser l’article 14 pour obtenir la compétence des juridictions françaises.

L’articulation entre les règles ordinaires et les privilèges de juridiction est importante.

Même s’il y a des litiges tranchés par le juge français qui assoit leur compétence sur les articles
14 et 15, il y a quand même un mouvement dans la jurisprudence pour limiter un peu le jeu
des articles 14 et 15.

Il y a deux choses qui ne concernent nous- la renonciation des articles 14 et 15. Quelques mots
par rapport à l’instance indirect parque que c’est important de créer un lien entre les deux
parties du cours. Il faut encadrer l’usage qu’on va faire des articles 14 et 15.

Par rapport à la compétence directe, elle est facultative (les partis peuvent renoncer). Il y deux
mécanismes qui limitent le jeu des articles :

1- En principe n’est pas quelque chose qui peut être levée d’office par le juge  : si dans
un litige une partie française veut invoquer le privilège de juridiction, le juge
français ne le fera pas d’office. Aucun chef de compétences ordinaires le justifie la
compétence du juge français. Si un avocat oublie qu’il a cette possibilité
complémentaire (le privilège de juridiction), le juge ne va pas revenir d’office pour
la matière. Ensuite, on considère que la renonciation doit être explicit (dans un
contrat, etc.) mais elle peut aussi être implicite : la partie française qui conclut une
clause attributive de juridiction ou une clause compromissoire, qui choisit de
donner compétences à un juge étranger ou de recourir à l’arbitrage, perdre le
privilège de juridiction parce qu’on entend qu’elle l’a renoncé.

2- De la même manière si vous êtes une partie française (et vous pouvez vous
privilégier des arts. 14 et 15) et une action est intenté à l’étranger, il se considère
ensuite que vous avez renoncé aux privilèges de juridiction. Idée de pragmatisme
de la Cour de Cassation : les privilèges existent dans le Code Civil mais on essaie de
les limiter un peu.

Il y a une implication importante en termes d’instance indirecte. L’instance indirect es quand


un jugement étranger est invoqué en France pour sa reconnaissance et exécution et que le
juge français pour décider s’il va donner pleine efficacité au jugement étranger ou pas va
contrôler un certain nombre d’éléments y compris la compétence du juge étranger. Selon des
critères qu’on va voir plus tard, les critères se basent sur le rattachement entre le juge
étranger et le litige. Quelque chose qui existe au DIP commun français : il y a une réserve, il y a
quelques choses qui sont de compétence exclusive des juridictions françaises. Si la matière
litigeuse est considérée comme relevant de la compétence exclusive du juge français, on
refusera de reconnaître et d’exécuter le jugement étranger. Les exemples les plus connus ce
sont les immeubles : si le juge étranger se prononce sur le droit de propriété d’un immeuble
situé en France, on considéra que la compétence pour connaître du litige est exclusive du juge
français et on refusera à reconnaître le jugement étranger.

Jusqu’à 2016 et 2017 on considérait les arts 14 et 15 sauf renonciation, avec un caractère
exclusif- ça veut dire que la partie française qui avait succombé à l’étranger pouvait invoquer le
privilège de juridiction pour s’opposer à la reconnaissance du jugement étranger. Sauf
renonciation, avec l’article 15 les français avec un domicile à l’étranger pouvaient s’opposer à
l’exécution des jugements étrangers en France. Depuis 2016/2017 on ne peut pas invoquer les
privilèges de juridiction pour s’opposer à la reconnaissance en France d’un jugement étranger
qui dans un affaire qui implique un français comme demandeur ou défendeur.

Section II- le régime de la compétence

Façon plus technique d’expliquer le régime international de compétence.

Exception de l’incompétence- pouvoir des juges pour se déclarer incompétents. Deux types de
ces questions :

- Incompétence soulevée par le défendeur : formuler l’exception à l’incompétence. C’est


la situation normale, le défendeur est la partie compétente à faire valoir l’exception
d’incompétence devant le tribunal qu’il estime incompétent. Immédiatement il
conteste la compétence du juge. Mais il y a une hippothèse contraire- si le défendeur
ne fait rien, est-ce que le juge peut d’office invoquer sa propre incompétence ? L’idée
c’est que l’incompétence doit être soulevée immédiatement, au début du litige (art. 74
CPC). Selon l’article 75, c’est la déclinatoire (particularisme de l’instance
internationale) : lorsque tu fais ça, tu déclines la compétence de tous les tribunaux de
l’état. e.g. contentieux international : si vous êtes une compagnie italienne, le contrat
s’exécute on ne sait pas où et le défendeur est domicilié en France, si vous voulez vos
défendeurs faire valoir l’incompétence d’un tribunal, vous n’avez pas dit que le
tribunal de Lille est incompétent, vous avez faire valoir l’incompétence globale des
juridictions françaises. En particulier c’est le tribunal de Lille mais ce que vous
intéresse c’est l’incompétence globale de juridictions françaises. La décision
d’incompétence est susceptible de recours. Jusqu’à 2017, il avait en matière
d’exception de l’incompétence une vois de recours spécifique qui n’était pas pele qui
s’appelait le contredis.

- Incompétence soulevée d’office par le juge- c’est une faculté pour le juge de soulever
d’office son incompétence. Art. 76 CPC, la compétence internationale est assimilée à
une compétence d’attribution. Texte diapositif : « La compétence peut être prononcé
d’office (…) ». Dans tous les cas vous pouvez faire valoir l’incompétence au début du
chaque procédure. Ce ça qui rapproche la compétence internationale de la
compétence d’attribution, c’est le même régime s’agissant de l’exception à
l’incompétence. Les règles de compétence territoriale inspirent les règles de
compétence internationale selon la jurisprudence.

La dérogation conventionnelle
Declinatoire de compétences- simplement une demande fait au jure de … et de conclure quíl
n’est pas compétent. E.g. … le privilege de nationalite ne jus pas en matiere d actions de
immeuble situes a l etranger. A l inverse.¡, si le défendeur se trompe, le jure va a reafirmer qu
il est competent.

Derogations conventionnels. Le probleme cest celui du caractere imperative du règles de


copetence- est ce que les partis peuvent dans une matiere donne convenir de la competence d
un tribunal que connaitra de litiges et bine que pouv… frequentment le probleme qui se pose
en matiere contractuelle- un contrat en dip, est ce que elle peuve choisir le jure qui va
connaitre ? il ya un debat similaire au question de loi applicable, est ce que les parties peuvent
choisir la loi applicable ? ça veut dire que les partis que desifnent le tribunal français et que el
tribunaux français ne soit en réalité competent. Si les partis peuvent le faire (effet positif) le
jure designe est competent. Les parties peuvent convenir le jure competent et elles peuvent
choisisr aussi les règles ? ca explique que la remission par la jurisprudence a été assez tardi. Les
jus n ont pas trop aidé cet idde de la chois de competence par le partis.

Parfois on present pas les deignations conventionels de…

Les règles de comp sont facultatif pour les partis, pas impératif. On dip commun impératif et
exclusif est pas la même chose. Competence directe est impératif. Le probleme de l exclusivite
est un probleme de cmpetence indirecte- on va refuser de reconnaitre la competence… .

Imperativite de règles de competence a ete controversé. Quelle était la situation en dip


francais ? il se trouve qu on a des dispositions de d territoial (art 48 cpv) que n matiere.. est
relativement restrictive. Si on avez fonctionne par simple extension, …, dans le commerce
international seule les partis commerçants ouvent conclure des clauses determinant de la
juridiction. La cour de cassation a consideré que la clause est possible lorsque il s agit de un
litige international et que no se imcumpliese juridiction imperative d un jure français. En
pratique ça veut dire que les clauses attributives de juridictonas sont possible en matiere
patrimonial mais pas en matiere familiar. Dans un contrat international, vous pouvex conclure
un clause attributive de juridiction. Mais en matières familiares comme la filiation, tu peux pas.

Licites- l articulation de la licite et la validite put interrpeler un petit peu- il faut saoir qu on
apele licite la question de savoir si il est possible de concure une clause. E.g. en matiere
contractuelle dans un contrat internac la clause attirbutive de juridiction est licite mais par
contre il peut arriver que certains clauses dans le contrat soient nules parce qu’il il y a un
problem de consentement, par exemple. Validité- consentement, etc.

Aux états unis ou uk il y a un développement incroyable du arbitrage (e.g. en matiere de


testements). Si vous etes un chef d entreprise vous pouvez avoir peu de ce qu il se passe si la
matiere est en main d un jure, donc tu prefere l arbitrage.

Comment est que on se pronnonce sur la validite- 1ere raison : dip européen- la validite ce une
question de droit applicable a un contrat. On opposse la … de forme et validité au fond. A
priori on a fond

On s c’est pas exactement quelle est la loi applicable a la validite du fond. Si le jure français va
se prononcer sur la validite de la clause- hay muchas leyes que se pueden aplicar. La cour de
caassation… il ya bc de jurisprudence. La raison pour laquelle est grave, les clauses de
attribution sont nulles pour les problèmes qui sont pas de consentement. Si il a quelquen qui a
consente,…

Procedures concurrentes- du droit positif- probleme de procedures concurrentes- facteur de


complication. P concurrentes c est quand un même litige est porté et soit excatemenr la même
chose devant deu tribunals différents ou bien deux actions extrement proches sont portés
devant des tribunaux différents. Ce queleque chose qui est possible par la muchs jueces
compétentes. Peut être quepour ine affire donne beaucoup de jures soient compétents. Que
est-ce qu’on fais ? typiquement, ça n’est pas exactement la même affaire. E.g. un litige avec un
contrat, une parti a de respojnsabilité (tribunal de domicile du defedneur) et l autre parti a …
aux tribunaux italiennes d exécution de contrat . ou un procedure de divorce intente en France
par un epouse et dans autre pays par l autre. On peut pas l’empecher.

On a un risque de proceds concurrentes. C’est le cauchemars pour les especialistes du


competence internationale. Les partis doivent payer avocats et chses dans deux pays et on
risque d arriver dans les resolutions contradictoires. Notre couple est celibataire en France
mais marrié en Italie. Pareil en matiere contractuel. Les procedures concurrants sont un
prbleme.

Il y a un certain nombre de méthodes pour résoudre la situation. Différents états trouvent des
méthodes différentes. Le système de common law a une façon de développer les utiles pour
reglers le problem. Un utile c’est quón appele le.. par exemple vous avez un contrat avec une c
a d j pour le tribunal allemand et le autre part de contrat … en suisse. Vouz demandez une.. qui
va vous joindre.. procedure qui a commence a l etranger. Le susteme de common law n aiment
pas un culte juris et si vous ne obeient pas une decision… .

En France le dip respond de là a choisir une approche moins intrusive. Le mecanisme se repose
sur la litispendence et la connexité- approche qui reposent sur les critères chronologiques. Si
les deux jures sont compétents, on va privileger le jure premier et l autre doit arrêter la
procedure. Quelque chose simple, pas trop discute mais il y a un inconvenient. « la premier
intenté »- si vous commencez a voir que les choses ne sont pas très bien. Les tribunaux
franciases sont compétentes et les anglais aussi dont tu est incité a l’assisser la premiere.
Creates a rece to the court, ça veut dire que si tu sens que les choses vont pas bien tu es incité
a … vous pouvez pas prendre le risque que la procedure va a commencer premiere a l etranger
le probleme se pose aussi en matiere familier. Si les choses sont pas très bien a le marriage. Si
vous le fait pas

La litispendance- en procédure civil interne la litispendance est la connexité. Art. 100 CPC- lire.
Chose accueilli par la jp française en matière de DIP. La cour de cassation s’inspire au
procédure interne pour élaborer une règle internationale. Vous pouvez demandez au jure
français de se …
Classe 8/10/2020

Litispendence- regle historique parce que en droit positive elles ont été remplaces par les
règlements.

Art. 100 CPC- definition de la litispendence. Extension au droit international prive par la cour
de cassation. Les jures ont exception de litispendence, si la procedure a l etranger va a aboutir
une resolution qui va doit être reconnu en France. E.g. Si le divorce va se obtenir a l etranger et
il doit être reconnu en France. Eviter que deux jures differetns se prononcen sur la même
affaire de manière different.

Conditions de la litispendence : (liste dans la diapositive)

- Identite de litiges- triple : parti, objet et cause.


- Competence de jure etranger- est ce qu il faut vérifier que le jure etranger a respecte
le jure etranger. La condition est satisfaite si le jugement peurt être reconnu en
France, s il a des chances d’etre reconnu en France.

Effets : le jure se dessaiss comme en PC interne

Connexité- art. 50 CPC. Il existe un lien .. mais sans satisfait … example : un arret- cour de
justicie sur le droit europeen- destinataires de … a cause d un accident en transport- victimas
denuncian al transportista- identite de cause, de objet mais pas d identite parti parce que les
demandeurs étaient different. O est as dans une hypotese de litispendence mais il y a un lien
entre les affaires. On ne risque pas de avoir le transporteur qui est pas responsable, mais il est
possible le jure français français considere que est responsable et que le jure belge ne le
considere pas.

Comme en matiere de litispendence, la connexité dans e cadre de reglement … la


jurisprudence françaises allait plus loin

Ls immunites

L immunité est un inhibitionn de un pouvoir juridictionnel, c’est pas un probleme de


cmopetence mais de pouvoir du juger. Le pouvoir de jouger n est pas illimite, il ne peut faire
que certaines compétences. Il ne peut pas faire quoi ?

Différents types d immunite :

- Défendeur est en etat etranger


- Le personnel
- -
Jutification des immunités (22 janv 1849)- fondoment : independence des états. Les règles des
états a l sphere internationale. Il faut que les actions diriges contre l etat soit juges par la
juridiction de ce etat. lorsque les actes que justifiquen… sont en il même les violations du droit
de l homme. La cour internac de justice

Même si cettes acctes sont violations du droit de l homme- Allemagne immunite.

La sanction n est pas une expetion de competence, c’est

L exception doit être surleve, la fin de reservoir peut être.. a tout moment. Seule chose
atypique est que il n a pas d office par le jure

Les immunites ont des sources variable. La plupart des règles, dans la coutume internationale,
droit international des inmmuites. Principes de droi international ont été construits par la
jurisprudence.

--

15/10/2020

Partie I- Chapitre II : Bruxelles I bis – Section II

ii. Les options de compétence- a) matière contractuelle : 7(1)

Deux raisons de complexité :

- Il faut raisonner obligation par obligation.


- Ajouté par la cour de justice : arret de 1966, le lieu d’exécution doit être determine par
la loi applicable a cette situation. A priori cette loi est la même pour chaque etament.
Ça nous oblige à faire un exercice de savoir quelle est la loi applicable. Normalement,

Les deux facteurs de complexité qui affectent le point a), ne se retrouvent pas sur le point b).
Dans le point b) on s’intéresse …
C’est plus simple d appliquer le point b que le point a . La cour fais tout pour faire les affaire
entrer sur le point b. il y a de contrats qui ne sont pas de contrats services mais que pour la
Cour ont … jurisprudence abondante à propos du point a).

Deux arrêts :

1) 2010, s’intéresse a la calification de services et merchandise au sens de… arret donc le


sujet est intervenu sur un affaire de automobiles ou on pourrait avoir un doute… vente
ou prestation service ? le fabricant n’achetatit pas simplement les produits mais il
faisait des changements sur les produits. Question posé a la cour- savoir si un contrat
comme ça était vente de merchandise ou une prestation service. Ni l’un ni l’autre- ça
ressemble a la vente mais il y a bc de transformations. La cour tranche et elle indique
sur quoi il faut s appuyer pour le déterminer. Elle va s’interesser a a convention de
vienne et elle va agarder quelle est la definition de vente de merchandise. Convention
de vienne, pas de droit européen. Elle va dire qu il faut s intéresser à l’origin de
matériaux bruts, si les matériaux sont fournis par le contractant, ça est une vente mais
si il y a de transport, c’est prestation de service. La cour s interesse par la
responsabilite concuru par le contracteur. Autre probleme- vente a distance, est-ce
que le lieu de merchandise .. ? c’est le lieu de libraison finale. On a de probleme de
localisation de la prestation. On pourrait penser que c’est impossible de trouver un lieu
pour utiliser l’article..
2) 2013, histoire de concession, contrat d’execution exclusive, distribution exclusive de
whisky. La distribution exclusive est une prestation service mais le probleme est que
cest pas évident qu un contrat de distrib exclusive soit un contrat service. Sur le terrain
de la loi applicable le reglement europeen distingue les deux contrats. Il y a une
solution pour la distribution et une autre solution pour la presatation service. La cour
de justice faire de demand pour faire rentrer par la force un contrat distribution dans
la prestation service. C’est extrement artificielle. (…) cette exercice de calification
extreme ne pas s’expliquer d’autre manière qu’en observant la jurisprudence. Non
seulement dans un contrat de distribution ce contrat peut être califie de service mais
aussi le prestataire c’est le concesionaire. La fourniture de services c’est très difficile
d’identifier.

b) matière délictuelle

exemple : justification profonde qui explique c’est chef de compétences, proximité entre le fait
et le juge, ça nos permet de caracterises plus facile par la faut, de pouvoir ordoner les faits,
etc. en m. délictuelle on se limite pas par la competence de domicile et de…. .

le probleme des délits complexes. Ce sont les délits caracterises par une dissociation de ses
éléments constituives. Quand le fait générateur de dommage a lieu dans un etat et le
domamge est suivi dans un autre. On peut avoir dissociation entre la nationalite des
delisquants et lieu de dommage et entre lieu d’entreprise et dommage. D. complexes incite a
se demander comment on devrait interpréter la reference au «  fait … » à l’ article … qui à l
époque était dans l article 5.

Arret : mines de potasse- délits complexes- fait générateur était en Francemais le dommage
était en pays bas- dissociation. Quel est le fait générateur ? l expression doit être entendu (en
diapositiva). Superficiellement la cour dis que le fait dommageable … le tribunaux dulieu au le
fait domma se produit .. la dosctrine se va reconnaitre une option complementaire- si vous
etes victie : choisisr entre domicile du défendeur, tribunal du fait dommageable ou le tribunal
ou le dommage s’est suivi. On peut penser que l entreprise est domicilie en Alsace, le lieu du
fait générateur .. trois options différents. Influence de considerations sustancielles en matiere
de comps internacionales. On a decide en favour de la victime de lui donner cette possibilité.
La loi competente c’est l’article 4 mais en matiere de compétence…

Arret fiona- arret celebre et rigolo. Fiona etait une anglas qui avez fait une stage a paris. Et puis
de le stage, le magasin françois qui était un journal important a fait un enquête et … .
probleme- c pas simple de localiser le dommage dans une hypothese comme ça. Le fait
générateur c’est le fait de l editeur et son activite. La question complique est ou le dommage
était suivi. Ou se localise le dommage suivi par fiona ? partout ou le journal se distribuait. On a
une dissociation des éléments constitutives plus fortes. On a fait generaliteur et pluralite des
lieus du dommage. … voulez agir en ingleterre parce que … elle espérait obtenir plus de
dommages et intérêts. Il a eu mal a savoir si les tribunaux anglais étaient le centre… dans la
logique vous pouvez choisir le triunal du fait générateur ou le tribunal ou le dommage était
suivi. Solution peu satisfacent parce qu’en inglaterre… comment adapter la jurisprudence a
une hypothese caracterise par une dissociation beaucopup plus forte. La cour a precise plus le
terme de la … elle a dire que la victime avait un choix entre trib … le fait générateur était le lieu
d etablissement du editeur (ou s elaborait le journal). La cour dis que le lieu de materiisation
du dommage sont tous les etaments ou le journal avait diffusion. Tous ces tribunaux sont
competent mais seulement pour la partie du domage qui a eu lieu sur ce teritoire. Fiona a un
choix entre le trib du fait générateur (qui était aussi le lieu de son domicile) ou agir devant
chacun de tribunaux correspondant a le lieu ou le dommage avait lieu. La partie française du
dommage ne sera connait par le trib anglais, par exemple. La startegie ideale de fiona- elle
pouvait agir dans le tribunal anglaises mais elle ne pouvait emmener la bas que la partie du
dommage qui avait eu lieu en anglaterre, comme consequence de la publication en anglaterre.

Deux arrêts importants :

- Martinez : probleme avec internet : le potentielle droit de la personalite es multiplié et


aussi parce que ça complique la mis en jeu de règles de droit qu on été etabli sans que
cette consideration été envissionee. Probleme pour l acteur et la chateuse c’est que le
leiue de réalisation de dommage est pas clair. Collaboration entre editeur et agence
dans cet affair qui se pose : diffciulte a identifier le lieu de dommage. Critere civil-
dommage partout la publication s’est diffuse. Si la publiction est en ligne, c’est difficile
d appliquer la regle. Vous pouvez consulter l article internet partout. Comment on
adapte la regle ? a priori on a toujours le lieu du fait générateur, c’est fcilement connu
normalement.. ici, problématique d une parte parcee que potentiellement ça donne
competence a les tribunaux de tous les etaments. C’est un solution que pourrait être
nefaste pour le défendeur, seriat imprevisible, et pour la victime aussi, parce que elle
devrait agir dans les tribunaux de tous les états. Ça c’est le primer niveau de
complexité. 2 eme niveau, comment est ce qu on doit caractériser … est ce qu on peut
considérer qu il suivi un dommage dans tous les places ou le site est accessible ? c’est
nécessaire d avoir plus que le site c’est accesible- critere de la foculasitation.-
demontre que les articles en français montre qu un site internet vise la France.
Différents préoccupations étaient presents. Dans l arret la cour a a nouveau transose la
jurisprudence en l adaptant- sur le principe.. lieu ou le dommage est suivi. Elle va
prendre la premier de deux decisions très favorables a la visctime : critere de l
accessibilite- le défendeur peut être attire partout. Dans certes contentieux si la
victime choisi d aller partout, situation pas ideale pour la victime ou le défendeur. Par
favour de la victime, la cour a cree un nouveau chef de compétences- le lieu de centre
des interest de la victime, c’est la residence de la victima. A l’issue de la decision de
2011, il ya quelque chose qui se complexifie, pur la victime il y a 4 choix : e trib de l
etament du domicile de défendeur, le trib de le etat delicteur, au titre d’o le dommage
est suivi- le trib du centre des intérêts de la victime comme competent pour
l’integralité, et enfin, le trib de chacun delieux depuis leuqel le site était accessible
(mais chauq eaurait competence seulement pour la partie de dommage aurant lieu
dans son territoire). En fin en chaque fois on ajoute des options qui fvaorisent la
victime. Personnes physiques.
- Extension de la solution aux personnes morales- recent, affaire 2017- entreprise qui se
plaignent d avoir eu mal sa reputation par un site internet. Le même genre de
probleme- site internet accessible partout. Il était simplement que la cour était
extendre la solution de artinez. La solution elabore pour les personnes publiques a été
extendida aux personnes morales. Mêmes 4 choix. Lorsque la dissociation complique l
identification du lieu de fait domageable, la cour s attache … le reglement gen pour la
protection de donnes, reconnaitre droit a la rectification et prévoit des règles sur es
obligs incorrus par les entreprises… question de dip de droit europeen. Innovation pas
vraiment redigée. Reglement- dimension internationale évident.

Qualification : option competence en matiere délictuelle. La distinction entre oblig


contractuelle et délictuelle et pas si simple. La limite n’est pas claire. Il y a des point ou on peut
douter si une action donne est contractuelle ou délictuelle.

Exemple importante a la matiere : chaine de contrat translatives de proprieté. Il veut agir


directement contre le fabricant- solution de al jurisrudence : considere que une action comme
ça était une action contractuelle. La responsabilite était transmis avec la chose. Ça nous faire
changer d option competence.

Est-ce qu une action entre les deux partis de une chaine de contrats translatives de propiete,
est elle contracteuelle ou délictuelle ? cour française : contractuelle, mais cour de cassation dis
qu il ne peut avoir contrat sans un « engagement librement assumé … ». si il n y a pas de
engagement livrement assure- délictuelle. La responsab délictuelle avait un caractere
residuelle, si on est pas dans un contractuelle, elle est residuelle. La combinaison de deux
arrêts fait que .. et sinon on est dans délictuelle. La raison pour laquelle .. c’est parce que
quelques arrêts dans les cuatres dernières années conduissent a noiurs demander si la cour est
en train de… question limite, arret entre co- obligés

Règles protectrices :
3 trois categories de parties protegees. Les règles protectrices de consommateurs, salariés et
assurés.

Les dispositions pertinenets sont les arts. 17-19 du reglement (…). Il ya un regime et si vous
etes un consommaterur vous vous bénéficier des arts 17- 19 mais oour cela il faut remplir les
conditions d’article 17. Ces articles sont vraiment des règles protectrices, caractere
exhorbitant. Il faut pas oublier que les professionnelles sont aussi exposés quand ils operent
dans le marcheé internationaux. L equilibre realisee par le reglement c’est les conditions assez
stricter pour considérer qu un contrat se benefice de la protection. Article 18- règles objectives
et art. 19 sont les règles qu on suivre si il y a un clause attributive de la juridiction dans un
contrat.

L article 17 cést un article compliqué. Si les conds du art 17 sont satisfaites, la competence
sedetermine par les articles 18 et 19. Contrats qui sont exclus mais le point plus immp… un
personne peut être professionnel pour un contrat et personnel pour un autre. Exemple de
voiture. Ce qui va nous intéresser es que notre consommateur qui a conclu un contrat a une
condition supplementaire. Si cest ce type de contrat … ce problem ce pour le contrat qui ne
sont sur le point a ou b. dans tous les autres cas, le contrat a été conclu avec une personne (…).
Vous etes un consommateur domicilie en Allemagne.. dans l etat membre ou qui par tout
moyen dirige son etablissement… si vous etes un entreprise en Allemagne et vous enboye des
produits dans autres etaments, la vous considere que vous ave diriges votre activiite vers un
etamnt du consommateur. Le commerçant dirige son activite dans la France. On va protéger le
consommateur passive, qui a été démarché par un professionnel étranger. On va pas protéger
les consommateur qui sont actives et cherchent les contrats a l etranger. Les règles strictes des
arts 18 et 19 ne vont pas bénéficier les consommateurs qui… on arrive a d incidences, on avait
des règles qui fonctionnez bien pour les affaires physiques mais si le commercant allemand
envoie des lettres a tous les habitants d strabourg, il dirige son activite sur la France. La ctivite
est dirige dans la France. Comment savoir dans le cadre d un site internet si un commerçant …
si commerçant cree un site internet dans lequel il propose d acheter quelque chose, le site est
accessible depuis tout le monde.. est ce que le consommateur est il active ou passif ? c’est
nécessaire que l internet ne soit pas un probleme pour appliquer ces règles. Internez oblige à…

Est-ce que la simple accessibite sur autre etat du sonsommateur sert pour dire que le prof a
accede dans autre pays ou est ce qu il faut ajouter quelque autre chose ? la cour va a adopter
un solution mesurée. Que est ce un activite dirigée- la simple accesibilite suffit (comme en
m.delicitive) ou est ce que c’est la focalisation ?

Quelqu un qui avez reserve une chambre et n avait pas paye- contrats reserves via le site
internet. Question : est ce que les professionnels sont consideres comme avoir dirige .. si leur
site est simplement accessible ou est ce qu il faut quelque chose de plus ? en matiere de
consommateur, la cour va reveir la theoire de la focalisation : il faut revenir la tecnique …
soufussement d .. pour maruqye que le consommateur était.. par exemple, .. la langue du
consommateur et pas du professionnel. Une carte indiquant .. on arrive a distinguer les profs
qui font une site internet destinee au public et… la technique du façon envite…