Vous êtes sur la page 1sur 4

 Accueil

 Notices Constructeurs
o Accessoires Store pour Vent
o Porte de garage
o Armoires et electroniques d’opérateurs
o Barrieres levantes
o Kits motorisation à énergie solaire
o Logiques de commande
o Plans de cablage
o Portail battant
o Systemes Radio
o Volet roulant et store
o Vues éclatées
 Notices simplifiées d’installation
o Portail
o Emetteurs – récepteurs
o Porte de garage
o Interphone visiophone
o Domotique
o Volet roulant
o Kits solaires
o Accessoires Commande
o Accessoires Sécurité
 F.A.Q
o Automatismes à vérins : quelle fiabilité ?
o Gaines électriques pour automatisme de portail coulissant
o Motoriser mon portail battant
o Quel bras articulé Nice pour un portail battant ?
o Choisir sa motorisation de portail coulissant
 Nous connaître
o Témoignages
 Lexique de l’Automatisme
COMMENT FONCTIONNE UNE ARMOIRE DE
COMMANDE ?
Publié le mardi 18 février 2014  

 
 
Les armoires de commande fonctionnent comme un cerveau. C’est elles qui pilotent les moteurs
ainsi que les accessoires de commande et de sécurité de votre installation. Elles sont aussi
appelées logique de commande, platine de commande, platine électronique et carte électronique.
Elles peuvent être intégrées au moteur (platine ou carte électronique), ou encore être en dehors du
moteur (logique ou armoire de commande).
Elles sont alimentées en 230 Volt directement sur le tableau électrique de la maison avec un
différentiel afin de sécuriser l’installation.
Ces logiques de commande peuvent commandées 1 ou 2 moteur 230 ou 24 Volt.
Les armoires de commande permettent de gérer les accessoires de commandes de votre
installation :
 Récepteur et Émetteur radio
 Portier audio ou vidéo couleur
 Clavier à code et sélecteur à clé
Mais aussi des accessoires de sécurité :
 Cellule infrarouge pour la détection de présence
 Lampe clignotante et éclairage de zone
 Bord sensible posé sur le vantail pour la détection de contact
 Serrure électrique
Les platines électroniques  permettent  aussi de régler la vitesse du moteur, l’ouverture totale ou
partielle du portail, la fermeture après passage devant photocellules, la puissance de poussée du
moteur (en fonction du poids du vantail ou des contraintes dû au vent) et  le ralentissement en fin
de course… La détection d’obstacles est réaliser sur toute la course du vérin.
Les cartes électroniques fonctionnent de manière semi-automatique (commande d’ouverture et de
fermeture volontaire) ou automatique (ouverture volontaire et fermeture automatique après un
temps de pause réglable).
 

La soupape de décharge aussi appelé clapet de décharge est


utilisée pour contrôler le débit et la pression d’huile dans un circuit
hydraulique. Les valves hydrauliques sont regroupées en trois
catégories importantes, basées principalement sur leur fonction.

Limiteur de pression ou valve hydraulique


Les trois principaux types de limiteur de pression sont : Les limiteurs ou
régulateurs de pression qui contrôle une pression, les limiteurs ou régulateurs
de débit qui eux contrôle un débit, et enfin les distributeurs hydraulique qui
contrôle une direction. Une valve peut être construite pour combiner plusieurs
de ces fonctions.

Une valve est habituellement nommée selon la façon dont elle fonctionne ou la
façon dont elle est construite.
Les valves de contrôle de pression sont utilisées pour contrôler la pression dans
un circuit ou dans un système. La fonction primaire de la valve demeurera la
même bien que la conception puisse changer. Les exemples de valves de
contrôle de pression comprennent des soupapes de sécurité, des valves de
séquence (ou de priorité), les soupapes de réduction de pression, les soupapes
différentielles de pression, et les valves de déchargement.

Lire aussi
La région tend à subvenir à ses besoins en eau 
Bouira
Une méga infrastructure pour couvrir les besoins en eau dans la région 
Le barrage de Koudiat Acerdoune
Des baigneurs bravent l'interdiction 
Barrage de Taksebt

Barrage de Aïn Zaouia à sec 


Essaid MouasPublié dans El Watan le 02 - 11 - 2006

Depuis plusieurs semaines, le barrage de Aïn Zaouia (40 km au sud de Tizi
Ouzou) a atteint sa cote morte de telle sorte que l'irrigation des cultures est
arrêtée, car à partir de ce niveau l'ouvrage hydraulique risque de se fissurer.

Ainsi, cette importante retenue collinaire d'une capacité de 3 millions de


mètres cubes qui peut irriguer pas moins de deux cent soixante hectares a été
confiée à l'Agence nationale des barrages (ANB) pour sa préservation et son
entretien alors que pour l'irrigation des terres c'est un autre problème. «
L'Agence nationale des barrages a en charge le site mais ne s'occupe pas des
problèmes de distribution de l'eau », nous confie un fonctionnaire rencontré sur
la berge et qui ajoute qu'auparavant, il y avait une société qui gérait ce volet
tout en faisant payer les agriculteurs selon leur consommation, mais ce n'est
plus le cas actuellement où l'anarchie règne. « Si l'eau manque actuellement, ce
n'est ni de notre faute ni celle de l'ANB mais elle incombe aux utilisateurs qui la
gaspillent parce qu'ils ne paient rien et aux nombreuses vannes détériorées et
défectueuses qui ne sont pas réparées », déclare encore notre interlocuteur.