Vous êtes sur la page 1sur 36

Les 12 outils de communication

des commerçants, PME, TPE


et professions libérales
Communiquer quand on est petit

Les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE) ne peuvent
consacrer à leur communication que des budgets limités.
Impossible d’ignorer Internet, mais aussi de faire l’impasse sur les actions locales.
Il leur faut donc mettre en place un dispositif cohérent pour gagner en efficacité.

L’internet se réinvente tous les jours !

Parallèlement, le développement des moyens numériques les oblige à


repenser en permanence leur communication digitale pour rester en
phase avec les pratiques de leurs clients.

La technique n’est plus un frein financier

Mais, bonne nouvelle, de nombreuses solutions logicielles (sites inter-


net, newsletter et e-mailing personnalisables) sont disponibles sur le
marché moyennant quelques euros par mois. Encore faut-il les connaître,
pour se donner le moyen de faire le bon choix et bien les utiliser.
la clé : acquérir de la visibilité

Internet, un levier de croissance,


même en local

Sur internet, le principal enjeu


aujourd’hui pour les commerçants, PME,
TPE et indépendants est de faire du web
un levier de croissance pour
acquérir de la visibilité
auprès de leurs clients.

C’est plus une course de fond qu’un


sprint, qui nécessite de la méthode,
de la patience et beaucoup de
souplesse car les comportements des
utilisateurs changent au rythme
des innovations !
Tendances internet 2015

Passer du web au mobile

Avec 27 millions de Français


mobinautes et 4 mobinautes sur 5
qui accèdent à internet
quotidiennement.
(source Mediamétrie)
Il est devenu incontournable d’être accessible
et attractif sur les smarphones et les tablettes.

Ne pas oublier le local

De plus en plus de mobinautes


utilisent leur smartphones pour des
recherches locales, dont 20 %
quotidiennement.
Une véritable opportunité à saisir pour les
commerces !
Tendances internet 2015

Etre présent sur


les réseaux sociaux

79 % des internautes sont inscrits sur


au moins un réseau social.
(source Harris Interactive).
Impossible dès lors de ne pas engager
la conversation avec ses clients !

Utiliser les atouts


du digital publishing

Présenter son offre commerciale sur tablette fait


presque déjà partie des « must have ».
Plus souple qu’une plaquette print,
plus attractive que sur un site, la présentation
multimedia séduit les prospects et permet
de capitaliser sur l’image.
L’objet est plébliscité par 11 millions de Français !
Les 12 outils indispensables

1# L’identité de marque
2# Documents print
3# Le site internet
4# Le référencement
5# Les réseaux sociaux
6# Le micro-blogging
7# Le marketing direct
8# Le marketing relationnel
9# Le street marketing
10# Les relations presse
11# L’achat média
12# Le Sponsoring

Cet e-book, destiné aux commerçants, PME, TPE et aux professions libérales
a pour objet de les aider à coordonner les outils et les actions de communication on line et off line
pour multiplier leur efficacité et gagner en cohérence.
1# L’ identité de marque

Dans cette nouvelle ère de communication, très “one to one”, où tout


le monde cherche à capter l’attention de tous, il est plus que jamais
indispensable de “travailler” son identité pour faire la différence avec
les concurrents.

La garantie de la cohérence

Qu’on soit restaurateur, commerçant, à la tête d’une petite entreprise, ou


profession libérale il faut se poser la question de la marque et de l’image
qu’on veut donner à celle-ci. Cela permet de fixer des fondements clairs
à la communication et fournit le socle à partir duquel actions et outils
pourront être pensés en toute cohérence.

Cette identité sera déclinée sur tous les supports : de la plus simple carte
de visite, à la devanture de l’enseigne, en passant par le menu du
restaurant, ou la plaquette commerciale, le site internet et définira le ton
des actions marketing. Elle véhiculera ainsi une image cohérente
et professionnelle de l’activité.
1# L’ identité de marque

Small is beautiful

Créer une identité de marque n’est donc plus


réservée au Grands !
Mais pas de panique. Chaque entreprise a son ADN .
Il s’agit de la mettre à jour en répondant à des questions simples autour
de l’histoire du projet, des valeurs qu’il porte, de la vision qu’on souhaite
donner à son activité, de la culture qui le sous-tend…
A partir des ces réponses, il est essentiel de rédiger la plate-forme de
l’entreprise.

Votre
Votre vision Vos cibles Votre mission
personnalité

Votre
positionnement Votre slogan
1# L’ identité de marque

Pour définir le style de l’entreprise et l’identité de marque, il faut :

1# créer une identité visuelle c’est à dire le logo. Afin qu’il y ait une réelle cohérence graphique entre tous
les supports de communication sur lesquels il va être décliné, il est incontournable d’établir une charte graphique.
Ce document permet de fixer les règles fondamentales d’utilisation du logo : quelle est la police utilisée,
les références des couleurs, sa taille, quelles sont les déclinaisons possibles et celles interdites, où doit-il être
placé sur les différents supports de communication…

2# fixer clairement le style rédactionnel en rédigeant une charte éditoriale : quel registre de langage sera
utilisé ? Sur quel ton communiquer avec les clients ? Quels sont les contenus qui seront écrits ?

Plate-forme
de marque + Identité
visuelle + Style
rédactionnel

=
Identité
de marque
2# Le print

Internet ne fait pas tout ! Rien de plus efficace sur le marché local
que les outils print pour assurer sa notoriété !

La carte de visite

La carte de visite sert autant à prospecter qu’à fidéliser.


En libre accès sur le comptoir du magasin, du bar, ou du restaurant,
elle se glisse dans tous les sacs et resurgit au moment opportun.
Déposée chez d’autres commerçants, elle sert de recommandation.
Donnée lors d’un rendez-vous en clientèle, elle est le “post it” indis-
pendable dans le porte-cartes du prospect.

Elle doit être attractive, à l’image de l’entreprise et surtout


complète avec toutes les informations nécessaires
(nom, poste, société, adresse, mail, téléphone, site web…).

De nombreux prestataires sur le web proposent des cartes de visite


personnalisables imprimables pour un très faible coût.
2# Le print

Le Flyer

Outre son très faible coût, le flyer offre sur un marché


local l’avantage de pouvoir cibler facilement la clientèle
choisie. Par exemple, pour un nouveau restaurant il sera
judicieux de distribuer des flyers dans les boîtes aux lettres
des immeubles du quartier pour sensibiliser les riverains et
aussi de les distribuer de la main à la main dans les bars
environnants pour attirer la clientèle de passage.

Idéal pour un lancement, un événement

Fortement recommandé dans le cadre d’une campagne


de lancement ou pour relayer un événement, le flyer se
distingue du tract par son poids (supérieur à 300 g) et son
petit format. Plus qualitatif et encore peu utilisé, il a un fort
impact, à condition de ne pas l’utiliser à tort et à travers. Il
est un des supports privilégiés pour véhiculer la fameuse
identité de marque.
3# Le print… digitalisé

La plaquette commerciale print ou... D’autres solutions de publication numériques


digitale réalisées avec Aquafadas ou la suite Adobe Publishing
offrent la possibilité de créer de véritables plaquettes
Outil indispensable des TPE et PME pour présenter interactives qui valorisent l’image de l’entreprise
leur activité, la plaquette commerciale peut s’envi- auprès des prospects.
sager sous une forme digitale pour être présentée
sur une tablette tactile !

Les nouveaux outils comme Prezi ou Sway détrônent


Power point en offrant la possibilité de créer des
contenus dynamiques et d’embarquer des vidéos.

En clientèle, l’expérience de vente gagne en


complicité et en convivialité.
3# Le site internet

De la carte de visite numérique à la vitrine internationale

Avec plus de 90 % de la population connectée, et plusieurs millions de requêtes effectuées


sur Google quotidiennement, la question du site web est évidemment incontournable.

Vitrine essentielle pour se présenter, le site d’un commerçant de détail, d’un hôtel, ou d’un architecte n’a pas
besoin d’être très sophistiqué. Il doit surtout bien traduire la personnalité du lieu ou du projet (histoire, actualités,
témoignages ) rendre compte de l’activité (produits, services), et comporter toutes les informations nécessaires
pour faciliter la prise de contact.

Un site Responsive, forcément !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2014, 50


% des français sont des mobinautes et chacun
surfe en moyenne 58 minutes sur internet via
son mobile ! La tendance est mondiale et pas
près de s’inverser. Dès lors, il devient difficile de se
passer d’un site dit “responsive”, concu en HTML 5,
pour mobile.
3# Le site internet

Des sites sans une ligne de code !

Le CMS Wordpress a fait ses preuves auprès des petites structures et il reste un des
outils les plus performants du marché. Mais il demande l’intervention d’un développeur
et représente un coût non négligeable.

Il existe aujourd’hui des éditeurs de site, disponibles sur internet, qui permettent de
développer un site en HTML5 sans recourir à aucune ligne de code. Avec l’achat du du
nom de domaine, cela coûte une dizaine d’euros par mois. Ils fonctionnent tous à peu près
de la même façon. Ils proposent des thèmes graphiques prêts à l’emploi ou
personnalisables, voire des pages blanches, par secteurs d’activités le plus souvent,
un back office simplissime pour des mises à jour en ligne.

Associés à des newsletters et des blogs

Ils sont d’une grande souplesse d’utilisation, autorisent


de nombreuses architectures, intègrent des diaporamas, des vidéos
et le partage des infos sur les réseaux sociaux. Ils peuvent être couplés
à un blog ou une newsletter. Ces formules sont plébiscitées par
les indépendants, les professions libérales, et les commerçants.
3# Le site internet

Tous ces éditeurs ont leur points forts et leurs points faibles.
Certains, comme WIX, proposent des effets graphiques bluffants, d’autres une
interface intuitive comme PIMWI.
WEEBLY est plus tourné vers le e-commerce, alors que WEBNODE et E-MONSITE
permettent facilement de créer des sites multilingues...

un large choix

Suivant le projet, la taille du site, plusieurs


paramètres doivent être pris en compte
comme la qualité de leurs galeries d’images,
leurs système de réservations en ligne, ainsi
que la pertinence des services associées, blog,
newsletters…
ou encore l’assistance technique.
4# Le référencement

Internet est le réflexe le mieux partagé, mais personne ne consulte la deuxième page de
Google. Il donc indispensable d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche et bien sûr du
plus utilisé d’entre eux. Il faut être bien référencé !
Il existe deux types de référencement : le référencement naturel (SEO) et le référencement payant (SEM)

SEO SEM
Search Engine Search Engine
Optimization Marketing

Le référencement naturel permet à un site web Cela consite à acheter certains mots-clés dans les
d’améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche. moteurs de recherche pour apparaître sou forme
Aucun achat d’espace n’est nécessaire. d’annonce sponsorisé.

Travailler son référencement naturel est bien sûr obligatoire pour améliorer sa position dans les moteurs de
recherche mais il est recommandé, face à la rude concurrence, de compléter cette stratégie en faisant également
du référencement payant c’est à dire des campagnes Google Adwords.
4# Le référencement naturel (SEO)

5 conseils pour travailler son référencement naturel

1# S’appliquer dès la construction du site en nommant avec de bons mots clés les pages et les images, en
remplissant les descriptifs de façon à ce que les noms et les textes soient en rapport avec les requêtes des
internautes.

2# Miser sur le contenu en écrivant au moins 200 signes par page intégrant les mots clés liés à la page.

3# Etre actif sur les réseaux sociaux : En publiant régulièrement des contenus qui pointent vers le site.

4# Mettre en place du netlinking : En se référençant sur des annuaires, en communiquant auprès d’influen-
ceurs et blogeurs de façon à augmenter les chances d’arriver sur votre site.

5# Faire des mises à jour régulières pour donner des raisons aux robots de Google de le repérer.
4# Le référencement payant (SEM)

5 conseils pour bien orchestrer sa campagne Google Adwords

Il s’agit d’ acheter des mots clés en rapport avec l’activité de l’entreprise et susceptibles d’être tapés dans la
barre du moteur de recherche par les internautes. Les résultats apparaissent sous forme de lien sponsorisé, tout
en haut ou dans la colonne de droite sur la page des résultats de Google.
Google débite le compte lorsque un internaute clique sur le lien sponsorisé, On appelle cela CPC (coup par clic).

1# Allouer un budget mensuel à la campagne : de 5 à 10 euros par jour

2# Eviter les mots-clés trop concurrentiels : aucun intérêt pour une pizzeria d’acheter “restaurant”

3# Acheter des mots-clés intégrant votre localisation. Avec le développement de l’internet mobile, les re-
cherches locales sont de plus en plus fréquentes.

4# Acheter des expressions de plusieurs mots pour améliorer le taux de conversion et mettre le site en par-
faite adéquation avec les besoins de l’internaute ayant effectué la recherche.

5# Exclure les personnes non ciblées : Mettre en place des mots-clés avec le signe “-” suivi des personnes que
vous ne souhaitez pas toucher, par exemple “ Fourniture de bureau -pas cher”.
4# Le référencement local

Indispensable !

Avec 33% des détenteurs de mobiles qui l’utilisent pour faire des recherches locales, dont 20 %
quotidiennement, (source Google) le référencement local est devenu indispensable !

Surtout dans une région qui bénéficie


d’un fort afflux de touristes, sans repères
et toujours en quête de nouveaux
services et de nouvelles aventures !
4# Le référencement

La solution Google My Business :

Premier à surfer sur la vague de l’internet mobile, Google a inventé la solution pour être
visible et pertinent immédiatement. Il est simplissime de s’inscrire, à condition d’avoir un
compte un compte Google + !

4 conseils pour optimiser son référencement


local

1# Toutes les informations liées à l’entreprise :


métier, description de l’activité, adresse postale,
téléphone, site web, mail…

2# Des photos du commerce, de l’entreprise e


t pourquoi pas une visite virtuelle !

3# Des actualités mises à jour,

4# Des réponses aux avis publiés


5# Les réseaux sociaux

Oui ! à condition de savoir quoi dire et comment le dire...

79 % des internautes sont présents sur au moins un réseau social tels que Facebook, Twitter, Instagram,
Pinterest, mais aussi, en BtoB sur Viadeo et LinkedIn qui, bien utilisés sont très performants pour la prospection
sans oublier Slideshare qui permet de partager ses présentations power point.

Zoom sur ...

• Facebook, installé sur trois smartphones sur quatre possède tous les atouts pour devenir un canal de
communication efficace entre les commerçants et leur clientèle dans un objectif de fidélisation. Facebook est
avant tout un média de loisir, pas un canal de vente. Il véhicule l’empathie. On y “like” les belles images, on
aime les histoire courtes. Y Développer une communauté prend du temps, et nécessite la mise en place d’une
stratégie autour des publications de qualité, essentiellement autour de l’image. Via Facebook Ad, il est possible de
cibler l’achat de fans et d’en faire un outil puissant.

•Pinterest offre la possibilité de se faire connaître à travers les images des produits eux-mêmes, mais aussi à
travers des infographies, ou des visuels agrémentés de citations. Il existe de nombreuses applications pour en
créer facilement (Pinwords, Pinstamatic, Recite, PicMonkey, Quozio, QuotesCover…).
6# le micro-blogging

Des contenus qui intéressent les clients !

Architectes, boulangers, hôteliers, viticulteurs, avocats, ou PME industrielles,


tous on intérêt à partager ce qu’ils savent avec leurs clients. C’est une façon de
valoriser son expertise et de montrer l’intérêt que l’on porte aux autres. Il ne s’agit
donc pas de parler de soi mais de publier des informations qui servent ceux qui les
lisent. Elles peuvent être utiles (conseils, recettes) divertissantes (play lists,
revue de tendances), ou expertes (vision marché, métier) A chacun de choisir
son registre !
5 règles à respecter pour créer un blog convivial et efficace

1# Fixer une ligne éditoriale cohérente avec l’activité et élaborer un retroplanning


2# Publier régulièrement : au minimum 2 articles par semaine
3# Soigner les contenus : ils sont le reflet de la personnalité de l’entreprise
4# Ne pas faire des articles “commerciaux” et terminer par un “call to action”
qui envoie vers une page du site en cohérence avec l’article.
5# Utiliser les mots-clés sur lesquels on souhaite être référencé pour gagner
en visibilité sur les moteurs de recherche.
6# le micro-blogging

Scoop it

Autre façon de partager ses centres


d’intérêt avec ses clients : faire
de la curation de contenus avec
Scoop it.

Cet outil permet gratuitement de


faire de la veille autour d’un sujet
particulier et de partager sur sa
page Scoop it les articles les jugés
les plus intéressants !

Pour une vingtaine d’euros par mois,


il est possible de personnaliser sa
page et de la mettre aux couleurs de
sa marque.
7# Le marketing direct

En BtoB, Le marketing direct permet de toucher les cibles directement que ce soit pour acquérir de nouveaux
clients ou pour les fidéliser.

En prospection

• Etape 1 : Louer des bases de données


Pour prospecter et obtenir des retombées efficaces, nous conseillons d’acquérir une base de données avec des
contacts qualifiés pour envoyer des emailings, des mailings ou tout simplement téléphoner aux prospects.
Il est recommandé d’utiliser des solutions en cloud qui permettent d’accéder au fichier en ligne au mis en jour
très régulièrement.
Pour info, nous avons réaliser un benchmark des bases de données B2B.

• Etape 2 : Choisir le moyen de prospection adapté aux objectifs et aux cibles.


Nos boîtes mails étant de plus utilisées, il est recommandé d’apporter un soin tout particulier au message,
aux images, à la mise en page pour être lu!

Mailing
Emailing (imprimé publicitaire, Téléprospection
lettre nominative…)
8# Le marketing relationnel

Le marketing de fidélisation

La newsletter est un excellent outil pour augmenter sa base de contacts et informer les clients
sur les dernières actualités de l’entreprise (nouveautés, promotions…)
Là aussi, la qualité doit être au rendez-vous tant sur la forme que sur le fond !

Etape 1 : Mettre en place sur le site un onglet “Abonnez-vous à notre newsletter”


en définissant sa promesse : nouveautés produits, actualités métier en BtoB…

Etape 2 : Décider de sa forme en choisissant un thème en phase avec l’’activité et l’utiliser de façon
récurrente. Une “bonne” newsletter rassemble les 3 ou 4 informations récentes, bien mis en pages.

Etape 3 : Envoyez ! Pour envoyer très simplement, en quelques clics, ses newsletters,
nous conseillons d’utiliser le logiciel en ligne Mailchimp.

Etape 4 : Définir la ligne éditoriale de la newsletter, anticiper ses sujets de façon à tenir la
régularité des envois. Il est important de ne pas décevoir les clients qui se sont inscrits !
Mieux vaut une newsletter mensuelle bien fournie qu’une hebdomadaire pauvre et
à laquelle on ne se tient pas !
9# Le street marketing

Créativité avant tout !

Ludique, joyeux, le street marketing s’est surtout développé ces dernières années pour atteindre les cibles
jeunes à travers des opérations allant du tractage de flyers à des opérations moins conventionnelles, appelées
“guerilla marketing”.

Le but ?

Se faire remarquer, sortir du lot que ce soit pour


améliorer sa notoriété ou faire
découvrir ses produits dans l’idée de générer du
trafic dans son établissement !
Aujourd’hui il n’est plus réservé aux jeunes. La créa-
tivité qu’il autorise voire qu’il recquiert lui donne de
nombreux atouts surtout pour de petits budgets !

Attention toutefois à prendre soin de bien


choisir son lieu d’action en fonction de la cible et
de la zone de chalandise.
10# Les relations presse

Print et...on line !

Faire des relations presse est relativement chronophage, mais si


celles-ci sont bien menées, elles permettent d’obtenir une
importante visibilité dans les médias, qu’ils soient print ou on line
et donc de gagner des points en notoriété et image. Dans un premier
temps, il est essentiel de constituer un fichier presse (magazines,
presse quotidienne régionale, radio locale, TVlocale…) avec les
contacts qualifiés de journalistes mais aussi de blogueurs liés au
domaine d’activité. Pour les solliciter plusieurs solutions s’offrent
suivant le type d’activité de l’entreprise (PME BtoB, commerces, arti-
sans, professions libérales).

• Envoyer des communiqués ou des dossiers de presse lors d’actualités importantes : nouveaux produits,
participation à des salons…
• Participer à des événements auxquels ils sont présents : conférences, ateliers débats lors d’un salon,
manifestations diverses...
• Organiser soi-même des événéments et les inviter : soirée de lancement, invitations d’experts,
expositions artistiques...
10# Les relations presse

5 conseils pour concevoir


ses communiqués de presse

1# Accorder de l’importance au titre de commencer par les informations les plus impor-
Le titre doit être attractif, concis, court et bien résu- tantes.
mer l’information principale du message à faire pas-
ser 4# Adopter une mise en page originale
Une mise en page graphique, agréable, moderne
2# Rédiger un chapeau résumant valorise les informations et l’image de l’entreprise
l’information
Afin d’inciter les journalistes à continuer leur lecture, 5# Ajouter des contenus multimédias
résumer les informations dans un court chapeau en On line, ils gagneront à être enrichis de vidéos,
s’assurant que celui-ci réponde aux 5 questions WH : de graphiques interatifs...
Who, what, where, when and why ?

3# Hiérarchiser les informations


Il est nécessaire de les organiser en paragraphe, de
les regrouper par sujet/thème en utilisant des sous-
titres pour chacun. Il est important également
11# L’achat média local

Pour augmenter sa visibilité locale, il est facile d’acheter des espaces publicitaires dans
les médias locaux : presse quotidienne régionale, presse locale gratuite et payante,
radio locale, Tv locale, site web d’actualité locale mais aussi faire de l’affichage local.

Il faut pour cela choisir le média adapté à sa cible et à son budget, la période de diffusion adéquate pour
obtenir une bonne mémorisation ainsi que le format de la publicité.

Sans oublier l’affichage

Pour faire de l’affichage local, privilégier les


prestataires locaux, moins onéreux
que les grands mastodontes de l’affichage
JCDecaux ou Clear Channel.
- Vue en Ville propose des panneaux 40X60 cm
sur les façades des commerçants dans 40 villes environ.
12# Le sponsoring local

Affinité et proximité avant tout

Le sponsoring n’est pas réservé


aux grandes marques qui affichent
leur nom sur les maillots
des équipes de foot !

Les compétitions sportives locales, les


manifestations culturelles, les salons offrent la
possibilité de gagner en notoriété et développent
le capital sympathie auprès de la population
locale.

Devenir partenaire d’un événement est une


bonne façon de s’engager dans la vie locale et
ainsi de gagner en influence auprès d’acteurs
importants impliqués dans l’économie de la
région ou de la ville.
Nos offres packagées

Acquérir une visibilité digitale

Offre conçue pour les professionnels du tourisme (hôtels, restaurants, bars, gîtes, chambres d’hôtes, centres de
plongée, randonnées, ballades en mer) et les professions libérales (architectes, avocats)

Développer la clientèle locale

Offre conçue pour les commerçants de détail, les entreprises de proximité : (jardinerie, piscinistes), les arti-
sans.

Miser sur la communication corporate

Offre conçue pour les PME/TPE qui souhaitent donner une visibilité à leurs partenaires commerciaux sur leurs
compétences et leur savoir-faire pour acquérir de nouvelles parts de marché.
Acquérir une visibilité digitale

• Identité de marque : Création de la charte graphique et des supports (logo, carte de visite, flyers, menus)
• Site web : Conception du site, fourniture des éléments graphiques, rédaction des contenus
• Référencement : création de votre page Google My Business, référencement de l’établissement dans les
différents et les annuaires, recommandations sur les achats de mots-clé pour le référencement payant.
• Community management : développement de la présence sur les réseaux sociaux adaptés à l’activité,
définition de la ligne éditoriale et animation des différents comptes celle-ci (1 mois de lancement)
• Newsletter et microblogging : conception graphique, définition de la ligne éditoriale, rédaction
des premiers contenus, transmission de savoir-faire
• Relations presse : mise en place du fichier et rédaction des communiqués de presse de lancement….

Identité de marque, site web, Option Option “contenus” (newsletters,


+ référencement Community management e-mailings communiqués de presse)

à partir de : à partir de : à partir de :


5000 euros 3000 euros/an 1000 euros
Développer sa clientèle locale

Une fois établie, la présence digitale gagne à être complétée par des actions locales

• Tractage local : Organisation d’actions de distribution dans la zone de chalandise


• PLV : Création d’outils de publicité sur lieu de vente pour améliorer le merchandising
• Evénementiel : organisation d’événements : soirée d’inauguration, lancement d’une nouvelle collection,
soldes privées...
• Marketing direct : mise en place de campagnes d’e-mailings spécifiques
• Street marketing : préconisations, budgétisation des actions
• Street marketing : réalisation du plan media et des publicités

En fonction des opérations

à partir de :
1000 euros
L’opération
Miser sur la communication corporate

• Identité de marque : Création de la charte graphique et des supports (logo, carte de visite, flyers, menus)
• Site web : Conception du site, fourniture des éléments graphiques, rédaction des contenus
• Référencement : création de votre page Google My Business, référencement de l’établissement dans les
différents et les annuaires, recommandations sur les achats de mots-clé pour le référencement payant.
• Réseaux sociaux : développement de la présence sur Linkedin et Viadeo, définition de la ligne éditoriale et
animation des différents comptes celle-ci (1 mois de lancement)
• Réalisation d’outils commerciaux : plaquettes, argumentaires de vente
• Relations pressespécialisées : mise en place du fichier, rédaction des communiqués, relais auprès des
blogs spécialisés
• Microblogging : définition de la ligne éditoriale, rédaction des contenus, diffusion auprès des influenceurs
métiers, transmission de savoir-faire

Identité de marque, site web, Réalisation de plaquette Option “web marketing (réseaux
+ référencement commerciale print ou numérique sociaux, newsletters, e-mailings)

à partir de : à partir de : à partir de :


5000 euros 1500 euros/an 500 euros/mois