Vous êtes sur la page 1sur 2

http://neevia.com http://neeviapdf.com http://docuPub.

com
http://docuPub.com http://neevia.com http://neeviapdf.com

0.0.1 Champ moyen


Comme pour Ising
H= 
Xn n i j
h i ij
approche par X
H= h; i
i
avec hi = nq( n2 ni ). ou n est la densite moyenne (qui reste a calculer). Les
sites etant independants, la grande fonction de partition se factorise. Pour un
site c'est X
z = e n e nq( 2 n ) :
i
n
i

ni
Et comme ni ne peut valoir que 0 et 1,
2
z=e e
 n2 q (1 + (n q+) ) :
Soit, pour la grand potentiel par site
! =  n2 q kb T log(1 + e (n q+) ):
2

Et l'equation d'autoconsistance vient de


n = @! 1
@ = 1 + e (n q+) :
E quation qu'on aurait aussi bien pu tirer des extrema (en n ) de !. On va preciser
comment la donnee de  determine la densite moyenne (supposee exister, c'est
le jeu du champ moyen !).
On peut la resoudre graphiquement ainsi. On tire
(n q + ) = log(1 n) log n:
On se convaincra que si la pente de la droite q est < 4 (pente de la courbe
au point de symmetrie n = 21 ) il n'y qu'une seule solution et c'est un minimum
de !. On posera 4kb Tc = q. Sinon il y a 3 solutions, dont un seul minimum
absolu et un maximum (relatif) de !. SAUF si  = c = q 2 (et q < 4),
auquel cas les deux minimums (dependant de T ) sont egaux.
Il y a donc deux phases possibles n et 1 n , l'une dense (liquide) et l'autre
gazeuse.
E quation d'etat
On a
= N!. Mais attention, ici, N joue le r^ole de V , volume xe disponible
: N = vV0 ou v0 est le volume de la maille elementaire. Le nombre de particules
( uctant) est A, tel que hAi = nN . Donc
p = @
= 1 @
= ! :
@V v0 @N v0
1
http://neevia.com http://neeviapdf.com http://docuPub.com
http://docuPub.com http://neevia.com http://neeviapdf.com

Log(1−n)−Log(n)
4 −β(εnq+µ)

−2

−4

−6
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1

Figure 1: Resolution graphique, cas o


u  = c .

Exo : que se passe-t-il si  ! 0 ? On retrouve pv0 = kb n T . En e et on a


alors
n = 1 + 1e  :
Il sura ensuite de remplacer log(1 n) par n.
Si  = c et T < Tc , il faut faire le systeme de la double tangente pour ! ce
qui entraine p constant dans la zone diphasique.