Vous êtes sur la page 1sur 27

Cissoko sekou +225 59 77 99 02

COURS COMPILE DE ROQYA

PROGRAMME DE FORMATION
NIVEAU 1
Introduction
Risques pour le raqi
Protections et précautions
La ventouse
La lecture
Les explications
Les symboles
Le diagnostic
NIVEAU 2
La voie spirituelle
Le monde des djinns
Captage et vision
Le mauvais oeil
Le lien avec la médecine
La psychothérapie
Arguments juridiques
Autres méthodes
PROGRAMME DE FORMATION NIVEAU 1
BUT
Le but du niveau 1 est la maîtrise de la pratique de la roqya depuis le diagnostic jusqu’aux
explications. Il y aura donc la partie théorique relative à ces éléments et autant de pratique que
nécessaire pour atteindre la maîtrise. Nous voulons que le stagiaire à l’issue de cette étape
puisse pratiquer la roqya autour de lui.

INTRODUCTION
La réalité de la sorcellerie et de la possession.
Le caractère interdit de la sorcellerie, voyance, mariage avec les djinns, pactes et sacrifices
pour les djinns.
Pour le mariage avec les djinns, les anciens savants n’ont pu adopter des positions tranchées.
L’imam Malik, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, a été confronté à une situation où un
djinn s’est présenté très courtoisement à une famille pour demander la main de leur fille
stipulant qu’il ne cherchait que le halal. Il dit : « Ce qui me déplaît en cette situation est
qu’une femme pourra tomber enceinte puis dire qu’elle est mariée avec un djinn ». D’autres
ont utilisé le verset : « parmi ses signes… » 33/21, Pour affirmer que le mariage d’espèces
différentes est interdit. C’est effectivement ce qui apparaît quand nous lisons ce verset aux
djinns.
Ecrire le Coran à l’envers, l’écrire avec les impuretés, remplacer le nom Allah par un autre
tout cela est interdit c’est du satanisme.
En ce qui concerne les traitements antéislamiques (roqya avant l’Islam) et les guérisseurs
traditionnels s’il n’ya pas de chirk alors cela est autorisé et permis.
Savoir et et avoir la certitude que Le Coran guérit

1
COURS COMPILE DE ROQYA

La roqya nous permet de défendre la foi des musulmans, combattre les sorciers et leur alliés et
d’attirer les gens à l’islam
Voici les cinq façons de chirk que font la plus part des musulmans font cela enleve leur foi
sans qu’ils ne le sachent :
 Chirk dans la prière
 Chirk dans le sacrifice
 Chirk dans les invocations
 Chirk dans talismans et bagues
 Chirk dans les cimetières
RISQUES POUR LE RAQI et FOI DU RAQI
Le non risque : se soigner soi-même et ses proches
Dès qu’on soigne les gens il faut s’attendre à être attaqué par les djinns et les sorciers
Les djinns : il y’a cinq façon de vaincre les djinns selon les situations qu’ils attaquent (en
rêve, paralysie du sommeil, apparition réelle, possession)
Les sorciers : se laver constamment et prier pour leur destruction jusqu’à les tuer en rêve
Péchés et faiblesse de la foi
Mais comprendre que tout ceci ne sont que des Epreuves et des étapes à franchir . Rien
n’augmente la foi comme la roqya. Plus vous avancez, plus vous allez rencontrer des épreuves
de plus en plus grandes, qui n’épargneront aucun élément de votre vie et de vos proches, bien
au contraire. Si vous reculez, vous tombez dans une spirale de problèmes et votre spiritualité
sera bloquée jusqu’à ce que vous acceptiez de faire le pas. Se rappeler Le bienfait d’Allah de
vous avoir sorti de vos problèmes – car la plupart des raqi ont d’abord vécu les problèmes
avant de se lancer à soigner les autres – et de vous avoir donné la capacité d’aider les autres
vous impose le devoir d’utiliser cette capacité de votre mieux, d’aider vos prochains et de
vous en remettre à Allah pour tout ce qui peut arriver.
Le raqi doit pratiquer la voie spirituelle et la prêcher pour évoluer
Les 2 Grands Dangers qui guettent le Raqi :
1- l’amour de l’argent (même si la roqya est payante et vous rapporte de l’argent vous
ne devez JAMAIS voir l’argent comme votre objectif sinon vous n’avancerez jamais
dans la foi et vous serez bloqué aux patients qui ont des cas compliqués car il faut plus
de foi, plus d’abandon et d’amour d’Allah pour les soigner)
2- Les Femmes : les waswas sur les femmes sont fréquents. Donc que les hommes
soignent les hommes et les femmes soignent les femmes. Les raqis peuvent réciter sur
les femmes à condition que la salle ne soit pas fermée à clé mais le hommes ne doivent
pas faire les ventouses aux femmes à moins que ce soit des parentes qu’ils ne peuvent
pas marier.

PROTECTIONS ET PRECAUTIONS
Invocations matin et soir
5 occasion de dire bismillah : entrer à la maison, manger, WC, se déshabiller et les rapports.
Reciter ayatoul koursiy et les 3 dernières sourates après les prières et avant de dormir
Eviter la Colère, peur et tristesse.
Lieux sales et humides sont des lieux de djinns
Etre discret car la jalousie est une maladie qui n’a pas de remède. Dans la vie, il y a les bons
et les mauvais, les gentils et les méchants. Qu’est-ce qui détermine qu’on est parmi les bons
2
COURS COMPILE DE ROQYA

ou les mauvais ? Les bons croient qu’il faut faire le bien pour réussir, même s’ils n’en font pas
assez, ils pensent qu’en en faisant plus leur vie irait mieux, et même s’ils font du mal par «
contrainte » ou « faiblesse », ils voient cela comme un défaut et aimeraient pouvoir s’en
débarrasser. Les mauvais regardent ceux-là comme des imbéciles qui n’ont rien compris à la
vie et qui sont voués à l’échec permanent. Ils pensent que pour réussir il faut faire du mal et
éliminer tous les ennemis potentiels. Ils croient qu’en faisant plus de mal, on met toutes les
chances de son côté pour réussir. Ils regardent la réussite ou la montée de toute personne
comme un danger potentiel. Ainsi le jaloux ne supporte pas la réussite des autres et œuvre à
leur destruction sans bénéfice apparent pour lui. Donc quand vous repérez une personne
jalouse dans votre entourage fuyez-la comme la peste, ne cherchez pas à vous réconcilier avec
elle et ne lui laissez pas l’occasion de se mêler de votre vie ou de vos affaires.

LA VENTOUSE
Connaitre ce que dit la sunna et chez les autres
Les jours déconseillés et les jours de pleine lune.
Les hadiths qui déconseillent la ventouse certains jours sont tous faibles, donc rien n’empêche
de faire la ventouse tous les jours et à toutes les heures. Il y a des hadiths sahih recommandant
des jours pour la ventouse. Les jours de pleine lune s’expliquent par l’instabilité des fluides
lors des jours de pleine lune ce qui favorise l’évacuation du mauvais sang. Mais en roqya,
L’objectif visé est l’évacuation de la sorcellerie et djinns et cela est valable à tout moment.
Annulation du jeûne ? Certains hadiths attestent que la ventouse annule le jeûne tandis que
d’autres disent le contraire. Ce sont ces derniers qui dominent.
Quand et où appliquer ? Eviter le front pour les blancs et les peaux très claires.
Les outils.
S’entraîner sur soi d’abord sans couper. Pour ne pas se brûler, mettre le papier dans le pot
rapidement et le placer rapidement. Il faut répéter l’opération sur soi jusqu’à maîtriser le
geste. En cas de brûlure, retirer immédiatement la ventouse. En cas de brûlure, utiliser la
biafine ou la pénicilline pommade. Les entailles petites, dans le sens des vaisseaux et sur toute
la surface, en lignes et non en cercle pour ne pas repasser aux mêmes endroits.

LA LECTURE
Le traitement simplifié : lire 21 fois Fatiha, Korsi, 3 qoul et 7/117-122, 10/81/82 et 20/68-70,
dans l’eau, l’huile, les pommades et l’encens ainsi que le patient, puis boire, laver, asperger et
masser.

Les versets : Rapidité et colère.


Couvrir le patient permet de cumuler l’effet de la lecture sur lui, mais si cela pose un
problème : enfant qui pleure, asthme, personne qui a peur ou refuse, laissez et n’en faites pas
un problème.
On met les stagiaires à lire avec les raqis.

LES EXPLICATIONS DU TRAITEMENT


Insister sur le combat en rêve. Trop de patients quand ils reviennent disent qu’ils ont vu leurs
ennemis en rêve mais n’ont pas su qu’ils devaient les tuer. Le malade doit se coucher avec la
3
COURS COMPILE DE ROQYA

colère d’en finir avec les djinns et sorciers qui le fatiguent et demander à Allah de les ramener
pour qu’il puisse les tuer. Dès qu’il les voit soit il les attrape et lit le verset du trône, soit il
prend une machette et les découpe jusqu’à ce qu’il se réveille. Il doit recommencer cette
opération toutes les nuits jusqu’à ce qu’il réussisse et que tous ses ennemis soient neutralisés.
Quand on n’a pas la force ou la présence d’esprit de les tuer, à force de recommencer et
d’essayer, on y arrive petit à petit.
Huile ou pommade avec 11 ou 21 Fatiha : c’est en même temps que le malade se frotte qu’il
récite les Fatiha et non pas réciter sur la bouteille ou le pot avant de se frotter.
Les invocations ont pour but de renforcer la spiritualité du malade pour accélérer la guérison
et aussi le protéger contre des réactions ou des vengeances.

LES SYMBOLES
LE DIAGNOSTIC
Les djinns viennent presque exclusivement par la sorcellerie – ou éventuellement les pactes
passés par les ancêtres ou les protections que la personne a délibérément cherchées auprès des
djinns, mais même ces deux cas sont assimilables à la sorcellerie. Donc s’il y a des
manifestations de djinns, cherchez quelle sorcellerie les a envoyés. Pour le mauvais oeil,
l’effet est trop léger pour que la personne vienne se soigner pour cela. Il arrive que le mauvais
oeil soit tellement fort qu’il agisse comme la sorcellerie ; à ce moment-là, on le traite comme
de la sorcellerie. De toute façon, le traitement du mauvais oeil est inclus dans tous les
traitements.
Il y a 4 symptômes : les blocages dans la vie, les problèmes de santé anormaux, les états
mentaux anormaux et les cauchemars. Les blocages dans la vie sont l’objectif même de la
sorcellerie et c’est ce qui détermine la présence de sorcellerie ; les autres symptômes sont des
effets secondaires qui déterminent la façon dont la sorcellerie a été faite et c’est ce qui
détermine le traitement.
Les problèmes de santé déterminent les ventouses, la tisane et l’huile ou pommade. Quand la
personne a très mal au ventre, donnez 12 jours de tisane. Si elle a un peu mal et plusieurs
symptômes de sorcellerie, donnez 8 jours. Si elle a un peu mal sans symptômes de sorcellerie
ou pas mal au ventre mais plusieurs symptômes de sorcellerie, donnez 4 ou 6 jours de tisane.
De toute façon, quand la personne revient, si elle avait mal aux deux derniers jours de tisane,
reconduisez.
Pour les autres douleurs, c’est les ventouses. Quand les maux de ventre persistent ou ne
semblent pas cadrer avec les effets de sorcellerie mangée, faites les ventouses au ventre. Pour
des problèmes de stérilité faites les ventouses aux ovaires même s’il n’y a pas de douleurs.
Pour l’impuissance ventouses au pubis et aux reins.
Quand des organes fonctionnent mal, même sans douleur, faites les ventouses.
Pour les jeunes enfants ou les hémophiles ou les peaux très sensibles ou autres personnes
récalcitrantes laissez les ventouses. De toute façon, quand il n’est pas possible d’appliquer ne
partie du traitement faites le reste.
Quand les douleurs sont assez fortes, ou le dysfonctionnement de l’organe est prononcé,
donnez l’huile ou la pommade et frotter en lisant 11 ou 21 fois la Fatiha en fonction de
l’intensité du problème.

4
COURS COMPILE DE ROQYA

Pour intensifier le traitement en cas de problèmes aigus, donnez à la personne à se laver matin
et soir, ou éventuellement à relaver le matin la partie concernée, et à frotter encore avec
l’huile ou la pommade.
En cas de djinns ou de problèmes à la maison ou de problèmes multiples, donnez à asperger la
maison deux fois.
En cas de problèmes dans les affaires ou le travail, donnez à asperger le magasin, atelier,
bureau ou véhicules, deux fois toujours pour plus de précaution.
Cherchez toujours à enlever tous les problèmes du patient du premier coup, car même ainsi
vous n’y arriverez pas le plus souvent. Quand vous doutez, traitez. Chaque fois que le patient
revient, s’il reste quelque chose, demandez-vous s’il n’était pas possible de tout enlever dès la
première fois. C’est ainsi que les traitements sont de plus en plus lourds, par exemple, au
début c’était 7 jours de lavage, puis on est passé à 9, maintenant à 12, et encore matin et soir.
Pour les symboles, il faut d’abord maîtriser l’interprétation des rêves de sorcellerie. Ensuite,
liez les blocages dans la vie et les effets mentaux aux symboles correspondants. Maintenant si
la liste des sorcelleries avec les symboles ne suffit pas à expliquer les blocages et problèmes
de la personne dans sa vie, vous devez chercher quelles autres sorcelleries il y a. Pour cela
posez-vous la question : « si je voulais provoquer ce problème, quel genre de sorcellerie
j’utiliserais ? » selon le principe de se mettre dans le raisonnement du criminel, puis
demandez à Allah de vous guider et prenez ce qui vient. La sorcellerie est un monde
d’intentions et de symboles, et votre intention, votre prière et votre effort permettront in cha
Allah de la battre. Enfin, pendant la lecture demandez à Allah de vous montrer.
NIVEAU 2

BUT
Le but du niveau 2 est d’accéder aux techniques complémentaires : captage et psychothérapie,
de pouvoir se mettre dans la voie spirituelle, et d’avoir les connaissances de l’environnement :
médecine, savants et autres raqis.

LA VOIE SPIRITUELLE
Il faut que chacun comprenne le programme et comment le mettre en application dans sa vie

LE LIEN AVEC LA MEDECINE


Prendre le fichier
LA PSYCHOTHERAPIE
Voir cours sur psychothérapie
ARGUMENTS JURIDIQUES
Voir cours sur les dalils

SYMBOLES – DIAGNOSTIC
Cadenas : rêve de poursuite, bagarre, blocage ou emprisonnement ; sensation d’être bloqué en rêve. Blocage
dans la vie.
Fil avec 11 noeuds : rêve de serpent.
Rivière : rêve de masse d’eau.
Arbre : rêve de monter, descendre, chuter, être en hauteur, dans un avion.

5
COURS COMPILE DE ROQYA
Trou, pont ou puits : rêver de trou, pont, puits, tomber en profondeur. Problèmes profonds, perte permanente
d’argent.
Cimetière : rêve de mort, tombe ou funérailles. Apathie, déprime faiblesse et pensées de mort.
Chaussure, terre + pas : rêve de véhicules, voyage, montures. Maladies de pieds.
Habit : rêve d’enfant ou bébé. Mal enveloppant la personne.
Photo : déformation de la personnalité, laideur, assombrissement du visage, maladies de la face.
Cheveux : soucis, problèmes successifs, maux de tête, pbs mentaux.
Lettre : rêve de personnes, problèmes d’étude.
Charbon : tristesse, aspect assombri, mal perçu.
Braise : rêve de feu, braise ou fumée. Brûlures.
Etoile ou trombone : attachement, promesses non tenues, situation inextricable.
Canari : blocage de la vie.
Cola coupé : chance coupée.
Cola ou poupée piqués : sensation de piqûres, douleurs multiples dans le corps.
3 clous : colère, irritabilité.
Sang des ventouses : maladie dans le sang (santé gâtée de façon anormale).
Sang des règles : rêve de sang, problèmes sexuels et d’enfantement complexes.
Cadavres d’animaux : maladies répugnantes, avilissement, personne repoussante.
Poils de chien sourate : rêve de chien, caractère mauvais.
Poisson : rêve de poisson.
3 os : maladie, douleur ou faiblesse des os.
Caca : rêve de caca, faire ses besoins, eaux impures ou WC.
Ane : stupidité patente, incapacité à comprendre, entêtement.
Slip : problème sexuel aigu, maris de nuit dominants, tenaces ou nombreux.
Poils de pubis : idem.
Termite : fourmillements dans le corps, centaines de djinns dans le corps.
Piment : brûlures comme du piment, nervosité à fleur de peau.
Autres symptômes
Folie : perte de facultés mentales à degrés divers, rêves de fou.
Sacrifice : rêve de viande, capture de l’âme (personnalité effacée), sorcellerie par des sacrifices.
Statue : avec la sorcellerie de sacrifice ; rêve de masques.
Revivification : personnalité morte, absence de conscience. Toute partie de l’homme morte, ne répondant plus.
Peau : maladies de peau.
Faiblesse mentale : difficulté à réfléchir, décidé, perte de confiance.

Pour le reste des symptômes, pas de commentaire :


Oubli, perdre l’argent, bruits ou bourdonnement, présences dans la maison, passions, maladie des yeux, stérilité
et impuissance, froid, peur, tuer djinns et sorciers.

Comment prescrire le Sana maki :


Pas de problème de ventre et beaucoup de problème de sorcellerie : 2 jours pour tester.
Légers problèmes de ventre avec problème de sorcellerie : 4 jours.
Légers problèmes de ventre avec beaucoup de problème de sorcellerie : 6 jours.
Beaucoup de problème de ventre: 10 ou 12 jours en fonction des problèmes de sorcellerie.

Bouteilles pour la maison :


En cas de cauchemars de djinns, de disputes conjugales, autres problèmes liés à la maison.
1 bouteille pour 1 ou 2 pièces.
2 bouteilles pour 3 à 5 pièces.
Grande maison 3 bouteilles ou plus.

6
COURS COMPILE DE ROQYA

VERSETS A RECITER SUR LES PATIENTS ET LES PRODUITS

7
COURS COMPILE DE ROQYA

8
COURS COMPILE DE ROQYA

9
COURS COMPILE DE ROQYA

10
COURS COMPILE DE ROQYA

11
COURS COMPILE DE ROQYA

NIVEAU II : LE CAPTAGE
Louange à ALLAH, prières et bénédictions sur Son Prophète bien aimé (sws)
Voici la procédure permettant de piloter le captage d’une manière simple et rapide :
1) Introduction.
Réciter une fois le verset 196 de la sourate 7 (Al A’raf) qui indique que nous sommes venus
soigner avec le Coran et que dans ce combat ALLAH sera notre allié, notre soutien.

2) Amener tous les djinns.


Réciter le verset 148 de la sourate 2 (Baqara) jusqu’à la manifestation du premier djinn.
Réciter en boucle les cinq versets de destruction des sorcelleries, pactes et sacrifices jusqu’à
ce que tous les djinns soient là. Chaque fois qu'un djinn demande ce qu'on veut dites juste :
"On ramène tout le monde puis on vous explique" jusqu'à ce qu'ils disent que tous les djinns
sont là.

Verset de destruction des sorcelleries :

Verset permettant de faire le nettoyage de toutes les sorcelleries :

Destruction des sorcelleries à la racine :

12
COURS COMPILE DE ROQYA

Verset permettant d’annuler les pactes :

Verset permettant d’annuler les sacrifices :

Une fois, qu’ils sont tous là, leur demander s’ils veulent devenir musulman, soit ils acceptent
sinon on leur dit de regarder leurs pactes, leurs sorcelleries, leurs sacrifices et on récite les
cinq versets précédemment cités en boucle jusqu’à ce qu’il y ait plus rien. S’ils ne veulent
toujours pas, on leur dit voici notre proposition et on récite le verset suivant afin qu’ils voient
les bienfaits qu’ils obtiendront en devenant musulman :

Ensuite, peut demander quelque chose qui concerne les patients comme le nombre de djinns
avec chacun ou combien de fois on lui a fait la sorcellerie (ce qui est préférable car le nombre
de djinns est parfois astronomique et perturbant) ou quelque chose de particulier si un cas
nécessite un éclaircissement (comme un patient qui n'a pas senti d'amélioration dans le
traitement). Cette question permet en fait de s'assurer que les djinns de chaque patient sont là
et cela rassure les patients, et nous voulons absolument réduire au minimum les informations
que nous demandons aux djinns.

3) Ramener tous les autres


Nous disons ensuite que nous allons ramener in cha Allah tous les djinns présents dans leurs
maisons, leurs familles, leurs lieux de travail, école et tous ceux présents chez les sorciers
qu’ils connaissent et tous les endroits où ils vont chercher leurs djinns, ‘ifrit et chayatins. Puis,
nous réitérons la procédure énoncée au point 2). Quand ils viennent et se convertissent, on
redemande s’il reste des djinns, chayatins, ifrits chez tous les sorciers qu’ils connaissent,
jusqu'à ce qu'ils disent qu'il n'en reste pas.

4) Destruction
On dit aux djinns de regarder toutes les sorcelleries, pactes et sacrifices partout où ils étaient
et on récite en boucle les cinq versets cités au point 2) jusqu’à détruire tous les pactes,
sacrifices et sorcelleries.

5) Massacrer les sorciers


On dit aux djinns de regarder tous ceux qui font et qui utilisent la sorcellerie et on récite les
cinq versets suivants jusqu’à leur mort, et encore jusqu'à la disparition de leurs corps :

13
COURS COMPILE DE ROQYA

6) Armer les djinns.


On dit aux djinns de prendre les armes et on récite le verset suivant jusqu’à ce qu’ils aient les
armes :

7) Envoyer les djinns combattre


On récite alors ce verset jusqu’à ce que les djinns comprennent et acceptent leur mission et
qu’ils partent :

14
COURS COMPILE DE ROQYA

NIVEAU II : LA PSYCHOTHERAPIE

LA PSYCHOTHERAPIE

La psychothérapie vise à soulager la personne des effets des souffrances subies dans sa vie.

1 Quel rapport avec la roqya ?

a) Plus une personne est affaiblie mentalement par des souffrances vécues, plus elle est fragile devant les
atteintes de sorcellerie et de djinns. Il arrive que ces difficultés mentales soient plus importantes même que
les problèmes de sorcellerie ou deviennent un obstacle majeur à la guérison de la personne. Il convient
alors d’alterner la roqya et la psychothérapie pour que le rétablissement soit rapide et complet.

b) Le djinn peut être coincé par un désordre psychologique : la personne a un problème psychologique qui
lui fait un « champ magnétique » dans son mental et le djinn s’y trouve prisonnier. Il faut alors résoudre le
problème psychologique, mais on peut toujours affaiblir le djinn avec la lecture, le lavage, la ventouse et la
cautérisation -le fait de piquer- de façon que son effet baisse considérablement.

c) La connaissance des problèmes psychologiques et du fonctionnement du mental humain est un plus qui
permet au raqi de faire la part des choses entre problèmes mentaux et problèmes mystiques.

d) Subir la psychothérapie jusqu’à être complètement débarrassé de tous les problèmes de souffrance
passées donne au raqi ne force et une résistance face aux problèmes des gens et aux vengeances des djinns
et sorciers. Même en dehors de la roqya, cela fortifie la personne et maximise son énergie pour affronter la
vie. Je veux vraiment que tous mes élèves atteignent ce niveau. Sachez qu’une personne ayant vécu des
situations douloureuses qu’elle fuit et qu’elle refuse d’affronter est sujette à des défaillances imprévisibles
et constitue un partenaire dangereux

2 Les troubles mentaux

a) Le cerveau : un super ordinateur

Le cerveau enregistre les expériences humaines : images, sons, odeurs, impressions, etc. sous une forme
chimique, électrique et magnétique. Tout est enregistré puisqu’il nous arrive de nous souvenir de choses
que nous pensions avoir oubliées ; elles étaient donc là, quelque part, et tout à coup, le cerveau a pu
reproduire les images et retrouver de nombreux détails. Tout cela dans un système de rangement très
complexe, puisqu’un indice peut te renvoyer vers une situation et la relier avec une autre etc. Ensuite, pour
« raisonner », le cerveau fait appel à ses connaissances, analyse, et donne la réponse optimale.

b) Le trouble

Quand la personne a subi un choc ; douleur physique ou émotionnelle, l’incident enregistré contient la
douleur sous forme de quelque chose d’intense, disons une charge électrique ou électromagnétique. Il en
résulte un genre de court-circuit, un « bug », semblable à un nœud dans un réseau. Le comportement de la
personne en est affecté : cet incident devient synonyme de douleur, et la personne cherche à le fuir et
l’éviter. Chaque détail de l’incident devient synonyme de douleur et la personne les confronte difficilement.

15
COURS COMPILE DE ROQYA
On dirait que la charge liée à la douleur affecte l’isolation électrique du réseau, et au lieu d’établir des
relations logiques de cause à effet, le cerveau confond toutes les données liées à l’incident et renvoie à la
même conclusion : danger, peur, fuite ou autre comportement existant dans l’incident. Il va sans dire que
plus le choc est fort et répété plus le trouble sera grave.

c) Les symptômes

Il arrive que les relations de cause à effet soient évidentes : on est mordu par un chien => on a peur des
chiens, accident de voiture => on a peur de la vitesse, viol => sexualité perturbée. Mais il se peut que le
résultat soit plus diffus et pas évident à établir : enfance difficile => manque de confiance en soi ;
nombreuses souffrances => maladies psychosomatiques, peurs, divers comportements irrationnels

3 Le traitement

a) une solution simple

Il est connu que raconter ses problèmes soulage, mais ce principe est ici développé et exploité d’une façon
technique et efficace par la grâce d’Allah. Il faut retrouver l’incident qui a choqué la personne, puis elle le
raconte du début à la fin en s’efforçant de le revivre et de ressentir tout ce qui se passe. Vous dites à la
personne de fermer les yeux et vous lui demandez : « Est-ce que tu vois un incident qui t’a fait souffrir dans
ta vie ? » Si vous savez déjà quel évènement dans sa vie a causé la perturbation en question, vous n’avez
qu’à y aller directement ; autrement, laissez-le exprimer naturellement l’évènement qui vient en premier.
Quand il dit : « Oui », demandez-lui de raconter ce qui s’est passé. Quand il arrive à un moment
douloureux, faites-lui répéter la phrase qui exprime exactement la douleur en vous assurant qu’il voit la
scène comme s’il la revit. Différentes émotions vont ainsi s’exprimer et éventuellement différentes
sensations physiques. Laissez-le tout vider. Il va probablement prendre conscience de certaines choses puis
voir l’incident autrement ; tout ça c’est bon. L’essentiel est qu’il décrive un évènement réel et une
souffrance qu’il a subie. Ne le laissez pas faire des suppositions, des analyses de l’évènement ou des
comparaisons du style : « Ce n’est rien, d’autres ont souffert beaucoup plus que moi ». Ce que nous
cherchons est la façon qu’il l’a vécu et la souffrance qu’il a subie.Tant que la personne ressent une émotion
négative : apathie, peur, tristesse, colère, ennui, continuez à lui faire répéter. Tant qu’il a des sensations
physiques : maux de tête, lourdeurs, picotements, n’importe quelle sensation physique, il doit continuer.
Tant qu’il voit de nouvelles images ou prend conscience de nouvelles choses en rapport avec l’évènement
vous lui faites répéter encore.

Un exemple simple : j’ai reçu une femme qui avait été très choquée car elle a vu sa mère mourir devant
elle. La mère avait un trou dans la gorge pour respirer et sa fille lui changeait à chaque fois le pansement.
Une fois elle a enlevé le pansement et l’artère s’est déchirée. Je lui ai fait fermer les yeux et raconter la
scène, jusqu’à ce qu’elle a dit : « Et tout le sang est sorti ! » je lui ai fait répéter cette phrase uniquement,
jusqu’à ce qu’elle a éclaté en sanglots. Je l’ai laissée se calmer, puis je lui ai fait reprendre : « Et tout le
sang est sorti ! » jusqu’à ce qu’elle ne sentait plus rien et qu’elle se sentait bien. Le tout n’a pas dépassé 15
minutes.

Il arrive que les choses soient plus compliquées, comme par exemple quelqu’un qui a souffert d’une
enfance difficile. A ce moment-là, on lui dit : « Regarde tout ce qui t’a fait souffrir dans ton enfance et
répète seulement : j’ai trop souffert ». Il se concentrera alors à observer tous les incidents douloureux et les
scènes les plus dures. Après un certain moment, quand on voit que cette phrase n’a plus beaucoup d’effet,
on demande quel incident particulièrement a été très difficile. On lui fait raconter l’évènement et à chaque
difficulté on lui fait répéter la phrase exprimant la difficulté jusqu’à l’évacuer. Puis on prend un autre et un

16
COURS COMPILE DE ROQYA
autre, jusqu’à ce que plus rien ne vient. On lui fait alors répéter : « Rien d’autre ne m’a fait souffrir » en lui
demandant de regarder à nouveau tout ce qu’il a vécu s’il y a autre chose de douloureux, jusqu’à ce qu’on
soit sûr qu’il ne reste plus rien. La thérapie ne peut se faire seul, il y a besoin d’une seconde personne pour
lui raconter à voix haute ; ce partenaire doit écouter sans aucun commentaire mais simplement l’aider à
bien raconter en posant éventuellement des questions - toujours au temps présent, comme si elle le vit
maintenant- sur l’incident et en le faisant répéter. Le nœud est alors défait et on peut de nouveau analyser
de façon fluide et agir rationnellement au lieu de subir les réactions dues à des chocs passés. Il arrive qu’un
incident provoque toujours des sensations négatives alors qu’on a beaucoup répété et on ne voit plus l’état
de la personne bouger : c’est qu’il y a des chocs antérieurs contenant la même sorte de douleur et il faut
remonter la chaîne des incidents. Quand un incident conserve sa charge et son effet après plusieurs
passages, il faut demander s’il y a un incident antérieur similaire et éventuellement le faire raconter.

Je recommande cette technique quand une personne a subi un choc ou des problèmes ayant laissé des
séquelles psychologiques évidentes. Mais elle est parfaitement générale pour toute expérience douloureuse,
physique ou morale, engendrant ou non des troubles psychologiques connus. Un bon entraînement est avec
les enfants : on le leur propose comme un jeu et la simplicité de leurs cas – en général – fait que ça marche
rapidement et bien.

Or ce monde mental dont je parle est le même monde que celui des djinns ; je ne dis pas qu’on peut
mesurer les djinns en charge électrique ou en force magnétique mais les djinns par exemple qui murmurent
aux humains ou qui mangent avec eux ont une existence réelle et un effet réel sur nous ; c’est dans ce
monde parallèle collé à nous. C’est ainsi que le fait d’avoir une « charge » dans ses « réseaux électro-
chimio-magnétiques mentaux » peut retenir un djinn par un mécanisme de dépression. En fait nous avons
même trouvé que le fait d’avoir ces « charges », qu’on appelle couramment « problèmes psychologiques »
ou « faiblesses de caractères » est ce qui permet au djinn et à la sorcellerie d’avoir une emprise sur la
personne et d’agir sur elle. C’est pour cela que plus une personne est « forte psychologiquement », ce qui
veut dire qu’elle est maîtresse d’elle-même, qu’elle maîtrise son environnement et qu’elle surmonte
sereinement les difficultés de la vie, et moins elle sera touchée et affectée par la sorcellerie et le djinn, et
vice versa. Ces cas de djinns coincés par des problèmes psychologiques sont rares, disons plutôt qu’il est
rare que cela devienne l’obstacle majeur au traitement, car dans la plupart des cas, les problèmes
psychologiques existent et ralentissent le traitement, mais on fait avec. Quand le choc psychologique est
flagrant, si bien que ses effets sur la personne l’empêchent de se rétablir, il est important de le détecter pour
ne pas faire fausse route dans le traitement, et il est important à ce moment-là de le soigner comme précisé
ci-dessus. Il arrive même que le patient souffre essentiellement de troubles psychologiques et que les djinns
aggravent légèrement les choses. Pour cela, certains patients ne deviennent pas « entièrement normaux »
après le départ du ou des djinns ; soit qu’ils avaient des problèmes psychologiques avant l’arrivé des djinns,
soit que les problèmes prolongés avec les djinns ont marqué la personne ou même ont déformé sa
personnalité (quand cela couvre une longue période de l’enfance ou de l’adolescence). Il faut alors avoir
recours à de la médecine mentale, mais les dégâts sont parfois irréparables.

17
COURS COMPILE DE ROQYA

NIVEAU 2 : DALILS
BISMILLAH ARRAHMAN ARRAHIM
EXTRAITS DU LIVRE : LE SABRE TRANCHANT
De Cheick abdusalem bali
P8 : « La sorcellerie est un accord entre un sorcier et un diable ».
Donc il ne suffit pas de voir des pratiques étranges ou inconnues pour les qualifier de
sorcellerie. Où est le pacte passé avec le diable ? Donc on ne peut dire : « Tuer le djinn est de
la sorcellerie ».
P57 : « Le Coran en entier est une guérison ».
Appuyé par le hadith : « Soigne-la avec le livre d'Allah ».
P58 et P103 : Les sahaba soignent deux mécréants, un possédé par les djinns et l'autre piqué
par un scorpion, ils guérissent et le Prophète, salla allahou alayhi wa sallam, approuve leur
action.
P58 : Les sahaba posent comme condition d'être payés pour pratiquer la roqya.
P76 : « Si avec le djinn il y a un autre, tu lui demandes de le faire venir (youhdirahou) ».
Il est donc plus acceptable de demander à Allah de le faire venir.
P88 : « Le moment où le djinn pénètre dans l'homme est le moment le plus dur dans la vie du
djinn ».
Et non pas dur pour l'homme comme l'ont compris certains.
P95 : Remède de la sorcellerie de l'amour : « retire le verset 102 de sourate La Vache (et ils
apprennent auprès d'eux de quoi semer la désunion entre l'homme et son épouse) et remplace-
le par les versets de Taghaboun (Il y a parmi vos épouses et vos enfants qui sont des ennemis
pour vous) ».

Donc le raqi a toute la latitude de choisir parmi les versets ce qui correspond au problème
qu'il veut traiter.
P108 : Les symptômes de la sorcellerie des voix qui interpellent le malade (hawâtif) : « rêver
de tomber, d'être poursuivi et d'animaux ».
L'interprétation des rêves ne répond pas à des règles figées, mais plus à l'expérience du raqi, et
on ne peut lui demander un dalil pour cette interprétation des rêves.
P116 et P130 : Ecrire des versets pour boire et se laver.
P116 : « Le cheikh de l'Islam Ibn Taymiyya dit : Il est permis d'écrire pour la personne
atteinte et pour les autres malades des extraits du Livre d'Allah et de son évocation avec une
encre licite, puis cela est dilué et il en boit comme ont cité cela Ahmed et d'autres ».
P120 : « Pour savoir où est la sorcellerie, il invoque Allah et il se peut que tu vois en rêve ou
que tu ais une intuition ou une sensation ou tu penses vraiment que tel est l'endroit de la
sorcellerie ; tu dois alors plus remercier Allah ».
Donc à force de piété et de demander à Allah des solutions pour guérir les gens, Allah va
aider le raqi et l'orienter, puisqu'Allah dit : « Et il est de notre devoir de soutenir les croyants
».
P128 : « Un feu est allumé, on y chauffe une pioche puis il urine dessus ». Rapporté par
Hammâd Ibn Châkir, Nasouh, Saïd Ibn Almousayib, Qatâda, et Qoutayba Ibn Ahmad
Alboukhari. La pioche est une cause et la vapeur affecte le djinn.
18
COURS COMPILE DE ROQYA

J'avais cité l'année dernière que cette méthode était citée dans le sabre tranchant et d'autres
livres, rapportée par les savants des salaf, et les frères se sont opposés avec ferveur. Cela est
une confirmation que la roqya peut se faire avec tous moyens licites.
P154 : Le Prophète, salla allahou alayhi wa sallam, a dit : « Versez l'eau sur lui par derrière ».
Ce traitement particulier pour le mauvais oeil, nous le préconisons dans tous les traitements
car il est toujours possible que le mauvais oeil soit présent avec la sorcellerie ou djinn.
P157 : « On vide le récipient sur la tête du jalousé par derrière lui en une seule fois ».
Dans la méthode du cheikh Wahid Abdessalam Bali, qu'Allah le récompense et le bénisse, on
demande au djinn où est la sorcellerie pour la sortir et la détruire. Mais ce lieu est souvent
inaccessible même s'il est connu : dans une tombe, dans une rivière, dans un égout, etc. Il ne
donne pas de solution pour ces situations.

EXTRAITS DU LIVRE : LES ROQYA A LA LUMIERE DE LA CROYANCE DES


AHL AS-SUNNA WAL-JAMAA ET QUE DIT LA LOI DE S'Y CONSACRER ET DE
LA PRENDRE COMME METIER
De Ali Ibn Noufayyi Al'iyani
P8 : « L'imam Malik rapporte qu'Abou Bakr Assiddiq entra chez Aïcha qui était malade et une
juive lui faisait la roqya. Abou Bakr dit : « Fais-lui la roqya avec le livre d'Allah ». C'est-à-
dire la Torah, et ceci indique que les juifs ont des roqya. Almaziri dit : « Il y a divergence au
sujet de se faire faire la roqya par les gens du Livre : certains l'autorisent et Malik la déteste
(makrouh) pour que ce ne soit pas de ce qu'ils ont changé. Ceux qui autorisent lui répondent
que c'est comme la médecine » et la vérité est que cela varie selon les personnes et les
situations » Fath Al-Bari.
Muslim rapporte : le messager d'Allah, sala allahou alayhi wa sallam, interdit les roqya. La
famille de Amr Ibn Hazm se rendit chez le messager d'Allah et dirent : « O Messager d'Allah,
nous avions une roqya que nous récitions contre le scorpion et tu as interdit la roqya ». Ils la
lui récitèrent et il dit : « Je n vois pas de mal. Celui qui peut aider son frère qu'il le fasse ».
P38 : Se soigner avec les choses interdites « comme le sable des mausolées des tombes, il
n'est pas permis de les utiliser comme médicament ni de pratiquer ce remède à cause des
fausses croyances qu'il y a en cela.
Cela ressemble plutôt à ce que faisaient les idolâtres qui glorifiaient les statues, recherchaient
leur bénédiction et les essuyaient ».
P41 : Ibn Hajar dit : « Les savants sont unanimes pour autoriser la roqya à trois conditions :
qu'elle soit avec les paroles d'Allah, Ses noms et Ses attributs ; en langue arabe ou en ce qui
est compréhensible d'autres langues ; qu'il croit que la roqya n'agit pas par elle-même mais par
la volonté d'Allah ».
P43 : Al-Boukhari rapporte l'histoire du mordu par le scorpion : « Je ne vais pas faire la roqya
jusqu'à ce que vous nous fixiez un salaire. Et ils se mirent d'accord pour un troupeau de
moutons ».
P47 : « Est-ce que les roqya sont fixées (tawqifiyya) ? Ce que le prophète a enseigné, il n'est
pas permis de le changer ; et si l'homme a expérimenté une roqya non rapportée et il y trouva
une utilité et elle ne contient pas d'interdit, il apparaît que c'est permis ». P48 : « Parce que la
roqya est de même nature que les médicaments, et que le prophète (s) a accepté les roqya qui
ne contiennent pas de chirk ».

19
COURS COMPILE DE ROQYA

P52 : « Al-Hakim rapporte qu'une « namla » apparut chez un homme des ansar. On lui
indiqua que Chifa Bint Abdallah faisait la roqya pour la « namla ». Il se rendit chez elle et lui
demanda de lui faire la roqya.
Elle dit : « Par Allah ! Je n'ai pas fait la roqya depuis que j'ai embrassé l'Islam ». L'ansari se
rendit chez le messager d'Allah (s) et l'informa de ce qu'elle avait dit. Le messager d'Allah (s)
appela Chifa et dit :
« Récite-moi » et elle récita. Il dit : « Fais-lui la roqya et enseigne-la à Hafsa comme tu lui as
enseigné le livre ». Ce récit remplit les conditions des deux cheikhs et Albani l'a classé dans
les sahih. La roqya est :
« La nouvelle mariée fête, se teint les cheveux, se noircit les yeux et fait tout ce qu'il y a à
faire sauf qu'elle ne désobéit pas à l'homme ».
P54 : « Le préférable (Azima) est de laisser les roqya sauf du livre d'Allah et de la sounna du
messager d'Allah (s). Ibn Attine dit : « Les savants de la oumma détestent (karaha) les roqya
par autre chose que le Livre d'Allah ». Achafi`i a dit : « les gens du livre font roqya aux
musulmans avec le livre d'Allah et l'évocation d'Allah ».
P55 : « Si nous acceptons la roqya des gens antéislamiques féticheurs tant qu'il n'y a pas de
chirk, et que son utilité a été expérimentée, les gens du livre sont plus prioritaires ».
P72 : « L'ouverture (Hall) : remède de l'homme attaché par la pioche (voir le sabre tranchant)
et nochra c'est faire bouillir de l'eau avec des fleurs pour se laver. Ce sont des expériences
humaines comme la roqya de la fourmi et de la vipère ».
P75 : « la loi de prendre la roqya comme métier. La roqya est autorisée et poser la condition
de recevoir un salaire est permis : Al-Boukhari pose un chapitre : « poser la condition de
recevoir un salaire pour faire la roqya avec la Fatiha », et en faire un métier entraîne des
méfaits : 1) la crainte que les gens s'attachent au lecteur et non à ce qui est lu ; 2) il n'y a pas
eu cela chez les prédécesseurs malgré le besoin ; les diables peuvent les aider pour égarer les
gens ; 3) le danger de la fierté pour le raqi ; 4) quand le djinn ne parle pas, ils disent tu n'as
rien, et ce sont des paroles sans science ; 5) Ils lisent sur un groupe et postillonnent dans tous
les récipients, d'où vient cela ? 6) Les charlatans vont les imiter pour obtenir la richesse ;
7) Il est possible qu'ils l'apprécient (mostahabb) et cela devient une bidaa ; 8) Les milliers de
gens venant vers lui est une tentation de fierté ; 9) Les méfaits sont clairs et les repousser est
plus important que gagner les utilités ;
10) Les hommes pieux ne se postaient pas pour recevoir ceux qui ont besoin d'invocations ;
11) Les gens peuvent oublier de se faire roqya à eux-mêmes ».

EXTRAITS DU LIVRE : GUIDE DES GUERISSEURS AVEC LE NOBLE CORAN


De Riadh Mohamed Samaha
P15 : « Beaucoup de gens sont atteints mais le djinn ne parle pas par leur bouche ».
P55 : « Extraire la sorcellerie est une chose rare ».
L'auteur contredit donc « le sabre tranchant » et emprunte une autre voie dans la guérison.
P18 : « Le djinn a été torturé jusqu'à la mort ». P26 : « Cela se terminera de deux façons : soit
la sortie, soit en le brûlant ». P43 : « Et s'il ne le vomit pas, ses intestins se déchireront et ce
sera sa mort ». P56 :
« Achever le djinn chargé de sorcellerie en le brûlant ou le tuant ». « Il sera tué à l'intérieur de
son corps ».

20
COURS COMPILE DE ROQYA

P29 : « On écrit les versets sur une feuille, on lave la feuille dans un récipient pour boire et se
laver ». P36 : même chose.
P40 : « le cheikh de l'Islam Ibn Taymiyya écrivait sur le front de la personne dont le nez
saignait : « Et on dit : terre ! Avale ton eau ! Ciel ! Cesse ! L'eau se calma et l'affaire fut
terminée ». Ibn Alqayyim l'entendit dire : je l'ai écrite à plusieurs personnes et ils guérirent ».
P47 : « Selon Saïd Ibn Joubayr selon Ibn Abbas : quand la femme a du mal accoucher, qu'on
lui écrive [une série de versets] dans un récipient propre puis on lui fait boire. Wakiî a joute :
on lui fait boire et on asperge sous sa taille ». « Moujahid dit : « Il n'y a pas de mal à écrire le
Coran pour se laver et faire boire le malade ». « Ayyoub dit : j'ai vu abou Qoulaba écrire un
écrit de Coran puis l'a lavé avec de l'eau puis l'a donné à boire à un homme malade ».
P52 : « Ahmad Ibn Soulaymane Annajjad rapporte dans « les espoirs » selon Al-aâmach qui
dit : Un djinn vint épouser une de nos femmes. Je lui dis : « Quelle est votre nourriture
préférée ? Il dit : le riz ». nous le lui avons ramené et je me mis à voir les bouchées se lever
alors que je ne voyais personne. Je dis : « Y a-t-il ces sectes chez vous ? Il dit : oui. Je dis :
Quelle est la place des Rafidha parmi vous ? Il dit : « Ce sont les pires » ».
Cela autorise donc à discuter avec les djinns et leur monde se connaît par l'expérience et leur
fréquentation.
P57 : « Ces fléaux étant dangereux et affectant la croyance car les musulmans vont chez les
devins et sorciers, l'affaire nécessite que les frères se consacrent à ce travail pour le combattre
; il n'y a donc pas de mal à se spécialiser et se consacrer à la guérison en recevant un salaire ».
P59 : « La guérison des corps est une obligation de suffisance (kifaya) et ceci est plus grave et
plus important.
P58 : Le sahabi qui a fait la roqya avec la Fatiha répondit à : « Et comment as-tu su que c'est
une roqya ? En disant : c'est une chose qui a été projetée en moi – ou qui m'a été inspirée ».
EXTRAITS DU LIVRE : LA VOIE CORANIQUE POUR LA GUERISON DE LA
SORCELLERIE ET DES POSSESSIONS DEMONIAQUES
De Oussama Mohamed Al-Awdi
P35 : « Il vaut mieux que la roqya ne soit pas source de revenu car le matériel affaiblit le
travail spirituel et il se peut que la réussite ne lui soit pas accordée ».
P53 : « Le dévoilement par le regard : voici une méthode unique que mon Seigneur, Glorieux
et Très-Haut, m'a enseignée et elle a donné des résultats merveilleux ».
P58 : « Il n'est pas nécessaire que l'homme voit dans son rêve ce qui va le guider, il se peut
qu'Allah lui inspire la bonne voie ».
P78 : « Ecrire les versets d'annulation de la sorcellerie et les versets du châtiment puis le
malade se lave avec ».
P129 : « on écrit sur une feuille, puis on la dilue et la malade boit », « On écrit sourate
Mariam sur la chemise de nuit et elle le porte sur sa peau »
P132 : « On écrit les versets sur une feuille blanche puis elle est diluée dans l'eau puis on
enduit avec tout le corps sauf la plante des pieds et les deux orifices ».
P173 : « Tu écris les versets sur une feuille, puis tu trempes la feuille dans l'eau pour le lavage
et la boisson ». « On lui écrit trois feuilles et il se lave trois jours ».
P174 : « L'écriture pour le lavage »
P180 : « On écrit les versets sur une ceinture que la femme attache à sa taille ».
P216 : « Tu écris sur le front du malade ».
P221 : « On écrit sur le membre frappé ». « Tu écris ces versets ou tu les lis ».
21
COURS COMPILE DE ROQYA

P79 : « Il lit le verset du Trône avec l'intention d'emprisonner le djinn dans le corps ».
P170 : « Tu peux ordonner au djinn de ramener la sorcellerie de son endroit et souvent il fera
cela ».
P224 : Enchaîner les djinns avec des invocations.
P265 : « Ces versets te permettent de contrôler le djinn comme tu veux ».
P268 : « Les versets pour faire venir le djinn. Tu les lis, s'il vient, louange à Allah ; sinon tu
les lis dans l'eau avec l'intention de le faire venir, tu les fais boire au malade puis tu répètes la
roqya et in viendra in cha Allah ».
P278 : « Les versets pour emprisonner le djinn : et tu dis : je t'emprisonne par : « Noun, Par la
plume et par ce qu'ils écrivent » ».
P142 : La méthode d'allumer le feu, de chauffer la pioche et d'uriner dessus selon Fath AlBari.
P168 : « Annuler la sorcellerie en sortant le serviteur de la sorcellerie ou en le tuant ».
P195 : « Chapitre de brûler ou tuer » suivi des explications pour tuer le djinn.
P195 : « Le djinn se venge parce que tu as tué son enfant ou son frère ».
P197 : « Tu écris sur un tissu tu le brûles et il sent la fumée ; le djinn sera brûlé sur le champ
».
P211 : « Le djinn ne doit sortir que si tu prends son engagement qu'il ne revienne pas sinon tu
le brûles ».
P212 : « L'imam Ibn Al-Qayyim dit dans : « Zaad Al-Maâad » p 85 : Il est autorisé de frapper
le djinn, de le torturer, de l'insulter et de le tuer quand il s'entête à faire du mal ».
P285 : « Les versets de la mort : tu lis sur le djinn que le soignant veut tuer ».
P245 : « Muslim et Ibn Maja rapportent selon Jabir qu'on l'a appelé pour une femme à Médine
piquée par un scorpion pour qu'il lui fasse la roqya. Il refusa et le prophète (S) fut informé de
cela. Il l'appela et Aamr dit :
« Tu as interdit de faire la roqya. Il dit : récite-la moi ». Il la lui récita et il dit : « Il n'y a pas
de mal, ce sont des engagements, fais roqya avec ».
Le livre ne cite pas textuellement si tout le Coran est une guérison ou uniquement les versets
cités dans les hadiths, mais dans tout le livre l'auteur utilise des versets dont le sens convient
avec le but recherché, il établit même les chapitres des versets de l'Islam, du secours, de la
vengeance, de la destruction, de l'épuisement, de faire venir le djinn, de le faire parler, de le
faire taire, de la victoire, du dégagement de la vue, de l'ouïe, de la réprimande, de la création,
de l'emprisonnement, de la disparition du faux, de la guerre, de la terreur, de la sagesse, de la
guidée et du calme

EXTRAIT DU LIVRE LE DON DU TOUT MISORICORDIEUX EN GUERISON DES


ATTEINTES DES DJINS PAR HAMDI ADDEMARDACH
P13: Les Djins voient les anges et les humains.
P31 : Histoire de la conversion de Hama Ibn Ibrahim Ibn Alaqyas Ibn Iblis qui avait assisté à
l'assassinat de
Abdel Cain et embrassa l'Islam avec Noé et raconta cela au prophète (s)
P37 : Est-il permit d'interroger les Djins ? Ibn Taymia tranche : S'il s'agit de croire en tout ce
qu'ils disent et de glorifier l'informateur c'est interdit, mais si on l'interroge pour éprouver son
état et connaitre son fonds en ayant de quoi différencier sa veracitè et son mensonge , c'est
permis. De même s'il écoute ce qu'ils disent et ce que les djins informent comme on entend ce

22
COURS COMPILE DE ROQYA

que disent les mécréants et les pervers pour savoir ce qu'ils ont à dire sans les croire
absolument ni les démentir à moins d'avoir une preuve comme dit le TRES HAUT :
"Si un pervers vous amène une information vérifiez ".
Abou Moussa raconte que Omar tarda et il y'avait une femme qui avait un Djin lié à elle
(qarin) et il l'interrogea. Il dit qu'il l'avait laissé entrain de partager les chameaux de l'aumône.
Dans un autre récit, Omar envoya une armée et un homme vint à Médine et les informa qu'ils
avaient triomphé de leurs ennemis et la nouvelle se répandit . Omar demanda aprés cela et on
lui dit . Il répondit alors : "C'est Aboul Haytham " Il veut dire des musulmans parmis les Djins
"et le héraut des hommes viendra par la suite ". Il arriva quelques jours plus tard. (L’argument
et la preuve de la possession de l'homme par le Djin , Ibn Taymia P21et 22).
P39 : Le caché par ( Rayb ) de l'avenir est celui qu'il est impossible de connaitre . Quand au
caché du présent et du passé , même s'il est caché de certains d'autres le connaissent.
P43 : Pour chasser le Djin tu écris une feuille et tu la dilues dans l'eau ou tu recites
directement sur l'eau .
P45 : Histoire du lecteur qui enseigna le coran aux Djins et les fréquenta un temps .
P49 : Ibn Taymia dit : Tuer les Djins sans droit n'est pas permis comme il n'est pas permis de
tuer un humain sans droit. Les Fatwas T3 / P19.
P50 : Le cheikh de l'islam Ibn Taymia dit : quiconque parmis les humains ordonne aux Djins
de faire ce qu'ALLah a ordonné : adorer ALLAH Seul et obéir à son Prophète, et ordonne la
même chose aux humains, il fait partie des meilleurs elus d'Allah Le très Haut, et il est en cela
un calife du Messager et un représentant. Et quiconque utilise des djins pour des choses licites
pour lui comme de leur ordonner de faire leur devoir et leur interdire ce qui leur est interdit et
les utilise pour es choses licites pour lui, il est comme les rois qui ont fait cela, et s'il en est
capable, il fait parti des élus d'Allah le Très Haut comme le prophète roi avec le prophète
esclave, comme Souleymane et Youssef avec Ibrahim, Moussa et Aissa et Mohamed, prières
d'Allah sur eux tous. Et quiconque utilise des djins pour ce qu'Allah et son Messager ont
interdit soit le chirk soit tuer une personne injustement soit agresser les gens sans les tuer en
les rendant malade ou lui faire oublier la science ou d'autres injustices, ou soit pour les péchés
comme d'amener une personne pour commetre le péché, celui là s'est aidé d'eux pour le péché
et l'agression et s'il sert d'eux pour la mécréance, il est mécréant, et s'il sert d'eux pour les
péchés, il est pêcheur ou pervers ou pêcheur sans être pervers. Et sa science de l'Islam est
incomplète et s'il s'aide d'eux pour ce qu'il croit être de miracle comme de les utiliser pour le
pélénirage ou s'envoller en entendant des paroles innovatrices, ou qu'ils le transportent à
Arafat et qu'il ne fasse pas le pélérinage réglementaire qu'Allah et Son Messager ont ordonné
ou qu'ils le portent de ville en ville et ainsi de suite, celui là est leurré et ils l'ont roulé.
Majmou Alfatawa T11 P307
P53: Ibn Alqayim dit: "Nous descendons du Coran ce qui est un remède ou une miséricorde
pour les croyants". "du" ici indique le genre et non la partie. Zad Alma'ad T3 P121.
P71 : Ahmed Ibn Hambal a obéi à Allah et nous avons reçu l'ordre de lui obéir.
P112 : Tout le coran est les paroles d'Allah on peut traiter le malade avec.
P119 : Et j'ai aspergé cette eau au visage d'un malade et 8 djins furent brulé et il resta un dont
le visage fut brulé, il m'en informa dans un cas.
P127 : Puis je lui ai demandé (au djin chez le malade) Zakikhan (un autre djin chez le malade
pour discuter avec lui).

23
COURS COMPILE DE ROQYA

P129: Le djin possédant le corps peut fuire et ces versets le rameneront rapidement. "Il est
capable de le raméner" S85V8 (Tariq)
P251: Ammar Ibn Yasin dit: si je savais que c'est un diable je l'aurais tué.

24
COURS COMPILE DE ROQYA

25
COURS COMPILE DE ROQYA

26