Vous êtes sur la page 1sur 4

Article 38 paragraphe 1 a) - traités, conventions, accords.

La notion de traité

On peut utiliser plusieurs expressions pour designer cet instrument international- traités,
conventions, accords. Les dénominations sont équivalents sur le plan juridique international,
choix elistique.

Traite particulaire- convention de vienne sur le droit des traités. Un traité convention conclu à
Vienne à 1970. Objet : le droit des traités, codifie les normes qui portent sur les conclusion,
effets juridiques par rapport aux traités.

Quelques éléments généraux sur la convention de vienne : en effet il s agit d une convention
de codification. La ratification de la part de différent états : un traité international ne produit
des effets que s’il est accepté. Ratification : acte par lequel un etat s engage de manière
definitif a respecter un trité. En tant que tarité ne fait exception a ce règle, seulement certains
états l’ont ratifié. Cette convention a un page consacre sur le site de l’onu où on peut constater
que ce traité aujourd’hui 106 etats qui ont ratifié ce traité.

Si les états partie sont les états que se sont engages a respecter le traité. En adherent au traité,
pas les estats que l’ont signé, mais qui s’adherent tout de suite.

Malgré tout ce tarité reste un traité important parce que c’est de codification : l essentiel sur le
droit des traités vienne des normes coutumières et de la Convention de Vienne. La raison pour
laquelle on n’a pas…. Mem en droit interne la codification est rarement a droit .. tous les états
étaient pas d accord en ese año sur la manière dont cettes questions étaient redigés a la
Convention de Vienne. La France n’était pas partie en premier moment parce qu’elle n’était
pas d’accord sur

La juridiction utilise becaucoup cette convention parce qu’elle mis a l’ecrit

C’est un texte utile mais pas un texte constitutionelle (…)

La convention ¡doit définir les expressions employés. La premier est la expression « traité »-
un accord international conclu par ecrit entre états et regis par le DI. « un accord conclu entre
états »- la convention est applicable a ces accords mais du point du vue du DI general, la vision
d accord n est pas limite aux accors entre états. Cela signifie que d’autres traités existent mais
ils sont dans une autre convention de Vienne. Les orgs internacs peuvent aussi dans la limite
de leurs compétents conclure des traités. Les traités des orgs internac, même si les questions
son las mêmes, sont questions spécifiques- ils sont regis uniquement par le droit coutumier, on
sait que les traites des orgs mais ils sont leurs propres normes.

« par écrit »- la plupart des traités internationals sont par écrit. Mais sur le plan conceptuelle,
la convention de vienne s aplique seulement aux traités par écrit mais eso no quiere decir que
no haya tratados que no sean por escrito. Les traités concernés à la Convention de Vienne son
les traités para écrit.

Actes unilateraux en DI : …

Les accords peuvent exister a la forme orale mais c’est delicat, parce que comment on les peux
trouver ?

Definition de la convention de vienne est plus restricctant.


La question de la forme écrite est exclu de la definition géneral des traités. Un traité est un
accord, expression de volonté concordant capacité de , production d effets juridiques.
Expression de volonté concordant.

Le volonté exprimé par les partie aux traités converge- qu’il y a un consentement de partie. S’il
n’y a pas

Concernant la coutume et les principes il pose d avantages mais pour les traites

L article 38 defini lui-même de conventions expresement acceptes par les états. En revanche le
volonté

2- on a vu que la question de la reciprocite a parfois un ange important comme dans le cas du


art. 55 de la constitution française- les traités ou accords ratifiés para la France… sur reserve de
réciprocité. La reserve n a beaucoup de sens. En réalité la reciproc suppose une relation
synallagmatique donc de volonté complementaire. Il faut s entendre aussi qu est que on
ettend par volonté concordant- elle peut être idntique ouu complemetaire. A certains tarites
les parties veulent la même chose (le matiere au matiere des droit de l’homme)- les traités lois.
Il pose un regle qui vont de la même manière pour toutes les parties, il ya un certain
engagement. Si la Russie ne respecte pas la cedh … autre cas donc synallagmatique- cas en
matiere commercial … dans la theorie classique de l econonmie internationa : échanges entre
U et Portugal, cét nést pas le même produit ou le même comportement mais ils etatient
complémentaires- traités contrats. Dans le deux cas la volonté concordant … mais la logique n
est pas la même (politique et mis en ouvre). En tous cas il faut qu’il aiile de volonté concordant
au moins de deux parties. On fait sougligner que pleusiers categorisations son possibles
concernant les traités mais en réalité ce ne sont que categories descriptives, aucun
consequence en termes juridiques. Par exemple, il n y le même presuntion concernant la
renonciation au le retarit selon qu il s agit de traits unilateraux au multilateraux.

3- les traités sont conclus entre 2 sujets qui peuvent s’engager sur le plan international. Il n s
agit pas seulement des états, il peut se agir des orgs internacs et aussi on parle d entites
abstractes. Par exemple, la UE s’engage rapporter effets juridiques a une personne morale.
Formation de la engagement conventionel : identite de ces autorités qui peut engager l’etat ou
les orgs sur le plan international. En tout cas pour les etat et les orgs il y a pas aucun dout qu
nous sommer sur … capable de s’engager : capacité juridique qui leur permet d’etre titulaires
de droits et obligations. Les personnes privés peuvent pas être parties a les instruments
conventionnelles regis par le DI. Suivant la second guerre… la pratique internac a fait emerge
certains contrats … qui manifest un engagement de personnes prives (invetiseurs) sur le plan
international. L idée de base est qu’il s agit de contrat regis par le droit interne qui contient les
clauses qui renvoient sur le DI. Sont des contrats internationalisés : certains questions
especifiques… décident d s’engager non seulement sur le droit interne mais aussi sur le DI.
Sentence arbitrale : texaco- calasiatic c Lybie, 1977- a fait application d un contrat conclu entre
l etat lybien et une entreprise petrliere- l arbitre applique le DI parce que dans ce contrat les
parties avaient prevu l application du DI. On a ici un phenomene especifique, c’est très rare
mais met a mal lídée que les personnes privés ne peuvent pas conlure… à l’international. On
parle de contrat de etat/ d investissement d un entité.
Certains entites se comportent a une manière similaire a des sujets qui peut conclure les
traités… association de droit privé basé en suisse que n’est pas un sujet du DI. Doit interagir
avec les états sur les lieus de conflit. En pratique le saiseur conclues des actes denomés accord
qui sont consderes comme sources d engagements en I. Nous sommes en presence de ce qu
on peut considérer comme traités. Saiseee nést pas etat ni org mais omme ces accords
exixstent on peut pas dire que les personnes privés son exclue du DI.

Le mouvement de libération international- ces identités que dans le cadre de la colonisation on


pu. Le FLN (fond de libération nationale) Algerienne qui 1962 a conclu a conclu des accords de
viande- traités internationaux, question delicate et la république français considere qu il n s
agit pas d un accord international. Le document a été publique comme declaration
gouvernamentale mais pas comme traité ou accord. On est en presence d une entite que
interagit avec les états … et qu est capable de conclure des engagement qui sont similares a les
accords. Question doctrinale.

Le movement de libertaion national ne sont qu des représentants de personnes, come le


peuble n était pas considerée comme etat, c’était comme une personne privé.

4- il faut que cette volonté concordant aboutiss a les effets juridiques du DI. Les ffets peuvent
être produits par ailleurs en particulier en D interne. Les états peuvent conclure des contrats
avec un autre état/ personne privé. Typiquement dans la relation.. un etat est livre d appliquer
le droit d un autre etat dans un accord. Ces actes sont des contrats et pas de traités. E choix est
fait dans certains domaines : en matiere des emprunts (debt publique) quand un etat prêt un
autre, la debt est fondé par un contrat. Parfois les états et orgs interagit entre elles en DI, actes
concertés non- conventionnelles. Il peuvent avoir des négociations internationals qui ne
deviennent pas en traité. La declaration de lealtad de 1945- les états unis, royaume uni et l
union sovietique, n’etatit pas un accord interntional même une declaration commune, une
declaration politique que ne consignait pas un … sur le pla juridique mais était un engagement
… on put demander si le engagement morales/ politique est etabli entre états ou entre
dirigeant. « gentlemen’s agreements » sont des accords moraux conclus entre dirigeants
politiques, non pas au nombre de l’etat mais sur le nom personnel. Sur le plan pratique c’est
difficile de définnir : sont accords verbaux et puisque on est pas d’engagement juridiqes c’est
pas simple de déterminer dans quel situation les representents s’engagent en nom personnel
ou pas.

Deuxième example- 1975 l’ acte final de la conference sur la sécurité et la cooperation en


l’europe. Le participants a l’use mettent sur plan un certain nombre d engagements
concernant le deux bloques mais précis que ces engagements ne sont pas des engagements
juridiques mais politiques.

Troisième exemple que illustre la dificulte de définir la… le pacte de marraquesh sur
l’inmigration- conference international à Marrakesh en 2018 dans lequel les états participants
précis bien qu il n s agit pas d un accord contregnat et en effet il n s agit pas d un instrument
que doit être ratifié mais d un instrument dont l assamble general des nations unis a pris note.

Ces instruments sont de plus en plus communes. Acte conventionnel non concerté ou traité ?
on revient au grandes questions juridiques. Si on considere que le droit comprend seulement
les effets juriiques- reponse negative. Si on considere que les effets juridiqes peuvent être non
obligaotires, on peut considérer que on est en presenc d’un traité avec des effts juridiqes ais
pas obigatoires. La question est qu si on accepte qu il est un traité, quels sont ses effets
juridiques obligatoires ? la majorité de a doctrine considere que

Les effets juridiques obligatoires ne se réduisent pas a la création des droits et obligations.
Tout est peut pas réduit a la creation des droits et obligations.

Comment dstinguer un traite que produit les effets juridiques d’un autre que ne les produit
pas ?