Vous êtes sur la page 1sur 177

CHEMIN SPIRITUEL DE LA MAGIE

HASSAN.R
CONTENU
INTRODUCTION
CHAPITRE 1
CONNAISSANCE SECRÈTE DU NORD
LA RENAISSANCE DES RUNES
IMAGE NORDIQUE DU MONDE
NUMÉROLOGIE NORDIQUE
ÉDIFICES RELIGIEUX
CHAPITRE 2
UTHARK ET LES RUNES
RANGS DES RUNES
UTHARK ET FUTHARK
CHAPITRE 3
RUNOSOPHIE
MUSPELHEIM.
ASGARD.
WANAHEIM.
LUSALFHEIM.
MIDGARD.
SWARTALFHEIM.
JOTUNHEIM.
HELHEIM.
NIFLHEIM.
UTHARK ET 24 CHEMINS
ETT UR
1. UR.
2. TOURS.
3. AC.
4. RAID.
5. KEN.
6. GIFU.
7. VJUNYA.
8. HAGAL.
ETT NAUD
DIX. IP.
11. YARA.
12. PERTRA.
13. EIVAZ.
14. ALGIZ.
15. SOL.
16. TUR.
ETTE BJARKA
17. BJARKA.
18. E.
19. MANNAZ.
20. LAGU.
21. ING.
22. ODAL.
23. DAGAZ.
24. FE.
UTHARK MULTIDIMENSIONNEL
UR - FE
VISITES - DAGAZ
AC - ODAL
REID - ING
KEN - LAGU
GIFU - MANNAZ
VJUNYA - E
HAGAL - BJARKA
NAUD - TUR
EST - SOL
YARA - ALGIZ
PERTRA - EIVAZ
MUSPELHEIM.
ASGARD.
WANAHEIM.
LUSALFHEIM.
MIDGARD.
SWARTALFHEIM.
JOTUNHEIM.
HELHEIM.
NIFLHEIM.
NUANCIER NORDIQUE
MARRON.
VERT.
JAUNE.
ROUGE.
BLEU.
OR.
ARGENT.
LE NOIR.
BLANC.
CHAPITRE 4
L'HOMME ET SON ÂME
1. VISAGE.
2. IL EST D.
4. FULGYA.
6. HAMP.
DIX. HAMINGYA.
CHAPITRE 5
SORCELLERIE DU NORD ET MAGIE RUNIQUE PRATIQUE
COUPER
DÉMÊLER
PEINDRE
DEMANDER
PRIER
SACRIFICE
DISTRIBUER
ABATTAGE
ASSIS DANS LA NATURE ET MÉDITATION
EMBLÈMES
TRISKELE ... LE SYMBOLE D'ODIN ET DE SA TRINITÉ. BASÉ SUR LES
NOMBRES 7 ET 3.
GALDERS ET FORMULES
RITUELS
OUEST
CRYSTAL HAGAL.
BRÛLEUR D'ENCENS AVEC DE L'ENCENS. DANS
BOL OU CORNE À BOIRE.
STYLO.
BAGUETTE MAGIQUE.
LANCE, ÉPÉE OU MARTEAU.
MANTEAU.
CEINTURE.
COUTEAU OU FAUCILLE.
RISTIR, OU APPAREIL DE TEINTURE.
AMULETTE MAGIQUE.
RITUEL RUNIQUE
MAGIE NATURELLE
ORME.
CENDRE.
BOULEAU.
HÊTRE.
CHÊNE.
AÎNÉ.
ÉPICÉA.
ÉCROU.
YEW.
TILLEUL.
SORBIER DES OISELEURS.
POMMIER.
LIEUX DE CULTE
CERCLE DE PIERRE.
LABYRINTHE.
COLLINES FUNÉRAIRES.
SEID
AUDRER
CHAPITRE 6
YOGA DES RUNES
24 POSES DE RUNES
UR.
TOURS.
AC.
RAID.
KEN.
GIFU.
VJUNYA.
HAGAL.
NAUD.
IP.
YARA.
PERTRA.
EIVAZ.
ALGIZ.
SOL.
TUR.
BJARKA.
E.
MANNAZ.
LAGU.
ING.
ODAL.
DAGAZ.
FE.
CHAPITRE 7
DISANT DE BONNE AVENTURE SUR LES RUNES
MIDGARD.
JOTUNHEIM.
LUSALFHEIM.
SVARTALFHEIM.
VANAHEIM.
ASGARD.
HELHEIM.
MUSPELHEIM.
NIFLHEIM.
• TERRE.
• LA GLACE.
• FEU.
• AIR.
• EAU.
INTERPRÉTATION DES RUNES
CHAPITRE 8
RUNOSOPHIE ET KA6BALA
CHAPITRE 9
UTHARK ET LE CÔTÉ OBSCUR DES RUNES
• ASGARD.
• MIDGARD.
• UTGARDE.
HELVEGR
UR.
TOURS.
AC.
RAID.
KEN.
GIFU.
VJUNYA.
HAGAL.
NAUD.
IP.
YARA.
PERTRA.
EIVAZ.
ALGIZ.
SOL.
TUR.
BJARKA.
E.
MANNAZ.
LAGU.
ING.
ODAL.
DAGAZ.
FEHU.
INTRODUCTION
Le pouvoir magique des runes est connu depuis l'antiquité. De nos
jours, l'influence inhabituelle des runes, la présence en elles d'une énergie
inexplorée est confirmée même par la recherche scientifique. Les runes
guérissent, les runes redonnent de la vitalité aux plantes, les runes protègent
la santé et le succès, les runes prédisent l'avenir. La magie nordique - l'une
des écoles de magie les plus puissantes au monde - est basée sur le contrôle
de l'énergie des runes. Les rituels et rituels magiques les plus puissants de
Scandinavie sont donnés dans ce livre.

Ce livre est une introduction à la runosophie (la sagesse secrète des


runes) et à la magie runique pratique. Les runes sont des symboles
dynamiques qui décrivent des pouvoirs cachés. L'apparence des
runes a changé, mais les principes qu'elles symbolisent sont
pratiquement les mêmes aujourd'hui que dans l'antiquité. L'auteur du
livre ne cherche pas à fournir une description historique des runes et
de la magie runique. Ceci est une introduction à la magie runique,
construite sur la base du travail des runes magiques modernes.
.Cependant, nous avons essayé de faire ce travail basé sur la magie
nordique traditionnelle. Même si certaines des positions décrites ici
ne trouvent pas de confirmation dans les découvertes
archéologiques, nous nous sommes efforcés de décrire les clés de
la même réalité cachée qui relie les humains modernes à leurs
ancêtres. Le temps passe, mais une personne reste aussi
mystérieuse que la réalité cachée de l'être.

De nombreuses personnes associent le chemin spirituel à la


poursuite des royaumes et de la lumière célestes. C'est le résultat
de l'influence de religions telles que le christianisme, le judaïsme et
l'islam. Dans ces religions, le monde divin est dans les cieux
lointains, et Dieu est la divinité céleste masculine de la Lumière.
Dans les anciennes traditions païennes, le divin pouvait également
être trouvé sur et sous la terre, dans le monde souterrain.

Il n'y avait pas seulement un dieu, mais aussi de puissantes


déesses. Les gens ne recherchaient pas seulement la Lumière. Les
sages sont également entrés dans les ténèbres à la recherche de
spiritualité. Le ciel nocturne, plein d'étoiles, était aussi important que
le jour. Il était tout aussi important de visiter les enfers et le paradis.
Cette attitude est inhérente à l'ancienne tradition nordique. En elle,
les ténèbres sont une condition préalable à l'illumination. L'un,
accroché à l'arbre du monde, scrute les profondeurs pour trouver
des runes. Les secrets de l'être sont également cachés dans le
monde souterrain.

Les runes ont une forme extérieure claire et un contenu


intérieur sombre. À tout moment, les magiciens des runes
cherchaient à découvrir la signification cachée des runes, imitant
Odin et sa volonté de fer. La discussion sur les runes dans ce livre
est basée sur l'affirmation controversée selon laquelle la rangée de
runes est cryptée pour cacher sa signification aux non-initiés. Le
côté caché et sombre des runes s'appelle Uthark. Il s'agit d'une
rangée de runes ésotérique cachée qui se cache dans une rangée
plus courante, le Futhark. Lorsqu'on parle de telles hypothèses
occultes, il est impossible de déterminer ce qui est vrai et ce qui est
faux. Beaucoup doutaient de l'historicité d'Utark; de nombreux livres
de magie sérieux ont été écrits sur la base de Futhark. Cependant,
"Uthark" s'est avéré être un outil puissant pour découvrir les secrets
des runes et explorer leur côté sombre et caché.
CHAPITRE 1
Connaissance secrète du Nord
Le mot même «rune» peut vous dire ce que sont les runes.
Dans les anciennes langues scandinaves et germaniques, le mot
«rune» signifiait «secret», «secret», «chuchotement silencieux». Au
début, les runes n'étaient pas utilisées pour l'écriture ordinaire, mais
seulement comme symboles magiques décrivant les divers principes
et forces de l'univers et de l'existence humaine.

Les symboles ne sont pas seulement les runes connues des


rangs runiques. Dans un sens plus profond, les runes sont les forces
cachées indiquées dans la lettre, ainsi qu'avec l'aide du galdr[1],
chants et autres actions magiques. Ces runes et chants qu'Odin a
reçus après l'initiation (initiation) sur l'arbre du monde sont un reflet
magique des forces cachées de la nature. Les runes peuvent avoir
plusieurs significations. D'une part, la «rune» est un signe écrit
utilisé dans l'ancienne tradition nordique, d'autre part, elle désigne
les forces de l'univers et l'exhaustivité de l'expérience occulte.

Les runes et la spiritualité nordique reflètent des capacités


intellectuelles élevées et une compréhension profonde de la nature
de l'être. Aujourd'hui, nous ne pouvons acquérir qu'une fraction des
connaissances dont disposaient les anciens sages. Néanmoins, en
étudiant les runes de manière impartiale, on peut espérer que nous
comprendrons les bases des secrets runiques.

Beaucoup d'érudits d'aujourd'hui sous-estiment les cultures


anciennes et cherchent à réduire leurs opinions et leurs croyances
religieuses à un niveau simplifié. Vous pourriez penser que dans les
temps anciens, la spiritualité était centrée sur les cultes de la
moisson et les cérémonies funéraires. Les mythes sont perçus
comme des descriptions naïves et enfantines de la vie. La plupart
des découvertes archéologiques sont considérées comme des
restes funéraires. Il semble que de telles interprétations parlent
davantage de la façon dont les scientifiques perçoivent le monde,
plutôt que des religions anciennes.

L'attitude positiviste envers le monde, qui a eu un impact


significatif sur la science moderne, prétend que l'homme est passé
de niveaux primitifs à une pensée de plus en plus avancée. Ce
concept survient lorsque la vision du monde monothéiste et le
matérialisme industriel sont combinés. Cela reflète le fait qu'une
personne se développe, en commençant comme un enfant, et entre
dans le monde plus complexe des adultes. L'analogie avec le
développement du monde est dessinée inconsciemment.

Il n'y a aucune raison de croire que notre niveau intellectuel et


spirituel actuel est plus élevé que dans les temps anciens. Si nous
continuons l'analogie avec le développement humain, alors peut-être
sommes-nous des enfants, et les gens de l'antiquité étaient des
adultes de la génération précédente. Ou, au contraire, nous avons la
folie sénile. Peut-être que les découvertes archéologiques sont
considérées comme des sépultures parce que le passé nous semble
mort et enterré. Fait intéressant, bon nombre des soi-disant
«tombes» ne contiennent pas de cadavres.

En fait, les sociétés de l'information industrielles et post-


industrielles obligent une personne à consacrer la plupart de son
temps à la production matérielle, de sorte qu'il reste moins de temps
pour le développement de l'esprit et de l'intellect. On peut conclure
que les pays les plus prospères courent le risque que leurs citoyens
deviennent les plus faibles intellectuellement et spirituellement. Dans
les sociétés anciennes, la vie était difficile, mais il y avait de longues
périodes pendant lesquelles les gens pouvaient travailler sur eux-
mêmes: rituels religieux complexes, idées philosophiques
développées, riches traditions de mythes et d'histoires orales. Grâce
à Snorri Sturluson et à d'autres, certaines de ces connaissances ont
survécu à ce jour.

Notre connaissance des runes et de la spiritualité nordique


provient des Eddas et des sagas, des découvertes archéologiques,
des peintures rupestres, des pierres avec des images et des runes,
et des noms de colonies. Outre les Edds, un livre de l'historien
danois Sachs Grammar (XIIIe siècle) décrit également la vision du
monde nordique. Des informations peuvent également être obtenues
à partir du livre "Germania" de Roman Tacitus (55 - 120) et des
descriptions d'Adam de Brême. Ces ressources sont inestimables
pour ceux qui souhaitent explorer les secrets des runes. Cependant,
il ne faut pas plonger trop profondément dans les informations
archéologiques.

Il ne faut pas oublier que les runes et l'ancienne tradition


nordique étaient en constante évolution. Au fil du temps, les
connaissances et leurs vecteurs ont évolué. Les runes et les mythes
sont des démonstrations exotériques d'une réalité ésotérique qui
existe en dehors du temps. Le temps est commun et mythologique.
Nous existons à une époque ordinaire où l'histoire se développe à
travers la mort et la renaissance. Ici, vous pouvez acquérir des
connaissances grâce à la recherche historique et archéologique. Le
temps mythologique est archétypal et se situe en dehors de l'espace
et du temps ordinaires.

Il est décrit dans les mythes. Un chaman ou un magicien peut


atteindre le temps mythologique en utilisant des états de conscience
spéciaux. Cependant, ayant acquis des connaissances au niveau
habituel, il est plus facile d'atteindre le temps mythologique. La
théorie aide à la pratique, cependant, je le répète, il ne faut pas trop
prêter attention à l'histoire ou à l'archéologie. La puissance que les
runes affichent est la même aujourd'hui qu'elle l'était pendant les
Vikings.

Il existe de nombreuses théories sur l'origine des runes. Les


quatre principaux sont latins, grecs, étrusques et nordiques. La
théorie latine est la plus répandue dans le monde universitaire. Il est
basé sur la similitude découverte entre certaines des runes et des
lettres latines.
La théorie grecque met l'accent sur les similitudes entre les
lettres grecques et les runes telles que «oméga» ( ) et "odal" ( ).
La théorie étrusque est basée sur la découverte d'inscriptions en
lettres étrusques, mais en vieux norrois. La théorie nordique affirme
que les runes sont originaires du Nord et ont influencé tous les
autres alphabets. Il existe également des théories concernant les
runes en tant que lettres qui ont été utilisées en Atlantide.
La renaissance des runes
La magie runique que nous connaissons aujourd'hui provient
de deux sources. L'un d'eux est l'étude des matériaux anciens et la
renaissance des traditions. Ses représentants sont des
«revivalistes». Une autre source est celle de ceux qui ont conservé
des connaissances anciennes. Appelons-les des gardiens. Les
premiers font le plus souvent partie de la communauté académique.
Chez les «revivalistes», les théories sont développées selon des
schémas intellectuels et philosophiques prédéterminés.

La magie gardienne, en revanche, est plus terre à terre et


mélangée à des concepts qui ont émergé ces derniers temps,
comme le christianisme. Cette tradition se retrouve dans les soi-
disant «livres des arts noirs» qui ont été écrits dans les pays
nordiques, comme l'islandais «En Isländsk Svartkonstbok från 1500-
talet». Parmi les revivalistes, on distingue trois nations et
générations: les Suédois, les Allemands et les Anglo-Saxons.

Le renouveau de la spiritualité nordique a commencé à


l'époque de la «Grande Suède» (1611 - 1718) et plusieurs décennies
précédentes. De grands livres ont été écrits pendant cette période,
comme Atlantic d'Olof Rundbeck, qui décrit les liens de la Suède
avec l'Atlantide. L'intérêt pour la connaissance occulte et la tradition
nordique s'est développé.

Le storgothicisme (megleogothicisme), en tant que tendance


idéologique, reliait la Suède aux Goths et étudiait les connaissances
occultes et secrètes à partir de positions nationales-romantiques.
Johannes Bureus (1568 - 1652) - toujours peu apprécié par l'auteur,
a participé à ce mouvement et a été le premier des grands
revivalistes. Il a rassemblé de nombreux documents sur les runes et
les pierres runiques. Il croyait que les runes avaient un côté secret,
semblable au mysticisme des lettres et à la numérologie
kabbalistique. Il a appelé son système "Adulruna" (nobles runes).
La prochaine génération de revivalistes se trouve en
Allemagne entre l'ère du romantisme et la Seconde Guerre
mondiale. À l'époque du romantisme, les anciennes religions
nordiques et germaniques suscitaient un vif intérêt. Les frères
Grimm rassemblaient des contes folkloriques et les opéras de
Richard Wagner basés sur la mythologie étaient populaires dans le
monde entier. Les runes et la spiritualité germanique ont été
explorées dans les cercles nationalistes.

Le principal expert de ces cercles était Guido von List (1848-


1919). Après une cécité temporaire causée par une intervention
chirurgicale, il a affirmé avoir appris les secrets des runes, puis a
écrit les influents Secrets des Runes (Das Geheimnis der Runen).
Von List, comme Bureus, croyait que les runes avaient une
signification cachée. Il appelle les trois niveaux de signification des
runes "kalami". Le premier niveau est externe, exotérique. Le
second est interne, ésotérique, et le troisième est le plus secret, le
niveau "Arman". Selon von List, les Armans sont des prêtres
runiques secrets initiés par Odin lui-même.

Guido von List crée sa propre série de runes, appelée


"Armanen - Futhark", qui se compose de dix-huit runes, symbolisant
les dix-huit chansons reçues par Odin. Von List a voulu relancer le
culte d'Odin en fondant le mouvement Odinist (wotaniste). Von Liszt
eut de nombreux adeptes, la "Société Guido von List" et la "Société
Armanen" furent créées.

Von List a également inspiré Rudolf Gorsleben à fonder la


société Edda et Hermann Pohl à fonder l'Ordre d'Hermann.
Beaucoup de ces sociétés se sont politisées et ont été partiellement
impliquées dans la création du NSDAP. L'utilisation de la croix
gammée et des runes zig dans le symbolisme SS a été initiée par
von List.

Un autre adepte de von List, Siegfried Adolf Kummer, a ajouté


le yoga runique, le yodel runique, les mudras runiques et les cercles
magiques liés au zodiaque. Lorsque les nazis sont arrivés au
pouvoir, il a été contraint de quitter l'Allemagne. Friedrich Marby
(1882-1966) est un magicien des runes, plus indépendant de von
List.

Il a développé la gymnastique runique, qui a peut-être inspiré


Kummer à créer le yoga runique. Marby a corrélé les runes avec des
énergies cosmiques qui peuvent être dirigées à travers le corps
humain. Marby était d'origine suédoise et s'est rendu en Suède en
1928 pour trouver la source des runes. En Allemagne, il a été arrêté
par les nazis et envoyé dans un camp de concentration pendant la
guerre.

La troisième génération de revivalistes est associée à


l'Amérique et aux pays anglo-saxons. Depuis les années soixante-
dix, ils sont extrêmement actifs, publiant des livres et fondant des
sociétés. Certaines des sociétés odinistes se consacrent au
mysticisme néo-païen de la race, tandis que d'autres sont des
groupes purement occultes.
Image nordique du monde
La connaissance des bases de la mythologie nordique est
nécessaire pour comprendre le langage magique des runes. Pour ce
faire, l'Edda, les discours du Grand et la Prophétie de la Velva
devraient être étudiés, mais nous n'y consacrerons pas beaucoup
d'attention dans ce livre. Davidson's Gods and Myths of Northern
Europe (HR Davidsson) est une introduction à la mythologie
nordique.

Examinons les éléments importants de la vision du monde


nordique. En étudiant les descriptions de la mythologie nordique, on
peut arriver à la conclusion qu'elle est similaire à la mythologie
biblique. Bien sûr, cela est dû à l'influence du christianisme. Balder
comme Jésus, Loki comme Satan, Ragnarok comme Armageddon,
etc. sont toutes des interprétations ultérieures. Il peut y avoir des
motifs communs dans de nombreux systèmes mythologiques, mais il
existe des différences importantes dans la structure de base des
religions.

La Bible est basée sur une vision monothéiste et linéaire du


monde: la croyance qu'il y a une divinité qui a créé le monde au
début des temps. Puis le temps continue jusqu'à ce que le monde
soit détruit à Armageddon, après quoi les justes vont au ciel. Ce
point de vue est une anomalie unique inhérente à toutes les religions
monothéistes: le judaïsme, le christianisme et l'islam. Dans les
religions païennes, le temps est cyclique. Les mondes sont créés et
détruits dans des cycles similaires à ceux de la nature. Le monde
n'est pas créé par les dieux, mais surgit par l'interaction d'énergies
opposées.

Dans les traditions païennes les plus anciennes, il n'y a pas


que des dieux, mais aussi des déesses. La mythologie nordique
décrit l'émergence du monde à partir de deux principes primordiaux
polaires, Niflheim et Muspelheim, la chaleur et le froid. Ce sont les
principes fondamentaux de l'univers. Cette opinion était populaire à
l'époque du romantisme et Goethe a adapté ce principe pour ses
travaux sur les sciences naturelles alternatives.

•Muspelheim - feu, chaleur, expansion, renflement.

•Niflheim- glace, froid, compression, dépression.

L'être du monde naît du grand «rien» - Ginnungagap -


établissant un équilibre entre les opposés originels.

La première créature à émerger est Ymir, le géant primordial,


dont le nom signifie «jumeau». Sa nature est double, il est décrit
comme bisexuel et / ou bisexuel. Le double être primordial peut être
trouvé dans de nombreuses traditions occultes.

La mythologie nordique reconnaît l'existence de deux races, ou


espèces, d'êtres supérieurs. Les géants ou jeudis sont les créatures
les plus anciennes et appartiennent à l'ancienne race des géants.
Les dieux sont plus jeunes et ont créé le monde en tuant Ymir. La
lutte des dieux mineurs avec les anciens, les géants du chaos, est
un complot mythologique commun. Dans la mythologie nordique, il
s'agit d'une bataille entre les dieux et les géants.

Cependant, on ne sait pas qui est réellement meilleur.


Contrairement aux religions monothéistes, la tradition nordique
n'utilise pas les concepts de «bien» et de «mal». L'univers n'est pas
seulement une lutte, mais aussi une coopération entre forces. Les
géants ont une grande sagesse. Odin acquiert la sagesse avec
l'aide du géant Mimir, et le géant Bolthorn lui apprend les secrets
des runes. Les géants sont des forces sombres et chaotiques dotées
d'une sagesse et d'une force secrètes.

Le temps est lié au destin et est tissé par trois déesses


sombres, les Norns: Urd, Verdandi et Skuld. Ils symbolisent le passé
(Urd), le présent (Verdandi) et le futur (Skuld). «Urd» signifie
«destin» ou «primordial» (Ur), «Verdandi» - être, et «Skuld» -
«résultat». Skuld est également associé au concept d'énergie
karmique qui peut être accumulée et utilisée.

Le Norn Weave unit l'univers. Les runes sont des aspects


différents, des forces de tissage. Avec l'aide de runes, les magiciens
peuvent influencer le destin. Le frère de sang noir d'Odin, Loki, est
parfois appelé "Locke" (par opposition à l'orthographe habituelle
"Loke"), une araignée qui fait tourner des toiles. Il a inventé le
réseau. Loki est un "filou", un "héros de la culture" qui unit l'univers
nouvellement créé et forme le réseau sur lequel se fonde l'être. C'est
de Loki que les dieux et les humains apprennent à utiliser les
réseaux. Ces réseaux sont la capacité de contrôler votre propre
destin. Loki peut être comparé à Prométhée, celui qui révèle des
secrets et des connaissances interdites.

Selon la vision nordique, l'espace est créé au moment où


Woden, Vili et Be tuent Ymir et créent le monde à partir de son
corps. La triade des dieux crée l'ordre à partir du chaos. L'espace
est soutenu par quatre nains associés aux points cardinaux: Nordri,
Sudri, Autriche et Vastri.

Le temps est créé par la triade féminine - Urd, Verdandi et


Skuld, quand elles filent le fil du destin.

Il existe également une triade sombre d'êtres «démoniaques»


qui jouent un rôle important dans la fin du monde et la grande
transformation de Ragnarok. Cette triade représente les forces de
désintégration et de destruction qui rendent possible la renaissance
et le changement. Ce sont les enfants de Loki de la géante Unger-
boda: Hel, Jormungand (Serpent de Midgard) et le loup Fenrir.

Donc, trois triades:

• Woden, Vili, Be: la triade de la création qui crée l'espace.

• Urd, Verdandi, Skuld: triade de l'être et du temps


• Hel, Jormungand, loup Fenrir: triade de destruction et de
départ.

Les quatre nains sont les quatre directions sur la surface, les
quatre directions cardinales. Il y a deux autres directions dans la
tradition nordique, il y en a six au total. Les directions de haut en bas
sont représentées par le faucon Werdfelnir et le serpent Nidhogg, les
archétypes du ciel et des enfers. Le faucon et le serpent sont aux
extrémités opposées de la verticale et interagissent avec l'écureuil
Ratatoskr, qui transmet des messages entre eux.

Dans toutes les religions anciennes, le concept de pilier


mondial est extrêmement important. Le pilier du monde est une ligne
verticale située au centre du monde et reliant ce qui est au-dessus
avec ce qui est en dessous. L'oiseau et le serpent sont les
archétypes des deux extrémités du pilier, et le dragon symbolise
l'unité des contraires, de haut en bas. Dans la tradition nordique,
l'arbre du monde Yggdrasil joue le rôle du pilier mondial.

Les chamans, les magiciens et les sorcières peuvent parcourir


l'arbre entre les mondes. Ils peuvent monter au paradis ou
descendre sous terre. L'arbre du monde est le cheval des
magiciens. C'est pourquoi, dans la tradition nordique, on l'appelle "le
cheval d'Odin". «Ygg» ou «igr» («ygg», «yggr») est un attribut
d'Odin, et «drasil» signifie «cheval».
Numérologie nordique
Les nombres ont toujours joué un rôle important dans la
religion, la magie et la mythologie. Peut-être que les nombres font
partie des structures fondamentales de la conscience. Même la
nature peut être décomposée en principes mathématiques. Certains
des systèmes philosophiques (pythagoriciens et adeptes de Platon)
et mystiques (Kabbale) disent que tout est créé selon des principes
mathématiques et que les nombres symbolisent des aspects de
l'être. Dans la tradition nordique, les chiffres sont également
importants.

Les principaux chiffres de cette tradition sont basés sur la


triade. Les triades de dieux et de déesses créent les fondations du
monde. Mondes 3x3. On s'accroche à un arbre pendant 9 nuits et
apprend 18 chansons puissantes (9x2). La triade est le fondement
de toute spiritualité nordique. De deux opposés naît le troisième.
Cette idée se reflétait dans les idées de Hegel sur la thèse-
antithèse-synthèse.

Une (1). Une unité qui est importante dans la théologie


monothéiste et la philosophie hermétique platonicienne n'est pas si
importante dans la tradition nordique. Ce nombre correspond à
Yggdrasil comme centre du monde.

Deux (2). Le numéro deux est plus important. Le monde est


créé à partir de deux opposés: Muspelheim et Niflheim. Même une
créature primitive, Ymira, ne peut être corrélée à une unité, car sa
double nature et sa relation avec Twisto (de «tvistra» - diviser) le
placent dans le nombre «deux». Le faucon et le serpent Nidhogg
sont deux principes opposés. Hugin et Munin (les corbeaux d'Odin)
sont liés au nombre «deux» de la même manière que Geri et Freks
(les loups d'Odin). Odin et Loki forment une paire magiquement
complémentaire.
Trois (3). Trois est un nombre naturel représentant le
mouvement perpétuel de l'Univers (thèse-antithèse-synthèse). La
triade des dieux - Voden (Odin), Vili, Be - structure l'Univers. Odin,
Khenir, Lodur (peut-être la même triade, mais avec des noms
modifiés) donnent à une personne des qualités spirituelles. Urd,
Verdandi et Skuld contrôlent le temps. Le nombre «trois» est la base
des runes et des chants de pouvoir.

Quatre (4). Le nombre «quatre» symbolise l'ordre. Le signe


de ce nombre est le solstice (svastika), qui est aussi le signe du
Thor. Il combat les forces du chaos et maintient l'ordre. Le monde
est soutenu par quatre nains (sur les points cardinaux) - Nordri,
Sudri, Autriche et Vastri. Quatre cerfs mangent les bourgeons de
l'arbre du monde; ils peuvent être considérés comme les forces
destructrices nécessaires qui font bouger le monde et le numéro
quatre en cycles.

Cinq (cinq). Le nombre «cinq» est associé au temps. Une


semaine dans l'ancienne société germanique se composait de cinq
jours et s'appelait «fimmt». Les pentagrammes ont été utilisés dans
la magie nordique tardive.

Six (6). Le nombre «six» est associé à l'espace. Il existe six


directions de déplacement (nord, sud, est, ouest, haut et bas).

Sept (7). Le nombre "sept" est associé au "verso". Le pont


arc-en-ciel, Bifrost, est parfois crédité de trois couleurs, parfois de
sept.

Huit (8). Le nombre "huit" décrit l'ordre des runes. Le futhark


aîné est divisé en trois groupes de huit runes, appelés ttir. Le futark
scandinave peut également être divisé en deux groupes de huit
(cependant, le plus souvent, ils sont divisés en trois groupes de cinq
et six).

La rangée Northumbrian de 33 runes est divisée en quatre


groupes de huit plus une rune supplémentaire. Il existe également
une rare rangée de runes de 40 runes, qui peuvent être divisées en
cinq etts de huit runes. Dans l'utilisation magique des runes, huit
méthodes peuvent être distinguées ("Speeches of the High", 144).

Neuf (neuf). Le chiffre neuf est le chiffre le plus important de


la spiritualité nordique. Dans le kabbalisme, l'universalité est
représentée par le nombre «dix»; dans la tradition nordique, le
nombre «neuf» remplit la même fonction. Il y a neuf mondes dans le
monde souterrain, il y en a neuf autres. Un pour neuf nuits est
suspendu à Yggdrasil et gagne neuf chansons de puissance. Dans
The Yngling Saga, Snorri Sturluson attribue neuf pouvoirs magiques
à Odin. Les trois triangles réunis dans le symbole «noyer»
symbolisent l'achèvement, le nombre «neuf» et Odin.
Édifices religieux
Il est impossible de se familiariser avec la tradition nordique
simplement en étudiant les documents écrits sur ce sujet. De
nombreux secrets ne sont révélés que lors d'une visite d'anciens
édifices religieux. L'archéologie moderne se moque souvent de ces
découvertes, les décrivant comme des sépultures ou des terrains de
jeux. Ceux qui sont initiés aux concepts magiques ou religieux
comprendront que de tels lieux sont remplis de pouvoir. Les
labyrinthes de pierre, également appelés «trojeborgar», sont décrits
comme des terrains de jeux.

En réalité, de tels labyrinthes ont été créés en utilisant une


connaissance approfondie des forces de la terre et du terrain. Les
chemins du labyrinthe ont un grand impact sur la conscience. On
pense que les labyrinthes représentent la conscience et le cerveau.
Entrer dans un labyrinthe comme celui-ci est une forme d'initiation. Il
symbolise l'entrée au centre de la pègre, où vous pouvez trouver
l'essence de l'âme et les secrets de l'être, un diamant.

Les collines funéraires ne sont pas seulement un endroit où les


morts ont été brûlés, elles ont également été utilisées pour voyager
astral vers d'autres mondes. Ils ont été construits en utilisant les
directions des flux magnétiques des lieux. La forme même de la
construction parle de sa logique et de sa place. Ces collines sont la
preuve de l'existence chez les peuples de la supposition que l'utérus
féminin et la tombe sont deux portes au «revers» et qu'ils sont
mystiquement identiques. Nous naissons quand nous mourons et
nous mourons quand nous naissons. Les anciens lieux de culte sont
liés les uns aux autres.

C'est un réseau géant. Ces emplacements peuvent être


explorés à l'aide d'un cadre ou d'un pendule. L'énergie terrestre et le
magnétisme peuvent beaucoup communiquer. Les pierres ne sont
pas situées au hasard, mais là où les forces sont les plus
importantes, ou là où la force crée un vide dans l'espace et le temps,
facilitant les voyages entre les mondes.
CHAPITRE 2
Uthark et les runes
Rangs des runes
La rangée de runes n'est pas un alphabet comparable au latin
ou au grec. La série commence par un ensemble différent de lettres:
f, et, th, a, r, k, etc. C'est pourquoi on l'appelle "futark". La rangée de
runes et l'ordre des symboles ont été trouvés sur l'île de Gotland sur
la pierre de Kühlver, ainsi que sur des pièces trouvées à Vadsten et
Grumpan en Suède. La théorie la plus courante sur l'origine des
runes est qu'elles proviennent de lettres grecques ou latines.

Cependant, le fait que les runes soient disposées sous la forme


d'un futhark jette un doute à ce sujet. Les positions des runes
symbolisent un lien profond avec l'ancienne spiritualité nordique et
l'image du monde. Cela suggère que les runes sont apparues
indépendamment de l'écriture. Au départ, les runes n'étaient pas
utilisées comme lettres d'écriture, mais comme symboles magiques.
Les découvertes les plus anciennes de runes parlent clairement de
leur nature magique.

Ce n'est qu'après le déclin culturel des Vikings que les runes


ont commencé à être utilisées à des fins quotidiennes, ce qui est
confirmé par les nombreuses pierres runiques trouvées. Même
après l'avènement du christianisme, les runes ont été utilisées
comme moyen de protection, même dans les églises. Dans l'église
de Hems sur Gotland, la chaire est entourée d'une paire de rangées
de runes. De toute évidence, les maîtres ont considéré que si les
forces chrétiennes ne suffisaient pas à protéger l'église, alors Odin
pourrait être appelé à aider.

La rangée de runes senior se compose de 24 runes et est la


plus utilisée en magie. La rangée de runes est divisée en trois etta,
avec huit runes chacune. Ce sont les ettas de Freyr, Hagal et Tyr. La
rangée de runes junior se compose de seize runes. Cette ligne a
deux types: lignes norvégienne-suédoise et danois (également
appelées «régulières»). Dans la pratique magique, il n'est pas utilisé
très souvent.

Il existe également une série anglo-saxonne, composée de 33


runes, dans laquelle neuf (!) Runes supplémentaires sont ajoutées
au futark senior. Bien que la série scandinave en seize parties ne
soit pas souvent utilisée, elle a eu une influence significative sur les
traditions magiques telles que les runes Armand de Guido von List.
On pense qu'ils symbolisent les chants de pouvoir qu'Odin a acquis
lors de son initiation. Futhark Armanov est largement utilisé dans les
cercles magiques modernes, bien que son historicité soit discutable.

La version controversée de l'ancien futark est l'uthark. Le


professeur Sigurd Agrell, qui a publié des livres sur ce sujet dans les
années 30 du XXe siècle, pensait que la première rune devait être
déplacée jusqu'à la fin. Ainsi, une rangée de runes avec une
signification différente est obtenue et est pleinement compatible
avec les théories numérologiques. Dans Lapptrummor och Runmagi,
Agrell écrit:

«Lors du placement des runes dans le futhark (la rangée qui


commence par f, et, th, etc.), une technique cryptographique a été
utilisée: la dernière des runes a été déplacée au début. Ainsi, il est
devenu impossible pour les non-initiés de connaître le véritable ordre
des runes. "

Dans les livres «Senantik Mysteriereligion och Nordisk


Runmagi» et «Runornas Talmystlk och dess antika förebild», Agrell
souligne la similitude des concepts numérologiques de certains
cultes mystiques anciens et de la tradition des runes. Le problème
avec la théorie de l'utharka est qu'il y a peu de preuves. Plusieurs
artefacts ont été découverts qui peuvent être Uthark, mais il se peut
que la première rune soit simplement manquante. Cependant, le fait
que la théorie de "l'utharka" ait un sens du point de vue de la
numérologie nordique traditionnelle est en sa faveur.
Agrell a peut-être raison de suggérer que la rangée de runes
était cryptée et connue uniquement des initiés. On sait que les
magiciens nordiques possédaient de nombreux secrets et créaient
des runes secrètes, et la tradition nordique est à plusieurs niveaux.
Futhark peut être une série de runes externes, exotériques, et uthark
- interne, ésotérique.

Les 24 runes Elder Futhark sont couramment utilisées dans les


cercles magiques. Cette ligne a deux options principales. Dans le
premier d'entre eux, la dernière rune est "d", "dagaz", et dans l'autre
- "o", "odal". La deuxième version est basée sur la pierre Kühlver. Le
premier est plus répandu. Dans les cercles magiques allemands et
parmi ceux dont les activités sont inspirées du romantisme et de
Guido von List, on utilise l'Armanov Futhark.

Certaines de ces personnes penchent également vers les


théories raciales de von List, d'autres les ignorent. En Suède,
plusieurs groupes magiques ont utilisé uthark. Les livres "Rune
Tales" et "Futhark - a guide to runes magic" d'Edred Thorsson et
"Leaves of Yggdrasil" de Freya Aswunn sont une bonne description
des 24 runes de l'ancien Futhark. Thorsson décrit le futark
scandinave de 16 runes dans le livre "Northern Magic" et les runes
Arman dans "Power of the Runes".

Uthark est une rangée de runes chargée de magie. Même si


son historicité est remise en question, elle est conforme aux
traditions et à la mythologie de la culture nordique ancienne. La rune
de richesse «fe», symbolisant le but et la récompense, est placée à
la fin, ce qui est logique. La rune "ur" symbolise le taureau sauvage
et primitif, et le "fe" - la vache domestique, qui crée deux pôles
opposés dans l'utharka. Regardons de plus près Uthark.
Uthark

Ur (u).La rune "ur" est l'état d'origine, la source. De plus, la


rune "ur" est le taureau ou la vache primitive d'Ur, qui s'appelle
"Audumla" dans la culture nordique. Si la rune est retournée de telle
manière qu'elle ressemble à la lettre "et", alors il deviendra clair
qu'elle symbolise les cornes d'un animal. Quatre fleuves de lait
coulent de la mamelle d'Audumla, qui nourrissent une autre créature
primitive, Ymir.

Les quatre fleuves de lait sont les forces nourricières


primordiales, se répandant dans quatre directions. D'une pierre de
sel recouverte de givre, Audumla lèche les trois premiers dieux -
Voden, Vili et Be. Une pierre de sel est un cristal dans lequel les
dieux et les runes sont visibles. Le potentiel de l'état primitif original
est exprimé par les runes Utarka suivantes. La forme cristalline
réapparaît dans la rune Hagal. La rune Ur symbolise également
Ginnungagap, un espace grand ouvert dans le chaos et le vide
primitifs. La rune «ur» est l'utérus à partir duquel tout est né et créé.

Robinets (th). Rune des géants et des jeudis. Il


symbolise les deux forces primordiales du chaos, les mondes géants
Muspelheim - le monde du feu, et Niflheim - le monde de la glace.
Ces mondes sont habités, respectivement, par des géants de feu et
de glace. Les visites représentent des conditions extrêmes - des
mondes et des forces qui sont en dehors de l'espace ordinaire.
Ce sont les forces des ténèbres qui effraient, mais qui
servent en même temps de source de sagesse et de puissance
créatrice. Les deux forces primordiales mettent le monde en
mouvement et empêchent la stagnation. À la fin, les forces du chaos
détruisent les dieux et le monde pour en créer un nouveau. Tours est
«l'autre», l'antithèse, le contraire. C'est le monde des géants, trolls et
autres créatures sombres. Les géants combattent souvent les dieux.
D'un autre côté, les dieux acquièrent la sagesse des géants. Les
géants sont une race de dieux qui sont apparus avant les Aesir. La
double créature Ymir fait référence à la rune "Turs" et au chiffre
"deux". "Tours" est une rune de sorcellerie et de magie noire.

Ac (a). Rune des as. Elle fait référence à Odin et au reste des
dieux. Symbolise le vent et le souffle. Odin est le dieu des vents et
des tempêtes. Il donne vie et esprit au premier couple humain,
Asuka et Embla. La rune "as" correspond à "on" ("önd"), le souffle et
l'esprit - le noyau spirituel d'une personne, donné par Odin. Trois est
un nombre divin, et cette rune dans l'utharq est aussi la troisième.
Les dieux originaux sont apparus en trois: Woden, Vili, Be et Odin,
Henir, Lodur. Rune "as" - l'union des runes "ur" et "turc". «As» est la
rune de la création qui crée le monde hors du chaos. Le premier
Aesir tue le géant Ymir et crée la paix à partir de son corps.

Reid (r). La rune de l'ordre. La rune du dieu Thor, qui


est aussi appelée la "rune du char". Thor est un dieu monté sur un
char brandissant le marteau de Mjellnir, un dieu combattant les
forces du chaos. La rune appartient au nombre «quatre» (roue,
croix, etc.) et est la quatrième de l'utharq. La rune du char symbolise
également la croix gammée et la croix solaire (une croix inscrite
dans un cercle), illustrant le mouvement des roues et du soleil dans
le ciel, d'où elle expulse les forces des ténèbres.

La rune "Reid" symbolise les quatre saisons, Thor est le dieu


de l'agriculture et le protecteur des paysans. Le nom de la rune fait
référence à la balade et aux quatre pattes des animaux. "Reid"
signifie aussi "droit" ("rita" suédois), ordre cosmique. Thor maintient
l'ordre. La rune Tyr illustre l'état de droit, la rune Reid surveille sa
mise en œuvre. Ainsi, «Reid» fait référence à l'agriculture, aux
saisons et aux cycles naturels.

La vie est un mouvement à travers le changement, la perte et


le retour. "Reid" comme rune du char signifie ce mouvement. Cette
rune est associée à quatre nains qui soutiennent le monde. Rune
"Reid" - la rune du rythme, Thor mesure le temps, le pouls et le
rythme d'être avec son marteau. Reid fait également référence au
sang et au rythme cardiaque.

Ken (k). Rune de feu. On l'appelle aussi la "rune de la


torche". Le nom de la rune a plusieurs significations. "Ken" est une
torche, mais cela peut aussi signifier "savoir" ou "sentir", comme
dans le mot suédois "kénna" ou, plus explicitement, le mot allemand
ou néerlandais "kennen". Ce mot s'applique également à l'art
(suédois "konst"). La rune de la torche est un feu intérieur
symbolisant la compréhension ou la sensation.

Ce feu est contrôlé par un personnage nordique similaire à


Prométhée, Loki, dont le nom est associé à Logi, le dieu du feu. La
rune de la torche appartient à Muspelheim et à des créatures telles
que Surt et les "fils de Muspell". La rune de la torche, comme
l'insight, peut être dangereuse. Il apporte à la fois chaleur et lumière,
ainsi que destruction. Sinon, la rune s'appelle "kaun", ce qui peut
être traduit par "bouillir". La chaleur cause des maladies, mais le feu
peut les détruire.
Gifu (g). Le nom de la rune signifie donner ou faire un
don. Les cadeaux et l'acte de donner sont extrêmement importants
pour la spiritualité nordique. Dans les discours du Haut sur les dons,
il est écrit: «Je ne connais pas les hospitaliers et généreux, qui
rejetteraient les cadeaux; ni ceux qui en réponse au cadeau remis, le
cadeau n'aurait pas été accepté "et" Il faut être fidèle à un ami dans
l'amitié, donner pour des cadeaux "[2]...

La tradition nordique regarde la vie à travers un prisme


karmique, où tout nécessite une réponse équivalente. Il est conseillé
de ne pas donner ou demander beaucoup: «Il vaut mieux ne pas
demander et ne pas prier que de donner trop (autre scandinave,«
blota »), le cadeau nécessite un cadeau de retour; il vaut mieux ne
pas se sacrifier pour ne pas dépenser beaucoup. "

Le rapport aux forces dans la spiritualité nordique n'est pas


subordonné, comme dans les religions monothéistes. Au Nord, c'est
une relation de don. La base religieuse d'une telle relation est l'idée
que ce ne sont pas les dieux qui ont créé l'homme. Les premières
personnes étaient des journaux: Ask et Embla.

L'esprit, l'intellect et les sentiments leur ont été donnés par


Odin, Khenir et Lodur. Les dieux ont également conféré les qualités
de l'âme: bonheur, force, succès et recevoir des cadeaux en retour
des gens. La rune Gifu montre l'échange de cadeaux, de
connaissances et de pouvoir. Ce qui est au-dessus communique
avec ce qui est en dessous et s'unit au milieu. Cette rune a
également un aspect érotique associé à l'échange d'énergies
sexuelles entre les personnes.

La rune symbolise six directions: quatre dans un avion, ainsi


que de haut en bas. La rune hypha se trouve souvent sur des pains
sacrificiels marqués d'un «X». Le don le plus important, le sacrifice
le plus important, est le sacrifice de soi. Sans ce processus, il est
impossible d'obtenir une sagesse ou un pouvoir magique. La forme
de la rune ressemble à une personne debout avec les jambes et les
bras écartés. L'un, l'image archétypale du magicien, a reçu les
runes, se sacrifiant à lui-même: «dédié à Odin, un sacrifice à lui-
même».

Vuña (w). Rune du bonheur. Le nom de cette rune signifie «bonheur», «joie»
et «plaisir». La forme runique gothique «vunya» signifie également pâturage, «un endroit où
le bétail se sent bien». La joie de la rune est un lieu et un état d'esprit. Vuña est un ancien
terme germanique signifiant «perfection». Des mots tels que l'anglais «wish» ou l'allemand
«wunch» lui sont associés.

La rune signifie l'accomplissement des désirs et la joie qui en


découle, elle donne de la force, la capacité de gagner (anglais "win",
également un mot apparenté). C'est la septième rune de l'utharq. Le
nombre «sept» est traditionnellement associé à la perfection, ce qui
convient à la rune. Cela correspond également à l'arc-en-ciel à sept
couleurs. L'arc-en-ciel est un pont vers les mondes de la joie. Le
"Septième Ciel" est un lieu rempli de joie et de bonheur, la rune
"vunya" décrit à la fois le lieu et l'état.

Dans la magie germanique, le chiffre sept était également


souvent utilisé pour désigner la bonne chance. Vyunya fait référence
au dieu Freyr, qui règne non seulement sur les plantes sur terre,
mais aussi, selon Snorri Sturluson, sur le soleil et la paix entre les
gens. Adam de Brême écrit: "Il apporte la paix et le plaisir aux
mortels."

Hagal (h). La rune hagal est l'une des runes les plus
importantes de la magie runique. Il contient d'autres runes. "Hagal"
est l'équivalent ésotérique du feu de Prométhée. Cependant, ce
n'est pas du feu, mais de la glace tombant du ciel, du monde des
dieux, vers la terre, le monde des gens. Ce pouvoir peut provoquer
des destructions et des désastres, mais c'est aussi une source de
connaissances. Le mot «hagel» signifiait à l'origine «pierre»,
«quartz», «cristal». Le mot «cristal» est emprunté à la langue
grecque, où le mot correspondant signifiait «ce qui est gelé». On
croyait que les cristaux de quartz, les diamants et les pierres
précieuses étaient des pièces tombées du «ciel de cristal», la
huitième sphère divine, située au-delà des sphères des planètes.

Sous la forme de runes scandinaves futhark illustre le lien


avec la grêle. La rune peut être utilisée comme emblème de la grêle.
Ce symbole révèle la forme cristalline de la rune, sous cette forme
vous pouvez trouver les traces de toutes les autres runes. Étendu
la rune a huit rayons, ce qui indique sa position dans l'utharq. Le
nombre "huit" est associé au mot "ett". "Hagal" est la "rune mère"
dans laquelle le potentiel de toutes les autres runes est caché.

En tant que huitième rune de l'utarka, elle génère des ettas,


composées de huit runes chacune. Hagal est associé à Hel et au
monde froid, Niflheim / Niflhel. Le mot anglais "grêle" (à la fois dans
le sens de "grêle" et comme salutation) et le mot "Hel" sont liés. Le
Hagal peut également être vu comme un fragment de la pierre de sel
primordiale à partir de laquelle la vache primordiale Audumla lécha
les ancêtres des dieux.

Naud (n). La neuvième rune est la rune du besoin.


«Naud» signifie «besoin» et surtout «besoin». C'est la rune du destin
et est associée aux trois Norns qui tissent le filet du destin. "Naud"
est aussi une rune de magie et d'initiation. La magie est la capacité
d'influencer le destin, une connaissance que les dieux eux-mêmes
ne possèdent parfois pas. Même les dieux ne peuvent pas influencer
les décisions de Norn. Le destin est le fil de la vie donné à une
personne.
Skuld, la plus jeune des Norns, est cachée parce qu'elle
représente l'avenir. Il coupe le fil lorsque vient le temps de mourir. Le
destin est étroitement lié au temps et à la mort. L'initiation magique
est un chemin visant à contrôler le destin et à pénétrer dans les
niveaux les plus profonds du royaume de la mort. Pour être initié aux
secrets des runes, Odin s'accroche à l'arbre Yggdrasil pendant neuf
nuits, empalé par des lances. Le royaume de la mort se compose de
neuf mondes.

Leur durée - neuf jours à cheval, comme le montre le voyage


d'Hermod, qui est monté pour ramener Balder et changer le destin.
"Naud" est la neuvième rune de l'utharq. Le fait que le nombre "neuf"
soit associé à "naud" peut être vu dans l'exemple de l'amulette de
Sigtuna, qui dit: "Puissiez-vous avoir neuf besoins, loup." Un poème
Eddic plus tard, La Saga de Samson le Beau, dit: "Je me suis assis
sur le trône de Norn pendant neuf jours."

Le nombre «neuf» est constamment répété dans la magie


nordique. Les livres de sorcellerie islandais recommandent de
sculpter neuf runes "naud", confirmant une fois de plus le lien entre
le nombre "neuf" et cette rune. Neuf est 3x3 et donc un aspect plus
élevé de la magie que la trinité. Les trois sorcières de Macbeth
(probablement liées aux Nornes) chantent: "Trois fois plus, trois fois
plus, trois fois encore, neuf!"[3] Neuf n'est pas seulement le destin et
la nécessité, mais aussi l'occasion d'influencer le destin. «Naud» est
le temps, la nécessité, la mort et aussi la renaissance.

La rune naud est associée aux neuf mois pendant lesquels le


bébé est porté et à la douleur associée à l'initiation. Dans la
spiritualité nordique, la vie et la mort sont étroitement liées. Certains
des aspects initiatiques de la rune naud se manifestent également
dans la dix-huitième rune (9x2).
Est (i). La signification de la rune «est», comme son nom
l'indique, est associée à la glace, à l'hiver et au froid. C'est la rune de
Niflheim, elle symbolise les forces primordiales du monde de la
glace: la liaison et la matérialisation. Le feu et la chaleur font monter
la vapeur, tandis que l'eau froide retourne au sol. C'est pourquoi les
forces de la glace sont associées à la matérialisation. Le froid
renvoie les âmes du ciel à la terre.

La Rune de glace a été utilisée pour «refroidir» l'esprit qui est


surexcité ou bouleversé. La rune de glace est la rune de l'ego, elle
symbolise la concentration et la concentration. Il se concentre,
absorbe, se concentre sur lui-même. La rune de la torche fait
référence aux sentiments, la rune de glace fait référence aux
pensées. Ses pouvoirs sont comme de la glace pure. Les choses du
passé sont préservées dans la glace.

La glace appartient au monde de la mort et à sa région la plus


basse, Niflhel. Dans les temps anciens, dans le Nord, l'expression
«faire froid» signifiait «tuer». La glace est en corrélation avec la
période de repos en hiver et au moment de la mort: hibernation des
ours, état précédant immédiatement la renaissance. Dans la tradition
nordique, la glace est le cinquième élément. La rune de glace est
similaire à un ongle et possède des qualités similaires. Elle est
capable de «clouer» au sol.

Yara (j). Rune de l'année. Cela signifie une année, une


année particulièrement bonne. La rune symbolise une bonne récolte
et une bonne fertilité. Dans le futark traditionnel, cette rune est la
douzième et est associée au nombre de mois dans une année. Elle
est la onzième dans l'Uthark. Sigurd Agrell montre dans ses livres
comment le nombre onze est associé à la magie de la récolte et de
la fertilité. Dans Runornas Talmystik och Dess Antika Förebild, Agrell
écrit que dans les temps anciens, le nombre onze aurait pu être
associé numériquement à la fertilité et à la récolte annuelle.

L'année solaire (365 jours) est onze jours plus longue que
l'année lunaire (354 = 12 x 29 M). On croyait que ces onze jours
avaient un effet mystique sur l'année. Cela n'est pas surprenant
étant donné que dans l'Antiquité, c'était le soleil et la lune qui
servaient à mesurer le temps. La rune représente deux croissants
stylisés tournant autour d'un axe commun.

Ils sont associés à Freyr et Freya et à leur pouvoir de fertilité,


ce qui donne une récolte riche. A Edda, Frey donne onze pommes
d'or à la géante Gerd. Ils symbolisent le pouvoir fertilisant de Frey.

Pertra (p). "Pertru" est souvent appelé la rune de la


pierre. Il est largement admis que le mot «pertra» est lié au mot grec
ou latin signifiant «pierre», «petra». La rune est également appelée
«peorth», qui est liée au mot anglais «naissance». Dans certains
mythes, un dieu est né d'une montagne mondiale (par exemple,
Mithra). La montagne est la terre mère de laquelle la vie est née.
Cependant, une montagne peut aussi signifier le ciel nocturne (par
exemple, la déesse égyptienne Nut, etc.), l'utérus d'où émergent les
dieux.

Cela explique le fait que la rune est douzième dans l'Uthark. Le


ciel nocturne et les douze signes du zodiaque sont l'utérus d'où la
vie est née. Cependant, la position de la rune n'est pas si évidente.
Sur certaines découvertes, les runes "pertra" et la suivante, "eyvaz",
sont inversées. Pertra va d'abord sur la pierre de Kühlver, mais
Eyvaz va d'abord sur les amulettes. Les douzième et treizième runes
sont au milieu de la rangée de runes. Le fait qu'ils échangent peut
signifier une relation dynamique au centre de la ligne.

Les deux positions peuvent avoir une explication


numérologique. On sait que la signification des deux runes est
secrète et que leur utilisation généralisée a commencé à décliner
dès le cinquième siècle. «Pertra» peut aussi signifier «secret».
"Pertra" n'est pas seulement l'utérus, mais aussi la tombe, ce qui
peut expliquer sa position en tant que treizième, puisque ce nombre
est traditionnellement associé à la mort. Parfois, la rune est
interprétée comme un pot utilisé pour lancer des dés ou des runes.

La chanson runique anglo-saxonne dit: "Peorth est à la fois un


jeu et une joie pour les orgueilleux ... où les guerriers boivent
joyeusement de la bière ensemble" ("Peorth byth symble plega et
hleter wlancum Thor wigan sittah on beorsele blithe ætsomne").
"Pertra" peut également être compris comme un jeu dans lequel
vous devez deviner quels dés tomberont ou quelle rune tombera
ensuite.

C'est la roue du destin, et "pertra" est la rune du destin, à partir


de laquelle toutes les autres runes sont nées. "Pertra" est à la fois
Nemesis et Fortuna. Il est possible que la chanson runique originale
parle d'autre chose: "wigan", "warriors", pourrait être "wifan", "wives",
et la salle de bière, "beorseele", pourrait être une salle
d'accouchement, "beorthseele" . Ensuite, la chanson dirait que Peort
est "un jeu et une joie des fiers, où les épouses s'assoient
joyeusement ensemble dans la salle de maternité". Une telle
interprétation révélerait l'aspect fertile de la rune, la naissance.

Pertra est la divinité de la mort et de la fertilité qui accompagne


Odin lors de la chasse sauvage. Elle vit dans les rochers ou dans le
monde souterrain.

Eyvaz (ei). Eyvaz, également appelé eo, fait référence à


l'if. Dans de nombreux cas, cette rune précède pertre. Cependant, la
treizième position lui convient, car la rune est associée à la mort.
Dans les pays du nord, l'if était un arbre traditionnel poussant sur
des tombes. C'est un symbole de mort et de vie éternelle, car il peut
atteindre un âge de plus de deux mille ans.

La chanson runique anglo-saxonne dit: "Dehors, eo est un


arbre triste, solide, attaché à la terre, le gardien du feu, la joie de la
terre héritée." L'if est un arbre sacré dans la tradition nordique.
L'arbre sacrificiel d'Uppsala était peut-être l'if. L'if symbolise l'arbre
du monde Yggdrasil. Yggdrasil est souvent considéré comme un
frêne, mais il est appelé «à feuilles persistantes», ce qui convient
mieux à l'if. L'if est également appelé "cendre épineuse".

"Eyvaz" symbolise le pilier du monde, reliant les mondes


supérieurs avec les mondes inférieurs. "Eyvaz" est la communication
et le voyage entre les mondes. Grâce à l'initiation, Odin a reçu des
connaissances qui ont permis de voyager entre les mondes.
Yggdrasil est la monture d'Odin. L'if est un arbre très toxique.
Lorsqu'il est correctement préparé, le poison peut être transformé en
un puissant hallucinogène. Dans les cultures anciennes, les
hallucinogènes étaient utilisés comme «véhicule» entre les mondes.

L'if est également utilisé dans la fabrication d'amulettes, de


baguettes et d'arcs. Le dieu de l'if est Ull, le dieu de la chasse et de
l'art du tir à l'arc. Dans les "Discours de Grimnir", il est dit qu'il habite
à Idalir, la vallée des ifs: "Idalir est le nom du lieu où Ull a construit
les chambres." "Eyvaz" est une flèche et un pilier, symbolisant le
phallus. Pertra est un vagin. Ensemble, ils sont au milieu de la
rangée de runes.

Algiz (z ou - r). Cette rune est souvent appelée «rune


d'orignal» parce que «algiz» peut être traduit par «orignal». Ceci est
indiqué par l'apparence cornue de la rune. "Algiz" symbolise le règne
animal et le dieu cornu (ces aspects sont également liés à la rune
"sol").
Algiz n'est pas seulement un élan, mais aussi d'autres animaux
à cornes, comme le cerf. Quatre cerfs mangent les feuilles de l'arbre
du monde, et ils peuvent être liés à cette rune. Le nom de la rune a
plusieurs significations. «Algiz» signifie «protection»; on sait qu'il
s'agit d'une rune de protection classique, surtout si les quatre runes
sont combinées dans le signe "aegishjalmar" ), Heaume de la
terreur, Marque du dragon Fafnir. «Algiz» peut également être lié au
mot «ahl», qui signifie «lieu sacré». Selon Agrell, la rune est
associée au mot «alcis», les jumeaux divins, qui, selon les histoires
de Tacite, étaient adorés par les tribus germaniques. C'est peut-être
Freyr et Freyja. La rune Algiz peut être coupée dans deux directions,
chacune désignant un homme ou une femme.

Ces variantes étaient également utilisées pour désigner la


naissance et la mort. Dans l'une des variantes de la rangée de
runes, la rune "Algiz" a la même forme que la rune scandinave
"Hagal". Dans ce cas, les deux types de runes "Algiz" sont
combinés. Homme et femme en un. Le lien avec le mot «ahl» - «lieu
sacré» - peut avoir une connotation sexuelle.

Dans la série de runes scandinaves, il s'agit d'une rune


d'homme - "mannaz" - dans sa forme, vous pouvez facilement voir
un homme aux bras tendus. Dans ce cas, la rune peut être comprise
comme l'image d'une personne dirigeant les forces du monde des
dieux.

Sol (s). Rune du soleil. La rune symbolise le soleil dans


le ciel, ainsi que le pouvoir divin correspondant. Dans les "Discours
d'Alvis", il est écrit: "Les gens appellent le soleil, et les dieux - le
Luminaire, l'ami de Dvalin - les nains, les turs - Flaming, la jante - les
alves et les ases - le Tout-Lumière". Luminaire, Sunna est la déesse
du soleil. Dans la tradition nordique, contrairement à de nombreuses
autres cultures, le soleil n'est pas une force masculine.
Au moins à l'intérieur, le soleil est une déesse dont le pouvoir
nourrissant donne la fertilité et donne naissance à la vie sur terre. Le
dieu Balder appartient également à cette rune. Il est le dieu du soleil
et sa mort symbolise l'immersion du soleil dans le monde des morts.
Le culte du soleil au Nord est très ancien. Le mouvement du soleil,
sa disparition et son retour sont au centre de ce culte. Le soleil
symbolise la protection et le dépassement.

Le soleil est une force fertile associée à la masculinité et à la


volonté qui vous aidera à survivre à la mort elle-même. Le soleil est
aussi l'œil du ciel. Le soleil est l'un des yeux d'Odin. L'œil qui a été
donné dans le puits de Mimir (rêves et mémoire, subconscient) est
symbolisé par la lune. La rune du soleil fait également référence au
géant solaire destructeur Surtu, qui vit à Muspelheim. Il représente
les aspects les plus puissants mais aussi les plus destructeurs du
soleil.

Tyr (t). Tyr est une ancienne divinité de la guerre et du


ciel, et la rune qui porte son nom symbolise sa force. La rune "Tyr"
est, avant tout, la rune de la lutte et de la victoire. Dans le poème
Eddic "Discours de Sigrdriva", il est écrit: "Runes de la victoire, si
vous vous efforcez pour cela, sculptez-les sur la poignée de l'épée et
marquez deux fois avec le nom de Tyr!" Tyr symbolise le courage et
la justice. Tyr est une force qui donne la loi, symbolisant l'équilibre et
l'ordre (qui est soutenu par la rune "Reid"). La rune a la forme d'une
écaille et d'une lance.

La rune symbolise également le pilier soutenant les cieux. La


rune Tyr est cette partie de la cendre Yggdrasil qui est au-dessus du
sol, similaire au Saxon Irmunsil. Tyr est une rune de courage et
d'abnégation. Lorsque les dieux enchaînaient le loup de Fenrir, Tyr
plaça sa main dans la gueule du loup en guise de promesse. Une
fois les chaînes sécurisées, le loup lui mordit la main.
Rune "Tyr" apporte la victoire, mais celle qui inclut le sacrifice
de soi. Cette rune est courageuse et phallique. On l'appelle souvent
la rune des hommes, tandis qu'en dessous se trouve la rune des
femmes.

Bjarka (b). Rune de bouleau. Le nom de la rune signifie


"bouleau" ou "branche de bouleau". La forme de la rune est
interprétée comme les seins d'une femme ou une femme enceinte
de profil. Lors des rituels de fertilité dans les temps anciens, les
jeunes hommes chassaient les femmes et les fouettaient avec des
bâtons de bouleau. Le rituel a eu lieu au printemps. On croyait que
l'âme d'une femme était associée à un bouleau et qu'après la mort,
les âmes féminines vivaient dans des bouleaux.

Le bouleau symbolise le mouvement du flux de la vie de la


naissance à la mort. Le bouleau est également associé à la
sorcellerie et à la transe seida. La partie balayante du balai de la
sorcière était traditionnellement en bouleau. Le bouleau est un arbre
nordique typique. Il a été le premier à revenir après la dernière
glaciation et symbolise la renaissance et la nouvelle création. Les
déesses Frigga et Freya sont associées au bouleau.

E (e). Cette rune s'appelle la "rune du cheval". Le mot


«eh» signifie «cheval», généralement cette rune est interprétée
comme «partenariat», «amitié» ou «coopération». La rune était
utilisée lors de mariages et de contrats. La rune a également une
signification plus secrète. C'est la dix-huitième rune de l'utharq, et 18
est le nombre d'Odin (2x9, Odin connaît 18 chansons de pouvoir, la
magie associée à Odin est basée sur les nombres 9 et 18). Ainsi, la
rune est associée à Odin. Le cheval est également lié à Odin.

Le cheval à huit pattes d'Odin, Sleipnir, le transporte entre les


mondes. Le mot «Yggdrasil» signifie «cheval d'Odin», c'est un axe
traversant tous les mondes, que les magiciens utilisent dans leurs
voyages. La rune du cheval est associée au voyage entre les
mondes. Il est également associé à la rune Reid. Dans la tradition
nordique, le cheval est l'animal le plus magique. La tête de cheval
effraie les esprits de la terre, que l'on croyait être de la malchance.
Dans le même temps, la tête du cheval a été placée sur le puits pour
le protéger. Le cheval est associé à la mort.

Pendant le solstice d'hiver, Odin mène les légions de morts


dans une terrible «chasse sauvage». Le cheval appartient
également à Hel. Le monde souterrain, en plus des neuf mondes
d'Yggdrasil, se compose de neuf autres mondes. Ces mondes sont
appelés «Heldrasil» ou «Hel horse», l'équivalent sombre, féminin et
souterrain d'Yggdrasil. La rune «e» est également associée au
karma et à la justice. Dans de nombreuses mythologies, les bonnes
et les mauvaises actions d'une personne sont pesées sur la balance
dans le monde souterrain. La rune est comme une échelle.

On pense que parfois cette rune ressemble à un cheval, parfois


elle ressemble à deux personnes se serrant la main. C'est ainsi que
se révèle le sens du partenariat. La rune «e» est associée au totem
d'une personne, son fylgja. Cet animal aide à se déplacer entre les
mondes et, peut-être, est le meilleur assistant dans la vie et la mort.
Il y a une telle expression: «Marr er manns fylgja» - «Un cheval est
le fylgja d'un homme».

Mannaz (m). La rune de l'homme suit la rune du cheval.


«Mannaz» est une personne en équilibre. Parfois, la forme de cette
rune est interprétée comme un homme et une femme s'embrassant.
Dans la rune, vous pouvez également trouver une forme cruciforme,
illustrant la communication entre les mondes supérieur et inférieur,
ainsi que les quatre points cardinaux. Cette rune appartient au
monde humain. Dans Uthark, son nombre est 19. Ce nombre 19 unit
sept planètes et douze signes du zodiaque.
Il y a une vieille idée que l'homme a été créé par les forces de
ces planètes et étoiles. Dans le Futhark gothique, la rune «manne»
signifie à la fois «homme» et «arbre». Dans la tradition nordique,
l'homme est associé aux arbres. Dans la série de runes
scandinaves, il est à noter que la rune d'une personne a une forme
similaire à un arbre (comme une rune d'élan).

Lagu (l). La rune de l'eau. Le nom de la rune peut être vu


en plusieurs mots: suédois «lag», «lagun», anglais «lake»,
«lagoon», etc. «Lagu» signifie non seulement eau, mais aussi liquide
(suédois «vätska»). «Lagu» est la loi fondamentale (en suédois pour
«lag») de la vie. La rune symbolise les eaux primordiales de
Niflheim, qui sont le fondement de toute vie.

Lagu, comme l'eau elle-même, est étroitement liée à la lune.


L'eau se déplace à flux et reflux en fonction des phases de la lune.
Le cycle lunaire est associé au cycle menstruel et le lagu est associé
au sang et à d'autres fluides corporels. Lagu est associé à la magie
et à la sorcellerie, dans les mots logr et laukar, cela signifie
sorcellerie.

La rune est également associée aux rêves, qui dépendent des


phases de la lune et de l'équilibre des fluides corporels, ainsi qu'à la
déesse Nerthus, les dieux Njord et Aegir; l'épouse de ce dernier, la
déesse Ran, et leurs neuf filles. C'est la vingtième rune de l'utharq.

Sigurd Agrell parle de la signification du nombre vingt dans la


tradition nordique, en désignant l'Épire, Ran et leurs neuf filles: «Si
nous supposons qu'ils ont eu le même nombre de fils - et cette
symétrie se trouve généralement dans les mythes - alors en
nordique folklore la mer sera représentée 20 démons des eaux (2 +
9 + 9) ". Souvent, dans la tradition nordique, il y a aussi un arrosage
cérémoniel -" vatni ausa ", comme dans le baptême.
Ing (ng). La rune Ing personnifie le pouvoir masculin de
la fertilité. Il symbolise le sperme ou le phallus. Le mot «ing» signifie
«sperme» ou «graine» (suédois «frö»). Ing est un dieu associé à
Frey ou Frey. C'est le mari de Freya et le dieu de la fertilité. Ing peut
être l'homologue masculin de Nerthus, la déesse de la terre. La
mythique dynastie royale suédoise des Ynglings est probablement
issue du dieu Ing ("Ing" ou "Yng"). Le mot suédois «yngling» signifie
«homme jeune et courageux». Cette rune est associée au
printemps. D'un point de vue magique, le potentiel est caché dans la
rune. Cette rune est la graine de ce qui va se passer.

Odal (o). Odal signifie immobilier / immobilier ou


patrimoine. Odalman est un homme libre qui possède des terres.
Odal signifie aussi noble (suédois ädel), ce qui signifie que selon la
tradition, odalman peut revendiquer la vie, le pouvoir et la terre. Le
mot «noble» peut également être lié à «odal» (suédois «adel»). La
rune «odale» est associée à la famille et à l'origine.

C'est la rune du clan, des parents et des gens. Cela signifie


des limites et une protection. La rune est un mur avec un grand trou.
C'est aussi la rune Ing, qui repose fermement sur deux pattes.
L'aspect magique de la rune est la recherche de racines dans le
passé. Les formes les plus anciennes de spiritualité étaient les
cultes des ancêtres, les gens entretenaient des relations directes
avec leurs ancêtres et les lieux qu'ils habitaient.

Souvent, les ancêtres vivaient dans des objets magiques, en


particulier des arbres, que l'on croyait associés à leur âme. Le culte
des arbres et le culte des ancêtres sont étroitement liés. Ainsi, la
rune odale symbolise les racines et le passé d'une personne. C'est
une rune de protection que l'on retrouve dans les vieilles maisons.
La place de la rune dans la rangée n'est pas évidente. Parfois,
comme sur la pierre de Kühlver, elle est placée après la rune de
dagaz. Dans de nombreux autres cas, il le précède.

Dagaz (d). C'est la rune du jour. Il est plutôt associé à la


lumière du jour, et non au jour comme heure de la journée, bien qu'il
symbolise la période de l'aube au crépuscule. «Dagaz» est
illumination, clarté et éveil.

Il était utilisé pour conjurer la sorcellerie et était sculpté


dans les portes et les fenêtres. "Dagaz" est la rune climax. C'est le
zénith et le point culminant. Si la rune "yara" symbolise l'année qui
commence le jour du solstice d'hiver, alors la rune "dagaz" symbolise
le solstice d'été. "Dagaz" est le point culminant du cycle et le début
d'un nouveau. Il ressemble à un papillon et symbolise le passage
d'une chrysalide à une nouvelle réalité.

Fe (f). Le nom de la rune signifie «bétail». Dans les temps


anciens, avoir du bétail était l'équivalent de la richesse, c'est
pourquoi la rune est souvent appelée la rune de la richesse. Dans
l'ancien Futhark, cette rune est la première, cependant, il serait plus
logique, comme dans l'Uthark, de mettre au début un animal primitif,
"ur", puis un animal apprivoisé, "Fe". Le nom «rune de richesse»
indique également que la rune est associée à des récompenses et
des trésors collectés. Il est logique de supposer que c'est la fin du
processus.

Selon uthark, la rune symbolise l'achèvement et la récompense


qui l'accompagne. Les immenses forces primitives et chaotiques de
la rune "ur" sont apprivoisées par le magicien et contrôlées par lui
dans la rune "fe". Les première et dernière runes sont comme les
deux faces d'une même pièce. Ce sont des opposés qui se croisent
facilement. Puisque la tradition nordique ne considère pas le temps
comme un processus linéaire, après le "fe" une nouvelle rune "ur"
commence un nouveau processus.
Uthark et Futhark
La théorie d'Utarka n'est généralement pas acceptée.

De nombreux chercheurs de runes remettent en question sa


valeur. D'autres chercheurs sérieux trouvent cela très plausible. Tout
dépend de ce que vous pensez des runes. La théorie d'Utarka n'est
pas basée sur des découvertes archéologiques, mais sur les
correspondances de la tradition nordique, de la numérologie et de la
magie. Dans une certaine mesure, cette théorie est soutenue par la
pierre de Kühlver trouvée sur l'île de Gotland, qui est la plus
ancienne pierre runique découverte, contenant une pierre runique
complète.

Cela commence par une ligne verticale devant la rune ur


(certains érudits pensent qu'il s'agit d'une rune fe endommagée ou
inachevée). La dernière rune est soit cryptée, soit signifie un signe
qui peut être touché par la rune «fe». Cette rangée de runes
complète la plus ancienne trouvée sur une pierre tombale peut être
l'original. On sait également que le code qui transforme un uthark en
futhark était répandu parmi les magiciens des runes.

Certaines runes ont été déplacées d'une position pour cacher


ce qui était écrit. Si vous déplacez les runes d'un pas en arrière,
alors "HEL" ( ) devient "WBM" ( ). La rangée entière
pourrait être déplacée de sorte que les personnes non informées ne
puissent pas apprendre ses secrets. La saga d'Egil Skallagrimsson
raconte comment le magicien des runes Egil rend visite à une famille
dont la fille est gravement malade. Egil trouve un os de baleine
sculpté de runes sous son lit. Un jeune homme vivant à proximité a
sculpté des runes pour gagner l'amour de la fille.

Cependant, il a sculpté les mauvaises runes et a causé la


maladie. Egil efface les runes et en sculpte de nouvelles pour guérir
la fille. Alors Egil dit: "Les runes ne doivent pas couper // Celui qui ne
les comprend pas. // Dans des signes incompréhensibles //
N'importe qui peut se perdre." Ici, nous allons apprendre à quel point
une mauvaise manipulation des runes peut être dangereuse.

D'un point de vue magique, il est intéressant de noter que la


plus ancienne rangée de runes a été trouvée sur l'île de Gotland et
pourrait être un Uthark. Des runes pourraient apparaître parmi les
Goths, dont le nom tribal vient du nom du dieu Gau-ta (Gotos, Goth,
Gut). "Gaut" signifie "dieu", c'est l'un des noms d'Odin. C'est Odin
qui a reçu la connaissance des secrets des runes, et c'est de lui que
les gens peuvent recevoir cette connaissance. Les Goths sont les
habitants d'Odin, beaucoup pensent que Gotland est la patrie des
prêts.

Futhark peut être considéré comme une forme externe et


exotérique de la rangée de runes. Il commence par un apprivoisé -
"fe", suivi par un sauvage sous la forme de "ur". Uthark est une
forme plus sombre qui, selon les mythes nordiques, commence par
les forces du chaos.

D'un point de vue magique, la rangée de runes n'est pas


seulement linéaire - elle peut être disposée en cercle. Dans ce
cercle, 24 runes symbolisent 24 heures par jour et douze signes du
zodiaque. Si les runes sont disposées en cercle, la ligne peut être
lue à la fois comme un futhark et comme un uthark.

Dans les opérations magiques, non seulement des runes


individuelles ont été utilisées, mais également toute la rangée de
runes. La rangée elle-même a un pouvoir magique et contient les
qualités de toutes les runes individuelles. Sans surprise, la formule
magique largement répandue ALU peut soutenir la théorie
d'Utharka.

Si vous ajoutez numériquement les runes qui composent la


formule (A = 3, L = 20, U = 1), nous obtenons 24, le nombre de
runes dans une série complète. La formule ALU comprend une
rangée complète de runes et est une synthèse des pouvoirs des 24
runes. Cette formule est également intéressante lorsqu'elle est
appliquée à un futhark, où son nombre est 27, 3x9. On pense que si
un nombre magique, tel que neuf, est répété trois fois, cela
augmente sa puissance. Le mot «alu» est lié au mot «ale» (suédois
«öl») et signifie inspiration divine et pouvoir magique.

Le futhark senior et l'uthark sont divisés en trois etta. En


futhark, les etty sont caractérisés par les premières runes: "freyr"
("fe"), "hagal" et "tyur". Dans uthark, ce sont les dernières runes. Il y
a trois façons de diviser l'utarka en etta.

1. Vous pouvez commencer par la fin, puis vous obtenez "freyr"


("fe"), "tyr" et "hagal". Une telle partition complique l'interprétation de
la série.

2. La dernière rune etta peut la caractériser, puis nous


obtenons les ettas de Hagal, Tyur et Freyr.

3. Etta peut être nommé en fonction d'autres runes et pouvoirs,


comme dans le futark, en utilisant les premières runes. Ensuite,
nous obtenons les ettas d'Ur, Naud et Bjark. Ce sont trois ettas
femelles: Ur / Audumla, Naud / Norns et Bjarka / Frigg ou Berchta.
Ces ettas signifient la création, le temps / la mort et finalement la
résurrection.
CHAPITRE 3
Runosophie
La connaissance des neuf mondes décrits dans la tradition
nordique est aussi importante que la connaissance des runes. Les
neuf mondes ne sont pas seulement la demeure de personnages
mythiques, ce sont des aspects de l'être et de la conscience
humaine. Les neuf mondes sont liés par la cendre Yggdrasil, l'axe
au centre de l'univers. Les mondes peuvent être divisés en trois
triades. Les trois premiers sont le «monde supérieur» des chamans,
le surmoi de l'homme. Les trois suivants sont le "monde du milieu" et
la conscience, et les trois derniers sont le "monde souterrain", le
subconscient et l'inconnu.

MUSPELHEIM.Un monde de chaleur et de feu. L'un des


pôles extrêmes des forces cosmiques. Le mot «muspilli» signifie
«feu du monde». Muspelheim, au sud, est la demeure des
puissances qui commenceront Ragnarok. Il est dirigé par le géant du
feu Surt, qui commande les légions des fils de Muspell. Surt a une
épée enflammée. Muspelheim représente les forces étendues et en
expansion de l'univers. Muspelheim est du plasma et de l'énergie
pure.

ASGARD.Le monde des dieux. Asgard est la demeure des


Ases et des Vanir. Un mur a été construit autour d'Asgard par un
géant. Les Ases sont les dieux de la guerre et les bâtisseurs de
l'univers. Ils sont les gardiens de l'ordre du cosmos. Les ânes font la
guerre aux géants, mais parfois ils coopèrent. Asgard est le centre
de "onda", esprit et souffle qui donnent la vie.

WANAHEIM.Le monde des Vanir. Les Vans sont un autre


groupe de dieux. Ils sont souvent considérés comme appartenant à
une race plus ancienne et plus puissante que les Ases. Les
mystères de la magie d'Odin ont été enseignés par la déesse du
Vanir - Freya. Les camionnettes sont associées à la fertilité et à
l'eau. Ce sont les dieux de la sorcellerie. Vanaheim est le monde de
la sexualité. Le dieu Van Freyr est souvent représenté avec un
énorme phallus dressé. Freyr et Freya sont unis dans hieros gamos,
rapports sexuels sacrés et mariage. Vanaheim est au centre de la
fylgja. Fylgja est un animal totem et un esprit féminin gardien de
chaque personne. Fylgja est associé aux Diss, et le chef des Diss
est Vanadis, un attribut de Freya.

LUSALFHEIM.Les alves brillants sont les alves célestes. Ce


sont des parents des Vanir, appelés "Alwami" dans les Bickering de
Loki. Le dieu Freyr habite Alfheim. Les Ases lui ont donné ce monde.
Les Alves étaient entourés de plus de vénération que ne le montrent
les mythes. Les alves sont des esprits de la nature et les alves
légers sont associés aux fées. Le soleil est appelé "alvglans".

Lusalfheim, comme Vanaheim, est associée à la fertilité et à la


sexualité, mais aussi à l'intelligence et à la clarté mentale.
Lusalfheim est au centre de "hugra", pensée.

MIDGARD.Le monde des gens. Le monde matériel et la


nature physique. Chez l'homme, Midgard symbolise le corps
physique, que l'on appelle le «visage». Il n'est pas créé par les
dieux. Les deux premiers humains sont fabriqués à partir de billes.
Woden, Vili et Be ont donné aux corps physiques (logs) vie et esprit,
compréhension et sentiments, émotions et autres sensations.

SWARTALFHEIM.Les alves sombres sont les alves des


donjons. Ce sont des artisans et des forgerons qui créent des
trésors et de meilleures armes. Ils sont liés aux Carls. Comme les
alves de lumière, les sombres sont les esprits de la nature. Ils vivent
sous les rochers, dans les montagnes et sous terre. Ils symbolisent
la force formatrice, celle qui crée la forme, "hamr". Si les alves de
lumière sont l'intelligence, alors les sombres sont des sentiments.

JOTUNHEIM.Le monde des géants. Comparés aux dieux, les


géants sont une race plus ancienne. Ils symbolisent le chaos, des
forces extérieures au cosmos ordonnées par les dieux. Le château
d'Utgarde est situé à Jotunheim. Les géants sont très sages, ils
préservent toutes les connaissances des temps anciens.

A Jotunheim il y a le puits de Mimir, à qui Odin fait don de son


propre œil pour avoir accès aux secrets, "minnie". Jotunheim est au
centre de Minnie, mémoire magique. Le puits de Mimir est ce que
les occultistes appellent parfois la "Chronique Akashique", un lieu ou
un niveau sur lequel des informations sur toutes choses sont
imprimées.

HELHEIM.Helheim ou Hel est le monde des morts. C'est le


plus méconnu de tous les mondes nordiques. La vraie signification
de Hel est cachée par l'ignorance. Pas étonnant, car le nom «Hel»
signifie «caché» ou «caché». Helheim est le monde du "rien", il
comprend neuf mondes, qui sont les équivalents sombres des
mondes d'Yggd-rasil.

Hel était considéré comme un enfer nordique, où tous ceux qui


mouraient de maladie se retrouvaient (au lit). Hel est un monde de
secrets cachés. Ici, il n'y a pas que la mort, mais aussi ce qui
précède la vie. Hel, comme la terre, donne la vie sur la base de la
décomposition et de la mort. Hel est une déesse noire avec une
double nature, la vie et la mort.

Son visage est mi-bleu, mi-chair. On dit parfois qu'il est à moitié
blanc, à moitié noir. La route de Hel mène profondément dans le
monde souterrain, dans des vallées sombres et à travers la rivière
Gjell. Helheim est gardé par le Maiden Modgun, qui ne laisse passer
une personne qu'après avoir donné son nom et sa lignée. L'autre
gardien d'Helheim est le terrible chien Garm.

La route vers Hel prend neuf jours et est remplie de


nombreuses difficultés. Notez qu'Odin est suspendu à Yggdrasil
depuis neuf jours. Hel est le monde de la mort, où les secrets de la
vie, les runes sont cachés. Hel est l'achèvement. Ce n'est pas un
lieu de souffrance, mais un espace dans lequel on peut acquérir la
pleine connaissance qui est cachée. Hel est au centre d'un double
appelé le Vord.

NIFLHEIM.Un monde d'hiver et de glace. C'est le plus bas


des mondes qui se trouve sous Hel. Niflheim est l'autre pôle de
l'Univers, en face de Muspelheim. C'est la force de contraction,
d'aspiration. Hel, la déesse de la mort qui a été jetée à Niflheim, a
construit son monde sur lui. Niflheim est parfois appelé "Niflhel". On
pense que c'est un endroit encore plus sombre et plus terrible que le
monde de la mort. Les criminels finissent ici après la mort. Depuis le
centre de Niflheim, la source Vergelmer se jette dans onze rivières.

Le serpent Nidhogg habite à Wergelmer. Nidhogg est "l'anti-


force" de l'Univers, l'incarnation du principe destructeur. Cependant,
il ne faut pas oublier que toute vie provient des eaux de Niflheim.

Neuf mondes et vingt-quatre chemins

Le symbole le plus important de l'occultisme occidental


décrivant l'univers est l'arbre de vie kabbalistique. Il se compose de
dix mondes correspondant à dix niveaux de manifestation et de
création, de l'idée originale à l'achèvement. Les dix mondes sont
reliés par vingt-deux chemins, qui correspondent aux vingt-deux
arcanes du Tarot ou 22 lettres de l'alphabet hébreu. Dans la tradition
nordique, il y a aussi un symbole de l'Univers, mais il est construit
sur un principe différent. Plutôt que de ne voir qu'une seule source
de création, le mythe de la création nordique parle de la rencontre
de deux forces opposées.

Dans les mondes créés, il y a à la fois la vie et la mort, tandis


que la Kabbale se concentre sur le dualisme entre le bien et le mal:
la mort et le «mal» ne sont pas inclus dans les structures de la
création. Au lieu de cela, une ombre géante de l'arbre de vie,
«l'arbre de la mort», est créée. Dans la tradition nordique, Heldrasil
et les neuf mondes de Hel correspondent dans une certaine mesure.
Cependant, il n'y a pas de dualisme aussi clair dans le système
nordique. La vie et la mort ne font qu'un. Les dieux et leurs ennemis,
les géants, travaillent souvent ensemble.

L'arbre du monde nordique, Yggdrasil, peut être comparé à


l'arbre de vie. Yggdrasil peut être représenté de telle manière qu'il
ressemble à un arbre kabbalistique, mais contient vingt-quatre
chemins correspondant aux runes. Runes - aspects du tissage, qui
s'appelle "tissage Urd (Wyrd)", qui unit l'univers et divers mondes.
Les chemins sur l'arbre du monde, comme la rangée de runes, sont
divisés en trois etta, huit runes chacun.

Bien sûr, il existe plusieurs façons de placer les chemins, en


fonction des etts, de leurs noms et de la position des mondes. Nous
utilisons ici une méthode basée sur l'Utharka qui se concentre sur
l'idée que tout a été créé à la suite de l'interaction de deux forces
opposées primordiales. Trois etta sont mis en évidence. Ur, qui
symbolise le flux de puissance des mondes de feu et de glace et est
la base du reste des mondes.

Naud, symbolisant le temps et la roue du destin. Ce sont les


forces cosmiques qui échappent au contrôle humain. Après avoir
réussi l'initiation aux secrets des runes, une personne a la possibilité
de contrôler la roue du destin et les mondes en dehors de Midgard.
Ette Bjarka est le monde des gens, leurs vies et leurs qualités
spirituelles. Il est également associé à l'initiation et à la renaissance.
Les habitations d'origine des Turses sont séparées ici d'une
personne qui peut avoir une âme pleine (Lik, Vord, Ond, Hamr,
Fyulgya, Khugr et Minni sont connectés ici), qui est située entre les
deux pôles, mais n'est pas attirée par l'un d'eux.
Uthark et 24 chemins
Ett Ur
1. Ur. Niflheim-Hel: Wermelger et les eaux primordiales qui ont
donné naissance à l'Univers

2. TOURS. Niflheim-Jotunheim: Des géants de glace sont


créés à Niflheim et habitent Jotunheim.

3. AC.Muspelheim-Asgard: Les dieux sont créés à partir de la


chaleur. Énergie dynamique divine.

4. Raid.Niflheim-Svartalfheim: Les Karls sont créés à partir du


corps du géant d'origine. Quatre nains sur les points cardinaux
maintiennent la paix.

5. KEN. Muspelheim-Lusalfheim: Une étincelle de Muspelheim


à Lusalfheim devient lumière et donne naissance au soleil, Alvglans.
6. GIFU.Asgard-Midgard: les dieux donnent des qualités de vie
et d'âme à une personne. L'homme apporte des cadeaux sacrificiels
aux dieux.

7. VJUNYA.Muspelheim-Vanaheim: lumière et énergie. Joie et


fertilité. Rune du Vanir.

8. HAGAL.Midgard-Helheim: la mort et ce qui est caché.


Initiation humaine aux secrets des runes.
Ett Naud
9.NOUD. Helheim-Jotunheim: Urd et Mimir. But et mémoire.
Garde les secrets des runes.

10. IP. Jotunheim-Svartalfheim: des couches de glace


dans le monde souterrain qui bloquent le chemin d'une personne
vers Hel.

11. YARA.Asgard-Vanaheim: une rencontre entre les


Aesir et les Vanir. Odin et Freya.

12. PERTRA. Jotunheim-Ljusalfheim: Le puits de Mimir


(ou Urd) qui unit mémoire et pensées.

13. EIVAZ. Svartalfheim-Vanaheim: un principe


phallique qui allie instincts de base et fertilité.

14. ALGIZ.Lusalfheim-Asgard: la nature comme


sanctuaire divin. Maison des fées parmi les arbres.

15. SOL. Lusalfheim-Vanaheim: Alvglans, le soleil


comme nature solaire du dieu Freyr, souverain de Vanaheim et de
Lusalfheim.

16. TUR. Helheim-Svartalfheim: Hellwolf enchaîné par


la chaîne Glaipnir fabriquée par les Karls.
Ette Bjarka
17. BJARKA.Midgard-Vanaheim: Renaissance. La
puissance fertile du Vanir.

18. E.Asgard-Jotunheim: coopération des géants et des


as. Sleipnir est né. Voyage équestre à Utgarde.

19. MANNAZ. Midgard-Svartalfheim: la création de la


forme humaine.

20. LAGU. Helheim-Svartalfheim: une source où la


nappe phréatique monte.

21. ING. Vanaheim-Helheim: la graine qui féconde les


enfers.

22. ODAL. Midgard-Jotunheim: Le monde humain est


limité et protégé des forces du chaos.

23. DAGAZ.Midgard-Lusalfheim: Intelligence humaine.


Éducation. Clarté.

24. FE. Asgard-Svartalfheim: Trésors des dieux acquis


des karls souterrains.
Uthark multidimensionnel
Les runes ne doivent pas être comprises de manière linéaire,
en comptant toujours votre rune comme la première et la dernière.
Les runes symbolisent des principes multidimensionnels. En
explorant diverses combinaisons de runes, vous pouvez comprendre
leurs significations cachées.

24 runes peuvent être placées dans 12 cercles concentriques.

Les première et dernière runes se trouvent sur les côtés


opposés du cercle extérieur. Les runes des extrémités opposées de
l'utark sont placées par paires dans les cercles intérieurs. Le cercle
intérieur se compose d'une paire médiane - "pertra" et "eyvaz".
Donc, nous avons douze paires de runes. Les nombres 12 et 24
sont importants à bien des égards. Ils correspondent aux signes du
zodiaque, jours, mois, etc.
Les paires de runes symbolisent des forces opposées qui se
complètent. La signification de certaines des paires est évidente.

UR - FE(1 à 24). Taureau primitif / bétail domestique, nature /


culture.

VISITES - DAGAZ(2 - 23). Nuit Jour.


AC - ODAL(3 - 22). Asgard / Midgard, ciel / terre.
REID - ING(4 - 21). Thor / Freyr, structure / nature.
KEN - LAGU(5 - 20). Eau d'incendie.
GIFU - MANNAZ(6 - 19). Donateur / Bénéficiaire.
VJUNYA - E(7 - 18). Harmonie / coopération.
HAGAL - BJARKA(8 - 17). Hel / Frigg, mort / vie.
NAUD - TUR(9 - 16). Odin / Tyr, descente / conservation.
EST - SOL(10 - 15). Hiver / été, Niflheim / Muspelheim.
YARA - ALGIZ(11-14). Champ / forêt.
PERTRA - EIVAZ(12-13). Utérus / phallus.

Vous pouvez diviser les runes en groupes de trois, quatre, six


et huit. De cette manière, des signes puissants peuvent être créés et
des groupes de runes peuvent être découverts, ce qui révélera des
significations encore plus secrètes. Le signe le plus courant de la
magie nordique est basé sur la rune scandinave "Hagal" ( ). Les
runes ou motifs sont attribués à ses six extrémités. Un autre signe
fort est aegiskjalmur. Sur ses douze extrémités, vous pouvez placer
24 runes de deux. Ainsi, encore plus de paires de runes avec des
significations intéressantes apparaîtront.

Lors de l'étude de la signification des runes, l'attention est


portée à trois aspects principaux:

1) Nom,

2) forme et

3) position.

Ces trois aspects soutiennent la théorie d'Utarka. Par exemple,


considérez la rune "ur". Le nom "ur" est associé à la source (suédois
"ursprung"), "first", etc. Si vous vous en souvenez, la position de la
rune dans la ligne devient logique. Si vous retournez la rune «ur»
pour qu'elle ressemble à la lettre «U», sa forme est frappante.

La rune symbolise la coupe ou l'utérus d'où tout est né. Dans la


mythologie, c'est Ginnungagap. La forme runique symbolise
également les cornes d'une vache ou d'un taureau primitif. On sait
qu'à part Ymir, la première créature était Audumla, une vache. Il est
presque évident que la rune "ur", symbolisant les descriptions
mythiques de l'état primitif, est parmi les premières.
La signification d'une rune est principalement déterminée par
son nom. Les formes des runes sont également plus ou moins
évidentes. Pour se souvenir de la signification des runes, elles
doivent être dessinées ou sculptées plusieurs fois, puis méditées sur
ce que la rune peut signifier. Dans ce cas, la signification des runes
sera évidente. La rune de glace est comme un glaçon, la rune "ing"
est comme une graine.

Il ne faut pas beaucoup d'imagination pour voir le corps d'une


femme dans la rune Bjarka. La rune Tyr a une forme phallique et
illustre également la fonction de Tyr en tant que dieu de l'ordre. Tyr
est un pilier qui soutient le firmament. La rune «algiz», symbolisant
un orignal, un arbre et un homme, illustre clairement les trois
significations (les bois d'un élan, le tronc et les branches d'un arbre,
un homme aux bras tendus).

La position des runes est liée à leur signification


numérologique. La rune "ur" est la première et signifie le numéro
"un". Rune "Ture" est la seconde. Le numéro deux est associé aux
pouvoirs des ténèbres. Dans toute la rangée de runes, vous pouvez
voir le lien entre la position de la rune et sa signification. Sigurd
Agrell utilise principalement la numérologie pour étayer sa théorie.
Il y a une autre façon de voir la signification des runes, qui
devient claire »lorsque les runes sont utilisées en divination.
Certaines runes s'avèrent être inversées (à l'envers) ou retournées.
Les runes peuvent se comporter de quatre manières différentes.
Certaines runes sont symétriques et, lorsqu'elles sont inversées, leur
signification et leur signification sont également inversées.

UR, ALGIZ, TUR, E, MANNAZ, ODAL.

Certaines runes ne sont pas symétriques, elles ne changent


pas lorsqu'elles sont inversées, mais peuvent être tournées. Leur
valeur change alors également, mais n'est pas inversée.

TOURS, KEN, PERTRA, BJARKA.

Le troisième groupe - à la fois tourné et inversé. Leurs valeurs


sont également inversées et modifiées.

AS, REID, VYUNYA, LAGU, FE.


Le quatrième groupe est le plus important. Ils ne se retournent
ni ne s'inversent. Leur signification est constante. Veuillez noter qu'il
existe neuf runes de ce type.

GIFU, HAGAL, NAUD, EST, YARA, EIVAZ, SOL, ING, DAGAZ.

Dans le chapitre sur la divination avec les runes, nous allons


approfondir cette question. Il peut être difficile de faire la différence
entre les runes inversées et tournées au début. Seule la pratique
peut donner une vraie compréhension. Examinons maintenant de
plus près les neuf runes immuables. Ils représentent les neuf
mondes.

MUSPELHEIM.La rune désignant le monde du feu est SOL.


Sa forme est semblable à la foudre et illustre les forces et la
dynamique de Muspelheim. Dans sa forme originale et destructrice,
la rune fait référence au géant Surtu. La forme de la rune indique
également l'épée brûlante de Surt.

ASGARD.Habituellement, la rune AS est associée à Asgard,


mais la rune GIFU y est également liée. La rune des cadeaux
symbolise la rencontre des dieux et des hommes. Nous recevons
des cadeaux des dieux, et Asgard lui-même est souvent appelé le
centre de l'univers.

WANAHEIM.De toute évidence, la rune ici est ING. La rune


est associée à la fertilité et le dieu principal des Vans est Frey,
également appelé Ing.

LUSALFHEIM.C'est le monde de la lumière et de la clarté, la


rune DAGAZ en fait partie. La forme de la rune, ressemblant à un
papillon, indique les fées habitant ce monde.

MIDGARD.Le monde humain est caractérisé par la cyclicité


et le changement des saisons. La rune de Midgard est YARA, la
rune des saisons.

SWARTALFHEIM.Les Alves souterraines sont des créatures


coriaces, mais elles sont importantes en magie. Ils vivent dans des
tunnels sous les racines d'Yggdrasil, et leur rune est EIVAZ.

JOTUNHEIM.Le monde des géants est un monde de forces


anciennes qui s'oppose au cosmos créé par les dieux. Ce sont les
forces du chaos et du besoin, mais aussi de la sagesse. Dans le
monde des géants, se trouve le puits de Mimir, qui est connecté au
puits d'Urd. La neuvième rune, NAUD, fait référence à Jotunheim.

HELHEIM.Hel est la déesse de la mort, dans son monde les


secrets des runes sont cachés, qui se trouvent dans un cristal de
quartz. Rune HAGAL fait référence au monde de Hel.

NIFLHEIM. La rune de glace est la rune de Niflheim.


La spiritualité nordique n'est pas dualiste, c'est-à-dire que le
bien et le mal ne sont pas dans un état de conflit insoluble. Peut-être
que les anciens sages ont accordé plus d'attention aux nuances et
ont compris qu'il n'y a ni bien ni mal absolu. Les dieux trichent
souvent et se comportent moins éthiquement que les géants. Les
ténèbres et la lumière n'ont rien à voir avec le mal et le bien.
L'obscurité et la lumière coexistent en équilibre, comme la nuit et le
jour. Chaque rune a des côtés clairs et foncés. Néanmoins, dans la
rangée de runes, un groupe de runes sombres, claires et neutres
peut être distingué. Cela fait trois groupes de huit.

Les runes sombres sont appelées "rökkr" ou "myrk". Ceux-ci


inclus:

UR, TOURS, HAGAL, NAUD, EST, PERTRA, EIVAZ, LAGU.


Runes légères, "heid":

AS, KEN, GIFU, VYUNYA, SOL, TUR, DAGAZ, FE.

Les runes restantes sont neutres:

REID, YARA, ALGIZ, BJARKA, E, MAN-NAZ, ING, ODAL.

N'oubliez pas que chaque rune a à la fois un côté clair et un


côté sombre. Cependant, cela ne doit pas être compris dans un sens
moral. Les runes sombres ne sont pas nécessairement mauvaises.
Ils font référence à des fonctions liées à la mort et aux enfers, mais
aussi à la sagesse secrète. Certains aspects des runes sombres
sont associés à l'utérus des forces primitives qui ont donné
naissance au monde. Les runes légères peuvent provoquer une
stagnation ou un épuisement. Le monde, selon la tradition nordique,
est un équilibre entre deux opposés.
Nuancier nordique
À différentes époques et dans différentes traditions, les
couleurs sont divisées en différentes catégories. Dans le Younger
Edda de Snorri Sturluson, un arc-en-ciel à trois couleurs est décrit,
d'autres sources disent qu'il a sept couleurs. La gamme de couleurs
nordiques peut être divisée en neuf parties, qui correspondent aux
neuf mondes. Les neuf couleurs sont les quatre couleurs primaires
(rouge, jaune, vert et bleu), noir et blanc, or, argent et la couleur de
la terre est le brun.

MARRON.Midgard. La couleur de la terre et du sol. Mère


Terre, celle qui donne la vie et la retire. Nutrition et stabilité.

VERT.Vanaheim. La couleur d'une nature fructueuse et


épanouie.

JAUNE.Lusalfheim. La couleur de l'intelligence. Facilité,


clarté, communication.

ROUGE.Svartalfheim. Force, émotion et instinct. Force


magique. Potentiel. Repasser et travailler les métaux.

BLEU.Jotunheim. Le monde des géants au bord de la mer.


L'eau et le puits de Mimir. Mémoire et rêves du passé.

OR.Asgard. Pouvoir Divin, "ond". Gloire et puissance. Le soleil


et ses rayons.

ARGENT.Helheim. La lune et sa lumière. Lumière dans


l'obscurité. Le pouvoir de la sorcellerie et de la mort. Rêves et
hallucinations.

LE NOIR.Niflheim. Concentration absolue de puissance. Trou


noir. Mort et froid absolu. Porteur de vie et lumière cachée. Tout
potentiel.
BLANC.Muspelheim. Énergie propre. Puissance absolue et
illimitée, en constante expansion et expansion.
CHAPITRE 4
L'homme et son âme
Dans la tradition nordique, il n'y a pas de division simplifiée
entre l'âme et le corps. Les frontières entre le spirituel et le physique
sont floues. En étudiant les mythes anciens, on peut arriver à la
conclusion que dans les temps anciens, dans le Nord, il n'existait
pas du tout de telles frontières. Dans la tradition nordique, l'âme
humaine a de nombreux aspects. Il existe neuf formes d'âme. Sept
d'entre eux sont associés aux sept mondes d'Yggdrasil, qui sont la
totalité de la création, à l'exception des mondes des Turs.

Muspelheim et Niflheim sont des extrêmes qui ne peuvent


inclure des aspects de l'âme. C'est de l'écart entre ces pôles du
Ginnungagap que surgissent le monde et ses habitants. C'est
pourquoi, lorsqu'on discute du monde, il est nécessaire d'exclure les
mondes des turses de la discussion. À titre d'illustration, jetez un œil
à ett Ur, où les mondes entre Muspelheim et Niflheim sont connectés
et unifiés. Cette unité est l'homme et les sept mondes représentent
les sept aspects de l'homme.

Les dieux n'ont pas créé l'homme. L'homme existait déjà sous
la forme de deux journaux - Asuka et Embla. Trois dieux, Odin, Henir
et Lodur (Loki), ont trouvé les bûches sur le rivage. Le rivage indique
ici qu'ils ont été jetés hors de la grande mer primordiale d'où, selon
le mythe, tout est né. La divination de Velva se lit comme suit:
«Et trois sont venus de ce genre de bons et puissants as

à la mer, a vu les impuissants sur les rives d'Asuka et d'Embla,

ceux qui n'avaient pas de destin. "

«Ils ne respiraient pas, ils n’avaient pas d’esprit, un rougissement

sur les visages, la chaleur et les voix; a donné un souffle,

et Khenir est l'esprit, et Lodur est la chaleur et le rougissement des


visages. "
De Odin Ask et Embla reçoivent la vie et le souffle. De Khenir -
compréhension et capacité à bouger. Lodur donne des sentiments et
des émotions. Ces trois dons et la forme physique des bûches
représentent la division en quatre mondes ou niveaux communs
dans l'occultisme occidental.

Niveau spirituel. -Le cadeau d'Odin: la vie et le souffle.

Le niveau mental. - Don de Henir: compréhension et


mouvement.

Niveau astral. -Don de Lodur: sentiments et émotions.

Couche physique. - Journaux Ask et Embla.

Si nous considérons les aspects de l'homme plus en détail,


alors nous pouvons distinguer sept formes associées aux mondes
situés entre les royaumes du feu et de la glace.

1. VISAGE.Corps physique. Matière. Journaux Ask et Embla.


Le squelette et la base d'autres aspects. En vieux norrois, le corps
physique s'appelait "lik". En suédois, ce mot a survécu: il signifie un
cadavre, un corps dépourvu d'autres aspects. Lik est connecté à
Midgard.

2. IL EST D.Esprit, souffle. La respiration et l'esprit sont


étroitement liés. Le souffle de la nature - le vent - nous a donné la
vie. Odin est le dieu du vent. Ond est l'essence de la vie. C'est
l'étincelle ou le noyau. Tous les êtres vivants ont un tel noyau, ou
ond. Ond est présent dans la nature, et plus il est fort, plus le lieu est
puissant. Les cercles de pierres, certains arbres et autres
phénomènes naturels, ainsi que les humains et les animaux,
peuvent en avoir plus.

3. L'ond a trois directions: céleste, terrestre et souterrain. L'ond


céleste coule de haut en bas, l'ond terrestre coule horizontalement
et le souterrain se déplace vers le haut. Les lieux de puissance sont
les points d'intersection des trois types de puissance onda. Parmi les
gens, il se déplace de la même manière. Le centre est dans la
poitrine près du cœur ou légèrement en dessous du nombril. Les
deux points peuvent être attribués à la rune Gifu. Ond est ce que les
hindous appellent prana ou atman. Le mot est étymologiquement lié
au mot atman, esprit et étincelle divine. Ond est associé à Asgard.

3. HUGR. "Hugen" ou "hugr" sont la compréhension, la pensée


et d'autres qualités de l'âme associées à la conscience. Hugr est la
moitié d'une paire de "hugr et minni", pensée et mémoire. Ces
qualités sont dans les corbeaux d'Odin - Hugin et Munin. Hughr est
la pensée analytique, elle est associée à l'hémisphère gauche du
cerveau. Hughr est capable de faire de longs voyages similaires à
ceux imaginaires. Hoogr vole facilement et appartient à Lusalfheim.

4. MINNY. Minnie est un aspect extrêmement important de


l'âme. Minnie est la mémoire, mais dans un sens plus profond. Il
représente la capacité de voyager parmi les événements du passé,
parmi les souvenirs laissés par les temps anciens. Cette mémoire
magique est symbolisée par le puits de Mimir, qui est la Chronique
Akasha. Odin sacrifie un de ses yeux au puits pour accéder à la
sagesse ancienne. La sagesse appartient aux géants et le puits de
Mimir lui-même est situé à Jotunheim. Mimir est la personnification
de Minnie située à Jotunheim. Minnie est une pensée associative
associée à l'hémisphère droit du cerveau. Hugin et Hugr volent vers
le futur, Minnie et Munin vers le passé. Connaître le passé est plus
important que penser à l'avenir. Dans les discours de Grimnir, Odin
dit:

«Hugin et Munin survolent le monde tout le temps sans


lassitude; J'ai peur pour Hugin, plus effrayant pour Munin - les
corbeaux reviendront-ils! "

4. FULGYA.Chacun a un esprit de gardien et un mentor. Il


s'appelle fylgja et est étroitement lié aux Vani et Vanaheim. Fylgja
apparaît sous trois formes: en tant qu'animal, en tant que personne
du sexe opposé ou sous une forme abstraite. Les individus, les
familles, les nations et toute l'humanité ont leur propre fylgja. Ils
disent que le fylgya de l'humanité est un cheval. Les animaux
totémiques sont des fylgjas hérités. Un clairvoyant peut voir le fylgü
d'une autre personne.

5. Son apparence se reflète souvent dans l'apparence d'une


personne. La forme abstraite de Fylgja ressemble à un faisceau
d'énergie lumineux, géométrique et en constante évolution. Fylgja
suit une personne toute sa vie. Elle observe la naissance, dirige
dans les rêves et à la mort. Le magicien s'efforce d'établir une bonne
relation avec sa fylgja et apprend à communiquer avec elle. Le
concept de fylgier a survécu dans les contes de fées et les histoires
sur les sorcières et leurs compagnons animaux magiques.

6. HAMP.Notre forme extérieure est contrôlée par le marteau,


également appelé "hamn" ou "jambon". Le mot lui-même signifie
«figure» ou «vêtement». Ce principe contrôle l'apparence des êtres
vivants. C'est un principe formateur. Hamr est connecté à
Svartalfheim parce que les Karls et les Dark Alves sont ceux qui
façonnent les choses.

7. Les magiciens puissants peuvent utiliser la hughra pour


changer le hamr, en changeant leur apparence et leur forme.
Pendant la danse extatique ou le sommeil profond, ils quittent le
corps et son apparence. Au lieu de cela, ils prennent la forme d'un
animal, généralement leur propre fylgya. Cette action est appelée
«changement de hamr». Le phénomène peut être si puissant que les
personnes qui rencontrent le magicien croient vraiment avoir
rencontré l'animal choisi par le magicien.

8. Cependant, selon les mythes, si vous faites du mal à un


animal, le magicien sera blessé. C'est le danger d'une opération
aussi magique. Lors d'une rencontre avec un magicien qui a changé
le hamr, les gens se sentent somnolents et peuvent s'endormir. Cela
indique que la personne entre dans le monde de la perception du
magicien et voit ce que le magicien projette.
9. Dans les mythes nordiques, il existe de nombreux exemples
du changement de Hamr. Odin, Loki et Freya ont maîtrisé cet art à la
perfection. Freya parle couramment le seid et le changement de
hamr. Son hamr est un faucon, parfois elle permet à d'autres dieux
d'emprunter cette forme. Dans le folklore plus tardif, Freya et ses
fidèles sont devenus des sorcières volant sur des balais. Le manche
à balai était à l'origine un outil utilisé par les femmes magiciens pour
atteindre l'extase.

7. WARD. Le double d'un homme est appelé «pupille» ou


«pupille». Certaines personnes ont la capacité d'envoyer un double
en voyage vers d'autres mondes au cours de leur vie. Chez toutes
les personnes, au moment de la mort, la paroisse est séparée du
corps physique. Une pupille est la même chose qu'un fantôme ou un
fantôme. Il appartient à Helheim.

Deux autres aspects de l'âme sont importants dans la tradition


nordique, mais ils ne peuvent pas être directement liés aux mondes.
Avec la famille énumérée ci-dessus, ils constituent les neuf
principaux aspects d'une personne.

8. Od. Le mot «od» signifie «extase» ou «délire extatique», il a


formé la base du nom d'Odin. Odin a une hypostase appelée Od,
l'amant de Freyja. Od est le pouvoir de l'inspiration divine, l'extase
qui pousse l'esprit à se dépasser. Odrerir, «ce qui cause l'extase»,
est le nom des dieux, qui évoque symboliquement l'extase divine.
Un odrerer est également un chaudron ou un bol dans lequel le miel
est stocké. C'est le vrai Graal primordial. Le concept postérieur du
Graal en tant que coupe contenant le sang du Christ est une
interprétation médiévale ultérieure.

Odrerer est l'ivresse spirituelle des poètes et des magiciens.


Od est une conscience élargie dans laquelle il est possible de
ressentir une signification plus profonde du monde et la connexion
de tout. Od est le pouvoir qui rend possible le voyage entre les
mondes. Il peut être comparé aux fils ou chemins qui relient les
aspects ci-dessus de l'homme à la création.
10. HAMINGYA.C'est la quantité totale de pouvoir et
d'illumination qu'une personne possède. Le mot signifie «bonheur»
ou «bonne fortune» et est associé à la fois à fylgya et hamr. Le mot
vient de «han-gengja» - une personne qui peut changer de forme.
Hamingya est un pouvoir surnaturel que les personnes fortes
peuvent acquérir. Avec ce pouvoir, on peut changer le hamr et
maintenir un bon contact avec le fylgya. Hamingya rend une
personne victorieuse et stable.

11. Il s'intensifie lorsque les autres aspects de l'âme


sont éveillés de manière équilibrée et consciente. Hamingya est une
combinaison de force et de connaissances. Il peut être vu comme
une force magique qui entoure et nourrit d'autres aspects de la
personnalité.

Il y a des aspects supplémentaires de la vie et de l'âme dans la


tradition nordique. Un terme important est megin, qui signifie pouvoir
et magie ou pouvoir magique. Les dieux, les gens et les
phénomènes naturels ont méga. Thor a des «megin ases», un
pouvoir divin. Par la mer - "hafsmegin", par la terre - "iardamegin",
etc. Magni, le fils de Thor, personnifie ce pouvoir.

Le mot «megin» est lié au mot «mattr», «power». Megin fait


également référence au «ki» japonais et au «qi» chinois, des termes
que l'on peut trouver dans les arts martiaux tels que l'aïkido, le tai ji
juan, etc. Les ceintures des arts martiaux japonais ne désignent pas
seulement le rang du combattant. Le nœud aide le praticien à se
concentrer sur le centre ki du corps, juste en dessous du nombril. La
ceinture joue un rôle important dans la magie nordique et les arts
martiaux. Megingjord, la ceinture de Thor, concentre son immense
pouvoir.

Le mot «ek» signifie «je» et désigne l'individu «je» d'une


personne. Ek signifie également le nom d'une personne. Pour
beaucoup de gens, le «je» est concentré sur le corps physique, le
«visage». Quand une personne subit une initiation odyniste, son ec
se développe et englobe tous les aspects de l'âme. L'ek maga ne fait
plus qu'un avec son hamingya.
CHAPITRE 5
Sorcellerie du Nord et magie runique pratique
Comme pour de nombreuses cultures anciennes, la magie était
au cœur de l'ancienne tradition nordique. La magie est une force qui
a influencé tous les secteurs de la société, la vie des hommes et des
animaux. Le monde entier était rempli de pouvoir magique, le mégin
de la nature. La spiritualité nordique était plus magique que
religieuse.

Le culte des dieux n'était pas unilatéral: des cadeaux leur


étaient apportés, contre lesquels des services étaient échangés. Le
respect de la nature est l'un des éléments les plus importants de la
spiritualité nordique, comme on le voit dans le culte des arbres.
Chaque arbre symbolise une certaine force et remplit certaines
fonctions.

L'univers est basé sur l'arbre Yggdrasil, qui unit les mondes.
Yggdrasil, en tant que pilier du monde, soutient le ciel. Si cet arbre
est abattu, le ciel tombera au sol et le monde sera détruit. L'homme
est créé à partir de deux arbres: le frêne et l'orme. Les anciens
croyaient qu'après la mort du corps physique, le hamr et le corps
éthérique, ainsi que des parties de l'onda et de la mémoire,
passaient dans l'arbre.

On croyait que la mémoire et l'apparence d'une personne


continuaient de vivre dans les arbres et autres objets naturels. Dans
les cultures les plus anciennes, les arbres étaient considérés comme
la demeure sacrée des esprits ancestraux. Le culte des ancêtres est
le type de religion le plus ancien, étroitement lié au culte des lieux
naturels de pouvoir.

L'attitude barbare à l'égard de la nature qui caractérise la


société moderne est le résultat de l'oubli de sa propre histoire et de
la perte des racines qui proviennent de la nature. Le matérialisme et
le manque de respect de la nature sont le résultat de l'influence des
religions monothéistes. Si le principe divin est dans un monde
séparé du nôtre, alors l'attention principale est transférée
uniquement à ce monde. Le christianisme et le matérialisme ne se
contredisent pas.

Ils sont unis par une image commune du monde, le


matérialisme n'a réalisé que l'absurdité de la théologie chrétienne.
Dans les religions anciennes, le divin était considéré comme présent
partout, et l'homme en faisait partie. Tout est pouvoir et magie,
megin est sous différentes formes et manifestations. Le magicien
apprend à diriger ces forces selon sa propre volonté et son désir.

Il est difficile de tracer une ligne claire entre les aspects


magiques et religieux de la spiritualité nordique.

Les aspects religieux ont un caractère plus collectif, social, et


les aspects magiques sont davantage associés à la manifestation de
la volonté de l'individu. Ce livre traite des aspects magiques.
Contrairement à la tradition occidentale ultérieure, la magie nordique
n'était pas rigide et liée par diverses lois, mais intuitive et spontanée.
La magie nordique est associée au chamanisme, et Odin est
souvent considéré comme un chaman. La magie nordique comprend
de nombreuses méthodes plus ou moins liées:

1) magie runique;

2) "Useta", assis dans la nature et la méditation;

3) sigils (emblèmes);

4) galdras et chants;

5) rituels;

6) magie naturelle;

7) lieux de culte;

8) seid;
9) Audrer.

Il existe une infinité de façons d'utiliser les runes. Seules


l'imagination et l'inspiration fixent des limites. On peut en apprendre
beaucoup sur les runes de l'Edda et des sagas islandaises. Des
informations particulièrement spécifiques sur les runes sont données
par les discours de Sigrdriva. Dans certains cas, il est évident que
les runes sont destinées, dans d'autres, vous pouvez le deviner. Tout
d'abord, les runes de la victoire sont mentionnées. Ils sont gravés
sur les armes, répétant "tyr". Dans la strophe ci-dessous, je
mentionnerai que vous êtes les runes de bière qui protègent contre
les femmes dangereuses:
"Runes de bière

apprendre à tromper

tu n'avais pas peur!

Mettez-les sur la corne

écris sur ta main

rune Naud - sur l'ongle. "

Certaines runes d'aide sont mentionnées qui contribuent à


l'accouchement. Ils doivent être appliqués à la main lors de
l'invocation du Diss. C'est peut-être la rune Bjarka. Il existe
également des runes qui protègent les navires des intempéries en
mer. Ils doivent être coupés sur le mât ou sur le guidon et les
avirons. Très probablement, cela fait référence à la rune de l'eau,
lagu. Runes liées à la magie naturelle et à la guérison:
"Guérison des runes

pour la guérison

tu dois savoir;

sur le tronc qui se ramifie


tend vers l'est,

les couper. "

Ici, peut-être, on entend la rune "algiz" utilisée pour la


protection, qui est de forme similaire aux branches d'un arbre. Il y a
des runes qui donnent à une personne l'esprit et la capacité de
chercher une protection. Cela pourrait être la rune "as". Il y a des
"runes de pensée" qui améliorent la compréhension et l'humeur;
ceux-ci peuvent être des runes "ken" et "dagaz":
"Connais les runes de la pensée,

si vous voulez devenir le plus sage! "

Speeches of the Tall One dit ce qu'il faut pour réussir dans la
magie runique. Voici huit choses à savoir:
«Pouvez-vous couper?

Peux-tu deviner?

Pouvez-vous peindre?

Savez-vous comment demander?

Pouvez-vous prier

et cuisiner des sacrifices?

Pouvez-vous distribuer?

Pouvez-vous tuer? "

C'est la base de la magie runique pratique.

Couper("Rista" suédois). Le premier et peut-être le plus


important est de sculpter les runes. Cela signifie généralement que
les runes sont sculptées dans des objets en os, en argile, en bois ou
en pierre. Le bois est le matériau le plus pratique pour la
sculpture.En outre, vous pouvez utiliser les connaissances sur les
propriétés des arbres et la magie naturelle. Bien sûr, pour maîtriser
la magie des runes, vous devez en savoir beaucoup sur les runes.

La capacité de sculpter des runes fait partie intégrante de ces


connaissances. La sculpture elle-même est une action magique
dans laquelle le pouvoir que les runes symbolisent se manifeste.
Fabriquez 24 morceaux de bois ou d'argile et sculptez les runes une
par une. Lisez d'abord la rune et réfléchissez à sa forme et à sa
signification. Laissez la sculpture devenir un rituel au cours duquel
vous ressentirez la puissance de la rune.

Il est préférable de sculpter une rune par jour et de la placer


sous l'oreiller la nuit, de sorte que dans un rêve, vous y réfléchissiez
également et ses significations cachées. De nombreux mages
runiques ont un appareil spécial appelé ristir pour sculpter les runes.
Il ressemble à un poinçon avec un manche en bois, sur lequel le
nom du magicien et "futark" sont gravés dans des runes. Si vous
basez votre travail sur Uthark, la rune de frais peut être omise.
Lorsque le magicien sculpte les runes, on pense qu'il laisse une
marque dans le réseau Wyrd, dans le réseau éthérique et sur le plan
astral.

Vous pouvez couper avec un ristyr, une baguette ou les doigts


en l'air. La rune doit être visualisée dans les airs. Vous pouvez
dessiner une rune sur un lieu ou une chose, qui est ensuite purifiée
et sanctifiée pour une activité magique. Une technique courante de
magie runique consiste à sculpter les runes dans un morceau de
bois ou d'os, puis de placer cette pièce là où l'effet souhaité est
nécessaire. Les runes d'amour sont souvent placées sous le lit de
l'objet d'amour.

Démêler("Reda" suédois). Qu'est-ce que cela signifie:


"Pouvez-vous interpréter?" Deviner est la capacité d'interpréter et de
comprendre les runes, ainsi que de placer les runes dans le bon
ordre et de comprendre leur influence l'une sur l'autre.

Il est très important d'utiliser les bonnes runes au bon moment


et de bien comprendre leur signification. Il est possible que l'uthark
soit l'un des moyens de «résoudre» un futark ordinaire. Pour
résoudre les runes fabriquées, placez-les dans l'ordre de la rangée
de runes. Puis - en douze cercles concentriques, créant des paires
d'opposés.

Ensuite - en groupes de quatre, six, huit et douze (façons


alternatives de placer les runes). Étudiez les runes et leurs relations
les unes avec les autres. Si vous ne comprenez pas comment les
forces interagissent, le résultat peut être dévastateur.

Peindre("Färga" suédois). Les runes sont colorées afin


d'activer leur pouvoir. Ils sont teints en rouge car le rouge est la
couleur du mégin et de la magie. Coloration rouge - activation. Le
rouge symbolise le sang. Les runes étaient chargées d'un élixir
magique à base de sang menstruel et de sperme. Dans les discours
de Sigrdriva, il est écrit:
"Chroft les a résolus

et les a inscrits,

il les a inventés

d'une telle humidité,

ce qui a déjà fui

du cerveau d'Heiddruupnir

et les cornes de Hoddrofnir. "

Freya Aswunn a interprété Heiddruupnir comme


Kenning[4]saignement vaginal, et Hoddrofnir est comme un organe
génital masculin. Dans la magie runique, non seulement le sang
menstruel et parfois le sperme sont utilisés, mais aussi le sang du
magicien lui-même en quantités symboliques. De nombreux
magiciens utilisent un colorant rouge pour teindre les runes. Un tel
colorant ne doit être fabriqué qu'à partir d'ingrédients naturels.

Colorez les 24 runes et rendez-les éclatantes de puissance


magique. La teinture charge magiquement les runes. Dans de
nombreuses cultures, les mots pour la magie et la sorcellerie sont
associés étymologiquement au mot «rouge». Par exemple, le mot
allemand «zauber» signifie magie, et son histoire remonte au mot
«teafor», qui signifie «peint en rouge». De nombreux magiciens
runiques utilisent un petit luminaire triangulaire pour colorer les
runes et les emblèmes.

Demander("Fresta" suédois). «Fresta» signifie «tester les


runes». En demandant aux runes une réponse lors des rituels
magiques et de la bonne aventure, le magicien augmente
constamment sa capacité à les utiliser. En divination, les réponses
sont souvent vagues et difficiles à comprendre si le magicien n'a pas
utilisé les runes depuis un certain temps. Avec une utilisation
prolongée, les runes semblent chargées et leur connexion avec le
magicien devient plus forte.

Les réponses de Runes deviendront plus compréhensibles et


leur pouvoir plus tangible. C'est pourquoi de nombreux mages
runiques ne permettent pas aux autres d'utiliser leurs runes et de les
stocker dans un sac en tissu ou en cuir. Si vous demandez souvent
les runes, leurs avantages augmentent. Pour poser correctement, il
ne faut pas avoir envie de résultats et de sensations rapides. Les
runes symbolisent des forces qui transcendent la volonté, la
compréhension et la vision du monde limitées d'une personne
ordinaire. Cela doit être compris et respecté.

Prier("Bedja" suédois):
"Bien que vous ne priez pas du tout, mais que vous ne sacrifiez pas
sans mesure, ils attendent une réponse au don ..."

Les runes correspondent aux forces de l'univers. Le magicien


des runes se tourne vers les pouvoirs et les dieux pour obtenir de
l'aide, comme, par exemple, invoquer deux fois Tyr, sculpter les
runes de la victoire. Le magicien, cependant, doit se rappeler que
tout cadeau nécessite une responsabilité et comprendre qu'il est
déraisonnable d'utiliser les runes à des fins égoïstes. La demande
est associée à des chansons runiques et à des défis magiques.

Essayez de créer de courts appels aux dieux et runes que vous


souhaitez utiliser. Les appels doivent être équilibrés par rapport aux
forces appelées. Respect mais pas soumission. Pour le mage
runique, Odin est le dieu le plus important. Les appels doivent être
simples et spontanés ou artistiques. Il y a des versets dans les
sagas qui peuvent être utilisés.
Sacrifice("Blota" suédois). Sacrifice - sacrifier ou initier. Le
magicien fait un sacrifice aux dieux ou consacre un lieu ou une
chose en offrande. Offrir dans la tradition nordique équivaut à peu
près à la réalisation d'un rituel. Le magicien exécute un rituel
approprié liant le lieu aux dieux. Sacrifiez quelque chose de valeur
pour Odin et les runes pour recevoir l'aide divine dans le travail
magique avec les runes. L'équilibre est également très important ici.

L'offre ne doit pas être excessive ou les attentes trop élevées.


Le magicien fait un sacrifice non pas parce qu'il obéit au divin, mais
pour établir une bonne relation. Faire un sacrifice, c'est effectuer une
petite cérémonie en utilisant des runes. Dans le cas le plus simple,
vous pouvez allumer une bougie, brûler de l'encens et lire l'appel.

Distribuer("Sända" suédois). Le mot «donner» ou «envoyer»


implique également un don. Le magicien envoie un rituel magique au
monde des dieux. Vous pouvez brûler des bâtons ou des emblèmes
avec des runes représentées dessus, qui expriment la volonté du
magicien. La fumée atteint les dieux et le désir leur est sacrifié.

À ce stade, le magicien devrait cesser de penser aux actions


rituelles et magiques. Le résultat du rituel ne se manifestera que
lorsque le magicien, ayant envoyé toute l'énergie, l'oubliera. Tant
que les pensées restent dans l'esprit du magicien, le rituel est
inefficace. D'autres aspects de l'âme du magicien, tels que le fylgya,
transporteront l'énergie dans les mondes astraux de la même
manière que Hugin et Munin volent pour Odin. Vous pouvez
également visualiser une rune et l'envoyer mentalement dans les
airs.

Abattage("Slopa" suédois). Également associé au sacrifice.


Le magicien crée quelque chose et le laisse ensuite aux dieux. Dans
les temps anciens, les dieux «promettaient» des ennemis avec les
mots «Je te donne à Odin». C'est ainsi qu'ils ont pris la décision
finale. Le magicien, par contre, pousse tout à l'extrême. Les runes
ne doivent pas être utilisées indifféremment. Le magicien doit
apprendre à se consacrer au travail magique de la même manière
qu'Odin s'est donné sur l'arbre du monde. Le magicien se sacrifie à
son moi supérieur.
Assis dans la nature et méditation
Tous les processus magiques ont lieu à la fois à l'intérieur et à
l'extérieur. Le magicien ne doit pas se concentrer entièrement sur la
sculpture des runes; il devrait également explorer le monde intérieur
et extérieur. Il n'est pas nécessaire de s'attarder sur une
compréhension intellectuelle des runes. La méditation et la
recherche de vision sont un autre aspect important de la spiritualité
nordique. L'une des formes courantes de réflexion et de méditation
est «useta», assis dans la nature. Comme son nom l'indique, c'est
une sortie dans la nature, où le magicien s'assoit et permet à la
connaissance de se manifester.

La position assise doit être choisie avec soin. Ce devrait être


un endroit avec une forte aura. Deux types d'endroits conviennent à
cette méditation: les endroits «clairs» et «sombres». Les points
lumineux sont souvent situés sur de petites collines ou des zones
ouvertes couvertes de verdure. Ces lieux sont propices à la détente
et au stockage d'énergie. Endroits sombres - parmi les rochers, les
arbres morts, les buissons secs et la végétation déformée.

Ces lieux sont propices à la recherche de visions et à la


communication avec les morts. Souvent, le magicien peut sentir le
type de charge d'un lieu. Les zones lumineuses dégagent un
sentiment de sécurité et de tranquillité. Les sombres semblent
menaçants, mais en même temps excitants et pleins de puissance. Il
y a des endroits où les deux aspects sont égaux. Il n'y a pas
d'endroits qui sont seulement sombres ou clairs. Dans les endroits
sombres, une plante lumineuse est souvent présente, ce qui indique
que la vie est plus puissante à proximité immédiate de la mort. Il est
préférable de méditer assis dos à un arbre.

Ci-dessous, nous examinerons le système complet de


méditation runique et de yoga. S'asseoir dans la nature revient
essentiellement à arrêter le dialogue intérieur et à s'ouvrir à la
sagesse cachée. La séance peut avoir lieu au coucher ou au lever
du soleil, toute la nuit, ou plusieurs jours et nuits. Les yeux sont
généralement ouverts mais détendus. Si le magicien s'endort, cela
peut faire partie du travail magique.

Le magicien n'a pas besoin de penser à quelque chose de


spécial, mais simplement d'essayer de calmer le «monologue»
intérieur qui caractérise la conscience de l'homme moderne.
Cependant, il ne faut pas se débarrasser de ses pensées de force.
Les pensées qui surgissent doivent être ignorées et elles
disparaîtront d'elles-mêmes.

Vous n'avez pas besoin de regarder quelque chose de séparé,


vous devez voir le monde dans son ensemble. Vous ne devriez pas
être passif. Les sentiments doivent être ouverts. Plus une personne
pense, plus elle quitte le monde extérieur. En étant assis dans la
nature, vous pouvez entendre et voir des choses qui étaient
auparavant inaccessibles. Si l'œuvre réussit, vous pouvez ressentir
le «présent» dans le monde. Ce dont l'homme moderne est clôturé.

Marcher dans la nature peut être similaire au pèlerinage. Le


magicien se rend dans un ancien lieu de culte, un monticule, une
source sacrée, un lieu historique ou simplement dans un coin
pittoresque de la nature. Ensuite, la méditation est effectuée à
l'endroit choisi.

La magie nordique connaît trois postures de base


recommandées pour la méditation. L'un d'eux - "Keltensitz", avec les
jambes croisées, comme sur les statues du dieu celtique Cernunos.
Une autre position est assise sur vos genoux; les genoux et les
pieds sont repliés. Cette pose se retrouve dans les sculptures
nordiques.

Le troisième est couché sur le dos, les bras sur les côtés ou
croisés sur la poitrine ou le ventre. Cette position est utilisée lors de
la méditation sur les monticules. Sa variante est assise dos au
rocher, jambes tendues vers l'avant. Lors d'une méditation
prolongée, ce n'est pas tant la posture qui compte que le silence
intérieur. La méditation améliore la capacité du magicien à voir le
mégin dans la nature et le réseau qui relie l'univers entier. C'est l'un
des moyens de comprendre le pouvoir des runes.
Emblèmes
Les emblèmes et les symboles magiques sont une partie
importante de la magie nordique. La plupart des découvertes
archéologiques importantes sont des pendentifs, des médaillons et
des inscriptions magiques. La magie de l'emblème nordique est
associée à la magie des talismans appelés "taufr" et signifie
également la magie et la sorcellerie en général. C'est le même terme
que teafor, ce qui signifie le teindre en rouge.

Dans la magie talismanique, les emblèmes et les runes étaient


tachés de sang ou de colorant rouge. Il existe deux formes de
talismans: "teinn" - une branche ou un talisman en bois, et "hlutr" -
toute chose qui est utilisée en magie ou en divination. La rangée de
runes était souvent représentée dans son intégralité. Les symboles
suivants ont également été utilisés dans les talismans nordiques:
Hagal , la forme scandinave de la rune Hagal.
Symbolise une ligne de runes complète et une protection. Il est
utilisé comme base pour créer des emblèmes.

Akhtvan , l'étoile céleste des huit vents. La croix à huit


pointes symbolise la rangée complète de runes, Sleipnir et
Yggdrasil. Il est également utilisé dans les emblèmes.

Les runes ALU symbolisent également la rangée


complète de runes et le pouvoir sacré.

Svastika ... Signe de Thor, roue solaire, saisons.


Midgard et l'agriculture. Il est basé sur les nombres 9 et 4. La croix
solaire.

Marteau de Thor ... Le signe de Thor et ses pouvoirs.


Megyn et le pouvoir sexuel. C'est à la fois un marteau et un phallus.
On dirait un T à l'envers, utilisé dans la consécration.
Triskele ... Le symbole d'Odin et de sa trinité. Basé sur
les nombres 7 et 3.

Valknut ... le signe d'Odin. Trois triangles entrelacés. Il


symbolise la Trinité d'Odin et les neuf mondes.

Egiskjalmur ... "Heaume de la terreur". Les quatre


runes Algiz constituent peut-être le signe de protection le plus
puissant. Le signe est lié au dragon Fafnir, symbolise la force du
dragon et la rangée complète de runes.

L'une des méthodes magiques les plus importantes d'utilisation


des runes est la création de «ligatures runiques». Différentes runes
sont combinées en un symbole, ce qui signifie les forces combinées
et en interaction des runes sélectionnées. La rune peut être
améliorée en la répétant dans différentes directions, comme dans le
Heaume de la terreur. Les ligatures runiques sont des symboles très
puissants utilisés dans la magie et la méditation. Créez une ligature
runique pour votre nom et utilisez-la en méditation.
Dans le livre "En Islandsk Svartkonstbok fran 1500-talet", vous
trouverez de nombreux emblèmes de runes complexes. Par
exemple, pour trouver un voleur, ce qui suit est gravé sur une boîte:

Ensuite, vous devez verser de l'eau dans la boîte, ajouter


l'achillée millefeuille et dire:
"Grâce à l'essence de l'herbe et à la puissance du signe, laissez
apparaître le visage d'un voleur dans l'eau."

Sur un os de baleine, vous pouvez sculpter la marque «iotunn


villum» et emporter l'os avec vous. Ensuite, vous devez dire:
Odin, Loki, Fre, Balder, Njord, Tyr, Birger,

Henir, Freya, Gefion, Gusta et tous les dieux et déesses,

qui a vécu et habité à Valhalla depuis le début des temps,

laissez-les m'aider dans cette affaire. "

Le livre islandais des arts sombres contient de nombreux


emblèmes: tuer le bétail des autres, gagner l'amour, se débarrasser
de la colère, etc. Il y a même des soi-disant «fjärtrunor» qui causent
de terribles maux d'estomac. Bien que le livre ait déjà été écrit sous
le christianisme, l'influence de l'ancienne tradition nordique est
restée très forte. Les chants et les invocations révèlent l'image
nordique du monde et influencent la magie runique moderne.
De nombreux emblèmes magiques runiques sont fabriqués
avec du lönnrunor ou des runes cachées et ramifiées. Ces runes
secrètes sont des lignes verticales, les branches sur lesquelles
représentent la rune. Un côté de la ligne signifie ett, et l'autre signifie
une rune spécifique. Futhark est le plus souvent utilisé ici, mais
uthark peut également être utilisé. Les branches à gauche signifient
ett, et à droite, la rune. Ainsi, Odin se transforme en 3: 6, 3: 7, 2: 2,
2: 1 et la rune - en 1: 4, 1: 1, 2: 1, 1: 3.

Un autre type d'emblème magique est basé sur la rune


scandinave hagal, ou l'étoile à huit branches des vents, entourée de
runes, de signes, de ligatures runiques ou de runes ramifiées. Le
lettrage ODIN RUNA peut être transformé en un emblème basé sur
une étoile du vent à huit branches avec des runes régulières ou
ramifiées.

Essayez de faire un tel signe magique en utilisant votre propre


nom. Si le nom comporte plus de six ou huit lettres, des ligatures
runiques peuvent être créées. Si le nom est très court, vous pouvez
utiliser une croix équilatérale ou un signe magique, par exemple,
TOP + marteau stylisé.
Les premiers emblèmes nordiques sont les roues solaires et
les mandalas, trouvés dans les peintures sur pierre de l'âge du fer.
L'âge du bronze et du fer était une période de grande culture et de
grandeur, comme en témoignent les pierres trouvées. Des pierres
avec des dessins se trouvent souvent sur l'île de Gotland et
représentent des dragons, des serpents et des formes en spirale
multidimensionnelles. Ces signes sont très utiles pour entrer dans
d'autres états de conscience et mondes.
Ils révèlent également les concepts de base inhérents à la
vision du monde nordique. Le serpent et le dragon sont les images
les plus courantes. Les cultures païennes considéraient le dragon
comme un allié. Ce n'est qu'avec l'avènement du christianisme que
les mythes des tueurs de dragons sont devenus populaires.
L'Archange Michael ou un autre héros chrétien tue le dragon, qui
symbolise la victoire du christianisme sur le paganisme. La croix est
une épée enfoncée dans le sol.

La terre est le corps d'un dragon. Les pierres sont souvent


représentées comme des dragons en orbite autour de roues solaires
en mouvement et souvent entourées de quatre gardes, représentant
quatre directions de mouvement. Les images conviennent à la
méditation et à la décoration d'autel.
Galders et formules
Quand Odin s'accroche à l'arbre du monde, il reçoit des chants
de pouvoir. Ils sont appelés "galdras" et constituent une partie
importante de la tradition magique nordique. Le mot «galdr» est
associé aux mots «gala» (croasser) et «galen» (insensé). On pense
que Galdr est capable de guérir les blessures, de contrôler le feu, de
rendre les armes de l'ennemi inutiles et de plonger les gens dans la
transe.

Galdr est un mot de pouvoir qui est chanté d'une voix aiguë, en
dehors de la gamme normale de la voix humaine. Une méthode
connexe est le yodel. Les chansons puissantes peuvent également
être chantées à voix basse, comme les chants de gorge tibétains.
Galdras peut être utilisé avec un tambour et doit être joué
rythmiquement. Les runes voyelles sont chantées par elles-mêmes,
à plusieurs reprises, mettant l'accent sur le son, comme "ur":
Lvl. ur. uuuuuuuuuur, ur, ur, uuurrr.

Les runes de consonnes sont utilisées en conjonction avec les


cinq voyelles magiques: y, o, e et, a. Tout d'abord, le nom de la rune
est chanté trois fois, puis un son de consonne combiné avec des
voyelles. Rune "Reid" est exécuté comme ceci:
Reid, reyd, reyd, ru, ro, re, ri, ra, reeeeyid.

L'ordre des voyelles peut être différent: oo-oo-oo-oo, oo-oo-oo-


oo ou oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo-oo -oo-oo ou oo-oo-oo.
Fabriquez et chantez des galdras pour chaque rune. Peu importe
comment cela sonne, l'essentiel est que l'esprit soit uni au galdr.
Communiquez avec les runes et leur pouvoir en utilisant des galdrs.

Galdry est cette magie orale et les runes sont écrites et


sculptées. Les galdrs sont associés aux chants et aux formules
magiques. De nombreux mots et noms magiques sont utilisés dans
la magie nordique. Dans la tradition nordique, il n'y a pas de religion
distincte dans laquelle une personne se consacre pleinement à un
seul pouvoir. Les forces et formes les plus adaptées sont utilisées.

Cette approche pragmatique se reflète dans le livre «En


Isländsk Svartkonstbok fran 1500-talet». Surtout dans le sort suivant,
utilisé pour faire taire une femme:

«Puissent-ils m'aider dans ce ... tous les dieux, Thor, Odin,


Frigga, Freya, Satan, Béelzébul et tous les dieux et déesses qui
habitent Valhalla. Votre nom est fort, Odin. "

Il est à noter que certains des noms ont été ajoutés aux
habitants de Valhalla à une date ultérieure. Dans un autre sort parmi
les dieux invoqués, il y a «Seigneur, Dieu, Esprit, Créateur, Odin,
Thor, Sauveur, Freyr, Freya, Opéra, Satan, Belzébuth» (!).

Les noms sont des mots magiques de pouvoir. L'art de lancer


des sorts est adogmatique, cependant, les sorts sont souvent basés
sur la répétition rythmique de galdres, d'allitérations et de rimes.
Rituels
Il n'y a pas de système complexe de rituels et de cérémonies
que nous connaissons dans la magie nordique. Peut-être qu'un tel
système existait dans le temple situé à Uppsala. La magie rituelle
nordique est étroitement liée aux forces de la nature, qui y sont
utilisées. Les cinq éléments de la magie nordique sont à la base des
rituels.

Nord

La glace

Ouest Midgard Est


Eau Terre Air

Sud

Feu

• Terre: stabilité, présence, unité de diversité. Mise en œuvre,


actualisation.

• Air: clarté, voyage de l'esprit, intelligence. Vent d'est.

• Eau: fertilité, sentiments, sexualité. Vent de l'ouest.

• Feu: dynamique, énergie propre. Le vent du sud.

•La glace:stagnation, préservation, aspects cachés, potentiel.


Vent du nord.

L'autel symbolise Midgard. Ceci est une représentation


miniature du monde du magicien. L'autel est au nord car c'est une
direction magique vers Thulé, la pointe extrême du nord.
Thulé signifie "l'endroit où vous êtes obligé de faire demi-tour",
l'extrême nord. «Thulé» ou «thul» signifie également magicien des
runes ou poète. Le Nord est le royaume du potentiel, où tout ce qui
est possible est figé et peut être animé par les actions du magicien.
C'est bien si l'autel est situé devant l'arbre - le frêne ou l'if
conviennent, ainsi que le bouleau ou le chêne. Au nord de l'autel est
placée une image d'un cristal hagal, au sud - une bougie ou un
encens, à l'ouest - un bol ou une corne, à l'est - une plume.

Crystal Hagal.Dessinez ou gravez la marque sur une


tablette de bois ou d'argile, du verre ou de la pierre. En hiver, le
signe peut être fait de glace. Vous pouvez également utiliser un bol
en verre et y dessiner un signe. Un quartz ou un diamant peut
également symboliser un cristal hagal.

Brûleur d'encens avec de l'encens. DANSle magicien


brûle des herbes ou des notes appropriées avec des runes.

Bol ou corne à boire.Symbolise l'Odrerer des dieux. Sur le


bol ou la corne, vous pouvez sculpter des runes d'Odrerir ( )
et ALU ( ). Le bol peut être rempli de miel ou d'une autre boisson
appropriée.

Stylo.Il est très bon d'utiliser une grande plume de cygne. La


plume doit être trouvée dans la nature. Vous pouvez utiliser
différentes plumes. La plume est utilisée pour le nettoyage.

Autres attributs de la cérémonie:

Baguette magique.La baguette s'appelle «gandr» ou


«ganden» et doit être en frêne ou en noyer. Cette canne est utilisée
pour concentrer le pouvoir et sculpter des runes dans l'éther, ainsi
que dans les «voyages de l'âme» hors du corps, et est associée au
balai des sorcières.
Lance, épée ou marteau.Le magicien porte une arme qui
exprime son pouvoir. L'arme est utilisée pour créer un espace rituel
dans quatre directions.

Manteau.Les magiciens utilisent souvent un manteau dans


leur travail. Il symbolise les mondes intérieurs.
Ceinture.Ceinture ou bandage de force (megingjord). Bien
que de nombreux rituels soient exécutés nu par le magicien, une
ceinture est utilisée.

Couteau ou faucille. Utilisé pour couper les herbes.


Ristir, ou appareil de teinture.Un dispositif en forme de
poinçon est utilisé pour la sculpture et une brosse, du cuir ou du bois
est utilisé pour teindre les runes.

Amulette magique. Se suspend autour du cou et symbolise


le contact avec les forces qui y sont indiquées.
Rituel runique
Tenez-vous à l'autel et allumez l'encens. Versez les herbes sur
le charbon de bois (des épices alimentaires courantes peuvent être
utilisées ici). Regardez la fumée qui monte et dites:
"Salutations à Odin et à tous les dieux et déesses du Valhalla."

Prenez votre arme, tournez-vous vers le nord et dites:


"Au nom de Nordri, que le Dragon et les forces du nord m'aident!"

Ouest:
«Au nom de Vastri, que le grand oiseau et les pouvoirs de l'ouest
m'aident!

Est:
"Au nom de l'Autriche, que le grand taureau et les forces de l'Est
m'aident!"

Sud:
"Au nom de Surdri, que les géants des montagnes et les forces du sud
m'aident!"

Les gardes convoqués protègent les directions respectives. Ils


sont mentionnés dans l'histoire du roi nordique Harald Gormsson.
Continuez le rituel et nettoyez votre aura de pensées et de
sentiments ennuyeux avec le stylo. Consacrez la corne à boire avec
une baguette en dessinant le signe de Thor dans l'air au-dessus.
Soulevez le klaxon dans chaque direction, en terminant au nord et
en disant:
«À Tula!

Buvez de la corne, ressentez sa puissance extatique. Puis,


ressentant la force d'Odrerer, dites:
"Prends les runes
et lisez les styles

grandes lignes

lignes fortes,

peint par le grand Thulé

et créé par les forces

sculpté par Dieu, les runes connaissant. "

Asseyez-vous ensuite devant l'autel et observez le cristal


hagal. Chantez le galdrom à toutes les runes et ressentez comment
elles sont activées dans l'hagala et comment une connexion se crée
entre elles et vous.

À la fin du rituel, levez-vous et dites:


«À Tula!
Magie naturelle
DANS les arbres jouent un rôle important dans les cultes
nordiques. Parfois, des signes d'arbre sont utilisés, comme un bâton
et un pilier. L'arbre symbolise l'axe mundi, l'axe du monde qui relie
les mondes et unit le ciel aux enfers. Les lieux sacrés étaient
généralement clôturés avec un arbre ou un pilier au centre. Ces
endroits étaient appelés «jardins à piliers» (vieux norrois.
«Stavgardar») et servaient de bosquets sacrificiels. En entrant dans
un tel bosquet, une personne se retrouve à une époque
mythologique où il y a des dieux et des sagas.

Les arbres sacrés du Nord symbolisaient le paganisme, alors


les chrétiens se sont battus avec eux. Irminsul, l'arbre sacré des
Saxons, a été abattu par Charlemagne en 772 lorsqu'il a cherché à
répandre le christianisme en Europe centrale, ce qui a conduit à un
bain de sang dans lequel des milliers de Saxons sont morts. Irminsul
et Yggdrasil sont des noms différents pour le même symbole dans le
paganisme nordique. Irminsul signifie «grand pilier» et, comme
Yggdrasil, est la clé des autres mondes.

Tout ce dont vous avez besoin pour la magie pratique se trouve


dans la nature. Les plantes, les herbes et les pierres contiennent
une variété de pouvoirs. Nous n'aborderons pas cette question en
détail ici. Nous ne mentionnerons que quelques arbres qui jouent un
rôle important dans la magie nordique.

Orme.Elm est Embla, la première femme. L'orme est associé


aux forces féminines primordiales et symbolise à la fois la naissance
et la mort. L'orme est la mère et l'utérus. Au départ, les cercueils
étaient en orme, qui symbolisait la mort comme une nouvelle
naissance.

Cendre.Le frêne est l'arbre à partir duquel, selon la légende,


le premier homme a été créé. Ash est associé aux pouvoirs
masculins. Il est utilisé pour créer des outils et des armes. Les
baguettes magiques peuvent être fabriquées à partir de cendres.
Ash attire la foudre et est un bon conducteur d'ond et de megin.
Yggdrasil est souvent considéré comme du frêne ou de l'if.

Bouleau.Le bouleau est l'arbre le plus important de la magie


féminine. C'est un arbre très fort qui fut le premier à revenir au nord
après la glaciation. Le bois de bouleau est rempli d'énergie et est
souvent utilisé pour fabriquer des objets magiques. Le bouleau porte
bonheur et protège contre les énergies négatives.

Hêtre.Le hêtre était utilisé pour écrire et fabriquer des


amulettes sur lesquelles des emblèmes étaient gravés. Le hêtre
symbolise la connaissance.

Chêne.Le chêne est peut-être l'arbre le plus important de la


tradition nordique. Il est associé au dieu du ciel Tyr et au Père de
tous. Le bois de chêne est très durable et est utilisé dans la
construction de navires et de maisons.

Aîné.Le sureau est un arbre très magique, un arbre de fées


préféré. Son nom allemand "Hollander" indique un lien avec Holla
(Hel). L'aîné doit être traité avec respect. S'il est à l'extérieur, il
protège, mais à l'intérieur il peut devenir dangereux. Le sureau ne
peut pas être brûlé, car les fées vivent entre ses branches. Le jus de
sureau est une boisson magique extrêmement puissante.

Épicéa.L'épicéa symbolise le milieu de l'hiver et la verdure qui


résiste au froid. Le symbolisme de l'épicéa est préservé dans la
tradition d'installer une épicéa dans la maison pour le nouvel an. On
pensait autrefois que couper une épicéa en hiver porterait malheur,
car l'épinette symbolise la force qui survit à l'hiver. Pendant le
solstice d'hiver, l'épinette vivante était à l'honneur dans la rue.

Écrou.La noix était utilisée par les druides et les magiciens du


Nord pour fabriquer des baguettes. Il symbolise la sagesse et le
pouvoir magique. Les runes sont souvent fabriquées à partir de noix.
Yew.L'if symbolise la mort et la vie éternelle. Cela peut être
très ancien, mais aussi toxique. De l'if, vous pouvez extraire des
substances qui ont été utilisées par les sorcières et les chamans.
C'est peut-être sur l'if qu'Odin s'est accroché, sous l'influence de son
noyau, qui apporte la sagesse. L'if est souvent appelé «barrask».
Peut-être qu'Yggdrasil était un if.

Tilleul.Linden est associé à la magie de l'amour et de la


magie féminine. Elle est associée à la déesse Freya. Les amoureux
se sont réunis sous un tilleul pour recevoir la bénédiction de l'arbre.
Elle est aussi un arbre de justice et de droit.

Sorbier des oiseleurs.Rowan signifie megin et protection.


La couleur rouge des baies de sorbier est associée à Thor. Dans la
mythologie nordique, le sorbier sauve Thor dans une rivière
souterraine.

Pommier.Le pommier est l'arbre de vie. L'arbre de la déesse


Iduna. Iduna est la déesse de la jeunesse éternelle. C'est elle qui
donne aux dieux les fruits de la vie, qui les protège du vieillissement.

Étudiez ces arbres, leur nature, leur apparence. Méditez sous


eux et ressentez leur puissance. Les arbres peuvent être de
puissants alliés. Souvent, les initiations et l'illumination magiques
viennent sous l'arbre. Découvrez les autres arbres et leur caractère.
Lieux de culte
Un lieu de culte est un espace dédié aux pouvoirs divins et
possédant en soi un pouvoir spécial. Ce sont souvent des sites
naturels tels que des sources sacrées, un arbre, un paysage ou un
rocher en particulier. Un lieu de culte peut aussi être un temple ou
une tombe. Dans le culte nordique, ce sont tous des lieux de force
naturelle. L'univers est un réseau d'onda et de megino. Sur terre, la
source de cette puissance est le noyau chaud de la planète.

Dans la tradition nordique, cette source s'appelait le Dragon.


Dans la tradition, le dragon est une vraie créature qui transfère la
force vitale à la terre. Avec l'avènement du christianisme et du
monothéisme, non seulement la vieille foi a été attaquée, mais aussi
l'esprit de la terre et de la nature. Regardez, par exemple, les
mythes sur les conquérants dragons. La croix est une épée qui
perce le sol, le corps d'un dragon. Les églises ont été construites
dans d'anciens lieux sacrés.

Cependant, les forces anciennes n'en ont pas disparu, au


contraire, l'héritage païen a pénétré dans les temples. Dans les
églises les plus anciennes, construites sur les «pointes du dragon»,
la présence de forces païennes est particulièrement perceptible.
Dans la magie du Nord, les champs de puissance et les lignes
d'énergie, que l'on appelle «lignes de dragon», jouent un rôle
important.

Ces lignes sont vues par les clairvoyants et ressenties par des
personnes sensibles. Les lignes peuvent être découvertes à l'aide
d'appareils tels que des balanciers, des cadres, etc. Ce savoir
appartient à une ancienne tradition, mais est encore préservé dans
les campagnes. L'un des premiers documents sur ce sujet est le
livre des arts sombres du XVIe siècle, Le Dragon Rouge. Tous les
anciens lieux de culte nordiques ont été construits en tenant compte
de l'emplacement des lignes de dragons.
L'étude des lignes d'énergie des lieux de culte à l'aide d'un
pendule ou d'un cadre est très importante pour comprendre la
tradition nordique. La méditation dans de tels endroits peut apporter
des avantages tangibles. De nombreux sites sacrés sont conçus de
manière à perturber le réseau des forces. Avec ces endroits, vous
pouvez
pour effectuer un travail magique sans même avoir de contact
direct avec eux. Si vous construisez un lieu de culte selon la
tradition, des changements majeurs auront lieu dans la région.
L'endroit doit aussi être construit au point de puissance. Examinons
de plus près trois types de lieux de culte: les cercles de pierre, les
labyrinthes et les tumulus.

Cercle de pierre.Cette conception illustre la nature cyclique


des saisons, des jours, des heures et des mois. Dans le nord, ces
lieux ont été utilisés pour des réunions et ting[5]... Les cercles les
plus importants ont été créés sous la forme d'une étoile à huit
branches avec une grosse pierre au milieu. À la fin de chaque rayon
était placé une grosse pierre, et entre eux - deux autres pierres. Il y
avait 24 pierres dans le cercle. Cette conception a une force
considérable, fonctionnant comme une rangée et une roue de runes
complètes.

La pierre centrale est placée sur le point d'alimentation. De


petits cercles peuvent être faits avec huit pierres et une au milieu.
Les cercles deviennent des lieux de rencontres magiques, de rituels
runiques et d'appels aux dieux. La pierre au centre peut être utilisée
comme autel.

Labyrinthe.La Scandinavie compte des centaines de


labyrinthes de différentes tailles. Ils étaient utilisés dans des rituels
spéciaux. Ils sont également appelés «pierres de serpent». Ce ne
sont pas des labyrinthes dans lesquels vous pouvez vous perdre. Il
existe deux types principaux. Le plus courant contient un chemin
vers le centre dans lequel se trouve une pierre légèrement plus
grande. Ils quittent le labyrinthe de la même manière qu'ils y sont
entrés.

Dans les labyrinthes moins courants, il existe un chemin en


serpentin qui conduit d'abord une personne au centre, puis en sort.
Arrêtons-nous sur les labyrinthes les plus courants. Ils sont faits pour
danser et induire la transe. Les chemins serpentins sont
hypnotisants, ils symbolisent le cerveau et la conscience.

Le labyrinthe est construit au sommet du vortex de puissance,


qui contient la passerelle vers «l'autre côté». Le labyrinthe symbolise
Hel, les enfers, la mort et la naissance. Entrer au centre du
labyrinthe est un retour à l'utérus d'origine. La sortie du labyrinthe
est la naissance. Entrer au centre du labyrinthe suivi d'une
méditation à cet endroit est un puissant effet magique. C'est une
façon de communiquer avec Hel et d'acquérir la sagesse secrète
des runes. La sortie suivante symbolise la renaissance.

Une jeune femme se tenait souvent au centre du labyrinthe.


Ceux qui entraient dans le labyrinthe devaient «la sauver» et la
ramener «à la liberté». Un tel thème est présent dans de nombreux
mythes, où une femme symbolise une étincelle divine emprisonnée
dans la matière. Au centre du labyrinthe, on peut trouver un
sentiment d'unité, voir le réseau Urd, runes et ond, libérer l'âme. Le
chemin à travers le labyrinthe peut être comparé au processus
d'initiation à l'uthark.
Le labyrinthe classique est construit comme suit:

Collines funéraires.Le tertre funéraire en forme de navire


est le navire pour atteindre l'autre côté. Ils ont la forme d'un cristal et
sont situés dans des endroits où la force de la terre crée quelque
chose comme un vide dans l'espace et le temps. Parfois, elles sont
appelées "portes de cristal" et on pense qu'avec leur aide, on peut
voyager vers d'autres mondes et états de conscience.

Trouver le bon endroit pour construire la colline est encore plus


important. La conception elle-même contribue à la création d'une
structure énergétique qui ouvre la porte, mais pour obtenir un plus
grand effet, il faut trouver un endroit où la porte naturelle existe. La
colline est construite de la même manière que le symbole de l'arbre
du monde nordique. Vous pouvez vous asseoir ou vous allonger
dessus, et ils conviennent aux groupes de magiciens. Voici un
exemple d'une telle construction.
Seid
L'art du seida est l'un des aspects les plus importants de la
magie nordique. C'est une sombre tradition qui rappelle le chemin de
gauche. Seid est une technique qui implique une transe extatique
pour libérer l'âme ou le vord. Seid peut être comparé à une «petite
mort» au cours de laquelle le pratiquant acquiert la capacité de voir
l'avenir et l'inconnu.

Seid confère de nombreuses capacités magiques et est


étroitement associé à l'art du changement de forme (hamfarir). La
tradition nordique fait la distinction entre le «seid blanc», associé à la
connaissance de la récolte, des saisons et de l'avenir, et le «seid
noir», qui est associé aux rituels de mort et aux malédictions. Seid
était occupé par les Velvas, des femmes sages et un petit nombre
d'hommes.

Dans les temps anciens, on croyait que seid était une


occupation très maladroite. Cependant, cela n'a pas empêché Odin
de maîtriser une technique aussi utile. Pour cela, Loki se moque de
lui dans Bickering de Loki:
«Et toi, j'ai entendu

sur l'île de Samsey

battre le tambour,

parmi les gens qu'il conjura,

comment font les sorcières -

vous êtes un mari féminin. "

L'art du seida est associé aux sacrements de la femme, car il


est associé à la naissance et à la mort, la porte par laquelle passe
l'âme. La déesse de seida est Freya, seid est généralement
caractéristique de la sorcellerie nordique. Le vol de balai est un
héritage du seid. La tige phallique était utilisée en seida pour obtenir
de l'ecstasy. Freya a enseigné à Odin seida, avec l'aide de laquelle il
pouvait voir l'avenir et punir les gens par la folie, la maladie ou la
mort. Le Seid est associé à l'art de la divination extatique pratiqué au
Tibet et dans d'autres parties du monde.

La description classique de seid est donnée dans l'histoire


d'Eric Red. Le sage clairvoyant Torbjerg, dont les neuf sœurs étaient
également voyantes, allait de maison en maison. Les gens voulaient
connaître l'avenir et la récolte. Elle est venue habillée d'un manteau
bleu orné de pierres. La cape était doublée de cuir et un collier de
perles de verre pendait autour de son cou. Torbjerg portait une
capuche en peau d'agneau et des gants en fourrure de chat. Le chat
est l'animal de Freya et est associé au seid.

Les chaussures de Thorbjerg étaient en cuir de veau, avec de


longues langues sur lesquelles pendaient des cloches en laiton. Un
sac à main en cuir avec des fournitures magiques pendait à sa
ceinture, et un bâton orné de laiton et de perles était dans sa main.

Tout le monde l'a saluée poliment et lui a offert du «porridge au


lait de chèvre», qui était en fait fait du cœur de certains animaux. Un
siège haut a été installé pour le seid, et les femmes se sont assises.
Une des femmes a chanté une chanson magique, "vardlokkur", qui
est obligatoire pour seida. La chanson était si belle que, selon la
sage femme, de nombreux esprits sont entrés. La plupart de ses
prédictions se sont également avérées correctes.

"Vardlokkur" est un type de galdra ou chant magique qui induit


le pratiquant seid dans une transe et guide l'âme. Cependant, il peut
également être utilisé pour invoquer des esprits et rechercher des
âmes perdues. Le chant joue un rôle important dans le seida. Une
histoire norvégienne raconte qu'une fois un chœur de quinze jeunes
hommes et quinze filles a été utilisé dans une seida.

Un autre récit mentionne un homme pratiquant le seid qui


s'assied sur un siège et exécute le galdr avec une telle force qu'une
tempête abat son ennemi. La saga Yngling décrit le seid appliqué à
Odin:

«L'un possédait également l'art le plus puissant. Ça s'appelle la


sorcellerie[6]... Avec son aide, il pouvait apprendre le sort des gens
et ce qui n'était pas encore arrivé, ainsi que causer la maladie, le
malheur ou la mort des gens, ainsi que leur enlever l'esprit ou la
force des gens et les transférer à d'autres. Les hommes étaient
considérés comme honteux de se livrer à cette sorcellerie, alors les
prêtresses y étaient formées. "

Odin, le chercheur dévoué de la vérité, ne peut être arrêté par


des notions de ce qui est approprié et approprié. Il apprend le
seydah de Freya, qui était sa maîtresse. L'art du seida est associé à
la magie sexuelle.

En provoquant une forte excitation sexuelle et au lieu de


l'orgasme en dirigeant l'énergie vers la conscience, vous pouvez
libérer l'âme. La même technique est utilisée par les tantristes
indiens pour éveiller la kundalini, libérer le corps astral et ouvrir le
troisième œil. Le mot "seid" signifie "chaleur intérieure" ou
"ébullition" et est une manière d'activer le feu intérieur. Pour
atteindre l'extase en seida, des chansons, un battement de tambour
et une baguette sont utilisés.
Audrer
Dans l'occultisme occidental, le secret du Graal a attiré
l'attention de nombreux scientifiques et magiciens. Le Graal est
souvent décrit comme un gobelet ou un calice. On croit le plus
largement que c'est dans cette coupe que Jésus a bu avec les
apôtres pendant la dernière Cène.

Dans cette coupe, Joseph d'Arimathie a recueilli le sang de


Jésus crucifié. Les anges ont porté la coupe à Monsalvat, où le roi
Titurel a construit le temple du Graal. Un ordre chevaleresque a été
créé, dont la tâche était de protéger le Graal. Le Graal contient le
pouvoir divin et sa localisation actuelle est inconnue. Des chercheurs
comme le roi Arthur et ses chevaliers ont parcouru le monde pour
trouver le Graal. Seul un esprit pur peut le trouver, et par
conséquent, l'innocent Parsifal le trouve.

Le concept chrétien du Graal est né au Moyen Âge. Il a été


grandement influencé par les anciens mythes nordiques. Au départ,
le Graal n'était pas lié à la tradition chrétienne, mais au culte odiniste
secret. Les mystères du Graal sont l'un des aspects les plus
importants de la tradition nordique. L'ancien symbole nordique du
Graal est la coupe ou la coupe de l'Odrerir. Il contient le miel de
l'inspiration, brassé du sang d'un dieu mort. Le miel lui-même est
également appelé «odrer», ce qui signifie «ce qui donne l'extase».

«Od» ou extase est l'inspiration divine qui sous-tend la toute-


puissance d'Odin. Le miel a été obtenu à la suite de la conclusion de
la paix entre les Aesir et les Vanir. Un chaudron était placé au milieu,
dans lequel les deux races crachaient. Dans les temps anciens, la
salive était utilisée pour fabriquer de la bière. De la salive des deux
races de dieux, le plus sage des dieux, Kvasir, est né. Il a ensuite
été tué par deux nains, Fjalar et Galar.

Ils ont recueilli le sang du dieu et l'ont mélangé avec du miel


d'abeille. C'est ainsi qu'Odrerir a été brassé. Le géant Suttung a
capturé le miel et l'a placé à l'intérieur de la montagne, sous la
protection de sa fille Gunnled. On voyage pour voler du miel. Sous le
nom de Bolwerk (celui qui apporte le mal), il force le frère de
Suttung, Baugi, à forer une montagne jusqu'à l'endroit où se trouve
Odrer.

Sous la forme d'un serpent, il pénètre à l'intérieur. Odin séduit


Gunnled et reste avec elle pendant trois nuits, pour lesquelles elle lui
promet trois gorgées de miel. Une gorgée sur trois boit tout le miel et
se transforme en aigle. Il s'envole ensuite pour Valhalla où il crache
du miel. Pendant le vol, Odin a perdu quelques gouttes. Ces gouttes
sont un petit cadeau poétique que les gens ordinaires et les petits
poètes peuvent posséder. L'un est le premier chevalier du Graal, et
le mythe lui-même décrit le processus d'initiation.

Odrerer est une concoction induisant une vision similaire au


soma indien. Soma, comme Odrerir, est à la fois une divinité et une
boisson. Soma est associé à la lune et à l'inspiration divine. On
pensait que l'odrerer et le soma étaient des boissons contenant des
champignons hallucinogènes, ce qui pourrait expliquer leur
utilisation. On sait que dans certains cultes, certains types de
champignons sont considérés comme la chair et le sang des dieux.
Cela peut être un aspect extérieur du mythe d'Odrerer, de Soma et
du Graal.

Le Calice est la forme extérieure du Graal. Dans l'histoire


médiévale allemande des minnesingers, on dit que le Graal était à
l'origine une émeraude de la couronne de Lucifer. Avec la chute de
Lucifer, l'émeraude est tombée en enfer. Wolfram von Eschenbach,
qui a écrit sur Parsifal au XIIIe siècle, parle de la pierre luciférienne
«lapis exillis», qui a les mêmes qualités divines que le Graal réel.

Les chercheurs du Graal et les alchimistes s'efforcent d'obtenir


cette pierre - la «pierre philosophale». Dans certaines versions du
mythe du Graal, le calice est né de la pierre. Le calice donne à une
personne la possibilité d'acquérir le pouvoir divin de la vue. La pierre
de la couronne de Lucifer est l'œil divin, ou troisième œil, qui en Inde
est appelé l'œil de Shiva.
Dans la tradition nordique, c'est l'œil d'Odin, qu'il fait don au
puits de Mimir. Le bien de Mimir est la mémoire et l'inconscience. Le
puits et l'œil donnés par Odin sont symbolisés par la lune. Le
sacrifice au puits de Mimir est associé au mythe du Graal et au
processus d'initiation décrit dans le mythe d'Odrerer. L'aspect le plus
important des mystères d'Odin est la réalisation de l'extase qui
éveillera l'œil divin.
CHAPITRE 6
Yoga des runes
Dans la plupart des traditions ésotériques, on pense que les
sons, la parole, les chiffres, les lettres, les couleurs, les dieux, les
signes, etc. sont liés les uns aux autres par des correspondances
occultes. Ainsi, les runes peuvent être associées aux galdras, aux
dieux, aux signes et à la parole. Si nous considérons les runes
comme des principes cosmiques, il est important d'élargir leur
signification au-delà de la forme et de fonctionner comme des
lettres. En Allemagne, un système de magie runique a été
développé dans lequel les sorciers sont entrés en contact avec les
pouvoirs des runes en utilisant diverses poses.

Les mêmes positions peuvent être utilisées pour diriger et


contrôler les forces. Dans la version de Friedrich Marby, le système
est appelé "gymnastique runique". Siegfried Adolf Kummer l'a appelé
"yoga runique". De nombreux magiciens ont travaillé avec des runes
et des postures corporelles. Cependant, rien ne prouve que le yoga
runique soit lié à l'ancienne tradition nordique. À l'appui de cette
théorie, une corne de Gallehus (Danemark) est souvent représentée,
qui représente des personnes dans des poses ressemblant à des
runes individuelles.

En étudiant les systèmes du yoga runique, il est facile de


remarquer que certaines postures rappellent très loin les runes. Pour
cette raison, de nombreux magiciens ignorent généralement le yoga
runique. Les systèmes existants de yoga runique s'efforcent souvent
d'imiter avec précision et à tout prix la forme de la rune. Le résultat
est des poses mystérieuses et inconfortables.

Si les runes sont considérées comme des symboles des


principes cosmiques, une imitation exacte de leur forme devient
inutile. Ci-dessous, nous vous proposons le yoga runique retravaillé
en danse runique. Le système a été développé par le Dragon
Rouge, mais il peut être adapté à vos propres besoins. Les vingt-
quatre positions sont basées dans une certaine mesure sur la forme
des runes et expriment également leur fonction et leur caractère.

Certaines des runes sont basées sur une ligne verticale. La


rune «est» dans le yoga runique est la position de départ dans
laquelle une personne se tient droite et se concentre. La ligne
symbolise la colonne vertébrale et la rangée de runes - les énergies
de différents niveaux émanant de la colonne vertébrale dans le
complexe «corps-esprit». Le système est quelque peu conforme au
Kundalini Yoga indien. La rune "ur" est le pouvoir primitif indompté
du serpent, que le magicien apprend à contrôler en maîtrisant la
rangée de runes et vingt-quatre positions.

Dans la rune "fe", la volonté du magicien est capable de


contrôler ce pouvoir. La ligne verticale symbolise le soutien du
monde, Irminsul. Le mot «Irminsul» signifie «excellent personnel».
Le nom Jormungandr, le grand serpent qui entoure la terre, signifie
également «grand bâton». Le serpent et le bâton sont deux
manifestations du même principe, la force qui monte le long de la
colonne vertébrale. Dans le yoga kundalini, Jormungandr symbolise
la kundalini et Irminsul - Sushhumna[7]à travers lequel s'élève la
kundalini.
24 poses de runes
Ur.Penchez-vous en avant et ressentez la puissance primitive
de ur, le volcan en éruption au centre de la terre. La plupart des
poses peuvent être variées, y compris celle-ci. Cela peut être fait
avec les jambes droites, le corps incliné vers le bas et les paumes
touchant le sol. Cependant, vous pouvez plier vos jambes ou ne pas
toucher le sol.

TOURS.Tenez-vous droit avec les bras étendus et les paumes


jointes. Les mains symbolisent les deux mondes des géants. Sentez
que la main droite est le feu et la gauche est la glace (si vous êtes
droitier). Les paumes jointes symbolisent l'unification des contraires
et les mains forment un angle qui complète la rune Turs.

AC.Tenez-vous droit avec vos bras étendus sans joindre vos


paumes. Entre vos paumes, ressentez la force du vent causée par
votre respiration.

Raid.Tenez-vous droit avec un pied devant l'autre dans une


position stable. Étirez vos bras vers l'avant, l'un au-dessus de l'autre.
Tenez-vous debout comme si vous conduisiez le chariot et tenez les
rênes ou tenez l'épée.

KEN.Tenez-vous droit avec les bras tendus. Ressentez la


puissance du feu, de la chaleur et de l'expansion.

GIFU.Jambes largement écartées et bras au-dessus de la tête


en forme de «X». Les paumes sont relevées. Sentez la puissance
descendre du ciel et monter de la terre dans votre corps. Il se
déplace dans les deux sens en vous.

VJUNYA. Tenez-vous droit et tenez vos bras comme si vous


étreigniez quelqu'un dans une large étreinte.

HAGAL.Accroupissez-vous, les jambes légèrement écartées.


Les coudes reposent sur les genoux, les paumes sont relevées,
mais avec les doigts sur la tête. Ressentez comment vous
concentrez le pouvoir et le gardez, tout comme le cristal hagal
contient toutes les runes et leur pouvoir.

NAUD.Tenez-vous droit avec vos bras de chaque côté de


votre torse. Une main pointe vers le haut, l'autre vers le bas. Avec un
mouvement circulaire, la position des mains peut être modifiée,
symbolisant la roue du destin.

IP.Tenez-vous droit avec vos bras le long de votre torse. Vous


êtes concentré sur vous-même, votre propre force, sur l'ici et
maintenant, bien que passivement.

YARA.Tenez-vous droit avec un bras devant vous, le poignet


pointant vers le haut. L'autre main doit être à l'arrière avec le poignet
vers le bas. Faites pivoter vos bras dans le sens des aiguilles d'une
montre. Le mouvement symbolise le caractère cyclique de l'année et
de la récolte.

PERTRA.Asseyez-vous sur vos hanches, les pieds écartés.


Les bras sont relevés, les poignets sont presque verticaux. Doigts
dehors. La pose est similaire à la pose hagal, cependant, les coudes
ne reposent pas sur les genoux, la pose est dirigée vers l'extérieur.
Vous êtes le rocher qui donne la vie.

EIVAZ.Tenez-vous droit avec votre pied gauche derrière votre


pied droit et votre main gauche sur votre ceinture. La main droite est
dirigée vers l'avant et légèrement vers le bas. Vous symbolisez l'if et
l'archer.

ALGIZ.Tenez-vous droit avec vos bras levés au-dessus de


votre tête. Sentez que vous êtes un arbre, visualisez le tronc et la
couronne. Ressentez le pouvoir qui coule à travers vous et
ressentez du respect pour votre corps sacré.

SOL.Tenez-vous droit, pied gauche derrière le droit, bras droit


tendu vers l'avant et vers le haut. C'est une salutation au soleil.
TUR.Tenez-vous droit, les bras tendus et pointés vers le bas.
Vous êtes Irminsul, le saint arbre des Gentils. Avec vos mains, vous
montrez la frontière entre le ciel et la terre. Sentez-vous voler
comme un aigle.

BJARKA.Tenez-vous droit avec vos poings sur votre poitrine


et vos coudes vers l'avant. La pose symbolise la poitrine d'une
femme ou une personne tenant une lance ou une baguette contre sa
poitrine.

E.Jambes largement écartées, genoux pliés. Poings fermés à


la ceinture. La pose est également appelée «pose de cheval» et
peut être trouvée dans de nombreuses écoles d'arts martiaux.

MANNAZ.Tenez-vous droit, les bras croisés sur votre poitrine.


Vous êtes la personne parfaite, en équilibre avec les planètes, les
étoiles, le tissage Urd et les runes. Ces diverses forces cosmiques
interagissent en vous.

LAGU.Tenez-vous droit avec un bras tendu vers l'avant,


paume vers le bas. Sentez l'humidité et l'eau couler avec vos mains
et votre corps.

ING.Tenez-vous droit avec vos paumes face à vos organes


génitaux ou à votre bas-ventre. Les coudes sont dirigés vers
l'extérieur vers les côtés du torse. Vous canalisez la puissance
sexuelle intérieure de la graine et de la rune Ing.

ODAL.Les jambes sont largement écartées, les bras sont


joints légèrement au-dessus de la tête. Les coudes sont dirigés
horizontalement vers les côtés. La pose donne force et protection. Il
limite et concentre l'esprit.

DAGAZ.Jambes largement écartées, bras au-dessus de la


tête. Contrairement à la rune Gifu, les paumes sont dirigées vers
l'extérieur. Vous brillez comme le soleil, la puissance de la rune
palpite en vous. Le bras gauche est tourné vers l'ouest et la droite
vers l'est. Les palmiers sont le temps entre le lever et le coucher du
soleil.

FE.Tenez-vous droit avec les bras tendus. La main inférieure


pointe vers le haut. Vous symbolisez les cornes du bétail et détenez
des richesses et des runes.

Essayez chacune des poses et ressentez la puissance des


runes. C'est un moyen efficace d'en savoir plus sur les runes et leurs
fonctions. Vous deviendrez un avec les runes. Exécutez les runes
galdr en vous tenant debout dans la pose appropriée. Faites une
série de mouvements runiques. Commencez à apprendre la danse
des runes. Effectuez toute la rangée de runes.

Une fois que vous avez mémorisé les poses, commencez


également à utiliser les galdras. Vous pouvez utiliser un tambour
pour garder le rythme. Dansez votre propre nom. Effectuez des
positions de runes formées par des mots magiques et des noms de
sorts tels que RUNA, ALU, LAUKAZ et les noms des dieux.

Il existe des mouvements qui peuvent exprimer des processus


magiques. Exécutez le mouvement IS-MANNAZ-KEN-HAGAL-AS-
GIFU - une expression d'un processus qui symbolise la communauté
de la glace et de l'homme. Grâce au feu, les particules de glace sont
éjectées vers le bas par la grêle. Le souffle des dieux donne à
l'homme les dons de l'âme. Développez votre propre série de
mouvements qui décrivent des processus magiques.

...
Chapitre 7
Disant de bonne aventure sur les runes
Interpréter les signes et prédire l'avenir a toujours fait partie de
la magie. L'outil le plus important dans la tradition nordique est les
runes. Tous les types de divination reposent sur une certaine
compréhension de la structure de l'être. Différents signes utilisés
dans la divination symbolisent différentes forces et tendances de
développement. Ces signes, "I Ching", Tarot et runes peuvent
montrer quelles forces sont actives dans le présent.

La divination indique les tendances actuelles et peut décrire le


futur. La divination par les runes a des racines anciennes. Tacitus
décrit comment les runes étaient utilisées par les tribus
germaniques. Une branche a été coupée de l'arbre, qui a ensuite été
coupée en petits morceaux; des signes leur étaient appliqués. Des
morceaux de bois étaient disposés au hasard sur un tissu blanc. Le
diseur de bonne aventure a regardé dans le ciel et a appelé les
dieux, après quoi il a choisi les signes trois fois.

Les runes sont des aspects de la toile du destin appelée le


tissage d'Urd. Ce réseau est associé au temps. Trois norns - Urd,
Verdandi et Skuld, faisant tourner le filet, représentent trois types de
temps: ce qui était, ce qui est et ce qui sera. Skuld est la plus jeune
des norns et son visage est caché. Cela nous ouvre un avenir qui
nous est caché.

Cependant, l'avenir n'est pas seulement caché, mais


également incertain. L'histoire et le présent, comme un fil, sont
entraînés dans un avenir incertain, mais où et comment le fil sera
coupé dépend des personnes. En lisant le tissage d'Urd à l'aide de
runes, on peut comprendre le présent et le passé, ainsi que lever le
voile de Skuld et voir ce que l'avenir nous réserve.
L'une des formes les plus simples de divination runique est
l'extraction de trois runes qui correspondent à trois norns. Le premier
signifie le passé, le second - le présent et le troisième - l'avenir. Si
vous faites attention à la connexion entre les trois runes, vous
pouvez mieux comprendre le présent et mieux comprendre la
réponse.

Vous pouvez utiliser des mises en page de tarot, telles que la


croix celtique, mais utilisez des runes. Un bon moyen de divination
est construit comme l'arbre Yggdrasil. Les neuf runes sont
disposées conformément aux neuf mondes. Tout d'abord, une rune
est placée au centre de Midgard. Elle symbolise une personne en
attente de conseils. L'ordre dans lequel le reste des runes est
disposé peut varier.

Midgard.Une personne qui demande des conseils. La


situation actuelle est évidente, et peut-être la question elle-même.

Jotunheim.Passé, histoire, mémoire et contexte. Le passé


de la personne ou de la question.

Lusalfheim.Raison et intelligence. Opinions et concepts.


Carte intellectuelle.

Svartalfheim.Sentiments, instincts, motivations et force


motrice. Svartalfheim peut également décrire le questionneur.

Vanaheim.Compagnons, relations et environnement. Relation


spirituelle avec fylgja, ainsi que relations terrestres et sexuelles.
Vanaheim peut décrire le futur et les graines semées dans le
présent.

Asgard.Idées et objectifs.
Helheim.Subconscience, peurs, rêves et motifs cachés.
Muspelheim.Les forces dynamiques et actives sous-
jacentes. Ce qui vous fait évoluer et continuer à agir.
Niflheim.La force qui ralentit le mouvement et concentre
l'attention.

S'il y a un déséquilibre entre Niflheim et Muspelheim, alors la


personne risque de «s'épuiser» (Muspelheim) ou d'arrêter de se
développer (Niflheim). Selon le même principe, le reste des mondes
doit être équilibré: les sentiments (Svartalfheim) et la raison
(Lusalfheim), les idées et le surmoi (Asgard) et le subconscient
(Helheim), un avenir fructueux (Vanaheim) et le passé (Jotunheim).
Midgard est le centre, donc tout déséquilibre ou chaos se manifeste
dans les mondes qui l'entourent.

Une autre méthode de divination est basée sur les cinq


éléments primaires nordiques: la terre, la glace, le feu, l'air et l'eau.
La Terre est au milieu, la glace est au-dessus, le feu est en dessous,
l'air est à droite et l'eau est à gauche. Différents éléments de la
bonne aventure ont des significations différentes, par exemple:

• Terre.Quelqu'un qui cherche des conseils ou la question elle-


même.

• La glace. Obstacle ou foyer d'énergie.

• Feu.Cette,qui donne de l'énergie ou, au contraire, la brûle.

• Air. Pensées et idées.

• Eau.Sentiments et intuition.
Dans certains systèmes de divination sur les runes, une
signification distincte est donnée aux runes retournées ou le long de
l'axe vertical. La signification des runes retournées est inversée. Si
la rune "Tyr" est inversée de cette manière, elle peut être interprétée
comme du désordre et de l'anarchie. Certaines runes ne peuvent
pas être inversées, mais changent de direction.

Par exemple, la rune "ken" inversée le long de l'axe vertical ne


signifie pas de l'eau, mais plutôt une flamme mourante et
incombustible. Le troisième groupe de runes peut être retourné le
long des deux axes. Dans ce cas, par exemple, la rune "lagu" peut
être interprétée comme un écoulement d'eau qui s'échappe
provoquant une sécheresse. Comme toujours dans la bonne
aventure, le vrai sens devient clair dans le contexte de la situation en
question, en tenant compte de la personne qui pose la question et
de l'essence de la question. La seule façon d'apprendre à
comprendre les runes est de travailler souvent avec elles. De
nombreux magiciens runiques ne font pas attention à la position de
la rune. Quelle que soit la position, leur signification reste inchangée.
Interprétation des runes
Voici des exemples de la façon dont les runes peuvent être
interprétées en divination. Les valeurs peuvent varier en fonction de
la situation et de la personnalité de la personne qui pose la question.
N'hésitez pas à élargir les interprétations proposées, néanmoins,
sans aller au-delà du noyau nordique de formation des sens.

Ur. Force primordiale. Revenez à la source. Si vous êtes


confronté à un problème, vous devriez revenir à ses racines et
mettre de côté vos plans et décisions pendant un certain temps.
Commencez à regarder la situation à partir de zéro, utilisez toutes
les opportunités offertes par cette approche.

TOURS. Chaos et conflits qui peuvent mener à de


nouvelles opportunités. "Tours" est la rune des géants, et ils vivent
en dehors du monde connu. Rune "Tours" signifie l'importance du
courage, conduisant à la pénétration en territoire inconnu afin
d'apprendre de nouvelles choses. Au début, l'inconnu peut sembler
intimidant et plonger une personne dans le chaos avant qu'elle ne
soit imprégnée de compréhension.

"Tours" est une rune de magie noire et de sorcellerie, il parle de


la possibilité d'utiliser des pouvoirs et des solutions inhabituels. Les
visites rappellent également le pouvoir et les connaissances qui
peuvent être acquis dans la nature ou dans tout autre nouvel
environnement. Lors de l'analyse de la situation de vie, la rune
"Tours" rappelle la nécessité de maintenir un équilibre entre les
anciens conflits et les opposants. La nouvelle création naît de
l'équilibre entre les deux mondes primitifs du Jeu - Muspelheim et
Niflheim.
AC.Création, vitalité, pouvoir de création. La rune des dieux
symbolise la création d'une nouvelle situation et l'émergence d'une
nouvelle situation. La création est toujours un processus
mouvementé. Les dieux tuent Ymir pour créer le monde. Le pouvoir
même de la création est étroitement lié à la tempête. La création
exige que l'ancien soit laissé pour compte, nécessite une rupture
avec la passivité et la désorganisation. La rune peut également
indiquer la possibilité de redonner vie à quelque chose d'ancien et
de lui donner une nouvelle force, tout comme les dieux ont donné vie
aux bûches d'Asuka et d'Embla.

Raid.Ordre et structure. Runa Thor conseille de se


comporter comme Thor, d'utiliser la force et d'exercer ses
responsabilités afin de prendre le contrôle de la situation. La rune
signifie également voyager. Pas un voyage chaotique des thurs,
mais un dans lequel une personne a le contrôle total de tout. C'est
un voyage dont le but est clairement visible. Rune "Reid" conseille
de faire ce qu'il faut, même si vous faites face à une résistance.

KEN.Feu et énergie. La rune de la torche symbolise la


volonté et l'énergie qui vous font bouger. La volonté peut apporter
lumière et clarté, mais elle peut aussi prendre le sol sous vos pieds.
Le feu est à la fois ludique et dangereux. Ken peut aussi signifier
illumination, conscience parfois douloureuse du problème. "Ken"
conseille d'utiliser le feu, mais sous la forme d'une torche, en le
contrôlant.
GIFU.Cadeaux. Dans l'ancien monde nordique, les
relations étaient basées sur les dons: entre les gens, avec les dieux
et les ancêtres. La rune cadeau conseille d'être généreux et prêt
pour les sacrifices. La rune cadeau illustre l'équilibre entre les
cadeaux. Il s'agit d'une rune karmique conseillant de se débarrasser
de la dette et des dépendances.

La rune souligne l'importance de donner aux générations


futures ce qui vous a été donné vous-même, ainsi que l'importance
d'apporter des cadeaux aux générations précédentes, aux dieux et
aux ancêtres. Les dons augmenteront, mais pas excessivement. La
rune conseille de donner, mais de ne pas donner de cadeaux de
manière imprudente et sans hésitation. Le don doit être équilibré.

VJUNYA. Joie et souhaits. La rune de la joie décrit


comment les désirs sont satisfaits. C'est le pouvoir qui vient du
bonheur. La rune de la joie parle du bonheur que l'on peut trouver
dans les «petites» choses, ainsi que du grand bonheur et de
l'harmonie qui sont obtenus en établissant de bonnes relations avec
les dieux et d'autres mondes.

HAGAL. La graine de la connaissance. La sagesse par la


destruction. "Hagal" contient les secrets des runes et de la vie. Ces
secrets sont révélés lorsqu'une personne est confrontée à la mort et
à la destruction. En rencontrant ce que l'on voudrait éviter, une
personne prend conscience de l'essence de la vie, apprend à faire le
bon choix, en utilisant la mort comme un conseiller. Si vous regardez
la destruction qu'apporte la rune de grêle, vous pouvez voir les eaux
de la vie s'y cacher.
Il devient clair qu'il ne faut pas avoir peur de l'inévitable, il faut
le considérer comme une source de sagesse, de force et de joie.
Hagal est la graine des possibilités. "Hagal" conseille de chercher
l'essentiel dans la vie, de ne pas être paresseux pour faire un choix
judicieux, de tout voir dans une perspective lointaine, même si au
début c'est difficile. "Hagal" est la rune de la déesse noire Hel, grâce
à sa sagesse, vous pouvez voir que tout est dans l'unité.

NAUD. Besoin et nécessité. Temps et destin. La rune


signifie des difficultés et des obstacles sur le chemin. Les problèmes
ne peuvent être surmontés que par un grand sacrifice de soi.

La rune correspond au sacrifice de neuf jours d'Odin sur l'arbre


Yggdrasil et aux déesses du temps et du destin - trois norns. La rune
recommande d'accepter le destin et de le considérer comme une
opportunité d'accroître ses connaissances et sa compréhension.
C'est la rune de l'initiation, elle apprend à rechercher la vraie volonté
dans l'imbrication du destin. La rune symbolise la nécessité et
l'inévitabilité, conseille de ne pas en avoir peur, mais de gagner en
force face à elles.

La rune naud décrit également la naissance après neuf mois


de grossesse - la douleur inévitable de l'accouchement, qui donne
lieu à une nouvelle vie. La rune nous apprend à faire face aux
difficultés dans la ferme conviction qu'elles en mèneront à une
nouvelle.

IP.Concentration et repos. Concentration et éveil. La rune


«est» décrit l'importance du repos, de la léthargie et de la transe,
comme un ours en hibernation. Le repos est un état dans lequel une
personne reste. La préservation est très importante si vous voulez
créer quelque chose. La glace équilibre le feu, qui symbolise la
volonté et sa capacité à bouger et à brûler constamment. La rune de
glace conseille de comprendre le présent et de réfléchir. La rune de
glace avertit également des choses qui pourraient être gelées. Il
arrive toujours un moment où quelque chose qui se trouve sur la
glace doit être atteint.

ThARA.Cycles de la nature et des saisons. Revenir. La


rune de l'année raconte les cycles naturels, que le jour suit la nuit, le
printemps vient après l'hiver, etc. C'est la rune des cycles
écologiques. Cela signifie une bonne récolte et une bonne fertilité.
Yara signifie jeux, danses et mariages. Elle parle du mariage de
Freyr et Freya, symbolise la récolte et les fêtes annuelles. La rune
de l'année signifie aussi l'éternel retour, l'ancien, renaissant
constamment sous de nouvelles formes. Runa conseille de labourer
et de semer, de tout considérer sous forme de cycles.

PERTRA.Trésors cachés. Monde souterrain. La rune est


associée aux mystères féminins et à l'utérus féminin. «Pertra»
correspond au puits d'Urd et signifie à la fois l'utérus et la tombe. Il
symbolise un puits caché dans le monde souterrain, entre les
montagnes et les rochers. Voici la semence secrète de la vie et du
destin, ici nous reviendrons après la mort. En divination, «pertra»
peut signifier la découverte de trésors cachés et de nouvelles
sources de force et d'inspiration. Pertra décrit également le sac qui
contient les runes et un jeu du destin auquel nous pouvons tous
participer.

EIVAZ. Chasse et voyage entre les mondes. La rune


appartient aux mystères masculins et est associée au sexe
masculin. Il décrit l'axe du monde, qui s'étend des mondes de la vie
aux mondes de la mort. L'if symbolise la vie, ainsi que la mort et la
mort. C'est la rune de la chasse et l'art du tir à l'arc. Dans la bonne
aventure "Eyvaz" conseille de se concentrer sur l'objectif et d'aller à
la chasse. Eyvaz décrit les arbres et la faune dans lesquels on peut
trouver des connaissances sur l'inconnu.

ALGIZ. Protection. Le pouvoir de la nature et des dieux.


"Algiz" est l'une des runes de protection les plus puissantes. Cela
signifie un animal à cornes, un arbre et une personne aux bras
tendus. "Algiz" décrit la recherche de contacts avec des puissances
supérieures et de recevoir une protection de leur part. La rune
«algiz» peut également être interprétée comme l'éveil de la force
sexuelle et de l'esprit combatif. Dans la divination sur le
développement spirituel, la rune peut être interprétée comme l'éveil
de la force intérieure, son désir du divin.

SOL. La puissance du soleil. La rune du soleil signifie


lumière et été, éveil et énergie. Elle promet également la victoire et
la protection. La puissance du soleil donne de la chaleur et de la vie
et peut être utilisée pour la guérison. La rune du soleil est une
énergie ardente qui, contrairement à la rune «ken», n'est pas
contrôlée par les humains. La rune avertit également de la
puissance brûlante du soleil. Vous ne devriez pas être constamment
dans la lumière. Il faut équilibrer la chaleur du soleil avec la rêverie
de l'obscurité et de la fraîcheur.

TUR. Courage et victoire, loi et ordre. La rune "Tyr" montre


comment le courage et le don de soi peuvent conduire au succès et
à la victoire. Ce n'est pas un succès égoïste, mais un succès
collectif qui exige du dévouement. La rune "Tyr" désigne les lois et
les règles ordinaires, maintient l'ordre généralement accepté et crée
une structure qui peut préserver quelque chose. Elle conseille d'être
courageuse et de lutter pour le succès et la victoire par le sacrifice
de soi.

BJARKA.Naissance et renaissance. C'est la plus importante


des runes féminines. Elle est liée à Frigga et Freya. Cette rune
signifie la force et le courage nécessaires pour donner vie à ce qui
est froid et vide et commencer une nouvelle ère fertile. Cela signifie
à la fois amour et sorcellerie. Les balais de sorcière étaient en
bouleau et la rune de bouleau peut symboliser le passage vers un
autre monde. La rune de bouleau conseille de trouver la force
nécessaire pour amener la vie là où elle n'existe pas.

E. Relations et amitié. Voyage et communication. La


confiance est la base de la transition vers l'inconnu. La rune du
cheval décrit l'amitié et l'unité du cheval et du cavalier. Pour
commencer un voyage dans l'inconnu, vous devez avoir une
confiance profonde en vos camarades. La rune "e" promet l'amitié et
la confiance, mais nécessite l'attention et la responsabilité des
camarades, des réponses vraies et de bonne humeur, amicales.

MANNAZ. Réalisation de soi. L'homme est en harmonie


avec le divin. Masculin et féminin en équilibre. La rune d'une
personne signifie une personne consciente et intégrale. Le plus
difficile est peut-être de devenir une personne à part entière sans
conflits internes, de mener un style de vie cohérent.

C'est le désir de réalisation de soi, qui ne se transforme pas en


limitation et en égoïsme, mais nécessite le sacrifice de soi et le
respect de la grandeur de ce qui nous entoure - les dieux, la nature,
les ancêtres, les autres et l'avenir que nous créons nous-mêmes.
"Mannaz" conseille de rechercher l'équilibre intérieur, la cohérence
et, par conséquent, la prise de conscience et l'acceptation de la
responsabilité de leurs actions. Vous ne pouvez vous améliorer que
lorsque vous vous considérez comme faisant partie d'une image
plus grande.

LAGU.De l'eau, des sentiments, des fantasmes et des


rêves. La rune lagu décrit les sentiments endormis par opposition
aux sentiments volontaires de la rune ken. C'est une rune d'art,
d'intuition et de vision. Comme l'eau, ces sentiments peuvent
prendre de nombreuses formes. Ils peuvent couler comme un
ruisseau ou se répandre largement comme un océan. Ils peuvent
geler, ils peuvent bouillir. La rune lagu conseille de libérer
l'imagination créatrice et d'explorer le monde des rêves, mais Lagu
met également en garde contre le danger de se noyer dans des
fantasmes et des visions sans but qui n'atteignent jamais le rivage.

ING. Créativité et fertilité. Graines du futur. La rune Ing


signifie la graine qui contient l'essence. Ing décrit la concentration de
l'essence - le noyau. Ing décrit également comment une personne
crée le plus élémentaire de sorte qu'à l'avenir quelque chose de plus
se produise sur sa base. Ing est la force génératrice masculine, elle
symbolise la semence mâle. La rune Ing conseille d'être créatif, de
se concentrer sur l'essentiel et de les laisser grandir dans le futur.

ODAL. Parents et ancêtres. Sécurité et stabilité. Les


racines. La rune «odale» décrit la relation avec les ancêtres et
l'environnement dans lequel nous avons grandi. Il révèle le besoin
de tradition et d'histoire. Pour pouvoir vous améliorer et vous
déplacer dans un territoire inconnu, vous avez besoin d'un endroit
où retourner.
Les gens créent constamment une telle fondation et doivent
essayer de ne pas la perdre. Odal avertit que les gens ne se cachent
pas derrière les traditions et n'abandonnent pas le libre arbitre, se
cachant derrière l'histoire. Odal conseille d'être une personne libre et
d'éviter les addictions négatives.

DAGAZ.Éveil. Nouveau jour. Clarté et conscience. La rune


du jour décrit comment une personne renaît d'une chrysalide et
atteint un nouveau niveau de conscience. Un nouveau jour vient
après que l'ancien est laissé pour compte.

FE.Richesse et récompense. Apprivoiser la nature. La


rune de fée promet une récompense pour le travail acharné. Elle
explique comment, après être entré dans l'inconnu, vous pouvez
l'apprivoiser et en prendre le contrôle. Voici de nouvelles richesses.
Il ne faut pas s'arrêter et simplement s'asseoir sur les connaissances
et la richesse nouvellement acquises. Ils doivent être utilisés avec
sagesse et responsabilité.
CHAPITRE 8
Runosophie et Ka6bala
Une étude approfondie des runes et de la magie ancienne du
Nord révèle beaucoup de points communs avec la Kabbale. Olof
Verelius (1618 - 1682), un professeur qui a étudié les monuments
anciens, a attiré l'attention sur la nature profonde et magique des
runes. Sous la direction d'Olof Rugman (1636-1679) d'Islande, il a
créé un système pour l'utilisation magique des runes. Les runes
étaient divisées en "målrunor" (runes pour l'écriture) et "trollrunor"
(signes magiques).

"Trollrunor" étaient des formes runiques magiques qui


pouvaient être représentées en vingt niveaux ou alphabets de
puissance toujours croissante. Au premier niveau, les noms des

runes correspondaient à leur signification. Rune ( ), par exemple,


s'appelait «madher», ce qui signifie «homme» ou «homme». Au
second niveau, une qualité caractéristique a été ajoutée, comme par
exemple dans ce cas - «madher moldar auki», «l'homme -
fornication de la terre». A chaque niveau, la signification des runes
s'approfondissait, et déjà au septième niveau il fallait être clairvoyant
pour le comprendre.

C'est là que des runes vraiment sombres sont apparues,


appelées «skaderunor», «linrunor», «speldrunor», etc. Ceux qui
étaient initiés aux niveaux supérieurs de runes pouvaient les utiliser
pour «invoquer les morts et conjurer les mauvais esprits». Les
significations profondes et secrètes des runes rappellent le
mysticisme des lettres de la Kabbale et d'autres traditions similaires
- l'utilisation magique du sanskrit dans le Tantra et les niveaux
ésotériques de la langue grecque. Verelius croyait que les runes
étaient de dangereux symboles païens utilisés dans la magie noire.

Johannes Bureus (1568-1652) était le prédécesseur de Verelia.


Au nom du roi, il a parcouru la Suède et recueilli des informations
sur les runes. Bureus a été inspiré par la Kabbale et le travail des
alchimistes; il a lu les ouvrages d'Agrippa, Paracelse, Rouchlin et
d'autres auteurs occultes. En comparant les runes avec la Kabbale,
il est arrivé à la conclusion qu'elles avaient de nombreuses
dimensions.

Il croyait qu'ils n'étaient pas seulement des signes d'écriture,


mais aussi des symboles ésotériques et magiques. Il a appelé le
plan secret des runes "adulrunen" ou "nobles runes". Bureus a
enlevé la dernière rune de la rangée de runes scandinaves et a
décrit une rangée composée de quinze runes, trois etta de cinq
runes. Etta symbolisait le principe de la procréation (suédois
"födare"), l'accouchement (suédois "födelse") et le foetus né
(suédois "foster ").

Bureus pensait également que les runes avaient été créées


dans l'Antiquité par un personnage mythique, Burger Tidesson.
Bureus a compilé une introduction aux runes et a suggéré que les
Suédois reviennent à l'utilisation des runes. Cette proposition a été
soutenue par l'armée suédoise, qui a utilisé des runes dans la
correspondance pendant la guerre de trente ans.

Bureus a créé les traces magiques des nobles runes. Ils étaient
inscrits sur un panneau qu'il appelait lui-même «une pierre
tombante». Ce symbole était un cube avec trois côtés visibles, dont
chacun avait cinq runes disposées en forme de croix. Il peut être
comparé à Monas Hieroglyphica de John Dee, qui contient les
signes de toutes les planètes.

Les runes Bureus sont une carte de l'Univers et le chemin du


développement humain à travers différents plans de l'être. L'idée du
symbole est liée à l '«oc chem» de la Kabbale, l'arbre de vie et, peut-
être, le signe d'Yggdrasil. Les adulrunes sont des signes à la fois de
l'homme et de l'univers, du microcosme et du macrocosme. Au
centre du symbole se trouve la rune Hagal, qui, selon Bureus,
signifie noblesse et est donc la principale parmi les Adulruns.
La rune hagal est représentée sous la même forme ( ),
comme dans la magie runique tardive. "Hagal" était associé à la
grêle ou aux graines, qui contenaient le reste des runes. Les
Adulrunes de Bureus contiennent la voie du développement
hermétique. Il a développé la forme de la croix adulrun, dans
laquelle la ligne verticale décrit le développement de l'adepte.
L'adepte sort des ténèbres de l'ignorance à travers les ténébrae (
) et splendeur ( ), lumière ( ), lux ( ), luminare ( ) et modus
entis ( ) à principum absolutae primum ( )[8]... Le dernier principe
est le même que le "ein sof" de la Kabbale.

Tout en haut se trouve la rune de Dieu ( ), qui signifie esprit


et Un. Cela correspond à la rune Thor ("turs") dans le système
Bureus, pour qui Thor était la divinité suprême. Le niveau le plus bas
est un plan matériel, dualiste, représenté par la rune horizontale
«Bjarka» ( ) appelé "byrghall". L'unification est symbolisée par la
rune, dans laquelle deux principes sont devenus un ( ). Bureus a
créé une variété d'emblèmes runiques décrivant des processus
alchimiques et occultes. Basé sur la croix runique, il a développé un
symbole contenant sept adulruns de base. Les runes sur la pierre
tombante sont disposées selon le même principe - une au centre,
deux tournées l'une vers l'autre sur les côtés, une en haut et une en
bas.

La rune horizontale "bjarka" ("burghal") avec la rune d'une


personne en dessous peut être comprise comme une personne ( )
et le monde divin des archétypes ( ), séparés par la matière et le
dualisme. Sur les côtés de celui-ci - flux ascendant ( ) et en bas (
). Ce symbole correspond à la vision du monde kabbalistique et
hermétique et à la description tantrique de l'homme. Avec l'aide de la
rune ( ) Bureus a montré que le but secret d'adulrun est d'unir l'Un
et le monde de la dualité.
Cela rapproche son système du draconique, dans lequel le
serpent et le faucon sont unis dans le dragon, ou où Shiva (l'Un) est
uni à Shakti (dualité) sans détruire chacun des principes lors de la
création du troisième, c'est-à-dire leur synthèse.

Le système Bureus est appelé «Kabbale gothique», «Kabbale


Uppsala», «Cabale Upsalica». Si, à la suite de Bureus, nous
percevons l'idée qu'il existe un lien évident entre la Kabbale et la
sagesse du Nord, alors la question se posera, est-il possible de
placer les mondes d'Yggdrasil sur les Sephiroth? Bien sûr, cela est
possible si nous combinons les côtés clair et sombre en un seul
symbole, car les mondes nordiques sont à la fois clair et sombre.

Malkuth correspond à Midgard, le monde matériel des


personnes. La rune de ce niveau est la rune de l'écologie et des
cycles, "yara" ( ). Au-dessus de Malkuth se trouvent Yesod et
Gamaliel, correspondant à la lune et au monde des rêves. Ce niveau
est associé au monde astral, au monde des morts, ainsi qu'à la
déesse noire. Ici vous pouvez placer Hel-heim, le monde de la mort
et la déesse noire Hel.

La rune correspondant à ce niveau est "hagal" ( ) ou Yesod (


). Au-dessus de Yesod se trouvent Hod-Samael et Netzah-
A'arab-Zarak. Ce sont des opposés qui interagissent constamment.
Nous plaçons ici Lyosalfheim (Hod), gouvernant la pensée et la
raison, et Svartalfheim (Netzach), gouvernant les sentiments et les
passions. La rune de Ljusalfheim et l'intellect - la rune "dagaz" ( ).
Rune de Svartalfheim - la rune de l'if ( ). Au milieu de l'arbre
kabbalistique se trouve la sphère du soleil, Tiphareth-Tagirion, qui
correspond au «je» ou Daimon. Elle appartient au plan mental et au
ciel, son symbole est un mandala, une croix solaire ( ). Ici vous
pouvez placer Asgard et la rune "Gifu" ( ). Ensuite, Geburah-Gola-
hub et Hesed-Ga'agshebla seront situés des deux côtés. Ils
correspondent à la souffrance et à la luxure. La sphère de la
souffrance - Jotunheim, le monde des géants et la rune "Naud" ( ).
Hesed-Ha'agshebla correspond à Vanaheim.

Les fourgonnettes sont des dieux qui contrôlent la fertilité et la


luxure, ainsi que la sorcellerie. La rune de cette sphère est "ing" ( ).
Tout en haut, l'arbre kabbalistique commence par une paire,
symbolisant le rien et l'être, féminin et masculin, passif et actif.
Binah-Satariel et Chokmah-Gagiel. Bina-Satariel correspond à
Niflheim, le pôle de la paix, de la passivité, du froid et des ténèbres.

Sa rune est "est" ( ). Chokma-Gagiel est associé au feu, c'est


le pôle d'activité, Muspelheim. La rune de cette sphère est "sol" ( ).
Ainsi, nous avons placé les neuf mondes nordiques sur l'arbre de vie
kabbalistique. Le dixième niveau, le plus élevé et le premier de la
Kabbale, est Keter-Thaumiel. C'est le niveau du potentiel, la graine
du devenir, unissant l'être et rien. Ce niveau est également associé à
ce qui est en dehors des mondes - "ein sof".

Dans les mythes nordiques, ce niveau correspond au


Ginnungagap, le grand abîme dans lequel surgissent les mondes
lorsque les opposés, le feu et la glace se rencontrent. Ginnungagap
est une énergie pure et omniprésente ( ). La première créature à
apparaître dans le Ginnungagap est Ymir. C'est un être double, qui
peut aussi être associé à Thaumiel, qui signifie «dieu jumeau».

En comparant (d'un point de vue magique) la runosophie avec


l'ancienne magie du Nord et la magie gothique, des parallèles
intéressants sont tracés entre les runes et la Kabbale, découvertes
pour la première fois par Johannes Bureus. Cette connexion peut
être utilisée pour construire une image occulte plus complète du
monde. De nombreux magiciens ont remarqué des parallèles
similaires. Le mystique runique Guido von List croyait en cette
théorie et se considérait comme la réincarnation du kabbaliste
Rouchlin. D'un point de vue numérologique, vous pouvez trouver de
nombreux indices qui indiquent la similitude du côté obscur de la
Kabbale avec la runosophie odiniste.
Chapitre 9
Uthark et le côté obscur des runes
Une caractéristique importante et unique à bien des égards de
la runosophie et de la magie nordique est leur relation avec le côté
obscur. La plupart des traditions spirituelles se concentrent sur les
dieux légers et les principes, et les expériences sombres sont
considérées comme quelque chose à éviter.

Dans la tradition nordique, l'opinion dominante est que


l'obscurité est une condition préalable à l'illumination ultérieure, ce
qui fait écho aux paroles du psychologue KG Jung: «L'illumination
ne se réalise pas en imaginant la lumière, mais en explorant
l'obscurité». Cette attitude se retrouve dans les mystères de
l'initiation d'Odin.

On acquiert des connaissances par le sacrifice de soi et en


rencontrant des géants et les forces du monde souterrain. Odin
comprend les secrets des runes, voyageant dans les mondes
sombres. Le magicien des runes moderne devrait également
rechercher la sagesse des runes du côté obscur de la vie.

Que sont la lumière et les ténèbres? Il existe une gamme


infinie de préjugés sur ces termes intellectuels et émotionnels. On
pense généralement que la lumière signifie le bien et les ténèbres, le
mal. C'est une conséquence du dualisme monothéiste, dans lequel
la lumière et l'obscurité sont éthiquement opposées. Dans la
tradition nordique, la création passe par la rencontre de deux
opposés, le feu et la glace.

L'être n'est menacé que si l'équilibre entre ces pôles est


perturbé. Les dieux nordiques ne représentent pas la bonté infinie,
ils ont de nombreuses nuances, aspects clairs et sombres. L'un des
dieux les plus importants de la runosophie est une divinité sombre et
démoniaque que la plupart des gens craignent. C'est un vagabond
sombre, dont les actions sont difficiles à prévoir, il est le dieu des
pendus et des morts. Les attributs d'Odin sont les corbeaux et les
loups, qui dans les religions sont généralement associés à des
entités sombres. Il est appelé le tout-père, cependant, en plus du
dieu brillant Tyr, il a également des fonctions sombres.

Dans les mythes, la lumière signifie ordre et harmonie. Le


monde des gens appartient à la sphère de la lumière, mais les
forces des ténèbres le pénètrent et l'attaquent, s'efforçant de percer
et de créer le chaos. Le monde des dieux est la lumière la plus
élevée et la plus brillante, il symbolise l'ordre idéal. Ce monde est
souvent considéré comme haut dans le ciel ou au sommet d'une
montagne. Le monde des dieux est le centre et le point le plus élevé.

Les dieux de la lumière sont généralement vénérés dans la


prière, invoqués comme idéaux et protecteurs de l'ordre. Les dieux
de la lumière ont souvent des formes humanoïdes parfaites.
L'obscurité symbolise le chaos. C'est la nature sauvage, l'infini froid,
entourant le monde des gens. Le monde des dieux a des frontières,
le côté obscur n'a pas de frontières.

Le côté obscur est habité par des entités puissantes qui sont à
la fois cruelles et extrêmement sages. Ils sont plus âgés que les
dieux de la lumière, n'ont souvent pas de forme humanoïde, mais
agissent sous la forme d'animaux ou de démons. Les mondes
sombres sont généralement habités par des dragons et des
créatures géantes. Ces mondes sont hors du monde de l'homme, ils
le surpassent. Peut-être qu'ils sont situés à l'étranger ou sous terre.

Du point de vue de la psychologie, le monde des dieux de la


lumière est nos idéaux, le surmoi, le monde humain est la
conscience ordinaire avec ses limitations inhérentes, et le côté
obscur est le subconscient. Dans la mythologie nordique, ces trois
principes sont illustrés par trois forteresses:

• Asgard.Le monde des dieux. Éclat. Idéaux et surmoi.

• Midgard.Le monde de l'homme. Conscience ordinaire et


esprit limité.
• Utgarde.Le monde des géants. Obscurité. Sauvage et
illimité. Subconscient.

L'importance des forces obscures dans la tradition nordique est


claire. En voyageant à travers les royaumes sombres, les dieux
acquièrent un grand pouvoir. Même les murs d'Asgard ont été érigés
par un géant, ce qui montre à quel point les dieux ont besoin de
pouvoirs obscurs pour se protéger d'eux. Les géants ne sont pas
des forces primitives comme on les décrit parfois. Le géant
primordial Mimir est la plus sage de toutes les créatures; pour
gagner en sagesse, Odin fait don d'un de ses yeux à son puits de
Jotunheim. En quête de connaissances, Odin plonge constamment
dans les profondeurs sombres.
Helvegr
Bien que de nombreuses traditions s'efforcent d'atteindre les
sommets parfaits de la lumière, Odin nous apprend à rechercher
l'obscurité. Dans Speeches of the Tall One, Odin pendu raconte qu'il
a envoyé son œil dans les profondeurs et y a ramassé les runes.
C'est un voyage aux racines de l'arbre du monde, aux enfers. Hel
est le personnage central de l'initiation d'Odin. Elle est la déesse
noire des enfers, l'opposé sombre d'Odin. Son nom signifie «caché»
et elle symbolise les aspects sombres et inconnus de l'être. Hel peut
également être interprété comme "entier" (eng.

"Entier") ou "trou". Elle est la déesse des tunnels et des


gouffres des enfers. Elle est une mère noire, son ventre donne
naissance aux dieux renaissants. Il symbolise également
l'achèvement dans lequel la vie et la mort sont unies. Le royaume de
Hel est au-delà des portes de la vie: la naissance et la mort. La vie
et le renouveau viennent des ténèbres. Le dieu aveugle Khedur tue
le dieu de la lumière Balder.

Au cours d'un jeu qui a testé l'invulnérabilité de Balder, Loki


incite Khedur à tirer une flèche du gui. Le gui est la seule chose qui
puisse nuire à Balder et il meurt. Au lieu d'aller à Valhalla, Balder est
attiré par Hel. Hermod, fils d'Odin, se rend à Hel pour tenter de
sauver Balder. Cependant, Balder ne reviendra qu'après Ragnarok,
avec son sombre camarade Khedur.

Hermod chevauche neuf jours sur le sombre Helvegr noir, la


route de Hel, sur le cheval à huit pattes Sleipnir. Un symbolisme
intéressant est caché ici. Le voyage de neuf jours d'Hermod
correspond à neuf jours pendant lesquels Odin est suspendu à
Yggdrasil. Sleipnir est le cheval d'Odin, et le nom Yggdrasil signifie
la même chose - le cheval d'Iggra-Odin. L'arbre symbolise le cheval.

Le cheval est le même que le balai des sorcières, sur lequel ils
voyagent entre les mondes. Cependant, la baguette n'est pas
seulement un pomelo. C'est un pilier du monde qui traverse les
mondes et unit les royaumes de la vie et de la mort. Chez l'homme,
c'est la colonne vertébrale qui relie le cerveau animal au cerveau et
à la pensée, le sub et l'inconscient à la conscience et au surmoi.
Sleipnir a huit pattes.

Ce symbole est souvent répété dans différentes traditions de


magie et de chamanisme, ce qui signifie la capacité de se déplacer
non seulement dans ce monde, mais aussi dans le monde des
morts, dans l'inconnu. Fait intéressant, lors des funérailles, le
cercueil était souvent porté par quatre personnes, qui peuvent être
comprises comme un cheval à huit pattes transportant le défunt de
l'autre côté. Huit est le nombre de runes dans chaque ett, et certains
aspects de Sleipnir sont associés à la rune Hagal.

Si nous combinons le nombre de jambes de cheval avec le


nombre de jours que prend le voyage, nous obtenons la clé de
Helvegr. Neuf est 3x3. En multipliant 8 par 3, nous obtenons le
nombre de runes, 24. En multipliant 8 par 3x3 (9), nous obtenons 72:
un nombre très intéressant en runosophie, surtout si l'on prend en
compte les réflexions de Bureus sur la connexion avec la Kabbale.

En runosophie, le nombre 72 signifie trois fois chaque rune.


Chaque rune a un pôle clair, sombre et neutre. 72 est un nombre
important dans le kabbalisme et sert de base à la magie noire à
Gettia. Le lien magique entre la magie gothique et Getic est exploré
par le Dragon Rouge, créé par l'auteur de ce livre. La figure centrale
des deux traditions est le légendaire magicien Faust. Dans la magie
faustienne, des éléments de la démonologie de Gettia sont
combinés avec la runosophie gothique.

Même sans appliquer la numérologie, nous pouvons dire que la


ligne de runes est Helvegr, le chemin vers Hel. Cela mène au centre
de la pègre et retour. La rangée de runes est le chemin de l'initiation:
le magicien, comme Odin, regarde dans les profondeurs sombres et,
voyageant à Hel et retour, ramasse une rune après l'autre. C'est
ainsi que le magicien accède aux secrets que la déesse cachée Hel
garde dans son ventre. La descente dans le monde souterrain peut
symboliser le chemin du soleil jusqu'à la nuit la plus sombre de
décembre et le retour au printemps.

Cependant, c'est avant tout un processus alchimique profond


de transformation, au cours duquel l'initié se crée et atteint la
divinité. La magie des runes odinistes peut être vue de différentes
manières. Pour bien comprendre la descente vers Hel, comme
indiqué dans les runes, vous devez les placer en douze cercles
concentriques, comme déjà décrit précédemment.

Les runes peuvent être visualisées ou utilisées comme clés


lors d'un voyage avec un tambour, c'est-à-dire une méditation dans
une pièce complètement obscurcie avec un son monotone de
tambour. Uthark est considéré comme une version sombre et
ésotérique de la rangée de runes. Cela commence par deux runes
sombres symbolisant la descente dans les mondes sombres. Uthark
se termine par des opposés directs des premières runes, ce qui
signifie la sortie de l'obscurité et la compréhension des secrets des
runes.

Ur.La descente dans le monde inférieur commence par la rune


"ur". La rune symbolise la porte. "Ur" est la rune du début. Toujours
insatisfait et caché. "Ur" appartient à Urd, la déesse du destin, et
symbolise la recherche d'un chemin vers le puits d'Urd, dans lequel
elle stocke les connaissances cachées et le passé.
TOURS.Les portes sont ouvertes par la rune "tours". C'est la
rune de la dualité, elle symbolise la création d'une brèche dans
l'existence et un regard dans les ténèbres. «Tours» est l'opposé de
«dagaz», ils se réfèrent respectivement à la nuit et au jour. Tours est
la porte d'entrée vers l'obscurité.

Ac.La rune "as" symbolise l'adepte qui, comme Odin, descend


dans les profondeurs. La rune "as" est le souffle du magicien
conduisant à une transe. Cette rune dans l'Uthark est la troisième,
elle symbolise également les trois etta que le magicien va explorer.

Raid.Le voyage a commencé. Le magicien chevauche Sleipnir


ou Yggdrasil vers Helvegr ou, comme Thor, jusqu'à Utgarde. Runa
signifie rythme et souffle, battement de cœur et battement de
tambour. Il protège le magicien de la perte d'énergie, aide à
maintenir l'ordre dans le voyage vers le monde de la mort ou la
possession du chaos.

KEN.Dans les tunnels sombres, le magicien allume une torche


avec sa volonté. «Ken» signifie volonté, connaissance et lumière
intérieure qui empêche le magicien de se perdre dans le labyrinthe
du monde inférieur.

GIFU.Cette rune symbolise l'essence même de l'initiation. En


tant qu'Odin, le magicien se sacrifie à lui-même. Grâce au sacrifice
de soi, le magicien peut trouver les secrets des runes. Le magicien
doit s'abandonner pour se retrouver déifié. Par la mort symbolique et
magique, le magicien se lève après s'être créé. Gifu signifie aussi
les dons de l'âme offerts par les trois dieux. À ce niveau, le magicien
se sacrifie. La rune opposée est la rune de l'homme, "mannaz". Au
niveau de la rune «mannaz», le magicien renaît de toutes ses forces
et possède tous les dons de l'âme.

VJUNYA."Vunya" n'est pas seulement la joie et l'harmonie,


c'est aussi la force et la volonté de satisfaire les désirs. Lors de
l'initiation de vunya »signifie une volonté magique, grâce à laquelle
cela devient possible comme le sacrifice de soi d'Odin sur le chemin
de la compréhension. "Vunya" est la volonté de traverser la source
souterraine Gyell. Vyunya ouvre le pont Gyallar, gardé par le Maiden
Modgun, qui demande à tout le monde son nom et son ascendance.

HAGAL.La principale rune de l'initiation. Le germe de toutes


les runes. Les runes potentielles sont gelées à l'intérieur du hagal.
Grâce au magicien, les runes peuvent devenir réelles. Le "Hagal"
complète le premier ett utarka et correspond aux portes de Hel.
"Hagal" symbolise la première rencontre avec la déesse noire Hel.

NAUD.L'adepte s'approche des niveaux les plus profonds de


Helheim. La neuvième rune est les neuf jours du voyage d'Hermod
ou le neuvième, dernier, jour d'Odin sur l'arbre du monde. Le
magicien rencontre trois norns qui filent le filet du destin. Les fils du
destin sont à la base des runes. À ce stade, l'adepte peut influencer
le destin à travers les fils.

IP.Dans les profondeurs de Hel, le Niflheim sombre et froid se


révèle. La sensation de froid absolu, tout est gelé. La force la plus
sombre de l'être, le dragon Nidhogg habite ici, rongeant les racines
de l'arbre du monde.

YARA.La onzième rune Utarka symbolise la nature cyclique


du puits Wergelmer, situé à Niflheim. La rune montre onze ruisseaux
transportant les graines de la création et de la renaissance du cœur
même du froid.

PERTRA.Le magicien est situé au centre même du monde


inférieur. C'est le fond du puits Urd et la partie la plus profonde de
Hel. Pertra est l'échec et l'utérus les plus profonds de Hel. C'est la
douzième rune de l'utarka, ici les runes sont nées. Il symbolise la
tombe dans laquelle meurt le magicien, l'utérus dont il se recrée.
"Pertra" symbolise le solstice d'hiver. Pertra est une déesse noire
qui, avec Odin, participe à la chasse sauvage la nuit la plus sombre
de l'année, lorsque les morts rôdent dans les forêts. Pertra est un
autre visage de Hel.

EIVAZ.«Eyvaz» fait également référence au solstice d'hiver et


au ciel nocturne. La rune symbolise Yggdrasil et la transe
hallucinatoire dans laquelle se trouve le magicien, dans les
profondeurs du monde inférieur. Il symbolise également la lance
d'Odin et un outil avec lequel ramasser des runes. La rune est
également associée à la chasse sauvage et à son extase.

ALGIZ.La rune symbolise un magicien renaissant qui s'est


créé. Il cherche le soleil et la chaleur. La partie la plus sombre et la
plus froide de la nuit est passée. Le magicien a visité les
profondeurs de Helheim et peut revenir. La rune symbolise la
sainteté et la divinité qui caractérisent le magicien après la
renaissance. Le magicien a atteint la divinité. Cette rune était utilisée
comme signe de naissance.

SOL.La rune du soleil est l'opposé de la rune de glace.


L'essence divine renaissante du magicien, dans laquelle le moi
supérieur est uni à la conscience. La rune du soleil symbolise un
magicien qui, comme la foudre ou un serpent, s'élève du monde
inférieur.

TUR.Le pouvoir monte dans l'arbre du monde ou dans la


colonne vertébrale du magicien. Le mot "Tyr" signifie "Dieu" et la
rune "Tyr" incarne la nouvelle essence du magicien en tant que
divinité. Le magicien formule la loi et crée un nouvel ordre.

BJARKA.Le bouleau est le premier arbre à apparaître après


la glaciation. Elle symbolise le magicien qui, avec sa force et la
puissance de Dieu, fait fleurir le monde selon sa volonté. Il s'agit
d'une rune de sorcellerie associée à la compétence de Freya en
seida, qui est obligatoire pour l'initiation d'Odin aux secrets des
runes.
E.La dix-huitième rune est les dix-huit chansons runiques
qu'Odin reçoit lors de l'initiation. La rune du cheval fait référence à
Sleipnir et Yggdrasil, un voyage depuis les enfers.

MANNAZ.Le magicien a uni des pouvoirs secrets à la nature


humaine. Il a atteint l'état d'un homme parfait, dans lequel les
pouvoirs secrets sont contrôlés par lui et sa volonté. Le magicien
peut maintenant utiliser pleinement les dons de l'âme, donnés par
les trois dieux, qui vivaient auparavant dans le subconscient et ne
cédaient pas au contrôle.

LAGU.La rune de l'eau équilibre le contraire, «ken». «Laga»


symbolise Odrerer et le miel magique qui apporte inspiration et
sagesse.

ING.La rune de la magie sexuelle, symbolisant l'extase et


l'orgasme vécus et dirigés par le magicien. Le pouvoir orgasmique
est concentré au centre de la volonté du magicien et ouvre l'œil qui
voit tout. Dans un sens spirituel, le magicien atteint un état royal et
devient un maître ou une maîtresse, comme Freyr ou Freya.

ODAL.Le magicien exerce pleinement sa volonté dans le


royaume magique. Cela peut être son temple ou un groupe de
mages avec lesquels il travaille. Dans un sens magique, il atteint
Valhalla.

DAGAZ.Le contraire de la rune "Tours". "Dagaz" signifie


l'illumination de ce qui était autrefois caché dans l'obscurité.

FEHU.Le magicien a intégré les forces sombres et sauvages


et a appris à les contrôler. Les pouvoirs des ténèbres et de la mort
servent le magicien selon sa volonté. Le magicien a reçu une
récompense en échange de son sacrifice.
Épilogue
Les runes sont multidimensionnelles. Le magicien ne doit pas
prêter une attention excessive à leur forme. Théoriquement et
pratiquement, en étudiant divers aspects des runes, vous pouvez
ouvrir la voie à la compréhension de leurs secrets. La runosophie en
elle-même est Helvegr, sur laquelle le magicien comprend pas à pas
les sombres secrets des runes. Ce long processus comprend de
nombreuses étapes. Dès qu'il vous semble que vous avez atteint le
fond, de nouvelles profondeurs s'ouvrent. Quand il semble que la fin
de la route est proche, il s'avère que vous venez de commencer. La
connaissance des runes n'est pas linéaire, mais cyclique. Lorsque
vous terminez la rune "Fehu", les portes "ur" s'ouvrent.

Une grande partie de ce livre a été écrite sur l'île de Gotland,


une grande île de la mer Baltique qui porte l'épithète d'Odin, "Goth"
dans son nom. Les artefacts de runes les plus anciens et les plus
étonnants ont été trouvés sur cette île. La pierre tombale plate avec
l'inscription, contrairement à d'autres découvertes, se trouve à
l'intérieur, cachée du monde. Cette pierre est la seule découverte
qui, peut-être, confirme la validité de l'utark. Des pierres uniques
avec des images qui nous ont permis d'en apprendre beaucoup sur
la culture nordique se trouvent également à Gotland. Une de ces
images est une ancienne déesse qui tient un serpent dans chaque
main. Cela signifie peut-être quelque chose d'important.

Une déesse noire comme Hel est la clé de la sagesse des


enfers. Elle a le pouvoir des reptiles, qui est caché en chacun de
nous et peut nous aider à entrer dans le monde des dieux. Si,
comme Odin, nous regardons dans les profondeurs, alors dans les
ténèbres les plus noires, nous pouvons atteindre l'illumination. Dans
les profondeurs, nous trouverons le chemin vers les plus hauts
sommets.
Bien sûr, il est très agréable de vivre et de pratiquer la magie
dans un endroit comme Gotland, où les runes étaient sculptées dans
l'Antiquité, et l'île elle-même était dédiée aux mystérieux dieux
antiques. Cependant, l'utilisation des runes ne se limite pas au
temps et à l'espace. Leurs secrets sont accessibles à tous ceux qui,
comme Odin, ont une volonté de fer et osent scruter les profondeurs
sombres de l'inconnu et eux-mêmes afin de gagner en force et en
sagesse.
[1] Galdr - voir page 135.
[2]Ci-après, "Elder Edda" est cité dans la traduction de A. Korsun. "Younger
Edda" - traduit par OA Smirnitskaya. Ci-après - les notes du traducteur.
[3]Shakespeare W., Macbeth. Par. M. Lozinsky.
[4] Une phrase ou une figure de style qui remplace le nom d'une personne ou
d'une chose.
[5] Une réunion, composée d'hommes libres, au cours de laquelle les
questions de gouvernement ont été décidées.
[6] Seid.
[7] Sushumna est l'un des canaux énergétiques du yoga (les autres sont l'ida
et le pingala).
[8] En conséquence: les ombres, la splendeur, l'éclat, la lumière, l'éclat, l'être
et le premier principe absolu.