Vous êtes sur la page 1sur 5

Compte rendu du TP numéro 1 d’hématologie

biologique :

Titre : Frottis sanguin pour examen


hématologique

Réalisé par : RIDA LOUKILI


Groupe : 5
Introduction :
Un frottis sanguin est un examen qui consiste à prélever un échantillon de
sang à des fins d'analyse. Cet examen sanguin permet d'analyser
qualitativement et quantitativement les cellules sanguines d'un patient. En
d'autres termes, cela signifie que cet examen permet d'évaluer l'aspect et le
nombre de cellules sanguines. De plus, cet examen sanguin permet de
distinguer le pourcentage de chaque type de cellule sanguine : globules rouges
(hématies), globules blancs (leucocytes) et plaquettes (thrombocytes).
Les objectifs de ce TP sont :
-La préparation d’un frottis sanguin
-La réalisation d’une coloration MGG
-L’identification des cellules sanguines 

Matériels et mode opératoire :


Matériels :
Les matériels utilisés pour la confection d'un frottis sanguin :
- Une aiguille stérilisée pour le prélèvement du sang
- 2 lames de verre ou une lame et une lamelle
- Un microscope
- Bac de réactif May-Grünwald pur
- Bac de réactif May-Grünwald dilue
- Bac de réactif de Giemsa

Mode opératoire :
La procédure de réalisation d'un bon frottis sanguin doit suivre les étapes
suivantes :
- Disposer d'échantillon de sang.
- Il faut homogénéiser le prélèvement ou l'échantillon de sang par des
mouvements de retournement doux et successifs pour éviter l'apparition de
caillot.
- Prélever, à l'aide d'une pipette bien propre et préalablement désinfectée, 2mL
de sang
- Déposer la goutte de sang prélevée sur une lame en verre (environ 2cm x5
cm), dégraissée et identifiée à 1 cm environ du bord lame.
- Placer le bord de la lame rodée ou de la lamelle sur la lame et glisser celle-ci
jusqu'à ce qu'elle entre au contact avec la goutte, en maintenant un angle de
45°.
- La goutte de sang se répartir régulièrement par capillarité en une couche
mince uniforme le long du bord de la lamelle en quelques secondes.
- Faire glisser alors la lamelle, jusqu'au bout, d'un mouvement assez lent et
régulier en maintenant le contact et la pression nécessaire pour que le sang
s'étale. Un bon frottis doit être contenu entièrement sur la lame, bords et
franges compris.
- Si le frottis est jugé correct, sécher immédiatement le frottis en agitant à l'air
par des mouvements d'éventails vifs ou bien utiliser un ventilateur
- Mettre les frottis dans un bac contenant du MG pur pendant 2 min
- puis dans un bac avec MG dilue dans l’eau neutre pendant 3 min
- déposer ensuite les frottis dans un bac contenant du Giemsa dilue au 1 sr 10
dans l’eau neutre pendant 20 min
- Rincer et laisser sécher à l’air
- Déposer la lame séchée a microscope

Résultat :

Titre : Observation microscopique d’un frotti sanguin


humain .
Titre : schéma des éléments constituants un frotti sanguin :

Discussion :
Les résultats de ce frottis ne sont pas bien nets. Cela est dû la répartition des
éléments qui était hétérogènes plus condensés au début et peu pauvres en
éléments que j’ai pu observer d’après leur description et ils sont sous forme de
ce tableau :

cellule forme noyau cytoplasme granlation


Globules rouges Ronde Pas de Rosé Aucune
noyau
Globules Granulocytes ronde Plusieurs hyalin présentes
blancs neutrophiles
Granulocytes ronde existant hyalin présentes
éosinophile
lymphocytes arrondie Un seul hyalin absente
monocytes arrondie Un seul grisâtre Non visibles
plaquettes Forme Pas de hyalin Non visibles
indéfinie noyau
Conclusion :
D’après l’observation à l’œil nu du sang sédimenté, on peut déduire qu’il s’agit
d’un sang normal puisqu’il représente 45% des élément figurés et 55% de
plasma.
A la fin de ce TP, je peux conclure qu’on ne peut distinguer les différents
éléments du sang qu’en réalisant un bon frottis en respectant les différentes
étapes :
- Ne pas agiter les tubes contenant du sang
- Ne pas déposer une quantité de sang trop grande ou trop petite pour que le
frottis ne soit ni trop épais ni trop mince
- Respecter le dosage et la durée de la coloration

Vous aimerez peut-être aussi