Vous êtes sur la page 1sur 27

Niveau : 2ASSLPH

Projet  02:
Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à
réfléchir

Intention communicative  :
Dialoguer pour raconter

L’objet d’étude  :
Le discours théâtral

Les Séquences:
 Scénariser un texte
 Elaborer une saynète à partir d’une bande dessinée
 Transposer un récit en dialogue

Objectifs de ce projet  :

1
Au terme de ce projet, l’élève devra être capable de :

- Lire et comprendre des textes théâtraux.


- Repérer l’intention communicative dominante d’un discours théâtral.
- Développer la capacité de créativité et l’esprit critique chez l’élève.
- Stimuler l’esprit de coopération et de travail en groupe.
- Développer la gestuelle expressive en fonction des émotions (la
théâtralité).

Objectifs spécifiques :
 En compréhension de l’écrit et de l’oral :
- Etre capable d’exploiter les informations données par le professeur avant
l’écoute d’un document sonore.
- Apprendre à exploiter les éléments périphériques pour émettre des
hypothèses de sens concernant le contenu d’un document écrit ou oral.
- Comprendre le contenu d’une pièce ou d’un extrait d’une pièce théâtrale.
- S'approprier le lexique du théâtre.
- S’initier à la diction théâtrale (ton, déclamation,…).
- Saisir la notion de la double énonciation caractéristique du discours
théâtral.
- Saisir la ponctuation spécifique – la pronominalisation – le mode
impératif – les verbes introducteurs - possibilité de proposer des activités
de langue sur le vocabulaire thématique ou relationnel ainsi que les points
de langue dominants dans ce type d’écrit.
- Apprendre à réagir face à un écrit théâtral.
- Apprendre à narrativiser le texte théâtral.

 En activités de production de l’écrit et de l’oral


- Etre en mesure de produire un texte théâtral.
- Pouvoir enrichir un texte théâtral par les didascalies adéquates.
- Apprendre à interpréter un rôle dans une pièce de théâtre.

Les compétences à installer chez l’apprenant  :


Ecouter un dialogue qui raconte ( le plus souvent du théâtre) afin de prendre
des notes, faire un plan, un compte rendu critique, schématiser (la situation
dramatique, les tours de parole, la scène). Interpréter la pièce, faire des jeux
de rôle.
Lire un dialogue qui raconte ( le plus souvent du théâtre) afin de prendre des
notes, faire un plan, un compte rendu critique, schématiser (la situation
2
dramatique, les tours de parole, la scène). Interpréter la pièce, faire des jeux
de rôle.
Produire oralement un dialogue qui raconte ( le plus souvent du théâtre) à
partir de notes, d’un plan, d’un schéma (la situation dramatique, les tours de
parole, la scène). Interpréter la pièce, faire des jeux de rôle.
Ecrire un dialogue qui raconte (le plus souvent du théâtre) à partir de notes,
d’un plan, d’un schéma (la situation dramatique, les tours de parole, la
scène). Interpréter la pièce, faire des jeux de rôle.
Présentation générale du discours théâtral

Le théâtre est un genre dont l’étude en classe se révèle intéressante à plus


d’un titre. Il est avant tout l’imitation d’une situation réelle que des
comédiens se chargent de représenter devant les yeux de spectateurs. L’action
qu’il représente vise non seulement la vue du spectateur, mais aussi son ouïe,
car elle est soumise aussi bien aux codes gestuels (par le corps, le jeu), que
verbaux (le discours) et sonores.

La double énonciation au théâtre 

Le théâtre est surtout un genre littéraire où la complexité de la


communication s’exprime si bien que son exploitation didactique est très riche.
En effet, la pièce théâtrale se présente comme un texte où s’entrecroisent des
énoncés multiples. Sa représentativité sur une scène révèle la juxtaposition de
deux éléments :

1- Une histoire qui obéit aux lois générales du récit, avec une action et des
personnages, une intrigue qui s’achève par un dénouement heureux dans une
comédie et triste dans une tragédie.

2- Un échange de paroles qui illustre la double communication :

a) Sur la scène (1er niveau d’énonciation) : dans les dialogues, chaque


personnage de la pièce est à la fois émetteur et récepteur de répliques, c'est-à-
dire d’un message.

b) Entre la scène et le spectateur à qui l’auteur transmet, à travers les


situations et les dialogues de la pièce, son point de vue ou son message.

Tableau représentatif de la double énonciation


3
a) (scène) Personnages/Acteurs Personnages /Acteurs

b) Spectateur
Les informations données au théâtre 
Divers subterfuges sont utilisés pour la transmission du discours
verbal : le monologue (le personnage fait part de ses pensées les plus
intimes, mais ne s’adresse pas directement au public ), le confident
(personnage de la tragédie classique qui reçoit les confidences des
personnages principaux ), l’aparté (ce que dit un acteur à part et qui, selon
les conventions théâtrales, n’est entendu que du public ), ou le récitant (un
récitant entre en scène et raconte ce qui s’est passé, comme par exemple le
rôle des messagers dans le théâtre antique, repris maintes fois depuis).
Comme dans chaque situation réelle, le discours tenu dans le texte
théâtral est celui de plusieurs individus, personnages ou entités. Le discours
de chaque personnage dépend de sa position face à la personne à laquelle il
s’adresse. Il est également défini par les personnes qui assistent à l’échange
et par la situation de communication. C’est pourquoi les registres de langue
varient. Les répliques sont perçues par les spectateurs : cela permet de
jouer sur des quiproquos entre les personnages et provoquer des effets
d’humour.
Le rôle des didascalies 
Le texte prononcé par l’artiste-comédien est différent des didascalies.
Ces dernières sont les indications scéniques qui permettent au lecteur de
savoir qui parle (nom du personnage) et comment celui qui parle doit jouer
son texte. Ce sont des textes courts qui concernent le texte lui-même mais
qui sont le plus souvent en italique ou entre parenthèses, répondant à un
style spécifique, et utilisant particulièrement les participes.
Le décor et le temps au théâtre 
Le décor joue un rôle important. L’espace théâtral peut figurer un lieu
socioculturel ou autre. C’est lui qui donne son sens à la représentation et,
selon les cas, la scène peut figurer un ou plusieurs lieux. Des indications sont
données par des didascalies sur le décor, les costumes, ainsi que sur le
temps : époque, date, heure. (Le temps peut aussi apparaître dans les
répliques des personnages, ou à travers le décor, comme par exemple les

4
lumières du jour ou de la nuit, l’horloge murale, l’architecture d’un palais
etc.)
Les personnages au théâtre 
Le théâtre a créé des personnages qui sont devenus des stéréotypes.
(Ex : Harpagon – d’après la comédie « L’Avare » de Molière - est devenu le
symbole de l’avarice ; le Roméo de Shakespeare celui de l’amoureux.)
L’importance didactique de la pièce théâtrale  
Le théâtre est un support didactique utile pour diverses raisons : il
libère les inhibitions en aidant l’apprenant timide, il libère de la soumission
à l’enseignant, et il développe la créativité. De plus il est ludique, donc
reposant pour les lycéens.

5
Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Activité : lancement de projet

Objectif  :

L’apprenant sera capable d’identifier ce qui sera demandé de lui au cours et


au terme de ce projet

1. Mise en route
a) Qu’est-ce que le théâtre ?
 C’est l’art de communiquer un message au publique en jouant des rôles
pour narrer ou présenter un phénomène ou un problème social,
politique ou autre.
b) Comment s’appellent :
.les personnes qui jouent les différents rôles ?
 Les acteurs
.lieu ou se déroule la pièce ?
 La scène
.tout ce qui sert à produire la mise en scène ?
 Le décor
c) A quoi sert le théâtre ?
 Il sert à distraire, c’est un moyen de sensibilisation, de culture ou de
transmission d’une moralité
2. Les thèmes proposés :
 Les conflits dans une famille, l’enseignement, le comportement des
élèves à l’école, la mode, le langage des jeunes,…etc.
3. Négociation autour du projet
Il s'agira de produire une courte pièce de théâtre dont vous imaginerez
les personnages et concevrez le texte.
- A qui est destiné ce travail ?
 Aux élèves du lycée
- Quelle forme à donner à ce produit ?
 Jouer une scène de théâtre
- Dans quel but ?
 Pour émouvoir et sensibiliser le public (les camarades)
Formation des groupes  : Organiser la classe en groupes de 4 à 6 élèves
en fonction des affinités, niveaux, ...etc. Durée : 1h
Durée : 1h

6
Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Activité : évaluation diagnostique

Objectif  :

Tester et mobiliser les connaissances antérieures des apprenants.

Texte :

Maria arrive devant l'auberge tenue par sa belle-mère et sa belle-sœur


demander après son mari, Jan. Ce dernier a été assassiné pour son argent
par les deux aubergistes parce qu'après une longue absence, elles ne l'avaient
pas reconnu.

Martha.- Qui est là ?


Maria.- Une voyageuse.
Martha.- On ne reçoit plus de clients.
Maria.- Je viens rejoindre mon mari.
Martha.- Qui est votre mari ?
Maria.- Il est arrivé ici hier et devait me rejoindre ce matin. Je suis étonné
qu'il ne l'ait pas fait.
Martha.- Il avait dit que sa femme était à l'étranger.
Maria.- Il a ses raisons pour cela. Mais nous devions nous retrouver
maintenant.
Martha. (qui n'a pas cessé de la regarder)- Cela vous sera difficile. Votre mari
n'est plus ici.
Maria.- Que dites-vous là ? N'a-t-il pas pris une chambre chez vous ?
Martha.- Il avait pris une chambre mais il l'a quittée dans la nuit.
Maria.- Je ne puis le croire, je sais toutes les raisons qu'il a de rester dans
cette maison. Mais votre ton m'inquiète. Dites-moi ce que vous avez à me
dire.
Martha.- Je n'ai rien à vous dire, sinon que votre mari n'est plus là.
Maria.- Il n'a pu partir sans moi, je ne vous comprends pas. Vous a-t-il
quittées définitivement ou a-t-il dit qu'il reviendrait?
Martha.- Il nous a quittées définitivement.
Maria.- Ecoutez! Depuis hier, je supporte, dans ce pays étranger, une attente
qui a épuisé toute ma patience. Je suis venue, poussée par l'inquiétude, et je
ne suis pas décidée à repartir sans avoir vu mon mari ou sans savoir où le
retrouver.
Martha.- Ce n'est pas mon affaire.

7
Maria.- Vous vous trompez. C'est aussi votre affaire. Je ne sais pas si mon
mari approuvera ce que je vais vous dire, mais je suis lasse de ces
complications. L'homme qui est arrivé chez vous, hier matin, est le frère dont
vous n'entendez plus parler depuis des années.
Martha.- Vous ne m'apprenez rien.
Maria.- (avec éclat). Mais alors, qui est-il donc arrivé ? Pourquoi votre frère
n'est-il pas dans cette maison? Ne l'avez-vous pas reconnu et, votre mère et
vous, n'avez-vous pas été heureuses de ce retour?
Martha.- Votre mari n'est plus là parce qu'il est mort.
Albert Camus, Le malentendu, Acte III, Scène III.

questions Réponses probables


I.
I. A partir de vos notes ou des personn Quoi? Où? Quan Pourqu
informations que vous avez age d? oi?
retenues, complétez le tableau Maria et Maria L’auber Le Elle
suivant: Martha cherc ge matin veut le
personna Quo Où Quan Pourqu he rencont
ges i? ? d? oi? son rer
mari

II. Répondez aux questions suivantes


à partir des
information dont vous disposez :

1. Quelle personne Maria cherche-t-elle ? 1. La personne que Maria cherche est


son mari.
2. Qu'est-il arrivé à son mari ? 2. Son mari a été tué par belle mère et
sa belle sœur.
3. " Je sais toutes les raisons qu'il a de 3. Les raisons que Jan a de rester dans
rester dans cette maison." De quelles cette maison sont:
raisons s'agit-il ? -Son retour au bercail après une longue
absence.
-Revoir sa mère et sa sœur.(Sa nostalgie pour sa
famille).
4. Relevez une expression qui montre que 4. L'expression qui montre que Maria
Maria vient pour la première fois dans vient pour la première fois dans cet
cet endroit. endroit est:
"Ce pays étranger."
5. " Vous a-t-il quittées définitivement ou 5. Les pronoms soulignés désignent:
a-t-il dit qu'il reviendrait ?" Qui est Vous désigne La belle mère et la belle sœur.
désigné par chacun des pronoms Il désigne Jan.
soulignés ?
6. Précisez le type de chacune des 6. Les types de phrases:
phrases suivantes: Qui est là ?  Phrase interrogative.
8
- Qui est là ? On ne reçoit plus de clients.  Phrase
- On ne reçoit plus de clients. déclarative.
- Ecoutez! Ecoutez!  Phrase impérative.
- Dites-moi ce que vous avez Dites-moi ce que vous avez à me dire.  Phrase
à me dire. impérative.
7. Lequel de ces deux titres conviendrait 7 .Le titre convenable est
au texte ? "A la recherche d'un mari qui n'est
a. A la recherche d'un mari qui n'est plus
plus.
b. Une belle sœur à la recherche d'un
mari.
8- a quel genre appartient ce texte ? 8- ce texte est extrait d’une pièce théâtrale

Séquence 01 : scénariser un texte

9
séances activités objectifs
1 et 2 Compréhension de l’oral . Développer l’écoute chez l’apprenant
. Ecouter pour comprendre et réagir.
. enrichir son bagage linguistique
3 et 4 Compréhension de l’écrit . Apprendre aux élevés à faire la différence
entre un récit et un texte théâtral.
. Repérer la présentation et l’organisation
du discours théâtral.
. Saisir le rôle des didascalies dans le texte
théâtral.
.dégager la visée du texte théâtral
.cerner la notion de la double énonciation
.dégager les caractéristiques de la
narration dans le discours théâtral
5 Point de langue . utiliser les mots spécifiques du théâtre
1. Le lexique . enrichir son bagage linguistique
spécifique au théâtre
6 2. La tournure . savoir employer les tournures
interrogative et interrogative et exclamative dans un
exclamative discours théâtral
7 3. Les indicateurs . repérez et employer les indicateurs
spatio-temporels spatio-temporels dans son écrit et son
oral
8 Préparation à l’écrit . Entraîner l’élève à jouer une pièce
théâtrale devant ses camarades de classe
et à mettre en pratique les éléments
étudiés, spécifiques au discours théâtral.
9 Expression écrite . rédiger un discours théâtral
10 Compte-rendu de -corriger des erreurs commises
l’expression écrite - mettre en pratique le texte
- corriger la présentation de la scène
théâtrale
11 Poème à lire . Lecture expressive du poème.
. Comprendre le poème.

10
Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Séquence : scénariser un texte

Activité : compréhension de l’oral

Support : « Molière, médecin malgré lui, scène 2 »

Objectif  :

.Développer l’écoute chez l’apprenant.

.écoutez pour comprendre et réagir face au discours

.enrichir son bagage linguistique .

Texte :

M.robert : Holà !holà !holà !fi !qu’est-ce ci ?quelle infamie !peste soit le coquin, de battre


ainsi sa femme !

Martine :(les mains sur les cotés, lui parle en le faisant reculer, et à la fin lui donne un
soufflet) : et je veux qu’il me batte, moi.

M.Robert : Ah ! J’y consens de tout mon cœur.

Martine : De quoi vous mêlez-vous ?

M.Robert : J’ai tort.

Martine : Est-ce là votre affaire ?

M.Robert : Vous avez raison.

Martine : Voyez un peu cet impertinent, qui veut empêcher les maris de battre leurs femmes

M.Robert : Je me rétracte.

Martine : Est-ce à vous d’y mettre le nez ?

M.Robert : Non.

Martine : Mêlez-vous de vos affaires.

M.Robert : je ne dis plus un mot.

11
Martine : Il me plait d’être battue.

M.Robert : D’accord.

Martine : Ce n’est pas à vos dépens.

M.Robert : Il est vrai.

Martine : Et vous êtes un sot de venir vous fourrer où vous n’avez que faire.

M.Robert : (il passe ensuite vers le mari, qui pareillement lui parle toujours en le faisant
reculer, le frappe avec le même bâton et le met en fuite ; il dit à la fin :)

Compère, je vous demande pardon de tout mon cœur. Faites, rossez, battez comme il faut
votre femme ; je vous aiderai si vous le voulez.

Sganarelle : Il ne me plait pas, moi.

M.Robert : Ah ! C’est une autre chose.

Sganarelle : Je la veux battre, si je le veux ; et ne la veux pas battre, si je ne le veux pas.

Molière (le médecin malgré lui)

Avant l’écoute  : 05m


D’après les éléments para textuels, a quel genre de texte avez-vous affaire ?

1ère écoute  : 15mn


 Ecoutez attentivement l’énoncé et prenez notes ou retenez les informations qui
attirent votre attention

(Expression libre des élèves)

 A partir des notes que vous avez prises, complétez le tableau suivant :

Personnages Quoi? Comment?


-M.Robert M.Robert En jouant une
-Martine intervient pour scène de théâtre
-Sganarelle que Sganarelle ne
batte pas sa
femme
2ème écoute  :25mn
Répondez aux questions suivantes à partir des informations dont vous disposez :
 Que s’est il passé pour Martine ?
Elle est battue par Sganarelle ?

12
 Qui est Sganarelle ?
C’est le mari de Martine
 Y a-t-il une personne qui est venue à son aide ? qui c’est ?
Oui, il y a une personne qui est venue pour la sauver, c’est M.Robert
 Est-ce que Martine veut que son mari la batte ?
Oui
 Relevez une phrase qui justifie votre réponse.
« Et je veux qu’il me batte, moi »
 Quels sont les passages qui donnent des indications sur la scène ?
(Les mains sur les cotés, lui parle en le faisant reculer, et à la fin lui donne un
soufflet)
(Il passe ensuite vers le mari, qui pareillement lui parle toujours en le faisant
reculer, le frappe avec le même bâton et le met en fuite)
 Comment appelle-t-on ces passages ?
On les appelle des didascalies

Evaluation  15mn: imaginez la suite de la scène (expression libre des apprenants)

Critères de réussite : les apprenants doivent suivre la structure de texte théâtral(échange de


paroles entre les personnages )

13
Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Séquence : scénariser un texte

Activité : compréhension de l’écrit

Support : Scène de famille, D’après la revue  «Phosphore » décembre 1993

Objectifs :
Apprendre aux élevés à faire la différence entre un récit et un texte théâtral.

. Repérer la présentation et l’organisation du discours théâtral.

. Dégager la visée du texte théâtral

. Cerner la notion de la double énonciation dans un texte théâtral.

. Saisir le rôle des didascalies dans le texte théâtral.

.saisir les caractéristiques de la narration dans le discours théâtral.

Plan de l’activité : imprégnation/ image du texte /lecture silencieuse/lecture


individuelle/lecture analytique.

Texte  :

Scène de famille

Cette scène se déroule au début du troisième millénaire dans le logement d’une


famille normale, avec des écrans vidéo partout.

La grand –mère : Mais enfin ! La télévision est toujours allumée alors que
personne ne la regarde. Heureusement que j’étais là pour l’éteindre ! Les
factures d’électricité que paie votre père, vous vous en moquez !

François (12 ans) : Au secours ! Mamie est folle ! Elle nous a déconnectés du
réseau alors que j’allais recevoir un super jeu vidéo en 3 dimensions

14
[Relié aux câbles, aux satellites, au téléphone, le téléviseur sera tout à la fois :
fax, visiophone, messagerie, super minitel et surtout magnétoscope. Marié avec
toutes les autres technologies de la communication, il enregistrera en
permanence ce qui nous intéressera en fonction de thèmes choisis par l’usager.
Voilà pourquoi il devra rester constamment allumé. Pour ne rien laisser passer
de ce qui risque de nous plaire]

La grand-mère : je ne comprends rien à tout ça ! Quand mes parents ont acheté
leur première télévision, en 1957, il y avait une seule chaîne ! En noire et blanc
bien sûr ! Et nul ne songeait réclamer une seconde. Il y avait la télé et on était
content. Puis le temps a passé. Deux chaînes puis trois, quatre…aujourd’hui, je
n’arrive même pas à suivre le journal télévisé à 20 heures.

Le père : Maman, je t’en prie !, cesse de nous ennuyer avec tes vieilles
histoires. Comprends une bonne fois pour toute qu’aujourd’hui, il ne reste plus
de journal de 20 heures ! Désormais, le journal télévisé est permanent, tu peux
avoir des informations à n’importe quelle heure, sur n’importe quelle chaîne.

[On regarda ce qu’on voudra, quand on voudra. pour ce qui est du journal,
chacun consultera les infos à la carte selon ses propres centres d’intérêt et à
l’heure de son choix]

La mère : Mais qui a effacé ma cassette ? J’avais enregistré une recette qu’une
amie australienne m’avait envoyée. Voilà que la cassette est vide !

Lucie (10 ans et demi, sœur de François) : pas de problème, Maman ! je me


connecte sur internet et je récupère le film qui doit être resté sur ma boite à
images. Sinon j’envoie un e-mail à ta copine australienne pour qu’elle te la
renvoie toute de suite.

Quelques minutes plus tard, la grand-mère rentre à nouveau dans la cuisine,


très en colère.

La grand-mère : qui a remplacé Luis De Funès par mon mari, mon pauvre
Alphonse dans ma cassette ? Oser se moquer ainsi de votre grand-père ! il va se
retourner dans sa tombe ! (elle fond en larmes)

Le père : François, viens voir un peu. Il n’y a que toi, je suppose, pour être
coupable de faire des horreurs pareilles !

15
François : Mais quoi, je pensais faire plaisir à Mamie en remplaçant de Funès
par Papi Alphonse ! J’ai récupéré son clone sur une vieille cassette de
caméscope. Quand j’avais remplacé maman par Marilyn Monroe dans le film de
nos vacances, tu avais trouvé ça rigolo !

La mère : Quoi ?

Le père : Tu veux te taire, petit…

[Bientôt, le traitement et la manipulation d’images seront possibles.par


exemple, si dans tel film l’acteur ne vous plait pas, vous pourrez le remplacer
par le clone de n’importe quel acteur, vivant, mort ou imaginaire et même par
vous-même ; on pourra aussi truquer sur écran n’importe quelle photo de
famille.]

D’après la revue « Phosphore »Décembre 1993

 Image du texte :
Observez votre support, quels sont les éléments qui le composent ?

 Le titre « scène de famille »


 Le texte en italique (plusieurs passages)
 Le texte en gras (ponctuation discours direct)
 La référence : d’après la revue « Phosphore » Décembre 1993
 Emettre des hypothèses de sens
D’après ces éléments para textuels, ce texte est destiné à être lu
en public ou bien à être joué en scène par des personnages ?
 Lecture silencieuse  :
Consigne :
. Lisez le texte et soulignez toutes les expressions qui attirent
votre attention
. Dites quelles informations vous apporte le premier passage en
italique
 La relation entre les membres d’une famille- une discussion en
famille- un évènement (heureux ou triste) familial- un
différend qui oppose les membres de la famille.

16
 Confirmation et/ou infirmation des hypothèses émises par les
apprenants.
 Il s’agit d’une scène théâtrale dont le thème est la famille qui
est destinée à être jouée par des personnages.
 Lecture individuelle : 5 élèves lisent le texte (chaque élève choisit
le personnage qu’il préfère)
 Lecture analytique
1) Qui sont les personnages cités dans cette scène ?
 La grand-mère / le père / la mère / François / Lucie.
2) Quel est l’événement narré ?
 Il s’agit de la manipulation des nouvelles technologies de
communication par la 3ème génération et que la grand-mère s’y
étonne.
3) Relevez dans le texte les indications scéniques (les
informations données par le passage en italique « texte à
lire ») et classez-les dans le tableau ci-dessous.

Les indications scéniques


Indicateurs de temps et de lieu Au début du 3ème millénaire dans
le logement d’une famille
normale, bientôt
Le décor Ecrans vidéo, relié aux câbles,
aux satellites, fax,…
magnétoscope, autres technologie
de la communication. Tv allumée
tout le temps,
4) Reliez ces didascalies (indication de mise en scène) au
personnage approprié :
(12 ans) la grand-mère
(Elle fond en larmes) François
(10 ans, sœur de François) Lucie

17
 Quel est le rôle des didascalies dans un texte théâtral ?
 Les didascalies ont le rôle d’apporter des indications sur les
personnages.
5) Qui est le personnage qui semble ne pas être en cours avec la
technologie ?
 La grand-mère
6) La grand-mère semble : (cochez la bonne réponse)
a) Heureuse
b) Etonnée ×
7) Relevez dans le texte écrit en gras (le texte à dire) les
éléments organisés dans le tableau suivant
contenu
Caractérisation Allumée, folle, 3 dimension, en
noire et blanc, vieilles histoires,
un
Indication de temps et de lieu toujours là, alors que, quand,
1957, aujourd’hui.
actions éteindre la tv, remplacer le grand
–père par L.de F. a déconnecté
8) Complétez le tableau suivant
Etapes du récit Parties du texte Temps utilisé
Phase initiale Didascalie initiale présent
(situation stable: narratif
Décor, temps, lieu)
Element La grand-mère éteint la
perturbateur télévision
Actions ou . François appelle au -Présent
événements secours -Passé
successifs . la grand-mère sur la composé
défens -Imparfait
.le reproche du père à sa -Futur
maman
.l’intervention de la mère :
sa cassette vidéo est

18
effacée
.la solution proposée par
Lucie
.le désespoir de la grand-
mère qui découvre qu’on a
remplacé L.de F. par son
mari
. le reproche du père à
François
Le dénouement François explique à son -présent
père -passé
Phase finale Le père demande le silence composé
-impératif
9) Étant donné que le théâtre est destiné à être joué devant un
public, ces personnages, s’échangent des propos uniquement
entre eux ou ils s’adressent parallèlement au destinataire ?
 Les personnages tiennent des propos entre eux sur scène mais
également ils s’adressent au public
C’est ce qu’on appelle la double énonciation dans le discours
théâtral.

19
- Quoi ?
- qui a remplacé Luis De Funès par mon mari, mon pauvre Alphonse
dans ma cassette ?

- Relevez dans le passage suivant les phrases interrogatives indirectes et


dites quel est le moyen utilisé pour exprimer l’interrogation :

- mettez ces phrases interrogatives indirectes au style direct.

« Monsieur moi : Réponds-moi !veux-tu me dire si je me vois bien tel que je


dois être : parvenu au milieu du chemin, un homme de raison(…)

Le partenaire : avec une hâte obséquieuse,-Ah, ça oui ! Ah oui !parbleu , oui !

(…)

20
Monsieur moi : poursuivant, je ne sais pas, dis-je, pourquoi nous nous sommes
arrêtés .mais vois-tu, c’est précisément pour cela que nous nous sommes
arrêtés !

Le partenaire : écarquillant les yeux, au comble de l’étonnement. – Bigre ! »

Jean Tardieu, théâtre de chambre, NRF, Paris, 1955

Durée : 1h
Durée : 1h
H
H

Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Séquence : scénariser un texte

Activité  : entraînement à l’écrit

Objectif :
Entraîner l’élève à jouer une pièce théâtrale devant ses camarades de classe
et à mettre en pratique les éléments étudiés, spécifiques au discours
théâtral.
Démarche de l’activité  :

Demander aux élèves auparavant d’apprendre par cœur la scène théâtrale


« scène de famille » pour la jouer, pendant cette séance, devant leurs camarades
de classe et leur professeur.

Les critères  :

-quatre apprenant jouent les rôles de personnages de la scène (la grand-mère, le


père, la mère, François, Lucie) et un récitant qui va lire les passages narratifs.

- bouger sur scène.

-s’exprimer avec des gestes, une voix, un ton adéquats en fonction des
didascalies

-préparer un décor plus ou moins identique que celui de la scène.

21
-respecter la notion de la double énonciation dans un discours théâtral :

Personnage/acteur personnage/acteur

Les spectateurs

Jouer la scène par les apprenants.

Durée : 1h
Durée : 1h
H
H

Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Séquence : Scénariser un texte

Activité  : Expression écrite

Objectif :

-rédiger un discours théâtral.

-jouer par la suite la scène rédigée.

Plan de l’activité : rappel/lancement de sujet/ réalisation de la tâche par groupes


/ ramassage de copies

Rappel :

Rappel des caractéristiques du discours théâtral vues au cours des séances


précédentes (les personnages/les didascalies/ le décor/ emploi des tournures
interrogatives et exclamatives / emploi des indicateurs spatio-temporels/ …etc)

Lancement de sujet

Votre lycée a participé dans une manifestation théâtrale organisée au niveau de


la wilaya de Batna, vous êtes invités à jouez une scène théâtrale.

22
Rédigez une scène théâtrale dont le sujet sera de votre choix en respectant les
caractéristiques théâtrales.

Réalisation de la tâche :

Les apprenants se regroupent en fonction de la répartition faite dans la mise en


route du projet.

Ramassage des copies :

Durée : 1h
Durée : 1h
H
H

Projet 02  : Mettre en scène un spectacle pour émouvoir ou donner à réfléchir

Séquence : Scénariser un texte

Activité  : Compte-rendu de l’expression écrite

Objectif :

Rendre compte des erreurs commises par les apprenants

Corriger la présentation

Plan de l’activité  : rappel/ corriger les erreurs sur le tableau/ scénariser le texte
et corriger la présentation.

Rappel  :

Rappel du sujet de l’expression écrite et son objectif.

Noter sur le tableau l’ensemble des textes à scénariser

Corriger les erreurs sur le tableau  :

Le professeur prend les erreurs commises par la majorité des apprenants sur le
tableau.

Les apprenants guidés par leur professeur corrigent les erreurs.


23
Scénariser le texte  :

Les apprenants jouent la scène devant le public (leurs camarades).

Une grenouille vit un bœuf.

Qui lui sembla de belle taille.


« La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf »
Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Par «  Jean de La Fontaine, Fables, Livre I, 1668. »
Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,

Pour égaler l’animal en grosseur,

Disant : « regardez bien, ma sœur ;

Est-ce assez ? Dites moi ; n’y suis-je point encore ?

-Nenni. – m’y voici donc ? – point du tout. – m’y voilà ?

-vous n’en approchez point. » La chétive pécore

S’enfla si bien qu’elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont plus sages :

Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,

24 Tout petit prince a des ambassadeurs,

Tout marquis veut avoir des pages.


Etape Contenu t.p
observation 1. Quels sont les éléments qui entourent le texte? 10
Le titre:” la grenouille qui se veut faire aussi grosse que
le boeuf ”
mn
La référence :
L’auteur : Jean de La Fontaine »
L’œuvre : « Fables, livre I, 1668 »
2. Qu’est ce vous constatez concernant la forme du
texte, comment il est écrit ?
Le texte est écrit sous forme de vers
3. Il s’agit de quel genre littéraire ?
Il s’agit de la poésie, ce texte est un poème.
élargissem Qu’est ce qu’une fable? 10m
ent Les fables de la Fontaine sont un univers enchanté people n
d’animaux malicieux que l’auteur a dote de parole. A travers
eux, il pourra étaler les vices et les vertus de sa société et
surtout de la cours du roi Louis XIV sous le règne duquel il a
vécu. De cette pittoresque galerie de portrait, jaillissent
des morales qui font réfléchir les adultes aux profondes
vérités de la nature humaine.
Qui est Jean de La Fontaine ?
J. de La Fontaine nait en juillet 1621. Château-Thierry,( ville
sur la Marne, à l’Est de Paris) dans une famille bourgeoise.il
écrit des Contes en 1666
Il est célèbre par l’écriture des fables.il meurt le 13 avril
1695.
lecture un ou deux apprenants lisent la fable. 05
25
expressive mn
compréhen 1. Quels sont les personnages en présence?
sion  La grenouille et le bœuf 35m
2. Quel est le procédé employé dans le titre?
 La comparaison
n
3. Déterminez: le comparé? Le comparant?
Le point commun? L’outil de comparaison?
 Le comparé: la grenouille
Le comparant: le bœuf
Le point en commun: la grosseur
L’outil de comparaison: aussi que
4. Que veut la grenouille?
 La grenouille veut devenir grosse comme le bœuf
5. Est-ce qu’elle a tenté de devenir comme lui?
 Oui
6. Comment?
En s’étendant, en s’enflant,
7. est-ce qu’elle a pu effectivement devenir comme lui?
Pourquoi?
 non, la grenouille n’a pas pu devenir comme le bœuf
parce qu’elle est crevée en s’enflant.
8. Faites correspondre chaque mot à son synonyme:
. Crever naitre
Mourir
Grossir

. chétive robuste
Moins robuste

. pécore intelligente
Stupide

9. Quelle est la morale transmise à travers cette


fable?
 «  le monde est plein de gens qui ne sont plus sages »
10. Schématiser les rimes.
« bœuf
Taille rime croisée (A-B-A-B)
Œuf
Travaille »

26
« sages 
ambassadeurs rime embrassée
seigneurs (A-B-B-A)
pages

27