Vous êtes sur la page 1sur 4

R.

HUYGHE L2S3 LEA


Université Paris Diderot UE5 – Lexicologie

Exercice 1
1. Quelles propriétés pouvez-vous attribuer à chacun des mots suivants ?

verre, rouge, je, inlavable, zapper, dans

2. Bilan : quels sont les différents critères d’identification d’un mot ?

Exercice 2
En vous appuyant sur les exemples suivants (extraits du Petit Robert), mettez en évidence
deux types de définitions lexicographiques :

(1) « OU : Conjonction qui sert à unir des parties du discours, des membres de phrases
ou des propositions de même rôle ou de même fonction, en séparant les idées de
façon exclusive ou non. »
(2) « MAINTENANT : Dans le temps actuel, au moment présent. »
(3) « BRUSQUE : Qui agit avec une certaine rudesse et d’une manière soudaine. »
(4) « CE : Sert à désigner la chose que la personne qui parle montre ou a dans l’esprit. »
(5) « TU : Pronom personnel sujet de la deuxième personne du singulier et des deux
genres. »
(6) « COURAGE : Force morale, ardeur, énergie dans une entreprise. »
(7) « MENTIR : Faire un mensonge, affirmer ce qu’on sait être faux, nier ou taire ce
qu’on devrait dire. »
(8) « DANS : Préposition indiquant la situation d’une personne, d’une chose par rapport à
ce qui la contient. »

Exercice 3
Commentez l’extrait suivant :

« Pour un lexème comme cheval, par exemple, l’important est de ne pas mettre sur le même
plan le sens de cheval et son référent, constitué en l’occurrence par la classe d’entités
auxquelles s’applique le terme cheval. La nécessité de séparer sens et référence est évidente
dès que l’on est en face d’expressions non synonymes qui renvoient pourtant à un même
référent. Les SN ou descriptions définies le vainqueur d’Austerlitz et le vaincu de Waterloo,
pour reprendre un exemple classique, n’ont ainsi pas le même sens, mais le même référent, à
savoir Napoléon. C’est pour cela qu’on peut affirmer sans tautologie Le vainqueur
d’Austerlitz est le vaincu de Waterloo. »

G. Kleiber, Problèmes de sémantique : la polysémie en questions

Exercice 4
En vous appuyant sur les exemples suivants, dégagez la signification et le schéma de
construction des suffixes -ment et -oir :

(1) jugement, fièrement, posément, renoncement, approximativement, maniement


(2) dortoir, arrosoir, fumoir, séchoir, accoudoir, isoloir

1
R. HUYGHE L2S3 LEA
Université Paris Diderot UE5 – Lexicologie

Exercice 5
Analysez la formation des mots suivants, en indiquant le cas échéant leur ordre de
construction.

inhabituel, dératiser, désagréablement, encablure, réinsertion

Exercice 6
En analysant sémantiquement les mots suivants, mettez en évidence le sens du suffixe -eur.

bagarreur, chahuteur, blancheur, blanchisseur, rongeur, rondeur, sauteur, tiédeur,


outilleur, raideur, bâtisseur, froideur, laideur, joueur

Exercice 7
Indiquez le genre des substantifs composés suivants. Proposez des règles pour l’attribution du
genre aux substantifs composés.

Chou-fleur, pâte à choux, fleur de lys, abat-jour, porte-avion, portefeuille, portemine,


porte-fenêtre, grand-père, grand-mère, monte-charge, couvre-chef, basse-cour,
laisser-aller, laisser-passer, savoir-vivre, savoir-faire.

Exercice 8
Décelez dans la liste ci-dessous des relations hyper/hyponymiques. Justifiez vos réponses.

métal, pantalon, parler, trompette, fatigué, chuchoter, vêtement, pull-over, cuivre,


éreinté, s’exprimer

Exercice 9
Remplacez les noms soulignés par un de leurs hyperonymes. Dans quels cas la phrase
résultant de la substitution n’est-elle pas impliquée par la phrase initiale ?

(1) Le chasseur a abattu un daim.


(2) Toutes les roses ont des épines.
(3) Cet ébéniste n’a jamais fabriqué de buffet.
(4) Un couvreur est tombé du toit.
(5) Chaque villa devrait être équipée de ce système.
(6) Je n’ai pas vu de renard.
(7) Il y a une guitare dans l’armoire.
(8) Ils n’ont pas guillotiné le condamné.
(9) Les fleuves se jettent dans la mer.

2
R. HUYGHE L2S3 LEA
Université Paris Diderot UE5 – Lexicologie

Exercice 10
Parmi les relations partie-tout exprimées ci-dessous, lesquelles s’appuient sur une
méronymie ?

(1) la semelle de la chaussure


(2) un morceau du mur
(3) le tronc de l’arbre
(4) les musiciens de l’orchestre
(5) une région du globe
(6) une touche du clavier
(7) une part du gâteau
(8) les touristes du groupe

Exercice 11
Commentez l’extrait suivant :

« The relation ‘piece of’ is significantly different from the relation ‘part of’ :
The floor of the garage was cluttered with parts of the car.
After the explosion, pieces of the car littered the ground over a wide area.
The main differences are as follows :
(i) Pieces are exclusively concrete, whereas parts may not be: one can have, say, a part
of a concert, but hardly a piece of a concert.
(ii) A piece must have once belonged to an undamaged whole, hence an exact replica of
a piece does not qualify as a piece; a part (think of a ‘spare part’) is only required to
have the potential to belong to a whole, so an exact replica of a part may qualify as a
part.
(iii) Parts prototypically have motivated boundaries which can often be discerned in the
assembled whole; pieces have arbitrary boundaries which cannot be seen in the
undamaged whole.
(iv) Parts typically have a determinate function with respect to their wholes; pieces have
no statable relation to their wholes.
(v) Pieces do not fall into stable categories that can be designated by common nouns. »

A. Cruse, Meaning in Language : An Introduction to Semantics and Pragmatics

Exercice 12
Détectez dans la liste suivante les termes incompatibles. Justifiez vos réponses.

général, militaire, civil, lieutenant, soldat, officier

Exercice 13
De quel type sont les antonymes suivants ? Justifiez vos réponses.

gentil / méchant, élève / professeur, grave / aigu, pair / impair, prêter / emprunter

3
R. HUYGHE L2S3 LEA
Université Paris Diderot UE5 – Lexicologie

Exercice 14
Commentez l’extrait suivant

« La synonymie est un phénomène difficile à caractériser, en particulier parce qu'il existe très
peu de vrais synonymes. En cela, la langue est rationnelle et économe en moyens. La
définition stricte de la synonymie est que A et B sont synonymes si dans tout énoncé E où A
apparaît, A peut être substitué par B sans en affecter aucunement le sens. Cette définition est
bien entendu peu applicable dans la réalité, même via le déploiement de grands corpus, car il
faudrait contrôler tous les emplois, qui sont en général infinis. De plus, si des paires de termes
étaient trouvées, cette relation de synonymie absolue serait très instable: il suffirait qu'un jour
un usage vienne la contrarier.
S'il existe un très petit nombre de vrais synonymes (par exemple débuter et commencer), il
existe en revanche un grand nombre de termes qui sont très proches et interchangeables dans
de nombreux contextes, mais pas systématiquement. Cette perspective est nettement plus
interessante et utile. Ces termes peuvent être proches sémantiquement, mais avec quelques
éléments qui vont les différencier. Des paires de termes ayant à la fois un recouvrement
sémantique fort et un faible degré de différenciation sont souvent appelés quasi-synonymes.
Les quelques points ci-dessous illustrent ces différences :
• Niveau de langue : voiture et bagnole sont synonymes, mais avec des connotations
différentes. Voiture est neutre, bagnole populaire, voire péjoratif. Notons, concernant cet
exemple, l'emploi de caisse qui est à la fois métaphorique et probablement une focalisation
sur la carrosserie, dont il est dit qu'elle est de piètre qualité ou d'une esthétique médiocre.
• Langue de spécialité : sur un niveau davantage horizontal, on peut trouver des termes
synonymes, mais projetés dans des domaines de spécialité différents. Ainsi, dans le domaine
de l'informatique répertoire est synonyme de celui de dossier dans le domaine du secrétariat.
• Etymologie différente : c'est le cas en particulier de l'anglais qui a souvent deux termes, l'un
d'origine latine, l'autre germanique, pour désigner le même concept. Le terme latin est souvent
interprété comme étant plus littéraire : elevator / lift, commence / begin. Des mots d'autres
langues proches peuvent aussi être employés, comme le gaellique : valley / glen.
Comme dans beaucoup de situations, certaines paires de termes sont plus proches que
d'autres. Fauteuil et sofa sont plus proches que fauteuil et banquette, par exemple, bien que
ceci reste subjectif, et entâché de considérations de prototypicalité. »

P. St Dizier, Sémanticlopédie [article Synonymie], http://www.semantique-gdr.net

Exercice 15
De quel type sont les synonymes suivants ? Justifiez vos réponses.

mourir / clamser, faute / erreur, argent / fric, façon / manière, élever / éduquer

Exercice 16
Mettez en évidence des différences de sens entre les « synonymes » suivants :

étonnement / surprise / émerveillement, vélo / bicyclette, lieu / endroit, il s’agit de /


il est question de

Vous aimerez peut-être aussi