Vous êtes sur la page 1sur 7

Université de Sousse

Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse

Département De Génie Electronique

Compte Rendu

Elaboré par :
Balti Sahar
Baya Amine
Ben fredj Yasser

Classe : LFEEA-A3
Groupe 1

Année universitaire 2019-2020

1
T.P .1 : L'ONDULEUR MONOPHASÉ

1. Définition :
Un onduleur est un convertisseur statique continu – alternatif. L’onduleur est dit autonome quand
il impose sa propre fréquence à la charge (ce qui est différent de l’onduleur assisté où la
fréquence est imposée par la fréquence du réseau).

2. Etude d'un onduleur monophasé 1/2 pont :


L’objectif de cette activité est d’étudier sur un bras d'onduleur (onduleur monophasé ½ pont),
avec une charge passive R, L série le principe de la commande MLI d’un onduleur monophasé.
Cette structure de base permet de comprendre le principe de fonctionnement d'un onduleur MLI
ainsi que de d’investiguer les différents signaux de commande des interrupteurs réalisant
l’onduleur en question.
Le schéma de simulation est donné ci-dessous :

2
Le circuit de puissance comporte :
- une source de tension continue à point milieu : Vd1, Vd2 ;
- le circuit onduleur constitué par les interrupteurs K1 et K2, de type IGBT (insulated gate
bipolar transistor).
- une charge de type RL, connectée entre le point milieu du circuit onduleur et celui de la source.
Le circuit de commande comprend :
- un générateur de signal sinusoïdal fournissant le signal de modulation Vm, de fréquence 50 Hz.
- un générateur de signal triangulaire fournissant la porteuse Vp de fréquence 2000 Hz.
- un comparateur qui génère les signaux de commande de K1 et K2 à partir de Vm et Vp.

3. Résultats de simulation :
3.1 : Etude de la commande des interrupteurs K1, K2 :
-Visualiser et relever : Vm , Vp (sur le même graphe) et le signal de commande de K1 :

3
-zoom sur quelques périodes de découpage :

-Le principe de la commande MLI repose sur la génération d’une tension carrée à rapport cyclique
modulé en fonction d’un signal de commande.

4
T.P.2 : ONDULEUR DE TENSION TRIPHASE

1. Introduction :
Dans notre étude, nous nous intéressons qu’aux onduleurs de tension. L’utilisation d’un onduleur
de tension plutôt est essentiellement motivée par des raisons technologiques, en effet au cours de
ces années la taille, le poids et le coût des convertisseurs n'ont fait que diminuer, en grande partie
grâce aux progrès récemment réalisés dans le domaine de l’Electronique de Puissance et de la
commande Numérique. Par abus de langage, si la fréquence de sa tension de sa sortie est
imposée par celui du réseau, alors l’onduleur est dit assisté, sinon, l’onduleur est dit autonome
donc il impose sa propre fréquence à la charge. A la suite, nous nous intéressons uniquement à
l’étude des onduleurs de tension autonomes. L’onduleur a deux circuits, l’un de puissance l’autre
de commande.

2. Circuit de principe d’un onduleur en pont :


Le circuit de puissance d’un onduleur de tension, autonome, triphasé à structure en pont est tracé
à la figure suivante :

5
3. Commande pleine onde :
Il est conseillé de débuter par la commande en pleine onde (180°). Elle nous permet de mieux
comprendre les autres stratégies de commandes. Elle est appelée aussi la commande à six étapes.
Le principe de fonctionnement de la commande en pleine onde est le suivant :
• Chaque interrupteur statique conduit pendant (180°).
• Six combinaisons de fonctionnement dans chaque cycle, et chaque mode dure (60°).
On contrôle les interrupteurs statiques de la manière suivante :

4. Simulation et analyse de fonctionnement de l’onduleur :


Pour les trois techniques de commande de l’onduleur autonome, triphasé, à structure en pont et
sur deux périodes, visualiser les chronogrammes suivants :
-Les six signaux de commande qui seront appliqués aux interrupteurs statiques.

6
7