Vous êtes sur la page 1sur 4

N° : PRPn

SOP LUTTE CONTRE LES NUISIBLES Date : 09/03/17

REDACTION VERIFICATION VALIDATION


Nom :
Fonction :
Date :

1. OBJET
SOP a pour objet de décrire les moyens mis en place pour empêcher la pénétration et l’installation
des nuisibles afin qu’ils ne contaminent pas le produit.

2. DOMAINE D'APPLICATION ET RESPONSABILITE :


Elle est applicable au niveau des zones de stockage, salles de travails, locaux du personnel
(vestiaires, sanitaires), site externe et laboratoire

3. RESPONSABILITE :
L’organisme prestataire et l’hygiéniste sont responsables de l’application et la vérification de ce
SOP.

4. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS
- Nuisible: Animal ou insecte parasite ou destructeur de denrées alimentaires, afin de se nourrir ou
se reproduire. On peut les classés en :
Insectes rampants: se sont des insectes qui se déplacent sur le sol par exemple les cafards,
les fourmis,…..
Insectes volants : se sont des insectes qui ont la capacité de se déplacer en volant dans l’air
par exemple : les mouches, les abeilles, les moustiques,….
- Ravageur : Animal qui commet des dégâts importants sur des denrées alimentaires, dans le but de
se nourrir ou de se reproduire. Exemples : rats, souris, pigeons, oiseaux, insectes….
- Danger : Agent biologique, chimique ou physique présent dans une denrée alimentaire ou état de
cette denrée pouvant entraîner un effet néfaste sur la santé.
5. REFERENCES
 ISO 22 002 – 1 : programme pré-requis de la sécurité des aliments.
 Loi 09/03 de 25 février 2009 relative à la protection du consommateur et la répression des
fraudes.
 Décret exécutif N°91-53 du 23 février 1991 relatif aux conditions d’hygiène lors de processus
de la mise à la consommation des denrées alimentaires.
 Codex alimentarius : Code d’usage international recommandé – principes généraux d’hygiène
alimentaire CAC/RCP1-1969, Révision 4 (2003).
6. DEROULEMENT DE LA PROCEDURE
6.1 Danger (s) :
Les dangers qu’on peut rencontrer peuvent être classé en : contaminant physique, contaminant
chimique ou contaminant biologique.
6.2 Les mesures de maîtrise
2.1. Prévention de la pénétration des nuisibles
2.1.1. Insectes rampants (cafards, fourmis) :
- Colmatage des ouvertures au niveau des regards, caniveaux, etc.
- Grillager les bouches de la canalisation des eaux usées de l’entreprise au niveau du
raccordement avec la canalisation du réseau publique.

2.1.2. Insectes volants (mouches, abeilles, moustiques, etc.) :


- Formation et sensibilisation du personnel à fermer les portes des ateliers.
- installation des Anti-mouches au niveau des plafonds.
- installation des rideaux à lanières plastiques (aires de stockage, ateliers de production).

2.1.3. Rongeurs (souris et rats)


- Colmatage des brèches au niveau des regards, caniveaux, etc.
- Grillager les bouches de la canalisation des eaux usées de l’entreprise au niveau du
raccordement avec la canalisation du réseau publique.
- Assurer l’étanchéité des portes pour les salles de stockage de l’emballage et l’export et les
portes ouvrants sur les salles de production.

2.2. Lutte contre l’installation des nuisibles


2.2.1. Insectes rampants :
- Stockage : garder un espace suffisant entre les produits stockés.
- Détection et Colmatage des brèches à temps.
- Formation et sensibilisation du personnel pour qu’il n’abandonne pas les aliments dans les
aires de production et de stockage.
- Nettoyage et rangement au niveau de toutes les zones de l’entreprise.

2.2.2. Insectes volants :


- Garder les portes et les accès fermés. Ne pas écarter et attacher les rideaux plastiques.
- Nettoyage des surfaces.
- Protection et évacuation des déchets de telle manière à ce que les conteneurs à déchets ne
restent pas nus.

2.2.3. Rongeurs :
- Formation et sensibilisation du personnel pour qu’il n’abandonne pas les aliments
- Nettoyage et rangement.
- Réserver un endroit bien entretenu pour le stockage du matériel non utilisable pouvant
constituer un refuge pour les rongeurs (cartons, plastiques, matériel usé, etc.)

2.3. Lutte / traitement :


La lutte contre les nuisibles (spécifiquement chimique) est assurée par un organisme externe spécifié
dans le cahier de charge
2.3.1. Lutte physique :
2.3.1.1. Insectes volants
Utilisation des destructeurs électroniques d’insectes volants (DEIV).
2.3.2. Lutte chimique  :
2.3.1.1. Insectes rampants
Pour les blattes : on met une goutte d’insecticide par mètre carré.
Les insectes rampants peuvent être éliminés aussi par pulvérisation dans les regards et les avaloires
par des insecticides utilisés en alternance.
Pour l’élimination des fourmis on fait un soupoudrage sur les lieux de passage des fourmis et autres
insectes.
- Dans le cas des fourmis interne (au niveau des ateliers de production par exemple): on fait un
arrosage par un insecticide spécifique qui n’impact pas le produit sur le passage des fourmis.

2.3.1.1. Rongeurs :
Pour la dératisation, on utilise des postes d’appâttage. Ces derniers sont des capsules qui
contiennent des raticides utilisés en alternance.
6.3 Vérification :

Paramètre de Insectes rampants Insectes volants Rongeurs


vérification Type Taux Type Taux Type Taux
d’infestation d’infestation d’infestation d’infestation d’infestation d’infestation
Détermination du Détermination des Détermination Comptage des
Détermination des
Mode de espèces suite à la Détermination des cadavres ou des
espèces après un nombre de vidange des bacs
du nombre de espèces capturées appâts
vérification traitement cadavres détectés DEIV cadavres détectés consommés
Fréquence de
01 fois par mois 01 fois par mois 01 fois par mois 01 fois par mois 01 fois par mois 01 fois par mois
vérification
Responsable de
Hygiéniste Hygiéniste Hygiéniste Hygiéniste Hygiéniste Hygiéniste
vérification
CHECK – LIST CHECK – LIST CHECK – LIST CHECK – LIST CHECK – LIST FICHE DE
L’enregistrement
lutte contre les lutte contre les lutte contre les lutte contre les lutte contre les VERIFICATION
de vérification nuisible nuisible nuisible nuisible nuisible DES APPATS

6.4 Correction et action corrective  :


Si l’hygiéniste constate la présence des nuisibles après le traitement, il fait appel au prestataire ayant
procédé au traitement. Le prestataire se présente au niveau de l’unité afin de déterminer les sources
de pénétration et la persistance des nuisibles. Une analyse générale des données permet de
déterminer les causes (manque d’étanchéiste des portes, la non-conformité des avaloires…etc.).

Et selon le taux d’infestation des nuisibles enregistré après le traitement, il est nécessaire de
procéder au changement du produit ou la méthode de son application.

7. HISTORIQUE DES MODIFICATIONS

Révision Date Chapitre Objet de la modification


R0 / / /

8. ANNEXES :

- Fiche technique produit de lutte contre les nuisibles.


- CHECK – LIST lutte contre les nuisibles.
- Fiche de vérification des appâts.
- Fiche d’enregistrement d’exécution du prestataire de service.

Vous aimerez peut-être aussi