Vous êtes sur la page 1sur 4

MINISTERE DE LA CULTURE REPUBLIQUE DU CONGO

ET DES ARTS
Unité * Travail * Progrès
--------------
CABINET --------------
-------------
B.P. : 2840 Tél : +(242) 05 009 36 00
1 Avenue Charles De Gaulle, Plateau Ville

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE


DE LA CULTURE ET DES ARTS A L’OCCASION
DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA 3E EDITION
DU FESTIVAL D’IMAGES DE BRAZZAVILLE
(FESTIM BRAZZA).

 Monsieur le Président du Conseil Municipal et


Départemental, Maire de la ville de Brazzaville;
 Madame la Ministre du Tourisme et de l’Environnement ;
2

 Monsieur le Conseiller du Premier Ministre, Chef du


Gouvernement ;
 Monsieur le Promoteur, Administrateur Général du Festival
Festim Brazza ;
 Excellences Messieurs les Ambassadeurs ;
 Mesdames et messieurs les festivaliers ;
 Distingués invités ;
 Amoureux de la culture et des arts ;
 Chers artistes, mesdames, messieurs.

La première édition du Festival d’Images de Brazzaville


Festim Brazza fut organisée, il y a exactement trois ans.
Nombreux parmi nous, nombreux parmi vous pensaient que
cette nouvelle aventure culturelle n’irait pas loin. Mais grâce à
la pugnacité de son jeune promoteur, nous voici à la
troisième édition.
Mesdames, messieurs, je saisis ce moment solennel pour
adresser nos vives félicitations à l’équipe du Festival, qui
nous gratifie ce jour de la cérémonie d’ouverture de la
troisième édition du Festim Brazza. Je salue les
Ambassadeurs de Chine, d’Algérie et d’Angola, principaux
partenaires bilatéraux qui contribuent admirablement au
rayonnement de la culture.
Enfin, je salue le Directeur Général de la Société Nationale
de Pétrole du Congo, sponsor officiel de la présente édition.
Chers jeunes promoteurs, je voudrais vous dire qu’à chaque
édition, vous serez confrontés aux difficultés d’ordre
organisationnel, technique ou financier, mais votre
détermination sera le gage de votre réussite et partant de
votre succès.
3

Mesdames, messieurs, votre présence à mon humble avis


consacre l’envergure qui est dorénavant celle de ce rendez-
vous qui intègre l’agenda culturel de notre belle ville,
Brazzaville, capitale de la République du Congo, siège du
Festival Panafricain de Musique, ville créatrice de l’UNESCO
dans le domaine de la musique.
Messieurs les ambassadeurs, que chacun de vous trouve ici
l’expression de la profonde gratitude du Gouvernement de la
République du Congo et que ce festival devienne à jamais,
grâce à votre apport multiforme, un lieu d’échanges, de
rencontres fraternelles, l’espace privilégié de la solidarité
entre le Congo et ses amis, le catalyseur de la diversité
culturelle, le rendez-vous de référence pour les valeurs de
partage, du vivre-ensemble et de la civilisation universelle.
Ce festival qui vise à promouvoir le tourisme culturel à travers
la diplomatie et à impulser la destination « Green Congo »
est important en ce qu’il est intègre un point du programme
de Son Excellence Monsieur Denis Sassou-N’Guesso à
savoir : la diversification de l’économie et l’écologisme.

Pendant deux jours, dans le même élan d’amitié que l’an


dernier, et ce, en dépit de la pandémie du Coronavirus
(COVID 19), les artistes, les exposants et autres
communicateurs nous édifieront sur le thème de cette édition
à savoir : « Diplomatie Culturelle et Touristique, Politique
d’Entente et d’Echange entre Etats, Facteur du Vivre
Ensemble face aux défis du Monde Contemporain ».
Dans la multitude des arts, la musique est certainement l’art
le plus populaire puisqu’il accompagne l’homme tout au long
de sa vie. Elle adoucit les mœurs et nous fait oublier
quelquefois les difficultés de la condition humaine.
4

Célébrons la musique,
Sublimons le 7e art ;
Vive le festival d’images de Brazzaville Festim Brazza ;
Vive la coopération entre les peuples ;
Vive la culture ;
Au nom de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Chef du Gouvernement, je déclare ouverte la 3 ème édition du
Festim Brazza, que la fête soit belle.

Je vous remercie.