Vous êtes sur la page 1sur 11

TABLE DES MATIÈRES

Sommaire ....................................................................................................................... 7 

Présentation  
Mustapha EL KHAYAT .............................................................................................. 9 

Préface 
Othman BEN FADHEL ............................................................................................11 

La limitation responsabilité dans le droit maritime 


Mustapha EL KHAYAT ............................................................................................17 
I.  Le principe de la limitation de responsabilité ........................................19 
II.  Base de calcul de l’indemnité ....................................................................20 
A.  Qu’est-ce qu’un colis ? ......................................................................21 
B.  Qu’est-ce que l’unité dont il faut tenir compte ? ..........................23 
III.  Cas où la limitation légale est écartée ......................................................26 
A.  Déclaration de valeur ........................................................................26 
B.  Déchéance de la limitation de responsabilité en cas de dol ........28 
C.  Autres cas de déchéance ...................................................................31 
IV.  Quels sont les bénéficiaires de cette limitation de responsabilité ? ....31 
V.  Le Protocole de 1968 et la limitation de responsabilité .......................32 
VI.  La limitation de responsabilité dans le droit maritime marocain
(textes et jurisprudence) ............................................................................33 
A.  Au niveau du DCCM ........................................................................33 
B.  Le DCCM 1919 et les Règles de Hambourg .................................37 
C.  Les limitations de responsabilités du transporteur des Règles
de Hambourg (RH) aux Règles de Rotterdam (RR) ....................38 
D.  La jurisprudence marocaine .............................................................38 
1.  La faute lourde et le dol ...........................................................39 
2.  La déclaration de valeur et la notion de colis .......................40 
VII.  Conclusion ...................................................................................................43 
336 Le droit maritime dans tous ses états

La responsabilité des opérateurs de terminaux portuaires


dans le cadre des conventions CNUDCI 
Laurent FEDI ...............................................................................................................45 
I.  Les principes de la responsabilité de l’opérateur de terminal ..............47 
A.  Au regard de la Convention de Vienne de 1991...........................48 
1.  Une présomption de faute ou présomption
de responsabilité ? .....................................................................48 
2.  L’étendue de la responsabilité de l’opérateur
du terminal portuaire................................................................50 
B.  Au regard des Règles de Rotterdam ...............................................53 
1.  Quid de la Partie exécutante maritime ?.................................53 
2.  Le régime de responsabilité de la partie exécutante
maritime .....................................................................................54 
II.  La limitation de responsabilité de l’opérateur de terminal ...................56 
A.  Une responsabilité plafonnée singulière pour l’opérateur
de terminal au sens de la Convention de Vienne .........................57 
B.  Au regard des Règles de Rotterdam ...............................................58 
C.  La déchéance de la limitation de responsabilité ............................59 
1.  La faute intentionnelle ou « inexcusable » de l’opérateur
de terminal .................................................................................59 
2.  La faute inexcusable de la partie exécutante maritime ........61 
Conclusion ....................................................................................................................62 

L’action de l’Algérie en matière de sécurité et de sûreté maritime 


Haddoum KAMEL......................................................................................................65 
I.  Le cadre législatif et réglementaire régissant la sécurité maritime
en Algérie .....................................................................................................67 
A.  Le Code maritime algérien ...............................................................68 
B.  Les textes réglementaires ..................................................................68 
II.  Les différentes structures intervenant dans le domaine
de la sécurité maritime ...............................................................................69 
A.  Au niveau central ...............................................................................70 
B.  Au niveau local : Le service national des garde-côtes :
Un acteur permanent de la sécurité maritime en Algérie ............70 
III.  Le contrôle de la sécurité de la navigation maritime.............................72 
A.  Les organes de contrôle de la sécurité des navires .......................73 
1.  La commission locale de sécurité ...........................................73 
2.  La commission centrale de sécurité .......................................74 
B.  Les règles d’inspection des navires .................................................74 
Table des matières 337

1. 
L’inspection des navires dans le cadre de l’État du port ....75 
2. 
En Algérie, le code maritime algérien dans son article 261
énonce que « Tout navire est sujet à tout moment
dans les ports algériens au contrôle de l’autorité
administrative maritime » ........................................................76 
VI.  La prévention et la lutte contre la pollution en Algérie ........................77 
A.  Le dispositif de lutte contre la pollution en Algérie :
Le plan Tel Bahr un cadre organisé de lutte
contre la pollution marine ................................................................79 
B.  La Police chargée de l’Environnement marin ...............................82 
V.  Le Facteur humain : élément fondamental de la sécurité maritime....82 
VI.  L’Algérie à l’avant-garde de la Sûreté maritime .....................................84 
A.  Aperçu sur le Code ISPS ..................................................................85 
B.  L’application du Code ISPS en Algérie ..........................................86 
Conclusion ....................................................................................................................87 
Le conteneur en droit maritime 
Abderrazzak BOUDHAR ..........................................................................................89 
I.  L’encadrement réglementaire de l’aspect technique
à travers la conception originale du conteneur ......................................91 
II.  L’aspect organisationnel reflété dans l’exploitation
des conteneurs en chaîne de transport ....................................................92 
III.  Les perspectives de l’aspect commercial et économique
de la conteneurisation ................................................................................93 
IV.  La diversité des incidents aux marchandises conteneurisées
et leur complexité .......................................................................................95 
V.  La fluidité du transport conteneurisé par voie maritime ......................96 
VI.  L’identification des questions préliminaires nées du transport
conteneurisé ................................................................................................98 
VI.  L’encadrement de la responsabilité du transporteur maritime ............99 
VIII. La focalisation sur les points de ruptures de charges ....................... 100 
IX.  La gestion du contentieux du transport conteneurisé ....................... 101 
X.  La recherche d’une solution globale et intégrée ................................. 101 
XI.  La gestion rationnelle du contentieux relatif au transport
conteneurisé ............................................................................................. 102 
Responsabilité du fréteur à temps à l’égard de l’affréteur 
Abdellah MARGHICH ............................................................................................ 105 
I.  Responsabilité du fréteur, relative au navire ....................................... 106 
A.  Responsabilité du fréteur dans la mise à disposition
du navire........................................................................................... 106 
1.  Non-présentation du navire à la date convenue ............... 107 
2.  Mauvaise description du navire par le fréteur ................... 107 
3.  Sanction : la retenue sur le loyer .......................................... 107 
338 Le droit maritime dans tous ses états

B.  Responsabilité du fréteur pour innavigabilité du navire ........... 109 


1. Régime légal ............................................................................ 110 
2.  Responsabilité contractuelle................................................. 114 
a.  Portée des clauses contractuelles ................................ 114 
b.  Sanction de l’innavigabilité du navire ........................ 115 
α. La mise hors location : La clause “off-hire” ....... 115
β. La résiliation du contrat ...................................... 117
II.  Responsabilité du fréteur, relative à la cargaison ................................ 119 
A.  Responsabilité selon les textes légaux ......................................... 119 
1.  Le principe de responsabilité ............................................... 120 
2.  Les cas exceptés prévus par le DCCM ............................... 121 
a.  La force majeure (article 221) ..................................... 121 
b.  Le vice caché du navire, (article 213) ......................... 122 
c.  La faute nautique du capitaine ou de l’équipage
(article 264-2) ................................................................. 123 
3.  Le but de l’acte fautif ............................................................ 124 
4.  La destination de la chose maniée....................................... 125 
B.  Responsabilité selon les chartes parties....................................... 126 
1.  Concept de la responsabilité ................................................ 126 
a.  Les clauses déterminant l’étendue
de la responsabilité........................................................ 126 
b.  La clause de « due diligence » .......................................... 127 
2.  Les clauses d’exonération de responsabilité du fréteur ... 128 
a.  Les clauses d’exonération par leur rédaction ............ 128 
b.  Preuve du cas d’exonération ....................................... 129 
3.  Attitude de la jurisprudence arbitrale ................................. 130 
Conclusion ................................................................................................................. 133 

Aspects juridiques et pratiques du contrat d’affrètement et du contrat


de transport 
Étude réalisée à partir du Code maritime algérien, du Code de commerce maritime
tunisien et de la Loi française de 1966 ........................................................................... 135 
Kamel KHELIFA ..................................................................................................... 135 
I.  Les contrats d’affrètement ..................................................................... 135 
A.  Définitions légales .......................................................................... 135 
B.  Types d’affrètement ....................................................................... 136 
1.  L’affrètement coque nue....................................................... 136 
2.  L’affrètement à temps ........................................................... 137 
3.  L’affrètement au voyage ....................................................... 138 
4.  Sous-affrètement des navires ............................................... 139 
5.  Mode de calcul de l’affrètement .......................................... 140 
Table des matières 339

II.  Les Chartes-Parties ou Contrat d’affrètement .................................... 141 


A.  Droits et obligations des parties dans les C/P. à temps ........... 141 
1.  Droits et obligations du fréteur ........................................... 141 
a.  Devoirs (résumé des articles 650 à 659 du CMA) ... 141 
b.  Droits du fréteur ........................................................... 142 
2.  Droits et obligations de l’affréteur ...................................... 143 
III.  Principales clauses usuelles des C/P à temps ..................................... 143 
A.  Description du navire .................................................................... 143 
B.  Durée de l’affrètement ................................................................... 145 
C.  Fret à temps ou loyer ..................................................................... 145 
D.  Livraison et restitution du navire ................................................. 146 
IV.  Clauses usuelles des C/P au voyage ..................................................... 147 
A.  Le navire........................................................................................... 147 
B.  La marchandise ............................................................................... 148 
C.  Le fret ............................................................................................... 149 
D.  Le voyage ......................................................................................... 151 
E.  Notions de déroutement et de route normale ........................... 152 
F.  Changement de destination vers un port sûr ............................. 153 
G.  Frais et durée du séjour dans les ports ........................................ 153 
1.  Frais de chargement et de déchargement........................... 153 
2.  Les temps de planche ou staries .......................................... 154 
3.  Les pénalités ou surestaries .................................................. 158 
4.  Les primes de célérité ou despatch money ........................ 159 
V.  Aspects juridiques de l’affrètement ...................................................... 160 
A.  Les aspects juridiques de l’affrètement à temps ........................ 160 
1.  Dommages à la marchandise et au navire .......................... 160 
2.  Dommages à la cargaison ..................................................... 160 
3.  Dommages au navire............................................................. 161 
4.  Perte de temps ou retard ...................................................... 162 
VI.  Aspects juridiques de l’affrètement au voyage .................................... 163 
A.  Pertes et manquants ....................................................................... 163 
B.  Lettre de réserves ............................................................................ 164 
C.  Connaissement émis en vertu d’une C/P ................................... 165 
Le transporteur maritime de marchandises et l’assureur ont-ils encore
le droit de bénéficier de la freinte de route en droit maritime ? 
Mohamed LAAZIZI ................................................................................................ 167 
I.  Réadmission du bénéfice de la freinte de route par extension
au transport par mer d’une disposition applicable en matière
de transport routier de marchandises ................................................... 168 
A.  La situation précédant la décision de la Cour suprême
du 14 décembre 2005 : exclusion du bénéfice de la freinte
de route ............................................................................................ 169 
340 Le droit maritime dans tous ses états

B.  Le revirement introduit par l’extension d’application


de l’art 461 du Code de Commerce au transport
de marchandise par mer ................................................................ 170 
II.  Les conditions d’application : la preuve des tolérances d’usage
et du taux de freinte ................................................................................ 171 
A.  Hésitations précédant la décision de la Cour suprême
du 13.11.2007 .................................................................................. 171 
B.  Le doute introduit par les juridictions du fond .......................... 172 
1.  Application limitée en pratique de l’extension
de l’art 461 du Code de Commerce Maritime
aux transports maritimes ...................................................... 172 
2.  Nomination d’experts judiciaires pour la détermination
du taux de freinte de route ................................................... 174 

La lutte contre la fraude dans les transports de marchandises :


essai d’analyse sur le cas du transport maritime 
Mostapha AMRI........................................................................................................ 177 
I.  La notion de la fraude maritime :
Définition, historique et typologie ........................................................ 178 
A.  Définitions et quelques données historiques sur la notion
de fraude .......................................................................................... 179 
B.  La fraude dans le domaine du transport maritime :
diversité d’auteurs et complexité dans la maîtrise
du phénomène ................................................................................ 180 
II.  Classification des types de la fraude maritime .................................... 182 
A.  La fraude sur les documents ......................................................... 182 
B.  Fraude à la charte – partie ............................................................. 185 
C.  Le détournement et le vol de la marchandise ............................ 186 
D.  La fraude sur les « vieux navires » ................................................ 187 
E.  La fraude maritime : spécificités et comparaison
aux autres catégories de fraude ..................................................... 190 
III.  La lutte contre la fraude maritime : situation actuelle
et perspectives d’avenir........................................................................... 194 
Conclusion ................................................................................................................. 198 

Le préjudice cause à l’exploitant portuaire suite à la saisie


conservatoire des navires de commerce 
Khalid KHAKHAY.................................................................................................. 201 
I.  Généralités sur la saisie conservatoire des navires de commerce .... 204 
A.  Les conditions de forme de la saisie conservatoire ................... 204 
1.  Les textes et lois applicables ................................................ 204 
a.  À l’échelle nationale ...................................................... 204 
b.  À l’échelle Internationale ............................................. 205 
Table des matières 341

2. La juridiction compétente .................................................... 205 


a.  La compétence d’attribution ....................................... 206 
b.  La compétence territoriale ........................................... 206 
B.  Les conditions de fond de la saisie conservatoire ..................... 207 
1.  Le navire et le débiteur ......................................................... 207 
a.  La notion du navire ...................................................... 207 
b.  Les différents débiteurs................................................ 207 
α. Le débiteur est le fréteur, propriétaire
du navire ................................................................ 207
β. Le débiteur est l’affréteur du navire .................. 208
2. La créance et le créancier...................................................... 208
a.  La nature de la créance................................................. 209 
b.  Le créancier saisissant .................................................. 209 
III.  La procédure ............................................................................................ 210 
A.  La pratique de la saisie conservatoire .......................................... 210 
B.  La mainlevée .................................................................................... 211 
IV.  Les différents préjudices subis par l’exploitant portuaire suite
à la saisie conservatoire du navire ......................................................... 211 
A.  Le préjudice juridique .................................................................... 211 
1.  Les effets juridiques de la saisie conservatoire du navire .. 212 
a.  L’immobilisation du navire ......................................... 212 
b.  Le transfert de la garde du navire saisi ...................... 212 
c.  Absence d’atteinte aux droits de propriété ............... 213 
2.  L’exploitant portuaire agissant comme saisissant
ou subissant la saisie conservatoire de navire.................... 214 
a.  La notion du terminal portuaire ................................. 215 
b.  L’exploitant portuaire subissant la saisie
conservatoire du navire de commerce ....................... 216 
c.  L’exploitant portuaire agissant comme saisissant .... 217 
B.  Le préjudice économique .............................................................. 218 
1.  Statistiques et analyse ............................................................ 218 
a.  La saisie conservatoire du 1er janvier 2001
au 31 décembre 2012 dans le port de Casablanca ... 218 
b.  Analyse des statistiques ................................................ 219 
2.  Recommandations ................................................................. 219 
a.  Une mise à jour des textes législatifs ......................... 219 
b.  L’amélioration par la sensibilisation ........................... 220 
c.  Recommandations à l’exploitant portuaire ............... 220 
342 Le droit maritime dans tous ses états

Pilotage maritime : régimes de responsabilité du pilote


en droit marocain 
Hassan EZZAHRATI.............................................................................................. 221 
I.  Les régimes de responsabilité du pilote ............................................... 224 
A.  Les obligations du pilote ............................................................... 225 
1.  Envers le navire piloté .......................................................... 226 
2.  Envers la sécurité en général ................................................ 227 
B.  Étendue de la responsabilité du pilote ........................................ 227 
1.  La responsabilité civile du pilote ......................................... 229 
a.  La responsabilité civile du pilote ................................ 229 
b.  Le cautionnement ......................................................... 230 
2.  La responsabilité disciplinaire et pénale du pilote ............ 231 
a.  La responsabilité disciplinaire du pilote .................... 231 
b.  La responsabilité pénale du pilote .............................. 232 
II.  Conclusion ................................................................................................ 233 

Le régime de la responsabilité en droit maritime tunisien 


Lotfi CHEMLI & Abdennebi Belazi BEN SAID ............................................... 235 
I.  Les spécificités du régime juridique global de la responsabilité
de l’armateur ............................................................................................. 236 
A.  Les Principes fondamentaux de la responsabilité
de l’Armateur ................................................................................... 236 
1.  Fondements et nature de la responsabilité personnelle
de l’armateur ........................................................................... 236 
2.  Les conditions générales de mise en œuvre....................... 237 
3.  Limitation de la responsabilité de l’armateur .................... 238 
B.  Les applications jurisprudentielles ............................................... 239 
1.  Les faits de l’espèce ............................................................... 241 
2.  les questions résolues pour les Tribunaux ......................... 241 
a.  La compétence .............................................................. 241 
b.  La prescription de l’action ........................................... 241 
c.  l’inopposabilité d’un contrat étranger ........................ 242 
C.  L’affaire du « Vitoria » : la première jurisprudence française
sur la convention de Londres de 1976 ........................................ 242 
1.  Exposé des circonstances de l’affaire du « Vitoria » ........ 243 
2.  La Procédure Suivie............................................................... 243 
3.  Les critiques formulées à l’égard de cette jurisprudence ... 244 
4.  Le concept de limitation de responsabilité en droit
comparé ................................................................................... 245 
Table des matières 343

II.  Les incohérences du régime de responsabilité


du transporteur maritime ....................................................................... 246 
A.  La juxtaposition des régimes du CCMT et de la convention
de Hambourg ........................................................................................... 247 
1.  Les principes de la responsabilité du transporteur
maritime .................................................................................. 247 
B.  Les vicissitudes de la jurisprudence tunisienne .......................... 251 
1.  Les arrêts de La Cour de cassation tunisienne .................. 251 
2.  Étude des cas jurisprudentiels pertinents........................... 253 
3.  Analyse de la jurisprudence relative à la mise en œuvre
de l’obligation de délivrance................................................. 254 
a.  Application du CCM .................................................... 254 
b.  Application du CCM conjointement
avec la Convention de Hambourg ............................. 255 
c.  La jurisprudence relative à la force majeure ............. 255 
4.  Les cas exceptés prévus pas le CCM n’apparaissent
par tous dans la convention de Hambourg notamment
la freinte de route ................................................................... 256 
a.  La jurisprudence « rebelle » relative à la freinte
de route........................................................................... 256 
5.  Étude d’un cas spécifique : le litige Cotunav-Office
des Céréales ............................................................................ 257 
a. Les faits de l’espèce et la procédure ........................... 257
b.  Les pourvois soulevés par l’office des céréales ........ 258 
c.  L’analyse de la décision de la cour de cassation ....... 259 
d.  Le recours éventuel aux chambres réunies ............... 260 
6.  Les orientations actuelles des Tribunaux Tunisiens ......... 263 
7.  Règles de compétence ........................................................... 264 
8.  La prescription de l’action .................................................... 264 
9.  Les réserves............................................................................. 265 
Conclusion ................................................................................................................. 265 
La faute du transporteur en droit maritime marocain et comparé 
Driss SAIDOUNE ................................................................................................... 269 
I.  La faute nautique et la faute commerciale ........................................... 271 
A.  Le principe de distinction entre les deux notions...................... 272 
B.  Coexistence d’une faute nautique et d’une faute commerciale.. 273 
II.  Absence de faute ; condition d’exonération........................................ 273 
A.  Absence de faute : condition du cas excepté ............................. 274 
1.  L’incendie ................................................................................ 274 
2.  La faute du chargeur.............................................................. 274 
3.  Le fait d’ennemi public ......................................................... 275
B. Absence de faute : condition de la force majeure ..................... 275 
344 Le droit maritime dans tous ses états

L’arbitrage en matière d’assurance maritime 


Farouk ZERHOUNI ............................................................................................... 279 
I.  Les fondements du recours à l’arbitrage .............................................. 282 
A.  La subrogation de l’assureur maritime ........................................ 283 
1.  La subrogation légale ............................................................ 283 
2.  La subrogation conventionnelle .......................................... 286 
B.  La convention d’arbitrage ............................................................. 287 
1.  La clause compromissoire .................................................... 287 
2.  Le compromis d’arbitrage .................................................... 289 
II.  L’élaboration et l’exécution des sentences arbitrales ......................... 291 
A.  La sentence arbitrale, ses conditions et ses effets...................... 291 
1.  Les conditions de la sentence .............................................. 291 
a.  Les conditions de forme .............................................. 291 
b.  Les conditions de fond ................................................ 292 
2.  Les effets de la sentence ....................................................... 292 
a.  Le dessaisissement du tribunal arbitral ...................... 292 
b.  L’autorité de la force jugée de la sentence arbitrale .. 293 
B.  L’exécution des sentences arbitrales ............................................ 293 
1.  L’exécution provisoire des sentences arbitrales ................ 293 
2.  La procédure d’exéquatur d’une sentence arbitrale .......... 294 
Conclusion ................................................................................................................. 295 

Les relations de l’Union européenne avec les états tiers


de la Méditerranée : contribution à la lutte contre la pollution
issue du transport maritime 
Nadia BENREDOUANE ....................................................................................... 297 
I.  La protection de la mer Méditerranée face à la pollution issue
du transport maritime dans le cadre de la coopération bilatérale .... 298 
A.  Le processus d’élargissement de l’Union européenne .............. 298 
B.  La politique européenne de voisinage ......................................... 301 
II.  La protection de la mer Méditerranée face à la pollution issue
du transport maritime dans le cadre de la coopération
multilatérale .............................................................................................. 303 
A.  La coopération euro-méditerranéenne ........................................ 303 
B.  La coopération régionale dans le cadre de la PEV .................... 307 
C.  La coopération dans le cadre du Plan d’action
pour la Méditerranée ...................................................................... 310 
Table des matières 345

L’État du pavillon, entité centrale de la mise en œuvre de la sécurité


et de la sûreté maritime en mer Méditerranée 
Khanssa LAGDAMI ................................................................................................ 313 
I.  La disparité du contrôle par les États du pavillon en Méditerranée ... 313 
A.  L’insuffisance des moyens juridiques et institutionnels............ 315 
B.  La délégation du contrôle aux sociétés de classification .......... 317 
1.  Jordanie ................................................................................... 324 
2.  Liban ........................................................................................ 324 
3.  Maroc ....................................................................................... 324 
4.  Syrie.......................................................................................... 324 
5.  Turquie .................................................................................... 325 
II.  La pratique des navires dits « de complaisance » ................................ 325 
A.  L’immatriculation de complaisance ............................................. 326 
1.  Définitions .............................................................................. 326 
2.  Identification .......................................................................... 329 
B.  La présence des pavillons de complaisance en Méditerranée .. 331 
Conclusion ................................................................................................................. 334 

Table des matières ................................................................................................. 335