Vous êtes sur la page 1sur 2

LES MINES

EN BREF

1. GENERALITES

Le potentiel minier de la Côte d’Ivoire est constitué


d’or, de fer, de manganèse, de bauxite, de nickel,
de cobalt, de diamant, de cuivre…

Ce secteur contribue à hauteur de 2,3% du PIB


(dont 0,7% pour l’or) en 2012 et emploie environ
30 000 personnes. Les investissements pour la
même année se chiffrent à plus de 103,8 milliards
de F CFA.

De nombreux travaux d’exploration et


d’exploitation sont en cours sur l’ensemble du
territoire.

2. PRODUCTION

L’exploitation minière en Côte d’Ivoire concerne


actuellement les produits suivants :

- l’or : il s’agit du minerai le plus exploité. La


production nationale en 2012 est de 12,66 tonnes
et provient de 4 mines : Ity, Angovia, Bonikro et
Tongon ;

- le manganèse : sa production nationale brute en


2012 s’élève 256 089 tonnes et se localise à la
mine de Bondoukou ;

- l’eau minérale : il n’existe pas de données


chiffrées pour cette ressource ;

- le sable lagunaire : en 2012, la production


nationale est de 338 404 m3 ;

- le granite concassé : en 2012, la production


nationale est de 1,46 millions de tonnes ;

- le gravier alluvionnaire : en 2012, la production


nationale est de 1 644 m3. Il provient des chenaux
des anciens fleuves.

Par ailleurs, le diamant ivoirien est sous embargo


onusien depuis 2005 et d’autres minerais tels que
le cuivre, le fer, le nickel, le cobalt, le phosphate,
le colombo-tantalite sont en phase de recherche
ou de développement.

1
3. TRANSFORMATION 6. CADRE REGLEMENTAIRE, FISCALITE ET
PARAFISCALITE
L’activité minière en Côte d’Ivoire est concentrée
sur l’exploration et l’extraction industrielle. Il  Cadre réglementaire
n’existe pas encore d’unité industrielle de L’activité minière est régie par la loi n° 95-553 du
18 juillet 1995 portant Code minier, le décret n°
transformation. Néanmoins, des projets de
96-634 du 9 août 1996 déterminant les modalités
création d’unité de ferromanganèse existent.
d'application du code minier et l’ordonnance n°
96-600 du 9 août 1996 fixant les redevances, les
4. COMMERCIALISATION taxes proportionnelles et les droits relatifs aux
activités régies par le Code minier.
En Côte d’Ivoire, la commercialisation de
substances minérales est soumise à autorisation  Fiscalité (Cf. ordonnance n°96-600)
(Cf. code minier).  Droits fixes relatifs aux frais de demande
d’autorisation ou de titre minier
 L’or et le manganèse
Les prix de ces métaux sont fixés sur le marché  Redevances superficialités annuelles pour
international en fonction de l’offre et de la les détenteurs de titres ou d’autorisation
demande. Pour l’année 2012, les exportations d’or  Taxe ad valorem payable par trimestre par
et de manganèse se chiffrent, respectivement, à tout détenteur de permis d’exploitation
304,5 milliards et 6,655 milliards de F CFA.
 Exonération de taxes douanières pour les
 L’eau minérale et les autres produits détenteurs de permis d’exploitation ou de
Il n’existe pas de prix homologués pour les ventes recherche sur les importations de matériels
de sable, gravier, eau minérale, etc. Seul le prix
du sable lagunaire est fixé d’un commun accord 7. CONTRAINTES ET PERSPECTIVES
par les exploitants eux-mêmes.
Leur commercialisation s’effectue sur le marché Les principales contraintes qui pèsent sur le
national. secteur minier sont :

 la lourdeur des investissements ;


5. ACTEURS  l’instabilité des cours mondiaux qui impactent
négativement l’activité ;
 Structures publiques et parapubliques
 Direction Générale des Mines et de la  l’orpaillage tous azimuts qui détériore ou
Géologie (DCMG) – 20 22 20 27 égraine les gisements ;

 Société d’Etat pour le Développement Minier  l’exploitation clandestine.


de Côte d’Ivoire (SODEMI) – 22 44 29 94/96
Au titre des perspectives, on peut citer :
 Agence Nationale pour le Développement de
 les efforts en cours de l’Etat pour la levée de
l’Environnement (ANDE) – 22 47 08 65
l’embargo sur le diamant et les projets de
 Structures de bonne gouvernance développement du secteur ;
 Conseil National-ITIE (CN-ITIE) –  l’actualisation en cours du Code Minier ;
22 41 15 36
 la mise en place d’une structure de lutte contre
 Secrétariat Permanent de la Représentation l’exploitation clandestine ;
du Processus de Kimberley en Côte d’Ivoire -
 la construction des mines d’or de Siassinguié et
20 21 50 03
d’Agbaou et les activités d’exploitation du fer et
 Organisations professionnelles du nickel en phase de développement.
 Groupement Professionnel des Miniers de
Informations:
Côte d’Ivoire (GPM CI) – 22 48 84 41
Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire
 Syndicat Ivoirien des Exploitants de 6 Avenue Joseph Anoma 01 BP 1399 Abidjan 01
Tél. (225) 20 33 16 00 - mail : info@cci.ci
Carrières de sable et de Gravier roulé Site web : www.cci.ci