Vous êtes sur la page 1sur 56

Les retraitements de

consolidation :
L’harmonisation des comptes

ABIDI Hajar BAKKALI-NADI Hiba MLIOUYA Soumaya OUTAIRI Zakaria


ABREHOUCH Ihab MAAMRI Saad NACIRI Maryem ZEJLI Mohamed Samed

Encadré par : M. ABOUZAID Badr


INTRODUCTION

2
PLAN

PARTIE I : GENERALITES, OBJECTIFS ET IMPACT DES TRAVAUX DE PRECONSOLIDATION


1. Définition et Principe
2. Objectifs et Impact
PARTIE II : LES RETRAITEMENTS PREALABLES D’HARMONISATON DES COMPTES
1. Amortissements
2. Provisions réglementées
3. Evaluation des stocks
4. Conversion des comptes en devises
PARTIE III : ETUDE TERRAIN
CONCLUSION
1 Partie I
GENERALITES, OBJECTIFS ET IMPACT DES TRAVAUX DE
PRECONSOLIDATION

4
5

" C’est un processus institutionnel,


ayant pour objet de mettre en
convergence les normes et les pratiques
comptables nationales et, par
conséquent, de faciliter
la comparaison des états comptables
produits par les entreprises
de pays différents. "

Bernard COLASSE
“ Professeur français des sciences de gestion,
fondateur de l’université Paris-Dauphine
PRINCIPES

Retraitements Ajustements
obligatoires optionnels

6
OBJECTIFS

ELIMINATION
HOMOGENEITE DES
DES DONNEES OPERATIONS
INTRAGROUPE

REFLETER L'IMAGE FIDELE DU GROUPE CONSOLIDE

Synthèse

7
IMPACTS

1 Incidence sur l’impôt/Bénéfice

2 Prise en compte des retraitements effectués dans


les exercices précédents

Idem

8
2 Partie II
LES RETRAITEMENTS PREALABLES D’HARMONISATON DES
COMPTES

9
10

Amortissements


Régularisations à faire :

Selon les IFRS, amortissement séparé pour chacune des composantes


d’une immobilisation corporelle ayant un coût significatif par rapport au coût
total de l’immobilisation. Les IFRS requièrent une collecte d’informations
supplémentaires.

Collecte d’informations supplémentaires requise en vertu des IFRS peut


changer la classification fiscale de certains actifs.

Source: AMCF.org.ma date de consultation 19/11/2018


Bilan

Disparition de la rubrique actif fictif : actif en non-valeur

La comptabilisation d'un actif en plusieurs composants

L'apparition de la rubrique écart d'évaluation

Source : Pierre Vernimmen, 6 éme edition,finance d'entreprise,consolidation des comptes,p 126


COMPTE DE RESULTAT

Le compte amortissement des investissements 29 devient


amortissement immobilisations 28 avec une distinction entre actif courant
et actif non courant
Variation du résultat à la hausse ou à la baisse suite à:
- La disparition des amortissements de plusieurs immobilisations qui
ne se comptabilise pas de la même manière selon les normes
IAS/IFRS notamment : les écarts d'acquisition
- L'utilisation de la juste valeur ou la valeur résiduelle
- Le cas de la comptabilisations de certain immobilisations incorporelle
en goodwill

Idem
Les points de différence entre le CGNC et les normes IFRS

Source: AMCF.org.ma
Retraitements à faire

3 situations possibles : 3 illustrations

•Amortissement
•Amortissement de durée
• Amortissement différent dérogatoire (pour les
différente
normes IFRS)

Idem
Amortissement dérogatoire

◉ La société VISA est consolidée par intégration globale au sein du groupe


RALIM Cette société a acquis au début de l'exercice n-1 une immobilisation
pour 500000 HT. elle décide de l'amortir sur 10 ans , Sur le plan fiscal elle
bénéficie d'un amortissement exceptionnel de 50% au titre de l'année
d’acquisition, le reliquat fera l'objet d'un amortissement sur 10 ans

Source: www.lacompta.org/cours/cours-de-comptabilitegenerale/amortissement-definition-traitement-comptable.php
Date de consultation : 15/11/2018
(1)500 000 x 50% + (500 000 - 250 000)*10%= 250 000 + 25 000 = 275 000

Idem
Amortissement différent

La société VAM est consolidée par intégration globale au sein du groupe


PIF. Cette société a acquis au début de l'exercice n-1 une immobilisation
pour une valeur de 200000 HT. Elle décide de l'amortir selon le système
dégressif (coefficient 2), alors que les normes du groupe imposent un
amortissement linéaire sur la même durée

Source : Pierre Vernimmen, 6 éme edition,finance d'entreprise,consolidation des comptes,p 140


Idem
Écriture de retraitement du bilan au 31/12/N

Écritures de retraitement du cpc au 31/12/N

Idem
Durée d'amortissement différent

L’entreprise Cimaise amortit ses constructions en linéaire sur 10 ans,


alors que l’ensemble du groupe, au sein duquel elle est consolidée,
amortit ses constructions en linéaire sur 15 ans. Acquisition des
constructions le 1er janvier N - 3. Constructions : 1 500 000 HT €

Idem
Idem
23

Provisions réglementées


24

Il s’agit d’un retraitement obligatoire d’écriture fiscale


Les provisions réglementées doivent être éliminées


Comptalia – les comptes de groupe
1
Provisions pour
hausse de prix

Provisions
réglementées
3 2
Autres formes de
Provisions pour provisions
investissements réglementées

https://comptabilite.ooreka.fr/astuce/voir/628681/provisions-reglementees
https://www.easycompta.eu/parlons-comptabilite/les-provisions-reglementees
25
26

TRAITEMENT DES PROVISIONS PAR LES OPERATIONS DE


RETRAITEMENT D’HARMONISATION


Les provisions antérieures sont rectifiées via le compte « réserves » et les
provisions de l’exercice sont rectifiées via le résultat

Réserves/
Résultat
Provisions consolidé
réglementées

Impôt différée

Idem 27
CONSEQUENCES SUR LES COMPTES CONSOLIDEES

COMPTE DE BILAN

Provision réglementée x
Reserves\Résultat
Impôt differé passif
X
Elimination de la provision réglementée X
et prise en compte de l’imposition differé
pour éliminer le décalage temporaire
imposable

COMPTE DE RESULTAT

Dotation > Reprise Dotation < Reprise

Reprise de provision X Reprise de provision X


Résultat X Dotation de provision X
Dotation de provision X Résultat X
Elimination des dotations et reprises Eliminatin des dotations et reprises

Impot/benefice differé X Résultat X


Résultat Impot/benefice differé
Rattachement d’une charge de l’IS
X Rattachement d’une économie d’IS due
X
due a l’augmentation du résultat a la diminution du résultat 28
Idem
illustration

La société R a dotée une provision pour hausse des prix au


31/12/N-6, cette provision doit être reprise au plus tard au
31/12/N.

DSCG 2016/2017

29
Retraitements à effectuer

◉ Elimination des provisions réglementées du bilan par transfert dans


les comptes des capitaux propres : réserves ou résultat
◉ Elimination des dotations et des reprises des provisions
réglementées du compte de résultat
◉ Elimination des décalages temporaires qui résultent des
retraitements précédentes

idem
30
TRAITEMENT COMPTABLE AU 31/12/N-6

COMPTE DE BILAN COMPTE DE GESTION



PROVISIOSNS REGLEMENTEES 600 RESULTAT GLOBAL 600
RESULTAT R 600 DOTATIONS AUX PROVISIONS 600
RESULTAT 200 IMPOT SUR BENEFICES DIFFERES 200
IMPOT DIFFEREE PASSIF 200 RESULTAT GLOBAL 200

COMPTES INDIVIDUELS COMPTES CONSOLIDES


PROVISION HAUSSE DES PRIX 600 -600
RESULTAT -600 (DAP de N-6) +600
+200 (économie d’IS) -200

IMPOT DIFFERE PASSIF +200 (dette future sur la


reprise en N)
31
idem
TRAITEMENT COMPTABLE DU 31/12/N-5 AU 31//12/N-1:

COMPTE DE BILAN
POVISION REGLEMENTEE 600
RESERVES R 600
RESERVES 200
IMPOT DIFFERE PASSIF 200

Ces écritures sont identiques pour les consolidations du N-5 au N-1

idem
32
TRAITEMENT COMPTABLE AU 31/12/N

Comptes individuels Comptes consolidés



Réserves -600 (DAP de N-6) +600
+200 (économie d’IS sur DAP) -200

Résultat +600(reprise de N) -600


-200(IS sur reprise) +200

COMPTE DE BILAN COMPTE DE RESULTAT


RESULTAT R 600 R/PROVISION REGLEMENTEE (STOCKS) 600
RESERVES R 600 RESULTAT GLOBAL
600
RESERVES R 200 RESULTAT GLOBAL 200
RESULTAT R 200 IMPOT SUR BENEFICES 200
33
idem
34

Evaluation des Stocks


Evaluation des Stocks

En fonction des caractéristiques et des métiers de chaque groupe, ce


dernier se trouve dans l’obligation d’harmoniser les comptes de stocks de
ses filiales pour les adapter à la méthode choisi par ses propres comptes.
Deux classifications sont possibles :

Selon Selon
CGNC IAS/IFRS

35
http://expert-consolidation.com
Selon le CGNC

CMUP FIFO / PEPS LIFO

http://expert-consolidation.com 36
Selon l’IAS 2 et l’IAS 27

CMUP FIFO

http://expert-consolidation.com 37
Les raisons de l’élimination de
la méthode LIFO

◉ Réduction des charges fiscales en période d’inflation.


◉ L’approche par l’état de la situation financière.

Pratique des comptes consolidés –Francois Colinet 38


Méthodes de calcul de la
variation de stock

◉ Stock Initial – Stock Final ➔ pour les marchandises


et les matières premières.

◉ Stock Final – Stock Initial ➔ pour les produits finis

Pratique des comptes consolidés –Francois Colinet 39


Illustration

Vers une harmonisation comptable : du CGNC aux normes IAS/IFRS - Dourd 40


Illustration

Vers une harmonisation comptable : du CGNC aux normes IAS/IFRS - Dourd 41


Illustration

Pour le stock initial

Vers une harmonisation comptable : du CGNC aux normes IAS/IFRS - Dourd 42


43

Conversion des comptes en


devises


Conversion des comptes en devises

Dans le cas d’une société qui établit ses comptes dans une monnaie
différente de celle du groupe, il est nécessaire de convertir ses comptes en
monnaie de consolidation avant de procéder aux opérations de cumul.
Deux méthodes sont possibles :

La méthode de cours La méthode du cours


de clôture historique

http://www.conso-online.com
44
Distinction
◉ Méthode du cours de clôture Méthode du cours historique

Eléments du bilan Cours de clôture Éléments Éléments non


monétaires monétaires
Cours de clôture Cours
historique

Eléments du Cours moyen de l’exercice Cours moyen de l’exercice, sauf


résultat ceux se rapportant à des éléments
du bilan convertis au cours
historique

http://www.conso-online.com
45
Ecart de conversion

Méthode du cours de clôture


CGNC Pour la part revenant à Capitaux propres au poste « écart
l’e/se consolidante de conversion »
Pour la part des tiers Intérêts minoritaires
IAS/IFRS Au bilan dans le compte « écart de conversion » de manière à
équilibrer le bilan
Méthode du cours historique
CGNC Inscrits au compte de résultat consolidé en « Charges et
produits financiers »

IAS/IFRS Inscrits dans un poste de résultat consolidé appelé « écarts de


conversion »

http://btc.ma/doc/Avis-N-5-Methodologie-CNC.pdf http://expert-consolidation.com
46
Choix de la méthode
IAS 21

Le choix de la méthode dépend de la monnaie de fonctionnement


(IAS 21 parle de monnaie fonctionnelle) de l’entité en devise
étrangère. La monnaie fonctionnelle correspond à la monnaie de
l’environnement économique de base dans lequel l’entreprise
consolidée opère et génère ses flux de trésorerie.

Autonome
Filiale
Non autonome

www.conso-online.com 47
La monnaie utilisée par la filiale pour
OUI arrêter ses comptes est-elle sa monnaie NON
de fonctionnement ?

Conversion des comptes de la


filiales dans la monnaie de
fonctionnement selon la
méthode du cours historique

Conversion des comptes de la


filiale selon la méthode du cours NON
de clôture La monnaie de fonctionnement de la filiale
est-elle la monnaie de la société mère ?
Consolidation des comptes de OUI
la filiale

Idem 48
Illustration

◉ La société M acquiert le 1 er janvier N-1 la totalité des titres de S pour 4500 K€.
◉ La société élabore ses comptes en Unité Monétaire (UM) qui est également sa monnaie de fonctionnement. A
la date d’acquisition, le taux de change est de 0,5 € pour 1 UM.
◉ Le bilan au 01/01/N-1 se présente ainsi, en UM et converti en euros :

http://www.conso-online.com/principes-consolidation/bases-consolidation/conversion-des-comptes-en-monnaie-
etrangere/methode-du-cours-de-cloture/ 49
Le taux moyen de l’année N-1 est de 0,52 € pour 1 UM. Dès lors, le compte de résultat au 31/12/N-1 se
présente ainsi :

Le taux de clôture de l’année N-1 est de 0,55 € pour 1 UM. Le bilan de S au 31/12/N-1 se présente ainsi :

Idem 50
L’écart de conversion s’explique ainsi :

Reprenons le même exemple, une année plus tard. La société a fait l’objet d’une augmentation de
capital, alors que le taux de conversion était de 0,54 € pour 1 UM. Le taux moyen de l’année N est de
0,56 € pour 1UM. Le compte de résultat au 31/12/N se présente ainsi :

Idem 51
Le cours de clôture N est de 0,58€ pour 1 UM. Le bilan de S au 31/12/N se présente ainsi :

(1) Conversion au cours de clôture (0,58)


(2) 4000 X 0,50 (capital à l’ouverture) + 1000 x 0,54 (cours à la date de l’augmentation de capital))
(3) 2000 x 0,50 (réserves à l’ouverture) + 1000 x 0,52 (affectation du résultat de l’exercice précédent)
(4) Conversion au cours moyen (0,56) – idem compte de résultat
(5) Calculé par différence pour équilibrer le bilan
Il convient ici d’expliquer la variation de l’écart de conversion entre l’ouverture et la clôture, soit : 610 – 330 = 280 :
L’écart de conversion s’explique comme suit :
Ecart sur capitaux propres d’ouverture: (Capitaux propres N – 1) x (TCN – THN-1) : 6 000 x (0,58 – 0,50) = 480
+ Ecart sur augmentation de capital: Capital x (TCN – Cours de transaction) : 1 000 x (0,58 – 0,54) = 40
+Ecart sur le résulta de l’exercice précédent Résultat x (TCN-TM N-1): 1000x (0,58-0,54)=60
+ Ecart sur résultat de l’exercice: Résultat en devises x (TCN – TMN) : 1 500 x (0,58 – 0,56) = 30 Soit = 610
Idem 52
3 Partie III
ETUDE TERRAIN

53
Résultats du questionnaire
Est-ce que Quels sont les
Quels sont les
Quelle norme vous vous êtes une méthodes
Raison sociale postes qui font
utilisez pour la société d’amortissements
de la société objet des
consolidation des consolidée ou appliqués par le groupe
retraitements
comptes ? une société afin d’harmoniser ses
d’harmonisation ?
consolidante ? comptes ?

Conversion des
Amortissement
Fromageries comptes en
CGNC Consolidante dégressif
Bel Maroc monnaie étrangère

Compagnie Conversion des


Amortissement
Industrielle CGNC Consolidante comptes en
dégressif
des Fibres monnaie étrangère
54
Résultats du questionnaire
Quelle est la méthode
Quelle méthode appliquée par le Quel effet engendre
Raison sociale applique votre
Quel traitement à groupe au niveau de la l’harmonisation des
de la société société pour
effectuer pour le conversion des comptes sur vos
l’évaluation du
cas des provisions ? comptes en monnaie résultats ?
stock ?
étrangère ?

Application de la
Fromageries loi comptable et Méthode du cours Reduction des
FIFO
Bel Maroc fiscale marocaine historique créances

Application de la
Compagnie
loi comptable et CMUP Méthode du cours Reduction des
Industrielle
fiscale marocaine historique résultats
des Fibres
55
Merci !
Des questions ?

56