Vous êtes sur la page 1sur 36

Université de Tunis

Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Tunis


Département de Génie Mécanique
Cours Master de Recherche (2018-2019).

Systèmes d’aide à la génération de


gamme d’usinage
Cours de 2ème Année Master Recherche
en Génie Mécanique
1

Master GM
2 Sommaire
 Chapitre 1 : Introduction sur les gammes d’usinage.
 Chapitre 2 : Optimisation des conditions de coupe en fabrication mécanique
 Chapitre 3 : Approches de gammes de fabrication (Technologie de Groupe
Assistée par Ordinateur –Approche par Variantes – Approche générative),
 Chapitre 4 : Application de gamme d’usinage sous CATIA (Module
Manufacturing)
 Chapitre 5 : Choix automatique des phases d’usinage des moules dans un
système FAO (Macro – CATIA – Manufacturing)
 Chapitre 6: Applications en sous-groupe d’automatisation d’une séquence
d’usinage (cas de fraisage, tournage ou perçage).
 Evaluation

Master GM
3 Chapitre 1 :

Introduction sur les gammes


d’usinage.

Master GM
Quel sera donc le futur de l’industrie avec toutes les
nouvelles technologies qui émergent chaque
4 année ?

Master GM
Evolution industrielle
5

4. Industrial
revolution
Based on cyber-physical-
systems

3. Industrial revolution
Through the use of electronics
and IT further progression in
autonomous production

2. Industrial revolution

Level of complexity
Introducing mass production
lines powered by electric
energy

1. Industrial revolution
Introducing mechanical
production machines powered
by water and steam
Industry 1.0 Industry 2.0 Industry 3.0 Industry 4.0
Beginning of the Beginning of the Today
End of the 20th century 70th
Source: DFKI/Bauer IAO
18th century. Master GM
6 Ils n’existent pas en 2006
 iPhone
► Android
 iPad
► Oculus
 Kindle
► Instagram
 4G ► Snapchat
 Uber ► Whatsapp

 Airbnb

 Android
Master GM
7 Temps pour toucher 100 Million de
clients

 Telephone 75 Years

 Web 7 Years

 Facebook 4 Years

 Instagram 2 Years

 Pokemon Go 1 Month

Master GM
8 1-1- Généralités sur les gammes

 Le terme gamme d’usinage est très général, il assemble un


groupe des informations, relatives à la réalisation d’une
pièce. La conception d’une gamme d’usinage a pour but
de proposer une séquence d’étapes nécessaires pour
obtenir la pièce finie à partir d’une pièce brute.

 l faut tenir compte de nombreux paramètres tels que la


définition de la pièce désirée, la manière d’obtention de la
pièce brute, le contexte de production, les ressource de
l’atelier et les moyens de production.
Master GM
9 1-2- Etapes de conception de la gamme

Master GM
10 1-2- Etapes de conception de la gamme

Master GM
11 1-2- Etapes de conception de la gamme
 Avec un dessin de définition donnant toutes les contraintes à respecter
(spécification géométrique, tolérances,,,,), nous choisissons les types
d’opérations et les outils correspondant aux entités d’usinage (alésages,
surface plane, filetage, etc.) et en respectant les conditions imposées.
 En se basant sur les contraintes technologiques et les quantités de pièces à
fabriquer, nous choisissons l’ensemble de machines-outils qui conviennent aux
opérations à exécuter.
 Ordonner les opérations individuelles suivant une séquence bien définie toute
en se basant sur les tolérances de précision.
 Construire un ensemble des opérations de manière optimale après les étapes
précédentes permettant l’optimisation des temps d’usinage et respecter les
tolérances de position (positions relatives des entités de la pièce).
 Nous examinons les possibilités de mise en position des pièces sur les montages,
ainsi que leur bridage pour assurer leur stabilité sous l’effet des forces actives
pendant l’usinage (effort de coupe notamment).

Master GM
12 1-2- Etapes de conception de la gamme
 Les différentes dimensions sur la pièce n’étant pas obligatoirement
réalisées en cote directe, on doit procéder à un transfert de dimensions
et de tolérances en cotes de fabrication satisfaisant aux conditions
fonctionnelles et aux conditions de réglage sur site, notamment en
fonction des capacités des machines-outils.
 Aux cours de l’usinage ou, éventuellement, après finition de la pièce,
nous devons aussi ajouter des contrôles dans le plan de fabrication.
 Ensuite, les conditions de travail (vitesse, avance, profondeur de passe)
doivent être précises et un calcul des temps et des coûts des
opérations est possible en vue d’arriver à une appréciation
économique dans chaque phase d’usinage.
 Alors, en fonction des données obtenues, nous pouvons finalement
rédiger le dossier de fabrication pour passer aux services de fabrication
et la réalisation.
Master GM
13 1-3- Règles d’antériorité

Master GM
14 1-4- Concepts de génération de gammes

Master GM
15 1-5- Notion d’entités d’usinage
 L’entité est définit comme un groupe sémantique caractérisé
par un ensemble de paramètres dont le but est décrire un
objet indécomposable pour le raisonnement relatif à une
activité liées à la conception et l’utilisation des produits et des
systèmes de production [HMI01].
 Une entité est une caractéristique permettant d’associer aux
objets conçus, en plus des éléments géométriques, un certain
nombre de propriétés qui les caractérisent. Ainsi, il est possible
de leur associer des informations liées au matériau
(résistance, ductilité), à l’usinage (procédé d’usinage, type
d’outil), à la métrologie (rugosité, dispersion), à la
maintenance, etc. [ZIR06].

Master GM
16 1-5- Notion d’entités d’usinage
Différents attributs sont associés à une entité d’usinage : les directions
d’usinage, la qualité exigée, attributs qui permettent de définir
entièrement la géométrie de l’entité et les caractéristiques attendues.
On peut aussi la définir comme une collection d'éléments
géométriques liés auxquels correspondent une méthode ou un
processus de fabrication particulier. Une entité d’usinage est
l’expression d’une démarche fondamentale rencontrée dans toutes
générations de processus d’usinage. Elle permet de structurer une
logique de conception et de fabrication d’une pièce. En effet, l’entité
d’usinage est une forme géométrique et un ensemble de spécifications
pour lesquelles un processus d'usinage est connu, ce processus est
quasi indépendant des processus des autres entités [KHA05]. L’entité
d’usinage peut être une entité libre (rainure, poche, marche,
taraudage, cylindre…) ou bien des entités interagissantes
(rainure/rainure parallèles, poche/rainure…) (exemple : Tableau 1).
Master GM
17 1-5- Notion d’entités d’usinage

Master GM
18 1-5- Notion d’entités d’usinage
 Les entités d’usinage peuvent être classées suivant plusieurs
façons dont nous citons la classification de la deuxième édition
de la norme STEP AP-224, éditée en avril 2001, qui a classifié 16
catégories des entités d’usinage caractérisées par 51
paramètres. Chacune d’entité a une forme stéréotypée*
constituée par plusieurs paramètres.
 Par exemple, pour spécifier un trou, les paramètres incluent le
diamètre, le profile circulaire et la profondeur, le trou est
précisément défini par une valeur pour chaque paramètre. Le
Tableau 2 montre les différentes catégories des entités d’usinage
cataloguées en STEP AP-224.

Master GM
19 1-5- Notion d’entités d’usinage

Classification des entités d’usinage selon STEP AP-224.

Master GM
20 1-5- Cas de fraisage
Dans le cas du fraisage : l’outil tourne, la pièce se déplace. Les centre de fraisage
comportent généralement 3 axes (que l’ont peut commander individuellement pour
faire des formes complexe : hélices…) et un plateau tournant pour présenter toutes les
faces de la pièce devant la broche.
On peut aussi imaginer de monter l’outil au bout un bras de robot.
L’outil tourne, la pièce se déplace par rapport à l’outil. Cela permet de réaliser des
formes planes, des moules,…

Master GM
Fraiseuses

21

Master GM
Outils de fraisage

22

Master GM
23

1-6- Perçage
Le perçage est une forme de fraisage avec une caractéristique particulière : l’outil
doit plonger dans la matière. Il faut donc qu’il soit capable de couper au centre
(zone ou la vitesse de coupe est nulle).
Le foret le plus courant est en ARS, il peut être revêtu d’une couche de carbure
(couleur or), mais il existe des fraises à percer, l’arête de coupe étant formée de
deux plaquette se chevauchant au centre, afin de pouvoir couper le centre du trou.

Master GM
24 1-7- Tournage
La pièce tourne, l’outil se déplace par rapport à la pièce ; Cette opération
permet de réaliser des pièces de révolution.

Les machines de tournage

Master GM
25

1-8- Les matériaux des outils

Master GM
26
1-8-1- ARS
Les outils ARS (Acier Rapides Supérieurs) sont élaborés à partir d’un acier faiblement
allié subissant un traitement thermique. Il est toujours utilisé pour certains types d’outils
comme les forets, ou les outils nécessitant un angle de tranchant très faible.
Ils ne permettent pas une vitesse de coupe élevée car un échauffement trop
important élimine la trempe de l’outil, et crée donc un effondrement rapide de l’arête
de coupe.

1-8-2- Carbures
Le outils carbures sont les plus utilisés actuellement. Il en existe de toutes formes pour
chaque type de matériau et pour chaque type d’usinage. Ils se présentent sous la
forme d’une plaquette que l’on vient fixer sur un porte outil. Le remplacement de la
plaquette est donc très rapide.
Ils sont souvent revêtus d’un carbure plus dur. On obtient ainsi une plaquette dont le
noyau est tenace et dont la surface extérieure est très dure.

Master GM
1-8-3- Cermets
Ce nom vient de céramique-métal car il représente les carbures ayant des
27 particules de Titane, de carbonitrure de Titane ou de nitrure de Titane.
Ces outils doivent être alliés à du carbure de Molibdène pour augmenter leur
ténacité.
Ils sont utilisés pour des grandes vitesses de coupe associées à de faibles avances,
donc pour de la finition.

1-8-4- Céramiques
Ce sont, pour les outils de coupe, les oxydes et les nitrures : oxyde d’aluminium et nitrure
de silicium. Les céramiques ont une grande dureté (donc une faible ténacité) avec une
grande stabilité à haute température et aucune réaction avec la matière usinée.
Les céramiques permettent un grand débit de matière, mais nécessitent une grande
stabilité de la machine, un strict respect des conditions de coupe et une méthode
d’usinage adaptée (approche de l’outil).

1-8-5- Nitrure de Bore Cubique (CBN)


Le CBN offre une très grande dureté, c’est le matériau le plus dur après le diamant. Il
comporte l’avantage par rapport au diamant de ne pas s’oxyder à haute température. Il
est aussi utilisé pour faire des meules de rectification, pour usiner les pièces dures…
Son utilisation requiert
• Une machine stable
• Une grande rigidité de la pièce et du porte pièce
• Un arrosage Master GM
28

1-8-6- Diamant
L’utilisation du diamant est fortement répandu comme constituant des meules, ou des
grains de ré-affûtage des meules.
Il a un faible coefficient de frottement ce qui limite l’apparition d’arête rapportée (donc
peut d’encrassage).
Par contre, son énorme inconvénient réside dans sa non-stabilité à haute température.
Un diamant soumis à une température de plus de 650 ° se transforme en un vulgaire
morceau de graphite… On ne peut donc pas l’utiliser pour les matériaux ferreux.
Par contre, il convient aux matériaux non ferreux s’usinant à base température : alliage
d’aluminium, de cuivre, de magnésium, résines thermodurcissables…

Master GM
1-9- Choix du matériaux des plaquettes

29

Master GM
1-9- Choix du matériaux des plaquettes
30

Master GM
31

Lien: http://kera-industry.com/wp-content/uploads/2014/09/Les-conditions-de-coupes.pdf

Master GM
1-10- Différents types de copeaux ( selon NFE 66 505).

32

1-10-1- Evolution du copeau en fonction de Vc


La vitesse de coupe influe fortement sur la formation du copeau. Une vitesse de
coupe trop faible entraine un copeau collant (ou arête rapportée). Une vitesse
trop grande déclenche une usure accélérée de l’outil. Master GM
33

1-10-2- Evolution du copeau en fonction de sa section


La forme du copeau influe sur l’usinage. En effet un copeau filant risque d’abîmer
la surface usiner, et sera difficile à évacuer vers les bacs à copeaux.
Pour chaque forme d’outil, on peut établir un diagramme qui donne la forme du
copeau en fonction de la vitesse d’avance et de la profondeur de passe.
La zone intéressante se situe au centre (forme de chaussette).

Master GM
Lors de l’utilisation d’un nouvel outil, il est important de se reporter aux
spécifications du fabricant de l’outil.
1-10-2- Types d’usures
34

Master GM
1-10-2- Types d’usures
35

Master GM
36 Exercice
1. Quelles sont les contraintes utilisées dans la gamme d’usinage?
2. Expliquer la différence entre Entité de conception et entité de
fabrication.
3. Quelle est l’utilité de l’entité d’usinage dans la gamme de
fabrication?
4. Comment choisir une machine d’usinage?
5. Comment choisir un outil d’usinage?
6. Quelle est la relation entre forme du copeau et choix des
paramètres de coupe ?
7. Expliquer brièvement l’arrête rapportée,
8. Pourquoi on doit maitriser la gamme d’usinage avant de passer à
l’atelier de fabrication?
Master GM