Vous êtes sur la page 1sur 2

TEXTE

La bille

C'est avec enthousiasme affairiste que cette importante multinationale de la métallurgie avait acheté
à prix d'or une planète lointaine qui n'était qu'une énorme bille de métal, donc de la matière
première à perte de vue. L'enthousiasme tomba cependant de plusieurs degrés quand on comprit
qu'il paraissait impossible d'entamer le sol luisant de ce monde de métal.  Les foreuses se rendirent
ridicules et volèrent en éclats. On employa ensuite les grands moyens, les marteaux pilons les
puissants, des chalumeaux géants, des seringues faites pour injecter des acides corrosifs, des canons
de l'armée capables de trouver n'importent quel blindage. On en vint même à larguer une bombe qui
aurait pu pulvériser plusieurs blockhaus superposés. Rien n'y fit. On n'arriva même pas à creuser un
trou dans cette masse compacte, on ne fit même pas une légère éraflure sur ce sol dont l'éclat
brillant  paraissait un glacial désdès qu'on se résigna à ne pas relever. Sur terre, la société était sur le
point de déposer son bilan le coût colossal de cette aventure galactique risquait de l'entrainer dans
une faillite sans fond. En quart d'heure avant de s'embarquer dans la dernière fusée à destination de
la terre, un ouvrier qui n'avait plus soif, déversa sur le sol immaculé le contenu de son verre. -u milieu
d'un nuage de fumée ocre, il vit se former un véritable  petit cratère dans le métal qui, au contact de
ce liquide tellement anodin, fondait comme du beurre. L'homme éclata de rire, haussa les épaules et
ne signala le fait à  personne. Cette planète ne lui disait rien, il faisait trop chaud, et l'avenir de
l'entreprise le laissait froid. 

 Jacques Sternberg, La bille, 188Contes à régler, Ed. Denoël, 1988.

Questions :
1-Que veulent dire les expressions soulignées dans le texte ?

abattement, désenchantement, découragement

2-Relevez le champ lexical de « Métal »

Blockhaus : composé de Block (« bloc de bois ») et de Haus (« maison ») :


(Militaire) Redoute, abri blindé à l’épreuve des tirs ennemis (en béton armé)

3-Quels sont les temps utilisés ? Justifiez leur emploi

Passé simple :
est principalement utilisé pour le temps du récit, donc surtout employé à l'écrit.

Conditionnel passé :
On peut se servir du conditionnel passé quand :

▲ On veut exprimer une action qui aurait eu lieu dans le passé si une condition avait été remplie :

Ex : Si tu avais bien écouté le moniteur, tu aurais reussi ton permis de conduire.


▲ On veut exprimer une action qui a besoin d'être verifiée :

Ex : J'ai entendu dire que Pierre aurait voulu être le délégué de classe. Il faut qu'il me dise si c'est
vrai.

Imparfait
parler d'une action en cours d'accomplissement

Plus que parfait :


parler d'une action qui s'est passée avant une autre, mais avec un intervalle de temps entre les deux,
pour exprimer une idée d'habitude ou pour émettre une hypothèse faite dans le passé ou un regret.

4-Quel est le point de vue du narrateur ?

5-Dégagez le schéma narratif de la nouvelle

6-Relevez les caractéristiques du genre bref