Vous êtes sur la page 1sur 9

République du Cameroun Republic du Cameroon

************ **************
Paix – Travail - Patrie Peace– Work – Fatherland
************ ****************

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


UNIVERSITE DE DOUALA
UNIVERSITY OF DOUALA
--------------------------------------
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE
POLYTECHNIQUE DE DOUALA
ENSPD
--------------------------------------
BP 2701 Douala Tel: (237) 33 01 43 30/30 SITE Web: www.fgi-ud.com

DEPARTEMENT DE TECHNOLOGIE DE CONSTRUCTION


INDUSTIELLE (TCI)

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS ET DES


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Enseignant : Mr ABBAA KALGONG Clément

Travail à faire:

PROCESSUS DE TRAITEMENT DES


EAUX INDUSTRIELLES

NOMS :

 PELAGUE NGOUO Josias Nathan 16G03039

CLASSE: TCI 5

Date: 20/11/2020

Année académique
2020/2021
PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

Table des matières

INTRODUCTION ........................................................................................................ 2

1. Traitement de la saumure .................................................................................. 2

2. Enlèvement des solides ....................................................................................... 3

3. Elimination des huiles et graisses ...................................................................... 3

4. Enlèvement des matières organiques biodégradables..................................... 6

5. Enlèvement d'autres matières organiques ....................................................... 7

6. Enlèvement des acides et des alcalis ................................................................. 8

CONCLUSION ............................................................................................................. 8

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |1


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

INTRODUCTION
A la sortie des industries alimentaires, sidérurgiques, de mines, de fabrication de batterie, de
fabrication de produits chimiques organiques, nucléaire… ; nous obtenons des produits finis
mais aussi des eaux issus du processus de fabrication. Ces eaux sont chargées de particules ne
pouvant pas être rejetées dans la nature sans causer un réel danger pour l’environnement. D’où
la nécessité de traiter ces eaux avant le rejet dans la nature. Quels sont donc les différents
processus de traitement des eaux industrielles ? Pour mener à bien notre étude, nous
présenterons respectivement le traitement de la saumure, l’enlèvement des solides,
l’élimination des graisses et huiles, l’enlèvement des matières organiques biodégradables,
enlèvement d’autres matières organiques et enlèvement des acides et des alcalis.

1. Traitement de la saumure
Une saumure est une solution de chlorure de sodium dans l'eau, à une concentration supérieure
à celle de l'eau de mer. Le traitement de la saumure consiste à éliminer les ions de sel dissous
du flux de déchets.
Le traitement de la saumure est couramment utilisé lors du traitement des purges des tours de
refroidissement, de l'eau produite du drainage par gravité assistée (Steam-assisted gravity
drainage - SAGD) (en), de l'extraction du gaz naturel, des effluents de fracturation, des eaux
usées alcalines, effluents des usines de pâtes et papiers et flux de déchets provenant de la
transformation des aliments et des boissons.
Les technologies de traitement de la saumure peuvent comprendre:
 Des procédés de filtration sur membrane, tels que l’osmose inverse (un système de
purification de l'eau contenant des matières en solution par un système de filtrage très
fin qui ne laisse passer que les molécules d'eau.);
 Les processus d'échange d'ions tels que l'électrodialyse (processus qui assure une
extraction des ions suffisamment ionisés d'une solution) ou l'échange cationique acide
faible;
 Des procédés d'évaporation, tels que des concentrateurs de saumure et des
cristalliseurs utilisant la recompression mécanique de la vapeur et la vapeur pour isoler
un produit sous forme de cristaux.

L'osmose inverse peut ne pas être viable pour le traitement de la saumure, en raison du risque
d'encrassement causé par les sels de dureté ou les contaminants organiques, ou de
l'endommagement des membranes d'osmose inverse par les hydrocarbures.

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |2


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

Les procédés d'évaporation sont les plus répandus pour le traitement de la saumure, car ils
permettent d'obtenir le plus haut degré de concentration, aussi élevé que le sel solide. Ils
produisent également les effluents les plus purs, même de qualité distillat. Les processus
d'évaporation sont également plus tolérants aux composés organiques, aux hydrocarbures ou
aux sels de dureté. Cependant, la consommation d'énergie est élevée et la corrosion peut être
un problème car le moteur principal est l'eau salée concentrée. En conséquence, les systèmes
d'évaporation utilisent généralement des matériaux en titane ou en acier inoxydable duplex.

2. Enlèvement des solides


La plupart des solides peuvent être éliminés en utilisant des techniques simples de
sédimentation (processus dans lequel des particules de matière quelconque cessent
progressivement de se déplacer et se réunissent en couches), les solides étant récupérés sous
forme de lisiers ou de boues. Des solides très fins et des solides dont la densité est proche de la
densité de l’eau posent des problèmes particuliers. Dans ce cas, une filtration ou une
ultrafiltration peut être requise. Bien que, la floculation (processus physico-chimique au cours
duquel des matières en suspension dans un liquide s'agglomèrent pour former des particules
plus grosses, généralement très poreuses, nommées flocs) puisse être utilisée, en utilisant des
sels d'alun (type de composé chimique, en général un sel double de sulfate d'aluminium hydraté)
ou l'addition de polyélectrolytes. Parmi les moyens les plus courants de réduire les matières
solides, citons la sédimentation primaire (clarification), la flottation à l’air dissous ou
(DAF), la filtration sur bande (microscreening) et le tamisage.

3. Elimination des huiles et graisses


L'élimination efficace des huiles et des graisses dépend des caractéristiques de l'huile en termes
d'état de suspension et de taille des gouttelettes, ce qui affectera à son tour le choix de la
technologie de séparation. Le pétrole dans les eaux usées industrielles peut être du pétrole léger,
du pétrole lourd, qui a tendance à couler, et de l'huile émulsionnée, souvent appelée huile
soluble. Les huiles émulsionnées ou solubles nécessiteront généralement un "craquage" pour
libérer l'huile de son émulsion. Dans la plupart des cas, ceci est réalisé en abaissant le pH de la
matrice d'eau.
La plupart des technologies de séparation auront une gamme optimale de tailles de gouttelettes
d’huile pouvant être traitées efficacement.
L'analyse de l'eau huileuse pour déterminer la taille des gouttelettes peut être effectuée avec un
analyseur de particules vidéo. Chaque technologie de séparation aura sa propre courbe de
performance indiquant les performances optimales basées sur la taille des gouttelettes d’huile.
Les séparateurs les plus courants sont les réservoirs ou les fosses gravitaires, les séparateurs
huile-eau API (API oïl-water separators) ou les packs de plaques (plate packs), le traitement
chimique via les DAF, les centrifugeuses, les filtres de milieu et les hydrocyclones.

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |3


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

Séparateurs API

Un séparateur huile-eau typique API utilisé dans de nombreuses industries.

De nombreuses huiles peuvent être récupérées à partir de surfaces d'eau ouvertes en écrémant
des dispositifs. Considéré comme un moyen fiable et peu coûteux d'éliminer l'huile, la graisse
et d'autres hydrocarbures de l'eau, les récupérateurs d'huile peuvent parfois atteindre le niveau
de pureté de l'eau souhaité. À d'autres moments, l'écrémage est également une méthode
rentable pour éliminer la majeure partie de l'huile avant d'utiliser les filtres à membrane et les
processus chimiques. Les écumoires empêchent les filtres de se tacher prématurément et
réduisent les coûts des produits chimiques, car il y a moins d'huile à traiter.
Comme l'écrémage des graisses implique des hydrocarbures de viscosité plus élevée, les
écumoires doivent être équipées de chaufferettes suffisamment puissantes pour évacuer le
liquide de graissage. Si de la graisse flottante se forme en grumeaux ou en nattes solides, une
barre de pulvérisation, un aérateur ou un appareil mécanique peut être utilisé pour faciliter le
retrait.
Cependant, les huiles hydrauliques et la majorité des huiles qui se sont dégradées dans une
certaine mesure auront également un composant soluble ou émulsifié qui nécessitera un
traitement supplémentaire pour être éliminé. Dissoudre ou émulsionner l'huile à l'aide d'agents
tensioactifs ou de solvants aggrave généralement le problème plutôt que de le résoudre,
produisant des eaux usées plus difficiles à traiter.
Les eaux usées des industries à grande échelle telles que les raffineries de pétrole, les usines
pétrochimiques, les usines chimiques et les usines de traitement du gaz naturel contiennent

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |4


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

généralement des quantités brutes de pétrole et de matières en suspension. Ces industries


utilisent un appareil connu sous le nom de API oil-water separator qui est conçu pour séparer
l'huile et les solides en suspension de leurs effluents d'eaux usées.
Le séparateur API est basée sur la différence de densité entre l'huile et les eaux usées, car cette
différence est beaucoup plus petite que la différence de densité entre les solides en suspension
et l'eau. Les solides en suspension se déposent au fond du séparateur en tant que couche de
sédiments, l'huile monte au sommet du séparateur et les eaux usées nettoyées constituent la
couche intermédiaire entre la couche d'huile et les solides.
Généralement, la couche d'huile est enlevée et ensuite retraitée ou éliminée, et la couche de
sédiments du fond est enlevée par une raclette à chaîne et à volée (ou un dispositif similaire) et
une pompe à boues. La couche d'eau est soumise à un traitement supplémentaire pour
l'élimination supplémentaire de toute huile résiduelle et ensuite à un type quelconque d'unité de
traitement biologique pour l'élimination des composés chimiques dissous indésirables.

Un séparateur à plaques parallèles typique

Les séparateurs à plaques parallèles (Parallel plate separator) sont similaires aux séparateurs
API, mais ils comprennent des assemblages à plaques parallèles inclinées (également appelés
packs parallèles). Les plaques parallèles fournissent plus de surface pour que les gouttelettes
d’huile en suspension fusionnent en de plus gros globules. De tels séparateurs dépendent encore
de la gravité spécifique entre l'huile en suspension et l'eau. Cependant, les
plaques parallèles améliorent le degré de séparation huile-eau. Il en résulte
qu'un séparateur à plaques parallèles nécessite beaucoup moins d'espace qu'un
séparateur API conventionnel pour obtenir le même degré de séparation.
Séparateurs d'hydrocyclone
Les hydrocyclones fonctionnent sur le processus où les eaux usées pénètrent
dans la chambre du cyclone et sont soumises à des forces centrifuges extrêmes
supérieures à 1000 fois la force de gravité. Cette force provoque la séparation
des gouttelettes d’eau et d’huile. L'huile séparée est déchargée d'une extrémité
du cyclone où l'eau traitée est évacuée par l'extrémité opposée pour un
traitement, une filtration ou une évacuation supplémentaire.

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |5


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

4. Enlèvement des matières organiques biodégradables


La matière organique biodégradable d'origine végétale ou animale est généralement possible de
traiter en utilisant des procédés de traitement des eaux usées classiques tels que la boue activée
ou le filtre à ruissellement. Des problèmes peuvent survenir si les eaux usées sont trop diluées
avec de l'eau de lavage ou si elles sont fortement concentrées, telles que du sang ou du lait non
dilué. La présence d'agents de nettoyage, de désinfectants, de pesticides ou d'antibiotiques peut
avoir des effets néfastes sur les processus de traitement.
Processus de boues activées
La boue activée est un procédé biochimique de
traitement des eaux usées et des eaux usées
industrielles qui utilise de l'air (ou de l'oxygène)
et des microorganismes pour oxyder
biologiquement les polluants organiques,
produisant une boue résiduaire contenant le
matériel oxydé. En général, un procédé à boues
activées comprend:
Un diagramme généralisé d'un
 Un bassin d'aération où l'air (ou
l'oxygène) est injecté et mélangé à fond processus de boues activées
dans les eaux usées.
 Un décanteur (généralement appelé clarificateur ou "décanteur" - clarifier or settler)
pour permettre aux boues de décantation de se déposer. Une partie des boues résiduaires
est recyclée dans le bassin d'aération et les boues résiduelles sont éliminées pour un
traitement ultérieur et une élimination finale.

Processus de filtrage

Coupe transversale schématique de la face de Un système de filtrage complet


contact du support dans un filtre à
ruissellement

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |6


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

Un filtre à ruissellement consiste en un lit de roches, de gravier, de laitier, de tourbe ou de


matière plastique sur lequel les eaux usées s'écoulent vers le bas et entrent en contact avec une
couche (ou un film) de boue microbienne recouvrant le substrat. Les conditions aérobies sont
maintenues par circulation d'air forcée dans le lit ou par convection naturelle de l'air. Le procédé
implique l'adsorption de composés organiques dans les eaux usées par la couche de vase
microbienne, la diffusion de l'air dans la couche de vase pour fournir l'oxygène nécessaire à
l'oxydation biochimique des composés organiques. Les produits finaux comprennent gaz
carbonique, eau et autres produits de l'oxydation. Lorsque la couche de vase s'épaissit, il devient
difficile pour l'air de pénétrer dans la couche et une couche anaérobie interne se forme.
Les composants fondamentaux d'un système de filtrage complet sont les suivants:
 Un lit de milieu filtrant sur lequel une couche de vase microbienne est favorisé et
développée.
 Une enceinte ou un conteneur qui abrite le lit de média filtrant.
 Un système de distribution du flux d'eaux usées sur le média filtrant.
 Un système pour enlever et éliminer toute boue de l'effluent traité.
Le traitement des eaux usées ou d’autres eaux usées avec des filtres à ruissellement (aussi appelé
filtre à ruissellement, biofiltre à ruissellement, biofiltre, filtre biologique ou filtre biologique à
ruissellement) est l’une des technologies de traitement les plus anciennes et les mieux
caractérisées.

5. Enlèvement d'autres matières organiques


Les matières organiques synthétiques, y compris les solvants, les peintures, les produits
pharmaceutiques, les pesticides, les produits issus de la production de coke, etc., peuvent être
très difficiles à traiter. Les méthodes de traitement sont souvent spécifiques au matériau traité.
Les méthodes comprennent le processus d'oxydation avancée, la distillation, l'adsorption, la
vitrification, l'incinération, l'immobilisation chimique ou la mise en décharge. Certains
matériaux, tels que certains détergents, peuvent entraîner une dégradation biologique et, dans
ce cas, une forme modifiée de traitement des eaux usées peut être utilisée.

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |7


PROCESSUS DE TRAITEMENT DES EAUX INDUSTRIELLES

6. Enlèvement des acides et des alcalis


Les acides et les alcalis (Nom générique des bases et des sels basiques que donnent avec
l'oxygène certains métaux dits alcalins) peuvent généralement être neutralisés dans des
conditions contrôlées. La neutralisation (une réaction chimique où un acide réagit avec une
base de façon à former de l'eau et un sel) produit fréquemment un précipité qui nécessitera un
traitement en tant que résidu solide pouvant également être toxique. Dans certains cas, des gaz
peuvent être dégagés nécessitant un traitement pour le flux de gaz. Certaines autres formes
de traitement sont généralement requises après la neutralisation.
Les flux de déchets riches en ions de dureté provenant des processus de désionisation peuvent
facilement perdre les ions de dureté dans une accumulation de sels de calcium et de magnésium
précipités. Ce processus de précipitation peut entraîner un fourrage (furring) importante des
tuyaux et, dans des cas extrêmes, provoquer le blocage des tuyaux d'évacuation. Dans les années
1970, un tuyau de vidange marin industriel de 1 mètre de diamètre desservant un important
complexe chimique était bloqué par de tels sels. Le traitement consiste à concentrer les eaux
usées de désionisation et à les mettre en décharge ou à gérer avec soin le pH des eaux usées
rejetées.

CONCLUSION
En somme, les matières toxiques, y compris de nombreuses matières organiques, les métaux
(zinc, argent, cadmium, thallium, etc.), les acides, les alcalis, les éléments non métalliques (tels
que l'arsenic ou le sélénium) résistent généralement aux processus biologiques, sauf s'ils sont
très dilués. Les métaux peuvent souvent être précipités en modifiant le pH ou en les traitant
avec d’autres produits chimiques. Beaucoup, cependant, résistent au traitement ou à
l'atténuation et peuvent nécessiter une concentration suivie d'une mise en décharge ou d'un
recyclage. Les composés organiques dissous peuvent être incinérés dans les eaux usées par le
processus d'oxydation avancé. Face à ce problème, une technologie susceptible de fournir un
système d'élimination recyclable du plomb et des autres ions des sources polluées
(l'encapsulation moléculaire) serait la bienvenue. Toutefois, que faut-il dont pour que cette
technologie soit au point.

REDIGER PAR PELAGUE NGOUO JOSIAS NATHAN Page |8