Vous êtes sur la page 1sur 8

Ç-v-d quoi KNX

KNX ?
Le KNX (anciennement EIB) est un standard de communication appliqué à la domotique résidentielle et industrielle.

KNX Hager

Les spécificités du système Domovea

Distance max entre l'alimentation et tout produit KNX : 350m


Distance max entre 2 produits KNX : 700m
Distance max entre 2 produits radio : 100m à l'extérieur, 30m à l'intérieur (en fonction des obstacles : murs, dalles)
Maximum 255 produits KNX et 255 produits radio.

Détails jusqu'à 255 produits

Pour atteindre 255 produits KNX il faut des répéteurs de ligne :


- Maximum 64 produits KNX peuvent communiquer sur un segment de ligne. 4 segments max dans l’installation KNX.
- un répéteur de ligne compte comme un produit KNX sur le bus, c'est donc le 64ème produit
Topologie
L'architecture d'une installation KNX peut être de différentes typologies : 
- en ligne (1).
- en étoile (2).
- en arborescence (3)
- ou bien un mélange de ces trois.
Une typologie en arborescence est recommandée pour une grande installation, pour plus de flexibilité et
moins de câble. Une typologie en boucle (4) n'est pas supportée.

Connecter le câble KNX à la borne de connexion


Bus et connecteur :

1. La borne de connexion KNX est utilisée à la fois comme

un connecteur pour les produits KNX et comme

borne de jonction pour 4 câbles.

2. Le câble KNX est vert et la paire de câbles rouge et noir est utilisée.

Exemple dans une armoire :


Topologie en ligne : le bus KNX est relié de produit en produit.
Connexion des produits - Exemple d'une installation encastrée
Topologie en étoile : le produit KNX est utilisé comme une borne de jonction.

Borne de connexion utilisée comme alimentation du produit

KNX avec Domovea, le bon choix :

Installateurs

 Solution d'avenir extensible grâce au standard KNX.

 Programmation et configuration simple avec peu de formation.


Partie commande Partie puissance

La technologie KNX se décompose en 2 couches principales.


Premièrement, la couche B.C.U. (Bus Coupler Unit) :
Le fabricant doit fournir l'interface qui fera le lien entre les fonctions propres du produit et le système normalisé
KNX. Cet élément, développé selon les normalisations en vigueur, doit passer par des centres de test et de
certification avant de pouvoir porter le label KNX qui garantit la compatibilité du produit. La couche BCU est la
partie électronique universelle qui permet de gérer la communication sur un réseau KNX (codage et décodage
des informations). Elle est dotée d'un microprocesseur et d'une mémoire servant à stocker le programme destiné au
produit qui lui sera attaché (interrupteur, détecteur, sonde, etc...). Ce programme est fourni par le fabricant du produit,
puisqu'il « traduit » les fonctions de son produit en messages KNX compréhensibles par tous les autres composants
connectés à l'installation.

Deuxièmement, la couche KNX : C'est le système de communication normalisé, par câble ou sans fil, qui permet à
tous les composants de se connecter entre eux et de se comprendre. Dans le cas d'une installation par câble, la
technologie KNX utilise une paire torsadée qui peut cheminer avec les câbles « courant fort », sans aucune
perturbation. On peut utiliser un câble avec des fils de 0,8 mm² afin de limiter les chutes de tension en ligne. KNX est
un système à intelligence répartie. Il ne nécessite pas d'ordinateur de contrôle ou d'automate centralisateur. Chaque
point communiquant connecté au bus dispose de son propre microprocesseur qui gère la communication sur le réseau
et qui est capable d'émettre ou de recevoir des messages. Le bus doit être alimenté avec une tension continue
nominale de 29V. La plupart des composants soutirent directement au bus, l'énergie nécessaire à leur fonctionnement.
La limite inférieure de la tension d'alimentation est de 21V DC. La consommation d'un composant est, en moyenne,
Les différents médias de communication
On peut dénombrer 5 médias de communication pour un système KNX :
- TP : twisted pair ou paire torsadée, le câble bus à proprement parler, le plus communément utilisé :

Il existe des longueurs limites pour le câble bus : 700 mètres entre deux modules, 350 mètres entre un module et
son alimentation, 200 mètres minimum entre deux alimentations et la longueur total ne doit pas excéder 1000
mètres.

- PL : power line ou courant porteur :


 PL-110 : 110kHz à 1200 bits/s, héritage de EIB, les produits certifiés KNX destinés à ce medium
fonctionneront et communiqueront entre eux sur le même réseau de distribution électrique.
 PL-131 : 132 kHz à 2400 bits/s, est utilisé dans le standard EHS. Les produits certifiés KNX
destinés à ce medium et les produits certifiés EHS fonctionneront ensemble mais ne
communiqueront pas entre eux, sans l'utilisation d'un adaptateur répondant à un protocole
spécifique.
- RF : radio frequency ou fréquence radio :
Fréquence radio sur 868,3 MHz à 38.4 kbits/s, a été développée selon les spécifications du
standard KNX.
- IF : infra rouge, pour les télécommandes.
- IP : internet protocole, commande à distance via une connexion internet ou Ethernet, grâce à une interface
logiciel sur PC.
Topologie d'une installation
Au niveau de l'architecture de l'installation, on peut distinguer la partie puissance (230VAC) pour les prises de
courant, chauffage, luminaires et la partie commande constituée par l'un des média de communication présentés
précédemment pour les interrupteurs, boutons poussoirs ou capteurs.

Le lien entre les composants EIB/KNX (par exemple un interrupteur relié à une lampe) ne se fait pas sur le circuit de
puissance, comme dans une installation traditionnelle, mais par un lien  virtuel  que l'on programme dans les
composants et que l'on appelle "adresse de groupe". Dans l'exemple suivant, un groupe a été créé entre le bouton
désiré de l'interrupteur A et le contact numéro 1 de l'actionneur B relié à la lampe.
On donne un nom à ce groupe pour qu'il soit reconnu et unique dans l'installation. Au moment où le bouton concerné
de l'interrupteur est pressé, le programme de son BCU transmet un message sur le réseau que seuls les composants
liés virtuellement au groupe concerné traiteront. Le message EIB/KNX va transporter, en plus de différentes
informations d'adressage et de contrôle, l'information à traiter. Cela peut être un simple indicateur « ouvert/fermé » (0
ou 1) ou un nombre composé de chiffres et de lettres (hexadécimal) permettant de transporter une information plus
complexe (température, pourcentage d'ouverture de vanne, etc..). Chaque composant concerné par ce message (dont
l'adresse de groupe est la même que celle envoyé par l'expéditeur) traduira cette valeur en fonction de ses propres
paramètres et l'adaptera à ses propres fonctions. Le standard KNX offre la possibilité à chaque constructeur de choisir
entre un mode de configuration et un medium de communication pour le développement d'un produit dans un système
d'application.
Pour ce qui est de la partie logiciel, une installation peut être divisée en lignes et zones.
- Une ligne : contient un maximum de 64 participants (modules).
- Une zone : comporte un maximum de 15 lignes reliées à la ligne principale par des coupleurs de ligne.
- Une dorsale : relie un maximum de 15 zones par l'intermédiaire des coupleurs de zone.

Bus réseau

15 zones Maximum

Exemple de configuration d’une commande d’éclairage 

Un exemple très simple d'une commande d'éclairage est la commutation d'une seule lumière. L'exemple suivant vous
montre comment mettre en œuvre cette tâche étape par étape avec la technologie de bus KNX. (Pour commencer,
nous allons jeter un coup d'œil aux composants nécessaires.)
1- De nombreux participants KNX sont de type "Montage rail DIN" et peuvent donc facilement se monter sur un
rail DIN.

2- Le premier participant que nous devons installer est l'alimentation. Un BUS KNX doit être alimenté par un
courant continu de 29 V.
3-
4- Les commutateurs de circuit sont appelés actionneurs. Ils sont généralement vendus en tant qu'actionneurs de
commutation multicanaux, par exemple un actionneur de commutation 4 sorties qui est équipé de relais 16 ampères.

5- En média BUS, le câble à paire torsadée est utilisé pour connecter tous les participants sur le BUS KNX.

6- Les boutons poussoirs consistent en un coupleur de bus universel encastré et un participant de bus. Les deux
appareils doivent être du même fabricant.
Le bouton-poussoir est placé sur le coupleur de bus. La connexion est établie par un connecteur à 10 broches
appelé "Interface Externe Physique".

Participant de Bus

Coupleur de Bus
7- Enfin, nous devons connecter la tension 230V. Le module d'alimentation et l'actionneur de commutation sont reliés
au circuit d'alimentation et nous connectons l'appareil à piloter, dans notre cas une lumière.
7- Enfin, nous devons connecter la tension 230V. Le module d'alimentation et l'actionneur de commutation sont reliés
au circuit d'alimentation et nous connectons l'appareil à piloter, dans notre cas une lumière.

8- Grâce à un PC exécutant ETS5, tous les participants de bus peuvent être programmés. C'est ensuite le moment de la
vérification, c'est à votre tour de tester le système.