Vous êtes sur la page 1sur 1

Allemagne*L'Allemagne (/almaɲ/ ; en allemand : Deutschland /ˈdɔʏtʃlant/  ), en forme longue

Écouter

la République fédérale d'Allemagne , abrégée en RFA (en allemand : Bundesrepublik


a

Deutschland /ˈbʊn.dəs.ʁe.pu.ˌblik ˈdɔʏtʃ.lant/ Écouter, abrégée en BRD), est un État d'Europe


centrale, entouré par la mer du Nord, le Danemark et la mer Baltique au nord, par la Pologne à
l'est-nord-est, par la Tchéquie à l'est-sud-est, par l'Autriche au sud-sud-est, par la Suisse au sud-
sud-ouest, par la France au sud-ouest, par la Belgique et le Luxembourg à l'ouest, enfin par
les Pays-Bas à l'ouest-nord-ouest. Décentralisée et fédérale, l'Allemagne compte
quatre métropoles de plus d'un million d'habitants : la capitale Berlin, ainsi
que Hambourg, Munich et Cologne. Le siège du gouvernement est situé dans la ville de Berlin et
dans la ville fédérale de Bonn. Francfort-sur-le-Main est considérée comme la capitale financière
de l'Allemagneb : dans cette ville se trouve le siège de la Banque centrale européenne.
Beaucoup de peuples germaniques occupent le Nord du territoire actuel depuis l'Antiquité
classique. Durant ce que l'on nomme les invasions barbares, les tribus germaniques se
rapprochent du Sud de ce territoire. À partir du Xe siècle, les territoires forment la partie centrale
du Saint-Empire romain germanique. Au XVIe siècle, le Nord de l'Allemagne est au cœur de
la réforme protestante. Le pangermanisme entraîne l'unification des États allemands en 1871
pour former l'Empire allemand. Après la Première Guerre mondiale, et la révolution allemande de
1918-1919, l'Empire est remplacé par la république parlementaire de Weimar. L'accès au pouvoir
des nazis en 1933 mène à la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle le régime
totalitaire connu sous le nom de Troisième Reich, fondé sur un racisme et
un antisémitisme singulier, et dirigé par le dictateur Adolf Hitler, perpètre des crimes de masse en
Europe, dont la Shoah, et laisse le pays en ruines. Après sa défaite militaire en 1945, l'Allemagne
perd des territoires et — par la volonté des vainqueurs alliés qui entrent dans la « guerre
froide » — est contrainte de se scinder en deux nations : à l'ouest un État démocratique,
la République fédérale d'Allemagne (en abrégé RFA) et, à l'est, la République démocratique
allemande (en abrégé RDA) sous emprise de l'Union soviétique. Le mur de Berlin — qui
symbolise cette division dans l'ancienne capitale — tombe le 9 novembre 1989 et l'Allemagne est
à nouveau réunifiée le 3 octobre 1990, Berlin en redevenant la capitale.